''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Loric Custigan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Loric Custigan



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Roublard
Métier : Arnaque, crime et botanique.
Croyances : Sa dague et le poison létal qui la recouvre.
Groupe : Alliance des Ombres-Confrérie des Ombres

Âge : 28

Messages : 17


MessageSujet: Loric Custigan   Mer 10 Aoû 2011 - 22:33

* * *

Personnage


Nom : Custigan
Prénom : Loric
Rang : Ombre


Âge : 28ans
Sexe : Masculin

Race : Humain
Classe : Autrefois apprenti chasseur de demon, Maintenant c'est un roublard adepte de la contrebande, du vol et de la chasse à la prime
Métier : Hors la loi/ Herboriste à ses heures perdues
Croyances : Aucune
Groupe : Shade Brotherhood


Équipement : Loric possède un petit attirail de poignards plus ou moins longs, dagues et de couteaux de lancer. Disposant d'un grand savoir en herboristerie; il s'équipe toujours d'une sacoche remplie de petites fioles de poisons et autres plantes exotiques. Loric arbore aussi une grande et imposante dague très convoitée. Son manche est en or massif, parsemée d'inscriptions démoniaques. Tandis que la lame, large et affutée, est recouverte de rainures et de gravures représentant d'autres calligraphies infernales. Parfois il prend avec lui une petite arbalète ou une rapière.

Talents de combat : Recueilli par des Prêtre guerriers du dieu Solstice à l'age de 12ans, Loric a suivit un entraînement spécifique jusqu'à l'âge de 18ans, dans le but de devenir l'un des leurs ; Un chasseur de démon. Il connaît donc les rudiments du combat avec beaucoup d'armes traditionnelles, mais il n’apprécie guère leur barbarie et leur poids. Après avoir affronté ses premiers démons il s'est rapidement aperçut que tuer et se battre de manière fourbe, tel ces même démons, convenait mieux à la situation et s’avérait moins risqué pour sa vie. Depuis il excelle dans le lancer de couteaux et la connaissance des points vitaux de ses adversaires. Il préférera se baser sur sa vitesse et son adresse, se battre deux dagues à la main, tout en envoyant un déluge de lame empoisonnée sur son ennemi. Quasiment toutes ses armes sont recouvertes de poisons ; Paralysie, douleurs effroyable, mort instantanée, il en possède un grand nombre touts aussi variés.

Talents de magie : Loric ne possède aucun don magique personnellement, mais sa dague démoniaque s’avère destructrice dans certaines situations. Elle se nourrit de sang et en tire sa puissance. Le liquide vital doit seulement s'écoulait entre les rainures des inscriptions démoniaque parsemant l'arme. Alors la dague créée une petite faille de magie noire qui enveloppe la lame et lui procure une puissance remarquable. Plus le débit de sang est élevé, plus la dague est destructrice et gorgée de magie. Elle se nourrit avec voracité du liquide vital et le transforme en une étrange fumée inodore, mais lorsque sa soif s’assèche, elle perd aussitôt tout pouvoir. Loric a aussi découvert une nouvelle capacité en déchiffrant certaines inscriptions sur le manche. En répétant l'incantation et en nourrissant un peu l'arme il est possible de créer une brume noire de magie qui dissimule le roublard dans toutes les ombres. Néanmoins l'effet s'estompe si l'arme n'est plus alimentée en sang. Cela marche avec le propre sang de Loric.

Talents divers : L'herboristerie et la démonologie suite à son apprentissage raté, le Larcin, l'espionnage, le lancer de couteau et l'assassinat si dernier recours.


Apparence physique : Loric est de taille moyenne, bien qu'il soit battit comme un guerrier sa musculature n'est pas imposante et il a une corpulence plutôt passe-partout. Il à des cheveux bruns foncés, coupés courts et quelques peu ébouriffés, ses yeux sont d'un marron sombre, une cicatrice coupe un de ces sourcil en deux, tandis qu'une fine barbe de deux-trois jours recouvre son visage au teint halé. Loric aime plaire aux femmes et se sentir bien habillé, rêvant de richesse depuis son enfance il n’hésite pas afficher sa réussite criminelle aux yeux de tous le monde. Il affectionne les bijoux ; il possède plusieurs bagues, colliers, bracelets et s'est tatoué le corps a plusieurs reprise. Notamment une sorte de serpent avec des ailes qui commence sur son pectoral et termine son lacet dans le bas de son cou. Loric s'habille avec des vêtements de cuirs souple, maniable et de très bonne manufactures. En général ses armes légères sont bien cachées et seul un poignard ou une dague apparaisse à la vue du regard innocent.

