''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ytgë [Démon ♀ Polymorphe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ytgë Orpheö



________________

avatar
________________


Race : Syrinx (blé)
Classe : Druide ondin (+ Polymorphe)
Métier : Cape Blanche
Croyances : Athée
Groupe : Royaume

Âge : 250 ans < ... < 300 ans

Messages : 4

Fiche de Personnage : Démon aux multiples apparences.


MessageSujet: Ytgë [Démon ♀ Polymorphe]   Ven 20 Jan 2012 - 0:26

* * *

Ytgë Orpheö





Rang : Polymorphe & Tortionnaire des Âmes

Âge : Entre 250 et 300 ans. Elle a arrêté de compter depuis longtemps.
Sexe : Femme ♀

Race : Démon Syrinx (plante : le blé)
Classe : Druide Ondin
Métier : Cape Blanche
Croyances : Athée
Groupe : Royaume


Équipement
Elle est habillée plutôt légèrement lorsqu'elle reste sous son apparence originelle. Sa peau vert bouteille et ses ornures font en sorte que même en petite tenue très courte, elle semble habillée. Elle ne s'embarasse donc pas de tissus inutiles, lui laissant une totale liberté de mouvements, exceptée sa cape blanche évidemment.

Talents de combat

Quoique pas très forte et puissante, elle mise ses techniques de combats rapprochés sur son agilité et sa ruse. Elle préfère le combat à mains nues, au mieux, elle se munie d'une dague. Elle connait plusieurs prises bien pratiques, servant plus à désarçonner l'ennemi et à l'avoir sous son emprise. Ce qu'elle préfère, c'est faire quelques feintes et se retrouver d'un coup derrière l'ennemi, sa dague contre sa gorge, totalement à sa merci, sans qu'il n'aie pu se rendre compte de ce qui se passe. Pour les moins dégourdis, bien sûr.


Talents de magie

Sans être particulièrement puissante, elle se débrouille bien et peut se défendre utilement. Elle a une préférence pour l'usage de la magie de l'eau et des plantes. Lorsqu'elle use d'un sort, d'un enchantement, les motifs dorés sur son corps brillent doucement, s'illuminent presque. Elle n'utilise jamais celle du feu, étant une Syrinx, elle craint cet élément. Voici ce qu'elle est capable d'éxecuter comme sorts :

Contrôle de l'eau ; Elle ne peut faire apparaître de l'eau de nulle part, mais peut contrôler l'eau à partir d'un point aquatique, d'une petite rivière boueuse à l'océan. Elle ne peut avoir son son contrôle une quantité énorme d'eau, mais assez pour certains actes allant de l'utile à la farce, plus ou moins détestable. Exemple d'actions : elle peut envoyer assez d'eau suspendu dans les airs par son sort sur une personne, l'enveloppant totalement dans l'eau, ou juste sa tête. L'image est que l'individu se retrouve prisonner d'une bulle géante d'eau, ou alors sa tête se retrouve dans un « haut de scaphandre liquide ». Elle peut ainsi noyer sa victime, ou juste la torturer dans la panique de mourir en lui faisant frôler la noyade à plusieurs reprises. Elle peut donner la forme de son choix à la masse d'eau ; elle aime faire apparaître des monstres, des dragons, des animaux féroces, pour effrayer les naïfs. Elle peut aussi utiliser ce sort pour boire, n'ayant besoin d'aucun récipient ; elle fait monter une « bulle » d'eau jusqu'à sa bouche et boire ainsi, la bouche collée à la sphère liquide. Une chose assez rigolote qu'elle ne se prive pas de faire pour épater un éventuel spectateur de la scène.

Accélération de la croissance d'un végétal : Sort amusant à la base, après des années d'entraînement, elle peut accélerer la croissance des arbres à une vitesse hallucinante. Ainsi arrive-t-elle lors d'une course poursuite en terrain forestier à faire apparaître un véritable mur d'arbres épais en quelques secondes, après avoir jetée derrière elle des graines et d'y jeter son sort. Plus difficile et demandant d'elle une vitesse supérieure à son adversaire, elle peut former de la même manière un cercle d'arbres autour d'une personne et ainsi le faire prisonner, à moins que celui-ci aie un sort pouvant détruire ce barrage en un clin d'oeil. Hors conflit, elle peut tout simplement faire pousser très vite un arbre fruité ou quelques légumes... en cas de faim. Ce sort perd beaucoup de sa puissance à Vein, la terre y étant extrêmement peu fertile. Pour que ce sort soit efficace à 100%, la terre doit être riche, impossible donc de faire pousser quelque chose dans le désert ou en terrain rocheux !

