''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le conte du tout petit chat (privé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Joy Khat d'Assamâr



________________

Joy Khat d'Assamâr
________________


Race : Humain
Classe : Faussaire
Métier : Courtisan
Croyances : Déesse de l'équinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 30

Messages : 43


Le conte du tout petit chat (privé) _
MessageSujet: Le conte du tout petit chat (privé)   Le conte du tout petit chat (privé) EmptyMar 11 Oct 2011 - 18:14

-" Et alors, d'un air fripon, il bondit sur la table et se saisit du biscuit au miel. "

Une lueur gourmande traversa les regards des enfants assis là. Tous étaient attentifs aux paroles du troubadour. En plus d'être habillé richement, il avait surtout amené deux petits chats qui se vautraient sur les gamins, réclament des câlins avec force ronronnements. Le gentil monsieur déclamait un conte pour enfants, mimait tantôt les airs de la méchante matrone poursuivant un félin espiègle, d'autres fois les farces de celui-ci.
Ils s'étaient installé dans un sous-bois proche de Madorass, les fesses dans l'herbe - celles du noble sur un rondin -, non loin d'un ruisseau au son apaisant.
Une bonne partie d'entre eux , jeunes, étaient captivés par le récit. Mais Joy avait bien aperçut la jeune femme dans le fond, qui semblait intéressée par autre chose. Elle était venue la sous couvert de garder son petit frère, mais il était clair que ce n'était qu'une excuse.
Le crépuscule ne tarderait pas à venir, et avec elle, la fin du récit, le renvoi de la marmaille chez leurs parent respectifs. Ensuite, Conseiller Joy attendrait sous le vieux chêne quelques rebelles qui avaient besoin d'argent. Il lui faudrait être relativement discret, surtout à cause de la jeune femme à la poitrine provocante.
Souvent, une candidate éperdue pouvait se transformer en traitresse à la solde du Roi, simplement car elle avait voulu rester plus longtemps que les autres contempler le beau prince et avait surpris une conversation compromettante.

Mais pour l'heure, c'était l'entracte. Le noble sortit de sa besace des biscuits au miel, comme dans son récit ; ils furent bien accueillis. Il posa aussi une gamelles d'eau pour les chats, qui vinrent s'abreuver. Joy leur fit une caresse affectueuse, et jeta un regard à la femme, qui s'était rapprochée.

* J'espère que cette gourde va vite déguerpir * Il soupira en songeant à l'entrevue qui suivrait. Au charme étrange de la belle rebelle qui viendrait. Peut-être voudrait-elle ensuite qu'il lui lise un conte pour enfant? C'était naïf de le croire, mais diablement romantique. Et moins ennuyeux que les culbutages des domestiques du château, justement car il ne pouvait pas aller plus loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nana La Dame aux Roses

Une putain parmi les roses, une rose parmi les putains.

________________

Nana La Dame aux Roses
________________


Race : Humaine
Classe : Roublarde
Métier : Poule de luxe
Croyances : Agnostique
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans mais en parait 30

Messages : 123

Fiche de Personnage : Venez voir


Le conte du tout petit chat (privé) _
MessageSujet: Re: Le conte du tout petit chat (privé)   Le conte du tout petit chat (privé) EmptyMar 11 Oct 2011 - 21:26

Nana en avait été sure, et il était bien la. Un petit sourire de satisfaction naquit sur ses lèvres tout en l'observant. Elle n'avait pas rendez vous si tot dans la journée, ni à cet endroit en fait, mais elle avait eut l'envie frivole de lui rendre visite avant de parler affaires. Il y avait de mignons petits chats, comme toujours. L'un sortit de nul part et se frotta à ses jambes.

*Petit hypocrite*
pensa-t-elle affectueusement.

Elle était arrivée à la fin de la première partie du récit, et à peine avait-elle eut le temps de se mêler aux spectateurs debout que l'entracte arrivait. Elle ne portait pas sa robe aux roses pour ne pas être reconnue de loin, même si la présence de quelques nobles dans les parages paraissait fantaisiste. Et pourtant, son arrivée eut le temps d'être remarquée : quelques regards, et un reniflement méprisant. Elle tourna la tête et observa la jeune femme qui venait d'éviter son regard.

A peine Joy avait-il arrêter de parler que l'inconnue s'était approchée. De la concurrence ? Nana s'amusait.

Elle s'avança à pas feutrés près de Joy, imitant les grandes Dames qu'elle voyait à la cour du roi. Puis s'empara d'un biscuit. En un regard amusé et malicieux au ménestrel, elle croqua le délice.

- Surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Joy Khat d'Assamâr



________________

Joy Khat d'Assamâr
________________


Race : Humain
Classe : Faussaire
Métier : Courtisan
Croyances : Déesse de l'équinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 30

Messages : 43


Le conte du tout petit chat (privé) _
MessageSujet: Re: Le conte du tout petit chat (privé)   Le conte du tout petit chat (privé) EmptyMar 11 Oct 2011 - 23:43

C'était encore une de ces délicates surprises que font les femmes. Parfois, cela prends la forme d'indicibles coquineries, d'autres de mots doux déposés sur un oreiller, et là, c'était simplement une présence inopinée. La Dame aux Roses était une compagnie très agréable pour Conseiller Joy, qui se laissait souvent aller à des confidences trop personnelles. Il ne s'était jamais payé ses services, même si cela lui était passé plus d'une fois par la tête.
Mais il n'aimait pas vraiment la chambre de Nana, il avait l'impression de n'être qu'un numéro, et cela lui déplaisait fort. Pas qu'il ai quoique ce soit à reprocher à celle-ci ou à son métier, mais l'important était d'être unique pour chacune de ses conquêtes. Même s'il la culbutait derrière une porte cochère. Et il était persuadé de sentir l'odeur du foutre de tous les clients à l'intérieur de l'agréable alcôve de Nana, ce qui le rendrait surement impuissant, alors qu'il était paranoïaque et un peu jaloux que ses ennemis de la cour puisse accéder à des plaisir qu'il ne connaissait pas lui-même.


