''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ~ L'âme de Cerberus ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Takamorishima Strauss



________________

avatar
________________


Race : Séraphin-Démon Commun
Classe : Maître de feu
Métier : Commandant des Cape blanches
Croyances : Fléau
Groupe : Royaume

Âge : 19 ans

Messages : 36

Fiche de Personnage : L'âme de Cerberus


MessageSujet: ~ L'âme de Cerberus ~    Lun 30 Aoû 2010 - 22:15








Nom : Strauss
Prénom : Takamorishima (Où Taka pour les intimes)
Rang: L'âme de Cerberus

Âge : 19 ans
Sexe : Masculin... Tu veux vérifier?

Race : Mi ange- Mi démon
Classe : Maître du feu
{Personne maîtrisant exclusivement la magie élémentaire du feu, de plus cette personne et capable d'invoquer des Chimères de Feu}
Métier : Cape blanche
Croyances : //
Groupe : Royaume


Image hébergée par servimg.com
Les armes de Takamorishima ont la particularité d'être de l'élément du feu.
"Honekazari no Tachi" et "Yagura no Tachi", sont des katana, lame en acier, solide et parcouru d'essence de feu (magie) ce qui les rends incassable et inutilisable par une personne quelconque n'étant pas "maître de feu", cela va de même pour "Boiling Gory" et "Flamme Tonge".
La faux de Takamorishima à la particularité d'envoyer les âmes meurtris par sa lame dans le Vein (il utilise cette dernière rarement car, elle draine une partit de son énergie vitale)
Pour ce qui est de "Flamme Tonge" la dague du jeune homme, elle possède énormément d'essence magique, ce qui a pour effet d'empoissonner la personne touché avec, bien sur, c'est n'est pas du poison ordinaire, l'essence magique du feu a juste pour effet de créer un malaise.


Talents de combat : Takamorishima est fort en combat, il maîtrise parfaitement chacune de ses armes.

Talents de magie : Takamorishima maîtrise a la perfection la magie élémentaire feu... Mais pour ce qui est de tout autre éléments, où même magie blanche (guérison), magie verte (protection), il ne peux en utiliser aucune.

Talents divers : Il peux invoquer trois Chimères de feu
Spoiler:
 


Pouvoirs particuliers : ///

Signe particulier: Homosexuel, métro-sexuel... Et alors? Cela te pose un problème?



Apparence physique : Que dire sur le physique de Takamorishima?... Et bien, c'est une jeune homme mesurant 1 mètre 70 pour 63 kilos. Il n'est pas spécialement musclé il n'as pas non plus un corps longiligne.
Il possède des cheveux en bataille rouge comme les flammes dansante, des yeux an amande, violet brillant d'une étrange lueur. Un petit nez fin, des lèvres douce, fine également.
Niveau vestimentaire, Takamorishima s'habille plutôt en style "classique", un simple pantalon, un haut manche court ou longue, cela dépend du temps, des bottes.
Parlons des signes particulier de Takamorishima, alors pour commencer, il a un tatouage représentant un dragon violet, il commence de la joue gauche et descend jusqu'au niveau de ses cotes. Il faut savoir que Takamorishima est un séraphin et possède des ailes, qu'il peux faire apparaitre et disparaitre avec la magie (ce que j'entends par disparaitre c'est les camoufler pour les rendre invisible aux yeux d'autrui).
Takamorishima aime prendre soin de lui, son corps, sa peau, ses cheveux..

Caractère, personnalité : Alors, cela sera assez simple... Takamorishima n'est pas spécialement méchant, il rayonne la joie de vivre, son amour déborde de partout, il est aimant, gentil...
Non mais vous croyait quoi?... Il est pas cape blanche pour rien... C'est en réalité un garçon certes fort sympathique une fois qu'on le connais, mais, il n'as pas vraiment de coeur... Si je puis dire il est froid, machiavélique, manipulateur, sans scrupules, il n'hésite pas a prêcher le faux pour avoir le vrai, il n'hésite pas à tuer femme et enfant pour la gloire de son roi, si... Majestueux...




