''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Erwan Daermon Do'Layde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Erwan Daermon Do'Layde   Jeu 2 Sep 2010 - 17:53

Nom :Daermon Do'Layde
Prénom :Erwan
Rang : Cape noire parmi les blanches

Âge :25
Sexe :homme

Race :Humain/démon
Classe :Maître des ténèbres:
La magie des ténèbres est une magie de copie, elle peut copier toutes les magies, sauf la lumière bien sur. Les invocations,les élementaires, les "rayon laser". Un moyen simple de la distinguer, afin de bien comprendre qu'elle n'est pas comme les autres, est qu'elle est de couleur noire... toujours. le feu, la glace, les plantes et même le vent ne sera qu'une brume sombre, oui la magie des ténèbres est démoniaque. Les deux seuls défauts sont que les sorts copiés seront toujours moins puissants que les originaux, comprenez le bien, Erwan n'est pas un maître élémentaire, il maîtrise les ténèbres, ces choses pouvant prendre la forme de tout ce qui est matériel, le petit problème aussi est qu'il ne peut pas copier les magie psychique tel que la lévitation ou la télékinésie.
Métier : VCape Blanche
Croyances : Déesse de la chance et des jeux
Groupe : Royaume


Équipement :
Il possède un magnifique katana à la lame d'obsidienne, cette arme une pile de magie pure et c'est grâce à cette magie que ces capacités peuvent changer. Si l'on communie une puissance brut en elle alors sa forme changera, faisant d'elle une énorme épée de combat ou si au contraire, une énergie fugace englobe son manieur, alors l'arme se divisera en deux sabre vif et agile.

Le Katana en lui même est plutôt basique, une lame plutôt longue par contre, la taille d'environ deux bras et sur la poignée est fixée une chaîne au bout, dans un aspect décoratif sans doute. La garde est le seule élément spécial de cette armes, formant une étrange croix à branches orientés vers la gauche.


Spoiler:
 


Talents de combat :
C'est un musicien, oui, chaque frappe, chaque percé, tout n'est que musique, ses mouvements sont si souple, si légers, chaque fois que sa lame tranche l'air. Un humain normal ne pourrait pas sentir les vibrations de l'air, Erwan non plus d'ailleurs, seul quelques elfes en sont capables. Virtuose est aussi un mot pouvant décrire ses capacités de combat, personne ne lui résiste, non pas qu'il soit un maître dans l'art, mais c'est un copieur. Il maîtrise à peut près tous les styles et c'est ainsi qu'il les a réunie pour créer le sien... Unique, c'est sa musique et il en est le seul interprète.
Talents de magie :Talent de magie... c'est une bien faible description pour décrire son don, il est seul à maîtriser cela... en fait... il maîtrise tout. Il sue la puissance magique par tous les pores de sa peau, mais comme dis plus haut, cette force qu'il contrôle n'est pas parfaite, c'est de la copie. Ce qui le rend puissant est le fait qu'il puisse tout mélanger pour créer sa propre puissance.
Talents divers :Un sorte de pouvoir d'auto-régénération lui permettant de guérir ses blessures du moment qu'un organe vital n'a pas été atteint et qu'un membre n'a pas été arraché
Pouvoirs particuliers :

_ Sa magie lui permet de rentre sa peau plus résistante que l'acier lorsqu'il le désire, ainsi pendant ce moment il devient indestructible mais cet aspect consomme beaucoup d'énergie et c'est pour cela qu'il ne l'utilise qu'au moment de recevoir le coup.

_ Contre les esprits faibles ou les bêtes, sa puissance est telle qu'il peut la projeter pour les intimider, les rendre fous ou même les assommer.

Transformation:

Forme SurHumaine
Spoiler:
 

Formes Démoniaques
Spoiler:
 
_______________________________________
Erwan peut alterner entre les deux formes à présent


Contrôle des ténèbres : Disons que Erwan peut faire tout et n'importe quoi avec sa magie. Sous forme surhumaine, sa maîtrise de la magie est totale est provoque des ravages dans les champs de batailles ennemis.

Maître : Sous forme Démoniaque, sa maîtrise de l'épée est telle que seuls les maître peuvent percevoir ses mouvements dans la foule.


Getsuga Tensho : Erwan arme son bras pour provoquer un puissant coup d'épée d'une vitesse et force telle que sa lame ne fait plus qu'un avec le vent et obtient une portée d'une quarantaine de pieds. La puissance de ce coup est si élevée qu'aucune matière ne peut y résister. (forme démoniaque)

Mugetsu : Ce sort, détruit toute forme de vie ou de non-vie, faibles, aux alentours(arbres, animaux, humain lambda ect..). Malheureusement, même si ce sort est puissant, des être vivant possédants assez de force pour résister ne seront que moyennement touchés voir pas du tout. (forme surhumaine)


Omnivore : Erwan absorbe l'énergie vitale d'un adversaire pour régénérer la sienne, après l'utilisation du mugetsu, il peut s'il le désire absorber l'énergie de toutes ses victimes. Pour contrebalancer cela, s'il absorbe un surplus d'énergie, il fera une "overdose" et peut en perdre la raison et laisser le démon prendre le contrôle. Et lorsque la bête le choisit, alors elle se repait de l'homme et "omnivore" prend ton son sens car elle doit se repaître de chaire fraîche pour se régénérer.



