''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une petite affaire / suite (Volora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Nephila Edulis

La veuve noire

________________

Nephila Edulis
________________


Race : Démon commun en sommeil
Classe : Aucune
Métier : ouch...pour l'instant jme tourne les pouces
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : 21

Messages : 98

Fiche de Personnage : La veuve noire


Une petite affaire / suite (Volora) _
MessageSujet: Une petite affaire / suite (Volora)   Une petite affaire / suite (Volora) EmptyLun 28 Jan 2013 - 12:11

AVANT


La lumière matinale sublimait le parc encore endormit. Loin des excès de la capitale, la demeure n'en restait pas moins un bijou architectural. La duchesse vivait dans l'opulence et ça se voyait, tout était parfaitement en ordre, aucune faute de goût pour le plus grand plaisir de la jeune fille. Ses doigts parcouraient les murs de la vaste résidence pour s'imprégner de l'ambiance. Cela fit envie à la garde, plus tard, elle se voyait bien elle aussi dans une telle maison, cependant elle veillerait à rester prés de Madorass et de son agitation. Elle n'était pas une fille de la campagne, les pieds crottés ce n’était pas son truc, elle aimait pouvoir faire ses emplettes sans avoir à parcourir tout Feleth. Sans un mot elle suivit Volora, ses yeux furetant dans les moindres recoins à l’affût d'indices. Elle s'imaginait découvrir derrière une porte, des douves, des crapauds, ou une salle des tortures. Néanmoins la visite se déroula dans l'ennui le plus total. C'était une sorcière sans balai ni chat noir, une sorcière moderne en quelque sorte.

-Surmonter des épreuves ? Sans en connaître le contenu... ? Oui

Face à cette réponse encore trop vague la duchesse sembla dubitative, peut être s'attendait elle à plus d’entrain, de ferveur dans sa voix. Pour rectifier le tir, Nephila fut prise d'une idée saugrenue. Si la duchesse voulait des preuves elle allait lui en donner. Dans ce qui était la salle de la réception, elle vérifia que personne ne pouvait les voir. D'un pas déterminé elle se dirigea vers un fauteuil imposant, prenant garde à enlever son gant droit, elle s'empara du pied en bois.

-Vous me demandiez ce que je pouvais faire ?

Ses petits doigts entouraient le barreau, sans lâcher du regard la maîtresse de ces lieux, elle brisa le bout de bois sans aucune difficulté, à la seule force de sa main droite. Les échardes la laissèrent de marbre, ne trouvant aucune accroche sur le membre sans chaire de la jeune fille. Fière d'elle, elle venait d'effectuer sa première démonstration de force. Ses mains étaient comme des pinces coupantes, la pression entre ses doigts étaient si grande qu'elle pouvait broyer un os. Elle espérait avoir réussi son petit tour.


-Je suis navrée pour votre mobilier...mais je me sens en pleine forme ! Alors stop les cachotteries et parlez moi franchement. Que dois je faire ?


Dernière édition par Nephila Edulis le Ven 1 Fév 2013 - 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Volorä Veil



________________

Volorä Veil
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Sorcière
Métier : Duchesse
Groupe : Royaume

Âge : 33

Messages : 50

Fiche de Personnage : Volorä Veil


Une petite affaire / suite (Volora) _
MessageSujet: Re: Une petite affaire / suite (Volora)   Une petite affaire / suite (Volora) EmptyLun 28 Jan 2013 - 13:49

La jeune garde semblait déjà prendre ses repères dans la grande demeure de la duchesse. Apparemment le luxe ça lui plaisait, c'était son élément. Pourtant elle ne semblait pas riche, s'agissait-il donc juste d'un goût et d'un amour pour le luxe ? Surement. Volorä fit la visite rapidement en lui présentant les pièces principales. Elle ne lui montra pas les sous-sols ni les pièces cachées cela devait rester un secret pour le moment. Nephila semblait toutefois s'ennuyer, décidément cette fille ne savait pas ce qu'elle voulait. Cependant ce tempérament toujours 'rebelle' séduisait la noble car cela lui rappelait comment elle était-elle même à cet age-là. Alors que les deux femmes arrivèrent enfin dans une grande salle qui n'était d'autre que celle de réception, là où Volorä recevait les personnes importantes, la garde répondit à sa question. Elle était prête à ce qu'elle disait mais vu sa voix elle ne semblait pas très prompte, ce qui déçu un peu. Elle tenta malgré tout de se rattraper et observant que personne ne les voyaient, elle s'approcha d'un fauteuil. Nephila retira son gant droit puis saisi le pied du mobilier pour au final le broyer d'une seule pression de sa main. Les échardes ne semblaient pas non plus lui faire grand mal, ce qui signifiait qu'elle ne ressentait rien au niveau de ses mains. Elle décida alors de demander à la noble de lui dire ce qu'elle comptait faire, ce à quoi Volorä fit un sourire malicieux.

-"Nephila … Vous savez, votre tempérament me plait énormément. Après tout, vous méritez de savoir, donc pourquoi je le vous cacherai. Je compte simplement tester votre capacité à endurer certaines 'choses', que vous serez probablement amenée à affronter à l'avenir. Je veux voir jusqu'où vous êtes capable de tenir, et là je jugerai si vous êtes à la hauteur de ce que je pensais."-

Finissant sur ces mots la sombre femme lui fit signe de la suivre. Si elle voulait commencer tout de suite il n'y avait aucun inconvénients, au moins cela montrait que Nephila débordait toujours d'énergie. Quelques minutes de marche suffirent à la maitresse des lieux à emmener sa disciple dans une salle au dernier étage. Plongée dans une grande obscurité la lumière passait difficilement. Les murs étaient jonchés de tableaux en tout genre représentant tous des scènes de meurtres ou de guerre. La pièce ne comportait aucun meubles mais il y avait une cheminée. L'endroit dégageait une très mauvaise impression, tellement que même Volorä sentait un léger malaise dans le cœur. Tournant sa tête de part et d'autre elle fit un geste pour indiquer à Nephila de s'avancer devant elle à l'autre bout de la pièce qui au final, était de la taille d'une grande chambre.

-"Cette pièce a une histoire, on raconte qu'ici il y a une centaine d'années, un meurtre aurait été commis. Une femme, âgée comme vous aurez été violée puis égorgée, avant que son sang ne sert à redécorer les murs. Ce n'est qu'une veille légende des lieux toutefois … Mais toujours si on s'y fit, cet acte aurait été fait car cette femme serait devenu une sorcière."-


Volorä s'avança vers la jeune fille pour finalement être tout juste devant elle. La noble la dépassait en hauteur de quelques, Nephila paraissait être une adolescente par rapport à elle. Ses yeux fixèrent ceux de sa disciple puis d'une voix aussi froide que d'habitude elle lui conta la suite de la légende, la partie la plus intéressante à son goût.