L'histoire de Takamorishima Strauss ne commence pas a sa naissance, mais bien au delà... Cela remonte a exactement 10 mois avant sa naissance...

¤~~¤

Nadeshiko un ange parmi tant d'autre, un ange pas spécialement belle, ni intelligente, une séraphin commune en d'autre terme... Elle était apprécier de beaucoup de personne, c'était une femme très gentille et douce, elle n'hésiter pas a aider autrui... D'ailleurs, sa grande bonté l'avais pousser a descendre de temps a autre en Feleth pour aider les humains en ayant le plus besoin... Étant une séraphin guérisseuse, elle soigner les maladies des plus démunie sans rien attendre en retour... Un mois après avoir décider de faire tans de bonne action dans le monde de Feleth, elle rencontra sur un vieux chemin de terre un homme... Il était gravement blessé, la jeune femme accroupit devant lui, les yeux violet de l'homme se posèrent dans les bleue de la femme... Ce fut comme un sort jeter en plein coeur pour cette femme... Elle caressa la joue de l'homme qui ne voulait pas des soins de la femme... Alors celle-ci se leva et posa ses mains sur ses hanches et elle dit, d'une voix forte

-Non mais dit donc ! Je n'est aucune pitié envers vous mon cher... Je ne fais que ce pourquoi je me suis engager. Je doute que vous vouliez mourir, alors, je vais vous soignez, point a la ligne, et si vous n'acceptez toujours pas, je le ferais de force !!

L'homme baissa la tête, se pliant aux exigence de Nadeshiko, elle le soigna, lui sourient, tendrement... Depuis ce jour là, un lien se tissa entre la femme et l'homme... A chaque fois que Nadeshiko se rendait en Feleth, elle retrouver cet homme étrange, mais si envoutant, elle en était sur... Elle était amoureuse, et peu à peu, l'homme commençais a ressentir la même chose envers "sa sauveuse"... Quelques jours après s'être rencontrait, Nadeshiko décida d'avouer ses sentiments qui ne pouvaient rester en elle... La pluie tombait drue sur Feleth, les deux protagonistes était a l'abri dans une grotte...

-J'ai quelque chose a vous avouer...

-Nadeshiko, il y a aussi une chose que je ne peux vous cacher plus longtemps...

Ils se cachaient alors des choses l'un a l'autre? Qui allait avouer a l'autre en premier, la galanterie sera t'elle présente?... Et bien, se fut naturellement Nadeshiko qui se mise a parlait, elle le faisait tout le temps, son vis-à-vis n'était jamais vraiment bavard, d'ailleurs elle ne connaissait même pas son prénom...

-Et bien, j'ai dans mon coeur... Non, plutôt mon coeur vous appartient... Je suis amoureuse de vous... Bien sûr, je n'attend en aucun cas que vous répondiez a mes sentiments...

L'homme avait les joues rosie, de même pour la jeune femme qui se mis assise sur le sol aux coter de l'homme... Il ne dit rien pendant un moment, puis fini par ouvrir la bouche pour la refermer...

-Nadeshiko, avant de vous répondre quoi que se soit... Je doit vous dire... Je m'appelle Cerbère... Je viens... De Vein..

La femme sourit

-Vous savez... Cerbère, cela ne change rien à mes sentiments, puis... Je ne suis pas dupe, certes je suis une petite sotte, mais, les créature du Vein dégage une certaine énergie... Je le savais plus ou moins on va dire...

Elle sourit a Cerbère, démon de feu du Vein... Puis s'en suit de cette nuit, la "création" de Takamorishima... Je ne vous ferait pas de détails, je pense que vous avez compris, sinon, faite vous du soucis...