Contrôle des végétaux : Ce sort est impossible à lancer en l'absence de végétation. Comme l'eau, Ytgë ne fait pas apparaître des plantes de nulle part, mais contrôle celles qui se trouvent aux alentours. Elle peut ainsi « donner vie » à un arbre, qui se déracina et se déplacera sur ses racines devenues comme des pattes. L'arbre, si tel est le désir du démon, poursuivra sans répit une victime et peut carrément la tuer, les branches devenant des bras mobiles, plus ou moins souples selon le type d'arbre. S'il y a des lianes, celles-ci peuvent être envoyées sur l'adversaire comme un tas de serpents, l'asphyxiant dans une ultime étreinte.

Antidote : Entre la magie et l'alchimie, cette faculté permet à Ytgë de concocter un antidote en un temps très court. Ceci est plus un don qu'un enchantement. Elle utilise ses sens magiques et sa sensibilité avec les végétaux pour repérer la ou les éventuelles plantes pouvant servir à annuler les effets d'un poison présent dans son organisme. La « recette » lui vient naturellement, ses gestes sont dictés par les plantes elles-mêmes qui s'offrent pour la soigner, si on peut dire ça ainsi.

Assimilation de l'Oxygène dans l'Eau : Ce sort permet à Ytgë d'assimiler à la manière des poissons l'oxygène présente dans l'eau. Cela lui permet de nager des heures durant en apnée. Elle adore user de ce sort et explorer de temps en temps les fonds sous-marins. Cela dit, il y a un inconvénient ; pour assimilier l'oxygène dans l'eau, ce sort fait apparaître des branchier derrière les oreilles du démon. Cela lui est assez douloureux. La douleur est brève mais intense. Du coup, Ytgë ne l'utilise pas si souvent que ça, malgré le plaisir de pouvoir nager sous la surface indéfiniment.


Talents divers



Son unique talent réside dans la polymorphie, un pouvoir qui, allié à sa ruse et son envie insatiable de faire des mauvaises farces, entraîne ses victimes parfois à la folie impulsive ou à leur mort. Il n'est pas rare que des esprits faibles auxquels elle s'attaque finissent carrément par se suicider. Elle détruit les gens psychologiquement avec un plaisir et une prouesse inégalable. Elle ne tue quasiment jamais, préférant pousser les faiblards à se tuer tout seul... Par la séduction en changeant son apparence originelle en magnifique femme, ou en faisant apparaître un proche sans que la victime sache que c'est elle, Ytgë, par exemple.


Pouvoirs particuliers





Son pouvoir essentiel et unique est la polymorphie. Elle peut se changer en n'importe quelle forme humaine, jusqu'à l'odeur, la voix, l'attitude. Mais pas les souvenirs, la psychologie,... bien sûr. Ceci dit, elle ne peut prendre l'apparence d'un humain que s'il existe réellement et qu'elle l'aie rencontré un jour. Puis, au moindre petit saignement, elle revient sous son apparence originelle. Elle peut aussi enlever ses cornes, rendre sa peau rosée et uniforme, ses yeux de couleur normale pour les habitants du Feleth, restant belle comme à l'origine, mais sans ses atouts physiques de démon.

Apparence physique


Nous ne parlerons pas évidemment de ces multiples apparences qu'elle peut prendre. Son physique à l'origine est un corps magnifique, dont la peau est d'une belle couleur vert bouteille. Des arabesques dorées ornent son corps mince et ferme ainsi que son visage, rappelant la plante dont elle est issue ; le blé. Contrairement aux autres Syrinx dont la marque de la plante est en général discrète, elle, cela se voit directement. Juste avant qu'elle ne change d'apparence, ses dorures étincellent légèrement. Ses avant-bras sont de couleur or, ses doigts se terminent par de très longs ongles pointues, plutôt des griffes. Elle peut les rétracter légèrement, mais jamais les faire entrer dans sa chair entièrement. Leur taille maximale est de 5cm. Ses yeux sont noirs. Elle a une chevelure épaisse, ébouriffée, de couleur noire cuivrée, d'où sortent sur le sommet de sa tête deux énormes cornes anguleuses, sombres également. Elle porte un anneau d'or à chaque narine.



