''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Isilrá Valaina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Isilrá Valaina   Jeu 13 Oct 2011 - 17:13

    Nom : Isilrá
    Prénom : Valaina
    Rang : Douceur enchaînée
    Âge : 17 ans
    Sexe : Féminin


    Race : Demi-Humaine
    Classe : Elle est considéré comme une barbare car elle est.. Violente, elle a tendance à démarrer au quart de tour et de frapper fort. Elle est considéré comme une guerrière de par son amure flamboyante et ses principes..
    Métier :.
    Croyances : Dieu de la Pluie
    Groupe : Solitaire, possibilité d'intégrer un autre camp via rp (si vous arrivez à la convaincre Very Happy
    En fait, je n'ai pas réussit à me décidé et je préférerait être recruté dans un groupe par rp ^^



    [justify]Équipement :

    Arme :
    - Marteau : Un marteau.. Énorme qu'on ce le dise ! Qui dit énorme dit lourd.. Et vous me vous vous dites, comment fait cette fille frêle pour le manier avec autant de facilité ?.. Elle à la force brute pour cela.. Enfin. Cette arme est grande, un peu plus grande que la demoiselle, elle est ornée de nombreux symboles, comme une tête de lien sur les côtés de la tête du marteau, ainsi que deux fleurs du soleil sur les deux faces... Quelques breloques.. Mais, pourquoi faire me direz-vous ? Peut-être pour qu'elle n'oublie pas qui elle est. Une tête de lion accrochée avec une chaise dorée.. Ce marteau pèse presque une centaine de kilos.
    Spoiler:
     
    -Dague 'Affection' : Cette dague pour avoir deux partie, qui peut être vu comme une «paire». Cette dague présente également un motif de 3 yeux. La dague est forgée dans du cristal abordant des tons bleus froids.
    Spoiler:
     

    Accessoires :
    - Protection ring : Bague de fiançailles de la demoiselle. Il y a à l'intérieur est gravé le prénom de son bien-aimé aujourd'hui disparut. Elle est en argent et le symbole de la lune y est gravé tous sont tour soit environ trente fois. Cette bague ne porte pas le nom de 'protection ring' pour rien, elle a des capacités protectrices envers la jeune femme. Certains forgerons et sage pense que l'amour que porter Luam à la jeune fille, était tellement fort qu'il confère à cette bague une protection qu'en elle est en terrible danger.
    Spoiler:
     
    - Une fiole : Elle est ronde ornée d'ailles et de fleur au peintre violette des deux côtés de l'objet, le bouchon aborde une couleur doré. Cette fiole contient un liquide étrange violet pâle, aux propriétés régénératrice.
    Spoiler:
     

    Protection/Armure : Alors.. Hum.. La jeune femme possède une armure complète. Elle est d'une couleur abordant le doré et argent. C'est une armure forgé à partir d'un minerais rare et extrêmement cher. Qu'on ne trouve qu'en plein coeur de la grotte de glace en Adiryl. Ce minerais fut fondu et forgé par un forgeron Séraphin il y a une centaine d'année. L'armure a fait son chemin, étant transmit de père en fils dans la famille Isilrá. Cette armure n'a rien d'extraordinaire, à part peut-être le fait, qu'elle est étrangement légère et ultra résistante, aucune lame ne peut la transpercer (à part si elle est faite du même matériaux.).. quoi que.. au fil des années nous pensons que le minerais pers de ses facultés et devient plus fragile au fil du temps.. Chose encore à prouver.

    Talents de combat : Force brute, sang chaud.. Une vraie tornade quand elle déchaîne sa colère. Ne la froissez pas, ne la vexez pas, vous aurait du mal à contenir sa colère et sa jeunesse de feu. Son père étant.. D'après ce qu'elle sait un démon à la force incroyable, il semblerait qu'elle es hérité de cette force. Etant plus forte que la moyenne humaine, elle est un peu immature et a tendance à faire n'importe quoi. Mais que voulez-vous, c'est la fleur de l'âge o/

    Talents de magie : Pas de talents magiques..Si ce n'est que de faire apparaître et disparaître ses armes a volonté Elle possède quelques artéfacts qui ont ce genre de pouvoir, se bague 'protection ring' entre autre.

