''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'homme qui rêvait debout...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Kagome Akimitsu



________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Archimage
Métier : Savant
Croyances : Aucunes
Âge : 68 ans

Messages : 4

Fiche de Personnage : L'homme qui rêvait debout...


MessageSujet: L'homme qui rêvait debout...   Ven 7 Déc 2012 - 22:24

* * *

Personnage

Nom : Akimitsu
Prénom : Kagome
Rang : L'Utopiste

Âge : 68 ans
Sexe : Masculin

Race : Séraphin
Classe : Archimage
Métier : Savant
Croyances : Aucunes
Groupe : Solitaire

Équipement :

- Kagome revêt habituellement une longue cape, noire, recouverte de signes cabalistiques. En dessous de cette cape, il ne porte ni armure ni côte de mailles, qu’il juge trop lourdes, mais de simples habits en cuir sombre. Il porte à la ceinture un baudrier contenant de l’encre, une plume, des parchemins.

- Il garde toujours avec lui son bâton, long d’environ 1m76, et taillé dans l’ébène. Terminé d’un impressionnant cristal magique, cet artefact est chargé d’histoire et se transmet de père en fils. Surnommé « Almaréa », ce bâton est sûrement le plus précieux objet que possède Kagome. « Almaréa » est un puissant amplificateur magique mais pas seulement. En effet, au moyen de puissants enchantements, la baguette a été améliorée pour pouvoir résister à la plus tranchante des épées et au plus ardent des brasiers. Cette baguette reste toujours avec lui, et c’est la seule chose dont vous ne le verrez jamais se séparer.

Talents de combat physique :

Quasiment aucun. Le corps à corps n’a jamais été son fort, et il s’est toujours reposé sur ses aptitudes magiques pour combattre ses ennemis. Il sait, à la rigueur, se servir de son bâton pour assommer quelqu’un, mais il n’a jamais bien compris à quoi cela pourrait lui servir quand il suffisait de carboniser ses adversaires. Bien entendu, et bien qu’il pense le contraire, ce manque d’intérêt pour l’exercice physique est une sérieuse faute qui ne manquera pas de lui porter préjudice un jour.

Talents de magie : Kagome est un Archimage et, à ce titre, il manipule l’énergie lumineuse sous toute ses formes. Son éventail de sorts va de la guérison à la destruction, en passant par la purification ou l’altération. Sa puissance magique est considérable, et ne doit pas être prise à la légère.

Les pouvoirs qu’il utilise le plus souvent sont :

- Aura de destruction. Un sortilège d’illusion, absolument terrifiant, qui modifie son apparence aux yeux de ses adversaires. Ses prunelles se mettent à flamboyer, le sol brûle sous ses pas, et son corps se retrouve nimbé de flammes. Sa voix résonne tel un jugement divin, et une odeur de chair brûlée se répand dans l’air. C’est un sort complet, qui affecte trois des cinq sens de la personne qui en est la cible (l’ouïe, l’odorat, la vue) et la coupe de la réalité. Nombre sont les ennemis qui ont fuit sous l’emprise de ce sortilège. Ce sort ne fonctionne que sur une seule personne à la fois.

- Châtiment divin : un sort d’attaque brute (et oui, il en faut bien) qui incinère proprement l’adversaire. Pour l’exécuter, l’utilisateur doit concentrer une grande partie de son énergie magique au bout de ses doigts (où de son catalyseur magique), puis la relâcher d’un seul coup. Si le sort est correctement exécuté, un « rayon » carbonisant se diffuse en ligne droite. Bien entendu, ce n’est pas l’attaque ultime qu’on pourrait croire. C’est un sort de magie rapide, mais qui peut être esquivé si il est correctement anticipé. De plus, c’est un sortilège très coûteux en énergie et qui laisse son utilisateur exténué après quelques utilisations.

- Dissipation : comme son nom l’indique, ce sort dissipe les effets d’un sortilège adverse de moyenne puissance. Malheureusement, cela reste sans effet sur un bon gros coup de massue, et n’agit pas sur les sorts trop puissants.