Caractère, personnalité


Ytgë est un démon aimant torturer l'esprit des gens plus que l'effusion de sang et le combat. Elle séduit, manipule, entraîne les faibles d'esprit à la folie douce ou brutale, au suicide, à la dépression. Elle brise les personnes psychologiquement et... elle aime ça. Sadique dans son genre, partout où elle passe, les mentalités s'assombrissent. C'est une femme rusée, agile, hypocrite, fausse à souhait. Et une très bonne actrice. Personne ne sait parfaitement qui elle est derrière son masque de sadisme, ce qu'elle pense réellement. On pense clairement d'elle qu'elle ne peut ressentir aucun sentiment amical ou amoureux, mais cela est faux. C'est plutôt rare, mais elle peut apprécier quelqu'un et s'y attacher plus ou moins. Malgré ses petits plaisirs malsains et détestables, elle a quelques principes dans ses amitiés véritables ; ainsi, elle deviendra pour vous une personne dévouée, une confidente muette, une compagnie très agréable, si elle vous apprécie. Pour ces rares personnes, c'est un masque qui tombe ; de la manipulatrice faux-jeton elle devient sincère, avec quelques petites qualités en prime : généreuse quelques fois, serviable, aimant discuter de tout et de rien, s'adonner à divers jeux,... Elle n'a jamais été amoureuse, mais cela pourrait arriver à l'avenir, qui sait ?

Histoire



Ytgë est donc issue d'un brin de blé, perdu dans un immense champs. Dès son apparition dans le Vein, elle montra un corps fin, gracile, souple, comme le blé lui-même. Au fil des ans, son physique d'abord un peu adolescent, se changea très lentement mais sûrement en celui d'une véritable femme mûre.

Elle n'a jamais beaucoup aimé rester dans le Vein, où la flore est relativement rare, voire inexistante. Elle préfèra très vite se balader au Feleth ; quoiqu'au début elle ne maîtrisait pas sa polymorphie convenablement, étant limitée dans le temps de ses métamorphoses et ayant parfois des parties du corps qui refusaient de se modifier, lui donnant parfois des apparences complètement loufoques, elle put s'entraîner durant de longues décennies. A l'aube de son premier siècle, elle arrivait enfin à contrôler son unique faculté. Elle put en apprécier tout ce que son pouvoir lui ouvrait comme possibilités : tromperie, séduction dans un but bien précis, en gros, faire du mal aux autres de toutes les façons possibles, tout simplement.

Ne pouvant changer d'apparence que si elle a déjà vu cette personne et donc prendre ses caractéristiques physiques qu'elle a pu voir et mémoriser (il lui faut pour cela avoir au minimum un petit entretien avec la personne), elle enchaîna les rencontres. Bien évidemment, changer son apparence originelle en celle d'un autre démon ne l'intéressait pas. Elle multiplie donc les rencontres plus ou moins courtes avec des humains. Mais son but n'est pas seulement de connaître l'aspect extérieur des gens : lorsqu'elle le peut, elle construit une relation hypocrite dans le seul but d'en savoir plus sur la vie, le caractère et les souvenirs de sa « victime ». Donc, même si elle essaie de rencontrer un maximum de personnes, elle s'attarde en général sur chaque individu. Elle peut parfois utiliser ainsi quelqu'un durant plusieurs mois, voire des années, si la personne s'avère très intéressante à imiter plus tard (un membre de la Cour, une personne importante influençant sur le pouvoir actuel par exemple). Même si elle a plus de deux siècles, elle ne peut donc pas prendre l'apparence d'un nombre incroyable de personnes... De plus, elle en oublie certains avec le temps, ce qui fait que sa « liste d'apparences à prendre » reste relativement courte, et ne continue pas de s'allonger avec le temps.