    Talents divers : . Hum.. Naïveté de la jeunesse ? Sa maladresse ?.. Est-ce considéré comme talents divers ?.. Je ne sais pas, quoi qu'il en soit, elle est très.. Marrante quand on l'observe.. enfin dans certaines situations bien sûr.. Autrement, c'est une vraie petite femme.. Elle cuisine, fait le ménage, repassage.. Mais tous ça fait partis de son éducation.. Elle chante aussi, un peu. Une voix douce et claire.. Mais ce n'est pas un talent !

    Pouvoirs particuliers : Il n'y en a simplement pas.. encore. Elle est jeune et a encore beaucoup de chose a découvrir.



    Apparence physique : Valaina est.. Une jeune fille, de seulement dix-sept ans.. Elle a la peau douce, fine et parfaite.. Non pas parfaite, elle n'existe pas la perfection.. Pas encore.. Elle a de longs cheveux chocolat aux mille reflets caramels quand la lueur chatoyante du soleil caresse sa chevelure douce et soignée. Elle les attache souvent avec un petit cordon de cuire, sur le coter gauche de sa tête. Elle possède de grand yeux expressifs de couleurs bruns d'ordinaire. Mais quand la colère s'empare de la douce, ils virent à une couleur rouge-rosé.. Elle possède de fines lèvres. Un visage fin, ovale aux traits doux, presque angélique.

    La jeune fille n'est pas très grande, mesurent environ un mètre trente-trois, sa taille peut-être un atout ! Elle est rapide, petite et assez, passe-partout, haha. Elle porte sur elle, un pantalon de cuir sombre, des bottines montant jusqu'à mi-jambe. Une chemise de lin soigneusement fermé sur son corps nu.. Par-dessus ses vêtements elle porte bien souvent une armure, cette armure qui lui a était offerte de famille en famille, bien qu'elle est dûe subir nombre de modification pour que la demoiselle puisse la porter sans soucis. Son armure flamboyante aux couleurs doré et argenté recouvrant plusieurs partis de son corps, la protégeant au maximum.


    Caractère, personnalité : Oula.. Vous en demandez de ces choses ! Alors.. Définir le caractère de Valaina c'est comme... Demandé a une chenille de devenir papillon, haha.. Non, c'était une blague.. quoi ? Elle n'est pas marrante ?.. Bon bah.. Vous avez un aperçut du sens de l'humour de la demoiselle, haha. Non non, bon, je vais arrêter les blagues pas drôle.. Donc.. au premier abord Valaina est une fille.. Hum.. Jeune, douce, naïve et.. Un peu.. Sur-excité peut-être.. Elle est très souriante, bien qu'elle ne soit pas la plus drôle des personnes existants sur les trois mondes. Vaut mieux voir la vie du coter positif, peut-importe ce qu'il peut vous arriver, ce que vous pouvez voir ou ressentir. "N'oubliez pas que votre sourire étendra les lèvres d'une autre personne, c'est comme un virus, plus vous souriez plus les gens ont envie de sourire !".. Elle pourrait vous dire cela.. Elle a traversé des épreuves, eut une vie loin d'être la plus moche j'en conviens, mais il y a eu dans ses moments de lumière, de nombreuses zones de ténèbres, un peu comme tout le monde je pense. Quoi qu'il en soit, c'est une fille pleine d'entrain qui vit au jour le jour !

    C'est une jeune fille en général, qui est plutôt gentille, douce et attentionnée, elle aide ceux qui en ont besoin.. Sans pour autant avoir un rôle de bon samaritain.. Elle n'ira pas là où elle risque sa peau, craintive, ce n'est qu'une adolescente et tient à sa vie.