De retour su Adiryl, la jeune femme repris ses habitude, un mois passa, puis deux... Trois... Quatre mois... Puis la jeune femme fut enfermé dans un cachot, sans savoir le pourquoi du comment... jusqu'à ce qu'un sage vienne a sa rencontre... Il l'accusa immédiatement de traitre... Elle ne comprenait pourquoi jusqu'à ce que ces mots sois prononcé

-Tu as engendré un démon... Tu porte en toi le mal et nous ne pouvons le laisser voir le jour...

Cela voulais tout dire... Ils voulaient lui enlever son bébé... Elle avais les larmes aux yeux, mais ne disait rien, elle rester silencieux comme une tombe... Le sage partit... Elle se lâcha, hurlement a plein poumons son désespoir... Elle ne pouvait utiliser aucun de ses pouvoirs et rejoindre le monde du milieu...

Le jour suivant, la jeune femme fut emmener où?... C'est un endroit garder secret, lieux de passage de tout les hérétique... On l'installa sur une table d'opération... Ils allaient lui retiraient son bébé?... Elle pleurait et supplier de ne pas ôter la vie a l'enfant... Rien ne se faisait entendre a part les plaintes de la femme.

Ce qu'il se passa ensuite... Nous ne savons pas vraiment, Nadeshiko fut endormie et elle se réveilla en Feleth... La première chose qu'elle fit, ce fut de vérifier si son enfant était toujours là, et par miracle, c'était le cas, il était là, et bien vivant... Mais rapidement une douleur au dos se fit ressentir... ( Je vais légèrement abréger l'histoire )... On lui avait coupé les ailes... Cela voulait dire qu'elle avais était banni de plus son enfant sera un séraphin... Un séraphin déchu... Nadeshiko retrouva peut de temps après Cerbère...

Après la naissance de l'enfant, Nadeshiko mourut suite a quelques complications... Cerbère du s'occuper de son fils, née en Feleth, mais n'étant pas très... Ou plutôt n'étant pas un bon père, il retourna au Vein et y éleva son fils comme un vrai démon... Lui apprenant l'art et l'a manière d'utiliser des armes, l'élément dont il était le maître, le feu.

Takamorishima grandit très vite, appris très vite et zou pirouette cacahuète (j'avoue qu'il est tard et que je suis fatigué mdr!!) Donc, plus tard, à la mort de son père, ou plutôt la disparition de celui-ci, Takamorishima partit en Feleth... Il y trouva une petite maison pas cher, y logea et appris plus ou moins ce qu'il se passer dans se petit monde... Et après avoir vu, des capes blanches a l'œuvre, appris la domination du Roi Hendenmark, il se mis en tête une seule chose, devenir sa plus fidèle arme et entrée dans les capes blanches.

¤~~¤
En ce qui vous concerne



A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? Souvent

Comment avez-vous découvert le forum ? D-C Setsuna Hendenmark

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? RàD (Rien à dire)


* * *

Image hébergée par servimg.com

La lune brillante dans un ciel d'encre, des étoiles parsemant la voute céleste.
Debout a l'entré d'un village, immobile, il attendait... Qu'attendait-il?... Le lever du soleil?... Une personne?... Quelque chose, un signe?... Non... il attendait simplement, sous la pluie froide qui tombait abondamment... L'homme était mouillé, jusqu'au os... De la tête au pieds... Ses vêtements étaient lourd à cause de l'eau étant prisonnière des fibres... Une brise de vent froide parcourra l'endroit, faisant frissonner l'individu...

-Un, deux, trois... Nous allons au bois... Quatre, cinq, six... Cueillir des cerise... Sept, huit, neuf... Dans mon panier neuf...

Pourquoi l'étranger prononça ces mots?... C'était un mystère... Mais cela le fit avancer... Il marcha d'un pas lent, regardant sur la droite, la gauche, il était au milieu de l'allée principal de ce village... Tout semblait mort... Les habitants dormaient seulement

-Dormez, dormez chère et tendre... Bientôt vous connaitrai le repos éternel...

