''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Narydia Ventari

La lame flamboyante

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Ensorceleuse
Métier : Eclaireuse
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 426

Messages : 141

Fiche de Personnage : Come here.



MessageSujet: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Mar 1 Jan 2013 - 16:32

L'aube venait de se lever et les rayons transperçaient les feuilles en cette belle matinée. Depuis quelques jours, Narydia avait quitté le centre d'Adiryl pour retrouver le calme de sa maisonnée, perdue au fin fond des Paisibles Bosquets. Elle ressemblait davantage à une petite cabane des bois qu'à la demeure d'un séraphin. Mais c'était le choix de Narydia, qui préférait la discrétion. L'entrée ronde était constituée entièrement de bois, lui-même incrustée de motifs bleutés d'une finesse exquise qui parcouraient la surface. Il s'agissait là de l'unique artifice de cette maison. L'intérieur était dissimulé dans une petite butte d'herbe surplombée d'un gigantesque chêne.

La jeune femme avait choisi de s'y reposer quelques temps après son altercation lors de son dernier périple en Feleth. Sa blessure à l'aile infligée par une flèche de fer l'avait paralysée quelques temps, et la cicatrisation progressait lentement. Autour de la plaie, les plumes avaient noirçi, laissant comme une tâche sur la surface osseuse. C'était la première fois que Narydia s'est fait infligée pareille blessure. D'autant plus qu'une aile était bien plus difficile à soigner qu'un corps humain, puisqu'il y avait quelque chose de magique dans leur constitution. Un peu comme si ces deux membres immaculés étaient indépendants du reste du corps de l'ange. Il ne s'agissait là pas simplement d'instruments de vol, ils lui apportaient également équilibre, protection, et leur beauté équivalait à la santé de l'ange. Des plumes brillantes signifiaient un corps énergique et fort. Au contraire, cette blancheur parfaite et cette brillance se ternissaient en cas de souffrance aussi bien physique que mentale. C'était là une particularité propre aux séraphins.

Depuis plusieurs jours donc, Narydia prenait soin de cette blessure et examinait la progression de la cicatrisation. Ses capacités de vol avaient été réduites quelques temps mais aujourd'hui, il lui semblait qu'elle pouvait de nouveau se mettre en mouvement comme avant. Et c'est justement ce qu'elle souhaitait tester en cette belle matinée. L'ange avait programmé une excursion dans le but d'identifier les limites imposées par son aile meurtrie. Car s'il y avait bien une chose à laquelle Narydia tenait en tant que séraphin, c'était sa liberté. Aller où bon lui semblait, en profitant de ce formidable avantage qu'était le don de voler.

La jeune femme avait décidé de se vêtir de façon plutôt légère, afin de ne pas alourdir son envolée. Une simple robe tissée dans un lin blanc extrêmement fin, recouverte d'un pourpoint de cuir de la même couleur. Elle avait attaché sa longue épée dans son dos, entre ses omoplates pour ne pas être gênée dans son vol. Enfin, Narydia quitta la demeure. Elle marcha plusieurs minutes jusqu'à trouver la faille qu'elle connaissait si bien. Celle qui l'emmènerait directement dans le monde des humains depuis son bosquet. L'ange aurait aussi bien pu se contenter d'un essai de vol dans son propre monde, seulement c'était là bien mal la connaître. Quitte à tester les limites physiques de ses ailes, autant profiter d'un paysage différent de celui de son quotidien.

La traversée de la faille se passa sans encombre, quoiqu'elle crut un instant que son aile blessée allait finir par s'arracher de son corps, même si ce n'était qu'une impression. Projetée en dehors de la faille, la séraphins déploya ses ailes au maximum, et se laissa planer quelques instants, afin de réhabituer celle qui était blessée à la sensation du vent. Peu à peu, Narydia les fit battre un peu plus frénétiquement, s'entraînant à la vitesse et virevoltant, heureuse de se rendre compte que ses facultés n'étaient pas trop amoindries. Elle observa le paysage qui défilait sous elle, montagnes, forêts et plaines, ruisseaux, villages… ce qu'il manquait à Adiryl. Cet attrait humain qui n'était propre qu'à Feleth.

Mais ce n'était pas là l'objet de sa sortie. Battant des ailes, elle accéléra la vitesse, jusqu'à filer contre le vent, son corps tendu au maximum vers sa destination. Sa robe se collait inexorablement à sa peau tant l'air fouettait son être entier. Elle vola ainsi plusieurs minutes, s'éleva un peu plus dans le ciel et ralenti l'allure.

* Allez, une toute dernière. * pensa-t-elle pour elle-même, avant de se lancer dans le vide, vers la terre à une vitesse vertigineuse. Ce fut pendant cette descente que sa blessure la lança fiévreusement. Narydia dut ralentir l'allure, tandis que son aile manquait un battement, manquant de lui faire perdre le contrôle de sa chute. Elle se rattrapa au dernier moment et tenta de reprendre son équilibre avant de toucher le sol. Un brin de sueur perlait sur son front, vestige de la légère frayeur qui l'avait parcouru un instant.

* Ca suffit pour aujourd'hui. Quitte à perdre le contrôle, autant faire en sorte que cela n'arrive pas dans ce monde. *

Et dans un dernier élan, la jeune femme s'envola vers la faille la plus proche. Elle connaissait bien ces régions, ce qui expliquait souvent sa facilité à basculer d'un monde à l'autre. Une fois arrivée dans le creux d'une petite montagne, la séraphine disparut dans la roche. Dans le passage, la douleur se fit ressentir comme si une lame avait de nouveau transpercé sa blessure. Ce fut rapidement qu'elle regagna sa demeure, ne prenant même pas la peine de refermer la porte derrière elle. Il fallait à tout prix qu'elle prépare un soin pour apaiser sa douleur. Narydia sortit un verre d'une petite armoire et le remplit d'eau avant de le poser sur sa petite table de salon. Elle se dirigea ensuite vers une pièce voisine, et se mit à chercher un mélange d'herbes approprié dans ses tiroirs. Il fallait que cela cesse, et vite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lyx Werren



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Alchimiste
Métier : Apothicaire
Croyances : La science et moi même
Groupe : Rebelle

Âge : 27 ans

Messages : 70


MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Mar 1 Jan 2013 - 17:33

Le temps aujourd'hui est assez tièdes, un vent neutre souffle avec ardeur, en particulier dans les hauteurs des montagnes, le jeune alchimiste cherche aujourd'hui quelques plantes pas particulièrement rares, mais hors de prix, à quoi bon les payer si l'on peut se les fournir gratuitement moyennant un peu de marche à pieds? Le jeune Werren porte donc sa chemise blanche et son costume habituel, avec par dessus un épais manteaux de cuir, protégeant des quelques petites pierres risquant de tomber, le tout avec sa sacoche et son kit d'alchimie bien entendu...

Alors que la récolte s'annonce plutôt généreuse, Lyx entend un très léger sifflement dans les airs, celui-ci se retourne et ne voit rien... Il reprend donc ses manipulations lorsque une seconde coupure du vent lui parvint aux oreilles, il se retourne à nouveau et observe les étendues du ciel qui se dressent devant lui. Il reste attentif, et après une bonne quinzaine de seconde, l'alchimiste aperçoit un être doté d'ailes et capable de voler dans les airs, chose incroyable que le jeune n'avait encore jamais pu voir jusqu'à ce jour bénit.

Laissant ces quelques herbes à leur place, l'alchimiste sort son arbalète et se sert de la lunette de visée qui s'y trouve comme d'une longue vue, afin de mieux pouvoir regarder cette étrange créature. Il ne rêvait pas, il n'était pas victime d'hallucination, il voyait bien se que le commun des mortels appel un "ange", une créature ressemblant à un homme, d'une beauté "divine" possédant une pair d'ailes majestueuse, chose qui n'était alors qu'un mythe et qui est devenue réalité.
Après quelques minutes d'observation, l'ange vint dans la direction de Lyx, le jeune alchimiste se versa alors une potion d'invisibilité afin de ne pas se faire repérer et de pouvoir continuer ses observations. Une fois l'ange arrivé sur la montagne, Lyx se rend compte que l'individu est en faite une jeune femme à la chevelure aussi rouge qu'un parfait rubis, avec une aile blessée, serait-ce la raison de sa pause sur la montagne? Lyx la suit alors jusqu'à une étrange déchirure dans l'atmosphère, quelque chose que l'on pourrait nommer "faille", l'ange la traverse, l'alchimiste la suit.
Le jeune homme arrive dans une sorte de grande clairière, sur une île qui lui parait à première impression, volante, l'ange se dirige vers une petite colline où sied un grand arbre, l'alchimiste la suit sans bruit, toujours invisible. Après une petite marche, Werren se rend en faite compte que la colline est une charmante petite cabane camouflée, la maison de cette ange très probablement. Il entre derrière elle, très proche, lorsque l'effet de la potion d'invisibilité commence à cesser et à rendre Lyx transparent.

*-Merde!*Pense t-il, tout en se cachant discrètement derrière une porte, regardant l'ange par la serrure.


Quelques secondes après, l'ange se sert un verre d'eau et s'en va en le laissant sur la table, Lyx profite de ce court moment pour penser...
*-Hum... Un ange, je croyais que ce n'était que Mythe... Ces individus doivent avoir des pouvoirs énormes! De plus, pouvoir voler, n'est ce pas le rêve premier de l'homme! Je dois tenter le coup!*


Le jeune homme se faufile dans la pièce et verse une de ses potions slime dans le contenu du verre, il pose ensuite une forte potion médicinal sous le coussin du divan (pour l'aile blessée) et se cache derrière celui-ci, une autre potion slime à la main, attendant que l'ange revienne...
Une ou deux minutes plus tard, l'ange en question revient et boit le contenu du verre sans regarder, une chance pour l'alchimiste. Celle-ci recule d'un pas ou deux, sentant que quelque chose cloche dans son corps, puis se transforme en slime, laissant sa légère robe blanche sur le sol. Lyx profite de la confusion créée pour à son tour boire sa potion slime et se changer lui aussi en petite boule de gelée. Il fonce alors sur l'ange "slimée" et se mélange à elle, pour ensuite être rejeté, comme le processus le fait habituellement. Lyx reprend forme humaine après quelques dizaines de secondes, sous la forme corporelle de l'ange qu'il venait de voler, nue, l'aile toujours blessée, il sentit la douleur le frapper.
-Aoutch...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Narydia Ventari

La lame flamboyante

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Ensorceleuse
Métier : Eclaireuse
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 426

Messages : 141

Fiche de Personnage : Come here.



MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Mer 2 Jan 2013 - 11:16

Dès que la jeune femme eut trouvé ce qu'elle cherchait, à savoir une plante suffisamment forte pour calmer la douleur, elle retourna dans la pièce. Elle ajouta quelques gouttes du flacon dans le verre et commença à boire le mélange. Un goût étrange coula dans sa gorge, lui laissant une amertume dans la bouche. Qu'était-ce donc… ? S'était-elle trompée de flacon ? Une sensation étrange la prit et elle sentit le contrôle de ses gestes lui échapper. Reculant de deux pas en arrière, la jeune femme avait l'impression de perdre connaissance et de littéralement sortir de son corps.

Quoique physiquement, c'est ce qu'il arriva. Elle était à présent transformée en slime, une sorte de boule de gelée répugnante. Narydia ne comprenait plus rien de ce qui lui arrivait. Ses vêtements tombèrent à ses pieds tandis que cette sensation bizarre ne s'éstompait toujours pas. Elle était pourtant encore assez consciente pour voir une chose similaire à elle-même (cette idée était dure à concevoir) foncer sur elle. La séraphine (ou ce qu'il en restait) ressentit un choc différent de tout ce qu'elle avait pu connaître jusqu'alors. L'ange fut alors rejetée en arrière et se rattrapa au dernier moment contre un meuble.

Une fois ses idées reprises, elle soupira en prenant conscience qu'elle reprenait sa forme originale. Devant elle se dressait… elle-même.

- Quoi ?! Mais qu'est ce que… ?

La jeune femme était complètement abasourdie. Cet autre "elle" se trouvait être nue, ce qui était un choc supplémentaire. Que faisait-ELLE là, devant elle, et nue ? Et ce fut avec une confusion accrue qu'elle vit sa semblable lancer un gémissement de douleur. Décidemment, ce devait être une plaisanterie de très mauvais goût. Curieusement d'ailleurs, Narydia ne ressentait plus aucune douleur dans son aile Elle porta la main sur la blessure… et se rendit compte que ses ailes avaient disparu. Ses traits commencèrent à se décomposer, tandis qu'elle touchait son corps de part et d'autre. Ou plutôt non, ce n'était pas son corps ! Mais à qui donc était ce corps, un corps… d'homme.

