''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La rencontre d'un démon... [Clos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Hyne Meydissdon



________________


________________


Race : Séraphin
Classe : Archer
Métier : Souverain
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 200 ans

Messages : 17


MessageSujet: La rencontre d'un démon... [Clos]   Mer 14 Sep 2011 - 16:31


    Passer , une journée en Adiryl sans rien à faire c'est vraiment ennuyant, comme façon de passer sa journée, assis sur son trône à donner des ordres en tout genre, commander une armées de valeureux soldats prêt à mourir pour vous si cela en était nécessaire. Mais ces derniers temps c'est vrai qu'en Adiryl, on s'ennuyer bien ferme, rien à l'horizon, même pas un chat à fouetter. Bien sur cela était une expression rien de plus, car notre jeune empereur de deux cents ans ne fouetterais jamais un chat... Non il aurais préférer le tuer que de le faire souffrir. Non, mais tout de même il ne faut pas pousser mémé dans les orties...

    Enfin bref passons ce genre de détails qui n'ont vraiment pas lieu d'être là, car ce n'est pas du tout leur place, quoi que... Non, passons... Rien à faire le calme plat, c'est alors que notre empereur se releva de son trône, alla prendre son arc et ses flèches, pour ensuite emprunter une faille que l'empereur même venait d'ouvrir. Il allait où ? Il ne le savais pas vraiment, mais lorsqu'il sortait d'Adiryl l'ange prenait toujours son arme favorite un arc long on ne sait jamais sur qui ou quoi l'on pouvait bien tombé.

    La faille qu'il avait ouvert l'envoya directement en Feleth le terre dans le monde du milieu, il avait atterrie dans une grande et vaste pleine assez sombre cela étant dit au passage. Le jeune homme commença à marcher tranquillement à la recherche d'une quelconque occupation à trouver pour passer le temps, son arc bien en main, l'ange avança avec prudence à l'assaut du moindre bruit, du moindre brindilles qui pouvait casser sous les pas d'un quelconque prédateur ou autres espèces qui pouvait bien provenir des ces terres, que notre empereur pouvait en connaitre.

    Certes il ne connaissait pas tout sur tout dans ce monde du milieux, mais cela avait-il de l'importance ? J'en doute, pour le peu qu'il savait, l'ange restait tout le temps sur ses gardes, du moins c'est ce que sa vie lui avait appris, à ce méfier de tout et tout le monde, car il ne faut jamais faire confiance à qui que se soit dans ce domaine. Le jeune homme marchait tranquillement lorsqu'un bruit l'interpella, celui-ci s'empressa de tire son arc en avant et de dégainer l'une de ses flèches, qu'il pointa en direction du bruit, qu'il venait d'entendre.

    -Décliner votre identité...


    Ce sont les seuls et unique mots qui sortirent de la bouche de notre ange qui garda toujours son arc en main, bien fermement sa flèches toujours pointer vers ce qui pourrait lui être une menace. L'ange attendit patiemment que celui ou celle ou n'importe qu'elle autre chose cacher en ces lieux décline son identité, afin de voir à qui il aurait affaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________


________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1312

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: La rencontre d'un démon... [Clos]   Dim 18 Sep 2011 - 9:51

Tout était fini. Il fallait que je m'enfuie au plus vite. Quelle idée j'avais eu en essayant de me séparer d'Arphoss ? Il me retrouverait partout où j'irais quoi que je choisisse de faire. Comment lui réchappé. Sot que j'avais été de penser avoir une chance. Il fallait que je quitte cet endroit. Je me recouvrir e ma carapace d'ombre, diminuant ma réalité à celle de l'ombre. Tout s'évanouissait dans l'ombre. Je redevenais vide. De nouveaux sens m'apparurent. Je n'était plus qu'une forme sombre. Je glissa plus que je ne courus pour m'éloigner d'elle. Je sentis mon être se séparer au passage d'une boule de feu. Celle-ci atterrit sur le sol et forma un demi-cercle, bloquant ma retraite. Je m'éloignai au plus vite du rempart rougeoyant avant qu'il ne me dissipe. Je sentis que derrière moi était la démone, elle avait refermé le demi-cercle. J'étais piégé, je devais quitter ma forme sinon je risquais de disparaître à chaque instant à cause des flammes vacillantes. Je me retrouvai de nouveau face à elle. Elle avait de long cheveux rouges qui lui descendaient aux chevilles. Elle paraissait jeune mais quand elle utilisait son pouvoir tout son corps était alors parcouru de rides pendant un instant.

