''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La crypte d'Adonis [RP libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Cayn Howl



________________

Cayn Howl
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Lame Noire
Métier : Ombre - ancien Contrebandier
Croyances : Aucune
Groupe : Alliance des Ombres-Confrérie des Ombres

Âge : 29 ans

Messages : 85


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptyVen 12 Aoû 2011 - 15:17

Les semelles écrasaient les feuilles mortes, tandis que le cuir s’encrassait d’une boue pâteuse. Bien que la saison devrait abreuver ses voyageurs d’une chaleur accablante, elle les munissait plutôt d’un froid mordant, comme si le cours du temps avait été inversé. Jebhe frissonnait comme une petite victime, à croire qu’il n’exerçait des missions qu’à l’intérieur des grandes villes. Pour la peine, Cayn ne put s’empêcher de lui jeter la réflexion.

-Eh bien, je te pensais moins fragile Jebhe. Il me semblait que tu avais déjà vaincu un démon… et ta peur d’une petite brise pathétique ? il explosa de rire, provoquant les foudres de son frère de bataille.

-La ferme ! Ca n’a rien avoir. C’est que je n’ai rien de plus sur moi que du tissu…

Cayn l’inspecta d’un coup d’œil, avant d’apercevoir les frondaisons aux pieds des collines d’Ascelnoth. Ils n’étaient plus très loin de leur but, bien qu’il restait le plus gros à faire…

-N’empêche que froid ou pas, moi je peux faire des mouvement assez ample et éviter de me faire décapiter par la lame d’un démon.
Précisa Jebhe, comme s’il ne parvenait pas à se défaire de la remarque de Cayn.

-Ben voyons, mais malgré ça, si tu te prends un coup de poing d’un être supérieur, ça peut te briser les côtes. En plus, un seul coup dans les francs et tu seras quand même en morceaux, je vois donc pas l’intérêt d’argumenter ton point de vue. Répliqua Cayn avant d’ajouter. « Surtout quand t’affronte un démon, t’en sors jamais indemne, à croire que tu n’as jamais fais l’expérience.. »

Douché par la remarque, Jebhe conserva le silence, tirant juste une moue désapprobatrice dont Cayn n’en tint guère rigueur. Peut-être n’avait-il jamais défié de démons ? Un point qui risquait de compromettre leur chance de réussite. Mais pour l’instant, il soutint le silence environnant car il traversait la lisière des bois pour atteindre l’entrée secrète de la crypte d’Adonis. Apparemment, ce n’était pas un démon de pacotille qui les attendait mais le butin serait énorme d’après la légende, une raison suffisante pour s’aventurer en ces lieux.
Glissant un bras à l’intérieur de son sac à dos, il en fouilla le contenu pour en sortir un parchemin scellé d’un simple ruban écarlate. Dénouant l’attache, il déplia ce vieux morceau de rameaux pour en analyser l’encrage.

-On n’est pas trop loin, il faut juste trouver un amas de Mégalithes qui devraient être entouré d’une clairière. Méditait Cayn, en inspectant les alentours. « Bon, reprit-il, Je vais m’enfoncer dans cette foutue sylve pendant que toi t’iras par la droite, au cas où tu découvrais quelque-chose d’autre…

-Mais Cayn, c’est complètement con ! On a qu’a aller ensemble droit au but, je vois pas pourquoi tu veux absolument qu’on se sépare ?!

Cayn soupira avant de relever les yeux dans le regard sombre de son interlocuteur.

-C’est pourtant pas compliqué Jebhe… Le plan est ancien, tellement vieux qu’en le déroulant, j’ai cru qu’il allait se briser en copeaux. Ce qui veut dire, que la configuration des lieux à peut-être changé et que notre destination n’est plus focalisé sur son point initial. Tu comprends ?

Jebhe paraissait un peu perdu mais il approuva du chef et se mit en marche. Dés lors, Cayn étira ses lèvres d’un large sourire. Après tout, il n’avait pas besoin d’un insecte entre les pattes, quand bien même appartenait-il au clan, hors de question de partager le butin avec un allié qui ne serait pas foutu de l’aider ! En plus, il avait marché à son baratin comme un amateur ! Pour que la configuration des lieux change, ce n’était sûrement pas quelques milliers d’années qui feraient la différence, par contre des millions d’années, c’était plus probable… Mais cela, Jebhe l’ignorait…
Cayn s’aventura en milieu inconnu et pour soulager sa bonne conscience, d’avoir fait faux bon à un frère d’arme, il l’épargnait d’une misérable fin, car Jebhe n’aurait pas fait long feu devant ce qu’il prétendait connaître et avoir défié.

Cayn aurait tant aimé retrouver son véritable frère de bataille, ce cher Loric. En six ans qu’il le connaissait, jamais il avait affronté un démon sans lui et comme par hasard, ça tombait lorsqu’il allait défié une légende vivante ! Mais bon, en cas de victoire, il serait le membre du clan le plus riche de toute la confrérie et surtout le plus réputé, de quoi se permettre de prendre des risques.
Après une longue marche, il distingua enfin les Mégalithes et sans perdre un instant, il fouilla une bourse contenant du sable gris. (Matière indispensable pour invoquer le sceau qui permettrait d’ouvrir l’entrée dérobée de la crypte). Mais c’était aussi une poudre très rare, qui prouvait que le secret des lieux serait un vestige de l’ancien temps d’une valeur inestimable.

Malgré sa quiétude, Cayn ressentait une certaine pression nouant peu à peu ses tripes. Etait-ce de la crainte ou bien le poids exercé par l’aura malfaisante des alentours ?
En tout cas, il n’eut guère le temps d’y réfléchir car un autre individu arpentait les lieux…

(hors jeu : en gros entrée libre à qui veux se joindre à moi =p)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samir Kranel



________________

Samir Kranel
________________


Race : Seirdan
Classe : Lame noire
Métier : Combattant
Croyances : Dieu du sang
Groupe : Solitaire

Âge : 33 ans

Messages : 37


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptySam 13 Aoû 2011 - 0:58

Auparavant à une dizaine de kilomètres.

Un ogre le bras droit coupé gisait au sol en gémissant contre un tronc d'arbre déraciné. La créature verte, sale, portait une collier de ficelle orné de plusieurs crânes d'oiseaux, des bracelets en plume, des tatouages tribales sur le corps, un bâton posé à côté de sa main décoré aux deux extrémités d'un crâne humain. Il observait de ses yeux rouges son adversaire contre qui il avait combattu avant de chuter blessé et épuisé. Samir se tenait en face, deux corps de démons ailés et invoqués au sol, gisant et déchiquetés.
-Toi, Samir, tu n'as pas vraiment gagné contre Joulua!

Le Seïrdan tenait son épée dans ses deux mains, totalement détendu, il approchait doucement de sa proie agonisante.
-Toi tu te crois le plus fort... mais toi tu l'es pas!

Le démon s'arrêta.
-Moi je connais... des êtres qui pourraient te battre!

Samir posa la pointe de sa lame sous le menton de l'ogre.
-Ça m’intéresse, donnes moi des noms Joulua!

L'ogre fixait le vainqueur, des larmes coulaient le long de ses joues.
-Toi tu peux me tuer, moi je n'ai pas peur d'un démon stupide! Mais si toi tu veux savoir qui peut te battre, toi tu devras aller à Ascelnoth.

-Ascelnoth?

-Toi tu connais pas? ... Toi tu vas devoir suivre le chemin, toi tu apercevras les ruines à l'horizon en sortant de ces bois... et là toi tu trouveras la crypte d'Adonis.

Samir observait dans la nuit noire le démoniste.
-Que vais-je y trouver?

L'ogre sourit tout en gardant cette marque de douleur.
-Toi tu le découvriras? Seulement si toi tu parviens à... à libérer la bête.

Un long silence, Samir appuya sur la garde de son épée et transperça la gorge de Joulua.
-MMMMM le chemin il a dit...





Suite du RP de Cayn.

Le soleil se couchait, Samir aperçut enfin les ruines après une journée de marche tranquille, il avait dévoré une partie de l'ogre, il avait dormis, et s'était réveillé au zénith sous un soleil de plomb heureusement arrêté par les feuilles des arbres de la forêt.

Il pressa le pas décrochant sa lame fixée dans le dos par un fourreau en cuir collé à son armure. Keïrn en main il observait, son épée ne lui révélait aucun danger, aucun ennemi, s'il y en avait dans ces ruines celui ci ne l'avait pas encore découvert.
Même si le soleil avait frappé cette journée, le vent qui circulait était glacial. Les feuilles sèches craquaient sous ses pas métalliques. Pas à pas il atteint une entrée en ruine, il ne restait que l'ouverture au sommet en arc de cercle. Il fit encore quelques pas et pénétra à l'intérieur, enfin ce qui était autrefois un intérieur quand il y avait un toit. Des morceaux de pierre partout, idéal pour se faire des entorses en les traversant.

Tout à coup il aperçut un homme à une trentaines de mètres longer les murs cherchant quelques chose, il resserra son emprise sur l'arme, sans se cacher, ne lâchant pas l'être des yeux, l'observant, il attendait que celui ci se rende compte qu'il était espionné par un Seïrdan couvert d'armure en plaque, doté d'un casque fermé et équipé d'une épée à l'aura colorée bleu marine, un colosse d'un mètre quatre vingt dix.