La séraphine (ou désormais l'humain) fronça les sourcils et regarda la personne devant elle, qui semblait lui avoir emprunté son apparence.

- Je vois, c'est une mauvaise plaisanterie, n'est-ce-pas ? Un petit tour de magie !

Elle regarda son corps nu devant elle et pencha légèrement la tête sur le côté. Puis, avec un sourire amusé, elle ajouta :

- Pas mal, au moins j'espère que vous n'êtes pas déçu du voyage.

Narydia se pencha pour ramasser sa robe avant de la lançer à l'être devant elle.

- Mettez cela au moins, ce n'est pas une question de pudeur, mais disons que je n'aime pas vraiment me présenter dans cette situation. Je perdrais de ma crédibilité, vous comprenez. Vous en revanche, vous devrez attendre avant de voir votre joli corps revêtu. Après tout, vous ne m'avez pas demandé mon avis avant de me dénuder.

Et elle se mit à rire en observant le corps de l'homme qui était en fait maintenant son propre corps. A la fois élancé mais plutôt bien fait, il était plutôt agréable à regarder. Narydia se retourna vers le petit miroir derrière elle afin d'observer le visage. Une fois le choc passé, elle constata que l'individu qui lui avait emprunté son corps était un homme plutôt beau, blond et les yeux bleus, les traits fins. A vrai dire, elle préférait rire de cette situation plutôt qu'autre chose. Le principal étant qu'elle récupère son corps. Il pouvait s'agir d'une bonne expérience, à condition que cet homme ne fasse pas n'importe quoi de son corps. Et qu'en fait, il n'en fasse rien du tout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lyx Werren



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Alchimiste
Métier : Apothicaire
Croyances : La science et moi même
Groupe : Rebelle

Âge : 27 ans

Messages : 70


MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Mer 2 Jan 2013 - 11:53

Lyx ramassa la légère robe blanche et la regarda amusé. Alors qu'il s'apprêtait à l'enfiler, sans avoir dit un mot, la véritable propriétaire du corps déclare qu'elle en revanche, ne se vêtirait pas de suite, prétextant que le jeune alchimiste n'avait pas demandé son avis pour cette petite expérience. Cependant, l'ange ne semblait pas comprendre dans quelle situation elle était, elle osait exiger certaines choses de Lyx, sans le connaitre, et en essayant d'imposer ses propres règles, s'en était presque touchant. Lyx s'avança alors vers son corps et se plaça à côté de lui devant le miroir, afin de mieux se regarder également et de lâcher un petit rire amusé.

-Il semblerait que vous ne vous rendiez pas bien compte de la situation... Un point enfantin, vous exigez que je m'habille, et vous, vous voulez rester nu, qu'est ce que vous comptez faire? Je suis si beau que ça que vous voulez "profiter du paysage", hum...? Ou alors vous voulez me ridiculiser?

"L'ange" lâche alors la légère robe blanche par terre et se colle au dos de "Lyx", le serrant assez fort, passant une de ses jambes devant "lui", comme une femme draguerait un homme.

-Physiquement, votre corps est plus fort que le miens, et vous pouvez aisément voir qui possède lequel actuellement, ensuite, je ne sais pas si vous êtes connue dans ces coins-ci, dans ce monde, en tout cas, moi non, vous pouvez vous balader le petit oiseau à l'air, que je m'en contreficherais. Quand à vous, si moi je faisais ça "vous perdriez de la crédibilité", c'est ça...? Hum... Dit-il d'un air un peu pervers et amusé.

"L'ange" lâche ensuite son interlocuteur et recule de quelques pas, afin de s'assoir sur le divan, il sort ensuite la potion médicinale qu'il avait caché quelques instant avant sous le coussin et la boit, les effets sont quasiment immédiat et l'aile se soigne et se régénère à une vitesse incroyable, elle récupère un certain éclat de brillance. "L'ange" s'affale sur le divan de manière un peu brusque et barbare, tel quelqu'un rentrant d'une dure et longue journée de travaille, "la femme" sent alors la puissance qu'elle détient en elle, du à ce corps volatile.

-Je me demande se qui me retiens ici, pourquoi ne pas aller voler nue avec les oiseaux, hum...? Ah et, j'oubliais, via un procédé mis au point par moi même, avec un peu de temps et de concentration, je peux avoir accès à la mémoire de ce corps, donc, à votre mémoire, grâce à votre petite cervelle, de manière partielle bien entendu, alors que vous... Sauf si vous faites preuve d'une intense réflexion et d'une volonté extrême, vous ne parviendrez pas à piocher dans mes souvenirs.

"L'ange" redresse un peu la tête, étant couchée, elle peut "admirer" sa poitrine, rigolant un peu, montrant un regard pleins de sous entendu pas forcément très net à "Lyx".

-Vous ne savez même pas se qui vous est arrivé exactement, et vous ne savez même pas comment inverser le processus, je vous conseille donc d'être moins arrogant, et un peu plus poli, "humain". Dit-il avec un ton provocateur.

-Je peux vous dire que l'effet est à durée illimité, réversible seulement après 48 lonnnnngues heures, autant en profiter un peu pendant ce laps de temps, n'est-ce pas...? Je pensais que les anges n'étaient que mythe, je me trompais, et maintenant, je vais pouvoir m'envoler, ou essayer du moins, c'est très gentil à vous de me prêter vos ailes! Et le reste...

"L'ange" se lève alors et se dirige lentement vers la porte, nue, prête à partir voler, laissant volontairement largement le temps à "Lyx" d'intervenir, que se soit par la parole ou par les actes, tout ceci étant une énorme provocation avec un peut-être bien un fond de vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Narydia Ventari

La lame flamboyante

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Ensorceleuse
Métier : Eclaireuse
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 426

Messages : 141

Fiche de Personnage : Come here.



MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Mer 2 Jan 2013 - 15:40

L'emprunteur de son corps s'avança près d'elle avant de lançer une remarque sur la situation. Une fois qu'il eu finit ses suppositions sur la raison de rester nue, Narydia répondit :

- J'opterais pour la deuxième…

Il avait lâché la robe par terre et s'était collé au "corps" de Narydia, nu(e) dans son dos et la serrait, l'une de ses jambes passée devant elle. Même si les corps et l'apparence étaient inversés, l'ange ne pouvait s'empêcher de penser homme/femme tels qu'ils étaient originellement. Et ce geste, même s'il s'agissait de son propre corps collé contre elle, l'intriguait véritablement. Que cherchait-il donc ? La provoquer ? C'était fait depuis longtemps. Ce qui était certain cependant, c'était que cet homme n'avait pas froid aux yeux. Mais d'un côté cela plaisait à Narydia. Pour une fois, un humain n'était pas intimidé par elle, un séraphin, ce qui était agréable.

- Physiquement, votre corps est plus fort que le miens, et vous pouvez aisément voir qui possède lequel actuellement, ensuite, je ne sais pas si vous êtes connue dans ces coins-ci, dans ce monde, en tout cas, moi non, vous pouvez vous balader le petit oiseau à l'air, que je m'en contreficherais. Quand à vous, si moi je faisais ça "vous perdriez de la crédibilité", c'est ça...? Hum...

- Vous ne feriez pas ça. répondit-elle avec un sourire. Un jeu de crédibilité, comme vous le dites serait stupide. Un duel d'humiliation ne m'intéresse pas.

Son interlocuteur alla ensuite s'asseoir sur le divan et avala ce qui semblait être une potion, cachée sous le divan. Elle ignorait bien comment il avait pu arriver là, mais il semblait bien qu'elle n'ai pas en face d'elle une personne ordinaire. Narydia préféra ne pas poser la question puisqu'elle aurait été stupide. S'il avait ingurgité une substance dangereuse, ce ne serait pas elle mais bien lui qui en aurait connu la douleur. Elle supporterait bien cela même si elle n'aimait pas savoir ce qu'il faisait endurer à son corps. Il était maintenant affalé sur le divan.

Et pendant qu'il dissertait sur une façon de la narguer et de l'humilier davantage aux yeux du monde, la séraphine "homme" se dirigea vers ce qui semblait être des vêtements masculins jonchant le sol. Pas les siens, en tout cas. Elle enfila la chemise blanche ainsi que le pantalon. A présent il discutait d'accès à la mémoire, ce dont elle se fichait obstinément. Le passé du jeune homme ne l'intéressait pas, et l'esprit d'un séraphin n'était pas si simple à percer, qu'il soit particulièrement doué pour cet exercice, ou pas.

Il lui parla ensuite de l'effet illimité de la transformation et de son envie d'essayer ses ailes. Narydia était alors en train de finir de boutonner la chemise avec ses doigts qu'elle ne connaissait pas. Avoir un torse la dérangeait, et la jeune femme se sentait comme dénudée même si elle était à présent vêtue. Quant à cet attribut typiquement masculin, elle préférait ne pas y penser. Elle rejoignit son double devant la porte et avec un grand sourire, répondit d'une voix mielleuse… et masculine :

- Vous croyez donc que vous pourriez vous échapper en volant ? Essayez donc déjà de déplier ces ailes correctement. C'est un apprentissage qui prendrait plus de 48h, croyez-moi.

Puis elle appuya un coude contre le battant de la porte et l'observa, un doigt sur les lèvres. Si elle n'avait pas été une femme "à l'intérieur", cette attitude aurait été quelque peu douteuse pour un autre homme. Narydia se dévisagea encore une fois, observant ses nouveaux vêtements et sa corpulence plutôt virile.

- Plutôt pas mal. Prenez le temps de vous entraîner, je vais quant à moi découvrir quelques mystères de la nature, ajouta-t-elle en caressant l'une des ailes qui aurait dû être sienne. Si vous voyez ce que je veux dire...

Après un regard furtif et amusé, elle se détourna et pénétra dans la maison, laissant là son invité. Elle s'arrêta près du canapé et rajouta :

- Je ne vous demanderai comment vous êtes parvenu ici. Je me doute que m'avez suivi étant donné que personne ne connaît cet endroit. Quant à votre désir d'exposer mon corps nu à la vue de tous, ça ne peut être que flatteur pour moi. Par contre…

Narydia ouvrit le tiroir d'une petite commode et en ressortit une dague fine et aussi tranchante que du verre. Elle posa la lame sur son poignet et exerça une légère pression.

- … il serait dommage que j'abîme votre beau corps de multiples blessures. Je supporterai bien la douleur. Vous en revanche… vous risqueriez de recueillir un corps bien amoché au bout du compte, puisque comme vous l'avez dit, nous retrouverons notre forme originelle, au bout de 48h. Alors pour que nous ayons tous deux notre compte dans cette mésaventure, je souhaiterais un compromis. Vous jouirez du plaisir d'utiliser mes ailes autant que vous voudrez, en échange de votre discrétion, du fait que vous sortiez vêtu évidemment… et de l'accord que vous me donnerez pour faire ce que je voudrai de votre corps. A l'exception de lui causer un dommage, bien-sûr. Mais cela vaut dans les deux sens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lyx Werren



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Alchimiste
Métier : Apothicaire
Croyances : La science et moi même
Groupe : Rebelle

Âge : 27 ans

Messages : 70


MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Mer 2 Jan 2013 - 16:24

"L'ange" se retourna lentement, grand sourire aux lèvres, yeux plissés, en direction de "Lyx", il s'avança vers lui avec des pas léger et ramassa la robe, il l'a mit avec délicatesse, toujours sans un mort, ne cessant de regarder "Lyx" de manière un peu douteuse. Il se releva et se présenta devant son propre corps avec un air "satisfait?", puis, il ré-engagea la conversation.

-Vous comptez réellement vous blesser? Dit-il en appuyant légèrement sur la main qui tient la lame, rapprochant celle-ci un peu plus du poignet de "Lyx".

-Vous ne semblez pas avoir bien compris... Ce "sortilège" est réversible dans 48h au plus tôt, mais sa ne veut pas dire qu'il s'inversera automatiquement dans 48h, nous pouvons rester comme sa un bon moment vous voyez, peut-être même que nous pourrions rester comme ça pour toujours, si je le désire...

"L'ange" appuya un peu plus encore sur la lame, laissant couler un peu de sang de "Lyx", surpris(e) de l'efficacité et du tranchant de la lame, "l'ange" laisse s'échapper un petit rire en mettant quelques doigts devant la bouche. "Elle" recule ensuite et s'assied de nouveau sur le divan, réfléchissant quelques instants et entament les procédure de fouille de mémoire. La tâche était ardu, mais Lyx ayant déjà plusieurs fois pratiqué l'échange de corps temporaire avec d'autres gens, humains, ou pas, le défi n'était pas insurmontable. Il ne fallut que quelques minutes à l'alchimiste pour connaitre sa nouvelle identité, des détails pas vraiment important, mais une légère progression.