Caractère, personnalité : Loric est plutôt égocentrique et tourné sur lui même, néanmoins c'est un bon vivant et un charmeur. Il aime avoir la parole et captivé l'assemblée avec une histoire, avoir de bonne discussions entre amis dans une taverne ou séduire des femmes durant toute la nuit. Il a une relation particulière à la famille, n'en ayant pas eu a proprement parler. Pour lui un ami fait partie de sa famille, et il sera prêt à tout pour lui, mais soyez sur qu'il ne risquera jamais sa vie pour un innocent. Oh ça Loric n'est pas du tout inconscient, ce n'est pas le genre à foncer tête baissée, il va préfère se mouvoir dans les ombres, combattre à distance et avec des poisons, surprendre et agir avec réflexion plutôt que se ruer au combat. Et si il pense qu'il ne peut pas s'en sortir à bon compte il choisira plutôt la fuite. Ce n'est pourtant pas un couard, jamais il n'abandonnera un membre de sa famille, il est seulement réaliste et déteste les peine perdues.
Loric est aussi prompte a s’énerver que prompte a s’égayer et à faire la fête. Peu rancunier et trés bon commerçant c'est un roublard dans le sang

Histoire :

L'existence de Loric a débuté dans le rejet et la misère. Fruit d'un père inconnu et d'une prostitué il ne connaîtra ni l'un ni l'autre, n'ayant que la rue pour l’éduquer. Jusqu'à l'âge de onze ans Loric déambulait dans les faubourgs de Venill, alternant vandalisme et mendicité pour survivre. Néanmoins il était connu et apprécié de la populace, beau-parleur et charmeur il s'attirait les grâces des vieilles dames pendant qu'il vidait la bourse de leur mari. Ce n'était pas la plus luxueuse des existence pour un petit être, mais jamais Loric n'en garda un mauvais souvenir. Certes c'était un garçon de la rue, mais cette rue la lui apparaissait comme un immense terrain de jeu, ou il développa ses premiers goûts pour le vol et l'effraction. Ce fut d'ailleurs durant cette période que son prénom lui fut attribué définitivement. Une fille de son quartier le surnommait toujours Loric Custigan, car il ressemblait selon elle au héros d'un conte. Éperdument amoureux d'elle, l'orphelin adopta ce nom lorsque le père de son aimée, un riche marchand, éloigna sa fille de la ville et de ses mauvaises fréquentations.

La vie du jeune garçon se chamboula l'année de ses douze ans. Une violente attaque de démon déferla sur les terres du royaume tel une grangrene purulente. Cette période fut morbide et nombreux furent les gens qui perdirent des proches. Loric plus que tout le monde, car durant cette époque de deuil, les habitants étaient méfiants et désagréable, la convivialité de son quartier, qu'il adorait tant, avait disparut. C'est donc toute sa famille qu'il avait perdu, ainsi que beaucoup de ses amis bien sur, dévorés par les créatures démoniaques. Il était seul dorénavant, sans ami, sans famille, voué à se battre les miettes de pains avec les autres mendiants et orphelins. Une frustration terrible le tourmentait alors et il rejeta tout sur la race des démons. Depuis ce jour il éprouve une grande aversion envers leur pouvoir de destruction.