Etait-ce Cayn?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cayn Howl



________________

Cayn Howl
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Lame Noire
Métier : Ombre - ancien Contrebandier
Croyances : Aucune
Groupe : Alliance des Ombres-Confrérie des Ombres

Âge : 29 ans

Messages : 85


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptySam 13 Aoû 2011 - 3:50

Qui était cet individu ? équipé comme il l’était, impossible de deviner son origine raciale. Mais pourtant… Cayn ressentait l’aura manifeste que dégageaient les démons. Ce n’était sûrement pas un mortel de pacotille, mais il ne devait pas dépasser ses compétences martiales. Car en effet, l’oppression qu’il avait ressenti plutôt, ne provenait pas de cet intrus, mais bien de la crypte, où un être plus puissant l’attendait.
Il ne devait guère considérer cet étranger comme un obstacle car après tout, s’il représentait une menace inférieure à ce qui l’attendait dans la crypte, il servirait d’échauffement. Un entrainement parfait pour espérer atteindre ce démon ancien nommé Adonis.
Cayn inspecta le ciel, il ne faisait guère encore nuit et il ne pourrait donc pas user de son plus fidèle atout, les flammes noires. Une braise originaire de l’enfer dont peu de démons connaissait l’usage. Un pouvoir qui lui serait indispensable, une fois au sous-sol… Malheureusement, il ne pourrait guère s’en servir contre l’inconnu, mais ses aptitudes aux combats devraient amplement suffire pour écraser celui-ci.

-Tu tombes très mal étranger, j’ai pas le temps de causer avec toi. Alors je vais essayer d’aller au plus simple… Barre-toi de mon chemin où tu vas regretter d’être venu au monde…

Cayn s’avança, discernant davantage son adversaire. Malgré son attirail de guerre, il s’agissait bien là d’un Seïrdan. Un adversaire compromettant, mais qui ne devrait pas trop poser de problème. Car en effet, Cayn n’était qu’un humain, mais un mortel habité par un démon ancien qu’il dominait jusqu’au plus profond de lui même. Son adversaire risquait fortement d’être surpris, car les réflexes de Cayn dépassaient ceux de ses congénères, grâce à la malédiction qui l’habitait.
Allait-il seulement voir le coup venir où son adversaire se ferait-il couper en tranche sans apercevoir le sifflement de la faucheuse ?

Cayn décrocha un sourire carnassier, il adorait se frotter au risque et l’occasion se présentait une nouvelle fois et bien avant l’heure… Quelques pas supplémentaire et son adversaire ne se trouvait plus qu’à une dizaine de mètres.

-Apparemment, t’as choisis la deuxième option… Il se frotta le bout du nez, histoire de distraire son adversaire… Malheureusement pour toi…


L’instant suivant, il piqua une accélération, dégaina son épée dans le même mouvement et vint percuter verticalement son adversaire. Il le trancherait en deux comme du beurre. Ayant bondit pour maximiser l’effet de puissance, son épée ne rencontra cependant aucune résistance de chair, seulement celle de l’acier, faisant jaillir une volée d’étincelles. Le démon avait paré l’attaque au dernier moment, il s’en était pourtant fallut de peu, à un cheveu près et il retournait dans le Vein…

-... ça ne suffira pas, en effet… conclut Cayn avant de prendre la retraite, esquivant un coup latéral relativement efficace.

Le style de combat de son adversaire lui semblait familier, peut-être était-il une Lame Noire, tout comme lui ? Quand bien même, cet affront lui promettait une belle montée d’adrénaline. Juste ce qu’il lui fallait, pour ensuite s’opposer au diable qui le patientait tranquillement, dans son sommeil…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samir Kranel



________________

Samir Kranel
________________


Race : Seirdan
Classe : Lame noire
Métier : Combattant
Croyances : Dieu du sang
Groupe : Solitaire

Âge : 33 ans

Messages : 37


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptySam 13 Aoû 2011 - 18:46

Samir fixait l'humain, il s'approchait de lui, à l'apparence sûre, confiante! Cet humain n'évaluait pas le danger, il ne savait pas à qui il avait à faire. Samir se détendit, que risauait-il ici, un humain qui n'avait pas encore reconnu le visage de la mort? Il se toucha le nez soudainement et Samir ne put s'empêcher de dire qu'il allait se mettre à pleurer car il venait de reconnaître un terrifiant Seïrdan. Keïrn son épée le prévint aussitôt de l'intention exacte de l'humain au moment où celui ci partit pour attaquer. Samir malgré ça releva la lame juste à temps pour le repousser et tenta une attaque désespérée. Le Seïrdan n'en croyait pas ses yeux, un humain avait failli le tuer en un seul coup. Samir se recula en murmurant.
-Samistas rapidité.

L'aura bleu marine de Kreïne se propagea sur le bras de Samir, et gagna doucement toute la surface du corps. Samir eu un frisson et fixa son adversaire à travers son casque fermé, il hésita à le retirer, il aurait besoin de toute sa vision pour jouir pleinement de sa nouvelle rapidité boosté et puis non, Keîrn lui offrait ce petit temps d'avance.
-Je suis impressionné de voir un humain se battre aussi bien. Es-tu une sous race humaine qui les rends moins vulnérable?

Samir était un guerrier tout de même intelligent, mais il n'avait pas appris grand chose en dehors des combats. Depuis son enfance il avait été abonné à l'entrainement de son clan, à tuer, à tuer et à tuer, le plus rapidement possible, le plus efficacement possible. Il avait appris aussi à encaisser, à éviter, se replier pour recharger. Tout son enseignement était basé sur l'attaque, puissante, dévastatrice. Sa défense, sur l'art de trouver une situation qui permette d'attaquer à nouveau.
-Je suis heureux d'avoir trouvé un guerrier comme toi! Je te respecte beaucoup et c'est si rare, pour ça je te tuerai comme je tue les élites de ce monde, ou bien tu me tueras peut être, je serai fier de mourir de ta lame.

Samir se mit en position, prêt à attaquer.
-La mort en consolation, le sang en trophée!

Samir s'élança, il frappa de sa lame à deux mains avec une allonge de deux mètres qui lui permettait de garder de la distance lui permettant de lui laisser le temps de réagir en plus de la prévention de Kreïn. Cayn avait désormais à faire à un démon d'une extrême rapidité, lui qui ressentait les puissance démoniaques devait s'en rendre compte. Samir cherchait à mutiler son adversaire du bout de sa lame.



Spoiler:
 


Dernière édition par Samir Kranel le Mar 16 Aoû 2011 - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cayn Howl



________________

Cayn Howl
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Lame Noire
Métier : Ombre - ancien Contrebandier
Croyances : Aucune
Groupe : Alliance des Ombres-Confrérie des Ombres

Âge : 29 ans

Messages : 85


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptyDim 14 Aoû 2011 - 16:04

Son adversaire était une personne de pouvoir tout comme la plupart des êtres errant en ce monde… Il l’avait bien entendu préparé une incantation, mais aucun résultat n’apparaissait. Qu’avait-il derrière la tête ? Qu’importait, car celui-ci prit la parole, ne désirant guère entamer trop vite les hostilités.

-Je suis impressionné de voir un humain se battre aussi bien. Es-tu une sous race humaine qui les rend moins vulnérable?

Cayn esquissa un large sourire à cette remarque, depuis quand un démon polémiquait en flattant son opposant ? Cependant, l’humain ne rentra guère dans son jeu de buveuse de thé, il se contenta de lui répondre froidement.

-Si j’étais une « sous-race-« je ne serais pas moins vulnérable. En revanche, si tu m’avais dis « race supérieur » je serais d’accord avec tes dires… Hélas non, je ne suis rien plus qu’un simple humain mais ça suffira pour te prouver que les mortels sont eux aussi capable de vaincre un démon…

Il lui encra un regard sombre, témoignant de la méprise qu’il ressentait à son égard. Cependant, le Seïrdan reprit de plus belle…

-Je suis heureux d'avoir trouvé un guerrier comme toi! Je te respecte beaucoup et c'est si rare, pour ça je te tuerai comme je tue les élites de ce monde, ou bien tu me tueras peut être, je serai fier de mourir de ta lame.

Cayn s’esclaffa cette fois, il était vraiment tombé sur un démon pourvu de considération et d’honneur, c’était tellement inattendu et rare qu’il en demeurait euphorique !

-Eh bien dans ce cas tu peux être fier… la menace pesée, il n’avait aucune raison d’ajouter un dernier mot. Mais son adversaire se mit en position d’attaque avant de siffler une phrase révélant une certaine habitude des duels. Mais quand le démon s’élança, Cayn perçut la croissance de sa vitesse, ayant surpassée sa précédente parade. Sur ses gardes, il étudia le déplacement incroyable de son opposant, encore une chance pour lui, il pouvait encore lire ses déplacements, mais en serait-il de même pour esquiver la prochaine attaque ?


Dés lors, le démon balança une pluie de coup d’estoc, ou quelque-chose dans le genre, essayant en tout cas de le perforer du bout de sa lame. Ainsi, il maintenait son adversaire à distance sans prendre trop de risque car Cayn possédait une allonge inférieure à la sienne. Esquivant en balançant son corps de gauche à droite, quelques bouts de lame vinrent érafler le cuir de son armure et parfois, certains coups arrivèrent à traverser le cuir pour entailler de façon superficiel, l’épiderme de l’humain.

*Si ça continue comme ça, il va me tailler en pièce ! Je dois impérativement riposter et imposer mon rythme…* songea Cayn, en esquivant deux autres coups qui le poussèrent en arrière. Cette fois, trois entailles maculaient son corps mais de la sueur commençait à perler de son front. L’adrénaline faisait son effet, son cœur martelait sa poitrine de coups de poing.

Tout ce qu’attendait Cayn, c’était que son adversaire lui projette un coup ample, afin de renverser la situation. Parant certaines attaques et esquivant d’autres coups, riposter signifiait prendre une lame de plein fouet, ca la vitesse du démon dépassait ses compétences humaines. Défendre, ultime rempart en attendant l’occasion rêver d’administrer un coup mortel… Mais bientôt, à force de reculer, Cayn se retrouva adosser à un bloc de Mégalithe. Parfaitement ce qu’il attendait, faire croire à son adversaire qu’il était prit au piège, une parfaite tactique de roublard.
Le coup ample du Seïrdan vint à lui et Cayn, maintenant son épée en retrait, vint la projeter sauvagement en avant, tandis que son autre bras glissait discrètement sur son poignard, ceinturé à l’arrière de sa taille.

