''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Khara Parker



________________

Khara Parker
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcière.
Métier : Équivalent actuel d'un Psychanalyste.
Croyances : Aucune.
Groupe : Solitaire.

Âge : 22 ans.

Messages : 45

Fiche de Personnage : ♥️


L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil] _
MessageSujet: L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil]   L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil] EmptyJeu 20 Déc 2012 - 13:57

Le jour était déjà bien avancé lorsque j'ouvris les yeux. Tout me semblait calme et paisible dans la petite auberge, je sentais de ma chambre la douce odeur des viennoiseries et du thé chaud, des petits oiseaux s'étaient également appropriés le rebord de ma fenêtre. Alors je me levai, m'habillai et entrepris de descendre afin de me restaurer. Je vins m'asseoir à une table au calme près d'une fenêtre d'où je pouvais voir la somptueuse ville de Madorass ensoleillée et ses marchands ambulants. Je pris un thé chaud que j'avalai en une gorgée et entrepris d'aller faire un tour. Il faisait doux à l'extérieur, alors je marchai des heures et surprise par le temps que j'avais passé à me promener dans la ville, je décidai de rentrer, de payer ma chambre et de retourner chez moi, dans le Vein, car après tout, il n'y avait que la que je me sentais vraiment moi-même. Soudain, alors que j'avais pris un petit raccourcis pour retourner à l'auberge, une petite boutique reculée retint toute mon attention. Je m'approchai, et fus intriguée par le nom de ce petit magasin; Oracle. Tiens, serait-ce une sorte de maison de voyant? Amusée à l'idée de voir quelqu'un essayer de me prédire mon avenir, je décidai de franchir la porte de la boutique et d'aller consulter ledit oracle. A l'intérieur il faisait beaucoup plus froid que dehors et la pièce principale regorgeait de magie. Il y avait plusieurs petits présentoirs où étaient exposés divers ingrédients de magie, tous les plus saugrenus les uns que les autres. Alors dans le silence assourdissant, une voix se fit entendre:

- Ce n'est pas vraiment le genre d'endroit pour une personne comme vous. Intriguée, je demandai à la personne de se montrer sous peine de partir et de réduire la petite boutique en cendre.
- Pensez-vous vraiment que j'ai souvent de la visite ici? Allons, venez vous asseoir mon enfant. Alors je me retournai brusquement et vis dans le coin de la pièce une vieille femme assise à une table. Je vins près d'elle, et m'assis sur la chaise de l'autre coté du bureau.
- Comment... A peine avais prononcé ces mots que la femme m'interrompit. Ne dites rien. Je sais pourquoi vous êtes ici Khara, à Madorass. Et je peux dores et déjà vous dire que vous ne trouverez pas les réponses que vous cherchez ici. Et bien ça alors, pour le coup, je me sentis bête, la femme possédait d'incroyable dons. Et je pensais même que...
- Don d'empathie je présume? Dis-je d'un air interrogateur et amusée.
- Tout comme vous ma chère, avec tout de même deux cents ans d'expérience en plus. Se contenta de répondre la vieille dame avec un grand sourire. J'étais vraiment très surprise de croiser la route d'une sorcière empatte, je n'en avais jamais croisé de ma vie! Pourrait-elle alors me donner les réponses que je cherchais, à propos de mes parents, de tout ça... J'avais vraiment besoin de réponses.

- Non Khara, je vous ai dis que les réponses que vous cherchiez n'étaient pas ici. Mais vous devez absolument partir, un sombre avenir vous est réservé si vous ne retournez pas dans le Vein. A ces mots, je restais extrêmement perplexe. Comment un démon pouvait avoir un sombre destin? Nous étions sombre par nature, je décidai que cela avait assez duré, cette femme était peut-être douée du don d'empathie tout comme moi, mais je perdais mon temps ici.
- Je suis désolée, mais il est dans ma nature d'être sombre, je ne peux faire le bien. Excusez-moi, je dois partir. Je me levai alors de ma chaise et gagnai le chemin de la sortie, lorsque la sorcière me tint ces mots:

- Ce n'est pas ce que votre mère pensait Khara. Une sueur froide le long de l'échine, je me retournai, revins m'asseoir en face de la vieille dame et lui demandai plus de précision, car si c'était une mauvaise blague, ce n'était vraiment pas drôle.
- Eh oui, j'ai connu votre mère. Une démone incroyablement puissante malgré son manque de cruauté. Je l'admirais, et je l'admire encore. Mais croyez moi Khara, il faut que vous partiez, le monde du milieu est corrompu par les ténèbres et malgré toute le pouvoir que vous possédez, vous finirez corrompue vous aussi. Je ne sus vraiment quoi répondre, une larme roulait sur ma joue, et je sentais la détresse de la sorcière, elle aussi dans son fort intérieur voulait partir, retourner chez elle... Je décidai donc que je ne la laisserai pas ici.

- Ecoutez, je ne sais pas comment vous vous appelez, mais je peux vous ramener dans le Vein vous aussi, j'ai assez de pouvoir pour nous y conduire toutes les deux, ne restez pas ici je vous en conjure. Ce à quoi elle sourit. Elle prit ma main et me répondit avec tendresse. - Chère enfant, mon destin est tout tracé à présent, je me meurs de plus en plus chaque seconde, et malgré ma nature, je ne supporterais pas un voyage dans le Vein. Maintenant, il vous faut vous en aller. Oh mais avant, prenez ceci. Alors elle sortit d'un vieux tiroir poussiéreux, un médaillon.
- Il a appartenu à votre mère, jadis, elle me dit qu'un très grand pouvoir fut emprisonné dans ce médaillon, et que seule une sorcière à la magie très puissante pourrait le faire sortir. Il est maintenant clair à mes yeux que c'est de vous dont votre mère me parlait. Tenez, il est à vous. Je suis très heureuse de vous avoir rencontré Khara, j'espère que même dans la mort, je saurai être au près de vous. Alors dans un nuage de fumé, la vieille femme disparue.Je restai là quelques minutes avant de me rendre compte que j'étais seule, le médaillon dans les mains. Il était magnifique. Je le mis dans ma besace, et entrepris de retourner à l'auberge, la nuit commençait déjà à tomber.

