''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mei Lee Huang



________________

Mei Lee Huang
________________


Race : Vampire
Classe : Ninja de glace
Métier : Assassin
Croyances : Dieu du sang
Groupe : Solitaire

Messages : 53

Fiche de Personnage : Ma fiche


Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] EmptyJeu 12 Jan 2012 - 22:41

Les montagnes frappaient le sol de leur présence dans un souffle chaud venu du sud. Elle entourait une étendue d’eau, qui était bien plus grande qu’un lac et qui se jetait dans la mer… La mer, un endroit ou des milliers de pépite de sable volent et nage entre ses bras, et ses rejets… La mer qui laissa une odeur salée dans l’air, une odeur pourtant douce. La lune brillait que de son quart, et les nuages la masquaient par moment. Il n’y avait pas de vent, ni de danger de pluie. C’était comme si le ciel accordait sa clémence à l’horreur de cette nuit.

La nuit était entamée de quelques heures. Mei était là, dehors comme toujours. Seulement cette nuit était différente. mauvaise, horrible, finalement sans nom pour elle. Elle l’a vu… Lui qui lui ressemblait tant. Son sourire n’était plus sur son visage. Ses yeux avaient perdu toute vie… Il ne restait que son corps de sang, horrifié… Pourtant elle l’a senti contre elle. Les larmes avaient finalement coulés sur ses joues. Qui c’était ? C’était simplement son frère. Ca faisait si longtemps que leur regard ne s’était pas croisé… Elle ne voulait pas le perdre encore une fois. C’était pourtant qu’une illusion. Le combat faisait rage dans ce tout petit village. Certaines maison avaient simplement pris feu…Le sang se propageait partout, enivrant Mei…

Son frère couvert de sang, la regardait. Aucune expression ne marquait son visage. Ses yeux étaient si emplis de néant qu’elle eut un moment de peur… Elle prononça à peine son prénom qui lui prit la main.

« Eternel, je suis… Moi je ne suis plus… Cependant je ne peux te tuer ou même te haïr… Pardonne- moi d’exister… »

Une rafale de flèche tomba sur elle. Elle s’en prit une dans le bras et tomba au sol. Quand elle finit par ce relevé, il n’était plus là… Elle l’avait simplement perdu, encore… Elle était triste, comme si elle était éteinte, et ne comprenait pas ses mots. Elle décida de quitter cette ville, enfin ce village sans toucher un corps qui était au sol… Cependant vu qu’elle côtoyais des combats, des corps, et des amas de chair… Elle fut recouverte de sang, se protégeant par moment des autres qu’ils voulaient la tuer. Elle avançait dans la nature, pieds nues, le regard agar, perdu… Limite absent. Si Shiro n’est plus son frère qui était il ? Ses larmes avaient séchés sur ses joues, laissant des marques noires…

Sa robe avait brulé sur les cotés, malgré qu’elle était déjà courte, arrivant jusqu’aux genoux.. Elle était devenue rouge, et noir par le combat dont elle fut témoin… Ses cheveux parsemaient son visage par quelques mèches… Elle n’avait pas de cape. Elle n’avait qu’une lanière sous sa robe, cuisse droite, avec quelques scalpels enfin dans ce genre là. Mei marcha pendant longtemps arrivant dans une baie… Une magnifique baie. Sur son chemin elle laissa l’empreinte ensanglanté de ses pieds. Elle ignorait le monde qui vivait autour d’elle. Seul le visage de son frère qui résidait dans son esprit comme un nouveau cauchemar naissant en elle. Ses bras se balançaient doucement.

Mei s’approchait calmement de l’eau, mettant ses pieds nus dans l’eau froide… Fixant le ciel. Elle soufflait de tristesse… Elle voulait tellement comprendre qu’elle se laissa tomber à genoux, baissant la tête. Elle voulait crier, évacuer tout ce qu’elle ressentait dans son cœur… Elle voulait revenir dans le passé, et tout changeait, tout effacer… Et si elle mourrait, elle ne souffrirait plus, enfin c’est ce qu’elle pensait. Elle s’en voulait de l’avoir perdu et qu’il sombre comme ça. Elle se demandait ce qu’il se passait…

Elle tapa violemment dans le sol, à travers l’eau et se blessa au passage.

« Reviens… » Cria –t- elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tridd Erogdish

L'orc élevé parmi les hommes

________________

Tridd Erogdish
________________


Race : Demi-Orc
Classe : Archer
Métier : Apprenti menuisier
Croyances : Aucunes
Groupe : Rebelle

Âge : Une vingtaine d'années

Messages : 69

Fiche de Personnage : Ma Fiche


Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Re: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] EmptyLun 16 Jan 2012 - 18:33

Il faisait nuit depuis quelques heures déjà. Tridd ne savait pas ce qu'il faisait ici. Il n'était jamais venu ici. Il n'y avait pas grand chose à voir qui plus est. La côte s'étendait sur plusieurs centaines de kilomètres voire même plus. Personne ne s'était amusé à la parcourir sur toute sa longueur et Tridd comprenait cela. Le paysage n'était pas si extraordinaire que ça, sauf pour ceux qui pouvaient voir de la beauté dans ce genre de chaos. Il y a avait alternance entre des falaises, des criques et de longues plages, mais Tridd n'aimait pas particulièrement ce genre d'endroit. Il préférait largement les forêts, les grands espaces verts et les paysages plus … champêtres. Même les grandes villes lui paraissaient plus agréables que les bords de mer. En fait, il ne l'avait jamais dit à personne, mais Tridd ne savait pas nager. Il avait été élevé en plein milieu des terres où il était rare de tomber sur un coin d'eau, il n'en avait donc pas ressenti le besoin et ses parents ne lui avaient pas appris. Cela rendait sa balade sur la côte encore plus illogique et dénuée de sens. Mais il était là, sans doute parce que sa curiosité l'y avait amené. Peu en confiance au vu de cette immense étendue d'eau et l'obscurité ambiante n'améliorant pas ce sentiment, il décida de s'en éloigner un peu et de retourner à l'intérieur des terres, là où il connaissait bien mieux le terrain. Au moins, il n'avait pas cette peur permanente lorsqu'il était en forêt, même si son père lui avait enseigné d'être toujours prudent, qu'on ne savait jamais ce qui allait arriver. Une bête sauvage, une flore agressive ou un accident était si vite arrivé, quelque soit l'environnement. Mais au moins, il savait comment se défendre lorsqu'il était en territoire connu.

Et puis soudain, Tridd sentit une odeur de brûlé dans l'air. Quelque chose, quelque part, pas loin d'ici était en feu. Au point où il en était, Tridd décida d'aller voir. Il y aurait peut être des blessés à secourir ou de l'aide à apporter. L'incendie ne fut pas dur à repérer dans la nuit. Il brillait de mille feux et attirait vraiment l'attention de Tridd. Ce genre de village était monnaie courante par ici, mais qu'il soit en feu, c'était quelque chose d'inhabituel. Tridd s'approcha mais prudemment. Il ne savait pas ce qu'il s'était passé et s'il y avait encore du danger. Si ça se trouve, une bande de mercenaires avait mis le village à feu, y cherchait quelqu'un ou quelque chose, et s'y trouvait encore. Ou alors, des bandits avaient attaqué le village pour s'approvisionner en vivres et avait rencontré de la résistance de la part des villageois. Tout était envisageable et Tridd s'attendait au pire. Il sortit son arc au cas où, lorsqu'il arriva en vue des abords du village. Il put enfin observer la scène qui s'y déroulait. Tout n'était que désolation. Ça et là, des maisons étaient rongées par les flammes. Des gens essayaient de s'enfuir, d'autres criaient et surtout, il y avait des cadavres à terre, en plein milieu des rues. Tridd avait beau regarder partout, il ne voyait pas les agresseurs, enfin, personne à l'air suspect. Ils avaient l'air d'être reparti, qui qu'ils soient. Ou alors, ils étaient à l'autre bout du village. Quoiqu'il en soit, Tridd ne voyait aucun vivant. Toutes les personnes qu'il croisait étaient bien mortes ou s'enfuyaient se mettre à l'abri. Il ne croisa aucuns hommes armés, que des civils, jusqu'à ce qu'il arrive sur la grande place. Là, il vit des archers lancer une volée de flèche sur une jeune femme. Horrifié, Tridd leva une bourrasque de vent qui dévia les flèches. Une seule atteignit la femme qui se retrouva à terre. Tridd regarda les archers de plus près. Il pensa que ce devait sans doute être les agresseurs. Tridd ne comprenait pas pourquoi ils portaient les armures de la garde mais il se dit qu'elles devaient sûrement avoir été volées pour mieux s'infiltrer et attaquer par surprise de nuit. De toute façon, ils avaient attaqué une innocente et ça, c'était des faits concrets. Il ne pouvait laisser passer ça. Il se devait de la protéger. Elle se releva et s'enfuit en courant. Tridd la protégea du mieux qu'il put à distance mais les quelques hommes qui parvinrent néanmoins à approcher la jeune femme ne firent pas long feu. Elle savait apparemment se défendre. Tridd était intrigué et décida de la suivre en dehors du village.

Elle marcha longtemps à travers la nature et Tridd la suivit tout ce temps. Il ne la distinguait pas encore. Il faisait trop noir et il ne voulait de toute façon pas l'approcher de trop près. Elle devait encore être paniquée après l'épisode du village et Tridd ne voulait pas se prendre un coup malheureux. Il fallait attendre qu'elle se calme, qu'elle soit prête à parler. Il ne l'aborderait pas maintenant, alors qu'elle marchait, apparemment sans but. Malheureusement, Tridd sentait qu'il se dirigeait de nouveau vers la côte. Tridd ne s'y sentait pas à l'aise mais sa curiosité naturelle le poussait à continuer. Et effectivement, au bout d'un moment, ils arrivèrent en vue de le mer. Tridd resta caché et l'observa à distance. Elle s'approcha calmement de l'eau, trempant ses pieds. Tridd pouvait presque ressentir la sérénité du lieu en ce moment. Soudain, elle tomba à genou, baissa la tête et cria un mot, un seul, que même Tridd put entendre à l'autre bout de la plage. Reviens … Tridd ignorait à qui s'adressait ce message, elle était seule et ne semblait pas encore avoir remarqué la présence de l'orc. Tridd décida qu'il était temps de s'approcher d'elle et d'aller lui parler. Elle semblait plus calme que tout à l'heure déjà. Il s'avança donc. Une fois à distance respectable, ni trop proche, ni trop éloigné, il toussa un coup pour signaler sa présence.

« Est-ce que tout va bien pour vous ? Vous n'êtes pas blessée ? Vous venez du village, c'est ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mei Lee Huang



________________

Mei Lee Huang
________________


Race : Vampire
Classe : Ninja de glace
Métier : Assassin
Croyances : Dieu du sang
Groupe : Solitaire

Messages : 53

Fiche de Personnage : Ma fiche


Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Re: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] EmptyMar 17 Jan 2012 - 18:56

Mei était dans l’eau, fixant les ondulations lentes qui se fracassait contre elle. Sa main lui faisait mal. Un caillou tranchant lui à déchirer le coté de la main, du poignet à la naissance du petit doigt. Le sang se mélangeait à l’eau. Le sel lui piquait la chair… Pourtant aucun son ne sortit de sa bouche. Elle tut simplement. Les larmes avaient marqué ses joues, alors que le sang l’avait sali ainsi que des résidus noirs. Ses cheveux pendaient dans l’eau, et elle sentait perturbée de tout. Elle ne savait pas quoi penser, ni quoi faire. Voir Shiro, comme ça… Elle l’avait marqué, et le sourire de son enfance, que son frère lui offrait, avait été effacé en une nuit. Beaucoup de question traversaient son esprit, et toutes rencontrèrent un mur. Elle remit ses cheveux en arrière, et sentit une douleur la prendre à l’épaule… Elle avait toujours la flèche dans l’épaule, et cela ne l’avait pas dérangé, jusqu'à maintenant….

Elle resta à genoux, et enleva violement la flèche de l’épaule en se pinçant la lèvre. Aucun cri ne sortit de sa bouche mais une grimace de douleur se dessina sur son visage, le gravant… Une larme avait coulé suite à cela… Elle laissa tomber la flèche dans l’eau, et maintenant le sang coulait le long de son épaule, salissant plus sa robe… Elle fixa son reflet dans l’eau quand elle entendit une voix perçait la nuit derrière elle… Comment un ninja tel qu’elle avait pu laisser passer cela. Elle ne l’avait pas remarqué… Etait – elle trop perturbée pour voir cela…. Elle ne se retourna pas, mais l’écouta. Il lui posa plusieurs questions… Elle souffla. Elle pensait trop à son frère et cela aurait pu lui couter la vie… cependant, c’est normal dans un sens … Son frère est la seule personne qui compte énormément pour elle… Celle en qui elle avait confiance. C’était la seule. Le voir ainsi la troubla énormément… Va- t- il abandonner Mei comme tous ceux avant lui ? Elle avait peur de cela, peur d’être trahis par son frère jumeau.

Elle fixa ses mains, et ensuite la lune… Elle ne comprenait pas. Valait – elle mieux qu’elle meurt ? Pour ne jamais être trahis ni même abandonner… Elle hésitait… Elle se demandait vu son état, et son manque de sang, si elle devait parler ou pas… Elle finit par baisser la tête, et se lava le visage, l’ignorant pendant quelques minutes. Elle se sentait sale mais comme sang ne stoppait pas de couler, se laver ne servirait à rien, donc elle fit que le visage. Elle mouilla ses cheveux en même temps, enfin les mèches qui entouraient le visage. Mei finit par ce relevé. Elle essora un peu sa robe, et se retourna. Elle voulait voir la nuit noire, qui osait lui poser ses questions, et la déranger sans ses pensées… L’homme était un peu loin, mais sa silhouette se dessinait quand même et se montrait à elle. Par curiosité, elle commença à marcher vers lui, sortant de l’eau. Ses pieds nus frôlèrent le sol doucement. Elle avait une marche calme et sereine pourtant son visage était marqué par la douleur et la tristesse… Elle n’était pas du tout menaçante.