L’épée pourfendait l’air avec une telle violence qu’elle produisait un sifflement rauque tandis que la pointe entailla une plaque de l’armure, balançant une pluie d’étincelle au visage du Seïrdan qui manqua son attaque piteusement. L’arme magique de son adversaire heurta le tronc tandis que Cayn balançait son autre flan en avant afin d’administrer un coup de poignard de toute ses forces, complétant la violence du choc par l’entièreté de son poids.
Le poignard jusque-là dissimulé, allait pénétrer les côtes de son adversaire, se fondant entre deux plaques pour ensuite frôler un organe. Du moins, c’était l’objectif de Cayn mais le Seirdan interposa sa lame, assez vif d’esprit pour anticiper le coup sournois. Visiblement, l’humain avait sous-estimé son adversaire, car en réalité, le combat ne faisait que commencer…

Par sureté, l’humain prit ses distances mais il ne parvenait pas à distinguer s’il avait touché ou non durant cet échange. Il avait senti une résistance mais s’agissait-il du corps du démon ou bien uniquement d’une parade ? Difficile à dire, en tout cas, Cayn n’avait plus sa dague. Il était obligé de reconsidérer son adversaire et pour l’heure, il brandit son épée à deux mains, renforçant sa poigne et sa détermination de vaincre.


Malgré cela, les deux adversaires n’avaient guère remarqué un détail troublant. La bourse de sable gris que possédait Cayn, fut détachée par l’un des assauts du Seïrdan et s’écoulait sur le sceau, provoquant peu à peu l’ouverture de la crypte. Un dernier détail manquait, le sang d’une créature provenant du Vein. Mais celui-ci ne tarderait plus à couler, car l'affront prenait une tournure fatale et sanglante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samir Kranel



________________

Samir Kranel
________________


Race : Seirdan
Classe : Lame noire
Métier : Combattant
Croyances : Dieu du sang
Groupe : Solitaire

Âge : 33 ans

Messages : 37


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptyMar 16 Aoû 2011 - 1:28

Samir sentit l'attaque venir, sa rapidité et Kreïne l'aidèrent à appréhender l'assaut qu'il évita de justesse, alors qu'il allait frapper obliquement en reculant une pierre lui bloqua le talon. Déséquilibré il se propulsa de son autre jambe pour que la chute se passe le plus éloigné possible de son adversaire. Il s'écrasa sur les épaules, un craquement et une résonance retentit alors que Samir suivait la force du mouvement pour se redresser près à répondre à l'enchainement qui devait suivre, mais non, rien.

Samir observa la scène, d'où provenait ce bruit qu'il venait d'entendre. Il jeta un œil vers Cayn tentant de retrouver toute la capacité de son souffle. Samir était grand, puissant, mais pour user de ces capacités il fallait de l’énergie, il fallait vite se remettre en complète capacité de combat, respirer normalement. L'humain était spécialiste des attaques éclairs, s'il parvenait à le blesser juste un peu, il prendrait l'avantage.

Samir fit un pas pour relancer un assaut puissant, son objectif n'était que de traverser l'espace de contrôle de Cayn et de tout raser en pièce avec une rapidité telle qu'une contre attaque se jouerait à quitte ou double. Il lança son pas lourd pour propager l'agression meurtrière qui en suivrait, mais à peine il posa un pieds que le sol se fendit, sans comprendre il s'écroula dans l'étage inférieur sur trois mètres de vol. Écrasé sur la pierre, il se releva en forme cependant, il était dans les combles, il n'y avait rien, sur une surface de trois mètres sur trois mètres. Il se releva observant le trou causé dans le plafond.
-Et là il va me sortir son arc et me tirer comme un Syrinx.

Il pouvait utiliser sa téléportation mais il ne l'utiliserai que pour fuir, ce n'était pas prévu. Il aperçut une porte à barreau, il s'en approcha mais elle ne s'ouvrit pas. Quelques coups d'épée, le mur tenait parfaitement bien.
-Et merde!

Il ne voyait rien d'autre plongé dans l'obscurité.
-Tu es un chanceux l'humain! Un chanceux foutue merde!

Samir était énervé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cayn Howl



________________

Cayn Howl
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Lame Noire
Métier : Ombre - ancien Contrebandier
Croyances : Aucune
Groupe : Alliance des Ombres-Confrérie des Ombres

Âge : 29 ans

Messages : 85


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptyMar 16 Aoû 2011 - 17:02

Lorque Cayn perçut l’intention du Seïrdan, prêt à en découdre, il mobilisa sa position sur une défensive lourde. La jambe droite rétractée en retrait lui permettrait de supporter le choc du prochain coup à venir. Mais l’attaque prit une tournure inopinée, le démon s’élança pour ensuite s’enfoncer dans le sol. Quelques secondes de répits permirent à Cayn de comprendre la situation, sa bourse de sable gris était répandue et le sceau fut brisé, causant la chute imprévue de son adversaire. Ce qui compliquait largement les choses, l’humain bien que roublard, n’était pas du genre à vouloir achever le combat sur une attaque à distance, en traitre. Bien qu’en tant normal, il ne se serait pas gêné pour le faire, il fallait avoué qu’il risquait un peu trop gros en affrontant seul Adonis. Peut-être pourrait-il, malgré lui, obtenir une épée de plus à son service afin de vaincre le monstre. Si le Seïrdan lu causait déjà assez d’ennuie, il fallait s’attendre à ce que l’ancien démon soit encore plus redoutable… C’était décidé, il lui proposerait une association mais lors du partage du trésor, il le doublerait, parole de voleur !

S’approchant du trou béant, dont le fond demeurait sombre et inquiétant, il tenta vainement de scruter le Seirdan. Il pouvait entendre sa voix ressurgir en écho, beuglant qu’il avait une foutue chance !

-Ne dit pas ça voyons, rien ne prouve que tu m’aurais vaincu ! De toute façon tu es dans une impasse et je me vois contraint de te faire une proposition…

Il patientait un instant, histoire d’avoir l’attention de son éventuel futur équipier. Quand le silence se fit assez attendre, il reprit.

-Bon, je suppose que tu es au courant mais un démon très ancien se trouve non loin de là où tu te tiens. Malheureusement, il risque d’être coriace, bien plus que toi. Donc je compte sur toi pour me donner ta parole d’honneur.. Si je descends pour te rejoindre, on s’associe et on lui viande la tronche… T'es d'accord ? mais alors, pas d’entourloupe, c’est compris ?

Il attendait sa réponse, après quoi il prendrait le risque de s’associer tout en conservant une certaine méfiance. Après tout, la parole d’honneur d’un démon était presque aussi fiable qu’une enclume forgeant du marbre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samir Kranel



________________

Samir Kranel
________________


Race : Seirdan
Classe : Lame noire
Métier : Combattant
Croyances : Dieu du sang
Groupe : Solitaire

Âge : 33 ans

Messages : 37


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptyMar 16 Aoû 2011 - 19:52

Citation :
Après tout, la parole d’honneur d’un démon était presque aussi fiable qu’une enclume forgeant du marbre…


C'était là une chose vraie, mais il y avait une exception, avoir la parole d'un Seïrdan était chose rare, mais quand on l'obtenait on ne pouvait que profiter de l'honneur de ce démon. Samir observa Cayn dans l'obscurité.
"Un homme d'honneur, il ne tente même pas de me tuer de loin?"

Il eu un flash, une sensation, il venait là de rencontrer un être rare, une sous race qui était parvenue à évoluer, à devenir grande. Cet être avait du talent, c'était sûr! Il lui proposait de se liguer contre un démon d'une puissance terrifiante? Samir réfléchit.
"L'occasion de lui prouver ma valeur, et surtout de voir la sienne."

-L'humain je suis d'accord. Je vais te dire, je t'aime bien, même si tu as un corps fragile digne d'un bébé Seïrdan de 2 mois, je dois avouer que tu m'as impressionné, non pas fait peur, juste impressionné. Je suis d'accord, saches une chose, si une seule fois l'idée te traverse de me planter ton épée dans le dos, je te retrouverai et je ferai en sorte que ton restant de vie soit aussi plaisant qu'un séjour dans le cœur d'Adiryl.

Pour lui c'était horrible en tout cas.
-Incati!

Une fumée verte apparut soudainement autour de Samir et disparut en une seconde avalant le démon. Il n'y avait plus personne dans la pièce obscure. Immédiatement le même processus se répéta dans le sens inverse silencieusement mais cette fois dans le dos de Cayn, à quelques centimètres. Tout ça avec une rapidité rare qui tentait à démontrer que le lien qui unissait Samir et Kreïne était d'une intensité impressionnante.

