''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Zacharian Danath'Korr, le Chevalier Rebelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Zacharian Danath'Korr



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Chevalier
Métier : Mercenaire
Croyances : Dieu de la Guerre mais néglige les autres Dieux
Groupe : Rebelle

Âge : 29 ans

Messages : 6

Fiche de Personnage : Les traces d'un grand Chevalier


MessageSujet: Zacharian Danath'Korr, le Chevalier Rebelle   Jeu 5 Juil 2012 - 13:25



* * *

Personnage

Nom : Danath'Korr
Prénom : Zacharian
Rang : (Le petit texte écrit entre le pseudo et l'avatar de votre personnage. Ça peut être ce que vous voulez : Surnom, titre, qualificatif...)

Âge : 29 ans
Sexe : Masculin

Race : Humain
Classe : Chevalier
Métier : Soldat
Croyances :
Il croit aux Dieux, mais prie le Dieu de la Guerre la veille de chaque combat, espérant pouvoir se retrouver au milieu des combats en premier et pouvoir faire le plus de morts possibles.

Groupe : Rebelles

Équipement :
Durant les combats, il ne se sépare jamais de son armure de plates ouvragées, où sont inscrits des runes et sur l’épaulière droite, l’on peut voir plusieurs marques ressemblant à des traits et qui correspondent à chaque vie que Zach a emporté avec lui. Mais en dehors de ces combats, il porte une simple tunique, souvent brune et parfois bleue avec un pantalon de cuir et ses bottes en cuir souples. Grand amateur d’armes, il possède un exemplaire de chacune des armes existantes sur Feleth, mais la plupart reste dans l’habitation de Danath’Korr et lorsqu’il part au combat, il a toujours sur lui son épée à deux mains au côté de son destrier, ainsi que son épée à une main et sa main-gauche, il lui arrive aussi parfois d’avoir une fléau ou une masse d’arme près de lui, mais bien plus occasionnellement. Ne faisant pas réellement partie de son équipement mais plus de sa compagnie, une petite fouine qui le suit depuis quelques années déjà, surtout lorsque Zach lui donne quelque chose à manger.



Talents de combat physique :
Plus qu’un combattant, il est un danseur, il ne voit pas les guerres et les batailles comme telles, il les voit avant tout comme des partitions, et chacun de ses combats est une note sur laquelle il doit danser à la perfection pour que la partition soit réussie. Ses mouvements au combat sont gracieux, adoptant la vitesse et la souplesse plus que sur la force brute. Entraîné depuis sa tendre enfance, il apprit, quand il était écuyer, le maniement de la plupart des armes qu’utilisent un chevalier, mais les armes l’ayant toujours fasciné, il décida d’apprendre le maniement de chacune d’entre elles, n’excellant pas toujours, mais connaissant déjà au moins les bases. Il connait certaines formes de combat à mains nues, mais a toujours été par les cimeterres, deux lames courbes, très légère et extrêmement rapide dans leurs mouvements.


Talents de magie :
Quand il n’était qu’un écuyer, naïf et plein de passion et de puissance, il n’abordait que peu les combats, et détestait cordialement la magie, quelque soit la forme. Mais adoubé, et arpentant les champs de ses premières batailles, il comprit bien vite pourquoi tant de chevaliers connaissaient quelques bases de la magie. Les champs étaient bien souvent parsemés de cadavres où il manquait un ou parfois même deux membres. C’est pour cela que Zach apprit les fondamentaux de la magie mais se spécialisant surtout dans la guérison.



Talents divers : Aucun réel talent, mis à part pour le combat et les blagues bon enfant.



Pouvoirs particuliers : Aucun pouvoir.

