''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les grands esprits se rencontrent 2nd part.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Khara Parker



________________

Khara Parker
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcière.
Métier : Équivalent actuel d'un Psychanalyste.
Croyances : Aucune.
Groupe : Solitaire.

Âge : 22 ans.

Messages : 45

Fiche de Personnage : ♥️


Les grands esprits se rencontrent 2nd part.  _
MessageSujet: Les grands esprits se rencontrent 2nd part.    Les grands esprits se rencontrent 2nd part.  EmptyDim 29 Jan 2012 - 23:13

Haocia était décidément trop gentille avec les autres, car pour moi, tout ce qui me veut du mal est un ennemi, et un ennemi se doit d'être éliminé. Mais soit, nous n'étions plus en danger, et cela juste m'importait. J'étais également fort impressionnée des capacités magique dont elle avait fait preuve, c'était pour le moins spectaculaire. Mais ce n'était pas le moment de s'extasier devant les dont d'autrui. Je l'avais laissé m'entraîner loin de ce carnage, et nous galopions maintenant vers un petit village dans les collines. Il était charmant, malgré le crépuscule qui était déjà bien avancé dans le ciel, il ne perdait rien de sa beauté, de sa modeste fontaine sur la place et de ses balcons fleuris.

Il fallait que je mange, mon estomac criait famine, et juste en face de nous, se tenait une sorte de petite auberge, où peut-être nous pourrions nous restaurer pour quelques pièces d'or. Je décidai alors de prévenir Haocia de ma halte dîner:
- Permettez que j'aille me restaurer, je n'ai rien mangé depuis ce matin, je crois qu'il me faut une pause. Puis, sans attendre, je descendis du cheval, enfilai ma cape à capuche noire, et me dirigeai vers l'auberge. Je ne me sentais pas à l'aise au milieu de tous ces humains et même si j'arrivais à capter la moindre de leur minables émotions, je savais qu'il fallait que je fasse profil bas, savait-on jamais. C'est alors tête baissée et d'un pas affirmé que je me rendis dans l'auberge, à ma grande surprise, plutôt remplie. Je m'avançai vers le comptoir et me mis sur un tabouret haut, tout en attendant que l'aubergiste se manifeste. Tout à coup, un homme complètement ivre s'installa à mes côtés, et dans un relent d'alcool, il essaya de m'articuler ces quelques mots:
- Salut t..toi, je p...peux t'o...t'offrir que...quequ'chose à b...boire? Je me forçai à respirer par la bouche et à le regarder en esquissant un petit sourire afin qu'il ne me trouve pas désagréable. Je ne voulais pas faire d'esclandre ce soir. Il fallait que je me débarasse de lui, il représentait le genre d'homme que je ne supportais pas; fier, hautain, prétentieux, orgueilleux et tout ce qui se rattachait à une forte estime de soit. Alors, je me mis à sonder son âme, et je lus alors qu'il, il y a fort longtemps, avait perdu ses deux parents, tout comme moi. Je savais donc quel chagrin cela représentait pour un être normalement constitué. C'est alors que la magie opéra; mes yeux s'assombrirent et le chagrin de l'homme remonta à la surface, il se stoppa net. Il porta son pouce à ses yeux, et surprit une larme en train de couler de long de sa joue. Puis, il se mit à pleurer à chaude larme, cachant honteusement son visage de ses grosse mains crasseuses. Je m'amusais, j'avais envie d'aller plus loin, de le voir ramper comme un faible, implorant le Vein pour que son chagrin ne cesse, mais au même moment, je sentis une main se poser sur mon épaule. C'était Haocia.

[HRP: Désolée pour mon manque d'inspiration, je promets de me rattraper pour mon prochain post.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Haocia Nerini

Le Corbeau

________________

Haocia Nerini
________________


Race : Humaine
Classe : Sorcière
Métier : Tortionnaire au service du Roi
Messages : 73


Les grands esprits se rencontrent 2nd part.  _
MessageSujet: Re: Les grands esprits se rencontrent 2nd part.    Les grands esprits se rencontrent 2nd part.  EmptyLun 30 Jan 2012 - 13:29

