''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Pourrie Morteury



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : Rôdeur
Métier : Au service d'Arphoss
Messages : 149

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Dim 29 Aoû 2010 - 14:19

La porte se referma brutalement derrière elle. Gardant sa capuche qui recouvrait le haut de son visage, elle cherchait une table où s'asseoir prenant son temps pour marcher, afin de sentir s'il y avait de la nourriture dans les alentours. C'était une nuit rude nuit d'hiver, il était beaucoup plus difficile de trouver des humains dans un froid pareil... L'Auberge apparaissait comme un refuge pour hommes en cette période de l'année, tout le monde s'y pressait pour se réchauffer. Et boire un coup aussi. Un homme un peu saoul d'ailleurs la prit brutalement par la main et lui souffla dans le cou :

- Tu as quelque chose à offrir ma jolie?

Une odeur alcoolisée répugnante lui agressa les narines et elle pensa que l'intérieur de cet homme devait bien être encore plus pourri que le sien.

- Pas aujourd'hui.

Et comme il allait insister, elle perdit patience et lui enfonça un couteau dans le ventre, en passant furtivement sa main sous la table afin que personne ne puisse voir son acte. Elle retira le couteau qu'elle cacha sous la cape avant de trouver une table vide. Sa surface était crasseuse et avait un aspect huileux assez repoussant, mais Eurybie n'en prit pas rigueur. Elle essuya sa lame de son index, avant de le mettre en bouche. Un homme médiocre pour du sang médiocre. L'alcool avait du jouer un rôle dans ce goût qui n'arrivait pas à satisfaire la demoiselle. Et comme si quelqu'un l'avait vu goûter ce sang minable et avait eu pitié d'elle, une odeur appétissante se rapprochait enfin. Vraiment délicieuse. Elle retira enfin sa capuche et laissa apparaître son célèbre visage angélique, mais si terne. Elle rangea son couteau avant de bien masquer ses avants bras trop fraîchement mutilés pour les laisser paraître. Elle jeta un regard en coin alors que l'individu passait à côté d'elle.

Une femme. Fantastique.

Elle attrapa sa main et d'une voix tremblante et anxieuse, elle la regarda avec un air horrifié.

- Mademoiselle, l'homme à côté de la porte vous veut du mal, venez vite vous asseoir ici!

A côté de la porte, un homme debout, adossé contre le mur, le regard malsain et rieur, observait les visages des gens, tour à tour. C'est qu'elle était bien crédible, la menteuse.


Dernière édition par Eurybie Pourrie le Sam 30 Oct 2010 - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alcofrybas Grincebrume



________________

avatar
________________


Race : Syrinx
Classe : Rôdeur
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : Indeterminé

Messages : 39


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Dim 29 Aoû 2010 - 15:14

- Voilà des manières bien peu avenantes, mademoiselle.

La voix venait d’une table voisine, qui ne comptait qu’un seul occupant. Vêtu d’un long manteau usé par la pluie, la marche et le temps, on ne pouvait rien apercevoir de son corps. Un chapeau très large était pour son visage ce que sa veste faisait pour le reste ; on n’apercevait rien de ses traits, si ce n’est un œil vert pâle, qui brillait un peu trop pour que ce soit naturel.
Une pipe dépassait de l’obscurité de son visage et crachait de la fumée en silence, à intervalles réguliers.

- Au fond, vous n’êtes pas si différente de cet homme, je me trompe ? Il avait un comportement condamnable parce qu’il avait trop bu, il avait sans doute très soif... Vous êtes il me semble actuellement coupable du même crime, sans jouer sur les mots.
Il tourna sa tête vers elle, mais l’obscurité ambiante et les larges habits de l’inconnu empêchaient toujours de voir autre chose que son œil unique.

- Si je puis me permettre…
Son œil se plissa comme s’il était en train de sourire. Il tendit sa main, gantelée, vers la table de la nouvelle venue. D’étranges grincements accompagnaient ses mouvements lents et précis. Il semblait pointer du doigt le couteau du vampire.
- Vous faites un bien curieux vampire. Avoir besoin d’une lame pour récolter du sang ? Utiliser ses dents n’est donc plus à la mode ?

Il souffla quelques ronds de fumée et considérant le vampire.
Son ton était moqueur, mais pas insultant. Il parlait de façon posé et son intention n’était manifestement pas de froisser la jeune femme. Tout au long de la discussion il avait parlé à voix très basse, de façon à ce que son interlocutrice soit la seule à l’entendre. Seuls quelques mots non compromettant étaient arrivés à l’oreille de la demoiselle qu’avait attirée le vampire. De toute façon, elle semblait nerveuse et ne portait attention qu’à l’homme à l’encadrement de la porte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Dim 29 Aoû 2010 - 15:58

Je marchais depuis des heures et des heures mais toujours le même paysage, se dressait devant moi. Le silence uniquement brisé par le froissement de l'herbe. La vue toujours identique, empêchant qui que se soit de se repérer. Je marchais, marchais, marchais, depuis des heures mais rien ne changeait. J'étais épuisé mais trouvait encore le moyen de marcher. Quand cela allait-il cessé ? Peut-être jamais. Toujours l'herbe, l'herbe à perte de vue. Je trébuchais, je n'arrivais plus à me relever. Je cédais à la fatigue. Je jurais intérieurement et me demandais à voix haute :

"Où pourrais-je trouver, une sortie ? Quelque chose rompant cette monotonie."

J'aperçus, alors, au loin, une silhouette. En la voyant je repris la force de courir jusqu'à là-bas en criant pour attiré son attention. Quand, je fus alors à côté je m'aperçus que c'était une sorte d'ouverture dans le vide. Je n'avait pas vraiment le choix, j'entrais dedans et me retrouvais alors près d'un fleuve. Je le longeais des heures et des heures pour enfin trouver une grandes villes. Je cherchais la première auberge venue et y entrais. Sans le vouloir je bousculai, une femme qui était près de la porte et tombais sur le sol. Je me relevais précipitamment en m'excusant :

"Oh, je suis désolé, je ne voulais pas ! Je n'ai pas fait exprès, j'entrais simplement et je ne vous ais pas vu. Je suis vraiment, vraiment désolé. Ne m'en voulez pas, s'il vous plait."

Je détaillai la personne que j'avais percuté. Elle avait de beau cheveux noir aile-de-corbeau, ainsi qu'une très jolie robe. Sortant de ma contemplation, je m'aperçus, qu'elle avait été appelée par une autre femme. Cette femme en question avait de magnifique cheveux blond qui contrastait avec sa peau étrange. Un autre homme au loin, pointait du doigt cette femme, je crois que c'était lui qui semblait le plus étrange. Je le sentait étrange mais je ne l'avais même pas vu, j'avais juste une sensation me disant qu'il fallait que je l'évite.


