''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ledha Borolev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ledha Borolev

Le Mangecoeur

________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Hemomancien
Métier : Archiviste
Messages : 105


MessageSujet: Ledha Borolev    Jeu 4 Aoû 2011 - 11:49

Nom : Borolev
Prénom : Ledha
Rang : Le Mangecoeur (à cause de sa propension à dévorer le cœur de ses adversaires, comme les vampires ou les mages de sang)

Âge : 28 ans selon ses propres dires.
Sexe : Masculin
Race : Humain
Classe :Hemomancien, ou mage de sang. Cette magie très ancienne, mêlée de nécromancie et de magie noire, se distingue des autres domaines de magie par l'utilisation, non pas de l’énergie (ou la mana, ou la volonté, ou quoi que ce soit d'autre) du lanceur de sort, mais de son sang, indispensable pour utiliser la terrifiante puissance de l'hemomancie. Son avantage sur les autres magies est qu'il est très facile de l'appréhender, la progression étant très rapide (quelques années suffisent pour atteindre un niveau correcte). Elle n'est pas plus "puissante" que les autres magies, qui sont plus versatiles, mais se revele plus rapide, et plus facile... et donc très attirante.
Métier : Archiviste
Croyances : Aucune, Ledha sait parfaitement que ses actes font que, si divinité il y a, il sera condamné par cette dernière et précipité dans un enfer éternel.

Groupe : Les activités de Ledha débouchent forcément sur un isolement et une expulsion quasi-totale une fois que les gens découvrent ses pouvoirs. Même s’il n’a aucun mal à s’intégrer à la populace ou à s’entendre avec quiconque, il est condamné à lutter seul, en Solitaire.


Équipement : Ledha porte un harnachement de cuir et de tissu. Il porte une chemise rouge sang, recouverte de lanières servant à faire tenir des épaulières aux formes inquiétantes, constituées de cuir noir. Son pantalon est recouvert d’un pagne en cuir, donnant l’impression qu’il est fait de peaux déchirées et cousues, et ses bottes… bien qu’en cuir, elles sont recouvertes de pointes de métal se terminant en pointe au niveau du pied, et montant jusqu’aux genoux. Ses gants sont de la même manière, du cuir avec des petites plaques de métal dessus, dont les extrémités finissent en pointes donnant l’impression que Ledha possède des doigts acérés comme des serres.

Il possède également des vêtements de tous les jours, la tenue précédente étant celle utilisée dans ses rituels ou ses combats. Il porte un grand bâton de bois noueux, garni d'une grande lame. L'arme fait une taille d'1m80 pour 70 cm de lame. Il possède également une arme à mi-chemin entre la dague et l'épée, petite, mais épaisse, avec une lame anarchique, courbée d'une forme anarchique, comme taillée dans un bois solide avec une serpe. Elle est composée d'un métal noir aux reflets rouges inquiétant, indiquant sûrement une nature magique...

Dans le sac de Ledha se trouve un peu de nourriture, de l'argent, une carte jaunie du monde, ses vêtements ainsi que plusieurs livres (une bonne dizaine). L'examen de ces derniers a quoi de faire frémir le plus blasé des magiciens. On y trouve les plus grands ouvrages de nécromancie et d'hemomancie existants, dont le necronomicon. Qu'une seule personne ait en sa possession un tel condensé de savoir démoniaque sans y avoir sombré à de quoi rester songeur....

Talents de combat : Ledha manie très bien son bâton, pouvant le faire tourner à une vitesse effrayante, comme le ferait une majorette avec une baguette, et peut tout à fait se défendre. Toutefois, face à un guerrier professionnel digne de ce nom, il ne fera guère illusion, et sera contraint de rester sur la défensive pour survivre. Il utilise assez peu sa dague, sauf lors des attaques surprises ou dans un environnement exigu. Il possède toutefois une exceptionnelle résistance physique, développée à cause (ou grâce) à l’utilisation de sa magie, capable d'encaisser une volée de flêches ou un coup de marteau en plein visage. Sa tolérance à la douleur reste toutefois identique à celle d'un homme normal.

