''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Soren Archangel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Soren Archangel



________________

avatar
________________


Race : Séraphin-Elfe
Classe : Guerrier
Métier : Négociant
Croyances : Aucune
Groupe : Clan des Royaumes lointains

Âge : 23

Messages : 3

Fiche de Personnage : Mon histoire

Histoire de Personnage : Jamais

MessageSujet: Soren Archangel   Lun 30 Avr 2012 - 7:29

* * *

Personnage


Nom : Archangel
Prénom : Soren
Rang : Justicier vagabond

Âge : 23 ans
Sexe : Masculin
Race : Elfe (à sang mêlé avec Séraphin)
Nouvelle Classe : Guerrier -> Classe axée sur l'offensive plutôt que la défensive, les Guerriers se démarquent par leur versatilité à pouvoir utiliser différents types d'armes. Un guerrier préférera prendre en main deux épées plutôt qu'une épée et un bouclier, par exemple. Occupés à maîtriser l'art du combat, rares sont les Guerriers qui ont une quelconque connaissance magique.
Métier : Négociant
Croyances : Ne croit qu'en ses propres capacités et son sens de la justice
Groupe : Nouveau Clan : Royaumes lointains -> Ceux appartenant à des royaumes extérieurs à celui du Royaume de Kaull Hendenmark. Ces clans peuvent être autant neutres et non impliqués dans la guerre ou encore avoir des liens avec tant les rebelles que le roi Hendenmark.

Équipement : Armure légère, Deux rapières, Une dague, Un arc enchanté avec une flèche unique, Un marteau de guerre et Une hache à double lame.
Talents de combat : Maître d'armes de toutes sortes
Talents de magie : Aucun
Talents divers : Excellent tacticien de combat
Pouvoirs particuliers : Il ne possède aucun pouvoir qui émane de son corps, mais il possède un arc enchanté qui se matérialise, tout comme l'unique flèche de cet arc.

Apparence physique : Soren est plutôt grand, mesurant près de 2 mètres de haut, mais pourtant, il a l'apparence d'un elfe, soit très peu musclé. Sa force demeure incroyable comme en témoigneraient plusieurs personnes qui l'ont croisé. Il a les yeux si pâles qu'ils paraissent blancs, au même titre que ses cheveux. Cela fait très contraste avec les vêtements qu'il porte puisqu'il est presque toujours vêtu de noir. Et son habillement est des plus complets car de façon générale, il porte des bottes longues que l'on considérerait gothiques à notre époque, un pantalon de cuir flexible et une tunique. Mais cela n'est que ce qui le recouvre, puisque par-dessus, il revêt une armure légère plutôt flexible pour lui permettre des mouvements agiles et vifs. Toutefois, même cette armure est bien dissimulée puisque le trois quart du temps, il demeurera recouvert d'une longue cape à capuchon. Dans la nuit, seuls ses yeux blancs peuvent être perçus puisque le noir de ses vêtements dissimulent même le blanc de ses cheveux. Dans son dos sont croisées ses deux épées bleutées, Queen et King's Guard, couvrant le grand marteau de guerre Mjolnir. À l'épaule gauche de sa tunique noire, il porte un fourreau pour sa dague unique. Finalement, accroché à sa ceinture se trouve une hache à double lames, à tout usage, mais aussi une bourse du côté opposé, dans lequel se trouve plusieurs outils servant à miner et à forger.

Caractère, personnalité : Soren est pacifique. De nature sage, il agit avec noblesse envers presque tout le monde, même s'il fut élevé par des humains mineurs. Envers la gente féminine, il se trouve à être un fort dragueur, mais n'agit jamais de façon macho. Il est simplement très habile de ses mots et parle de façon plus romancée. Il est très attentionné envers quiconque et possède un fort sens de la justice. Par contre, c'est aussi une personne très rusée, intelligente et stratégique. Il ferait un excellent stratège militaire. Il est aussi un grand parieur puisqu'il voit la vie avec l'intuition d'un elfe et le caractère d'un humain. Le temps, c'est de l'argent et il faut souvent parier sa vie pour l'obtenir, c'est une devise qu'il n'oublie pas. Son sang d'ange lui donne beauté et grâce, mais celui d'elfe lui procure force physique et mentale. Toutegois, ce sang mêlé vient au prix de la magie, lui qui n'a aucun pouvoir magique significatif, excepté l'habilité de se camoufler et même, selon certains, de devenir l'ombre de quelqu'un.