Dernière édition par Néro Elem le Sam 23 Juin 2012 - 1:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jarred Bass



________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Guérisseuse
Métier : Troubadour
Croyances : Dieu de la pluie
Groupe : Solitaire

Âge : 21 ans

Messages : 13

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Dim 29 Aoû 2010 - 16:05

Jarred se retrouva à Vernill un peu par errance, depuis qu'elle faisait partie des rebelles sa vie était devenu un peu différente. Sa mission désormais était de retrouver des groupes rebelles un peu partout dans le pays afin de les soigner, souvent blesser à cause d'affrontements avec des capes blanches ou autres sbires du roi. Sa vie au château auprès de Dolven lui manquait parfois, même, souvent dès qu'elle se retrouvait dans ses couvertures, les yeux clos. Elle espérait le revoir bientôt sains et sauf.
La faim l'avait, un peu plus tôt, amener dans cette taverne crasseuse, à peine avait elle ouverte la porte qu'une odeur d'alcool périmé, de graisse, de bois en train de pourrir et de poissons pourrir lui agressa les narine, elle se reteins au mur pour ne pas vomir.
Son apparition fut qu'elle peut remarquée, un silence pesant dura quelques minutes jusqu'au moment ou un ivrogne fit claquer la porte, qui se trouvait derrière elle, hurlant une suite de mot incompréhensible et s'étala sur le sol. Elle se dirigea vers le fond de la taverne qui lui paraissait plus chaude, elle patienta un petit quart d'heure, le temps de se décongeler, elle finit par retirer ses gants, le bouts de ses doigts avaient virés au bleus, des crevasses commençaient a apparaître. Elle aurait put pleurer si seulement elle éprouvait de la douleur. Une femme viens la voire :

"B'jour vous souhaitez quoi ma'dzelle ? "

"Euh… le plat du jour est composé de poison ?"

"Bien sur !"

"Alors un ragoût, sa sera parfait, merci."

"Très ben et comme boisson ?"

"Une chope s'il vous plaît."

"Ben ma'dzelle."

Après avoir engloutie son repas elle jeta un œil curieux à la fenêtre, le vent mordant soufflait toujours, les gens qu'elle voyait passer été emmitoufler de partout, rien ne dépassait. Elle passa le tête dehors, les gens qui l'accompagnait devaient être encore en train de manger, elle pouvait donc s'éclipser une heure sans que personne ne s'en rende compte. En s'engageant dans la rue elle glissa ses mains dans les poches de son manteau, récupéra ses gants et avant de les enfiler, examina ses mains, elles avaient repris leurs couleur et les gerçures avaient disparue. Pendant sa balade elle vit de très belle choses et d'autres qui l'a marquera à jamais, graver dans son âme.

De retour à la taverne, elle jeta un œil à l'intérieur de la voiture, les serviteurs s'étaient assoupis, elle en fut heureuse car s'était de brave gens qui prenait soins d'elle sans modération. A peine arrivée sur la pas de la porte qu'elle fut bousculer pas un homme :

"Oh, je suis désolé, je ne voulais pas ! Je n'ai pas fait exprès, j'entrais simplement et je ne vous ais pas vu. Je suis vraiment, vraiment désolé. Ne m'en voulez pas, s'il vous plait."

Jarred adressa un sourrire en guise d'aquiésement et entra et laissa bien ouverte la porte pour permettre au suivant d'entre sans trop de difficulter. Alors qu'elle traversait l'allée pour rejoindre sa table précédament occupée coup une jeune femme lui attrapa sa main et d'une voix tremblante et anxieuse, elle la regarda avec un air horrifié.

Mademoiselle, l'homme à côté de la porte vous veut du mal, venez vite vous asseoir ici!

Obéissant elle s'assit en fasse de son interlocutrice étrange, son visage disait d'elle quel était un ange mais ses yeux eux lui indiquaient le contraire, que derrière cette blancheur une ombre beaucoup plus sombre se dissimulait. Un peu perplexe elle examina l'homme en question un homme debout, adossé contre le mur, le regard malsain et rieur, observait les visages des gens, tour à tour. Rien en lui ne l'effrayait, elle préféra donc poser des question :

Qui êtes-vous ? Qui vous as dit qu'il voulait me tuer ?

Voilà des manières bien peu avenantes, mademoiselle.

La voix venait d’une table voisine, qui ne comptait qu’un seul occupant. Vêtu d’un long manteau usé par la pluie, la marche et le temps, on ne pouvait rien apercevoir de son corps. Un chapeau très large était pour son visage ce que sa veste faisait pour le reste ; on n’apercevait rien de ses traits, si ce n’est un œil vert pâle, qui brillait un peu trop pour que ce soit naturel.
Une pipe dépassait de l’obscurité de son visage et crachait de la fumée en silence, à intervalles réguliers. Il adressa quelques mots à la jeune femme en face d'elle qu'elle ne comprit pas trop préoccupée par l'homme intrigant au pas de la porte.

[
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pourrie Morteury



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : Rôdeur
Métier : Au service d'Arphoss
Messages : 149

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Dim 29 Aoû 2010 - 18:11

- Qui êtes-vous ? Qui vous as dit qu'il voulait me tuer ?

Elle avait déjà préparé son scénario. Ce n'était pas la première fois qu'elle utilisait cette réplique, non plus la dernière. Concentrée dans son mensonge, elle ouvrit la bouche pour se justifier mais fut coupée par une voix mystérieusement audible...

- Voilà des manières bien peu avenantes, mademoiselle.

Personne ne pouvait le voir...

- Au fond, vous n’êtes pas si différente de cet homme, je me trompe ? Il avait un comportement condamnable parce qu’il avait trop bu, il avait sans doute très soif... Vous êtes il me semble actuellement coupable du même crime, sans jouer sur les mots.

Et puis elle tourna vivement la tête vers lui, oubliant la femme et le fait qu'elle puisse perdre son gibier.

- Si je puis me permettre…

Elle n'était plus beaucoup surprise par le monde ; elle avait eu sa dose de vie, et sa dose d'émerveillement. Mais ce personnage émanait quelque chose de particulièrement intriguant... Elle continua à le fixer d'un regard froid et impénétrable, ne réussissant pas à décrypter ce visage masqué.

- Vous faites un bien curieux vampire. Avoir besoin d’une lame pour récolter du sang ? Utiliser ses dents n’est donc plus à la mode ?

La tête légèrement penchée, son regard vide vînt se poser sur la jeune femme. Avait-elle entendu?... Elle regarda son couteau qu'elle avait laissé sur son siège et le rangea discrètement dans sa bottine, avant de se remettre à fixer la silhouette qui réussissait à la déstabiliser en quelques mots à peine. Elle paraissait littéralement envoûtée par cette créature sortie de nulle part. Elle secoua la tête afin de se remettre les idées au clair et se replaça face à la femme. Elle lui prit les mains et la serra juste ce qu'il faut, pour simuler la force humaine d'une main crispée par l'angoisse. Elle murmura tout en approchant son visage de celui de la femme. Ses yeux ne bougèrent plus et fixèrent les pupilles de ceux de son interlocutrice ;

- Croyez moi, je l'ai entendu demander une femme quand je suis entrée, et j'ai vu comment il vous regardait passer. Je connais ce regard là moi Madame, je sais... Je sais que c'est mauvais, croyez moi... J'ai vécu l'expérience, laissez moi sortir avec vous, même moi je commence à avoir peur, croyez moi...

Une paysanne névrosée abattue par la cruauté du monde, les bégaiements, les répétitions, tout était minutieusement calculé.

- Venez Madame, sortons vite d'ici... Je sens que quelque chose de mal se passe... Je le sens, croyez moi...

Elle entendit un léger rire... Qui ne lui plaisait pas vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alcofrybas Grincebrume



________________

avatar
________________


Race : Syrinx
Classe : Rôdeur
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : Indeterminé

Messages : 39


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Lun 30 Aoû 2010 - 13:18

- Quel manège… Quel manège… Pour quel genre de personne tentez-vous de vous faire passer, buveuse de sang ?