Talents de magie : Ledha est, de par ses dons naturel, le plus puissant hemomancien passé et actuel. La magie du sang à laquelle il fait appel est sans doute l’une des disciplines les plus puissantes et mortelles existantes, malgré les risques terrifiant qu’encours ses utilisateurs. Ledha est de ce fait un adversaire oppressant, pouvant lancer des sorts cauchemardesques et glauques. Sa maîtrise magique est exceptionnelle pour son jeune âge, et même des archimages elfes ainsi que des chasseurs de mages des capes blanches ont péris face à lui. Il possède également de solides bases en nécromancie, même s’il n’arrivera pas au niveau d’un spécialiste de cet art.


Pouvoirs magiques : Les sorts de Ledha sont tous basés sur le sang. Lancer un sort, en plus des composantes habituelles (verbales ou gestuelles) demande un tribut en sang. Si un mage du sang normal ne pourrait lancer que quelques sorts avant d’être dans un état d’hémorragie grave, la malédiction de la famille de Ledha fait qu’il peut lancer ses sorts, sur le papier, à volonté, se tranchant et se mutilant de plus en plus. Il est même capable de se mutiler au point de s’infliger des blessures quasi mortelles (en transperçant son torse de part en part avec son fauchard par exemple) et y survivre.

Parmi ses sorts, on notera la capacité d’absorber le sang des cadavres alentours (et des personnes agonisantes) au bénéfice de Ledha, la possibilité de transformer sa peau en une sangsue pouvant pomper le sang d’une personne jusqu'à la vider, celle de faire bouiller le précieux liquide pour peu que l’ennemi soit blessé, d’inverser la circulation du liquide vital (ce qui conduit à un affaiblissement de l'adversaire, et la mort après un effet trop prolongé), d’accélérer une hémorragie, ainsi que la virulence d’une quelconque maladie. Il peut aussi siphonner le sang à distance (une quinzaine de mètres), créer des nuages de sang pour s’y cacher, se transformer lui-même en une immense flaque sanguine mouvante, ou même se téléporter en disparaissant dans une marre de sang et en réapparaissant dans une autre. En clair, toute personne étant blessée et affrontant Ledha est dans un danger de mort, quelque soit la race de la victime. Bien entendu, le mage est également capable de relever les cadavres les plus frais et même de les faire exploser dans une explosion effroyablement gore. A noter que Ledha à besoin que son adversaire sois blessé pour que la plupart de ses sorts soient efficaces.

Certains rituels existent également. Ledha peut ainsi invoquer des démons auxquels il est lié à partir d’un pentagramme tracé sur le sol avec du sang (peu importe l’origine), forcer une faille entre les mondes à se maintenir (il ne peut en ouvrir, ni en fermer)… Ledha est également capable de guérir, en faisant des transfusions entre le sang d’une personne et d’une autre, et en purgeant le ce dernier de maladies possibles. Tout comme un vampire, il peut également se nourrir du sang des vivants afin de vivre un certain temps sans avoir à se nourrir ou boire. Il ne peut toutefois se reposer uniquement dessus pour survivre, et ce sang ne lui est pas non plus indispensable.

Ledha peut également déceler une maladie dans l’organisme après examen du sang d’une personne. Il est aussi capable d’influer sur sa propre circulation et distribution du sang, même de manière inconsciente. Il peut ainsi réchapper d’un accident vasculaire ou d’une mort cérébrale, donnant parfois l’impression à ses ennemis qu’il est revenu d’entre les morts.