Sur mon trajet, je fus tellement perdue dans mes pensées qu'il me semblait m'être littéralement téléportée devant l'auberge tellement la route m'avait semblé courte. Je saluai le tavernier et m'apprêtai à monter les escaliers menant aux chambres lorsque celui vint à me rencontre:

- Excusez-moi, ai-je bien à faire à Khara? A nouveaux surprise, je décidai de le renvoyer bouler. J'en avais un peu marre que tout le monde connaisse mon nom ici. - Ecoutez, j'ai eu ma dose de magie aujourd'hui, et je ne suis vraiment pas d'humeur à recommencer avec les énigmes... Il afficha une mine interrogatrice, puis se décida simplement de me répondre:
- Euuh, je ne sais pas de quoi vous parlez, mais une femme est venu me remettre cette lettre pour vous, la nuit dernière. Tenez. Il me tendit alors une curieuse lettre puis s'en alla et se remit à nettoyer ses verres. C'était curieux, une femme m'avait fais transmettre une lettre? Mais qui savait que j'étais ici? Je n'avais pas de famille, pas d'amis ni de serviteurs, personne ne pouvait savoir que je me trouvais à Madorass... Mis à part Volorä. Je remontai alors dans ma chambre, m'enfermai à double tour puis déchira l'enveloppe et dépliai la lettre.
En effet, c'était bien elle. Elle me laissa cette note afin de me dire de quelle façon elle avait déjoué mon sortilège et qu'elle m'attendait chez elle ce soir afin de continuer ce que nous avions commencé. Très bien, j'y serai sans problème. Mais, peut-être cela avait-il un rapport avec la prédiction de l'oracle, peut-être qu'en décidant d'aller chez Volorä, je courrais à ma perte. Et bien tant pis, je n'allais certainement pas me défiler devant une sorcière fausse bourgeoise et prétentieuse. Je fis alors brûler la lettre d'un regard, pris une profonde inspiration et je décidai de porter le médaillon de ma mère. Comme ça, si je mourrais ce soir, cela me donnerait l'impression de l'avoir près de moi.
Je descendis en hâte et demandai à l'aubergiste s'il savait où ce trouvait le château du Vein. Alors il m'indiqua un trajet qui fut, à ma grande surprise, très clair et très précis. Je lui payai alors la nuit que j'avais passé dans la chambre, et me mis en route. Une fois en dehors de la cité de Madorass, je pris une profonde inspiration par le nez, tentant de voir si je pouvais percevoir la magie de Volorä, et en effet, la magie noire, ça 'sentait fort', alors, je récitai une longue incantation à voix haute, puis je me changeai en fumé et le vent m’attirerait vers l'antre de la duchesse noire.

Pour moi ça ne dura qu'une seule seconde, mais en réel, cela avait pris plusieurs heures. La nuit était tombée depuis un moment, et je me retrouvai à l'entrée d'un grand château. Alors dans la pénombre, un garde vint se poster entre moi et la grande porte que je m'apprêtai à franchir:

- Qui va la! Répondez! Pff, pathétique! Un homme et une épée, quoi de moins avancé. J'espérai que Volorä se montrerait plus élaborée une fois à l'intérieur!
- C'est ta maîtresse qui m'a faite venir sale chien, alors écarte toi de mon passage si tu ne veux pas finir réduit en charpies. A ces mots, l'homme ricana, sortit son épée de son fourreau et me menaça de sa lame. Bon sang, je n'avais pas le temps pour ces pitreries! Alors d'un coup du revers de la main, je l'envoyai balader contre la porte, ce qui eut pour effet de l'ouvrir en grand, l'homme vint alors s'écraser sur le sol de la somptueuse demeure, aux pieds de celle qui m'attendait. Nous y étions.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Volorä Veil



________________

Volorä Veil
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Sorcière
Métier : Duchesse
Groupe : Royaume

Âge : 33

Messages : 50

Fiche de Personnage : Volorä Veil


L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil] _
MessageSujet: Re: L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil]   L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil] EmptyJeu 20 Déc 2012 - 16:38

Il ne restait plus qu'à attendre que le message fasse son effet. La duchesse avait demandé au tavernier de le transmettre à Khara dès qu'il la voyait. Entre temps elle s'en était retourné dans son domaine grâce à un sortilège, mais cela l'épuisa quelques peu. Décidant d'aller se reposer un moment dans ses appartements en attendant la venue de sa 'convive'. En réalité la noble de la considérait pas comme une grande ennemie mais comme une rivale, elle avait vu ses dons et par-dessus le fait que c'était une démone. Elle avait envie de se battre avec mais cette fois-ci dans les règles, comme dans un duel. C'était pour cette raison qu'elle lui avait fait parvenir un message et plus les heures passèrent plus le moment arriva. La nuit était tombée, la lune éclairait le château de la noble de blancheur. Volorä avait par des réflexions et des suppositions réussie à plus ou moins calculer le moment où viendrai ou du moins probablement Khara. Elle sentait d'ores et déjà son odeur de démone, l'odeur pure de la magie noire, elle était là. C'est alors qu'elle se décida de mettre en scène tout ceci, la sombre alla se placer devant la barrière des grands escaliers principaux qui trônaient majestueusement devant les portes du domaine. Fermant les yeux et se concentrant sur l'odeur 'démoniaque' de son hôte le moment tant attendu daigna enfin arriver. Quand les portes s'ouvrirent aussi violemment que soudainement avec un garde étant projeté au pied des grands escaliers, elle rouvrit ses yeux et pu observer la sorcière de nouveau. Elle la regarda profondément, droit dans ses yeux là où elle cherchait sa peur ...

-"Bienvenue en mon château, Khara. Je vois que vous avez reçue ma petite invitation …"-

C'est alors que la maitresse des lieux commença à descendre les escaliers lentement avec toute la prestance d'une noble de son rang. Elle effleura de sa main la barrière en bois tout en continuant de fixer la jeune mage qui était devant ses portes. Ces dernières justement étant plus ou moins cassées elle allait devoir les faire réparer … Des frais en plus. Lorsqu'elle arriva enfin au bout des marches la sombre femme commença à s'avancer vers Khara et décida de lui expliquer la raison de son invitation.