Ce ne fut donc pas une surprise lorsque Loric répondit à l'appel d'un groupe de prêtre. Fervents servants du dieu Solstice, soldats d’élite de son ordre sur Feleth, c'était de grands guerriers vouant leur vie et leur foi à servir le clergé, devenant le bouclier protecteur du peuple et le glaive vengeur contre l'immondice armée de démons. Ils avaient besoin de volontaire et c'est ainsi que Loric interpréta leur message, aveuglé par la cécité de sa haine. Il s'engagea, fit un serment et devint apprenti Prêtre. Du moins... C'est ce qu'il croyait... Il s'agissait la en fait d'un groupe de fanatiques du dieu solstice, ils vouaient leur vie en une croisade sanglante contre les démons et semblaient fier de mourir jeune au combat, en nom de leur divinité adorée. Les démons étaient puissants, fourbes et utilisaient une magie effroyable. Tandis que les Prêtre se ruaient au combat avec comme seul arme : épée, armure et foi en dieu. Loric fut tétanisée et terrifié face à la folie qui embrasait le cœur de ces extrémistes. Le combat n'était pas du tout équilibré. Les prêtre ne laissaient aucun chemin de retour à leurs apprentis, leur imposant une discipline de fer. Malgré quelques tentatives de fugue, Loric du plié l’échine et obéir, mais il ne leur accorda pas la soumission de son âme. C'est même avec entrain qu'il s’entraîna , espérant devenir assez fort pour survivre au massacre qui l'attendait. Cinq années passèrent ainsi, trois à s’entraîner, deux a vagabonder et chasser le démon. Loric devenait un homme ; fort physiquement et mentalement, il avait acquis le respect martial de ses confrères apprentis, néanmoins sa personnalité rebelle et sa prudence face à l'ennemi exaspéraient ses précepteurs. La ou ils auraient ordonné de se jeté corps et âme au combat, Loric préférait jauger son adversaire, se battre à distance si nécessaire, voir fuir si il n'était pas a la hauteur. La ou les prêtres ordonnaient de ne se fier qu'au jugement implacable du dieu Solstice pour venir a bout des entités infernales, Loric préférait plutôt se fier a la carrure et aux capacités du démon en face de lui. Au lieu de se sacrifier inutilement. Il ne croyait même plus en ce dieu humain, fable et invention d'un fou, tandis qu'il se moquait de la chevalerie burlesque des prêtres. Mourir pour la gloire éternelle ? Mais quelle connerie pensait-il. Oh ça oui, il fut méprisé et traité de lâche, mais au moins lui était toujours en vie et c'était l'un des chasseurs de démons les plus efficaces de son âge.

Tout bascula une nouvelle fois. Sa petite escouade se confrontait ce jour la à un puissant démon. Il avait élu domicile près d'une petite bourgade et terrorisait la population lorsque son estomac se réveillait. En soit c'était une créature banale, outre son apparence terrifiante et imposante, Loric et ses confrères connaissaient pire situation. Mais celui ci, du nom de Karanh, possédait un artefact très puissant. Une dague, à la fois étincelante et terrifiante ; l'or massif, les runes ou la forge parfaite de la lame contrastaient avec l’atmosphère pesante et l'énergie sombre en émanant. Une étrange fumée inodore enveloppait l'arme tel un brasier de flammes noires, tandis que l'artefact semblait aspirer et se nourrir du sang qu'elle tranchait. A chaque fois que le démon faisait couler le sang, il amplifiait sa puissance et continuer sa danse macabre. Les prêtres, trop confiant comme à leur habitude, se ruèrent au combat et rapidement ils ne firent que le rendre plus fort. Loric se retrouva en sous-nombre, il savait que son adversaire était dorénavant trop puissant et deux choix s'imposaient à lui. Fuir maintenant, ou profiter de la dernière charge de ses confrères pour attaquer le démon. Dans un élan de fraternité peu commun il se décida à passer au combat. Les derniers prêtres chargeaient le démon ensemble et il profita de la diversion pour le prendre à revers. Néanmoins celui ci n'était pas dupe. Il se concentra aussitôt vers Lorik pour le faucher en premier, mais au moment ou il tourna la tête vers lui, un poignard vint s'empaler entre ses deux yeux. Il hurla de douleur, l'arracha d'un coup sec et hurla encore, de fureur cette fois ci. Le groupe de templiers arrivèrent sur lui et il fut contraint d'esquiver, chancelant, c'est alors que Loric saisis la chance qu'il attendait. Tel un félin guettant la faiblesse de son adversaire, il s'avança dans l'angle mort et lui découpa le bras. Le membre chuta au sol tandis que tous étaient captivés par la dague meurtrière, qui échappait à son maître. Elle roula par terre et un éclair de terreur s'empara du démon, qui hurla pour la dernière fois. De terreur surement. Les prêtres l’empalèrent aussitôt de leurs armes et il lâcha son dernière râle. Tous les survivants fêtèrent alors la victoire, priant Dieu d'accepter leurs frères décédées à ses côtés. Tous ? Non. Pour Loric une seule chose importait. La dague encore fumante qui appelait désespérément un nouveau maître pour la nourir...