Sa vie presque triplement centenaire (ça se dit ça ?!) est une suite de rencontres et sa vie se rythma longtemps ainsi. Jusqu'au jour où elle entendit parler des Capes Blanches. Leurs droits sur autrui, sans aucune limite, l'intéressa. Non seulement elle pourrait torturer à sa guise les humains, de plus, elle en recevrait parfois l'ordre ! Elle devint dernièrement une Cape Blanche. Souvent seule mais parfois accompagnée d'une autre Cape Blanche, elle voyage ainsi sur tout Feleth, multipliant les victimes. Elle est connue pour sa faculté à détruire des vies sans les toucher, ou presque. De temps à autres, on demande son talent exceptionnellement dans certains cas, une demande spéciale lui est envoyée pour se charger d'une personne devant sombrer dans un état mental déplorable mais devant rester vivant. Elle accepte toujours ses « missions » avec un plaisir immense.

Ainsi est sa vie. La plupart de ses rencontres sont donc des simples victimes, mais, quelques fois, elle peut se faire un ami. Elle n'attend pas l'amour, mais cela pourrait lui tomber dessus au détour d'un chemin...







En ce qui vous concerne

A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? Je suis assez irrégulière, je l'avoue. Je peux être connectée tous les jours pendant deux semaines puis disparaître pendant 4-5 jours. En général, quand je sais à l'avance que je ne me connecterai pas plus de deux jours d'affilée, j'essaie de prévenir.

Comment avez-vous découvert le forum ? Par Haocia Nerini. C'te barge de cruche doublée d'une tête de noeuds ♥

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? Sympathique l'image d'accueil aléatoire. Je trouve le design un peu sombre, on se croirait que dans le Vein, haha ! Mais j'aime bien, bon choix des images et tout. Cela dit, ce qui m'embête un peu, c'est l'image NEW lorsque quelqu'un a posté un message ; on ne le remarque pas facilement. Ce n'est pas grave mais j'aime bien pouvoir vite parcourir le forum en un éclair et voir direct si y'a eu des nouveaux posts :face:



Test-RP


Un soleil rouge comme la braise, brûlant le ciel d'un éclat atténué par le début du crépuscule et colorant les quelques nuages de rose et de violet, s'éclipsait à l'horizon. Ce moment entre chien et loup plongeait l'atmosphère dans une ambiance mystérieuse pour les fanatiques de surnaturel. C'est dans ce début de pénombre qu'Ytgë s'éveilla. Ses paupières papillonnèrent, ses yeux s'ouvrirent au monde. De la fenêtre aux lourds rideaux bordeaux, arrachés et déchirés, s'échappaient des raies oranges et frappaient doucement le visage stoïque du démon. Sa peau vert bouteille et ses dorures étincelèrent discretement, cela était à peine visible mais sa beauté s'amplifia sur le moment, sous cette lumière crépusculaire la mettant particulièrement en valeur.

Cela dit, personne n'était présent pour admirer la créature. Un silence de mort enveloppait la pièce où elle se trouvait, allongée à même le sol en pierre froide. Circulaire, la petite salle semblait être une chambre ; en tout cas, cela devait être sa fonction avant qu'une tornade ne vienne tout dévaster. Les draps, les rideaux, les tapis,... tous les tissus avaient été lacérés, réduits en lambeaux, éparpillés en un sacré bordel dans tous les coins. Les meubles en bois étaient à plusieurs endroits gravés de profondes traces de giffres et de morsures. Une tornade ? Un fou, oui. Toutefois, ce n'était pas Ytgë. L'auteur de ce carnage était un humain. Pour ce dernier, il aurait mieux fallu ne jamais croiser Ytgë sur son chemin.

Pour comprendre ce que je raconte, il va nous falloir remonter quelques heures en arrière. Le démon, comme à son habitude, déambulait dans les villes sous une apparence de belle humaine, rose, fraîche, pulpeuse, aguicheuse, comme elle le souhaitait. Il ne fallut pas longtemps pour attirer un pauvre type, prétentieux et égocentrique, qui lui fit la cour d'une façon à se tordre de rire. Amusée, Ytgë entama son jeu préféré. Elle le séduit, l'entraîna dans sa manipulation ; elle l'aguicha, repoussant les limites de la décence en public. L'humain, n'y tenant plus à un moment, la supplia quasiment de venir chez lui, à des fins purement sexuelles. Bien évidemment, Ytgë avait accepté et l'avait suivi.