Apparence physique : Voyez vous l'homme dans le ruisseau la-bas? Non? Eh bien approchons nous un peu, et là vous le voyez? Oui? D'accord, eh bien observons le de plus près. Nous remarquons en premier ses cheveux de couleur de feu et ses yeux rouge-orangé. Ensuite regardons bien son visage, des les paupières légèrement étirés et lui donnant un air las et furieux à la fois, des sourcils légèrement foncés, ce qui donne son air furieux, un nez assez fin contribuant à son expression et une bouche fine renfermant de belles dents blanche. Observons le reste du haut de son corps à présent. De légers pectoraux et abdominaux ornent son torse et son ventre, ne donnant pas un air de grosse brute mais non plus un air de freluquet, de fins muscle parcourent ses bras intimant ainsi du respect, prouvant qu'il n'est pas n'importe qui, et ses mains légèrement démêlées du au temps qu'il à passé dans l'eau, ses ongles sont taillés en pointe, donnant un air sauvage et animales... Le bas de son corps, d'après le peut que nous pouvons voir dans l'eau ses jambes ont les même caractéristique que ses bras, mais vous n'aurez pas la possibilités des les voir souvent étant donné qu'il préfère se balader avec un kimono descendant jusqu'aux chevilles, ses pieds sont souvent recouverts de chaussettes blanches et incrustés dans des tongues marron. Le haut de son torse est toujours recouverts, sauf en cas de besoin naturelles tel que la douches ou de combats particulièrement violents, d'un ensemble de bandelettes s'arrêtant à la naissance des épaules. Son kimono s'arrête anormalement à la ceinture donc on peut plus appeler ça une "robe". Par dessus son "haut" il met généralement une sorte de tunique à manches. Un sorte de décolleté en X à manche et s'échappant en cape noire d'intérieur blanc vers le bas. Par dessus cette "cape" noire il en possèdent une blanche marquant son appartenance aux soldats d'élites du royaumes de Kaull Hedenmark... Eh bien c'est tout, désirez vous aller lui parler maintenant? Je vous conseilles de lire la partie "Caractère, personnalité" afin de le connaître un peut mieux et peut-être engager la conversation...

Caractère, personnalité : On peut dire qu'Erwan est quelqu'un qui aime l'alcool et l'argent, même si sa passion pour les jeux sera toujours plus forte. On peut dire que c'est "son grand amour", les jeux. Un rien peut l'amuser, des boulettes de pain, du tissus qui dépasse d'un pull, ses cheveux.Malgrès tout, les jeux en eux même, concours de jonglage, bras de fer, des paris, des combat de coq/chien/gladiateur/ect mais l'homme répugne, même dans ses paris ou il préfère mettre sa vie en jeux ou proposer ses services, à mettre de l'argent en mise... D'après lui, cela détruit l'esprit du jeu. Tout est distractif, donc comme vous l'aurai deviné, il n'est pas très attentif. Bien sur il à d'autre traits de caractères, comme le fait qu'il aime provoquer les gens, qu'il ait un humour naze et qu'il soit une andouille, qu'il aime la luxure, qu'il ai la manie de faire craquer ses doigts,qu'il sois timide mais qu'en même temps il n'ait aucune gène, et qu'il sois gay(mais ça s'est bien), enfin plein de défauts. Mais pourquoi, me direz-vous, a-t-il rejoint les capes blanche? Eh bien pour lui la bataille entre le royaume et la rébellion n'est qu'un jeu, et il à décidé de rejoindre les "méchants". Mais Erwan à un défaut, une tache noir sur la toile blanche. Lorsqu'il est aux portes de la mort, un démon se réveille en lui. Avec une seule intention, tuer...

Histoire : (10 lignes complètes au minimum)

Erwan à grandit dans un monastère, sa mère l'ayant abandonné sur les marches du bâtiment, puisque cette femme ne pouvait accepter d'avoir accouché d'un démon. Il était considéré comme la bête noire de l'endroit, ses cheveux et ses yeux étaient la marque du démon. Bien que personne ne savait vraiment qu'il était fils de démon, tout le monde le considérait comme un monstre, un fils du Fléau venu apporter le malheur. Seul le père Gaovin(Seul prête du monastère, étant donné que ce bâtiment n'était guère aussi grand que ceux de notre époque(terre)) "aimait" cet enfant, si on pouvait qualifier d'aimer le fait de s'occuper de l'enfant avec sérieux tout en le craignant. Alors qu'il était dans son seizième printemps, un évènement bouleversa sa vie. Etant connu pour ses grandes colère, personne ne le raillait jusqu'à les déclencher. Mais un jours, "l'idôle" de l'orphelinat/monastère le provoqua trop fortement, Erwan le noya dans la rivière pour se venger. Bien que chaque pensionnaire et même le père Gaovin savait qui était l'assassin au plus profond d'eux même, chacun racontait qu'il s'était tué dans un de ses ridicules concours d'apnée avec lui même. Quoiqu'il en sois, le jeune rouquin fut envoyé chez les gardes de la ville la plus proche, peut-être pour l'éloigner, pour le discipliner ou simplement pour lui trouver un travail... Dans cette ville un peu spécial, les gardes était en duo et chaque duo possédait une "cabane" à chaque coin de la ville. Le sujet de notre histoire fut mis en "couple" avec un "vétéran", Daerwin Daermon Do'Layde de son nom complet. Cet homme fut comme un père pour Erwan, lui apprenant les ficelles du métier et lui montrant comment ne pas céder à la colère. C'est cet homme qui donna au métis sa passion des jeux, il lui appris aussi une méthode pour toujours rester calme. Déjà très jeune le rouquin jouait toujours avec ses mains mes inconsciemment, Daerwin lui appris à se concentrer sur ce qu'il faisait d'un oeil tout en écoutant partiellement les autres. Cela permettant ainsi de ne pas s'énerver puisque la moitié de l'esprit est focalisé sur autre chose. Ce ne fut qu'au bout de 5 ans que tout cela pris fin... Des monstres attaquèrent leur poste avancé, Erwan étant presque aussi doué au combat que son mentor, les 5 premières vagues furent balayés facilement(une vague équivaut à 5 monstre). Petit extrait "du livre d'Erwan"(l'histoire entière que j'écrit):