-"J'ai aimé vos petits tours de magie la dernière fois. Mais comme ce brave tavernier a dû vous le dire, enfin transmettre, je me suis tout autant amusée à jouer mon rôle de comédienne. Cela a payé bien sûr vu que la pierre est en ma possession dorénavant, or je ne vous ai pas faite venir ici pour régler cela. Vous êtes une sorcière remarquable je l'avoue … Et j'aimerai un duel, un combat comme il aurai dû y avoir dans le temple, mais sans surprise, sans coup dans le dos cette fois-ci, ma belle. Si vous voulez me prouver que vous êtes si douée que cela, dans ce cas-là suivez moi."-

Elle n'attendit pas de réponse et prit la direction d'un corridor menant à une grande salle. Les portes menant à cette dernière étaient massives mais la noble les fit ouvrir par un simple geste de la main. Avant d'entrer elle tendit son bras vers la pièce en cédant l'honneur à la sorcière d'y pénétrer la première. Cette salle s'avéra être en réalité le lieu d'entrainement pour ses gardes servant par ailleurs d'armurerie. La pièce était assez grande, très vaste même, décorée avec les armoiries de la famille de Volorä. Ce qui était intéressant et surtout pourquoi avait-elle emmené Khara ici c'est parce que ce lieu représentait un terrain parfait pour effectuer un duel. Il n'y avait ni objet magique, ni lustres à faire tomber. La duchesse avait fait sortir les quelques hommes qui étaient encore en train de s'entrainer leur demandant de refermer correctement les portes derrière eux, mais surtout que personne ne les dérange sous aucun prétexte. La sombre noble s'avança de quelques dizaines de pas devant la sorcière puis se tourna vers elle pour être face à face.

-"Nous sommes pareils vous et moi. Nous cherchons la même chose en ce monde, vos talents sont indiscutable mais j'aimerai en avoir le cœur net à présent. Sorcière, vous m'avez montré ce dont vous êtes capable, laissez moi vous montrer ce dont moi j'en suis."- Dit-elle d'une voix aussi glaciale que possible.

N'attendant aucune réaction de sa part elle invoqua aussi rapidement qu'elle fit le geste des 'lames' constituées uniquement de magie noire qui gravitaient autour d'elle puis toujours en effectuant des mouvements précis de ses mains les envoyèrent tout droit vers la sorcière à une vitesse fulgurante. Elle enchaina en créant une fine barrière devant elle qui était comme composée de feu noire, sans que cela l'empêcha de voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Khara Parker



________________

Khara Parker
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcière.
Métier : Équivalent actuel d'un Psychanalyste.
Croyances : Aucune.
Groupe : Solitaire.

Âge : 22 ans.

Messages : 45

Fiche de Personnage : ♥️


L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil] _
MessageSujet: Re: L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil]   L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil] EmptyVen 21 Déc 2012 - 0:26

Elle se tenait en haut des marches, un air particulièrement hautain. Elle descendit d'un pas assuré, elle ferma les yeux. A ce même moment je sentis que quelque chose de surnaturel tentait de rentrer en moi, comme si... Oh que non, tu n'y arriveras pas. Alors je repoussai sa magie de mon esprit, elle ne lirait pas en moi ce soir.
- Bienvenue en mon château, Khara. Je vois que vous avez reçue ma petite invitation … Se contenta-elle de dire sèchement. - C'est bien trop d'honneur, vous n'auriez jamais dû. Dis-je simplement, amusée par la situation. Lorsqu'elle arriva en bas des escaliers, elle se mit à m'expliquer le pourquoi du comment, comme quoi elle aurait résisté à mon sortilège et toujours en exagérant, comme si elle essayait de se donner le genre Je suis une petite salope bourgeoise, rien ne peux m'atteindre. Continuez Volorä, continuez, rira bien qui rira la dernière. D'ailleurs en y réfléchissant, il était fort probable que je commis une petite erreur lors du rituel visant à brider les pouvoirs de Volorä, m'enfin, si c'était ce à quoi je pensais, je réessayerai ultérieurement!
Alors elle entreprit de m'emmener dans une pièce isolée de toutes les autres... Sans doute pour son petit duel pensais-je. Mais que cherchait-elle? A montrer qu'elle était la plus forte? A me tuer? Car il était facile pour maintenant de me piéger, après tout, j'étais dans son château! Mais je me contentai de suivre sans dire un mot.
Au bout de quelques minutes, nous arrivâmes dans une très grande pièce habituellement réservée à l'entrainement de ses sujets, dont certains étaient absolument délicieux torse nu. Je m'arrêtai au centre de la pièce et attendais une réaction de la part de mon hôte, qui ne se fit pas attendre:

Nous sommes pareils vous et moi. Nous cherchons la même chose en ce monde, vos talents sont indiscutable mais j'aimerai en avoir le cœur net à présent. Sorcière, vous m'avez montré ce dont vous êtes capable, laissez moi vous montrer ce dont moi j'en suis. Hmm, c'était donc pour cela, elle voulait m'affronter, jusqu'où cela irait-il je ne sais pas, mais ce qui était sur, c'est qu'elle ne me laisserait pas repartir d'ici sans un bon affrontement. Alors ça commença!

Sans prévenir, et sortant de nul par, elle fit apparaître des sortes de 'lames' noires autour de ses mains et me les envoyait dessus, le tout à une vitesse fulgurante, je n'eux pas le temps de riposter, c'était donc déjà fini?! Je mis mes bras devant mon visage afin de me protéger, mais alors quelque chose de spectaculaire se produisit. Les lames étaient sur le point de me transpercer la poitrine, mais le curieux pendentif que m'avait donné la vieille dame dans la journée se mit à briller, et les fameuses lames noires de Volorä semblèrent stoppées et se brisèrent comme du verre sur du béton. Mais qu'est-ce que c'était que ça?! Une amulette? Non, impossible, ces babioles ne valaient rien d'habitude! Alors, en remarquant la mine interdite de Volorä, je décidai de faire un peu de zèle, priant tout de même que ce ne fut pas un coup de chance.