-"Narydia" c'est ça? Je porte un bien jolie nom dites moi... 426 ans? Vous paraissez bien jeune, vous vivez donc bien plus longtemps que les humains, comme je pouvais m'en douter... C'est drôle n'est ce pas? Je confirme que percer votre mémoire est plus difficile que d'habitude et me prends plus de temps que la moyenne, mais je dispose de votre cerveau, ne l'oubliez pas.

"Narydia" s'avance donc de nouveau vers "Lyx" et l'enlace (par pur provocation et taquinerie), "elle" lui retire le couteau de la main pour le jeter sur le divan, laissant un peu de sang tacher le sol et les coussins. "L'ange" regarde d'un peu plus prêt sa chevelure rouge flamboyante et joue avec d'un doigt tandis que l'autre main garde toujours "Lyx" enlacé, très proche contre son corps.

-Vous avez de magnifique cheveux, pardonnez mon comportement, l'idée de profiter de la situation est irrésistible, il est amusant de voir le chantage et les négociations qui vous essayez de faire... Maintenant, voyons les possibilités qui s'offrent à moi...

"L'ange" lui mord gentiment l'oreille, par pure provocation, encore une fois.

-D'un coté, il y a vous, dans mon corps, menaçant de me blesser, alors que vous ne connaissez pas vraiment les effets de mon "sortilège", de l'autre, il y a moi... Je possède un corps bien plus fort, vivant bien plus longtemps, disposant d'ailes, pouvant changer de monde, et "bien fourni" pour les longues soirées d'hiver où je pourrais m'ennuyer, si vous voyez se que je veux dire... Je me permet cette dernière remarque, étant donné que vous aviez l'air de vouloir tenter la même chose de votre côté...

"Narydia" le tient toujours dans ses bras, comme un grand câlin affectif.

-Alors... Dites moi se qui pourrait m'empêcher de garder votre corps, et de venir vous voir sur votre lit de mort, alors que je serais toujours "jeune et belle", hum...? Si vous ne pouvez pas me donner de contre arguments, essayez au moins d'être plus coopérative et respectueuse...

Les propos tenus servaient dans un premier temps de provocations et de test, une solution par ailleurs envisageable, mais pas prévu pour le moment, tout dépend de comment les choses évolueront. "Narydia" lâche ensuite "Lyx", le laissant légèrement pâle, et s'apprête à sortir.

-Au faite, vous vous appelez Lyx, vous êtes alchimiste et apothicaire et vous avez 27 ans.

Une fois dehors, "l'ange" s'assied dans l'herbe en tailleur et "médite" pour essayer de se "souvenir" comment utilise t-on les ailes, après quelques minutes de réflexion, "elle" parvient à les déplier correctement, le vol n'étant toujours pas "revenu", "elle" doit encore chercher dans sa mémoire, pour un moment indéterminé, mais qui semble dans un premier temps, assez long...

"L'ange" reste tout de même attentif afin de ne pas se faire attaquer dans le dos par "Lyx", "elle" songe peut-être à lui apprendre la théorie pour tenter de fouiller dans la mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Narydia Ventari

La lame flamboyante

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Ensorceleuse
Métier : Eclaireuse
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 426

Messages : 141

Fiche de Personnage : Come here.



MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Mer 2 Jan 2013 - 17:57

"L'homme" avait finalement décidé de revêtir la robe. Chose étrange à vrai dire… Après quelques mots à son intention, il appuya davantage la lame sur le poignet, incisant la peau dont jaillit quelques gouttes de sang. La douleur ne fit même pas grimacer Narydia, qui regarda la blessure sans rien dire. S'il croyait lui faire peur… Quant à rester sous cette forme pour toujours, elle n'y croyait pas. Il aurait été le premier à regretter son apparence originelle. Il était tout simplement impossible de basculer ainsi dans une autre vie sans littéralement se brûler les ailes.

Elle le regarda s'asseoir une nouvelle fois sur le canapé. Visiblement, il semblait perdu dans "ses" pensées, ce qui intrigua et même inquiéta la jeune femme. Elle profita de ce moment pour analyser une nouvelle fois le corps d'homme qui lui servait de receptacle. Il lui semblait qu'il était un peu plus grand qu'elle et en tout cas bien plus jeune. Une voix féminine (la sienne), l'interrompit dans son observation et lui apprit ce qu'elle savait déjà : son nom et son âge. Ainsi il n'avait pas menti puisqu'il pouvait bien visualiser sa mémoire. Cela dérangeait un peu Narydia. Mais après tout, pourrait-il remonter très loin dans sa mémoire, à des centaines d'années de là, à l'époque où ses souvenirs étaient les plus douloureux ? Elle espérait qu'il ne n'essaierait pas à ce jeu là.

Il (ou plutôt son propre corps) l'enlaça et lui prit le couteau des mains avant de l'envoyer sur le canapé. Narydia était tellement déroutée par cette situation qu'elle ne réagit pas. Il profitait bien de la situation en effet, comme il le disait si bien, mais le pire de tout était le fait que Narydia se laisse faire, incapable de faire face à tel comportement. puisque après tout, elle ne voyait pas l'homme devant elle, qui l'enlaçait. Elle se voyait elle-même. Alors, pour tenter de se redonner contenance, elle répondit juste :

- Excusez-moi mais vous me donnez la mauvaise impression de changer d'orientation.

Il lui mordilla alors l'oreille, et c'est alors que Narydia eut l'impression d'avoir perdu tout son caractère. Dans cette apparence, sa crédibilité avait perdu de sa force et son identité en tant que femme avait disparu. Elle ne savait plus comment se positionner et se demandait même comment cette personne pouvait se comporter dans un corps qui ne lui appartenait pas de cette façon, avec tant d'assurance, comme si en fait il voyait Narydia sous sa vraie forme. Peut-être était en fait tout simplement le problème… il l'avait vue sous sa vraie forme, alors qu'elle, non.

Il lui faisait plusieurs remarques sur les conditions qu'elle avait avancées, et Narydia se retrouva bientôt coincée. A la fois dans ses bras, et dans cette situation. En effet, elle n'avait aucune idée des effets de cette transformation. Elle savait aussi que leurs provocations mutuelles étaient sans issues. Ils ne faisaient que réenchérir l'un et l'autre sur les idées qui leur venaient de faire quelque chose de leur corps. Quant à l'idée qu'il avait de garder son corps infiniment, de nouveau elle n'y croyait pas.

La jeune femme se retrouvait réellement bloquée et était perdue dans ses pensées. Elle voulait absolument trouver quelque chose à redire. Il était bien trop sûr de lui à son goût… Elle apprit alors qu'il s'appelait Lyx.

- Vous êtes bien jeune pour penser qu'un séraphin de mon âge n'a pas de repartie et vous doit plus de respect que vous ne m'en devez. Mais très bien. Après tout, votre rêve est de voler, le mien est de connaître la sensation d'être un humain. Nous voilà donc quitte. Même si j'aurais aimé que vous m'épargnez cette…

Avec cette insinuation, elle observa le bas de son corps.

- Seigneur, je ne pourrai pas je crois. Je préfère encore le voir que l'avoir.

Elle releva les yeux. la scène devait être plutôt amusante pour quiconque était extérieur à cette situation. Déstabilisée au plus haut point, elle préféra regarder le corps devant elle. Mauvais choix. Elle ferma les yeux. Lyx avait quitté la maison et s'était assit dans l'herbe. Il ne bougeait pas et ne prononçait pas un mot. Narydia arriva derrière lui, mais sans aucune animosité. Elle resta debout et croisa les bras pensivement.

- Très bien. Dans ce cas je vous montrerai comment voler. Vous avez guéri ma blessure n'est-ce pas ? J'ai cru aperçevoir une cicatrisation rapide tout à l'heure. Mais en échange de cela, vous me rendrez mon corps aussi vite que possible. Je n'apprécie pas de ne pas voir à qui je parle, surtout après vos… enfin vous paraissez bien à l'aise dans un corps qui n'est pourtant pas le vôtre. Je me posais une question cependant… la mort de l'un des corps induit-elle celle de l'esprit ? Autrement dit…

Tout en restant derrière lui, elle glissa ses mains dans son cou, laissant une caresse invisible sur la peau qu'elle connaissait si bien. Puis elle frôla de ses lèvres cette même peau en chuchotant, sourire aux lèvres :

- Si jamais je tuais votre corps, votre esprit mourrait-il ? Et récupérais-je ma forme initiale ? Ou bien mourrons nous ensemble… ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lyx Werren



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Alchimiste
Métier : Apothicaire
Croyances : La science et moi même
Groupe : Rebelle

Âge : 27 ans

Messages : 70


MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Mer 2 Jan 2013 - 18:48

-Si jamais je tuais votre corps, votre esprit mourrait-il? Et récupérais-je ma forme initiale? Ou bien mourrons nous ensemble…?

"Narydia" sourit à son tour, ne disant rien, continuant à méditer quelques instants. Elle se relève ensuite et s'oriente vers "Lyx" lui tournant autour de pas lents et légers, restant silencieux(se), le regardant toujours, souriant légèrement... Après quelques tours, "Narydia" s'arrête derrière "Lyx" et le sert à nouveau dans ses bras, une nouvelle fois, corps contre corps, voyant que ce genre d'attitude brusquait don interlocuteur. "Elle" soupire légèrement et rapidement, approchant sa tête de son oreille.

-Pour commencer, par rapport à ce que vous avez dis à l'intérieur, je ne change pas de bord, je suis juste un excellent comédien, et vos réactions par rapports a ces "petits moments de tendresse" sont "mignonnes", enfin, plutôt drôle...

"Narydia" passe donc ses ailes autour de "Lyx", celles-ci entourent les deux personnes comme dans un cocon de plumes blanches, à l'intérieur, "l'ange" retourne "l'alchimiste" fasse à soi, met sa tête contre son front et sourit à pleine dents.

-Au fur et à mesure que le temps passe, je parviens à débrider des fragments de votre mémoire, et donc d'apprendre à me servir de ces ailes petit à petit, sa fais combien de temps que j'ai ce corps...? 10 ou 20 minutes, pas plus, je progresse rapidement non...?

"La femme" laisse volontairement quelques instants à "Lyx" pour réfléchir. Après un petit silence, "elle" décide de reprendre ses réponses et argumentations.

-Vous me proposez donc de m'apprendre à voler, et que je vous rende votre corps rapidement... Soit, dans ce cas, permettez moi de poser quelques questions. Comment pourriez vous m'enseigner la pratique, n'ayant pas d'ailes? Je suis capable de fouiller dans votre mémoire, pourquoi ne pas en profitez pour apprendre ici, au lieux de cours théoriques? Si j'apprends à voler, et que j'y prends goût, je pourrais peut-être bien décider de garder ce corps après tout, qu'est ce qui m'en empêche...?

Après ces quelques arguments provocateurs, "Narydia" lève son cocon d'ailes et marche un peu dans une direction aléatoire, allant vers une petite plaine sans arbres. "Elle" se rappelant "qu'elle" n'a toujours pas répondu à la réponse de "Lyx", "Si jamais je tuais votre corps, votre esprit mourrait-il? Et récuperais-je ma forme initiale? Ou bien mourrons nous ensemble...?". "Elle" reste donc immobile quelques instants pour se retourner une nouvelle fois vers "l'alchimiste".

-Pour votre petite question de tout à l'heure... Vous n'avez qu'a essayez, vous verrez par vous même! Oh et puis bon, je peux bien vous répondre... Vous allez simplement vous suicider! Vous n'avez pas l'air de tout comprendre... Je vais vous expliquer plus en détails. Se n'est pas nos corps qui ont changés d'esprits, mais nos esprits qui ont échangés de corps, sa peut vous paraitre être la même chose, mais non...

"Elle" marque une courte pause.

-Voyez vous, comme vous le savez surement déjà, chaque personne possède ses propres souches biologiques, se qui donne notre sexe, notre taille, notre carrure, notre voix, bref, tout ce qui touche au corps. Tout à l'heure, nous nous sommes changés en slime, le slime est une créature qui possède des souches biologiques totalement instable, se qui leur donne donc cette apparence de gelée visqueuse. Lorsque deux slimes se touchent, ils fusionnent, ayant le même type de souches biologiques, pour en former un plus gros. Cependant, les slimes créés avec "mon sortilège" ne sont pas des slimes naturel, ils n'ont donc pas les mêmes souches biologiques, ils finissent donc très rapidement par se rejeter mutuellement très violemment, et comme ce rejet se fait pendant la comparaison des souches dans le corps commun, le trafique est perturbé et donc inversé, ce qui fait donc l'échange biologique!

