''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petite virée dans le Canyon [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Cimyr Lohéran



________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Mage guerrier
Métier : Guerrier vagabond
Croyances : aucune
Groupe : Anges

Âge : 57 ans

Messages : 20


MessageSujet: Petite virée dans le Canyon [libre]   Lun 30 Aoû 2010 - 19:00

Voilà plusieurs jours que Cimyr trainait dans le Canyon des sables, sans réellement savoir ce qu'il y faisait, il n'était même pas en mission. Alors que faisait-il dans un endroit comme celui-ci?
Même lui ne le savait pas... à vrai dire, il avait pris congé pour qu'il se repose un peu, et n'ayant rien à faire et nul part où allé prendre du bon temps, il se laissa guider par ses pas, par le destin qui l'avait amené dans un tel lieu.
Les montagnes se dessinaient à l'horizon avec leur neige éternelle sur les plus hauts sommets. Comparé au Canyon, ces pics semblaient beaucoup moins hostiles car malgré la glace, au moins là, il y avait de l'eau. Ce n'était pas comme ici... le moindre goutte était devenue plus que rare et ce liquide précieux ne subsistait plus que dans la gourde de l'ange. D'ailleurs, il n'en restait plus beaucoup... ce qui s'annonçait plutôt mal car Cimyr était perdu au fond du Canyon.
C'était déjà mieux qu'en surface où la chaleur régnait en maitre. Au fond, il y avait des zones d'ombres et il faisait beaucoup plus frais. C'était déjà plus supportable...
Fatigué d'avoir marché une bonne partie de la journée, l'ange se laissa glisser contre la parois rocheuse et abrupte pour se reposer un peu à l'abri du soleil.
Il regarda en petit serpent se réfugier dans une crevasse. Il n'était pas le celui à rechercher la fraicheur de l'ombre. Lui au moins était au frais dans cette petite fissure...
A part des serpents et des vautours qui l'avaient déjà repéré depuis le ciel et qui comptaient s'en faire un repas dès qu'il aurait succombé à la sécheresse, il n'y avait pas âmes qui vivent...

A moins que...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Divainess Do'Sey



________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Berserk
Métier : Alchimiste
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelles

Âge : 24

Messages : 6

Fiche de Personnage : Ma Fiche

Histoire de Personnage : Petite virée dans le Canyon

MessageSujet: Re: Petite virée dans le Canyon [libre]   Lun 30 Aoû 2010 - 20:56

La jeune femme marchait avec difficulté sur le sable chaud et le vent ne faisait que rendre sa tâche plus difficile en allant dans le sens contraire de sa direction. Sa cape voletait et ses cheveux ses teintait peu à peu de doré, que faisait-elle là? Comment son chemin l'avait-il mené jusque ici, elle vagabondait, la résistance ne l'avait pas contacté dernièrement et elle avait décidé de découvrir de nouveaux horizons. Mais comment était-elle arrivée ici? Le vent était tellement violent qu'elle ne pouvait déployer ses ailes et le juste fait d'ouvrir les bras lui faisait risquer de s'envoler. Le soleil tapait sur son front et la sueur brouillait sa vision.
Elle glissa dans l'ombre des nombreuses pierres qui se dressaient petit à petit devant elle, le peu de fraicheur que cela procurait lui permit de se redressait et de ne plus s 'appuyer sur son bâton. Cet instant de raison donna à l'Alexiel de l'idée de boire une de ses nombreuses fiole de soin, peut-être que cette action lui donnerait la force continuer. Après avoir sortit la potion, elle peina à enlever le bouchon de liège qui empêchait au liquide de se déverser dans les poches de cuir. Lorsqu'elle porta le goulot à ses lèvres tremblante, ce fut comme une vague de bien-être qui se déversa dans son corps, ses muscles retrouvèrent leur vigueur et son esprit fut à nouveau clair.
La jeune femme déploya lentement mais surement ses ailes, ne craignant plus le vent stoppé par les immenses rocher. Elle s'élevas d'une dizaine de pieds(2 mètre environs) voleta lentement, cherchant un endroit ou elle pourrait se reposer pleinement, les effets du breuvage n'allaient pas durer éternellement, elle le savais. La Seraphine se commença à se lamenter sur elle même:


_Je suis perdu, je n'en peut plus. Je veut pas mourir ici, il faut encore que j'aide la résistance, que je goûte au nouveau ragout de "la panse repue", je dois rencontrer le chef des rebelles, je dois m'acheter de nouveau ingrédients pour mes potions....AHHHHH!! Je veut pas finir comme ça!! Je veut manger des patates. Oh un chacal blessé!!