« Maintenant mon petit, tu m'as enfin compris ? Tu vas me suivre jusqu'à tonton Arphoss et subir ce qu'il te dira. Je parie que si tu es gentil, il ne t'en voudra pas trop.
- Jamais !
-Mon petit, tu commences un peu à m'agacer. Tu vas faire ce qu'on te dis. »

Sur ces dernières paroles, sa voix était devenu cassante et sa peau parcheminé. Je me protégeai par un geste instinctif avec le bras mais la boule de feu fut plus rapide. Elle me percuta le ventre. Heureusement qu'elle ne m'envoyait que du feu à basse intensité pour ne pas me tuer. Elle se mit à approcher, me faisant reculer par la même occasion. Elle aurait été capable de me frapper de sa chaussure en pointe. Je trébuchai en arrière. J'avais marché dans un terrier. C'était ma chance. Je tendis la main vers elle et fit sortir les roses de la douleur pour l'attraper. Se faisant, je me mis à tousser du sang. La douleur était devenu trop intenses. Je sentais que mon être commençait à se déchirer. Je me mis à voyager dans les ombres du terrier tout en maintenant le plus possible mes roses. Je la sentais en train de les brûler et cela ne me faisait que plus mal. Je sortis à temps du terrier. Derrière moi, la langue de feu s'arrêta. Elle avait perdu ma trace, j'étais tranquille pour un moment. Je continua de voyager dans l'ombre le plus loin possible. Il y avait quelqu'un ! Il fallait qu'il m'aide. Il s'exclama alors :

« Déclinez votre identité... »

Je me rendis compte que j'étais toujours en train de voyager dans les ombres et en sortit juste devant lui. J'étais couvert de brûlures et mes vêtements étaient en lambeau. J'aurais voulu garder une voix forte mais quand je parlai, ce fut plus un gémissement qui en sortit :

« S'il vous plaît... Aidez-moi... Je suis poursuivi... Le feu. »

À ces mots je ne pus me retenir et éclatai en larmes. Je m'écroulai. Je n'en pouvais plus. J'avais dépenser toute mon énergie à me battre vainement et cette fuite précipitée m'avait totalement épuisé. J'avais mal partout. Je ne pouvais plus rien faire. Un moment, il me vint à l'esprit que peut-être qu'il n'était pas très puissant. S'il mourrait en tentant de me protéger. Que pourrais-je faire ? Je m'en voulais tellement de l'avoir entraîné dans ma chute. Je voulus m'enfuir pour qu'il ne soit pas attaquer mais je n'en avais plus la force. Mes larmes doublèrent. J'arrivais à peine à voir sa silhouette. Ma vison était brouillée. Je la sentis arriver. Elle dégageait une odeur de fumée et de chair brûlée. Tout était fini. J'allais être ramené là-bas, dans cet endroit qui me rendait fou. Plus personne ne me sauverait. Je finirait par me dissiper dans l'air maudit du Vein. Peut-être deviendrais-je une de ces formes folles qui hantent, un de ces parleurs. Elle parla :

« Oh ! Mais sur quoi sommes-nous tombé aujourd'hui ? On dirait un beau pigeon. Contrairement à l'autre, lui il à l'air d'être bien mûr. Si tu es assez gentil avec moi, je pourrais être très gentille avec toi. Donne-moi ce mioche. Il est la propriété du seigneur Dassyldroth Arphoss. »

Pour ponctuer sa phrase, elle ouvrit le premier bouton de son corset d'un air aguicheur, laissant facilement deviné ce qu'elle voulait dire par là. Je réussis à crier pour la prévenir :

« Ne l'écoute pas. Dès qu'elle m'aura, elle te tuera.
- Tais-toi sale mioche ! »

Elle me lança une boule de feu, laissant par la même occasion voir sa véritable apparence.