-"On raconte aussi que cette jeune sorcière se serait 'sauvée'. On dit que viendra un jour où elle reviendra, sous une apparence similaire … Vous y croyez ?"-

Elle attendit sa réponse puis lui saisi ses mains en lui retirant une nouvelle fois ses gants, il était nécessaire que ces parties étaient ne soient pas couvertes. Les élevant légèrement elle continuait de planter son regard glacial sur la jeune fille. À cet instant elle voulait faire qu'une seule chose : lui transmettre une partie de sa propre magie, pour commencer les épreuves. En effet, le premier test était de savoir comment elle réagissait à la magie noire, et après viendrait d'autre tests pour déterminer l'utilisation qu'elle pourrait en faire, et au final, comment résiste-t-elle. La sombre femme se concentra puis un léger feu noir apparu autour des mains des deux femmes, leurs mains étant accrochées l'une à l'autre. Le processus commença, ce 'feu' semblait s'intensifier au fil des secondes, jusqu'à ce qu'on pouvait voir que les veines des bras de Volorä devinrent progressivement noir. Mais lorsque toute ses veines devinrent ainsi, celles de Nephila suivirent : d'abord celles de ses poignets puis la noirceur remontait tout le longs de ses bras. Mais quelque chose se produisit, en effet cela ne se limita pas qu'à ces membres, la duchesse remarqua que la magie noire coulant à présent dans les veines de la garde remontait aussi jusqu'à son cou, puis jusqu'à son visage. C'était une très bonne chose, cela voulait dire que le corps de Nephila 'buvait' cette sombre essence jusqu'à ses moindres parcelles.

-"Ressentez … Laissez-là vous envahir."-

Volorä ne savait pas ce qu'il se passait dans la tête de la garde, mais elle retira ses mains une fois le processus terminé. Il était à présent question de commencer sérieusement les tests, ce pourquoi la noble recula de quelques pas, attendant que la 'nouvelle sorcière' reprennent ses esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nephila Edulis

La veuve noire

________________

Nephila Edulis
________________


Race : Démon commun en sommeil
Classe : Aucune
Métier : ouch...pour l'instant jme tourne les pouces
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : 21

Messages : 98

Fiche de Personnage : La veuve noire


Une petite affaire / suite (Volora) _
MessageSujet: Re: Une petite affaire / suite (Volora)   Une petite affaire / suite (Volora) EmptySam 9 Fév 2013 - 22:04

Attentive la jeune femme écoutait sans broncher l'histoire que lui contait la duchesse. Les non dits n'en étaient pas vraiment, et les sous entendus restaient très explicites, si bien que Nephila n’eut aucun mal à comprendre où elle venait en venir.

-Je crois bien que cette femme aurait tout intérêt à se venger, non … ?

Persuadée que ce récit faisait écho au passé de Volora, elle l'a pris en pitié. Une telle chose ne lui serait jamais arrivée à elle, non...elle était trop maligne pour ça, et puis son père était là pour la protéger. Jamais un homme n'avait posé la main sur elle et son père y veillait formellement. Peut être avait elle choisit ce chemin pour se défendre face aux hommes ? Une sorte de sorcière féministe ? Ces questions lui brûlaient la langue, néanmoins elle résista à cette folle envie. Le moment n'était peut être pas opportun pour se montrer curieuse, qui plus est la moindre gaffe pourrait lui attirer de sérieux problèmes.

Sans appréhension elle accueillit les doigts de la sorcière aux creux de ses mains. Tel un courant électrique la magie se diffusait en elle. Ce n'était donc pas un hasard, tout son être était réceptif. Les yeux clos elle se laissa aller à cette agréable sensation qui doucement l'enveloppait. Son corps n'opposait aucune résistance, pénétrant tous ses sens. La démone en quasi transe vit sa tête partir en arrière; ses yeux devinrent blanc, puis rouges. Ses lèvres se mirent à bouger créant un son quasiment inaudible..

La réalité n'avait aucune prise sur elle, dans sa bulle elle n'avait plus conscience de l'équilibre et son corps désuni de son esprit se mit à vaciller. Son esprit flottait dans les méandres de la magie alors que ses membres rattrapaient par la gravité tentèrent de la maintenir debout. Timidement la magie pris forme dans la paume de sa main tel un fil de soie. Lentement le filament gagna du chemin afin de s'encrer solidement au sol. Maintenue par des maillons de soie, la jeune femme sur la pointe des pieds semblaient l'éviter à quelques centimètres au dessus du sol. La sorcière du l'appeler, une chose est sûre sa voix la tira de son était second.

-Que ?

Sortie de sa bulle elle s'écroula au sol les genoux en avant, tremblante, elle venait de vivre une expérience unique en son genre, et la fin prématurée de cette dernière lui laissait un goût amer.


-Que s'est il passé ? Pourquoi avoir tout stoppé ?!! je veux continuer ! Laissez moi duchesse, je vous en prie!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Volorä Veil



________________

Volorä Veil
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Sorcière
Métier : Duchesse
Groupe : Royaume

Âge : 33

Messages : 50

Fiche de Personnage : Volorä Veil


Une petite affaire / suite (Volora) _
MessageSujet: Re: Une petite affaire / suite (Volora)   Une petite affaire / suite (Volora) EmptyMar 12 Fév 2013 - 23:02

La réaction de Nephila face à la magie noire était intrigante. La jeune fille semblait être rentrée en transe, tellement que sa tête bascula en arrière, ses yeux devinrent rouges, elle semblait posséder le don de pouvoir rester en équilibre même sur la pointe des pieds. Toutefois, l'essence ténébreuse commença à prendre forme et ce ne fût pas un 'feu' comme Volorä. Une sorte de fil comme une toile d'araignée se créa pour s'ancrer dans le sol. Il y avait sans doute un lien entre les bras insectoïdes de Nephila et la forme que prenait la magie noir en elle. Une chose était sûre néanmoins, son corps 'buvait' littéralement la petite partie d'énergie sombre que lui avait transmit la noble, tellement qu'elle en cru à un moment que sa disciple n'allait pas pouvoir garder le contrôle sur elle-même. Mais il fallait passer à l'étape suivante et la duchesse tira donc la garde de sa transe, cette dernière retombant de justesse sur ses genoux. À sa grande surprise cette petite expérience avait réellement plu et même, "l'apprentie sorcière" en redemanda. Elle voulait continuer de se faire envahir par cette douce étreinte mortelle qu'offrait la magie noire et Volorä le comprenait parfaitement, c'était exactement ce qu'elle avait ressentie lorsqu'elle avait laissé l'essence de la démone la transformer en dévoreuse d'âme à son tour … Ou plutôt, la transformer en la démone elle-même.