L'angesse descendit jusqu'à léviter de quelques centimètre au dessus sol et posa une de ses mains sur l'animal mourant. Une lumière verte nimba ses doigts et le corps de la bête se reconstitua. Lorsque l'opération fut terminé, une douleur violente s'empara de l'Alexiel, comme si la mort venait la frapper avec sa propre faux. Elle avait une fois encore oublié les effets négatif de la lumière de Dieu. Les ténèbres se refermèrent sur Divainess avant qu'elle n'ait pus faire le moindre geste...


[pas d'inspi]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lyude Van Eden



________________

avatar
________________


Race : Haut Elfe
Classe : Archimage
Métier : Vendeur de Babioles
Croyances : En vous tous mes amis
Groupe : Ange

Âge : 20 ans

Messages : 7


MessageSujet: Re: Petite virée dans le Canyon [libre]   Lun 30 Aoû 2010 - 22:23

Lyude dormait grossièrement sous un rocher a l'abri de la chaleur. Inutile de se demander comment il avait atterrit la, mais le fait est qu'un bourdonnement étrange le fit sortir de sa torpeur. Se mettant debout aussi vite que l'éclair, il brandit son épée de la main gauche et de sa main droite toute flageolente, remit ses cheveux sales en arrière. Rien, personne, uniquement l'étendu poudreuse du sable blond. Laissant tomber son arme sur le sol chaud, il vit un petit serpent parcourir les deux mètres qui le séparait du refuge de Lyude puis s'y faufiler. Etouffant un cri de femme, le jeune homme ramassa derechef son arme et la brandit, sachant parfaitement qu'il ne savait pas l'utiliser pour se défendre.

ha ha ha, tu veux le saucisson dans ma poche nan ? Et bien tu ne l'auras pas vil créature !!! J'ai travaillé comme une mule et ratissé tout le jardin du prêtre du village d'à coté pour qu'il me donne ce pauvre morceau de viande et toi tu, tu.... ??

Le serpent s'était deja enfui bien avant que Lyude ai commencé sa phrase. D'un geste las, il rangea son épée et redressant sa cape défraichie sur ses épaules, sortit au soleil. Après avoir été attaqué par le rideau éblouissant que le soleil lui offrit, il vit une chose si étrange qu'il cru d'abord avoir a faire a un hallucination. Une femme/homme (humain ? Ange ?) était totalement affalé sur un petit animal rigoureux et aussi vivant que le soleil brulant. Lyude se frotta les yeux et plongea ses mains dans toutes les poches disponibles que ses vêtements possédaient. C'est enfin dans la poche de sa cape qu'il trouva deux petits champignons rougeâtres.

Je ne les ai pas mangé !! Mais alors C'est QUOA CA ???

Oui oui, a force de vivre avec des gueux et comme un gueux, le noble hérité de la famille Van Eden parlait comment eux. Comprenant son erreur, il prit une pose de faux beau gosse en rejetant sa tignasse sale en arrière et en souriant comme un idiot. Au bout de quelques minutes d'inattention de la part de la personne a terre (morte ? ), le jeune homme se mit a suer comme un boeuf.

Euuuuuuh Madame MONSIEUUUUR !!! Réveillez vous !!! Allez j'ai a manger dans mes poches si vous voulez !! Par contre je peux pas m'approcher donc s'iiiil vous plait REVEILLEZ VOUS

Il tenta de s'approcher mais sans succes, il était terrorisé par cette personne (et par le chacal aussi s'il vous plait !!). C'est alors que son ouie fine detecta un râle étrange, un bruit horrible, transcendant. Lyude se figea, posa sa main gantée sur le pommée de son épée et ferma les yeux pour se concentrer. Ils n'étaient pas seuls, non il y avait quelqu'un d'autre. S'armant de courage, il se retourna vers la troisieme personne avec un discours tout frais et héroïque a lui communiquer. Cependant, lorsque ses yeux se posèrent sur Cimyr, il perdit toute crédibilité et ne put que hurler :

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH NON !!!! si vous voulez tuer quelqu'un prenez cette personne étendue sur le sooooooool !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cimyr Lohéran



________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Mage guerrier
Métier : Guerrier vagabond
Croyances : aucune
Groupe : Anges

