''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tekian Varis, le Lunatique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Tekian Varis



________________

avatar
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Chevalier
Métier : Officier
Croyances : Dieu de la pluie
Groupe : Les Rebelles

Âge : 23 ans

Messages : 15

Fiche de Personnage : Le passé


MessageSujet: Tekian Varis, le Lunatique.   Lun 15 Oct 2012 - 5:20

* * *

Personnage




Nom :
Varis
Prénom : Tekian
Rang : Le lunatique

Âge : 23 ans
Sexe : Masculin

Race : Mi-Démon Mi-Humain
Classe : Chevalier
Métier : Officier
Croyances : Dieu de la pluie
Groupe : Les Rebelles

Équipement : Une demi-armure d'une couleur sombre, c'est-à-dire composée d'une cotte de maille et d'une cuirasse, mais dont les bras et jambes étaient recouverts de plaques métalliques, lui permettant une relative mobilité. Sa tête est protégée par un casque épais et pourvu de cornes aux allures menaçantes. Tekian est aussi vêtu d'une cape de fourrure, dépecé d'un loup à la taille grotesque auquel il avait été confronté. Elle lui permet de dissimiler son odeur.
Un grand bouclier de fer pourvue d'une pointe en son centre, recouvrant la moitié de son corps.
Une hache à une main, dont la lame est en acier. Usée par les batailles, elle n'en perd pas moins son tranchant.
Tekian, en tant que chevalier, possède aussi une monture, basique, sans caractéristiques particulières. Il ne s'attarde pas à acquérir une monture digne de soit, car il possède une fâcheuse tendance à la "perdre" en plein combat.

Talents de combat physique : Grande maitrise dans le combat à la hache, Tekian compense le manque d'estoc et de taille que lui offre ce style particulier par sa grande frappe destructrice. Maintes fois, il fit plier son adversaire d'un coup de hache bien appuyé. Son bouclier, quant à lui, apporte les capacités défensives dont est dépourvue la hache, notamment contre les attaques à distances. Sa demi-armure lui accorde une bonne mobilité au combat, ainsi qu'une rapidité relative. Ce qu'il faut retenir, c'est que son style de combat est rapide, violent et agressif. Il combat rarement sur sa monture, ne se servant d'elle que pour arriver plus vite dans la bataille et foncer dans la mêlée. D'où ses changements fréquents de destrier.

Talents de magie : Aucun.

Talents divers : Tekian est pourvue d'une grande rapidité d'esprit et d'un bon sens de l'observation, qui lui sauva de nombreuses fois la vie sur le champ de bataille.

Pouvoirs particuliers : Aucun, si ce n'est une grande capacité de régénération, anormale pour un être humain. Il remarqua la présence de ces facultés quelques jours après le massacre du clan Arcatéis. En effet, une flèche avait perforée sa jambe droite et la blessure avait cicatrisée en quelques heures. Le lendemain, la blessure était indécelable. L'explication à ce phénomène est, pour le moment, encore inconnue.

Apparence physique :
Son armure revêtue, Tekian a une allure imposante et menaçante, dont la simple apparition suffit à déstabiliser l'ennemi. Cependant, sous cette lourde carapace de fer se cache un homme aux airs simples et à l'allure discrète. Son visage est dessiné par des traits fins, un nez pointu ainsi qu'une mâchoire large et carrée. Ses yeux, couleur noisette, lui attribue un regard doux et apaisant, incitant à la confiance.
Quand à ses cheveux, ils possèdent une longueur de quelque cm et sont constitués de plusieurs mèches bouclés lui retombant sur le visage.
Son corps, taillé par les batailles, est carré et pourvu de muscles saillants. Son visage fait ainsi contraste avec le reste de son anatomie, il parait bon, calme tandis que son corps démontre de sa férocité et de sa haine au combat.


