''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Égide de l'Ouest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Slade Lion-Noir

Commandant | Le lion noir.

________________

avatar
________________


Race : Humain des Cités-États
Classe : Maître des lames
Métier : Membre du Parlement | Commandant d'armée
Croyances : Panthéon du Solstice [Publique] - Athée [Privée]
Groupe : Cité de Venill

Âge : Plus jeune d'apparence qu'il ne l'est vraiment.

Messages : 188

Fiche de Personnage : [Fiche en cours de ré-écriture, bande de rigolos va.]

Histoire de Personnage : -

► Les motifs du passé - Prélude
► Le mercenaire du Roi - Chapitre 1 [En cours d'écriture]


MessageSujet: L'Égide de l'Ouest   Ven 14 Oct 2011 - 16:33

L'Égide de l'Ouest



Prénom : Karaan
Nom : Wédérik
Rang : Seigneur Protecteur | Égide de l’Ouest

Âge : Cinquante-huit ans, trente-deux Physiquement.
Sexe : Masculin.

Race : Humain
Classe : Commandant | Maître des Lâmes
Métier : Maréchal
Croyance : Officiellement, le Dieu du Solstice. Réellement, Athée.
Groupe : Royaume, par pur intérêt personnel.

Équipement :
__________En tant qu’Égide de l‘Ouest, Karaan, comme il se nomme désormais, est recouvert d’une armure en acier de qualité : Un colletin enserrant le haut de son torse. Une épaulette lourde ornée du symbole de « Famille présumée » de l’homme. L’armoire de sa « Famille » est celle d’un lion d’Émail noir sous une tour. Le tout gravé dans l’acier de l’épaulette sans altérer sa résistance. Son autre épaule quant a elle est couverte d’une ailette (Petite plaque en acier) qui enserre toute l’épaule jusqu’au début de l’avant bras. Vierge de toute rayure ou peinture. Le bras droit étant armé se doit d’être libre et agile. De ce fait la seule protection du guerrier est une cotte de maille légère et un gantelet couvert sur le dos de la main du sceau du royaume… Comme preuve de son rang…Un heaume de fantassin orné d’argent et d’or lui sers de couvre chef, recouvrant tout son visage.

Son épaule et flanc droit cependant est recouvert d’une cape noire ornée d’un emblème personnel. Une Croix imbriquée dans un cercle.

C’est sa tenue d’apparat. Quand il arrive a sortir de la mondanité et des missions qu’il dirige. Il préfère une ample tenue grisâtre.

En termes d’armes. Il as toujours sur lui une épée impeccablement forgée. Avant de reprendre du service auprès du nouveau « Faux-Roi ». Karaan, avait pris le temps de recueillir de l’acier de qualité afin d’en forger une épée impeccable.

En plus de sa lame exceptionnelle, il a un Brand d’Arçon toujours attaché a sa selle [Épée a deux main portée sur la selle]

Talents de combat :

° Maître des lames °


Karaan est un des adversaires a l’escrime des plus dangereux qui soit. Sa « particularité » physique en fait de lui l’un des combattants les plus habiles qui marchent sur le monde du milieu. Traverser sa garde reviens au miracle ou a la chance si l’on ne connais pas ces faiblesses.

Aucune clef d’aucune école ne lui est inconnue. Aucune faille d’aucune armure ne lui échappe. Cependant, poussé par sa fierté personnelle. Il n’utilise que très rarement toute ces capacités. Dans un but de préservation de l’effet de surprise, ce qui lui en vaux une petite ribambelle.

« Combattre jusqu’à la mort ? Ce n’est pas amusant, gardons le reste pour une occasion plus.. Sérieuse. » - Karaan au Seigneur Greatjon, qui devins son banneret le plus fidèle après l‘avoir défié pour un soi-disant « Manque de respect » lors d‘un plan de bataille, on le nomme dans son dos « Trois-doigt », mais son surnom officiel est « Grand Ours »

° Adepte du combat a mains nues °


Slade/Karaan maitrise plusieurs techniques de défense au corps a corps, a mains nue, il a une capacité a trouver des armes un peu n’importe où. Dans un salon banal, il existe environs 284 objets que Karaan peut utiliser pour tuer un adversaire. Sans compter la pièce elle-même.

Talents de magie :

Aucun [Voir « La « Particularité » »]

Talents divers :

° Grand maître Forgeron °

Karaan est un forgeron accompli, apte a fabriquer d’excellentes armes.

