''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Helio Nyx - Crescendo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Helio Nyx



________________

Helio Nyx
________________


Race : Élu
Classe : Mage Guerrier
Métier : Cartographe
Croyances : Athée
Groupe : Ange

Âge : 27

Messages : 43

Fiche de Personnage : Ma Fiche


Helio Nyx - Crescendo _
MessageSujet: Helio Nyx - Crescendo   Helio Nyx - Crescendo EmptyLun 6 Sep 2010 - 13:32

Je vais bien finir d'assimiler l'histoire avant de créer la mienne et de compléter ma fiche (et puis mon cours de Jap' va bientôt commencer donc bon...). La fiche devrait être finie d'ici ce soir ou demain ! D'ailleurs si j'ai des questions je dois bien les poser au violoniste (pour éviter de flooder le forum entier avec la partie Question) ?

* * *

Personnage


Nom : Nyx
Prénom : Helio
Rang : Crescendo

Âge : 27 ans
Sexe : Masculin

Race : Élu
Classe : Mage Guerrier
Métier : Cartographe
Croyances : Athée
Groupe : Ange

Équipement : Armure légère composée de plaques fixées auprès du corps, couvertes ensuite par une tenue en tissu aux teintes blanches et crème, avec des motifs bleus. Gants en cuir blanc, cape crème et or, ceintures avec des poches, bottes en cuir blanc. La tenue complète montre bien son niveau de richesse, et le choix des couleurs sa sagesse et sa présence d'esprit. Équipé d'une masse en métal blanc et en or, sur laquelle est fixée une lame en or, le tout pouvant assener des coups contondants, percer ou découper ; ainsi que d'un bouclier en or aux bords effilés et pointus. (Se reporter à l'image support pour plus de détails)
Talents de combat : Combat rapproché uniquement. Différentes compétences au maniement de la masse et du bouclier en défense comme en attaque. Adepte des techniques artistiques, c'est à dire des séries de coups et de mouvements provoquant à la fois de lourds dégâts et une beauté visuelle.
Talents de magie : Affilié à la Foudre, utilise la magie dans ses attaques à l'arme pour en augmenter son efficacité, pouvant alors assommer son adversaire. Possède aussi une légère connaissances aux sorts de soins et à l'élément sacré.
Talents divers : Grand orateur, pianiste. Son charisme pourrait être considéré comme un sortilège permanent. Il sait convaincre et persuader à la fois.
Pouvoirs particuliers : "Spiritus Semtero" Peut lier l'énergie vitale de plusieurs personnes à la sienne pour subir leurs souffrances à leurs places.
"Indignation" Invoque la magie de la Foudre. Un grand cercle magique se trace au sol, et plusieurs autres cercles s'élèvent au dessus à intervalles réguliers. Après un long temps de chargement, pendant lequel une sphère électrique se forme au dans le ciel, la Foudre s'abat d'un seul et unique coup pour foudroyer tout les ennemis compris dans le cercle, pouvant ainsi réduire en cendre le plus gros des monstres de Feleth. Ce sort consomme beaucoup d'énergie, laissant Helio sans défense pendant quelques minutes.


Apparence physique :
"Image Support : Crescendo de Eternal Sonata":
 

Helio est un Élu de vingt-sept ans et a l'apparence d'un homme de vingt-quatre ans. Ses cheveux courts sont blonds cendrés et coiffés légèrement en arrière tout en laissant quelques mèches sur le devant. Ses yeux légèrement en amande sont de couleur ambre. De traits fins, il a un nez très peu marqué et une bouche aux lèvres fines d'où sort une voix grave. Il possède une carrure assez imposante sans pour autant être ostentatoire. Ses muscles sont saillants et puissants. Helio n'aime pas à les montrer, et les dissimule donc sous sa tenue. Son dos est taillé en trapèze. Des mains fines, celles d'un pianiste, une harmonie dans les proportions du corps. En tout il mesure un mètre soixante-quinze pour une soixantaine de kilogrammes. Il est simplement beau.