Caractère, personnalité : On l'appelle "le lunatique". Ce surnom lui fut attribué par son supérieur, au bout de quelques jours seulement après son assignation au poste d'officier. Et ceci, pour deux raisons. La première est liée à son caractère. En effet, Tekian peut à la fois posséder un tempérament posé et calme, à l'écoute d'autrui. D'autre part, il lui arrive d'être nerveux, irrité, colérique au point de bondir dès la première remarque malavisée envers sa personne. Le feu et la glace, en somme. La deuxième raison, elle, est tout simplement liée... à la lune. A chaque pleine lune, son humeur est exécrable à un point tel qu'il s'isole chacun de ces jours dans ces appartements, de peur de s'attirer le courroux de ses supérieurs. Tandis que la nouvelle lune, elle, l'apaise et le transporte dans une telle sérénité où même Kaull Hendenmark ne parviendrai à l'extirper. D'où "Le Lunatique".
Hormis ces sautes d'humeur plutôt fréquentes, Tekian est un homme droit, avec un sens de l'honneur très prononcé ainsi qu'un gout particulier pour l'humanisme. Il sait faire preuve d'empathie et placera toujours en priorité l'intérêt d'autrui avant le sien. Excepté pour une seule chose...Kaull Hendenmark. L'homme qui a détruit sa vie. Sa haine envers lui n'a pas d'égal.
Et ces derniers temps... rien ne s'arrange. La nuit est son ennui et le repos, son fardeau. Tekian rêve de cauchemars. Mais pas n'importe quels cauchemars, non. Ce sont des images d'un autre temps, d'une autre vie. Celles d'un monstre.

Histoire : (10 lignes complètes au minimum)

Cela fait maintenant 23 ans. Depuis le jour où cet enfant vit le jour dans les terres de Feleth. Un être minuscule, braillant et s'agitant en tout sens. Cette homme a tant grandi depuis...
Il est temps de conter une petite histoire.

Tekian naquit dans la maison même de la famille Varis. Fils de Serya Kolerh et Dulkos Varis, il hérita du sang d'une guérisseuse et d'un chevalier. Les chevaliers de la maison Varis étaient alors connus dans une bonne partie du royaume, réputés pour leur efficacité au combat et leur analyse du champ de bataille exceptionnelle. L'histoire de la rencontre des parents de Tekian en découle, Dulkos fut blessé au combat et faillit y laisser son bras droit. C'est ainsi qu'il fit la rencontre de Serya Kolerh, une guérisseuse de renom, qui lui guérit ses blessures. La suite... vous la connaissez.
Ainsi, Tekian vécut serein jusqu'à ces 7 ans dans ce doux cocon familial, sa mère l'instruisait et son père l'initiait par le jeu à l'art du combat.

Hélas, l'histoire se déroule dans le monde du milieu.

Tekian allait sur ces 8 ans, quand tout commença. Serya était parti dans une ville du royaume afin de s'occuper d'un groupe de lépreux pour soulager leur douleur. Mais une erreur arriva et elle contracta aussi la maladie... de nature chétive, il ne prit pas longtemps avant qu'elle ne meure. C'est ce qu'on appelle l'ironie du sort, la guérisseuse fut tuée par le malade.
Celui qui fut le plus bouleversé par la nouvelle fut Dulkos. Ses journées ne se résumaient qu'à des massacres d'hommes et de monstres, une boucherie perpétuelle où le seul répit qu'il lui était donné n'était autre que sa femme avec ses douces paroles. Car elle était à la fois la guérisseuse de son corps et de son âme, oasis de lumière dans ce désert de ténèbres.

Mais maintenant, elle n'était plus.
Le temps passa, Dulkos faillit y laisser la raison et ne trouva son salut que dans la haine. La haine du destin, de ce monde stupide qui enlisait les êtres vivants dans une quelconque torpeur, les rendant faibles et aveugles au mal qui les assaillait. En effet, les anges et démons n'étaient pas affectés par la maladie, peu par la vieillesse. Pour lui, c'était la seule explication possible: ce monde est maudit.
Et c'est alors qu'une lubie lui traversa la tête. Changer ce monde, ses règles, son destin. Oui, Dulkos désirait du changement, énormément de changement et il n'en trouva qu'auprès d'une seule personne.
Kaull Hendenmark.
Les dés étaient désormais lancés.