Âge : 57 ans

Messages : 20


MessageSujet: Re: Petite virée dans le Canyon [libre]   Mar 31 Aoû 2010 - 19:28

Plusieurs heures passèrent et notre aventurier était toujours allongé à l'ombre de la roche, n'ayant apparemment pas très envie d'en bouger. Il faut dire que la zone était en pleine heures de midi et mieux valait ne pas s'aventurer au soleil à moins de vouloir finir en viande grillée pour les charognards. D'ailleurs ceux-ci se faisaient de plus en plus nombreux et les plus téméraires osaient atterrir sur le sables chauds, près du coin où s'était réfugié Cimyr, tentant de chaparder de la nourriture à... quelque chose d'étendu au sol.
Le jeune homme écarquilla les yeux lorsque son regard tomba sur un jeune femme à moitié couchée sur un chacal blessé. Il était à l'autre bout de la crevasse et il ne les avait même pas remarqué au départ. Le renard du désert se releva rapidement, léchant son ancienne plaie qui avait totalement disparue avant d'adresser une espèce de couinement à la jeune femme, puis détalla sans demander son reste. L'avait-elle soigné? Il fallait bien le croire... mais, la femme ne semblait aller très bien à voir l'état où elle était... elle semblait plus qu'épuisé et rester sous ce soleil torride allait probablement lui être fatal si elle ne se mettait pas à ombre immédiatement. Et se serait elle qui servirait de repas aux vautours...
De bonne foi et par pure galanterie, Cimiyr s'apprêta à se lever pour aller la récupérer et la mettre à l'abri, lorsqu'un cri lui brisa les tympans. Pris par surprise, ses iris changèrent instantanément de couleur sans qu'il le veuille, abandonnant leur couleur bleue pour prendre un vert émeraude et ainsi trahir une fois de plus ses émotions.
Il tourna lentement la tête vers la gauche, découvrant un jeune homme qui avait l'air complètement apeuré. Soulagé de ne pas voir débarquer un monstre, il soupira doucement et ses yeux reprirent leur couleur naturelle.
Encore un idiot qui s'était perdu dans ce Canyon... comme lui en faite...
l'ange se leva en s'agrippant à la paroi rocheuse et s'approcha du jeune homme, ne le quittant pas une seule secondes des yeux. Un fois arrivé devant lui, il s'arrêta, gardant quelques minutes son sérieux avant de hurler en faisant des gestes désordonnés:

" Non mais ca va pas de hurler ainsi! A part les vautours et les serpents, il n'y a rien qui puisse te bouffer! Alors pas la peine de CRIER"


Cimyr tourna les talons pour aller secourir la jeune femme.
Il la prit délicatement dans ses bras, et à sa grande surprise, elle était plus légère qu'il ne me croyait... il la ramena à l'ombre des rochers et l'y déposa avant de faire couler un peu d'eau dans ses mains et de l'appliquer sur le visage de celle-ci pour voir si elle allait reprendre conscience. Il espérait en tout cas qu'elle nait pas succombé à la chaleur.
Ce serait fort regrettable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Divainess Do'Sey



________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Berserk
Métier : Alchimiste
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelles

Âge : 24

Messages : 6

Fiche de Personnage : Ma Fiche

Histoire de Personnage : Petite virée dans le Canyon

MessageSujet: Re: Petite virée dans le Canyon [libre]   Mar 31 Aoû 2010 - 21:36

*******Rêve*****
L'éclat de la lame brillait à la lumière de la lune, un épée? Un sabre? Non, c'était une sorte de Katana géant. La femme qui se tenait derrière se "masamune" riait d'un rire sans joie et ses cheveux blancs semblaient tachés de sang. Divainess regardait son double, son "coté obscur", la beauté de cette femme jurait avec son regard avide de sang. L'Alexiel serra le manche de sa faux, que faisait sa "soeur" ici? Elles n'étaient qu'une seule et même personne à la base, comment avaient-elles pu se diviser? La déesse de la guerre leva son arme au ciel qui rayonna d'une étrange lumière verte, lorsque ceci s'arrêta, un onde tranchante fila vers la Brune qui ne put que placer son instrument de mort en fermant les yeux. Le temps de les ré-ouvrir, Sayelle était en face d'elle. Samaël fila vers sa gorge nue, la jeune femme hurla lorsque sa peau fut tranchée et que sa chaire se retrouva arrachée... Les ténèbres se concentrèrent autour de la jeune femme qui fut.... Mouillée?
********Rêve*****