Le ton froid de sa voix allait parfaitement avec le souffle du vent... Arriver devant un temple, où se tenait une magnifique Statut de pierre de la Déesse de l'Équinoxe... L'inconnu ricana...

-Pauvre sotte... Le Fléau domine... Je domine...

Il tendit sa main vers la statut, une étincelle, un boule de feu sortit de la main de l'eau allant directement sur la pierre...

-Même si je ne te détruit pas... Le temple de bois le sera...

Il tourna les talons, ricanant d'un air malsain... Alors que la statut était entourer de flammes. Comme l'avais dit l'incendiaire, le temple pris feu, étant de bois, très vite les flammes le dévorèrent pour au petit matin ne laisser qu'un tas de bois brûler et de cendre...

¤~ FLASH BACK ~¤

-TUERRRR CES VERMINESS !!!

Un cris se fit entendre, un voix rauque et forte... Le garçon courut en direction des cris... Quand il arriva, il se cacha derrière un buisson pour ne pas se faire remarquer... Il y avait en face de ce buisson deux hommes, contre... Deux hommes... Pourquoi?... Cela , le garçon ne le savais pas... Mais... Il restait, pour voir... Le spectacle... La mort d'une personne, quel qu'elle soit, était un plaisir pour les yeux brillant du gamin...

Le combat commença... Des cris, du sang, de la douleur et de la souffrance... Les yeux du garçon brillait de mille étoiles... Jusqu'à ce qu'il ne reste que deux hommes debout... Un contre l'autre... essoufflé, blessé... Le garçon se leva, sortit de derrière le buisson, un rictus sur ses lèvres... il s'approcha des deux hommes et pris un air apeuré...

-J'ai perdu ma maman...

Dit-il les yeux remplis de larmes... Un bon comédien pour son âge... Environ une dizaine d'années... Les deux hommes le regardèrent... Sans trop savoir comment réagir face a cet... imprévue... Le garçon sourit faiblement, sans se détacher de son rôle d'enfant perdue...

-Vous êtes qui?... Pourquoi vous vous battez?... Et eux là?... Dit-il en pointant deux corps sur la sol. Qu'est-ce qu'ils ont?... Il sont tombé?... Je me souviens un jour, j'étais monté dans un arbre et puis ma maman a crié fort "Takamorishima Strauss! Va-tu descendre de cet arbre avant de te casser la figure !!" Ben, ma maman, j'aime pas quand elle est en colère, mais là, elle était inquiète hein?... Elle avait peur que je me fasse mal, alors je suis descendu, mais j'ai glissé et je suis tombé...

Les hommes ne semblaient pas comprendre... Leurs combat avait était interrompu par l'arriver d'un gamin était perdue et qui se mettait a leurs raconter sa vie... C'était frustrant pour les deux combattants, un des deux posa sa main sur l'épaule de Takamorishima et lui dit d'une voix douce

-Mon petit... Il vaudrait mieux que tu aille retrouver ta maman... avant que quelques chose de fâcheux t'arrive...

Tout ce dérouler comme l'enfant le voulait... Il pris un air de chien battu, les yeux remplis de larme et il dit

-Ma Maman... Elle est partit rejoindre mon papa elle m'as dit... Mais je comprend pas... Parce que, mon papa il est mort... Il est tombé de la falaise, et ... Et... Et ma maman elle est oùùùùù?

Takamorishima se mis a pleurer comme un enfant, un vrai petit garçon qui avait peur pour sa mère... Les deux hommes se trouvaient dans une position délicate... Ils voulaient s'entre-tuer, mais un enfant pleurer devant leurs yeux... Le mieux serai de la tuer, comme ça, il ne gênerait personne, mais apparemment cela n'était pas dans l'intention des deux hommes

-Ensemble, le masque et l'ombre créent les ténèbres, l'essence des créatures nocturnes et maléfiques. Les ténèbres se développe dans les profondeurs du Vein..