Tekian a désormais 16 ans et a bien grandi depuis le jour où il n'était qu'un jeune bambin qui peinait pour faire son premier pas. Dorénavant, il était un jeune homme qui savait pratiquer l'épée, monter à cheval et bien que son niveau ne soit encore que risible, démontrait d'un certain savoir-faire. Tekian fut grandement peiné par la mort de sa mère, mais il parvint à s'en remettre, ce n'était encore qu'un jeune enfant à l'époque...contrairement à son père. Plus le temps allait et moins la famille Varis répondait aux requêtes du Royaume. Dulkos n'était intéressé que par un seul homme: Kaull Hendenmark, il buvait chacune de ses paroles et était près à lui rendre n'importe quel service pour lui permettre d'atteindre le pouvoir.
C'est ainsi qu'il fut chargé de prendre le contrôle d'un des principaux chemins de la Forêt des amanites. Nombre de transports et marchandises y passaient, s'en assurer le contrôle garantissait un grand avantage dans sa conquête du Royaume. La nouvelle ravissait Dulkos qui se présenta immédiatement volontaire pour cette mission. Coïncidence, cela tombait pour les 16 ans de Tekian et l'occasion était parfaite pour honorer la coutume de la famille. Celle-ci exigeait que chaque membre devait partir à son premier combat lors de ses 16 ans, afin d'effectuer leur baptême du sang.
Or, les patrouilles de gardes disposés autour du chemin étaient faibles et mal équipées, cela assurait une victoire sans encombres et sans risques. C'était du moins la version officielle.

Officieusement, la vérité était tout autre. Kaull savait ce chemin déserté, mais souhaitait s'en servir afin de véhiculer en secret des marchandises dans le Royaume. Hélas, le plan fut voué à l'échec, chaque éclaireur qui y était envoyé ne revint jamais. En usant de ses meilleurs services d'information, il apprit qu'un clan de druides, dénommé Arcatéis, y sévissait depuis peu. Son intêret pour cette zone particulière redoubla d'autant et comble du destin, un chevalier à la noble cause se portait volontaire. Il aurait été stupide de refuser, non?

Au bout de quelques jours, le voyage débuta. La quasi-totalité de la famille participa à la mission, sous les exigences de Dulkos. C'était la première fois qu'ils allaients se battre sous le nom de Kaull Hendenmark et Dulkos souhaitait marquer le coup.
Ensuite et bien...le reste de l'histoire est méconnu. Pour une bonne raison: de toute la troupe de chevaliers qui contribua à l'expédition ce jour-là ne revint qu'une personne. Tekian Varis.

Ce qui suit n'est autre que son propre récit:
"Nous arrivâmes sur les lieux en fin de journée. La nuit tombait, la lumière de la pleine lune perçait à travers le feuillage des arbres et nous assurait une bonne visibilité. Toutefois, les chevaux étaient trop fatigués par le voyage et malgré les protestations de quelques chevaliers, nous continuâmes la route. Le chemin était désert, il n'y avait personne, ni garde, ni créatures, rien. Un bon nombre de membres commencèrent à paniquer, à douter de la crédibilité de la mission quand mon père s'arrêta net et ordonna de se mettre en position. Il précisa juste qu'il se pourrait que ce soit une embuscade. La troupe suivit ses ordres et je me retrouva au milieu du groupe, là où je serais clairement le plus apte à être protégé. En regardant le sol, nous nous aperçûmes de nombreuses traces difformes au sol. De plus, des autels bordaient le long du sentier. L'atmosphère, soudain, devint oppressante et lourde, mettant la troupe entière mal à l'aise. Certaines vomirent.
Puis, enfin, une silhouette se dessina entre les arbres. Cela ressemblait une bête, elle marchait doucement à quatre pattes, dans notre direction. Tout indiquait qu'il s'agissait d'un loup, tout le monde baissa ses armes. Puis un rai de lumière vint éclairer sa face, hideuse.