Samir se trouvait derrière Cayn et tenta rapidement de poser sa main libre sur l'épaule de celui ci, près à reculer si besoin, près à repousser une attaque pour reprendre l'offensive, il testerait là la véracité des propos que l'humain avaient énoncé. Il prouverait en même temps qu'en ne cherchant pas à le tuer malgré cet avantage lui il disait vrai. Ca prouverait aussi à Cayn qu'il était bien un démon plein de ressources.
-Je te suis! Je me nomme Samir, chef des Kranels!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cayn Howl



________________

Cayn Howl
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Lame Noire
Métier : Ombre - ancien Contrebandier
Croyances : Aucune
Groupe : Alliance des Ombres-Confrérie des Ombres

Âge : 29 ans

Messages : 85


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptyMer 17 Aoû 2011 - 16:22

Il parvenait à prétendre qu’il équivalait en force avec un bébé Seïrdan de deux mois, non mais il se prenait un peu trop de haut ce démon arrogant ! Bon ok, il acceptait au moins une association, mais il en profitait aussi pour se prétendre plus puissant que Cayn, chose que l’humain n’appréciait nullement. Pour illustrer l’écart existant entre les deux êtres, il quitta le trou pour disparaître en un éclair. Ou était-il passé ? Quelques instants plus tard et Cayn ressentit un danger provenant de derrière. Au dernier instant, il attrapa le poignet du démon qui tentait de lui porter une main sur l’épaule. Cayn prouvait également que son instinct ne lui faisait guère défaut, on ne prend en traître un roublard, c’est bien connu.
Cependant, le Seïrdan voulait juste l’impressionner, aucune raison de répondre par hostilité, surtout qu’il avait besoin d’un allié de son niveau. Relâchant le poignet de son nouveau collaborateur, il glissa jusqu’à sa main pour marquer son respect.
Ainsi il se nommait Samir ?


-Eh bien Samir, j’ignore ce qu’est un Kranel mais je ne suis pas étonné que tu en sois leur chef… Moi c’est Cayn Hawl et je ne peux malheureusement t’en dire plus…

En effet, ce n’était sûrement pas un assassin qui allait révéler son ascendance à sa guilde secrète. Sautant dans le trou, il fut suivi comme prévu par Samir. Cayn inspecta dés lors les barreaux qui empêchait l’accès au sein même de la crypte.

-On dirait que ces barres en acier sont forgées talentueusement mais le temps n’est pas clément même avec les bons matériaux ! Expliqua Cayn, qui se rappelait avoir conçu quelques pièces de cachots par le passé. Il glissa une main sous la troisième tige de fer et souleva d’une pression finement calculée la base de soutien de cette herse. Bientôt, un cliquetis retentit et la barre centrale se délogea, créant un passage suffisant pour s’y faufiler.

-Me demande pas comment j’ai fais, il fut un temps où je forgeais toutes sortes de choses…

Ils parvinrent dans un couloir lourd à l’inhalation, en effet, ce lieu était resté banni du monde pendant peut-être plusieurs millénaires. Des symboles ésotériques étranges dépassaient des murs, parfois en relief, des statues d’âmes damnées se recroquevillaient devant la puissance d’un démon aux longues ailes reptiliennes et à la tête d’un taureau difforme, pourvu de cornes incurvées.

-Apparemment c’est cette horreur que nous allons affronter, si la représentation n’est pas faussée, il fait presque deux fois notre taille. Mais c’est loin d’être le plus inquiétant, il combat avec une épée d’une largeur de deux coudes, c’est totalement effarant.

Au fond du couloir, se trouvait une gigantesque porte en acier. Doublé par des dorures antiques, cette beauté artistique redonnait des couleurs aux alentours d’un terne navrant. La porte était gravée comme un support lithographique, représentant une nouvelle fois ce maudit démon, arrachant des âmes de ses puissantes poignes griffues. Aucune clenche et aucune serrure permettait l’ouverture de cette immense bloc d’acier. Cependant, une énigme occupait le centre de cet ouvrage à doubles-battants.

*-Le réveil d’Adonis implique le sommeil d’autrui
-Libérer la bête et vous brûlerez dans le Veïn
-Un seul mot d’ordre et vous serez finis
-La libération à un prix, celui de la haine.

-Votre unique chance, c’est le courage
-La peur n’amène qu’au désespoir
-Tentez le diable dans ce carnage
-Déversez votre vitalité, Adonis veut boire *


Pour Cayn, il s’agissait là plus d’un avertissement que d’une énigme. Mais peut-être que la solution se trouvait dans ce verset. D’habitude il était friand de ce genre de défi mais celui-ci était un peu trop ancien et dépourvu de grâce. Il ne faisait que relater la puissance d’Adonis et contenait une conclusion soit trop vague ou bien trop évidente.

-Souvent les énigmes ont un sens caché mais là je vois pas… Ce qui saute aux yeux c’est qu’on doit verser notre sang, mais ça ne peut pas être aussi simple… Tu en penses quoi Samir ?
lui demanda-t-il un peu perdu par la tournure des évènements…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samir Kranel



________________

Samir Kranel
________________


Race : Seirdan
Classe : Lame noire
Métier : Combattant
Croyances : Dieu du sang
Groupe : Solitaire

Âge : 33 ans

Messages : 37


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptyMer 17 Aoû 2011 - 19:59

Samir le voit sauter dans le trou où il a du user d'un sort puissant pour sortir.
-Il se fou de ma gueule là!

Samir observa les alentours, son aura bleu marine lui donnant cette rapidité boosté ne le lâchait pas, tout paraissait normal, Samir sauta à son tour. Avec son poids il faillit s'écraser comme une crêpe, son armure baissant lourdement son niveau d'agilité, mais le démon se redressa avec fierté, n'observant rien car il voyait rien, la nuit était tombée. Samir suivait Cayn à tâtons quand celui ci leur trouva le moyen de s'enfuir du piège par où ils s'étaient eux même jetés.
"J’espère que c'est qu'une impression mais il a l'air débile, tu me diras je suis sous terre où je ne vois rien et lui a l'air de voir bien mieux que moi! Il me tuerait à coup sûr ici, enfin quoique, Kreïn serait là!"

Samir suivait Cayn au bruit, pas à pas, dans l'obscurité la plus complète, son arme en main droite, la gauche devant lui pour le prévenir des obstacles. Son bras traversa une porte à barreau, il continua sans se rendre compte qu'il allait la percuter et un vacarme résonna quand les plaques et le casque frappèrent les barreaux.
-Putain de merde! Ça résonne! J'en ai maaaaarrrreeeeeeee! Nan laisses tomber avance!

Ils continuèrent leur chemin, Samir boudait et répondait à Cayn qu'avec des rugissements de haine. Ils s'arrêtèrent soudainement, Samir ne voyait qu'une surbrillance, une porte.
-Souvent les énigmes ont un sens caché mais là je vois pas… Ce qui saute aux yeux c’est qu’on doit verser notre sang, mais ça ne peut pas être aussi simple… Tu en penses quoi Samir ?

Samir respira profondément.
-Il y a deux cons dans un sous sol en pleine nuit et aucun n'a amené de torches, dis moi s'il te plaît que tu en as une et là je pourrai peut être...

Samir hurla.
-...répondre à ta question de merde!

Le démon malpoli n'aimait pas se sentir comme ça enfermé, s'ils étaient agressés il ne pouvait pas bien se défendre et surtout ne plus fuir. S'il attendait encore une demi heure il pourrait demander à Keïrn l'amélioration qu'il souhaitait, dont la vue nocturne, mais son épée n'était pas encore prête. D'un ton froid.
-Si tu vois quelques chose, raconte en détail, je pourrai peut être t'aider!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cayn Howl



________________

Cayn Howl
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Lame Noire
Métier : Ombre - ancien Contrebandier
Croyances : Aucune
Groupe : Alliance des Ombres-Confrérie des Ombres

Âge : 29 ans

Messages : 85


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptyMer 17 Aoû 2011 - 22:26

Cayn fut quelque peu étonné d’apprendre que son acolyte ne parvenait pas à discerner les éléments dans l’obscurité. En même temps, pour l’assassin un brin de lumière suffisait amplement. Dans le cas présent, l’éclat d’argent de l’astre nocturne lui apportait cet avantage notoire mais pour répondre à la demande du Seïrdan, qui visiblement s’impatientait, il récupéra un bâton qu’il alluma en grattant le bout contre du silex et de l’amorce. La torche éclaira les lieux su dix huit mètres de rayon, juste assez pour que les horribles statues, prennent un aspect encore plus sinistre.

-Bon maintenant, que tu vois arrête de te plaindre et dit moi ce que tu….


Il s’arrêta, plissant les paupières en constatant qu’il n’avait guère remarqué un détail sur l’énorme porte en fer.

-Tiens je n’avais pas vu ça dans le noir. Cayn avança la flamme en direction d’un bout de texte qui fut épargné de son regard affuté.

Le morceau disait ce dernier paragraphe, prenant l’aspect d’une véritable énigme.

*-Seul un mortel peut libérer le fléau
-Son âme en guise de sacrifice
-Proche de son bourreau
-lui infligeant ce maléfice*


-Merde… cracha Cayn, quelque peu désemparé… Il faut faire coulé le sang d’un proche. Je me vois contraint de m’en prendre à Jebhe... mais... mais c’est mon allié.

Il soupira. Jamais il n’avait trahi un membre de la confrérie mais bon, ce n’était pas comme s’il assassinait Loric ou quelqu’un d’autre de vraiment utile… Jebhe n’était qu’un conscrit qui avait su atteindre difficilement un stade supérieur, pourtant il n’avait guère le niveau de ses confrères, prouvant parfaitement que sa place ne demeurait pas parmi les Ombres. C’était cruel quand on y pense car Cayn l’avait volontairement trompé pour éviter de le mettre en danger et voilà qu’il devait le sacrifier pour invoquer cet ancien démon. Il aurait pu abandonné, faire demi-tour mais l’appât du gain le prenait au bide et son adversaire risquait de lui offrir un affrontement légendaire, qui le clamerait au rang de héros.
Un sourire se dessinait sur ses lèvres, déformé par le vice tandis que ses yeux d’un vert glaçant prenaient une teinte sanglante… Le démon en lui cherchait à le convaincre de passer à l’acte, une occasion pour lui de pervertir ce corps, et également de briser un peu plus la domination de l’humain. Car une âme tourmentée et corrompue ouvrait un accès plus grand aux démons qui finirait par contrôler son corps. Mais Cayn ne résistait pas à la tentation du démon, cette mission marquerait un dénouement crucial dans sa carrière, il ne pouvait pas faire marche arrière. Excepté pour…

Sans dire un mot, Cayn prit la torche et retourna à l’entrée de la crypte. Inspectant le ciel visible grâce à la destruction du sceau, il hurla après son frère d’arme.