Apparence physique : :“J’adore me dire que je n’aurais la chance de fonder ma propre famille dans un avenir prochain, c’est un sentiment en moi qui se fait chaque jour plus fort depuis mon exil, il y a de cela trois ans et qui n’a de cesse de miner mon espoir… Mais c’est aussi grâce à ce sentiment que chaque jour, mon bras se fait plus puissant pour combattre ceux qui ose s’attaquer aux familles impuissantes“ Note du carnet de voyage de Zacharian

Déjà petit, on le prédestinait à devenir un guerrier puisqu’il en avait la carrure. Une agilité quasi-féline, testée et approuvée par le fait qu’il ait escaladé des arbres toute son enfance dans le domaine de ses parents. Aujourd’hui, il surpasse tous ses frères d’au moins une tête et sa taille est accompagnée par un buste taillé et des épaules carrées. Ses membres sont fins mais assez musclés pour manier même les armes les plus lourdes et ses jambes assez résistantes pour lui permettre de courir avec une armure elle aussi d’un poids conséquent. La démarche droite mais gracieuse de Zach trahisse son ascendance noble et son entraînement militaire poussé.

Son visage bien que préservé des cicatrices montre des blessures bien plus profonde encore, celle de la lassitude et de l’impuissance face au destin. Néanmoins, son visage reste beau à regarder avec son menton anguleux, son nez droit et provocateur, son front plissé d’une curiosité enfantine et ses yeux d’un bleu sombre et d’un gris métallique, pétillants de vie, toujours influencé par sa tristesse. Ses cheveux châtain, presque blond, coupé court, il utilisait de la cire pour leur donner cet aspect dans le vent, pour exprimer ce flottement qui se rapportait à ses envies de liberté et qui ajoutait aussi cette différence par rapport à beaucoup d’hommes qui eux n’utilisaient pas de cire.






Caractère, personnalité : “Il est toujours plus facile de décrire le caractère des gens que l’on côtoie quotidiennement plutôt que de décrire le passant au coin de la rue… Pourtant, cela fait désormais trente-deux que j’accompagne ma propre personne et je serais bien incapable de me décrire. Pourquoi donc ? Sûrement parce que j’ai peur d’être trop subjectif dans mes propose. Je pourrais tout aussi bien me lancer des fleurs que me rabaisser à chacune de mes facettes. Mais malgré tout, je pense devoir me décrire, ne serais-ce que pour vous permettre de comprendre tout ce qui pousse à faire ce que je fais“ Note du carnet de voyage de Zacharian

Ni bon ni mauvais, Zach est tout simplement un homme. Il lui arrive d’être égoïste dans ses choix et parfois si généreux dans ses gestes que l’on oublie bien vite ses quelques crises d’égoïsme. Le jeune chevalier est d’un naturel calme et préfère de loin la diplomatie au maniement des armes, même s’il a toujours été considéré comme un guerrier d’exception. Il est aussi célèbre pour ses célèbres piques que lui seul est capable de lancer avec une désinvolture désarmante et énervante. Ce n’est pourtant, ni un humour sarcastique ni cynique mais plutôt de l’humour bon enfant avec aucune méchanceté, son humour l’a souvent sorti de problèmes que les armes n’auraient rien arrangées… Ce qui fait de lui un homme charismatique, qui de ses simples paroles est capable de redonner le moral à n’importe qui. On considère souvent Zacharian comme un meneur né et qui aurait pu faire de grande chose s’il n’avait pas été exilé.
Néanmoins, quand Danath’Korr est face à de fortes têtes, lui-même devient un véritable mur ne cédant aucun pouce de terrain, voulant avoir rarement tort.




Quelqu’un de très sincère, la vérité est, pour lui, quelque chose de primordial. Il fallait être sincère, honorable et neutre. C’était ses trois mots d’ordres, et il les respectait scrupuleusement car il pensait que seule la neutralité pouvait rendre un monde meilleur.



Zach était un homme promis à un grand avenir si sa haine envers son frère aîné ne l’avait pas guidé vers la bataille des Arbres Morts et que cela fasse de lui un ennemi de la Couronne, exilé et le faisant ainsi devenir le célèbre chevalier errant qu’il est aujourd’hui aux talents multiples se battant pour ses principes et ne cherchant plus qu’à devenir le servant des petites gens et le faisant devenir un Rebelle.