Si après examen, cette magie semble toute puissante, il ne faut pas oublier qu’elle est extrêmement douloureuse, et que Ledha n’a pas une tolérance à la douleur illimitée. De plus, face à un adversaire dénué de sang (mort vivant, squelette, fantôme ou golem) ou très bien protégé, le rendant dur à blesser, le mage du sang est bien dans la merde, car totalement désarmé… d’autant qu’il n’existe aucun sort de protection direct dans ces arcanes. De plus, les sorts de Ledha restent de nature magique, et peuvent être dissipés, renvoyés, ou bloqués. Enfin, ils ne sont aucunement discrets, et sont tous de très courte portée (La grande majorité nécessitent même un contact entre Ledha et ses ennemis, et tout le monde sait que chercher le contact, face à un minotaure par exemple, n’est pas bon pour la santé), contrairement à un pyromancien pouvant lancer des sorts à plusieurs dizaines de mètres de distance. La puissance a toujours un prix…

Talents divers : Ledha est un bon pédagogue, et pourrait apprendre la magie du sang à un novice, pour peu que ce dernier ait le minimum requis de potentiel magique Il est également capable d'éduquer un non-mage du sang, puisqu'il possède de bonnes bases en magie générale. Il a également une grande connaissance des langues, cultures et traditions anciennes. Enfin, chose surprenante, c’est un danseur de premier ordre (Dieu seul sait quand il trouve le temps de s’entraîner.)

Pouvoirs particuliers : Ledha est l’héritier d’une famille maudite. Elle possède en effet de nombreux vampires dans ses rangs (seul un membre sur 10 est un humain « normal »), et leur organisme a muté. Les membres de la famille de Ledha, et ce dernier, ont une récupération de leur sang quasi-instantanée, pouvant récupérer d’une hémorragie de plusieurs litres en à peine quelques minutes. Voilà pour le bon côté. Le mauvais côté est que leur chair ne peut être guérie par plantes ou médicaments, d’où la forte propension qu’a la famille de Ledha à se tourner vers la magie du sang et les arcanes interdites afin de ne pas être condamnés à être recouverts de cicatrices ou d’éraflures, voir d’hématomes (La magie blanche ne leur permet pas non plus de récupérer). Enfin, cette malédiction se transmet à tout enfant de la famille, et il est donc impossible d’y échapper.

Apparence physique : Ledha est un bel homme, c’est un fait. Il ne colle absolument pas à l’image qu’on se ferait d’un nécromancien trempant dans la magie du sang, ce qui explique pourquoi il n’attire pas les soupçons. Dépassant de justesse le mètre 80, il est d’une bonne stature, bien formé et musclé. Ses capacités physiques sont toutefois plus proches de celles d’un sportif de bon niveau que d’un guerrier entraîné. Malgré ce corps attirant et bien fait, sa peau est sévèrement marquée. Des balafres sur ses avants bras indiquent des scarifications régulières (Ledha devant s’ouvrir les veines pour lancer ses sorts), ainsi qu’au niveau de son ventre et de son torse. Nu, il ferait penser à un pantin abîmé, ou un prisonnier sortant d’une séance de torture. Sa peau est assez claire. De nature pâle, Ledha est souvent plongé dans des endroits sombres et lugubres, ou enfermés, afin de poursuivre sa quête de savoir. Il n’a toutefois pas cette blancheur « maladive », mais, même après avoir passé des semaines à l’extérieur sous un soleil de plomb, sa peau restera claire.


Le visage du mage de sang est également bien fait, sans qu’il y ait le moindre défaut notable. N’ayons pas peur des mots, Ledha est beau, il le sait, et est capable de s’en servir à son avantage. Ses yeux sont d’un bleu glacé, surplombés par des sourcils noirs légèrement froncés dans une mimique de concentration. Ses cheveux de jais, et une barbe de deux jours permanente ne font que ressortir ses « billes bleues », qui sont les premières choses que les femmes remarquent. Souriant souvent, d’une voix aimable, douce et d’un visage ouvert à la discussion, Ledha apparaît comme clairement amical, et génère beaucoup de sympathie.

Signe particulier, il possède deux tatouages de couleur bleue sur son visage, en dessous de ses yeux. Leurs origines, tout comme leur signification, ne sont connues de personne.