Tout ensuite se passa si vite... Cette phrase étrange, l'apparition d'une faux à la lame enflammé qui découpa les deux hommes, dont les deux partit tombèrent sur le sol... Une flamme bleu sortit du corps de chacun des deux hommes... Les flammes se mirent a virevolter autour de l'enfant, qui riait de joie... Les flammes Finir par disparaitre dans une faille menant au Vein qui apparurent d'un coup face au gamin.

¤~ FLASH BACK ~¤

En tout homme résident deux êtres, l'un éveillé dans les ténèbres, l'autre assoupi dans la lumière...

Devant le grand château du roi Hendenmark se tenait un homme aux cheveux flamboyant comme les flammes de Cerbère... Il observait, ce château, rêvant d'y mettre un jour ses pieds... De fouler, cette endroit "sacré" comme disait souvent un ami du jeune homme... Mais comment faire pour y entrer?... Pour voir, une personne... Qu'il... Admirer?... Oui, peut-être... Ce que voulait le garçon, entrer dans l'armée du Roi, mais personne ne le prenait au sérieux, trop jeune, trop chétif lui disait-on... Il allait leurs prouver a tous qu'ils avaient tord, et qu'il était digne de servir le Roi Hendenmark...

Il attendit, toute la journée, de pouvoir apercevoir le Roi, ou même un soldat, un cape blanche quelconque... Pour savoir, comment faire, mais rien n'était sortit de ses grands bâtiments de pierre... La nuit était tombé, la jour c'était levé... Toujours personne... Le jeune homme s'énerva, mais très vite sa colère fut calmé quand il vit, une cape blanche, il s'approcha, content et lui dit

-Hey! Je peux vous demandez quelque chose?

La cape blanche ne lui répondit pas et il se contenta de la rejeter comme un malpropre en le poussant sur le sol, laçant un "Dégage gamin"... Cela ne plu pas a Takamorishima, il se leva et le regarda dans les yeux... Ses yeux violet brillant d'une lueur machiavélique

-Répète pour voir ! Dit-il d'un ton froid

La cape blanche rigola, se moquant du garçon qui, n'appréciait guère ce que faisait cette cape blanche, la fierté du Roi... Pris d'une colère soudain, la température alentour augmenta, il tendis sa main, faisant apparaitre Boiling Gory, une faux à la lame enflammé... Rapidement les flammes de la lame lècheraient le cou de la cape blanche, la terreur se lisait dans ses yeux, un rictus apparut sur les lèvres de Takamorishima

-Alors... Je peux vous posez une questions maintenant?...

La cape blanche osait a peine bouger, il hocha doucement la tête en signe d'affirmation... La jeune homme sourit de plus belle

-Bien! Alors, je voudrais savoir comment on devient cape blanche... Dit-moi tout où ton âme rejoindra les ténèbres les plus profonds du Vein !!

La cape blanche était mal à l'aise et terrorisé, c'est avec la voix étranglé par la peur qu'il répondit qu'il fallait simplement entrer dans les bonnes grâces du Roi, de tuer une dizaines de malheureux se dressant contre lui... Où tout simplement lui ramener la tête de Setsuna Hendenmark sur un plateau...

-Ok!.. Je veux que tu me prévienne dès que le Roi se déplacera dans un village ou autre où une rébellion se dresse... Si tu ne le fait pas, je te retrouverais et j'emporterais ton âme au Vein, je rependrais chacun de tes membres sur le sol là...

Il pointa l'entrée du château puis posa ses yeux violets sur la cape blanche

-Capiche?

La cape blanche hocha de nouveau la tête en signe d'affirmation, un sourire plus doux apparut sur les lèvres de Takamorishima qui fit disparaitre sa faux, puis il ébouriffa les cheveux de son vis-à-vis en marmonnant "Bien, très bien" Puis il repris son chemin comme si de rien n'était...