Histoire : Mon nom est Soren Archangel. Vous me direz avec raison qu'Archangel n'est pas vraiment un nom de famille, mais je vous affirmerai qu'il m'a été donné par ceux qui m'ont élevé, les humains. Mais ma vraie famille, elle, est celle d'un elfe très pauvre et d'une ange, une relation très rare, très mal vue. C'est probablement de cette union que me vient cette apparence inhumaine. Après tout, un elfe aux yeux et aux cheveux blancs est quelque chose qui n'est pas supposé être commun. L'union des deux est si mal vue est du fait que cette association n'est pas complètement compatible et c'est souvent au détriment des attributs d'une des deux races. Pour ma part, je n'ai pas d'ailes, je ne peux pas voler et je suis entièrement incapable d'utiliser quelconque magie. Certains diront que c'est ce qui est arrive lorsque l'on transgresse les règles. Mes parents ont souvent été la cible d'attaques et leur relation est considérée comme un tabou dans leurs familles respectives.

Mais malheureusement, cette famille, je ne l'ai jamais connue. J'ignore même ce qui est arrivé à ma mère et mon père, puisque j'ai été enlevé alors que j'étais encore un bébé. Ce sont des Syrinx qui m'ont capturé, espérant pouvoir faire de moi leur esclave ou me vendre au marché. Les plus mesquins diront peut-être que c'est la malédiction des dieux en désaccord avec ma naissance qui m'a séparé de mes parents aussi tôt, mais personnellement, je le vois comme ce qui a fait de moi ce que je suis aujourd'hui. Car ma vie a été épargné de cet esclavage lors d'une embuscade organisée par des mineurs qui venaient de se faire voler leurs ressources, et ils m'ont récupérés. Dans ce monde, ces gens ne jouent aucun rôle. Ils sont pacifiques et complètement neutres, si bien que l'on en entend jamais parler. Ils vivent sous la terre et font leurs affaires, même s'ils sont à l'origine des plus grandes forges du monde. Et pourtant, même s'ils ne jouent pas de rôle dans ce monde, ils ont choisi de sauver le petit enfant que j'étais des griffes de ces démons et de m'élever comme un des leurs.

Le roi de ce royaume minier souterrain, Warven XIV m'a adopté et a décidé de me donner le nom de Soren Archangel, choisissant le nom de Soren en honneur à un ancien héro, Soren le Brave, qui a combattu les forces du mal dans des temps anciens pour arrêter la guerre, et Archangel en raison de mes yeux et mes cheveux blancs purs. Malgré le fait que je sois un elfe, le roi Warven XIV a choisi de m'élever comme son fils, à la manière d'un mineur. J'ai appris la valeur de l'argent, du commerce et du travail acharné à la mine ou à la forge. Il n'existe probablement que très peu d'elfes capables de forger le métal dans le monde comme moi, ceux-ci étant plus habiles avec le bois habituellement. J'ai aussi appris à me battre avec les humains avec à peu près n'importe quel type d'arme, apprenant autant l'art du corps à corps que du combat à distance. Je suis ainsi habile à manier autant une épée qu'une hache ou un arc, probablement du mélange entre mon instinct d'elfe et des techniques de combat humaines. Si j'ai dit que ces gens sont pacifiques, cela est vrai, mais ils ne sont tout de même pas à l'abri d'attaques, souvent d'orques, ces derniers cherchant toujours à s'approprier les couloirs souterrains des mines, pour les richesses et par soif de conquête. C'est donc pour cette raison que les mineurs de ce petit royaume savent aussi très bien se défendre contre d'éventuelles attaques.