"...Nos muscle étaient mis à rude épreuve alors que les monstres venaient encore et encore... J'observais Daerwin, je m'inquiétais, ces derniers jours des problème cardiaque l'avait fatigués, peut-être aurais-je du insister pour qu'un autre garde prenne sa place. Il me regarda d'un oeil affolé et couru vers moi parmi les cadavres, la fatigue m'empêchant de raisonner correctement, je me demandais ce qui lui arrivait et avant d'avoir pu faire le moindre geste il était devant moi, son corps transpercé de part en part par la lame d'un de ces maudits gobelins... Je ne saurais vous dicter la suite, je ne me souviens que de bref passage, moi tuant le monstre,moi tombant à genou devant le cadavre de mon ami, moi hurlant à la mort, moi le visage recouvert d'un étrange masque, moi une lame noire à la main, moi détruisant tout sur mon passage et moi effondré dans l'herbe, des dizaines de cadavres verdâtre agglutinés autour de moi..."

Comme vous l'aurez deviné, c'était la découverte de ses pouvoirs démoniaque. Lorsqu'il se réveilla son épée basique et ses vêtements de garde avaient disparu, remplacés par un magnifique katana noir et sa tenue actuelle. Ne voulant pas affronter les dirigeants de la ville, il déserta... Son voyage dura cinq longues années, sachez que son caractère ne fit pas qu'empirer mais au contraire il gagna en "qualités". Finis le Erwan colérique et assassin, fini la bête noir... Il avait été remplacé par quelqu'un devenu accro au distraction en tout genres, prenant la vie pour un jeu. Il considérait maintenant chaque chose comme un amusement, sauf cas extrêmes, et cela lui permettait d'avancer. Il devint aussi quelqu'un de de provoquant de temps à autre ou bien quelqu'un de "tiqué"(quand on à beaucoup de tic), il gagna aussi un humour naze, mais ça je ne vous le raconterai pas de ce bref résumé. Et c'est durant ce long voyage qu'il apprit à contrôler la plupart de ses pouvoirs... Extrait du livre d'Erwan.

[... Le soleil tapait sur mon front et cela m'agaçait au plus au point, ce n'était pas du jeu, je n'avais aucun endroit ou m'abriter. Rien à faire, la fatigue gagnait peu à peu du terrain et l'eau avait disparu de ma vie depuis quelques heures. Une forme floue se dessina au loin, à peine eu-je le temps de plisser les yeux qu'elle était en face de moi. Un golem... Cet énorme monstre de pierre d'environs quatre mètres de haut étant en face de moi. Je ne pus qu'agripper la poignée de mon arme avant d'être projeter par l'énorme main de ce monstre. Je m'écrasai sur le sol, ma chute amortie par le sable chaud. La fatigue et la douleur paralysaient mon corps. Allais-je mourir ici? C'est ce que je me demandais. C'est à ce moment que j'ai entendu pour la première fois "la voix"...

_Tu es vraiment une petite nature Erwan, remue-toi un peu!!

Qui était cette personne? Je répondais, parlant seul comme un fou alors que la créature de pierre ne bougeait pas, le temps semblait comme "arrêté".

_Je ne peux plus, je n'ai plus la force. J'ai perdu, la vie est un jeu, j'ai tiré les mauvaise cartes.
_Bon... Tu m'oblige à intervenir... Mais sache que la prochaine fois, je prendrais contrôle entier de ton corps pour le restant de tes jours et tu ne deviendras qu'un simple observateur de ta nouvelle vie de destruction... Je n'ai pas assez de pouvoir, mais chaque fois que tu seras aux portes de la mort, je prendrai contrôle de ton corps et chaque fois plus longtemps jusqu'à...