L’acquisition de cette nouvelle arme changea complètement le quotidien de Loric, bien qu'il mit du temps à en comprendre tous les mécanismes, il s’avéra que le pouvoir de l'arme était encore plus dévastateur sur un démon lui même. Il enchaînait donc les succès et l'ordre aurait du lui donner le rang de Prêtre. Pourtant ses superieurs acceptaient mal le fait qu'il utilise un pouvoir démoniaque. Finalement la jalousie et le code d'honneur eu le dernier mot. Excommunié puis exilé, Loric leur accorda un gracieux sourire, il les remercia sincèrement de les libérer de son serment. La vie, la vraie lui insufflait un nouveau but dorénavant. Il se savait assez fort pour affronter le monde mais c'est tout naturellement que ses pas le ramenèrent à Venill. Depuis il y a intégré les rangs du groupuscule « Shade Brotherhood ». Il vit de contrebande, larcin et piratage en touts genre aux côtés de son fidèle compagnon et frère d'arme Cayn Howl. Et bon dieu ce que l'autorité ne lui manque pas.

En ce qui vous concerne

A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? Plusieurs fois par semaine;)
Comment avez-vous découvert le forum ? Le plus possible, RP au moins une fois tt les 7jours et passer faire de la lecture assez souvent;)

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? Tres joli felicitations ! J'aime beaucoup le fond et les images en haut de page.






* * *


Test RP



La taverne de la pinte festive était bondée ce soir la. Voyageurs, commerçants, ou encore simple passants, tous se rassemblaient et se mélangeaient sur la place du port afin de faire la fête toute la nuit. Des pari et des jeux en touts genre alimentaient l'avidité des uns, tandis qu'un nombre insolent de prostitué s'emparaient du péchés d’honnêtes hommes mariés. Certains groupe venaient seulement se soûler entre amis, tandis que d'autre passaient des heures entières à écouter le récit de bardes ou d'aventuriers. La bourgade de Penyhill ne possédait pourtant aucun attrait en elle même. Ses terres arides, ses rues désertes, son port inadapté et inondé la moitié de l'année par les crues, écartaient le village des échanges commerciaux. Pourtant durant cette semaine de l'année il fallait se trouver à Penyhill, alors que les paysans organisaient joyeusement la fête des moissons estivales. Durant cette courte semaine, la bourgade devenait le centre de la région ; on y parlait affaire, investissements ou autres trafic. Un nombre impensable de pièces d'or changeaient de bourse lors d’événements de ce genre. Et ça, les Shade BrotherHood ne l'ignoraient pas. Des marchands et des navires travaillant pour le compte de la confrérie avaient été envoyés afin de commercer légalement, mais bien entendu la guilde missionna aussi quelques hommes afin d'effectuer d'autres travaux douteux. En l’occurrence ; Cayn et Loric.
Cayn cravachait dure pour trouver un entrepôt précis contenant une cargaison d'or qui servirait à l'achat de plusieurs tonnes de céréales. Loric pendant ce temps devait gagner du temps a la fête, faire semblant de festoyer tout en se faisant discret pour s'assurer que personne ne viendrait prendre Cayn en traître. Oui c'est qu'il devait faire, ce qu'il avait convenu avec son ami après avoir gagner au tirage au sort. En réalité, le jeune roublard se remplissait les poches aux tables de dés et de carte. Il buvait et mangeait copieusement, tout en profitant de la fête.


« 6 et 5, 11. Le vieux marin gagne. Faîtes vos jeux messieurs. »

- Dix pieces d'or sur le 8 et dix pieces d'or sur le 6  S'exclama Loric

Le jeune homme affichait un sourire plein de confiance, il piocha quelques pièces de sa bourse fraîchement garnie et les misa. Il s'était habillé à mesure de l’événement, ses bijoux contrastant avec le tissu de sa tunique, si bien que sans un œil avertit il aurait pu se fondre dans la masse de ces hommes bienseillants et bourgeois. Néanmoins son visage de paria était connu par les anciens de Venill ou autres grandes cités fluviales, un de ces rare hommes se trouvait être à la même table que lui. Aigris par la perte de son argent, il pesta :


- Tu oses venir te pavaner devant nous et puis nous détrousser par derrière le lendemain  !

Un éclair saisit Loric, qui comprit la dangerosité de la situation. Cet homme allait attirer les regards sur lui. Il répliqua :

- C'est sur qu'avec la chance que j'ai j’espère bien vous détrousser encore demain à la même heure messire !

Quelques rires fusèrent de derrière mais le vieil homme s'empourpra.

- Je sais pour qui tu travail ! Écoutez tous les Shade Brotherhood sont ici et ce n'est pas pour rien ! Ils préparent un sale coup, je les connais bien.

- Allons il ne faut pas écouter les ragots. Personne dans le royaume n'ignore la puissance de la confrérie marchande Shade Brotherhood. Nombreux sont nos navires et tu oserais insinuer que les marchandises et l'argent qu'ils transportent sont acquis malhonnêtement ?