Histoire : “Mon enfance fut, je pense, la meilleure partie de ma vie. Bien que je n’ai plus aucun souvenir bien précis, je suis obligé de me référer aux sentiments qui s’expriment quand je songe à ce mot “enfance’’. Et ce que je ressens, c’est du bonheur, une joie éphémère qui ne s’impose que par petit soubresaut et qui me fait comprendre ce que j’avais vécu autrefois. Et alors apparaît cette nostalgie, si typique d’un passe qu’on envie de pouvoir revivre encore et toujours…’’ Note du carnet de voyage de Zacharian

Quelle ne fut pas la tension et l’appréhension de la famille Danath’Korr quand ses membres entendaient leur mère et femme crier à la mort alors qu’elle tentait d’accoucher de son quatrième enfant. Un fils ? Une fille ? Le seigneur Paul, le seigneur de cette famille et père de bientôt quatre enfants se rongeait les ongles avec peur. Quelle fierté pour lui, mais surtout qu’elle peur ! Il se leva et arpenta l’antichambre en faisant les cents pas, le regard posé sur le sol.

Ses trois fils qui le regardaient eux étaient plus effrayés par les cris que poussait leur mère plutôt que par le fait de se demander s’ils auraient une petite sœur ou un petit frère. Tous trois soudain se regardèrent, puis portèrent leur regard sur la porte de la chambre où se trouvait leur mère.

Tout était fini.

On n’entendait plus aucun bruit… mis à part un petit braillement. Le petit était né !

Le seigneur Paul, ayant lui aussi comprit que le bébé venait de naître, il ouvrit la porte dans un mouvement élancé et surgit avec fracas dans la pièce. Il s’approcha du lit où certaines servantes travaillaient à nettoyer et à ranger la chambre. Le puissant seigneur se pencha pour finalement voir sa femme, adossée contre un ample oreiller, son bébé, enroulé d’un linge blanc, dans les bras. Le père, habituellement inexpressif ne put réprimer un long soupir de soulagement et un sourire fier se dessiner sur son visage. Quand il regarda sa femme dans les yeux, celle-ci lui sourit et lui tendit le bébé qui déjà s’était assoupi, rapidement habitué à l’air ambiant et à la lumière.

Paul le prit dans ses bras et l’admira. Son sourire s’élargit encore plus, et son échine se hérissa. C’était un garçon. Son quatrième garçon. Et le seigneur se promit une chose, celui-ci ne serait en aucun cas un érudit où un religieux. Il ferait de ce fils un chevalier…

Et comme c’était devenu la tradition chez les Danath’Korr, il avança vers le balcon et regarda le paysage. Le paysage était magnifique cette nuit pensa Paul, puis il leva son regard vers le ciel, et quelques instants plus tard son regard fut suivi par ses bras qui soulevait le petit. Le bébé fut dirigé droit vers la pleine lune et son père. Le jeune nourrisson se réveilla et regarda le ciel de ses yeux endormis, il ne pleurait pas, il écoutait. Et son père cria alors :

-Mon nouveau fils, tu seras désormais connu sous le nom de Zacharian Danath’Korr, porte ce nom fièrement !

Mais Zacharian s’était déjà rendormi.





*****


Il serait facile de dire que Zach a vécu une enfance normale, à jouer et à se chamailler avec ses frères, puis en étudiant et finalement en entrant dans la voie que son père avait décidé pour lui quand il était petit. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. Zacharian était plutôt le genre de gamin à préférer bouger continuellement, jouant dans son coin, à escalader ce qu’il était possible d’escalader, mais aussi ce qui ne l’était pas…

Avachi dans l’herbe, Zach s’amusait à deviner la forme des nuages qui parsemaient le ciel de leur spectre fumeux, et il resta ainsi pendant des heures, sans se lasser de ce jeu, c’était pour lui un jeu reposant et qui lui permettait de ne penser plus à rien, et surtout pas aux cours de mestre Flyn. Qu’il était barbant ! Jamais le jeune garçon n’avait connu un être aussi ennuyeux que mestre Flyn. Il n’était pas méchant, non du tout, juste très ennuyeux avec sans cesse l’intérêt de lui apprendre des choses que lui ne voulait pas apprendre. D’ailleurs cela lui avait souvent donné le droit de se faire foudroyer du regard par son grand frère Andor qui lui était un fervent adorateur de la lecture et des connaissances...