L'Alexiel se réveilla en sursaut, un homme était penché au dessus d'elle, ses yeux bleus brillaient d'une lueur étrange et ses cheveux gris argentés tombaient sur le visage de la jeune femme. Elle se redressa d'un bond, évitant habilement la tête de son "sauveur", et chercha son bâton des yeux. Ou était-il? Qui était ce mystérieux jeune homme? Qu'en était-il du chacal? Le sable allait-il disparaître de ses cheveux? Allait-elle remanger des patates un jour? Divainess passa sa main derrière sa tête et sourit idiotement:

_Euh bonjour! Vous allez bien? Que faites-vous ici? Vous savez ce qu'il est arrivés au chacal? Vous avez mon baton? Ah...euh... Merci sinon. Vous avez déjà mangé des patates? Vous en avez? Vous connaissez la taverne de la panse repue, il parait qu'ils font un ragout fabuleux. vous en avez mangé? Oh il y a un jeune homme la-bas!! Regardez, regardez!! Sinon vous avez des ingrédients pour des potions?, la jeune femme laissa tomber une de ses fioles sur le pied de son sauveur, Ahhhhhhh!!! Pardon, pardon, pardon, pardonnnnnnn. Laissez-moi vous dédommager!!, puis en fouillant dans une de ses poches et en sortant deux potions de soin,. Tenez, tenez, tenez sa aide contre la chaleur un moment!

L'Alexiel plaça les flacons dans la main du jeune homme et couru vers l'autre personne. S'arrêtant juste en face d'elle, Divainess recommença un nouveau monologue:

_Bonjour, bonjour, sa vas? Que faites vous ici? Vous allez bien? Vous visitez l'endroit? Vous avez pas vus mon bâton? Oh un serpent sur votre jambes c'est incroyable. Sinon vous connaissez "la panse repue"? Vous avez goutés leur nouveau ragoût?, la jeune femme fit virevolter ses cheveux et le sable contenu dedans s'envola vers le visage de son interlocuteur,. Ahhhhhh, pardon, pardon, pardon!! Tenez un mouchoir!!, fouillant dans une de ses poches elle bouscula le haut elfe et un saucisson glissa de sa poche,. Ahhhh encore pardonnnnn. Il sera immangeable maintenant!! Laissez-moi vous offrir quelque chose en échange!! Tenez ça vous servira!!

L'angesse sortit des potion nourrissante de sa poche et les plaça dans la poche de l'homme, avec le mouchoir. En se redressant, elle effleura involontairement le visage crasseux de l'elfe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lyude Van Eden



________________

avatar
________________


Race : Haut Elfe
Classe : Archimage
Métier : Vendeur de Babioles
Croyances : En vous tous mes amis
Groupe : Ange

Âge : 20 ans

Messages : 7


MessageSujet: Re: Petite virée dans le Canyon [libre]   Mer 1 Sep 2010 - 13:44

Lyude n'en cru pas ses yeux, ses oreilles, son nez ni même tous les sens possibles de son corps. Un énergumène (oui il ne pouvait le qualifier que de ça) c'était prit pour un super je ne sais quoi et jouait le sauveurs de ces dames. D'un geste indigné, il repoussa sa cape mais se prit les pieds dedant et du tant bien que mal se rattraper pour ne pas tomber. Rassuré, il se redressa et voyait toujours cet homme inconnu soutenir la jeune femme (donc c'était bien une femme).

OH le Don Juan a deux sous ! Tu ferais mieux de surveiller ton langage, on a pas élevé les cochons ensembles que je le sache !!!

Lyude était totalement transis. Comment cet homme osait il ne serait-ce que poser le regard sur lui, lui qui était la perfection incarné, lui qui était un VAN EDEN !!! Okay ses gants blancs étaient devenus noirs, sa cape était (totalement) défraichis et ses longs cheveux semblait plus proche de la tapisserie que de la longue chevelure sauvage (grrr) qu'il avait auparavant. Soudainement la jeune femme revint a elle, le jeune homme eut un léger frisson de peur, il aurait préféré qu'elle reste en état de léthargie, la au moins elle n'aurait été d'aucun danger. La voyant parler de façon incompréhensible et donner un flacon étrange a l'autre IDIOT qui se prenait pour un tombeur, Lyude ricana.