- Lumière céleste : le cristal magique du magicien émet un faisceau lumineux d’une extraordinaire intensité, qui peut lui servir à éblouir ses adversaires aussi bien qu’à lui éclairer la voie.

Talents divers :

Kagome ne possède pas réellement de talents divers, à part si l’on considère la maîtrise de la harpe comme l’un de ces talents.

Pouvoirs particuliers :

Kagome est né avec le don d’ubiquité, le pouvoir de se trouver en deux endroits à la fois. C’est un sortilège étrange, qui est bien la preuve de sa profonde affinité avec la magie. Ce pouvoir lui permet de crée un double de lui même, totalement inconsistant, mais bien pratique pour créer une diversion. Combiné à « l’Aura de destruction » ce sort peut avoir un impact certain.

Apparence physique :


Kagome est un jeune homme svelte, de taille moyenne, et de frêle stature. Son apparence chétive a souvent conduit de nombreuses personnes à le prendre pour un adolescent inoffensif. Ses cheveux gris, mi- longs, ne sont retenus par aucune ficelle et demeurent souvent en bataille. Son visage est pâle, ses lèvres écarlates, et ses traits finement dessinés adoptent généralement un air impassible. Ses yeux sont violets, son regard vif et sérieux. Il a les doigts longs, et ses ongles sont polis et manucurés. Il est d’une propreté méticuleuse, et, de par son apparence incongrue, se détache de la foule des humains comme une tache de sang sur la neige. Il porte des ailes, comme tous les séraphins, mais les garde
cachées sous ses vêtements et ne les montre à personne. Il craint, à tort ou à raison, la réaction des humains si ils apprenaient sa véritable nature. Pour les dissimuler efficacement, il les attache dans un harnais qui les maintient fermement aplaties contre son dos.

Caractère, personnalité :

Kagome est un être en quête de savoir, un homme sans réelle certitude. On pourrait un peu le comparer à une page blanche, attendant qu’on lui écrive dessus. Il aime le bien, la pureté, la justice, mais n’est pas sûr des moyens les plus efficaces qui permettraient de parvenir à un monde où ces valeurs seraient respectées. Car oui, il veut changer le monde. Les mondes, devrais-je dire. Son but, utopie aussi sûrement vouée à l’échec que la Terre tourne autour du soleil, est de créer un univers parfait, dans lequel tout ne serait qu’ordre et méthode. Parcourant Feleth de long en large, il cherche un moyen de parvenir à cet idéal et un groupe pour le soutenir.

Et pourtant, récemment, une solution s’est proposée à lui. Une proposition si folle qu’elle reste confinée dans les tréfonds de son esprit. Si folle qu’il n’ose la confier à personne. Etant plus proche de la magie originelle, les races angéliques et démoniaques ont instinctivement conscience que c’est la magie qui a créée les mondes, et non un quelconque Dieu. Kagome ne fait pas exception. Toutefois… une idée étrange a germée dans son esprit : et si arrivait un magicien qui emmagasinerait (d’une quelconque manière) beaucoup, beaucoup de magie ? Plus qu’aucun être n’en avait jamais fait dans l’histoire des trois mondes ? La structure de la réalité étant composée de magie, ce magicien ne se rapprocherait-il pas alors de la structure de cette réalité ? Ne se rapprocherait-il pas de la Vérité, de la connaissance absolue ? Ce magicien ne deviendrait-il pas alors un être aussi proche que l’on puisse jamais le devenir de ce que l’on appelle… un Dieu ?

Comme vous l’avez peut être compris à présent, Kagome est un être naïf, idéaliste, et facilement manipulable. Il est timide, gentil, mais peut néanmoins se monter d’une grande ferveur quand il s’agit de défendre ses idéaux. Même si il ne sait pas encore comment parvenir à les réaliser.