-"Vous voyez très chère … Cette sensation. Je donnerai ma vie pour laisser cette énergie faire de moi son esclave, pouvoir ressentir cela à chaque instant. Mais il ne faut pas, c'est là le piège, c'est à vous de 'maitriser' votre magie, sinon elle vous possédera. Cependant votre réaction était intéressante et je vais vous offrir plus que ce que vous me demandez, je veux voir jusqu'où votre corps peut supporter."-

Sur ces dires la noble s'avança devant Nephila pour l'aider à se relever, mais cette fois-ci elle lui attrapa la tête en posant ses mains sur ses joues. Ses yeux glacés semblaient chercher quelque chose dans les siens jusqu'à ce qu'elle finit par afficher un sourire peu rassurant. Il était bien évidemment hors de question de céder une partie de son âme pour permettre à la garde d'utiliser la magie noire comme une sorcière, mais Volorä avait plus d'un tour dans son sac. Son âme était sa source de magie personnelle, mais l'énergie qu'elle utilisait pour 'former' ses sorts était différente, et c'était cela qu'elle voulait lui transmettre. Le moment allait arriver mais la sombre femme tenu quand même à mettre en garde sa disciple face à ce qui allait se produire dans les secondes à venir.

-"Dès que vous sentez que vous vous 'abandonnez' à la magie noire, luttez. Il faut que vous parvenez à la maintenir en votre contrôle, ce n'est pas elle qui doit faire de vous sa marionnette … Prête ?"-

Lorsqu'elle entendit la réponse, son sourire redoubla jusqu'à laisser paraître ses dents, puis sans prévenir Volorä rapprocha de très près sa bouche de celle de Nephila, sans la toucher bien évidemment. Ses yeux devinrent totalement noir, la pièce semblait se plonger dans une obscurité terrifiante alors que de la fumée noir sortait du sol autour des deux femmes. Les veines de la noble se noircirent jusqu'à ce qu'elles ressortent et ce fût à ce moment que l'échange eut lieu. La sombre femme ouvrit grand sa bouche laissant échapper un puissant jet de fumée noir qui s'engouffra directement dans celle de la jeune fille. La scène était similaire à ce qu'elle avait vécu elle-même quelques années auparavant dans le Vein, sauf qu'ici il ne s'agissait que d'un simple exercice. L'échange se clôtura mais pas comme prévu. En effet, la duchesse décida de tout stopper lorsqu'elle fût repoussée de quelques pas en arrière. Les yeux rivés sur Nephila elle observa alors le moindre détails du spectacle qui s'offrait à ses yeux, pour le moins très alarmant …

-"Mais qu'êtes-vous au juste, Nephila."- Dit-elle en étant quelques peu surprise de la jeune fille.

Cette dernière eut une réaction bien plus importante que la dernière fois. Au bout de quelques secondes où elle était en train d'absorber l'essence que lui avait donné Volorä, une onde noir s'était formée autour d'elle tandis que la garde était en train de se métamorphoser complètement. En se tenant la tête, les veines ressortissantes et totalement noircies par la magie du Vein, son corps était en train de se transformer. Très rapidement sa peau était en train de se changer en la même chose que ses bras, insectoïdes. On aurait dit que Nephila se mutait en araignée humaine, son âme, son corps avait tellement emmagasiné de magie noir que les changements physiques étaient en train de s'opérer, un peu comme ce fût le cas pour Volorä. Mais la jeune fille semblait perdre totalement le contrôle d'elle-même et si la sombre femme laissait faire, sa disciple n'allait plus longtemps être 'humaine' … Alors elle se concentra du mieux qu'elle pouvait à ce moment, cherchant à capter sa propre énergie qui était présente dans Nephila. Tendant une main vers elle, la même fumée noir sortie de la bouche de la 'créature' pour se réimplanter chez la noble. Cet exercice fût néanmoins assez éprouvant pour elle étant un peu essoufflée. Toutefois la garde ne redevint pas de suite normale, car la duchesse ne lui avait enlever qu'une petite partie de l'essence, jugeant que la quantité restante serait suffisante pour que l'humaine puisse la 'dompter'.


-"Faites un effort ma belle, luttez."-

Il ne tenait plus qu'à elle d'arriver à redevenir la maitresse de son esprit, et de son corps. Volorä avait cependant de très gros doutes sur la garde, car elle savait que seule une créature du Vein pouvait se changer en araignée, cela était impossible pour quelqu'un venant du monde du milieu.


Dernière édition par Volorä Veil le Mer 30 Avr 2014 - 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nephila Edulis

La veuve noire

________________

Nephila Edulis
________________


Race : Démon commun en sommeil
Classe : Aucune
Métier : ouch...pour l'instant jme tourne les pouces
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : 21

Messages : 98

Fiche de Personnage : La veuve noire


Une petite affaire / suite (Volora) _
MessageSujet: Re: Une petite affaire / suite (Volora)   Une petite affaire / suite (Volora) EmptyMar 5 Mar 2013 - 21:45

Prostrée devant la duchesse elle l'implorait de ses grands yeux sombres de continuer l'expérience. Avec délicatesse la sorcière vint encadrer son visage de ses mains froides. Dans un élan de soumission jusque là inconnu, Nephila frotta ses joues contre les paumes de Volora. Le petit aperçu n'avait pas suffit à la satisfaire entièrement et le manque se faisait déjà cruellement ressentir. Leurs regards se croisèrent dans le silence le plus total, la jeune femme s'abandonnait un peu plus dans cette emprise. Enfin la duchesse capitula et accepta de pousser un peu plus loin leur expérimentation. Trop excitée la garde n’eut que faire des recommandations de son interlocutrice et se noya dans le flot de magie qui l'envahissait.

Seul maître à bord, son délire prenait le pas sur tous ses sens. Sans lutter, elle laissa tomba tous ses remparts les uns après les autres. La communion avec cette douce sensation était un délice intarissable. Alors qu'elle se complaisait dans sa bulle, elle ne fit pas attention à sa métamorphose. Lentement, mais sûrement le venin se répandait dévastant tout sur son passage, peu à peu la femme laissait place à la créature qui l'habitait.

