''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Celywien Isydë



________________

Celywien Isydë
________________


Race : Humaine
Classe : Guérisseuse
Métier : Guérisseuse bénévole
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 18 ans

Messages : 85


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyDim 26 Fév 2012 - 14:53

C'était un jour comme les autres dans la quête de la vérité et de la liberté de Celywien Isydë. La jeune fille parcourait actuellement les grands montagnes de Feleth. Ce royaume était vraiment gigantesque mais elle se devait de le parcourir de fond en comble pour réussir à retrouver les assassins de sa famille. Ils pouvaient être n'importe où ces satanées capes blanches. Chaque information à leur propos était toute aussi dure à trouver.
Bien qu'elle se rappelait exactement des visages des cinq hommes qui avaient dévasté sa famille, elle n'était encore jamais retombé dessus. Si elle croisait leur route, ils allaient surement être tué sur le champ. La jeune fille n'aimait pas tuer, et évitait au maximum. Mais là, c'était particulier, c'était pour de la vengeance. Même si elle voulait se venger, il faudrait, si elle croisait ces hommes, l'arrêter avant qu'elle se perde dans une folie meurtrière. Mais bon, le moment n'était pas encore venu. Elle avait encore beaucoup de chemin à faire et beaucoup de choses à découvrir avant que cela n'arrive.

Elle dévalait actuellement une montagne, car avait repéré en contrebas une sorte d'archipel, qui formait un village non loin de là. Les villages étaient des lieux de savoirs et de découvertes. Même les plus reculés détenaient forcément des informations précieuses. Elle voyait que cela était habité, car la fumée des cheminées sortait. Il faisait d'ailleurs assez froid dans cette région, mais la jeune fille n'en tenait pas vraiment rigueur. Elle refermait sa cape en cas de besoin. Sinon, comme elle marchait la plus part du temps, elle n'avait nullement froid.

Au fil de sa descente, le village se dessinait d'avantage. Plus précis, plus net. Elle savait qu'elle allait y arriver bientôt, mais il y avait encore du chemin. Elle sentait un vent frais parcourir la pente. Elle frissonna alors et accéléra le pas. Ce village semblait paisible à première vue. Elle voyait également quelques bateaux. Ce village était alors une étape portuaire. Un bon point pour elle, car il serait plus facile d'y croiser des voyageurs. Au même titre que les villageois, les voyageurs pouvaient fournir de précieuses informations. Et on pouvait peser le pour et le contre, entre les légendes et les contes, puis la réalité du monde.

Elle atteignit enfin le village. Une grande porte d'entrée ouverte, un marché du la gauche, dès l'entrée, longeant le port lui même. Elle sourit doucement, ravie de commencer sa visite par le marché local. Cela se voyait que malgré l'isolement par les terres du village, des bateaux circulaient fréquemment. Il n'était probablement que 15H, alors elle se permit une balade avant de chercher son logis de la nuit.

Elle se balada alors entre les étales. Des fruits, des légumes, des potions, des armes, des poissons... Il y avait de tout. Cependant, une étale particulière attira son regard. C'était un petit brocanteur, semblerait-il. Elle garda sa capuche sur les yeux, pour ne pas être reconnut. Cela pouvait arriver, même dans un village inconnu. Elle s'approcha alors des objets. Elle en ressentit un plus fort que les autres. Une sorte de collier, mais avec de la magie douce. Il ne semblait pas maléfique, au contraire. Il dégageait une aura de magie blanche pas désagréable. Le vendeur vit qu'elle était intéressée. C'était un petit vieux fort sympathique, qui lui proposa un prix correct. Elle réussit même à l'obtenir pour quelques pièces d'or, en lui offrant un soin pour ses rhumatismes. Elle semblait avoir été plus efficace que certains médecins, car il était vraiment ravie. Elle le salua et partit alors. Elle mit le collier, magnifique et apaisant. Une sorte de source de magie curative pour le porteur. Ravie de son emplete, et n'ayant rien d'autre à acheter, elle se mit alors à parcourir les rues du village, continuant son escale, toujours sur ses gardes bien entendus.

Elle portait cape et capuche sur elle, bien que le collier ressortait sur sa gorge, comme elle n'avait pas fermé sa cape de voyage, l'air étant plus doux au village. Elle marchait, sereine, dans les couloirs du petit village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Isebyril Thilamar



________________

Isebyril Thilamar
________________


Race : Démon commun-Elfe
Classe : Géo-soigneur ( guérisseur avec des pouvoirs de la magie de la terre )
Métier : Médecin
Croyances : Le Fléau
Groupe : Solitaire pour l'instant

Âge : 121 ans

Messages : 32


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyDim 26 Fév 2012 - 22:24

Isebyril avait entendu parler de ce collier au détour d'une conversation dans une taverne. Il n'avait pas pris cela très au sérieux au début. Mais, en regardant son épée, il se souvint de comment il l'avait obtenu. Sur une simple rumeur, on l'avait envoyé chercher un objet magique en compagnie de quelques autres compagnons. Son commanditaire avait été assez crédule pour croire à ces rumeurs, mais au final, cela avait été payant. Non seulement lui avait trouvé une épée qui lui allait parfaitement et améliorait grandement ses pouvoirs, mais qui plus est, ils avaient aussi trouvé un artefact dans la main d'un ogre. Cela avait été une bonne pêche finalement.

Il réfléchit durant plusieurs jours. Il pesait le pour et le contre. D'un côté, il avait son dispensaire et son train train quotidien, qui ne lui rendait absolument pas la vie dure mais la rendait désagréable. De l'autre côté, il avait la possibilité de vivre une belle aventure, mais il serait seul cette fois, et ce serait rudement dangereux de voyager seul. Qui plus est, il n'avait aucuns indices sur la localisation de l'objet, mais ça, ça pouvait s'arranger … Il savait où logeait l'ivrogne qu'il avait entendu parler de l'objet. D'après lui, le collier avait un pouvoir bien particulier. Il fallait qu'il aille interroger ce dernier. Il se rendit donc chez lui en fin de soirée, à l'heure où tout le monde commençait à rentrer chez eux et à l'heure où lui-même fermait son dispensaire pour la nuit. Il n'eut aucun mal à retrouver. Il connaissait ce quartier comme sa poche et savait qui était où. Il frappa donc à la porte, doucement d'abord. Il réfléchissait déjà aux questions qu'il allait poser. Personne ne répondait. Il insista, et frappa un peu plus fort encore. Toujours pas de réponses. Les portes n'étaient généralement pas trop solides ici. Il suffirait d'un bon coup d'épaule et un bon coup d'épée pour la déverrouiller. Ou alors … Il appuya sur la poignée et la porte s'ouvrit. Tout simplement … Les gens sont si pauvres ici qu'ils n'ont aucuns objets de valeur à protéger ou à défendre. Cela facilitait le travail des voleurs, bien que peu nombreux par ici. L'ivrogne était en bien mauvais état, en train de comater dans un coin de la chambre. Isebyril n'en tirerait rien dans cet état là. Heureusement, sa magie blanche lui permettait d'arranger temporairement son état. Ce qu'il fit évidemment. Il l'interrogea alors, savoir tout ce qu'il pourrait lui apprendre sur l'objet. L'objet était apparemment un ancien artefact qui conférait une grande puissance physique à celui qui le portait. Il lui donna un lieu aussi, le nom d'un village. Il ne savait pas du tout où c'était, mais il lui indiqua aussi une direction.

Isebyril prit aussitôt son cheval et se mit en route. Il avait quitté son dispensaire sans prévenir personne. Les gens se rendraient de toute façon bien compte qu'il ne reviendrait pas. Il ne s'inquiétait donc pas. Enfin, pas trop. Les gens pourraient bien se passer de lui quelques temps. Chercher cet objet devenait une priorité pour lui. Envie d'aventures. Besoin d'air neuf. Il allait d'un village à l'autre, se renseignant à chaque fois sur sa destination. Plus il approchait, et plus les renseignements étaient précis. Il allait bientôt arriver au village. Bientôt, il pourrait le chercher. Bientôt.