_________________


Dernière édition par Néro Elem le Sam 23 Juin 2012 - 1:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hyne Meydissdon



________________


________________


Race : Séraphin
Classe : Archer
Métier : Souverain
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 200 ans

Messages : 17


MessageSujet: Re: La rencontre d'un démon... [Clos]   Dim 9 Oct 2011 - 21:17

    Le jeune homme était la debout son arc tendu lorsqu'il vit un petit homme sortir de nul part mal en point, lui demanda de l'aide, Hyne en bon ange qu'il était ne pu refuser de lui donner cet aide tant attendu et le pris alors sous son aile. Mais, voilà celui-ci n'était pas seul du tout, une ravissante enfin en apparence sorti juste derrière lui commençant à faire du charme à notre empereur qui le laissa tout de même indifférent à ce genre de proposition, car même si c'est un homme le charme de cette jeune femme le laissa indifférent, car le jeune homme à l'allure d'enfant venait de le mettre en garde contre celle-ci.

    Et c'est aussi à ce moment précis qu'elle montra enfin son vrai visage hideux, puis elle lança une attaque de feu contre l'empereur et le petit homme qui était positionner juste à ses pieds, l'ange se pris cette attaque de plein fouet tout en voulant protéger le petit être. Il eut plus de peur que de mal pour notre ange âge de plus de 200 ans qui en avait déjà pris pas mal en pleine figure.

    L'ange fit alors apparaître un bouclier pour les protéger d'une quelconque autre attaque de ce même genre qui ne supporterais pas sans doute plusieurs rafales de ce même style. L'ange s'occupa de ce petit être afin de le soigner de certaine de ses blessures mais, ne pouvait pas le soigner à cent pour cent, tout simplement car il n'était pas dans un endroit tout à fait idéal pour cela mais, il ne pouvait non plus pas partir, car il fallait tout de même se débarrasser de cette aguicheuse avant.

    Une fois le petit être soigner de ses blessures superficiel l'ange se mit en position de combat tendant son arc au maximum, tout en le pointant droit sur la jeune femme aguicheuse qui voulait du mal à ce petit enfant ? Après tout qu'était-il au juste ? Le jeune ange ne le savais pas du tout mais, cela ne l'empêcha pas du tout de l'aider, car après tout il ne ferais pas un bon empereur en aidant pas les plus faible.

    -Bon je vais m'en charger reste en retrait, il faut juste la distraire un peu... Pour que je puisse nous trouver une échappatoire...

    Hyne lui envoya une rafale de flèches sur cette femme à une vitesse folle, afin de la distraire un petit moment tout en gardant un oeil sur le petit homme qui se remettait doucement de ses blessures.


    Désoler c'est cours >_< mais, je n'a aucune inspiration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________


________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1312

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: La rencontre d'un démon... [Clos]   Lun 24 Oct 2011 - 16:20

Je me préparais déjà à recevoir le coup. Au vu de mes blessures, ce serait sûrement la dernière que je pourrais supporter. Au revoir ô songes. Quand je me réveillerais, ce serait pour recueillir ma folie. Mais souvenir de l’endroit me revenait déjà. Le grésillement du feu contre la chair se fit entendre… Un cri ? Ce n’était pas le mien. Comment cela se pouvait-il ? J’ouvris les yeux et aperçus indistinctement une sorte de bouclier. Je voulus me relever mais m’effondrai de nouveau. L’ange, il s’était reçu le choc ma place. Heureusement qu’elle ne m’envoyait que des boules de feu mineures. Mais… lui, il ne le savait pas. Il aurait pu mourir. Tout cela pour me sauver ? En valais-je la peine. Des larmes embuèrent mes yeux. Une douce sensation m’envahit. Je reconnus assez facilement que c’était des soins mineurs. Comment le savais-je d’ailleurs ? Jamais personne ne m’avait offert de tels soins… Il y avait quelque chose. Je me souvenais de quelque chose.