Elle s’arrêta à quelques pas de lui, et le voyait bien dans la nuit. Il a une teinte verte qu’il lui recouvrait la peau. Elle ne nota même pas l’odeur, s’en moquant totalement. Après tout, elle sentait la mort et le sang alors pourquoi critiquer l’odeur de l’autre… Elle penchant la tête sur le coté… Se demandant toujours comment elle a fait pour ne pas le voir, ou même sentir qu’il était là…. Par sa présence… Elle avait décidée de lui répondre…

« Tes réponses sont non pas vraiment… Oui je suis blessée, faut être aveugle pour ne pas le voir… Et oui je viens du village en feu si c’est de celui là que tu parles… »

Son visage prit une expression calme et pourtant ses pupilles reflétaient la tristesse. Elle ne savait pas quoi faire de lui. Elle pouvait le tuer, mais elle n’en avait pas la prétention… Elle pouvait s’en nourrir mais même si elle avait perdu du sang, elle ne s’attarderait pas à cet acte pour le moment… Et finalement, elle lui posa elle aussi des questions. Elle avait bien le droit, alors pourquoi ne pas le faire ?

« En quoi cela peut bien t’intéresser ? Pourquoi toutes ces questions ? M’as-tu suivie ? »

La dernière lui ai venu juste en comparaison de sa présence et de sa question. Pourquoi poser une telle question
, si cette n’y était pas ? Ce n’était pas logique pour Mei alors elle supposa qu’il était…

« Que me veux tu ? »

Elle finit de parler par cette question. Suivant sa réponse, elle pouvait bien le tuer finalement… Ou le laisser partir ! Elle attendait donc les réponses, et partirait surement après, enfin elle verra bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tridd Erogdish

L'orc élevé parmi les hommes

________________

Tridd Erogdish
________________


Race : Demi-Orc
Classe : Archer
Métier : Apprenti menuisier
Croyances : Aucunes
Groupe : Rebelle

Âge : Une vingtaine d'années

Messages : 69

Fiche de Personnage : Ma Fiche


Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Re: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] EmptyMer 18 Jan 2012 - 15:58

La jeune femme ne l'avait pas vu immédiatement, même alors qu'il s'était mis à découvert en avançant sur la plage. En réalité, ce que Tridd n'avait pas vu, c'est qu'elle était occupée et qu'il l'avait dérangée, occupée à s'enlever une flèche de son épaule, la flèche que Tridd n'avait pas pu dévier à temps et qu'il l'avait mise à terre dans le village. Elle l'avait fait violemment, sans broncher néanmoins. La douleur devait être terrible mais elle la contenait très bien. Mais Tridd ne vit pas tout ça, il faisait beaucoup trop noir et elle était trop loin de lui, la pâle lueur de la lune ne suffisait pas à éclairer tout ça. Il ne la vit que regarder dans l'eau, sans se douter le moins du monde qu'une larme coulait sur sa joue et que du sang salissait sa robe, encore. Lorsqu'il posa ses questions, elle ne réagit à peine. Elle resta calmement dans l'eau. Elle fixa sa main, le ciel, la lune. Elle souffla. Tridd ne savait pas ce qu'il se passait dans sa tête, mais ça avait l'air de la perturber à un très haut point. Cela devait être rapport à ce qu'elle avait vu au village. Rien n'était plus traumatisant que l'attaque de son village et la mort de tous ceux qu'on connaissait. Tridd avait vécu quelque chose de ce genre. Ses parents étaient morts devant ses yeux. Rien que d'y penser, Tridd en avait encore les larmes aux yeux. Ses parents n'avaient pas mérité cette mort. Il se reprit bien vite en se rappelant qu'il attendait la réaction de la jeune femme, toujours dans l'eau. Justement, celle-ci se rinça le visage ou semblait le faire, Tridd ne voyait pas très bien, et elle se retourna enfin. Tridd put enfin la voir de face, même s'il ne distinguait rien du tout encore. Elle s'approcha lentement, sortant enfin de l'eau. Sa démarche était aérienne, légère, gracieuse, ses pieds touchaient à peine le sol. Tridd ne bougea pas, il l'attendit de pied ferme sur la plage. Il ne voulait absolument pas s'approcher plus de l'eau, de cette grande étendue liquide. Il en avait trop peur. Finalement, elle arriva assez proche pour qu'il puisse la voir distinctement. Son visage qu'elle venait de rincer était encore mouillé, des mèches de cheveux humides étaient collées à son visage. Ses vêtements par contre, bien qu'encore trempée après cette escapade dans l'eau, était sale et tâchée. Des tâches de brûlé et de sang, sans doute héritées de la bataille qui eut lieu dans le village.

La femme répondit enfin, et ses réponses ne furent pas une surprise pour Tridd. Il se demandait également pourquoi il les avait posées. Il l'avait vu se faire blesser, il l'avait vu quitter le village. Il savait donc que la réponse à ses questions était positives. Mais il ne voulait pas avoir l'air de l'avoir suivi depuis le village, il voulait faire croire qu'il venait d'arriver et qu'il avait vu une jeune femme, au bord de l'eau, en plein milieu de la nuit. Après tout, rien que ce fait était inquiétant en soi. Les gens normaux ne se précipitaient pas vers la côte après avoir vécu une attaque, ils paniquaient, se réfugiaient chez eux ou fuyaient. Cette femme avait un comportement étrange mais Tridd mettait ça sur le choc et voulait s'assurer que tout allait bien. Alors qu'elle répondait aux questions et qu'elle en posait également sur la présence de Tridd ici, il put observer ses yeux et ses réactions. La tristesse se lisait dans ses yeux, même si son attitude et ses paroles étaient calmes. Et malheureusement, même s'il avait fait semblant de ne pas l'avoir suivi, la jeune femme avait des soupçons envers lui. Quelle erreur de parler du village en feu alors qu'il était maintenant à une bonne distance d'ici … Sans doute cela qui l'avait trahi. Ou peut être sa nature suspicieuse. Il ne savait pas et de toute façon, ça n'importait peu. Il devait à présent trouver une bonne explication à sa présence ici et aussi une bonne raison de son intérêt pour elle.

« Je ne voulais que vous aider, c'est tout. Je n'avais aucunement l'intention de vous déranger ou de vous importuner. Je trouvais ça bizarre de voir une femme se promener, seule, et surtout ici, en pleine nuit. Ça m'inquiétait un peu et je suis venu voir si vous n'aviez pas besoin d'aide. En plus, vu vos vêtements brûlés et les tâches de sang, vous avez du être au centre de la bataille à un moment. Et non, je ne vous suivais pas, j'ai aperçu un feu au loin, je m'en suis éloigné et je viens juste d'arriver ici et là, je tombe sur vous. Alors je me pose des questions à votre sujet et concernant votre état de santé. »

Alors qu'il essayait de lui répondre du mieux qu'il pouvait sans lui révéler qu'il la suivait depuis le village, il remarqua que du sang continuait de couler le long de son bras. La flèche qui l'avait atteinte l'avait apparemment bien touché et la blessure avait l'air grave. Si ça continuait ainsi, la jeune femme allait finir par se sentir mal. Il fallait qu'il l'aide, qu'il soigne cette blessure, magiquement ou juste en pansant la plaie et en appliquant une compresse dessus. Il allait bien pouvoir trouver de quoi en faire une de fortune ici, avant de l'amener devant un vrai médecin. Mais il devait d'abord la convaincre de se laisser aider.

« Vous avez l'air blessée, à votre épaule. Permettez moi d'y jeter un coup d’œil, c'est peut être sérieux ! »

Ce faisant, Tridd s'avança légèrement vers Mei, essayant de paraître calme et avenant. Il ne voulait que l'aider, rien de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mei Lee Huang



________________

Mei Lee Huang
________________


Race : Vampire
Classe : Ninja de glace
Métier : Assassin
Croyances : Dieu du sang
Groupe : Solitaire

Messages : 53

Fiche de Personnage : Ma fiche


Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Re: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] EmptyJeu 19 Jan 2012 - 22:11

Aider… Comment de fois ce mot avait été dit par l’Homme en face d’elle ? Mei le fixa en fronçant légèrement les sourcils… Son discours la laissa perplexe… Et ce n’était pas le moment de la rendre ainsi… Elle ne s’était toujours pas remise de sa rencontre avec sa seule famille… Et lui, avec sa main tendue… Voila ces mots faisaient office de main tendu envers elle… Elle prenait cela un peu mal. C’était elle le prédateur, et non la pauvre victime qui était incapable de se débrouiller toute seule…. Mei recula d’un pas quand il s’avança vers elle… De plus, il mentait… Comment pouvait il dire que le village avait attaqué….Sans y être au moment de l’attaque ou même après ? Les villages sont faits de maisons en bois, qui prennent facilement feu, en se transmettant le feu quand une brûle… Donc un être ignorant des raisons ne peut pas savoir que des hommes ont attaqué ce village non ? … Bon, il pouvait supposer comme elle supposait… Mais elle préférait le traiter de menteur… Elle ne réfléchissait pas trop, trop perturbée… C’est son instinct qui avait priorité sur son esprit. Et cet instinct lui disait qu’il mentait…

« Je hais les menteurs… » Souffla – t –elle…

Son aide, elle n’en voulait pas… Mais elle avait vu trop de sang, perdu trop de sang… Son corps marchait au ralenti… Sois, elle se soigne, sois elle vide l’homme de son sang… Le choix sera le plus simple, tuer l’homme et s’en nourrir… Enfin, s’en nourrir et le tuer par la même occasion… Elle ferma les yeux pour enlever cette idée de la tête… Puis fixa sa main qui saignait aussi …

« Mon épaule… Même soigner, cela ne servirait à rien… »

Ensuite avec ses deux doigts. Elle toucha la blessure, enfonçant l’index dedans…La flèche lui avait traversé l’épaule… Elle fit une grimace de douleur qui déforma son visage encore une fois… Et quand la constatation fut faite, elle souffla un « merde »… Elle était bien amochée et c’était de plus en plus grave… Rien de bon… Cependant, elle ne voulait pas le tuer pour le moment… Elle devait arrêter ce sang.

« Ton aide ne m’est d’aucune utilité. »

Elle déchira le bas de sa robe dans un coup sec. On voyait plus ses cuisses qu’avant mais toujours pas ses armes. Elle restait donc toujours autant inoffensive que possible. Avec l’aide de sa bouche et de sa main blessée, elle banda son épaule du mieux qu’elle put, et fit un nœud… La couleur sale et blanc du tissu devint vite rouge sang… Cela ne servait qu’à retarder la perte de sang, bref instant. Et en faisant cela, elle avait eu mal… Elle souffrait ca se sentait dans ses yeux mais elle tenta du mieux qu’elle pouvait de garder un visage neutre, ce qui fut dur…

« Tu vois… Au faite, tu n’as pas besoin de voir… C’est grave vu que ca m’a traversé l’épaule… »

Elle se rapprocha rapidement de lui, d’un coup, se collant contre… Et de sa main ensanglantée, elle repeignit le visage, étalant son sur les joues et le nez de celui-ci.

« Très charmant comme cela ! »

Elle entoura ses bras autour de son cou. Ses lèvres étaient tellement proches de ceux de l’homme qu’elle pouvait facilement l’embrasser, mais ne fit rien en ce sens. Elle le narguait juste. Et si cela lui faisait peur, alors il était libre de fuir.
Un sourire se dessina sur ses lèvres. Un sourire entre la douleur et le sadisme mais qui cachait une douceur quand même. On va dire que c’était un sourire complexe. Manigancerait – elle quelques choses ? Non, juste que…. Enfin Mei agit par moment, assez bizarrement, et ce n’est pas aujourd’hui que cela changeras ! Son épaule lui faisait mal ainsi que sa main en permanence mais elle s’en servait comme tout allait bien. Etait – elle maso ? Non. Elle avait juste l’habitude, ayant été torturé pendant cent ans… Ca laisse des traces même si le corps n’a plus rien de visible…

« Alors monsieur l’inconnu, tu vois que ton aide est inutile, et tu peux maintenant t’en aller comme tu es venu…. »

Elle soufflait ces mots contre les lèvres de l’homme, sans bouger, effaçant son sourire, son complexe sourire. Elle resta là, a le fixer, gardant ses bras autour de son cou, laissant le sang séché sur son visage. Elle laissa son regard nager dans celui de l’inconnu… Comme si ses pupilles se noyaient dans les siennes, comme si un bref instant, il ne faisait qu’un. Son regard était triste, souffrant, mais doux, trop même… Le tuer, non elle ne voulait pas…. Alors, elle jouerait avec lui, enfin du moins le narguerais. Et il était libre de partir, libre de s’en fuir. De toute façon, c’est ce qu’elle voulait… Simplement être seule pour penser librement… Et surtout se laver… Et si il ne partait pas, elle se lavera devant lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tridd Erogdish

L'orc élevé parmi les hommes

________________

Tridd Erogdish
________________


Race : Demi-Orc
Classe : Archer
Métier : Apprenti menuisier
Croyances : Aucunes
Groupe : Rebelle

Âge : Une vingtaine d'années

Messages : 69

Fiche de Personnage : Ma Fiche


Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Re: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] EmptySam 21 Jan 2012 - 11:43

La souffrance … S'il fallait résumer tout ce qu'il voyait en ce moment, ce serait celui-là, souffrance. Malgré ses tentatives pour la cacher et la contenir, Tridd voyait bien que la jeune femme souffrait énormément. Dans son regard et dans ses gestes, même si elle le démentait fermement, sa blessure lui faisait mal. Et ce n'est pas ses paroles qui le rassurait. Elle prenait tout à la légère, comme si ce n'était pas grave, et surtout comme si elle n'avait pas besoin d'aide. Mais, selon l'avis de Tridd, c'était totalement faux. Même s'il mentait sur les raisons de sa présence ici, ce que d'ailleurs, la femme avait apparemment remarqué si on considérait que le terme menteur lui était adressé, il n'en restait pas moins désireux d'aider. Son caractère altruiste lui interdisait de la laisser seule et blessée comme ça. Elle repoussa néanmoins son aide, prétextant qu'il ne lui serait d'aucune utilité et qu'elle pourrait le faire seul. Tridd la laissa faire, tout d'abord, amusé de voir ce qu'elle allait faire. Mais il fut beaucoup moins amusé lorsqu'il vit enfin la gravité de la blessure. La flèche qu'il n'avait pas pu dévier plus tôt dans le village avait fait de gros dégâts, traversant l'épaule même. Elle enfonça son index dans la blessure et Tridd constata à quel point elle était profonde. Cette blessure, Tridd n'était même pas sur de pouvoir la soigner correctement magiquement, elle était bien trop grave. Tridd fut même étonné de voir que la femme était encore debout après une telle chose. Elle devait avoir perdu beaucoup de sang et devrait être faible mais pourtant, elle se tenait là, devant lui, comme si rien ne s'était passé. Cette femme intriguait vraiment Tridd. Il voulait en savoir plus sur elle, et sur comment elle pouvait résister à ça. Ce n'était pas humain selon Tridd.

