''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Agnor Sklave

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Edrim Blodsink



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Barbare
Métier : Keuwa ?
Croyances : Moi.
Groupe : Alone.

Âge : 24 ans.

Messages : 15


MessageSujet: Agnor Sklave   Dim 31 Juil 2011 - 15:08

* * *

Personnage


Nom : Sklave
Prénom : Agnor
Rang : Broyeur de crânes.

Âge : 84 ans.
Sexe :
Tu oses me poser la question, à moi, misérable cancrelat ? (Masculin)
Race : Orque.
Classe : Barbare !
Métier : Si broyeur de moelle n'est pas un métier, alors AUCUN !
Croyances : Plait-il ?
Groupe : Clans.

"La secte du Krân" était un groupuscule d'Orques mélancoliques, violents et vulgaires...

A part pour le mélancolique, c'est un peu comme ça pour tous les autres. Cependant, ce clan d'orque avait la particularité de collectionner les crânes de leurs victimes et de les peindre de différentes manières. A contrario de leurs confrères qui se contentaient de les écraser de leurs grosses semelles crasseuses.
Cette pseudo secte très fermée était également réputée pour des pratiques peu orthodoxes. Et pour qu'un Peau-Verte considère quelque chose comme "Peu orthodoxe", il faut en général que ce soit plus que bizarre, ou traumatisant. Ou que ça parle de savon.Bref, ce groupement d'Orque s'avérait être cannibale. Se nourrissant de la chaire des nombreuses victimes de leur sillage. Orques, humains, elfes... Tout ce qui traînait et qui pouvait se manger.

Au fil des années, cette union de créatures dégénérées finit par disparaître complètement. Maladies, morts subites, remontées gastriques, flétrissements, chutes malencontreuses de plusieurs centaines de mètres, assassinats, bagarres... Bref, la secte se vit amputée de ses membres de manière plutôt rapide et exponentielle, si bien que Agnor en est le dernier rescapé. Catapulté au rang de chef suprême, grand manitou, trésorier, vaudoo ainsi que laveur de vitre. (Ce dernier rang étant exclusivement réservé aux nouveaux venus, mais étant le seul, il porte l'entière responsabilité d'intégrer tous les rôles dans son unique personne. Logique Orque.)

Équipement : Ses vêtements, des chaînes toujours fixées... (Un orque n'a aucun sens de l’esthétique, il trouve ça joli, que voulez-vous. Et quand on essaie de lui prendre, il mord. Alors bon...) Et c'est plus une question de "symbole" qu'autre chose, lui rappelant son esclavagisme passé. Sinon, il ne se sépare jamais de son cimeterre à deux mains.

Talents de combat : Démembrement, pétage de crâne, éclatement de rotule, arrachement de bras, extermination de masse, annihilation de population, destruction massive d'être vivants et... En gros, un être fin et raffiné, bien déterminé à casser quelques têtes.
Ses techniques de combats, très variées, se centrent sur un point très précis. Tuer. Moulinets, coups bas, tout est bon du moment que l'Orque ait votre peau et s'en serve comme sac de couchage.

Talents de magie : Talent d'QUOI ?!

Talents divers :

- L'orque ressent la peur d'autrui. Si vous êtes paniqué, désorienté, ou apeuré, Agnor le sentira et cela ne fera qu'accroître son assurance et sa soif de tripes.

- Acuité visuelle : Nyctalopie. (Non, ce n'est pas un gros mot.) : Agnor peut donc voir dans le noir, mais perd tout sens des couleurs. Et uniquement sur une distance de 18 mètres.

Pouvoirs particuliers :

- Cannibalisme : L'orque peut se nourrir des animaux, comme des êtres humains ou toute autre race peuplant ce monde.

Apparence physique : Comme tous ses confrères, Agnor a une véritable tête de porte-bonheur. Du haut de ses deux mètres, l'orque ne deigne que rarement levé la tête pour discuter avec autrui. C'est même souvent l'inverse. Sa carrure se marie évidemment avec cette taille impressionnante. (Mais commune pour les gens de son peuple.) Pour faire plus... Général, Agnor n'est qu'un paquet de muscles, de nerfs et de sang bouillonant de rage et de haine.

Agnor porte les cheveux longs, ce qui est, il faut l'avouer, peu ordinaire chez les Orques. Certains pourraient se moquer de lui, cependant, cette coiffure respecte de vieilles traditions peaux-vertes, à l'époque où les Orques n'avaient sans doute même pas conscience qu'ils avaient des cheveux. Bref, passons. Ils lui descendent en dessous de la nuque, toujours rabattues en arrière, pour ne jamais gêner sa vision.