C'était bien trop gros pour être un loup. De longueur, elle faisait plusieurs mètres, des haillons de vêtements étaient accrochés dans ses poils, sa gueule, ouverte, laissait entrevoir des crocs de la taille d'un poignard. Non, c'était un monstre.
Aussitôt, mon père cria de se mettre en position de combat. Trop tard. La bête bondit sur le premier chevalier du groupe en quelques secondes et lui arracha la tête d'un simple coup de patte. C'était grotesque. Son heaume avait été brisé comme si cela avait été une vieille branche. Nombreux hurlèrent, moi avec. Heureusement, mon père ne se déstabilisa pas. Il dégaina sa hache et fonça au galop sur la bête. Elle se leva et se tint sur ses deux pattes postérieurs, prête à faire face. Un monstre. On aurait dit le croisement d'un géant et d'un loup, en plus hideux. Dulkos porta le premier coup en frappant de sa hache le torse du monstre, qui encaissa. La bête planta alors ses griffes dans le flanc droit du cheval et d'un geste vif, l'éventra. Un amas de tripes gicla sur le sol humide et l'étalon s'écroula dans un nuage de poussières. Son cavalier, désarçonné, fut propulsé dans un buisson voisin.
Tandis que Dulkos se relevait tant bien que mal, la bête resta près du cadavre du cheval et planta ses crocs dans la chair encore tiède, qu'elle déchiquetait et avalait goulument. Le carnage fut interrompu quand tout à coup, mon père hurla de l'encercler. Les chevaliers s'exécutèrent et la créature fut vit cernée. Tous pointaient leurs lances sur celle-ci. La bête se cabra et poussa un hurlement tellement strident qu'il résonna à travers la forêt entière. La forêt gronda en réponse. Aussitôt, les chevaliers brandirent leurs lances et empalèrent le tronc du montre de leur pointe. Celui-ci grogna, et d'un seul coup de griffes, brisa le manche des armes, dont les pointes transperçaient encore son corps. C'est alors que Dulkos surgit du fourré, tel un aigle sur sa proie. Il bondit en un éclair sur la bête et, en un coup puissant et ferme, la décapita du tranchant de sa lame. Le corps inanimé retomba au sol, enfin.
La bête était morte. Mais l'horreur ne faisait que de débuter. Son cadavre commença à muer, laissant découvrir une silhouette familière. C'était un homme. Cette chose, cette créature était un homme.

Mais nous n’eûmes pas le temps de nous remettre du choc. D'autres silhouettes apparaissaient à travers les arbres, toutes plus difformes les unes que les autres. Il y en avait une bonne dizaine. Celui abattu n'était en fait qu'un éclaireur... Le massacre commença, les créatures attaquèrent. Et tandis que les corps déchirés et mutilés des combattants s'écroulaient au sol, j'étais tétanisé. C'était trop pour moi, rien ne m'avait préparé à ça. Je fermai alors les yeux, me mis à genoux et pria qu'on épargne ma vie. J'en vint même à jurer de donner absolument tout ce que je possédai.
J'entendis une dernière fois mon père hurler. Puis les cris cessèrent.
Une seule voix, étrange, inhumaine, résonna dans ce silence macabre:

"Oh? Tout? Alors, tu vivras!"

Ce qui se passa après est quasiment impossible à décrire. Je ne voyais rien, je n'écoutais rien, je ne ressentais rien. C'était comme si j'étais conscient d'être inconscient. Comme si mon esprit était détaché de ce corps et de ce monde.
Mais je finis pourtant par retrouver mes sens. Hélas. Et ce que je vis me glaça le sang. Le sentier était jonché de membres en lambeaux, de tripes explosées et de cervelles éclatées, la terre était imbibée de sang. Cet endroit puait la mort. Et dans ma main droite, je tenais un cœur, aux artères découpées, à moitié dévoré. D'un geste compulsif, il m'échappa des mains et je poussai un gémissement strident.
Lorsque je parvins enfin à me calmer, je jeta un coup d'œil aux alentours et tenta d'identifier les cadavres. Je reconnus ceux de mes proches, mais aussi ceux des inconnus qui nous avaient attaqués, qui avaient repris forme humaine. Et aussi celui de mon père. Sa poitrine, béante, laissait indiquer que son cœur avait été arraché et ses boyaux dévorés. C'était trop. Je m'effondrai aussitôt en larmes.
Tous étaient morts, même mon père. Tous.
Sauf moi."



Privé de sa monture, Tekian mit bien plusieurs jours avant d'atteindre une ville habitée, où il pu prendre contact avec Kaull Hendenmark et lui faire le récit de sa triste épopée. Dont il fit d'ailleurs l'impasse sur sa perte de conscience, de peur de perdre tout crédibilité. L'infâme prit la nouvelle avec un grand sourire et célébra Tekian comme le pourfendeur du clan Arcatéis. Tekian percuta tout de suite. D'où connaissait-il leur nom? Et soudain Tekian comprit. Kaull savait les dangers qui les attendait et il les avaient envoyé en connaissance de cause. Il n'y a jamais eu de gardes du Royaume contrôlant ce sentier. Il s'était moqué d'eux. Et Dulkos en avait payé le prix de sa vie ainsi que celle de son clan.
La rage de Tekian brulait. Il voulait l'éventrer et lui faire bouffer ses propres tripes.