Elle déchira un pan de sa robe d'un coup et s'en servit pour bander son épaule. Action bien dérisoire vu la gravité de la blessure. Le linge, à peu près blanc à l'origine vira assez rapidement au rouge écarlate. Elle saignait encore, et beaucoup si on considérait la vitesse à laquelle le tissu s'imprégna de sang. Et puis, il y avait encore cette souffrance en elle, contenue mais pourtant visible au travers de ses yeux. Rien au monde ne pouvait empêcher ce genre d'expression et malgré la nuit noire et le fait qu'étant orc, Tridd avait du mal à ressentir les même choses que les humains, il pouvait voir ça. Elle-même commençait à admettre la gravité de sa blessure, les gestes simples devenaient un calvaire pour elle. Et puis, elle se rapprocha de Tridd, rapidement, brusquement. Il n'eut pas le temps de la voir se déplacer qu'elle était déjà collée à lui. Elle passa sa main sur les joues et le nez de Tridd. Il ne comprit que quelques secondes plus tard que la main avec laquelle elle l'avait touché était couverte de sang et qu'elle avait en fait dessiné sur son visage, comme de la peinture pour visage pour les enfants lors des foires. Tridd trouvait ça répugnant mais la jeune femme avait l'air de trouver ça joli, lui faisant même un compliment là dessus. Tridd commençait à se poser des questions sur elle, sur sa santé mentale même. Peut être que la quantité de sang perdue la faisait délirer. Il fallait qu'il fasse quelque chose mais pour l'instant, il était encore trop intimidé par sa proximité et par ses actions. Ce malaise se renforça lorsqu'elle passa ses bras autour du cou de Tridd. Il ne savait plus où se mettre et l'effroyable manque de distance entre eux le pétrifiait totalement. Leurs visages n'étaient séparés que de quelques centimètres, et Tridd pouvait sentir le souffle de la jeune femme sur son visage. Il se dégageait d'elle un sentiment d'étrangeté permanente mais néanmoins, une pointe de sensualité, une innocence dans ces jeux qui la rendait tout à fait attrayante. Mais Tridd n'en avait que faire de tout ça pour l'instant. Il n'avait jamais vraiment aimé, et ça n'allait pas changer maintenant, pas avec une humaine, pas une inconnue rencontrée sur une plage à l'instant.

Elle repoussa une nouvelle fois son aide, le nommant également 'monsieur l'inconnu' et l'invitant à s'en aller même. Tridd ne pouvait pas la laisser seul après ce qu'il avait vu. Il reprit enfin ses esprit, du moins, assez pour pouvoir réfléchir à la suite des événements. Il avait envie de la soigner, de faire ce qu'il pouvait pour l'aider mais elle ne se laisserait pas faire. Elle avait rejeté ses tentatives d'aide à plusieurs reprises et n'avait pas l'air de vouloir coopérer. Il devait d'abord s'attirer ses bonnes faveurs, gagner sa confiance puis ensuite, peut être, réessayer de la soigner. Il devait se dépêcher en tout cas, son état empirerait rapidement si personne ne faisait rien. Il ne devait pas faire le moindre faux-pas. Il ne fit pas le moindre mouvement, il se contenta de lui parler, toujours avec sa tête à quelques centimètres de la sienne. Tridd sourit.

« À quoi jouons nous là ? Ne sommes nous pas trop vieux pour jouer aux peintures sur le visage ? Et, je vous en prie, appelez moi Tridd, monsieur l'inconnu, ça fait trop formel, et trop … impersonnel. Ne pourrions-nous pas devenir amis, même l'espace d'un instant ? Vous avez bien un nom vous aussi, non ? »

Maigre approche, Tridd le savait, il n'avait jamais été doué pour les contacts humains. C'était un solitaire dans l'âme, toute sa vie, il n'avait fréquenté personne ou, en tout cas, aucune relation très régulière. Il avait beaucoup de mal à les construire, ces relations. Le fait qu'il soit un orc au milieu des humais n'aidait pas beaucoup. Il ne rencontrait presque jamais de gens de son espèce, malgré ses recherches intensives. Il n'avait pas eu beaucoup de chance, ou alors, il n'avait pas cherché aux bons endroits. Du coup, il se sentait comme un étranger, comme un intrus, toujours mal vu et rejeté. Cela ne le gênait pas plus que ça, la solitude lui allait bien, il n'avait pas besoin d'ami pour vivre et survivre. Mais là, il se rendait compte que son manque d'expérience dans les relations le gênait. Il avait besoin de se rapprocher d'elle s'il voulait la soigner.

Il fit quelque chose qu'il n'aurait jamais fait en temps normal mais là, le temps jouait contre lui. Il posa ses mains sur les hanches de la femme, la rapprochant encore plus de lui, posa son front contre le sien, plongeant son regard dans celui de la femme. Cela aurait eut son petit effet si Tridd avait été bel homme mais il n'était qu'un orc, vert et aux dents pointues, ce qu'il venait de faire ne ressemblait pas à grand chose. Tridd se demandait d'ailleurs combien de temps l'innocence et l'humeur joueuse de la femme allaient l'empêcher de se dégager et de le fuir. Pas longtemps pensait Tridd. Le contact d'un orc n'était pas réputé pour être agréable pour les humains.

« Et si vous me laissiez jeter un coup d’œil à cette blessure ? Je pourrai peut être soigner cela mieux que ça. Je doute que mettre un bout de tissu dessus ne la guérisse correctement. Il ne faut pas avoir peur de moi, malgré mes apparences, je ne veux que vous aider, pas vous faire du mal. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mei Lee Huang



________________

Mei Lee Huang
________________


Race : Vampire
Classe : Ninja de glace
Métier : Assassin
Croyances : Dieu du sang
Groupe : Solitaire

Messages : 53

Fiche de Personnage : Ma fiche


Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Re: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] EmptyDim 22 Jan 2012 - 18:30

La douleur, qu’est ce ? Une sensation horrible qui parcoure le corps ou l’esprit comme si pour elle s’était un jeu… Le moyen pour l’éradiquer, c’est les soins, par tous les moyens si la personne du moins, le veut. Ce qui n’est pas vraiment le cas de Mei, en cette nuit. Elle souffrait plus qu’il ne fallait, mais elle resta sans bouger, fixer l’homme. Voila qu’il la traite d’enfant, limite, et qu’il finit par se présenter. Donc il se nommait Tridd… Elle souffla entre ses lèvres plusieurs fois, le prénom pour le retenir… Comme pour ne pas l’oublier… Elle pencha un peu la tête, et un sourire marqua sa bouche alors que dans ses yeux la souffrance dansait, lançant des couteaux de douleur dans sa peau… Oui elle perdait beaucoup de sang, il fallait que cela s’arrête…

« Il n’est jamais trop tard pour jouer à peindre les gens de la mort… Non ? Et puis, me traitait d’enfant, n’est pas une bonne idée… »

Elle frotta son nez contre le sien, par envie. Il voulait savoir son prénom. Pourquoi ? Pour mieux connaitre le nom de son assassin ? Qui sait, mais Mei avait la faim qui débutait en elle, ce n’était que les prémices… Cependant on connait tous, la fin. Donc, il fallait la soigner, mais notre vampire est un peu têtu.

« Je me nomme Mei, si cela que tu veux savoir. » souffle –t- elle difficilement « Ami ? Alors que tu risques de mourir ce soir ? »

C’est un fait, le sang va attirer des créatures carnivores à force… Et elle va y passer et lui aussi, enfin Mei sait éviter de mourir comme ça mais est ce que Tridd le peut ? Son bras lui tirait, et criait qu’il ne pouvait plus tenir ainsi, qu’il allait lâcher. Elle se pinça la lèvre sous la déchirure violente de la douleur dans son bras comme une crampe… Elle se crispa un peu contre elle. Elle n’allait pas tarder à lâcher. C’est alors qu’il se rapprocha plus d’elle, et posa son front contre le sien. Elle le regarda un peu surprise du geste. Pour un orc, il avait du cran car il pouvait se prendre un coup… Enfin si elle n’était pas tolérante. Mei se moque de comment sont les gens, et donc il faut bien lui faire mal pour qu’elle tue, sauf sous contrat bien sur ! Enfin tue… Euh en veuille ? Ca revient un peu au même pour Mei.

Tridd parla, expliqua qu’il faut qu’elle soigne, et qu’il veut l’aider… Combien avait il dit « aide » encore ? Bien trop… Mais à ce stade, il fallait qu’elle boive aussi un peu de sang. Elle ferma les yeux, sentant le cœur de Tridd battre, résonner entre ses crocs, la circulation du sang se faisait mélodieuse, mais elle devait tenir… Et elle fera tout pour tenir. Elle le regarda à nouveau fixant ses yeux… Se laissant emporter par les pupilles de l’homme pour ne pas penser à ce que son corps regorge en lui, de bien précieux pour elle. Son épaule brûlait de douleur, s’embraser littéralement, et Mei plus, elle restait ainsi plus ses jambes allait craquer…

« Voir ma blessure ? …. Elle est grave c’est tout… »

Sur ses mots, elle posa ses lèvres contre ceux de Tridd dans un baiser chaste, un petit et éphémère baiser. Puis elle recula, son bras atteint à l’épaule tomba mollement contre son corps. Elle étouffa un cri de douleur dans sa gorge, en tenant là ou est sa blessure. Ses jambes tremblaient, et finirent par lâcher. Mei tomba violement à genoux… Elle souffla avec mal, car la douleur l’étranglé presque… Elle n’aura pas d’autre choix, que se nourrir à long terme. Elle baissa la tête, fixant le sol avec dangerosité. Sa main agrippait son bras, le rapprochant de son corps. Ses cheveux cachèrent son visage, et pendaient touchant le sol par leur longueur. Elle sentait un peu mal, avait envie de mordre, mais s’en empêcha… Elle ne pensait plus correctement.

« Pars… Tu risquerais ta peau à rester me fixant de la sorte… Oui je dois me faire soigner, mais tu y perdrais surement la vie, par ma faute…. »

Elle parlait avec du mal, tentant d’étouffer une douleur trop envahissante. Elle laissa ses fesses se poser sur le sable, restant genoux plier… Elle garda sa tête bien baissée pour ne pas le voir, ne lâchant pas son bras.

« Part, je survivrais ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tridd Erogdish

L'orc élevé parmi les hommes

________________

Tridd Erogdish
________________


Race : Demi-Orc
Classe : Archer
Métier : Apprenti menuisier
Croyances : Aucunes
Groupe : Rebelle

Âge : Une vingtaine d'années

Messages : 69

Fiche de Personnage : Ma Fiche


Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Re: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] EmptyMar 24 Jan 2012 - 19:57

Tridd avait peut être fait une erreur dans les paroles qu'il avait choisies. Il n'était vraiment pas doué mais le pire, c'est de s'en rendre compte qu'après, toujours trop tard pour rectifier le tir. Et encore une fois, les erreurs ne lui apparurent évidentes qu'après. Dans ses termes, il traitait plus ou moins la jeune femme de gamine, chose qu'il ne pensait évidemment pas. Il n'oserait pas juger celle-ci sans la connaître avant et son comportement actuel s'expliquait par sa blessure selon lui. Mais de toute façon, il était trop tard pour changer cela et la jeune femme l'avait remarqué et lui avait fait remarquer qu'elle n'appréciait pas. Elle avait également consenti à lui donner un prénom ; Mei. Drôle de prénom, Tridd ne l'avait jamais entendu avant mais cela s'expliquait sûrement par le fait qu'il n'avait pas rencontré grand monde et aussi parce que les noms étaient tous très différents les uns des autres entre les races. En tout cas, cela montrait une certaine forme de coopération de sa part. Si elle voulait bien lui dire comment elle s'appelait, elle voudrait peut être bien le laisser la soigner. Mais apparemment non. Elle refusait d'être son ami, le menaçant même d'une mort dès ce soir, elle refusait toujours son aide, elle refusait même de lui laisser voire la blessure. Mais, en plus de ces paroles qui n'étaient pas très bien adaptées et mal choisies, ses gestes aussi ne convenaient pas. Mei ne s'écarta pas de lui, bien au contraire, et cela, Tridd ne l'avait pas du tout prévu. Même avec une blessure comme ça qui pouvait la rendre imprévisible, Tridd ne pensait pas qu'elle ne refuserait pas son contact et pire, qu'elle l'accentuerait encore. Elle frotta son nez contre le sien, juste avant de lui dire son nom. Et puis, elle l'embrassa.

Pas un vrai baiser, heureusement. Il n'y avait aucuns sentiments, aucune préméditation, rien de vraiment spécial, enfin, du point de vue de Tridd. Il y avait juste eu deux êtres qui s'étaient un peu trop rapprochés, des lèvres qui s'étaient touchées. En tout cas, c'est ce à quoi Tridd voulait croire. Ce n'est pas qu'il n'aimait pas les femmes, à vrai dire, il n'y avait jamais pensé, et c'était la première fois que quelqu'un l'embrassait, en dehors de sa mère. Il n'avait de toute façon pas profité de la douceur de ses lèvres, le contact n'avait duré que quelques dixièmes de seconde mais c'était assez pour que Tridd se pose plein de questions. Un rien le perturbait et ce rien là était beaucoup plus important que les autres riens habituels.

Mais, pour l'instant, il devrait repousser toutes ses questions. Mei s'était écrouler juste après l'avoir embrassé. Elle se tenait l'épaule et étouffa un hurlement, complètement terrassée par la douleur qui défigurait son visage. Elle tomba à genoux. Tridd ne savait plus trop quoi faire, il était un peu paniqué car l'état de Mei ne s'améliorait pas du tout et il était encore sous le choc de ce qui venait de se passer. Sa douleur … Il pouvait presque la ressentir tellement elle était importante. Elle baissa la tête, ses longs cheveux traînaient par terre et cachaient son visage. Elle murmura deux autres avertissements à l'égard de Tridd, lui intimant de s'enfuir au plus vite. Mais Tridd ne le ferait pas, car même la voix de la femme trahissait sa souffrance maintenant. C'était plus que critique. Elle tomba, les fesses par terre cette fois, toujours le visage caché et la tête baissée. Tridd réagit aussitôt et se précipita vers elle.