Soudain il fut réveillé par un petit cri aigue. Il s’était endormi ! Et il ne s’en était même pas rendu compte ! Zach se leva en hâte et regarda autour de lui, tout son corps en alerte. Puis soudain il se calma, ce n’était rien d’autre qu’une fille. Il l’avait déjà vu auparavant, mais ne lui avait jamais parlé. D’après ses souvenirs, cette fille se nommait Margaery. Quel joli nom, du moins le pensait-il.

“-Bonjour toi, tu es un Danath’Korr n’est-ce-pas ? demanda soudain une voix.

Aerys sursauta de nouveau et comprit que c’était la jeune Margaery qui lui adressait la parole, décidément, c’était pour elle une habitude de faire peur au jeune Danath’Korr, chose qu’il n’appréciait pas totalement, craignant de faire une attaque au prochain sursaut.

-Oui, je suis Zacharian Danath’Korr, fils du seigneur Paul Danatah’Korr, répondit Zach, remit de ses frayeurs. Et toi tu es Margaery, de la famille Massey si je me trompe pas.

-Exact, dit simplement la jeune fille de sa voix angélique.’’

Et puis, sans autre cérémonie, elle s’installa finalement près de Zach et se mit à regarder le ciel. Zacharian fit de même, bien qu’un peu étonné, et plus aucun son ne sortit de leur bouche.

La journée passa, et Margaery finit par s’en aller, les adieux furent brefs puisqu’ils se promirent de se revoir dès le lendemain pour escalader les arbres. Le jeune gamin était amoureux. Cela ne faisait aucun doute, et il n’avait pas eu besoin de parler pour le comprendre, il était amoureux, et c’étais un sentiment bien particulier pour un enfant qui venait à peine d’attendre les dix ans.

Quelle ne fut pas sa tête quand on lui apprit qu’elle était destinée à se marier avec son grand frère Dran. Cette journée fut le début de ce qui serait le déchirement des Danath’Korr…





*****


“Mon apprentissage militaire fut éprouvant et moi j’ai éprouvé mon maître d’arme. Même si je savais que j’étais fait pour le combat, je n’appréciais pas particulièrement l’apprentissage et j’exprimais mes pensées à mon maître qui lui aussi ne se refusait les corrections envers ma personne. C’est sûrement cette époque qui fit de moi ce que je suis aujourd’hui. Un homme sérieux et discipliné, enfin un peu. Mais les progrès étaient là et mon père n’arrêtait jamais de me le faire remarquer, et alors je sentais ce sentiment de puissance causée par la fierté qui se propageait en moi en sachant que mon père exauçait sa propre promesse, celle de faire de moi un chevalier qui protégerait les gens en difficulté…’’ Note du carnet de voyage de Zacharian

L’épée du jeune Danath’Korr accrocha l’intérieur de l’épée de son maître et fut redressée par Zach, qui contraignit ainsi les deux armes à décrire d’immenses cercles dans les airs entre les deux combattants. Le maître d’arme tenta furtivement un assaut après le passage de l’épée de Zacharian, mais l’épée de ce dernier était apprêtée et dévia la seconde épée de son maître.

Zach maintint la vitesse de rotation de son épée, allant même jusqu’à l’accélérer. Les lames poursuivirent leur dans, de haut en bas et de bas en haut, puis ce fut au tour de Zach de fendre de sa dague dans le sillage des deux précédentes, assenant alors plusieurs coups incisifs qui firent reculer son adversaire, qui rencontrait du mal à maintenir son équilibre. Son agilité supérieure permettant à Aerys de garder le contrôle des lames tournoyantes, les spectateurs observaient tous que le jeune noble prenait l’avantage.

Le maître d’arme se contracta de façon à contrer la puissante épée de Zach… ce qui précisément ce que le rusé Zach attendait. Dès l’instant où il sentit davantage de poids sur sa lame, tandis qu’épées et dagues se dressaient encore devant lui, il mit un terme à ce manège et en inversa le sens ; son épée décrivit un court demi-cercle et percuta l’épée de son maître de l’autre côté. Déséquilibré par ce revirement soudain, le maître d’arme trébucha et ne parvint pas à inverser la pression qu’il déployait sur son arme, laquelle plongea bas et fit pivoter le corps du maître d’arme du fait de son inertie.