Mais c'était trop tard. Kaull Hendenmark était désormais que trop connu, les Capes Blanches lui assuraient une protection sans faille. La moindre tentative d'assassinat était hors de sa portée.
Tekian revint alors dans sa maison avec pour seuls compagnons, la haine et le deuil. La famille ne comptait désormais que huit membres: trois femmes, deux enfants, deux vieillards et un artisan. Et aucun disponible à prendre les armes. Les chevaliers de la famille Varis étaient finis.
Quelque temps après, Kaull Hendenmark pris le pouvoir. Et Tekian était au bord du suicide. Son comportement avait changé, il était désormais atteint d'incontrôlables sautes d'humeur. La lune était son guide et influençait son mental comme elle le souhaitait.
Plus rien n'était comme avant.

Et c'est alors qu'un poste d'officier lui fut proposé, en mémoire de ses services rendus à la "patrie".
Malgré son jeune âge, Tekian avait ce moment-là vingt ans, il accepta. Cela lui donnait une possibilité de s'approcher du tyran et de lui apporter son châtiment mérité. Ainsi, il reprit l'usage des armes et bénéficia enfin d'un entrainement correct que sa maison en ruine ne lui proposait guère. En quelques années, il se fit une réputation, d'ailleurs surtout pour son caractère légendaire qui lui attribua un surnom: Le Lunatique. Puis Tekian pris du grade et fut mise à la tête d'un petit groupe de six personnes.
Mais le roi restait toujours désespérément hors de sa portée. Un espoir fit pourtant son apparition.

C'était lors d'une simple arrestation dans une ville voisine. Le présumé coupable avait été jugé de trahison à sa majesté Kaull Hendenmark, en divulguant des informations confidentielles du Royaume.
Tekian s'apprêta alors à l'emmener à la potence, quand il grogna:
"La rébellion vaincra..."
A ces paroles, le chevalier changea d'avis. Il le conduisit dans une pièce isolée afin de le soumettre à un soi-disant interrogatoire. Mais Tekian avait alors une toute autre idée:
" Je vais te faire une proposition que tu ne peux refuser. Tu n'es pas le seul à haïr cet homme et je viens t'entendre parler de l'existence d'une possible rébellion. Mène moi à eux et je te laisserai la vie sauve."
L'homme renifla et cracha à ses pieds:
"Te moque pas de moi, malsené! Je trahirai pas les miens."
C'était à prévoir. Vekian perdit alors son sang-froid:
"Écoute! J'ai besoin d'eux. Sais-tu au moins quels tourments m'a-t-il fait enduré? Ce fot-en-cul a détruis ma vie! Ma famille! Je n'aurai de repos que quand la tête de ce couard, de ce malgripe sera tombé!"
L'homme pâlit à ces propos. Aucun serviteur un tant soit peu fidèle de Kaull Hendenmark n'oserait prononcer de tels blasphèmes. A vrai dire, même lui en était incapable. Il souffla:
"Entendu."
Tekian sourit. Le marché était conclu. Il quitta la pièce et vint informer son supérieur que le criminel avait succombé à son interrogatoire. Fort heureusement, celui-ci, relativement stupide, pouffa de rire et félicita le chevalier. Puis, une fois que les gardes étaient partis, Tekian libéra le traitre. Celui-ci devrait désormais vivre dans le secret, mais au moins sa vie n'était plus compromise. Comme convenu, il emmena Tekian à des personnes plus impliquées dans la Rébellion. Celles-ci, réticentes aux premiers abords, ne lui expliquèrent guère peu de choses. L'information a toujours été une denrée extrêmement rare, après tout. Ils lui indiquèrent juste que le mouvement était très important et qu'ils étaient à la fois nulle part et n'importe où. Ils précisèrent aussi qu'il ne devait pas chercher à les contacter, mais qu'eux s'en chargerai. Pour l'instant, sa seule mission était de profiter de sa position dans l'armée du tyran et de protéger subrepticement les membres de la Rébellion.
Tekian accepta. Après tout, la confiance se gagne par les actes, non par les paroles. Il n'avait guère d'autre choix.