Alcofrybas se leva avec calme et se dirigea vers la porte. Il aida en chemin, le jeune homme qui venait de tomber en percutant une des deux jeunes femmes. Il lui tapota amicalement l’épaule, puis continua sur sa lancée. Un large sillon de fumée le suivait, provenant de sa pipe toujours allumée. Il aborda l’homme qui attendait à l’entrée. Il regardait tout le monde avec insistance certes, mais il y avait là nulle méchanceté : simplement l’égarement d’esprit d’un homme soul.

- Excusez-moi, voudriez-vous du mal à cette jeune fille là-bas ?

Il s’était exprimé à haute voix avec un amusement non feint. Il pointait du doigt la petite protégée du vampire. Il avait sans doute conscience de ruiner toute sa stratégie d’approche, mais cela ne semblait guère l’affecter. Les deux femmes étaient en train de se lever, suite à l’invitation du vampire de sortir de l’auberge.

- Quoi… ? T’es qui ? ‘Sont mignonnes mais j’les connais pas… Laisse moi, ‘suis fatigué…

L’homme n’avait même pas regardé Alcofrybas, et observait toujours les visiteurs de la taverne avec un grand sourire.
Alors que les deux femmes allaient passer le palier de la porte pour sortir, Alcofrybas resta à l’encadrement de la porte, leur barrant le passage, en les fixant.


- Vous voyez ? Cet homme ne veut de mal à personne, et quand bien même il le voudrait, il est trop ivre c’est évident. Vous le battriez sans difficulté à la course, et même à la lute, si vous vous sentez d’humeur combative ! Alors, pourquoi donc partir si tôt ? Vous n’avez encore rien bu… Enfin si, mais je veux dire, rien commandé au tavernier... ce n’est guère poli. Tout comme le fait de mentir à une jeune femme égaré. Il est d’usage de s’excuser dans ce genre de situation voyez-vous…

L’atmosphère était tendue, car l’inconnu ne faisait rien pour mettre à l’aise la protégée du vampire, qui se trouvait maintenant informée du petit jeu mis en œuvre pour faire d’elle une victime. Comment allait-elle réagir, maintenant qu’elle se savait moins en sécurité avec cette buveuse de sang qu’avec l’homme qui était sensé lui vouloir du mal ? Alcofrybas attendait, crachotant quelques petits ronds de fumée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jarred Bass



________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Guérisseuse
Métier : Troubadour
Croyances : Dieu de la pluie
Groupe : Solitaire

Âge : 21 ans

Messages : 13

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Lun 30 Aoû 2010 - 15:40

Jarred avait suivit la conversation qu’elle n’entendais, elle ne voyait que les lèvres bouger. Jarred était pétrifier par quoi elle l’ignorait mais quelque chose lui fesait sentir ue la suite allait être bien noir. Alors que sa vision se brouillait, que ses oreilles bourdonnaient elle fut extirpée de son état second par une poigne plus ferme qui l’a tirait vers la sortie. Elle sortie de son état végétatif lorsqu’elle croisa le regard de l’homme qui l’avait percuter un peu avant, à ce moment un coup d’adrénaline lui monta à la tête, elle devient réceptive à tout ; au moindre bruit, au moindre frôlement et à la moindre odeur. Entre temps l’homme étrange de la table d’à côté discutait avec le prétendu tuer, elle n’entendit pas la question mais la réponse l’interpella :

-" Quoi… ? T’es qui ? ‘Sont mignonnes mais j’les connais pas… Laisse moi, ‘suis fatigué…"

L’homme n’avait même pas regardé Alcofrybas, et observait toujours les visiteurs de la taverne avec un grand sourire.
Alors que les deux femmes allaient passer le palier de la porte pour sortir, Alcofrybas resta à l’encadrement de la porte, leur barrant le passage, en les fixant.

-" Vous voyez ? Cet homme ne veut de mal à personne, et quand bien même il le voudrait, il est trop ivre c’est évident. Vous le battriez sans difficulté à la course, et même à la lute, si vous vous sentez d’humeur combative ! Alors, pourquoi donc partir si tôt ? Vous n’avez encore rien bu… Enfin si, mais je veux dire, rien commandé au tavernier... ce n’est guère poli. Tout comme le fait de mentir à une jeune femme égaré. Il est d’usage de s’excuser dans ce genre de situation voyez-vous…"

L’atmosphère était tendue, car l’inconnu ne faisait rien pour mettre à l’aise la protégée du vampire, qui se trouvait maintenant informée du petit jeu mis en œuvre pour faire d’elle une victime. Comment allait-elle réagir, maintenant qu’elle se savait moins en sécurité avec cette buveuse de sang qu’avec l’homme qui était sensé lui vouloir du mal ? Alcofrybas attendait, crachotant quelques petits ronds de fumée. Jarred était plus stupéfaite qu’autre chose, elle savait que cet homme n’était pas une menace elle l’avait sentit, alors pourquoi avait elle écouter et suivit cette étrange jeune femme au regard hypnotique ? Un éclair traversa son esprit à présent éclaircie, elle se souvenait que dans la bibliothèque de Dolven elle avait lui des livres parlant de créatures au regard soporifique, à la peau clair et…aux canines acérées.
Effrayée elle secoua brutalement sa main afin de sortir de cet emprise, ce piège qui se refermait lentement sur elle, jeta un coup œil sur l’homme étrange qui tentait de la sauver, et retourna sur son geôlier. Elle recula de quelques pas pour être sur d’avoir la possibilité de s’échapper au cas ou, attrapa une dague accroché à sa ceinture, qu’elle garda cacher sur son manteau.

-"Qui êtes-vous tous les deux ? Qui vous envoie pour me tuer ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Lun 30 Aoû 2010 - 16:13

Je regardais les femmes à la tables. Tout les tables était pleine. J'allais m'approcher pour leur demander si je pouvais m'assoir à leur table, quand L'homme étrange me toucha l'épaule sans que je m'en rende compte. Je frissonnai de peur, il était si effrayant. J'entrevis alors son visage sous son chapeau. Il était entièrement de bois verni. Tel une marionnette raté d'une marionnettiste fou. Un monstre de bois, un monstre horrible. Un créature inimaginable.
Tout le monde me semblait tout d'un coup effrayant sauf la femme que j'avais percuté tout à l'heure. Elle devait être la seule personne normal ici. Elle allait partir avec la femme étrange de tout à l'heure.
Je me dirigea vers elle et la retint par un pan de sa robe. J'avais les larmes aux yeux. C'était comme si tous mes mots m'avaient abandonnées. Je me mis alors à lui demander :

"Je peux rester près de vous, s'il vous plait. Les personnes semble bizarre. Vous, vous avez l'air gentille."

Je lui fit alors un grand sourire. Je me sentais à l'aise avec elle. Elle avait si gentille. Je ne lui laissa pas le temps de répondre et enchaina directement sur :

"Je m'appelle Néro et vous ?"

Je jetais un coup d'œil à la femme qui l'accompagnais c'était la femme à la peau étrange. Elle avait soudainement une expression vorace, comme celle d'un chat auquel, on vient de voler son repas. Ils étaient tous bizarre ici, décidément.