*Si elle ne veut pas me laisser la soigner, je le ferai de force. Elle n'est plus dans son état habituel, quel qu'il soit. Elle sera trop faible pour m'en empêcher de toute façon. C'est une femme, un peu frêle en plus, en apparence, et pas du tout en forme. Que pourrait-elle faire de plus ?*

« Laisse moi faire un peu ! Tu ne t'en porteras pas plus mal ! »

Il la prit doucement dans ses bras, cherchant à la rassurer un peu. Il observa la blessure de plus près et vit effectivement que la flèche avait traversé. Les archers du village n'y étaient pas allé de main morte. Ils devaient surement avoir alourdis leurs flèches pour faire encore plus de dégats à l'impact. Et c'était efficace. Il approcha ses mains de la blessure, et se concentra pour réunir sa magie blanche et tenter de soigner l'épaule transpercée. Mais rien n'était facile ce soir …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mei Lee Huang



________________

Mei Lee Huang
________________


Race : Vampire
Classe : Ninja de glace
Métier : Assassin
Croyances : Dieu du sang
Groupe : Solitaire

Messages : 53

Fiche de Personnage : Ma fiche


Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Re: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] EmptyVen 27 Jan 2012 - 0:04

Survivre ? Oui, elle survivra, et renaîtra comme elle était avant. Un vampire a un poids face aux autres, s’il a assez de sang son corps se régénère ! Les tissus se reforment et font disparaitre la plaie. Si il y a manque de sang, le corps fera disparaitre le plus anodin des blessures. Ses mains n’avaient donc plus aucunes traces de plaies. Elles étaient juste teintées de sang. Elle fixait toujours ce sol, ces grains de sable, serrant fort son étreinte sur son épaule comme calmé dans un sens sa douleur. Mei ne fixait pas l’homme, l’être face à lui. Sa bête voulait qu’il reste, mais sa partie encore lucide voulait son départ. Elle souhaitait vraiment qu’il fuit, qu’il s’en va, sans se retourner. Alors qu’elle leva les yeux vers lui, il alla à sa rencontre, et la prise dans ses bras, voulant la rassurer. Mauvaise idée… Très mauvaise…

Le son du cœur qui battait, qui battait si doucement résonnèrent en elle comme un appel… Un doux appel qu’elle en ferma les yeux. Elle serra sans le vouloir cette étreinte, en fouillant son nez dans son cou, et le humant… Elle ne sentait pas son odeur, non… Autre chose. Une chose que ses sens ont révélée sans qu’aucune blessure ne soit faite… Elle ouvrit la bouche, sa langue voulant lécher la peau… Il était bien trop près pour qu’elle calme ses ardeurs de prédateur… Elle tremblait voulant ne pas succomber. C’est là qu’elle sentait une chaleur, lui brûlait contre sa peau… Elle pinçait la peau du cou de Tridd sous la douleur que cette chaleur lui procurait sans pour autant l’ouvrir, et le faire saigner. Une magie blanche se profilait en elle et tentait de la soigner, seulement elle embrouillait la capacité naturelle de Mei pour se guérir. Et cela lui fit horriblement mal. Elle ne tenait plus. Sa respiration se faisait difficile, et elle étouffait des cris en pinçant la peau de celui qu’il la tenait… Seulement à force, elle allait le mordre, et le vidait de son sang. Elle souffla fort, lâchant la peau. Tridd avait une belle marque sur la peau.

« Arrêteeeeeeeee !!!!! »

Elle cria se mot comme une plainte de mort, comme un appel de plus… Puis elle le poussa violement en arrière, pour qu’il s’en va, et arrête. Elle reprit son souffle, avec beaucoup de mal. Elle sentait fortement le cœur de Tridd battre dans sa bouche, et le sang coulait comme si il était dans sa gorge. Ses yeux s’assombrirent comme envahit par les ténèbres. Elle n’observait que le cou de l’homme, et ne voyait que son pouls battre…

« Tu m’as fait horriblement mal… Veux tu me tuer ? Nous tuer… »

Elle était comme essoufflait, cherchant de l’air… Elle voulait son sang plus que tout à l’heure actuelle…

« Elle t’a dit de partir… »

Sa bête était à moitié éveillée, et elle voulait lui arracher le cou. Cependant Mei gardait un certain contrôle sur cela. Son corps trembla toujours, comme si elle avait froid… Deux loups fantomatiques apparaissaient devant elle… Ils regardèrent l’homme sans pour autant l’attaquer ni même le menacer… Ils voulaient juste le protéger de sa mort qu’il n’allait surement pas tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tridd Erogdish

L'orc élevé parmi les hommes

________________

Tridd Erogdish
________________


Race : Demi-Orc
Classe : Archer
Métier : Apprenti menuisier
Croyances : Aucunes
Groupe : Rebelle

Âge : Une vingtaine d'années

Messages : 69

Fiche de Personnage : Ma Fiche


Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Re: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] EmptyVen 27 Jan 2012 - 21:37

D'habitude, Tridd soulageait les gens à l'aide de sa magie. Il n'était pas vraiment un guérisseur, pas du tout même, mais il savait commencer soigner. Ses sorts étaient efficaces lorsqu'il était calme et concentré, ce qui était le cas en ce moment. Mais pourtant, cela ne se passa pas comme d'habitude, le sort n'eut pas l'effet escompté. Mei tout d'abord se laissa faire, lorsque Tridd la prit dans ses bras et lorsqu'il examina sa blessure. Elle avait mis sa tête contre son épaule, et avait laissé son nez fouiller son cou, et sa bouche s'ouvrir pour pincer un peu la peau du cou de Tridd. Cela ne le dérangeait pas au début, ce n'était qu'un léger pincement, pas douloureux et à peine gênant. Mais, alors qu'il commença à la soigner, que la lueur blanche habituelle apparaissait et faisait son effet, les choses tournèrent mal. La respiration de Mei commença à s'accélérer, devenant difficile. Elle suffoqua et sa prise sur le cou de Tridd se renforça, elle le pinçait de plus en plus fort, sans toutefois le mordre. Tridd, trop concentré à lancer le sort de soin, ne s'en rendit pas compte et ne sentit même pas la douleur, il continuait tout simplement d'essayer de la soigner. C'est lorsqu'il la repoussa violemment et qu'elle lui cria d'arrêter qu'il comprit que ça n'allait pas. L'état de la blessure s'était améliorer d'après ce que pouvait voir Tridd mais par contre, c'est l'état de Mei en général qui n'avait pas vraiment bien évolué. Elle avait le souffle court, elle semblait vidée de son énergie. C'était la première fois que son sort agissait comme ça, et qu'il rendait quelqu'un malade. Il y avait bien eu des cas où il avait été inefficace, comme dans le cas de blessures trop graves, ou de blessure infligée par la magie. Mais dans ces deux cas, il savait pourquoi ça ne marchait pas, il savait qu'il avait atteint ses limites. Mais là, il ne comprenait pas ce qui avait pu clocher, ce qui avait pu arriver à Mei pour qu'elle réagisse comme ça.

Elle s'était éloigné de lui, tout en le repoussant et en lui criant dessus. Elle l'accusait de vouloir la tuer … et de se tuer aussi. Tridd ne comprenait rien du tout. Son sort ne faisait pas de mal, n'était pas censé en faire en tout cas, il devait soigner, pas tuer. Mei intriguait Tridd, plus que jamais. Déjà que sa survie à une telle blessure était remarquable mais là, son intolérance à la magie blanche, c'était une chose tout à fait inédite pour lui. Il voulait savoir, comprendre. Mais il ne pouvait pas. Mei voulait qu'il parte, vraiment. Sa voix avait changé, son ton aussi. Elle avait employé la troisième personne, comme si elle n'était plus elle-même, qu'une entité sommeillant en elle avait pris le contrôle, une sorte de réflexe de survie en somme, une personnalité qui s'occupait d'elle lorsqu'elle était en trop mauvais point, ce qui était apparemment le cas vu son état visible de faiblesse. Tridd hésitait entre partir tout de suite et insister encore un peu pour essayer de découvrir son secret. Tout cela avait piqué sa curiosité au vif. Pourtant, il se ravisa rapidement.

Deux bêtes sauvages étaient apparues devant elle. Des loups. Mei tremblait à présent, comme si elle avait froid ou alors, comme si la douleur l'empêchait de contrôler son corps. Ces loups étaient bizarres. Tridd avait souvent chassé en forêt et les loups faisaient partis des animaux les plus intelligents et les plus féroces qu'il avait rencontré. Ils n'étaient pas facile à pister, et encore plus dur à tuer. Et en plus, les loups pouvaient aussi le prendre en chasse lui, ce qui était encore plus embêtant car ce sont également des chasseurs hors pair. Tridd avait eu le malheur une fois d'en croiser un sans être préparé. Il s'en était sorti que par chance, il avait trouvé de quoi se défendre et avait réussi à mettre le loup en déroute sans pour autant le tuer. Et là, il en avait deux devant lui. Ils n'avaient pas l'air menaçants, mais ils étaient toutefois là, et ils semblaient protéger Mei en restant devant elle. D'ailleurs, en les regardant plus attentivement, les loups paraissaient translucides, presque comme des fantômes. Ils n'étaient pas réels, ils avaient été invoqués, par Mei. Elle ne semblait d'ailleurs plus consciente, et Tridd ne savait même pas si elle les avait invoqué de manière volontaire ou pas. C'était sans doute un autre réflexe de survie, une ultime protection contre la mort. Tridd n'avait pas d'autre choix. Il devait s'en aller maintenant s'il ne voulait pas mourir, se faire trucider par des loups, ce n'était pas vraiment une partie de plaisir. Avant de partir, il voulait lui dire quelque chose quand même, histoire de ne pas avoir l'air de s'enfuir.

« Vous avez gagné, je m'en vais. Vos deux amis loups m'ont convaincu … Mais toutefois, je ne comprends toujours pas comment j'ai pu te faire souffrir en essayant de te soigner … Mais en tout cas, je m'excuse de l'avoir fait. Je m'en vais à présent, et je vous laisse seul, je ne doute pas que vous survivrez ici, vous m'avez l'air d'être une femme pleine de surprises … Adieu ! »

Tout en disant cela, il se retourna et commença à partir. Il n'était peut être pas prudent de tourner le dos à l'ennemi mais de toute façon, qu'il le fasse ou pas, il ne pourrait pas contrer des attaques, il faisait trop noir et l'énergie qu'il avait utilisé pour tenter de la soigner l'avait un peu épuisé. Il ne pourrait pas rivaliser, même s'il leur faisait face. Et puis bon, partir à reculons, sans la quitter des yeux, ça aurait fait mauvais genre et impoli. Il ne devait pas montrer qu'il avait peur. Il devait faire comme s'il s'en allait volontairement. Alors qu'il s'éloignait, il ressentit enfin la douleur dans le cou, due au pincement de Mei. Il avait réussi à l'occulter durant tout ce temps, mais elle revenait maintenant, lancinante, puissante. Il l'ignora un peu plus longtemps. Il devait d'abord quitter le champ de vision de cette femme. Elle restait un danger pour lui. Et en plus, il quittait enfin le rivage, le sentiment d'angoisse le quittait enfin, il se sentait beaucoup mieux, plus concentré, plus serein. Il arriva enfin aux abords de la forêt qu'il avait quitté un peu plus tôt. Il se soigna immédiatement sa blessure au cou, avec le peu de magie qui lui restait encore. La douleur s'estompa puis disparut, le laissant un peu essoufflé mais la marque de la blessure était partie au moins. Il se tourna une dernière fois dans la direction où se trouvait Mei puis baissa la tête et soupira.

*Adieu … Mei*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mei Lee Huang



________________

Mei Lee Huang
________________


Race : Vampire
Classe : Ninja de glace
Métier : Assassin
Croyances : Dieu du sang
Groupe : Solitaire

Messages : 53

Fiche de Personnage : Ma fiche


Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Re: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] EmptyVen 27 Jan 2012 - 23:34

Mei avait faim, une faim dévorante qui lui déchirait le ventre, les crocs… Elle se sentait asséché, et absente du monde qu’il l’entourait… Seul le cœur qui battait de Tridd résonnait dans tout son être comme un appel à la fin d’une vie, et la renaissance d’une autre. Il avait voulu la soigné et avait un peu réussi, mais il était bien trop tard pour que cela stoppe l’entité en elle, cette bête que tout vampire a, l’animal à l’état brute. Un monstre qui dort laissant l’humanité régner sans rien dire, jusqu’au moment, ou la survie est bien plus important que le cœur, et qu’il faut agir pour ne pas mourir. Alors elle se lève, prend le contrôle, et dévore jusqu’à que le sang ne lui manque plus, jusqu'à qu’elle s’endorme dans les profondeurs de son âme. Laissant finalement l’humanité découvrir l’horreur du carnage… Sans comprendre vraiment, ce qu’il en ait… Elle souffla doucement pour calmer sa respiration. Elle fixait les loups de son regard noir, eux qui ne bougeaient laissant l’homme s’éloigner… Cependant le démon avait surgis, et le seul cœur qu’il entendait, c’était celui de Tridd… Elle n’avait même pas écouter ses paroles…


Dans son cœur endormis, elle savait qu’il l’avait soigné enfin du moins tenté… Elle ne voulait donc pas le tuer, et crier à sa bête de l’épargner, seulement… Cette bête n’écouta que sa faim, et se leva mollement… Se redressant peu à peu… Telle un zombi, elle se releva, avança d’un pas, puis d’un autre, glissant sa peau contre le sol. Les loups la fixèrent, et puis ils secouèrent la tête de négation. Ils espéraient que Tridd était assez loin, et avait couru pour lui échapper… Seulement Mei avec le son d’un cœur qui batte calmement, qu’il l’attirait dans la forêt. Les disparurent sans rien dire d’autre ou faire d’autre, il était bien trop tard… Dès que son corps fut bien droit, elle souffla dans un vent glacial et se mit à courir, aussi vite qu’elle le pouvait, aussi vite que son corps lui donnait la capacité… Quoique même sous la douleur, la bête aura ce qu’elle veut ! Du sang ! Les arbres défilaient comme si ils n’existaient pas, comme si c’était des images floues… Seul le son d’un cœur frais de vie la guidait dans ce dédalle de végétaux. Elle finit par le voir, marchant paisiblement. Elle s’arrêta net, et le retourna puis le plaqua violement contre l’arbre… Elle le fixa des ses yeux noirs sombres..