"L'ange" s'arrête un instant, voyant que "Lyx" ne parvenait peut-être pas à tout comprendre, lui laissant le temps d'analyser chaque information, que tout rentre dans sa petite tête.

-Se qui fait donc, que nos corps actuels peuvent rester tel, sans magie, sans nécessité, c'est comme si tout était normal, amusant n'est ce pas...?

Pendant ses explications, "qu'elle" avait tant de fois répétée par le passé, "l'ange" continuait de fouiller dans ses souvenirs pour enfin parvenir au vol. "Elle" se plaça donc sur une zone dégagé, regarde le ciel, inspire longuement en fermant les yeux et... s'envole... En battant des ailes.

-Fabuleux! Vous voyez, je n'ai pas besoin de vous pour apprendre! Oh et puis... On peux se tutoyer maintenant! Bref... J'ai répondu à tes questions, essaye donc encore une fois de me donner des arguments valables pour que j'inverse le processus dans deux jours. Plutôt que de tenter de débattre, essaye de poser des questions utiles!

"L'ange" étant à quelques mètres de hauteur seulement, ne voulant pas prendre de risques inutiles, fit un clin d’œil à "Lyx" un peu plus bas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Narydia Ventari

La lame flamboyante

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Ensorceleuse
Métier : Eclaireuse
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 426

Messages : 141

Fiche de Personnage : Come here.



MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Mer 2 Jan 2013 - 19:50

Lyx se releva et lui tourna autour sans rien dire. Narydia l'observait et attendait une intervention de sa part. Sa question était certes osée, mais quitte à être victime de cette transformation, autant en connaître les limites. Ainsi il parvenait à utiliser sa mémoire pour apprendre les notions de vol ? La séraphine ne comprenait décidément pas où voulait en venir Lyx, à présent ses ailes déployées autour d'eux, son visage si près du sien.

Et lorsqu'il fit une remarque sur le fait qu'il pourrait garder son corps aussi longtemps qu'il le voulait, Narydia l'ignora. Elle trouverait bien un compromis qui le ferait changer d'avis. Et elle avait bien compris qu'il s'agissait depuis le début d'un comportement destiné à assouvir une simple curiosité et non un conflit.

Lyx se releva et commença à lui expliquer le principe de la transformation par l'intermédiaire des slimes. La jeune femme analysa chaque phrase avec attention, les sourcils froncés. Elle en vint ainsi à la même conclusion que lui. Mais elle n'avait pour autant pas dit son dernier mot. Son double commença à s'élever dans l'air, faisant battre frénétiquement ses ailes. Il parvint à se maintenir en l'air et la nargua, fier de ses rapides progrés. Narydia se mit à sourire et se dirigea vers un arbre proche, s'appuyant contre son tronc. Elle avait décidément chaud dans ce corps et se sentait serrée dans ses vêtements. Déboutonnant les premiers boutons de sa chemise, elle poussa un léger soupir et répondit à celui qu'elle jugeait un peu prétentieux mais curieux, ce qui le rendait plutôt naïf finalement :

- Deux jours ? Ne peux-tu donc le faire avant ? Je peux considérablement avancer tes progrès si tu te montres de bonne foi et me rend mon corps d'ici disons… une journée.

Narydia se sentait réellement faible dans ce corps humain, il lui semblait n'être capable de rien faire. Pour autant, elle tenta une petite manipulation discrètement, dans le dos de Lyx alors qu'il s'évertuait à s'entraîner. La jeune femme concentra son esprit et fixa la naissance du tronc sous ses pieds. Après quelques secondes, le sol sous le tronc se retrouva fissuré et la terre s'y engouffra comme du sable. Rassurée sur ses capacités qui ne s'étaient pas totalement envolées, elle reporta son attention sur Lyx.

- Mais j'oubliais… nous n'avons pas fixé la façon dont nous allions occuper ce temps. 48h, soit. Voire 24. Si tu souhaites être capable de voler pleinement et au maximum de mes… enfin de "tes" capacités, je te propose quelque chose.

Elle se sépara du tronc et s'avança vers lui, les bras toujours croisés. Narydia avait, comme à son habitude, placé un doigt sur sa bouche en signe de réflexion. Elle fixa Lyx dans les yeux et poursuivit :

- Je veux que tu restes toujours visible à mes yeux, dans mon sillage. Tu passeras la nuit ici, et il est hors de question que tu effectues une quelconque escapade, ou qui sait ce que je pourrais faire de ton corps. Ce qui est étrange vois-tu, c'est que tu n'y sembles pas attaché. Pourquoi donc ?

Et pendant qu'elle prononçait ces mots, elle accentua sa concentration et l'air commença à virevolter autour de Lyx, en sa faveur. S'il était quelque peu doué, il se maintiendrait et profiterait de ce souffle pour bouger en l'air. Narydia avait fait en sorte d'équilibrer les vents, de sorte à ce qu'il ne retombe pas à cause des secousses. Elle lui facilitait à la fois la tâche tout en contrôlant sa trajectoire. Pour l'instant, elle ne lui faisait pas confiance et ne souhaitait pas le perdre des yeux une seule seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lyx Werren



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Alchimiste
Métier : Apothicaire
Croyances : La science et moi même
Groupe : Rebelle

Âge : 27 ans

Messages : 70


MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Mer 2 Jan 2013 - 21:12

Grâce à la manipulation de "Lyx", "Narydia" put voler plus facilement, se stabiliser et même bouger, continuant de s'entrainer tout en méditant pour s'approprier l'entrainement de la véritable propriétaire du corps, de temps en temps, "elle" sortait de la sphère de vent, le sentant du à son équilibre perturbé. Après une dizaine de minute, "Narydia" possédait enfin une technique de vol correct, pouvant se débrouiller sans la sphère de vent, mais que cherchait la vrai en aidant la nouvelle? Un "traitement de faveur"?

-Passer la nuit ici... Tu n'as qu'un seul lit, et le divan est trop petit pour que toi ou moi y dormions, il fait plus office de fauteuil, nous devrons donc passer la nuit dans le même lit... Et tu sais, les hommes, le matins... Je te laisserais découvrir toi même!

"L'ange" se posa au sol, reposant ses ailes légèrement engourdies de tous ces exercices de vol. Le temps se réchauffe, et "Narydia" commence légèrement à transpirer, "elle" prend "Lyx" par le bras le trainant vers un arbre, à l'ombre, puis s'assied tout en "forçant" (gentiment) "Lyx" à faire de même, "elle" se colle contre lui, remontant légèrement la robe au niveau des cuisses, pour faire passer un peu d'air.

-Tu semble moins mal à l'aise qu'avant, t'y habituerais tu? Y prendrais tu goût?

"La femme" laisse un rire un peu pervers sortir de sa bouche.

-Pour commencer, deux jours, c'est deux jours, même avec toute la volonté du monde, je ne peux pas faire plus tôt, et faudrait-il encore que je le veuille... Je n'ai jamais accepté ton marché.

"Narydia" prend la main de "Lyx" et la fait passer derrière sa nuque pour la faire revenir sur son épaule, "elle" se colle encore plus à lui.

-Étrange que je ne semble pas attaché à mon corps dis tu? M'oui, je l'avoue, je m'en contrefiche. Je ne vis pas pour avoir une réputation, une apparence ou une histoire, je vis pour la science et l'alchimie, donc, peut m'importe le "véhicule" que j'utilise, temps que je peux pratiquer mon art, je me contrefiche de se qui pourrait bien arriver à mon corps, j'ai par le passé plusieurs fois risqué de me défiguré, de me blesser gravement, et tout ceci, au nom de la science! Je ne considère pas mon corps comme étant "moi même", il est donc pour sa que je suis très à l'aise avec tous les corps, je ne me sent pas limité ou autre chose similaire, comme je le disais, pour moi, le corps est comme un objet, un véhicule, on peut en changer le pilote, et temps qu'à faire, si je peux avoir un meilleur véhicule, hum...

"Narydia" se souvient d'une "menace" dites par "Lyx" précédemment, "qui sait ce que je pourrais faire avec ton corps?", "elle" sourit.

-Tu peux faire se que tu veux avec mon corps, si tu l'amoche, je garde celui là, si tu veux te laisser tenter par mère nature, fais toi donc plaisir, que chacun fasse des profits après tout! J'avoue que j'ai eu bon nombre de fois l'occasion de "rester seul(e)", mais que je ne l'ai pas encore fait... Tu permet?

"Narydia" se lève brusquement et s'envole directement vers un petit bosquet, sortant volontairement du champ de vision de "Lyx", se cachant, l'observant de loin, attendant de voir la réaction de l'individu, serait-il énervé? Irait-il tenter "mère nature"? Resterait-il ici à attendre patiemment? Chercherait-il "Narydia"? Seul un futur proche nous le dira... "L'ange" enlève sa robe, un peu de fraicheur dans cette étouffante journée lui fait du bien, elle la pose sur une branche d'arbre et se cache dans un autre arbre un peu plus loin, à l'abri des yeux de "Lyx" attendant de le voir passer et de s'imaginer le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Narydia Ventari

La lame flamboyante

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Ensorceleuse
Métier : Eclaireuse
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 426

Messages : 141

Fiche de Personnage : Come here.



MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Mer 2 Jan 2013 - 22:54

Narydia observait l'ange s'exercer au vol. Il semblait de plus en plus à l'aise avec les courants et s'en détachait même parfois, améliorant ses performances. Lorsqu'il lui répondit à propos de la nuit qu'ils allaient devoir passer ensemble, elle haussa les sourcils avec surprise. Il croyait vraiment qu'elle allait accepter de dormir avec lui, ou elle ? Peu importe… mais en y pensant, dormir avec soi-même, était-ce si terrible ? Ils avaient en tout cas tout le reste de la journée pour y réfléchir. Et s'ils ne trouvaient pas de solution, elle irait elle-même dormir ailleurs. Si elle n'avait pas trop froid… car cet accoutrement d'humain n'était vraiment pas chaleureux. Et sans son corps angélique, elle ne pouvait utiliser sa magie correctement pour se réchauffer d'elle-même. A moins d'essayer…

Il venait de la rejoindre au sol et de l'attira par le bras vers un arbre, avant de l'asseoir à côté de lui et de la coller contre son corps, une fois de plus. Narydia l'observa remonter légèrement sa robe et dans la foulé elle bloqua net son geste en lui saisissant le poignet.

- Je ne te permets pas de m'éxhiber une nouvelle fois sans mon autorisation.

Après avoir refusé de lui rendre son corps le lendemain, Lyx la rapprocha encore de lui en la saisissant par la nuque. Etrangement, Narydia se laissa faire, puisque apres tout cela ne servait à rien de lutter puisqu'elle n'avait pas envie. Il lui expliqua alors son raisonnement sur le corps qu'il considérait comme un "véhicule" plutôt qu'un objet attaché à son être. Ce discours ne rassura pas Narydia qui n'était décédemment pas prête à lui faire confiance. Elle savait cependant qu'il ne voulait que s'amuser, tout le disait dans son comportement. S'amuser oui… avec ses ailes… et avec elle ? La jeune femme n'avait pas vraiment envie de connaître la réponse à cette question. Quand il s'esquiva pour se retrouver seul, Narydia le laissa faire, un temps seulement. Elle se leva à son tour, un brin de colère dans les yeux. Pour qui se prenait-il donc à jouer avec elle ?

Ce fut plus par curiosité que par peur que l'ange se décida de le suivre. Elle souhaitait savoir ce qu'il comptait faire de son corps et ne tenait pas à ce qu'il l'abîme davantage encore. Sa vision d'humain la dérouta. Tout semblait être imprécis, flou alors qu'elle cherchait l'ange. Avancant dans le bosquet, la chaleur se fit de plus en plus ressentir tandis que le soleil se trouvait en plein zénith.

* Je ne supporte plus cette espèce de four humain. Comment peut-il donc se mouvoir avec ça ? * dit-elle en retirant la chemise qu'elle laissa sur le sol. Après quelques minutes, Narydia trouva sa robe posée sur une branche, abandonnée négligemment. Elle la prit dans ses mains et s'arrêta, pensant que Lyx devait l'entendre depuis sa cachette.

- Je vais te donner ma réponse. Il se trouve que mon corps n'est pas que le réceptacle de mon corps, il est aussi celui de mon âme et de mon esprit. Ces cheveux que tu apprécies et que tu trouves "magnifiques" ont été peint par le feu lui-même il y a des centaines d'années de cela. Sans mon corps possédé par ce feu en permanence, ce feu étant mon énergie, mes pouvoirs sont réduits à ceux que pourrait maîtriser le plus basique des mages humains. Tu n'as aucune conscience du corps dans lequel tu trouve. Tu n'as aucune idée de la puissance qu'il renferme et du berceau d'énergie qu'il est pour moi.