Le pauvre maître d’arme tenta une parade de son autre épée mais l’épée de Zacharian se montra plus vive et se planta sur le côté de son abdomen, mais Danath’Korr parvint à stopper net son geste juste avant de transpercer son bon vieux maître. Il aida ce dernier à se relever et le jeune noble se fendit d’un sourire enfantin désarmant.

“-Allez, un jour vous réussirez peut-être à me battre… Quand je dormirais !

-Ris bien petit insolent, un jour tu regretteras tes paroles envers ton mentor, répliqua son maître d’arme, ne pouvant tout de même s’empêcher de sourire.

Les deux hommes se donnèrent une poignée de main solide quand soudain un homme accouru vers Zach. Ce dernier se tourna et perdit son sourire. Une mauvaise nouvelle venait d’arriver, c’était forcément cela, rien qu’à voir la tête de l’homme qui essayait de retrouver sa respiration.

-Et bien, que se passe-t-il ? demanda Zach, avec un soupçon d’anxiété dans la voix.

-Ser, j’ai une importante nouvelle à vous annoncez, commença le messager.

-Je vous écoute.

-Aujourd’hui, des armées rebelles, sans aucun réel commandement sont en ce moment en train d’attaquer une forte puissance de Cape-Blanches espérant ainsi déposséder le Roi de son pouvoir ! Ler seigneur Dran a décidé de joindre ses hommes aux troupes du Roi, vous êtes convié vous-même à vous joindre à eux… ’’

Zacharian réagit immédiatement, à cette nouvelle et se mit à courir vers sa monture qui était déjà apprêtée pour la guerre. Quand il monta en selle, il se dirigea non pas vers les troupes de son frère et des Capes-Blanches, mais vers l’armée des rebelles.




*****


“C’est une chose dure à avouer, mais que je me fis vaincre par mon frère Dran, ce fut dans un combat loyal et je m’en sens déshonoré. Jamais je n’aurais pensé pouvoir être vaincu par cet intellectuel ! Et pourtant… Quand la bataille fut finie, j’étais encore vivant. Pourquoi ? Juste parce que mon frère en avait décidé ainsi. J’étais son prisonnier et il pourrait tout ce qu’il voulait de moi désormais. Il aurait pu m’exécuter sommairement et en enterrant point ma dépouille, mais non, il préféra me laisser un lourd choix. La mort ou les Cape-Blanches, obligés de massacrer de pauvres innocents… Ce chien galeux savait que je ne pouvais quitter ma nièce, je l'aimais bien trop pour accepter la mort comme cela. Lui aussi le savait bien et il en profitait odieusement. Mon choix se porta à la seconde option .Mais mon plan était déjà préparé puisque je tuais mes gardiens et m’enfuit pour continuer de me battre avec les Rebelles mais cette fois avec de véritables plans et non plus à découvert nos prochaines actions devaient être plus intelligentes et sournoises, choses que je n’aimais pas…’’ Note du carnet de voyage de Zacharian Danath’Korr









En ce qui vous concerne

A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ?
Souvent, au moins une fois par jour, mais des exceptions peuvent arriver et qui me pousse à ne pas pouvoir me connecter avant plusieurs jours.

Comment avez-vous découvert le forum ?
Je cherchais un forum avec des bisounours, les teletubies, ainsi que des petits poneys où se seraient pleins de bisous et de câlins toute la vie et résultat je me trouve ici. J’aime bien ce forum, mais à côté des petits poneys, vous ne faites pas le poids !

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ?
L’ambiance correspond parfaitement au contexte donc ça, ça va. Et j’aime beaucoup les différentes citations en dessous de l’en-tête^^ Et je voulais aussi dire que les gens ici sont vraiment supers sympas, il m’est arrivé de ne pas rester sur un forum parce que les gens étaient pas bien sympas, mais là, je dis chapeau, surtout pour Hazar qui m’aime déjà j’en suis sûr^^






Test-RP
Le noble lui, devinant que ses cimeterres ne tiendraient pas deux parades décida de les rengainer et de se saisir de l’épée et de la main-gauche qui se trouvait sur le corps d’un soldat, aux pieds de Zacharian.