C’était un matin, un de ces jours ensoleillés dont les rayons te paraissent tellement doux que tu t’imagines que c’en sera pareil pour tout ce que tu rencontreras dans la journée. J’eus un sourire tout semblait parfait, si différent des soucis habituels. Il n’y avait à se préoccuper de rien. En moi se mélangeait deux idées, celles de rester allongé ici, à profiter du charme apaisant de l’air ou alors se lever pour ressentir cette chaleur agréable d’encore plus près. Alors que j’allais me relever de mon lit, une douleur me retint …


Ce fut une chute, un retour si brusque à la réalité que je vomis presque de l’odeur du sang qui se répandait dans l’air. J’avais moins mal. La guérison avait fonctionné, bien qu’incomplète. En relevant la tête, je vis le jeune ange se relever et se mettre en position de combat. Je l’entendis dire :

« Bon je vais m'en charger. Reste en retrait. Il faut juste la distraire un peu... pour que je puisse nous trouver une échappatoire... »

Je sentais que malgré son aide, je ne servirais à rien. Il me fallait plus d’énergie. Or je ne voyais qu’une unique solution. Il fallait que j’offre mon sang à la terre. Avant, je ne pouvais pas par manque de temps et d’énergie suffisante pour supporter le sacrifice. Mais je ressentais maintenant que si je ne faisais rien, nous mourrions tous les deux… et j’aurais attiré un innocent dans ma chute. Je l’entendis tirer un rafale de flèches. Je ne regardai pas car je savais que la démone n’aurait qu’une seul geste à faire pour toutes les brûler en l’air. Je lui dis :

« Je vais essayer quelque chose. Ne vous inquiétez pas pour moi et essayez de la retenir. »

Je collais mes deux poignets et quand je les séparais un flot de sang en coulait. Quand les gouttes atteignaient le sol, elles semblait être aspirée par la terre. Une sorte de glougloutement attira mon attention. La démone avait une flèche plantée dans la poitrine. Celle-ci devait avoir échappé à son attention. Du sang coulait de la bouche du monstre. Elle s’exclama :

« Ne crois pas avoir terminé si rapidement avec moi. Cela m’attriste que tu es abîmé cette peau mais elle ne m’est pas indispensable. Ma punition sera immédiate et sévère, ne t’inquiète pas pour ça. »

Je m’écroulai sur le sol. J’avais déjà perdu trop de sang. Le retour aurait déjà du s’activer. Aurais-je mal estimé mes pouvoirs ? Ce ne serait que pure ironie si je mourrais, là, tout ça à cause d’une magie qui ne voulait pas s’activer. Je sentais peu à peu la vie me quitter. Au moins, je ne retournerais pas là-bas. Je pus apercevoir une forme de feu quitter l’enveloppe de peau de la femme avant de s’aplatir contre le bouclier et de l’entourer entièrement. Puis, je sombrais dans un océan gelé de douleur.