Descendant de son cheval, la jeune sorcière n'avait pas attendu pour se précipiter à l'auberge la plus proche. Haocia comptait bien la rejoindre, mais elle avait quelques petites choses à régler avant. Elle voulait s'assurer qu'elle n'avait rien à craindre ici, car la menace des rebelles était toujours présente. Ils étaient comme des rats, qui communiquaient rapidement et sournoisement, et par enchantement ils auraient pu être au courant que la tortionnaire était seul dans ce village. Elle posa sa main sur son cheval, et se concentra. Observant les alentours minutieusement, elle regardait les réactions des quelques passants. Il n'y avait que de l'inquiétude ou de l'étonnement dans leur regard quand ils apercevaient la sorcière. Pas de haine, pas d'insolence ou de mépris. C'était simplement un petit village de paysan, sûrement ignorant de la situation du royaume d'ailleurs. Un petit bout de paix dans un vaste monde d'horreur. Et si seulement l'horreur se limitait à Feleth...mais il y avait aussi le Vein. Le Vein...Cette pensée lui refit immédiatement penser à Khara, qu'elle avait laissé entrer toute seule. Elle ne voulait pas prétendre connaître la sorcière parfaitement, mais elle avait déjà eu un aperçu de son attitude belliqueuse et malveillante dans les sentiers boisés, et elle ne voulait pas s'attirer d'autres ennuis. C'était tout de même là qu'elles devaient dormir.

Ainsi, elle s'avança vers la porte, d'où elle entendait déjà les diverses agitations, et où la lumière chaleureuse passait sous les côtés de la porte, comme une ouverture sur la nuit et l'obscurité. Elle ouvra la porte, et la referma. Les gens étaient trop occupés à parler, à médire, à se quereller, et à boire, pour se rendre compte de l'entrée de Haocia. Seuls quelques uns qui étaient près de la porte la dévisagèrent. Elle avait l'habitude, et elle n'y prenait plus attention, mais elle n'en pensait pas moins, cela ne faisait qu'alimenter son mépris pour ces paysans. Elle aperçut enfin la jeune femme à un comptoir, avec un homme rustre et... ivre. Il pleurait. Il était étrange d'observer pour Haocia, que n'importe qui, lorsqu'il pleurait, enfouissait son visage dans ses mains, comme pour se cacher, comme si c'était une honte. Une honte de montrer ses faiblesses. Surtout pour un homme aussi rustre que lui. Avec une imposante carrure. Pleurer devant une femme aussi séduisante que Khara qui avait le don...d'empathie. Empathie ? Haocia fit quelques pas, et posa son épaule sur la jeune sorcière en disant :

Arrêtez. N'utilisez pas la magie sans raison, ce n'est pas un jeu.

Elle la contourna, et observa l'homme qui était déjà dans un piteux état. Elle eut juste à le pousser d'une main d'un air menaçant et autoritaire, puis elle s'assit sur le tabouret à côté de la jeune femme. Elle commençait à se demander, à propos de Khara, si elle n'était pas en quelque sorte dépendante de sa magie. Il est vrai que Haocia l'utilisait aussi pour torturer les prisonniers du Roi, mais elle avait de bonnes raisons de le faire, alors que cette jeune femme prenait juste du plaisir à torturer un inconnu, bien que méprisant. Elle posa la main sur son masque, puis reposa sa main sur sa cuisse en observant toujours la jeune sorcière. Elle était son centre d'attention, et Haocia n'avait même pas pris le temps d'observer les clients de l'auberge, et de s'assurer qu'elle était en sécurité. Haocia avait toujours considéré que la magie devait être canalisée, maîtrisée, avant qu'elle ne vous ronge à petit feu, mais elle ne savait pas comment cela se passait avec les démons. Ils n'étaient pas des humains, ils n'avaient pas ce qu'on appelle « l'humanité », donc pas vraiment de sentiments. Mais tout ceci n'était que des hypothèses. Peut-être que Khara n'avait pas conscience de sa vulnérabilité, car bien qu'à deux elles étaient puissantes, elles ne pouvaient sûrement pas se battre contre la vingtaine de clients présents. Il fallait toujours être dans une position avantageuse, et là, il fallait surtout rester discret, au moins jusqu'à leur départ.