A peine eut-il eut le temps de se relever que son nouvel adversaire se fendit, attaquant pour tuer d’un seul coup brutal. Mais épée dans la main droite et brise-lame dans l’autre, Zach para. Le sergent était un réel bon bretteur. Avant que son adversaire puisse le menacer avec sa dague, il se replia en position défensive.



Ilvith se garda de revenir inconsidérément à la charge. L’homme et surtout la lame elfique, méritaient le respect. Zach rongeait donc son frein, assuré de tenir tôt ou tard une ouverture.



Le guerrier, se fendant dans une position basse, le Duc esquiva d’un bon en arrière et contre-attaqua. A son tour, le chef de la garde l’évita. Parant une nouvelle feinte, il visa le plexus solaire de son adversaire. N’importe qui en aurait été au moins quitte pour une égratignure. Mais Zach esquiva sans peine.



Le sergent tenta en vain de toucher le Duc. Il dut courir et porter un coup de taille pour tenir le chevalier en respect, puisque celui-ci était parvenu on ne sait comment à faire quelques pas chassés sur sa droite tout en portant son troisième assaut.



Ils se retrouvèrent à trois bons mètres l’un de l’autre. Le chef de la garde grogna de frustration. Ilvith décrivant lentement un demi-cercle, son adversaire chercha à l’intercepter. Prêt à changer de direction et à couper toute retraite à l’homme massif, Zacharian remarqua qu’il boitait un peu.



Zach enchaîna les feintes à droite à gauche-laissant son adversaire grignoté du terrain. Il s’impatientait. Dans la cour, le vacarme battait son plein.



-Vous me prenez pour un vieillard ? beugla le sergent en se ruant sur le chevalier.



Cette fois, celui-ci contre-attaqua et trompa sa garde, en faisant glisser son épée sous la lame du géant et en déviant la trajectoire de cette dernière. Le chevalier se tourna et fit un pas en avant, main-gauche haute. Mais il dut vite reculer avant d’être égratigné par la lame. Ne parvenant pas à la bloquer, il dut battre en retraite lorsque son adversaire porta son attaque.



Le sergent revint à la charge ? Le Duc recula vers la muraille, opposé à la herse. Si lui perdait du terrain, le géant lui, perdait du temps…



Un instant alerté par l’avantage que finissait par prendre le chef de la garde, Zach retrouva son calme et lâcha un regard froid et confiant à son adversaire. Il avança d’un pas, lançant son épée selon l’angle idéal pour que le sergent ne voie plus rien d’autre.



Un étrange brouillard se leva dans la cour, rendant la visibilité quasi nulle, et les combats encore plus difficile pour tous les combattants.



Indifférent au bruit autour de lui, le chef bondit pour détourner l’attaque, frappant l’épée à la pointe, au milieu et sur le côté. Le lancer d’Ilvith étant bien calculé, son adversaire eut l’impression que son adversaire tenait encore l’épée…



Le géant abattit alors sa lame qui traversa les traînées blanchâtres pour frapper son adversaire au cœur.



Mais Zacharian n’était plus là…



Une atroce douleur, dans le dos, tétanisa le massif soldat. Le Duc venait de le poignarder dans le dos.



Zach poussa un cri de rage, non pas contre celui qu’il venait de vaincre mais contre lui-même. Sa lâcheté était telle qu’il en avait même pris la décision de tuer un homme dans le dos, lui qui quelques minutes plus tôt trouvait cela abject. Mais il savait que c’était la meilleure solution, s’il était venu ici, c’était pour sauver un jeune homme qui avait été emprisonné à tort, maintenant il ne devait pas gâcher tout un plan juste pour prendre le plaisir de prolonger un combat qui pourrait s’achever par sa mort…






* * *


Dernière édition par Zacharian Danath'Korr le Jeu 5 Juil 2012 - 14:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Singrid Hercolubus



________________

avatar
________________


Race : Faux-Parleur
Classe : Venenum
Métier : Fournisseur, alchimiste
Croyances : Aucune
Groupe : Psychistes

Âge : 24 ans

Messages : 130

Fiche de Personnage : Mes yeux se souviennent.