En parfaite symbiose avec la magie, Nephila pu se reconnecter avec le monde qui l'entourait.Son attention se porta sur la duchesse qui paraissait anxieuse. Encore engourdie elle ne comprenait pas ce qu'elle baragouinait, mais c'est lorsque son regard se posa sur sa personne qu'elle comprit ou elle voulait en venir. Loin de reconnaître ses bras, elle vit à la place l'intégralité d'un membre insectoïde, cédant à la panique elle voulu constater ce qu'il en était pour le reste de son corps. Effrayée par la laideur qui s'emparait d'elle, elle perdit totalement le contrôle de son être accélérant un peu plus le processus. Essayant vainement de se débattre contre cet ennemi invisible Volora vint lui porter secours en canalisant une partie de cette énergie.

Néanmoins cette aide nouvelle ne lui permit pas de reprendre son aspect habituel. Incapable de prononcer le moindre mot, elle restait mortifiée devant l'horreur de la situation. Spectateur et à la fois actrice de sa propre déchéance. Loin des préoccupations hautement scientifiques et mystiques attachées de sa transformation, la jeune femme se souciait uniquement de la disparition de sa beauté. Son cœur battait à tout rompre, son armure bestiale recouvrait maintenant la majeur partie de son corps, seul son visage semblait encore épargné. La duchesse se tenait toujours à côté d'elle soucieuse de connaître le fin mot de l'histoire, durant un instant l'araignée cru lire dans ses yeux un soupçon de sadisme. La garce ! Elle l'avait à peine aider et prenait un malin plaisir à la voir lutter avec ses démons.

-gumphhh

D'un voix gutturale elle voulu lui jeter toute sa haine au visage, mais ses cordes vocales mutaient elle aussi. La panique atteignit son paroxysme quand un voile noir pris place devant ses pupilles. Regrettant amèrement son choix, elle lutta pour ne pas se morfondre et trouver une solution. Difficilement, Nephila se força à faire le vide même si une petite voix lui rappelait constamment qu'elle était dans de beaux draps. Après quelques minutes de concentrations qui se soldèrent par la perte de quelques neurones, elle pu établir le vide en elle. Imperceptible et pourtant bien présente la magie véhiculait le long de ses veines, chaque battement de cœur, chaque émotion paraissait avoir une incidence sur cette dernière. Calmement et non sans difficulté, la jeune garde parvint à remettre de l'ordre dans ses pensées, il n'était pas question qu'elle laisse s'envoler ses sublimes traits sans avoir lutté ! Son souffle se stabilisa tout comme l'avancée de sa transformation, il lui fallut encore quelques longues minutes pour que les premiers signes de guérison voient le jour. Sa concentration ne devait pas faillir jusqu'à la fin du processus ou bien la magie ne ferait qu'une bouchée d'elle.

Épuisée, elle tenait à peine sur ses deux jambes qui avaient repris une apparence humaine mais il lui fallait vérifier que tout était en ordre.

-Je...c...co...comment...suis je...?

Elle avait l'impression d'avoir terrassée à elle toute seule une armée de sangliers, son cerveau n'était plus qu'un amas de bouilli.

-Ne dite cela à personne ou je vous....

Son œil noir suffisait amplement comme menace.

-Pourquoi …. ? est ce normal ce changement ? C'est cela la magie noire ? J'ai cru y rester...dis donc vous auriez pu m'aider ! Mais comment se fut votre première fois... ? Vais je avoir droit à ça à chaque fois... ? Je ne suis pas sûre de survivre à vos épreuves si elles sont du même acabit...

Sur ces dernières paroles, la jeune femme tomba dans les bras de la sorcière exténuée par cette expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Volorä Veil



________________

Volorä Veil
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Sorcière
Métier : Duchesse
Groupe : Royaume

Âge : 33

Messages : 50

Fiche de Personnage : Volorä Veil


Une petite affaire / suite (Volora) _
MessageSujet: Re: Une petite affaire / suite (Volora)   Une petite affaire / suite (Volora) EmptyVen 8 Mar 2013 - 18:49

L'expérience s'était conclue, que ce fût pour Volorä ou pour Nephila, d'une manière assez troublante. La sombre femme était assez perplexe en regardant les résultats, sa disciple s'était transformée en une 'chose', s'apparentant à une araignée humaine. Cette dernière était aussi prise de panique en voyant son état mais avait réussie à se débattre et à reprendre le contrôle d'elle-même, elle apprenait vite. Mais en vue de son caractère aussi 'débordant' la jeune fille en oublia ses mots, demandant à quoi elle ressemblait à présent que l'expérience était finie. La fatigue se voyait sur son visage, pourtant la duchesse lui avait conseillé de se reposer avant de commencer son apprentissage. Volorä se rapprocha sans un mot puis l'observa, tandis qu'elle fit un simple geste de la tête pour rassurer la garde sur la menace, hâtive, qu'elle venait de prononcer. Alors que son regard se faisait plus sombre, signe irréfutable que la magie noire avait commencer à prendre racine en elle, Nephila posa plusieurs questions concernant la normalité de ce qu'il venait de se produire, ce à quoi la noble esquissa un sourire, comme si elle aussi s'était posée les mêmes questions autrefois. Avant qu'elle eût le temps de lui répondre, la pauvre fille tomba littéralement dans les bras de Volorä, certainement trop épuisée par l'expérience pour rester debout.

-"Vous êtes bien fragile."-

Même si Nephila n'était pas si lourde que cela, la noble pour ne pas s'abimer ses muscles colla la jeune fille contre elle pour mieux la tenir, puis s'avança en dehors de la pièce. Le long couloir sombre comportait quelques 'bancs' confortables. Déposant la garde sur l'un d'entre-eux, elle s'assit à côté d'elle puis semblait légèrement déçu de ce premier exercice. Son visage était tout sauf ravit, mais cependant elle comprenait ce que ressentait sa disciple, elle-même était passée par là avant. Alors elle décida enfin de lui répondre sur ses questions.


-"À votre place je serai 'rassurée' d'avoir subit ce changement, bien que temporaire. C'est en effet dû à la magie noire, mais aussi à vous. Cette transformation était en quelques sortes le signe que vous avez bel et bien assimilé l'essence que je vous ai donné … Vous pouvez donc dire à présent, que vous êtes une sorcière."-

Volorä tourna son regard vers ses mains posées sur ses propres genoux, pensante, ressassant sa première fois avec la magie noire. En vérité, pour son cas il y en avait deux de premières fois. Celle où elle a découvert son don, et celui où elle était devenue une dévoreuse d'âme. Elle commença alors à raconter brièvement cet épisode, pour satisfaire la curiosité de la jeune fille.