° Stratège °

Karaan, a un passé en tant que commandant sous l’ancien régime du royaume. Ancien commandeur, il a passé de longues nuit a travailler ces dons en stratégie globale, qui font de lui un très bon général.

° Cavalier °

L’homme sais comment dompter une monture et la faire dépasser ces limites.

° Politicien °

Karaan est impliqué dans la politique militaire du royaume plus qu’il ne semblerait.

Pouvoir particulier :

° La « Particularité » °


Karaan est né avec une malformation cérébrale unique, son cerveau est plus développé et plus actif que celui d’un homme. Il utilise environs neuf fois plus de son cortex qu’un homme lambda. De ce fait, son potentiel de guérison est accablant, très surprenant. Pouvant guérir d’une plaie mortelle en quelques jours et en quelques heures d’une balafre. Cependant, les cicatrices restent. Son potentiel de guérison n’est pas suffisamment fort pour faire repousser des membres. Son œil gauche par exemple.

D’autre part. Karaan est extrêmement intelligent. Ayant fait preuve d’une science accomplie dans plusieurs domaines variés, tels que l‘ingénierie de siège, ou la chimie.

Sa force quand a elle est nettement plus élevée qu’il ne semblerais. Karaan est assez fort pour tuer un homme d’un coup de poing en pleine poitrine. Et capable de tenir en respect quatre lutteurs.

Revers de la médaille. Son cerveau amplifie les effets de la magie sur lui, a un tel point que cela rend tout sort lancé a son égard.. Très douloureux. Un simple sort de soin le ferait hurler de douleur, alors qu’un sort de télépathie lui grillerais le cerveau et le mettras hors-combat rapidement.

Cependant, Karaan a pu remarquer au fil du temps, que son corps ne parviens plus a se soigner en présence de la magie. Cette dernière endommageant le cerveau, qui force tout le potentiel de guérison de l’homme a venir soulager constamment son crâne et a réparer les dommages qui sont minimes mais douloureux a l’inimaginable.

N.B = Karaan a une durée de vie plus longue que la majorité des humains.

° Forte vulnérabilité a la magie °


o] - Lire « La « Particularité » »


Apparence Physique :

Karaan est un homme de taille respectable [1m89] frôlant les trente cinq ans, a première vue. Plutôt charmant homme, une barbe poivre-et-sel, courte et impeccablement taillée, des cheveux bien coiffés qu‘il a laissé pousser pour changer de A à Z. Sans être un dandy, un œil de couleur dorée, cependant, un cache-œil couvrant son oeil droit, victime d'une vieille blessure de guerre - Que son potentiel de guérison n’a pas réussis a soigner -

Son visage est néanmoins très sévère et s’approche de la froideur des plus hauts pics de ce monde. Son lourd passé, que lui seul et quelques rares connaissances partagent, le force a se barricader derrière une apparence qui ne laisse passer aucune faiblesse. Connaissant les risques de sa position et les dangers que son ancienne pourrait lui apporter. Sous certains angles, on peux toujours reconnaitre l’ancien homme qu’il a enterré dans les plus profondes abimes de son cerveau. Slade, le rebelle, bats toujours en lui, patientant, comme il le ferait. Attendant, le meilleur moment pour frapper.

D’un point de vue physique, l’homme a un corps de guerrier parfait, musclé, sans être une montagne, des deltoïdes et pectoraux puissant. Couvert de cicatrices sur le torse, qu’il arbore comme preuve de son statut de vétéran. Il les utilises pour intimider les jeunes recrues.

Sa démarche est assez légère malgré son air bourru constant. Il sens l’inspiration et la force, le physique d’un meneur d’homme et qui sais. Peut-être d’un roi, peut-être du Roi que mérite ce Royaume qui décade de plus en plus.

Caractère :

Pragmatique jusque dans la mort, il n’hésite pas a sacrifier la minorité si cela peut assurer la survie de la majorité. Ce n’est pas un homme mauvais, mais un homme qui connais la piètre valeur de la vie d’un homme, qu’il soit Roi, Seigneur, Paysan ou Grand Magister. Ce qui ne l’empêche pas d’être quelqu’un d’extrêmement honorable et d’être incroyablement fort, aussi bien physiquement que mentalement.