Il s'agissait là de révélations qu'elle n'était pas heureuse d'avouer à un inconnu. C'était là pourtant l'argument, le seul qui pourrait l'empêcher de faire ce qu'il voudrait de ce corps. Et là, à cet instant, elle venait de lui avouer sa faiblesse. La faiblesse de son être entier : sans le feu bouillonnant de ce corps qui en était habité depuis des siècles, Nadyria avait l'impression de perdre une partie d'elle-même.

- Tu as pris cette partie de moi sans âme et conscience. J'ai accepté de t'en enseigner quelques secrets mais à présent, je n'ai plus envie de jouer. Je ne te menaçerai qu'une fois. Si tu veux des expériences, je suis prête à te les accorder. Et bien plus que tu ne peux t'imaginer… à la condition de respecter ma sécurité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lyx Werren



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Alchimiste
Métier : Apothicaire
Croyances : La science et moi même
Groupe : Rebelle

Âge : 27 ans

Messages : 70


MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Jeu 3 Jan 2013 - 0:00

En hauteur sur son arbre, "Narydia" laisse "Lyx" seul un moment après son dialogue, le laissant cogiter un peu, puis, discrètement, sans faire de bruit, ni se faire voir par "Lyx", "l'ange" s'envole un peu plus haut, au dessus des arbres, pour retourner se poser prêt d'un vieux chaine épais. "Elle" transpire de plus en plus, la chaleur se faisant plus oppressante, "elle" se colle contre l'arbre et pousse des cris très douteux et laissant aisément imaginer à "Lyx" se "qu'elle" pouvait bien faire, des cris et des gémissements de plaisir d'une femme, une imitation bien entendu, dernière grosse provocation de la part de le nouvelle ange.

Après quelques instants de spectacle sonore, "Narydia" se montre enfin devant "Lyx", transpirant toujours à cause de la chaleur, voyant que celui-ci avait enlevé sa chemise et était torse nu, tenant la robe. "Elle" sourit et laisse quelques sous entendus sur se qu'il aurait bien pu faire.

Après quelques courtes plaisanteries, "Nerydia" devient un peu plus sérieux(se), ayant entendu quelques révélations de la part de la véritable propriétaire.

-Bon, j'avoue que jouer commence à m'embêter également. Dites m'en plus sur ces capacités corporelles et spirituelles voulez vous... Ah et, repasse moi cette robe, je vais la ré-enfiler, bien qu'il y ai une chaleur étouffante.

"Narydia" remet la robe, toujours pleine de sueur, est-ce le corps qui réagit ainsi, ou est-ce les températures de ce monde qui montent à des pointes aussi élevées? "L'ange" s'envole et cherche rapidement un point d'eau où se baigner et se rafraichir, lorsqu'elle en localise un, elle redescend, embarque "Lyx" sans lui laisse le temps de dire quoi que se soit et s'y dirige en volant. Une fois arrivés, "l'ange" enlève sa robe et saute dans l'eau fraîche.

-Désolé, il fait une chaleur insupportable, tu devrait venir aussi, se rafraichir les idées nous permettrais de mieux discuter non?

"Narydia" plonge une ou deux fois, afin de mieux s'humidifier tout le corps et de se rafraichir.

-Je vais à mon tour vous proposer un marché, honnête cette fois ci, sans mauvais coups, sans enfantillage. Je vais être franc, tu es le premier ange que je vois, et ma curiosité scientifique m'a poussé à le faire, je ne pouvais pas prendre le risque de te demander poliment et de te voir refuser. Voilà se que je te propose, nous attendons tranquillement que la totalité des 48 heures passent, pendant ce laps de temps, tu m'enseigne les possibilités de ton corps, et m'aide à les tester. Par la même, si tu veux satisfaire ta curiosité avec le miens, que se soit en acte ou en questions, vas-y. Ensuite, lorsque nous aurons retrouvés nos corps respectifs, je pourrais te faire visiter le monde des humains, je crois me souvenir que tu voulait le découvrir. Ensuite, si je pouvais de temps en temps "t'emprunter" ton corps afin d'aller chercher certaines ressources lointaines, sa m'arrangerais, qu'en dis tu?

"Narydia" se laissa un peu plus couler dans l'eau de la source, laissant tout de même ressortir ses ailes.

-Ah oui et, pour les bruits dans la forêt, ce n'était qu'une plaisanterie, je n'ai rien fais hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Narydia Ventari

La lame flamboyante

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Ensorceleuse
Métier : Eclaireuse
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 426

Messages : 141

Fiche de Personnage : Come here.



MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Jeu 3 Jan 2013 - 10:58

Narydia attendit quelques minutes sans bouger. il finirait bien pas faire son apparition, lorsqu'il serait lassé de son petit jeu. Quoique finalement non, il n'en semblait pas lassé puisque à présent il 'amusait à produire des bruits dérangeants. L'ange ignora cette provocation supplémentaire, attendant toujours qu'il se montre. Enfin, Lyx apparut et revêtit la robe pour selon lui plus de sérieux, et en lui demandant d'expliquer ce dont elle parlait en matière de capacités.

La chaleur dont parlait était certainement liée à l'affinité du feu que possédait le corps de Narydia. Même sans son esprit, cette énergie avait l'air d'agir et de se ressentir, mais de façon incontrôlable. Cela fit sourire la séraphine qui trouvait cela bien utile. Elle regarda Lyx s'envoler encore une fois avant de revenir à elle et la soulever pour l'emmener vers un point d'eau. Son double avait de nouveau retiré la robe pour se glisser dans l'eau.

- Bien je suppose qu'une discussion dans un bain et dévêtus sera difficile à prendre au sérieux mais…

Elle déboutonna la chemise ainsi que son pantalon. Narydia conservait seulement son sous-vêtement, avant d'imiter Lyx et de le rejoindre dans l'eau. Il fallait dire que c'était réellement agréable, et se détendre après toutes expériences étranges était plutôt décontractant. Tandis qu'elle écoutait parler son "partenaire de corps", la jeune femme se concentra à l'aide de ses mains d'homme qu'elle avait glissé dans l'eau. Esquissant un sourire, elle créa des bulles d'air dans l'eau qui eurent l'effet d'un bain à remous.

Puis, soupirant d'aise, elle se laissa aller de sorte à immerger parfaitement son corps, à l'exception de son visage et ses épaules et ferma les yeux.

- Le marché me convient, dans sa première partie en tout cas. Quant à me décider sur l'emprunt du corps pour aller "chercher certaines ressources lointaines", je souhaiterais des détails. Tu souhaitais des explications sur mes capacités, je vais te les donner.

Narydia bougea légèrement, se rendant compte que l'eau allégeait son poids (auquel elle n'était d'ailleurs pas habitué) et se place devant Lyx. Elle posa ses deux mains en haut de sa poitrine, à la chute de son cou, et constata que sa température était en effet inhabituelle. Ou plutôt inhabituelle pour lui, humain qu'il était. Doucement, elle poursuivit en le fixant dans les yeux :

- J'ai cette chaleur constamment en moi, depuis le jour où le feu m'a révélé alors que je traversais les flammes d'un incendie dans ton monde. Ce qui a donné naissance à cette intimité entre cet élément et moi, ainsi que la couleur de mes cheveux. Je ne les avais jamais comme cela d'ailleurs, c'était assez passionnant…

En prononçant cette dernière phrase à voix basse, elle fit glisser un doigt sur la chevelure de Lyx, d'elle-même. Après un moment, elle constata que les remous avaient cessé dans l'eau. Elle se mit à sourire de nouveau et l'eau se réchauffa quelque peu. Puis, elle reporta une nouvelle fois son attention sur Lyx.

- … ce qui me donne la possibilité d'effectuer tous ces petits tours de magie. Ma puissance réside dans le fait que je ne créé pas les éléments. Je les contrôle. Ce qui me demande très peu d'efforts, même en ne possédant pas mon propre corps. Le fait que tu me l'ai pris m'empêche d'utiliser mon affinité du feu à sa puissance maximale, la puissance qu'il dégage lorsqu'il se mêle à mon tempérament et mon identité, le corps qu'il a imprégné. Car ce corps…

Elle désigna de la tête le corps qu'habitait Lyx.

-… est en quelque sorte le réceptacle d'une force élémentaire plus que celle d'un ange, la mienne.

Narydia se mit à sourire davantage encore et poursuivit, se rapprochant encore un peu plus de lui, jusqu'à frôler son corps du sien :

- De plus, ma magie n'est pas liée à ce corps mais à mon âme, chose que tu ne pourras pas donc tester ni découvrir en possédant mon corps, puisque ces capacités ne t'appartiennent pas. A moins que tu trouves un moyen de maîtriser les éléments, et cela même si tu arrivais, tu ne pourrais jamais dépasser un stade insignifiant puisque le feu dominant ce corps finirait par te repousser. Lui et moi ne sont qu'un seul être. Alors dis-moi, que veux tu savoir d'autre ? Tu m'a l'air d'être sacrément intéressé par ce que tu ne peux atteindre…

Et sur ses mots, ses mains qui étaient restées sur le corps de Lyx dégagèrent une chaleur à laquelle répondit son corps d'ange. Peu à peu, la température baissa dans le corps ailé, à la demande de Narydia. Finalement, elle demanda dans un murmure :

- A ta convenance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lyx Werren



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Alchimiste
Métier : Apothicaire
Croyances : La science et moi même
Groupe : Rebelle

Âge : 27 ans

Messages : 70


MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Jeu 3 Jan 2013 - 12:03

"Lyx" descendit la température corporelle de "l'ange", ce qui arrangea bien celle-ci, se laissant baigner un peu plus dans la source d'eau qui s'était légèrement réchauffé. "Elle" put remarquer que "Lyx" s'amusait à son tour à faire du "corps à corps" pour des raisons un peu plus sérieuses, mais toujours le sourire aux lèvres, manquant de lâcher un rire quelques fois, y prendrait-il goût?

-Merci de m'avoir rafraichit. Dit-elle soulagée, en rapprochant "Lyx" assez prêt, sans pour autant le coller.

-Pour ce qui est de l'emprunt, et aller chercher des ressources lointaines, ce n'est rien de particulièrement extraordinaire, c'est juste que tes ailes sont beaucoup plus pratiques pour faire de longues distances, bien plus rapides que la simple marche à pieds, ensuite, avec ces ailes, je pourrais également monter en haut des montagnes très facilement afin d'aller chercher d'autres ressources plutôt que de risquer un longue et périlleuse escalade, surtout que rien ne me garantis que je puisse trouver les plantes et autres ressources dont j'ai besoin, imagine parfois ma frustration lorsque je reviens bredouille de 3 semaines de voyage, alors qu'avec tes ailes; je pourrais aisément faire ce voyage, sans risque, avec moins du quart du temps requiert pour le faire. Bien entendu, si je peux t'aider en quoi que se soit en échange, je le ferrais sans problème, j'ai cru comprendre que l'alchimie n'était pas forcément ton fort, vu tes breuvages de soins très basique...

En sortant de l'eau, "Narydia" ré-enfile sa robe, remarque alors que "Lyx" avait gardé ses sous vêtements. "Elle" sourit".

-Je sais que tu peux éprouver un certain malaise "dans cette condition physique", mais tu aurais du enlever ces sous vêtements, le fait qu'il soit trempé risque de te déranger encore plus par la suite, enfin, tu comprendras... Sinon, pour en revenir à l'emprunt de ton corps, je préfère aller chercher les ressources moi même plutôt que t'apprendre, il te faudrait plusieurs années pour pouvoir reconnaitre chaque plante et chaque lieux où elles poussent, je pense que tu comprends... Bref, nous devrions rentrer, il commence à se faire tard, si j'en crois l'obscurité que prend le ciel.

"Narydia" embarque à nouveau "Lyx" comme un paquet, et s'envole, "elle" continue de parler durant le court voyage aérien.

-Tiens, étant donné que nous avons du temps demain, pourquoi ne pas déjà rassembler quelques ressources dans mon monde? Et pourquoi pas quelques plantes d'ici également, il y a un grand nombre qui m'est inconnu, sa pourrait me tenir occupé un petit moment de les étudier.

Quelques instant après, les deux individus arrivent à hauteur de la cabane de l'ange et se pose pour ensuite y rentrer, l'alchimiste dans le corps de la femme joue légèrement avec ses cheveux rouge en rentrant, et le taquine en lui disant de faire comme chez soi, se servant rapidement de sa mémoire pour connaitre la maison et trouver.

-C'est moi la femme, c'est donc moi qui cuisine! Rooooh je déconne.