Dernière édition par Néro Elem le Sam 23 Juin 2012 - 1:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jarred Bass



________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Guérisseuse
Métier : Troubadour
Croyances : Dieu de la pluie
Groupe : Solitaire

Âge : 21 ans

Messages : 13

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Lun 30 Aoû 2010 - 21:21

Tout d’un coup sans prévenir l’homme qui l’avait bousculer la retint par un pan de sa robe, surprise elle baisa et posa ses yeux dans ceux de son interlocuteur, elle vit des larmes de peurs et un flots de couler de sa bouche :

"Je peux rester près de vous, s'il vous plait. Les personnes semble bizarre. Vous, vous avez l'air gentille."

Il lui fit alors un grand sourire et ne lui laissa pas le temps de répondre en enchaînant directement sur :

"Je m'appelle Néro et vous ?"

Prise au dépourvue, il lui fallut un certains temps pour répondre, assez en tout cas pour voire le regard animal qui lui lançait à présent « sa protectrice » vampirique, elle le savait à présent ce que disait cet étrange homme était la vérité et heureusement pour elle, il avait été là pour lui monter. Les idées clairs comme de l’eau de source elle revint à son interlocuteur qui paraissait le moins bizarre :

« Enchanter je nonne Jarred Bass, je suis ravie de vous rencontrer Néro. Et entre nous vous me sauver la mise ! »

Tout en disant cela elle lui adressa un petit clin d’œil discret et amical, elle fit volte face au fumeur de pipe et s’adressa à lui :

« Souhaitez- vous boire un coup avec mon ami et moi même. Après tout vous venez de me sauver la vie »

Regardant insistant la femme à la peau clair, cherchant à savoir si il était prudent ou pas de l’inviter également, elle avait essayer de la mordre tout de même. Prenant son courage à deux mains et repliant sa rancœur se déclara à la vampire :

« si vous le souhaitez vous aussi j’accepte de partager une table et un peu de mon sang, si à l’avenir vous évitiez de me prendre pour cible. »

Pour faire bonne figure Jarred sourit le plus sincèrement possible, pour mettre tout le monde à l’aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pourrie Morteury



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : Rôdeur
Métier : Au service d'Arphoss
Messages : 149

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Mar 31 Aoû 2010 - 0:14

Elle avait compris que son plan était définitivement raté quand l'individu mystérieux se leva. Elle savait qu'il allait parler à cet homme. Elle savait qu'il allait tout gâcher dès qu'il c'était adressé à elle. Il pouvait lui paraître ennuyeusement prévisible mais pourtant, la surprenait beaucoup... Une sorte d'aura invisible qui l'attirait tout particulièrement.

- Vous voyez ? Cet homme ne veut de mal à personne, et quand bien même il le voudrait, il est trop ivre c’est évident. Vous le battriez sans difficulté à la course, et même à la lute, si vous vous sentez d’humeur combative ! Alors, pourquoi donc partir si tôt ? Vous n’avez encore rien bu… Enfin si, mais je veux dire, rien commandé au tavernier... ce n’est guère poli. Tout comme le fait de mentir à une jeune femme égaré. Il est d’usage de s’excuser dans ce genre de situation voyez-vous…

Un sourire malsain. Au diable la politesse. Elle l'observait à présent d'une façon provocante, et quoi donc mon mignon? On n'apprend pas les manies aux vampires. Elle avait trouvé sa proie. Avait pu s'imprégner de son odeur. Avait résisté à la tentation alors qu'elle se situait à quelques centimètres à peine de son cou, duquel elle avait l'impression d'entendre le cœur s'agiter. C'était bien trop tard pour abandonner.

- Qui êtes-vous tous les deux ? Qui vous envoie pour me tuer ?

Elle vit que la femme prenait l'offensive et décida d'arrêter d'arborer son sourire diabolique. Elle fit un pas en arrière et avant de pouvoir se défendre ;

- Je peux rester près de vous, s'il vous plait. Les personnes semble bizarre. Vous, vous avez l'air gentille.

Elle se mit à fixer avec insistance cet homme bien curieux, bien trop gentil et bien trop naïf qui demandait de l'affection à une personne en danger. Elle décrocha de la conversation tout en gardant un regard mielleux qui ne présageait rien de bon sur l'individu, élaborant un stratagème pour arriver à sa fin...

- Si vous le souhaitez vous aussi j’accepte de partager une table et un peu de mon sang, si à l’avenir vous évitiez de me prendre pour cible.

Un temps. Puis un sourire malicieux dévoilant au mieux ses longues canines blanches...

- Désolée de vous décevoir Madame, mais les vampires ne marchandent pas...

Elle avait dit cette phrase si calmement que rien ne présageait qu'elle allait être si rapide. Une fois que la dernière syllabe fut prononcée, elle donna un violent coup de pied dans le ventre du mystérieux homme qui était d'ailleurs incroyablement dur... Ce dernier fut déstabilisé, et pendant ce temps, elle planta tout aussi sauvagement ses crocs dans le cou chaud de l'humaine avant de l'entraîner dans une ruelle à côté de l'auberge et d'y commencer un festin.

[ désolée pour le manque d'originalité mais j'ai un peu du mal ce soir à me mettre dans le bain... ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alcofrybas Grincebrume



________________

avatar
________________


Race : Syrinx
Classe : Rôdeur
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : Indeterminé

Messages : 39


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Mar 31 Aoû 2010 - 0:52

Alcofrybas prit le temps de mieux observer cette drôle d’assemblée. Si la prénommée « Jarred » semblait tout à fait innocente, il y avait quelque chose de dérangeant dans ce petit « Néro. » Comment pouvait-il être aussi calme, enfantin et naïf alors que nous parlions de vampire et de tentative d’agression, si ce n’est de meurtre… ? Derrières ses larmes attendrissantes se noyaient quelque intention peu avouable. Assurément. Alcofrybas l’avait cru idiot au départ, mais ce n’était sûrement pas le cas oh non. Que cherchait-il ici ? C’était cela la question. Si les attentes d’un vampire sont prévisibles, celles d’un comédien comme lui sont nettement plus obscures…

- Enchanté, Jarred. Je me prénomme Alcofrybas. Difficile à prononcer je sais, mais c'est ainsi. Il s’inclina légèrement en direction de l’intéressée. Puis, toute son attention revint sur le jeune homme.
- Néro, vous dites ? Pourquoi ai-je le pressentiment que vous ne venez pas d’ici ? Mais de… Dessous ?

Les soupçons d’Alcofrybas avaient été formulés à voix haute et étaient on ne peut plus explicites ; il n’aurait pas été plus clair en lui demandant carrément si ce n’était pas un démon. Mais toute réponse fut momentanément rendue impossible par un événement que le Syrinx n’attendait pas. Alors que la vampire discutait avec Jared, un coup violent fit reculer Alcofrybas de quelques centimètres et le chemin fut libéré. Le vampire fila comme une flèche, tirant Jarred comme si elle ne pesait rien. Rapidité et force, impressionnant.
Mais…Elle avait du se faire mal. Elle s’attendait sûrement à frapper de la chair, mais c’était du bois qui avait accueilli la cheville de la demoiselle assoiffée. Alcofrybas lui non plus ne s’attendait pas à ce qui lui était arrivé. Pourquoi une si soudaine hostilité ?


- Ma foi, je l’ai sans doute cherché… Hum… Puisque la politesse n’est pas votre fort ma demoiselle, je me dois de montrer l’exemple. On tire son chapeau en compagnie des dames n’est-ce pas ?