Lors de son ancienne vie, autrefois, il du tuer une petite fille pour le risque qu’elle représentais pour son groupe et unité. Les hommes qui le suivirent ce jour furent pour la plupart dégouté des méthodes de cet ancien commandant, et refusèrent de se joindre a lui pour les grandes opérations. Son « Amour » de la vie humaine se ressent dans sa stratégie. Évidemment, il est apprécié pour ces discours inspirés et sa capacité a renforcer le moral de ces guerriers, mais ça s’arrête là. A l’intérieur, il se contrefiche des pertes que ces hommes peuvent subir, ce qu’il demande. C’est une loyauté a la hauteur de leurs paye.

Envers les gens, il n’éprouve qu’un sentiment de pitié, voir d’amusement. Considérant tout les êtres comme inférieur a lui, cet homme s’amuse a décrire le conflit Rebelle de « Querelles inutiles entre des imbéciles et des attardés consanguins. »
Cet homme n’est que rarement doux, et n’éprouve pas d’amour a proprement parler, une attirance sexuelle, certes, mais cela s’arrête là. Il n’a pas le gout des mamours et autres choses. Bien que comme tout homme, il ai ces besoins, Karan, n’a voulu s’attacher qu’une seule fois, et cela n’a jamais fonctionné.

Au combat, c’est un homme fort, un pilier, une armée a lui tout seul. Toujours a la pointe des assauts, ou sur un promontoire pour encourager ces hommes.

Un piller, pour soutenir une voute qui s’effrite ? Drôle d’image, assez apocalyptique, mais décrivant relativement bien Karaan.

Histoire :

Le bruit du tonnerre. Une lune pleine, des énormes murs, dressés en signes de défis a tout ennemi potentiel. De majestueuses tours, gardées. Un homme, frottant ces mains au dessus d’un brasero, une lance adossée a son épaule. Quelques regards évasif. Il n’est pas bon d’être de garde de si mauvaise nuit. La crève, des rhumes, des rhumatismes guettent. L’humidité, c’est pas bons en plus, quand il y’a un froid de canard comme ça. Et le vent..

Un bruit cependant sors le garde de sa torpeur, sous la lumière produite par un éclair déchirant le firmament, un contingent de cavaliers se dessine droit devant son poste de garde, a environs une lieue. Petit corps. Foutue pluie, impossible de voir les bannières. Un banneret ? Un envoyé Royal ? Un émissaire ennemi ?

Être garde, c’est pas un métier compliqué, faut pas vraiment réfléchir, mais cette nuit glaciale a l’orage qui gronde engourdit l’esprit de l’homme. Pourquoi un si petit corps s’attaquerais a une place forte, réputée pour le seigneur qui y préside ? N’importe quel homme doté d’un léger sens logique aurait accepté l’évidence. Mais celui là, non.

Entre deux grondement vociférés par l’orage qui guette, le cor d’alarme, reconnaissable a son ton particulièrement aigu comparé aux autres cors utilisés par l’armée du seigneur.

En un temps record, le fort s’éveille, et déjà, des braséros s’allument un peu partout sur la lourde citadelle, des hommes en armure lourde, dont le cliquetis résonne jusque dans la vallée, d’autres, des soldats considérés comme des « Levées Paysannes » par les seigneurs moindes, recouvert de cottes de qualité et de casques dits de « Barbutes ». Certains trimballent un arc long des contrées avoisinantes a la citadelle, les flèches étaient déjà prêtes a faire honneur au dicton « Aussi direct qu’un archer de l‘Ouest ! ».

Cependant, un homme, dont la main droite pleurait les disparus majeur, annulaire et auriculaire grimpa sur les murs. Dans une lourde armure ornée du symbole de la maison du seigneur, fourbu, une lourde barbe et un grand Brand d’Arçon dont le poids de gêne absolument pas le colosse.

Un grognement en regardant au loin, ce n’est pas une armée, déjà, le guerrier semble amer et hurle d’une voix qui celons les dires, couvre la rage de la bataille.

« Fausse alerte ! »

Sans un mot, dans un excemple de discipline remarquable, les soldats s’en allèrent, mécontent d’avoir été réveillés. Alors que le garde, qui sonna l’alarme quelques temps auparavant, déambula vers le chevalier qui le regardais, manquant de tomber dans les marches du colimaçon de pierre occupant le centre de la tour. Arrivant devant la montagne qui portais la lourde épée a l’épaule, se jeta a ces genoux, implorant.

« Milles pardons ! Mille pardons, Commandeur Greatjon ! Avec l’orage j’ai cru qu’il s’agissais d’un corps hostile !