Peut-être est-ce dû à mes origines mêlées, mais j'ai toujours eu une chance naturelle inouïe dans ma vie. Je suis un parieur assez bien connu dans les tavernes comme étant celui qui n'a jamais perdu un seul pari. Même au combat, il ne m'est encore jamais arrivé de perdre, réussissant toujours à tirer mon épingle du jeu d'une façon ou d'une autre. Mais il faut dire que l'on choisit souvent ses combats selon ce qui nous avantage ou pas. La vie a toujours été pour moi identique à une pièce de monnaie. Il se peut qu'il faille tirer à Pile ou Face certaines décisions, mais nul ne peut être satisfait d'une victoire s'il n'a pris aucun risque. Pour les mineurs, le temps est de l'argent, donc il ne faut absolument pas le perdre. Mais si ces humains boivent et se saoulent souvent, c'est que cela est de l'argent investi à récompenser ceux qui ont bien travaillé, en payant ceux qui travailleront à fournir l'alcool. On pourrait probablement dire qu'ils n'ont qu'un seul dieu et qu'il se nomme Argent, même si en réalité ils en ont plusieurs. Père m'a toutefois appris l'Histoire des différents mondes, puisque les hauts gradés sont souvent érudits et fervents d'Histoire, et j'ai appris à connaître plusieurs religions. Aucune ne m'interpelle réellement, par contre.

À l'âge de 18 ans, après avoir vécu toute ma vie dans la mine, le roi m'a questionné sur mes réelles intentions quant à mon futur. Ayant toujours été quelqu'un de loyal et de serviable, j'ai répondu que je ferais selon son vouloir, mais cela ne sembla pas le satisfaire. Il avait depuis longtemps réalisé que la mine n'était pas le réel endroit où je me devais de vivre ma vie. Il reconnaissait que mon sens du dévouement et de justice et affirmait qu'un style de vie aussi peu active n'était pas pour moi. Après tout, un mineur passe nuits et jours à miner, forger et boire et ce n'était pas, de l'avis du roi, suffisant pour mon potentiel. Évidemment, j'ai toujours su que j'étais différent, que j'étais un elfe et que j'étais de sang mêlé, même si je ne savais pas avec quelle autre race. J'ai toujours eu un appel irrésistible de voir ce qui se passait ailleurs, même si je me suis contenté de ces 16 dernières années avec mes compagnons. Warven XIV m'a donc suggéré qu'il était temps que je vole de mes propres ailes et que j'explore le monde, que je prête ma force pour faire régner l'équilibre entre le bien et le mal. Pour cela, il m'a remis le marteau de guerre sacré du royaume, Mjolnir, ajoutant que de toute façon, la mine était en paix et qu'il savait que s'ils étaient attaqués, ce serait mon devoir de venir à leur rescousse.

5 années ont passé depuis ce temps. En cours de route, j'ai déniché mon arsenal d'arme, soit les deux épées Queen et King's Guard, ainsi que la dague Cernwennan, la dague tueuse de démons. Par après, j'ai appris à me servir de l'arc jusqu'à trouver l'arc de cristal Gandiva, capable de se matérialiser lorsque je pense à lui. Gandiva n'a qu'une seule flèche que l'on dit capable de percer même le diamant, mais je ne l'ai jamais testée. Je m'en sers surtout pour chasser de temps à autres des animaux pour me nourrir. Comme la flèche est magique, elle disparaît après avoir fait contact. Je me suis fait une petite réputation de vendeur nomade par les équipements que j'ai forgé, avec les quelques outils que j'ai pris avant de quitter le royaume où j'ai grandi. Mais pour le moment, j'ignore toujours ma véritable voie dans ce monde, si j'ai un rôle à jouer dans le sort de l'équilibre comme l'anticipait Père. J'ignore aussi tout de mes origines réelles, même si j'ai foi un jour de rencontrer ceux qui ont péché pour me donner naissance. Quoiqu'il en soit, je sais que ma destinée se trouve quelque part dans ce monde et que ce n'est qu'en explorant le monde que je la découvrirai.



En ce qui vous concerne

A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? Autant que possible, selon l'Intérêt, la disponibilité.

Comment avez-vous découvert le forum ? Via les tops-sites

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? Pour le moment, j'aime beaucoup la versatilité du contexte, des races, classes, etc. Il y a possibilité d'influencer le cours du forum selon l'impact que l'on veut faire, ce qui est intéressant.



