''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tryah Nightmare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Tryah Nightmare



________________

Tryah Nightmare
________________


Race : Faux Parleur
Classe : Sorciere
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : XXX

Messages : 12


Tryah Nightmare  _
MessageSujet: Tryah Nightmare    Tryah Nightmare  EmptyMar 27 Déc 2011 - 20:49

Tryah Nightmare  471973


• Prénom : Tryah
• Nom : Nightmare
• Race : Faux Parleur
• Sexe : F
• Age : Née du Vein, les ténèbres sournoises laissèrent pendant vingt ans leur princesse s'épanouir dans leurs entrailles mais, la jeune femme fut alors trahit, enfermée dans une faux loin du monde, dans une crypte là où nul ne devait la trouver...

• Classe : Sorcière

• Metier : Aucun
• Croyance : Aucune,
• Groupe : Solitaire



• Équipement : Prison ( Faux )
• Tallent de combat : Le maniement de la faux

• Tallent de magie :

Don - Tryah peut faire don de ses pouvoirs a une personne de son choix ou si celle-ci manie la faux dans laquelle elle est prisonnière.

Ehter - L'Ether est la dimension des rêves, ce qui regroupe l'immatériel, tous y on accès sans le savoir mais très peu peuvent volontairement franchir les portails de ce monde. Tryah, elle, peut s'y déplacer pour voyage d'un endroit a l'autre dans le monde réel en brisant la réalité. ( Un sort de téléportation à longue distance )

Ehter - L'Ehter est réellement un monde fascinant, le plus souvent loufoque et incohérent mais celui-ci peut être dompté, dans cet univers haut en couleur Tryah peut laisser libre cours à son imagination détraquée pour le modeler comme elle le désire et en devenir la maitresse temporaire. Si elle ne peut contrôler les individus elle peut très bien faire disparaître ce qui est sous leur pied ou alors, faucher les dormeurs dans leur rêve si paisible afin que ceux-ci ne se réveillent plus jamais...

Occulte - Toute personne fauchée par la démone voit son âme être dévoré par celle-ci la rendant toujours plus forte... Chaque âme dévorée revient à lui accorder une vie supplémentaire, ainsi, elle peut mourir et revivre... Il lui est aussi possible de libérer certaine âme, que se soit pour leur faire réintégrer leur corps ou en faire des serviteurs.


• Tallent divers : Tallent en musique, au violon plus précisément.

• Pouvoir particulier : Tryah, si elle est prisonnière de sa faux, procure à son porteur la maîtrise de l'arme ainsi qu'une force et des reflex accrus. Cependant, l'arme est nocif et ronge l'âme lentement de celui ou celle qui l'a en sa possession jusqu’à ce que celle-ci deviennent folle ou se suicide.

• Phrase de Faux Parleur : L’orgueil a un prix que seuls les immortels peuvent connaitre / Je suis de celle qui ne se reflète que dans les miroirs brisés





• Description physique :
Cheveux mi-longs, d'une couleur violacés, ceux-ci arrivent sans trop de peine à lui caresser les épaules, épaules qui tout comme son dos sont légèrement courbés vers l'avant mais pas assez pour que ce détaille saute aux yeux de ceux qu'elle rencontre. Bien au contraire ceux-ci ne pourraient se douter au premier regard qu'il s'agit là d'une viles créature rêvant d'une fin imminente de sa propre existence et bien sûr, faire plonger ce monde avec elle dans les plus profondes abysses... Ces idiots ne savent voir au delà des apparences et se heurtent au délicat visage qu'elle arbore. Ce masque a la peau claire, presque blanche....

Son œil est d'une couleur étrange, un rose mélangé à du noir qui lui donne un air attendrissant. Son autre œil, lui, est caché par une patch de cuir, non pas parce qu’elle ne dispose pas d'un second globe oculaire mais plutôt parce que celui-ci serait un indice trop important sur sa vraie nature, se qui serait gênant pour manipuler les autres... Pour certain, les yeux sont les fenêtres de l’âme, dans son cas la chose est véridique puisqu'un simple regard plongé dans se deuxième œil suffit a toute personne pour voir les limbes composant l'esprit noir, torturé et sinistre de cette chose n'ayant qu'un seul but.