Histoire :


Kagome est né sur Adiryl, le monde d’en haut. Ses parents, tous deux séraphins, étaient soldats dans la Légion Angélique. Sa mère était Magicienne, et son père Lancier. Il tient plus d’elle que de lui, tant par son apparence physique que par ses capacités guerrières. Il grandit paisiblement, élevé dans la certitude que la force était nécessaire au maintien de la Justice, de l’ordre, et de la vertu. Quand il devint adulte, c’est tout naturellement qu’il s’orienta vers la voie des Arcanes et qu’il devint Archimage.

C’est alors que, peu après, la Légion fut dissoute.

Avant cette décision, il était d’une dévotion totale à l’Empereur dont il respectait la moindre décision. Il portait un égal respect à ses parents, et les estimait de tout son coeur. Après la dissolution de la compagnie, tout se brouilla dans son esprit. Il ne savait plus qui avait raison : ses parents (les extrémistes) ou l’Empereur et ses conseillers (plus modérés). Il approuvait les deux raisonnements, mais ne savait pas lequel parviendrait le plus vite (et avec le moins de pertes) à l’idéal recherché ! Pour parler vulgairement, il comparait dans son esprit le rapport efficacité/nombre de morts.

Comme on compare un simple rapport qualité/prix).

Ses parents ne pardonnèrent jamais vraiment à l’empereur sa décision de détruire la légion, et continuèrent à mener des activités de « purification » sur Feleth. Activités qu’il n’approuvait ni ne désapprouvait. L’empereur, quant à lui, interdit strictement ces expéditions et les punit sévèrement. Il ne l’approuva ni ne le désapprouva. Finalement, tiraillé entre les deux idéologies, il plaqua tout pour rejoindre Feleth. Il y hère encore, en quête de réponses.


En ce qui vous concerne


A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ?

- Chaque jour qui passe !

Comment avez-vous découvert le forum ?

- Tout seul, comme un grand !

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ?

- Il est gé-ni-al ! J’adore son (petit) côté glauque et inquiétant.


Test-RP


Attablé devant une chope d’hydromel, Kagome réfléchissait. Il pensait à tout et à rien. Au sens du monde, à celui de son existence, au pourquoi et au comment de choses inutiles. Il pensait surtout au But (car c’est comme cela qu’il appelait son fantasme, utopie irréalisable) et on sentait bien la majuscule quand il prononçait le mot. Il réfléchissait aussi aux moyens qui lui permettraient d’atteindre ce But. Violence rapide ? Ou douceur plus lente ? Plus humaine, aussi. Il se demandait surtout où il pourrait bien trouver quelqu’un qui l’éclairerait sur ses questions, un être qui connaîtrait les réponses. C’était sûrement inutile de se demander cela. Existait-il seulement un être assez sage pour le lui enseigner ? Il devait pourtant bien s’en trouver un ! Il avait le temps pour le trouver (son existence était quasi éternelle, après tout) mais il espérait tout de même que cela ne durerait pas trop longtemps…

L’auberge dans laquelle il se trouvait était pour le moins… glauque. Mais il s’en fichait bien. Cela n’avait pas d’importance, en fait. Rien n’avait d’importance. Seul le But avait de l’importance. Il but la dernière gorgée de sa boisson, se leva, et paya l’addition. Il s’apprêtait à partir quand une main lourde se posa sur son épaule. Il se retourna pour voir qui l’avait interpellé, et se retrouva nez à nez avec un garde de la Capitale. Ce dernier avait l’haleine chargée d’alcool et semblait passablement ivre.

- Eh, l’avorton ! Qu’est ce que tu fais là ? C’est ma table ici, d’accord !

Kagome baissa timidement les yeux sur la place où il était assis un instant auparavant, puis les releva vers son interlocuteur. Il répondit d’une voix mal assurée :

- Veuillez m’excuser, messire, j’ignorais totalement que cet emplacement vous était réservé. Mais ne vous tracassez pas, j’allais justement partir.

- Il ne suffit pas de t’excuser, avorton ! Tu dois aussi payer pour avoir posé tes sales pattes sur ma chaise, compris ?

