''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ryu Shingen

Croc Blanc

________________

Ryu Shingen
________________


Race : Démon Commun-Élu,,, mi-élu (mère), mi-démon (père), présenté comme humain
Classe : Ninja
Métier : Espion,collecteur d'âmes démoniaques
Croyances : Aucun
Groupe : Rebelles

Âge : 40 ans

Messages : 120


Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir] _
MessageSujet: Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir]   Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir] EmptyLun 1 Aoû 2011 - 21:35

Spoiler:
 


Dans quelques heures la sirène noire allait amarrer sur l'une des îles de l'archipel, la plus grande et celle qui était la urbanisée.On nommait cette ile Penelope car du ciel on pouvait la forme d'un visage d'une femme avec avec les cheveux attachées en chignon. Les membres commençaient à chercher les sélectionnés et à les rassembler dans l'une des pièces du bateau aménagée en salle de réunion.Là se trouvait pour chacun des groupes une table ovale avec un membre d'équipage qui les attendait et commença à expliquer le déroulement de la seconde épreuve.Chaque groupe avait un représentant de l'équipage différent , un homme, une femme, un elfe et même un séraphin.

Pour vous , c'était un homme aux cheveux rouges vifs avec un seul bras, il était vêtu comme un pirate.Il vous invita à vous s'asseoir et commença par se présenter, il se nommait akira le renard rouge.L'officier vous mit au parfum tout de suite, vous n'étiez pas les seuls à réussir à vous sélectionnés. D'autres étaient dans la même situation que vous , on vous avait regroupé car la seconde épreuve se déroulait en équipe.Il vous annonça la destination l'archipel des iles, vous vous rendiez sur une 'île assez dangereuse pour des rebelles car elle était sous la coupelle d'oiseaux de mauvaises augures. Akira pointa son doigt vers le centre de la table et vous aperçûtes une image spectrale d'un vaisseau.L'homme avec un seul bras vous expliqua que la seconde épreuve était de remplacer une boite par une boite.Un objet cubique apparut devant vos yeux, il est de couleur rouge opaque, une serrure sur chaque face. Un point rouge sang spectrale se fixa dans la partie qui semblait être la cabine du capitaine.



Le bateau était représenté en deux séries de formes géométriques celle du dessus étaient deux rectangles et un gros carré, celle du dessous se composa de trois carrés plus petit avec un carré supplémentaire légèrement posé en diagonale qui représentait la cabine.La cale se trouvait au milieu du second rectangle c'était l'unique accès pour entrer dans les cales du bateau.Les deux rectangles formaient la partie ou l'on entreposait la marchandise.Le gros carré lui c'était la cuisine.Le carré quatre et cinq étaient réservés aux marins , quand au carré six, c'était la réserve.Pour accéder au second sous sol il faut aller au premier carré, là un escalier en colimaçon vous donnera sur la partie réservée aux subordonnés.Pour accéder à la cuisine il faut prendre un escalier qui est dans la réserve.La partie du capitaine est divisée en deux parties, l'une était un bureau et l'autre une chambre avec une bibliothèque.Il y avait trois écoutilles , deux située sur le carré cinq et une dans la cuisine.Le point rouge spectrale était situé dans la seconde partie de la cabine du capitaine.Akira continua ensuite pour les règles concernant la seconde épreuve.


« Ce bateau part dans quelques heures, vous allez devoir embarquer sur celui-ci par n'importe quel moyen mais sans vous faire repérer.Il se trouvera vers la partie sud de l'ile .Vous aurez le temps du voyage pour subtiliser cet objet et l'échanger par le faux.Une fois l'objet pris vous devrez le faire sortir celui-ci quand le navire appareillera.Au moment où je vous parle nous savons pas sa destination car celle-ci peut changer à tout moment pendant le voyage.On a mis à votre disposition un chaloupe si vous ne voulez pas que l'on vous voit descendre d'un bateau de contrebande.Lorsque nous arriverons il fera encore nuit.Je vous laisse discuter entre vous de la stratégie, bonne chance.Ah une dernière chose mettez ces bracelets, nous restons en contact avec ça. »


Il vous remit cinq bracelets avec deux serpents qui se croisaient entre eux.Puis il ferma la porte et repartit dans le quartier des officiers.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ryu Shingen

Croc Blanc

________________

Ryu Shingen
________________


Race : Démon Commun-Élu,,, mi-élu (mère), mi-démon (père), présenté comme humain
Classe : Ninja
Métier : Espion,collecteur d'âmes démoniaques
Croyances : Aucun
Groupe : Rebelles

Âge : 40 ans

Messages : 120


Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir] _
MessageSujet: Re: Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir]   Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir] EmptyMer 3 Aoû 2011 - 19:13

Je me trouvais dans une pièce avec d'autres êtres que je ne connaissais pas , une fois que l'officier avec un seul bras nous laissa seuls.Je regardais les autres avec attention pour avoir une vue d'ensemble du groupe.L'image spectrale du vaisseau restait encore après le départ d'akira, j'en fus surpris sur le moment mais je repris le poil de la bête.D'après mes observations du bateau et de mes futurs partenaires pour cette seconde épreuve,je déduis le rôle hypothétique de chacun.J'étais à prêt décocher mon idée sur mes compagnons comme une pluie de flèches et faire face a eux comme un ennemi .


Le faux officier marin se leva et essaya d'attirer l'attention auprès de ces compagnons du moment.Il se présenta sous le nom de rouge, avec sa tenue de marin on pouvait supposer qu'il faisait parti d'un vaisseau militaire.Il prit un crayon et dessina quatre cercles avec l'intérieur des lettres, il griffonna A,B, C et D plus bas.Il commença par exposer le rôle de chaque groupe, le A c'est la stratégie en temps réel, Le B c'était la cavalerie ou les renforts.Le C était le soutien et Le D « l’appât ».Le faux officier donna des noms de couleur aux membres et mit les couleurs juste à côté des lettres.