Son visage est burriné, ravagé par les luttes, le temps et... Beaucoup, beaucoup, beaucoup de coups. Cependant, son visage n'en est pas déformé, non. Il en faut bien plus pour altéré le visage d'un orque. Disons simplement que l'on sent, comme toute Peau-Verte qui se respecte, qu'à travers ce visage on peut apercevoir du vécu et surtout, des coups de lattes dans les gencives.

Ses petites yeux cruels et perçants, incrustés dans son crâne d'orque, sont d'une couleur noir. Encore une fois, rien d'étonnant, il est simplement rare de voir une once de couleur dans les pupilles dans un de ces êtres disgracieux. Son corps, pour peu qu'on cherche un peu, est recouvert de cicatrices, de marques de brûlures. Difficile de dire avec précision tout ce qui a pu le blesser au point de laisser ces traces abominables, même lui en a sans doute oublié.

Caractère, personnalité : Agnor est un Orque. (Je pourrai laisser ça comme ça. Mais j'ai pas le droit apparement.)

Cet Orque est un être violent. Oui, violent c'est le mot. Ayant été très proche des humains -Et pas nécessairement des meilleurs- il reçu une éducation et certaines bases de l'humanité. Il est donc un peu plus fourbe et plus calculateur que ses camarades de jeu sanglant, sans pour autant être un génie maléfique.

Agnor est un Orque que l'on pourrait croire "primaire". Il tape ce qu'il trouve, il tue, la plupart du temps, sans aucune raison apparente... Cependant, c'est en fait bien plus que ça.
En effet, cet Orque a des principes. (Non, non, je ne rigole pas.) Il ne tue donc pas le tout venant, ayant acquis le concept de "Justice" et de "Loi". Pour lui, tuer un Homme qui vous cherche des noises, qui a baffoué votre honneur, qui vol ou qui tue doit à son tour, être tué. C'est une question de justice.
On peut donc dire, qu'Agnor est un être juste, mais il ne respecte que très rarement les lois. (Ou alors, il ne fait pas exprès.)
Sa vie est basée sur ce sentiment de "Justice". Il ne fera jamais rien d'inconsidéré et ira même jusqu'à réfléchir la plupart de ses actes, ayant appris à contrôler ses pulsions meurtrières. Cependant, il n'en reste pas moins un Orque et sa patience a quelques limites, qu'il n'est parfois pas bien difficile de franchir.

Agnor est -Gardez à l'esprit que c'est un Orque, hein.- quelqu'un de sage. Par rapport à ses confrères. Ne pas agir sur un coup de tête est une qualité qu'il est rare de trouver chez les Peaux-vertes.
Cependant, Agnor est sujet à quelques symptômes d'aliénation aggravés. En effet, il arrive parfois à cet Orque de devenir fou de rage, lorsqu'il est agressé de manière répétée, lorsque sa situation est désastreuse ou lorsqu'il est gravement blessé. Cela est du au simple fait qu'il soit un être cannibal. En effet, comme on le sait tous, il est déconseillé de manger des gens de la même race que soit. Bien qu'il soit un Orque et que son système est différent de l'être humain, son intégrité physique et mentale a quelque peu été altérée par l'absorption répétée de chaire de même gênes que lui.
Il lui arrive également de s'égarer dans ses pensées, son esprit étant devenu parfois brumeux, parfois confus, l'Orque est souvent tiraillé entre le bien et le mal et n'arrive que très difficilement à faire la différence dans certains cas.

Agnor a tout de même un peu de fierté, un code d'honneur. Il n'attaque que rarement dans le dos -Il faut que ce soit justifié- et sait reconnaître les adversaires de valeur. Cependant, il possède un égo surdimensionné et a tendance à sous-estimé pas mal de monde. Il porte également une certaine fierté à être un Orque et il s'énerve facilement lorsque l'on critique ses origines. Agnor est également fin collectionneur de crânes. Cette collection, il ne la garde pas sur lui. En général, il se contente de l'arracher d'un corps à qui il a retiré la vie, de le peindre et de le laisser au bord d'une route ou d'un sentier, ou devant le palier d'une maison. Tout ceci n'a qu'un but : Faire peur le pauvre naïf qui tombera dessus.
C'est de l'art Orque, c'est sauvage, primitif, mais c'est la classe. (Pour lui.) Il n'est pas rare d'en voir un accroché à son centuron.