- Vous avez raison Volorä, nous sommes pareil vous et moi, seulement je doute que nous ne cherchions la même chose. Pour ce qui est du reste, je suis entièrement d'accord avec vous, la dernière fois fut bien trop courte à mon gout! Dis-je d'un air amusée, comme si cela était un jeu.
Alors je laissai la magie noire prendre possession de mon corps à nouveaux, gardant quand même un certain self-controle. Mes yeux devinrent noirs comme le jais mes veines ressortirent incroyablement et ma voix se modifia, elle résonnait, une voix d'outre tombe qui aurait réveillé les morts. Alors tout ce passa très vite. Je récitai à voix haute une petite incantation qui fit se fissurer le sol sous les pieds de Volorä, et de la fumé noire épaisse formant des lianes vinrent agripper ses chevilles. Je continuai d'incanter, et cette fois-ci elle fit apparaître un sac en velours noir à mes pieds d'où sortirent une dizaine de poignards imbibés de poison paralysant.

- Puisque vous étiez si impatiente de revoir mes petits tours de magie, je vous laisse découvrir le charme pétrifiant de ma boîte à canifs! Dis-je sur un ton sombre et méprisant juste avant d'ordonner à mes couteaux de se jeter sur la sorcière prisonnière au sol en la pointant du doigt. Il s'abattirent sur elle les uns sur les autres, mais je savais pertinemment qu'elle trouverai une parade pour s'en sortir, et c'était d'ailleurs cela qui était très amusant, à quel moment arriverions nous à notre limite? Laquelle de nous deux fera le faux pas qui la fera tomber?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Volorä Veil



________________

Volorä Veil
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Sorcière
Métier : Duchesse
Groupe : Royaume

Âge : 33

Messages : 50

Fiche de Personnage : Volorä Veil


L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil] _
MessageSujet: Re: L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil]   L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil] EmptyVen 21 Déc 2012 - 16:30

Le duel commença alors sous une riposte de la sorcière. Mais au moment où les 'lames' de Volorä allaient se planter dans la chair de son adversaire un curieux phénomène se produisit. Elle portait une amulette qui se mit à briller puis s'en suivit de l'évaporation du sortilège. Ainsi donc elle avait décidé de tricher avec des artefacts ? Qu'il en soit ainsi la duchesse comptait bien tricher aussi mais d'une autre manière. La réponse de la jeune fille ne se fit pas attendre puisqu'elle créa des lianes magiques s’agrippant aux chevilles de la noble. La voix de la sorcière changea de quelques peu et ses yeux devinrent noir … Que de parade ! Ne pouvant plus bouger Volorä essaya donc de se concentrer pour défaire ce maléfice mais au moment où elle commença elle vit que son assaillante avait préparé un autre sort pour elle, c'était un peu le même que le sien en fait : Des lames qui fusèrent à une vitesse hors normes en direction de la sombre femme. Il n'y avait que deux solutions, soit elle brisait les couteaux de la même façon que Khara soit y aller par la fourberie. Pourquoi alors ne pas faire d'une pierre deux coups ? La duchesse tendit sa main alors qu'une fumée noire et épaisse en sortit pour créer une sorte de 'trou' devant elle, pour se protéger des lames. Sauf qu'au même moment un second trou apparu au niveau de ses chevilles, et les mêmes lames ayant disparu dedans ressortirent de ce côté, 'coupant' le sortilège immobilisant. Se relevant elle afficha un sourire en coin puis affirma que c'était bien pensé mais insuffisant.

-"J'aime votre manière de faire sorcière … Mais voyons voir si vous êtes si réactive que cela."-

Un nuage de poussière sombre apparu au-dessus de Volorä pour finir par se séparer en plusieurs nuages de moindre tailles. Il devait y en avoir un total de 10 puis d'un geste vif de la main elle 'ordonna' aux amas de magie de foncer vers Khara. Sauf que ce n'était pas comme les lames cette fois-ci ils ne foncèrent pas en ligne droite. Les nuages se dispersèrent puis arrivèrent de toute part sur la sorcière, se mouvant rapidement autour d'elle provoquant la création d'un 'brouillard' tout autour d'elle. Ceci était en fait pour masquer un autre sort de la part de la noble ; Elle disparu en une fumée noire. Cette fumée se déplaça rapidement derrière la sorcière pour que lorsque le brouillard prit fin elle ne la voyait plus. Le tout s'était déroule en l'espace d'une dizaine de secondes et lorsque Khara peut enfin voir l'absence de Volorä devant elle, cette dernière décida de briser le silence.

-"Je suis derrière toi ma petite douceur."-

C'est alors que la sombre femme n'attendit pas de réaction et en une fraction de seconde posa ses mains à même son adversaire en les ayant au préalable induit de magie. Ce sort avait donc pour but de causer directement de la douleur de manière quasi instantané et de projeter la cible si jamais celle-ci ne s'est pas agrippée à un support, ce qui n'était pas le cas de la jeune fille. C'était une attaque qui reposait exclusivement sur la surprise et celle-ci avait plutôt réussie apparemment. La pauvre sorcière se retrouva donc projetée quelques mètres en avant en ayant surement une douleur au niveau de son dos, si elle ne s'était pas retournée. S'avançant donc vers elle sans se rapprocher dangereusement elle leva son index et fit signe à Khara de venir comme on le fait avec un chat généralement.

-"Montre-moi ta riposte sorcière, je veux voir. Fais-moi souffrir !"- Dit-elle avec un sourire à pleine dent à la limite du nerveux.

Le ton était donné, Volorä prenait ce duel comme un exercice ou plutôt comme un test. Non pas pour elle mais pour la sorcière car outre le fait qu'elle voulait se venger en quelques sortes, le premier lui avait permis de supposer l'idée que cette jeune fille aurait un potentiel intéressant. Elle souhaitait voir jusqu'où allaient ses pouvoirs si jamais ils allaient suffisamment loin, dans ce cas Khara aurait réussie l'examen, ce qui pourrait être avantageux pour elle. Mais si elle échouait alors la duchesse n'aurait que faire de sa vie et de ses pouvoirs, elle se contenterait de l'achever. La provocation verbale et physique était une spécialité de la noble, elle ne concevait jamais un combat sans cela. Que ce soit en ridiculisant son adversaire ou en lui faisait des sous-entendu parfois un peu osés, elle adorait faire ce genre de 'joute' verbale qui mêlait mot et gestuelle.