Il arriva aux portes du village en plein milieu de l'après-midi. Le vent faisait claquer sa cape de voyage. Il n'avait pas froid. Il supportait très bien le froid pour avoir vécu d'une part très proche de la nature dans toute son enfance et son adolescence puis pour avoir passé une bonne partie de sa vie sur les routes et enfin, pour s'être installé dans un des quartiers les plus miteux de Madorass, sujet aux vents les plus froids en hiver. Il n'avait donc plus rien à craindre du froid. Directement à l'entrée du village, le marché s'était installé, le long du port. Toute sorte de marchandises y était vendue. L'ivrogne ne lui avait donné aucune autre précision sur l'objet. Il devait donc parcourir les allées, en faisant attention à ne rien louper. Entre les étals de poissons, de légumes et de fruits, il n'y avait pas beaucoup d'autres marchands. Enfin, il trouva son bonheur. Un marchand d'armes et de babioles en tout genre. Il aurait sûrement ce qu'Isebyril cherchait. Caché derrière une capuche, on ne pouvait pas voir son visage. Il n'inspirait pas vraiment confiance, mais c'est ce qui rendait ce vendeur potentiel intéressant. Il aurait sûrement des objets magiques. Au moment où il allait s'approcher du marchand, une jeune femme passa et s'arrêta devant ce même étal. Isebyril préféra attendre, par méfiance et prudence. Il ne voulait pas qu'on sache pourquoi il était là, il ne voulait pas qu'on sache qu'il cherchait quelque chose. Il la laissa donc faire et l'observa de loin. Elle acheta quelque chose, en échange de quelques pièces d'or et de quelque chose d'autre qu'Isebyril ne put voir. Il la vit juste repartir … avec un collier autour du cou, pas caché du tout … son collier ! Même s'il n'avait pas pu le collier de près, il sentait que c'était le sien. La malchance légendaire, Le Fléau, ne l'abandonnait jamais. Il faisait tout pour lui mettre des bâtons dans les roues. Il décida donc de suivre la jeune femme de loin, sans même s'arrêter devant l'étal et voir s'il y avait d'autres colliers.

Elle continua d'arpenter les rues de la ville, Isebyril juste derrière elle. Il espérait qu'il ne s'était pas fait remarquer, ça lui enlèverait tout effet de surprise, si tant est qu'il en aie besoin. Enfin, elle s'engagea dans une rue un peu plus étroite, une ruelle reliant deux grandes places, l'endroit parfait pour discuter à l'abri des regards indiscrets, parfait pour une embuscade s'il avait du en faire une. Il accéléra le pas pour être à peine à un mètre d'elle. Il tendit la main et la posa sur son épaule pour signaler sa présence.

« Excusez-moi, mais vous avez un objet qui m'intéresse il me semble. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celywien Isydë



________________

Celywien Isydë
________________


Race : Humaine
Classe : Guérisseuse
Métier : Guérisseuse bénévole
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 18 ans

Messages : 85


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyDim 26 Fév 2012 - 23:11

L'homme devait être un professionnel car en aucun cas elle ne l'avait entendu dans la ruelle. Elle sursauta alors légèrement quand elle sentit la main sur son épaule. L'inconnu dit alors.

« Excusez-moi, mais vous avez un objet qui m'intéresse il me semble. »

Elle se retourna vers lui, lui faisant face. Elle sortit ses dagues, menaçante.

" Je n'ai rien qui pourrait vous intéressez. "

Dit-elle, ce qui était vrai. Elle ne savait pas ce qu'il voulait mais il ne semblait pas innocent. Elle savait qu'elle devait s'en méfier car quelqu'un qui vous accoste comme ça dans une ruelle, c'est forcément louche. Elle lé défiait du regard, un peu en retrait de lui, déployant ses dagues, en position défensive. Elle n'allait pas non plus l'agresser, elle allait se défendre s'il attaquait. Ce qui était tout à fait normal. Elle laissa alors un petit temps pour déterminer s'il lui en voulait vraiment ou non. De toute manière, elle était prête, rien n'était perdu.

Pour sa sécurité et sa quête, elle devait être tout le temps prête à sauver sa peau et aussi celle des innocents. Elle voulait être quelqu'un de bien et de respectable. Pas forcément qu'on l'adule mais qu'on admette qu'elle savait se faire respecter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Isebyril Thilamar



________________

Isebyril Thilamar
________________


Race : Démon commun-Elfe
Classe : Géo-soigneur ( guérisseur avec des pouvoirs de la magie de la terre )
Métier : Médecin
Croyances : Le Fléau
Groupe : Solitaire pour l'instant

Âge : 121 ans

Messages : 32


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyLun 27 Fév 2012 - 13:30

Le jeune femme ne mit pas longtemps à réagir. Isebyril se demandait même s'il l'avait un tant soit peu surprise. Malgré le très léger sursaut qu'il avait senti sous sa main, elle ne se laissa pas décontenancer. Elle se retourna rapidement et sortit immédiatement deux dagues de nul part. Isebyril n'avait pas repéré celles-ci avant et fut assez surpris tout de même. L'aspect assez menaçant de ses armes ne lui inspiraient pas confiance.

« Je n'ai rien qui pourrait vous intéresser. »

Évidemment …

Elle recula un petit peu tout en continuant de le fixer. Elle avait l'air méfiante mais pas intimidée du tout. Isebyril sortit sa propre arme, lentement. Elle rutilait légèrement. Cela faisait longtemps qu'il ne l'avait pas dégainé. Il retrouva avec plaisir la douce sensation du pouvoir accru de sa magie. Il regarda la femme dans les yeux, souriant, plus par lassitude que par bonheur ou autre chose. Il reporta son attention sur la collier qu'elle avait autour du cou.

« Vous savez très bien de quoi je veux parler. Ce collier … »

Il lui désigna le fameux collier de la pointe de son épée.

« Je suis prêt à vous le racheter … ou à vous le prendre de force si nécessaire. Je n'ai pas fait tout ce chemin jusque là pour rien. »

Il garda son épée pointée vers elle en attendant la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celywien Isydë



________________

Celywien Isydë
________________


Race : Humaine
Classe : Guérisseuse
Métier : Guérisseuse bénévole
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 18 ans

Messages : 85


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyLun 27 Fév 2012 - 13:45

Elle le regarda dégainer son arme. Elle émettait une légère lueur rouge, assez intriguant mais pas des plus surprenants non plus. il était vrai que la jeune femme était calme. Sur la défensive, mais calme. Il lui souriait, et fixa le collier. Elle n'eut même pas le temps d'y songer qu'il prit la parole.

« Vous savez très bien de quoi je veux parler. Ce collier … »

Il pointa son arme sur sa nuque, où se logeait le collier. Ce qu'il cherchait donc, c'était ce collier.

« Je suis prêt à vous le racheter … ou à vous le prendre de force si nécessaire. Je n'ai pas fait tout ce chemin jusque là pour rien. »

Elle le regardait, ainsi que son épée pointée sur elle. Elle se demandait bien pourquoi un homme la provoquait ainsi pour un simple collier d'ordre magique assez faible. Il était juste un peu bonifiant pour l'énergie, rien de plus. Il n'était pas extravagant ni précieux que cela.
Pourtant, l'homme semblait y tenir comme à la prunelle de ses yeux.
Celywien ne comprenait pas vraiment il se risquait comme ça à l'accoster alors qu'elle l'avait juste acheté à un petit brocanteur, et non trouvé dans une quête extravagante pouvant éventuellement lui conférer de la valeur.
De plus, elle ne comptait pas tellement le céder. Elle s'achetait rarement des choses, et ce n'était pas pour se les faire prendre 10 mètres plus loin de l'endroit où elle l'avait acheté. Même pour faire une plus-value, elle ne comptait pas le céder.

" Essayez donc de le prendre par la force, pour voir. "

Dit-elle, n'ayant pas envie de lui vendre. Et comme elle avait un choix à faire, elle prit la deuxième option. Elle se mit en garde, prête à se battre. Elle ne comptait pas commencer le combat, attendant de voir s'il était sérieux dans ses dires ou non. Elle ne se sentait pas spécialement en danger pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Isebyril Thilamar



________________

Isebyril Thilamar
________________


Race : Démon commun-Elfe
Classe : Géo-soigneur ( guérisseur avec des pouvoirs de la magie de la terre )
Métier : Médecin
Croyances : Le Fléau
Groupe : Solitaire pour l'instant

Âge : 121 ans

Messages : 32


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyLun 27 Fév 2012 - 19:11

La jeune femme ne se laissa pas faire. Isebyril avait pensé que les menaces suffiraient pour la faire se décider à abandonner ce collier. Après tout, elle paraissait frêle et fragile mais apparemment, elle cachait bien son jeu. Elle avait plus de confiance en elle que ce que son physique laissait paraître. Isebyril ne comprenait pas pourquoi elle ne voulait pas le lui céder. Elle venait à peine de l'acheter, elle n'avait pas pu s'y attacher aussi vite. Elle n'avait pas pu déceler sa force magique, à moins qu'elle y soit également sensible. C'était peut-être le ton trop agressif qu'il avait employé qui l'avait braqué. Dans ce cas, elle refusait juste pour le contrarier … Isebyril aurait du d'abord y aller en douceur et ne pas commencer par la menacer. Il n'avait pas du tout réfléchi. S'il l'avait fait, il aurait été un peu plus diplomatique. Mais ce n'était pas vraiment dans sa nature et la route avait usé son quota de patience il fallait croire. Il était trop tard de toute façon et la réponse de la femme ne se fit pas trop attendre. Elle avait fait son choix.