Sur tableau de pierre noir vous verrez les suggestions suivantes.
MessireRouge :officier marin en tenue rouge.(ryu)
MessireBlanc:homme cheveux blanc,(aerandir)
DameBleu:femme avec capuche bleu,(judlena)
MessireJaune: jeune avec les cheveuxblonds, (liam)
Dame Noire:femme au regard noir(oliana)

A: rouge.
B: jaune,bleu,rouge
C:blanc
D:noire.

Une fois fini, il reposa la craie et il commença à expliquer les raisons de son choix.Ces yeux se portaient sur la femme au regard mystérieuse, le faux officier expliqua elle était idéale pour s’introduire la première ouvertement sans éveiller de soupçon.Quand à l'homme au cheveux blanc, il était taillé pour veiller sur les gens sa tenue impeccable et ces attentions démontraient que cette tâche lui allait comme un gant.Quand à la femme en capuche, son air et son attitude lui avait suggéré et son chi surtout qu'elle possédait une grande force .Pour le jeune garçon aux cheveux blonds, il avait deviné la débrouillardise avec les traits du visage de Liam.Il finissait par lui, il avait la connaissance de stratégie en étudiant beaucoup de livres.

Son exposé terminé, il attendait la réaction des autres membres du groupe.Il se tourna avec un sourire . Il avait déjà son idée pour entrer de manière masqué il suffisait juste de se substituer en marin.Donc il descendait d'un grade.Ryu se demandait comment les autres allaient faire leur entrée sur le bateau.Par contre il prendrait la chaloupe pour ne pas être vu descendre de ce vaisseau de contrebande, une fois les décisions à prendre étaient claires et consenties par tout legroupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Liam Gil' Sayan



________________

Liam Gil' Sayan
________________


Race : Humain
Classe : Phusicien, ou druide-ensorceleur:
Métier : Explorateur / Free-lancer
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 58

Fiche de Personnage : Liam Sayan ~


Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir] _
MessageSujet: Re: Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir]   Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir] EmptySam 6 Aoû 2011 - 0:02

Spoiler:
 

Un officier sorti Liam de sa réflexion et vint le chercher dans sa chambre. Le même qui l'avait amené dans la salle de la première épreuve. Il le conduisit alors dans une immense salle, remplie de tables rondes avec des gens assis autour. On l'installa alors à une table où une surprise se trouvait en face de lui. Aerandir. Liam lui attribua son plus grand sourire et le salua d'un léger signe de la tête. Trois autres personnes, qu'il n'avait jamais vu auparavant, étaient également autour de la table. Une homme leur parla alors à tous, leur disant que la deuxième épreuve se fera par équipe. Liam en conclut donc que ces quatre personnes et lui seront du même côté.

Des conversations s'élevèrent dans toute la salle, mais lui ne parlait pas. Il s'était bloqué dans ses pensées. *Qu'est ce que je fiche ici ?* Malgré tout, il ne comprenait toujours pas pourquoi on l'avait choisi. Il savait qu'à part se débrouiller avec ce qu'il avait, il ne savait pas faire grand chose. Alors pourquoi lui ? Il ne remarqua pas qu'un homme arriva et se présenta à eux. Il faisait que fixer le chandelier au centre de la table, à essayer de comprendre sa présence auprès de tous ces gens importants et certainement plus forts que lui. Il regarda rapidement dans la salle, et fut surpris de voir des gens de toutes les classes sociales présents. Parmis les rebelles, des nobles s'y trouvaient donc ! Qu'elle surprise ! Liam qui pensait que tous les riches se complaisaient à vivre dans un monde où, tant que leur argent et leur réputation n'était pas en jeu, ils s'en foutaient que des gens meurent juste pour leurs idéaux. Une belle preuve d'humanité et d'espoir qui le fit sourire. Il se concentra alors sur les paroles de l'homme face à eux...

On leur expliqua ensuite le but de l'épreuve. Remplacer un objet par un autre, sans se faire repérer, dans un bateau rempli de méchants marins. Tranquiiiiiiille ! La répartition des tâches se trouva écrite sur un tableau avec des lettres associées à des couleurs. Eux, c'étaient des lettres. Les couleurs étaient leurs rôles. L'homme rouge avec un seul bras, qui était leur "responsable de groupe", s'en alla pour les laisser faire connaissance. Mais un léger silence s'installa autour de leur table. Personne ne se connaissait, donc faire équipe... C'était pas encore tout à fait ça. Liam se leva et s'approcha du tableau. Il vit qu'il faisait parti de la cavalerie et des renforts et qu'il faisait partie de la même équipe d'un certain Ryu, et d'une Judlena. Il comprit de suite qui était Ryu car c'était le dernier garçon. Mais Judlena...

- Judlena...

Liam arqua un sourcil et croisa ses bras sous son torse.Il vit alors que la "Dame Bleue", définit comme ceci par rapport à sa capuche bleue, était justement cette Judlena. Après quelques petites secondes, il se retourna et la vit de profil, toujours assise. Seul son nez dépassait de la capuche. Elle allait porter son verre à sa bouche lorsque Liam s'assit à côté d'elle.

- Salut heum... Judlena c'est ça ? Moi je suis Liam. Ravi de te rencontrer.

Il lui tendit sa main avec un large sourire puis enchaîna.