~~¤~~

Une heure... Deux heure... Trois heure... Le passer passer rudement vite... Pourtant Takamorishima était allongé sur le sol, dans un champ fraichement labouré, il attendait sous le soleil brulent... Les mains derrière la tête, les yeux fermé, il quettait le moindre bruit... Bruit de sabot de cheval... La cape blanche qu'il avait attraper quelques jours avant lui avait annoncé que le Roi serait en déplacement avec deux de ses plus fort cape blanche ainsi, qu'un petit régiment de son armée... Ils se rendaient dans un petit village qui avait décidé de ne plus payer les taxes... Pourquoi?... Les habitants d'Ulden jugeaient les taxes trop lourde pour leurs maigres revenue et c'était aussi une façon de se rebeller contre l'oppression qu'exerçait le Roi sur les petites gens... C'était l'occasion rêvé pour Takamorishima, l'occasion de devenir Cape blanche au service d'un homme plus que détestable...

Takamorishima courut rapidement jusqu'au village, puis il attendit, le souffle court en plein milieu de l'allée... Le Roi arriva, sur son cheval blanc, accompagné de deux capes blanche et quelques soldats, comme l'avait dit l'homme qu'avait menacé le jeune homme... Les soldats se dispersèrent réunissant tout les villageois au milieu de la place, Takamorishima fut mis avec, il aborda un sourire en coin... La Roi ne descendit pas de son cheval, il se plaça face au villageois terrifié... Et pris la parole, un sourire se voulant aimable et chaleureux sur ses lèvres

-Vous savez... C'est assez drôle...

Il se mis a rire, brièvement, a peine pendant quelques factions de secondes, puis il repris

-Oui... Assez drôle...Comme une toute petite chose... Peut décider...

Il laissa un blanc, plutôt pesant sur l'assemblée qui s'était tut, puis son sourire s'effaça et son on se fit sec et froid

-De l'avenir... VOUS! Vous avez refusés de donner quelques malheureuse petites pièces d'or... Et cela m'attriste... Tellement... Car cette petite chose anodine va faire en sorte... De décider... De votre avenir !


Le roi se retourna puis toujours a dos de son cheval, rejoignit sa garde

-Tuez-les! Tuez-les tous!!

Dit-il simplement, son visage sans expression... Des cris s'élevèrent, tous se déroulait comme Takamorishima le voulait, les villageois hurlaient essayant de fuir alors que les soldats leurs coupaient la gorge, aux hommes, aux femmes et aux enfants... Mais tout n'allait pas assez vite au goût du jeune homme, qui dût poignarder un soldat qui tentait de l'écorcher... Un bruit au loin... Tout le monde s'arrêta, plus personne ne bougeaient... Ils regardaient partout, a l'horizon, ne savant d'où provenais se claquement sec... Dans le ciel, une forme apparut, elle se dirigeait droit vers le village, au fur et a mesure qu'elle se rapprocher a une vitesse folle, on pouvais distinguer...

-Une... Femme....

Un murmure se fit entendre dans le silence... Effectivement, c'était une femme qui tombait du ciel, tel une étoile filante... Cette femme attérit avec légèreté sur le sol, a coter du Roi, elle était belle, avait de long cheveux brun, des yeux bleu envoutant... Elle s'avança, sans expression, le regarde vide... Elle était a présent devant le Roi et ses capes blanche et face aux groupes de soldats qui écorcher ses malheureux villageois... La femme tendis sa main vers l'assemblée, elle prononça des paroles inaudibles... D'un coup il jaillit de ses mains des flammes qui prirent la forme d'un lion, et il se jeta sur les villageois et les soldats, les prenant au piège dans un cercle de flammes... Les calcinant chacun d'entre-eux... Leurs cris de terreurs et de douleur s'élever dans les airs... Quand toute les âmes furent détruite, les flammes disparut... Laissant seulement Takamorishima debout au milieu des corps calciné... La Chimère se retourna, et fit face au Roi et ses deux cape blanche, elle s'approcha, laissant dans ses trace de pas que de la terre brûlé...

-Vélona... Je m'en occupe... Rentre ma belle...