-"Je ne me suis pas transformée physiquement comme vous. En réalité, je me suis métamorphosée à l'intérieur … Et cela a eût bien plus d'impact. Je suis 'devenue' cette essence, elle m'a refaçonnée à son image, ou du moins, à l'une des plus abouties. Mais vous, il y a autre chose. C'est cette chose qui a interprété cette énergie d'une telle manière, vous transformant ainsi."-


Ses yeux glacés se retournèrent vers ceux de Nephila cherchant à capter le moindre détail sur ce qu'elle allait penser par la suite.

-"Je crains que votre être n'a trouvé que ce moyen pour vous permettre d'utiliser cette magie. Après, vous ne vous retransformerai pas complètement comme à l'instant, mais selon votre degré d'utilisation, je pense que la métamorphose s'adaptera avec. Et c'est là que vous allez devoir apprendre à aimer votre nouveau 'vous'. Les épreuves suivantes ne seront pas aussi éprouvantes, elles seront différentes … Cette fois-ci c'était dure car vous n'aviez jamais été confrontée à cette forme de magie, elle devait prendre place en vous … Et forcément toutes les premières fois sont difficile."-

Sur ces mots Volorä se leva puis après quelques instants à regarder un peu partout fit quelques pas vers l'escalier puis se tourna une nouvelle fois vers Nephila en l'invitant à la suivre, lui expliquant qu'elle ne comptait pas commencer la seconde étape tout de suite, il fallait que la jeune fille reprennent ses esprits et ses forces. C'était encore tôt, le matin venait à peine de se lever et la demeure commençait à se réveiller. Arrivée en bas, Volorä dit à sa disciple qu'elle pouvait à présent faire ce que bon lui semblait dans le grand domaine, jusqu'à ce qu'elle sente qu'elle est de nouveau apte à utiliser la magie. Lorsque cela sera le cas, elle viendrai la voir.

-"Ma demeure est aussi la votre pendant votre séjour. Faites donc comme si vous étiez chez vous … Lorsque vous serez prête, venez me voir et nous commencerons les autres exercices."-

Elle attendit quelques instants puis prit la direction de ses appartements, elle n'avait pratiquement pas fermé l’œil de la nuit et la fatigue se faisait aussi ressentir chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nephila Edulis

La veuve noire

________________

Nephila Edulis
________________


Race : Démon commun en sommeil
Classe : Aucune
Métier : ouch...pour l'instant jme tourne les pouces
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : 21

Messages : 98

Fiche de Personnage : La veuve noire


Une petite affaire / suite (Volora) _
MessageSujet: Re: Une petite affaire / suite (Volora)   Une petite affaire / suite (Volora) EmptyMer 27 Mar 2013 - 22:06

Les yeux mis clos Nephila se laissa bercer par les paroles de la duchesse, plus rien ne comptait à ses yeux si ce n'est son propre sommeil. Voyant qu'elle ne tenait plus éveillée, la sorcière pris congé en lui indiquant toutefois où se trouvait ses appartements. La jeune garde du résister à la terrible envie de s'affaler sur le lit qui pourtant lui faisait de l’œil afin de vérifier quelques petites choses. Face à l'impressionnant miroir qui ornait le mur de la salle d'eau attenante à la chambre, la jeune femme se déshabilla. Attentivement elle commença son inspection, furetant dans chaque repli de peau, allant même vérifier ses aisselles. Rien. La duchesse avait dit vrai, elle ne gardait aucune séquelle de cette expérience. Enfin rassurée, elle se jeta sur le lit, disparaissant peu à peu dans les draps de soie.

Son ventre criait famine depuis quelques minutes déjà, mais pas même la faim ni les rayons de soleil qui caressaient son visage n'eurent raison de son sommeil. Néanmoins la délicate odeur du pain grillé lui titilla un peu trop les narines. A moitié débraillée elle se présenta dans la grande salle de réception où s’affairait tout le personnel de maison. Les plats en argent s'entrechoquaient dans un ballet ordonné. Piochant dans les viennoiseries, la jeune fille mangea jusqu'à s'en tordre les boyaux. Le ventre plein les affaires de la vieille revinrent au galop. Cette histoire la dépassait complètement, sa conscience la poussait à prendre les jambes à son cou, mais elle en avait trop vu et pas assez découvert à la fois. Et pourtant elle redoutait ces réponses qui pouvaient remettre en cause l'histoire de sa vie. Une sorcière ? Ça impliquait pas mal de bouleversements... Mais ce qui l'inquiétait notamment était cette apparition insectoïde bizarre, ses bras étaient ils liés avec ce changement ? Était ce la magie ou bien son propre corps ? A cette pensée, un courant électrique lui parcoure l'échine. Non vraiment, cette théorie ne l'enchantait guère.

La duchesse ne fit aucune apparition durant le petit déjeuner, ce qui poussa Nephila à aller à sa rencontre. Empruntant les couloirs exigus de la bâtisse elle se rendit à l'étage inférieur. Le changement de décor était flagrant, ce niveau n'était certainement pas fait pour recevoir du monde. Quelque chose lui disait qu'elle n'était pas la bienvenue en ces lieux, mais l'envie de se perdre dans ce dédale la démangeait plus que tout. Seul le claquement de ses pas résonnait dans le funeste corridor.

clap clap clap

La galerie était sans fin et sans aucune cachette en cas d’arrivée inopinée. Tordant son postérieur dans tous les sens elle se dépêchait de rejoindre l'unique porte. Lourde et imposante, elle ne lui offrait que peu de choix, la franchir ou bien faire demi tour. La main tremblante elle se saisit de la poignet...l'heure était venue pour les révélations...Il n'était pas question que la duchesse lui cache quoique ce soit, de plus, elle lui avait parlé d'épreuves, mieux valait en savoir trop que pas assez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Volorä Veil



________________

Volorä Veil
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Sorcière
Métier : Duchesse
Groupe : Royaume

Âge : 33

Messages : 50

Fiche de Personnage : Volorä Veil


Une petite affaire / suite (Volora) _
MessageSujet: Re: Une petite affaire / suite (Volora)   Une petite affaire / suite (Volora) EmptyVen 29 Mar 2013 - 0:57

Le sommeil fût de courte durée pour la duchesse. En effet ce n'était malheureusement pas un jour de repos, il y avait beaucoup de choses à faire. Le soleil avait finit par complètement se lever et ses rayons passaient de manière harmonieuse au travers des nombreuses fenêtres de ses appartements, plus particulièrement ceux de sa chambre. Ses yeux étaient à peine fermés, sa poitrine allait au rythme de sa respiration. La voir ainsi était assez rare, car les occasions pour profiter d'un aussi bon sommeil l'étaient. Mais vint le moment où elle se tira de son sommeil. Rouvrant difficilement les paupières elle put voir que le jour s'était levé. Aussi pénible que cela était elle devait se lever en fin de compte. Les minutes s'écoulèrent le temps que ses domestiques s'occupèrent d'elle, Volorä était toujours aussi soignée. Mais elle ne souhaita pas déjeuner en bas, préférant rester seule dans ses quartiers. Ses pensées étaient tournées vers Nephila et sur comment allait-elle pouvoir développer ses dons ? Si elle ne pouvait pas, allait-elle pouvoir lancer cette 'graine' qui pouvait lui permettre de devenir une utilisatrice de magie noire ? La noble voyait en la jeune fille un grand potentiel mais aussi une alliée de choix si on la 'façonnait' dans le bons sens.