Je n'eu pas le temps de répondre que je fus comme "éjecté" de mon corps, mon âme devint spectatrice du reste du combats alors que "le temps se remettait en marche". La scène qui suivit fut très brève, "je" me levais le dos étrangement vouté alors qu'une sorte de "patte" blanche se collait à "mon" visage. Lorsque "je" levais la tête, "mon" visage était recouvert une nouvelle fois de cet étrange masque mais cette fois ci à moitié. Celui qui contrôlait mon corps se redressa, un demi-sourire dément aux lèvres, et pointa le doigt vers le monstre. Des Sortes de mini-sphères noire et rouges jaillirent à grande vitesse du bout de "ma" phalange à grande vitesse. La créatures ne broncha pas au début puis l'effet de vitesse commença à déformer la surface de son "épaule", et au bout d''environ 2 minutes le bras tomba littéralement. "Je" sortit alors katana, devenu blanc par je ne sais qu'elle magie, et "me" ruai vers le monstre. Avant d'avoir pu parcourir la moitié du chemin, du sable monté vers le "moignon" de bras de la chose et en reconstituait un nouveau[le sable n'est que de la pierre qui s'est effrité au fils des ans]. Mon "autre moi" fut pris au dépourvu et se fit éjecter de la même façon que je le fut. J'assistais alors à une des scènes les plus monstrueuses de ma vie, la "pâte blanche" qui avait constitué le demi-masque réapparut alors, enveloppant mon corps entier. Lorsque l'opération fut terminée, j'étais transformé en un monstre difforme, mes cheveux avaient poussé, une énorme queue blanche au bout rouge "sang" avait fait son apparition, mes bras étaient devenu entièrement blanche et rayés de nervures rouge, mes pied et mains mains avaient vu mes ongles mutés en griffe et des "piques" jaillissaient de mes épaules. Un démon... Le monstre ouvrit alors sa gueule, dévoilant de nombreuses rangées de dents, et lança une sorte de rayon de magie noire... Le golem explosa en poussières au contact de cette attaque et le combat fut fini... "Mon" corps s'écroula à terre et mon esprit plongea dans le sommeil, lorsque je me réveillais j'étais de nouveau normal... Avais-je fais un rêve? Je me posais cette question à ce moment là.

_ Tu n'as pas rêvé Erwan, je suis toujours là. Je vais t'apprendre les arts occulte de la magie des ténèbres par le biais de nos conversation, mentales. Etant donné que je suis en toi... Mais sache que plus tu deviendras puissant et plus longtemps je prendrais contrôle de ton corps... Réfléchis bien...]

Erwan apprit à maitriser la magie des ténèbres pendant son voyage de cinq ans. Il devint un "maître des ténèbres", grâce à "l'aie" de son démon intérieur... "La voix", ne lui apprit qu'il était un demi-démon qu'a la fin de son "apprentissage". Ce dernier ne dura que 3 mois, étant donné qu'il avait des origines démoniaque, la magie noire coulait dans ses veines. Il apprit aussi à se transformer et à la fin il scella son démon dans son esprit afin de ne plus avoir à entendre toutes ses pensée et ses critiques... Ce n'est que 1 mois plus tard qu'il arriva à la cité de Madorass, il avait mainte fois entendu parler du conflit régnant entre le royaume et la rébellion et il était venu dans l'immense cité afin de devenir une "cape blanche". Ces soldats d'élites d'ont il avait mainte fois entendu parler, il avait envi de rejoindre cette bataille, ce "jeu". Mais il ne voulais pas être un soldat "quelconque", sa fierté l'empêchait d'acceptait d'être relayait à un niveau banal. Et comme les rebelles n'avait pas de hiérarchie et qu'il avait envie d'être "méchant". Il fut recruté par une autre cape blanche, qui avait pu admirer ses talent de combat. Extrait du livre d'Erwan pendant son audience au roi.

[...Je posais les pieds dans la salle d'audience du roi, l'orgueil et l'avarice transpirait dans chaque tapis, chaque tableau, chaque pierre de la sale. Mais toutes ses défaut suintaient comme de la sueur de la personne assise sur le trône au fond de la salle. Une sorte d'aura maléfique vibrait autour de sa personne. Je faisais briller un semblant de lueur d'admiration et m'agenouillais devant ce "roi", il fallait bien jouer le jeux... J'attendit une minutes, puis deux et à la fin de la troisième je prenais la parole, osant lever la tête vers ce tyran:
_Je vous salut mon roi, j'ai réclamé audience au près de vous afin de m'entretenir avec vous, j'ai été remarqué par une de vos cape blanche, Erayry dè Slades. Il à eu l'occasion de voir mes talents de combats et les à trouvé hors du commun, même meilleurs que les siens. Il m'a dit de venir ici afin de demander à être une cape blanche. Si je deviens capes blanche, je vous jure fidélités et honneur, de ne jamais vous trahir. De toujours vous obéir et de vous respecter. Et je jure fidélité au royaume!

Le tyran soupira et lâcha d'un air las:

_Hm.. Bien.. monsieur, je vous nomme officiellement Cape Blanche du royaume.. Servez jusqu'à la mort...]

Le récit d'Erwan s'arrête la, et l'histoire que je vous raconte aussi. C'est à vous maintenant(pas les admin's, quoique si,) d'écrire le reste de son histoire avec moi...


[Les dernières ligne sont pas super mon inspi me sortait par les trous de nez]





En ce qui vous concerne

A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ?C'est la rentrée alors j'essaierais de venir le mercredi quelque fois mais sinon que le week-end.

Comment avez-vous découvert le forum ?google is my friend

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ?n'ai encore peur





Test-RP

(5 lignes complètes au minimum, comme un message classique)
*Tavernes Quelconques*

L'homme abattit le bras de son adversaire sur la table avant de hurler:

_J'ai gagné!!!! Et voilà messieurs, une nouvelle fois je gagne et je vous laisse récupérer l'argent de vos paris, je ne touche pas l'argent sale...!! Bon... Je crois que je vais y aller.

