''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Gubblewix Seedleback

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Gubblewix Seedleback

Prince marchand

________________

avatar
________________


Race : Orc (Pygmée peau-verte des îles du Sud)
Classe : Enchanteur
Métier : Contrebandier
Croyances : L'Alchimie Universelle
Groupe : Cartel de Gadz'Teran

Âge : 27

Messages : 6

Fiche de Personnage : Le Prince Marchand


MessageSujet: Gubblewix Seedleback   Ven 10 Fév 2012 - 23:54

Nom : Seedleback

Prénom : Gubblewix

Rang : Génie névrosé

Age : 27 ans

Sexe : Masculin

Race : Orque (Pygmée des îles perdues ; Les pygmées peaux-vertes sont des cousins lointains des orcs. On dit que leurs ancêtres étaient des orcs qui cessèrent de vivre dans les plaines, et trouvèrent refuge dans les sombres cavernes. En ces lieux, où ils éliminèrent tous dangers potentiels, et vécurent en paix pendant des millénaires ; abandonnant leur force physique et leur carrure imposante, pour développer un ouï développée et le don de nyctalopie.)

Classe : Mage

Métier : Marchand, Ingénieur et Expert en Sidérurgie mais aussi Contre-Bandier

Croyances : Les pygmées peaux-vertes des îles perdues ne vouent aucun culte aux divinités de Feleth; il ne croient pas en un dieu à proprement parlé : ils considèrent que la nature répond à des lois et calculs, établis lors de la création de Feleth, celles-ci furent édictées par le phénomène qu’ils appellent «L’Alchimie Universelle ».

Groupe : Cartel de Gadz’Teran (Cf Histoire)

Équipement : Le choix vestimentaire s’accorde parfaitement avec ses courbes fines ! Paire de gant en cuir qui s’harmonise parfaitement avec la sélection méticuleuse d’un petit veston sombre. Au sommet de son crâne trône son très célèbre couvre-chef assemblé à partir de plusieurs pièces de métal, où est fixé une lunette rétractable et un tube éclairant. Il arrive souvent à l'orc de porter une élégante cape en fourrure, mais ce n’est dire qu’il ne se sépare jamais de sa fameuse besace, où sont stockés de nombreux objets et autres artéfacts. Sa sacoche est son bien le plus cher à ses yeux. Gubblewix ne possède aucunes armes, il a d’ailleurs horreur de tout ce qui ressemble de près ou de loin à une épée. Seule sa ruse et sa malice lui servent de sabre, il n’hésitera donc pas à vous tendre des guet-apens vicieux ou à vous balancer une quelconque inventions explosives (tout en respectant bien sûr les conventions de Genève) si il ne réussit pas à tromper votre esprit ou vous manipuler.



Talents de combat : Gubblewix est un épouvantable guerrier. Ses bras ne pourraient pas tenir l’épée et porter le bouclier. C’est pourquoi il préfère utiliser des jeux d’esprit et de manipulations, à engager des gros bras pour s’entretuer plutôt que de participer à un pugilat.

Talents de magie : Comme tous les pygmées peaux-vertes qui ont suivi l’éducation académique de Teran, Gubblewix est capable d’enchanter ou de désenchanter tout objet ou source magique, et de stocker son potentiel arcanique afin d’en faire un autre usage. Il est cependant impossible pour un enchanteur de stocker les flux magiques dans son corps (pour éventuellement maitriser les pouvoirs absorbés) ; en effet, ceci entrainerai la mort immédiate de l’hôte. Les fous qui s’y sont essayer sont morts dans d’atroces souffrances (L’un est mort immolé après avoir essayé de canaliser les pouvoirs d’une pierre de feu, l’autre a littéralement fondu suite à un mauvais contrôle de pouvoir de métamorphe, et l’accident le plus horrible recensé à ce jour est l’explosion d’un pauvre apprenti suite à une prétentieuse manipulation de télékinésie). La seule utilité que ces orcs ont trouvé à cette pratique de la magie, est qu’elle permet de créer des objets formidables lorsque l’on stock les capacités magiques récoltées dans des objets inanimés. (Stockez un pouvoir de pyromancie dans un bout de bois … et PAF ! Ca fait un bâton crache-feu ... en théorie !) La puissance des objets décroit avec le temps, et les flux magiques les parcourant sont souvent instables, ce qui fait que les accidents sont très communs. La manufacture de tels objets requiert énormément de ressource, d'énergie et de temps. De plus, de telles substances sont très rare et difficiles à trouver dans la nature ; cela demande une méticuleuse recherche pour aboutir à des résultats fructueux.