-Jebhe ! Viens, j’ai trouvé le sceau ! C’est par ici !!


Il vociféra pendant près d’une minute, certain que son collègue finirait par l’entendre. Mais il ne vint pas… dépité, il frappa la roche froide d’un violent coup de poing. La frustration était trop forte, le sang devait couler… Oui, le triomphe l’attendait et il ne pouvait rien faire contre le destin… C’était son unique chance de dominer l’humain car celui-ci prendrait conscience de la force que prenait le démon, s’il quittait ce tombeau, imprégné par le mal absolu.
Bien sûr, Samir ne remarquait rien, puisqu’il appartenait déjà au Veïn, mais quand il réveillerait Adonis, il réaliserait lui aussi son erreur. Même dix Seïrdan ne pourrait rien contre ce démon antique, rien du tout !

C’est alors qu’un miracle se produisit, une voix l’interpella dans haut.

-A tu es là Cayn ! Je croyais que t’avais essayé de me doubler. J’n’aurais pas dû mettre en doute notre amitié, excuse-moi !

Le démon en Cayn souriait, oui approche créature éphémère, dit bonjour au seigneur des ténèbres !
Jebhe atterrît juste à coté de son confrère tandis que Samir semblait paralysé par la scène, probablement qu’il ne savait quoi en penser…
Le nouvel arrivant inspecta le Seïrdan, quelque peu surpris de voir Cayn accompagné d’un étrange guerrier.

-D’où il sort celui-là, tu viens de le rencontrer Cayn ?

Mais la seule réponse qui parvint aux oreilles de Jebhe fut la lame tranchante de Cayn qui pénétra l’omoplate du jeune assassin pour ensuite forcer le passage jusqu’au devant de sa poitrine. Un râle d’agonie plus tard et sa tête retomba, dépourvue de son étincelle de vie. Cayn déplaça le corps jusqu’à la porte et brandit sa lame afin que le sang viennent se répandes dans la gravure. Quelques instants plus tard et la torche s’éteignit, comme si un être invisible venait de la souffler.
Un silence inquiétant s’instaura puis la terre trembla, causant une chute de pierre en retrait, privant les deux voyageurs d’une fuite éventuelle…
Un grincement retentit, celui de la porte d’acier qui coulissait, révélant une pièce gigantesque, éclairée par des flammes éternelles, provenant du Vein…

Sur un trône massif en pierre, des chaînes retenaient un démon assoupit. Mais quand la porte fut complètement libérée, sa tête rappelant celle d’un taureau difforme se redressa. Quelques secondes plus tard et ses paupières se soulevèrent, révélant deux globes oculaires complètement obscurs, dont les iris filigranes et rougeoyantes dévisageait les deux visiteurs. A vrai dire, le regard du démon traversait leur âme, son aura maléfique pénétra la chair de ses deux futures victimes qui ne réalisaient pas leur erreur…

L’aura d’Adonis tellement puissante, balaya la domination du démon dans le corps de Cayn à l’aide d’une simple pensée. Ce monstre désirait affronter le propriétaire de ce corps et nullement un usurpateur. Pour ce qui est de Samir, il lui souffla dans la tête ces quelques mots…

-HMMMmmm Un SsssseïrDan… Que le festin COMMENCE !


Les chaînes se brisèrent et une épée imposante et barbelée de pointes se matérialisa devant Adonis. Le démon antique déploya ses ailes et s’élança abruptement sur ses deux proies…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samir Kranel



________________

Samir Kranel
________________


Race : Seirdan
Classe : Lame noire
Métier : Combattant
Croyances : Dieu du sang
Groupe : Solitaire

Âge : 33 ans

Messages : 37


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptyJeu 18 Aoû 2011 - 4:04

-Putain de merde... C'est quoi ce...

Samir vit apparaître un démon, ce genre de créature qui existait dans le vein, seul les êtres les plus puissants pouvaient les affronter. "Les fils de la création" c'est ainsi qu'on les nommait, tellement puissants. Seulement si Samir avait appris une chose, chaque être a des points faibles, même lui qui se prétendait l'héritier de l'invincibilité. Il y a quelques détails qui déplurent au démon cependant, bien des "fils de la création" ne craignaient que la magie blanche, de plus, ici c'était le terrain de la bête, ils étaient tout de même serrés, pas beaucoup de marche de manœuvre, et il y avait aussi ce noir, Samir ne percevait que deux choses, les yeux et la lame, il ne voyait pas son déplacement, précieux indices, le déplacement indique les intentions.
-Dis moi l'humain, la prochaine fois que tu as un éclair de génie... tu m'en parles. Faut l'affronter en terrain ouvert!

-Je vous affronterai n'importe où petites créatures, je vous tuerai! Suivit d'un dialecte que Samir ne connaissait pas mais qui résonnait dans la crypte et dans sa tête comme pas magie, comme si aucune frontière ne pouvait arrêter ce son hanté.

-La petite créature va pas se laisser botter l'cul comme ça!

Samir se colla au mur derrière lui et fit un grand pas en avant.
-Approches! Approches! Allez viens!

La bête ne se fit pas attendre. Elle avança quelques peu penché car le plafond était trop bas pour ses cornes, mais chaque pas le rapprochait avec une énorme rapidité, lourdement, puissamment. Samir profita de Kreïn pour savoir que le coup serait circulaire au niveau de ses hanches, et son Samistas de rapidité lui permis de se jeter au sol à grande vitesse, l'épée de son ennemi détruit le mur derrière lui avec une puissance énorme, l'arme malgré la résistance de la pierre ne se freina aucunement. Quelques particules poussiéreuses tombèrent, le démon tenta d'écraser le Seïrdan du pieds, celui ci roula sur lui même de côté, puis en arrière afin de se remettre debout.
"Bon faut que je parvienne maintenant à sortir par le nouvelle accès."

Il s'était rapproché quelque peu de Cayn dans ses mouvements. La créature se recula pour retirer l'épée du mur et se redressa d'un coup creusant le plafond et causant un écroulement de grosses pierres au niveau de la pièce, Sami se plaqua contre le mur derrière lui évitant les risques d'être touchés par une chute avec une grande rapidité.
-Moi qui voulais des accès!

La lumière de la lune traversait désormais les lieux.
-Je préfère ça putain! Tu l'as invoqué, tu sais comment le tuer? Parce que je vais pas pouvoir danser des heures comme ça!

-Vous allez tous les deux mourir!
Votre unique chance, c’est le courage
La peur n’amène qu’au désespoir
Tentez le diable dans ce carnage
Déversez votre vitalité, Adonis veut boire

Le fils de la création se mit à rire avec résonance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cayn Howl



________________

Cayn Howl
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Lame Noire
Métier : Ombre - ancien Contrebandier
Croyances : Aucune
Groupe : Alliance des Ombres-Confrérie des Ombres

Âge : 29 ans

Messages : 85


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptyJeu 18 Aoû 2011 - 4:44

La situation tournait déjà à la catastrophe… Le démon s’élançait sauvagement et parvint à administrer un violent coup d’épée qui explosa un pan de mur. Si Le Seïrdan l’aurait dégusté, ses tripes se répandraient partout dans la salle ! A se demander même comment il avait pu esquiver avec autant de précision, comme s’il savait d’avance si le coup toucherait ou non… Etrange. Mais alors que le démon balança une menace, histoire d’intimider ses adversaires, Cayn s’approchait à pas furtif. Adonis souleva son énorme pied afin d'écraser Samir qui esquiva de justesse, cette fois. Dés lors, l’assassin en profita pout s’élancer brutalement, recueillant la poigne de son épée dans son élan pour ensuite projeter un coup d’estoc dans les flans du démon. Celui-ci, pas si lent que prévu, bloqua l’attaque à l’aide de sa lame, manquant de désarmer Cayn qui sentait déjà la douleur dans ses poignets.

-Putain…. Il a une force de barge…

Sans attendre, Adonis tenta une attaque à la verticale, exposant son buste à un éventuel contre. Mais Cayn le savait, s’il enfonçait son épée, elle ne passerait pas cette carapace de muscle en suffisance pour le vaincre et il se retrouverait désarmé car il devrait aussitôt esquiver un coup mortel. La meilleur solution restant la prévenance, il anticipa le coup pour ensuite tenter un frappe de lame rapide. Malheureusement, même si l’épée du démon ne l’avait pas touché, la pression de son attaque déstabilisa l’action de l’humain qui entailla piteusement le bras de la bête. Lui causant une coupure superficiel que le géant ne remarqua même pas…
Le démon en profita pour balancer un assaut circulaire que Cayn para en plus d’émettre un bond arrière, afin de minimiser les dégâts. Mais la force du choc propulsa sa propre épée contre son épaule, traversant sa chair pour s’arrêter contre l’os, qui se fissura sous la pression de l’acier.

Le sang coulait depuis la blessure de l’humain qui exprimait une grimace… Une grimace partagée entre la douleur et l’inquiétude… Optant pour une retraite, il commençait à croire que cet adversaire risquait d’être un peu trop coriace. Mais c’était un ancien démon, il ne fallait pas s’attendre à tricoter de la dentelle !
Bien évidemment, encore quelques échanges dans le genre et Cayn se retrouverait au bord de l’épuisement, amené à ralentir ses esquives et à crever lamentablement comme un porc à l’abattoir. Pendant que le Seïrdan passerait à l’offensive, il en profiterait pour tenir le démon en tenaille, la meilleure offensive pour espérer le toucher sans trop être exposé. Oui, il attendrait le départ de Samir…







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samir Kranel



________________

Samir Kranel
________________


Race : Seirdan
Classe : Lame noire
Métier : Combattant
Croyances : Dieu du sang
Groupe : Solitaire

Âge : 33 ans

Messages : 37


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptyJeu 18 Aoû 2011 - 5:55

"Mais quel con, il attaque de front! C'est bien un humain!"