« Essayez donc de le prendre par la force, pour voir. »

Elle voulait se battre. Elle refusait la manière douce. Tant pis pour elle. Isebyril n'estimait pas sa force assez suffisante pour l'inquiéter, mais il devait se montrer prudent quand même. Les deux dagues qu'elle tenait dans ses mains, et sa posture, tout indiquait une certaine aisance et une certaine formation au combat quand même. S'il avait la mauvaise idée de baisser sa garde, il savait qu'il le regretterait un peu quand même.

« Bien, tu as fait ton choix. Je ne comprends juste pas pourquoi tu tiens tant à cet objet que tu viens d'acquérir. »

Apparemment, elle ne comptait pas attaquer la première vu la position défensive qu'elle avait adoptée. Il lui faudrait donc commencer. Cela ne le dérangeait pas. Il s'élança rapidement vers elle, et tenta de lui asséner un coup d'épée horizontal. Il voulait juste tester ses réflexes. Il préparait déjà l'esquive de la riposte qui n'allait sûrement pas tarder, et le coup suivant. Il avait une petite idée derrière la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celywien Isydë



________________

Celywien Isydë
________________


Race : Humaine
Classe : Guérisseuse
Métier : Guérisseuse bénévole
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 18 ans

Messages : 85


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyLun 27 Fév 2012 - 20:37

Elle n'avait pas eu réellement de formation de combat. A force de se défendre contre quelconques agresseurs, elle savait comment faire et comment se placer. Mais il était cependant vrai qu'elle était à l'aise avec des dagues. Au fil de ces quatre dernières années, elle avait testé plusieurs armes mais les dagues étaient vraiment ses armes préférées. Légères, pratique à cacher et très maniable, elles correspondaient parfaitement aux besoins de la jeune femme.
L'inconnu désirant le collier répondit alors.

« Bien, tu as fait ton choix. Je ne comprends juste pas pourquoi tu tiens tant à cet objet que tu viens d'acquérir. »

Au moins comme ça, ils étaient deux à ne pas comprendre quelque chose l'un sur l'autre. Elle savait qu'elle n'aurait pas le temps ni d'y songer, ni de dire quoique ce soit sur le sujet. L'homme s'élança vers elle, épée à l'horizontale. A l'aide de main droite, elle bloqua l'épée dans un premier temps, et la fit changer de sens avec sa dague gauche. L'homme était doué, mais ne pouvait être aussi habile qu'elle avec une arme à deux mains, contre quelqu'un complètement ambidextre avec deux dagues. Elle para alors son cou, et tenta de le désarmer. Affaiblir l'adversaire était son objectif.

Ce combat risquait d'être technique, mais pas mortel dans l'immédiat. Il y aurait surement des blessures mais rien de bien méchant. Il voulait le collier, et elle essayait de l'en empêcher. Elle ne voyait pas pourquoi elle céderait son tout nouvel achat, surtout que ce collier n'avait pas un intérêt tel qu'il fallait tuer pour l'obtenir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Isebyril Thilamar



________________

Isebyril Thilamar
________________


Race : Démon commun-Elfe
Classe : Géo-soigneur ( guérisseur avec des pouvoirs de la magie de la terre )
Métier : Médecin
Croyances : Le Fléau
Groupe : Solitaire pour l'instant

Âge : 121 ans

Messages : 32


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyMar 28 Fév 2012 - 20:31

Isebyril avait voulu tester les réflexes de la dame, et bah il était servi. Il ne s'était pas attendu à ça. Il ne pensait pas que son coup atteindrait sa cible, il était porté bien trop faiblement et sans aucune conviction. Il voulait juste essayer de la déstabiliser, pour pouvoir lui porter un coup un peu plus sérieux derrière. Mais, finalement, il ne s'était pas attendu à ce qu'il ne puisse pas. Non seulement elle dévia le coup facilement, mais Isebyril sentit son arme lui échapper des mains sous l'effet de son coup. Il regarda avec étonnement l'une des deux dagues de la jeune femme appuyer contre sa propre lame. Il devait arrêter son coup s'il ne voulait pas que son épée tombe à terre. Il se concentra et manipula la terre sous ses pieds pour se construire un appui solide pour faire un pas sur le côté. Sitôt dégagé, Isebyril s'éloigna de quelques mètres.

Il regarda la jeune femme pendant quelques secondes. Il était étonné mais après tout, il ne fallait pas se fier aux apparences ici. Il fallait qu'il passe aux choses sérieuses. Il voulait ce collier et ce petit combat le dérouillait un peu. Il tenta une nouvelle attaque de front, la même attaque en apparence, mais au dernier moment, il changea d'angle d'attaque. Moins prévisible mais encore assez faible. Il ne voulait pas y aller trop fort … pas tout de suite en tout cas, il gardait quelques atouts dans sa manche. Tant qu'elle ne répliquait pas, Isebyril aurait forcément l'avantage. Mais il se méfiait et s'attendait à tout instant à subir une réplique de sa part. Pour l'instant, c'est lui qui attaquait.

« Essaye d'esquiver ça ! »

Il porta finalement un coup d'estoc, visant le ventre de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celywien Isydë



________________

Celywien Isydë
________________


Race : Humaine
Classe : Guérisseuse
Métier : Guérisseuse bénévole
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 18 ans

Messages : 85


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyMar 28 Fév 2012 - 21:20

Elle sentit une force inconnue se dresser sous ses pieds. La terre trembla et l'homme put s'éloigner en prenant son épée. Ils se fixaient alors. Elle le sentait surpris qu'elle avait réussi à le désarmer un instant. Elle le vit alors foncer sur elle, et entendit.

« Essaye d'esquiver ça ! »

Elle sentait que ça allait pas être aussi simple. Car le tremblement de terre était surement de sa signature. C'était visiblement un mage guerrier. Elle ne possédait que la magie de sa guérison, pas de magie défensive ni offensive. Elle n'avait jamais eu affaire à un mage en combat. Toujours des petits soldats pas du tout équiper de magie. Elle sentait qu'il allait s'en servir, et ça elle ne savait pas le contrer. Elle allait devoir encaisser l'attaque liant magie et coup d'épée. Elle rebloqua l'épée grâce à une dague, mais elle sentit une force se liant à cela.

Elle tomba alors au sol, propulsée.

* Rah j'en étais sûre, mais comment il fait ça? *

Se demanda-t-elle, troublée. Elle s'était blessée dans sa chute, mais rien de méchant. Contre un mage, elle ne pouvait pas lutter. Elle se releva comme elle put, lui faisant face. Mais un coup allait surement resurgir. Elle devait se défendre, même si ce n'était que de l'attaque aux dagues. Elle fonça alors sur lui, comptant le blesser, pour qu'il se calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Isebyril Thilamar



________________

Isebyril Thilamar
________________


Race : Démon commun-Elfe
Classe : Géo-soigneur ( guérisseur avec des pouvoirs de la magie de la terre )
Métier : Médecin
Croyances : Le Fléau
Groupe : Solitaire pour l'instant

Âge : 121 ans

Messages : 32


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyMer 29 Fév 2012 - 18:28

Isebyril était content. Il souriait. Son coup avait fait mouche et avait touché la jeune femme. Enfin, il l'avait mise à terre, tout du moins. Elle avait en effet réussi à mettre ses dagues en opposition encore une fois mais ayant modifié la puissance de son coup, Isebyril était parvenu à briser un peu cette défense. Sa magie de la terre lui était bien utile décidément et il ne regrettait pas d'avoir pris le temps d'apprendre ces techniques. En influant sur la densité des particules de terre en suspension dans l'air, il pouvait accélérer momentanément son épée. Utilisée au bon moment, cette technique était terriblement efficace et dévastatrice. Elle se releva alors, ne le quittant pas des yeux. Isebyril préparait déjà son prochain coup lorsqu'il l'aperçut foncer sur lui, dagues en avant. Il eut directement le réflexe de former son bouclier mais beaucoup trop lentement apparemment. Le premier coup qu'elle lui porta passa au travers et blessa Isebyril. Une entaille apparut sur son épaule, gauche heureusement. Il parvint tant bien que mal à repousser les autres coups, malgré leurs grandes vitesses.

Isebyril bondit en arrière dès que le déluge de coup s'arrêta. Il avait fait l'erreur de croire qu'elle ne faisait que se défendre et s'était laissé surprendre comme un débutant. Il n'allait plus la lâcher des yeux maintenant. Il ne ferait pas deux fois la même erreur. Il était trop intelligent pour ça. Mais tout d'abord, il devait soulager un peu la blessure qu'il avait reçu. La douleur le faisait grimacer un peu. La blessure n'était pas très profonde mais un peu de sang coulait néanmoins. Il posa sa main droite dessus et lorsqu'il la retira, elle s'était refermée. Il ne devait plus laisser passer ce genre de faute. User de sa magie blanche lui prenait du temps et puisait un peu dans son énergie. Il ne faudrait pas que le combat s'éternise, surtout s'il faisait aussi souvent appel à ces pouvoirs de la magie de la terre qui eux, le fatiguait beaucoup plus rapidement. Il fallait passer aux choses sérieuses.