Caractère, personnalité : On imagine souvent les nécromanciens comme des personnes dérangées, monomaniaques, solitaires et maléfiques. Cette définition reste, dans l’ensemble correcte. Mais ne s’applique absolument pas à l’hémomancien. Ledha semble être très détaché de ses activités de mage, ou de son métier officiel d’archiviste. Certes, il pense toujours dans un coin de sa tête à sa quête personnelle, est toujours volontaire pour acquérir plus de pouvoirs, ou de connaissances, et est un passionné d’histoire ancienne et occulte, pouvant tenter de déchiffrer de vieux bouquins abîmés durant des semaines si l’envie l’en prend. Mais c’est tout. Pas de volonté de domination du monde, de sadisme affiché. L’orgueil et la fierté de Ledha sont même proches du néant. C’est en effet un homme prudent, qui rechigne à utiliser ses terribles pouvoirs, sachant que les conséquences, en public ou dans une ville, peuvent s’avérer dramatiques. Laisser des hommes éméchés le tabasser dans une taverne en public, sans tenter de se défendre a l’aide de sa magie, est tout a fait commune. Plusieurs fois, Ledha a été envoyé au dispensaire après avoir subit une raclée de la part de personnes qu’il aurait pu tuer en prononçant quelques mots. Vous l’aurez compris, il n’utilise sa magie que lorsqu’il n’a plus d’autre choix, et il saisira la première opportunité de fuite, ou de négociation.

A noter que cette gentillesse n’a plus vraiment sa place au combat. Ledha ne peut laisser ses ennemis repartir et raconter à qui veut l’entendre que ce bel homme affable et sympathique à fait exploser un type et bouffé un autre. Ceux qui affrontent et perdent contre un Ledha utilisant sa magie finissent donc sans exception morts et enterrés.

Dans la vie courante, Ledha est défini par tout le monde comme « un type bien ». Très peu caractériel, posé et calme, tout en pouvant faire preuve de dynamisme, il supporte sans broncher la compagnie la plus inconvenante, et fait preuve d’une patience quasiment infinie avec les enfants, les mendiants ou les orques voulant le défier. Il est quasiment impossible de le détester, à cause de son empathie naturelle. Très cultivé, il connait plein d’histoires et de légendes qu’il se fait un plaisir de raconter dans les tavernes, ou au coin du feu, aux enfants, lorsqu’il accompagne des caravanes. Il apprécie la compagnie des gens et voyage presque tout le temps accompagné. Son principal trait de caractère reste toutefois un grand humour. Jamais cynique, jamais noir, il s’agit d’un humour amical, plein de détente et de légèreté, faisant de lui un compagnon de voyage très agréable.

S’il est un homme bon, Ledha n’est toutefois pas un justicier, laissant ce rôle aux paladins autoproclamés. Mais, dans l’ensemble, s’il voit une personne en difficulté, il ira l’aider.

Bien que n’ayant aucune difficulté à se faire des amis, Ledha s’attache peu. Lorsqu’on s’adonne à des pratiques aussi violentes, austères et immorales que sont la magie du sang et la nécromancie, on finit par voir la mort des gens comme quelque chose de… normal. Au final, humains, elfes, orques et tous les autres ne sont que des sacs de viandes. Si la mort d’une personne le « chagrinera » selon ses termes, il s’en remettra très vite et passera à autre chose. Sentimentalement, sa vie est un désert, car, malgré un succès incontestable avec les femmes, il est parfaitement conscient que sa nature réelle les fera toute fuirs. S’il espérait qu’elles se décourageraient devant son côté inaccessible, il s’est trompé, et, sans le vouloir, possède un côté « brun ténébreux ». Ledha ne comprend absolument pas cette réaction illogique des femmes : il faut dire qu’il ne possède pas la moindre notion de psychologie féminine, étant dans ce domaine, encore plus incompétent qu’un adolescent de 15 ans. D’autant plus que ses seuls rapports sexuels l’ont été avec des prostituées, ou avec des membres de sa famille (sa petite sœur entre autre) durant sa jeunesse.