Lui le bourrin de service avait trouvé plus bourrin et plus furieux que lui. Ca donnait envi de réfléchir. Quand à l'humain, il avait osé jouer les grands, trop sûr de lui, il n'avait pas compris qu'ils étaient voués à la mort en jouant l'imprudence. Voyant Adonis se focaliser sur Cayn, il eut une idée, sauver sa vie, il avait tout l'espace pour passer derrière la bête et remonter à la surface. Ne lâchant pas Keïrn il fonça, Adonis ne jeta aucun regard sur lui, pressé de jouir de sa nouvelle liberté, il n'allait pas s'embêter avec deux vermisseaux, il les tuerait un par un, chacun son tour, il ne fallait pas courir deux lièvres à la fois. Samir bondit pour s'accrocher au plafond, lâchant son arme une fois agrippé à l'étage supérieur, le toit se craqua sous son poids, les chocs avaient rendu la pierre friable. Le Seïrdan n'avait plus son épée et avait terminé sur le popotin. Il se retourna et fut soulagé de voir que Cayn était toujours la cible principale, Samir se releva, s'approcha d'un mur et sauta de nouveau, les fondations étaient soutenues et il put remonter malgré son armure et sa lenteur. Un cri moqueur retentit, une voix résonna.
-Ton ami a fuit humain, je vais te tuer, plongé dans la souffrance et la solitude, aies confiance, je le retrouverai, je sentirai l'odeur de ma haine dans ses entrailles.

Samir essouflé se traina au sol jusqu'à arme, il l'a prit et retrouva son aura bleu marine ainsi que sa rapidité, puis se retourna vers la scène de combat.
-Je t'ai donné ma parole... mais...

Le Seïrdan hésita, fuir pour sauver sa vie ou mourir en guerrier, déshonneur ou honneur.
-Fais chier!

Les cornes d'Adonis dépassaient du sol et une idée tilta Samir, il fonça vers le lieu de combat en prenant soin de ne marcher que sur les dalles appuyés sur les salles voisines de la scène d'affrontement pour éviter de retomber. Il s'approcha avec une vitesse de course dopée par son sort de rapidité. Sans s'arrêter il frappa de son épée la moitié d'une corne qui se coupa nette du bout de sa lame pour éviter de trop s'approcher puis continua sa course à travers les ruines.
-Je ne fuis jamais gros crétin! Je vais te couper la deuxième!

Adonis hurla d'une fureur terrible, les murs résonnèrent, des morceaux de pierre chutèrent à nouveau.
-Je vais te tuer Seïrdan!

-Maintenant qu'on se connait, appels moi Samir chouchou! Samir usait de provocation afin d'attirer la rage du démon et de sauver son partenaire.

La bête en avait trop entendu il oublia immédiatement l'humain et fonça à travers les murs en direction de Samir explosant le sol du rez de chaussée avec sa tête, celui ci se mit à courir, la pierre se dérobait derrière lui, des sons assourdissants rugissaient, se rapprochaient. Il tourna subitement sur la droite face à un mur, le couloir donnait désormais sur les bois après une porte. trente mètres de ligne droite, Adonis avait heurté la terre en dessous, ne possédant pas l'information que la crypte n'avait pas été creusée plus loin par les humains.
-Je suis là ma petite chérie!

Adonis sauta et apparut à l'étage supérieur pour s'enfoncer à nouveau à travers les dalles sous son poids qui l'empêchait de progresser au niveau de Samir.
-Allons bon, ça s'engraisse ces bébêtes là!

Adonis humilié et fou de rage reprit sa course effrénée vers Samir qui lui aussi se mit à fuir.
-Cayn! Dis moi que tu n'es pas mort, hurla le démon.

Il arriva avec une incroyable vitesse sur la terre ferme et s'arrêta plusieurs mètres plus loin s'attendant à se retrouver nez à nez avec le "fils de la création".
"Allé reprends toi un mur de terre!"

La bête rugit en se prenant un nouveau choc, il venait de tout démolir le plancher de pierre sur son passage. Il recula un peu et bondit à une dizaine de mètres de Samir.
-Tu vas payer pour ton insolence!

Une voix provenant de la profondeur du vein sembla résonner jusqu'à l'horizon obscur suivi d'un fouet invoqué, il apparut immédiatement de sa main libérée de l'arme et se dirigea vers le Seïrdan qui prévenu par magie l'évita en s'écartant rapidement.
-Oh putain! Cayn tu m'avais pas prévenu de ça!

Ne comptant pas ses gros mots, il était désespéré, comment allait il faire maintenant, Samir ne pouvait plus prétendre qu'à deux préventions de Keïrne bientôt à court d’énergie, il lui fallait soit frapper, soit parer, stopper un sort, blesser ou mieux tuer?
-J'imagine que si je m'excuse ça sert à rien!

Samir évita à nouveau un lancé de fouet, Adonis tenait toujours sa grosse épée dans l'autre main. Quand au Seïrdan il se demandait si Cayn ne s'était pas endormis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cayn Howl



________________

Cayn Howl
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Lame Noire
Métier : Ombre - ancien Contrebandier
Croyances : Aucune
Groupe : Alliance des Ombres-Confrérie des Ombres

Âge : 29 ans

Messages : 85


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptyJeu 18 Aoû 2011 - 18:29

Cayn n’avait guère le temps de se soucier du Seirdaïn, ne pouvant entreprendre le plan qu’il avait prévu car c’est Adonis qui passa à l’attaque. Esquivant d’un roulade un coup d’épée qui aurait très bien pu le fendre en deux, il se releva haletant, la sueur lui perlait au front mais son endurance n’était pas encore émoussé. En revanche, la blessure de son épaule lui donnait le tournis, manquant presque de l’affaiblir.

-Si ça continue, je ne vais pas pouvoir en placer une et je risque de crever lamentablement ! Bordel ! Cracha l’humain, dépité par son orgueil qui risquait fortement de l’emmener droit dans sa tombe.

Le démon antique ne lui laissa aucun répit, chargeant de nouveau mais Cayn se trouvait contre un pan de roche, une solution pour gagner un brin de répit. Bondissant sur 1 mètre, il frôla le sommet de la crypte, au toit relativement bas pour esquiver un croc-en-jambe qui l’aurait amputé net. La lame du démon s’enfonça une nouvelle fois dans la pierre, provoquant une explosion de débris. Cayn prenait ses distances, trottinant hors du champ d’action de l’abomination. Adonis, s’avançait encore dans sa direction quand un bout de sa corne se brisa. L’attaque provenait d’en haut, Samir l’avait touché ! Une chance pour l’assassin qui ne serait plus le centre de l’attention du démon.

Le fils de la création rugissait de colère, il détruisait tout pour son passage espérant se frayer un chemin jusqu’à Samir qui exploitait la configuration du terrain. Cayn se voyait donc contraint d’esquiver les morceaux de plafond qui se dérobait sous la rage du monstre. Encore un peu et il finissait écrabouiller… S’essoufflant tout seul pour déjouer la mort qui le piégeait en tout sens. Des débris de roches parvinrent à écorcher son épiderme, mais ce n’était que des coupures superficiels et sans importances, heureusement. Quand Cayn eut fini de jouer au acrobate, il distingua un passage qui le mènerait tout droit à l’extérieur. Une solution pour fuir et ne plus se confronter à une force aussi dévastatrice.
Samir était très certainement en mauvaise posture face au démon qui s’était frayé un chemin jusqu’à lui, en dehors de la crypte. L’assassin remonta à la surface pou apercevoir le duel qui ne tarderait plus à se lancer.
Profitant de la distance, Cayn se planqua derrière un arbre et balança un poignard de lancer dans le dos du monstre. Celui-ci s’enfonça sans grande conviction, le corps du démon était une armure à lui seul.

-Super, il me reste plus que deux couteaux de lancer et il en à déjà rien à faire de mon attaque. L’avantage… c’est qu’il se concentre encore sûr le Seïrdan.

-Ne ‘inquiète pas l’humain, je m’occuperais de toi une fois que j’aurais massacré ton petit copain !

La sueur perlait sur la joue de Cayn, c’était quoi ce fouet de magie qu’avait matérialisé le démon ? Comme si son épée ne suffisait pas… Le combat prenait une tournure désastreuse et affronter le démon de front lui causerait bien plus qu’une entaille dans l’épaule. Il fallait réfléchir, penser intelligemment…

-putain… il me faut un plan ! grogna l’humain, déconcerté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samir Kranel



________________

Samir Kranel
________________


Race : Seirdan
Classe : Lame noire
Métier : Combattant
Croyances : Dieu du sang
Groupe : Solitaire

Âge : 33 ans

Messages : 37


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptyVen 19 Aoû 2011 - 2:03

"Il a la peau dure! On va pas résister longtemps, les dagues de Cayn sont inefficaces, nos attaques de loin comme nos assauts au corps à corps n'ont aucun succès."

Adonis lança un nouveau fouet, Samir l'intercepta avec son épée, le pouvoir de Kreïn se nourrit en aspirant la liane invoquée, le Seirdan sentit monter en lui une puissance accrue. Adonis s'arrêta.
-Vous n'êtes pas comme les autres, vous n'êtes pas de simples guerriers! Parfait! Finis de jouer.

Le Seïrdan observait la scène, une aura entoura le fils de la création, noire, obscure, une fumée épaisse avala le prédateur à tel point qu'on ne le voyait plus.
-Cayn... je le sens pas! Vite!