Au centre de son visage, son nez, petit et légèrement retroussé. Sous celui-ci, ses lèvres, d'un jolie rose, suivent la même teinte pâle que son visage. Ses petites lèvres cachent sa dentition bien droite et blanche! Mais cet être a deux visages change considérablement en prenant compte de la situation. En plus des cernes se gravant sous ses yeux des crocs apparaissent, pas seulement deux comme ses vampires se disant damnés et errent sans but, non, ses dents blanches jaunissent et deviennes tous aussi tranchante les unes que les autres, combiner cela à son sourire dément et vous cherchez bien vite un prétexte pour ne pas rester en sa compagnie...

Sa silhouette n'a rien à se reprocher, mis à par la légère courbure de son dos causée par sa manie consistant à se promener la tête basse. Pour le reste, autant au niveau de sa poitrine atteignant un juste milieux sans verser dans l’excentricité que des douces et alléchantes courbes de ses hanches tout semble parfait.

Niveau vestimentaire, un simple haut blanc laissant voir le milieu de sa poitrine la compresse et la recouvre. Composé de tissus et retenu au bas par un anneau de métal entourant son corps. Il grimpe également autour de son cou pour en faire le tour sans redescendre dans son dos. Laissant donc son ventre et son dos à nue jusqu'à un niveau situé sous ses hanches où une jupe rouge fait son travaille de cacher un minimum l'intimité de la femme. Jupette qui a l’arrière s'arrête tout juste sous les fesses de Tryah et qui s'allonge en avant pour atteindre le niveau de ses genoux. Une large ouverture à l'avant de la jupe la déchire en deux pour qu'elle se termine en deux pointes. Mais, malheureusement pour les hommes cette jupette qui au finale ne saurait bien la couvrir n'est pas la seule chose qu'elle utilise pour se garder une petite gêne, un pantalon gris et ample début au même niveau que sa jupe, désolée A ses bras, un peu plus haut qu'aux coudes, des anneaux métalliques entours sa chair pour retenir le tissu formant un '' brassard '' ample se terminant par des bracelets au poignet!





• Description mentale :
Manipulatrice au plus haut niveau, ceux qu'elle approche sont là pour la servir d'une façon ou d'une autre. Dépendamment de ses humeurs elle se fait passer pour une gentille petite fille ou alors bien au contraire, elle brise ce masque pour se dévoiler dans toute sa méchanceté! Son seul but est de faucher des âmes suffisamment pour, dans un premier temps, sortir de sa prison, et dans un deuxième temps obtenir suffisamment de puissance afin de déchaîner sur ce monde ses cauchemars et le plonger dans ses propres enfers.

Elle veut devenir et revêtir l’apparence des limbes devenir aussi puissante que la magie lui ayant donné vie.. C'est un désir ardent de vengeance envers son immatérielle créatrice qui fit de la Faux-Parleur le monde qu'elle est aujourd'hui. Une fois libre de sa prison elle reprendra sa place dans l'Ehter, place qui lui revient de droit! Tryah est de celle qui ne se reflète que dans les miroirs brisés...




• Votre histoire :


Spoiler:
 

Il y a plusieurs années, plusieurs décennies, plusieurs siècles...

Les abysses, aussi affamées soient-elles, donnèrent naissance à une être issue de leur chair immatérielle et pervertit. Leur propre conception ne saurait dire comment exactement, ses débuts sont aussi mystérieux que les débuts des créateurs eux-même, d'une certaine façon, elle est très proche des divinités, qu'elles soient bienveillantes ou meurtrière bien que son penchant vers la destruction la rapproche encore plus de ces forces maléfiques à jamais inassouvies. Mais, même eux, n'étaient rien, si ces particules misérables étaient pour le commun des mortels des '' êtres '' supérieurs, pour Tryah, ils n'étaient qu'un ennuie de plus. Elle était pourtant leur fille, enfermée dans cette arme similaire à la boite de pandore pour certain...

Elle ne compte pas les années, elle attend, las depuis pourtant toutes ces années défilantes comme l'eau composant le plus anodin des ruisseaux. La plus insignifiante des pluies... Dans ce crépuscule éternel les désirs sont les plus rayonnants, ardents et brûlants dans son cas vue ses sombres projets. Si au cours des années sa puissance ne put que diminuer dans cette léthargie elle savait que l'heure venue elle pourrait rivaliser avec ces choses insignifiantes que sont les '' dieux ''. Pas aujourd'hui, ni demain mais un jour...



...



'' C'est quoi? Cette lumiere... ''

- Enfin...