La largeur de la ruelle était très réduite, parfait pour le plan qu'il avait en tête. Son sort le plus puissant … Il se concentra et commença à ouvrir une faille sous les pieds de la jeune femme. Ce n'était qu'une diversion. Il ne voulait pas la tuer en l'enterrant, il ne pourrait pas récupérer le collier sinon. Il voulait juste détourner son attention. Il se précipita vers elle avec l'intention de la blesser, peut-être pas mortellement, mais assez pour la faire abandonner le combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celywien Isydë



________________

Celywien Isydë
________________


Race : Humaine
Classe : Guérisseuse
Métier : Guérisseuse bénévole
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 18 ans

Messages : 85


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyMer 29 Fév 2012 - 18:46

Un de ses coups réussi à atteindre l'homme. Une belle entaille dans l'épaule gauche, qui devait faire mal sans non plus en mourir. Elle essayait d'attaquer vite pour qu'il n'est pas le temps d'utiliser sa magie. Elle ne savait pas comment cela marchait, maîtrisant uniquement une magie curative. Elle estima qu'il fallait du temps et de la concentration pour utiliser des sorts. Elle n'en était pas sûre, mais c'était sa seule chance. Elle tentait d'attaquer ainsi, mais se fatigua vite. Elle cessa un instant et il en profita pour reculer. Bon au moins, ça la laissait réfléchir un instant et reprendre des forces. Elle le vit alors poser sa main droite sur la blessure. Quand il l'enleva, il n'y avait plus rien.

* Non... Un médecin ou un guérisseur, pourquoi m'attaque-t-il alors?! *

Elle était très surprise, voir choquée. Pourquoi un médecin s'adonnerait-il à la chasse à l'objet ou même aux quêtes. Elle ne savait pas pourquoi il voulait ce collier mais elle ne comprenait surtout pas pourquoi il l'attaquait pour ça. Le temps qu'elle soit déstabilisée pas la nature de l'homme, même un bref instant, et le fait qu'il ait reculé, lui permit de lancer un sort. Elle ne put absolument pas l'esquiver, venant du sol. Une fente se créa, et même en l'esquivant, elle tomba nez à nez avec l'homme, qui en avait profité pour s'approcher. Bien trop prêt d'ailleurs. Elle leva une dague, ce qui amortit à peine le coup. Elle tomba au sol, et prit son épée dans l'épaule. Elle était clouée au sol. La dague vola plus loin, et, étant mal tombée en plus, la deuxième était inaccessible, elle était coincée et avait mal.

" Pourquoi vous voulez ce fichu collier à la fin? "

Dit-elle, pas vraiment calme. Ce n'était pas une traduction de sa souffrance, mais de la haine qu'elle ressentait car elle avait perdu. Elle n'était pas mauvaise joueuse mais digérait pas le fait qu'elle allait se faire tuer pour cette broutille.

" Il draine un peu l'énergie, c'est tout! "

Dit-elle, disant ça comme ça, parce que c'était vrai, et toute son incompréhension en ressortie. Elle ne voulait pas mourir pour ça! Son épaule coulait du sang à flos, l'épée toujours dans l'épaule, le regard bien droitement, montrant qu'elle ne comprenait vraiment pas et qu'elle était un peu paniquée. Ce qui était normal. Elle était au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Isebyril Thilamar



________________

Isebyril Thilamar
________________


Race : Démon commun-Elfe
Classe : Géo-soigneur ( guérisseur avec des pouvoirs de la magie de la terre )
Métier : Médecin
Croyances : Le Fléau
Groupe : Solitaire pour l'instant

Âge : 121 ans

Messages : 32


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyJeu 1 Mar 2012 - 18:11

Isebyril avait enfin réussi … Il avait mis tout son pouvoir en jeu et malgré son manque d'expérience en combat, il avait su tirer partie de ses grandes possibilités magiques pour la coincer. C'était de toute façon sa combinaison de la dernière chance. Ouvrir cette faille lui avait coûté une grande partie de ses réserves. Il ne pourrait de toute évidence pas recommencer avant quelques temps mais quelle importance, cela avait réussi. Pas besoin de refaire une deuxième fois ce tour de passe-passe. La jeune femme était littéralement coincée, l'épée plantée dans l'épaule. Plaquée au sol, elle ne pouvait plus bouger. Elle avait dévié l'attaque avec sa dague mais la surprise avait quand même joué et elle n'avait pas pu l'éviter totalement. Une de ses dagues avait glissé loin de sa portée et son autre était inutilisable. Il avait gagné … Il relâcha son attention et se permit un petit instant de détente. Elle perdit alors son calme. Enfin …

« Pourquoi vous voulez ce fichu collier à la fin ? »

« Il draine un peu l'énergie, c'est tout ! »


Le sang commençait à créer une flaque rouge autour d'elle. Elle en perdait vraiment beaucoup. Il ne fallait qu'il la laisse dans cet était trop longtemps. Elle finirait pas y perdre la vie ce qui n'était pas du tout son but. Retirer des vies inutilement, cela ne lui ressemblait pas. Isebyril s'agenouilla donc pour se mettre à la hauteur de la tête de la jeune femme. Il lui parla calmement alors, comme on parle à un enfant.

« Ce collier possède un grand pouvoir magique. J'ai entendu les rumeurs le mentionnant. Il est censé apporter une force physique incroyable pour qui saurait en extraire le potentiel. Maintenant, nous pouvons discuter tranquillement sans nous fâcher. Je vais être gentil et réitérer mon offre. Je suis encore prêt à vous le racheter. Après ensuite, je pense que vous ne refuserez pas mon aide pour vous remettre … en état de marcher. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celywien Isydë



________________

Celywien Isydë
________________


Race : Humaine
Classe : Guérisseuse
Métier : Guérisseuse bénévole
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 18 ans

Messages : 85


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyJeu 1 Mar 2012 - 18:50

Le sang se déversait et elle ne pouvait pas se soigner. La situation était critique pour la jeune femme. L'homme approchait dangereusement d'elle, de son point de vu. Il s'agenouilla et elle pouvait le fixer. Il reprit alors la parole.

« Ce collier possède un grand pouvoir magique. J'ai entendu les rumeurs le mentionnant. Il est censé apporter une force physique incroyable pour qui saurait en extraire le potentiel. Maintenant, nous pouvons discuter tranquillement sans nous fâcher. Je vais être gentil et réitérer mon offre. Je suis encore prêt à vous le racheter. Après ensuite, je pense que vous ne refuserez pas mon aide pour vous remettre … en état de marcher. »

Là, elle ne pouvait plus se permettre une telle sottise. Ses forces la quittaient, elle le sentait.

" Faites ce que vous voulez, mais vous vous trompez. "

Dit-elle, sans aucune provocation. Elle avait raison, ce n'était pas l'objet qu'il recherchait. Elle ne pouvait pas bouger pour lui donner de toute manière. Elle ne comptait pas non plus implorer son aide. Mais cette grossière mascarade devait cesser. Jamais elle ne s'était sentit ainsi. Elle n'avait pas peur de la mort, mais peur de ne pas finir sa quête. Elle voulait venger ses parents, et pas mourir pour une bêtise. Pour une erreur de jugement... Elle ne se le pardonnerait pas. Elle se sentait vraiment mal, elle devait se soigner. Mais elle ne pouvait pas. Elle se sentait faible.

" Prenez le et laissez moi tranquille! "

Dit-elle, voulant en finir, être libérer et se soigner. Elle s'affaiblissait à vu d'oeil. Elle ne voulait pas finir comme ça, c'était tellement ridicule. Elle voulait vivre et continuer ce qu'elle avait commencé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Isebyril Thilamar



________________

Isebyril Thilamar
________________


Race : Démon commun-Elfe
Classe : Géo-soigneur ( guérisseur avec des pouvoirs de la magie de la terre )
Métier : Médecin
Croyances : Le Fléau
Groupe : Solitaire pour l'instant

Âge : 121 ans

Messages : 32


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyVen 2 Mar 2012 - 20:17

Isebyril s'était exprimé le plus calmement possible. Et c'était difficile. La rage de la bataille faisait encore bouillir son sang. Il avait pris goût à cette petite rencontre musclée. La stratégie de combat lui était encore bien étrangère mais ces petites expériences commençaient à lui plaire et ça l'entraînait beaucoup mieux que la théorie. La jeune femme encore à terre s'affaiblissait à vue d'oeil. Il ne devrait pas faire durer ça longtemps, il devrait vite la soigner. Cela dépendrait de sa réponse après tout. Si elle plaisait à Isebyril, il ne la laisserait pas mourir comme ça.