Test-RP

Chapitre 1 : Premier combat

J'ai appris à un très jeune âge à me battre. Père m'a toujours dit qu'il est important de pouvoir se défendre parce qu'on ne sait jamais quand un orque pourrait attaquer dans la mine ou même quand des démons pénétreront l'enceinte du royaume. Les gens qui y habitent sont généralement entraînés à utiliser la hache ou au marteau, mais certains sont spécialisés dans le combat à distance, sachant utiliser l'arc ou les hachettes de lancer. Quelques rares surdoués préfèrent toutefois combattre avec des armes humaines comme l'épée, la dague ou les lances. Pour ma part, faisant partie de l'élite, j'ai appris à combattre avec chacune de ces armes et sait tous les points forts et faibles de chacune. Ma devise c'est qu'à chaque situation, il y a un moyen de s'en sortir victorieux. C'est ce en quoi j'ai toujours cru et qui est mon instinct de survie. C'est pourquoi j'ai décidé d'apprendre et maîtriser toutes les armes sur lesquelles je pouvais mettre la main.

Et un jour, c'est réellement arrivé...

-Qu'est-ce que c'est que ça ?

-Quoi ? Qu'est-ce 'tu vois ?

-DES ORQUES!!

- AUX ARMES !

Ce ne fut qu'une question de temps avant que toute la mine soit au courant d'une arrivée soudaine d'orques. J'ai pris mon épée, ma hache et mon bouclier que j'avais forgé, quittant le château plus rapidement que quiconque pour aller aider mes compagnons.

- Tout le monde va bien ?

-Soren, qu'est-ce 'tu fiches ici ? Retournes dans l'château !

-Désolé Ding, mais je ne pouvais pas rester les bras croisés et vous abandonner comme ça. Où sont-ils ?

-Qui ?

-Les orques, qui d'autres ?

-T'vas t'battre ?

-Évidemment. J'ai toujours voulu tester mes capacités... Prends ceci. Je suppose que tu n'as pas apporté la tienne.

-Quoi ? Oh, la hache. Merci vieux. Mais sois prudent, ok ? S'rait pas ben ben fameux si on devait t'perdre.

-On va voir.

Ding et moi avons couru dans la mien aussi rapidement que nous le pouvions. Une fois rendus, certains autres avaient déjà commencé à se battre. Les orques étaient en très grand nombre, ce qui était plutôt rare. Peut-être étaient-ils envoyés par des démons ou des humains envieux qui voulaient s'approprier nos ressources pour les exploiter. Les gens peuvent être parfois d'une profonde jalousie... Épée en main, j'ai chargé sur un orque qui attaquait Drot, le mineur. Drot ne put que se défendre avec sa pioche et avait de la difficulté à empêcher l'orque de lui enfoncer son épée dans le corps. Tout ce que la créature parvint à faire fut de laisser aller un cri alors que je le tranchai en deux de la tête aux pieds.

-Eh ben merci Sor. C'tait pas mal cool.

-Tu devrais te dépêcher et remonter avec ta pioche, Drot. Aussi, avertis les autres que les orques sont bien armés et en nombre impressionnant.

-Compris, m'a faire ça. À tantôt.

Je ne pris pas le temps de le voir partir puisque je reportai immédiatement mon attention sur les orques qui attaquaient. Un d'entre eux tenta de me trancher avec sa petite épée qui ressemblait plus à un couteau de cuisine pour moi. Il faut dire que ces humains vivant dans les mines sont déjà petits, mais les orques sont en réalité encore plus petits qu'eux.. Ainsi donc, je me tenais là dans une masse de petits orques minuscules alors que moi, j'étais géant. Alors, quand l'orque tenta de me découper, tout ce qu'il put faire fut de viser ma jambe, donc je n'eus aucune difficulté à le frapper d'un coup de genou à la figure, ce qui l'envoya voler sur trois autres qui chargeaient sur moi. Je voyais à peine Ding dans cette masse d'orques, même avec mes yeux elfiques développés.

Un orque plus grand que les autres s'approcha, mais je l'empalai violemment d'un coup d'épée à la gorge, l'achevant d'un coup. Mais aussitôt, je ressentis une douleur au bras comme une piqûre. Lorsque je tournai la tête, je constatai qu'une petite épée venait de me faire une entaille au coude droit. Faisant fi de la douleur, je repoussai un autre orque d'un bon coup de bouclier, l'assommant peut-être sur le coup. J'entendis finalement un grand cri qui venait de derrière moi. Les renforts étaient arrivés !