« Je veux… Nous voulons… »

Elle avait dit ces mots avec beaucoup de mal, et pourtant son étreinte était puissante ou point de la bloquer contre le tronc… Elle lui caressa la joue. Puis ses lèvres alla à la rencontre de son cou, léchant la peau comme une glace dans le cœur est en chocolat, on a envie de l’avoir au plus vite pourtant on fait durer l’instant. Elle voulait sans nourrir, et si il se laissait faire par elle, il ne mourra pas dans d’affreuse douleur. Tridd était sa victime…

Elle continua ses léchouilles ouvrant la bouche pour le mordre, pour lui enlever l’eau de vie qui coulait dans ses veines… Pour renaitre de sa blessure et continuer son chemin. C’est alors que des bruits infimes se firent entendre, comme si quelqu’un venait… Puis des cœurs battaient non loin de là, à en compter… C’était 3 personnes, un couple et un enfant surement… Car un des battements était plus petit. C’était bien tentant pour elle, et plus de sang, égale plus vite guéris. Elle finit par s’écarter de lui, reculant, et le lâchant…. Elle le fixa dans les yeux et un sourire sadique s’afficha sur ses lèvres.

« Elle ne veut pas ta mort, je lui accorde… Au revoir ! »

Sur ces mots, Mei prit un chemin sur la gauche et s’échappa non de loin, voulant rencontrer ses victimes. Elle avait raison. Elle trouva une femme, un homme et un garçon de six ans. Elle s’arrêta face à eux, qui se braquèrent, l’homme voulant l’attaquer. La mère prit l’enfant, et le serra fortement contre elle pour le protéger. Elle s’approcha de l’homme en premier, assez vite même. Cependant celui-ci donna un coup d’épée qui toucha le visage de Mei sur sa joue… La colère embrasa son âme déjà noire, et la grêle tomba sur toute la forêt… Elle le jeta contre un arbre violement, en lui arrachant le bras. Elle lécha le bras, et le sang qui en coula, avec plaisir… Elle le laissa tomber et couru vers l’homme qui cria de douleur, à en faire pleurer de frisson tout habitant de ces lieux… Elle le prit contre lui alors qu’il se débattait avec rage, la blessant. Mais elle finit par en venir à bout, et le mordit au cou… Un hurlement sans suivie… Sa femme tenta de s’échappait. Cependant Mei après avoir arracher de la chair, et vider l’homme de son sang, se jeta sur elle… Elle tomba ainsi que le gosse qui roula contre terre et se mit à pleurer.


Mei plaqua la femme contre le sol, la tête contre la terre, lui arrachant violement les bras. Le sang coula recouvrant notre vampire, comme si elle s’était baignée dedans et l’enfant aussi… Elle lui souleva le cou, violement lui arrachant presque la tête. Elle criait, et s’étouffait dans sa douleur… La mort la guettait de près. Elle la mordit lui arrachant un morceau de chair au passage, ouvrant la carotide… Et but ce sang si doux à son palet, si doux dans sa gorge, jusqu’à la femme flettrit contre elle, et ne devient que cadavre… Mei guérissait de plus en plus vite, mais elle voulait finir son repas avec l’enfant… Ce qu’elle fit, alors qu’il était en boule contre terre, suppliant de laisser sa mère vivre… Criant de tout son cœur qu’il voulait vivre, et partir… Tremblant d’une peur qui donna envie à Mei, ou plutôt à sa bête de finir vite le travaille. Elle lui donnait un gout de dégout… Elle s’approcha de lui, et le prit au cou, et l’accrocha à l’envers à une branche d’arbre, en faisant que ce bout de bois transperce le bas ventre de l’enfant, qui hurla. Elle lui creva les yeux pour qu’il ne regarde pas, et le vide son sang aussi… Enfin rassasiée, elle recula, laissant la bête s’endormir. Ses yeux reprirent leur couleur original, comme si c’était un film, une illusion… Que rien ne s’était passé pourtant les cadavres prouvent le contraire.

Elle se laissa tomber dans la flaque de sang, et ferma les yeux. Ses cheveux s’imbiba de sang, son corps tout entier, pourtant toutes ses blessures n’étaient plus que du passé…

« MERDE ! JE NE VOULAIS TANT PAS CELA… » Cria – t- elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tridd Erogdish

L'orc élevé parmi les hommes

________________

Tridd Erogdish
________________


Race : Demi-Orc
Classe : Archer
Métier : Apprenti menuisier
Croyances : Aucunes
Groupe : Rebelle

Âge : Une vingtaine d'années

Messages : 69

Fiche de Personnage : Ma Fiche


Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Re: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] EmptyDim 29 Jan 2012 - 17:05

Tridd pensait en avoir fini avec Mei. Il n'avait pas pu l'aider, la soigner. Il n'avait rien pu faire pour elle et avait été obligé de la laisser se débrouiller seule, même si l'aide que Tridd voulait lui offrir lui semblait bien dérisoire alors qu'il avait vu de quoi elle était capable. Elle pourrait survivre seule, et se rétablir aussi en laissant le temps faire. Les loups qu'elle avait invoqués la protégeront et elle pourra guérir ensuite. Tridd se sentait un peu inutile mais elle avait été claire, elle n'avait pas besoin de lui, pas envie de le voir s'approcher d'elle. Même ses soins, elle n'en voulait pas, pire, cela l'avait blessée, l'avait faite souffrir. Il s'en était donc éloigné, il était parti. Et maintenant, il errait dans la forêt, sans vraiment savoir où il allait. Il n'était pas perdu mais il n'avait pas non plus de destination précise, il se contentait d'avancer tout droit. Inconsciemment, il se redirigeait vers le village en flamme. Il pensait qu'il pourrait apporter son aide là où on aurait effectivement besoin de lui. Il y avait des blessés qui ne le rejetterait pas, il en était sur. Il y avait eu tellement de morts, tellement de cadavres dans les rues … Tridd se demandait si les bandits déguisés en membres de la garde étaient encore là avec leurs arcs et s'il continuait d'attaquer les villageois comme ils avaient fait avec Mei. Heureusement qu'elle savait se défendre et qu'elle avait pu survivre …

Tridd n'eut pas vraiment le temps de se rapprocher du village car il fut intercepté peu de temps après avoir quitté Mei. Une force incroyable lui avait pris le bras, une force dont il n'aurait pas pu se détacher même s'il avait été au meilleur de sa forme. C'était une force surnaturelle, presque … démoniaque. Tridd fit le rapprochement immédiatement. Il avait déjà eu à faire aux démons et à des objets démoniaques et il avait pu ressentir leur puissance. En moins de temps qu'il en fallait pour le dire, Tridd se retrouva plaquer violemment contre un arbre. Le choc fut rude et Tridd se retrouva assommé quelques secondes. Lorsqu'il put enfin reprendre conscience de ce qui l'entourait, il la vit. Ses yeux noirs … Le démon qui l'avait attrapé, c'était Mei … ou plutôt, la personnalité démoniaque de Mei. Tridd ne pouvait pas croire que cette jeune femme était mauvaise mais elle semblait comme possédée par quelque chose de malsain. Elle parlait toujours d'elle à la troisième personne, signe qu'elle n'était pas dans son état normal. Elle caressa sa joue et passa ses lèvres sur son cou, le lui léchant. Tridd se sentait mal. Non seulement il était plaqué contre un arbre mais la situation lui échappait une fois de plus. Il était plus que mal à l'aise. Il ne savait pas ce qu'elle allait faire de lui, même s'il se doutait que ce ne serait pas agréable et que ça signifierait plutôt la mort pour lui. Il comprenait alors la portée de ce qu'elle avait dit plus tôt dans la soirée lorsqu'ils étaient encore près de l'océan. Elle l'avait prévenu. Il aurait mieux fait de s'enfuir lorsqu'il en avait encore le temps. Mais au lieu de ça, sa nature altruiste et curieuse l'avait poussé à rester. Il le regrettait à présent. Il n'arrivait pas du tout à se dégager. Il allait mourir, il le sentait … Il ferma les yeux et s'attendit au pire. Il ne se débattait plus ...

Un bruit au loin … La mort … Non … Pas encore … C'était autre chose.

Tridd rouvrit les yeux. L'attention de Mei semblait avoir été détourné de lui. Tridd s'en trouvait soulagé, enfin, pour l'instant. Cela lui laissait un petit sursis de quelques secondes. Puis finalement, les quelques secondes se prolongèrent. Mei le lâcha et s'écarta de lui. En était-ce fini ou bien reculait-elle pour mieux lancer le dernier assaut ? Tridd se posa la question, mais Mei lui donna la réponse tout de suite après. Elle le laissait en vie. Enfin, Mei désirait lui épargner la vie, et le démon qui sommeillait en elle le lui accorda. Elle s'éloigna et partit, rejoindre ses nouvelles victimes sans doute. Tridd soupira. Il venait d'échapper au pire. Il avait repoussé l'instant de sa mort, pour au moins quelques temps en tout cas. Il n'avait plus qu'une envie, quitter cet endroit de fou, et mettre le plus de distance entre lui et Mei. Elle était gentille mais carrément instable, comme toutes les personnes que Tridd avait rencontrées jusque là. Il allait se mettre en route lorsqu'il entendit quelque chose qui le fit changer d'avis. Le démon l'avait délaissé mais en faisant cela, il avait mis d'autres personnes en danger. Ces bruits qu'il avait entendu un peu plus tôt, c'était le bruit d'innocents qui allaient mourir parce qu'ils étaient là au mauvais endroit au mauvais moment et parce que Tridd n'avait rien pu faire et avait même dégradé son état au point de la rendre désireuse de tuer. La culpabilité commençait à le ronger, il ne voulait pas avoir ces morts sur la conscience, pas des morts en plus, il ne supporterait pas. Un hurlement de femme confirma ses craintes. Il se précipita vers l'origine de ces cris.

Mei n'avait pas parcouru une très grande distance mais Tridd mit un peu de temps à la rejoindre. Il avait encore les jambes en compote après ce choc contre l'arbre et avait du mal à courir. Et puis, il entendait les cris de souffrance, de douleur. Il accéléra le mouvement, se dépêcha, dans l'espoir de pouvoir faire quelque chose. Il en oublia même le danger que représentait cette femme. Il voulait juste éviter la mort de ces personnes. Mais il arriva trop tard. En fait, il arriva juste à temps pour voir l'horreur. Mei était en train d'empaler un petit garçon sur une branche. L'enfant, âgé de moins d'une dizaine d'années criait tout ce qu'il pouvait. Cela déchirait le cœur de Tridd. Mei lui creva les yeux ensuite. L'enfant se vidait de son sang et Mei sembla s'en délecter. Tridd était dégoûté et il tourna les yeux de ce spectacle abominable. Son regard tomba alors sur deux autres cadavres abominablement mutilés. On avait arraché leurs bras et il y avait du sang partout. Ce devait être les parents du petit … Au moins, la famille était morte ensemble. C'est ce que Tridd se disait et il essayait de se convaincre qu'au moins, même s'ils avaient souffert, aucun d'eux ne connaîtrait la douleur de la séparation et la mort d'un proche … Pas comme lui qui avait perdu ses parents mais qui était resté en vie … Cette scène faisait remonter de tristes souvenirs à la surface. Mei en avait à présent terminé avec le jeune garçon. Elle se laissa tomber et ferma les yeux. Tridd avait du mal à accepter cela, il ne pouvait pas croire que Mei puisse être responsable de ça et pourtant, il en avait la preuve sous les yeux. Le chagrin montait en lui. Le monde à cet instant lui paraissait absurde. Mei cria. Elle regrettait apparemment ses actes. Aux yeux de Tridd, il était trop tard. Il sortit son arc et décocha une flèche. Il voulait au départ la viser mais il ne put s'y résoudre et tira à aux pieds de Mei, juste pour attirer son attention. Il ne voulait pas la tuer, il se serait montré aussi cruel qu'elle et il ne le voulait pas, il ne le voulait plus, ce n'était pas un tueur. Une fois son attention capté, il lui cria avec la voix brisée par la tristesse.

« Si tu ne voulais pas ça, pourquoi l'avoir fait alors ?! Tu es une monstre, une véritable bête sanguinaire ! Moi qui te prenait pour ... »

Ses mots se perdirent dans sa gorge. Il l'avait pris pour une villageoise, pour une victime de ses bandits en tenue de garde … Mais en réalité, c'était vraiment des gardes … Tout devenait clair dans la tête de Tridd. Ils ne faisaient que défendre le village, contre Mei en fait. C'était elle la tueuse, l'agresseur, pas eux. Tous ces cadavres qu'il avait vus, tous les morts qu'il avait croisés, c'était son œuvre, pas celle d'un groupe de bandits. Il se sentait idiot à présent. Et dire qu'il lui avait sauvé la vie, qu'il l'avait aidé … Cela le dégoûtait un peu plus encore.

« J'aurais du laisser ces archers te tuer dans le village, je n'aurais jamais du intervenir ! Tu ne mérites pas de vivre, pas après ce que je viens de te voir faire ! »

Tridd prit une autre flèche dans son carquois et l'encocha. Cette fois il visait vraiment Mei. Il tendit la corde de son arc. Une larme coula le long de sa joue.

« Désolé, mais, je n'ai pas le choix … Adieu … Mei »

Il relâcha la corde et la flèche partit en ligne droite à grande vitesse. Mais, même déterminé, il n'arrivait pas à tuer comme ça. Il avait visé le tronc d'arbre juste derrière elle. La flèche passerait normalement à quelques centimètres de la tête de Mei mais elle ne le savait pas encore. Tridd le savait mais il voulait d'abord observer la réaction de Mei, voir si elle regrettait vraiment ou non ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mei Lee Huang



________________

Mei Lee Huang
________________


Race : Vampire
Classe : Ninja de glace
Métier : Assassin
Croyances : Dieu du sang
Groupe : Solitaire

Messages : 53

Fiche de Personnage : Ma fiche


Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Re: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] EmptyMar 31 Jan 2012 - 18:40

Mei était perdue dans ses pensées. Tout son monde avait pris une tournure bien sanglante… Son frère lui manquait plus que tout, surtout depuis qu’il a vu son visage marqué par la souffrance et le changement. Elle voulait tellement le prendre dans ses bras qu’une larme coulait sur sa joue, faisant un trait dans le sang qui salissait sa joue. Cependant cette larme était aussi pour le carnage qu’elle a commis… Non que sa bête a commis…. Elle souffla, tentant d’enlever les mèches imbibaient de sang qui recouvraient son visage, sur le coté. Elle était ailleurs, et ne voulait pas constater de ses yeux verts l’horreur de cette nuit… Surtout avec cette enfant là… Alors, elle ne bougea pas, gardant un visage calme ou seule la larme coulait doucement contre sa peau.