Talents divers : Le petit orc est extrêmement brillant ; il arrive à cerner, plus ou moins avec exactitude, le fonctionnement de chaque chose dans la nature. Et c’est ainsi qu’en récoltant un maximum de ressources magiques, il lui est possible d’innover et de manufacturer toute sorte d’armes, d’outils et autres gadgets.

Pouvoirs particuliers : Les pygmées des îles perdues sont connus pour être dotés d’une grande intelligence. Leur esprit clairvoyant est sans doute leur don le plus estimable, quoiqu’ils soient particulièrement manipulateurs et cupides. L’utilisation de leur génie est souvent synonyme de fourberies et d’expériences foireuses.

Apparence physique : Peau verte, oreilles et nez pointus, yeux transperçants mais pétillants d’intelligence et menton pointu orné d’un sourire malicieux. Si l’on pouvait donner un visage à la mesquinerie, ce serait celui d’un pygmée peau-verte. La taille moyenne d’un de ces orcs nains ne dépasse pas un mètre de haut. Gubblewix se situe bien dans cette tranche, et n’en ressens aucuns complexes. Ses petites mains, habiles lorsqu’il s’agit de bricoler, sont très souvent cachées par d’épais gants qui s’accommodent parfaitement avec son petit veston en cuir sombre. Quelques entailles sont visibles sur sa figure, résultats de multitudes d’expérience peu fructueuses qui l’ont contraint également à se raser entièrement le crâne, afin d’éviter sa chevelure de s’enflammer de nouveau. L’oreille droite du gnome est ornée de trois anneaux d’or, qui symbolise son rang au sein du Cartel de Teran.

Caractère, personnalité : Gubblewix est cupide, manipulateur, prétentieux et méprisant, manipulateur et manipulateur (oui, il est très manipulateur), et par dessus tout arrogant. Etant lui même un géni parmi les génis, il est convaincu d’être la personne la plus intelligente au monde et cherche obstinément à l’affirmer. Son caractère lui fait souvent tenir des propos extrêmement vexant mais son ouverture sociale envers les autres races étant quasiment inexistante, il ne cherche pas à cacher son manque d’intérêt pour toutes les autres personnes l’entourant. En clair, Gubblewix est un trou du cul infini. Il pourrait vous envoyer dans les entrailles de l’enfer rien que par pur mépris ou par appât du gain. Obsédé par la rigueur et la justesse, il cherche à absolument tout diriger ; cela tends à devenir une obsession de l’ordre du trouble compulsif. Son caractère fait qu’il est très difficile de le contrôler quand il pique une crise, pour le plus grand désespoir de ses proches et des ses interlocuteurs. Etrangement il est aussi connu pour son cœur généreux et ses actes consciencieux envers ses semblables ; actes qu’il ne partage pas avec les autres races. Les orcs pygmées éprouvent une certaine xénophobie envers tout autre être vivant, se qui est assez compréhensible vu leur passé de peuple esclave et martyre.