-Soren, t'vas bien ?

Je ne répondis pas. J'étais au front avec environ 20 compatriotes face à plus d'une centaine d'orques qui tentaient de passer nos rangs. Évitant une douzaine de leurs couteaux qui tentaient de me percer, j'aperçus Ding et tâchai de lui porter main forte. Il n'y avait pas de chance à prendre avec ces orques et c'était mieux de combattre avec quelqu'un qui couvre tes arrières plutôt que de tenter de tout faire tout seul. Un orque, malgré sa taille, peut aisément rapper dans le dos et n'aurait même aucune pitié à le faire.

Ding était tout de même en difficulté de nouveau. Les orques n'avaient aucune difficulté contre lui vu qu'ils étaient presque aussi grands et qu'eux, ils étaient dix contre un. L'humain pouvait à peine bouger ses bras pour abattre sa hache dans cette masse d'ennemis qui s'accrochaient à lui. Même s'ils ne sont pas les plus brillants, les orques n'hésiteront pas à sauter pour attaquer quelque chose qu'ils veulent tuer. Utilisant mon bouclier, je fouettai mon bras vers l'avant pour frapper puissamment un maximum d'adversaires que possible, pour me frayer un chemin jusqu'à mon camarade. Cela fonctionna plutôt bien, mais dans une foule aussi grande, ça n'eut pas beaucoup d'effet. La meilleure solution était donc d'abattre tout ce qui se trouvait dans mon chemin. Ordonné à attaquer, un orque attendra toujours le meilleur moment alors que tu as laissé une ouverture pour attaquer. Ainsi, pour éviter cela, je sautai dans les airs et évitai une attaque près des hanches, envoyant par la même occasion un coup de pied à la volée au menton d'un orque, qui vola sur au moins trois mètres dans les airs. J'étais vraiment pris en souricière, tout comme Ding, mais ce dernier était en beaucoup plus grand danger. Il fallait que je trouve un moyen de l'aider, peu importe comment parce qu'il était vraiment sans défense dans une telle foule. Je courus vers lui avec de grandes enjambées, fouettant mon épée devant moi pour couper les quelques têtes qui tentaient de m'en empêcher. Il n'y avait pas de temps à pedre ; Ding était tombé au sol. Ressentant une présence soudaine à ma droite, je ne me privai pas pour lui envoyer un bon coup de coude, brisant certainement la mâchoire d'un orque. Il s'était probablement agrippé à mon bras et tentai de me grimper dessus, mais le coup que je lui ai porté eu raison de lui. Atteignant Ding, je plaçais mon bouclier au-devant de moi pour le protéger mais aussi pour dégager les orques qui s'étaient ameutés autour. Je pris mon ami en le soulevant par son vêtement, hors de portée des orques.

-Désolé de te prendre ainsi... Mais est-ce que ça va ?

-Ouais, ouais... Merci. D'avoir sauvé ma vie j'veux dire.

Encore une fois, pas le temps de répondre. C'était une masse d'ennemis si impressionnante qu'il fallait garder sa concentration intacte à tout moment, parce qu'un seul moment d'inattention pouvait mener à des blessures graves et même provoquer ta mort. Même si ce sont des orques, tout le monde est en danger dans un aussi gros groupe.

-Donne-moi ta hache.

-Quoi ? T'es fou ? T'peux pas la manier comme ça !

-Fais-le !

Il me remit l'arme en question et en échange, je lui donnai mon bouclier. Entre temps, je transférai mon épée de ma main gauche à ma droite pour prendre la hache de la gauche. Je suis effectivement un rare gaucher ce qui fait que ma force se trouve plus grande dans ce bras. Toutefois, cela ne veut pas dire qu'il n'y en a pas dans la droite, mais évidemment, c'est ma main gauche qui porte les meilleurs coups.

-Protèges-toi seulement. J'entends le renfort arriver.

Je levai ma main gauche au-dessus de mon épaule droite, levant la hache d'une seule main malgré le poids, pour l'abattre d'un trait puissant sur un groupe de cinq orques qui furent aussitôt tranchés en deux. Pendant ce temps, Ding utilisait l'énorme bouclier pour se protéger des attaques contre lui.