'' C'est... Une voix? Mon heure est-elle enfin arrivée ? ''

- Mattiew je ne pense pas que s'aventurer plus loin dans ce sanctuaire... Sans personne...

- Jordan, vous avez vu tout ce qu'il y a ici, de l'or et des trésors!


- Oui mais... Vous savez comme moi ce qui se dit à propos du cœur de ces montagnes... Les créatures et tout ça.

'' Ou bien pire... ''

- J'ai l'impression d'avoir troqué mon garde du corps pour une vieille dame... L'entrée était scellée comment une bestiole aurait pu survivre seule ici?!

Ces deux hommes, des chercheurs de trésor ou simples aventuriers avaient marché pendant plus de trois semaines sous la terre des montagnes et dans des terrains bouillants de peur et de rage contenues entre les parois escarpées des murs rocheux. Un véritable voyage en enfer, sans nul doute que leur expédition avait vue ses membres se volatiliser graduellement donnant une explication à l'attitude peureuse du solide gaillard qu'était ce Jordan. Ce qui semblait être un chercheur quant à lui semblait bien trop excité par le terrier qu'ils avaient découvert pour se soucier des mises en garde de son acolyte. Celui-ci était déjà à se rouler dans l'or portant également une couronne au multiple rubis sur la tête lui donnant un air de roi mal rasé...

- Ta vu ça?

- Oui bien vas voir de plus prêt moi je... Je reste ici... Près de la porte...

- Jordan aller vois tu quelqu'un mis à part nous ici? Arrête de faire le peureux!


Mattiew, le chercheur de trésor à la barbe grise, avait finalement vu l'objet mit en valeur par la domination qu'elle émanait. Une faux, poussiéreuse, sa lame était plantée dans le sol formant une crevasse d'où émanait un léger voile noircit se volatilisant dans l'air. Il gravit lentement les marches le séparant de cet objet maudit, plusieurs statues lugubres regardaient en sa direction. Les marches au formes circulaire donnaient naissance à un plateau où reposait Tryah qui fut éblouit par deux torches dont les bases étaient de pierres... Elles s’allumèrent d'elle même laissant leur flamme incandescente et violacée danser éclairant la salle. Devant ce phénomène le chercheur eut une seconde d’hésitation freinant son avancée pour mieux détailler l'endroit. Remarquant les statues et soudainement la malveillance qui régnait ici-bas. Il gloussa pendant que son compagnon se décida finalement à se rapprocher, restant cependant en retrait.

- C'est quoi ce cirque...

Dit -il pour lui même se sentant maintenant mal, cette sensation désagréable mêlant l'impression de perte de contrôle et d’étouffement.

- On devrait peut être attendre le reste du groupe finalement... Jackobs est l’expert pour déchiffrer tout ces écris qui nous entourent et... Il fait chaud non?

Dit-il en cherchant un prétexte pour sortir d'ici bien qu'il savait que le jeu ne fonctionnerait pas donnant finalement a se faux prétexte une touche d'humour si on le couplait a son sourire naïf. Quoiqu'il en soit, Mattiew replaça sa couronne trônant toujours sur le sommet de son crane avant de se retourner pour partir mais l'absence de son partenaire le figea. Le cherchant naturellement du regard entamant la descente, peut-être s'était-il finalement vautré dans les richesses les entourant. Il arriva finalement en bas des marches, regardant avec insistance dans tout les recoins pour essayer d'y dénicher ce fameux Jordan mais, aucune trace ne semblait indiquer une autre présence que la sienne même pas le bruit des pièces d'or roulant sur le sol où étant secoués par un geste maladroit. Ce fut presque immédiat à partir de ce moment, une sueur froide coula le long de son front, léchant son nez pour se détacher de celui-ci et finir au sol.

- Jo... Jordan? Fais pas le malin petit trouillard... C'est pas le moment!

Il lança un regard nerveux aux statues, que représentaient elles? On aurait dit... Des hommes mais leur crane était difforme, de long becs d'oiseaux et des cornes, quatre cornes torsadés. Elles étaient en position assise les mains sur les genoux. D'un réelle sinistre... C'était quoi? Était-ce vraiment un bec? Ou alors un museau ? Cette soudaine focalisation sur ces misérables statues n'était pas un effet hypnotique, seulement, une partie du cerveau de Mattiew avait décidé de se concentrer sur un détaille pour oublier le reste et ainsi diminuer le stresse le rongeant... Mais le résulta n'était pas des plus... Satisfaisant... Comprenant finalement que de regarder le décor morbide ne l'aiderais pas il détourna le regard.