Il fit un très large sourire naturel, pas comme au château. Joy était très content qu'elle fut venue, en dehors des affaires courantes. Cela changeait son quotidien de conspirateur et allégeait cette journée déjà très agréable. Il racontait des histoires à ces gamins puants pour se vider l'esprit. C'était très bon pour le moral de se frotter à la plèbe empestant l'urine, de voir les gens pour lesquels ont fait de la politique à toute heure du jour et de la nuit, et cela même s'il fallait faire ça clandestinement.
* Ce ne sont pas des manières de courtisans de se mêler à la populace. * ricana-t-il intérieurement.

Il sortir de ses pensées quand la rousse se pencha pour prendre elle aussi un de ces délicieux biscuits.Fabriqués par une vieille roturière le matin même, Joy avait offert un beau bijou à celle-ci - qu'elle revendrait surement -, car il disait que leur gout était incomparable.

-" Bonjour vous. "

Le noble ménestrel [sic] déposa la boite de gâteaux dans l'herbe au milieu des gosses, qui avaient pour ordre de se les partager équitablement. * On ne blague pas avec l'équité * .

-" Je reviens dans un instant ! " lâcha-t-il aux marmots qui ne se rendraient compte de son absence que lorsque la boite de friandise serait vide. La jeune femme en revanche fit triste mine, mais supposa que la rousse était sa compagne, ou quelque chose du genre...

Il contourna le tronc d'un grand arbre proche pour se soustraire de la vue de tous. Un des petits chats le suivi. Joy lança un regard derrière son épaule pour vérifier que Nana venait, elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nana La Dame aux Roses

Une putain parmi les roses, une rose parmi les putains.

________________

Nana La Dame aux Roses
________________


Race : Humaine
Classe : Roublarde
Métier : Poule de luxe
Croyances : Agnostique
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans mais en parait 30

Messages : 123

Fiche de Personnage : Venez voir


Le conte du tout petit chat (privé) _
MessageSujet: Re: Le conte du tout petit chat (privé)   Le conte du tout petit chat (privé) EmptyMer 12 Oct 2011 - 11:50

Joy répondit à son arrivée par un chaleureux sourire, ce qui fit chaud au coeur à la belle. Elle adorait faire ce genre de surprises, et plus encore lorsqu'elles étaient appréciées. Joy était quelqu'un de plaisant trouvait-elle. Elle n'aurait jamais osé faire ça pour bon nombre d'autres nobles, qui attendaient seulement d'elle qu'elle accoure quand ils l’appelaient. Nana avait acceptée cela à ses débuts, mais désormais elle ne venait que lorsqu'elle en avait envie. Elle était fière d'avoir cette indépendance même si beaucoup refusaient de le voir. C'était le secret de toutes femmes, décider sans le laisser paraitre.

La relation qu'elle entretenait avec Joy était toute autre car il ne la commandait que rarement. Et elle n'était jamais contre le rencontrer. Peut-être était-ce ainsi car il n'avait jamais voulu d'elle pour ce qu'elle savait faire le mieux. Nana ne comprenait pas qu'il ne l'ai pas encore invitée dans son lit, et s'en sentait un peu rejetée. Mais elle ne forçait pas les choses, et attendait le suite des évènements comme un attend la fin d'un livre.

Voyant le sourire du conseiller, elle oublia complétement la fille qui l'avait snobée. Il l'invita à s'éloigner du groupe d'enfants affamés. Elle les regarda avec un air triste, car ils lui rappelaient son enfance à elle. A leur age elle aurait beaucoup donné pour un de ces biscuits, à 14 ans elle aurait fait n'importe quoi.

Son visage s'éclaircit de nouveau alors qu'elle arrivait derrière l'épais tronc d'arbre. Elle s'y adossa nonchalamment, souriante.

"- Comment allez-vous sir Conseiller ?''

Elle tripotait une bague à rubis passée sur ses longs gants.

''- Le rôle de troubadour vous va à merveille."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Joy Khat d'Assamâr



________________

Joy Khat d'Assamâr
________________


Race : Humain
Classe : Faussaire
Métier : Courtisan
Croyances : Déesse de l'équinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 30

Messages : 43


Le conte du tout petit chat (privé) _
MessageSujet: Re: Le conte du tout petit chat (privé)   Le conte du tout petit chat (privé) EmptyMer 12 Oct 2011 - 15:33

L'homme fit mine de s'appuyer de façon innocente sur le tronc, pour installer une sorte d'intimité ambiguë, son épaule contre celle de son interlocutrice, le visage tourné vers elle.

-" Et le rôle de Grande Dame évadée de la cour vous sied parfaitement." Il fit un sourire avant de reprendre. " Vous venez apprécier mes lectures ou vous êtes-vous trompée dans l'heure de notre rendez-vous? "
Ne laissant pas le temps de répondre à la jeune femme, il sortit un petit flacon ouvragé.