Lorsque Tekian rentra chez lui, pour la première fois depuis 6 ans, il avait l'esprit serein et se sentait bien.
Et ce n'était même pas la nouvelle lune. Cette pensée le fit sourire. Mais dorénavant, il avait une chance. Une chance de soulager son cœur de cette haine inextinguible.

Sauf que les blessures du passé finirent par suppurer.
Voilà sept ans que le massacre du clan Arcatéis s'est écoulé. Tekian continuait de jouer son rôle d'infiltré dans les rangs de l'armée du Royaume. Malgré quelques rares débordements, l'opération se passait bien.
Mais, en ces temps-là, un incident troubla le quotidien de Tekian. Il faisait des rêves étranges, tous semblables dans leur construction.
Dans ces rêves, il avait la sensation d'incarner une autre identité. Ces mains étaient couvertes de poils et pourvues de griffes à ses extrémités. Sa respiration était haletante et un besoin oppressant lui tiraillait l'esprit.
Il avait faim.








En ce qui vous concerne

A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ?
On va dire au moins une fois par jour. Disons que je serais un peu moins présent en milieu de semaine. A cause du travail, voyez?

Comment avez-vous découvert le forum ?
Via un Root-top, pardi!

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? J'a-do-re. Le système d'images et de citations aléatoires est très bien pensé, je trouve. D'ailleurs, mon image préférée c'est le gros poisson qui va bouffer la sardine. Bref, j'aime beaucoup le style du forum. Et en plus, le noir ça repose les yeux.







Test-RP

Dans le jardin d'un temple décati, la nuit s'écoulait lentement. La pleine lune, éclatante, gisait en son sein et irradiait le jardin de sa lumière ardente. Celui-ci était presque désert, seule une silhouette se laissait deviner sur un banc de pierre. C'était un homme vêtu encore de son armure, où seul son casque avait été ôté. Son visage paraissait las et des cernes striées creusaient son visage. L'individu bailla.
C'était Tekian. Il semblait contrarié.
*Si ce foutu devin ne ramène pas son postérieur dans les prochaines minutes qui viennent, je jure de lui faire recracher ses dents par l'anus!*

Et il grogna.
La raison de sa présence à cette heure tardive de la nuit remontait à quelques jours.
Tekian s'était épris d'intérêt pour le culte voué au dieu de la pluie lors d'une visite de la foire de Beolan. Un vieillard l'avait alors accosté et chuchoté de multiples promesses dont le Dieu de la pluie pouvait satisfaire. Il se désignait comme l'oracle de cette entité divine et avait pour mission sacré de propager sa parole sur ce monde ignare. Tekian s'apprêtait à le repousser d'un mouvement de bras, jusqu'à ce que le vieillard ajouta:
"Les rêves révèlent des profondeurs de l'inconscient. Ils sont nos désirs et pêchés, nos dégouts et vertus. Ils témoignent du passé, du présent et du futur de notre vie. L'identifier revint à identifier l'essence qui anime notre corps. Celle que l'on appelle l'âme."
Tekian baissa alors son bras. Ces dernières paroles avaient capté son attention. Il s'empressa alors de questionner le vieil homme:
"Qui es-tu?"
Le vieillard sourit, montrant ses dents gâtées par le temps:
"Je me nomme Techani, noble chevalier. Je suis, ce qu'on appelle communément, un devin. Si la connaissance de ton être t'intéresse, je t'invite cordialement à parcourir les voies sacrés du Dieu de la pluie. Hélas, je ne puis m'attarder. Le temps m'est compté. Mais je te sens apte à recevoir ce savoir sacré, c'est pourquoi je te propose une deuxième chance. Retrouve moi dans la cour du temple de la Rosée, lorsque la lune sera complète. Et je viendrai répondre à tes questions."
Techani le salua, puis s'en alla dans la direction opposée.

Et le voilà à attendre un vieillard, dans le jardin d'un temple moisi, en pleine nuit.
Les heures passaient et toujours rien. Tekian perdit patience et jeta sa hache d'un geste rageur dans l'herbe humide.