[b]La chimère acquiesça d'un signe de tête et disparut dans un claquement et une nuée de flamme rouge... Takamorishima fit apparaitre Yagura no Tachi, un katana, puis il s'avança vers les derniers hommes debout... Les deux soldats se mirent en position de défense devant le roi, qui était descendu de son cheval a l'apparition de la Chimère...

-Un... Deux... Trois... Nous allons au bois... Quatre... Cinq... Je n'est même pas besoin de finir ma chanson... Vous êtes trop faible

Lança t-il sur un ton de défis... Mais sans attendre quoique se soit, Takamorishima fendit ses les capes blanche, d'un coup de bras violent, il en projeta un au sol, le deuxième... Il lui coupa la tête... C'était si facile... Takamorishima était rapide et cela jouait en sa faveur face a des hommes terrifié... Le deuxième, toujours au sol, tentât de se relever, mais la lame du katana se planta dans la gorge de la cape blanche...

Takamorishima rangea son arme dans son fourreau qui disparut dans un nuage de flamme bleu...

-Takamorishima Strauss... Enfant de Cerbère... Maître de l'élément du Feu... Maître de quatre armes créer avec le feu de Cerbère... Maître de trois invocation puissante... Je désire, mettre mon talent et mon pouvoir a votre service Mon Seigneur!

Takamorishima s'agenouilla devant le Roi Hendenmark, qui posa es yeux sur le jeune homme aux cheveux rouge... Les lèvres du roi s'étirèrent en un rictus, puis il haussa les sourcils...

-Takamorishima?... Joli nom... Oui... Joli nom...

Le jeune homme leva les yeux sur le Roi, qui fit un signe de la main en la jetant légèrement vers l'arrière... Le jeune homme posa ses yeux violet vers le sol...

-Lève-toi... Cape blanche !!

Takamorishima sourit... Puis il se releva et fit un révérence envers son Roi...

~~¤~¤~~

[Merci a Kaull Hendenmark de m'avoir autorisé a utiliser son personnage pour mon RP]


Dernière édition par Takamorishima Strauss le Dim 5 Sep 2010 - 0:34, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: ~ L'âme de Cerberus ~    Sam 4 Sep 2010 - 12:07

Le Général Karl Von Morlag avait quitté ses quartiers à l'aube. Il tenait à rencontrer la jeune recrue des capes blanches : Takamorishima Strauss. il avait étudié son dossier pendant la nuit. Fasciné par l'âme de Cerberus, Karl avait achevé sa lecture en relâchant subitement le dossier, une impression de brûlure sur la paume de ses mains... Juste une impression...

Karl Von Morlag avait donc rejoint les quartiers des capes blanches et fait quérir le jeune Takamorishima. Ce dernier faisait face au Général, habité par la fierté des capes blanches. L'atmosphère était tendu, et un silence pesant s'abattait sur les deux serviteurs du Roi Hendenmark. Finalement, Karl fit le premier pas et brisa le silence :


- Takamorishima, j'ai lu ton dossier. C'est du lourd ! Tu as du y passer du temps... C'est un signe très net de ta motivation. Sur ce point, je ne peux que te féliciter. En outre, j'ai noté quelques fautes d'orthographe. Pas de quoi incendier Feleth, mais j'attire tout de même ton attention sur la question.

La cape blanche écoutait, silencieux, le Général de la IIème armée de Madorass. Ce dernier marqua une pause, le temps nécessaire pour Takamorishima de répondre, ce qu'il ne fit pas. Karl reprit :

- Sur la mise en page, c'est génial. J'ai même cru me brûler tellement tes peintures sont réalistes... Tu es un artiste ! Cependant... Lorsque les lettres se mêlent aux flammes de tes chimères, mes vieux yeux fatigués y voient une fusion qui rend la lecture difficile. J'ai prit le temps qu'il fallait... Et une loupe aussi... Et je suis parvenu à décrypter les descriptions. C'était fort intéressant.