- Il semblerait qu'en plus d'être sur cette mission tous les deux, on se partage le même rôle. Cavalerie/Renforts. Je ne vois pas trop comment ça va se passer, mais si on est tous ici aujourd'hui, c'est que nous avons un certain talent. Le mien c'est de m'attirer des ennuis. Sans le vouloir ! Evidemment. Mais il ne m'arrive que des merdes.... Désolé, je parle trop et j'ai tendance à être grossier. On recommence depuis le début.

Liam se leva, retourna devant le tableau, se recroisa les bras sous le torse et refit la même grimace. Au bout de trois secondes à peine, il se remit devant la jeune fille "Bleue" et lui retendit la main.

- Bonjour Milady, je suis Liam. Ravi de vous connaître. D'ailleurs, il serait préférable de bien s'entendre sinon on risquerait de faire choir cette mission périlleuse et donc de mourir ! Ho ho ho !

Liam avait pris une voix que lui même détestait. La voix que prenait son père lorsqu'il s'adressait à des comtes ou autres personnes de "hauts rangs". Une voix qu'il n'avait pas entendu depuis des années, et c'était tant mieux. Il avait toujours la main tendue et toujours son sourire de benet affiché en grand sur son visage. S'il n'était pas ridicule, c'est qu'il était bon pour la potence. Et ouais, les fous on les pendait. Charmant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Judlena Kleinveister



________________

Judlena Kleinveister
________________


Race : Humaine
Classe : Ensorceleuse
Métier : Itinérante Troubadour
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelle

Âge : 20 ans

Messages : 15


Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir] _
MessageSujet: Re: Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir]   Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir] EmptyJeu 11 Aoû 2011 - 18:16

Spoiler:
 

Inquiète et préoccupée, la danseuse regardait l'homme qui était assis sur un fauteuil en face de son lit sur lequel elle s'était elle même installée. Peu après que Jude lui ai demandé des explications, Achiel lui avait livré quelques informations, mais peu désireuses que les confidences de l'homme ne soit entendues par des oreilles indiscrètes, elle lui avait intimé de rejoindre sa cabine, ce qu'il avait accueillit par un sourire. Oui, cet homme la connaissait très bien, et elle, bien que le considérant maintenant comme un protecteur, ne savait pas grand chose de lui. De son physique, on devinait qu'il avait la quarantaine, fin, grand, les yeux d'argent et la chevelure brune jusqu'à la mâchoire, légèrement décoiffés, il faut dire qu'il était peu soigneux quand à son apparence. Mais cette jeune fille qui avait posé pour ses tableaux, il l'avait d'abord vu comme une gamine superficielle, jusqu'à ce qu'il la découvre un peu mieux, et qu'il l'apprécit de plus la jolie rousse. Personne ne savait ce qui tournait en ce moment dans la tête de l'homme, sauf peut-être Jude qui le fusilla du regard, le détrompant dans ses idées.

Après un moment passés à parler de ce qui s'était passé depuis que lui avait reprit connaissance, elle lui ordonna de lui dire la vérité qu'elle attendait. Oui, les demandes de la danseuses n'étaient pas nombreuses, mais lorsqu'elles y en avait elles étaient irréfutable. Ce pourquoi bien vite Achiel se mit à lui raconter, avec pour seul préambule le fait qu'il ne savait pas tout, comme elle, sa mémoire avait été partiellement effacées. Mais ce qu'il lui révéla lui glaça le sang. Elle était bien certaine que le jeu d'échec auquel elle avait eu affaire ne lui était pas inconnu, et l'homme lui livra sa réponse.


- Je ne vais pas te cacher la vérité plus longtemps Jude, j'ai retrouvé ce souvenir en même temps que toi tu t'en ai douté. Le jeu d'échec, tu l'a déjà vu parce que tu y a joué, contre une Cape Blanche. On jouait une année en plus ou en moins de détention à chaque partie, et toute défaite entrainées une gravure à même la chair. « Echec et mat ».

Il lui montra sa paume droite où étaient inscrits les mots qu'il avait prononcés, c'était la marque que lui avait laissé sa défaite contre la danseuse. Elle grimaça en pensant que c'était sa faute si il avait ceci. Elle se mordit la lèvres inférieur, son sang coula en goutelettes. Elle se rendait compte que ces moments où ils parlaient lui avait manqué, et que ... lui même lui avait fait défaut. Mais il était bien sûr hors de question qu'elle le lui dise.

Sans qu'elle ne si attende il lui montra son autre main, qui était auparavant masquée par un gant qu'il venait de retirer, et où elle constata la même inscription, mais cicatrisée, et donc moins visible. Jude porta la main à sa bouche et la plaqua contre ses lèvres : il disait donc vrai. Le soucis était que elle ne gardait aucune marques d'une éventuelle défaite. Comme si il devinait instinctivement à quoi elle pensait, Achiel lui indiqua qu'elle n'avait joué qu'une fois, et qu'elle l'avait emporté sur la Cape Blanche. Les yeux embués de larmes car elle venait de comprendre plusieurs choses sur leur passé commun, la belle se jeta dans les bras de l'homme qui l'accueillit avec un sourire et quelques larmes sur les joues au souvenir de ce qu'elle avait enduré alors qu'elle était si jeune.

Une question lui brûlait les lèvres mais il n'osa pas la poser, trop heureux d'avoir dans ses bras la jeune femme qu'il avait cherché durant tout ce temps, qu'il avait vu souffrit, pleurer, rire. Elle était un peu comme une fille pour lui ... seulement est-ce possible d'aimer sa fille comme on aime sa femme ? Il était certain que non, s'était immoral, mais il s'était éprit d'elle. Il fallait bien qu'il se l'avoue. C'était désagréable de se trouver avec elle dans ses bras, car c'était bien de tristesse et de boulversement que Jude s'y était jeté, il aurait préférait que ce soit de bonheur, ou juste d'amour.