-Et toi ?

-C'est évident non ? Je vais m'assurer que ces orques n'aient pas le culot de revenir.

Je donnai à l'un d'eux qui s'était approché trop près un autre coup de pied et m'étonnai de le voir voler à plus de dix mètres, se fracassant le crâne contre la paroi de roche, assommé.

-Sois raisonnable, Sor !

J'étais jeune, téméraire et j'avais besoin de me prouver ce que je pouvais faire. Et puis il y avait certainement une partie de moi qui voulait être un héros, celui qui allait protéger sa terre des envahisseurs. Et c'est ce que je fis. Frappant plus rapidement que les dagues, même si je la tenais d'une seule main ma hache, mon momentum était meilleur que celui des orques, qui commençaient à être désorganisées et confus, craignant peut-être la mort maintenant. Et enfin, je l'entendis, le grand cor. L'élite des archers du royaume venait d'arriver. Je m'emparai donc aussitôt de mon bouclier, que je volai à Ding des mains, laissant tomber au sol la hache alors que Ding lâchait un : "hey, c'quoi l'affaire ?" et m'accroupis pour me protéger. J'entendis aussitôt le sifflement des flèches qui s'abattaient sur nous alors que quelques-unes se brisaient sur le bouclier métallique alors que les autres transperçaient facilement la chair des orques. Ceux-ci prirent peur et s'enfuir, couinant de leur voix un cri pour sonner la retraite. Aussitôt que l'assaut prit fin, je courus jusqu'aux archers et pris un arque et un carquois à mon tour, effectuant plusieurs tirs qui tuèrent environ une douzaine d'orques en trente secondes. Mais c'était assez futile de continuer à tirer puisque les ennemis s'enfuyaient déjà sous nos cris de victoire. Soudainement, un des archers que je reconnus comme le commandant Daiken, haussa la voix.

-Eh bien, je ne sais pas comment tu as réussi pour survivre seul avec Ding, Soren, mais si ce n'était de vous deux, les orques auraient pénétré le royaume. Vous êtes tous deux des héros.

Je sentis tout à coup mes oreilles rougirent d'embarras alors que Ding répondit presque machinalement.

-Tsshhh, c'pas vrai, commandant. J'ai rien fait là moi. J'pouvais même pas donner de coup d'hache. J's'rais mort si c'tait pas du bon vieux Sor' qui m'a sauvé. C'est l'héros qu'tu veux, commandant, pas moi.

Mes oreilles étaient définitivement rouges maintenant. C'est ma façon de rougir, en fait, quand je me sens embarrassé ou que je me surestime. Je suis une personne plutôt modeste de nature, qui n'aime pas être au centre de l'attention lorsqu'une tâche est bien accomplie. Je ne trouvai rien à répondre aux sourires que m'affichaient Daiken et Ding pour me démontrer leur reconnaissance.

-Alors, mon ami, je crois que votre père va être un très fier roi.

Je souris à mon tour.

-Merci, Commandant.

Je ne me sentais pas tant comme un héros. Je n'avais seulement que sauvé la vie de Ding dans ce combat. Et puis, les orques avaient abandonné et avaient retraité alors que nous aurions pu les abattre et ils allaient sûrement revenir. Mais tout de même, intérieurement, j'étais fier de moi. J'avais sauvé un bon ami, après tout, et je m'étais prouvé que je pouvais manier des armes encore mieux que je m'en croyais capable. Il faut comprendre que d'être capable de tenir à la fois une épée et une hache dans chaque main et pouvoir les utiliser en combat était pratiquement impossible, même pour un elfe. La hache est une arme beaucoup trop lourde pour être maniée d'une seule main, même si l'épée est plus courte et maniable avec un bouclier. D'utiliser une hache dans une seule main provoquait une douleur incroyable dans le coude et l'épaule dû à la quantité de force requise pour la soulever. Je me sentais tout à coup différent des autres. J'avais 15 ans et j'apprenais toujours mes responsabilités. Mais en y repensant, j'étais bel et bien un genre de héros cette journée-là.

* * *


Dernière édition par Soren Archangel le Lun 30 Avr 2012 - 19:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Soren Archangel   Lun 30 Avr 2012 - 7:50

Bonjour, bienvenue.