Caractère, personnalité : (4 lignes complètes au minimum)

Helio est un homme à la recherche de la Vérité. De ce fait il est un ardent défenseur de la Justice et combat le mensonge et la corruption. Droit d'esprit, homme d'honneur, lorsqu'il donne sa parole il la tient coûte que coûte. Il cherche constamment à agir de façon juste, pèse le pour et le contre de chacun de ses actes. Cependant il n'est pas un moralisateur ni un fanatique. Il considère la Vérité comme un but, un objectif, et non un chemin unique. On peut y parvenir de multiples façon, et l'erreur n'en est plus une lorsqu'elle est revue et corrigée. Il ne se place pas en Juge, se refusant de condamner les autres, et préfère simplement constater, rassembler les faits et amener les Hommes à faire leur choix d'eux-même. Pacifiste, il n'en est pas moins un guerrier accompli qui ne sortira son arme qu'en dernier recourt. Pour lui les mots ont plus de puissance que le fer. Enfin, il est toujours enclin à protéger les innocents. Le surnom Crescendo symbolise cette hiérarchie, de ces degrés de réactions qu'il a face aux actes qui lui sont présentés.

Helio a cependant son penchant sombre, sa part d'Humanité. Il est très attiré par le jeu, toute forme de jeu. Jeu d'argent, jeu de mains -et de vilains-, combats, sports, il aime s'amuser et cherche souvent une forme de jeu dans ce qu'il entreprend. Cette part de lui n'entre pas en conflit avec sa recherche de la Vérité, il aime simplement à se divertir. Divertissements simples ou complexes par ailleurs. Regarder les étoiles, faire des ricochets avec des cailloux ou la tête de son défunt adversaire, tout ce qui peut faire passer le temps même si ses cibles préférées restent tout de même les Capes Blanches.

Histoire :

Le feu crépite doucement sous la lueur des étoiles d'Adyril. La lune éclaire la scène de ses rayons d'argent. L'air est doux, calme, serein. Une brise très légère souffle en continue dans la clairière, se faufilant à travers les arbres et jouant dans nos cheveux. Un inconnu qui nous a rejoint alors que nous établissions notre camp, ma sœur et moi, est assis en face de nous à même le sol. Le silence est de mise jusqu'à ce qu'il le brise avec une question plutôt banale.

-Et donc vous êtes frère et sœur ?

Je regarde ma sœur Tera et sourit doucement avant de lui confirmer le fait. Le reste de la soirée se déroule tout aussi placidement que le reste, autour de sujets de conversation communs tels les derniers agissements des Capes Blanches ou bien les dernières directives de l'Empereur. Chacun se garde bien de dire ce qu'il pense réellement, restant dans le vague et la description la plus simple. Il fini par partir sans en demander plus, nous souhaitant une bonne soirée. Je peux alors fare ce que j'avais prévu. Je m'allonge aux côtés de Tera et entame notre discussion privée par une question que j'aime.

-Dis, tu te souviens ?