Il s’exécuta, faisant involontairement tomber quelques morceaux de pailles qui faisaient les cheveux d’Alcofrybas. Accompagné par les grincements inhérents à chacun de ses mouvements, il découvrit à toute la taverne son visage de bois. Usé par le temps et par les coups, il n’en était pas moins toujours robuste et droit. Sa mâchoire s’ouvrait et se fermait comme celle d’une marionnette. Celui qui l’avait créée (ou construit ?) n’avait pas eu grand soucis de le faire ressembler à un homme. Pour être tout à fait sincère, il est vrai, il évoquait bien un homme, mais pas plus qu’un jouet de bois pour enfant ou une poupée articulée. Son unique œil vert semblait quand à lui bien humain, l’autre étant masqué par un bandeau de tissu rapiécé, lui aussi usé par l’usage. Il esquissa un sourire, l’air amusé - c’en était presque inquiétant car théoriquement impossible – il continua de souffler dans sa pipe tranquillement, comme si tout était normal.
Il regarda la vampire s’éloigner à toute vitesse avec l’humaine, et disparaître au coin d’une ruelle.


- Incapable de réfréner ses instincts ? Nous ne sommes pas dans le Vein, il y a des règles ici.

Il se dirigea sans se dépêcher vers le lieu ou Jarred avait été enlevée. Il se retourna brièvement pour observer Nero d’un regard curieux, puis disparu lui aussi au tournant de la rue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Mer 1 Sep 2010 - 0:04

Je regardais alors la dame et celle-ci me répondis :

« Enchanter je nonne Jarred Bass, je suis ravie de vous rencontrer Néro. Et entre nous vous me sauver la mise ! »

La dam...Jarred était si gentille. Je la regarda parler aux autres. Elle les invita tous à sa table. Je me demandai un instant si elle avait perdu l'esprit. Ou, si elle souhaitez être tuée. Je vis alors le regard qu'elle adressait aux autres et compris qu'elle voulait simplement se lier d'amitié avec eux. Mais à quoi pensait-elle. C'était risqué.
Le vampire se mit alors à faire une mimique horrible, tel celle d'un chat regardant son futur repas. Je compris que quelque chose avait changé. Elle allait faire une horrible action.
Il fallait que je l'arrête. Je me tins près à défendre la dam... Jarred. Si le vampire devait attaquer, je la défendrais, coute que coute.
La vampire fonça alors droit sur la dame après avoir pousser l'homme au chapeau de paille. Sa vitesse me surpris, et je mis du temps à réagir. Je réussis comme même à l'attraper par la bottine, mais la chose que je tenait se détacha de la bottine.
Je regardais ce que j'avais attrapé. C'était une dague. Elle était tachée de sang. Je la regardais longuement. J'étais pétrifié. Je ne trouvait pas le courage de m'élancer à leur poursuite.

La créature qui avait été poussée, se leva alors et retira son chapeau. Ce que j'avais vu était vrai. C'était un monstre, un démon. Je me mis à frissonner et essayai de rester sur mes jambes.
Il se dirigea vers la sortie, mais avant de sortir complètement, il me jeta un regard, un long regard. Je repris mes esprits. Je devais sauvé Jarred, coute que coute. Je courus vers la sortie tenant mon couteau entre les mains.
Je dépassa la créature de bois. Je devais rattrapée la vampire. J'hésitais un moment a utiliser les puissant pouvoirs que m'avait enseigné mon père. Seulement il y avait trop de personne ici.

Je choisis un simple sort mais efficace. Je murmura silencieusement une incantation. Deux yeux rouges apparurent devant moi. J'étais le seul à pouvoir les voir. Les yeux disparurent alors et mon ombres se déversa en moi. C'est à dire que mon ombre disparut du sol et je devins plus sombre.
D'un pas rapide je me déplaça pour être dans l'ombre d'une allée. J'étais très rapide. Je finis par rattraper la vampire assez rapidement, et la retint par son manteau. Je criai à Jarred :

"Je suis là !"

D'un coté qu'est-ce que ça pouvait changer. Je ne connaissais rien du combat. J'étais même une proie facile pour la vampire, une proie qui se jete dans sa gueule.


Dernière édition par Néro Elem le Sam 23 Juin 2012 - 1:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jarred Bass



________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Guérisseuse
Métier : Troubadour
Croyances : Dieu de la pluie
Groupe : Solitaire

Âge : 21 ans

Messages : 13

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Mer 1 Sep 2010 - 15:01

L’homme au chapeau s’adressa à Jarred :

Enchanté, Jarred. Je me prénomme Alcofrybas. Difficile à prononcer je sais, mais c'est ainsi.

Il s’inclina légèrement en direction de l’intéressée. Jarred lui sourit. . Puis, toute son attention revint sur le jeune homme.

- Néro, vous dites ? Pourquoi ai-je le pressentiment que vous ne venez pas d’ici ? Mais de… Dessous ?

A peine avait il poser la question que la vampire adressa un sourire malicieux dévoilant au mieux ses longues canines blanches à Jarred :

-Désolée de vous décevoir Madame, mais les vampires ne marchandent pas...

Ni une ni deux elle planta tout aussi sauvagement ses crocs dans le cou chaud de Jarred avant de l'entraîner dans une ruelle à côté de l'auberge et d'y commencer un festin. La lumière devenait plus vive, les sons plus profond, Jarred souhaitait plus que tout s’échapper de cette étreinte mortelle, qu’elle idée avait elle eut d’inviter une vampire à sa table, elle aurait dut la tuer ou la dénoncer mais son idiot de caractère lui avait dit le contraire, qu’elle pauvre débile !
A présent tout devenait sombre, elle sentait la mort venir, quelle étrange sensation ! Des picotements apparaissaient dans l’extrémité de ces jambes, est-ce qu’on ressent quand on meurt ? S’aillait elle se sentait partir dans un autre monde, celui ci devenait difforme, et puis rien, plus de vue du moins les autres sens étaient plus intense mais celui de la vue avait disparut ! Perdant espoir de retrouver la liberté Jarred se détendit quand tout un coup, elle sentit les crocs se détacher de sa peau elle entendit un voix qui lui parut familière :

"Je suis là !"

Jarred sentit qu’elle avait la possibilité de s’échapper, elle se guida de ses mains et de ses oreilles, des pas retentir des pas in normalement solide, elle compris qu’il s’agissait d’Alcofrybas d’une mains solide il l’attrapa par le bras de manière à ce quel puise se tenir à lui, il l’éloigna, la fit se tenir à un mur, la suite fut un grand mystère car elle tomba dans les pommes.


[désolé je sais que ça ne fait pas avancer le rp, mais je ne sais pas comment vous voyez la suite !]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pourrie Morteury



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : Rôdeur
Métier : Au service d'Arphoss
Messages : 149

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Mer 1 Sep 2010 - 22:44

Faisant couler sans pudeur le sang de la jeune femme, Eurybie savourait le goût de ce sang particulièrement doux et sucré. Elle décolla ses lèvres du cou de sa victime lorsqu'elle entendit des pas derrière elle. Elle se retourna, la bouche complètement salie par le sang et les pupilles dilatées, et ne fit plus un geste. Elle avait assez bu pour retrouver une bonne partie de son énergie et n'avait plus faim, mais la demoiselle n'aimait pas faire du gâchis. Ses bras pendaient le long de son corps, l'homme mystérieux lui vola la femme livide et inanimée.

- Je suis là !