-" C'est pour vous. "
C'était une essence de parfum, quelque chose de rare, cher, et qui sent délicieusement bon. Un brin épicé.
-" Je l'ai fait venir d'Assâmar."

Son coeur palpitait d'excitation. Il adorait faire de 'petits' cadeaux - une telle fiole avait une valeur exorbitante - aux gens qui l'entouraient, mais dans le plus grand secret. Le roi n'aurait pas jugé acceptable ce comportement d'eunuque au romantisme idiot, et n'aurait pas toléré un détournement d'or des caisses du royaume pour ce sottises.
Malgré tout, Conseiller Joy aimait danser sur le fil du rasoir, et il avait été vain pour lui de se dissuader de le faire. S'il elle était contente de ce parfum, tout comme les gamins l'étaient des biscuits, cela valait bien le risque de se faire garroter ou rouer.
Le petit chat se mit à miauler doucement, réclamant des caresses. Il se frotta à leurs jambes un court instant avant de décamper comme s'il avait vu un chien enragé lui bondir dessus.
Un peu plus loin, on entendit les gosses crier de contentement de le revoir venir parmi eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nana La Dame aux Roses

Une putain parmi les roses, une rose parmi les putains.

________________

Nana La Dame aux Roses
________________


Race : Humaine
Classe : Roublarde
Métier : Poule de luxe
Croyances : Agnostique
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans mais en parait 30

Messages : 123

Fiche de Personnage : Venez voir


Le conte du tout petit chat (privé) _
MessageSujet: Re: Le conte du tout petit chat (privé)   Le conte du tout petit chat (privé) EmptyMer 12 Oct 2011 - 19:28

Nana appréciait la sincérité qu'elle lisait dans les yeux du conseiller. Il s'adossa à l'arbre comme elle, pour être plus près ?
Il était très beau de disait-elle.

A sa réflexion sur ses allures de grande dame, elle rit et rougit presque. Elle aimait bien se croire au dessus de sa condition, en partie par moquerie mais aussi avec une once de jalousie. Pourtant, ça lui rappelait qu'elle était une fille de bas étages alors que son interlocuteur était un haut conseiller.

Le cadeau de Joy lui fit oublié ses quelques pensées sombres. Les yeux de la catin s'ouvrirent comme ceux d'une petite fille et une expression de franche surprise apparut sur son visage poudré. Elle prit le joli flacon ouvragé délicatement entre ses mains et l'ouvrit. Un merveilleux parfum s'en échappa, un peu épicé. Pour une femme charmeuse et audacieuse. Elle l'adorait.

Mais le parfum importait peu face au mal qu'avait du se donner Joy pour lui faire ce cadeau. Nana avait l'habitude des cadeaux de la part de ses clients, mais c'était généralement rien de plus qu'une sorte de paiement. Ici, elle voyait un présent, un vrai.

Joy ne ressemblait tellement pas aux autres nobles.

"- Oooohhhh... ce qu'il sent bon ! Vous êtes trop bon !"


Elle s'approcha doucement pour lui déposer un baiser sucré sur la joue, qui laissa trace de son passage. Puis elle appliqua quelques précieuses gouttes dans le creux de son cou.

'' Comment me va-til ? "
La lueur malicieuse était revenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Joy Khat d'Assamâr



________________

Joy Khat d'Assamâr
________________


Race : Humain
Classe : Faussaire
Métier : Courtisan
Croyances : Déesse de l'équinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 30

Messages : 43


Le conte du tout petit chat (privé) _
MessageSujet: Re: Le conte du tout petit chat (privé)   Le conte du tout petit chat (privé) EmptyMer 12 Oct 2011 - 22:52

- " Comme vous voudrez... "

Il approcha doucement son visage du cou de Nana. Le parfum, mêlé à l'odeur corporelle de la femme, était enivrant. Joy dû faire preuve de volonté pour ne pas déposer un baiser au creux de la charmeuse. En retirant son visage, il réalisa qu'il n'était qu'un jouet entre les mains d'une experte. Peut-être aurait-il fait le tour de l'arbre si elle l'avait demandé habilement.
Une pensée l'assaillit tout à coup : ce ne serait pas lui qui en profiterait ! Seulement ses idiots de clients! Beurk.
* La peste soit de ma stupidité *
Il était un peu jaloux. Conseiller Joy, jaloux d'une femme de petite vertu, c'était un comble!

-" Bon...il va falloir y retourner. Les garnements doivent rentrer chez eux avant la nuit tombée, et le conte du tout petit chat n'est pas terminé... venez..."
Il prit Nana par la main, il lui expliqua en deux mots que c'était mieux de se faire passer pour des amoureux, ainsi personne ne serait étonné de les voir partir ensemble plus tard. Joy se garda d'expliquer qu'il aimait bien sentir la chaleur de la peau de la belle irradier sous ses gants.

-" Vous restez écouter la fin du récit j'espère? "

Il fit une boule de sa précieuse veste pour faire un coussin moelleux à la dame. Une assisse de brocard incrusté de pierres précieuses.
Joy fit un sourire amusé.

-" Un trône précieux pour une personne de valeur. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nana La Dame aux Roses

Une putain parmi les roses, une rose parmi les putains.