MessageSujet: Re: Zacharian Danath'Korr, le Chevalier Rebelle   Jeu 5 Juil 2012 - 14:00

Bonjour Zacharian !
Re bienvenue à toi sur nos terres, et merci pour ton inscription :).

Je dois dire que rien qu'en voyant la mise en page, ça a été un plaisir de me mettre à le lecture de ta fiche. Franchement, j'ai bien aimé les petites références glissées de-ci, de là, bon j'avoue que j'ai reconnu que le Trône de Fer, mais n'empêche que c'est bien ! Sinon mis à part ça, je n'ai que très peu de choses à dire. La fiche est très bien placée dans le contexte, il n'y a pas d'écarts. Cependant, et c'est peut-être dû à ma fatigue, mais je n'ai pas trop saisi la fin de l'histoire.. Pourquoi le frère de Zacharian lui a demandé de choisir entre la Mort et les Capes Blanche ? Enfin, j'ai pas tout saisi, si tu pouvais m'expliquer ça rapidement..
Malgré ça, je te valide une première fois quand même, prend garde aux petites fautes d'inattention, et aux mélanges de prénoms, haha. Encore un peu de patience, et tu pourras aller RP !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Camelle Elwhang

♘ | Elh

________________

avatar
________________


Race : Séraphin-Démon Commun
Classe : Archère.
Métier : Intendante de l'Alliance- Assassin perdue.
Croyances : Déesse de l'Equinoxe.
Groupe : Alliance- Alliance des Ombres.

Âge : 23 ans.

Messages : 542

Fiche de Personnage : Ne clique pas

Histoire de Personnage : "L'Ambition est née de rêves brisés":
- Diffusion
-Proposition



MessageSujet: Re: Zacharian Danath'Korr, le Chevalier Rebelle   Jeu 5 Juil 2012 - 19:15

BONJOUR ET BIENVENUE CHEZ LES FOUUUUUUUUS !
Je ne suis pas ton père, juste une admin (HAHAHAHA)

Alors! Comme l'a dit mon merveilleusement sexy collègue vert-olive, ta fiche est pleine de petites références au TdF, c'est assez plaisant, amusant même. J'ai beaucoup aimé te lire même si le blanc fait mal aux yeux xD Ta présentation est assez aéré ce qui permet une lecture facile (malgré la couleur ^^) et d'autant plus visuelle! [Comment ça pas comme toi ? Vous aimez pas mes pâtés ? ><] Sinon, moi j'ai compris la fin, Sin relira mais j'ai trouvé ça assez explicite x) Donne lui des précisions quand même, ça peut toujours être utile.
Sur ce, je n'ai rien à ajouter !

Bonne fiche!
PAR LES POUVOIRS DU GRAND GNUF
DE SA DIVINE FEMME SANS LAQUELLE IL NE SERAIT RIEN...
JE T'OFFRE LA DEUXIEME VALIDATION !

Trace ta route chevalier au grand coeur, trace!


Si tu as des questions n'hésite pas, nous sommes là pour y répondre.
Ta future admin préférée,
Camelle ☺
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Zacharian Danath'Korr



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Chevalier
Métier : Mercenaire
Croyances : Dieu de la Guerre mais néglige les autres Dieux
Groupe : Rebelle

Âge : 29 ans

Messages : 6

Fiche de Personnage : Les traces d'un grand Chevalier


MessageSujet: Re: Zacharian Danath'Korr, le Chevalier Rebelle   Ven 6 Juil 2012 - 11:22

Mais tu es déjà mon admin préférée sans même m'avoir valider, je le savai. Déjà. C'est tout. x)
Et pour Sin, je lui avais donné les explications sur la cb, et je lui ai dit que pour la dernière validation, je rajouterais la véritable explication^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Zacharian Danath'Korr, le Chevalier Rebelle   

Revenir en haut Aller en bas
 

Zacharian Danath'Korr, le Chevalier Rebelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-