Samir partit en courant s'enfonçant dans les bois, sa rapidité l'aidait à avancer à une extrême vitesse. Samir détachait en courant son armure, jambière, casque, tout sauf le plastron, allégé il allait économiser son énergie, il n'était pas encore blessé et c'était une chance. Chose qu'il ne vit pas, la fumée devenait de plus en plus intense, gonflait, elle atteignit presque cinq mètres de haut, quand à son envergure elle avait énormément évolué. Quand la fumée s'évapora, Adonis était devenu ce qu'on appelait un énorme monstre, très grand et une musculature encore bien pire qu'avant. Une voix qui devait retentir jusqu'aux confins du vein.
-Laissez vous faire, nous gagnerons quelque secondes.

Samir fonçait épée en main, il se rappela soudainement qu'il ne fallait pas qu'il abandonne Cayn, il ralentit sa course et se retourna pour voir où son allié se trouvait. Adonis quand à lui commença à charger à travers les bois, il heurtait les troncs qui s'écrasaient sous son passage, certes aucun arbre ne l'arrêtaient mais ils le ralentissaient grandement. Samir se stoppa complètement pour attendre l'humain, le monstre approchait vers lui, à quelques dizaine de mètres.
-Je te sens Seirdan, où que tu ailles je te trouverai!

"Il possède aussi la marque de mort? Pourvu qu'il ne se téléporte pas!"

-Cayn, où es-tu? Dépêches toi!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cayn Howl



________________

Cayn Howl
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Lame Noire
Métier : Ombre - ancien Contrebandier
Croyances : Aucune
Groupe : Alliance des Ombres-Confrérie des Ombres

Âge : 29 ans

Messages : 85


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptyVen 19 Aoû 2011 - 2:30

C’était invraisemblable, d’après les dires du démon, il allait seulement passer aux choses sérieuses. Comme si ça ne frôlait déjà pas l’impossible ! Songeait Cayn, de plus en plus défaitiste. Mais lorsque qu’un étrange voile d’obscurité engloba le démon en prenant une ampleur considérable, l’assassin détala comme il n’avait jamais couru ! Fonçant en contournant à peine les arbres, c’est limite s’il n’esquivait pas les troncs pour garantir sa survie… Il pouvait entendre le Seïrdan un peu plus éloigné en train de beugler après lui.

-C’est bon Sam’ Je suis là…. Huf, huf ! Putain, huf huf ! On se BARREEE !!! Braillait Cayn, le cœur palpitant sous la montée incessante d’adrénaline. Même à bout de souffle, il aurait pu continuer de courir tellement la survie dictait ses déplacements. Fonçant en compagnie du Seïrdan, il jeta un regard en arrière et aperçu la mutation d’Adonis. Il approchait bien les 5 mètres et broyait tous les abiétinées sur son passage.

-Je crois que j’ai un plan… qui… qui … il haletait sous l’effort.. qui peut le ralentir encore un peu et même le blesser avec un peu de chance….

Consultant le périmètre, ils atteindraient un village d’ici deux minutes en conservant un rythme de course aussi violent. Mais sprinter sans pause approchait presque l’impossible pour l’humain, sa solution consistait à dépenser une vague de flammes noires… Elément qu’il exploitait rarement car il en retenait des séquelles à chaque utilisation. Cependant, ce pouvoir était véritablement dévastateur et faisait partie des sorts les plus dangereux du Veïn. Le démon sommeillant en Cayn étant très certainement une race d’êtres rare et puissant.

Après un hurlement de douleur, une flamme noire consuma le bras droit de l’humain. Soutenant sa course, il devait résister le temps de l’incantation qui pouvait prendre trente longues secondes… Un répit qui ne lui autoriserait aucune erreur. Son but étant de calciner un bout de la forêt, comme ça les flammes rongerait Adonis sur plusieurs mètres, permettant d’occasionner plus de dégâts qu’en lui infligeant un lancé de front.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samir Kranel



________________

Samir Kranel
________________


Race : Seirdan
Classe : Lame noire
Métier : Combattant
Croyances : Dieu du sang
Groupe : Solitaire

Âge : 33 ans

Messages : 37


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptyVen 19 Aoû 2011 - 3:24

Samir continuait à courir son épée en main, derrière ça craquait, ça grondait, ça hurlait. Poursuivi par la haine, la colère, l'enfant des ténèbres, un fils de la création. Les deux proies s'essoufflaient.
-Putain je tiens plus.

Samir chuta au sol sans se relever, à quatre pattes il leva les yeux sur Cayn qui traçait sa route en s'enflammant d'une couleur bizarre.
-Cayn, fonces! L'un de nous deux doit...

Le monstre n'était plus qu'à vingt mètres de Samir, le Seirdan se jeta pour éviter un tronc qui tombait sur lui. A nouveau sur ses jambes, il retrouva dans le combat la force de tenir encore. Adonis chargea sur Samir qui plongea à nouveau évitant le corps et la lame ennemi mais en se relevant il chuta en arrière avec la fatigue, Adonis ne relâcha rien, prenant son épée à deux mains il frappa de toute ses forces verticalement, Samir roula sur lui même, le choc propulsa le démon sur trois mètres dans le sens opposé de la course de Cayn, une crevasse apparut à l'endroit où Adonis avait frappé.

Atterrissant au pieds d'un arbre sans blessure, Samir se releva, Adonis écarta deux chênes comme un paysan son épis de maïs et enchaina un nouveau coup vertical tout aussi puissant, le Seirdan l'évita, le choc lui broya les jambes en plus de le propulser sur deux mètres, cette fois ci réceptionné sur les fesses. Le guerrier du sang avait choisi d'esquiver le temps de récupérer et de repartir de plus belle, mais là, son souffle regagnait mais ses jambes chancelaient. Adonis s'arrêta en souriant devant le démon entouré de son aura.
-C'est ton épée qui t'offre ce pouvoir?

Samir le fixait profitant de cette discussion comme un repos, chaque seconde était à prendre. Adonis avançait doucement.
-Épuisé? Incapable de répondre?

-Si, je n'ai juste pas envi de répondre à des questions débiles!

Adonis se mit à rire.
-Savais tu que les plus anciennes épée maléfiques furent forgées à partir de nos sangs? Le savais tu?

Le fils de la création tendit la main, Kreïn disparut de celle de Samir ainsi que son aura lui offrant son pouvoir de rapidité et réapparut dans celle d'Adonis, un rire éclatant.
-Tu comprends mieux?

Samir n'en croyait rien, et pourtant face à cette puissance, le Seirdan aurait du être près à tout s'attendre.
-Je suis prêt à te servir Adonis, à porter la mort en ton nom, mais ne me tue pas!

Un autre rire d'Adonis résonnant dans la forêt.
-Comprends tu? Je peux faire mieux en restant seul! Le comprends tu?

Adonis fonça sur Samir voué à user que de ses capacités naturelles, il se releva à temps et partit en courant vers la crypte, les lames sifflantes dans son dos lui offrirent un petit vent délicat qui le poussèrent quelque peu dans sa course. Les arbres étaient arrachés et le chemin difficile à prendre, il bifurqua sur la droite perpendiculairement pour courir au milieu de ceux encore sur pieds mais il ne courrait plus aussi rapidement, il saisit juste ses deux dagues sans aucun pouvoir.
-Samistas rapidité.

Le démon fut entouré de l'aura lui offrant une vitesse de course accrue. Samir hurla de toutes ses forces.
-Oh les putains d'elfs, il y a un fou qui détruit votre forêt, oh oh les syrinx! Merde!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cayn Howl



________________

Cayn Howl
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Lame Noire
Métier : Ombre - ancien Contrebandier
Croyances : Aucune
Groupe : Alliance des Ombres-Confrérie des Ombres

Âge : 29 ans

Messages : 85


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptyVen 19 Aoû 2011 - 5:12

Le bras enrobé d’une flamme noire, Cayn endurait une douleur cuisante. Seul sa détermination de vaincre parvenait à endurer son mal. Mais lorsqu’il perçut un bruit sourd, il pivota pour remarquer le Seïrdan, complètement essoufflé.

-Merde, il a dû abuser de son pouvoir de rapidité…


L’assassin s’immobilisa pendant que le Seïrdan servait de pantin au démon millénaire. Il esquivait piteusement les attaques et c’était justifié, l’adversaire était l’être le plus puissant que Cayn avait pu observer dans sa vie de mercenaire. Mais le pire survint quand Adonis absorba l’épée de Samir. Ca ne pouvait pas être plus catastrophique ! Alors que le seïrdan prenait ses distances, évitant de se confronter sans arme à une puissance aussi ravageuse, Adonis amplifia ses sens avec un sort de rapidité.

-Il faut que je me barre, siffla Cayn, complètement terrifié et anéanti par l’écart de puissance. En vérité, plus le combat s’éternisait et plus il réalisait qu’ils n’avaient aucune chance de l’emporter… Mais il lui restait le feu noir et bien qu’il ne pourrait pas user de sa tactique initiale, il pouvait projeter la braise en plein sur le démon, ce qui devrait quand même lui causer quelques blessures. Cayn s’avançait silencieusement, il atteignit l’arrière d’un tronc en lambeau alors qu’il scrutait Adonis, à quelques mètres de là, près à charger le Seïrdan.

-tu vas déguster mon gros, ne sous-estime pas la puissance que peux dissimuler un humain, surtout s’il est investi d’une malédiction ! murmura Cayn, pour se convaincre lui-même de ses propos.