Histoire : « Qu’est ce qui distingue les pygmées des îles perdues, des autres peaux-vertes, cousins des sauvages et sanguinaires orcs ? Ce n’est certes pas la bonté, ni un courage infaillible. Non, c’est bel et bien une intelligence, une présence d’esprit presque inégalée sur Feleth.
Il y a de cela trois siècles, une tribu d'orcs pygmées s’est échouée sur une île déserte, dans les mers profondes du sud. Longtemps isolés sur leur archipel perdue au fin fond des mers du sud, ces orcs pygmées étaient autrefois esclaves d’une tribu d’ogre sans merci. Du fait de leur faiblesse physique, ces nabots étaient résignés à obéir au doigt et à l’œil aux ordres des plus forts. A cette époque, ils n’étaient pas plus évolués que leurs frères de race. Mais alors comment sont ils devenus ce qu’ils sont aujourd’hui, à savoir des génies de l’alchimie et de l’ingénierie arcanique ?
Les ogres les avaient contraints à exploiter les mines des îles volcaniques, et d’y extraire un minerai appelé la Teranimite. Exposés constamment aux radiations du minerai, alors que les ogres ne se doutaient de rien, les orcs nains subissaient des effets « indésirables » suite à leur excessive exposition ; ils développèrent une ruse et une intelligente hors du commun au sein de la race des peaux-vertes. Grâce à leur géni, leur maitrise de l’alchimie et de l’ingénierie, ils bâtirent nombreux artéfacts et armes et parvinrent à renverser les ogres esclavagistes. Sur les ruines de la civilisation ogre, les premières habitations orcs furent érigées. Les ressources que l’île fournissait ont permis aux orcs pygmées d’acquérir une incroyable richesse. Ainsi fut fondé la première cité des îles du sud, moderne ; le premier centre de réflexions et de recherche de cette nouvelle race, où s’érigèrent de nombreux quais, docks , demeures et académie … j’ai nommé la riche et prospère Teran. Avec la croissance de leur cité, grandissait l’appât du gain, vice le plus naturel et le plus ancrés chez les pygmées peaux-vertes. C’est ainsi qu’un groupe de téméraires habitants s’organisa pour fonder un groupement d’intérêt envers leur chère contrée isolée. Ils naviguèrent à travers les mers agitées du Sud et fondèrent Gadz’Teran, une ville neutre où le commerce et le profit est mis en avant. Il est intéressant de remarquer qu’avec le temps, le physique des pygmées des îles perdues se différencia de celui des peaux-vertes et orcs sauvages ; leurs traits s’adoucirent, suite à l’instauration d’une hygiène de vie irréprochable à Teran, et à une exposition au soleil plus importante … »


De l’histoire des races felethiennes



« La grande crise :
Date (calendrier de Teran) : 3134 – 3154


A cette époque, de nombreux débats politiques se déroulaient au Parlement de Teran, les hauts dirigeants cherchant désespérant un moyen d’assoiffer leur insatiable avidité. L’île commençait petit à petit à se vider de leurs minerais, et autres ressources magiques et agricoles, ce qui inquiétait l’industrie autant que la population. Commencèrent alors les premières famines et pénuries. Le célèbre Baron Seedleback (Portrait en annexe), dirigeant du parlement et oncle de Gubblewix Seedleback, avait beau faire tous les efforts qu’il pouvait pour contrôler la situation, ne pouvait empêcher la catastrophe.

C’est dans cette période de crise et de rigueur que Gubblewix Seedleback naquit, bien qu’étant d’une très riche famille, il n’avait pas à surmonter les périodes de restriction et carence que subissaient ses semblables les plus pauvres. Extrêmement brillant, il obtenu son premier diplôme à l’âge de douze ans, et obtenu son degré de maitrise arcanique quatre ans plus tard, une première chez les pygmées orcs. Il fut considéré comme l’un des plus brillant géni des deux derniers siècles, et on espérait qu’il succéda à son oncle, à la tête du parlement. Son oncle, avec qu’il entretenait des liens très étroits ; des discussions politiques aux sujets sensibles tels les flux arcaniques, ils pouvaient passer des journées entières à débattre passionnément. Ces deux personnages étaient considérés comme les plus grands esprits de Teran.