« Chut, me murmura-t-on. Ne te lève pas tout de suite. Tu sais ce qui s’est passé hier. Je t’avais dit de ne pas trop forcer, que tu risquais de mourir si tu dépensais trop ton énergie. Mais ton père n’a pas voulu m’écouter. Nous allons partir. Je ne veux pas qu’il t’arrive quelque chose par sa faute. »

Le son de sa voix me rassura. Je l’aurais reconnu entre mille. C’était ma mère. J’essayais de me rappeler ce qui s’était passer hier mais ne réussit pas. En désespoir de cause, je me dis que ce n’étais pas trop important si ma mémoire ne l’avait pas enregistré. Un moment passa puis la sensation de douceur s’évanouit. Elle m’aida à me relever puis me tendit une sacoche. Alors que nous sortions de la tente, nous tombâmes sur quelqu’un d’autre. Je me précipitai vers lui et lui sauta dans les bras en criant :

« Papa !
- Néro ! Content de voir que tu es déjà remis. Vous alliez quelque part, toi et ta mère ?
- Déjà, arrête de l’appeler "Néro", répondit ma mère. J’arrivais même à sentir son énervement dans son ton. - Il s’appelle Kaelys’Faerln. Nous avons choisi ce nom à sa naissance et ce n’est pas une stupide statue trouvée dans le Vein qui va y changer quoi que ce soit.
- Saenah … !
- Je m’appelle Maliassyn, le coupa-t-elle, Maliassyn Tael’Ness et nous partons. Ne cherche pas à nous retenir. J’en ai marre de ton culte à ce morceau de grès. Du déshonore tous les principes par tes agissements. Et tu voudrais que nous en fassions partie ?
- Malia, tu ne comprends pas tout ce que ça apporte ! Viens, comme je te l’ai proposé, viens à une de nos réunions. Tu comprendras tout ce qui se passe. Tu nous rejoindras de ton plein gré.
- Tais-toi ! J’en ai assez entendu. Que tu nous déshonore et nous trahisse, j’aurais bien voulu l’accepter par amour mais, maintenant, tu t’en prend à notre fils ! Kael, nous partons.

Je quittais à regret, les bras et mon père et rejoignis ma mère qui me tendais déjà la main. Nous partîmes ainsi, sous les yeux ébahis de mon père qui ne pouvait rien faire.


De la vapeur ocre, monta de la terre. Elle m’envahit et m’embauma. Quand elle se dissipa, je me tenais debout, soigné de toutes blessures. Le feu entourait déjà le bouclier et celui-ci était déjà fissuré par endroit, laissant de petites flammèches entrer. Je regardai en haut et il me semblait voir le ciel. La pluie se mit alors à ruisseler, étouffant tout, dissipant le brouillard occulte et ramenant la terre à l'état de boue. Elle semblait se précipiter directement vers elle comme pour arracher l'enfant aux griffes du monstres. Tout d’abord, elle ne forma que de la vapeur au contact du feu mais bientôt quand elle s’amplifia ; nous pûmes entendre les cris de douleur de la démone qui se faisait anéantir. Bientôt, tout fut fini et je regardais l’ange sans savoir que dire.

_________________


Dernière édition par Néro Elem le Sam 2 Fév 2013 - 18:24, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hyne Meydissdon



________________


________________


Race : Séraphin
Classe : Archer
Métier : Souverain
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 200 ans

Messages : 17


MessageSujet: Re: La rencontre d'un démon... [Clos]   Dim 4 Déc 2011 - 18:06

    Hyne continuait d'envoyer rafale sur rafale de flèches vers cette démone, qui arriver plus que très bien à les réduire en cendres d'un seul geste de la main mais, ce n'est pas pour autant que notre empereur baissa les bras face à cette adversité. Bien au contraire cela lui donna encore plus l'envie de se battre, car au fond de lui bouillait une rage immense face à des personnes comme pouvait l'être cette femme aussi laide qu'elle pouvait l'être. La voix du jeune homme parviens au creux des oreilles de notre ange, celui-ci lui dit qu'il allait tenter quelques chose et que Hyne devait continuer de faire diversion.

    Chose qu'il fit sans peine continuant de lui lancer des rafale de flèches, par mégarde la jeune femme fut surpris par l'une des flèches de Hyne qui lui transperça alors le corps de part en part, l'affaiblissant quelques peu ? Ou pas... C'était difficile à savoir elle avait une force tout de même assez spectaculaire mais , il en fallait beaucoup plus pour impressionner notre empereur. Cette démone ouvris alors la bouche pour en laisser échapper quelques mots qui semblait être dit sous une sorte de menace ce qui fit sourire encore plus le jeune homme.