* ça serait bien marrant si c'était du poison *

Cependant, la voyant s'approcher de lui, il se crispa. Elle n'allait tout de même pas oser lui parler ! Elle n'allait tout de même pas oser ne serait-ce que le regarder dans les yeux ou le.... le.... (Lyude déglutie difficilement)... le toucher ??? Le jeune homme sentit sa gorge se serrer, et il cru s'évanouir quand il la vit s'approcher vraiment de lui. Au début il fit l'effort de la comprendre mais il n'écouta plus rien quand il sentit du sable ayant touché ces cheveux le toucher, non il n'écouta plus rien, a part les battements de son coeur qui tambourinait comme une cloche. Il eu d'abord un haut le coeur, puis un vertige puis finalement il sentit vraiment qu'il allait vomir quand elle le bouscula. Pourtant il était figé, oui effectivement il était terrorisé par l'idée de bouger de peur de la toucher davantage. Il regarda le mouchoir avec degout et le sentant glisser dans sa poche avec une autre fiole, il porta sa main a sa bouche.

* Seigneur mais elle délire !!! Je ne toucherai jamais a son morceau de tissu ! Et pourquoi l'autre don juan ne fait rien laaa ?? *

Cependant, la cerise sur le gateau fut spectaculaire, car la jeune femme lui effleura le visage. Lyude ne pouvant plus se contenir hurla comme un malade. Il se jeta a terre (dans le sable) a quelques mètres de la jeune femme en se roulant comme un possédé, frottant sa joue avec ses mains. C'est ainsi qu'il vit son morceau de saucisson, il se jetta dessus comme une charogne et le replaça dans sa poche. Puis réalisant qu'il était ridicule, il se releva comme si de rien n'était et, ce tenant a bonne distance des deux inconnus, il sourit de manière galante.

Bonjour et merci de ne pas m'approcher !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Divainess Do'Sey



________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Berserk
Métier : Alchimiste
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelles

Âge : 24

Messages : 6

Fiche de Personnage : Ma Fiche

Histoire de Personnage : Petite virée dans le Canyon

MessageSujet: Re: Petite virée dans le Canyon [libre]   Jeu 2 Sep 2010 - 17:26

La jeune femme rigola bêtement quand l'elfe se jeta sur son saucisson mais pris un air surpris quand il lui dit de ne plus s'approcher. Pourquoi? Pourquoi????? POURQUOIIIII???? Avait-il la lèpre? Une carie? des boutons sur ses mains recouvertes de gants??? Avait-il une maladie contagieuse rendant allergique au patates??? L'Alexiel prit son courage à deux main et posa la question:

_Pourquoi ne puis-je pas vous toucher? Avec-vous la lèpre? Une carie? Des boutons sur les mains? Une maladie contagieuse rendant allergique aux patates? Combien à couté votre saucisson? Très cher je pense puisque vous vous êtes jeté dessus! Tenez cette bourse il y à environ 650 pièces d'or dedans!je sais pas comptés mais le vieux qui l'a fait pour moi à dit que y'en avait pour 650 et quelques millier.Mais ça veut dire quoi millier?

Divainess jeta une bourse aux pieds de l'Elfe et se retourna vers l'horizon, une énorme silhouette marron et a peut-près ovale approchait. Elle plissa les yeux et crue reconnaître... Une patates vivante? Ah non c'était un golem! Elle regarda ses deux compagnons tour à tour et dit:

_Regardez la-bas!! Un golem!! C'est trop bien j'en ai jamais vue en vrais!!

Elle déploya ses ailes et s'envola vers le golem qui n'était maintenant qu'a quelques mètre d'eux. Ayant mal estimé la distance... Elle... Rentra dans la bouche du golem et fut mâché puis avalé...
Mort conne pour une fille conne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taris Danemort



________________

avatar
________________


Race : Seïrdan
Classe : Modeleur
Métier : Eliminateur
Croyances : Aucune
Groupe : Démons

Âge : 135

Messages : 11

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Petite virée dans le Canyon [libre]   Jeu 2 Sep 2010 - 21:10

Taris, assis bien a l'ombre, sous le soleil de plomb, protégé par son chapeau de gentleman, regardait bêtement les 3 personnes, dont deux apparemment folles, d'en haut d'une falaise. Comme c'était amusant, avec le dandy a deux sous...Sale ! Répugnant. Ils se disputaient, et étaient observé par une autre personne. Tous n'avaient pas l'air d'être des démons. Il décida de se rapprocher. D'une simple impulsion, il se projeta en l'air et atterrit 5 mètres plus loin, sur un rocher en forme de pic. Il se tenait sur la pointe des pieds, les mains croisées dans le dos. Tout a coup, il vit le dandy se rouler par terre et se relever subitement, et entendit la femme prononcer quelque chose d'incompréhensible. Puis il la vit s'envoler et se rapprocher d'un golem. Elle fonçait droit vers sa bouche. Elle se fit gober comme une mouche. Taris suivit le regard hébété du dandy, et tourna le regard vers l'homme aux cheveux gris. Ma foi, il avait l'ai plus sérieux que les autres manchots. Tout en sortant une sorte de gomme et en la mangeant, il regardait l'homme en gris et se coucha pour admirer le spectacle (et se faire plus discret hein.).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cimyr Lohéran