*Foutu sottard! Il s'est payé ma tête. Je jure, que si je vint à le recroiser un jour, de lui passer moi-même la corde autour du cou avant de l'emmener à la potence.*




* * *


Dernière édition par Tekian Varis le Jeu 22 Nov 2012 - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kara Bawen



________________

avatar
________________


Race : Demi-Élu
Classe : Guerrière
Métier : Aucun de stable
Messages : 310


MessageSujet: Re: Tekian Varis, le Lunatique.   Sam 20 Oct 2012 - 23:24

Bonjour Tekian et bienvenue :)

Sincèrement, car j'adore ton style ♥, l'histoire comme le test rps sont superbement contés, cohérents ,on s'y projette très bien, bref j'aime

Il n'y a pas de problème de contexte ( spéciale dédicace au fait que tu ai fait attention à ton âge pour la période pré et post coup d' Etat de Kaull ) la seule chose qui me chiffonne , c'est la discordance entre ta race purement humaine et ce que tu es manifestement... un loup garou

les loups garous n'existant pas sur Feleth, toute créature à l'apparence changeante est assimilée à une engeance démoniaque... il faudrait donc que tu soit au moins mi démon pour pouvoir justifier ces transformations...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tekian Varis



________________

avatar
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Chevalier
Métier : Officier
Croyances : Dieu de la pluie
Groupe : Les Rebelles

Âge : 23 ans

Messages : 15

Fiche de Personnage : Le passé


MessageSujet: Re: Tekian Varis, le Lunatique.   Dim 21 Oct 2012 - 1:04

Salutations! Et merci. Very Happy
Tous ces compliments me font bien plaisir. Il est vrai que ça été un peu compliqué de respecter le contexte, mais bon, une fois qu'on est imprégné du sujet...
Pour ce qui est du ptit soucis technique, ça peut s'expliquer très simplement. Ou pas, car en fait ce serait du spoil pur et honteux. Et le spoil, c'est MAL.

Tout ce que je peux dire, c'est, qu'actuellement, Tekian est strictement un être humain (il est né humain). Il a un caractère instable et fait des rêves étranges, mais il n'est encore victime d'aucune transformation physique.
Ma foi, il se pourrait bien qu'il y ait une combine démoniaque derrière tout ça (Arcatéis, quand tu nous tiens...), mais je ne peux en dire plus. Razz
*voix grave* C'est tout...pour le moment. (si vous voulez me lapider, c'est par ici ---> [] )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kara Bawen



________________

avatar
________________


Race : Demi-Élu
Classe : Guerrière
Métier : Aucun de stable
Messages : 310


MessageSujet: Re: Tekian Varis, le Lunatique.   Dim 21 Oct 2012 - 12:19

Petit filou clown

Si je conçois parfaitement que tu ne veuilles pas spoiler tes futurs compagnons de rp...tu comprendras aisément qu'il faut tout de même que tu nous expliques à nous, admin, ce que tu as dans la caboche au niveau de l'identité de ton personnage, car il nous appartient de déterminer si cela est possible ou non, et comment valider ou refuser sans avoir tous les tenants et aboutissants ?

Tu peux faire tes précisions en les cachant grâce aux balises spoiler

Je peux d'ores et déjà te dire que des mages, druides, sorcier ou quoi que ce soit d'autre, n'ont pas le pouvoir de transformer une créature purement humaine en démon, seul le Vein a se pouvoir et s'est plutôt aléatoire, comme je ne suis sans doute pas très clair, si tu étais partie dans cette voie je t'invite à lire la fiche d'Humphrey, ou plutôt les corrections du Violoniste (scénariste de Feleth) à ce sujet qui te permettrons sans doute de réajuster le tir

A te lire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tekian Varis



________________

avatar
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Chevalier
Métier : Officier
Croyances : Dieu de la pluie
Groupe : Les Rebelles

Âge : 23 ans

Messages : 15

Fiche de Personnage : Le passé


MessageSujet: Re: Tekian Varis, le Lunatique.   Dim 21 Oct 2012 - 14:50

Diantre. Je n'ai donc pas le choix. Va falloir que je spoil, que Dieu me pardonne.

En fait, il y a une raison à tout: (attention, seuls les Admins, et je dis bien Admins, sont autorisés à lire ce message. Si vous n'êtes qu'une créature normale en ce bas monde, fuyez pauvres fous!)




Donc maintenant, deux choix s'offrent à nous. Soit on le considère mi-humain, mi-démon, sachant qu'il ne possède aucun attribut démoniaque et a tout d'un être humain normal.
Soit on le considère humain, sachant que c'est un détail qui risque fortement de changer par la suite.