Lorsqu'elle se recula et se retira à lui, le dessin de ses lèvres esquissa un sourire pour le rassurer, tandis qu'elle se tenait debout en face de lui, sans avoir conscience de cette déchirure qu'elle avait provoquée dans le coeur d'Achiel, sans savoir que grâce à cette douceur qu'elle personnifiait, il était prêt à changer. Lui était désireux de la garder auprès de lui, mais il avait l'obligation de lui indiquait qu'une autre mission l'attendait, et leur chemin se sépareraient de nouveau. Bien sûr, il pouvait tenter de l'attirer dehors, et de la faire partir, de l'obliger à le suivre, mais elle était maîtresse de sa volonté, seule comptait son envie de réussir à intégrer cette escouade, et Achiel ne pouvait pas la détourner de cela. Il décida que s'était vain, qu'il la reverrait plus tard, en oubliant le mal qui rongerait son être en la voyant partir. Il respira, lentement il prépara ses paroles, et brisa le silence.


- Jude ... tu ... enfin ... une autre mission t'attend et ... je t'accompagne, viens !

Son ton hésitant s'était fait plus dur sur la fin, sans appel. Jude opina et le suivit jusqu'à la grande salle dans laquelle il la mena après s'être rapidement changée. Il y avait plusieurs personnes, concentrant toutes classes sociales. Alors qu'elle se tournait pour remercier Achiel de l'avoir accompagnée, elle pu constater qu'il n'était plus là. Tournant les talons elle s'avança vers une table où elle s'installa au milieu d'autre personnes. Elle n'en connaissait aucune, ou du moins, elle n'y prêtait pas grande attention. Son esprit lui imposait les trois ans de sa vie qui n'avait été que douleur et misère, et d'un mouvement de tête elle chassa toutes ces pensées. Son regard allait d'une personne à l'autre, et bien vite elle pu voir le seul homme dont-elle avait la connaissance : Aerandir. La belle ne s'attendait bien sûr pas à le trouver ici, mais cela lui assurait qu'il était bien un Rebelle. Il y avait une jeune femme, non loin, plus discrète, avec de longs cheveux blanc-gris, un homme blond, un autre brun aux cheveux très courts, debout qui, était donné qu'il donner des directives, s'identifiait comme le chef.

Une autre personne, un homme avec un seul bras à la peau rouge qui donnait jusqu'à présent des informations sur leur tâche, partit, et elle repensa à ses paroles. Il s'agissait de dérober un objet cubique, de le remplacer par sa copie, mais apparemment, le bateau sur lequel il se trouvait était un bâtiment plus ennemi que le contraire. Jusque là rien de trop perturbant, mais ce fut le fait qu'elle doive travailler en équipe qui la déstabilisa. Elle était déjà bien préoccupée par les révélations d'Achiel, si en plus elle devait effectuer la tâche avec quelqu'un, ses nerfs allaient sûrement être mis à rudes épreuves.

Les rôles de chacun étaient associés à des lettres, et on leur avait attribué des sortes de pseudonymes, qui faisaient référence à une couleur présente sur eux. Elle était la Dame Bleue, et faisait partie de la cavalerie et des renforts, avec Messire Jaune et Messire Rouge. Le premier devait être le garçon blond, et dans ce cas il se nommait Liam, charmant, pensa-t-elle avant de se reconcentrer sur son objectif. L'autre était l'officier dont la tenue était de la couleur qu'indiquait son pseudonyme, et il se nommait donc Ryu, lui donc, était à la fois élaborateur de stratégie et membre de la cavalerie.

La rélexion fit place au réconfort quand elle vit du thé, sa boisson favorite qu'elle n'avait pas vu depuis longtemps. Elle s'en servit une tasse, le porta à ses lèvres pour le boire, mais apparemment le blond ne l'entendait pas de cette oreille. Il l'interpella, se plaça devant elle et la salua. Il se confirma comme étant Liam et indiqua qu'il était ravi de la rencontrer. Elle sourit à l'entente du « tu » qu'elle appréciait tant, et ne pu s'empêcher d'étirer plus ses lèvres lorsqu'elle vit la main du jeune homme se tendre vers elle. Main qu'elle saisit avec un sourire amusé et une moue enchantée. Elle accueillit le reste de ses paroles avec une esquisse de rire, ce garçon était vraiment un numéro à lui tout seul. S'attirer des ennuis sans le vouloir ? Allons-donc, bienvenue au club ! C'est qu'en ce moment elle ne faisait pas trop attention à ses actions, et que cela la tirer souvent vers des situations impossibles. Tant pis si il était bavard et quelque peu grossier, au moins il gardait son naturel en sa présence, et elle fronça un peu les sourcils lorsqu'il se reprit, faussement énervée.


- Je suis moi-même enchantée de faire votre connaissance jeune homme. Il est vrai que nous sommes affectés au même rôle, et comme toi j'appréhende quelque peu la situation mais on nous en dira peut-être plus. Je pense aussi que notre présence est justifiée par le talent, et si il est divers, je ne peux que me réjouir, ce n'est pas souvent que l'on croise des gens avec une telle aptitude à se mettre dans de beaux draps ! Elle sourit au jeune blond et poursuivit : Je pense qu'il n'est pas nécessaire d'utiliser ce ton emprunté, sois-toi même et tout ira mieux, un jeune homme aussi sympathique que toi ne peut-être que d'une aide précieuse, un allié de choix. Pour ce qui est de moi je suis assez discrète et étant ensorceleuse je peux distraire l'attention même pour quelques minutes. Je pense que l'on pourra trouver un moyen d'oeuvrer ensemble Liam.