Malgré sa place promise et le luxe confortable qu’il lui était prédestiné, Gubblewix ne pouvait se résoudre à une vie si ennuyante. Il voulait explorer le monde, et c’est ainsi que la création du cartel lui vint à l’idée. Brillante idée, selon l’opinion générale. L’euphorie avait envahi ses congénères, ceux qui étaient aussi avide d’or et d’aventures que le jeune Seedleback. Avec l’approbation majoritaire du parlement, il rassembla une centaine de personne, formant ainsi les ébauches de se qui sera dans le futur, puissant et renommée Cartel de Gadz’Teran. »

Histoire et Coutumes des pygmées peaux-vertes, Académie de Teran


« Hiver 3150, cinquième jour,
Le voyage se déroule sans embûche. Nous avons essuyé une tempête, mais la coque métallique de notre navire a très bien résisté, comme mes calculs le prédisaient. La Teranimite est un matériau incroyable. J’ai décidé d’étudier toutes les propriétés magiques de ce minérai, si commun et pourtant si inconnu. Ces caractéristiques sont vraiment étranges, et j’ai beau y accorder tout mon attention, mon esprit, d’ordinaire si vif, n’arrive pas à cerner la source de son pouvoir.
L’équipage est plus que jamais convaincu. La plupart sont des bons à rien, mais ils suivent à la lettre mes ordres. Je suis cependant confiant, leur potentiel est grand. Fait amusant ; nous avons recueilli deux humains en pleine mer. Leurs navires avaient, d’après eux, subit la colère du dieu, et ils en étaient les seuls survivants. Ces stupides superstitions avaient voilé leur esprit d’analyse, et ces idiots n’avait pas vu venir la tempête. En tout cas, ils font une formidable main d’œuvre. Je pense qu’une fois arrivé sur le continent, nous enrôlerons des mercenaires, qui feront office de gardes du corps et d’ouvriers.
.
.
.
Hiver 3150, dixième jour,
Nous voilà à cours de carburant. Les roches volcaniques sont parties plus vites que je ne le pensais. De toute façon, nous avons pris de l’avance. Toute voile dehors, le vaisseau à fière allure, même si les tubes à impulsions nous auraient fait gagner un temps fou. Les humains ont l’air satisfait de leur sort, et semblent partager notre quête du profit. Qui auraient pu prédire que les humains pouvaient être aussi cupides. En plus de se faire la guerre entre eux, ils ne semblent pas contrôle la déjection de conneries et de vices qui les caractérisent tant. Je ne peux retenir mon mépris à chaque fois que je les croise, mais je me résolue à les voir comme des instruments, des pièces de mon plan. Et comme toute pièce, il vient un temps où usée, elle devient obsolète, et il faut la recycler. »
.
.
.
« Automne 3150, quinzième jour,
Enfin un climat agréable. Une brise rafraichissante et une terre en vue . Demain, nous accostons enfin à terre. L’équipage ne peut contenir son euphorie, ce qui m’agace au plus haut point. Il reste énormément de travail à faire …
.
.
.
Automne 3150, seizième jour,
Le débarquement s’est fait sans soucis. J’ai mis les points sur les i pour faire comprendre à ses nazes que nous n’étions pas la pour la détente. Notre convoi a encore du pain sur la planche. Je vois au loin des petites cités, et un fleuve qui prend sa source à peine deux kilomètres de la côte. Cet endroit à l’air parfait pour établir notre comptoir de commerce.
Note à moi-même ; liste des tâches à faire pour le lendemain sur la page suivante :
.
.
.
Eté 3150,
Je reviens à mes écritures. Je n’ai guère eu le temps de continuer mon récit. La construction du comptoir a pris un temps fou, mais cela valait tous les efforts du monde. Notre caravane a essuyé une attaque de brigands, quelques uns de nos camarades sont tombés mais les deux humains que j’ai recueillis ont repoussé facilement l'attaque ; on dirait qu'ils ont toujours fait ça, étripé les autres. Je ne sais pas comment tout ça se serait déroulé s’ils n’avaient pas été présents. C’est vraiment très intéressant. Ils m’ont avoué qu’ils faisaient partis d’un commandos de rebelles ou je ne sais quoi, et qu’ils avaient fait sauter un navire de je ne sais quel empire. Et voilà notre premier lien commercial crée sur le continent ; ces deux ânes m’ont fait comprendre, avant de nous quitter, que leur cause revendiquait un grand besoin de ressource et minerai, et que leur portefeuille était suffisamment épais pour entretenir une relation durable avec nous. Monnaie Monnaie !
Les villes aux alentours ont vite fait de nous remarqué. Notre petit comptoir fluvial avait un certain succès. J’ai même repéré une petite grotte au loin, et mon instinct me dit que le fer y est en abondance. Tout s’annonce bien. Je prévois notre prochaine livraison de ressource vers Teran d’ici deux mois, si notre commerce s’enracine ici.
J’ai toute fois décidé d’explorer le bas-pays, histoire de trouver toute les opportunités qui pourraient nous être offertes »