Décidément, ceux-là ne lâchaient pas l'affaire, pourquoi risquaient-t-ils leur vie pour une inconnue mortelle ? Non. Eurybie, bien trop égoïste, ne pouvait pas le comprendre ; elle était vide d'amour, vide d'amitié, vide de toute compassion ou culpabilité. Elle s'approcha des deux hommes et les regarda à tour de rôle. Elle pointa un index squelettique vers le corps de la femme.

- Elle est à moi, Messieurs.

Sa voix, lorsqu'elle n'était pas modifié par une quelconque mascarade était assez grave en restant douce et calme. Et était en harmonie avec son aspect physique. Dans l'ombre, le visage terne de la jeune femme paraissait disparaître dans le paysage, il n'y avait que ses yeux qui brillaient comme ceux d'un chat, démoniaques en plus de ça. Elle offrait une vision d'horreur à ses interlocuteurs, et ça même sans le vouloir. Elle était déterminée à avoir son bien qu'elle avait, d'après elle, justement gagné. C'était l'équivalent d'une sortie de chasse pour les humains. Elle se sentait d'humeur pacifiste ce soir, et ne montra à première vue aucun signe d'agressivité. En réalité, elle était lassée du combat, avait envie de faire couler du sang sans devoir trop se fatiguer... La crapule...

- Je vous prie de me la laisser, c'est ma nourriture, je ne m'occupe pas de vos histoires alors ne vous occupez pas des miennes.

Ils n'avaient pas l'air d'accord. Elle s'avança rapidement et s'apprêta à reprendre le corps d'une main ferme, mais elle sentit une étreinte puissante se refermer sur celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alcofrybas Grincebrume



________________

avatar
________________


Race : Syrinx
Classe : Rôdeur
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : Indeterminé

Messages : 39


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Jeu 2 Sep 2010 - 13:44

Alcofrybas tenait solidement Jarred par le bras. On fait difficile mieux qu'une poigne de bois comme la sienne : vous pouvez faire confiance à un chêne pour s'ancrer solidement dans le sol... Ce n'était pas bien différent ici.

- On attend que tous les autres hôtes soient servis avant de commencer le repas ; on ne vous l’a jamais appris ? De toute façon, j'ai renoncé à refaire votre éducation. Votre cas est définitivement perdu je crois.

Il écarta brusquement la jeune femme du vampire. Il s’interposa ensuite entre les deux ; face à cette dernière, et dos aux deux autres personnes présentes dans la ruelle.

- Bien. J’ai enfin toute votre attention. Ça a été très difficile, vous êtes obnubilée par vos appétits vous savez ? Toute votre vie n’est-elle dévouée qu’à satisfaire vos besoins corporels ? Bref. Je m’appelle Alcofrybas. Et vous ?
Il n’attendit pas la réponse et enchaina directement sur le véritable objet de son interposition.
- Dites moi, vous qui êtes du dessous, tout comme moi… Savez vous ou est celui qu'on appelle" le violoniste" ? J’ai… Ouïe dire qu’il était à Feleth, et plus dans le Vein. Alors, vous qui semblez être ici depuis longtemps, pour vous repaitre d’humains, ne savez vous pas par hasard ou il se trouve ?

Sa tête tourna à 180 degrés – il y a des avantages à n’être fait que de bois - fixant tour à tour Néro et Jarred.
- Evidemment si vous avez la réponse vous êtes autorisés à me le dire, mais… ça m’étonnerait fort.
Sa tête refit un tour complet et il observa de nouveau le vampire, à travers l’écran de fumée qui se formait lentement de sa pipe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jarred Bass



________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Guérisseuse
Métier : Troubadour
Croyances : Dieu de la pluie
Groupe : Solitaire

Âge : 21 ans

Messages : 13

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Ven 3 Sep 2010 - 20:58

Tout était sombre autour de Jarred, rien n’était perspectif mais elle se sentait enfermer, comme dans une boîte. La sensation d’étouffement et la suffocation ont été les premiers symptômes suivre l’étourdissement et puis… Une lumière aveuglante, l’ambiance était très vaporeuse comme un brouillard de nuages. Et la me direz vous, qu’elle a vu son enfance défiler, ou qu’elle fit un petit tour au paradis et je vous répondrais…ni l’un ni l’autre en faite elle se promena dans cette mer de nuages, la seule chose de sur fut les graviers qu’elle sentait sous ses pieds nus. Le temps ne paraissait ne pas l’atteindre, aucune inquiétude, aucune sensation de froid, non rien de cela…Bien au contraire une tiédeur et une impression chaleureuse émanait de ce lieu situer dans l’inconnue.
Petit à petit le voile se leva, le cou de Jarred qui au début ne faisait que la démanger finit par lui être insupportable. Lorsqu’elle rouvrit les yeux la première chose qu’elle vit la fit bondir de stupeur et lui tira un rail de douleur, s’était le visage de bois d’Alcofrybas. Néro vint se précipita sur à ses côté certainement pour inspecter la plaie, à sa grande surprise la plaie ne saignait plus et commençait à cicatriser, Jarred cacha vite fait bien fait sa blessure et se recroquevilla en signification qu’elle ne souhaitait pas en parler, son regard se fixa sur la vampire dont le sang coulait encore de ses lèvres, le regard prêt à lui sauter dessus.

Je vous prie de me la laisser, c'est ma nourriture, je ne m'occupe pas de vos histoires alors ne vous occupez pas des miennes.

Elle sentit l’étreinte de bois se refermer sur elle, elle se sentait protéger, la remarque d’après la fit frissonner :

On attend que tous les autres hôtes soient servis avant de commencer le repas ; on ne vous l’a jamais appris ? De toute façon, j'ai renoncé à refaire votre éducation. Votre cas est définitivement perdu je crois.


Brusquement elle se retrouva complètement à l’opposer le visage vers la sortit, la vampire derrière elle, Jarred trouvais ça très peu agréable. La première remarque lui fit défaut elle ne compris pas un seul mots cependant la seconde beaucoup plus :

Dites moi, vous qui êtes du dessous, tout comme moi… Savez vous ou est celui qu'on appelle" le violoniste" ? J’ai… Ouïe dire qu’il était à Feleth, et plus dans le Vein. Alors, vous qui semblez être ici depuis longtemps, pour vous repaitre d’humains, ne savez vous pas par hasard ou il se trouve ?

Elle avait bien entendu parler de cet être hors du commun, on disait de lui qu’il était hors de tout : hors du temps et de l’espace, il était partout et nul part à la fois. Mais pour Jarred se n’était que des racontars de paysans.

Sa tête tourna à 180 degrés – il y a des avantages à n’être fait que de bois - fixant tour à tour Néro et Jarred.

-Evidemment si vous avez la réponse vous êtes autorisés à me le dire, mais… ça m’étonnerait fort.

« Je ne sais pas où il se trouve je suis désolé mais dans mes voyages j’ai entendu dire qu’il était partout et nul part à la fois. Pourquoi le cherchez-vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Sam 4 Sep 2010 - 14:08

[Merci, d'avoir répondu en mon absence Jarred ^^. J'étais légèrement bloqué]

L'homme-arbre attrapa alors Jarred. Je dus me retenir que ne pas foncer sur l'arbre mais finis par me convaincre, qu'il venait de la sauver et que donc, il ne voudrait surement pas de mal.
Je m'approchais tout de même, simplement pour inspecter la plaie. Mon père m'avait appris certaines simple connaissance dans les venin et les poison. La plait guérissait d'elle même. C'était surement un moyen pour dissimuler la morsure... ou pour empêcher un venin de sortir.
Je me retournais vers la vampire, elle semblait en colère, son visage était tordu d'un horrible rictus. Elle dit alors :


" Elle est à moi, Messieurs. Je vous prie de me la laisser, c'est ma nourriture, je ne m'occupe pas de vos histoires alors ne vous occupez pas des miennes."