Il fit le tour de la table passant derrière chaque parieur gagnant et perdant[trois au total] afin de leurs serrer la mains, pourquoi faire cela alors qu'il aurait simplement put les saluer de loin? Eh bien... Peut-être pour glisser quelques piécettes de plus dans sa bourse? Quoiqu'il en soit, il se dirigea enfin vers la sortie, son pas s'accéléra quand il entendit ses ancien compagnons de jeux remiser leur argent... Même si ils n'avaient plus de bourses...

_Hey ma bourse*hips* à disparu*hips*
_Hein?*blurps* La mie*blurps*nne aussi!!
_Moi aussi,dit le dernier avant de pointer notre héros du doigt,. Attend toi!! Fais voir tes po*Houps(rien trouvé d'autre)*ches et ta bourse!!
L'inconnu se retourna, plongea la main danse son pantalon et fit mine d'en sortir ses testicules.
_Ma bourse? Vous la voulez? Oh mais... Avec plaisir...
_ Te fous pas de *blurps* nous!! Attrapez le!!
g

Les trois ivrognes se levèrent difficilement de leurs chaises se ruèrent maladroitement sur le voleur. Ce dernier sortit sa main de son pantalon et partit en courant, misant sur sa vitesse pour distancer ses poursuivants. La course se prolongea pendant quelques minutes, les volés repérant leurs cible à ses cheveux orange et à sa cape blanche par dessus sa cape noire. Tout s'arrêta lorsque le roux arriva au bord d'un précipice, s'arrêtant trop brusquement il chuta...

_Wow,waouh....AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH....*sprotch*

Les ivrognes s'arrêtèrent devant le gouffre, alors ils remarquèrent que leurs bourses voletaient à leur hauteur. Ils tentèrent de les attraper et... Réussirent...

*Quelques rues plus loin*

_On à p*hips*as eu besoin de lui couper la main*hips*, il s'est tué tout seul. Et nos bourses sont de retour!
_Ouais*blurps* hahahaha!!
_*HOUPS*Arf, je crois que je vais vomir...
_Tu bois trop je te dit*hips*


Les trois bonshommes rigolèrent quelques temps encore, lorsque leurs bourses explosèrent dans leurs mains. Disparaissant avec les membres dans une fumée noire...

*Gouffre*

Le corps inanimée explosa dans une fumée noire alors qu'au dessus, un homme lévitait à quelque mètres du sol, jonglant avec trois bourses bien garnis...

* * *


Dernière édition par Erwan Daermon Do'Layde le Sam 29 Déc 2012 - 2:42, édité 33 fois
Revenir en haut Aller en bas

Setsuna Hendenmark

Fondatrice | Meneuse de la rébellion

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Maître Lames
Métier : Chef de la rébellion
Croyances : Dieu du Solstice
Groupe : Rebelle

Âge : 20 ans

Messages : 392


MessageSujet: Re: Erwan Daermon Do'Layde   Jeu 2 Sep 2010 - 22:55

Hello, Hello

Alors ceci est ton troisième perso... Je t'en autoriserai plus aucun sache-le

Bon, je vais te dire directement ce qui va pas (Ouais j'ai même pas lu la fiche en entier et il y a déjà pas mal de trucs u_u) Je vais mettre des tirets, c'est plus simple...

- On demande pas de préférence sexuel sur la fiche
-Classe :maitre des ténèbres/métamorphose-man => En français sa donne?... Non pas que je comprend pas ce qu'il y a écrit hein, mais, a ce que je sache dans les classes il est demandé que si vous créer une classe qu'il faut mettre sa description... Ti la pas encore faite?
-Ensuite, Ti sais en quel années ont est?... Environ dans les années 2OO... Les jeux quelques qu'ils sois existe pas...
-Talent de combat: Maître du combat c'est pas un talent, un talent, sa peu être une technique ou autre, pareil pour la magie, je sais pas mi, explique voir un peu u_u
-Ensuite le langage... " Roxorisés"... Traduction s'il te plait

Mouais, j'ai pas eu le courage d'aller plus loin...

Oui, je sais, je suis dur... J'ai décider d'être plus stricte, étant donné que ti as volontairement tué deux personnages pour créer celui-là, et sache qu'il sera le dernier...

_________________


[ Parce que je suis un monstre ?.. Ne regarde pas que les apparences et les actes, sache avant tout qui je suis seulement après juge-moi. ]

* *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Erwan Daermon Do'Layde   Dim 5 Sep 2010 - 0:41

Le Général Von Morlag entra dans le bureau de Setsuna Hendenmark. Face à elle se tenait Erwan Daermon Do'Layde, une cape blanche... Dont l'âme semblait bien sombre dans le fond de ses iris. Setsuna semblait à bout... Droite, les poings sur les hanche, elle n'excuserait aucun écart dans le dossier du jeune homme. Elle le toisait du regard. Un regard dur. Karl comprit qu'il devrait s'aligner sur les exigences de sa collègue, s'appuyant sur l'expérience de la dame.

Effacé, Karl avança dans la pièce dont l'atmosphère était pesante. Il s'empara du dossier, et commença à le lire, silencieux, assis dans un coin, pour ne pas déranger les deux protagonistes. Il relevait dans son esprit ce qui le chiffonnait dans le dossier d'Erwan...


* Il n'a toujours pas compris que la Déesse de la chance et des jeux n'existait pas... *

Il lâcha un soupire. Inaudible. Il s'y était prit à trois fois pour écrire 'royaume'... La lassitude germait dans le cœur du Général. Le katana n'était toujours pas décrit, laissant les coups de crayon du dessinateur expliquer ce qu'il en était. Karl préférait les mots... Les talents de combat n'avait pas évolué d'un pouce.