C’est alors qu’elle sentit quelques choses fendre l’air et se figer près de son pied nu. Elle ouvrit un peu les yeux, et finit par s’assoir, jambes repliées contre sa poitrine, ses cheveux longs, noirs cachant son visage d’où des gouttes de sang coulaient encore… Dans un silence que Tridd fracassa de ses cris. Il la traitait de monstre etc… Son cœur se serra dans sa poitrine. Elle n’avait pas voulu de ça mais avait laissé sa bête prendre le contrôle, donc oui, il avait raison… Elle baissa la tête, ne le regardant pas. Elle s’en voulait un peu pour ça… Elle l’écoutait toujours. Elle releva un peu son visage marquer par la trace de la larme au mot « sauver » Elle fronça les sourcils, sans comprendre…

« Tu m’as sauvée …. »

Elle murmura si faiblement comme si il ne voulait pas qu’il entende… Elle se dit que si mourir ici était son destin, elle ne dirait rien contre… Elle avait vécue bien longtemps, et tuera toujours et encore. C’est dans son sang, dans ses gênes. Elle fera toujours du mal aux autres, et finira toujours seule… C’était son destin, et si Tridd la tuait … Elle y pensa … Mais son instinct lui effaça cette pensée, et lui insuffla la règle de survie quoiqu’il arrive… La bête en elle est la gardienne. Une vampire ne peut ce suicider, c’est comme un animal, ce n’est pas dans ses gênes… Elle le regarda charger son arc d’une flèche… Sans bouger, elle ne fit aucun geste contre.

« Tu vas me tuer, pour une chose que toi-même tu commets pour vivre ? Le sang des Hommes est ma nourriture… Sans cela, je meurs de faim… Alors on devrait tuer tout être qui tue un animal pour se nourrir… N’est ce pas, si je suis ta logique… »

Elle ferma les yeux, attendant qu’il tire, qu’il la tue… Mais ce n’est pas avec un flèche qu’il la tuera si il vise la tête… Cependant, elle l’aurait mérité..

« J’avoue que si je m’étais nourrir de toi, ou un des attaquant du village, cela ne serait pas arriver… Et il vivrait… Je m’en veux pour le sort qu’ils ont eu… Il n’aurait pas dut mourir de la sorte… Mais je ne contrôlais plus rien. »

Elle attendait qu’il décoche et la touche, la terrasse même si ce n’est qu’un temps. Elle n’était pas menaçante. Elle était calme, posée attendant la fin. Elle entendit le mot « Adieu » et un bruit de flèche fusant dans l’air, se fit entendre. Elle sentit la flèche toucher son crâne et lui l’ouvrit qu’un peu… Cependant la plaie ne dura pas. Elle se ferma aussitôt car elle était plein de sang, et qu’une blessure comme cela, ne lui faisait rien.

Mei prit la flèche à ses pieds et se leva. Elle la serrait bien dans sa main. Elle était recouverte de sang, et allait agir… Elle s’avança vers Tridd, se rapprochant assez pour que même en ne tendant pas le bras il la touché. Elle le regarda avec tristesse et pointa la lame de la flèche contre son cœur, contre sa poitrine gauche, appuyant assez pour qu’elle s’enfonce sans pour autant la blesser.

« Si tu veux me tuer, choisis le cœur ! Ou la gorge… Il faudrait pour le reste que je me vide de mon sang sans possibilité de m’échapper… »

Elle resta comme cela, le fixant. Elle passa sa main sur la joue de Tridd et lui la caressa doucement.

« Je suis horrible, cruelle, mais dans ce village, je n’ai tué que ceux qui me voulait du mal… Je suis un monstre mais je suis née ainsi… Je n’ai pas le choix… Alors si tu veux vraiment ma mort, fais le, mais vite… Car je pourrais bien répliquer… »

Elle fracassa finalement la flèche dans sa main, se l’ouvrant mais peu de temps après les plaies se referma… Elle se colla à lui, et lui fait un simple câlin… Le serrant contre elle sans violence, simplement doucement.

« Merci… D’avoir été mon gardien dans ce village, alors que mon monde s’écroulait… Merci » Souffla –t – elle doucement contre son oreille.

Elle était sincère, et finit par lui faire un bisou la joue puis elle s’écarta de lui, en faisant quelques pas. Elle écarta ses bras sans hostilité.

« Vas – y ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tridd Erogdish

L'orc élevé parmi les hommes

________________

Tridd Erogdish
________________


Race : Demi-Orc
Classe : Archer
Métier : Apprenti menuisier
Croyances : Aucunes
Groupe : Rebelle

Âge : Une vingtaine d'années

Messages : 69

Fiche de Personnage : Ma Fiche


Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Re: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] EmptySam 4 Fév 2012 - 13:27

Il ne l'avait pas visé. Tridd avait tiré à côté, il en était sur. Mais à chaque fois, entre ce qu'il visait et ce que sa flèche atteignait, il y avait une petite différence. Sa visée n'était pas parfaite, loin de là, même s'il pouvait se vanter d'être doué à l'arc. De plus, les sentiments qu'il éprouvait en ce moment ne l'aidait pas à se concentrer. Sa précision en pâtissait forcément. En tout cas, il savait qu'il ne voulait pas que la flèche l'atteigne, ce qu'elle fit malheureusement. Elle frôla la tête de Mei, l'ouvrant un petit peu au passage et fit couler un peu de son sang. La blessure néanmoins se referma aussitôt. Les pouvoirs de régénération de Mei étaient impressionnant, bien plus que les pouvoirs de guérison de Tridd. La flèche tomba au pied de Mei. Elle se pencha pour la prendre dans sa main et s'avança de Tridd, jusqu'à se retrouver à moins d'une longueur de bras de lui. Tridd l'avait entendu parler quand il l'avait dans sa ligne de mire. Elle l'avait dit. Ce n'était pas de sa faute, elle ne se contrôlait plus par moment. Cela confirmait ce que Tridd pensait à son propos. Elle avait une personnalité démoniaque, qui reprenait le dessus lorsqu'elle se trouvait en grand danger. Le sang apparemment la soignait. Mei était donc une vampire. Tridd n'en avait jamais croisé, il en avait seulement entendu parlé, lors d'une de ses nombreuses soirées au bar d'une auberge. Des aventuriers qui revenaient des plateaux de lune témoignaient parfois avoir rencontré des créatures étranges. De longues dents pointues, la peau pâle, une agilité hors du commun, des sorties uniquement nocturnes. Voilà ce qu'il ressortait généralement de ses rencontres, quand les gens avaient la chance d'y survivre ou d'y assister. Mei ne ressemblait pas aux clichés qu'on se faisait des vampires. Elle paraissait si douce, si gentille, si bonne, le fait qu'elle soit une vampire était inimaginable par moment. Mais c'était vrai. Tridd l'avait vu en action. Il avait pu regarder le monstre dans les yeux, ressentir sa faim, son envie de tuer. Il avait même cru qu'il allait être une de ses victimes. Mais il n'en était rien. Il avait survécu, et avait eu l'occasion de la tuer même. Il ne l'avait pas fait non plus. Il ne pouvait pas croire en sa monstruosité.

Mei était très proche de lui à nouveau. Trop proche. Elle était couverte de sang. Elle sentait la mort, la mort d'innocents. Tridd ne pouvait pas se défaire de l'image de Mei tuant cet enfant en le faisant horriblement souffrir. À chaque fois qu'il fermait les yeux, il la revoyait, le torturant, pour son bon plaisir. Voilà ce qui faisait la différence entre un monstre, et quelqu'un qui tuait pour se nourrir.

« Tu as peut être raison. Mais il y a une grande différence entre toi et un animal qui chasse. Vous le faites tous deux par nécessite mais pour l'animal, la chasse ne lui procure pas tant de plaisir. Il chasse uniquement pour se nourrir, pas plus, pas moins. Ce que tu as infligé à cette famille, à cet enfant, c'était de la monstruosité, de la méchanceté à l'état pur. Il n'y avait aucune raison de faire tout ça. Tu es un démon, une abomination … Ou, en tout cas, c'est ce que tu portes en toi, et qui te domine parfois. »

Mei avait prit la flèche et lui avait expliqué que pour la tuer elle, il ne fallait pas qu'il vise la tête. Elle souhaitait mourir. Ou en tout cas, elle souhaitait que quelqu'un sache comment la tuer. Elle regrettait, et avait besoin de savoir que quelqu'un aurait la connaissance nécessaire pour l'arrêter. Viser le cou ou le cœur. Tridd saurait s'en souvenir mais il ne voulait pas. Tuer pour lui n'était pas un plaisir loin de là. Sa conscience ne le lui interdisait pas mais avait du mal à accepter et à se remettre d'une mort inutile. Mais après tout, cette mort était-elle inutile ? Mei allait forcément avoir besoin de tuer encore, et encore, et encore, aussi longtemps qu'elle vivrait. Tridd pouvait arrêter ça. Mais en réalité, il ne pouvait pas vraiment. S'il avait visé à côté, s'il avait voulu la prévenir de sa présence en tirant à ses pieds, ce n'était pas pour la tuer maintenant, alors qu'elle était en face d'elle, très proche. Elle brisa la flèche juste en la serrant dans son poing, comme si elle voulait lui montrer de quoi elle était capable. Un peu de sang coula de sa main. La flèche l'avait ouverte mais le temps qu'un peu de sang coule, la blessure semblait s'être déjà refermée. Les vampires avaient décidément des facultés impressionnantes. Mei serra Tridd contre elle, le remerciant de l'avoir sauvé dans le village par un baiser sur la joue. Tridd fut confus, encore une fois. Elle était sincère, et plus influencée par sa blessure mortelle. Et pourtant, elle continuait de ne pas repousser l'orc, et lui montrer des marques d'affections. Tridd était troublé. Mei s'écarta de quelques pas de Tridd, et écarta les bras, réalisant alors comme une croix, s'offrant à lui, appelant la mort, ne résistant plus. Tridd n'hésita pas une seule seconde.

Il baissa son arc. Il ne voulait pas lui faire de mal, c'était totalement exclu. Il n'était pas ainsi. Elle lui semblait tellement innocente. Il ne pourrait pas, il n'oserait pas, même si la vie d'autres personnes en dépendait. Sacrifier une vie, même si c'était pour en sauver plusieurs, ça n'était pas envisageable pour lui. Une vie n'avait pas de prix et plusieurs vie n'avaient pas plus de valeur qu'une unique vie. Ça n'en valait pas le coup. Il n'allait pas tuer Mei. Il ne savait pas ce qu'il allait faire. Il avait été témoin d'un massacre. Il en avait l'auteur sous les yeux. Mais il ne le punirait pas. Il s'approcha d'elle et lui fit baisser les bras, les remit le long de son corps.

« Je ne te tuerai pas. Malgré ce que j'ai vu, je ne peux pas perpétuer un crime pour ça, je ne suis pas un monstre. À vrai dire, je ne sais plus quoi faire maintenant. »

Tridd baissa la tête et rangea son arc. Lorsqu'il releva la tête, il regarda Mei dans les yeux. La tristesse et la honte dans les yeux, c'est ce qu'il pouvait lire, mais il ne pouvait rien faire pour la soulager, lui-même avait ses propres démons à conjurer.

« Vous êtes un vampire, c'est ça ? Le sang, les guérisons très rapides … Vous êtes la première que je rencontre. Votre démon à l'intérieur de vous, cette soif en cours, est-il si puissant que ça ? »

Tridd posait cette question par curiosité. Cela l'intriguait. Il avait vu tellement de choses pendant sa vie, Tridd voulait continuer à apprendre des choses concernant les espèces vivantes ici. Les démons étaient plus intéressants mais aussi beaucoup plus dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mei Lee Huang



________________

Mei Lee Huang
________________


Race : Vampire
Classe : Ninja de glace
Métier : Assassin
Croyances : Dieu du sang
Groupe : Solitaire

Messages : 53

Fiche de Personnage : Ma fiche


Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Re: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] EmptyJeu 9 Fév 2012 - 0:10

Les mots de Tridd étaient comme des couteaux dans son cœur. Le reste du cœur qu’elle avait, n’aimait pas avoir raison de ce fait là. Elle était en cas de mort assez proche, ou de grande faim, envahit par cette entité qu’elle nomma la bête. Une partie démoniaque comme l’instinct animal qui agissait seulement quand la raison n’était plus, quand la faim était dévorante. Elle fixa le sol, comme si c’était la dernière fois qu’elle le verrait. Elle pensait qu’il la tuerait pour ce qu’elle avait fait, que sa vie allait prendre finalement fin en cette nuit là. Cependant c’était une illusion. Tridd n’allait pas la tuer, car il ne se sentait pas capable surement… Seulement cela n’allait pas avec ses mots, ses dires. Il lui avoua même qu’il ne pouvait pas. Elle finit par laisser ses bras retomber le long de son corps, et avança vers lui, assez de pas pour qu’il soit assez proche l’un de l’autre. Elle ne savait pas quoi faire, ne comprenant pas. N’était-elle donc pas un monstre à ses yeux ? Alors pourquoi ne pas la tuer ? Elle va encore tuer, et détruire des vies, rien que par son métier, rien que par sa nature…

« Pourquoi … Tu pourrais sauver tellement de gens…. Je ne comprends pas. »

Elle voulait lui caresser la joue. Donc elle tendit sa main doucement vers sa joue, mais au moment de la toucher sa main s’arrêta. Ses questions l’avaient stoppé comme si c’était des liens pour la bloquer. Elle détourna le regard fixant au loin. Elle descendit sa main alors qu’elle était à quelques millimètres de sa joue. Il voulait savoir ce qu’elle cache en elle, ce qu’elle est vraiment. Elle voulait tellement éviter cela, que cela lui perturbait… Elle baissa la tête, fermant les yeux, ne le regardant même plus.

« Oui… Je suis une vampire… »


Voilà sa réponse, une faible réponse à peine audible avait été prononcée par elle, alors que son regard était absent. Elle releva ensuite la tête. Il avait tout vu et donc lui cachait la vérité n’était pas utile… Son visage fut calme et serein, alors que le sang y perlait encore. Elle joignit ses mains devant elle et finit par ouvrir les yeux. Ses yeux verts n’étaient ni agressifs, ni triste, ni dur, même pas hostiles. Ils étaient juste doux, voir amicaux en se posant sur lui. Elle allait répondre franchement à sa question. Elle se disait que si il fuit, ou pas, cela n’avait pas d’importance.