L'orque ne sait pas nager et a une phobie des précipices. De plus, il porte une haine farouche contre les esclavagistes. Cette haine est en général traduit par de la violence pure et simple. Ce même sentiment se partage pour la race humaine, les Elfes -Car ils ne sont que des "Bouffeurs de laitue"-. Pour le reste, il est totalement indifférent aux autres. Tout dépendra de la personne.
Mais pour les deux races citées précèdemment, il partira de toute manière, avec un jugement et des apprioris et sera très difficile de le faire changer d'avis sur la question.

Histoire :

Agnor est né il y'a plus de 80 ans, dans une bourgade fangeuse d'orques malpolis et bruyants. C'est dans un cadre mal famé et extrêmement violent que le jeune Orque a passé son enfance. Prédestiné à devenir un guerrier, primitif et sauvage, un évènement boulversa le cours des choses.

Une nuit, des Hommes vinrent à la rencontre des Orques. Plus nombreux, mieux équipés, organisés, les humains mettèrent le feu aux tentes et habitations en bois, tuèrent femmes et hommes. Cependant, ils conservèrent les enfants en bonne santé pour en faire de petits esclaves dociles. Beaucoup furent vendus à des riches marchands ou à des démons. (On ne veut pas trop savoir ce qu'ils en ont fait.) Toujours est-il que le dernier restant, alors sans nom, fut nommé Sklave. Ce qui veut dire "Esclave" dans un dialecte un peu oublié. (Pour les curieux, c'est de l'Allemand.)

Ce dernier Peau-verte trouva tout de même un acheteur. Un esclavagiste, qui organisait des combats hors-la-loi entre animaux et créatures. La créature, c'était lui.
Des années durant, Sklave fut sa tête de proue, son étendard, sa mascotte, son favoris. Chaque fois, il sortait gagnant. Jamais nécessairement bon état, souvent plein de contusions, de coups, de griffes, de plaies impures...

Malgré cela, les paris... Tournent. Sa cote fut désormais plus forte pour sa défaite que pour ses victoires. Sa réputation le précèda chez les joueurs illégaux et nul ne voulait se risquer à perdre son argent sur un monstre qu'on savait vainqueur. On tricha, donc. Lui, à main nue, devait alors vaincre un humain. Pour changer. un humain totalement inconnu, mais équipé d'une armure et de deux épées.
Cela aurait pu mal se passer, si l'ensemble des autres esclaves ne s'étaient pas rebellés à ce moment là. Brisant leurs chaînes rouillées, ils se déchainèrent tels des animaux, un torrent instoppable de violence et de fureur, se déversa sur le public agarre, incapable de lutter face à ces prisonniers.

Tous furent massacrés, les pertes furent lourdes, mais nombre d'esclaves furent ainsi libérés du joug des esclavagiste.
Cependant, chacun reparti de son coté.

Agnor reprit contact avec les siens et de par ses expériences et sa vie passée, entra dans un clan d'Orques vivant reclut, en retrait des autres. Tous avaient eu des vies mouvementées, tous avaient un passé trouble, mais nul ne s'y intéressait. Seul le prséent les préoccupai.
Au fil du temps, ils commencèrent à dégenerer. Cela commença par une famine générale, par manque de fond qui les poussa à se nourrir d'êtres humains. Puis d'Elfes. Puis de leurs semblables, de clans rivaux. Leurs pratiques étaient dérangeants pour tous.
Aussi, le plus gros du clan fut décimé par des Orques.
Le clan devint plus une secte, vivant en otarsie, qu'un véritable clan.

Aujourd'hui, suit à de nombreuses complications -Notamment des maladies, ou des assassinats- Agnor est le seul survivant de ce clan disparu.


En ce qui vous concerne

A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? Entre jamais et toujours.

Approximativement souvent.

Comment avez-vous découvert le forum ? Forumactif. Je crois...

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? C'est...

Sombre. C'est plutôt simple, y'a pas trop de code, de Html tout ça, donc je retrouve un

forum avec une structure un peu "classique". Moi j'aime bien.



Test-RP



"Je suis Throg, votre chef de Clan." Dit l'Orque à la carrure imposante, à ses frêles recrues.

"Désormais, vous ne parlerez que lorsque je vous parlerai. Et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale gueule seront "Chef"." Est-ce que je suis bien clair ?!"

Aucun son ne se fait entendre. Les jeunes peaux-vertes semblaient comme paralysées, sous le regard amusé des anciens du clan.

"Je n'entends rien..." Le chef vint se pencher vers une recrue à l'air particulièrement faiblarde. Le jeune en question sortit un léger son inaudible à son instructeur, qui le regarda alors avec un air féroce. "JE N'ENTENDS RIEN ! PROUVE-MOI QUE TU EN AS UNE PAIRE !"