    Il ne faut pas oublier qu'elle est assez jeune, donc assez immature.. Elle a tendance à se froisser facile, se vexer pour un rien. Et tenant un peu le caractère de son père, elle s'énerve très rapidement. Bonne chance à celui qui serait la cause de sa mauvaise humeur. C'est une vraie tornade, elle casse simplement tous sur son passage et même le malheureux qui aurait osé la mettre dans un tel état...



[list]

Comment commence une histoire.. Comme toutes les autres n'est-ce pas ? Si bien sûr nous oublions le commencement des trois mondes dans lequel nous vivons aujourd'hui, le mélange de deux couleurs.. La création de deux êtres.. Et les réactions qui s'en suivirent.

L'histoire de Valaina n'est pas original, peut-être même qu'elle est surement assez 'commune'... Mais, remontons un peu avant sa naissance, même si ce n'est pas tellement important, même si ce que je vais vous compter n'influera en rien le futur de la demoiselle..

- Isilrá Santh et Lossëhelin Amarië, je vous déclare à présent sous le ciel bleu de Venill que votre amour est a présent scellé sous le regard des anges d'Adiryl..

Ainsi l'amour d'une humaine et d'un démon fut scellé par un mariage.. Est-ce seulement possible, où simplement le fait que beaucoup ignoré la vraie nature de Santh.. En tout cas, depuis de nombreuse lunes les deux amants c'était juré un amour éternel, ils l'avaient bien sûr avant leur mariage, concrétisé comme ont dit.. Je suppose n'avoir besoin de vous faire un dessin.. Quelques mois plus tard, le mariage fut célébré, une fête fut organisée en plein coeur de la ville, nombre de personnes avait été invité, ami de la femme, ami de l'homme ainsi que les familles..

Amarië était une jeune vendeuse dans un magasin non loin de la demeure familiale. Quant a Santh lui.. Nous ne savions pas trop en quoi consistait son travail, mais il rendait très souvent visite de ses seigneurs... Bons nombres étaient présent lors de la célébration de l'union des deux êtres... Quoi qu'il en soit le jeune démon avait quitté son travail pour se consacrer à sa famille sous le conseil d'un de ses contacts.

Peu de temps après le mariage.. L'amour dit éternel dura longtemps.. Sans même ce faner la moindre seconde.. Quelques mois plus tard leurs amours donnèrent naissance à une petite fille.. Son prénom lui avait été choisi déjà plusieurs semaines en avance. Si elle aurait été un garçon son prénom aurait été Náriël, mais l'enfant fut une fille donc son prénom fut Valaina..




Tranquille, paisible comme le vent du matin un jour de printemps.. Notre Valaina avait une douze d'année, une petite fleur qui s'épanouissait avec gaieté dans un foyer empli d'amour, celui qu'on lui portait. Elle apprenait à lire et à écrire avec sa mère, elle apprenait le combat avec son père. C'était peut-être loin d'être un apprentissage normal pour un enfant de son âge, mais elle avait toujours voulu devenir une guerrière ! Et ayant hérité de la force de son père, il voyait en elle une opportunité de transmettre son savoir et son art, même s'il était assez 'barbare' dans son genre.. Enfin, c'était un barbare pur, il avait tendance à tout casser sans autre forme de procès.. Mais, il ne pouvait être autrement que doux avec son enfant.

Sa femme mettait un point d'honneur pour qu'elle est une bonne éducation, une politesse et tout ce qui s'en suit, donc le père ne se pouvait de lui apprendre cette barbarie qu'il connaissait si bien... Enfin, quoi qu'il en soit cela n'influa en rien le reste. Il lui apprenait a manier plusieurs armes qui était transmise de génération en génération et il fut heureux que sa fille manifeste un tel intérêt pour le combat...