Maître lame : Extrêmement habile dans le maniement de sa ou ses lames... Un maître lame ne maîtrise que les lames pas les marteaux, ni les haches.

" des nains" C'est problématique, les nains n'existent pas sur Feleth. ^^

Les habitants de Feleth ne connaissent pas l’existence des anges, sauf quelques rares exceptions. Peu probable donc que tes parents adoptif aient su ton origine.

"Si les anges ont généralement des pouvoirs divins à la naissance, les elfes, eux, sont connus pour leurs prouesses athlétiques." Euh... ce n'est pas vraiment ça. Les anges n'ont jamais eu de compétence particulière pour la magie. De plus les anges, ne sont pas vraiment divins, ils sont même profondément athées, comme les démons.

"les orques restent leurs ennemis naturels" Il vaudrait peut-être mieux que tu sois au courant qu'il n'existe pas de nation par race. Toutes les races sont mélangées. Ainsi, on peut croiser elfes, comme orques dans une ville.

Bref, je te conseillerais de lire le Contexte, ainsi que de regarder plus attentivement les description des Caractéristiques Des Personnages. ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Soren Archangel



________________

avatar
________________


Race : Séraphin-Elfe
Classe : Guerrier
Métier : Négociant
Croyances : Aucune
Groupe : Clan des Royaumes lointains

Âge : 23

Messages : 3

Fiche de Personnage : Mon histoire

Histoire de Personnage : Jamais

MessageSujet: Re: Soren Archangel   Lun 30 Avr 2012 - 9:21

Okay, j'ai fait les corrections nécessaires je crois.

La Classe est passée Rôdeur puisqu'ils semblent être capables de manier plusieurs types d'armes différentes... En espérant que ça convienne mieux.

Les nains ont été enlevés, remplacés par des humains, simplement mentionnant que ce ne sont que des mineurs. Par contre, si l'idée que ce soit un royaume de forage n'est pas appropriée, je peux peut-être l'enlever aussi ...

J'ai fait le correctif aussi pour le reste, concernant les ennemis naturels puisqu'évidemment, changer les nains pour les orques changent pas mal tout de toute façon ^^.

Le lien avec les anges, je crois, est enlevé sinon que mentionné dans le début pour mentionner les origines de Soren. Il est important de préciser que lui ne les connait pas et que ses parents d'adoption non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Soren Archangel   Lun 30 Avr 2012 - 18:13

Je te conseille de dire que tu sois Royaume lointain, ça évitera bon nombre de problèmes. Sinon une attaque d’orque organisés pour des mines paraitrait totalement illogique.. mais si tu viens de loi, ça peut s'expliquer.

Rôdeur ? "maître dans la poursuite ou la filature. Ami de la nature" *tousse* Niveau description, tu serais plus entre le barbare et la chevalier. Je et conseille d'inventer un nouvelle classe "Guerrier" (en rajoutant une description donc) dont la principale qualité sera surtout la possession d'un grand nombre d'armes.

"Groupe : Anges" N'as-tu pas dit que tu n'avais jamais connu les anges ? Ce groupe en convient pas à ton personnage. Je pense que "Clan" lui irait et comme description du parlerait du lointain royaume souterrain, ou alors solitaire. ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Soren Archangel



________________

avatar
________________


Race : Séraphin-Elfe
Classe : Guerrier
Métier : Négociant
Croyances : Aucune
Groupe : Clan des Royaumes lointains

Âge : 23

Messages : 3

Fiche de Personnage : Mon histoire

Histoire de Personnage : Jamais

MessageSujet: Re: Soren Archangel   Lun 30 Avr 2012 - 19:22

J'ai suivi les conseils et ai décidé d'opter pour Guerrier comme nouvelle classe, après avoir analysé plusieurs différents types de nom de classe et convenu que c'était le plus approprié ^^.

Dans le groupe, j'ai mis Royaume Lointain, ajoutant une description au passage, si ça peut être un nouveau clan. Sinon je mettrai Solitaire...

En espérant que ça convienne :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Soren Archangel   Lun 30 Avr 2012 - 19:37

Je te valide, n'oublie pas de modifier ton profil :
Néro, Elem est venu ici...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Soren Archangel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Soren Archangel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-