Takamorishima restait figé, ne laissant paraître aucune émotion, aucune réaction. Karl pensa qu'il l'écoutait d'une oreille distraite, ou encore qu'il se lassait, pourtant, le Général choisissait ses mots pour tempérer ses propos. Il poursuivit enfin :

- Je n'ai pas d'autres remarques... Si ce n'est que je ne sais pas bien si ton chapitre premier constitue un test RP... Si la suite apparaîtra ultérieurement... Si tu es prêt à soumettre ton dossier à la question de la validation ou non. Quoiqu'il en soit, sache que j'ai hâte...


Voyant que le soldat du Roi ne sourcillait pas, le Général Von Morlag remercia celui-ci pour l'entrevue et détourna les talons, retournant vaquer à ses occupations. D'autres dossiers attentaient ses yeux attentifs et scrupuleux...
Revenir en haut Aller en bas

Takamorishima Strauss



________________

avatar
________________


Race : Séraphin-Démon Commun
Classe : Maître de feu
Métier : Commandant des Cape blanches
Croyances : Fléau
Groupe : Royaume

Âge : 19 ans

Messages : 36

Fiche de Personnage : L'âme de Cerberus


MessageSujet: Re: ~ L'âme de Cerberus ~    Dim 5 Sep 2010 - 13:23

*Toc, toc, toc*

Takamorishima toqua a la porte du bureau des validation, après avoir était autorisé a entrer, il posa sur la bureau face a la porte, quelques papier dans une pochette rouge comme le feu...

-Voici le reste des documents remplissant mon dossier complètement...

Takamorishima fit une petite révérence et se retira sans plus de cérémonie

[En gros UP!!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: ~ L'âme de Cerberus ~    Dim 5 Sep 2010 - 14:01

Après avoir quitté le messe ou il avait partagé le déjeuner avec les officiers des armées du Royaume, Karl Von Morlag s'était intuitivement dirigé vers le bureau des officiers, récupérer les derniers courriers qui pouvaient être arrivés. Il avait eu le nez fin le Général ! Une missive et une pochette flamboyante reposaient sur le bureau. Il ouvrit cette dernière.

Karl découvrit quelques documents. Takamorishima avait terminé son dossier et le soumettait au jugement des administrateurs. Enfin Karl allait exercer son art, avec l'humilité qui le caractérise. Il regroupa les documents dans le dossier de l'intéressé, puis contempla la dernière page du dossier. Elle était vierge. Un bâton de cire, une bougie, un seau...

BAM !


La page n'était plus vierge. Le seau de validation de Karl l'habillait désormais. Il apposa sa signature, referma le dossier, et quitta la pièce, sans plus de cérémonie. Il fallait une deuxième validation... Karl se dirigea vers ses quartiers, la missive sous le bras...

* Bienvenue au club, Takamorishima !*
Revenir en haut Aller en bas

Le Violoniste

Fondateur | Simple passant

________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Musicien / Conteur / Sculpteur / Boutiquier
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : L'âge des mondes

Messages : 413

Fiche de Personnage :

Histoire de Personnage :

MessageSujet: Re: ~ L'âme de Cerberus ~    Dim 5 Sep 2010 - 15:48

Fiche très complète et très travaillée qui a demandé beaucoup d'effort, ça se voit tout de suite. Je te félicite pour cela.
En même temps, j'aime beaucoup ce personnage et sa personnalité, que tu sembles jouer avec aisance et plaisir.

Alors : Un, deux, trois, je te valid..a ! Quatre.. BAM GRAAAAAAAAAAH *s'est pris un coup dans la face* T'es malade ? Je pisse le sang ! Haha ! heureusement j'ai toujours ma super technique.. Tu crois que je ne vais pas riposter heiiiin ? Bah tu te trompe ! YAAAAAA...TAAAAA ! *fait genre il va mettre un coup de pied.. mais se barre en courant a fond*



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: ~ L'âme de Cerberus ~    

Revenir en haut Aller en bas
 

~ L'âme de Cerberus ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-