J'allais lui répondre mais L'homme-arbre lui répondit d'abord :

"On attend que tous les autres hôtes soient servis avant de commencer le repas ; on ne vous l’a jamais appris ? De toute façon, j'ai renoncé à refaire votre éducation. Votre cas est définitivement perdu je crois."

Il se mit alors à parler d'un certain violoniste. Ce fut alors comme si un souvenirs voulait revenir mais je n'arrivait pas à le trouver comme un secret profondément enfoui. Jarred sit alors :

"Je ne sais pas où il se trouve je suis désolé mais dans mes voyages j’ai entendu dire qu’il était partout et nul part à la fois. Pourquoi le cherchez-vous ? "

Cette réponse me permis d'enfin comprendre. Cela me rappela une légende sur les sorciers originel que me racontait mon père. Mais l'histoire parlait de deux personnes qui possédait ce don : Le Violoniste mais aussi le Peintre. Je me souvenais du Peintre car cela avait été mon personnage préféré dans l'histoire, le personnage dont je me sentais le plus proche.
Je répondit alors à l'homme-arbre :

"Vous avez essayé de chercher Le Peintre aussi ? D'après la légende, ils ont les mêmes pouvoirs. Je ne dis pas qu'il sera plus facile à trouver mais je pense qu'il fera autant avancer vos recherche que le Peintre."


Dernière édition par Néro Elem le Sam 23 Juin 2012 - 1:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alcofrybas Grincebrume



________________

avatar
________________


Race : Syrinx
Classe : Rôdeur
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : Indeterminé

Messages : 39


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Sam 4 Sep 2010 - 18:43

Alcofrybas écouta la réponse de Jarred, mais elle ne pu lui répéter que ce que disait la légende. Il soupira, quand Néro prit la parole.

- Vous avez essayé de chercher Le Peintre aussi ? D'après la légende, ils ont les mêmes pouvoirs. Je ne dis pas qu'il sera plus facile à trouver mais je pense qu'il fera autant avancer vos recherches que le Peintre.

Il se tourna vers Néro avec intérêt. Pas seulement sa tête, mais tout son corps. Il semblait se désintéresser totalement du vampire et de sa victime, il leur tournait d’ailleurs le dos maintenant. Comme un loup ignorant un lapin car il avait aperçut un cerf.
En effet Néro semblait en savoir un peu plus que les autres. Bien que ses informations fussent en elles-mêmes très superficielles, Alcofrybas avait l’impression qu’il en savait plus qu’il ne voulait en dire, et était bien décidé à le vérifier.


- Néro c’est cela ? Je ne recherche pas le Peintre, mais bien le Violoniste. J’ai mes raisons. Mais, que pouvez-vous me dire d’autre sur eux ? Peut être savez vous quelque chose que j’ignore ? Je vous en prie, développez votre idée je vous écoute.

Son œil unique plissé par l’intérêt et la concentration, il crachotait de la fumée de plus en plus épaisse. Même s’il avait déjà découvert son visage et que tout le monde avait bien vu à quoi il ressemblait, l’obscurité de la rue et la fumée de sa pipe lui donnaient toujours un air inquiétant. Pourtant, il ne s‘était pas montré violent jusqu’ici, ni menaçant d’une quelconque façon, à l’inverse du vampire… C’était comme si une aura étrange entourait ce personnage. Il faut dire, qu’il était physiquement – et apparemment moralement – profondément différent des humains, et encore davantage de ses compères démons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pourrie Morteury



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : Rôdeur
Métier : Au service d'Arphoss
Messages : 149

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Sam 4 Sep 2010 - 22:46

- Dites moi, vous qui êtes du dessous, tout comme moi… Savez vous ou est celui qu'on appelle" le violoniste" ? J’ai… Ouïe dire qu’il était à Feleth, et plus dans le Vein. Alors, vous qui semblez être ici depuis longtemps, pour vous repaitre d’humains, ne savez vous pas par hasard ou il se trouve ?

La jeune femme eu une apparence presque humaine, un regard pétillant non pas de haine ou de soif de sang, mais d'espoir. Bien évidemment qu'elle avait entendu parler du Violoniste, qui ne le connaissait pas? Il était ancré dans l'Histoire. Elle s'était longtemps intéressée au personnage quand Arphoss lui expliqua qui il était, et avait presque eu du mal à masquer sa hâte de le croiser. Et depuis, chaque fois qu'elle parcourait les rues, elle pensait le croiser au moins une fois... On lui avait bien dit qu'il était nulle part et partout... Les âmes errantes ça plaît bien aux solitaires. Elle s'approcha alors du groupe, l'air presque hésitant, la mine un peu timide. Elle tendit sa main frêle à l'homme de bois, prenant exemple sur l'humaine :

- Morteury Eurybie, mais on me connaît mieux sous le nom de Pourrie.

Sa phrase n'avait rien de très gracieux, mais la voir agir ainsi aurait pu faire oublier à ses plus grandes victimes toutes les tortures qu'elle avait engendré. Elle lança aussi un regard aux personnes masquées par l'homme mystérieux dont les doigts se fermèrent sur sa main.

- Je ne connais pas le Violoniste personnellement, mais je traîne parfois ici, dans l'espoir de le voir. Il provoque beaucoup de fascination...

Si Arphoss la voyait, il la tuerait d'un coup de lame dans le cou avant de déguster ses entrailles.

- Laissez moi vous accompagner dans votre recherche, je pourrais essayer d'être loyale.

Qui l'aurait sérieusement cru, comme ça ; les lèvres rouges, ses couteaux sales. Cet arbre, peut être?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alcofrybas Grincebrume



________________

avatar
________________


Race : Syrinx
Classe : Rôdeur
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : Indeterminé

Messages : 39


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Dim 5 Sep 2010 - 9:53

Alcofrybas prit la main que cette « Eurybie » lui tendait. Il inclina légèrement la tête en guise de salut et la rendit sans brutalité à sa propriétaire.
- …Pourrie ? Qu’est-ce qui vous a valu un surnom de la sorte ? Enfin, si vous agissez toujours ainsi avec autrui, ça ne m’étonne guère en fin de compte. Vous êtes la maîtresse des faux-semblants. Si je vous avais pas vu vous ruer sur le cou de cette jeune humaine je vous aurais prit pour un faux-parleur, sans hésitation… Vous changez de rôle plusieurs fois en quelques minutes… Jouez-vous la démone loyale maintenant ? Je n’y crois pas ; mais vous vous en doutez.

Alcofrybas se tut un instant. Il semblait réfléchir. Sa pipe s’était éteinte et il la regarda longuement, puis la rangea. La fumée se dissipait petit à petit.
- Soyez plus prévoyante, plus inventive dans vos mensonges. Pourquoi voudriez-vous m’accompagner dans cette quête alors que vous n’y avez aucun intérêt particulier ? Et avec un parfait inconnu, en plus ? Et puis, pour être plus terre à terre…

Il écarta légèrement le tissu de sa cape pour découvrir son cou. Jusqu’ici, cette cape couvrait tout son corps (se faire remarquer par tous les humains de la ville n’avait pas grand intérêt) et mis à part sa tête, aucun des membres du groupe n’avait encore vu le reste de son corps. Maintenant ils savaient que son cou et probablement le reste était également le corps d’une marionnette et non d’un humain.