________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Mage guerrier
Métier : Guerrier vagabond
Croyances : aucune
Groupe : Anges

Âge : 57 ans

Messages : 20


MessageSujet: Re: Petite virée dans le Canyon [libre]   Ven 3 Sep 2010 - 21:34

Décidément, il était tombé sur des personnes bien étranges...
Déjà cette femme... qui baratinait un truc complètement incompréhensible dont Cimyr cherchait désespérément la signification sans résultats valables. Il ne voyait pas où elle voulait en venir avec ses "patates" ou la "taverne de la panse repue".
Puis, n'ayant absolument rien demandé à cette femme, elle lui déposa une fiole entre les mains avant de s'approcher de l'autre ahuri. Il observa la fiole sous tous les angles, cherchant l'arnaque à ce geste qui lui apparaissait un peu suspect, et sans s'en rendre compte, l'iris de ses yeux changea automatiquement de couleur pour arborer un violet pour la méfiance.
C'était peut-être du poison ou autre mixture qui entrainait la mort à celui qui la buvait. Il n'empêche qu'il ne toucherait pas à son contenu.
passons donc à l'autre type qui se prenait pour un noble alors qu'il n'en avait pas du tout les allures. Il était crasseux, sale et ne semblait pas poli... le contraire de la noblesse en bref...
Mais lorsque la jeune femme s'en approcha, il faisait tout de suite moins le fier. Il semblait pétrifié, complètement paralysé par la proximité qu'il avait avec cet ange.
Cimyr eut à ce moment l'impression qu'il allait réellement vomir. Était-il timide avec les dames ou souffrait-il d'une phobie que les nobles avaient l'art d'inventer en prétendant que c'était la pire des maladie?
Cette idée ce confirma bien vite lorsqu'elle le toucha... non, l'effleura du bout des doigts sur l'une de ses joues, il hurla comme s'il avait vu la pire chose de sa vie avant de se jeter par terre pour rouler sur lui-même, terrorisé comme un gamin de quatre ans. Puis, ayant perdu quelque chose, il saute sur... une tranche de saucisson comme s'il avait une valeur inestimable.
Il finit par se relever au bout de quelques minutes, se trouvant ridicule avant de saluer la jeune femme et de lui dire de ne pas l'approcher.
Cimyr ne s'empêcha pas d'éclater de rire à cette scène tellement hilarante.
Mais son moment de rigolade toucha rapidement à sa fin lorsque l'ange leur avertit qu'un golem s'approchait dangereusement d'eux et leur avoua qu'elle n'en avait jamais vu. Et la cerise sur le gâteau pour clore, espérons le, ce cirque, elle parvint à foncer droit dans la bouche du monstre et de se faire dévorer comme une pauvre idiote. L'était-elle peut-être...
La couleur de ses yeux vira au orange pour montrer son agacement et pour ne pas se faire lui aussi dévorer par le golem, il déploya ses longues ailes grises ou plutôt argentées qui jusque là était cachées sous sa cape, décolla pour aller se poser sur une corniche de la parois rocheuse et ainsi être hors de portée de ce monstre, laissant l'ahuri tout seul en bas.
Ce fut à ce moment qu'il remarqua que quelqu'un les observait discrètement depuis le -dessus d'un rocher en forme de pointe.
Avec un eu de chance, celui-ci ne serait pas aussi bête et incompétent que les deux autres... cependant, il devait se méfier de cet étranger qui ne semblait pas aussi inoffensif qu'il en avait l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taris Danemort



________________

avatar
________________


Race : Seïrdan
Classe : Modeleur
Métier : Eliminateur
Croyances : Aucune
Groupe : Démons

Âge : 135

Messages : 11

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Petite virée dans le Canyon [libre]   Ven 3 Sep 2010 - 22:27