« Je n’ai plus soif… Elle fut rassasiée et donc elle s’est endormie… Elle, ma bête ne s’éveille que si j’ai extrêmement faim ou que je suis gravement blessé, n’ayant plus la force de bouger. Alors elle prend le dessus sur moi et se moquant de souffrir ou pas, de perdre du sang, ou pas, de détruirai ses articulation ou pas, elle fonce sans limite, tue violement et se nourrit… Pour nous sauver… »

Elle lui prit finalement la main enfin les mains, les serrant doucement. Elle passa ses pouces sur la paume pour la caresser doucement. Elle sourit délicatement, alors qu’avant elle avait un masque neutre qui marquait ses traits.

« Je suis contente qu’elle m’est écouté pour toi, au moins cela…. »

Elle finit par lui faire un autre bisou sur la joue, relâchant les mains. Ensuite Mei recula de quelques pas, fixant le ciel. La nuit était à sa moitié, elle avait encore le temps… Puis elle regarda à nouveau.

« J’aurais aimé qu’elle fasse aussi ca au moins pour l’enfant… Il n’a rien demandé… »

Elle reculait encore en ne le lâchant pas du regard.

« Tu sais comment me tuer, alors a ta place je le ferais mais soit, tu fais comme tu veux ! Bref on a plus rien à ce dire ? Si ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tridd Erogdish

L'orc élevé parmi les hommes

________________

Tridd Erogdish
________________


Race : Demi-Orc
Classe : Archer
Métier : Apprenti menuisier
Croyances : Aucunes
Groupe : Rebelle

Âge : Une vingtaine d'années

Messages : 69

Fiche de Personnage : Ma Fiche


Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Re: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] EmptyJeu 16 Fév 2012 - 18:10

La tuer ? Pourquoi n'avait-il pas pu ? Elle avait raison. La tuer aurait pu sauver des vies, énormément de vies. Elle était une vampire. Elle avait besoin de sang pour vivre, et ce sang, elle le trouvait principalement chez les hommes. Ces hommes … Cette famille par exemple, qui était sûrement en train de fuir, vers un avenir meilleur, plus riche, ou plein de promesse, avait croisé son chemin. Elle … Ils avaient été là, au mauvais endroit, au mauvais moment. Ils n'auraient pas l'occasion de savoir ce que l'avenir leur réservait. Ils ne sauraient jamais ce qu'il y avait au bout du chemin. Ils avaient croisé le chemin de Mei, ou plutôt, de son côté démoniaque, de son côté vampire assoiffée. Ils n'avaient pas eu de chance. Tridd avait le pouvoir de changer ça, de faire en sorte que cette malchance ne retombe jamais sur personne. Mais finalement, il n'en ferait pas usage. Tuer n'était pas un pouvoir du point de vue de Tridd, mais plutôt une malédiction, une contrainte, une chose affreuse. Tridd avait pu abuser une fois de ce pouvoir, et il ne s'en était jamais vraiment remis. L'influence démoniaque, il connaissait bien … Il comprenait Mei. Tridd savait à quel point c'était dur, à quel point la conscience pouvait faire souffrir après un tel massacre, après une telle perte de contrôle de soi-même. À vrai dire, il ne considérait pas vraiment Mei pour quelqu'un de monstrueux. Il savait qu'il lui faudrait du soutien.

Mei releva la tête. Ses yeux se posèrent sur ceux de Tridd. Elle était prête à lui révéler la vérité. Tridd la connaissait déjà, mais il l'écouta attentivement. Elle ne lui apprit rien d'autre. Mei possédait une personnalité cachée. Elle ne s'éveillait qu'en de rares occasions. Mais ces rares occasions étaient déjà de trop. Il ne fallait plus qu'elle se manifeste. Mei avait besoin d'aide, de soutien en ce moment. Tridd n'était certainement pas la bonne personne pour lui apporter cela. C'était un orc. Il n'était pas doué des mêmes capacités émotives que les humains et même s'il pouvait être très compréhensif, il ne saurait trouver les mots. De toute façon, qui avait besoin de ça ? Mei vivrait très bien avec ça sur la conscience. Ce n'était sûrement pas la première fois. Elle allait oublier, ou son cœur allait oublier, et elle continuerait à tuer, pour sa survie, pour le sang. Ce précieux liquide pour les vampires … Ce liquide qui prolongeait leurs vies, qui les sauvait.

Les yeux de Mei parlaient pour elle de toute façon. Tridd pouvait lire dedans. Il n'y avait plus une once de méchanceté ou de cruauté. Sa soif s'était calmée. Il y avait presque de la douceur dans son regard. C'est ce que Tridd y voyait, mais il n'était pas si sur que ça. Si la vie lui avait appris quelque chose, c'est qu'il ne fallait pas se fier aux apparences. Il n'aurait jamais pu imaginer que Mei était quelqu'un d'aussi dangereuse quand il la vit la première fois dans le village. Et pourtant, il aurait du se méfier. Il avait failli mourir. Elle avait failli le tuer. Mais sa véritable personnalité avait réussi à dominer son côté démoniaque. Par quel miracle, il ne savait pas. De profonds sentiments … impossibles à construire en si peu de temps, à moins d'être vraiment seul … Mei avait paru si nostalgique quand Tridd l'avait vu dans le village. Elle semblait déambuler. Tridd avait mis ça sous le compte du choc du massacre, de la volonté d'échapper à tout prix aux agresseurs. Mais, sachant qu'en réalité, c'était elle qui avait tué et massacré, pourquoi avait-elle eu l'air si hagard, si … triste ? La solitude … Peut-être l'avait-elle réellement en elle.

Elle approcha ses mains puis finalement, prit celle de Tridd dans les siennes. Elle souriait. Une sourire qui illuminait son visage. Elle était contente d'avoir pu le sauver, d'avoir pu faire en sorte de le laisser vivre, d'avoir pu détourner l'attention du démon en elle vers d'autres cibles. Tridd pouvait-il en être flatter ? Une famille avait été tuée, à sa place. Non, décidément, il ne pouvait pas en être fier. Ils étaient morts presque par sa faute, à cause des sentiments qu'il lui avait inspiré. Il s'en voulait presque d'être encore en vie, mais de toute façon, il ne pouvait plus rien y faire maintenant. C'était passé, il ne pourrait plus les sauver, alors, autant vivre sa vie, même si le poids du remord s'ajouterait à sa conscience. Mei l'embrassa à nouveau sur la joue. Tridd rougit un petit peu, mais cela ne se voyait pas dans l'obscurité de la nuit. Mei lâcha sa main et s'éloigna un peu, juste de quelques pas. Tridd sentit son cœur se serrer. Il commençait à apprécier la présence et le contact de Mei mais il n'oserait jamais lui dire. Une légère brise souffla, rafraîchissant l'air autour d'eux. Tridd regardait autour de lui. Le silence s'installait, calme et sérénité. Voilà ce qui avait manqué à cette soirée pour Tridd. Il commençait à être légèrement fatigué. Les émotions, la course à travers les bois pour la rattraper finalement au bord de l'océan, et enfin, le fait d'avoir frôlé la mort. Tout ça l'avait un peu usé. Il releva la tête et vit Mei qui ne le lâchait pas du regard et qui s'éloignait encore, petit à petit, comme si elle voulait disparaître de sa vie. Avait-ils encore des choses à se dire ? Tridd ne voulait pas qu'elle parte. Il se sentait bien avec elle.

« Oui, je sais comment vous tuer, et non, je ne le ferai pas. Votre vie a autant d'importance que n'importe quelle autre vie, même si vous êtes une meurtrière dangereuse, ou une vampire ayant besoin de tuer pour vivre. »

Tridd s'approcha de quelques pas d'elle, pour ne pas la laisser s'échapper. Il cherchait quelque chose à lui dire, quelque chose qu'il ne lui aurait pas déjà dit. Elle savait qu'il ne la tuerait pas, elle savait qu'il ne pouvait pas. Il repensa à ce qu'il s'était passé sur la plage. Il y avait encore un mystère qu'il n'avait pas pu éclaircir. Peut-être arriverait-il à la garder près de lui encore un peu avec ces questions. Après tout, Tridd et Mei n'étaient que deux grands solitaires dans la vie, l'un à la recherche de quelque chose à quoi se rattacher, et l'autre, isolée par son statut de vampire. Tridd ne voyait pas les choses autrement. Il avait besoin de parler à quelqu'un, cela faisait trop longtemps qu'il était seul.

« Dites-moi, que faisiez vous dans ce village ? »

Un village choisi au hasard sûrement, rencontré sur le chemin, pas vraiment un choix finalement. Ou peut-être avait-il une signification quelconque.

« Et à qui s'adressait le reviens que je vous ai entendu prononcer sur la plage ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mei Lee Huang



________________

Mei Lee Huang
________________


Race : Vampire
Classe : Ninja de glace
Métier : Assassin
Croyances : Dieu du sang
Groupe : Solitaire

Messages : 53

Fiche de Personnage : Ma fiche


Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Re: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] EmptyLun 20 Fév 2012 - 17:23

Mei écarquilla les yeux de surprise sous ses questions. Elle les comprenait sans les comprendre, du moins pourquoi il les lui posait comme cela… Savoir la vérité ne pouvait rien lui apporter… Juste une satisfication de l’avoir brisé en lui rappelant ce village, ce visage, ce corps, ces mots, ces visions… Simplement car il ne pouvait pas la tuer… Mei fixa au loin, à travers les arbres qui se profilaient derrière lui. Son regard l’avait oublier dans les méandre de ses souvenirs. C’était un peu comme si son âme avait pris bagage sans rien dire, laissant son corps comme une carcasse vide, sans vie. Ses pupilles laissaient une fine perle de larme stagnait à ses coins, menaçant de tomber. La tristesse s’évapora de son regard vide, revoyant ces visages tomber, mourir… Ce sang coulant dans la terre fracassait par les cendres du bois brûlé… Elle était comme dans un état second. Comme si finalement elle revivait ce moment avant sa rencontre avec l’orc… Elle ne bougeait pas… Tout repassait dans son esprit, effaçant toute présence de Tridd, toute présence de cette forêt…. L’odeur du feu naissant autour d’elle, mais ce n’était qu’une illusion ressenti par elle… Pourquoi avoir été dans ce lieu ?

Elle était arrivée, la bataille faisait déjà rage… Elle n’était qu’un touriste dans la mêlé de sang et de corps en lambeau… Elle marchait pieds nus entre les débris, cherchant quelques choses… Des mots, des indices lui avaient soufflaient que ce qu’elle cherchait, serait là, agissant dans la noirceur de la nuit. C’était une piste de plus, une qu’elle pensait inutile mais que son cœur poussait à suivre…. Elle l’a donc suivis… Et elle s’est retrouvée là, à observer les moindres détails, se moquant des morts, des blessés et même du sang… Elle avait un but, et elle sentait au fond d’elle que c’était ce soir… Mei avait raison. Cette piste était bonne. Elle se retrouva face à ce qu’elle a recherché pendant si longtemps sans succès. Son frère ! Son frère jumeau, sa seule famille, sa seule raison de vie… Elle n’avait rien demandé, ni engendrer dans ce lieu… Seulement, elle comprit qu’elle commit une erreur en venant ici… La déception envahissait son cœur… Shiro avait changé, mais ne pouvait pas la tuer…. Elle repensa à cette rencontre, à ce moment là…. Alors que son esprit se réveillait à nouveau, faisant comprendre à Mei que ce n’était que des pensées, et souvenirs…

Elle baissa la tête après avoir regarder tristement Tridd une nouvelle fois. Sur sa joue, une larme coula délicatement. Son frère lui manquait plus que tout au monde, mais le voir si différent, si sans âme… Lui fit si mal que d’y penser la plongea dans un état second… Certes bref, mais conséquent quand même. Elle voulait qu’il revienne, qu’il ne suive pas ce chemin. Qu’elle retrouve celui qui pendant ces années de tortures était là, à l’encourager à tenir, espérant une liberté proche. Elle joignit ses mains ensemble, et s’enfonça si violement les ongles dans la peau que le sang coula… Elle garda ses ongles dedans pour que la plaie ne guérisse pas… Pourquoi ? Pour simplement ne plus se laissait envahir par ces doutes, ces souffrances …. Sous la douleur, une grimace s’était formée sur son visage, et pourtant aucun son n’en sorti. Le sang coula le long de ses mains, se mélangeant à celui de ses victimes… Elle ne savait pas si elle devait lui répondre ou pas…

Elle souffla bien fort et décida de le faire, sans rentrer forcement dans les détails… Elle releva la tête, le fixant avec une certaine douleur dans ses yeux. Elle avança de quelques pas vers lui, serrant finalement ses mains, et laissant la plaie guérir, enfin les plaies. Elle tendit sa main vers lui, et l’arrêta à quelques mètres de sa joue, voulant la toucher mais stoppant aux derniers moments. Elle lui fit un sourire assez doux mais toujours aussi triste…

« J’étais dans ce village, pour une chose… Pour retrouver selon des informations quelques choses d’important à mon cœur… Malheureusement ce que j’ai vu… N’est pas ce que j’attendais… Et je l’ai perdu à nouveau… »

Elle perdit son sourire et enleva sa main. Cependant elle ne le lâchait pas du regard, plissant un peu les yeux.

« Quand on perd une chose importante, on veut qu’elle revienne, n’est ce pas ? »

Elle soufflait cela comme si c’était logique. Elle ne comprenait pas sa curiosité. Elle ne recula pas, restant près de lui cette fois ci…

« Pourquoi ? Pourquoi savoir cela ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tridd Erogdish

L'orc élevé parmi les hommes

________________

Tridd Erogdish
________________


Race : Demi-Orc
Classe : Archer
Métier : Apprenti menuisier
Croyances : Aucunes
Groupe : Rebelle

Âge : Une vingtaine d'années

Messages : 69

Fiche de Personnage : Ma Fiche


Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Re: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] EmptySam 25 Fév 2012 - 18:30

Mei détourna le regard lorsque Tridd lui avait posé toutes ces questions. Elle regardait à présent au loin derrière Tridd. Il n'y avait que la forêt et les arbres par là. Elle était totalement absorbée par ses pensées. Les questions de Tridd l'avait apparemment plongée dans une sorte de transe, elle paraissait comme bloquée dans ses souvenirs. Tridd se demandait s'il n'avait pas fait une grossière erreur. Après tout, il ne savait rien d'elle, il ne savait rien de son passé. Si ça se trouve, il avait fait une erreur, il avait peut-être dit quelque chose qui ne fallait pas. Il lui avait peut-être remémoré d'anciens et douloureux souvenirs. En tout cas, elle était ailleurs, comme absente.