"Narydia" se met donc à éplucher et couper quelques carottes en rondelles, quelques pommes de terres, "elle" les met dans de l'eau avec un peu de lait, de crème et d'épices douces, "elle" sort ensuite une bonne pièce de viande qu'elle ajoute dans la sauce et mélange le tout, demandant ensuite à "Lyx" de réchauffer le récipient afin d'obtenir une bonne cuisson, quelques temps après, le plat est prêt.

-On ne dirait pas, mais je possède quelques talents culinaires! Rien de bien extraordinaire, mais je peux quand même me débrouiller pour survivre avec des éléments très basique!

Après ce repas, le "couple" s'en va se coucher, tout deux fatigués de cette journée pleine d'émotion et de fantaisie, dans le même lit, n'ayant pas d'autres endroit où dormir avec confort. La nuit se passe sans encombres, la matinée par contre... "Narydia" se réveille carrément sur "Lyx", poitrine devant son nez, quand il "Lyx" qui dort encore, il va avoir la surprise de "la montée vers les aurores" du matin chez les hommes, les fesses de "Narydia" sont juste au dessus du "soldat", une scène qui pourrait presque paraitre érotique d'un point de vue extérieur, "Narydia" ne bouge pas pour le moment, sentant la chaleur de son corps remonter un peu plus, attendant le réveil de Lyx, profitant de la situation pour faire une autre sale blague.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Narydia Ventari

La lame flamboyante

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Ensorceleuse
Métier : Eclaireuse
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 426

Messages : 141

Fiche de Personnage : Come here.



MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Jeu 3 Jan 2013 - 14:48

Une fois qu'ils furent sortis de l'eau, s'aperçevant de l'heure avancée, Lyx emporta dans les airs la jeune femme en direction de la maison.

- Cela peut être un bon programme, ainsi que le perfectionnement de ton vol. Quoique tu n'as plus grand chose à savoir puisque tu peux déjà porter un poids sans ciller… Quant à te prêter mon corps je n'y suis pas favorable. Ce serait bien trop handicapant pour moi et mes activités.

Ils arrivèrent quelques temps plus tard à la demeure. Lyx était déjà entré, faisant comme chez lui. Narydia avait la mauvaise impression de se faire voler sa maison, après s'être fait enlever son corps. Cette situation la gênait d'ailleurs, le fait d'avoir la sensation que plus rien ici ne lui appartienne et qu'elle n'était pas libre dans ses mouvements la dérangeait de plus en plus. Et lorsque Lyx se proposa pour faire la cuisine, ce fut la goutte de trop. Il lui faudrait encore supporter cela une journée entière voire plus, ce qui serait presque insurmontable. Narydia sentait qu'elle allait finir par craquer.

Elle ne répondit rien à Lyx à ce moment, le feu lui brûlant les lèvres. Son attitude venait d'être totalement bouleversé et son tempérament lunatique refaisait surface. Après tout, c'était SON intimité, SA demeure, et SON corps. N'y aurait-il pas eu ce dernier détail, Narydia aurait sans doute déchainé sa colère depuis un moment. Mais en raison de cette transformation, elle se devait de se montrer coopérative… au moins 48h. Après ? Ce serait une autre question. Elle mangea donc ce qu'avait préparé Lyx sans un mot. Il lui semblait que l'effet de soumission qu'il exerçait sur elle depuis quelques heures commençait à sérieusement la faire se remettre en question. Et à présent, l'ange avait pratiquement envie de se jeter sur lui pour qu'il annule l'effet, même si il jurait que c'était impossible. Son énergie élémentaire lui faisait ressentir un manque de plus en plus fort, et Narydia avait l'impression d'être transpercée de toute part, affaiblie de cette forme humaine qui ne pouvait contenir ni canaliser son pouvoir. Le feu avec lequel elle vivait, le feu qui vivait en elle ne demandait qu'à revenir vers elle, quitter ce faux corps et retrouver son âme soeur.

Ce fut dans une tension extrême qu'elle s'endormit près de Lyx, avec le seul but de garder ses yeux rivés vers lui, tel un rapace près à dévorer sa proie à son réveil. Narydia ne dormit pas, trop attirée par l'énergie qui se dégageait du corps de Lyx, son corps qui l'appelait deséspérement afin de faire fusionner de nouveau âme et pouvoir.

Le jour se leva, tandis que Narydia gardait les yeux fermés, imitant un sommeil de plomb pour ne pas perturber le réveil de Lyx. pour l'instant. Celui-ci se trouvait d'ailleurs dans un position vraiment incommodante. Sans bouger, l'ange concentra son corps tout entier pour éveiller la chaleur dans celui de Lyx qui pesait sur elle. Et profitant de cet effet de surprise, elle bascula sur lui, une dague à la main rivée sur son cou. Le feu rugissait dans son regard alors que pourtant son corps s'affaiblissait au fil des heures. Ce corps trop faible pour elle. Ce corps faible, ce corps d'humain, qu'elle avait envie d'arracher. Ses yeux bleus s'étaient changés en une couleur sombre et glaciale. La jeune femme tremblait de fureur et appuyait la dague contre la gorge de Lyx, à deux doigts de le tuer. D'une voix mordante comme jamais, elle s'exprima, ses tremblements n'ayant pas cessé :

- Rends moi ce corps, rends moi le ! Ou bien trouve un moyen de me calmer, je ne supporte plus d'être éloignée de mon feu vital.

Elle se montrait agressive comme il ne l'avait jamais vu, et comme il se n'était sûrement jamais apprêté à la voir. Elle se redressa quelque peu et passa ses jambes de chaque côté de l'homme, le chevauchant de sorte à bloquer tous ses mouvements. Sa main libre avait saisit l'un des poignets de Lyx, et la chaleur qu'elle lui transmettait via leurs peaux qui se frôlaient devait être insoutenable pour lui. Au moins autant que pour elle, mais ce n'était pas son corps, elle se fichait donc de ce qu'elle lui infligeait. Quant à la douleur, elle la supportait tant sa rage était prononcée. Elle le dévorait du regard pour tout dire, et aucun mouvement n'aurait pu lui échapper. Comme il ne répondait pas, elle appuya davantage la lame jusqu'à faire naître des gouttes de sang. Puis, appuyant avec son bassin sur celui de Lyx pour l'immobiliser davantage, elle sentir la température de son corps humain monter, et grimper tant sa colère était immense. Tout cela était dû au manque de sa forme. Son canalisateur. Sans cela, qui sait quels dégâts elle pourrait causer à ce corps faible. La colère se mêlait à la peur sur son visage, une peur de s'affaiblir jusqu'à être vidée totalement de sa force vitale, son énergie, son feu. Elle placait ses derniers efforts dans cette altercation et dans ses paroles qu'elle murmura sur un ton aussi froid que la mort :

- Trouve un moyen, ou tu brûleras avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lyx Werren



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Alchimiste
Métier : Apothicaire
Croyances : La science et moi même
Groupe : Rebelle

Âge : 27 ans

Messages : 70


MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Jeu 3 Jan 2013 - 17:55

-Trouve un moyen, ou tu brûleras avec moi.

Après cette dernière parole, "Lyx" fut affaiblit, la colère subite l'ayant presque entièrement vidé de son énergie, celui-ci lâchait un peu se pression au niveau du poignet de "Narydia" se qui lui permis de mesurer sa force restante, et au moment le plus opportun, de sa main libre, elle dégagea le bras de "l'alchimiste" qui tenait le couteau pour ensuite lui mettre un violet coup de tête afin de le sonner. Elle le pousse ensuite pour le faire tomber et se saisit de la lame envoyée par terre pour ensuite la jeter par la fenêtre la plus proche. "Elle" se dirige ensuite vers la sacoche de potions qui n'avait pas bougée depuis un moment, surveillant toujours "Lyx", et en sortir un poison paralysant qu'elle administration de suite à "l'alchimiste".

-Mais qu'est ce qui te prends? Tu es toujours d'aussi mauvaise humeur le matin? Ou alors c'est ma petite blague qui t'as déplu? Tu as l'air sur les nerfs et exténué, tu n'as pas dormis ou quoi?

"Narydia" porte sa main à son coup, voyant le sang couler légèrement sur ses doigts, sentant sa température élevée, voyant "Lyx" transpirer également. Elle fouille à nouveau dans la sacoche alchimique pour en tirer deux flacons, des anti-magie, elle en boit une et force "Lyx" à faire de même.

-Tu es contente? Avec ces anti-magie, nous ne subirons plus ces montées de température et tu va pouvoir te clamer et te détendre un peu. Bon sang, je ne sais pas quelle mouche t'as piqué, nous avons eu une discussion sérieuse hier, nous semblions avoir trouvé un terrain d'entente, et pour une ou deux petites van's, tu t'énerve à ce point, qu'est ce qui ne tourne pas rond chez toi?

Le poison paralysant qu'à utiliser "Narydia" sur "Lyx" n'as pas le but de paralyser à 100%, mais de grandement engourdir le corps de la personne cibler et de l'empêcher ainsi de faire des mouvements rapides, la limitant a des actions très lente, comme plusieurs secondes pour se relever par exemple.

-Tu disais ne pas avoir confiance en moi, moi je te faisais confiance, sinon je ne t'aurais pas taquiné, j'aurais pu mourir mille fois déjà, mais maintenant, il est clair que je ne t'approcherais plus, au risque de mettre mes taquineries (garder ce corps) en pratique réel. Alors je te conseille de refroidir tes ardeurs, sinon, je pourrais bien te tuer.

"Narydia" touche encore sa blessure au cou, le plaie saigne abondement, "Lyx", à cause de la pression surement, ne semble pas l'avoir loupé, "l'ange" cherche quelques instants dans la maison et trouve quelques bandages, elle nettoie la plaie et s'enroule le coup.

-Je n'utiliserais pas de potion pour cette blessure inutile. De toute façon, avec les potions que je nous ai fais prendre, nous ne sentirons plus ce "feu intérieur", mais nous ne pourrons pas non plus utiliser quoi que se soit en rapport avec la magie, pas même de potion enchantée, et ne tente même pas de fouiller dans le sac, il n'y a pas d'étiquetage sur les fioles, je connais leur couleur, leur consistance et leur scintillance par cœur.

"L'ange" garde toujours une certaine distance avec "Lyx" bien que celui-ci soit extrêmement ralentit.

-Tu es calmé maintenant?

"Narydia" reste sur ses gardes, silencieuse, regardant toujours "Lyx". Elle finit par se changer et mettre une tenue un peu plus saine, cherchant un peu aléatoirement dans les tiroirs, "elle" mit des sortes de collants de couleur foncé, une robe, de la même forme que la première, mais dans un ton rouge et très légèrement plus longue, pour finir par s'attacher les cheveux en queue de cheval, les laisser ainsi pourrait faire une prise facile au cas où "Lyx" serait à nouveau prit de folie meurtrière.

-Tu ne comprends toujours pas? Peut importe se que l'on fait, c'est 48 heures au plus tôt, et pas avant! Alors tu es une grande fille, tu va rester calme et patiente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Narydia Ventari

La lame flamboyante

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Ensorceleuse
Métier : Eclaireuse
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 426

Messages : 141

Fiche de Personnage : Come here.



MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Jeu 3 Jan 2013 - 21:04

A présent , le sang coulait sur le coup de l'ange. Lyx semblait ne pas comprendre la pulsion meurtrière qui avait atteint la jeune femme alors qu'elle s'affaiblissait considérablement, et cela… juste pour les expériences d'un humain ! juste pour satisfaire sa curiosité ! Juste pour cela, il mettait sa vie à elle en danger. Il lui administra deux potions qui calmèrent de suite la température de son corps et qui l'immobilisèrent. Narydia le foudroya du regard, sa colère déculpée comme il la considérait toujours comme une expérience à qui il faisait subir tout ce qu'il souhaitait. S'il pensait la calmer, c'était peine perdue. Il ne s'y prenait pas de la bonne façon et la faisait le sentir davantage comme une moins que rien, une humaine incapable de quoi que ce soit contrôlée par ce petit blond qui ne pensait qu'à son confort.

Sans rien dire, elle l'observa se bander le cou, nullement affectée par cette blessure. Elle était même prête à lui en infliger d'autre. A cet instant, la bonté et la coopération de Narydia à l'idée d'aider cet homme s'était envoler. Tout ce qu'il lui montrait n'était que manipulation, et la jeune femme ne supportait plus d'être tenue à l'écart de son corps sans avoir son mot à dire. Et avec ce calmant qu'il lui avait administré, c'était pire encore… sans sa magie, elle n'était plus rien.

- Tu ne comprends donc vraiment rien… ?