Moi je me souviens. Enfin je me souviens de ce que m'ont raconté mes parents puis de ce que j'ai vécu. Je suis né à Venill il y a vingt-sept ans, une nuit orageuse, d'une mère épicière et d'un père agriculteur. Arrivé dans une famille modeste, j'ai grandi dans la peur et le mensonge. Non que mes parents aimaient à mentir, il ne faisaient cela que pour me protéger. Puis protéger ma sœur arrivée au monde deux années plus tard. En effet, ils faisaient partie de la Résistance, celle organisée par une personne que nous ne connaissions pas mais qui voulait renverser le gouvernement mis en place. Mes parents désiraient nous tenir à l'écart de ces soucis plutôt politiques, c'était un jeu hors de la portée des enfants. Leur mascarade fonctionnât pendant plus d'une vingtaine d'année. Les Capes Blanches circulaient sans cesse dans la ville, mais jamais ils n'eurent vent de l'orientation politique de mes parents. Jamais, jusqu'à ce jour. Alors que je reprenais tout juste la suite du travail de mon père à côté de mon entrainement personnel aux armes et à la magie pour devenir un Mage Guerrier, et que Tera s'occupait de plus en plus du magasin tout en étudiant la magie pour être Archimage ; les Capes Blanches sont venues nous rendre visite. On me disait toujours que ce n'était jamais bon signe, et ce jour là la rumeur prit tout son sens. Armés jusqu'aux dents, ils défoncèrent la porte du magasin sans autre manière et envahirent la pièce. Je suis arrivé par la porte de service, ayant entendu le bruit alors que je m'occupais de ma mère dans l'arrière salle, armé de mon bouclier et de ma masse. Ma sœur avait déjà son bâton en main et bombardait les Capes de ses sorts de lumière. Je me jetât dans la mêlée pour ajouter de la confusion, mais nous n'étions que de simples débutants. Ils esquivaient les sorts, paraient mes coups, et sans que l'on ne s'en rende compte nous nous sommes retrouvés attachés à un pilier de la maison. Le chef du petit groupe avait d'autres projets pour nous.

Il amenât nos parents devant nous et les torturèrent sans une once de regret, comme si leur conscience était absente. Un esprit vide. Nous ne pouvions rien faire, obligés d'assister à la lente agonie de nos parents sans pouvoir agir. Avant leur dernier souffle, le chef des Capes lançât un nom, celui d'un voisin, précisant qu'il les avait dénoncés pour préserver sa petite famille. Je ne pouvais pas lui en vouloir, peut-être mes parents en auraient fait de-même. Mais maintenant c'était à nous de nous sortir de cette situation. Le sang jaillit des plaies béantes tracées sur les nuques de nos parents, tâchant le sol et nos vêtements, marquant à jamais ce jour. Le chef décidât de nous laisser mourir de faim et de soif et ordonnât à ses pions de profiter de notre hospitalité. Ironie de sa part, mais nous étions bien décidés de ne pas nous laisser faire. Ils se relayaient régulièrement, nous laissant parfois seuls, et c'est à ces moments là que nous agissions. Dans des mouvements synchronisés nous frottions les cordes contre le côté saillant de la poutre, coupant les liens petit à petit. Il nous fallut une journée entière pour y parvenir, au beau milieu de la nuit, et sans bruit nous avons fuit. Mais c'était sans compter la vigilance paranoïaque et maladive de ces vautours. Un nous repéra, tous nous suivirent jusque dans la forêt voisine. Terrés, cachés dans les arbres, nous étions traqués sans relâche, et la chance n'était pas avec nous puisqu'ils arrivaient toujours à nous retrouver. Et au terme de notre escapade nous avons trouvé une faille vers cet autre monde qui n'était que légende chez nous.