Histoire : Les origines de Ledha ne sont guère faciles à trouver. En effet, le bavard homme ne parle quasiment jamais de son enfance, et lâche quelques bribes sur son adolescence. On ne connaît pas de personnes ayant partagées la jeunesse du mage du sang. Du moins, pas de personnes encore en vie. Il n’est donc uniquement possible de faire que des suppositions. Ceux qui s’interrogent sur l’histoire de Ledha pensent être à peu près sûr qu’il est originaire d’un clan Nordique. Ses yeux d’un bleu glacé, ses marques qui semblent être de naissance, en sont un signe. Son village natal, seule chose qu’il désigne, Cognes, n’apparaît sur aucune carte. Il décrit juste des paysages glacés, froids, et mornes.


Mais revenons à un point de vue omniscient. Nul ne connaît vraiment l’histoire de Ledha, car la connaître signifie être au courant de sa vraie nature, et donc la dénonciation. Il ne peut se risquer à dire grand-chose sur lui. Oh, il pourrait mentir et se fabriquer un passé, mais ce n’est pas son genre, d’autant qu’il y aura toujours une faille.

Les origines de la famille de Ledha se perdent dans la nuit des temps. Leur sang a été maudit, pour une raison qui est inconnu des derniers survivants de la famille, étant donné qu’elle remonte à des siècles et des siècles. Condamnés à ne pouvoir être guéris, presque tous se sont tournés vers les puissances occultes, seules capables de leur permettre de se soigner, la magie de guérison comme les remèdes normaux n’ayant aucun effet. Cette réaction, ainsi que leur attirance pour les vampires notamment, à scellé à jamais le destin de cette famille. L’éducation du jeune homme se fit à travers les bâtisses familiales des terres du nord, de manoir en château, ayant pour seule compagnie des vampires et des sorciers.

Ledha espérait qu’ils voulaient trouver un moyen de contrecarrer la malédiction. Mais non. Ils voulaient juste vivre avec, se livrant parfois à des meurtres afin de survivre, malgré tout. Sans chercher à savoir POURQUOI ils étaient maudits. Il n’était pas d’accord. Le jeune homme ne voyait aucune raison qui faisait qu’il devait vivre avec un tel poids sur les épaules à cause du crime inconnu d’un de ses sombres ancêtres. Il lui fallait savoir… mais les connaissances étaient sous la garde de sa famille. Même en complétant l’apprentissage de ses parents, il serait toujours trop « faible » et « ignorant » pour savoir ce qui s’était passé.

Il prit alors ce dont il avait besoin. De force.

Actuellement, Ledha est orphelin. En prenant les connaissances des membres de sa famille, et en faisant sien leur pouvoir, il devint le plus puissant sorcier que comptait la dynastie. Mais de par le monde, d’autres nécromanciens, mages de sangs, d’autres traités sur ces magies occultes existent. Il s’est donc lancé sur leurs traces, suivant les rumeurs d’attaques morts-vivantes, d’invasions démoniaques ou de rituels macabres. A chaque fois qu’il en rencontrait un, Ledha leur laissait le choix. Lui céder leurs connaissances et leur savoir, ou périr de sa main. Quelques uns acceptèrent. Beaucoup refusèrent. Et sur tous ceux qui acceptèrent, la quasi-totalité essaya de le trahir. Les sombres arcanistes ne sont guère partageurs… et leur mentalité diffère de celle de Ledha . Ce dernier ne voit les arts occultes que comme « obligation », vis-à-vis de sa malédiction, pour survivre, et comme outil de la dernière chance. Il ne les voit pas comme outils de vengeance et de domination sur les vivants. Tout cela ne l’intéresse pas… en se débarrassant de rivaux, et en sauvant leurs victimes potentielles, tout en augmentant ses connaissances, il faisait ainsi d’une hache deux kobolds.