"CHEF, OUI CHEF !" finit par beugler la jeune recrue, pas vraiment rassurée. En effet, on ne l'avait pas véritablement prévenu que cela allait se passer comme ça.

Pour faire court, lorsque l'on entre dans des clans Orques, on se contente de quelques prouesses techniques, montrer ce que l'on sait faire, que l'on frappe plus fort qu'un membre du clan, on boit un coup et hop, on en parle plus. Pour entre dans la "Secte du krân" il fallait se montrer digne, et résister à quelques tests psychologiques... En gros, montrer si on a du cran et si on est capable de tenir face à un monsieur qui beugle, sans cèder à des pulsions d'Orque primitif et se mettre à frapper plus fort que soi. -Ce qui est fortement déconseillé par votre médecin traitant.-

"Si vous sortez vivant de notre enseignement, vous deviendrez des armes. Des casseurs de tête, implorant la guerre." Le chef instructeur revint sur ses pas, inspectant et observant chacune des nouvelles recrues potentielles.

"En attendant, vous n'êtes rien que du vomi. Vous n'êtes même pas des Orques, à peine des humains. Vous êtes des loques, des moins que rien, des Elfes manchots, un ramassis de merdes végétatives."

Throg allait et venait devant ses troupes, certains ne montraient pas leur peur, d'autres se faisaient dessus littéralement. Il était difficile de tenir face à une grande gueule pareille et surtout, tolérer de telles insultes sans réagir.

"Vous n'avez pas votre place ici. C'est à moi et à moi seul, de décider si vous êtes aptes à entrer chez nous, tas de cafards. Je serai la pire chose qui vous soit jamais arrivé. Vous allez implorer les dieux de la guerre de vous frapper par la foudre, je vais tellement vous réduire en miettes que votre mère devra vous refaire."

Puis il leva son doigt et pris une air des plus sévères. "Je ferai de vous des Orques, ou vous mourrez en essayant."

Throg baissa sa tête, et posa son regard vers une autre Peau-Verte, et alla se poser devant lui, le dominant de sa carrure imposante, agrémentée d'une gigantesque armure en plaques et d'un casque à corne des plus inquiétants.

"Et toi, comment tu t'appelles espèce de diarrhée ?"

"Oghog, Chef !"

S'en suivit un coup de poing dans le ventre, qui mit à terre le pauvre nouveau. Se dernier se mit à cracher du sang, la violence du coup ayant quelque peu déranger son frêle intérieur d'Orque juvénile.

"T'as oublié un "Chef" espèce de sac à fiante. Tu vas cracher tes dents et je m'en ferai un collier, est-ce que t'as bien compris espèce de sac à vomi ?"

"Chef... oui... Chef..."

"JE N'AI RIEN ENTENDU !"

"Chef, OUI CHEF !"

"Je préfère ça."

L'instructeur se retourna alors, faisant front à ses fidèles Orques, les habitués, les actuels membres du clan.

"On entre pas comme ça chez nous. Si vous êtes venus nous trouvez c'est que vous êtes un ramassis de paumés, des traumatisés de la caboche, des exclus, des bannis, des morpions de troisième zone. Et cette pour cette raison qu'on va vous en faire baver. Vous n'avez encore rien vu."

Puis il refit face aux recrues potentielles.

"RIEN DU TOUT ! La mort de vos parents serait une bénédiction comparé à nos enseignements. Vous regretterez le jour même où votre mère vous a pondu."

Alors que les anciens ne pouvaient retenir leurs larmes, l'hilarité provoquée à chaque nouvelle session de recrutement, l'instructeur Throg tourna les talons et finit par laisser les Peaux-vertes, soupirant d'aise en le voyant disparaître au loin. De là, on se chargea de ramasser ce qu'il reste de leur pauvre âme en peine, de récolter les plaintes et virer ceux qui n'ont pas supporté d'être ainsi insulté. Que ce soit en devenant enragé ou en se mettant à sangloter. Et surtout, on remarque que, comme d'habitude, beaucoup n'avaient pas saisi le sens de certaines insultes. On apprit que plus tard, que Throg n'était qu'un Demi-Orque, et que son éducation avait été faite par des humains. Son langage s'en retrouvant ainsi magnifiquement fleuri de vulgarités.

Seuls deux sur une douzaine furent retenus. Et un seul passa les épreuves avec succès.

C'est ainsi qu'Agnor devint l'un d'eux.