________________

Nana La Dame aux Roses
________________


Race : Humaine
Classe : Roublarde
Métier : Poule de luxe
Croyances : Agnostique
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans mais en parait 30

Messages : 123

Fiche de Personnage : Venez voir


Le conte du tout petit chat (privé) _
MessageSujet: Re: Le conte du tout petit chat (privé)   Le conte du tout petit chat (privé) EmptyJeu 13 Oct 2011 - 0:29

Nana fermait les yeux pour apprécier l'intensité du moment. Elle avait lancé cet appel à la promiscuité, sans être sur qu'il y répondrait. La chaleur de son corps se rapprochant lui avait donné des frissons.
Et pourtant, une lueur triste passa dans son regard juste après, qui s'évanouit très vite.

Elle rangea le flacon dans son décolleté. Il y avait la une poche invisible qu'elle cousait elle même à chacun de ses habits afin d'y placer ses biens les plus précieux

Il était temps de retourner auprès de la populace. Elle attendait avec une certaine impatience la fin du spectacle, pour être de nouveau en tête à tête. Sans doute aimait-elle trop ces moments seuls, elle la fille de joie. Heureusement pour sa petite tranquillité d'esprit, elle se le cachait.
Cependant, elle savait qu'elle regrettait d'avoir ses gants qui gâchaient quelque peu le plaisir de tenir sa main dans la sienne. L'excuse était bonne, et appréciée.

En vrai gentleman, il proposa sa riche veste comme coussin, qu'elle accepta avec un sourire. Les derniers mots de Joy la chamboulèrent un peu. Elle redoutait que ce ne soit que de simples flatteries si communes à la cour.

"- Hum... Bien sur, je n'attends que la fin de cette histoire."


Avec un regard amusé, elle posa sa main sur la joue du courtisan pour lui enlever la trace de rouge qu'elle y avait laissé.

"- Voila !''

Puis elle se posa sur le coussin prévu à cet effet. Imédiatement, quelques mignons enfants sales vinrent demander des tendresses, sans oublier le chaton. Ils allaient la salirent mais Nana n'en avait que faire, elle avait de l'amour à revendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Joy Khat d'Assamâr



________________

Joy Khat d'Assamâr
________________


Race : Humain
Classe : Faussaire
Métier : Courtisan
Croyances : Déesse de l'équinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 30

Messages : 43


Le conte du tout petit chat (privé) _
MessageSujet: Re: Le conte du tout petit chat (privé)   Le conte du tout petit chat (privé) EmptyJeu 13 Oct 2011 - 17:22

Joy avait failli être grossier quand elle rangea la fiole. Il hésitait entre un trait d'humour et la franche provocation, mais choisit de se taire.

Le Conseiller improvisé ménestrel pour l'occasion poursuivit donc sont histoire. Le silence ce fit instantanément. Même les plus indisciplinés des garnements ne tenait pas a perdre un seul mot de Joy, buvant chaque parole comme du nectar.
Le tout petit chat avait eu du quitter sa maison d'origine comme punition d'avoir volé le miel. Il devait en rapporter un pot, mais en ignorant tout d'ou en trouver. Le chaton - nommé Pollen - se fit des amis pour l'aider. D'abord une taupe aveugle mais sage, un oiseau stupide mais amusant, une chatte dont il tomba amoureux - il lança plus de regards à Nana lors de ce passage que lors du reste de la lecture -, et un immense ours repoussant qui alla lui chercher du miel à la source. Il rentra victorieux et il rendit le miel à la méchante dame. Enfin, il décida de rester dans la forêt avec ses nouveaux amis pour y vivre heureux et repeupler la terre de magnifiques chatons. La mégère, elle, était morte de chagrin à son départ.

Le conte respirait la niaiserie, mais n'était-ce pas terriblement doux, tendre et romantique? Joy ne pensait pas qu'élever les enfants en les criblant de coups de martinet soit une bonne méthode. Il préférait de loin les faire rêver, les transformer en créateur, voire en philosophes. Un potier valait bien mieux qu'un soldat pour lui, ce dernier n'étant apte qu'à détruire et piller, son intérêt était utile seulement en temps de guerre, et Conseiller Joy n'aimait pas la guerre.
Il referma le livre, et les enfants crièrent tous en chœur " Et après?! ".
- " Et bien, c'est terminé, la vie de Pollen le regarde, ainsi que sa compagne...il n'a pas tout écrit sur ce livre. Demandez donc à ses fils ce qu'ils en pensent ! "
Le noble explosa d'un rire franc, et les deux chatons miaulèrent, comme s'ils avaient su que l'on parlait d'eux.
Les gamins redoublèrent de caresses, mais les chats se contentèrent de miauler, sans prononcer aucun mot. Ils furent déçus, mais décidèrent dans le doute de les amener dans leur quartier, de cette façon, peut-être se mettraient-ils à parler, comme leur père Pollen avant eux?
Joy leur expliqua la morale de l'histoire : Il ne faut pas maltraiter les animaux, sinon ils nous quittent et nous font encore plus de mal d'une façon ou d'une autre. C'est ainsi que les gamins promirent de les traiter comme des rois.

Le soleil se coucha - enfin - et Joy s'allongea dans l'herbe.

- " Donnez-moi vos impressions Dame Épicée. Je sais bien que c'est un compte pour enfant...mais peut-être...vous a-t-il plu... " Il mit ses mains sous sa tête. Bientôt ce serai l'heure de partir au lieu de rendez-vous, qui, même relativement proche, forçait à se déplacer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nana La Dame aux Roses

Une putain parmi les roses, une rose parmi les putains.