La sorcière ne blâmait pas sa consœur pour son acte, mais plutôt pour le contexte de son acte. Ce n'était ni le moment, ni l'endroit pour faire cela. Mais dans un autre contexte, en tant que tortionnaire, Haocia se rendait compte que son don pouvait être très utile, et qu'elle pourrait l'utiliser à sa guise sur les prisonniers. Ils étaient là pour ça. Elle voulait lui proposer cette offre, d'être son assistante, mais le moment n'était pas venu. Il était trop tôt, et le tavernier au comptoir les écoutait discrètement, faisant mine de nettoyer une choppe avec son torchon. Elle avait au moins remarqué ça. Comme souvent, elle était perdue dans ses pensées, et un silence venait de s'installer. C'est pourquoi elle secoua légèrement la tête et fit un peu bas, sur un ton qui se voulait plus amical et détendu :

Nous devrions rester discrète, ne faites pas pleurer toute la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Khara Parker



________________

Khara Parker
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcière.
Métier : Équivalent actuel d'un Psychanalyste.
Croyances : Aucune.
Groupe : Solitaire.

Âge : 22 ans.

Messages : 45

Fiche de Personnage : ♥️


Les grands esprits se rencontrent 2nd part.  _
MessageSujet: Re: Les grands esprits se rencontrent 2nd part.    Les grands esprits se rencontrent 2nd part.  EmptyLun 30 Jan 2012 - 15:31

Arrêtez. N'utilisez pas la magie sans raison, ce n'est pas un jeu. Ces humains étaient vraiment des rabats-joies... Ils ne comprenaient pas ce qu'était le vrai sens de la magie. Lorsqu'on reçoit des dons, il faut les exploiter sur les plus faibles, sinon, à quoi bon? Et puis il fallait bien se rendre à l'évidence, la race humaine était inférieure sous tous les angles... Ils ne naissent pas avec des talents particuliers, il ne sont pas doués pour quelque chose en particulier, ils veulent être bon partout, et ils ont la folie des grandeurs. La seule chose que qu'un démon pouvait, à la limite, envier à un humain, c'était son courage, pour certains d'entre eux évidemment. Seulement, je pouvais sentir toutes les émotions de ses humains autour de moi, comment résister à l'envie de les soumettre un par un? Haocia semblait vouloir me faire comprendre qu'elle avait des principes au niveau de la magie, seulement, je me permis tout de même de remettre les pendules à l'heure:
- Haocia, je vous en prie, il m'a semblé comprendre que vous étiez tortionnaire au service du roi. Alors s'il vous plait, ne me dictez pas ma conduite. C'est vrai, aux yeux du monde humain je pouvais paraître excessivement lunatique, mais après tout, j'étais un démon, on ne pouvait pas m'en vouloir.

C'est alors que l'envie de torturer ce minable commençait à partir, je décidai donc je lâcher mon emprise sur lui, et de reprendre mes esprits. L'attitude de Haocia me sortait littéralement par les oreilles, pendant des années, les sorcières ont été pourchassées et tuées, et il faudrait que nous nous cachions? Non, je n'étais pas d'accord. Il fallait faire prendre conscience au monde l'étendu de nos pouvoirs. Et pour cela j'avais ma petite idée, bon, il fallait aussi que nous ne nous fassions pas prendre, sinon je pense que nous serions bonnes pour le cachot à vie, ou alors pour le bûcher. C'est alors que Haocia décida d'en remettre une couche:
- Nous devrions rester discrète, ne faites pas pleurer toute la salle. Là en revanche, ce fut la goûte d'eau qui faisait déborder le vase. Certes cette nouvelle rencontre m'était forte sympathique, mais je ne tolérais pas qu'on me dicte ma conduite, surtout pas une humaine, aussi forte soit-elle. Je décidai donc de lui rappeler de quoi Khara était capable, et surtout, qu'elle ne l'oublie jamais si elle voulait que nous restions de bonnes... en bonne entente.
- Je vous en pris Haocia n'oubliez pas que je joue avec l'esprit alors, détendez vous... Et profitez du spectacle. Lui dis-je en lui adressant un clin d'oeil à la fois gentil et inquiétant. Je commandai à l'aubergiste deux verres de ses alcools les plus forts. Lorsqu'il nous les apporta, je plaçai un verre devant Haocia, pris le mien et lui adressai un - A la magie! avant de me lever, et de me diriger vers le pianiste qui lui, semblait s'ennuyer à jouer ses petites ballades ringardes. Je m'avançai près de lui, et lui susurrai à l'oreille de jouer un morceau un peu plus... endiablé et excitant. A première vue, il semblait totalement emballé par l'idée, je n'avais même pas eu besoin de magie sur ce coup là, mes charmes naturels avaient opéré, et je remerciai encore une fois la nature de m'avoir gâtée ainsi.