-"Vous ne pouvez imaginer à quel point nous nous ressemblons … Nous avons un but commun mais vous cherchez à vous leurrer, soit, je tacherai de vous montrer la véracité de mes dires."-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Khara Parker



________________

Khara Parker
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcière.
Métier : Équivalent actuel d'un Psychanalyste.
Croyances : Aucune.
Groupe : Solitaire.

Âge : 22 ans.

Messages : 45

Fiche de Personnage : ♥️


L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil] _
MessageSujet: Re: L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil]   L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil] EmptyLun 24 Déc 2012 - 17:14

Comme je l'avais prévu, mes lames n'eurent pas le temps d'atteindre Volorä et elle brisa les liens que j'avais crée plus tôt, soit. Alors elle envoya plusieurs nuages de fumé noir très épais, et l'espace de quelques instant, je fus dans l'incapacité de voir quoi que ce soit. Alors une fois le nuage dissipé, elle n'était plus là, et bien bravo! Elle pouvait être partout et nul part maintenant, et je ne pouvais rien faire. Mes sens étaient en éveil et alors une voix vint me chuchoter à l'oreille:

- Je suis derrière toi ma petite douceur. Je n'eus pas le temps de me retourner qu'elle posa sa main sur mon dos, ce qui me projeta en avant avec en prime une atroce douleur à l'endroit où elle avait posé sa main. J'étais maintenant à terre contre un mur, essayant de faire abstraction de mon mal, mais en vain. Volorä avait bien choisi son coup, et j'espérais maintenant que ce ne soit pas le dernier. Alors elle s'approcha lentement de moi, comme pour me narguer, se stoppa à quelques mètres de moi:

- Montre-moi ta riposte sorcière, je veux voir. Fais-moi souffrir ! Dit-elle avec un rictus malsain au bord des lèvres. Et bien qu'il en soit ainsi, elle voulait que je la fasse souffrir? Quelle chance! C'était précisément ce que j'allais faire.
Alors je me mis à sourire, je soufrai encore, mais ce que je m'apprêtais à lui faire endurer parvint à calmer un tant soit peu ma douleur. Je la fixai profondément et exauçai son souhait:

- Souffre. Et à ces mot, ma redoutable adversaire tomba à genoux et mit sa tête entre ses mains. Le sortilège que je lui avais jeté était celui que j'utilisais pour faire souffrir lentement mes victimes. Je reproduisais une sorte de rupture d'anévrisme mais à chaque fois que je faisais exploser ses vaisseaux, je faisais en sortes que d'autre se régénèrent, et je reproduisais le même tour jusqu'à ce que ma victime s’effondre sous la douleur. Alors, le temps que Volorä restait au sol, je me relevais et lui répondis:

- Effectivement Volorä, nous sommes toute les deux pareil, seulement contrairement à vous, ma soif de pouvoir ne provoquera pas ma perte. Vous vous mourrez Volorä, chaque minute qui passe la magie vous détruit à petit feu, seulement vous êtes trop aveugle pour le voir. Certes pour une humaine, vous êtes douée d'une surprenante capacité à gérer tout cela, mais jusqu'à quand Volorä? Alors n'attendant aucune réaction de la sorcière sous l'emprise de la douleur cérébrale, d'un revers de la main je la projetai violemment contre une poutre en béton qui se trouvait un peu plus loin dans la pièce. Alors à cette distance, le maléfice n'eut plus aucun effet et Volorä. Alors je pris le temps de prendre ma respiration et mes esprits. Je sentais que tout cela se finirait bientôt, mais de quelle façon?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Volorä Veil



________________

Volorä Veil
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Sorcière
Métier : Duchesse
Groupe : Royaume

Âge : 33

Messages : 50

Fiche de Personnage : Volorä Veil


L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil] _
MessageSujet: Re: L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil]   L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil] EmptyMar 25 Déc 2012 - 0:42

Quelle situation ... Volorä avait provoqué ce combat en invitant la sorcière en son propre domaine. Mais ce n'était pas pour tuer ou pour vaincre, c'était pour confirmer un doute. Non pas un doute, une certitude à présent, la duchesse l'avait fait venir pour la voir, pour voir ses dons, ses capacités, jusqu'où était-elle prête à aller pour résister à la sombre femme. De ce qu'elle avait pu voir c'était loin apparemment, mais le peu d'exercice que la noble avait fait passer à Khara n'étaient pas suffisamment satisfaisant pour qu'elle puisse se décider une bonne fois pour toute. Il ne fallait pas croire que Volorä utilisait son plein potentiel ni ses sorts les plus diaboliques, ce qui était sans doute le cas de la sorcière aussi. Dans la tête de la noble il s'agissait de la tester donc il fallait adapter le tout pour ce type de combat qui était en fait un duel de sorcières. Cette femme était remarquable pensa la duchesse, puissante, intelligente et ne se laissant pas faire aussi facilement. Elle ferait sans doute une alliée de choix mais elle ne comptait pas tout de suite lui faire la proposition. Quand la jeune fille prononça le mot "Souffres" une douleur incomparable s'éprit pour Volorä. Cette dernière se tenait la tête entre ses mains tellement la douleur était intense et insupportable mais elle jouissait comme jamais auparavant en son intérieur. Il ne fallait pas oublier qu'elle avait une âme étant démone et par-dessus tout cultivant la douleur, donc l'appréciant plus que tout. Mais la douleur était si forte qu'elle finie par s'effondrer au sol ... Encore un point commun entre les deux femmes, la noble possédait aussi un sort quasiment pareil. Elles étaient faites pour oeuvrer de pair, mais il restait un dernier test à faire passer.