Ah, c’était donc ça ! Le poivrot désirait seulement quelques pièces pour pouvoir continuer à s’enivrer d’alcool ! Kagome, soulagé de connaître enfin les motivations de l’homme, fouilla dans son baudrier pour en sortir sa bourse. Il fouilla, fouilla… en vain. Agacé, il s’aperçut qu’il venait de donner ses dernières pièces à l’aubergiste.

- Excusez moi, monsieur, mais je n’ai vraiment pas de quoi vous payer…

Les petits yeux haineux de l’homme se plissèrent, puis se posèrent sur le bâton de Kagome. D’un geste vif, il l’arracha à la prise mal assurée de l’Archimage.

- Et ça, alors ? C’est un bien joli bout de bois ! Je parie qu'un gamin dans ton genre n’en a pas l’usage de toute façon. T’as qu’à me le donner ! Je me sens magnanime aujourd’hui, cela me suffira comme paiement.

Kagome n’en croyait pas ses oreilles ! Almaréa valait cent fois plus que l’auberge entière!

- Je crains, messire, que je ne puisse décemment vous offrir cet objet. Voyez vous, il m’est très précieux et…

- Et alors ! Ce n’est pas mon problème ! Tu as enfreint la loi ! Tu veux vraiment que je t’arrête, c’est ça ?

Le rouge commençait à monter aux joues de l’Archimage. Il redit, d’une voix plus forte cette fois :

- Monsieur, pour la dernière fois…

Il avait à peine commencé sa phrase que d le soldat lui assénait une violente claque qui l’étala proprement par terre. Le silence se fit dans l’auberge. Tous les yeux convergèrent vers eux.

Kagome se releva péniblement, les yeux baissés, la tête tournée vers le sol.

- C’est mieux, petit ! Garde l’échine courbée. Comme le mouton que tu es.

Kagome releva lentement la tête, les yeux fermés. Le garde s’esclaffa.

- Alors, petit, qu’est ce qu’il y a ? Tu pleures ?

Quand il les rouvrit, ses prunelles s’étaient changées en flammes.

- Ahhh ! Mais qu’est ce que… !

Une odeur abominable remplit alors la pièce, évoquant à la fois la chair brûlée et la viande en putréfaction. La silhouette du mage se nimba de lumière, doubla de volume, et le sol s’enflamma sous ses pas. Il s’avança alors vers le garde, qui recula à son approche.

- Ne t’avance pas ! Ne t’approche pas de moi !

Mais l’Archimage n’avait cure des protestations de l’homme, et continuait à avancer. Une voix résonna alors, qui semblait venir de tous les endroits à la fois, mais d'aucun en même temps. Kagome, lui, n'avait pas ouvert la bouche.

- Alors, petit, est-ce que tu as peur ?

Le poivrot trébucha, tomba, et heurta violemment le comptoir. Il ne pouvait plus reculer. Le monstre n’était plus qu’à dix pas de lui maintenant, et continuait à s’approcher. Terrifié, il se blottit la tête entre les mains et commença à sangloter.

- C’est mieux ! Garde l’échine courbée. Comme le mouton que tu es.

- Non ! Je vous en prie, épargnez moi !

Neuf pas, huit pas, sept pas.

- Pourquoi ? Tu es un être immonde, et tu le sais.

Six pas, cinq pas, quatre pas.

- Ô puissants dieux, sauvegardez moi du démon !

Kagome éclata d’un rire déplaisant.

- Tu peux invoquer tes chimères tant que tu veux, le seul Dieu ici c’est moi ! Et tu as osé me manquer de respect !

Trois pas, deux pas, un pas.

- Noooon ! Pardonnez moi, je ne savais pas !

L’Archimage était en face de l’homme à présent. Il baissa les yeux sur le garde puis, lentement, très lentement, il tendit sa main droite et…

- Pitié, mon Dieu !