    « Ne crois pas avoir terminé si rapidement avec moi. Cela m’attriste que tu es abîmé cette peau mais elle ne m’est pas indispensable. Ma punition sera immédiate et sévère, ne t’inquiète pas pour ça. »

    Après ces mots cet créature des horreurs se mit alors à se transformer en une immense vague de feu venant entourer par la suite Hyne et le petit être qui était coucher à terre. Hyne se rendait compte qu'il avait à faire à une personne d'une grande force et qu'il ne tiendrais certainement pas vraiment longtemps sous cette couche de chaleur.

    L'ange du puiser dans ses quelques dernière force non pas qu'il n'en avait plus bien au contraire mais, envoyer des rafales de flèches vers cette femme tout en maintenant un bouclier de protection autour d'eux était tout de même quelques peu épuisant. Ah bout de souffle cette démone commencer doucement à percer le bouclier de protection par endroit preuve que Hyne ne tiendrais très certainement plus très longtemps, quelques flammes commença alors à entrer par les fissures qu'elle venait de causer.

    Les espoirs de l'ange commençaient à s’effacer et oui il avait beau être un empereur il pouvait aussi croire que tout aller finir sur cette lancé. Mais, quand tout espoirs semble perdu il arrive toujours des choses plus ou moins improbable non ? Et bien c'est ce qui commençait à se passer. Hyne lutter toujours pour garder cette protection efficace et surtout pour éloigner la démone qui venait de se transformer en une mer de feu les entourant.

    Puis il se mit soudain à pleuvoir et la démone se mit alors à pousser des hurlement de douleur Hyne se tourna légèrement jetant un coup d'oeil derrière lui et vit que le petit homme avait repris la totalité de ses forces et se tenait dorénavant debout, puis les cris se firent de plus en plus pousser et de plus en plus fort, jusqu'à se taire complètement c'est alors que Hyne se laissa tomber à genoux au sol tout en reprenant avec quelques peu de mal sa respiration.

    Hyne pris alors sa tête entre ses mains la respiration saccadé du à l'effort physique et spirituel qu'il du faire puis celui-ci poussa alors un grand soupir de soulagement et d'un geste de la main fit alors disparaître le bouclier qui les entouraient tout deux ce qui eux pour effet de faire tomber la pluie qui viens s’écraser sur le visage de l'ange qui releva la tête vers le ciel tout en souriant doucement avant d’éclater de rire tout seul.

    -Qui aurait pu croire qu'une pluie serait venu à bout de ce monstre...

    L'ange rait encore quelques peu avant de reprendre à nouveau son souffle normal et d'afficher un grand sourire en direction du jeune homme qui était en sa présence. Un regard interrogateur que lui adresser Hyne avant de se relever et d'enlever la boue qui aurais pus se mettre sur ses vêtements tout en fessant un geste de la main montrant la pluie qui tombait.

    -C'est... Toi qui à fait ça ?

    Hyne ne quitta pas le jeune homme du regard se remettant alors droit devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________


________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1312

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: La rencontre d'un démon... [Clos]   Sam 17 Déc 2011 - 18:54

L'ange s'effondra à genoux sur le sol. Il était épuisé et respirait fort. Se protéger de la démone avait du être éprouvant pour lui. Le bouclier disparut, enlevant un poids des épaules de l'inconnu. La pluie continuait de tomber mais elle s'était éclaircie maintenant malgré tout l'eau tombait toujours à grosses gouttes sur eux. Cette averse ne semblait pas froide, elle était même réconfortante comme si elle savait ce que nous venions de faire et qu'elle voulait nous remercier. Peut-être était-ce vraiment le cas, c'était bien ce qu'il se passait avec les ombres. La plus part ne leur était simplement pas attentifs. J'entendis un léger rire à coté de moi. L'inconnu riait sa joie d'être sauvé. Il me demanda alors :