C'est alors que Khara avoua qu'elles étaient pareilles, mais que la soif de pouvoir de la duchesse la conduirait à sa perte. Jusqu'à où elle était capable d'aller ? C'était une question sans réponse, Volorä n'y répondit pas. La sorcière décida d'envoyer la sombre femme sur une poutre en béton un peu plus loin d'un geste de la main, écartant les deux d'une bonne distance. Voila donc un moment de répit on aurait dit, mais pour combien de temps ? La noble femme souffrait en silence tout comme son adversaire mais décida de ne plus rien dire, plus rien faire le temps de trouver très rapidement un autre plan. Quel dernier test pourrait mettre cette brave sorcière à rude épreuve ? Il fallait cette fois-ci utiliser un sort un peu plus puissant, disons dans la haute gamme chez Volorä. L'empoisonner ? La blesser ? Non … Il fallait quelque chose de plus spécial. Ce fût à ce moment que la maîtresse des lieux eut l'idée. La possession, voilà un art dont elle excellait dedans. Elle rêvait tant de posséder un corps de démone elle allait en avoir l'occasion pour au moins quelques secondes, pouvoir enfin goûter à ce plaisir tout en évaluant son adversaire. Alors sans aucune raison elle se mit à rire tout bas puis il s’intensifia légèrement jusqu'à devenir apeurant. Elle fixa avec une effroyable ardeur la sorcière puis se décida enfin à parler.


-"Ma belle, tant qu'il y aura des personnes comme vous mon âme continuera de gérer mes pouvoirs, et plus le temps avance plus je deviens comme vous, une démone. Vous êtes une femme et une sorcière remarquable je dois l'admettre, vous me mettez à rude épreuve … Mais j'aurai envie de vous tester une dernière fois, mon cœur."- Dit-elle en pinçant son sourire.

Soudainement sans que personne ne puisse s'y attendre, Volorä fit un geste de sa main puis disparu une nouvelle fois dans un nuage poussiéreux, noir. Sauf que cette fois-ci elle n'allait pas se téléporter ou encore moins fuir. Elle se dirigea à une vitesse fulgurante vers Khara puis se concentra au moment du 'choc' de tout son être pour pouvoir rentrer dans son corps et son esprit. Elle tenta de prendre possession de son esprit, c'était l'examen ultime. La duchesse était une maîtresse de la possession mais est-ce que les pouvoirs de la sorcière étaient suffisant pour l'empêcher de s'emparer d'elle. La poussière s'infiltra par sa bouche et ses yeux, et quand la noble commença enfin à voir ce que voyait la jeune fille, à ressentir ses propres battements interne, ses propres sensations … Le vrai combat allait commencer. La possédée devait se débattre du mieux qu'elle pouvait contre Volorä, cette dernière fusionnant peu à peu avec son âme et devant de seconde en seconde la sorcière. La résistance était énorme, elle n'avait jamais vu cela mais elle y mit efforts et paroles.

-*Voyons voir si tu peux me résister directement face à moi … Je ressens ce que tu ressens, je vois ce que tu vois, je touche ce que tu touches, nous ne faisons plus qu'une toi et moi … Fais-moi sentir tes réelles capacités ! Je veux toucher de mon âme ce que la tienne est capable de faire, démone !*-


Le dernier combat commença et il s'avéra plus dur que les autres pour la sorcière. Allait-elle réussir à chasser la démone humaine de son esprit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Khara Parker



________________

Khara Parker
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcière.
Métier : Équivalent actuel d'un Psychanalyste.
Croyances : Aucune.
Groupe : Solitaire.

Âge : 22 ans.

Messages : 45

Fiche de Personnage : ♥️


L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil] _
MessageSujet: Re: L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil]   L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil] EmptyMar 25 Déc 2012 - 23:36

Mon petit sortilège avait fais son effet. Il m'avait laissé le temps de reprendre mes esprits. Volorä était l'ennemie la plus puissant que j'eus combattue depuis le début de ma vie, mais comme chaque épreuve, je m'en sortirai, toujours.
Alors Volorä se mit à sourire étrangement, comme si à ce moment précis du duel, elle prit du plaisir. Elle préparait quelque chose. Alors contre toute attente elle prit la parole:

- Ma belle, tant qu'il y aura des personnes comme vous mon âme continuera de gérer mes pouvoirs, et plus le temps avance plus je deviens comme vous, une démone. Vous êtes une femme et une sorcière remarquable je dois l'admettre, vous me mettez à rude épreuve … Mais j'aurai envie de vous tester une dernière fois, mon cœur. Je ne compris pas du premier coup de quoi elle voulait parler, alors je décidai d'user de mes dons d'empathie pour savoir exactement ce qu'elle préparait, mais alors que je perçai son coeur, elle se désintégra en un brouillard épais et se jeta sur moi, pénétrant mon corps par mes orbites et ma bouche. Par tous les dieux du ciel, elle tentait de me posséder! Je pouvais sentir ce qu'elle ressentait et inversement, je sentais qu'elle aussi était littéralement 'moi'. C'était maintenant un duel à l'intérieur de mon corps, et gagnerait celle qui aurait la plus puissante volonté d'esprit.

- Voyons voir si tu peux me résister directement face à moi … Je ressens ce que tu ressens, je vois ce que tu vois, je touche ce que tu touches, nous ne faisons plus qu'une toi et moi … Fais-moi sentir tes réelles capacités ! Je veux toucher de mon âme ce que la tienne est capable de faire, démone ! Je détestai l'idée qu'elle soit en moi à cet instant, je trouvais ça tellement, impersonnel. Alors soudain, une idée me vint à l'esprit. Etant 'elle', et étant une empatte de nature, je pouvais littéralement lire en elle comme si j'étais elle, et je sentais à quel point elle jouissait à l'intérieur d'elle même de posséder le corps d'une véritable démone de mon niveau, et j'allais me servir de cela pour lui faire reprendre possession de son véritable corps, et graver au fer rouge dans son esprit qu'être un démon n'est pas tous les jours facile.