- Oui je l'insinue ! Vous m'avez déjà volé par le passé !

Loric se leva suite à cette dernière provocation. Il voulait passer pour un honnête marchand et la meilleure façon de le faire serait de feindre l'honneur froissé. Un duel pour une litigieuse provocation ! Voici qui nourrirait l'imagination des nobliaux. Mais au moment ou il allait répliquait une voie s'écria au loin :

- Au Feu ! Au Feu ! Les Granges de la famille Owen sont en flammes !

Loric fut saisis de stupeur et une seule image lui vint à l'esprit. Cayn. Quelque chose ne tournait sûrement pas rond. La panique se transmit dans l'assemblée et bientôt ce fut le désordre total. Si l'incendie se propageait à tous les entrepôts ce serait une calamité dont PenyHill aurait du mal à se remettre. Profitant de la tempête, Loric se saisit de ses affaires et il se dissimula parmis la foule. Sur la route menant aux champs il prit à gauche, traversa un petit sentier rocailleux qui redescendait vers le fleuve, puis il arriva devant une petite crique. Le point de Rendez-vous. Une embarcation l'attendait bien sagement avec plusieurs hommes armés, Cayn transpirant de sa course-poursuite, ainsi que trois coffres remplis d'or et de denrées rares. Un des marins s'écria alors :

- Qu'est ce tu foutais Loric merde on t'attendait ? On a du faire une diversion avec le feu pour pas se faire repérer.

Un large sourire éclaira le visage du roublard, il fit un clin d’œil a son ami devant lui et s'installa dans la barque.

J'adore ce métier. Pensa-t-il.


Dernière édition par Loric Custigan le Ven 12 Aoû 2011 - 3:28, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pourrie Morteury



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : Rôdeur
Métier : Au service d'Arphoss
Messages : 149

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Loric Custigan   Jeu 11 Aoû 2011 - 20:54

Loric,

Bonsoir et bienvenue parmi nous! Je dois dire que cette fiche me plaît, ce personnage de la rue qui arrive à se sortir de chaque situation... C'est polyvalent et plutôt chouette! Ta présentation est claire et colle avec notre contexte. De plus je trouve ça judicieux d'être allié à un autre membre du forum et de partager la même confrérie, ça promet d'être intéressant! Je n'ai donc rien à redire et je te valide de suite. N'oublie pas de remplir ton profil et bonne chance pour survivre!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Loric Custigan



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Roublard
Métier : Arnaque, crime et botanique.
Croyances : Sa dague et le poison létal qui la recouvre.
Groupe : Alliance des Ombres-Confrérie des Ombres

Âge : 28

Messages : 17


MessageSujet: Re: Loric Custigan   Jeu 11 Aoû 2011 - 23:04

Je te remercie Wink J'ai hâte de pouvoir fouler ces terres! Apres une assez longue pause on pensait avoir du mal à trouver un bon forum mais je dois avouer que j’apprécie beaucoup celui ci!

(En plus il y a l'air d'avoir beaucoup de Rolistes et perso Féminins! C'est mon Loric qui va être content xD)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Querel Sentencia

Fondateur | L’engendreur

________________

avatar
________________


Race : Démon commun
Classe : Tourmenteur
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 63 ans

Messages : 474

Fiche de Personnage :

Histoire de Personnage :

MessageSujet: Re: Loric Custigan   Ven 12 Aoû 2011 - 13:38

Yatah ! Bienvenue à toi, Loric !

Une fiche toute aussi captivante que celle de ton coéquipier ! Ça promet un duo excellent !
C'est génialement bien tourné, et on ne s'ennuie pas une seconde en te lisant !
Nan vraiment j'adhère !

Je te valide et te place dans le groupe 'Clans' pour le moment. Je suppose que vous avez l'intention de faire de Shade Brotherhood une guilde à proprement parler, comme tu avais l'air de dire à la suite de la fiche de Cayn. Pourquoi pas, c'est un projet à étudier, je vous laisse vous tourner vers Franz Vakarian (marchand très influent si je n'm'abuse) ou même Alban Chaos (chef de la Lame d'Argent, guilde de chasseurs de primes) pour étudier la question (voir si des associations ne sont pas possibles !) et éventuellement déboucher sur la création d'un groupe (au sens formel, sur le forum, avec une couleur et tout). Enfin bref, n'hésitez pas à me MP pour me faire part de vos projets !


Bon jeu parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Loric Custigan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Loric Custigan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-