Le temps de manger était à présent fini, la sombre femme descendit au rez-de-chaussée. Voir l'activité de sa demeure la rassurait sur son niveau, sur son rang. Tout ceci elle le possédait jusqu'à la dernière pierre, y comprit les gens qu'elles abritaient dedans. Mais alors qu'elle sentait une rare envie de se balader dans ses jardins, un courant électrique la parcouru. Cette sensation, elle l'a reconnaissait tellement elle l'avait ressentie tant de fois. De la magie noire … C'était cela. Une source était toute proche mais ce n'était pas n'importe laquelle. Instinctivement elle s'orienta vers d'où elle émanait et rapidement elle se dirigea vers l'étage inférieur, celui dont personne à part elle et des malheureux ont accès. Elle se rapprochait, cette source était toute proche. Les instants passèrent à une vitesse si rapide aux yeux de Volorä qu'elle ne se rendit pas compte que cela faisait 10 minutes qu'elle marchait. Arrivant au final devant une porte elle reprit ses esprits et pu constater que cette issue menait à une salle assez inattendue : La salle de torture.


-(Je crains savoir d'où émane cette magie.)-

Si son doute était vrai, cette personne n'avait pas pu faire meilleur choix pour recevoir une seconde leçon. Volorä pénétra dans la pièce puis referma l'imposante porte dans un grand bruit. C'était bien cela, Nephila était belle et bien là. Lorsque la noble lui avait de faire comme chez elle, cela n'englobait que la surface de la demeure, pas les sous-sols … Mais soit ! Si elle avait tant voulu explorer ces lieux, la duchesse allait la satisfaire du mieux qu'elle pouvait sur ce plan là.

-"Bien très chère, bien. Je vous présente une de mes pièce préférée, la salle de torture. J'y passe beaucoup de temps ici en période de "questionnement" sur les prisonniers. Qu'est-ce qui vous a amené ici ?"- Dit-elle d'un ton froid.

En réalité Volorä allait mettre à profit cette curiosité. La seconde étape pouvait commencer dès maintenant et ce lieu était très propice aux exercices qui allaient suivre.


-"Je vous laisse faire connaissance avec mes précieux outillages, vous allez devoir 'jouer' ensemble très prochainement. La magie noire n'a pas que de belles faces, elle se nourrit … Par le sang et la douleur. Savez-vous ce que cela engage ?"-

Est-ce que ses intentions étaient de faire souffrir Nephila pour la pousser à extérioriser son essence corrompue par la magie noire ? C'était sans doute cela. Mais ces machines et ces outils n'allaient être qu'accessoire, ce que pouvait faire sorcellerie était bien pire et moins 'salissant', à souhait bien entendu. Après quelques instants elle la fixa dans les yeux puis s'approcha d'elle de très près, presque jusqu'à s'en coller mais tout en restant droite devant elle.

-"Êtes-vous prêtes, sorcière ?"-

C'était maintenant que tout allait se jouer. Volorä avait beaucoup misé sur cet exercice qui allait être sans doute l'un des plus douloureux, psychologiquement, pour la jeune garde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nephila Edulis

La veuve noire

________________

Nephila Edulis
________________


Race : Démon commun en sommeil
Classe : Aucune
Métier : ouch...pour l'instant jme tourne les pouces
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : 21

Messages : 98

Fiche de Personnage : La veuve noire


Une petite affaire / suite (Volora) _
MessageSujet: Re: Une petite affaire / suite (Volora)   Une petite affaire / suite (Volora) EmptyLun 27 Mai 2013 - 21:05

Ses doigts allaient à l'aventure, vagabondant joyeusement sur les nombreux objets métalliques que contenaient la pièce. La duchesse avait décidément de curieuses habitudes, une telle collection au sein de la luxueuse demeure était détonante. Bizarrement elle avait plutôt imaginé une collection de poupées en porcelaine, mais elle devait se rendre à l'évidence, Volora était bien une sorcière. Intriguée par ces accessoires peu communs elle passa le bras dans un cercle d'acier, celui ci ornait joliment ses bras fins. S'extasiant devant tant de beauté elle ne vit rien venir.

CLAC

Le bracelet se referma d'un coup sec lorsque la duchesse fit trembler les chambranles de la lourde porte, emprisonnant ses poignets. Dans la panique elle tenta de se cacher derrière un porte manteau, mais malgré sa maigreur la cachette n'était pas une réussite. Niant ce fait, elle ne répondit pas à la première question, mais bien vite Volora mit la main sur elle. Prenant soin de lui cacher sa mésaventure avec les menottes, elle gardait sagement ses mains dans le dos souriant bêtement à son mentor afin de noyer le poisson.

-Jo...jo....jouer.....

Ayant du mal à déglutir elle émit quelques doutes quant au sens du mot « jeu» dans la bouche de la duchesse..Ce matériel avait l'air fort sympathique de loin, mais de loin seulement.

-Sang.... ? Certes le rouge me va pas trop mal car je suis pas bien épaisse...mais je suis pas très sûre de vouloir donner de ma personne dans cette voie là...C'est que j'ai un certain potentiel voyez vous, un tel faciès... se doit de rester intact pour trouver un homme fortuné....

Lentement elle reculait contre le mur se retrouvant bien vite coincée sans aucune échappatoire. Peut être aurait elle du passer sous silence le passage sur son minois, car le regard insistant de Volora la mettait de plus en mal à l'aise

-Un reste de salade entre les dents ? Hin hin... ?