- Il y’a vingt ans, a l’époque où l’Égide m’a recruté comme banneret, je t’aurais fait exécuté pour une telle erreur ! Disparais de ma vue ! »

En un mouvement indicatif de la main, il fit partir le malandrin qui manqua de créer un véritable carnage chez les cavaliers. Descendant a son tour, la Montagne fit ouvrir les portes de la citadelle, alors que les gardes en faction créèrent une haie d’honneur. Le seigneur revenait en son domaine, alors que les lanciers frappèrent le sol de leurs lance simultanément, un coup, au garde a vous. Le commandeur s’inclina, un cavalier en armure lourde, le casque refermé, un lourd manteau recouvrant son flanc droit et un gantelet lourd tenant la bride de sa monture.

« Égide. Commença le commandeur sur un ton grave Acceptez mes excuses, le garde, simple d’esprit, vous a confondu avec des potentiels ennemis.

Long silence..

- L’homme en faction.. N’a fait que son travail Jon.. Ne le blâme pas mon amis. Souffla la voix cachée sous le casque, un léger nuage de buée se formée devant les ouvertures pour la respiration

- Certes, certes. Cependant, je ne peux m’empêcher d’imaginer le pire. Pensez-y mon seigneur, imaginez une volée de flèches..

- Un mouvement de main l’interromps -

- Elle n’a pas eu lieu, commandeur. Se tournant vers l’escortes et les gardes en faction Vous pouvez disposer soldats.

- Seigneur Karaan ?

- Oui, Jon ?

- Comment c’est déroulé.. Le conseil militaire ? »

Grognant légèrement, preuve que le commandeur venait de titiller un nerf sensible. L’Égide descendit de cheval, laissant sa monture au soins d’un palefrenier.

« Viens, parlons en a l’intérieur. »

Franchissant les lourdes portes du centre du château, Karaan, malgré les centaines d’allées et venues sur ce sentier, ne pu que s’attarder et s’abandonner aux magnifiques soieries qu’avaient brodées les femmes des bannerets en son honneur. Des scènes de batailles, un autre, un vieil étendard de guerre, au dessus d’une cheminée ouvragée, dont les piliers porteurs couvraient le foyer. Dans lequel des bûches de frênes brûlaient, embaumant l’air d’une délicieuse odeur, donc les sens aiguisés de l’homme ne pouvaient qu’augmenter la maxima de cette dernière. Qui, comme toujours, inspira un grand coup. Que c’est bon, de rentrer chez soi.

« Alors. Coupa une grosse voix, celle du Grand Jon Ce conseil ?

- Désastreux. Ces connards logés dans leurs magnifique palais, à Madorass, ne savent que faire des besoins militaires de l‘Ouest, ils ne vont pas envoyer de nouveaux aciers pour nos garnisons, ni de nouvelles recrues avant la fin de la saison prochaine.

- A quoi t‘attendais tu Karaan ?

- Les hauts seigneurs, ils sont aveuglés par leurs trônes fleuris dans l’Est. C’est amusant de voir a quel point l’opulence et la facilité rendent les gueux bornés et les hauts.. Les hauts sont pire que des mules, c‘est accablant.

- Prends garde a tes mots.. Les murs ont des oreilles Karaan.

- Je suis bien plus au courant que tu ne l’imagine, Jon. »

Un lourd silence s’installa, durant lequel, Karan, se replongea dans son passé. La mission, l’interception d’un corps armé. Un enfant, possédé revinrent lui accorder une caresse douce. Un court instant.

« - Que c’est-il passé durant mon absence, Jon le Grand ? »


______________________________

Comment avez-vous connu le forum : A ton avis, bouffi ?
Un commentaire : Un seul, z’ai pas de chance avec mes vatars que je veux. Trop grandes images.
Taux de présence : Presque tout les jours.

Test Rp :

[Vraiment pas d’inspiration pour le Test-Rp, j’me suis donné a fond sur la partie Histoire]

Une vague étrange titilla le cerveau de l’homme, une gêne naissant dans le cervelet, qui devint rapidement une douleur.. Alors que le temps passait, la douleur devint de plus en plus insupportable, jusqu’au moment où l’homme tomba a genou.

Poussant des hurlements terrifiants vers le ciel, en guise de délivrance, il chercha du regard, d’où pouvais venir cette.. Magie. Au nord se profilait une silhouette rachitique. Qui pointais ces doigts et marmonnant des incantations. Un léger sourire sadique se dessinant sur le visage de l’homme. Quand dans son dos se dessina une immense silhouette. Greatjon en personne.

Un cri s’éleva dans la gorge du magicien, qu’il ne pu terminer, la cage thoracique défoncée d’un coup de poing si puissant que l’homme mourra sur l’instant.