« Qui aurait pu croire qu'une pluie serait venu à bout de ce monstre... »

Maintenant que j'y pensais, c'était parfaitement normale. La démone utilisait du feu, il était normal que trop d'eau la détruise. Heureusement pour nous, l'archer avait réussi à lui faire abandonner sa protection de peau. Je jetais un regard vers cette dernière. Maintenant ce n'était plus d'un cadavre pâle. Ma poursuivant devait avoir le talent de prendre possession des êtres. Il n'y avait plus qu'à espérer que cette personne était déjà morte quand elle avait reçu la flèche. Mon sauveur se releva et me demanda :

« C'est... Toi qui à fait ça ?
– Je ne sais pas, je ne veux pas. Je ne veux tuer personne. »

Je ne savais pas, je ne savais pas ce qui c'était passé. Je sentais en moi que j'y étais pour quelque chose mais je ne comprenais pas quoi. Je... me souvins.

Un poignard fusa. Il se ficha dans le bois à coté de l'inconnu qui ne parut pas el moins du monde s'en préoccuper.

« Qui êtes vous et que venez-vous faire ici ? demanda ma mère. Surtout que venez-vous faire ici ? Parlez et partez étrangers.
- Je suis venu vous cherchez, répondit l'étranger d'une voix lugubre et effrayante. Vous allez me suivre sans faire de résistance Saenah et Néro. »

Je me sentais bouger. Je ne voulais pas avancer et pourtant je n'arrivais pas à m'arrêter. C'était comme si la volonté avait déserté la moindre parcelle de mon corps. J'aurais aimé me raccrocher à tout ce qui passait mais mon esprit semblait irrémédiablement figé sur les ordres qu'avait donnés l'homme. Une racine entourant mon buste me déstabilisa assez pour que je puisse me débarrasser du sort.

« Pourquoi refusez-vous de venir ? demanda-t-il. Je ne vous veux pas le moindre mal. Je suis gentil et il faut m'obéir.
- À d'autres, démon, répondit courageusement ma mère. Oui, je sais que vous venez du Vein. Si vous étiez bons, vous auriez rejoins Adiryl comme l'on fait certains de ma famille.
– Un elfe qui connait l'existence des mondes et qui a de la famille dans ceux-ci. Comme c'est intéressent ! Qui êtes-vous donc, très chère Saenah ?
– Je suis une Tael'Ness. Notre famille est restée sur Feleth pour protéger ce monde. Ce n'est pas un simple démon comme toi qui me fait peur.
– Un simple démon comme moi ? Tu ne me connais pas. Tu ne connais donc surement pas l'origine des noms que je vous donne ? … Ce sont des noms démoniaques, ils réveille les plus bas instincts démoniaques qui sont en vous. Apparemment ce n'est pas la première fois qu'on vous appelles ainsi, Saenah, car votre nom démoniaque est grandement gravée en vous.
– Kaelys, sauve-toi ! » m'hurla-t-elle avant de l'attaquer à grand coups d'épines et de racines.

Il y eut un énorme bruit. Des racines et épines qui volaient. Tout fut fini avant que je ne puisse faire le moindre pas. Ma mère était au sol écraser par une branche avec laquelle elle attaquait le démon. Je ne pouvais plus rien faire, j'étais à la merci de l'inconnu étrange protéger de tout cela.

« Suis-moi, Néro. J'ai de grands projets pour toi. »


Ainsi, c'était ainsi que tout s'était déroulé. La vérité m'apparaissait maintenant dans toute sa splendeur. Je savais où je devais aller. Je me tournais vers l'inconnu et demandais :

« M. l'ange. Amenez-moi à Adiryl. J'ai... j'ai de la famille là-bas. Ici, je n'ai plus personne. Les Tael'Ness ont failli à leur tâche.