- Mattiew? Tu fais quoi...?

L’interpellé sursauta, cette longue minute d'angoisse était-elle terminée? Il se retourna vers la source de la voix qui semblait provenir de son opposé. Se retournant donc à nouveau, non pas vers la porte mais là où était la faux. Mais, il ne vit rien, ni la faux ni Jordan. Reflex stupide mais humain il leva les yeux au plafond comme si il pouvait si cacher.

- Tu veux tout garder pour toi hien?!

Quoi? Pourquoi avait il dit ca? Il passa une main sur son visage pour se frotter les yeux, un moment de... Il n'en savait rien à vrai dire. Peut-être s'était-il lui même mal entendu?

- Je te laisserai pas faire...

Bon cette fois il en était sûre, il avait dit quelque chose sans vouloir dire ce quelque chose il voulait interpeller son camarade pas le sermonner ! Redescendant ses yeux du plafond pour voir à genoux devant lui ce même camarade, il sourit, la peur qu'il avait eu... Mais, un laps de temps bien trop court fut nécessaire pour qu'il remarque que ce trouillard avait autour du cou la mains... de Mattiew? Lâchant prise subitement laissant l'homme s’affaisser sur le sol. Faisant un pas rapide de recule, la situation devenait incohérente que se passait il ici?

'' C'était lui ou toi ''

Cette fois c'était une voix féminine qui résonna entre les murs de ces maudites catacombes. Visiblement apeuré l'homme restant chercha la source de la voix lorsqu'il vit dans son autre main la faux reluisante, plus aucune poussière il pouvait même y voir son reflet. Il la regarda, le réflexe aurait été de la lancer dans un coin de la salle mais non, va savoir pourquoi, il ne pouvait pas s'en séparer. Il regarda devant lui pour à nouveau voir sa main autour du cou de Jordan qui était à nouveau à genoux comme si il revivait deux fois le même moment mais cette fois sont autre mains, elle, n'était plus libres car elle tenait cette arme maudite. Sa réaction fut la même il lâcha le corps qui tomba au sol et se recula.

'' Il t'aurait tué pour avoir tout les trésors, je le sais... Tu le sais également... ''

Son regard se porta sur la lame de la faux, il pouvait y voir un reflet mais... Ce n'était pas le sien, celui d'une femme aux cheveux violacés l'un de ses yeux était rosé et l'autre... L'autre...


Spoiler:
 



*** Test-RP ***


Tryah... Ce nom résonnait dans le crane du pauvre chercheur de trésor ayant mit la main sur cette relique maudite qu'était cette vile créature le hantant jusque dans ses rêves désormais se nourrissant de lui, délectant chaque remord et la moindre parcelle de vie. Mais, malgré tout ce mal il ne pouvait se détacher d'elle, il ne le voulait pas il la chérissait même avec ce poids toujours plus lourd sur ses épaules. Depuis son émergence cet esprit n'avait de cesse de caresser le désir ardent de sortir enfin de sa prison mais l'heure n'était pas encore venu, pas maintenant, elle n'était pas encore assez forte pour survivre à l'extérieur. Ce pauvre chasseur de trésor s'était malgré lui attelé à la tache pour servir cette âme en récoltant de lui même beaucoup d'autre pour la nourrir car oui, cette faux maudite était faite pour faucher les vies comme le blé.

Deux semaines s'étaient écoulée déjà depuis que cet homme avait sortit des fonds brumeux et des couloirs escarpés où était enfermée Tryah. Deux semaines dans lesquelles il avait déjà commis nombre d'actes irréparables et de méfaits tous aussi macabres et sordides les uns que les autres. Homme femme et enfant, sans aucune pitié il n'était plus qu'une ombre lointaine car lui aussi et il le sentait bien, se faisait lentement dévorer et son utilité arrivait à terme. Un autre prendra sa place, c'est donc ici, à Venill que ses souffrances allaient se finir, enfin.