« Faites ce que vous voulez, mais vous vous trompez. »

La peur se lisait dans ses yeux mais une certaine rage aussi. Elle s'en voulait d'avoir perdu, mais était en train de mourir aussi …

« Prenez le et laissez moi tranquille ! »

Isebyril ne se fit pas prier. Il arracha le collier de son cou sans toutefois lui arracher le cou. Il avait une certaine délicatesse encore. Il avait le collier dans sa main et comme il l'avait promis, il retira son épée. Il devait cependant faire attention à ne pas la blesser d'avantage en lui enlevant la lame, en accélérant l'hémorragie par exemple. Il rangea donc le collier en lieu sur et se décida à l'examiner plus tard. Il se pencha à nouveau sur la jeune femme. Avant de tenter quoique ce soit, il devait être sur de ne rien risquer. Il était trop prudent et avait trop fait pour se faire piéger maintenant. Même si elle avait l'air très affaiblie, il se méfiait encore. Une dernière tentative d'attaque n'était pas tout à fait inenvisageable. Pas encore …

« Je vais retirer mon épée. Tu ne feras rien d'inconsidéré n'est-ce-pas ? »

Il n'attendit pas sa réponse et retira l'épée d'un coup et commença à approcher ses mains de la blessure profonde qu'avait infligée son arme pour débuter le soin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celywien Isydë



________________

Celywien Isydë
________________


Race : Humaine
Classe : Guérisseuse
Métier : Guérisseuse bénévole
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 18 ans

Messages : 85


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyVen 2 Mar 2012 - 22:13

Elle sentit sa main sur son cou prendre le collier. Franchement, cette histoire était ridicule. Elle s'en voulait vraiment, mais c'était aussi de sa faute, d'avoir convoité son objet. Mais après lui avoir prit, il se résigna enfin à ne pas la tuer. Enfin, ce n'était pas si sûr, il semblait douter. Il l'agaçait d'ailleurs. Il dit alors.

« Je vais retirer mon épée. Tu ne feras rien d'inconsidéré n'est-ce-pas ? »

Elle ne pouvait plus vraiment répliquer comme elle pourrait en temps normal. Elle n'était ni en état de lutter ni en l'état d'argumenter. Elle ne put alors que le penser.

* Il a eu son collier et dans mon état je risque pas de le toucher! Cet homme est inconsidéré! *

Mais finalement, il retira finalement l'épée. Elle retint un soupir, car cela faisait quand même très mal. Elle sentit sa main se poser sur la blessure. Mais il n'allait pas assez vite. Elle posa la sienne sur celui de l'homme, pour accélérer la guérison. Ça lui demandait de l'énergie mais elle savait que s'ils n’accéléraient pas, elle n'allait pas s'en sortir. Elle était une puissante guérisseuse malgré son jeune âge. Tant pis si elle trahissait son identité à travers cela pour l'instant. Car elle devait survivre.

* Je dois vivre, je dois finir ce que j'ai commencé! *

Ainsi, l'appuie magique de l'homme lui permit de se soigner, en mélangeant sa magie, sans trop lui prendre d'énergie. Elle était affaiblie, mais respirait bien mieux. Le sang ne coulait plus. Elle retira vivement la main de l'homme.

" Vous ne me touchez plus, ni m'approchez plus. "

Dit-elle, le menaçant, même si elle était pas tellement en position pour cela. Ça la démangeait depuis le début.

" Vous avez fait un beau gâchis pour une broutille magie, vous me faites honte. "

Elle dit cela car, au final, c'était un collègue, et ça, elle ne le digérait pas.

" Depuis quand un médecin chasse des objets inutiles au point de presque tuer quelqu'un? "

Elle était encore au sol, respirant doucement, mais le fusillant sans cesse du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Isebyril Thilamar



________________

Isebyril Thilamar
________________


Race : Démon commun-Elfe
Classe : Géo-soigneur ( guérisseur avec des pouvoirs de la magie de la terre )
Métier : Médecin
Croyances : Le Fléau
Groupe : Solitaire pour l'instant

Âge : 121 ans

Messages : 32


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptySam 3 Mar 2012 - 14:35

Isebyril ne s'attendait pas du tout au geste qu'allait faire la femme. Il avait commencé à la soigner. Sa magie était un peu affaiblie à cause du combat qu'il venait de mener, aussi, les soins qu'il prodiguait était tout sauf efficace et aussi rapide qu'à l'accoutumé. L'état de santé plus qu'inquiétant de la jeune femme n'aidait pas non plus. La blessure qu'il lui avait infligée était bien plus grave qu'il ne l'avait imaginé et il avait du mal à la guérir. Elle avait perdu énormément de sang, bien plus que ce qu'il aurait fallu. La tâche de sang s'était encore étendue au sol. Il y mettait toute sa volonté mais il perdait peu à peu ses capacités. Il l'avait tué. C'est alors qu'elle avait agi. Elle avait posé sa main sur la sienne. Isebyril n'avait pas protesté parce qu'il l'avait au début pris pour un geste désespéré, le geste d'un agonisante. Mais peu à peu, il ressentit un autre pouvoir que le sien dans ses mains. La guérison s'accélérait, assez rapidement même. Il comprit au bout d'un moment.

Cette femme était aussi une guérisseuse, elle possédait tout comme lui des talents dans la magie de la guérison. Elle employait ses dernières forces pour lui prêter un peu de force pour qu'il puisse la soigner. C'était assez efficace qui plus est. La blessure se referma peu à peu et le visage de la jeune femme regagnait peu à peu des couleurs. Elle guérissait à vue d'oeil. Le sang ne coulait plus, et son état était visiblement bien meilleur. Elle retira alors sa main et chassa également la main d'Isebyril.

« Vous ne me touchez plus, ni m'approchez plus. »

Isebyril comprenait sa réaction et haussa les épaules. Elle avait le droit d'être en colère après tout. Elle avait perdu ce combat, et il l'avait blessé assez gravement.

« Vous avez fait un beau gâchis pour une broutille magie, vous me faites honte. »

Ça par contre, Isebyril ne l'avait pas vu venir. La honte … Il ne l'avait pas compris avant et ne comprenait toujours pas pourquoi elle ressentait cela. Comment pouvait-il lui faire honte ?

« Depuis quand un médecin chasse des objets inutiles au point de presque tuer quelqu'un ? »

Tuer pour un objet inutile. Voilà ce qu'il la mettait donc en rogne. Seulement pour lui, ce n'était pas un simple objet inutile. Selon la rumeur, il pourrait lui donner une grande puissance physique … Cette puissance qu'il lui avait toujours manqué pour faire un guerrier accompli et rendre son clan fier de lui. Malgré sa réussite aux tests d'aptitude avant de quitter les siens, beaucoup avait suggéré que ce n'était pas une vraie victoire. Il s'en était sorti par la ruse et la magie, et non par la force. Il avait une revanche à prendre sur eux.

« Ce n'est ni une broutille magique, ni un objet inutile. J'en ai besoin pour … une affaire personnelle. Une revanche à prendre sur la vie. Cette objet me sera plus que nécessaire. »

Il le sortit de sa poche et l'observa de plus près. Il pouvait sentir le pouvoir des choses magiques grâce à sa grande affinité à la magie. Mais, malheureusement, ce qu'il sentait en ce moment était différent de ce qu'il aurait voulu sentir. Ce n'était pas le bon collier apparemment, pas le bon pouvoir en tout cas. La rumeur était peut-être erronée, ou bien trop peu précises. Dans tous les cas, il avait fait une erreur.

« Hum, c'est bizarre … Ce n'est pas ce à quoi je m'attendais. »

Isebyril ne voulait pas révéler à la jeune femme qu'il avait fait tout ça pour rien. Elle était encore à terre, même si elle allait déjà un peu mieux. Lui dire cela n'arrangerait pas son état, son humeur. Il devait changer de sujet, trouver autre chose à dire. Il lui tendit la main pour l'aider à se relever.

« Vous êtes également guérisseuse n'est-ce-pas ? J'ai senti ce grand pouvoir en vous, malgré votre état de … Malgré cette blessure … Vous devez être un très grand médecin, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celywien Isydë



________________

Celywien Isydë
________________


Race : Humaine
Classe : Guérisseuse
Métier : Guérisseuse bénévole
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 18 ans

Messages : 85


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptySam 3 Mar 2012 - 15:18

Il pouvait bien être fâché ou non par ses propos, la jeune femme s'en fichait pas mal. Elle avait une certaine rage envers cet homme qu'elle essayait de calmer. Car vraiment, il avait fait beaucoup de dégâts pour rien, et cela elle ne supportait pas! Mais en plus, un collègue! Ça, elle ne le digérait pas du tout. Il défendit alors l'honneur du collier.

« Ce n'est ni une broutille magique, ni un objet inutile. J'en ai besoin pour … une affaire personnelle. Une revanche à prendre sur la vie. Cette objet me sera plus que nécessaire. »

Elle doutait fortement de cela. Elle s'y connaissait un peu, et au vu de la capacité de l'objet, elle ne pensait pas qu'un être serait prêt à tuer pour l'obtenir. Tous cela était fort absurde. Elle vit qu'il observait l'objet, et elle resta au sol, pour se reposer. Elle le regardait quand même, au cas où. Tout en contemplant l'objet, il dit.