(La référence est plus qu'évidente, pour peu que l'on est un peu de culture cinématographique. :'D)


* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meryle Nightlander



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Agnor Sklave   Dim 31 Juil 2011 - 20:21

Une fiche qui très sincèrement me plait énormément. Tant par la façon dont tu la tourne que par le style et les annotation plutôt cocasses qui m'ont fait bien rire et amusée !! Sérieusement je trouve que c'est là une fiche bien tournée. Bien qu'il y ai certaines toutes petites chose que j'aimerais que tu retires pour que tout soit parfait !

- L'annotation sur l'appellation SKlave quand tu dis que c'est de l'allemand . C'est gentil pour les curieux (genre moi XD) mais comme nous n'avons pas le droit aux civilisation existante en IRL dans ce forum enlève le juste et garde le mystère Wink !

Et puis ... et puis en fait c'est tout !!! XDDDD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Querel Sentencia

Fondateur | L’engendreur

________________

avatar
________________


Race : Démon commun
Classe : Tourmenteur
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 63 ans

Messages : 474

Fiche de Personnage :

Histoire de Personnage :

MessageSujet: Re: Agnor Sklave   Dim 31 Juil 2011 - 20:25

Bienvenue à toi Agnor !

C'est une très bonne fiche, j'me suis bien marré tout du long ! Franchement c'est un plaisir de te lire !
En plus de ça, il n'y a aucune faute de contexte à mon sens, et le très peu de fautes d'orthographe est du à l'inattention je crois !

Je ne connais pas la référence du Test-RP xD j'dois être inculte ! Mais c'était bien foutu, donc ça me va ! (en espérant que ce n'était pas un copier-coller à la con X))

Le seul détail qui me titille, c'est que ton perso est seul dans son clan quand même, ça tient plus du solitaire que du clanteux quoi ! xD
Vu que le clan a eu une histoire, et qu'Agnor est prêt à recruter je suppose, je serais d'avis de te laisser le groupe "Clan" malgré tout...

EDIT : Argh, cette Meryle, toujours à poster pendant que j'écris !
Ça n'a pas l'air de la choquer non plus, donc opère à la modification qu'elle à demandé (à la limite tu peux mettre une note du genre [HRP : Sklave = esclave en Allemand] à la fin de ton histoire si tu y tiens ^^) puis je validerai !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Edrim Blodsink



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Barbare
Métier : Keuwa ?
Croyances : Moi.
Groupe : Alone.

Âge : 24 ans.

Messages : 15


MessageSujet: Re: Agnor Sklave   Dim 31 Juil 2011 - 22:25

Le truc, c'est que la connotation comme quoi Sklave veut dire Esclave en Allemand, c'est déjà du HRP, c'est entre parenthèse. Je me doute bien qu'il n'existe pas de "langues" du vrai monde dans celui-ci.

Merci pour les compliments, ça fait vraiment plaisir à lire.

Pour le test Rp c'est tiré de la scène -Culte- du film -Culte- Full Metal Jacket. Enfin, bref, si vous avez l'occasion, regardez-le, c'est vraiment très drôle.

Pour le clan. Eh bien en fait, au départ, il devait être solitaire. Mais comme j'ai vu dans la partie administration que ce groupe était rempli à rabord, j'me suis dit j'vais rentrer dans un clan. Et comme j'aime pas les PNJs et que y'a peu d'Orque sur le forum et peu qui voudraient rentrer dedans, j'me suis dit, autant en faire un... Avec que moi dedans.

Voilà voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meryle Nightlander



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Agnor Sklave   Lun 1 Aoû 2011 - 9:45

For Querel : Muahahahaha appelle moi meme-speedy Cool

For Agnor : Et bien et bien je suis d'accord aussi de te laisser les clans en groupe et je n'ai qu'une chose à dire : VALIDE !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Querel Sentencia

Fondateur | L’engendreur

________________

avatar
________________


Race : Démon commun
Classe : Tourmenteur
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 63 ans

Messages : 474

Fiche de Personnage :

Histoire de Personnage :

MessageSujet: Re: Agnor Sklave   Lun 1 Aoû 2011 - 11:52

J'avoue, t'es trop rapide !

Je te valide à mon tour, Agnor !


En effet, Fullmetal Jacket c'est culte, mais j'ai jamais eu l'occasion de le regarder x)
Allez, bon RP parmi nous cher orque !
Puissent nos crânes faire de jolis bougeoirs !

EDIT : et n'oublie pas ton profil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Agnor Sklave   

Revenir en haut Aller en bas
 

Agnor Sklave

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-