_________________


Dernière édition par Néro Elem le Sam 23 Juin 2012 - 2:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hyne Meydissdon



________________


________________


Race : Séraphin
Classe : Archer
Métier : Souverain
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 200 ans

Messages : 17


MessageSujet: Re: La rencontre d'un démon... [Clos]   Sam 7 Jan 2012 - 14:56


Il ne savait pas, il ne voulait pas savoir, ne voulait pas tuer des gens et cela pouvait se voir dans le regard du petit être qu'était cet homme, Hyne se tournait, alors regardant tout autour de lui, il avait mal, mal à un point mais, cela allait vite passer autre qu'autre chose, l'ange ne s'en fessait pas du tout il allait guérir de ses blessures plus vite que n'importe quoi. Hyne ne se fit pas prier pour se lancer un sort de guérison sur lui-même puis il prit tout de même un petit temps avant de se retrouver complètement, enfin si on peut le dire comme ça, sur pieds, il avait tout de même un peu de mal à garder l'équilibre pour le moment et il fallait qu'il rentre à tout pris en Adiryl pour être mieux pris en charge et cela ne fessais aucun doute sur sa prochaine destination.

« M. l'ange. Amenez-moi à Adiryl. J'ai... j'ai de la famille là-bas. Ici, je n'ai plus personne. Les Tael'Ness ont failli à leur tâche.

Il avait donc de la famille à l'intérieur du royaume de Hyne mais, était-ce bien une raison pour le faire venir parmi les siens et si... Cet homme avait monté toute cette scène de lui même pour que notre ange le prenne sous mon aile (voyez le jeu de mot pourri), afin de les prendre en traître et les détruisent de l'intérieur mais, cela ne lui traversa l'esprit qu'un court instant car tout simplement, à sa bouille il n'avait pas l'air du tout méchant ou quoi que se soit d'autre, où était-ce simplement Hyne qui était un peu trop naïf, voir compatissant pour l'accepter parmi les siens ? Aller savoir ce qui aurait pu traverser la tête de cet empereur qui ne cachait rien à qui que se soit.

-Je t'y conduirais sans aucun soucis... Mais, comment puis-je savoir que je peux te faire confiance ?

Hyne reporta son regard sur le jeune homme qui était près de lui, un petit rictus dessiner sur ses lèvres. Le jeune ange n'attendait pas spécialement de réponse de la part de cet homme, puisque perdu dans ses pensées, il se demandait surtout comment il allait annoncer qu'il venait en quelques sorte d'être sauver par cet homme.

Un soupir sorti des lèvres de notre ange qui fit par la suite apparaître une faille pour rejoindre le monde d'Adiryl, l'ange se mit alors devant celle-ci tout en se tournant à nouveau vers le petit homme et lui fit un signe de la main pour lui indiquer que celui-ci pouvait le suivre même si comme un pré-sentiment il pensais qu'il allait bientôt regretter certain de ses choix qui ne sont pas toujours les meilleurs mais, ces choix sont pour lui des choix tout à fait bon et tan-pis ci cela ne convient pas à tous le monde en tant qu'empereur il pensait toujours faire au mieux mais, cela n'est pas toujours réellement si facile que cela. L'ange tendis alors sa main vers le jeune homme pour que celui-ci suive notre empereur dans le monde d'Adiryl.

-Ne me quitte pas une seule seconde je te ramènerais à ta famille mais, en attendant ne me quitte pas une seconde.

Un petit sourire se hissa sur les lèvres de notre ange qui ne voulait aucun mal à cet homme qui lui avait sauver la vie en tuant ce démon qu'il le veuille ou non tel était ce qui c'était passer et il n'y avait rien d'autre à ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________


________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1312

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: La rencontre d'un démon... [Clos]   Dim 12 Fév 2012 - 17:28


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: La rencontre d'un démon... [Clos]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La rencontre d'un démon... [Clos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Grandes plaines de Feleth :: Grandes étendues-