La jeune femme reporta son attention vers son thé qui avait quelque peu refroidit mais qu'elle ramena vers ses lèvres pour en boire quelques gorgées. Si ce garçon, Liam, était sur le même rôle qu'elle il devait y avoir une raison. La rousse posa son regard sur le blond, le détailla un moment et sourit, pas de ce sourire satisfait qu'à une femme lorsqu'elle regarde un homme duquel elle s'est éprit, mais de ce sourire amical qu'elle avait parfois lorsqu'elle voyait des personnes tout à fait digne de confiance, et la malice dans le regard du jeune homme lui disait quelque part qu'ils allaient bien s'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Oliana Mésyrhis

Celle d'ailleurs

________________

Oliana Mésyrhis
________________


Race : Seïrdan
Classe : Invocateur
Métier : Domestique
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelle

Âge : Une vingtaine d'années...

Messages : 43

Fiche de Personnage : Fiche d'Oliana Mésyrhis


Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir] _
MessageSujet: Re: Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir]   Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir] EmptySam 13 Aoû 2011 - 15:14

À travers le hublot régnait la mer. Elle semblait s'étendre à n'en plus finir, une onde bleuté sans fin coulant vers des nouveaux horizons. Oliana se demandait ce qu'il pouvait bien y avoir là-bas au bout, si bout il y avait. Peut-être... ce monde dont elle était originaire ? Elle se sortit cette idée de la tête. Dans un livre du maître qu'elle avait un jour « emprunté » dans sa bibliothèque personnelle, elle avait lu une théorie selon laquelle il y aurait, quelque part dans un lieu inaccessible, des êtres de bien, beaux et angéliques, et que dans un autre on pouvait trouver... des infâmes créatures, dont elle faisait dramatiquement partie. Elle tenta de se reconcentrer sur le parchemin étalé devant elle où quelques lignes seulement avaient été tracées, dont la dernière même pas terminée :

« De Oliana Mésyrhis,
À Kaëdéreth Mésyrhis.

Cher maître,
J'ai le regret de vous annoncer que je compte prolonger mon congé, en effet je »

La démone froissa la feuille de colère et la jeta, la faisant rejoindre le tas d'autres parchemins qu'elle avait trouvés dans sa cabine, à peine entamés et déjà gâchés. Elle posa son front sur le bureau devant elle, perdue dans de grandes réflexions sur la formulation qu'il conviendrait d'adopter, alors que dans son dos le bruit d'affaires qui tombaient de l'étagère l'alertait brusquement. Elle se redressa dans la seconde et se retourna, juste à temps pour voir la dernière boîte qui avait subsisté sur la planche de bois choir au sol, en plein sur une petite souris qui ouvrit de grands yeux catastrophés avant de disparaître dans la pile d'affaires. Oliana soupira et laissa les choses en plan. De toute façon, elles ne tomberaient pas plus bas.

* « Je crains... d'avoir eu... un... contre-temps... qui va m'obliger... à rester... plus longtemps que prévu... à Beolan. » Un « contre-temps » ? Non, ça ne passera pas, je vais me faire renvoyer ! « La mission... que... vous m'avez confiée... est compliquée par... ». Par quoi ? « La mort de l'alchimiste que vous m'avez demandé de rencontrer » ? Très drôle ! Il aurait toujours la possibilité de le vérifier et à ce moment-là, je serais également renvoyée ! Ce n'est tout de même pas croyable ! Il doit bien y avoir une excuse valable qui puisse convenir à ma situation sur cette terre ! *

Comment se faisait-il que elle, la menteuse aux histoires abracadabrantes si nombreuses qu'elle aurait dû être professionnelle, ne trouve rien à dire à son maître pour lui justifier une absence qui se risquait d'être longue ? Il ne fallait pas qu'elle perde de vue qu'au moindre faux pas elle pourrait se trahir, et alors son maître le royaliste ne la laisserait pas s'en tirer facilement. Quelle idée tout de même pour une Rebelle d'avoir pour maître un homme du Royaume ?
Après de longues tergiversations, elle choisit une formulation vague, qui laissait transparaître un certain agacement quant au fait qu'elle devait s'éloigner trop longtemps de la propriété, ainsi que ses plus plates excuses.


Bon, si ça ne passe pas, on peut dire que je suis fichue...

Sortie du monceau d'affaires entassées après leur chute sur le parquet, Xirih fixait sa maîtresse d'un drôle d'air. Son état de lassitude ne lui était pas familier, elle qui regorgeait en général de témérité et de verve. Malheureusement, l'invocation n'avait pas le pouvoir de tirer ces choses au clair, et son esprit se focalisa donc aussitôt sur autre chose : manger. Elle renifla le sol en se tirant se sa cachette et se faufila jusqu'au sac de la démone où, c'était certain, il y aurait quelque-chose qui puisse lui convenir. Le regard perdu dans les flots mouvants de l'autre côté de la petite vitre, Oliana ne lui prêtait pas la moindre attention. La force qui se dégageait de cette masse d'eau l'hypnotisait inlassablement.

Quelques minutes plus tard, un bruit retentit à la porte, et la démone s'empressa d'y répondre. Elle se leva dans l'instant pour gagner la battant de bois à grand pas. Ces derniers jours, elle s'était préparée à avoir une nouvelle visite qui lui annoncerait la seconde épreuve. Elle s'y était préparée mentalement, avait envisagé tout un tas de possibilités plus folles les unes que les autres. Pendant qu'elle s'approchait de la sorte, Xirih la fixant depuis le sol avec ses grands yeux, un morceau de gâteau sablé dans la bouche, toutes ses hypothèses lui revinrent en mémoire ; elle se préparait une énième fois avant la dernière ligne droite vers l'épreuve. Néanmoins toutes ses idées s'effondrèrent dans son esprit lorsqu'elle aperçut l'homme sur le pas de la porte. Elle ne se souvenait plus de rien de ce qu'elle avait si soigneusement préparé. Le marin la salua avant de lui déclarer :


Veuillez me suivre s'il-vous plaît Mademoiselle.