Un mouvement...D'un rapide coup d'œil, Taris aperçut des ailes, et entendit quelques battements lointains, presque inaudibles a cause de l'ange énergumène. Mais deux anges, cela commençait a chauffer. Même si la voix le poussait a se battre, il devait ne pas y penser. Relax. Il avait tout d'un humain, il ne devait pas se faire passer pour un démon. Il fit mine de perdre l'équilibre, et tomba sur les fesses, se piquant au passage. Il devait imiter la maladresse d'un humain. Il commença a glisser le long du rocher, et se rattrapa avec une main. Bien qu'il put se hisser d'un simple coup de poignet, il se laissa tomber. Atterrit par terre, faisant mine de boiter, il vit avec hébètement la vraie taille d'un golem. Mais enfin, rien de bien méchant. Il s'allongea par terre, et fit le mort pour ne pas attirer l'attention du golem. Tout en surveillant l'ange posté en haut de la falaise, il mâchait sa gomme. Il devait trouver une solution pour se tirer du canyon au plus vite. Il en avait déja trop dévoilé sur lui. Si, de plus, l'ange avait senti son aura, la tâche serait d'autant plus difficile. Où s'était-il encore fourré ? Bonne question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lyude Van Eden



________________

avatar
________________


Race : Haut Elfe
Classe : Archimage
Métier : Vendeur de Babioles
Croyances : En vous tous mes amis
Groupe : Ange

Âge : 20 ans

Messages : 7


MessageSujet: Re: Petite virée dans le Canyon [libre]   Ven 3 Sep 2010 - 22:50

HEY ! MAIS ATTEND QUE JE RÉPONDE !!! tu peux pas répondre comme ça a la suite y'a un ordre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taris Danemort



________________

avatar
________________


Race : Seïrdan
Classe : Modeleur
Métier : Eliminateur
Croyances : Aucune
Groupe : Démons

Âge : 135

Messages : 11

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Petite virée dans le Canyon [libre]   Ven 3 Sep 2010 - 23:06

Ah oui désolé, mais t'est trop lent (Non je rigole, j'ai fait une erreur (Moi ? Impossible))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lyude Van Eden



________________

avatar
________________


Race : Haut Elfe
Classe : Archimage
Métier : Vendeur de Babioles
Croyances : En vous tous mes amis
Groupe : Ange

Âge : 20 ans

Messages : 7


MessageSujet: Re: Petite virée dans le Canyon [libre]   Ven 3 Sep 2010 - 23:55

Lyude n'en cru pas ses yeux. Était elle vraiment morte ?? Non ce n'était pas du tout possible, c'était carrément impossible. Essayant de régularisé sa respiration, il regarda plus précisément la scène et compris immédiatement a quel type de Golem il avait a faire. Oui, parmi son nombre incroyable d'étude, il en avait mangé des dossiers sur les monstre de la terre du milieu, et notamment sur les golem. Son esprit se connecta en quelques secondes et analysant de nouveau la scène, il comprit qu'il était trop tard, la jeune femme était finalement morte... Ses dents se serrèrent, bien qu'il ne la connaissait pas personnellement, il sentit une grande peine planer dans l'air. Sa première idée fut de déployer ses ailes, mais le geste brusque et le bruit ferait sans aucun doute réagir le monstre, il se contenta juste de se figé quand tout a coup, l'autre inconnu déploya ses ailes comme un idiot.

* NAN mais quel mongole ce mec !!!! Mais quel LÂCHE !! *

Lyude sentit une tension folle monter en lui, en effet l'autre idiot s'était barré comme un lâche pour se réfugier plus haut le laissant seul face a la bête de pierre. C'est alors que le pire arriva, le monstre s'énerva contre le bruit buissonnant des ailes et tourna ses horribles yeux vitreux vers Lyude. Rapidement, le jeune homme plongea ses mains dans sa cape a la recherche de son épée et percuta la petite fiole donnée par feu la jeune femme. D'un geste vif et dégouté, il retira sa main mais sentant le sol trembler sous ses pieds, signe que le golem avançait vers lui, il replongea derechef sa main et sortit la fiole. La regardant d'un air perspicace, il fit glisser ses yeux sur les reflets nacrés que le soleil faisait jouer. Il réfléchit a la manière la plus intelligente de s'en servir. Tout cela se passa en une fraction de seconde, le golem n'avait fait que quelques mètres quand Lyude ouvrit le flacon avec précaution pour en toucher le moins possible et le porta a ses lèvres. Le liquide tomba lentement dans sa gorge, chaud et pâteux. Il avait un gout d'ananas, de tarte aux cerises, du pouding et de la dinde aux marrons. Subitement, Lyude sentit son corps entier se réchauffer puis éprouva un sentiment de totale reconstruction, il avait l'impression d'avoir rajeunis de 15 ans.