Les joues creusées, des cernes effrayantes, le dos courbé par ce poids infernal... Le son du métal résonnant dans les rues sinueuses, la faux lui servant maintenant de bâton de marche car il n'arrivait plus à se supporter. Son regard était vide, même les bouffonneries qu'un petit énervé exécuta dans la rue lui semblait ennuyeuse il ne s’attarda pas bien longtemps dans ce troupeau s'étant ameuté et poursuivit sa marche. Couvert d'une nappe de tissu beige lui servant de cape remontant sur sa tête pour lui faire également une capuche pour couvrir son visage. Comme vêtement, une chemise grise, originalement blanche, ayant également des taches de sang sur son bas. Des pantalons pourpres qui comme le reste était usé et effiloché. Toussotant également à chaque pas. Il était bien loin du solide gaillard qu'il était avant... Également, ses bras squelettiques l'indiquaient sans aucune contradiction...


- Hé toi, donne moi ma bourse

La personne s'adressant au porteur de la faux dû répéter encore deux fois avant que l’interpellé ne se retourne. Une personne obèse entouré de domestique le regardait les bras croisés celui-ci se méprenant visiblement sur la personne l'ayant volé.. Ici comme ailleurs les fourberies et les voleurs ne manquaient pas. Cette personne était par son physique caricatural, il était comme une boule montée sur deux cannes et ses habits trop ajustés lui donnait un air encore plus ridicule. Il faisait peut-être partie de la haute sphère des alentours mais au premier regard il semblait n'être qu'un autre clown accompagnant le jongleur précédemment aperçu. Or, s'était bien amusant de penser cela puisque ce jongleur était la personne l'ayant fauché ...

- Je sais qu'il l'a prise n'est-ce pas?

Dit-il en posant la question à l'une des domestiques, une belle et jeune femme qui répondit de façon passive et soumise.

'' Hm... Quatre ignorants ''

Cette pensé ne venait pas du chercheur de trésor mais bien du trésor lui même, Tryah qui s'était éveillé regardait les quatre personnes de la même façon que cet obèse devait regarder un buffet. Le porteur de la faux dit d'une voix sans vie.

- Si tu veux cet or viens le chercher.

Avant de s'engouffrer dans la ruelle la plus prêt, apparemment et vu son état il n'était pas considéré comme une menace puisque c'est d'un pas pressant qu'il fut rejoint. L'obèse suivit de ses domestiques, une femme et trois hommes habillés proprement tous autant qu'ils étaient voire plus que leur '' Maitre '' ... La femme, elle, était habillée plus osé, surement une demande de ce pervers qui ne manquerait à personne...

- Je veux mon or!

Clama l'abruti toujours à suivre Matthiew, Matthiew étant le porteur de la faux, qui continuait à avancer sachant qu'ainsi il n'aurait que plus de chance de les coincer dans ce lieu. L'obèse rejoignit finalement le damné l’agrippant par l'épaule pour le freiner alors qu'un des domestiques vient se poser devant ce même homme les bras derrières son dos qu'il tenait bien droit. La relique miroitante émit un reflet sur sa lame, un œil rouge brulant de haine et de rage. Détail qui n'échappa pas au deux individus se trouvant plus près alors que les deux autres étaient resté en retrait.

- C'est quoi ce truc...

D'un geste vif en parfaite contradiction avec l'état de ce Matthiew il se retourna découpant simplement le domestique devant lui pour, une fois tourné, poursuivre son mouvement et planter la lame de la faux sous le menton de l'obèse pour qu'elle ressorte par le sommet de son crane. le soulevant de terre pour le faire retomber derrière sur le domestique. Les deux serviteurs étant restés en retrait eurent une réaction bien différente l'une de l'autre, l'homme se mit à courir alors que la jeune femme se fit abandonner par ses jambes et tomba au sol. L'homme fut cependant rattrapé par la faux lancé et fendant l'air se plantant dans son dos et le clouant comme un papillon au sol. Toujours tétanisée par la peur la jeune femme oubliait presque de respirer lorsque Matthiew passa près d'elle pour récupérer la relique il fit quelque pas pour sortir de cette ruelle mais se freina.

'' Que fais-tu? Il en reste une... ''

Se retournant pour la voir, son regard toujours aussi vide et ses mains crispées autour du manche de la faux lui dictant ses gestes. La jeune femme se recula contre le mur implorant par son regard la pitié mais elle n'eut pas la moindre réaction de l'homme en retour qui doucement, très doucement, plaça le coté de la lame non coupante sous la gorge de la dame puis commença a appuyer, celle-ci voulu bien se débattre mais ne pu se sortir de la se faisant des entailles aux mains en voulant retirer la faux de là avant qu'elle ne manque d'air mais ce fut sans résulta...