- Très bien Volorä, j'espère que vous avez pris beaucoup de plaisir à prendre possession du corps d'une véritable démone, car laissez moi vous faire une petite confidence; non seulement vous ne serez jamais une démone à cent pourcents, mais en plus vous n'avez strictement aucune idée de ce que c'est que d'en être une! Alors d'un coup d'esprit, je créai des sortes de flash-back qui me remémora toutes les douleurs les plus atroces que j'eus vécu: Je projetai la dernière image que j'eus de mon père en train de se faire assassiner par des géants, ma mère se faisant kidnapper juste après m'avoir donné un tendre baiser, ma maison et tous mes souvenirs réduis à néant à cause du sombre dictateur du monde du dessous, mon coeur brisé, mes émotions brûlées. Puis alors ce fut le tour de son esprit à elle, je lui rappelai chaque mauvais souvenirs de sa vie à elle, ses pertes, ses chagrins, toutes ses victimes l'implorant de les épargner, ils avaient peut-être des familles eux aussi, des êtres chers qu'ils aimaient. Puis en dernier, je lui fis voir le moment où cette puissante démone lui vola son humanité en entreprenant de la changer en être maléfique. Toutes ces images défilèrent dans notre esprit commun et d'un seul coup, grâce à la force de mon esprit, je la jetai violemment en dehors de moi et afin de lui montrer mon véritable pouvoir, le plus puissant que je possédais, celui qui risquait de me tuer si je me trompais en l'utilisant. J'allais lui jeter une terrible malédiction, la malédiction des souvenirs comme je l'appelais.
Une fois que son corps fut hors du miens, je préparais le maléfice. Comme pour chacun de mes rituels, je fis apparaître un cercle de feu autour de ma victime de sorte à ce qu'aucune magie ne lui permette de s'échapper, puis le rituel commença.

- Desmatos copias magica nigra et alba magicae saga quod novit tenebris mala vita et corde suo est denego, perierunt ab remorsum et culpa! Je récitai l'incantation plusieurs fois à voix haute et la magie opéra; une épaisse poussière noire s'infiltra par les orbites le nez et la bouche de Volorä qui laissa échapper un cri de douleur, puis plus rien. Mes yeux redevinrent normaux, ma peau ne fut plus ornée de mes sombres veines et le cercle qui encerclait Volorä disparu. J'étais à l'origine de ce petit rituel. Il demandait énormément d'énergie et de force mentale, car lorsque je jetai cette malédiction à quelqu'un, celui-ci serait obligé de ressentir le chagrin, le remord, la culpabilité et la tristesse la plus profonde lorsqu'il tuera une personne. Seulement, je pouvais aussi décider d'ôter le maléfice, mais ça, je préférai le garder pour moi pour l'instant.
Nous étions toute les deux à bout de force, je comprenais maintenant que ce duel n'en finirait jamais, qu'à l'issue d'un tel combat, aucune de nous deux ne survivrait, et je n'avais pas l'intention de mourir ce soir.

[color=deeppink] - Vous êtes la sorcière la plus puissante que j'eus à affronter Volorä, mais ce duel n'aura pas d'issue. Préférez-vous mourir ou rester envie? Car de mon coté la réponse est toute donnée, j'ai beaucoup trop de choses à accomplir dans ma misérable vie que d'y rester maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Volorä Veil



________________

Volorä Veil
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Sorcière
Métier : Duchesse
Groupe : Royaume

Âge : 33

Messages : 50

Fiche de Personnage : Volorä Veil


L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil] _
MessageSujet: Re: L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil]   L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil] EmptyMer 26 Déc 2012 - 0:20

La possession était un processus compliqué et risqué. En effet s'il venait à être mal acheminé il pouvait conduire à graves répercussions, comme la fusion à vie de la possédée et du possesseur. Ce genre de faute arrivait souvent à des gens souhaitant passer à cette pratique mais n'ayant aucune expérience, ou peu. Heureusement ce n'était pas le cas de Volorä qui s'y connaissait en la matière et apparemment la jeune démone semblait aussi savoir s'y défendre. Le processus était à double sens : autant que la noble Khara pouvait sentir tout ce qu'elle ressentait chez la sombre, c'était vraiment comme si elles avaient fusionnés mais pas en même temps. Elle se servit donc de cela pour refaire monter à la surface certain souvenir d'elle-même et de Volorä pour la faire sortir en dehors de son esprit. Des atrocités ... Des souvenirs horribles, voici ce dont les deux sorcières avaient pu voir l'une de l'autre, cela fût tellement intense qu'elle força en fin de compte la duchesse à s'expulser du corps de la démone. Quelle sensation ! Elle en avait toujours rêvé d'avoir un corps comme celui-ci ... C'était certes une expérience douloureuse niveau 'émotionnel' en vu des souvenirs mais une expérience si réjouissante d'un point de vue physique, du moins pour la sombre femme. Mais la jeune fille ne s'en tenue pas à là et affirma une toute dernière fois que même si elle avait pu voir ce que c'était d'être une démone elle n'en serait jamais une complètement ... Faux ! Ce n'était qu'une question de temps, d'années précisément avant que son âme n'achève le travail de la dévoreuse d'âme avec qui elle avait fusionné.

Un cercle de feu apparu tout autour de Volorä, elle savait c'était pourquoi, commençant à s'habituer aux pratiques de sa compagne. Mais alors une épaisse fumée noire venu s'infiltrer dans le corps de la duchesse, qui cette dernière à ce contact effroyablement 'agréable' laissa échapper contre ses forces des cris de douleur. La sorcière venait de lancer un maléfice, une malédiction on aurait dit ... Jusqu'à où ce duel de sortilège allait continuer ? Si cela ne s'arrêtait pas elles allaient immanquablement finir par se tuer mutuellement, ce serait alors du gâchis. Tout s'arrêta à un moment, les cris, la magie, le bruit, absolument tout. Cela sentait la fin à plein nez mais la noble ne comptait pas clôturer tout ceci par deux morts, non. La possession avait été le dernier test et Khara l'avait réussie mine de rien, il était temps de mettre fin à cet examen mais pas comme on aurait pu le croire au tout début. Aux dernières paroles de la sorcière Volorä esquissa un sourire malgré les atroces douleurs qu'elle ressentait. Ainsi donc ne voulait-elle pas mourir ? C'était alors de pair avec les plans de la noble, qui avant de répondre laissa un silence, elle devait reprendre son souffle. Khara était aussi la sorcière la plus puissante qu'elle avait affronté dans toute sa vie mais elle n'allait pas la tuer, elle voulait à présent en faire une de ses alliées. Si les deux femmes mettaient leur dons en commun elles pouvaient surement accéder à tout ce dont elles voulaient en ces mondes, et bien plus ... Il n'en tenait qu'à la jeune fille d'en décider.