Souvenirs emplis de douceurs, des images chatoyantes, des couleurs pastel, j'étais loin de me douter que j'allais revivre ça plusieurs fois dans ma vie. Nous sommes arrivés dans un verger, déboussolés, perdus, choqués aussi. Saisissant le plus de fruits possibles nous nous sommes cachés dans une forêt près du verger, trouvant rapidement une rivière à l'eau saine et pure. Retrouvant nos forces, nous avons erré pendant près d'un mois, survivant de nos vols. Sans savoir pourquoi, nous nous sentions pas à notre place dans ce monde, comme si nos corps rejetaient l'air que nous respirions, la nourriture que nous mangions, l'eau que nous buvions. Nous serions probablement morts si deux Anges, ces deux Séraphins, ne nous avaient pas recueillis. Ils nous ont découvert lors de l'un de nos larcins et nous avaient suivit pour en savoir plus sur nous. Comprenant que nous ne volions que par pure nécessité, ils ont décidé de nous aider. Nous offrant leur abri et leurs vêtements, ils nous permirent de nous adapter plus facilement à ce monde. Au fur et à mesure de nos efforts pour nous accoutumer, au bout d'une année nous devinrent des Élus. Je pense que notre fraternité et notre lien très fort nous a aidé. Les deux Séraphins nous ont aussi ouvert à la Culture et au Savoir. Tout devint clair à nos yeux. Ils nous inscrivirent aussi dans deux écoles : une pour la maitrise des armes et l'autre pour la maitrise de la magie. Nos rêves devinrent réalité et, aidés par l'adaptation de nos corps au monde d'Adiryl, nous devinrent ce que nous voulions être. Mage Guerrier pour ma part, Archimage pour Tera. Combinant mes compétences à mon savoir faire acquis lors de ma vie humaine et à la promesse que les Séraphins nous ont fait prononcer, j'ai décidé d'être Cartographe pour le compte de l'Empereur. Ma sœur devint Exploratrice, pour m'accompagner dans mes voyages et rapporter des artéfacts à l'Empereur. Mettant de côté nos rancunes envers les Capes Blanches, nous avons dédié nos vies à payer cette dette, celle contracté auprès de ces deux Séraphins et détournée vers la communauté des Anges en entier : servir la Justice et la Vérité sans zèle ni fanatisme. Lors de mon apprentissage j'ai rencontré un dénommé Arkam Mullenkamp. Je le voyais bien qu'il me tournait autour, et pas seulement pour provoquer un duel amical comme nous avons depuis coutume de faire. Je m'amuse à le faire languir, mais il n'est pas ce que je recherche. Si tu entends mes pensées, je m'excuse, mais ça m'amuse !



En ce qui vous concerne


  • A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ?
    Autant que possible, donc environ tout les jours (sauf s'il y a des partielles ou des évènements particuliers qui requièrent mon attention).

  • Comment avez-vous découvert le forum ?
    Un Top.

  • Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ?
    J'aime les images et l'ambiance donnée par le thème du forum, plongeant bien dans le contexte à lui tout seul.



Test-RP


(Ambiance de combat)

Le groupe de monstre émet un grand bruit indescriptible, tellement fort et chargé de violence qu'il en glaçait le sang. Mais ce n'est pas le moment de tergiverser. Nous avons une mission à accomplir, et nous la mènerons à bien ! Un coup d'œil vers Tera pour vérifier qu'elle est prête et nous nous aventurons sur les rives d'un lac de la foret des amanites. Notre but est à la fois de cartographier le site qui était déjà repéré sur les cartes, et à la fois de fouiller une grotte dont l'entrée se situe au beau milieu du lac. Pour la traversée, nous avons déjà repéré une digue submergée. Mais le chemin en est gardé par un groupe de trois dragons d'eau particulièrement véloces. Nous n'avons pas d'autres choix que de prendre les armes. Les trois monstres nous ciblent immédiatement, et foncent sur nous. Un petit sourire en coin, ma sœur commencent à se concentrer pour préparer ses sorts, c'est à moi d'ouvrir le bal. Laissant les monstres s'approcher je réponds à leurs cris, pointant mon arme en leur direction.

-L'éclatante lumière en moi est une part de toute les choses qui brillent. Vous allez connaître le pouvoir de la Vérité. Et ce sera une dure leçon pour vous !

Le premier dragon fonce droit vers moi en piqué. Je saute d'un bond plutôt agile, prend appui sur sa tête et me propulse vers le deuxième situé tout juste plus haut alors que le premier s'écrase au sol dans un bruit tonitruant. Le deuxième ouvre grand sa gueule, pensant pouvoir me happer. Timing parfait, j'entends Tera lancer son sort Verbum ExpelloSix sphères de lumières filent les unes après les autres jusqu'au deuxième dragon, l'atteignant à la gueule en me passant juste à côté, et, alors que je me place sur le dos du monstre, trois dernières sphères l'atteignent de nouveau à la gueule. Profitant de l'effet de surprise j'assène un grand coup dans la jointure entre le cou et la tête du dragon avec la lame de ma masse, entaillant sévèrement le corps du monstre et l'envoyant rejoindre son comparse au sol. Sauf que celui-ci ne se relèvera pas tout de suite. Je me retourne par réflexe pour voir arriver le troisième dragon, mais surtout la pointe aiguisée de sa queue fuser vers moi. J'intercale mon bouclier mais la force du monstre est si grande que j'en suis repoussé une bonne dizaine de mètres plus loin.