Le paroxysme de ces affrontements eut lieu il y a deux ans maintenant, dans un affrontement qui est même entré dans la mémoire collective des pratiquants des arts sombres. Ledha affronta une demi-douzaine de mages du sang revanchards et comploteurs en plein milieu de la forêt dite « Des arbres bleus » (référence au lichen de couleur bleue recouvrant une bonne partie de ces arbres). Désormais, la forêt est évitée comme la peste. Des témoignages font état d’arbres furieux et hurlant, de dryades de couleur rouge sang et d’une odeur de fer et de pourriture permanente. Des nécromanciens, rien ne reste.

Le danger intrinsèque que représente un mage du sang aussi puissant et en pleine vadrouille a souvent interpelé plusieurs Capes Blanches, ainsi que des chevaliers en mal d’actes héroïques, sans compter des assassins payés par un rival ou autre joyeuseté. Heureusement, quasiment personne ne connaît l’apparence de Ledha, tout juste savent-ils que c’est un homme brun de taille moyenne...

Ledha évite soigneusement les affrontements avec ces poursuivants, encore que les accrochages n’ont été que peu nombreux. Il voyage quasiment toujours accompagné, se mêlant aux caravanes, marchands ambulants, cirques ou paysans, n’ayant aucun mal à s’intégrer, et à se fondre dans la foule.

Lorsqu’il avance dans ses recherches et son enquête, en découvrant un lieu notable, ou en entendant parler de la présence d’un pratiquant de l’hemomancie, il se pose. Il rejoint la ville ou le village le plus proche (s’il y en a), et loue ses services d’archiviste. La volonté de Ledha de redécouvrir les actes passés de sa famille font qu’il est très sensible aux racines et à l’histoire des gens et du monde, ce qui explique sa démarche : aider les communautés à retrouver leur passé. Chose qu’il fait aussi bien de manière altruiste (mais non bénévole), que par pure curiosité.

Au fur et à mesure des ans, La quête de Ledha progresse, pas à pas. Mais désormais, le voilà coincé. En effet, sa progression dans l’histoire de sa famille remonte très loin, et suis une voie parallèle à l’apparition et le développement des magies occultes... le mot « démon » reviens de plus en plus.

Désormais, il est clair pour Ledha que sa quête ne sachèvera pas en Feleth... mais autre part.

On pourrait se demander qu'est ce qui pousse Ledha à aller jusqu'a de telles extrémitées juste pour un peu d'histoire. En fait, Ledha espère, même si cela est très sûrement un fol espoir, guérir de sa malédiction. Pas pour lui, non. Pour Tallis. Ce nom appartient à une petite fille âgée aujourd'hui de 11 ans. Il s'agit de la petite cousine de Ledha, la seule survivante de la dynastie Borolev. La seule qu'il a épargné. La seule qu'il considérait et jugeait "sauvable". Ses parents, ses frères et soeurs, ses oncles, tous étaient des tyrans, des fous, des nécromanciens. Mais Ledha jugea, au milieu du carnage qu'il commis, que ce petit bout de chaire, cet enfant de quelques mois, n'avait pas à subir le même traitement que les autres.

Ledha sait qu'il est allé trop loin, et ne pourra jamais mener une vie normale, ayant vu et fait trop de choses horribles. Mais pour lui, une jeune fille comme Tallis, douce, enjouée et souriante, ne DOIT pas tomber comme lui dans la nécromancie ou la magie du sang.C'est en grande partie pour assurer à sa cousine un avenir de petite fille normale que Le mangecoeur agit. S'il arrive à guérir de la malédiction sa cousine et lui, alors leur descendance n'en sera pas affligée, et il aura gagné.

Et le temps joue contre lui... dans quelques années, Tallis sera en âge de rencontrer de jeunes hommes, d'être séduite, d'être engrossée. Ledha n'a plus que quelques années avant qu'une énième génération des Borolev ne devienne affectée par ce mal. Afin de gagner le plus de temps possible, il l'a déposée devant la porte d'un monastère pour orphelin, qui l'a confié à une famille, un vieux couple tenant une scierie dans un village tranquille et magnifique nommé Blancherive. Il lui arrive de leur rendre visite, se faisant passer auprès de Tallis pour un lointain neveu du père adoptif de cette dernière.