* C'est pourtant pas compliquer de parler une seule fois de la vitesse, de décrire des techniques de combat...*

Au moins, Karl y voyait plus clair en matière de magie des ténèbres. Malheureusement, les talents magiques n'avaient rien de spécifique... La lassitude se fit plus intense.

- Bordel, que viens faire la magie de la lumière ici puisqu'il ne nous parle que des ténèbres jusque là ? je comprends rien !

Karl se rendit compte qu'il avait pensé à voix haute. Pire, il vociférait. Il reprit une contenance plus adéquate, et maîtrisée... et se tourna vers Erwan.

- Je ne pense pas que la force d'une dizaine d'hommes soit un talent... même divers... Concentre toi sur la régénération, c'est bien assez pour un seul... homme.

Karl Von Morlag décida de se replonger dans les abysses infernales de ce dossier. Les pouvoirs spéciaux... Enfin, ça ressemblait à quelque chose ! Les transformations étaient visibles et décrites. On visualisait ses sorts, et leurs impacts. Finalement, à force de frapper sur un clou, il finissait toujours par pénétrer le plus dur des matériaux.

* Tant de pouvoirs... Il sait pas faire simple ce garçon... AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH revoilà l'épée géante, toujours aussi imposante dans le dossier, sans descriptif ! *

Cette fois ci, Karl Von Morlag en était certain : il allait péter un câble...


- Erwan ? Tu vas penser que je suis de mauvaise foi... Ou que je suis débile... Après tout, tout est possible... Mais j'ai rien compris de "Daermon Do'Layde" à "celle d'un flèche". Et je reproduit tes fautes pour être compris...

Sans attendre de réponse, elle viendrait en tant et en heure, Karl poursuivit sa lecture. Il était las. il avait peur de ce qu'il pourrait encore découvrir. Il y passerait la nuit. Sa longévité en prendrait un bon coup... Mais il remplirait sa mission... L'encre jaune commença par lui donner mal à la tête ; poussé par le courage et la dévotion, il lut, patiemment, plissant ses yeux meurtris.

L'apparence d'Erwan, du moins le tableau qu'il peignait de lui même correspondait à jeune homme qui se trouvait dans le bureau de Dame Hendemark. Jusque là rien à redire, mais Karl ne pu s'empêcher de sourire.


* Au moins, j'aurais appris ce que sont les besoins naturels d'Erwan : la douche et les combats violents ! Peut être qu'il ne pisse pas, ni ne chie... Il est vraiment humain ce type ? *

Il le regarda d'un œil perçant, cherchant un indice qui permettrait de briser la condition humaine d'Erwan. mais Karl ne trouva rien. Il enchaîna avec le caractère de l'intéressé.

- Erwan, je croyais t'avoir dit de suivre les directives de Setsuna pour les jeux ? je peux savoir pourquoi ça figure encore dans ton caractère ? Je vois bien que tu y as remodeler pour lui plaire... Mais je doute que tu puisse parvenir à tes fins. Revoie ce point là... Garde la fin, cependant, s'agissant des capes blanches, c'est intéressant ! L'alcool aussi. Les défis, ou les duel... Pour les bras de fer, admettons... Même si cette occupation est niaise. Ton humour pourri, ton inattention et ton andouillerie - Oui, je l'invente pour toi celui là - tu peux les garder aussi !

Pas de réponse. Karl Von Morlag commençait à penser sérieusement qu'il perdait du temps, parlait dans le vide et ferait mieux d'aller se coucher. Pourtant, il tint bon. Il savait que Setsuna était reconnaissante, même si sa fierté l'empêcher de l'extérioriser, et Karl sentait Le Violoniste le soutenir mentalement. Karl tiendrait !

L'histoire était intéressante. Complète. Pas de référence à une déesse qui n'existait, pas de jeu d'argent, simplement une philosophie de vie. Beaucoup de fautes de grammaire, d'orthographe, et des répétitions. Beaucoup d'inattention en somme. Et quelle fin ! Pas à la hauteur du reste. Un plaidoyer immature de la part d'un semi-démon ultra motivé ? Karl en doutait. Et le Roi aurait recruté Erwan comme ça, après un tel plaidoyer ? Karl était plus que perplexe...


- Erwan... Ce serait bien si tu pouvais améliorer le discours historique auquel tu dois ta nomination en tant que Cape Blanche...


Absorbé par sa tâche, Karl s'effondra à nouveau, comme aspiré, sur le dossier, et parcourut le test RP usant de la rigueur qui le caractérisait si bien.

* Super... Il manque un mot à la première ligne... Cela me dépite... Non mais encore ces paris stupides ? Non mais non , mais AAAAAAAAAAAAAAAAAAAH *


- AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!

Un cri de rage. Le Général Karl Von Morlag vivait ses crises assez mal... Il perdait son sang froid, sa contenance, sa droiture, son statut. Mais quand les vannes étaient ouvertes, quand les nerfs lâchaient, il ne servait à rien de lutter. Il en était conscient.

- Pardon, Dame Hendenmark, veuillez excuser mes écarts de conduite... Erwan ? Ton RP est bien, dans l'ensemble, même si je n'aime pas le sujet... Les paris... Il faut plaire à Dame Setsuna, pas à moi. Pour les "mort de rire" c'est à éviter. Et tes "prout" manquent de parfum à mon goût... Pour l'ambiance !