« Hum, c'est bizarre … Ce n'est pas ce à quoi je m'attendais. »

Ça, elle l'avait deviné depuis le début. Et lui avait dit en plus... Elle allait encore lui répéter, mais il parla et changea de sujet, comme pour esquiver son échec, ne pas le montrer. Mais elle n'allait pas en rester là. Elle l'écouta malgré tout. Avant de dire quoique se soit, il tendit sa main, qu'elle prit pour se relever, puis l'écouta enfin dire.

« Vous êtes également guérisseuse n'est-ce-pas ? J'ai senti ce grand pouvoir en vous, malgré votre état de … Malgré cette blessure … Vous devez être un très grand médecin, non ? »

Vraiment, elle était fâchée contre lui. Elle espérait que ce n'était pas son père qui lui avait enseigner la guérison, car là elle en voudrait à son père. Enfin, ça, c'était sur le coup. Car elle avait faillit mourir à cause d'un collègue. Du coup, énervée, elle lâche.

" Une Isydë ne va pas trahir l'enseignement du maître. "

Dit-elle, agacée. Par contre, elle s'était vendue là... Le Maître de la Guérison était son père Kaoru Isydë, qui était mort par la main de Cape Blanche... Elle était sa fille, la seule survivante, et elle venait de trahir le fait même qu'elle soit encore en vie. Elle pâlit alors un peu, si c'était en plus un chasseur de prime, elle était foutue là. Car sa tête, enfin, son pouvoir, valait de l'or pour le roi, qui la voulait comme guérisseuse royale. Elle attendait la réaction de l'homme. S'il tiquait, c'était fini pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Isebyril Thilamar



________________

Isebyril Thilamar
________________


Race : Démon commun-Elfe
Classe : Géo-soigneur ( guérisseur avec des pouvoirs de la magie de la terre )
Métier : Médecin
Croyances : Le Fléau
Groupe : Solitaire pour l'instant

Âge : 121 ans

Messages : 32


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyDim 4 Mar 2012 - 14:37

La jeune femme accepta la main d'Isebyril pour se relever. Il prit ça pour un bon signe. Elle ne lui en voulait peut-être pas tant que ça au final. Elle avait presque déjà oublié qu'elle ne voulait plus qu'il la touche ou l'approche. Elle n'était pas si rancunière que ça finalement. Pour une guérisseuse, c'est plutôt bonne chose. Il ne faut pas être trop de mauvais caractère pour pouvoir aider et soigner les autres. Énervée à cause du fait d'avoir été sauvé par un autre guérisseur qu'elle sans doute, elle lâcha sa phrase avec une certaine rage dans la voix.

« Une Isydë ne va pas trahir l'enseignement du maître. »

Isebyril, en restant si longtemps dans les bas-quartiers de Madorass entendait énormément de choses, beaucoup de rumeurs dans les bars, qui concernaient les affaires du royaume ou n'importe quoi d'autre. C'est d'ailleurs comme ça qu'il était arrivé ici, dans ce petit village, à la recherche d'un collier qui n'avait au final par les propriétés qu'il attendait. Pourtant, à force d'entendre des choses, il venait à en oublier certaines. Il en confondait beaucoup aussi. Isydë … Cela lui disait quelque chose en effet, mais impossible de mettre le doigt sur le fait qui les avait rendu célèbres. Il haussa les épaules et abandonna l'idée de pouvoir s'en souvenir. Il se promit juste d'enquêter plus tard pour essayer de reconnaître ce nom, même si cela ne lui importait peu et n'était sans doute pas très important. En tout cas, elle lui avait révélé quelque chose sur elle, il devrait lui révéler quelque chose sur lui. Il était contre le fait d'avoir plus d'information que son interlocuteur. Cela mettait trop souvent mal à l'aise celui qui en avait moins et il ne voulait pas ça.

« Une Isydë … Je suis un Thilamar, et je ne trahis pas non plus l'enseignement de mes maîtres. »

C'était plutôt vrai en un sens. Quant il y réfléchissait …

« Mon clan n'a jamais vraiment été un clan exclusivement de soigneurs. Ceux sont surtout des guerriers, proches de la nature, mais qui savent se défendre au combat contre n'importe quel ennemi. Ce collier m'aurait permis de me rapprocher de cet objectif. Du moins, c'est ce que je croyais. J'ai toujours été en dessous de tout le monde en ce qui concerne les stratégies militaires. »

Il ne savait pas pourquoi il lui disait tout ça. Il avait l'impression de lui devoir des explications. Il continua de regarder le collier en attendant la réaction de la jeune femme, la jeune Isydë. Ce nom l'intriguait de plus en plus. Il n'arrivait toujours pas à se souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celywien Isydë



________________

Celywien Isydë
________________


Race : Humaine
Classe : Guérisseuse
Métier : Guérisseuse bénévole
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 18 ans

Messages : 85


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyDim 4 Mar 2012 - 15:07

Elle espérait qu'il ne réagisse pas trop à son nom. Elle l'observa, il semblait intriguer mais comme s'il n'arrivait pas à resituer. Elle espérait qu'il n'y songe pas, car au premier abord, il semblait vraiment ne plus s'en souvenir. Il prit alors la parole, après avoir vraisemblablement arrêter de chercher ce nom dans sa mémoire.

« Une Isydë … Je suis un Thilamar, et je ne trahis pas non plus l'enseignement de mes maîtres. »

Ce nom lui disait rien, mais il poursuivit.

« Mon clan n'a jamais vraiment été un clan exclusivement de soigneurs. Ceux sont surtout des guerriers, proches de la nature, mais qui savent se défendre au combat contre n'importe quel ennemi. Ce collier m'aurait permis de me rapprocher de cet objectif. Du moins, c'est ce que je croyais. J'ai toujours été en dessous de tout le monde en ce qui concerne les stratégies militaires. »

Une sorte de clan semblait-il. En tout cas, il expliqua pourquoi il avait besoin du collier. Sauf que ce n'était pas le bon... Il avait fait alors un beau gâchis en lui éclatant l'épaule. Mais bon, c'était guérit. Ils étaient tous les deux épuisés par le combat et la guérison. Ils ne le disaient pas mais c'était flagrant. Elle prit alors la parole pour commenter ses dires. Il regardait le collier.

" Mais ce collier n'est pas le bon, je l'avais dit. "

Dit-elle, en soupirant.

" Mais bon... Vous savez, un guérisseur vaut parfois dix bons hommes. Sans nous, certains meurent bêtement. Alors, à mon avis, il ne faut pas ce donner l'objectif d'être guerrier si notre don pour la guérison l'emporte. Nous sommes aussi essentiels qu'eux. "

Dit-elle, s'étirant en même temps. Son épaule allait mieux mais elle en était épuisée.

" Développez mieux votre don, et aider les vôtre. Ils se rendront bien compte que vous ne pouvez pas les ressembler, mais c'est mille fois mieux ainsi. "

Elle était franche, et plutôt gentille. Puisqu'avec ses propos elle pouvait surement l'apaiser. Il se sentait faible par rapport à son clan, et elle ne trouvait pas ça juste pour lui. C'était un guérisseur qui se débrouillait pas mal, alors il fallait qu'il arrête de se morfondre et apprendre mieux la guérison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Isebyril Thilamar



________________

Isebyril Thilamar
________________


Race : Démon commun-Elfe
Classe : Géo-soigneur ( guérisseur avec des pouvoirs de la magie de la terre )
Métier : Médecin
Croyances : Le Fléau
Groupe : Solitaire pour l'instant

Âge : 121 ans

Messages : 32


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyDim 4 Mar 2012 - 18:36

Isebyril en avait peut-être un peu trop révélé à cette inconnue. L'histoire de son clan ne l'intéressait et ne la concernait pas du tout. Surtout s'il révélait qu'il se sentait inférieur aux autres membres, il allait devenir ridicule. Ce petit complexe d'infériorité qui ne l'avait jamais quitté même s'il avait été un peu réduit lorsqu'il avait réussi le test pour quitter le campement, c'était une honte pour lui. Sa fierté en prenait un coup à chaque fois qu'il y pensait. Heureusement, elle ne réagit pas réellement mal, elle ne se moquait pas de lui. Elle commença de toute façon par une remarque sur le collier.

« Mais ce collier n'est pas le bon, je l'avais dit. »

Perspicace. Elle avait réussi à voir que ce n'était pas ce qu'il attendait. De toute façon, son attitude était très parlante. Il ne cachait pas vraiment ce qu'il ressentait. Ces trucs d'humains, les cachotteries et tout, il n'aimait pas. Effectivement, le collier n'était pas le bon, mais maintenant qu'il l'avait, il pourrait peut-être en tirer quelque chose. Le pouvoir qu'il sentait dans ce collier avait plus à voir avec la magie blanche. Il pourrait quand même le rendre utile s'il pouvait accentuer son pouvoir de guérison. Cela l'aiderait, le fatiguerait moins lorsqu'il s'occuperait de tous les miséreux à son retour à Madorass.