Journal de Seedleback "La conquête du continent"


Le Cartel de Gadz'Teran :
Formé par Gubblewix Seedleback - le brillant et éminent pygmée peau-verte des îles du Sud - le cartel de Gadz'Teran est une organisation de commerce, d'arnaques en tout genre où se regroupent contre-bandiers et chercheurs de trésors. Gadz'Teran, petite ville construite au bord du lit d'un grand fleuve s'écoulant à travers le continent, est située au milieu des plaines de Feleth. Protégée par de vils mercenaires, les pygmées peaux-vertes dirigent les actions du Cartel depuis le petit carrefour économique, dont la popularité et la puissance ne cessent de grandir. De part la notoriété grandissante de l'organisation, Gubblewix Seedleback a du instauré une hiérarchie stricte, et des règles précises doivent être respectées dans l'enceinte de la ville.

Lois de Gadz'Teran :
Spoiler:
 



En ce qui vous concerne

A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? Soir & Week-End

Comment avez-vous découvert le forum ? Via Google

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? Magnifiques



Test-RP

« - Laisse moi te poser cette question. Connais tu les îles perdues ?
« - Jamais entendu parler »
« - Bien sur que non, idiot, pourquoi tu crois qu’on les appelle « perdues » ? »

Gubblewix était assis sur une chaise en bois, si haute qu’il pouvait enfin s’accouder au comptoir crasseux et pourri de la taverne. La pièce était tamisée, et seul quelques lanternes flamboyaient dans les coins presque inoccupés du rustique bâtiment. Le cœur rouge qui animait le feu des bougies se reflétait dans les boucles d’oreilles dorées de l'orc, si bien qu’elles semblaient éclairées la pièce plus que les petits brasiers eux-mêmes.
« - Enfin bref, si l’envie te prends de braver les typhons et les marées des mers du sud, peut-être que tu atteindras les îles perdues. Et là tu pourra discuter avec le Baron de ton offre ridicule. Même un ogre lobotomisé ne se ferait pas berner par tes fourberies de bas étages. »
L’homme grogna dans sa barbe brune et poisseuse, d’où dégoulinaient quelques gouttes d’hydromel. Il ne comptait pas lâcher l’affaire, cherchant absolument à soutirer des détails au pygmée à la peau verte.
« - Comment ça, offre ridicule ? C’est pas n’importe quel caillou dont j’te parle. Regarde ça ! »
L’ivrogne fouilla dans son long manteau, et en sortir une pierre sombre, qui dégageait un halo rougeâtre. Il la fit glisser le long du comptoir en direction de l'orc pygmée, qui la stoppa avec ses fines mains protégées par une paire de gant de cuir. Gubblewix abaissa la petite lunette présente au sommet de son casque, lace place en face de son œil, et manipula la pierre avec précaution.
‘ Merde alors, cet idiot à trouver une pierre de feu. Ca vaut une sacré fortune, et ses propriétés magiques sont sacrément puissantes’
Le pygmée peau-verte leva les yeux en direction du vieux barbu.
« - Ca vaut rien, tu peux te la garder ta pierre »
Ce mensonge odieux cachait une vile fourberie. Le jeune Seedleback en jubilait déjà d’avance.