Non l'humour n'eut aucune prise sur elle, la tension entre les deux femmes était plus que palpable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Volorä Veil



________________

Volorä Veil
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Sorcière
Métier : Duchesse
Groupe : Royaume

Âge : 33

Messages : 50

Fiche de Personnage : Volorä Veil


Une petite affaire / suite (Volora) _
MessageSujet: Re: Une petite affaire / suite (Volora)   Une petite affaire / suite (Volora) EmptyLun 27 Mai 2013 - 22:26

La jeune fille semblait avoir d'ores et déjà fait connaissance avec l’outillage présents, notamment avec certains bracelets ensorcelés. Les mains prisonnières dedans, elle semblait perdre ses mots lorsque la noble femme lui annonça que toutes les deux allaient 'jouer' dans pas longtemps. La peur s'installait lentement en elle ce qui était bon signe. Elle se mit donc à reculer mais manque de chance pour elle, un mur se dressa derrière et elle fût prise au piège. Nephila pensait réellement qu'elle allait souffrir physiquement, que son sang allait couler … Une bien triste méprise pensa la duchesse. Cette dernière se rapprocha petit à petit tout en revenant sur ce qu'elle venait de dire, à propos de son minois. Ainsi elle projetait à un avenir tout tracé et monotone que la société lui vouait, c'était d'un simplisme déconcertant. Volorä se plaça juste devant elle et d'un geste de la main, fit soulever les fers qui retenaient les mains de Nephila dans les airs, contre le mur afin de lui faire lever ses bras de force.

-"Allons jeune sorcière. Quelqu'un comme vous n'a nul besoin d'homme. Vous pouvez être fortunée, glorieuse et puissante sans cela, uniquement si vous me suivez. Et d'ailleurs, je ne vous laisse plus le choix, à présent … Vous devez accueillir votre avenir."-

La sombre femme se retourna et parti au fond de la pièce. Il y avait des étagères portant des fioles, des flacons, mais surtout et encore des objets destinés à torturer. Mais ils n'étaient pas tous à caractère physique, certains d'entre eux avait la faculté de créer des douleurs insoutenables sur un autre plan, à condition de savoir s'en servir. Volorä prit alors le temps de choisir et finit par revenir avec une sorte de grand anneau métallique recouvert d'un voile de velours rouge, pouvant se refermer. Simple à vue d’œil, mais le petit cristal mauve serti au milieu laissait suggérer qu'il ne s'agissait pas d'un bijou, certainement pas. Un sourire très malsain se traça sur les lèvres de la noble puis 'délicatement' passa ses mains derrière le cou de Nephila pour lui faire porter cet anneau autour du cou. La duchesse s'écarta de quelques pas puis voulut à son tour faire de l'humour, certes plus piquants en revanche.

-"Vous aviez raison, le rouge vous va à ravir."-

Il était à présent temps de passer aux choses sérieuses. Nephila n'avait apparemment pas conscience de ce qu'elle était en son intérieur, une démone. Et il n'était pas encore le temps de lui expliquer ce qu'était ce genre de créatures, elle ne comprendrait pas encore. Il fallait avant lui montrer ce que c'était dans la théorie, et quoi de mieux de se servir d'elle ? Durant la première expérience Volorä avait remarqué que sa disciple avait cédé à la panique, voyant sa transformation. Peu importait la raison à cela, il semblait bel et bien que c'était l'unique point sur lequel elle pouvait s'accrocher. Nephila avait visiblement 'peur' de ceci, il fallait donc en profiter. La duchesse eut alors l'idée de faire l'exercice mais uniquement lorsque la jeune sorcière aurait reprit sa 'vraie' forme, celle d'une démone. Glissant progressivement une main sur toute sa poitrine, comme pour la 'préparer' puis l’immobilisa au milieu de celle-ci et planta son regard fantomatique dans le sien.

-"Serrez les dents."-

Le cristal de l'anneau se mit à rayonner au même moment qu'une fumée noir envahit la main de Volorä à l'endroit exact où elle était posée. La fumée s’intensifiait, en réalité la sombre femme était en train de retransmettre une nouvelle fois une partie de sa magie en Nephila, mais l'anneau servait de catalyseur et empêchait, sous une certaine limite, que la sujet perde la tête. Il fallait néanmoins aller plus loin que la dernière fois, il fallait qu'elle 'redevienne' à 100% une démone. La transformation se voyait à l’œil nue, la peau délicate de la garde laissait rapidement place à une carapace insectoïde, jusqu'à ce que son visage se métamorphose aussi contrairement au précédent exercice. La duchesse retira brusquement sa main lorsque le processus fût finit et s'écarta.

-"Magnifique, vous êtes magnifique ainsi."- Dit-elle sur un ton sarcastique.

Ce n'était pas encore finit, la maitresse des lieux l'invita à la suivre en même temps qu'elle la libéra de ses fers d'un geste de la main. Se rendant dans une pièce à côté, grande, avec un siège au milieu. Il s'agissait d'un autre outil de torture connu, une chaise avec des lanières, des cages à piques … Lorsque Volorä referma la porte derrière sa 'protégée', une bien étrange image apparu. Quelqu'un était maintenant attaché au siège, apparemment inconscient, qui avait les mêmes traits que la jeune fille mais sous son apparence humaine. Cependant rapidement on se rendit compte que la situation était tout sauf normale, lorsque l'image à se faire lentement effacer, du bas en haut.

-"Je pense que vous savez quoi faire … Battez-vous pour vous-même."-

C'est alors que d'autre image apparurent, celle de créatures informes et monstrueuses, qui s'avançaient vers la chaise. Nul doute que c'était tout sauf pour lui faire un câlin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nephila Edulis

La veuve noire

________________

Nephila Edulis
________________


Race : Démon commun en sommeil
Classe : Aucune
Métier : ouch...pour l'instant jme tourne les pouces
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : 21

Messages : 98

Fiche de Personnage : La veuve noire


Une petite affaire / suite (Volora) _
MessageSujet: Re: Une petite affaire / suite (Volora)   Une petite affaire / suite (Volora) EmptyMer 26 Juin 2013 - 18:27

Les bras en l'air Nephila se félicita d'être toujours épilée de très prés, aucun poil d'aisselle ne vint surgir durant cette belle scène de soumission. En toute occasion l'araignée se devait de faire bonne figure, néanmoins à cet instant son masque d’apparat commença à se fissurer.
 
-Personnellement je préfère porter des diamants, réellement...ils me vont à merveille.. ? Non ? Vous ne voulez pas essayer ?
 
GLOUPS
 
Déglutissant avec difficulté, la jeune femme n'osait pas imaginer la suite des événements. Durant un court instant elle se demanda si la duchesse n'était pas en train de la reluquer. Ses soupçons se confirmèrent quand elle emprunta un chemin peu orthodoxe. Lui faisait elle du rentre dedans ? Pauvre Nephila, elle qui n'avait encore jamais connu l'étreinte d'un homme serait le jouet de cette femme un peu trop mûre à son goût...Elle eu à peine le temps de s’apitoyer sur son sort que Volora mit son plan à exécution.
 