Et voilà qu'à présent il revêtait l'une de ses propres robes et nouait sa chevelure. Sonnée, Narydia continua avec agressivité :

- Tu ne comprends pas que ma magie me permet d'exister ? Tu ne comprends pas que tu viens de retirer ce qui représente le sang qui coule dans mes veines ? Ne comprends-tu pas que je m'affaiblis considérablement ?

Sur ces mots, la jeune femme se laisse tomber contre le lit, vidée de son énergie.

- Ce n'est pas une question de rester calme… c'est une question de vie ou de mort. J'ai besoin de la magie de mon corps. Alors soit, considérons qu'il reste en effet une journée… mais ne m'éloigne pas de mon corps et de son énergie. Ne retire pas cette magie. Je ne suis qu'un cobaye de ton expérience, tu me prives de tout et tu ne comprends pas que je ne puisse l'accepter ?

La jeune femme avait perdu son animosité au fil de son discours, et son regard était à présent perdu. Elle se leva et se dirigea vers Lyx. Pour la première fois, elle ne contrôlait plus rien et se sentait faible. D'un côté elle se savait dépendante et de l'autre elle ne supportait plus l'exhibitionnisme de Lyx. Elle ne supportait plus de voir son corps en face d'elle sans pouvoir l'atteindre, le toucher, s'y fusionner et regagner sa chaleur. Le froid s'était emparé d'elle… elle avait froid. Terriblement froid, elle qui d'habitude ne vivait que par le feu, tant par son caractère que dans ses mouvements.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lyx Werren



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Alchimiste
Métier : Apothicaire
Croyances : La science et moi même
Groupe : Rebelle

Âge : 27 ans

Messages : 70


MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Jeu 3 Jan 2013 - 23:30

"Narydia" vit "Lyx" se dirigea vers elle, tel un zombie ayant faim de quelque chose, une faim dévorante et vitale. "L'ange" s'empresse de se dirigeais vers lui, l'asseyant sur le divan par la suite. "Elle" se dirige ensuite vers la sacoche de potion pour en tirer à nouveau deux fioles d'une couleur grisâtre et opaque. "Elle" boit le contenu de l'une de ses fioles et s'approche de "Lyx" aussi pâle soit-il. "Elle" ouvre la fiole et la dirige vers la bouche du malade.

-Si, je comprends, et j'ai peut-être fait une erreur, mais se que je ne comprends pas, c'est que tu as compliqué les choses au dernier moment, là où il te faut simplement être patiente, et où tu aurais pu directement expliquer les choses, tu t'ai laissé prendre par la folie, essayent presque de me tuer, je pense qu'à ton tour, tu comprendras que je ne me laisse pas faire, l'instinct de survie qu'on appel ça.

"Narydia" devers le contenu gris le la fiole dans la bouche de "Lyx" l'aidant à avaler sans en mettre partout à côté.

-Ce liquide va annuler l'effet de cette dernière potion, l'anti-magie, nous allons donc retrouver tout deux ta chaleur et tu n'aura plus froid, mais cependant, je ne te libère pas de l'engourdissement, je ne peux plus vraiment te faire confiance tu comprends.

"L'ange" sert alors "Lyx" dans ses bras, pas par provocation cette fois-ci, plutôt pour que la véritable propriétaire parvienne à utiliser ses pouvoirs afin de se réchauffer plus facilement, ayant son corps d'origine collé contre elle.

-Je fais se que je peux pour t'aider, en évitant de prendre des risques, fait se que tu as à faire, mais je te préviens, si tu recommence ta folie, pour commencer tu sera extrêmement lent et faible, et ensuite, je remet une dose d'anti-magie, vu?

"Nerydia" voit à quel point son compagnon se sent mal, elle regarde vers la direction de la sacoche et soupire quelques secondes.

-Écoute, j'ai bien un plan de secoure, mais se serait expérimental. J'ai dans mon sac des potions de slime parfait. Le procédé est presque le même. L'utilisation peut se faire n'importe quand pour commencer, ensuite, le code biologique devient entièrement slime pendant l'utilisation, se qui fais qu'après la fusion des deux slimes, il n'y a pas de rupture, et lors de la reconstitution humaine, les deux personnes fusionnent et ne font qu'un, enfin, les deux conscience sont toujours bien présente, et c'est le corps le plus puissant qui est gardé, en occurrence, le tiens. Et nous pourrons nous scinder une fois les premières 48 heures finis, pour ainsi chacun reprendre son corps.

"L'ange" marque une courte pause.

-Pour résumer, pendant un peu plus d'une journée, nous serons deux dans ton corps, pouvant toujours communiquer, mais tu serait dans ton corps. Je ne te mentirais pas en te disant que je ne l'ai jamais testé, mais en théorie, sa marche. Tu veux tenter le coup?

"Narydia" tend une des fiole à "Lyx" attendant son approbation ou son rejet, celui-ci étant très faible actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Narydia Ventari

La lame flamboyante

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Ensorceleuse
Métier : Eclaireuse
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 426

Messages : 141

Fiche de Personnage : Come here.



MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Ven 4 Jan 2013 - 11:52

Narydia se retrouvait assise sur le canapé en proie à une fatigue accablante. Elle vit Lyx sortir deux nouvelles fioles et elle faillit le repousser une nouvelle fois violemment. Qu'allait-il encore lui faire ingurgiter cette fois-ci ? D'une petite voix elle lui répondit lorsqu'il annonça qu'il ne faisait que se défendre :

- Je n'ai pas compliqué les choses, j'en ai simplement perdu le contrôle.

Elle avala le contenu de la fiole. Le goût lui rappelait quelque chose. Ainsi elle allait pouvoir retrouver sa magie. Et c'est d'ailleurs ce qu'il se passa dans les secondes suivants. Un flot d'énergie se deversa dans son corps, embrasant son sang et sa température corporelle. Enfin il comprenait. Elle le laissa la serrer dans ses bras, terminant de regagner ses forces au contact de son corps. Narydia se rendait d'ailleurs compte que le fait d'être collé à lui lui donnait presque l'impression de posséder son propre corps. Elle pouvait communiquer avec lui, et était même persuadée d'avoir la possibilité d'user de magie à travers lui. La jeune femme prit la fiole qu'il lui tendait et la but d'une traite. Il fit de même, et c'est lorsqu'il eut terminé la dernière goutte qu'elle se décida à agir. Elle s'écarta finalement et déclara d'une voix blanche, après s'être levée :

- N'imagine pas qu'un alchimiste ou un apothicaire peut mettre à ses pieds n'importe quelle race de ce monde grâce à de petites potions. Tu as réussi ton coup une fois à cause de mon inattention. J'étais chez moi, dans une demeure que personne même parmi les anges ne connait. Je n'ai malheureusement pas été assez prudente cette fois, mais qu'aurais-tu fait si ta supercherie avait échoué ? Qu'aurais-tu fait si je t'avais surpris toi et ta fiole au dessus de mon verre ? Je vais te le dire… Tu serais mort. Je n'aurais pas hésité une, ou même deux fois. Ta présence ici compromet ma raison d'exister ainsi que mon travail. Je ne fais preuve de gentillesse que parce que tu m'y a obligé. Mais il en sera différemment lorsque j'aurai regagné mon corps.

La jeune femme s'interrompit lorsqu'elle se sentit devenir slime. En face d'elle, Lyx avait lui aussi changé d'apparence pour une boule gélatineuse. A présent que Narydia avait comprit comment le processus de changement fonctionnait, elle déclencha la fusion des deux slimes en une seule. Une seule slime qui combina leurs esprits. Finalement, la slime se transforma en ce qui ne semblait être qu'un seul corps. Un corps ailé. L'apparence de Narydia. Lyx avait disparu… du moins en apparence.La jeune femme sentait une présence dans son esprit… sa présence à lui. Comme il l'avait dit, ils avaient fusionné leurs esprits dans un seul corps. Alors, elle tenta de s'exprimer psychologiquement, dans son esprit :

* Alors dis-moi, que vas tu faire désormais ? Que vas tu faire pour me convaincre de t'apprendre mes pouvoirs, maintenant que je suis dans mon corps ? A présent que, comme tu l'as dit, il reste effectivement bien une journée avant de retrouver nos corps originels, rien ne m'empêche de t'annoncer que tu auras intérêt à disparaître une fois ton corps retrouvé, ou je risquerai bien de te chercher jusqu'à te tuer. Comprends-tu, tu as percé mon secret, celui que tous mes ennemis ignorent. Il se pourrait bien que je trouve le moyen de t'empêcher de parler, définitivement. Après avoir quitté cet endroit bien évidemment… Alors, que comptes tu faire ? Petit apothicaire de pacotille ? Tu souhaites une démonstration de ce qu'il pourra advenir de toi d'ici 24h ? Eh bien regarde. *

La séraphine se dirigea vers la sortie de la demeure. Sa température corporelle avait atteint des sommets dès lors que cet humain la mettait dans tous ses états. Il avait compromis sa sécurité, elle allait lui faire payer cela très cher. Elle se placa devant sa petite cabane et ferma les yeux.

* Sauf cas extrême, il m'est impossible de faire apparaître un quelconque élément. Sauf cas extrême… tu m'y a poussé inconsciemment et naïvement. *

La jeune femme rouvrit ses yeux d'émeraude et donna naissance à un feu ardent sur la porte de la maisonnée. Le feu se répandit comme sa volonté sur la toiture, jusqu'à embraser la cabane dans un incendie violent et déstructeur. Narydia observa le spectacle de son pouvoir se déchainer sur ce qui avait été jusqu'alors, sa demeure secrète. Le bois du toit tombait pour s'écraser sur le sol. Bientôt, la maison devint d'une noirceur absolue. La chaleur en ce lieu devenait insoutenable.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lyx Werren



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Alchimiste
Métier : Apothicaire
Croyances : La science et moi même
Groupe : Rebelle

Âge : 27 ans

Messages : 70


MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Ven 4 Jan 2013 - 16:44

La petite cabane cachée brûle, et peu de temps après, celle-ci se consuma entièrement par les flammes pour ne devenir que cendres et poussières, la question est, mais pourquoi Narydia avait-elle fait ça? Simplement pour montrer la puissance de sa magie? En théorie, non, se serait stupide de sa part, une autre habitation peut-être, oui, c'est surement ça. Alors que l'ange continue de se vanter de sa puissante magie, tout en démontrant à Lyx se qui pouvait lui arriver d'ici un peu plus de 24h, celui-ci décide de lui montrer également quelque chose...

*-Hum, comment dire...*

-... Tu peux parler comme ça, je t'entends aussi. Et ce n'est pas tout.

Sous la surprise de l'ange, Lyx pouvait également parler, bouger, agir, et par dessus tout, du fait du premier échange biologique, Lyx était prioritaire sur le contrôle du corps, il lui montra comme quoi c'était le cas, en marchant, courant, volant, etc...

-Pour le moment, les 48 heures ne sont pas terminés, pour le moment, biologiquement, je suis le propriétaire numéro 1 de ton corps, alors comment dire, je dois avouer que tes pouvoirs sont impressionnants, certes, mais si tu pouvais arrêter de me menacer à tout bout de champ...? Je prends le contrôle quand je veux, te laissant croupir "en arrière" si sa me chante.

Lyx sent que la température corporelle est à nouveau élevée, l'ange ayant utilisé ses pouvoirs il y à peu, cette température était-elle habituelle pour l'ange, vivait-elle avec au quotidien? Ou alors étais-ce à cause de sa frustration et de sa colère? Ou alors simplement le choc créée par l'accouplement du corps et de l'esprit de feu? Que de questions lors de cette fusion... Lyx se dirigea vers l'endroit où se situait un peu prêt la faille par laquelle il est venu dans ce monde, en se perdant un peu par moment, du fait qu'il n'y est passé qu'une seule fois, puis, à force de courte patiente, retrouve son chemin, la faille n'y étant pas.

-Hum, c'est un système d'ouverture ou quelque chose dans le genre? Bref, il n'y a pas de faille pour le moment, et je suppose que tu ne va pas vouloir m'en ouvrir juste une par pure bonté d'âme, hum...?

Lyx se pose non loin de la zone où se situait la faille auparavant, il met ses mains devant lui et cherche à se concentrer, comme pour tenter l'utilisation des pouvoirs, l'âme et la "machine" étant à nouveau réunit.

-Hum, je ne sais pas comment faire... Étant donné que tu es là, je ne peux pas fouiller ta mémoire, tu veux bien m'apprendre? Quitte à rester un peu plus de 24 heures comme ça, autant faire quelque chose, plutôt que de se lancer des pics mutuellement.

L'alchimiste se souvient alors de quelques menaces émises par l'ange quelques minutes plus tôt et sourit légèrement.