Sans hésiter, elle ramassa la lettre pour son maître et fit disparaître sa souris avant de le suivre. Il la mena dans le couloir, puis ils traversèrent le bateau jusqu'à ce qu'il atteignent la porte d'une salle où il s'arrêta, s'apprêtant à disposer. Elle le retint encore un instant afin de lui demander :

Excusez-moi, pourriez-vous me rendre un service ? J'ai besoin que cette lettre parvienne à quelqu'un, l'adresse et le nom de cette personne figurent au dos de l'enveloppe. Est-il possible que quelqu'un ici se charge de l'expédier ?

Je pourrais la délivrer à un messager.

Sur ce elle le remercia et lui tendit la lettre, avant de pénétrer dans la salle qu'on lui avait désignée. Plusieurs personnes, dont certaines qu'elle avait quelques fois croisées sur le pont, étaient rassemblées ici, autour de quelques tables disséminées dans la pièce plutôt sombre. Visiblement un peu en retard, elle s'installa à celle où il restait une place, et commença à écouter avec attention un homme étrange avec un bras en moins. Il discourait sur la seconde épreuve, et Oliana sentit son sang se glacer lorsqu'il annonça qu'ils procéder en équipe. Elle détester avoir à agir dans un groupe pour réussir ce qu'elle entreprenait. Elle préférait de très loin pouvoir jauger seule la situation pour ensuite foncer tête baissée et aviser si un problème se présentait. Dans un groupe, il fallait tout planifier à l'avance, même s'il était certain qu'il y aurait des imprévus, et alors il fallait la cohésion totale de tous les membres pour s'en dépêtrer. Sauf que tant qu'elle ne connaîtrait pas les membres de son équipe, elle ne pourrait pas leur faire confiance, et que c'était sur ce dernier point que se basait toujours la cohésion.
Elle observa attentivement le spectre du navire qu'ils devraient infiltrer. Avec un pareil agencement des pièces, il allait être difficile de se cacher. Il allait certainement falloir agir à découvert pendant toute la durée de son trajet... Ce qui ne l'enchantait guère. Son esprit retourna plusieurs fois la situation avant de parvenir à la conclusion qu'il faudrait se faire passer pour des marins pour entrer, même si cela comportait plusieurs difficultés : même si elle n'avait jamais fait partie d'un équipage de sa vie, elle se doutait que des listes étaient montées pour choisir ceux qui pourraient monter sur le bateau et ils n'en faisaient à coup sûr pas partie. Il leur faudrait donc monter à bord incognito, puis voler ces listes pour s'y inscrire. Elle porta ensuite son regard vers l'une des personnes auparavant assise qui s'était levée après le départ du marin à un seul bras, qui se présenta comme Rouge. Il traça ensuite quelques lignes sur un tableau, et la démone devina que cet homme serait utile en matière de stratégie.

Lorsqu'il eut fini, elle survola ce qui était écrit, et son nouveau nom lui tira un sourire : « DameNoire, femme au regard noir ». Elle se sentait flattée qu'on la désigne par se dont elle se sentait le plus fière. Pourtant au milieu de son orgueil renouvelé, elle fronça soudain des sourcils suspicieux en revenant sur l'une des lignes : « MessireBlanc, homme aux cheveux blancs ». C'était une couleur tout de même assez peu commune, on le lui avait répété souvent à propos de sa propre chevelure. Alors combien y avait-il de chance sur dix pour que MessireBlanc soit la personne à laquelle elle venait de penser ? Huit ? Elle se retourna pour inspecter sa tablée à laquelle elle n'avait encore pas prêté attention. Les différents membres de son équipe lui apparurent alors que MessireRouge entamait quelques explications sur ses choix. Elle s'attarda surtout sur la DameBleue, dont il émanait un petit quelque-chose qu'elle appréciait tout particulièrement, avant que ses yeux ne tombent sur Aerandir. Elle avait donc bien deviné.

Elle lui décocha un sourire avant de reporter son attention sur les autres. MessireJaune et la DameBleue s'étaient rapprochés pour discuter. Comment entamer la conversation à présent ? Elle commença par se servir un grand verre d'eau de la cruche à leur disposition. Sa gorge s'était en effet asséchée brusquement lorsqu'elle avait appris qu'il lui faudrait agir en compagnie d'autres personnes. Autour d'eux, des bruits de voix lui parvenaient. Les autres personnes aurait-elles la même mission qu'eux ? Ce n'était pas vraiment ses affaire... Enfin, elle reposa son verre, sa soif enrayée, et commença à parler, sans préambule :


Je pense que la chaloupe nous sera d'un grand secours pour sortir d'ici sans être vu. Monter sur le bateau ne représentera pas un grand problème en soit, ce qui me préoccupe un peu plus, c'est la durée du trajet qui nous attend. Il va falloir se faire passer pour des membres de l'équipage pendant tout ce temps. Et puis à quel moment pourrons-nous récupérer le cube sans que le capitaine n'ait le temps de constater que c'est une copie ? Et pourquoi la Rébellion nous demande-t-elle en seconde épreuve de récupérer cet objet ? S'il une importance quelconque ou des particularités, on devrait peut-être en être informés. Vous avez des idées ?