« - Je sais pas qui ta refourgué ce caillou mais tu t’es bien fait roulé »
Gubblewix lança la pierre qui glissa tout le long du comptoir, si bien que le vieillard se précipita pour éviter qu’elle ne s’écrase sur le sol terne de la taverne. Lorsqu’il revint s’asseoir aux côtés du vicieux petit orc , qui avait le bras tendu vers la coupe d’hydromel de l’ivrogne, celui-ci grommela tout en lui donnant un coup d’épaule :
« - Touche pas à ça, vaurien » puis bu d’un trait sa chope ; ceci fut suivi d’un long rôt qui en disait long sur les cinq derniers repas du crasseux bonhomme. Il déglutit et repris d’une voix rauque, ponctuée d’hoquets incontrôlés.
« - On me la pas vendu, c’est dans ma mine que y en a partout, de ces bouts de caillou. » répondit l’ivrogne avec difficulté. Ses yeux commençaient à rouler dans tous les sens, et il vacillait légèrement hors de sa chaise.
« - Ho … bon, d’accord… Donne moi les plans je pourrais peut-être te faire un bon prix pour le terrain. »
« - Tu me prends pour un débile ? Je sais bien c’que sa fait cette cailloux. Regarde, là, ma main »
Il leva son bras dans le vide, l’agitant faiblement vers l'orc miniature, tel un pantin désarticulé. Sa paume était totalement calcinée, et on distinguait très nettement que la forme de la pierre était inscrite dans sa main.
« - Cent milles pièces d’or pour ces foutus plans, là tout de suite, dit il en tapotant sur la poche de son long manteau. Alors Monsieur Gubbletruc, si c’est pas une offre ça ? »
Le fourbe arnaqueur ne pouvait masquer son sourire machiavélique. Toutes dents dehors et pupilles écarquillées, ses yeux pétillaient de désirs et d’excitation.
« - Le marchandage en dernier recours, reprit Gubblewix. Mais dis moi, tu n’as pas un peu la tête qui tourne ? »
L’ivrogne se leva brutalement, et titubant il essaya de s’approcher de l'orc pygmée.
« - Tu … Tu m’as drogué ?! Enfoiré … ! »
Il attrapa son fourreau, et en sortit une vieille épée rouillée, menaçant de tous ses muscles le malicieux Gubblewix.
« - Ho. … Quelle observation ! C’est vrai que tu n’es pas un débile ! »
Mais avant qu’il ne puisse l’atteindre, il s’effondra sur le sol de la taverne dans un bruit mât, aux pieds du vert conspirateur.
‘Une petite dose de poudre paralysante dans l’hydromel avant une petite négociation, et on s’assure toujours les prix au plus bas.’
Le pygmée à la peau verte sauta de sa chaise, et fouilla le corps inerte de l’ivrogne, et en sortit un parchemin froissé et taché, et le rangea directement dans sa sacoche. Il but d’un trait sa coupe d’hydromel. Cape sur les épaules, sa besogne accomplie, il se dirigea vers la sortie en lançant au tavernier :
« - Mettez ça sur sa note »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Gubblewix Seedleback   Dim 12 Fév 2012 - 2:52

Je te valide, n'oublie pas de modifier ton profil :
Néro, Elem est venu ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Gubblewix Seedleback

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-