* Mon DIEU mais son truc marche du tonnerre !! *

Tout était différent, ses cheveux avaient repris leur vraie couleur, leur vrai mouvement, son visage, sa peau, tout avait repris leur aspect originel comme si la couche de poussière et de saleté s'étaient évaporés en même temps que le liquide coulait le long de sa gorge. Ses gants, sa cape, sa redingote, ses chaussures, tout étaient de nouveau neufs et vigoureux. Lyude releva la tête et pris un air arogant, maintenant il ressemblait vraiment a ce qu'il avait toujours ressembler avant. Il redevenait un Van Eden. Relevant la tête vers le golem, il lui lança la fiole a la figure (enfin si on peut dire que le monstre avait un figure) et articula de manière dédaigneuse :

Vous êtes certes en droit de vous étonner, cher monstre, d'un tel acte après avoir avaler, comme vous l'avez vraisemblablement fait avec froideur, cette jeune demoiselle qu'elle soit agréable ou non. Je n'ai pas qualité pour formuler une opinion valable, je la connaissais depuis trop peu de temps et bien trop mal pour juger impartialement. Il m'est impossible d'être neutre mais je crois que votre sentiment en étonnerait plus d'un, et peut être l'exprimeriez vous un peu moins brutalement ailleurs qu'ici mais...

Lyude serra les dents

Je vais te défoncer sale bête.

Il allait se jeter cœur et âme contre le golem quand il remarqua le jeune homme ayant dégringoler la petite falaise. Étonné, il se demanda en premier lieu si ce n'était pas l'autre idiot qui l'avait jeter mais le voyant toujours fièrement perché sur son rocher les ailes en l'air, il repoussa cette idée et s'approcha rapidement du malheureux en laissant toujours le golem furieux, avancer vers eux.

Hey ! Fait pas semblant d'être mort t'inquiète je te ne te laisserai pas te faire avoir par cette bête cher humain ! Tient prend mon épée ! Elle est lourde c'est du palladium mais je suis sur que tu sais mieux t'en servir que moi !

La ruse avait fonctionné, Lyude ne se doutait pas que le jeune homme était un démon, il lui lança son épée tout en restant éloigné de lui et en lui adressant un sourire chaleureux. L'homme allait toucher son arme et sans doute y laissé ses empreintes mais pour l'instant, le jeune Van Eden n'y songeait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cimyr Lohéran



________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Mage guerrier
Métier : Guerrier vagabond
Croyances : aucune
Groupe : Anges

Âge : 57 ans

Messages : 20


MessageSujet: Re: Petite virée dans le Canyon [libre]   Mar 14 Sep 2010 - 21:37

Cimyr était bien tranquille, assis, là à regarder cet ahuri paniqué pour un rien.
Il faut dire qu'un golem... ce n'était pas une créature sympathique, toute mignonne qui nous offrait des fleurs... c'était plutôt une créatures barbares qui passait son temps à se balader à une vitesse relativement lente, en quête de quelque chose à se mettre sous la dent. Il fut déjà satisfait d'avoir dévorer l'angesse tout à l'heure, mais apparemment, sa faim n'eut pas été assouvie par ce maigre morceau de viande volant... il lui fallait encore de la chaire fraiche... et ce monstre avait jeté son dévolu sur ce cher Lyude.
Le jeune homme laisserait bien ce petit noble à son sort, n'aimant pas trop prendre parti dans des situations comme celle-là, mais bon... il avait une bonne âme. Ce n'était pas un ange pour rien...
Il décida donc de bouger ses fesses, n'ayant pas envie de voir plus de sang et de morts dans ce désert, ce qui, au contraire, ravissait les charognards qui rôdaient aux alentours.
Mais au moment où il allait porter secours à ce jeune peureux, celui-ci donna sa propre arme à l'étranger en espérant qu'il se batte à sa place. Quel courageux...
Cimyr déploya ses longues ailes et se laissa tomber dans la vide, se rattrapant juste à temps pour atterrir devant les deux autres hommes, dégainant ses épées jumelles. Il se mit rapidement en position de défense, prêt à attaquer le golem qui continuait d'avancer vers eux, l'eau à la bouche à l'idée de les dévorer tous les trois.

[ HRP: j'ai pas mis grand chose, mais je voulais juste savoir si taris voulait butter le golem, sinon je m'en charge ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Petite virée dans le Canyon [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petite virée dans le Canyon [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Montagnes :: Canyon des sables-