Pensant que tout était dit, Karl referma brusquement le dossier et le remit sur le bureau de sa collègue. Il se dirigea vers le part et se servit un grand verre d'alcool fort. Il avait besoin de réconfort. besoin d'oublier... Il passait la pire nuit de sa vie. A côté du dossier d'Erwan, la guerre était un jeu d'enfant... Un jeu... Suivant le cours de ses propres pensées, Karl vida son verre d'un trait. Il ne voulait pas envisager la vie comme Erwan le faisait...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Erwan Daermon Do'Layde   Dim 5 Sep 2010 - 1:45

Le jeune homme passa la main derrière son crane, souriant bêtement alors que le général lisait son dossier.

- Bordel, que viens faire la magie de la lumière ici puisqu'il ne nous parle que des ténèbres jusque là ? je comprends rien !

*zut j'ai oubliés de l'enlever, comment ai-je pus croire que j'aurais pus apprendre la magie blanche en si peu de temps?*

- Je ne pense pas que la force d'une dizaine d'hommes soit un talent... même divers... Concentre toi sur la régénération, c'est bien assez pour un seul... homme.

*Hum, moi qui croyais que j'allait réussir à augmenter ma force, je pense que je n'aurai du me concentrer que sur la vitesse*

Le générales tordait sa bouche de façon comique, et Erwan ne pus s'empêcher de lâcher un sourire. Il se mit à tordre ses doigts de façon extrèment étrange, le stress montait.

- Erwan ? Tu vas penser que je suis de mauvaise foi... Ou que je suis débile... Après tout, tout est possible... Mais j'ai rien compris de "Daermon Do'Layde" à "celle d'un flèche".

*Arf... J'aurais du me relire*

- Erwan, je croyais t'avoir dit de suivre les directives de Setsuna pour les jeux ? je peux savoir pourquoi ça figure encore dans ton caractère ? Je vois bien que tu y as remodeler pour lui plaire... Mais je doute que tu puisse parvenir à tes fins. Revoie ce point là... Garde la fin, cependant, s'agissant des capes blanches, c'est intéressant ! L'alcool aussi. Les défis, ou les duel... Pour les bras de fer, admettons... Même si cette occupation est niaise. Ton humour pourri, ton inattention et ton andouillerie - Oui, je l'invente pour toi celui là - tu peux les garder aussi !

*mais...mais... Le violoniste m'avait dit que....*

_ Erwan... Ce serait bien si tu pouvais améliorer le discours historique auquel tu dois ta nomination en tant que Cape Blanche...

*mais je veut pas passer pour un coincé moi c'est pas comme si j'allais mettre mon vrai discours...*

- AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!

Le jeune homme tomba de sa chaise, cette homme était-il fou?

Lorsque le général eut finis son discours, le jeune homme, les joues rosies par la honte, se leva et pris le dossier sur la table. Il sortit son petit bâton de charbon et griffonna quelque mots, tout en s'humectant les doigts pour effacer quelques erreurs. Lorsqu'il eu fini il retourna déposer son dossier sur la table et sourit de nouveau bêtement.

_ Héhé... Désolé...

[tout ça pour dire que j'ai édité, comme tu me la dit sur la chat box j'ai pas touché à l'histoire des paris, j'ai rajouté quelques truc en caractère aussis]
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Erwan Daermon Do'Layde   Dim 5 Sep 2010 - 10:02

- Pas de problème Erwan, nous sommes là pour t'aider !

Karl Von Morlag avait attendu patiemment qu'Erwan apporte les modifications. Après une nuit de sommeil quelque peu agité, le Général s'était replongé dans le bain. Erwan avait assez perdu de temps. Et Karl voulait pouvoir poursuivre son journal. Il fallait donc trouver une issue à ce litige. Karl survolait le dossier, repérant les points noirs, analysant les modifications opérées par Erwan. Il prenait des notes sur un calepin, il ne voulait rien oublier. Quand il se tourna enfin vers Erwan, il commença :

- Erwan ! T'as bien bossé ! Je suis content des progrès que tu as fait. Je vais commencer par ce qui te chagrine... Pour le RP : tu as gagné en maturité avec ton nouveau texte. C'est un beau plaidoyer. Par contre, juste un détail... tes capacités "acceptables"... change le mot, ça colle pas si tu dépasses en compétence la Cape Blanche qui t'as recruté. "hors du commun", "hors norme"... Que sais-je encore... Ca doit venir de toi, ce ne sont que des exemples. Ah oui ! Pour le RP toujours : première phrase, il manque un mot entre "l'homme" et "le bras". Un autre détail...

Karl posa les yeux sur son calepin. Il y fit deux encoches. La liste n'était pas très longue. Mais il ne voulait rien omettre. La fiche d'Erwan était complète, et riche en nouveauté pour Feleth, la tâche demandait du temps, et de la patience. Il poursuivit :


- Ton épée géante... L'illustration est toujours hors norme... Essaie de la rapetisser si tu peux. Même si ce n'est pas la dessus que je fonderai ma décision. Pour les talents divers, si tu n'en as pas, marque "aucun" s'il te plaît. Même si je pense que la régénération pouvait faire l'affaire. A propos de la régénération, d'ailleurs, si tu en fais un pouvoirs magiques, prends garde à pas tomber dans la magie blanche... Conserve un côté ténébreux pour ça aussi. A moins que ça ne vienne de ta partie humaine "normale"... C'est pas dit dans la chanson. C'est le problème quand on crée trop de pouvoirs ça et là... Bref... C'est pas sur mon calepin ça !