Le pianiste commençait à jouer, et tous les regards furent tournés vers lui, je sentais que les gens se posaient des questions, mais qu'est ce qu'il lui prend à l'autre la - non mais écoutez moi ça - il a pas bientôt finit lui, c'était donc à mon tour de rentrer en scène. Alors je montai sur le piano, et d'un coup net, fis voler ma cape, laissant apparaître mon corps divinement bien sculpté sous une robe noire légère, laissant entrevoir un décolleté plongeant. Alors je fis opérer la magie, faisant ressortir tous les fantasmes les plus enfouis, les plus secrets. Je sentais que chaque regard était posé sur moi, et c'est alors que dans l'auberge, régnait une sorte d'atmosphère érotique. Et cela dura pendant de très longues minutes, je m'amusais à me trémousser sur le piano, puis sur des tables, et enfin, sur le bar.

Puis alors, j'en avais marre, je m'étais lassée. Je décidai donc de faire descendre petit à petit la tension, prenant bien soin de ne pas trop chambouler les émotions de chacun, il ne fallait quand même pas que nous soyons découvertes maintenant. Cela me prit quelques minutes et lorsque j'eus fini, tout le monde se remit à boire et à bavarder, comme si de rien ne s'était passé. Je m'avançai alors à nouveau vers Haocia, et voyant qu'elle n'avait pas bu son verre, l'avalai d'une traite.
- Et bien voila, nous ne nous sommes pas faite arrêter à ce que je sache, vous devriez songer à faire attention à ne pas trop ressembler aux humains Haocia.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Haocia Nerini

Le Corbeau

________________

Haocia Nerini
________________


Race : Humaine
Classe : Sorcière
Métier : Tortionnaire au service du Roi
Messages : 73


Les grands esprits se rencontrent 2nd part.  _
MessageSujet: Re: Les grands esprits se rencontrent 2nd part.    Les grands esprits se rencontrent 2nd part.  EmptyLun 30 Jan 2012 - 16:37

Haocia avait deviné sur le visage de la démone, que ses remarques ne lui avaient pas plut. Elle en fût vraiment sûre quand celle-ci lui envoya quelques piques subtils. Elle encaissa sans broncher, car d'un côté elle n'avait pas totalement tort. L'attitude insolente de Khara irritait la sorcière, mais elle restait calme, comme elle savait si bien le faire. Sa dernière phrase inquiéta vraiment Haocia, mais elle se contentait d'observer la scène, prête à bondir au moindre dérapage. Elle commanda de l'alcool. Haocia fixa le verre quelques instants, et le poussa lentement vers le verre de Khara. Elle ne buvait jamais ce qui lui était servi, par simple précaution. Elle voulait éviter qu'un fourbe glisse du poison dans sa boisson. Sait-on jamais. Certains disaient que sa méfiance lui coupait tous les plaisirs de la vie, et pourtant, sa méfiance l'avait sauvée bien des fois. Elle fit de grands yeux quand celle-ci osa crier « à la magie » ! Elle regarda autour d'elle, et lança un regard sombre au tavernier qui les dévisageait. Elle se tourna sur son tabouret, croisa les bras, et suivit Khara des yeux pour continuer de « profiter du spectacle », comme elle le disait si bien.

Elle fut amusée au départ, de voir tous ses regards interrogatifs, de les voir s'insurger que quelqu'un vienne troubler le petit train-train quotidien de l'auberge. Elle esquissa un léger sourire sous son masque, et souriait en regardant la sorcière pleine de vie et de joie. Ce n'était sûrement qu'une façade. Elle était vraiment belle, et elle assumait sa féminité. Mais ce n'est pas pour autant que Haocia en était jalouse ou complexée. Elles tenaient chacun un rôle, et chacun s'y tenait, tout était en ordre, c'était bien. En la voyant se déhancher sur le rythme entraînant, elle se disait aussi qu'elle était l'une de ses femmes que l'on courtisait. Elle en voyait beaucoup au palais, à la cour du Roi. Décidément, elle devrait vraiment inviter cette sorcière au palais royal. Sûrement qu'elle s'y plairait.