L'enfant grandit vite, devenant une jeune adolescente de seize ans. Belle est douce, dotée d'un bon savoir vivre et d'un réel talent au combat, son père lui offrit les armes de la famille et son armure qu'il du modifier pour qu'elle ne soit pas vraiment beaucoup trop grande. Comme son père, elle était très forte, plus que le moyen qu'un homme normal. Et.. Il faut dire qu'à chaque fois qu'elle allait aider sa mère à son travail, elle se retrouvait toujours avec.. Un ou deux hommes ne s'empêchant de la courtisé.. C'était assez frustrant pour une jeune fille de voir un homme pouvant être son père la complimenté et l'inviter à dîner.. Un jour l'un d'entre eux alla trop loin.. Elle se mit en colère.. Chose étrange, peut courante, ses yeux prirent une teinte rougeâtre, les dents serrées elle envoya son poing dans le visage du malheureux.. Celui-ci traversa la porte de la boutique, se retrouvant projeté au milieu de la rue.. Inutile de vous dire le nombre de passant qui s'était arrêté et attroupé en plein coeur de Venill... Elle regarda l'homme, le prévenant de ne plus jamais essayer de la toucher sinon, elle allait amèrement le regretter..

Un garçon sortis de la foule qui s'exclamait, se posait des questions.. Il s'approcha de Valaina et chose des plus inattendu, il s'accroupit devant elle et lui saisit la main... Rien que se contact adoucis la rage de la demoiselle.. son coeur ne fit qu'un bon dans sa poitrine.. Il lui sourit.. Elle était folle de lui.. aussi étrange que cela puisse paraître ce fut un coup de foudre pour les deux jeunes gens.. Il s'en suivi après, plusieurs rencontres.. Des flirtes.. Enfin la routine vous voyez.. Enfin.. Plus tard il demanda la jeune fille en fiançailles.. N'est-ce pas beau l'amour ?.. Comme ces parents bien des années plutôt, leur amour était fort et avait été prédis comme durant éternellement.. Elle n'hésita pas une seconde.. Mais après, plus rien ne fut comme avant...




La nuit succède au jour.. Le beau temps à la pluie.. Pluvieuse était cette journée, pleurant était le coeur de la jeune fille.. Dix-sept ans.. Un an à peine.. Elle semblait n'avoir plus aucune raison de vivre.. Les ténèbres avaient envahi son ciel bleu turquoise.. Les nuages le tâchant de leur couleur blanche si pure avait pris une teinte grisâtre.. Le ciel était tombé sur la terre, détruisant la moindre once de bonheur qu'elle portait en elle quelques secondes auparavant..

Elle revenait de la ville, sa demeure avec Luam son fiancé était à quelques pas de la sortie de Venill.. Elle avait comme à son habitude finie ses courses et enfin déniché sa future robe, pour son futur mariage avec son aimé.. Elle marchait avec joie sur le chemin de terre et de grava quand le soleil laissa la pluie tombait.. Un sourire sur ses lèvres, rien ne pouvait gâcher cette joie qui emplissait son petit coeur fragile.. enfin c'est ce qu'elle pensait.. Elle s'arrêta quelques secondes sur le chemin, fermant les yeux et levant la tête vers le ciel devenu sombre, laissant la pluie caressée son visage de ces gouttes froides... Une agréable sensation.. Elle aimait cela.. C'était si.. Reposant pour elle. La pluie avait un peu bercer son enfance, elle avait toujours était fasciné par le fait que de l'eau pouvait tomber du ciel.. Elle trouvait cela, beau, magique..

Elle se remit en marche vers sa demeure se mettant a chantonné une comptine assez connu dans les rues de Venill, comptine que sa mère lui avait apprise, plus elle se rapprochait de sa maison, plus son coeur se serait, c'était très étrange.. Comme si une mauvaise chose allait ou c'était passé.