________________

Nana La Dame aux Roses
________________


Race : Humaine
Classe : Roublarde
Métier : Poule de luxe
Croyances : Agnostique
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans mais en parait 30

Messages : 123

Fiche de Personnage : Venez voir


Le conte du tout petit chat (privé) _
MessageSujet: Re: Le conte du tout petit chat (privé)   Le conte du tout petit chat (privé) EmptyJeu 13 Oct 2011 - 20:26

Nana était une spectatrice attentive. Un matou était venu se câliner sur ses genoux et elle apprécia caresser sa fourrure douce. Elle aimait ce moment, l'initiative de Joy de faire la lecture à ces enfants défavorisés avait une signification importante pour elle. Dans ses jeunes années, elle avait rarement rencontré des gens prêts à l'aider et elle portait une affection particulière à ces rares la. Elle n'était pas sur que le prince des chats réalise à quel point cela devait être important pour ces pauvres gosses. Elle avait envie de donner des piécettes à tous, mais n'osait pas car elle savait pertinemment que cela finirait en émeute. C'était un vrai problème éthique.

Dans le récit, c'était surtout les qualités d'animateur de Joy plutot que l'histoire en elle même que Nana retenait. Il avait le don de faire vivre ses contes. Il avait un don pour se faire passer pour ce qu'il n'était pas. Si il ne se trahissait pas par le faste de ses vêtements, elle aurait cru qu'il était ménestrel de métier. C'était un point dans sa personnalité qui lui faisait peur. Il était très bon menteur.

Le récit prit fin, et avec la journée. Les gamins retournèrent aux rues froides de Madorass, ou peut-être un refuge, un abri chaud. Nana les regarda s'en aller, heureux de leur journée, et elle souriait malgré le nœud qui lui serrait la gorge.

Le courtisan vint s'allonger près d'elle, avec une innocence perturbante. Au fur et à mesure que les lumières rayonnaient des fenêtres, et qu'on allumait les bougies des quelques lampions qui sillonnaient la ville, le temps se radoucit. Elle ne s'allongea pas près de lui, cela aurait fait trop ''couple''.

- '' Fillette j'aurais adoré cette histoire, et je crois qu'elle a fait l'unanimité. Les histoires de chats ont toujours du succès ! Mais elle ne vaut rien sans vos talents de troubadour.''

Elle prit un instant pour le regarder. Puis ses sourcils se froncèrent légèrement, annonçant la venue d'une question qui la taraudait.

- ''D'ou vous vient ce talent, Prince des Chats ?''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Joy Khat d'Assamâr



________________

Joy Khat d'Assamâr
________________


Race : Humain
Classe : Faussaire
Métier : Courtisan
Croyances : Déesse de l'équinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 30

Messages : 43


Le conte du tout petit chat (privé) _
MessageSujet: Re: Le conte du tout petit chat (privé)   Le conte du tout petit chat (privé) EmptyJeu 13 Oct 2011 - 22:50

-"Ohhh....mon talent..."

C'était un gros dilemme pour lui. Devait-il mentir tout simplement, expliquant qu'il venait d'Assamâr, comme tout le monde le pensait, et que la-bas...bref, inventer de toute pièce? Ou remémorer le temps révolu de la liberté de pensée, de s'exprimer. Seulement quatre ans s'était écoulée depuis le coup d'état de Khaull, et les choses semblaient avoir changée. Le train de vie de Nana n'avait pas dû être terriblement affecté par la politique contrairement à celui de Joy. Lui avait vu sa famille décimée, il fut traqué un moment avant d'enfin refaire surface aux yeux de tous.

- " Et bien... disons que c'est naturel chez moi. " Voila, la question était éludé dans un soupir. Il aurait voulu lui expliquer les tenants et les aboutissants de sa vie, et de ses aspirations, mais Conseiller Joy préférait rester discret. Il le fallait, jusqu'au moment opportun. Le moment ou il prendrait le pouvoir.
Du coup, il passait pour un narcissique, mais il valait mieux ça que de se faire couper la langue et croupir enfermé dans une boite pour crime de haute trahison. Le noble n'aimait pas mentir ainsi à Nana, mais il avait lu que la loyauté de chaque personne a ses limites, surtout entre les mains d'un bon bourreau.
Il chassa des images glauques de ses pensés pour faire un sourire d'excuses à la belle rousse.
En guise d'explication Joy ajouta : " Nous avons tous des jokers cachés dans les manches, n'est-ce pas? "

Puis il se tourna pour fouiller dans sa besace et en sortit deux petites choses rondes et cuivrées. Il en tendit une à la catin.
-" Ce sont des Pains Fauves. Je n'ai pas très faim à vrai dire, mais le moment est propice à leur dégustation. " et ajouta, taquin " Et je suis très gourmand." Il arracha une bouchée du délice. Plus qu'une et la boulette disparaitrait.
- " Il sont cuits lors de Lunaril - mois du calendrier D'Assamâr - et sont ensuite conservés dans des caves pendant plus de deux années. Bref, je m'égare, la saveur est unique, goutez. "

Rapidement il lui expliqua que le nom des pains symbolisait le crépuscule. Les amoureux dégustaient ses pains épicés au gout de beurre de brebis et de sureau uniquement entre chien et loup - les fauves -. Certains leur prêtaient même des pouvoirs de fertilité, de philtre d'amour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nana La Dame aux Roses

Une putain parmi les roses, une rose parmi les putains.