Puis soudainement, l'ambiance changea d'une façon étrange et sordide, aux yeux de la sorcière. Les gens dansaient en se frottant sensuellement, les mains se baladaient dans des endroits où il ne fallait pas. Haocia fronça les sourcils, et observa Khara qui avait changer d'endroit, pour aller se trémousser sur le bar. Elle ressentait une forte aura, une force de séduction qui émanait d'elle. Mais la sorcière était vide d'émotions, et on pouvait la qualifier d'asexuelle, elle trouvait que les plaisirs charnels étaient une perte de temps, il n'y avait que la recherche de nouveaux sorts et de nouveaux pouvoirs qui étaient dignes d'intérêt. Un homme plutôt sobre et assez charmant vint voir Haocia, et commença à vouloir la toucher. Par réflexe, elle posa ses mains derrière, sur le bar, et repoussa violemment l'homme en lui envoyant ses bottes dans le ventre. Il se rétama contre une table, et observa une autre femme, pour aller la draguer à son tour. Elle soupira d'exaspération. Enfin l'atmosphère retomba tout doucement, et les gens n'avaient rien remarqué.

C'est pourquoi elle oscillait entre agacement et euphorie. Elle avait presque envie de rire en voyant la manière dont Khara se servait de ses humains comme des pantins. Ils étaient si ignorants, si pathétiques. Enfermés entre quatre murs tous les soirs, à refaire toujours le même cycle. Boire, parler, se battre. Au final, la jeune sorcière ne faisait que donner d'autres fonctions à ces pantins, et une fois que cette action était terminée, il retournait dans leur programme. Khara était joueuse, peut-être était-ce dû à son âge, ou bien à sa race, elle n'en savait rien. Elle avait aussi un certain entrain, et Haocia avait presque envie de rentrer dans son jeu, en se laissant aller, lâcher prise et jouer avec ses pouvoirs. Mais elle restait fermée et froide, sans fantaisie. La fantaisie, elle n'en avait que dans les cellules humides et sales du palais. Donner lui un prisonnier insolent, et elle vous donnait de la créativité. Un nœud marin avec des tripes, un chef-d’œuvre dans une mare de sang, De l'abstrait dans la défiguration du supplicié. En parlant de ça, elle ouvrit sa besace pour vérifier que son bocal qui contenait la belladone n'avait pas été abîmé. Puis elle le referma, et écouta Khara lui parler. Sa phrase la fit sourire. Khara était sournoise, malveillante, mesquine, elle était aimable, mais elle était aussi cruelle, elle était le parfait cliché du démon, ce qui la poussa à dire :


Et vous devriez faire attention à ne pas ressembler aux démons, Khara.

En fait, Haocia n'avait pas du tout mal pris sa dernière remarque. Scientifiquement, elle n'avait rien d'une humaine. Elle avait beau être mortelle, elle avait eu deux dons à sa naissance, et elle ne ressentait rien. Pas de compassion, pas d'amour, pas de joie. Aucun sentiment dit « humain ». Elle sortit une mince bourse, et commanda deux chambres pour les jeunes femmes. Mais Haocia ne monta pas tout de suite, ce serait stupide de ne pas profiter de cette soirée. Alors elle commanda un autre verre du même alcool à Khara, pour lui montrer que ces intentions n'étaient pas mauvaises. Et peut-être qu'au fil de la soirée, Haocia se détendrait, et userait de ses pouvoirs pour s'amuser, tout dépendait du comportement de la jeune sorcière par la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Haocia Nerini

Le Corbeau

________________

Haocia Nerini
________________


Race : Humaine
Classe : Sorcière
Métier : Tortionnaire au service du Roi
Messages : 73


Les grands esprits se rencontrent 2nd part.  _
MessageSujet: Re: Les grands esprits se rencontrent 2nd part.    Les grands esprits se rencontrent 2nd part.  EmptyDim 4 Mar 2012 - 20:28

[HRP : N'ayant pas de réponses depuis maintenant plus d'un mois, j'ai décidé d'annuler le rp, car cela me bloque tout.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



Les grands esprits se rencontrent 2nd part.  _
MessageSujet: Re: Les grands esprits se rencontrent 2nd part.    Les grands esprits se rencontrent 2nd part.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Les grands esprits se rencontrent 2nd part.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Grandes plaines de Feleth :: Collines-