Sans une larme et sans émotion il sortir finalement de la ruelle ...



...


Après une longue marche le '' vieil '' homme pu alors à nouveau entendre son nom.

- Matthiew! Ah ça fais longtemps !

Un autre homme vient près de lui et dû se pencher pour lui voir le visage dissimulé sous sa capuche. Une fois qu'il eu vu son ami et le piteuse état dans lequel il était il se recula un peu son expression changeant radicalement.

- Par le... Matthiew... Il t'es arrivé quoi? Eh... Aller viens mon auberge se trouve tout près tu as besoin de dormir.

C'était le minimum mais ce gentil homme, ce qui était bien rare ici, n'osait dévoiler toutes ses pensées au sujet de l'apparence de son ami comment pouvait-il s'imaginer par quoi il était passé de toute façon. Cela dit, peut-être il le saurait... Il semblait robuste et vif... Peut-être... Quoiqu'il en soit, les deux hommes entrèrent dans l'auberge une femme salua énergiquement ce fameux Matthiew mais devant le regard de cet autre homme dont le nom était encore inconnu pour Tryah elle se ravisa se montrant maintenant plus inquiète et les suivant du regard alors qu'ils montaient les marches vers les chambres. Une fois dans l'une de celle-ci aucune réelle discutions eu lieu se qui mit l'un d'eux mal à l'aise visiblement il décida donc de laisser son vieux compagnon dans la chambre pour qu'il se repose.

'' Qu'elle est son nom? ''

- Alexandre

'' Intéressant... ''

Matthiew regarda la faux reposant sur ses genoux et la déplaça lentement pour qu'elle dorme sur le lit alors que, lui, se leva. Il se mit alors à inspecter la chambre, elle était mignonne, pas des plus luxueuse mais elle semblait confortable et l'odeur de la cuisine parvenait jusqu'ici. Au bout d'un moment il finit par trouver ce qu'il chercha.

Ce quelque chose enroulé autour de son bras il tira par la suite la petite table de chevet au milieux de la chambre, difficilement il grimpa sur celle-ci avant d'enrouler une corde qui était en faite le '' quelque chose '' qu'il avait précédemment enroulé autour de son bras... Toujours avec cette neutralité dans le visage qui en devenait presque accablante il fit un nœud coulant et se passa la corde autour du cou dans une lenteur tout aussi accablante.

Tout était en place maintenant, son utilité tirait à sa fin. Il lança un dernier regard autour de lui et s'attarda longuement sur la jeune femme devant lui. Cette jeune femme au cheveux violacé et a l'œil rose le regardant sans rien dire.


- A très bientôt...

Dit-elle avant de donner un coup de pied sur la table de chevet qui recula laissant l'homme pendre dans le vide sans qu'il ne se débatte. Une fois cela fait elle disparue, comme un nuage soufflé par le vent pour réintégrer sa prison, sa faux.


* * *


Dernière édition par Tryah Nightmare le Mar 31 Jan 2012 - 1:02, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tryah Nightmare



________________

Tryah Nightmare
________________


Race : Faux Parleur
Classe : Sorciere
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : XXX

Messages : 12


Tryah Nightmare  _
MessageSujet: Re: Tryah Nightmare    Tryah Nightmare  EmptyVen 13 Jan 2012 - 4:51

Miaw miaw Fiche terminé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Camelle Elwhang

♘ | Elh

________________

Camelle Elwhang
________________


Race : Séraphin-Démon Commun
Classe : Archère.
Métier : Intendante de l'Alliance- Assassin perdue.
Croyances : Déesse de l'Equinoxe.
Groupe : Alliance- Alliance des Ombres.

Âge : 23 ans.

Messages : 542

Fiche de Personnage : Ne clique pas

Histoire de Personnage : "L'Ambition est née de rêves brisés":
- Diffusion
-Proposition



Tryah Nightmare  _
MessageSujet: Re: Tryah Nightmare    Tryah Nightmare  EmptySam 14 Jan 2012 - 15:20

Bon, je vais faire court et précis, je l'espère. C'est assez original, j'apprécie beaucoup mais...:

→ J'aimerai que tu remplisses ton métier et tes croyances. Même si tu en as pas, tu mets aucune et tu expliques rapidement pourquoi. En deux trois lignes, je ne te demande pas de faire un roman.