A toi de voir, je te laisse le choix! Very Happy Et comme ça, j'ai pas à prendre de décisions, gnyahahaha.

Edit de Néro : tu avais de tenir à ce que ne soit pas vu donc j'ai modifié pour un Hide que seul les admins ou ceux qui ont posté à ce message peuvent voir (en théorie)

Edit de Tekian: Ah okay! J'ai modifié direct après, j'ai cru que j'avais merdé quelque part dans les balises! xD Merci! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kara Bawen



________________

avatar
________________


Race : Demi-Élu
Classe : Guerrière
Métier : Aucun de stable
Messages : 310


MessageSujet: Re: Tekian Varis, le Lunatique.   Lun 22 Oct 2012 - 12:56

Varis, faut quand même que jte l'dise, avec un nom pareil tu vas pas te faire des copines Razz


Ceci étant dit, je vais essayer de rameuter le Violo pour qu'il "contrevalide", comme dit vu ses problèmes de connections ne t'affoles pas si ça dure un peu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tekian Varis



________________

avatar
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Chevalier
Métier : Officier
Croyances : Dieu de la pluie
Groupe : Les Rebelles

Âge : 23 ans

Messages : 15

Fiche de Personnage : Le passé


MessageSujet: Re: Tekian Varis, le Lunatique.   Lun 22 Oct 2012 - 13:30

Mais, mais, mais je peux tout expliquer!

...

Ouais en fait non, j'y avais pas du tout songé. Va falloir que je me prépare au célibat.

Bah, j'attendrai. C'est déjà sympa de ta part de t'attarder sur ma présentation. :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kara Bawen



________________

avatar
________________


Race : Demi-Élu
Classe : Guerrière
Métier : Aucun de stable
Messages : 310


MessageSujet: Re: Tekian Varis, le Lunatique.   Jeu 22 Nov 2012 - 13:46

Tekian Varis ... ne serais - ce que pour ton infinie patience tu as ammmmplement merité d’atterrir parmi nous, pour commencer mes plus plates excuses de t'avoir abandonné si longtemps (voui j'ai une notion du temps assez...spéciale et ne me rend pas toujours compte des grains qui s’écoulent dans le sablier) vraiment j'en suis honteuse :s

Alors, sur le principe tu es d'ores et déjà validé, reste à finir cette fiche pour de bon. Vérification faite auprès du scénariste, il ne voit pas d'objection a ce que des mages ou autre puissent t'affubler d'une malédiction de transformant en apparence et provisoirement, donc ok pour ton plan de départ. Par contre en relisant la "dernière précision" de ton spoil... puisque tu dis avoir prévu qu'il ai du sang démoniaque même s'il l'ignore... par essence il est bien mi-démon (même si les quelques gouttelettes de sang démoniaque peuvent venir de son arrière arrière grand père) , et effectivement il est tout à fait possible que cela ne se manifeste sous aucune forme pour l'heure, mais c'est tout de même à préciser dans sa race.

Voala précise moi ça et je te donnes le tampon suprême + 1 bonus flagellation Karaesque en public


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tekian Varis



________________

avatar
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Chevalier
Métier : Officier
Croyances : Dieu de la pluie
Groupe : Les Rebelles

Âge : 23 ans

Messages : 15

Fiche de Personnage : Le passé


MessageSujet: Re: Tekian Varis, le Lunatique.   Jeu 22 Nov 2012 - 14:28

On va dire que la patience est la vertu des forts et que je suis très, très fort. Razz (oui, modeste)
Tant que tu peux te faire flageller, ça me va! Je suis même prêt à renouveler l'expérience si tu y ajoutes quelques coups de cravaches.

Bref, pour ce qui est de la race, je l'ai mis en mi-démon. Il possède bien du sang démoniaque donc si je suis tes propos, il est mi-démon. Voilà, c'est modifié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kara Bawen



________________

avatar
________________


Race : Demi-Élu
Classe : Guerrière
Métier : Aucun de stable
Messages : 310


MessageSujet: Re: Tekian Varis, le Lunatique.   Jeu 22 Nov 2012 - 14:49

N’exagérons rien, les coups de cravache supplémentaires ça se mérite :p

Bienvenue parmi nous Tek ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Tekian Varis, le Lunatique.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tekian Varis, le Lunatique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-