« Mais bon... Vous savez, un guérisseur vaut parfois dix bons hommes. Sans nous, certains meurent bêtement. Alors, à mon avis, il ne faut pas ce donner l'objectif d'être guerrier si notre don pour la guérison l'emporte. Nous sommes aussi essentiels qu'eux. »

« Développez mieux votre don, et aider les vôtre. Ils se rendront bien compte que vous ne pouvez pas les ressembler, mais c'est mille fois mieux ainsi. »

Des conseils avisés venant d'une si jeune femme. Isebyril avait déjà entendu les mêmes … à chaque fois qu'il parlait de ça à quelqu'un. Au moins, elle ne voilait pas ses pensées elle non plus. Isebyril aimait bien les gens honnêtes. Elle faisait aussi preuve de compréhension et de gentillesse, ce qui était assez étonnant pour quelqu'un qui venait de se faire attaquer sauvagement et qui avait frôlé la mort par sa faute. Isebyril avait cette même qualité d'altruisme. Peut-être un point commun du à leur statut de médecin. Qui plus est, Isebyril était bénévole et s'occupait surtout des pauvres. Cet altruisme devrait être encore plus développé chez lui. Ou peut être était-ce un besoin immense de reconnaissance de la part des autres. L'absence de ses parents avait pesé dans sa jeunesse. Il avait besoin de se sentir entouré.

« Effectivement, c'était le mauvais collier. Je … m'excuse. J'aurai peut-être du me renseigner un peu plus sur ces pouvoirs. La rumeur que j'ai entendu à Madorass était erronée mais je ne pouvais pas le savoir. »

Ces mots lui faisaient mal. Il n'avait pas l'habitude de reconnaître ses erreurs. Mais il lui devait bien ça.

« Dans mon clan, tout le monde est un bon guerrier. C'est une honte de ne pas savoir se battre. Le côté guérisseur, je le tiens de ma mère seulement. Je suis conscient que c'est déjà un don énorme mais sérieusement, n'as-tu jamais voulu faire autre chose que guérir les autres ? Moi si. Est-ce une erreur ? Lorsque je retournerai voir mes anciens amis, je veux qu'ils puissent me considérer comme l'un des leurs. Être le médecin, c'est se trouver à l'écart de tous. Vous n'avez jamais ressenti cela ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celywien Isydë



________________

Celywien Isydë
________________


Race : Humaine
Classe : Guérisseuse
Métier : Guérisseuse bénévole
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 18 ans

Messages : 85


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyDim 4 Mar 2012 - 21:19

Il y eut un petit moment de réflexion sans aucunes paroles prononcées. Il reprit la parole un peu après.

« Effectivement, c'était le mauvais collier. Je … m'excuse. J'aurai peut-être du me renseigner un peu plus sur ces pouvoirs. La rumeur que j'ai entendu à Madorass était erronée mais je ne pouvais pas le savoir. »

Il s'excusait. Cela se voyait qu'il n'en était pas habitué. Mais bon, elle acceptait de toute manière. Elle l'entendit alors enchaîner.

« Dans mon clan, tout le monde est un bon guerrier. C'est une honte de ne pas savoir se battre. Le côté guérisseur, je le tiens de ma mère seulement. Je suis conscient que c'est déjà un don énorme mais sérieusement, n'as-tu jamais voulu faire autre chose que guérir les autres ? Moi si. Est-ce une erreur ? Lorsque je retournerai voir mes anciens amis, je veux qu'ils puissent me considérer comme l'un des leurs. Être le médecin, c'est se trouver à l'écart de tous. Vous n'avez jamais ressenti cela ? »

Il cherchait un genre de soutient, un appui... Il semblait un peu perdue et pas assez fier de son don. Il se voulait pas qu'être le médecin. Pour Celywien, c'était un honneur de l'être. Cela ne la dérangeait pas. Mais bon, elle n'était pas non plus médecin de village, comme elle voyageait sans cesse. Mais soigner les gens étaient une belle chose pour elle. Mais même, elle, ça lui suffisait. Même si à cause du combat, elle mettait en doute ses capacités de combats. Il fallait qu'elle y songe, à s’entraîner surement. Elle sortit de ses songes et lui répondit.

" Vous savez, pour ma part, je suis fière d'un tel pouvoir. Je vois pas pourquoi vous ne pouvez faire partit d'un clan en étant médecin. Sans vous ils ne sont rien vous savez. Et vous n'êtes certainement comme vous le décrivez, à l'écart. Prouvez leur que votre présence est indispensable... "

Elle savait pas bien quoi lui dire.

" Si vous désirez autre chose... Entraînez vous tout en maintenant votre niveau de guérison... Rah non laissez tomber. Je suis contre ça. "

Elle soupira.

" Je sais pas quoi vous dire. " "

Dit-elle, déçu d'elle même sur ce coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Isebyril Thilamar



________________

Isebyril Thilamar
________________


Race : Démon commun-Elfe
Classe : Géo-soigneur ( guérisseur avec des pouvoirs de la magie de la terre )
Métier : Médecin
Croyances : Le Fléau
Groupe : Solitaire pour l'instant

Âge : 121 ans

Messages : 32


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyLun 5 Mar 2012 - 17:50

La jeune femme se pensait finalement pas comme Isebyril. Elle se contentait de ce qu'elle avait. Elle se contentait de son don pour la magie, sans en vouloir plus. Lui, cela ne lui suffisait pas. Il en voulait beaucoup plus que cela. La maîtrise de la magie de la terre le prouvait assez bien déjà. Un seul type de magie ne lui avait pas suffit, il avait cherché à maîtriser un deuxième type de magie, celle de la terre. Il était arrivé à un niveau correct, grâce notamment à la présence de son épée, artefact ancien qui lui conférait beaucoup plus de pouvoir dans sa maîtrise. Mais même là, Isebyril ne se sentait pas encore tout à fait au même niveau. Il désirait avoir encore un peu plus de pouvoir, de puissance.

« Vous savez, pour ma part, je suis fière d'un tel pouvoir. Je vois pas pourquoi vous ne pouvez faire partit d'un clan en étant médecin. Sans vous ils ne sont rien vous savez. Et vous n'êtes certainement comme vous le décrivez, à l'écart. Prouvez leur que votre présence est indispensable ... »

Elle ne comprenait pas son point de vue.

« Si vous désirez autre chose ... Entraînez vous tout en maintenant votre niveau de guérison ... Rah non laissez tomber. Je suis contre ça. »

« Je sais pas quoi vous dire. »

Comment peut-on être contre ça ? Quel type de personne peut refuser d'accumuler plus de pouvoirs et se borner à ses simples pouvoirs de guérison. Il faut savoir combattre pour survivre ici. Elle voyageait apparemment seule, vu qu'Isebyril ne lui avait pas vu accompagnée d'une escorte. Ses talents de combat n'étaient plus à démontrer, elle savait se défendre. Elle avait certes perdu, mais c'est parce qu'il y avait mis toute sa force. Contre des gens ordinaires, elle gagnerait haut-la-main. C'était la preuve même. Comment pouvait-elle être contre ça. Isebyril la regarda d'un air étonné.

« Vous vous défendez bien en combat pourtant ... »

Soudain, Isebyril ressentit la fatigue. L'exaltation du combat était passé et le contrecoup se faisait sentir. Il sentit un vertige le prendre. Il s'appuya contre un mur pour s'empêcher de tomber. Il lui faudrait du temps pour se remettre, du temps de repos, à dormir seulement. Si seulement il pouvait … Il avait un dispensaire dont il devait s'occuper.

« Notre combat m'a plus fatigué que ce je ne le pensais … Il va me falloir du repos, et assez rapidement. Vous connaissez la ville ou pas du tout ? Je donnerai tout pour une bonne sieste ou faute de mieux, un bon repas. »

Isebyril avait toujours le collier dans la main. Il le reconsidéra une dernière fois. Finalement, le faible pouvoir qu'il lui apportait ne valait pas le coup d'avoir combattu contre cette jeune femme. Il pensa une seconde à le lui donner mais il se ravisa. Cela aurait été une grande insulte pour elle. Cela aurait voulu dire qu'il l'avait combattu pour rien. Si elle le voulait et qu'elle lui réclamait, il le lui donnerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celywien Isydë



________________

Celywien Isydë
________________


Race : Humaine
Classe : Guérisseuse
Métier : Guérisseuse bénévole
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 18 ans

Messages : 85


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyLun 5 Mar 2012 - 18:09

Elle voyait bien qu'il semblait intrigué par ses dires. Elle, ses pouvoirs lui satisfaisait amplement. Elle était née dans un famille de guérisseur, cela influençait beaucoup, mais au final, elle avait quand même décidé de poursuivre cette voie. Un de ses frères lui n'y était pas du tout attaché, et ses parents ne l'ont nullement forcé. Ils avaient le choix, et elle avait décidé de suivre les pas de son père. C'était par choix qu'elle faisait de la guérison, par choix qu'elle poursuivait les assassins. Elle aurait pu se laisser mourir, mais pour elle cela n'avait aucun sens. La guérison était sa vie, elle voulait continuer tout en aidant les gens et en poursuivant ses buts.
Isebyril prit alors la parole.