Puis comme elle avait terminé, elle profita d'avoir porté l'équipe à la réflexion pour se pencher discrètement vers Aerandir :

Alors Aerandir, murmura-t-elle, comment vous portez-vous depuis la dernière fois ? Pas trop d'ennuis avec les marchands d'esclaves j'espère ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aerandir Ashna



________________

Aerandir Ashna
________________


Race : Elfe [Tigre Blanc]
Classe : Guérisseur
Métier : Majordome (ou Prostitué)
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 107


Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir] _
MessageSujet: Re: Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir]   Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir] EmptyDim 14 Aoû 2011 - 12:08

    Le bateau nous emmenait dans un endroit inconnu. J'avais le cœur rempli d'émotion et de souvenir. J'étais sur un coté du bateau, me penchant parce que....Je ressentais un léger mal de mer mais....Très léger !

    « Messire ? Vous ne vous sentez pas bien? »
    « C'est idiot mais....J'ai un léger mal de mer et.... »

    Soudain, je me penchais par dessus la rambarde sans pour autant tomber, heureusement pour moi. Calme toi Aerandir....Calme toi....Heureusement, tout allait bien et je me retournais vers l'homme qui me tenait compagnie.
    Celui ci eut un sourire compréhensif avant de sortir un flacon et de me le présenter. Je levais un sourcil alors qu'il m'expliquais :


    « Je vous assure qu'il n'y a rien de tel contre le mal de mer même le plus coriace qui soit ! Buvez »

    Curieux, je pris la fiole et la regarda, méfiant, avant de l'ouvrir et de verser le liquide dans ma bouche. Je n'étais, tellement pas habitué que je manquais de m'étouffer : dieu qu'il était fort. L'homme se précipita vers moi et me tapa légèrement dans le dos pour faire passer ma toux.
    Il avait tellement l'air gêné qu'il me prit la fiole des mains avant de regarder l'étiquette. Là, son visage vira au rouge homard avant qu'il ne s'excuse :


    « Pardonnez cet affreux malentendu Messire je....Je crains m'être trompé de...De fiole...Je vous ai fait boire un alcool fort sans faire exprès... Tout....Tout va bien ? »

    « J'ai juste....Très chaud mais....Tout va bien.... »

    L'homme me soutins alors, me prenant par l'épaule tandis qu'il me dirigeais dans une espèce de sale de réunion, où il y avait du monde. Rapidement, je fis le tour de la pièce du regard. Je pu reconnaître Liam., miss Klenveister et....Oliana ?! Plus un homme que je ne connaissais pas encore.
    Un officier avec un bras unique avait marqué des noms au tableau. Hum....Messire Blanc avec Dame Noire. J'étais donc avec Oliana.
    Le problème était que je ne voulais absolument pas qu'elle me voit dans cet état. La chaleur avait disparu mais j'avais l'impression de tanguer, plus que nécessaire et mon mal de mer revenait. L'homme qui me soutenait me mis alors un peu a l'écart du groupe tandis que Liam discutait avec Miss Klenveister.
    Cependant, je ne tardais pas a me faire repérer par Oliana. L'homme me fis alors asseoir sur une chaise avant de me demander si je voulais de l'eau pour éviter cette sensation de mal de mer récurent. Souriant, je le regardais :


    « Ce n'est absolument pas contre vous mais....Je préférais aller me chercher de l'eau moi même si vous ne voyez aucun inconvénient a cela ? »

    L'homme hocha la tête et partit sans demander son reste, tandis que Oliana se rapprochait de moi. Plus loin, les discutions allaient de bon trains mais je ne savais pas de quoi il en retournais. J'avais envie d'aller me chercher de l'eau mais je restais assit, n'ayant pas une confiance totale en mes jambes qui tremblaient, sûrement sous l'effet de l'alcool.
    Alors, je laissais la jeune femme s'approcher de moi, en me tenant légèrement la tête. Dieu qu'elle tournait....Je n'étais vraiment pas habitué a l'alcool. Pourtant je n'en avais pris qu'une gorgée...J'entendais vaguement de que Oliana racontait a l'ensemble du groupe et quand elle se pencha vers moi en me demandant comment j'allais, je lui répondis :


    « Et bien....Moi qui aime voyager, je suis heureux de participer a cette aventure le soucis c'est....Qu'à part le calme des forêts je ne connais pas grand chose donc....J'aurais peur d'être un poids pour vous. D'autant plus que....Pour me soulager d'un léger mal de mer, un marin m'a fait boire un alcool fort sans faire exprès...Est il normal que je me sente tanguer alors que je suis toujours assis ? »

    Vous parliez d'une aventure....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ryu Shingen

Croc Blanc

________________

Ryu Shingen
________________


Race : Démon Commun-Élu,,, mi-élu (mère), mi-démon (père), présenté comme humain
Classe : Ninja
Métier : Espion,collecteur d'âmes démoniaques
Croyances : Aucun
Groupe : Rebelles

Âge : 40 ans

Messages : 120


Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir] _
MessageSujet: Re: Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir]   Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir] EmptyLun 15 Aoû 2011 - 19:31

Spoiler:
 


Pendant que les membres commençaient à l'élaborer une stratégie. Sur le côte sud de l'ile se trouvait le bateau sur lequel les rebelles devaient s'introduire.Plusieurs lignes de marchandises se dirigeaient vers le vaisseau soit transportées par des marins ou des carrioles tirées par les chevaux.Les voyageurs étaient contrôlés , les gardes demandaient de quoi justifier l'identité des personnes qui voulaient embarquer.Pour les nobles ils montraient juste leurs titres accompagné de leur propre personnel, pour les autres il fallait montrer patte blanche. Sur le pont les marins se déplaçaient dans tous les sens pour préparer le bateau. Tout à coup un convoi entouré de six cavaliers arriva sur le port, un homme vieux sortit , il portait une petite caisse qui renfermait l'objet que les rebelles devaient remplacer.Le représentant s'avança vers la passerelle puis monta , il remit la caisse à une officier marin , à juger par sa tenue. Celle-ci monta les escaliers qui menaient à la cabine du capitaine , elle traversa le bureau et déposa l'objet à l'intérieur de la bibliothèque.