-Reste sur tes gardes ! Premiers Soins !

-Merci... Et ce n'était pas grand chose.

Nous reprenons la bataille. Les deux dragons encore en forme reprennent de la hauteur, le second battant des ailes par nervosité à cause du coup que je lui ai infligé. Il est temps d'en finir avec lui, ce sera un élément en moins à gérer. Je m'approche rapidement, arme ma masse en arrière et la lance dans un mouvement circulaire dans la tête du monstre. Effusion d'un sang bleu-vert, cri d'agonie écourté, le dragon d'eau ne bouge plus d'un pouce. Ce qui provoque toujours plus de haine chez les deux autres dragons. C'est prévisible, utiliser la violence n'apporte que la violence, mais je n'ai pas d'autres choix. Nous nous répartissons les deux derniers dragons. Tera s'occupe du plus faible qui semble l'avoir prise pour cible, utilisant ses nombreux sorts affaiblissants et offensifs. Celui qui m'a mis à mal quelques minutes auparavant fonce sur moi, gueule ouverte. Je lance mon poing armé du bouclier et rencontre ses nombreuses rangées de dents qui ne résistent pas à l'impact pour certaines d'entre elles. Le dragon tombe au sol et m'inflige un coup de griffe que je bloque à l'aide de mon bouclier préalablement dégagé, et je vois venir le coup de queue. Je saute en arrière, mais la pointe effilée m'atteint au visage et trace une ligne sanglante le long de ma joue. Ce n'est rien, je me soignerai plus tard, j'ai évité ma mort de peu et c'est ce qui compte. J'utilise ma magie pour mon contre coup, un courant électrique parcourant mon arme et mon bouclier. Ma voix résonne dans la forêt, trouvant écho sur les nombreux arbres et la surface du lac.

-La Foudre découpe un chemin dentelé à travers le ciel... Verrou du Chaos !

Je donne un coup horizontal avec ma masse, enchainé avec un coup de mon bouclier, repris par ma masse, et ainsi de suite, frappant en tout huit fois. L'électricité contenue dans mon arme et mon bouclier se décharge à chaque coup et se recharge automatiquement, faisant entrer le monstre dans un état de choc. Je prépare ainsi mon dernier coup, ramenant ma masse près de mon corps, pointée vers le monstre, relevant mon genoux au niveau du torse pour charger le coup, puis relâche toute la tension d'une seule traite. Je frappe du pied le sol et du bout de la masse le monstre. La Foudre se répand dans une petite zone autour de lui et ressurgit sous forme de grand colonnes dans un bruit grondant. La zone est hautement électrifiée, la foudre d'origine magique faisant fi des lois physiques, et carbonise les muscles du monstre. Il n'est pas mort, mais il ne se relèvera pas. Et ce n'est pas moi qui l'achève mais le dernier dragon tombant sous les sorts de Tera. Il le heurte lourdement et le tue sur le champ. Rangeant mon équipement, j'incline légèrement la tête pour m'excuser d'avoir mis fin à leurs vies. Mais ils ne m'avaient pas laissé le choix. Maintenant nous pouvons faire notre travail. D'abord cartographie le site, puis explorer la grotte et la cartographier au passage. Nous avons du chemin à faire.

-On peut continuer ?