-… Vous n’auriez pas grand-chose à boire voyez-vous. A moins que les vampires boivent aussi de la sève ? En bref, votre mensonge n’est pas crédible.
Vous êtes recalée à l’examen, on dirait.

Alcofrybas sourit.

[Comme je l’ai dit dans le topic des absences, j’emménage ce soir dans mon appart’ étudiant, et je n’aurais pas la connexion, et cela toute la semaine. Je vais me démerder pour pouvoir poster une ou deux fois quand même, en passant chez des potes qui ont le wi-fi. Mais je ne peux rien promettre. De toute façon, je reviens le week end prochain, et après même en semaine ça devrait être bon normalement à partir de là. Désolé =X à bientôt j'éspère !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Mar 7 Sep 2010 - 20:24

Je remarquai qu'en parlant du violoniste j'avais attiré l'attention du démon. Il fallait que je fasse plus attention, si je continuais comme ça, je risquerais d'être remarquer en tant que sorcier. Le démon arbre me dit :

"- Néro c’est cela ? Je ne recherche pas le Peintre, mais bien le Violoniste. J’ai mes raisons. Mais, que pouvez-vous me dire d’autre sur eux ? Peut être savez vous quelque chose que j’ignore ? Je vous en prie, développez votre idée je vous écoute."

Après quoi nous nous tournâmes pour écouter la vampire. Elle ne semblait plus pareil. Je profitai de cette distraction pour élaborer ma réponse. L'arbre se mit alors en l'idée de répondre à la vampire.
Je n'écoutai rien de tout cela, me concentrant sur le réponse que j'allais donner sur me connaissance. Dès que l'attention revint sur moi, je me dépêchai de lui répondre :

" Vous savez, je ne sais pas grands chose sur lui, cela fait juste parti de la légende."

J'espérais qu'il accepterais ma réponse en se disait qu'il ne connaissait pas la légende complète. Je pensais alors au faite qu'il devait bien le chercher pour une raison, que ça devait être important. J'ajoutai donc :

"Il est en quelque sorte multiple. Il se trouve à plusieurs endroits, souvent visible de tous mais pas forcement. Il est peut-être à côté de nous en ce moment."

Je m'aperçus que j'avais parler comme si je le savais parfaitement. C'était le cas, mais ils risquaient de comprendre. Je me mis à souhaiter du plus fort que je pouvais qu'ils ne sachent rien.


Dernière édition par Néro Elem le Sam 23 Juin 2012 - 1:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pourrie Morteury



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : Rôdeur
Métier : Au service d'Arphoss
Messages : 149

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Sam 9 Oct 2010 - 20:19

- …Pourrie ? Qu’est-ce qui vous a valu un surnom de la sorte ? Enfin, si vous agissez toujours ainsi avec autrui, ça ne m’étonne guère en fin de compte. Vous êtes la maîtresse des faux-semblants. Si je vous avais pas vu vous ruer sur le cou de cette jeune humaine je vous aurais prit pour un faux-parleur, sans hésitation… Vous changez de rôle plusieurs fois en quelques minutes… Jouez-vous la démone loyale maintenant ? Je n’y crois pas ; mais vous vous en doutez.

Elle regardait fixement la silhouette de l'homme, le visage quelque peu bas. Ces paroles ressemblaient à un sermon et la jeune femme évitait tout ce qui y ressemblait. Trop de sérieux, trop de paroles. Bien trop vraies pour notre vampire qui refusait de se voir comme un monstre. Que pouvait-elle lui dire, la mort faisait partie de la vie. C'était elle, la mort, il fallait bien que quelqu'un se charge de mettre fin à des vies, non?

- Soyez plus prévoyante, plus inventive dans vos mensonges. Pourquoi voudriez-vous m’accompagner dans cette quête alors que vous n’y avez aucun intérêt particulier ? Et avec un parfait inconnu, en plus ? Et puis, pour être plus terre à terre…

Et puis, tandis que son regard se promenait sur cet individu étrange, ce dernier laissa volontairement apparaître son cou. Qui était en bois. Elle ne pu pas répondre tant elle était étonnée ; la jeune femme n'avait encore jamais vu une créature de la sorte, comptant le fait que c'est la chair qui l'intéressait toujours. Malicieuse, la marionnette continua, enchantée de lire un air stupéfait sur le minois de notre Pourrie ;


-… Vous n’auriez pas grand-chose à boire voyez-vous. A moins que les vampires boivent aussi de la sève ? En bref, votre mensonge n’est pas crédible.
Vous êtes recalée à l’examen, on dirait.


Elle serra les poings, et, aussi impulsive qu'un enfant, laissa paraître sa frustration sans pudeur ;

- Je le trouverai bien avant vous!

Et puis, après avoir adressé un regard bref en guise de salut à ces personnages, elle les abandonna pensant ne plus pouvoir y tirer grand chose. Elle n'avait pas été d'une belle discrétion ce soir mais avait bien retenu ces nouveaux visages, et se promit de les retrouver dans un futur plus ou moins proche, afin de montrer qu'on ne se débarrasse pas d'une Pourrie si facilement. Elle fit volte-face avant de se fondre à la noirceur de la ruelle, laissant voler sa longue cape.


[ Pardon pour ce post qui ne fait rien avancer du tout, je n'avais pas beaucoup d'inspiration ce soir! Post clos pour moi, je ne voyais plus trop comment continuer désolée, bonne continuation! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Dim 17 Oct 2010 - 16:48

La vampire sembla s'énerver. Je ne voulais pas qu'elle s'énerve. Le chêne avait été odieux avec elle certes mais il ne fallait pas qu'elle s'énerve. La vampire dit alors d'une voix rageuse :

- Je le trouverai bien avant vous!

Elle nous jeta un rapide regard qui semblait essayer de lire en nous puis elle partis d'un pas rapide et pressé. Délaissant le chêne qui m'avait questionné, je la suivis en m'exclamant :

"Madame, ne vous vexer pas. Il a été méchant avec vous. Rester avec nous."

La vampire sembla m'ignorer ou alors elle ne m'entendait pas. J'essayai de la suivre mais je la perdis rapidement. Je ne retrouvais plus les chemin que j'avais emprunté pour la suivre. Je décidais de partir de la ville.
Se faisant, je repassa devant l'auberge un peu plus tard. Le chêne et la femme avaient disparu. Il ne devait y avoir rien de grave et je n'avais aucune raison d'essayer de les retrouver.
Je décidais de ne pas rentrer dans l'auberge et partis directement vers la sortie de la ville en passant par les docks. J'ignorais encore que je n'allais pas tarder à revenir là bas.


[post clos pour moi aussi.]


Dernière édition par Néro Elem le Sam 23 Juin 2012 - 1:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pourrie Morteury



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : Rôdeur
Métier : Au service d'Arphoss
Messages : 149

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    Sam 30 Oct 2010 - 15:34

[ Topic clos avec l'accord de Néro, Jarred et moi même, on n'a plus de nouvelles d'Alco ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: [CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...    

Revenir en haut Aller en bas
 

[CLOS] Quelque chose de bizarre sous ma table...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Venill :: Auberge des gobelins musiciens-