________________

Nana La Dame aux Roses
________________


Race : Humaine
Classe : Roublarde
Métier : Poule de luxe
Croyances : Agnostique
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans mais en parait 30

Messages : 123

Fiche de Personnage : Venez voir


Le conte du tout petit chat (privé) _
MessageSujet: Re: Le conte du tout petit chat (privé)   Le conte du tout petit chat (privé) EmptyLun 17 Oct 2011 - 21:33

A priori, Nana avait tapé la où ça fait mal. Joy avait essayé de ne pas montrer sa gène mais c'était peine perdue. Il semblait donc que certaines zones d'ombre de son passé n'étaient pas des plus plaisantes. Nana était étonnée de le découvrir. Qu'est-ce qu'un jeune noble plein d'ambition pouvait donc avoir eut comme misères dans sa vie passée ?

Elle était tentée de le classer parmi les autres, ces riches clients qui n'arrêtaient pas de lui rabâcher leurs problèmes minables alors que la vie avait toujours été si douce avec eux ! Ils ne savaient pas ce qu'était la vie, la vraie, la dure et froide vie. Et ils continuaient à se vautrer dans le faste et la cupidité.
Mais elle était un peu devenue comme eux désormais, avec un vie pleine de confort.

Elle se dit alors qu'au vu de l'air grave qui ornait le beau visage du Conseiller, il n'était sans doute pas de ceux la. Et son changement de sujet forcé l'en convainc un peu plus. Il l’achetait avec des petits pains dorés qu'elle n'avait encore jamais vu, et c'était un échange de bons compromis.

- HHHHmmmmm. C'est excellent !

Le gout était incomparable, et leur histoire incroyable. La belle-de-nuit adorait les trésors que Joy avait toujours dans ses poches. Ses allusions la firent sourire. Même si elle n'avait certainement pas besoin d'un remède pour la fertilité, certainement pas. Il était étonnant : les sous entendus ne manquaient jamais à l'appel, mais dès qu'elle osait, elle le voyait redevenir timide.

Il n'allait pas tarder à être le moment de s'en aller, mais elle voulait encore un peu d'intimité avec le jeune homme. Les étoiles se dévoilaient sur la voûte céleste et le moment était romantique. Bien sur elle ne se l'avouait pas.

Elle engouffra le dernier morceau de pain. Oh et puis... elle s'allongea près de lui, utilisant la riche veste comme coussin pour sa tête. Ca n'avait aucune signification.

- Je regrette de ne pas avoir plus de temps à consacrer à toutes ces merveilles que vous me ramenez. Il va bientôt être l'heure... Quelle est la prochaine surprise ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Joy Khat d'Assamâr



________________

Joy Khat d'Assamâr
________________


Race : Humain
Classe : Faussaire
Métier : Courtisan
Croyances : Déesse de l'équinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 30

Messages : 43


Le conte du tout petit chat (privé) _
MessageSujet: Re: Le conte du tout petit chat (privé)   Le conte du tout petit chat (privé) EmptyMar 18 Oct 2011 - 23:06

-" La prochaine surprise... " fit Joy en écho.

Il se tourna, et la 'respira', aurait-il dit. Elle avait une odeur agréable. Sa présence et sa chaleur rendait le conseiller aussi nerveux que téméraire. Le noble aurait voulu la caresser, passer sa main dans ses cheveux...La toucher, l'effleurer de ses lèvres mais ses désirs restaient aux portes de sa conscience, à cause des efforts que celui-ci faisait pour ne pas céder aux provocations de la belle.
Joy songea qu'elle devait avoir une sorte de don pour avoir un tel ascendant sur lui, pour exercer cette fascination. Et son don à lui était de résister. Ou sa malédiction?

-" Quant aux merveilles... peut-être un jour aurons-nous, ou prendrons-nous le temps d'en découvrir quelques unes ensemble...? "
Il se tourna vers le ciel, et pointa du doigt quelques étoiles.
-" Un petit peu comme celle-ci ! "

C'était la constellation de l'oiseau de Rubis, dont chacun des astres émettaient une lumière rougeoyante, pour un oeil attentif et averti. Joy avait failli commencer à expliquer les légendes de cet oiseau mythique aujourd'hui disparut, mais il n'était pas professeur après tout. Et surtout, il ne voulait pas passer pour celui qui sait tout et apprends tout aux autres. Cela ferait prétentieux, alors qu'il n'avait aucun mérite à savoir ces choses.

Ils restèrent ensemble un petit moment encore, l'un contre l'autre dans l'herbe, jusqu'à ce que Joy décide qu'il était temps d'y aller. Il se leva à contre-cœur et tendit sa main à La Dame aux roses pour l'aider à se relever. Ensuite, se saisissant de sa veste, le noble la déposa sur les épaules de Nana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nana La Dame aux Roses

Une putain parmi les roses, une rose parmi les putains.

________________

Nana La Dame aux Roses
________________


Race : Humaine
Classe : Roublarde
Métier : Poule de luxe
Croyances : Agnostique
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans mais en parait 30

Messages : 123

Fiche de Personnage : Venez voir


Le conte du tout petit chat (privé) _
MessageSujet: Re: Le conte du tout petit chat (privé)   Le conte du tout petit chat (privé) EmptyDim 23 Oct 2011 - 21:11

La suggestion de découvrir de nouvelles merveilles avec le noble plut tout à fait à Nana. En fait, c'était exactement la réponse qu'elle avait attendu. Il était si facile de manipuler les hommes... s'en était presque trop facile parfois. C'était un des rares talents qu'elle possédait et elle y tenait particulièrement. Bien sur, elle ne montra pas sa satisfaction mais plutôt un air faussement étonné et ravi.