Elle finie par devenir un peu moins joyeuse sentant comme un poing sur sa poitrine.. Elle contourna la maisonnette de bois qui tournait le dos à la ville, elle s'arrêta.. Une odeur étrange flottait.. Une odeur qui lui était jusque là inconnu.. La porte de bois était ouverte.. Étrange d'ordinaire elle était toujours fermée, pour éviter que des bêtes entre à l'intérieur de la maison.. Elle sursauta à un bruit, un gémissement.. Elle se précipita sans réfléchir.. Son fiancé était étendu sur le sol.. Baignant dans une marre rouge carmin... Il la vis.. La regarda ses yeux était rempli de larmes.. Il avait peur.. Tous cela se voyait tellement.. Elle.. Elle posa sa main sur le coeur sentant celui-ci se serait.. Sentant qu'il allait s'arrêtait.. Des perles salées coulaient sur ses joues pâles.. Il souffla.. Il lui souffla de partir vite, sans jamais se retourner, elle ne l'écouta pas agitant sa tête de droite à gauche.. Quand elle eut enfin le courage de bouger elle se précipita au chevet de son aimé qui lui suppliait de partir.. Elle ne comprenait pas pourquoi..

Elle n'eut pas longtemps avant d'avoir une réponse.. Deux hommes sortit de la chambre, avec les bijoux, une bourse surement rempli d'or.. Elle les regarda.. Un instant de silence.. Les malfaiteurs s'armèrent de leurs épée se dirigeant vers la jeune fille.. 'Hey ma jolie vient jouer avec nous'.. Disait l'un.. C'était.. Pas vrai.. Elle croyait rêver, elle espérait tellement fort qu'il ne s'agissait que d'un rêve éphémère.. Mais non, rien de tout cela.. Sous ses yeux son bien aimé rendit son dernier souffle.. Elle pleurait.. Elle hurlait.. Elle était.. Folle de rage, de tristesse.. Ses yeux devenaient rouge.. Elle se releva alors que les malfaiteur semblant heureux de son cauchemars approchait dangereusement.. Elle n'avait pas d'arme sur elle et son marteau, celui que lui avait offert son père était dans une armoire située derrière les intrus..

Elle savait que rien ne pourrait lui rendre son amour, mais la vengeance peut-être pourrait apaiser cette douleur lui ayant détruit le coeur, détruit à jamais se sourire qu'elle pouvait chaque matin avoir au bord des lèvres.. Ils étaient si proche que la jeune fille pouvait sentir cette odeur nauséabond que dégageait les deux hommes.. Elle serait les deux.. Serait les poings.. L'un d'eux l'attaque.. Avec rapidité et facilité elle fit une roulade sur le sol.. Se releva et se précipita sur l'armoire.. Elle ouvrit les portes avec une rage tellement forte que l'une d'elle tomba sur le sol.. La fille saisis le manche de son marteau, se retourna vers les hommes.. Le visage brouillé, noir.. Déformé par une haine sans égale.. D'un coup latéral elle frappa le premier homme qui vola à travers la pièce pour s'écraser contre un mur.. Le choc fut tellement fort, tellement brutal qui ne pût y survivre.. Le deuxième pris peur et commença a courir vers la porte, mais il était hors de question que celui-ci ai la vie sauf.. Elle s'élança à sa poursuite, hurlant sa rage, sa colère, son désespoir.. L'homme trébucha sur le corps de son ami et tomba lourdement sur le sol de bois.. Valaina la regarda..

- Dit Adieu Valaina..

Puis elle écrasa son marteau sur la tête du pauvre.. Pauvre ? Non, après tout, il l'avait mérité.




C'est dur de voir son bien-aimé trépassé sous vos yeux.. Ses yeux sombres fixés sur vos, vous le sentait.. Vous le voyez rendre son dernier souffle alors qu'il vous supplie du regard de partir le plus vite possible, le plus loin.. Mais vous.. Vous ne bougez pas, vous sentait cette tristesse sans fin, vous vous sentez happé vers le bas.. Vous avez l'impression de tomber dans un précipice de ténèbres sans fond, aveuglé par vous larmes.