Gisant au sol, le banneret aux doits coupés s’approcha en courant vers son seigneur, l’épaulant de son mieux alors que la mort du magister semblait avoir ragaillardi le protecteur de l’Ouest.

« - La magie… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Camelle Elwhang

♘ | Elh

________________

avatar
________________


Race : Séraphin-Démon Commun
Classe : Archère.
Métier : Intendante de l'Alliance- Assassin perdue.
Croyances : Déesse de l'Equinoxe.
Groupe : Alliance- Alliance des Ombres.

Âge : 23 ans.

Messages : 542

Fiche de Personnage : Ne clique pas

Histoire de Personnage : "L'Ambition est née de rêves brisés":
- Diffusion
-Proposition



MessageSujet: Re: L'Égide de l'Ouest   Sam 15 Oct 2011 - 19:50

BONJOUR ET.... BON ANNIVERSAIRE! (?)

Alors mon ptit chouchou.... Je suis sidérée! Tu m'as scotché, j'ai pas décoller les yeux de ta fiche, du début jusqu'à la fin ! (et pourtant j'étais en cours !) Alors bravo. C'est une très belle fiche bien construite, dans le respect complet du contexte. Le seul hic que je puisse émettre c'est qu'il y a Takamorishima qui est considéré comme chef des capes blanches et bras droit militaire de Kaull. Donc à la limite, tu n'as qu'a voir avec l'intéressée directement, quitte à faire un rp pour voir l'organisation (en sachant que Kaull ne pourra pas participer faute de temps ^^).

Donc voilà, c'est tout ce que je peut te dire...
Ah non, il me reste ça:
VEUX TU M'ÉPOUSER ?

Au plaisir, ta Cam' ☺
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Slade Lion-Noir

Commandant | Le lion noir.

________________

avatar
________________


Race : Humain des Cités-États
Classe : Maître des lames
Métier : Membre du Parlement | Commandant d'armée
Croyances : Panthéon du Solstice [Publique] - Athée [Privée]
Groupe : Cité de Venill

Âge : Plus jeune d'apparence qu'il ne l'est vraiment.

Messages : 188

Fiche de Personnage : [Fiche en cours de ré-écriture, bande de rigolos va.]

Histoire de Personnage : -

► Les motifs du passé - Prélude
► Le mercenaire du Roi - Chapitre 1 [En cours d'écriture]


MessageSujet: Re: L'Égide de l'Ouest   Sam 15 Oct 2011 - 19:53

Et bien, il y'a une différence entre Maréchal et Chef des capes blanches. Les capes blanches sont un corps militaire, une sorte de police secrète. Moi je suis juste un Maréchal fieffé a l'armée régulière et j'ai trouvé que le titre << Seigneur Protecteur >> colle mieux que maréchal a la vue du contexte moyenageux du forum. Celons moi, les Capes blanches qui sont sous une différente juridiction que celle de l'armée régulière, en théorie celle de Kaull en personne.

Nos deux personnages ont des rôles totalement différents dans l'organisation du Royaume, je suis plus exactement sous les ordres de Takamorishima que lui sous les miens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Camelle Elwhang

♘ | Elh

________________

avatar
________________


Race : Séraphin-Démon Commun
Classe : Archère.
Métier : Intendante de l'Alliance- Assassin perdue.
Croyances : Déesse de l'Equinoxe.
Groupe : Alliance- Alliance des Ombres.

Âge : 23 ans.

Messages : 542

Fiche de Personnage : Ne clique pas

Histoire de Personnage : "L'Ambition est née de rêves brisés":
- Diffusion
-Proposition



MessageSujet: Re: L'Égide de l'Ouest   Sam 15 Oct 2011 - 21:15

Alors on fait passer les messages par les nouveaux ? Bah bravo hein! Wink
Oui donc revenons à nos moutons!
Et bien c'est un peu plus clair comme ça ^^ Donc, n'ayant plus d'objection:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Clause Vaneslander



________________

avatar
________________


Race : Syrinx-Seirdan
Classe : ex-Invocateur
Métier : Chasseur de vampire
Croyances : Lui même
Groupe : L'ordre du Sang Clair

Âge : 126 ans

Messages : 186


MessageSujet: Re: L'Égide de l'Ouest   Lun 17 Oct 2011 - 18:29

Si tout est réglé ça me va aussi,

2e validation ~

Bon rp et bienvenu parmi nous !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: L'Égide de l'Ouest   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Égide de l'Ouest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-