..se saisit du bâton qui était tombé près du comptoir. Les clients, médusés, ne perdaient pas une miette de l’incroyable scène. N’étant pas affectés par le sortilège "Aura de destruction", tout ce qu’ils pouvaient voir était un garde de Madorass en train de se faire terroriser par un jeune garçon.

Ce dernier se releva, se dirigea rapidement vers la porte, puis sortit. Dans son coin, le garde continua à sangloter doucement...
es utilisations.

* * *


Dernière édition par Kagome Akimitsu le Sam 8 Déc 2012 - 21:22, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aikanaro Myrrhyn

Prince Syrinx

________________

avatar
________________


Race : Syrinx
Classe : Lame Noire
Métier : Aucun
Croyances : La Nature dans tout ce qu'elle représente
Groupe : Solitaire

Âge : La vingtaine d'apparence mais la légende voudrait qu'il ait toujours connu les trois mondes

Messages : 201

Fiche de Personnage : L’avènement des Syrinx


MessageSujet: Re: L'homme qui rêvait debout...   Sam 8 Déc 2012 - 0:53

Bonjour o/ bon, j'ai à peine survoler ta fiche... No comment, c'est vraiment pas terrible... Déjà y'a quasiment pas de fautes ! Ensuite tu respectes le contexte... mais sérieusement ?! Où t'as vu qu'il fallait respecter le contexte ? Tu crois qu'on se casse le cul à faire des règles et des histoires pour qu'on les suive ??? Bref, j'vais éviter de m'énerver même si j'ai le sang qui bout dans les veines tellement j'suis colère !
Autre chose: pourquoi t'as pris un ange ? Un séraphin en plus ? Pourquoi pas un poulet archimage tant que t'y es hein ? Alors on est sur un forum fantastique, d4rk f4nt4s1 k1k00 alors on se permet de faire des anges... Nan, je veux pas le savoir que tu sois autorisé à en faire un >< Il me répond l'insolent en plus ! Tu tiens vraiment pas à la vie toi... Parce qu'en plus de faire presque tout bien, tu parles même pas de cerises quoi... inadmissible, ça me dégoute tellement les gens comme ça... T'imagines même pas le nombre de gens que j'ai clashé rien que parce qu'ils n'abordaient pas le thème des cerises dans leur fiche. Non mais j'vais t'apprendre le RP moi ! Tu vas tellement en chier des bulles qu'on pourra transformer les océans en baignoire moussante géante !
En plus, comble du comble, monsieur est un grobill... Alors sous prétexte qu'on est archimage, qu'on s'la pète et tout, qu'on a un bâton qui fait des trucs de dingues et que c'est autorisé aussi alors c'est parti ! On en fait un et puis on s'en fout ! Qu'est-ce que tu crois qu'il se passerait si tous les membres faisaient des fiches comme la tienne hein ? Ben ça serait beaucoup moins drôle ! On pourrait plus se taper des fous rire devant les fautes ou les pouvoirs cheloux ! J'espère que t'es fier de toi parce que vraiment, y'a pas de quoi è.é

Bon, malgré tout ça y'a des trucs qu'il faudrait que tu changes (parce qu'en plus j'vais être obligé de te validey... journée de merde...):

- Ta baguette/bâton, il a le droit d'avoir un nom mais sur Feleth le langage est lié à la magie et la magie compose toutes choses. Il n'y a donc qu'une langue, universelle. Donc, le nom de ton bâton ne pourra rien signifier.

- A la fin de ton sort "châtiment divin", il manque une partie ou je ne sais quoi, il faudrait que tu modifies aussi.

- A propos de l'apparence, qu'il cache qu'il soit séraphin je veux bien mais, même chétif, les séraphins ont des ailes plutôt imposantes donc j'aimerai que tu décrives par quel procédé tu les caches sans éveiller les soupçons. Juste par soucis de cohérence.

- Enfin, y'a un petit problème de codage dans ton test-Rp, il faudrait que tu corriges.