Une fois que tous fut fini.. Valaina ne trouvera rien, étant complètement perdue, désemparé, c'est chez parents qu'elle trouva refuge.. Toute la vile de Venill eut vent de l'histoire de ce jour.. Valaina trop brisé ne sortait plus, mangeait et buvait à peine.. Ses parents essayèrent de la faire sourire.. Mais non.. Rien ne pouvait changer son état d'esprit, elle était torturée, chaque fois qu'elle fermait les yeux, elle revoyait la scène, ce qui sétait passé.. Son impuissance, sa tristesse, sa colère, sa rage..

- Il arrive parfois qu'il faut, même si la peine est trop grande tourné la page. Valaina, sort un peu, tourne la page, je sais que ce n'est pas facile, mais tellement de choses, d'aventure t'attend en dehors de ses murs de bois... Ne veux-tu plus aller en Adiryl ? Pour voir comment les anges font tomber la pluie ?...

Un rêve qu'elle avait étant enfant, découvrir le secret de la pluie, sa mère lui avait dit que c'était les anges qui faisaient couler l'eaux des nuages gris. Et elle avait décrété qu'un jour, quand elle sera grande, elle découvrirait ce secret ! Qu'elle verrait de ses propres yeux caramel comment les anges font tomber les gouttelettes d'eaux froides.

Elle haussa simplement les épaules sous cette phrase de son père, aussi désemparé que la jeune fille il ne savait quoi faire.. Il n'avait donc plus le choix.. Il la traîna de force dehors.. Dans une rue très fréquenté de la ville.. Rien qu'a c'est yeux.. Le père put voir que la lueur chaude du soleil lui avait fait quelque chose.. Ses blessures mettraient du temps à guérir c'était une fatalité.. Mais.. Si elle revenait comme avant, cette petite fille un peu naïve, forte et surtout surexcité, elle pourrait plus facilement tourner la page..

Il lui fallut pas moins de six mois pour qu'enfin elle se décide de revivre pleinement.. Elle décida de parcourir le monde.. Pour aller en Adiryl.. Non pas pour voir comment la pluie tombe, mais espèrent y trouver l'âme de son bien-aimée..


    En ce qui vous concerne

    A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? Euh.. Souvent
    Comment avez-vous découvert le forum ? Top-site
    Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? Chouette


--- TEST RP ---


« Puisqu'on est que des pions contents d'être à genoux »
« Puisque je sais qu'un jour nous gagnerons a devenir fou.. »


Le soleil commençait à poindre à l'horizon.. Le vent d'automne soufflait les feuilles d'érable sous lesquels la jeune femme était installée.. Elle regardait d'un oeil distrait.. Doucement l'horizon s'éclairait prenant des teinte chaleureuse, chaude, chatoyante, brûlante.. Un mélange de rouge, d'orangé, de jaune.. Un mélange de couleur presque parfait, c'était un spectacle si beau.. Elle le regardait intensément, oubliant tout ce qui pouvait se passer autour d'elle... Elle soupira longuement, non pas d'ennuie ou de mécontentement, c'était juste, parce qu'elle se sentait terriblement bien, elle avait traversé bien des évènement, le plus dur n'était toujours assez présent en elle.. Il était sûr qu'elle ne pouvait l'oublier en quelques mois.. Non loin de là, on pouvait entendre le son calme et reposant des vagues se fracassant contre les rocher, une respiration prise, l'air iodé était si.. Bonne.. Elle était dans un petit coin de paradis, se sentait terriblement bien, comme si tout ce qui avait pût se passer n'avais jamais eu lieu.. C'était étrange, mais.. Vous serez surement de mon avis, si je vous dis qu'oublier vos malheurs ne peut vous faire que du bien, même si cela ne dure que quelques minutes.