→ Ensuite, j'aimerai savoir ce qu'est un Branshee et te signaler que les Faux-Parleur n'ont pas, à proprement parlé, d'invocation puisqu'ils sont deux en un corps. Une partie dite 'saine' et l'autre 'anormale' rependant sa folie où qu'elle aille.

→ Je souhaiterais que tu développe un peu plus le mental, notamment le côté 'anormal', qu'est ce qui le déclenche, qui le tiens en horreur ect...

→ Pour des raisons de cohérences, je te demanderais de faire attention aux expression que tu utilises. L'enfer n'existant pas, il est impossible d'avoir des mots comme "enfer" ou "Comment Diable".

→ J'appuierais ton attention sur les fautes. Elles sont beaucoup trop nombreuses, de l'ordre de 4/5 par phrase en moyenne. C'est énorme alors, je te propose de passer ton texte sur BonPatron et de te munir d'un BLED et d'un dictionnaire car malheureusement, ça gêne beaucoup la lecture et la compréhension de ta fiche.

→ La dernière chose dont je veux te parler n'est pas des moindres et nécessitera beaucoup de temps. Si tu ne comprends pas ce que je vais te dire, je t'expliquerais sur la CB. Déjà, il est impossible d'être aussi vieux que les Originels, à savoir Le Violoniste et Le Peintre. Ces deux personnages sont à la base de toute forme de vie et de tout ce qui existe. Enfin, à la base... Ils restèrent longtemps tout les deux avant que la magie ne fasse apparaitre le Monde Premier: le Vein. Aussi, Faux-Parleur vient bien après cela, car ce n'est autre que l'évolution du Parleur, démon primaire. De plus, on ne nait pas d'un objet. Tryah est un Faux-Parleur, elle a donc une mère et un père, comme dans toute création biologique. Si un de ces composants manquent, l'équation n'est pas réalisable. Tryah peut très bien être prisonnière de l'objet, seulement, il faut qu'on l'y ai enfermé. C'est pourquoi j'aimerais que tu reprennes ton histoire, expliquant comment elle en est venue à être enfermée. Ensuite pour une question de logique, une fois libérée de l'arme, elle ne peux plus y retourner, même si elle est liée magiquement à elle. Tryah sera donc une entité à part entière, intimement liée à la Faux, faite de chair, de sang, d'os, de muscles ect...
Suite à cela, je voudrais que tu expliques dans ton histoire comment elle est sortit et surtout, ce qu'il se passe avant d'être emprisonné (par qui, pourquoi, comment, dans quel but... ?)


Voilà, il me semble que j'ai terminé, mais pour cette fiche, je demanderais à avoir une double validation, par moi même et par Le Violoniste, ne sait-on jamais si j'ai laissé passer quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Violoniste

Fondateur | Simple passant

________________

Le Violoniste
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Musicien / Conteur / Sculpteur / Boutiquier
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : L'âge des mondes

Messages : 413

Fiche de Personnage : ♣️

Histoire de Personnage : ♠️

Tryah Nightmare  _
MessageSujet: Re: Tryah Nightmare    Tryah Nightmare  EmptyLun 16 Jan 2012 - 22:51

Me voilà me voilà ! Pardonnez la lenteur avec laquelle j'ai répondu ! Je suis conscient de mon retard désolé !

J'ai lu cette fiche, et malgré les nombreuses fautes d'orthographes dont parle Camelle, je l'ai trouvé absolument re-mar-quable. Ton écriture est très rythmique, et grandement psychologique, j'adore. Tu as vraiment des idées, une forte imagination qui ne demande qu'à être exploitée au mieux. Toute l'histoire et le test-RP sont pour moi des petites perles, qu'on peut avoir du mal à remarquer à cause des fautes récurrentes qui peuvent gêner le lecteur. Une fois que ton écriture aura mûrit un peu tu seras vraiment une écrivaine unique, j'en suis certain.

Mis à part ça, je suis d'accord avec tout ce que dit Camelle. Tu dois dire comment ton personnage est né, et pourquoi elle s'est faite emprisonner dans cette faux, par quel évènement. Je vois bien que tu as voulu donner un côté stylistique au début de l'histoire qui est floue et pleine de mystère, mais en tant que scénariste je me dois de te demander de préciser un peu ces débuts.
Autre chose, je voudrais contre-dire Camelle sur un paragraphe qu'elle a écrit qui peut prêter à confusion. Ton personnage est un être de chair certes, mais Tryah n'a pas nécessairement de père et de mère.. Car étant démone, elle peut naitre de la magie noire du Vein sans autre explication. Tu as le droit de la faire naitre d'un père et d'une mère ou alors de la faire naitre directement de la magie, étant une Faux-Parleur c'est totalement accepté.