Une dernière remarque personnelle, tu sautes beaucoup de lignes. Un peu ça fluidifie la lecture mais trop ça la hache un peu. Je ne te demanderai pas de modifier, mais c'est juste une remarque extérieure pour t'améliorer (même si y'a plus grand chose à améliorer).

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kagome Akimitsu



________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Archimage
Métier : Savant
Croyances : Aucunes
Âge : 68 ans

Messages : 4

Fiche de Personnage : L'homme qui rêvait debout...


MessageSujet: Re: L'homme qui rêvait debout...   Sam 8 Déc 2012 - 13:09

Ah, ah ! Votre réponse m'a fait bien rire ! C'est l'une des premières fois où je vois un administrateur avec tant de sens de l'humour :) Sinon, j'ai pris en notes les fautes que j'ai faite et m'efforce de les corriger sur l'heure !

En ce qui concerne la puissance de mon personnage, ça me dérange un peu car je ne voulais justement pas créer un "Grosbill". En effet, le rêve de Kagome de devenir un Dieu en emmagasinant des tonnes de magie n'est simplement pas réalisable. Cependant, en relisant ma fiche, je me suis aperçu qu'en effet mon personnage était trop puissant. Je crois donc que je vais supprimer les sorts "Bouclier angélique" et "Onde de choc", pour affaiblir Kagome. En tout cas, je vous remercie pour vos conseils !

Cordiaboliquement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aikanaro Myrrhyn

Prince Syrinx

________________

avatar
________________


Race : Syrinx
Classe : Lame Noire
Métier : Aucun
Croyances : La Nature dans tout ce qu'elle représente
Groupe : Solitaire

Âge : La vingtaine d'apparence mais la légende voudrait qu'il ait toujours connu les trois mondes

Messages : 201

Fiche de Personnage : L’avènement des Syrinx


MessageSujet: Re: L'homme qui rêvait debout...   Sam 8 Déc 2012 - 20:01

XD le mec il me vouvoyeeeeeeeee !!! *se sent PUISSANT* Non mais il faut me tutoyer. Comme le reste du staff d'ailleurs ! (Parce que certains sont vieux et ça les vieillit de se faire vouvoyer alors on les tutoie pour leur faire plaisir mais chuuuut sinon j'vais me faire allumer /PAN/)

Quant au grobillisme, c'est très relatif. Tu peux paraitre grobill dans ta fiche et ne pas l'être en RP. Si tu sens que ton personnage est bien construit comme il est, même si ses sorts ont l'air impressionnant, rien ne t'obligera à faire étalage de toute ta magie dans chaque RP. Tu ne peux pas vraiment commencer avec une réputation de grobill ici, je te rassure. Tu trouveras des gens pour Rp avec toi assez facilement normalement et c'est seulement après ces premiers RPs que les gens te considéreront comme grobill ou pas. Ne stresse pas pour ça Wink.

Tu n'auras qu'à me renvoyer un message une fois que tu auras corrigé ce dont j'ai fait mention lors de ma première réponse et ça sera bon ! Te focalise pas trop sur les "fautes", je crois m'en souvenir d'une mais je sais même plus où... Enfin, pour te dire que c'est pas la mort, ça n'empêchera pas ta validation alors ne t'arraches pas les cheveux à la chercher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aikanaro Myrrhyn

Prince Syrinx

________________

avatar
________________


Race : Syrinx
Classe : Lame Noire
Métier : Aucun
Croyances : La Nature dans tout ce qu'elle représente
Groupe : Solitaire

Âge : La vingtaine d'apparence mais la légende voudrait qu'il ait toujours connu les trois mondes

Messages : 201

Fiche de Personnage : L’avènement des Syrinx


MessageSujet: Re: L'homme qui rêvait debout...   Sam 8 Déc 2012 - 22:42

Heeeeey nous y voilà ! Par la présente, je te valide !
Par conséquent, tu es un membre, moi un admin alors... vas me chercher un café avec des gatow Cool /SBAAAAF/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: L'homme qui rêvait debout...   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'homme qui rêvait debout...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-