La catin regarda l'étoile rouge, mais se détourna rapidement. Cela ressemblait trop à une manière de lui faire la cour et cela la mettait mal à l'aise. Les cadeaux, elle appréciait, les 'main dans la main' elle tolérait mais observer les étoiles allongés dans l'herbe était trop pour la fille de joie. Cependant, elle cacha son malaise pour ne pas glisser de froid entre elle et le jeune homme. Tout en finesse, comme elle savait bien le faire.

Une fois debout, la veste sur les épaules, elle remarqua que plusieurs pierres précieuses avaient disparu de leur écrin de soie. Sans doute les gamins crasseux un peu plus tot. En même temps, c'était bien une erreur de noble que de se mêler à la populace avec des vêtements si richement ornés.

''-Je crois que vous avez fait le richesse de certains de vos petits spectateurs.'' dit-elle en pointant un endroit sur sa manche ou aurait du être une pierre.

Elle souriait avec un petit air taquin et moqueur. Pourtant, cette bourde rendait le conseiller attendrissant à ses yeux.

Elle se mit à marcher en direction du lieu de réunion en compagnie de Joy. Peu avant d'arriver au dit arbre, une pointe de nervosité apparut sans raison apparente, et sentit ses mains commencer à trembler. Manifestation habituelle et le plus souvent bénigne de sa maladie. Pour se calmer, elle sortit une cigarette et profita de la flamme d'un des quelques lampions non loin qui éclairaient la ville pour l'allumer.

Un bouffée de tabac, et elle sentait déjà la pression redescendre. Le halo de lumière éclairait sa chevelure empourprée qui semblait être de feu elle même. Quelques battements de cils.

- '' Vous en voulez une ? ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Joy Khat d'Assamâr



________________

Joy Khat d'Assamâr
________________


Race : Humain
Classe : Faussaire
Métier : Courtisan
Croyances : Déesse de l'équinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 30

Messages : 43


Le conte du tout petit chat (privé) _
MessageSujet: Re: Le conte du tout petit chat (privé)   Le conte du tout petit chat (privé) EmptyJeu 3 Nov 2011 - 18:10

Joy décida de répondre à la provocation de la Dame, concernant les petits voyous. Il feint un ton moralisateur de noble caricatural.

-" Ces roturiers mériteraient le fouet ! Ce n'est pas parce-qu'ils luttent pour survivre que cela leur laisse le droit de voler à des gens comme moi, malgré mon accès libre aux cuisines royales. " Il fit un sourire naturel et charmant et expliqua qu'il se ferait un plaisir demain a aller faire ré incruster des perles dans ce manteau, qu'il avait une fois de plus (malencontreusement) laissé trainer trop près des gamins affamés.

Le duo arriva enfin au lieu-dit, entre un gros arbre avec un puits en contrebas, il ne faudrait pas attendre très longtemps, sauf si la gamine avait eu des soucis. Nana lui offrit une cigarette, et il accepta, bien qu'il n'eut de tradition fumé que la pipe et le narguilé. Les reflets de la braise sur le visage de la catin donnaient des idées de viol au courtisan. L'ombre masquait les imperfections de celle-ci, sculptant des formes gracieuses à l'emplacement de ces pommettes, de ses joues, et de ses seins.
Puis devoir s'approcher pour allumer l'herbe, frôler sa main...

C'est une bruissement de tissu qui sortit Joy de ses fantasmes secrets. C'est elle, petite silhouette aux pas rapides mais aux courtes enjambées. Ses mains semblaient n'avoir jamais manié la houe quand elle les sortit de ses poches pour faire tomber sa capuche. La nouvelle arrivante s'inclina tour à tour devant Joy puis devant Nana, et afficha un sourire frais.

-"Je suis Frambouille, enchantée Maitresse." L'adolescente semblait déjà adorer Nana.

Joy fit les présentation de façon plus conventionnelle, puis détailla à Nana sa future tache : introduire la jeune Frambouille aux Gambettes en l'air. Il avait un peu peur que la Dame refuse, que la chose soit trop risquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nana La Dame aux Roses

Une putain parmi les roses, une rose parmi les putains.

________________

Nana La Dame aux Roses
________________


Race : Humaine
Classe : Roublarde
Métier : Poule de luxe
Croyances : Agnostique
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans mais en parait 30

Messages : 123

Fiche de Personnage : Venez voir


Le conte du tout petit chat (privé) _
MessageSujet: Re: Le conte du tout petit chat (privé)   Le conte du tout petit chat (privé) EmptyVen 4 Nov 2011 - 17:28

Nana alluma une autre cigarette, puis la donna à Joy. Son attitude provocatrice correspondait parfaitement à l'allure que lui procurait le petit accessoire. Nana en usait régulièrement comme accessoire de charme même si l'odeur pouvait incommoder. Une flamme de désir semblait s'être animée soudainement dans ses yeux. Mais peut-être était ce tout simplement le reflet du feu.