Il souleva son bras, carrément en fusion et déploya le sortilège qui vibra en déchirant l’air. Le feu se déployait à vitesse folle, mais Adonis se retourna brusquement pour lui faire face. Cayn esquissa un sourire, il venait de se condamner, car ce gros balourd se croyait suffisamment puissant pour prendre une pareille attaque de plein fouet… grossière erreur, l’affrontement s’achèverait donc sur un coup chanceux, où la prétention d’un géant l’emmènerait tout droit dans le veïn !

Mais non ! Impossible, inimaginable, tout simplement, illogique ! La braise explosa sur la créature de cinq mètre mais au lieu de le consumer, le feu fut aspiré par quelque-chose…
Cayn écarquilla les yeux, c’était pas croyable, plusieurs démons furent vaincu par cette attaque dévastatrice… Comment était-ce possible ?

Le démon sondait son esprit, afin de ricaner dans sa tronche.

-Tu ne peux pas me vaincre, faible créature, je vais t’envoyer rejoindre ton créateur !

Cette fois, Cayn déguerpit, essayant de contourner le monstre pour rejoindre Samir, dernière chance d’élaborer un plan. Mais Adonis, imposant et plus rapide qu’autrefois, anticipa le mouvement de l’humain et se campa juste sous ses yeux. Il souleva son épée démoniaque et tenta de pourfendre son adversaire. Cayn fit un saut désespéré tout en plaçant son épée en signe de défense… Mi-esquive, mi-parade, il fut cependant propulsé contre un tronc tandis qu’un craquement sinistre retentit. Deux côtes venaient de se briser sous le choc. L’assassin poussa un râle, se recroquevillant au sol en poussant des injures. Adonis, brandissait son épée afin de l’achever mais une voix se répercuta dans l’esprit de Cayn.

* Si tu me laisse prendre le contrôle, je peux sauver ton corps et détruire ce démon… Il ignore la puissance que je représente et ne pourra anticiper mes réactions car elles sont étrangères aux tiennes… Il va savoir quel effet ça fait d’être vaincu par Méphisto… on ne sous-estime pas le seigneur du feu noir !! *

Cayn ne voulait pas être dominé par le démon, il ne serait plus qu’un pantin, mais il ne voulait pas non plus mourir… Alors il accepta, sans même hésiter et alors qu’il baigna dans l’obscurité, un être plus puissant prit sa place.

Lorsqu’Adonis porta un coup d’épée, le corps fut remplacé par des flammes noirs et l’impact du coup ne fit mouche que sur un trou béant.


-Tu me cherches peut-être, gros veau ? siffla une voix. Elle provenait de derrière. Adonis en fut secoué de surprise, comment l’humain avait-il pu esquiver un coup et se retrouver debout en retrait sur plusieurs mètres ?

Méphisto rangea l’épée de Cayn, il n’en avait pas besoin pour le moment. Enfin libéré depuis tant d’années, il allait pouvoir s’amuser un peu, avec ce corps qu’il dominait enfin complètement ! Adonis, fou de rage, chargea ce qui semblait être un humain, mais il percevait sa provenance démoniaque et très ancienne.

-qu’est-ce que tu es ? Aucun démon ne peut duper un fils de la création, comment as tu pu me faire croire que tu étais un homme !

Ce qui fut Cayn sourit, puis esquiva un coup d’épée porté par Adonis. La violence du choc ne fit glisser que le pantin sur quelques mètres, comme si le démon à l’intérieur n’en avait cure. La frustration D’adonis se fit ressentir, il enchaina plusieurs assaut qui ne portèrent aucunement. En frappant à tue tête il n’avait aucune chance contre Méphisto mais s’il prenait son adversaire au sérieux, ça deviendrait dangereux pour le nouvel hôte, qui recouvrait seulement ce nouveau corps. Il devrait porter une offensive au bon moment, suffisamment puissante pour obtenir l’avantage, dans ce duel.

Méphisto n’ignorait pas le pouvoir de l’épée, il suffisait de l’en extirper, ça serait déjà une solution pour empêcher Adonis de dominer l’affront. Esquivant un coup latéral, Méphisto matérialisa des flammes noires. Bien plus puissantes que celle de l’humain, elles se projetèrent sur le fils de la création, plus hâtivement. Celui-ci ne put anticiper le coup car la pensée de l’épée ne fut perçue que par la réflexion humaine et non par le démon qui habitait l’enveloppe charnelle. Adonis ne fut pas assez rapide tandis que les flammes brulèrent son corps. Tout son flanc gauche se carbonisait alors qu’il rampait au sol, grognant de douleur. Méphisto en profita pour le désarmer, récupérant l’épée de Samir qu’il scruta avec avidité. Mais malgré tout, Méphisto n’avait aucune chance de vaincre un pareil démon, il l’avait surpris, voilà tout. De ce fait, il jeta ses yeux sombres en direction de Samir et lui balança son épée.

-Récupère là, tu vas en avoir besoin, Seïrdan…

Méphisto prit ses distances, car Adonis se relevait. Il devenait plus dangereux, car il ne sous-estimerait plus son adversaire. Mais au moins, le pelage brûlé de la créature, prouvait qu’il avait quelque peu enduré les flammes noires. Avec les ressources qu’il restait en Méphisto, seul un usage supplémentaire du feu lui serait autorisé, de quoi réfléchir à deux fois avant de l’utiliser !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samir Kranel



________________

Samir Kranel
________________


Race : Seirdan
Classe : Lame noire
Métier : Combattant
Croyances : Dieu du sang
Groupe : Solitaire

Âge : 33 ans

Messages : 37


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptyVen 19 Aoû 2011 - 17:03

Samir rangea ses deux dagues et courut jusqu'à son épée, elle était presque vidée d’énergie. Il la ramassa, le démon avait puisé dedans, il n'avait pas le choix, il devait absolument lui offrir de quoi se nourrir. Il frappa quelque troncs pendant que le fils de la création se battait dans les flammes. Il eut à peine assez pour invoquer ce puissant sort qu'il n'utilisait qu'en combat long:
-Samistas endurance.

L'aura de l'épée ne changea pas, elle était par contre disposée prête à lui offrir un nouvel avantage en abandonnant l'ancien: la rapidité. Samir agrippa sa lame serrée dans les mains, immobile quelques secondes fixant le démon. Il sentait ses muscles doucement reprendre de l’énergie. Adonis calma les flammes sur son corps, la peau en ébullition avec la chaleur, cette fois il était fou de rage, mais une idée parvint à l'esprit du Seïrdan qui avait appris l'anatomie de la plupart des races, il y avait quelques points faibles communs à toutes, dont un, et ça allait être la cible de Samir.

Il se lança sur sa proie à dix mètres alors qu'Adonis se remettait de ses blessures, le géant manquerait surement de rapidité pour supporter le lourd poids de son corps. Trop sûr de lui il ne se doutait pas de l'intelligence d'un Seïrdan. Samir fonça, la bête le fixa et arma un coup vertical, le Seïrdan accéléra d'un coup et se jeta avant que l'arme ne le pourfende entre les jambes écartées du démon en plantant une dague décrochée de son ceinturon entre le tendon d’Achille et la cheville, la peau craqua d'un coup laissant pénétrer vingt centimètres de la lame qui se bloqua contre la peau de l'autre côté. Sans s'arrêter il continua à courir dans le dos du démon en s'écartant d'éventuels coups perdus de colère. Adonis quand à lui hurla son arme écrasée dans le sol après un bruit sourd du choc, haine et souffrance, cette souffrance qui nourrit la puissance d'une créature du Vein, Samir le savait, ça lui faisait le même effet.
-Putain, il souffla non pas de fatigué car son épée lui redonnait de l'energie mais car il était soulagé par la reussite de sa tentative, tentative risquée. Courrons Cayn, je te suis, je reste derrière toi! Fonces!

Adonis se retourna en boitant légèrement, une voix augmentant de puissance, presque assourdissante.
-Je vais vous massacrer!
-Cours Cayn!
Samir se stupéfia à traiter Cayn comme l'un des siens, prêt à mourir pour lui!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cayn Howl



________________

Cayn Howl
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Lame Noire
Métier : Ombre - ancien Contrebandier
Croyances : Aucune
Groupe : Alliance des Ombres-Confrérie des Ombres

Âge : 29 ans

Messages : 85


La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] EmptyLun 22 Aoû 2011 - 12:18

Pendant qu’Adonis s’agitait à cause des flammes noires, le Seïrdan en profita pour tenter une action presque désespéré. Car en effet, s’il échouait, il subirait un coup fatal mais il parvint à planter sa dague et à sectionner un tendon dans les environs de la cheville. Le démon fou de rage balança son épée sans vergogne, qui s’enfonça sous terre, offrant aux deux guerriers un peu de répit pour déguerpir. D’ailleurs, Samir lança le signal.



Courrons Cayn, je te suis, je reste derrière toi! Fonces!


Mais ce n’était pas Cayn qui se trouvait dans le corps et bien que Sami l’ignorait, Méphisto accepta sa décision et fonça à travers les bois. Pourvu d’une endurance humaine, sa condition mental de démon fit ladifférence pour repousser ses limites et espérer semer cette abomination.


-Samir,fais gaffe où tu mets les pieds, si tu retombes au sol on aura plus l’occasion de fuir ! Le village peut nous servir de plan stratégique… on y est presque !


Il dévalait, esquivant les arbres qui traversaient sa ligne de mire tandis qu’Adonis reprenait son vacarme, traversant les arbres en les déracinant. L’avantage c’est que sa manœuvre grossière et dévastatrice, garantissait un ralentissement de ses déplacements, les deux mercenaires prenaient une fameuse avance, de quoi espérer s’en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



La crypte d'Adonis [RP libre] _
MessageSujet: Re: La crypte d'Adonis [RP libre]   La crypte d'Adonis [RP libre] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La crypte d'Adonis [RP libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Ruines d'Ascelnoth :: Ruines et crypte-