Les contrôles devenaient alors plus strictes que soit au niveau des passagers mais aussi côté personnel.Il fallait avoir un document écrit de l'employeur l qui justifiait la présence sur le bateau.La cabine était gardée par deux marins armés non humains, il s'agissait d'orques mesurant chacun 2 mètres,ils possédaient un fléau et un bouclier.Les marins étaient en parti humain, il y avait aussi des elfes, des orques, et trois hauts elfes chez les officiers, ce vaisseau recelait un équipage hétéroclite.La partie du sud de l'ile voyait aussi un nombre de troupes affrétés par le royaume augmenté et ils procédaient à des contrôles inopinés parmi les badauds qui côtoyaient les rues adjacentes au port.Puis vint alors le capitaine du bateau accompagné deux êtres que tout le monde reconnut de suite par la taille et surtout par les ailes pliées qui dépassaient les épaules, deux séraphins.C'étaient les bras droit du capitaine, lui même dégageait une aura menaçante et à la fois séduisante, il semblait être très jeune pour un commandant d'un bâtiment marchand.Il rejoignait sa cabine accompagné par un de ces sbires, l'autre descendit dans la cale faire une visite d'inspection des quartiers des marins.

Entretemps sur le pont de la sirène noire, certains groupes avaient décidé de quitter le bateau avant que celui-ci ne se montre sur le port par le biais de petite chaloupe profitant de la nuit .Pour arriver vers le côté Sud de l'ile il fallait bien une heure en temps normal pour traverser les petites ruelles de la cité mais avec les contrôles des différentes troupes, celui-ci fut doublé.Le vaisseau de contrebande commençait à traverser dans le territoire maritime de l'île et le jour pointait le bout de son nez.Ce fut le tour du groupe des cinq rebelles d'entrer en action,quand un marin frappa à la porte pour annoncer que le bateau entrait dans les eaux de Peneloppe, la salle d'armes était vide.Le compte à rebours avait commencé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ryu Shingen

Croc Blanc

________________

Ryu Shingen
________________


Race : Démon Commun-Élu,,, mi-élu (mère), mi-démon (père), présenté comme humain
Classe : Ninja
Métier : Espion,collecteur d'âmes démoniaques
Croyances : Aucun
Groupe : Rebelles

Âge : 40 ans

Messages : 120


Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir] _
MessageSujet: Re: Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir]   Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir] EmptyMar 13 Sep 2011 - 20:43

Le messire Rouge était parti dès que tout le monde savait quoi faire et surtout comment ils ou elles devaient procéder pour embarquer dans le vaisseau avant que celui-ci ne partait vers une destination inconnue.Il avait pris la petit chaloupe pour que l'on voyait pas débarquer d'un navire de contrebande. Il accosta discrètement entre deux galions marchands qui mouillaient sur le port depuis quelques heures.

La couleur de sa chevelure allait poser un problème car il fallait trouver un marin avec la teinture colorée au niveau du cuir chevelu ou bien avoir un nom commençant par rouge.La première opportunité n'était pas apparue sur les lieux, le rebelle décida de se rabattre sur la seconde possibilité. Il demanda à l'un des habitants ou se retrouvaient la plupart des membres d'équipage avant d'embarquer pour boire le dernier verre avant de partir dans la matinée.

Ryu se dirigea vers une taverne où se tenaient plusieurs équipages des différents bâtiments navals, il demanda au tavernier si un certain individu répondant au nom de rouge avait passer un moment dans ce lieu. A sa grande surprise il eut une réponse positive et le membre de la brasserie lui indiqua l'endroit ou se trouvait la personne qui portait ce nom.Le faux marin officier examina au loin l'aspect de sa proie, il avait la même taille mais il devait savoir les informations utiles à son sujet.

Le moine exorciste s’asseyait et prétexta qu'il venait pour affaire et commença à discuter de tout et de rien.Il sut que cet homme devait embarquer sur le bateau en question, la chance était de son côté.Le marin avait sur lui le document qui stipulait un engagement pour travailler sur le bateau.Ryu demanda alors si c'était première fois qu'il travaillait pour ce navire et la réponse fut positive. Le rebelle demanda s'il pouvait se renseigner si d'autres navires cherchaient de la main d’œuvre.Le marin un peu éméché fit un signe de tête de haut en bas.

La taverne allait fermer ces portes et le marin sortit en titubant, Ryu l'attendait dans un coin de rue.L'attaque fut rapide et discrète , il maitrisa l'individu et lui prit le document .Il le bâillonna et traversa le centre ville.Le rebelle passa avec succès les différents contrôles dans les rues qui croisaient ce secteur.Il arriva finalement devant le vaisseau et présenta le papier, les deux gardes examinaient avec attention et le laissèrent passer.

L'homme à la chevelure rouge avait passer le première étape, embarquer sur le bateau.Il marcha vers l'étage du personnel marin pour ne pas éveiller les soupçons.Pour le moment il ne voyait par les autres.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir] _
MessageSujet: Re: Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir]   Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Second espoir chez les rebelles, naissance d'une légende (suite) [Ryu, Judlena, Oliana, Liam, Aerandir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Montagnes :: Mer de l'Archipel des îles basses-