En effet, Ledha est assez courageux pour tenir des pactes avec des démons (et les tromper derrière), attaquer de front une demi-douzaine de nécromanciens, consulter des ouvrages maudits. Mais il n'a pas trouvé le courage de révéler à Tallis leur liens de parenté. Peut-être ne le trouvera t-il pas. Peut-être va t-il mourir avant.

En ce qui vous concerne




A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ?
J’essaierais d’être présent au moins une fois par jour sur le forum.


Comment avez-vous découvert le forum ?
Par réputation et top rp

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ?
Sombre et prenant, parfait.

Test rp :

« Pardon, excusez moi, pardon, poussez vous, merci, pardon, AAtention, mes excuses madame, pardon… »

Essayant de se glisser entre les personnes constituantes la foule compacte, Ledha s’excusait du dérangement, les yeux fixés sur sa destination. Il grimaça quand une vieille de mauvaise humeur lui écrasa le pied avec sa canne. Emmitouflé dans un grand manteau, il parvint à s’échapper et sortir de la marée humaine. Tous les gens étaient groupés afin d’écouter un prédicateur quelconque, qui massacrait les oreilles de Ledha par sa voix stridente, parlant de fin du monde et d’apocalypse à venir. Aucun intérêt. Il s’éloigna, ses pieds crissant sur le tapis de neige, alors que de minces flocons commençaient à tomber.

Il esquiva quelques gamins qui couraient, tournant sur lui-même dans un geste aussi gracieux qu’inutile. Une jeune adolescente l’applaudit, presque ironiquement et il fit une révérence grandiloquente, avant de reprendre son chemin, lui disant au revoir de la main. Il reprit sa route vers sa destination, arrivant un peu en retard, certes. Il sut qu’il était arrivé lorsqu’il vit la mince silhouette qui l’attendait. Cette dernière lui fit un grand geste impatient de la main, et le mage du sang accéléra ses pas. Il fit un mince sourire lorsqu’il arriva.

« Mes excuses pour le retard. »

Il s’agissait d’une jeune fille, de 14 ou 15 ans, qui le dévorait des yeux. Elle s’inclina, ses longs cheveux noirs touchant le sol.

« Merci d’être venu, Archiviste… »

Il offrit son bras, qu’elle prit, rouge comme une pivoine, et ils se dirigèrent ensemble vers une petite maison en haut d’une colline, escaladant plus que ne marchant. Ledha aidait sa jeune compagne, semblant parfaitement détendu et de bonne humeur, cette dernière semblant être au bord de défaillir de joie. Arrivés en haut, ils regardèrent quelques instants la communauté installée plus bas. Quelques dizaines de maisons. Un village de 350 âmes, isolé de tout, entouré de marais et de ruines… marais qui étaient passés de vert à blanc. Il rompit le silence.

« Tu te sens prête ? »

Elle répondit, avec une petite voix, ses grands yeux verts se perdant dans le paysage.

« Oui… » Elle serra un peu plus fort son bras. « Je veux faire autre chose que draguer les marais… »

Il se mit à sourire gentiment, caressant ses cheveux comme un père caresse sa fille. « Et si nous commencions tout de suite ? »

Elle accepta, et elle se mit à le suivre vers la petite maison, que Ledha ouvrit. Il s’écarta de manière galante pour la laisser entrer, et referma la porte derrière lui. Elle s’était retournée vers l’homme qui allait lui apprendre à lire et à écrire. Alors qu’il fermait la porte et allumait la lumière, pendant un instant, un tout petit, un minuscule instant, elle crut voir une énorme forme ricanante et sombre aux crocs effilés et aux yeux brillants, juste derrière Ledha. Mais lorsque les lampes à huile furent allumées, l’Ombre avait disparue. Il la regarda, levant un sourcil.