Trois annotations plus tard, Karl observait son calepin. Plus qu'un point. Et un autre qu'il gardait dans un coin de sa tête en guise de conclusion. Il reprit le fil de son monologue :


- Pour la magie des ténèbres... J'ai croisé Le Violoniste dans les couloirs en venant, et j'ai parlé de ton cas. Toutes les magies ne sont pas des "boules d'énergie destructrices", ou des attaques de ce genre. Certaines magie n'ont pas spécialement de "forme" que ta magie pourrait copier : toute magie ne peut donc être copiée. En outre, il te faut connaitre les sorts originaux pour les copier, non ? Insiste la dessus, ça pourrait promettre de bon RP...

L'analyse du Général touchait à son terme. Bientôt Karl reprendrait ses activités normales. Ou presque. Il s'approcha de Dame Hendenmark, et posa un regard neutre sur Erwan. Enfin, il lâcha :

- Pour ce qui est des paris, de la Déesse de la chance et des jeux... Nous en reparlerons. On va chercher un terrain d'entente. Nous allons essayé d'être un peu plus efficace que nous avons pu l'être jusque là sur ce point... Tu nous compliques la vie tu sais !?

Pour la première fois, karl Von Morlag ria. Son rire guttural fit vibrer l'air. Le stress et la surcharge de travail étaient derrière lui, il allait un peu mieux. Enfin !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Erwan Daermon Do'Layde   Dim 5 Sep 2010 - 11:12

Voilà j'ai édité.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Erwan Daermon Do'Layde   Dim 5 Sep 2010 - 12:00

Une lecture. une retouche. Une relecture. Une autre retouche. Le dossier était complet et détaillé. Karl Von Morlag s'absenta, laissant Erwan et dame Hendenmark en tête à tête, plongés dans un silence macabre. Quelques minutes plus tard, le Général revint. Sans préambule, il approcha un bâton de cire d'une bougie, et laissa tomber quelques gouttes sur la dernière page du dossier. En un grand coup sec, il frappa la cire fondu avec son seau...

- C'est bon pour moi ! lâcha-t-il, un soupçon de soulagement dans la voix.

Il prit le dossier sous le bras, fit un clin d'œil à Dame Setsuna, et demanda à Erwan de le suivre. Enfin Dame Hendenmark aurait droit à un peu de repos. Erwan sur les talons, Karl se dirigeait vers le bureau du Violoniste...
Revenir en haut Aller en bas

Setsuna Hendenmark

Fondatrice | Meneuse de la rébellion

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Maître Lames
Métier : Chef de la rébellion
Croyances : Dieu du Solstice
Groupe : Rebelle

Âge : 20 ans

Messages : 392


MessageSujet: Re: Erwan Daermon Do'Layde   Mer 8 Sep 2010 - 20:12

Bon bien que certaines choses m'ont déplu, je te valide



_________________


[ Parce que je suis un monstre ?.. Ne regarde pas que les apparences et les actes, sache avant tout qui je suis seulement après juge-moi. ]

* *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Querel Sentencia

Fondateur | L’engendreur

________________

avatar
________________


Race : Démon commun
Classe : Tourmenteur
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 63 ans

Messages : 474

Fiche de Personnage :

Histoire de Personnage :

MessageSujet: Re: Erwan Daermon Do'Layde   Lun 31 Déc 2012 - 14:12

De quand date la réouverture ?
Les modifications ont elles été faites ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Erwan Daermon Do'Layde   Mar 1 Jan 2013 - 19:52

Oui, de quelques jours la date. J'ai corrigé quelques trucs et modifié quelques capacités.
Revenir en haut Aller en bas

Querel Sentencia

Fondateur | L’engendreur

________________

avatar
________________


Race : Démon commun
Classe : Tourmenteur
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 63 ans

Messages : 474

Fiche de Personnage :

Histoire de Personnage :

MessageSujet: Re: Erwan Daermon Do'Layde   Mar 1 Jan 2013 - 20:17

Ok ! Tu pourrais me faire un listing de ce que t'as modifié steuhplait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Erwan Daermon Do'Layde   Mer 2 Jan 2013 - 0:50

J'ai modifié la description du getsuga tenshou, du mugetsu et j'ai supprimé toutes les transformations intermédiaires car y'en avait beaucoup trop et c'était plutot relou à caser en rp.
Revenir en haut Aller en bas

Querel Sentencia

Fondateur | L’engendreur

________________

avatar
________________


Race : Démon commun
Classe : Tourmenteur
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 63 ans

Messages : 474

Fiche de Personnage :

Histoire de Personnage :

MessageSujet: Re: Erwan Daermon Do'Layde   Mer 2 Jan 2013 - 14:28

Ok, bon bah toi aussi c'est bourrin, mais t'as mis un grosse limitation au deuxième (mugetsu), montrant bien que t'es conscient qu'il faut respecter la liberté du joueur d'en face.

J'le répète quand même, use de tes pouvoirs avec modération ^^

En tout cas je valide les changements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Erwan Daermon Do'Layde   

Revenir en haut Aller en bas
 

Erwan Daermon Do'Layde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-