Tridd ne savait pas vraiment quoi faire. Fallait-il l'interrompre, la sortir de ses pensées profondes, au risque de la déranger et de la faire revenir assez violemment dans la conscience, ou bien fallait-il la laisser faire, ou bien même s'en éloigner la laisser tranquille et seule ici ? Elle paraissait si soucieuse, si nostalgique, si triste. Tridd avait envie de s'approcher d'elle pour essayer de la réconforter. Mais il avait un peu peur. Un peu peur que Mei réagisse mal, soit surprise et lui file un mauvais coup ou l'attaque sans raison. Les gens sont si dangereux quand ils sont pensifs, si incontrôlable, si imprévisibles. De plus, Mei s'était montré assez puissante et impulsive déjà, il ne fallait pas la sous estimer. Un mouvement trop brusque et Tridd le regretterait, il en était presque sur. Il se contenta donc de rester planté devant elle, à attendre qu'elle fasse de nouveau un mouvement.

Il commençait à s'inquiéter. Tridd regardait nerveusement à droite et à gauche, histoire de surveiller les alentours. Heureusement, il n'y avait rien ni personne, juste la forêt déserte, le silence assourdissant, à peine dérangée par la respiration des deux personnes présentes ici. Puis finalement, Mei regarda à nouveau Tridd, un regard empli d'une très grande tristesse. Elle baissa la tête … juste à temps pour essayer de cacher sans doute cette larme. Mais Tridd la vit, couler de long de sa joue. Cela le toucha au plus haut point. Il se sentait responsable de cette larme. C'était de sa faute si elle avait eu ces pensées. C'était de sa faute si elle se remémorait ces anciennes douleurs. Il avait posé les mauvaises questions, à un mauvais moment sûrement. Il se sentait idiot, bête, sans tact. Il avait remarqué toute la tristesse de Mei plus tôt, mais avait quand même demandé. Tout ça pour quoi ? Pour qu'elle reste à ces côtés … C'était terriblement idiot et égoïste, mais il n'avait pas envie qu'elle parte. Elle joignit ses mains. Tridd ne le vit pas tout de suite, mais elle se faisait volontairement du mal en se plantant ses ongles elle-même dans la peau. C'est que lorsqu'il remarqua sa grimace de douleur, et le sang qui continuait de couler, alors que celui de ses victimes avait séché, qu'il comprit. Ses pensées devaient être encore plus douloureuses que ce que Tridd pensait. Ce geste choqua Tridd encore un peu plus. Finalement, elle releva la tête vers lui. Les larmes avaient creusé un sillon sur son visage encore ensanglanté du massacre qu'elle avait perpétué. Son regard reflétait bien la tristesse qu'elle ressentait. Son sourire également. Elle approcha à nouveau sa main du visage de Tridd, qui se sentait vraiment mal. Elle commença à lui raconter, à lui parler de ce qu'elle avait sur le cœur. Des mots pleins de sens. Elle perdit son sourire, et sa main s'éloigna. Elle lui posa deux autres questions. Cela replongea Tridd dans de sombres souvenirs aussi.

« Je te comprends parfaitement … J'ai perdu une chose importante aussi dans mon passé. Mes parents … Ils m'ont été retiré sans que je ne puisse rien faire … Les seuls êtres qui aient un jour compté pour moi. Je les ai vu me quitter … sous mes yeux … La haine des gens de mon village natal. Depuis ce jour, je cherche désespérément quelque chose qui pourrait me faire sentir chez moi quelque part. À la recherche de mes origines … et voilà que je me retrouve ici. »

D'un certain point de vue, Tridd aussi cachait sa part de drame familial. Il était aussi à la recherche de quelque chose de perdu. Il comprenait parfaitement Mei, et ses sentiments. Lui se sentait définitivement seul et abandonné. Il avait besoin de compagnie et avait envie de retrouver quelque chose dans ce monde qui puisse lui donner envie de vivre. Lui cherchait un but à sa vie, une raison de vivre. C'était peu différent de la recherche d'une personne ou d'une chose importante.

« Évidemment qu'une chose perdue, on a envie de la retrouver, d'autant plus si c'est une chose importante. Si je voulais savoir, ce n'était pas dans le but de vous faire revivre de mauvais souvenirs, j'ai juste été curieux et je m'en excuse ... »

Sa curiosité … Tridd avait envie d'en savoir encore plus. Elle avait éveillé sa curiosité en lui révélant si peu et à la fois, tant. Quelle était donc l'objet de sa recherche ? Quelles informations avait-elle ? Pourquoi l'ont-elle menées ici, dans ce village ? Cette rencontre, Tridd voulait croire qu'elle n'était pas fortuite.

« Maintenant, vous avez le choix. J'ai envie de vous aider, à retrouver ce que vous cherchez, et à vous sentir mieux. Je peux donc vous aider dans votre quête. Sinon, vous pouvez décider que l'on ne se revoit plus jamais. »

Tridd lui laissait le choix. Il ne voulait pas lui imposer sa présence ni sa curiosité. C'est elle qui devait choisir s'il devait l'aider ou pas. Il attendait avec impatience la réponse et soutenait le regard de Mei en lui souriant, pour se donner un air amical. Mei était sans doute la première personne depuis la mort de ses parents à qui il faisait un minimum confiance et avait un semblant d'amitié, même si elle avait voulu le tuer. Il attendait …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mei Lee Huang



________________

Mei Lee Huang
________________


Race : Vampire
Classe : Ninja de glace
Métier : Assassin
Croyances : Dieu du sang
Groupe : Solitaire

Messages : 53

Fiche de Personnage : Ma fiche


Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Re: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] EmptySam 25 Fév 2012 - 22:22

Voilà comment en une nuit tout a changé dans sa vie… Des retrouvailles destructrices, passant par un carnage pour finir à ce moment là. Mei ne savait plus quoi penser, ni faire….Elle aurait dut peut –être le tuer ? Au moins, elle n’aurait pas ressenti tant de tristesse par rapport à ces questions. Seulement, elle ne regrettait en rien, ne pas l’avoir fait. Au moins, une vie a été sauvée… C’est déjà cela. Elle le regardait tout en fronçant les sourcils. Donc il comprenait ? Comment pouvait-il comprendre cela ? Il a perdu ses parents mais elle aussi… Voir la tête de sa mère roulait sur le sol, les larmes figeaient sur ses joues, avait tellement marqué notre vampire que perdre Shiro, elle ne pouvait pas l’accepter…. Ce n’est finalement pas pareil … Car lui, il les avait perdus pour toujours… Quant à Mei, elle avait encore Shiro, vivant quelques parts. Certes, il avait horriblement changé, enfin son comportement était devenu le contraire du Shiro de son enfance…. Son visage était si identique mais son regard était si noir… Elle se rapprocha de lui, étant collé presque contre lui. Elle pouvait sentir son odeur. Une odeur qui était bien cachée jusqu’à là par le sang. Cependant cette odeur ne dérangea pas Mei, comme si ce n’était qu’un détail insignifiant… Rien ne transparais de cette découverte, aucune marque de dégout sur son visage comme si elle n’avait rien senti… Elle lui caressa sa joue doucement.

« Je te souhaite de la trouver… Après tout tu mérites bien cela… »

Un faible sourire se dessina sur ses lèvres, mais il était franc. Elle enleva sa main quand il s’excusa. Puis elle finit par reculer de quelques pas, se retourna fixant au loin. Elle ne savait pas comment prendre cela, comment agir. Il cherchait par simple curiosité… Elle baissa la tête, d’un air pensif…

« Peu importe… Excuse ou pas cela est fait… Alors oublie ! »

A ces mots, elle était prête à partir, disparaitre, et reprendre sa recherche. Ce n’était qu’une rencontre parmi tant d’autre. Certes c’était une agréable rencontre, si on oublie le coté « je veux te bouffer » Et peut –être si il n’avait pas été là pour elle, elle aurait succombé à sa détresse… Et ce n’était pas la meilleure des solutions. Elle fit quelques pas quand elle entendit qu’il voulait l’aider. Elle se retourna et le fixa curieusement, l’écoutant jusqu’au bout, sans dire un mot. Pourquoi il voulait tant l’aider … Pourquoi ? Elle ne le comprenait pas… Elle a voulu pourtant le manger… Maso ? Elle ne le savait pas… Elle finit par de nouveau s’approcher de lui, marchant calmement, et pencha la tête sur le coté, tentant de le comprendre. Elle prit finalement son visage entre ses mains, rapprochant ses lèvres des siennes sans pour autant les toucher.

« Pourquoi vouloir cela ? »

Elle souffla ses mots contre ses lèvres, avec la chaleur que son souffle pouvait contenir. Elle sourit s’écartant de lui aussi vite qu’elle est venue… Pourtant restant à une bonne distance. Elle baissa la tête…

« M’aider te tuerais… Ce n’est pas une bonne idée, si tu veux vivre longtemps… Ce que je recherche a détruit tout un village… en cette nuit… Je ne veux pas que tu sois parmi ces décombres et cadavres juste parce que tu m’as suivi… »

Mei lui prit finalement la main, la serra doucement.

« Même si ca me ferais plaisir de te revoir…. Mais je ne peux pas te condamner dans une mort certaine… Comme ça… Tu auras plus de chance de vivre sans être à mes cotés… »

Elle lui lâcha la main et se retourna, commençant à partir vers une chemin incertain.

« Même si cela me fait mal au cœur de dire ça, je te le dis… Adieu Tridd, et je te souhaite de trouver ce que tu cherches, et celle qui te sentira à ta place… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tridd Erogdish

L'orc élevé parmi les hommes

________________

Tridd Erogdish
________________


Race : Demi-Orc
Classe : Archer
Métier : Apprenti menuisier
Croyances : Aucunes
Groupe : Rebelle

Âge : Une vingtaine d'années

Messages : 69

Fiche de Personnage : Ma Fiche


Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Re: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] EmptyLun 27 Fév 2012 - 12:45

Tridd attendait la réponse de Mei … Mais au final, lorsqu'elle se mit à parler, quand elle lui répondit, il aurait préféré ne pas l'entendre. Les mots qu'elle prononça lui firent mal, même s'il était bien fondé quand même.

Tridd ne s'était pas attendu à ça. Il lui avait proposé gentiment de l'accompagner. Il lui avait montré, même si ce n'avait pas été très visible, qu'il avait pu lui être utile. Bon, le sort de soin, c'était pas trop de le truc des vampires et il l'avait plus blessé qu'autre chose, mais il lui avait sauvé la vie dans le village à l'aide de sa compétence à l'arc. Ce n'était pas rien tout de même. Il pourrait l'aider ! Il en était presque sur. Seulement, elle était très fort aussi, beaucoup plus forte que lui. Elle l'avait plaqué contre l'arbre avec une telle facilité. Elle avait été sur le point de la tuer, et il n'avait rien pu faire pour l'éviter. Elle l'avait pris par surprise. À distance, il pouvait faire la différence. Enfin, c'est ce qu'il pensait, avant de se souvenir des deux loups qu'elle avait invoqué devant elle lorsqu'elle s'était senti en grand danger. Non, définitivement, proposer son aide à une femme si puissante, c'était assez inutile en soi. Tridd était inutile, il se sentait inutile en ce moment. Il n'avait jamais pu vraiment trouver une place ici, jamais pu se sentir bien quelque part depuis la mort de ses parents et depuis qu'on l'avait chassé de son village natal. Il ne voulait plus repenser à ça. Il se sentait trop nostalgique, d'une vie qu'il avait perdu, une vie où il était à sa place et où il se rendait utile à quelqu'un. Et depuis, il errait sans vraiment dans tout Feleth, et même au delà, sans aucun but.

Et puis, ce soir là, il avait rencontré Mei. Elle lui avait paru si innocente et frêle. Quelle erreur. S'il avait su, il y aurait réfléchi à deux fois avant de la sauver. Mais ai final, il était encore en vie, et ne regrettait donc pas. Elle était également à la recherche de quelque chose dans ce monde. Quoique ce soit, elle l'avait vu ce soir là, dans ce village. Tridd lui avait proposé de l'accompagner, ayant lui même pas grand chose à faire. Elle lui avait répondu. Elle ne comprenait pas son geste et à vrai dire, c'est vrai que Tridd n'avait aucune raison de faire cela. Elle lui parlait de tous les dangers qu'il courrait s'il la suivait. Il comprenait tout cela, il n'était pas idiot, mais sérieusement, il avait bien envisagé un moment la suivre. La perspective de mourir juste sur un coup de tête ne l'enchantait pas trop. Surtout sur un coup de tête. Elle avait raison. Mais il n'avait pas envie qu'elle ait raison. Et puis, finalement, après lui avoir soufflé ses mots à quelques centimètres à peine de lui, elle baissa la tête, lui avait pris la main, lui annonça qu'il aurait plus de chance de vivre sans elle à ses côtés. *J'aurai peut-être plus de chance de vivre sans être à tes côtés, mais je veux voyager à tes côtés !* Ses pensées restèrent bloquées dans sa tête. Il ne put les exprimer à temps. Mei lui lâcha ses mains. Elle lui dit adieu …

Tridd en resta … abasourdi. Sous le choc. Il la regarda partir sans rien pouvoir faire. Il avait tellement espéré l'accompagner. Il s'était déjà imaginé sur les routes avec elle. Mais au final, non, il ne le ferait pas. Elle ne voulait pas.

Il la regarda partir sans rien pouvoir dire. Ainsi, c'était donc la fin. La rencontre n'aura duré que quelques heures tout au plus, mais elle avait marqué Tridd.

Une larme à l’œil, Tridd la perdit de vue.

« Cette fois, je crois que c'est un vrai adieu, Mei ... »

Tridd soupira et s'assit contre un arbre pour reprendre ses esprits.

« Peut-être qu'on se reverra un jour, qui sait ... »

Il reprit sa route au lever du jour, marcha droit devant lui jusqu'à la prochaine rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] _
MessageSujet: Re: Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]   Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Une goutte de sang dans un océan de mystère [PV Tridd ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Côtes de l'est :: Baie-