-Au faite, pour un "petit apothicaire de pacotille", je me suis tout de même débrouillé pour arriver jusque là, je ne vais pas m'en vanter, mais reconnais un peu plus ma valeur s'il te plait, j'ai l'impression que tu déteste l'espèce humaine, serait-ce à cause de moi...? Hum...

Après quelques instants de tentatives vaines de concentration et de méditation, Lyx décide de rendre le contrôle du corps à sa véritable propriétaire, il s'assied en tailleur et se "retire psychiquement".

*-Je te rappel également que ce procédé est expérimental, autrement dit, je ne l'ai jamais testé avant, nous sommes les cobayes, alors quitte à risquer de rester dans cet état à jamais, autant nous entendre un minimum, tu ne crois pas...?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Narydia Ventari

La lame flamboyante

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Ensorceleuse
Métier : Eclaireuse
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 426

Messages : 141

Fiche de Personnage : Come here.



MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Ven 4 Jan 2013 - 20:32

Narydia n'était pas spécialement dérangée par le fait que Lyx soit le "premier propriétaire" de son corps puisqu'il ne pouvait le contrôler totalement. Il ne connaissait ni le moyen d'utiliser la magie, ni toutes les facultés de son corps. Sa température corporelle redescendait peu à peu au fur et à mesure que le tempérament de l'ange se calmait. La faille que cherchait Lyx semblait avoir disparu. Ce n'était pas un problème pour Narydia qui en effet avait la capacité d'en provoquer la création. La séraphine "regarda" Lyx essayer d'utiliser ses pouvoirs, sans y parvenir comme elle l'avait imaginé.

* Bien sûr que tu ne sais pas. Tu ne l'a jamais fait. Et j'aurais beau t'apprendre à créer une faille, tu ne saurais le reproduire. Avant cela par contre j'aimerais que nous fixions certaines choses. *

Narydia profita du fait que Lyx avait fait s'asseoir le corps par terre pour poser calmement ses idées, sans précipitation afin que Lyx comprenne les risques que cette position corps/deux esprits impliquaient dans un monde hostile. La jeune femme croisa ses doigts sous son menton après avoir vérifié qu'elle avait bien pris son épée. Elle ne voulait en aucun cas que Lyx lui fasse courir un risque en prenant le contrôle de ses gestes n'importe quand, et n'importe comment.

* Tu souhaites instaurer une entente, très bien. je pense de toute façon que c'est nécessaire à partir du moment où nous allons être confrontés à d'autres personnes sans doute. En tant que propriétaire véritable de ce corps, je te demanderais de me laisser les rênes lorsque le moindre danger se présentera. Tu seras incapable de rétorquer à une attaque ou de te battre correctement, donc ce domaine-ci, tu me le réserves. *

La jeune femme se releva et parcourut quelques mètres. Enfin, elle arriva devant un endroit qu'elle ressentait comme fragilisé d'un point de magique. La jeune femme n'avait pas besoin d'y passer la main pour y reconnaître une faille. Elle en voyait tous les jours et ces phénomènes lui étaient terriblement familiers.

* Je suppose que le but de cette escapade est une récolte "améliorée" n'est-ce-pas ? Alors je te propose de garder le contrôle du corps pour bouger, faire à peu près ce que tu veux, à condition qu'il n'y ai pas de danger. A partir de ce moment là, tu me passes le relai. Il se peut que tu peines à démarrer ton vol au début, à une vitesse disons… raisonnable. Je t'aiderai un peu. *

Narydia s'approcha de la faille et plia ses ailes avec précaution.

* Prêt ? Accroche toi, à deux dans un corps, ça risque de secouer. Je te laisse le contrôle après la traversée. *

La séraphine se lança alors dans la faille qui la fit perdre contrôle de son corps momentanément. Finalement, lorsqu'on était habitué à cette traversée, cela se passait plutôt sans encombre. Du côté de Lyx cependant, elle ignorait le comportement de la faille sur lui. Une fois projetée hors du passage, elle déplia ses ailes et plongea dans les airs. Ils avaient atterrit dans le ciel, comme le préférait Narydia. la jeune femme remonta un peu en altitude et plana quelques instants, laissant Lyx s'habituer à la situation et bouger comme il le souhaitait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lyx Werren



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Alchimiste
Métier : Apothicaire
Croyances : La science et moi même
Groupe : Rebelle

Âge : 27 ans

Messages : 70


MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Ven 4 Jan 2013 - 22:49

Après la traversée de la faille, Narydia stabilisa le vol pour ensuite laisser le contrôle à Lyx, était-ce un genre de test? L'alchimiste peina quelque peu à maitriser son vol à cause de la vitesse, mais finit tout de même par y arriver, avec l'aide de Narydia, ou non. Pendant le vol, Lyx se demandait pourquoi l'ange ne communiquait avec lui que par la pensée, sachant qu'il lui avait laissé libre accès à la bouche afin de pouvoir parler, un malaise peut-être?

L'alchimiste se dirige alors vers Beolan et se pose non loin de là, terminant le reste du chemin à pieds.

-Nous allons en premier temps devoir passer chez moi, afin de ramasser du matériel, étant donné que tu as brûlez tout se qui se trouvait dans votre cabane... Certains ingrédients que j'avais là bas avaient une valeur inestimables, hors de prix!

L'alchimiste vivait dans une chambre d'auberge dans une taverne de Beolan, laissant toujours la fenêtre ouverte ayant le chambre la plus haute, il y entre en volant pour ramasser une sacoche d'alchimie vide, du matériel de cueillette, deux ou trois fioles de potions dont lui seul connaissait le contenu, ainsi qu'un peu d'argent.

-Bien, j'ai ce qu'il me faut, tu va pouvoir voir d'un peu mieux le monde des humains comme ça. Je vais aller chercher beaucoup d'ingrédients, l'équivalent minimum de se qui a été détruit dans l'incendie, je te préviens à l'avance qu'il se peut que nous dépassions les 48 heures, de pas beaucoup, rassurez toi... Bien, direction la récolte!

L'alchimiste sortit par le même endroit d'où il est entré et se dirige vers les montagnes de Feleth... Après quelques minutes, Lyx atterrit sur le mont du démon, une montagne réputé presque infranchissable, pour un être humain ne possédant que de simples jambes. Excité comme un enfant de pouvoir venir ici aussi facilement que rapidement, l'alchimiste se mit directement aux recherches. Après environ une heure, Lyx trouva un plan de "racine des morts" un plante assez rare et couteuse servant à la fabrication de nombreux poisons et somnifères puissants. En grimpant plus haut, Lyx tomba sur une plante qui lui était alors complétement inconnue...

-Hum, étrange... Je ne connais pas cette plante... De longues tiges grippés et chaîneuses, violettes avec une luisance paraissant malsaine, de rares feuilles, très petites et pointus, comme des orties, certaines zones semblent "brûler" et se régénérer en même temps... Le tout lâchant une étrange et fine vapeur violette, elle doit donc sentir fort...

Lyx s'équipa alors de gants pour couper les tiges à des points ne lui semblant pas vitaux afin de l'examiner d'un peu plus prêt, cette plante semble être une source de magie noire à première vue, une magie qui n'est pas vraiment faites pour les anges, voir pas du tout, en théorie. Après quelques hésitations, Lyx approcha la plante de son nez pour en sentir doucement l'odeur, sans se presser, une odeur très âcre et vicieuse, forte également et très froide.

Quelques secondes après, Lyx eut légèrement mal au crâne, puis, fut prit de quelques tremblements au niveaux des mains et des cuisses, pour ensuite avoir quelques sueurs froides, la plante était-elle toxique? Théoriquement, une plante à l'état sauvage, non travaillé, ne devrait pas pouvoir empoisonner un ange, c'est donc autre chose. Les évènements ne laissèrent pas le temps à Lyx de réfléchir que des sortent de spectres apparurent tous autour de lui, récitants quelques prières bien étranges.

Lyx décolla pour monter sur un rocher un peu plus haut, puis laissa, comme convenu, le contrôle à Narydia, en cas de danger...

-C'est à ton tour d'entrer en scène!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Narydia Ventari

La lame flamboyante

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Ensorceleuse
Métier : Eclaireuse
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 426

Messages : 141

Fiche de Personnage : Come here.



MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   Dim 13 Jan 2013 - 13:39

- Vis à vis des ingrédients que tu as "déposé" chez moi, tu aurais plutôt dû faire les choses dans l'ordre en me demandant si tu pouvais commencer par entrer, ne crois-tu pas ?

Elle observa la chambre d'auberge avec curiosité. Il s'agissait d'un véritable entrepôt où Lyx semblait disposer tous ses matériaux. En plus d'un travail, elle avait l'impression qu'il s'agissait pour lui d'une véritable passion. Quant à dépasser les 48h de transformation… Narydia n'y comptait pas beaucoup. Ils sortirent par la fenêtre avant de se diriger vers les montagnes. Un endroit que la séraphine connaissait plutôt bien, à vrai dire. L'ange passa une heure à observait ce que cueillait Lyx en silence. Elle s'imprégnait de ses connaissances, et après tout ce n'était pas une activité inintéressante.

Après un moment, Lyx découvrit une plante inconnue et lui fit part de ses pensées. Le végétal avait une allure plutôt inquiétante, ce qui lui fit penser à du poison. A l'approche de sa main vers la plante, Narydia ressentit une sensation désagréable et presque douloureuse. De la magie noire. Sans aucun doute. L'ange sentit des tremblements prendre son corps et un mal de tête déclencha une violente douleur dans son crâne. En sueur, la jeune femme se rendit compte de l'apparition de spectres autour d'elle. Ils récitaient des prières incompréhensibles qui lui firent froid dans le dos.

Lyx réagit rapidement en s'élevant de plusieurs mètres, laissant à l'ange le contrôle de son esprit et de ses actes. Avec une grimace, elle annonça :

- J'ai rarement affronté ce genre de phénomène. Le problème étant qu'ils sont immatériaux, ça risque d'être compliqué.

Les spectres continuaient leur récitation, sous l'oeil averti de l'ange. La jeune femme profita de ces dernières seconds d'incantation pour concentrer son esprit. Les formes noires se rassemblèrent en un seul être qui prit vie sous les yeux de la séraphine. Grand, couvert d'un vêtement entièrement noire, une capuche couvrant son visage qui semblait inexistant, il projeta vers Narydia une fumée verte qu'elle ne pu éviter. Dès l'instant où elle la respira, la jeune femme sentit ses membres s'engourdir. Du poison. Une sorte de paralysant. Elle fronça les sourcils et tira son épée. Afin de rassurer Lyx qui restait en arrière, elle déclara en empoignant fermement l'arme :

- Ca va aller. Ce n'est pas avec une petite fumée qu'il va se débarrasser de moi… enfin nous.

Puis, la jeune femme plongea, ailes déployées vers l'être immonde. De sa main libre, elle le projeta en arrière après avoir rassemblé l'air environnant. Le spectre dégringola sur le flanc de la montagne sur quelques mètres avant de tomber sur une surface plane qui amortit sa chute. Ce gain de temps permit à Narydia de rassembler ses facultés magiques. Alors que le spectre se redressait, la jeune femme fit dégringoler sur lui un rocher qui se trouvait quelques instants plus tôt accroché à la falaise. L'ange s'immobilisa, attendant que son adversaire refasse surface. Au lieu de cela, un bruit assourdissant inquiéta Narydia. Un choc fit voler le rocher qui alla éclater contre la pierre. Avant que le spectre n'ai eu le temps de bouger, la séraphine s'éleva aussi de lui et planta son épée chauffée à blanc par sa magie dans son coeur.

Le spectre se dissipa en poussière. Narydia poussa un soupir avant d'annoncer :

- Bon, on va pouvoir passer à autre chose. … ou pas.

Une forme commença à se créer à l'endroit où elle avait détruit le spectre quelques secondes plus tôt. Elle sentit soudain une sensation effroyable qui la fit frissonner. De la pure magie noire. Très puissante. Une magie susceptible de dépasser sa propre force. Quelque chose destiné à terroriser la personne en face. Narydia recula d'un pas, avant de s'élever en l'air. A cet instant, une forme l'attrapa la cheville et la projeta violemment sur le sol. Une fois le choc passé, l'ange évita à la dernière seconde une nouvelle projection dans sa direction. Elle s'envola rapidement tout en lancant :

- Cette fois on déguerpit, j'ai ressenti comme un message qu'il envoyait dans toutes les directions. Je crois qu'il rappelle ses petits copains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }   

Revenir en haut Aller en bas
 

Magie nouvelle { PV : Lyx Werren }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Adiryl, le monde du dessus :: Forêt des âges :: Paisibles bosquets-