Une fois seuls, elle se rua sur lui. D'abord totalement envoûté par ce qu'il croit être une magnifique femme, le cauchemar commença. Au milieu d'un baiser, il rouvrit les yeux, intrigué par une sensation d'un contact piquant lors des embrassades. Il vit alors... un homme. A la barbe naissante, sentant fort la sueur, bref, un individu de sexe masculin et d'un physique peu ragoûtant. Choqué, ne comprenant pas, la victime se dégagea violemment de sa précédente étreinte. Il se mit alors à insulter l'homme devant lui, qui ricana en guise de réponse. Il jeta dehors Ytgë, qui était morte de rire. A l'extérieur, elle attendit quelques minutes, puis revint frapper à la porte, redevenue la belle femme d'auparavant. Surpris lorsqu'il ouvrit la porte en découvrant l'incarnation de son fantasme, il ne réfléchit pas vraiment et la laissa entrer. A peine méfiant et trop bête pour repenser à la situation étrange qui lui était arrivé juste avant et de faire le lien, il se remit à s'exciter sur le démon. Celle-ci fit durer les caresses, les simples préliminaires, faisant monter la chaleur de l'humain qui n'attendait qu'une chose : passer à l'acte. Pendant des heures, elle le fit languir, le rendant de plus en plus dingue de désir et de pulsions sexuelles. Ah, les hommes...

A un moment, n'en pouvant plus d'envie de terminer sa petite affaire, il devint incontrôlable, se fit beaucoup moins tendre, même carrément agressif, s'apprêtant à vitesse grand V, tout simplement, à un viol. Au grand amusement du démon qui mima la panique d'une jeune fille vulnérable. Alors qu'il lui déchira littéralement ses habits, les yeux exorbités, quasiment la bave aux lèvres, à deux doigts de la prendre de force, ce qu'il vit sous la culotte d'Ytgë ne fut pas réellement ce à quoi il s'attendait... Un pénis d'une envergure inhumaine se mit à se déplier et à se dresser sous ses yeux effarés. Un corps entièrement féminin et mit à nue était allongé sous lui, des courbes, un visage délicat, une poitrine généreuse. Mais un sexe d'homme, énorme. La fin de ce jeu macabre commença ; cette fois-ci, elle avait décidé de s'occuper physiquement de sa « proie ». Mais toujours sans verser une seule goutte de sang. La suite du cauchemar, je ne la décrirai pas en détails ; sachez seulement que l'homme prêt à violer une femme devint lui-même la victime du viol qu'il allait commettre. C'est ainsi que la pièce fut ravagée ; la porte fermée, il ne put jamais s'échapper, subissant durant des heures interminables les pires supplices sexuels qu'un démon pouvait connaître et infliger à un pauvre humain. Bien avant que cela ne s'arrête, il perdit sa voix, à force d'hurler de douleur.

Ces viols répétés le blessèrent autant psychologiquement que physiquement, son corps était couvert de bleus, de griffures, de morsures, de blessures diverses et innombrables, son esprit n'était plus que lamentations muettes. Nu comme un ver, dans un état lamentable, brisé en profondeur dans les deux sens du terme, il ne connut le repos qu'au moment où Ytgë manqua d'inspiration pour l'humilier et le détruire. Fatiguée, repue, elle s'était endormie au milieu des lambeaux d'un tapis autrefois luxurieux, reprenant, dans son sommeil, son aspect originel.

A son réveil, la première chose qu'elle fit, ce fut chercher du regard sa victime de la veille. Elle ne fut pas étonné en voyant son corps sans vie pendre au bout d'une corde attachée au lustre, un tabouret renversé en-dessous. Elle déposa un regard dénué de sentiments sur ce cadavre suspendu pendant une bonne minute, détaillant ce tas de chair avec curiosité. Il était totalement déformé, méconnaissable. Suite à cette contemplation, elle haussa juste les épaules, un sourire en coin, et se revêtit, entre autre de sa cape blanche bien cachée jusqu'ici dans son sac. Elle sortit de la chambre, de la maison, reprit sa route, le pas léger. Un seul sentiment était présent dans ses pensées : la satisfaction.