Elle se leva, faisant résonner quelques frottements de métal de son armure, le cliquetis de ses chaînes argentés.. Elle passa sa main dans sa mèche de cheveux chocolat, la dégageant de son visage de façon à ce que celle-ci ne lui gêne pas la vue. Elle s'étira, levant les bras vers le ciel, lâchant un soupire de bien-être, elle ferma les yeux quelques secondes profitant de l'air frais, du vent, du son environnant, avant de tourner les talons.. Elle n'avait pas de but précis... Enfin si, elle voulait aller en Adiryl.. Ses lèvres s'étirèrent en un sourire malicieux.. Elle jeta un dernier coup d'oeil à la vue, le soleil se levant au-dessus de la mer.. C'était une vue digne d'une peinture ou d'une toile finement bordée.. Puis Valaina se mit a courir suivant le chemin de terre battue.. Où allait-elle ?.. Peut-importe, elle s'arrêterait à la prochaine ville..

Elle arpentait les chemins tortueux, sans vraiment avoir de destination précise.. Rencontrer des gens était un peu devenu sa lubie.. Elle avait rencontré cette femme dans la forêt, cette elfe qui lui avait appris à se confectionner de bons repas avec ce que l'on pouvait trouver dans n'importe quelle forêt. Cela pouvait lui être tellement utile, malgré le fait qu'elle es de l'argent, celui que son père lui avait confié quand elle avait décidé de partir à l'aventure. Elle aimerait tant le remercier des fois.. Elle était surement très loin de Venill, cela faisait environ deux semaines qu'elle voyageait et elle avait vu bon nombre de paysage défiler devant ses yeux, en gardant un souvenir impérissable, comme l'amour qu'elle portait a Luam..

Elle marcha doucement, légèrement essoufflée, fatigué de cette course qu'elle avait entre-prie.. Elle finie par s'arrêter complètement, se courbant pour poser ses mains sur ses genoux.. Elle souffla doucement, reprenant un souffle régulier... Pour Finalement reprendre sa route, marchant tranquillement suivant le sentier de terre qui s'offrait à elle.. Vers l'horizon devant elle, elle apercevait déjà des toits de maison, des fumées sortant des cheminées.. Une ville n'était plus très loin.. Ou un village peut-être.. Une, deux, peut-être deux heures et demie-de marche tout au plus.. Et elle s'y poserait pour la nuit.

Revenir en haut Aller en bas

Clause Vaneslander



________________

avatar
________________


Race : Syrinx-Seirdan
Classe : ex-Invocateur
Métier : Chasseur de vampire
Croyances : Lui même
Groupe : L'ordre du Sang Clair

Âge : 126 ans

Messages : 186


MessageSujet: Re: Isilrá Valaina   Sam 15 Oct 2011 - 20:59

Hellcome ~ !

Merci d'avoir choisi Feleth comme forum rpg.

Ta fiche est très sympa et originale comme tout, j'ai eu plaisir à la lire =)

1re validation !
attends la 2e avant de rp

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Isilrá Valaina   Sam 15 Oct 2011 - 21:59

Merci beaucoup ^.^ <3
Revenir en haut Aller en bas

Camelle Elwhang

♘ | Elh

________________

avatar
________________


Race : Séraphin-Démon Commun
Classe : Archère.
Métier : Intendante de l'Alliance- Assassin perdue.
Croyances : Déesse de l'Equinoxe.
Groupe : Alliance- Alliance des Ombres.

Âge : 23 ans.

Messages : 542

Fiche de Personnage : Ne clique pas

Histoire de Personnage : "L'Ambition est née de rêves brisés":
- Diffusion
-Proposition



MessageSujet: Re: Isilrá Valaina   Lun 17 Oct 2011 - 19:14

BONJOUR ET BIENVENUE!

Rien à redire, c'est juste...Sans description en fait x)



Bon rp parmi nous ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Isilrá Valaina   

Revenir en haut Aller en bas
 

Isilrá Valaina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-