Voilà voilà ! C'est tout ce que j'ai à dire ! Je peux disparaitre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tryah Nightmare



________________

Tryah Nightmare
________________


Race : Faux Parleur
Classe : Sorciere
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : XXX

Messages : 12


Tryah Nightmare  _
MessageSujet: Re: Tryah Nightmare    Tryah Nightmare  EmptyJeu 19 Jan 2012 - 0:37

Edit ^^



→ J'aimerai que tu remplisses ton métier et tes croyances. Même si tu en as pas, tu mets aucune et tu expliques rapidement pourquoi. En deux trois lignes, je ne te demande pas de faire un roman.
Étant enfermer dans une faux dur de travailler

→ Ensuite, j'aimerai savoir ce qu'est un Branshee et te signaler que les Faux-Parleur n'ont pas, à proprement parlé, d'invocation puisqu'ils sont deux en un corps. Une partie dite 'saine' et l'autre 'anormale' rependant sa folie où qu'elle aille.
Une Banshee est une femme morte d'amour puis une Faux-Parleur ne peux pas invoquer des créatures? De toute facon débat clos je n'invoque plus ^^

→ Je souhaiterais que tu développe un peu plus le mental, notamment le côté 'anormal', qu'est ce qui le déclenche, qui le tiens en horreur ect...
Il se déclencha aléatoirement plus régulierement quand elle va dans l'Ehter et... personne qui la tien en horreur.. Tout le monde <3

→ Pour des raisons de cohérences, je te demanderais de faire attention aux expression que tu utilises. L'enfer n'existant pas, il est impossible d'avoir des mots comme "enfer" ou "Comment Diable".
Okii mais quand ce n'est pas des gens qui parle je peux utiliser le métaphorique descriptif?

→ J'appuierais ton attention sur les fautes. Elles sont beaucoup trop nombreuses, de l'ordre de 4/5 par phrase en moyenne. C'est énorme alors, je te propose de passer ton texte sur BonPatron et de te munir d'un BLED et d'un dictionnaire car malheureusement, ça gêne beaucoup la lecture et la compréhension de ta fiche.
Miaw Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Camelle Elwhang

♘ | Elh

________________

Camelle Elwhang
________________


Race : Séraphin-Démon Commun
Classe : Archère.
Métier : Intendante de l'Alliance- Assassin perdue.
Croyances : Déesse de l'Equinoxe.
Groupe : Alliance- Alliance des Ombres.

Âge : 23 ans.

Messages : 542

Fiche de Personnage : Ne clique pas

Histoire de Personnage : "L'Ambition est née de rêves brisés":
- Diffusion
-Proposition



Tryah Nightmare  _
MessageSujet: Re: Tryah Nightmare    Tryah Nightmare  EmptyLun 23 Jan 2012 - 22:02

BON ET BIEN, MALGRÉ LES FAUTES OMNIPRÉSENTES,
Il reste encore le début de la vie à développer. En spoil, si tu ne veux pas 'gâcher' ton histoire, il te suffit de mettre:
→ Quand
→ Où ?
→ Le sort ?
→Par qui ?
→Pourquoi ?

La validation est presque là ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Camelle Elwhang

♘ | Elh

________________

Camelle Elwhang
________________


Race : Séraphin-Démon Commun
Classe : Archère.
Métier : Intendante de l'Alliance- Assassin perdue.
Croyances : Déesse de l'Equinoxe.
Groupe : Alliance- Alliance des Ombres.

Âge : 23 ans.

Messages : 542

Fiche de Personnage : Ne clique pas

Histoire de Personnage : "L'Ambition est née de rêves brisés":
- Diffusion
-Proposition



Tryah Nightmare  _
MessageSujet: Re: Tryah Nightmare    Tryah Nightmare  EmptyMar 31 Jan 2012 - 21:25

JE VALIDE !
Remplis ton profil et attention, je surveille tes fautes et je veille à ce que tu ne te serves pas de l'Ether sur des PJ :)

Tryah Nightmare  Valida43

Bon rp parmi nous ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



Tryah Nightmare  _
MessageSujet: Re: Tryah Nightmare    Tryah Nightmare  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Tryah Nightmare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-