« Un problème ? »


Dernière édition par Ledha Borolev le Dim 27 Nov 2011 - 2:00, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Querel Sentencia

Fondateur | L’engendreur

________________

avatar
________________


Race : Démon commun
Classe : Tourmenteur
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 63 ans

Messages : 474

Fiche de Personnage :

Histoire de Personnage :

MessageSujet: Re: Ledha Borolev    Sam 6 Aoû 2011 - 13:13

Bienvenue à toi Ledha !

Voici une excellente fiche, le personnage est très puissant, mais tout est dit avec panache, c'est bien écrit, et original à mon sens. J'aime beaucoup.
On sent beaucoup d'expérience dans le test-RP, et le caractère du personnage, le poussant à ne se battre qu'en cas extrême, m'encourage à accepter cette montagne de pouvoirs ^^

Pour les termes 'nain' et 'lycan', je te laisse les modifier, comme convenu sur la CB ^^

Je te valide l'ami !


Tu n'as plus qu'à attendre une deuxième validation et tu pourras commencer à RP
N'oublie pas de remplir ton profil !
Bon jeu parmi nous :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pourrie Morteury



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : Rôdeur
Métier : Au service d'Arphoss
Messages : 149

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Ledha Borolev    Sam 6 Aoû 2011 - 19:53

Ledhadadadadada,

Bonsoir à toi et bienvenue parmi nous! Quelle fiche alléchante ; avec tout ce sang je dois dire que j'ai été gâtée hihi. Pour moi c'est une présentation complète et très bien écrite avec un personnage recherché et maîtrisé. Que je trouve tout de même un peu trop puissant de par sa magie...

Tes pouvoirs sont très cohérents avec la magie caractéristique de ton personnage donc peut être que je titille un peu, mais je considère que siphonner le sang à distance chez les autres rpgistes est un pouvoir bien trop considérable ; tu peux tuer ton ennemi en le vidant de son sang sans même qu'il puisse se défendre et cela me dérange étant donné que sur Feleth la majorité des joueurs sont composés de sang. Tu peux utiliser ce pouvoir comme bon te semble avec des PNJs mais tu ne pourras pas vider entièrement un individu de son sang : je veux bien que tu lui en " voles " pour l'affaiblir et en tirer bénéfice mais il faut que l'autre joueur puisse rebondir sur tes pouvoirs.

De même pour l'histoire d'inverser le sens du sang ; étant donné que je vois mal comment un joueur pourrait inverser cet effet, j'aimerais que ce soit plus un pouvoir censé le déstabiliser et l'affaiblir plutôt que le mener à la mort... A toi de voir quel effet physique cet inversement du flux sanguin pourrait avoir sur ta victime. J'espère que tu comprends.

Voilà, hihi, je me tais maintenant... Je te demande donc de bien vouloir ajouter ces nuances à tes pouvoirs après quoi j'aurais le grand plaisir de te valider! Bon courage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ledha Borolev

Le Mangecoeur

________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Hemomancien
Métier : Archiviste
Messages : 105


MessageSujet: Re: Ledha Borolev    Sam 6 Aoû 2011 - 20:06

Bonjour !



Il va se sois que mes pouvoirs seront, par une force mystérieuse, bien moins efficaces sur les PJS, de même qu'un mage lancant des boules de feu ne tuera pas sur le coup un joueur avec un sort bien placé.



Enfin, la distance reste plutôt du 10-15 mètres, pas la panacée quoi, sachant que la quasi-totalité des sorts de Ledha sont d'une portée encore plus courte (voir les faiblesses de son art en fin de paragraphe)



Quand à l'inversion du flux, c'est après un bon bout de temps que cela entraîne la mort, les effets que tu as décrit sont plutôt ceux qui auront lieu dans un combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pourrie Morteury



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : Rôdeur
Métier : Au service d'Arphoss
Messages : 149

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Ledha Borolev    Sam 6 Aoû 2011 - 20:34

C'est parfait! Je te remercie pour ces détails de précision et pour ta compréhension! Je te souhaite un très bon jeu parmi nous et te valide :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Ledha Borolev    

Revenir en haut Aller en bas
 

Ledha Borolev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-