« Vous vous défendez bien en combat pourtant ... »

Il était étonné de cela. La jeune femme avait apprit le combat au fil des défenses qu'elle devait appliqué face à des agresseurs. A force, elle avait prit de l’expérience, et des techniques improvisés. Mais elle ne comptait pas devenir une guerrière non plus. Juste une guérisseuse pouvant se défendre et aller vers les gens, et avoir assez de force pour réaliser ses voeux. Elle allait en parler, mais le médecin eut un vertige. Elle n'eut pas le temps de le rattraper qu'il s'appuyait sur un des murs de la ruelle. Il parla alors.

« Notre combat m'a plus fatigué que ce je ne le pensais … Il va me falloir du repos, et assez rapidement. Vous connaissez la ville ou pas du tout ? Je donnerai tout pour une bonne sieste ou faute de mieux, un bon repas. »

Il avait raison, elle était fatiguée aussi. Mais moins que lui visiblement. Elle passa alors le bras du médecin sur une des épaules, comptant l'aider à marche. Elle répondit.

" Non, mais ce ne doit pas être bien compliqué à trouver. "

Elle prit la marche en l'embarqua avant qu'il ne proteste. C'était une gentille fille, aidant un ex-ennemi à marcher. Elle eut vite raison et trouva une auberge. Elle les fit pénétrer tous deux. Elle le posa sur une chaise et alla régler la note d'avance vers le patron. Un petit vieux, c'était parfait. Elle lui fit un soin qui ne lui faisait pas trop dépenser d'énergie, et qui semblait aider grandement le gérant. Elle lui donna aussi une potion pour qu'il se soigne d'avantage. Ce qui régla la note pour deux repas et deux chambres. Elle revint vers le médecin, et un serveur leur donna à manger. Une fois partit, elle s'assit, et parla au médecin.

" Voilà, c'est tout bon. Mangez et reposez vous. "

Dit-elle enlevant sa cape. Il allait surement reparler de ses techniques de combat. Mais ils étaient au chaud, devant un bon repas, et avec une nuit paisible de réservée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Isebyril Thilamar



________________

Isebyril Thilamar
________________


Race : Démon commun-Elfe
Classe : Géo-soigneur ( guérisseur avec des pouvoirs de la magie de la terre )
Métier : Médecin
Croyances : Le Fléau
Groupe : Solitaire pour l'instant

Âge : 121 ans

Messages : 32


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyMar 6 Mar 2012 - 18:21

Isebyril se sentait de plus en plus mal. La terre tournait pour lui. Il avait sous-estimé son état de fatigue, énormément sous-estimé. Il avait du mal à tenir debout et ses vertiges devenaient de plus en plus fréquent. Cela ne lui était jamais arrivé. Il venait peut-être de trouver sa limite, et de l'atteindre. Il le saurait pour la prochaine fois. En étant si fatigué par l'absence de sommeil et toute une nuit de voyage, utiliser ses plus gros sorts de magie de la terre était dangereux s'il était seul. Il ne devrait plus recommencer. Mais en attendant, il était là, au milieu de cette ruelle, totalement affaibli. Heureusement, la jeune femme décida de l'aider. Pour une ancienne ennemie, elle se montra très gentille et conciliante. Elle le prit alors et l'aida à marcher, un bras sur son épaule.

« Non, mais ce ne doit pas être bien compliqué à trouver. »

Isebyril se laissa alors entraîner. Il ne pouvait de toute façon pas faire autrement. Il ne se souvint presque pas du voyage. Il sentait juste que ses jambes bougeaient et qu'il avançait. Il ne contrôlait plus grand chose d'autre. Son cerveau était comme déconnecté. Il voyait mais n'interprétait plus tellement ce qui l'entourait. Lorsqu'il regagna un peu de lucidité, il était assit à une table. Il regarda autour de lui. Le fait de garder une position assise l'aida à se ressaisir et à regagner un peu de force. Il pouvait de nouveau voir autour de lui. Ils étaient dans une auberge. Enfin lui. Elle, il ne la voyait pas en face de lui. En tournant légèrement la tête, il la vit pratiquer des soins sur la personne de l'aubergiste. Elle revint l'air satisfaite. Un serveur arriva juste quelques instants après elle. Il amenait à manger. Isebyril considéra cela avec une grande attention. Il posa les plats sur la table et la jeune femme s'assit en face d'Isebyril.

« Voilà, c'est tout bon. Mangez et reposez vous. »

Isebyril ne se fit pas prier. Il se jeta sur le repas, ou presque. Il garda un minimum de dignité et fit de son mieux pour manger de manière la plus délicate qui soit, sans en mettre partout. Cela faisait des jours qu'il n'avait pas mangé. Il ne se rappelait plus trop son dernier repas mais il savait qu'il lui arrivait bien trop souvent d'en sauter un ou deux d'affilé. Il savait que ce n'était pas très bien mais il n'avait parfois pas le choix, trop occupé qu'il était. La jeune femme avait retiré sa cape. Il l'observa avec attention et pour la première fois, se demandait ce qu'elle pouvait bien faire ici. Et pourquoi était-elle si gentille avec lui. Même l'altruisme d'un médecin avait du mal à expliquer cela. Elle était vraiment trop bonne. Et pourtant, elle ne semblait pas nourrir de mauvaises intentions, bien au contraire. Lui qui était assez désagréable et qui aidait que parce qu'il s'y sentait obligé, il admirait son caractère.

« Vous savez, en un sens, vous avez raison. Je soigne les gens par vocation, je m'y sens obligé. Avoir ce don, c'est déjà quelque chose. »

Il n'admettait que très peu avoir tort. Pourtant, il le fit. C'était la deuxième fois qu'il admettait sa faiblesse devant quelqu'un aujourd'hui. Cette rencontre était vraiment spéciale, à bien des égards. Cette femme n'avait rien de commun, mais le fait qu'elle soit guérisseuse également, c'était une chance encore plus immense. Une opportunité de partager ses connaissances avec un consœur, ça ne se refusait pas. Même si tout ça avait commencé avec un combat …

« Que faisiez-vous ici au fait, dans ce village reculé de pêcheurs et de commerçants ? Je doute que vous veniez ici pour le collier aussi … »

Isebyril posa ses couverts et regarda la jeune femme dans l'attente d'une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celywien Isydë



________________

Celywien Isydë
________________


Race : Humaine
Classe : Guérisseuse
Métier : Guérisseuse bénévole
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 18 ans

Messages : 85


La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] EmptyMar 6 Mar 2012 - 20:08

Le médecin se rua presque sur l'assiette. Il semblait en sous alimentation, et peut-être cela avait influencé son malaise. Elle remarqua que, cependant, il l'observait, et semblait se poser des questions. Elle s'assit et mangea, ayant faim. Il allait surement exprimer le fond de sa pensée et rien ne l’empêchait alors de manger. Le plat était bon et rassasiant. Cela faisait du bien après une bataille et l'utilisation de magie. Surtout que l'épée dans l'épaule l'avait pas mal épuisée. Mais elle tenait bon et le repas la reposait et lui redonnait des forces. Il reprit alors la parole au bout d'un certain temps.

« Vous savez, en un sens, vous avez raison. Je soigne les gens par vocation, je m'y sens obligé. Avoir ce don, c'est déjà quelque chose. »

Il lui faisait alors une nouvelle fois des sortes d'excuses, mais plutôt des révélations qu'il avait nié auparavant. Le collier, puis la satisfaction de la guérison. Il mettait du temps à le faire mais c'était agréable rien que le fait qu'il le fasse. Elle sourit légèrement, satisfaite de sa rédemption. Elle le regardait, et il poursuivit.

« Que faisiez-vous ici au fait, dans ce village reculé de pêcheurs et de commerçants ? Je doute que vous veniez ici pour le collier aussi … »

Elle sourit. Elle se permit deux secondes de réflexion et dit.

" Je suis à la recherche d'informations, cela vous convient? "

Demanda-t-elle, souriante. Elle ne comptait pas lui raconter sa vie. Elle était néanmoins très polie et posée, avec aucune agressivité dans sa voix.

" Et le collier est qu'une chose que je voulais m'offrir car il me semblait beau voilà tous. Il ne faut pas trouver une explication à toute chose, parfois, il n'y en a pas et il ne faut pas trop y songer. "

Dit-elle, assez sage. Elle finit alors son assiette en attendant une réponse. Elle le regardait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] _
MessageSujet: Re: La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]   La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La convoitise est un vilain défaut. [PV Isebyril]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Montagnes :: Mer de l'Archipel des îles basses-