* * *


Dernière édition par Ytgë Orpheö le Mer 25 Jan 2012 - 22:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Ytgë [Démon ♀ Polymorphe]   Ven 20 Jan 2012 - 23:14

Bonjour, excellente fiche. Il y a par contre quelques incohérence. ^^
Tu dis être cape blanche alors pourquoi mes-tu "démon" comme groupe ? Le groupe "démon" représente l'armée d'Arphoss et comme tu ne sembles pas avoir été engagé, je pense que ce ne doit être qu'une simple erreur. Bref, Si tu es cape blanche, tu es logiquement sous les ordres du Royaume.

La classe maintenant. Quand on invente, une nouvelle classe, on doit normalement en fournir une description. De plus, ce sont plus les talents de magie et de combat qui explique l’appartenance à une classe.

Quoi qu'il en soit, tu risques de devoir renoncer à une partie de ton contrôle de l'eau car à ce stade il est trop puissant.
Tes talents de combat, aussi sont trop puissants pour un personne maîtrisant la magie à ton niveau, ils ne sont d'ailleurs pas expliquer dans ton histoire.
En soi, soit tu baisses légèrement ta maîtrise de l'eau et beaucoup tes talents de combat, soit tu baisses beaucoup plus fortement tes pouvoirs mais garde tes talents de combat en l'état. En tous cas, tu risques de devoir inventer une classes si tu veux conserver ces facettes aquatique et végétale de ton pouvoir. Pour cela, trouve un nom et fais une courte description.

Tu pourras bientôt t'amuser à torturer des gens et à faire d'autres choses de psychopathe avec Haocia. Bonne chance.^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ytgë Orpheö



________________

avatar
________________


Race : Syrinx (blé)
Classe : Druide ondin (+ Polymorphe)
Métier : Cape Blanche
Croyances : Athée
Groupe : Royaume

Âge : 250 ans < ... < 300 ans

Messages : 4

Fiche de Personnage : Démon aux multiples apparences.


MessageSujet: Re: Ytgë [Démon ♀ Polymorphe]   Mar 24 Jan 2012 - 14:32

Ok... je verrais ça tranquillement chez moi. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ytgë Orpheö



________________

avatar
________________


Race : Syrinx (blé)
Classe : Druide ondin (+ Polymorphe)
Métier : Cape Blanche
Croyances : Athée
Groupe : Royaume

Âge : 250 ans < ... < 300 ans

Messages : 4

Fiche de Personnage : Démon aux multiples apparences.


MessageSujet: Re: Ytgë [Démon ♀ Polymorphe]   Mer 25 Jan 2012 - 21:02

désolée pour le double post mais je suis complètement paumée, en vérité.

que dois-je mettre pour le groupe alors ?

si je veux rester polymorphe, j'ai droit à quoi exactement comme pouvoirs ?

on m'a conseillée de me mettre ensorceleuse si je veux contrôler plusieurs éléments naturels. mais alors je peux rester polymorphe ? parce que c'est quand même la faculté de base de mon personnage... je ne sais vraiment pas ce que je suis autorisée à mettre en partant de polymorphe.

et pour la description, il me semblait avoir décrit cette faculté quelque part dans ma fiche, mais soit, j'en ferais une petite description en spoiler ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Ytgë [Démon ♀ Polymorphe]   Mer 25 Jan 2012 - 21:13

Tu peux parfaitement avoir un don de polymorphie comme pouvoir particulier mais ce ne sera pas ta classe alors.

C'est de ta classe que dépendent les talents de magie et et talents de combat.

Pour le groupe tu as le choix : faire partie d'un clan que tu inventes, être solitaire, avoir rejoint l'armée de démon d'Arphoss ou alors les rebelles, ou alors le Royaume... En tous cas, une cape blanche fait obligatoirement partie du Royaume (à moins d'être infiltré). Le groupe qui te correspondrait serait donc le Royaume.

Pour les classes, tu as le choix entre celles-là : http://feleth.superforum.fr/t19-les-classes . Si tu ne trouves pas tu peux même aller voir celles-ci : http://feleth.superforum.fr/t1565-liste-des-classes-inventees-par-les-membres et si tu ne trouves toujours pas tu devra inventer une nouvelle classe. Il te suffira de trouver un nom et de poster une petite description de cette classe.

Edit : Je te valide :
Néro, Elem est venu ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Ytgë [Démon ♀ Polymorphe]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ytgë [Démon ♀ Polymorphe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-