La suite des évènements fut une surprise pour la catin. Une jeune fille s'approcha du lieu de rendez-vous, d'abord cachée par une cape à capuchon. Puis elle dévoila son joli visage. L'adolescente était trop sale et trop modestement vêtue pour être noble, ou même bourgeoise. Elle ne semblait pourtant pas venir de la campagne.
Le visage naif de Frambouille plut immédiatement à Nana qui se reconnut en elle. Elle semblait douce comme un chaton et fraiche comme un bouton de fleur.

La proposition du Haut Conseiller plut moins à la courtisane. L'idée d'introduire la fille dans le dur monde de la prostitution lui brisait le coeur.

Néanmoins, elle comprenait les raisons de Joy ainsi que l'énorme avantage que procurait un taupe auprès de nobles que Nana elle-même ne pouvait approcher.
Elle prenait également en compte le risque non négligeable.

Elle accepta donc, sachant déjà que sa conscience s'en vengerait. Mais donna ses conditions :

- Je veux que vous surveniez à ses besoins et que vous la protégiez ainsi que moi même si la mission foire. Je veux aussi la garantie de pouvoir arrêter à n'importe quel moment.


Elle regarda Frambouille d'un air maternel et prit sa main dans la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Joy Khat d'Assamâr



________________

Joy Khat d'Assamâr
________________


Race : Humain
Classe : Faussaire
Métier : Courtisan
Croyances : Déesse de l'équinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 30

Messages : 43


Le conte du tout petit chat (privé) _
MessageSujet: Re: Le conte du tout petit chat (privé)   Le conte du tout petit chat (privé) EmptySam 5 Nov 2011 - 12:16

Joy éclata d'un rire désagréable. Elle avait failli lui dire non, et il n'appréciait guère ce mot.

-"Vous n'aurez aucunes garanties. Cependant, je ne pense pas que vous preniez de gros risques. Soyez présentes toutes les deux demain soir dans l'antre du loup, après que la première chandelle se soit éteinte, et le reste se fera tout seul. Pensez à parer Frambouille de façon appropriée et à l'introduire auprès de votre patron. La jeune fille sait ce qu'elle a à faire."

Il tendit une bourse de pièces d'or non rognées à la Dame.

-"Une seconde suivra si vous réussissez."

L'air devenait frais, et le noble décida qu'il était temps pour lui de rentrer. Avec un geste délicat et un "Vous permettez? " il récupéra sa veste depuis les épaules de Nana. Non pas par nécessité, mais pour ne pas laisser trop de traces de cette entrevue. Les deux femmes se tenaient par la main, comme mère et fille, et Conseiller Khat trouva cela attendrissant. Il priait intérieurement pour que Frambouille ne soit pas trop bavarde ou il lui faudrait sévir durement. Elle le savait.

# Nana est bien trop sentimentale pour certaines choses... #

Il s'inclina avant de se tourner vers les collines, où un cheval l'attendait surement pour rentrer au château dignement - et surtout avec un alibi - .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nana La Dame aux Roses

Une putain parmi les roses, une rose parmi les putains.

________________

Nana La Dame aux Roses
________________


Race : Humaine
Classe : Roublarde
Métier : Poule de luxe
Croyances : Agnostique
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans mais en parait 30

Messages : 123

Fiche de Personnage : Venez voir


Le conte du tout petit chat (privé) _
MessageSujet: Le compte du tout petit chat [CLOS]   Le conte du tout petit chat (privé) EmptyVen 11 Nov 2011 - 12:41

Devant la réaction inattendue du noble, Nana tiqua et ses lèvres se pincèrent. Son visage se ferma lorsqu'il lui ria durement au nez. Il l’envoyait au casse-pipe et elle devait accepter sans rien dire, ni aucune protection ? C'était bien une mentalité de riches que de croire que les roturiers étaient à leurs services, sans possibilité de manœuvre. Avec Nana, ca ne se passait pas comme ça !

Néanmoins, elle avait déjà prit la main de la gamine, et s'était déjà trop avancer pour reculer. Ca lui servirait de leçon pour les prochains marchés avec Joy. Elle découvrait une nouvelle facette de sa personnalité qu'elle n'appréciait pas. Tantôt ils se considéraient égaux, tantôt elle devenait un sous-fifre. Elle lui revaudrait.

La Dame attrapa habilement la lourde bourse qu'il lui lança en silence. Au moins, elle serait payée, même si exploitée.

Il récupéra sa veste avec une délicatesse mal placée compte tenue de sa précédente attitude. Elle ne fit même pas mine de sourire, et préféra prendre une bouffée de tabac.

- Rendez-vous demain donc.
Son ton se faisait étonnamment doux par rapport à sa colère, même si un soupçon traversait sa comédie.

Croyait-il qu'elle présenterait Frambouille aux Gambettes en l'Air puis la laisserait à elle-même ? Il en était hors de question, Nana ne mettait pas de pauvres jeunes filles dans la gueule du loup s'en s'assurer régulièrement qu'elles vont bien.

Alors que la Haut Conseiller s'en retournait, Nana jeta son mégot nonchalamment sur le sol, et l'écrasa avec ses escarpins. Puis elle quitta elle aussi le lieu de rendez-vous en compagnie de sa protégée.

- Le seigneur Joy est un homme bon, ma Dame !
lança naïvement Frambouille.

- Il a l'air en tout cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



Le conte du tout petit chat (privé) _
MessageSujet: Re: Le conte du tout petit chat (privé)   Le conte du tout petit chat (privé) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le conte du tout petit chat (privé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Grandes plaines de Feleth :: Collines-