-"Pour être honnête avec vous je ne préfère ni mourir, ni vivre … Du moins pas sans vous à mes côtés."- Dit-elle en se relevant péniblement.

Elle s'avança vers la jeune démone puis voyant qu'elle n'était pas complètement relevée elle passa sa main sous son menton puis lui attrapa de l'autre la sienne pour l'aider à se mettre debout. Voila celle qu'elle attendait depuis si longtemps, la personne étant du même rang qu'elle, étant du même monde malgré qu'elle n'étaient pas du même sang. Volorä afficha un sourire en coin puis tout en tenant la délicate main de Khara fit porter ses lèvres dessus et y déposa un chaleureux baiser. C'était un signe de respect chez les nobles, elle la considérait donc comme telle. Relevant sa tête elle se décida à lui expliquer son plan initial et ce pourquoi elle l'avait fait venir ici, outre le prétexte de la vengeance.


-"Vos talents m’impressionne tout comme votre personnalité. Il serait traitre de ma part de vous mentir alors … Je ne vous ai pas faite venir ici pour un simple combat, je voulais vous mettre à l'épreuve dirons-nous. Je vous ai provoqué en duel afin de voir jusqu'où vous êtes capables d'aller, et vous m'avez surprise. Vous n'êtes pas comme toutes ses autres bovines de sorcière comme on peut le voir à Beolan et … J'aimerai donc allier nos forces."-

La proposition était faite mais n'aimant pas les longs discours elle tenta d'expliquer sa pensée le plus clairement et concis que possible malgré tout.

-"Allions-nous ma chère, nous sommes faites pour œuvrer de pair. Vos pouvoirs et les miens, nos connaissances, nous pourrions mettre à nos pieds ces mondes et acquérir ensemble ce que nous cherchons … Nous partagerons à deux cette science, mais cette fois-ci dans les règles. Vous avez faite preuve d'intelligence jusqu'ici, ne vous arrêtez pas sur une si bonne lancée."- Tenant toujours sa main.

La proposition était faite à présent et il n'en tenait qu'à la sorcière de l'accepter ou non. Volorä pour la première fois de sa vie ne tentait pas de manipuler mais de s'allier pour de bon, une occasion pareilles ne se trouvait jamais deux fois dans une vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Khara Parker



________________

Khara Parker
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcière.
Métier : Équivalent actuel d'un Psychanalyste.
Croyances : Aucune.
Groupe : Solitaire.

Âge : 22 ans.

Messages : 45

Fiche de Personnage : ♥️


L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil] _
MessageSujet: Re: L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil]   L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil] EmptyJeu 27 Déc 2012 - 18:45

Nous avions toute deux repris nos corps initiaux et maintenant il ne tenait qu'à Volorä de décider si elle voulais que nous mourrions toute les deux ou pas. Alors contre toute attente celle-ci me répondit:

- Pour être honnête avec vous je ne préfère ni mourir, ni vivre … Du moins pas sans vous à mes côtés. Dit-elle platement en se relevant. Je ne voyais pas vraiment où elle voulait en venir, et je comptais bien en savoir plus. Alors elle s'avança vers moi, me sourit chaleureusement, prit ma main et la baisa. Bon sang, qu'est-ce que tout cela signifiait?! Décidément, cette sorcière était pour le moins imprévisible. Je ne dis rien, et attendais qu'elle s'explique d'avantage. Ce qu'elle sans attendre.

- Vos talents m’impressionne tout comme votre personnalité. Il serait traitre de ma part de vous mentir alors … Je ne vous ai pas faite venir ici pour un simple combat, je voulais vous mettre à l'épreuve dirons-nous. Je vous ai provoqué en duel afin de voir jusqu'où vous êtes capables d'aller, et vous m'avez surprise. Vous n'êtes pas comme toutes ses autres bovines de sorcière comme on peut le voir à Beolan et … J'aimerai donc allier nos forces. Hmm, maintenant je savais qu'elle me traitait d'égal à égal, ce qui entre nous était bon savoir. Seulement, pourquoi voulait-elle que nous allions nos forces? Qu'avait-elle derrière la tête?

- Allions-nous ma chère, nous sommes faites pour œuvrer de pair. Vos pouvoirs et les miens, nos connaissances, nous pourrions mettre à nos pieds ces mondes et acquérir ensemble ce que nous cherchons … Nous partagerons à deux cette science, mais cette fois-ci dans les règles. Vous avez faite preuve d'intelligence jusqu'ici, ne vous arrêtez pas sur une si bonne lancée. Sa proposition était pour le moins des plus alléchantes et je me surpris même à y réfléchir. Alors, je décidai de lire en elle une dernière fois, je voulais être sure qu'elle n'était pas en train de me manipuler et de se servir de mes pouvoirs à des fins purement personnelles. Alors, lorsque mon pouvoir traversa son esprit, je fus surprise de ne lire en elle que de l’honnêteté. Alors je pris une profonde inspiration et répondis.

- Votre offre semble complètement irréelle, cependant, je dois avouer que vous m'avez surprise aussi Volorä et comme vous dites, je serais stupide de ne pas accepter une offre pareil. Ceci-dit, vous parlez de faire tout cela dans les règles, sur ce point nous sommes entièrement d'accord toute les deux. Alors j'accepte votre proposition d'alliance. Mais alors promettez de ne pas me trahir, de m'informer de vos plans lorsque nous quêterons ensemble et je ferai de même. Alors je la regardai fièrement, mis ma main au niveau de mon coeur et m'inclinai discrètement en gage de notre alliance. Alors je lui souris et ne pus me retenir de lâcher:

- Et par tous les démons du Vein, présentrez-moi ce délicieux esclave brun aux yeux vert présent un peu plus tôt dans cette pièce. Dis-je en riant sur le ton de la complicité.
Ça alors, si j'avais su qu'un jour je m'allierais à une autre sorcière, je n'en aurait pas cru un mot. Mais les faits étaient là, je pouvais à présent compter sur cette noble femme, et je ferai tout ce que je pourrais pour que notre alliance aille jusqu'au bout de ses sombres desseins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil] _
MessageSujet: Re: L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil]   L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

L'affrontement 2nd part. [PV: Volorä Veil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Grandes plaines de Feleth :: Collines-