* * *


Dernière édition par Helio Nyx le Mar 7 Sep 2010 - 15:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Helio Nyx



________________

Helio Nyx
________________


Race : Élu
Classe : Mage Guerrier
Métier : Cartographe
Croyances : Athée
Groupe : Ange

Âge : 27

Messages : 43

Fiche de Personnage : Ma Fiche


Helio Nyx - Crescendo _
MessageSujet: Re: Helio Nyx - Crescendo   Helio Nyx - Crescendo EmptyLun 6 Sep 2010 - 22:36

Fiche terminée !!! =D
Je ferai le Kit Avatar/Signature demain, c'est la seule chose qui me reste à créer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Setsuna Hendenmark

Fondatrice | Meneuse de la rébellion

________________

Setsuna Hendenmark
________________


Race : Humaine
Classe : Maître Lames
Métier : Chef de la rébellion
Croyances : Dieu du Solstice
Groupe : Rebelle

Âge : 20 ans

Messages : 392


Helio Nyx - Crescendo _
MessageSujet: Re: Helio Nyx - Crescendo   Helio Nyx - Crescendo EmptyMar 7 Sep 2010 - 15:46

Alors donc, j'ai lu t'as fiche j'était ".___." Han... J'aime tout simplement

Pour ma part, je te valide
Helio Nyx - Crescendo 834638

Helio Nyx - Crescendo 111




_________________


[ Parce que je suis un monstre ?.. Ne regarde pas que les apparences et les actes, sache avant tout qui je suis seulement après juge-moi. ]

Helio Nyx - Crescendo Stesu110 * Helio Nyx - Crescendo Stesu210 * Helio Nyx - Crescendo Stesu310
Helio Nyx - Crescendo Admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



Helio Nyx - Crescendo _
MessageSujet: Re: Helio Nyx - Crescendo   Helio Nyx - Crescendo EmptyMar 7 Sep 2010 - 17:01

Karl Von Morlag était pressé. Il était surchargé. Il avait de la visite. Il ne pouvait remplir son rôle d'administrateur. Pourtant, il aimait se tenir au courant des affaires en cours. Il répondit à un courrier, et regardais les dossiers sur son bureau. Il tourna les pages, les survola, et trouva le dossier d'Helio Nyx et la validation de Setsuna. Le dossier qu'il avait commencé la veille. Il pensait que ce serait rapide. Bref, mais intense. Alors, il commença la lecture. C'était écrit petit, mais terriblement bien écrit. Et il aimait cela, les beaux écrits. Alors il lut. Il lut le dossier dans son ensemble. Et il apprécia qu'il lut.

C'est écrit petit, ces yeux sont fatigués, mais cela n'a pas importance. Le contenu en vaut la chandelle. La chandelle, oui... Il approcha le bâton de cire de la flamme qui vacillait dans le courant d'air qui s'engouffrait par la fenêtre ouverte. Il faisait chaud, il pleuvait, il pensait que l'atmosphère serait plus fraîche la fenêtre ouverte. Ce ne fut pas le cas. Peu lui importait, il ne resterait pas son bureau cet après midi. Les gouttes de cire tombèrent silencieusement sur le papier. Elles refroidissaient lentement. Il prit son sceau. Il ne se trompa pas, il prit le deuxième sceau, puis il frappa la cire fondue.

BAM !

Helio Nyx - Crescendo 211

* Bienvenue Helio Nyx ! *

Il attendait quelques secondes, la cire sécha et il referma le dossier. Il rangea ce dernier sur les étagères à côté des dossiers des autres anges. Il sourit. Et il partit rejoindre sa visiteuse. Mais dans son esprit, un combat contre les dragons le hantait. Puis il pensa à son propre combat... Celui qu'il avait livré jadis, mais avait trouvé une autre fin que celle-ci. Karl Von Morlag ne put se détacher de son sourire.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



________________


________________



Helio Nyx - Crescendo _
MessageSujet: Re: Helio Nyx - Crescendo   Helio Nyx - Crescendo Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Helio Nyx - Crescendo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-