-Nonnnnn !!!!
 
Trop tard, la transformation était déjà en train d'opérer, engloutissant toute forme humaine sur son passage avec une rapidité affolante, Nephila laissa place à sa vraie nature arachnide. Cette fois ci, elle ne fit pas les choses à moitié : l'intégralité de son corps s'était métamorphosé. Heureusement pour elle, la salle n'était pas dotée de miroirs. Dans un premier temps, elle fut tentée de prendre la fuite, mais le fait de rester éternellement sous cette forme l'obligea à faire face aux monstres.  La duchesse aurait au moins pu faire un effort ! Les créatures étaient réellement hideuses, quoi qu’à ce stade elle n'était pas mieux lotie. Ses bruits de pas résonnaient en une symphonie de cliquetis, son budget cordonnier pouvait être revu à la hausse.
 
Clic clic clic
 
Hors de questions que ces monstres la touchent !
 
clic clic clic
 
Elle se retrouva à voir la vie sous un autre angle, tranquillement pendue au plafond, Nephila jeta un coup d’œil compatissant à son double. Hannn même prisonnière elle restait sublime, quelle allure ! Quelle prestance ! On aurait dit là une princesse en danger !
 
Clic clic clic
 
A l'allure d'un fidèle destrier au galop, l'araignée se rapprochait un peu plus de la cage lorgnant sur les sbires. Au moins pour l'instant elle n'avait pas à se préoccupait de son double en « sécurité » dans sa prison. Voyant le côté pratique de la situation elle n'avait même plus à retrousser ses manches avant de passer à l'action. L'araignée minutieuse fit son entrée dans l'arène, lentement elle descendit de sa tanière le long d'un fil de soie. Sous cette forme il lui était bien plus facile de tisser ses œuvres d'art. Pendue à une bonne distance des créatures qui s'agitaient afin de la ramener sur le plancher des vaches. Elle les narguait en se balançant telle une friandise insaisissable. Ajustant son tir elle englua la première bestiole qui se débattait vainement. Lâchant prise elle retomba lourdement sur le sol assommant au passage l'un des monstres, l'araignée pesait son poids et la jeune fille frêle n'était déjà plus qu'un souvenir.
 
Clic clic clic
Les assaillants revenaient à la charge et il lui fut difficile de prendre le dessus néanmoins sa patte trouva un endroit où se loger bien au chaud, en d'autres termes les créatures finirent éventrées. Se précipitant devant la cage elle se demanda comment elle pourrait en venir avec bout avec ses membres si peu pratiques.
 
Clic clic clic
 
Elle tapota sur les barreaux mais rien ne se produisit, tentant le tout pour le tout elle se retourna vers la duchesse qui peut être dans sa grande mansuétude lui offrirait un indice. Des yeux de chien battu sur une tête d'arachnide, la tableau était des plus risibles et Volora fut des plus frigides ne lui adressant même pas un encouragement. Durant quelques secondes elle tournicota tout autour de son double cherchant une solution pour la sortir de là. Excédée de se creuser les méninges, elle alla vérifier la solidité des barreaux face à ses mandibules.
 
Clic clic clic
 
Rien y faisait et son image commençait à n'être plus que filé de brume. A force de persévérance, elle trouva la serrure et y envoya en mission repérage une de ses pattes.
 
CLAC
 
La cage venait de s'ouvrir à temps, elle avait sauvé son clone, mais sa patte formait un drôle d'angle droit. Avec effroi elle la laissa pendouiller dans le vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Volorä Veil



________________

Volorä Veil
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Sorcière
Métier : Duchesse
Groupe : Royaume

Âge : 33

Messages : 50

Fiche de Personnage : Volorä Veil


Une petite affaire / suite (Volora) _
MessageSujet: Re: Une petite affaire / suite (Volora)   Une petite affaire / suite (Volora) EmptySam 29 Juin 2013 - 0:19

Volorä observait la scène attentivement et prenait des notes dans sa tête. Les moindres gestes de la démone, ses réactions et ses façons de procéder étaient étudiés. Voir Nephila sous cette forme intriguait la duchesse comme il en était toujours le cas lorsqu'il s'agissait de démon. La jeune fille commença alors l'exercice et semblait petit à petit maitriser son nouveau corps ce qui était sans aucun doute un bon point. Elle formait des toiles, usait de ses membres arachnoïdes et finit par venir à bout des créatures. Les secondes se poursuivaient et l'araignée humaine était à présent en train de chercher un moyen d'ouvrir la cage qui enfermait sa propre image en train de s'effacer. Volorä pensa qu'elle ne parviendrai pas tout de suite à trouver la solution et ce fut le cas, elle essaya même d'utiliser ses mandibules. La cage finit par céder sous la force exercée par ses 'pattes' sauf qu'en guise de récompense elle n'eut qu'une cassure de celle-ci. La noble la regarda d'un œil dubitatif quelques instants puis l'invita à la rejoindre. Les deux femmes sortirent de la salle pour retourner dans la précédente, celle qui renfermait toute une multitude d'outils de tortures.

-"Je dois avouer, pour une novice de votre niveau vous vous êtes bien démêlée malgré que tout ceci n'ai été, à mon grand regret, qu'un mirage. Cependant votre bras est bel et bien cassée mais il y a un moyen de corriger cela."-

À ces mots la sombre femme pencha sa tête sur la fracture de son apprentie et souleva son bras. Plié en deux, c'étaient les mots qui convenaient le plus. Un angle droit parfait, soigner ça n'allait pas être une partie de plaisir surtout que la magie noir n'était pas destinée à guérir. C'est alors que sans prévenir Volorä saisi l'extrémité pendante dans le vide et la sépara violemment du reste du bras, la laissant retomber à terre. Le deuxième exercice allait pouvoir enfin commencer mais il allait falloir que la sujet se concentre de nouveau, plus qu'auparavant. En effet la démone avait pu retrouver son apparence d'origine grâce à la magie que lui avait insufflé la duchesse, sans cela elle redeviendrait humaine. Or si Nephila tentait cela, elle se retrouverait sans bras même étant humaine ce qui serait … Macabre. La noble tenu donc le bras de la jeune fille entre sa main et lui demanda de concentrer cette sombre essence en elle vers le point de rupture. Il fallait qu'elle parvienne à régénérer son membre avec la 'réserve' de magie noir qu'elle contenait en elle, vu que c'était celle-ci qui lui avait permis de recréer son corps de démone.

-"Vous risquez cependant de ressentir une douleur interne, ceci n'aura rien de physique mais plutôt magique. Mais estimez-vous heureuse, j'ai une autre idée pour que vous ne sentez rien, il suffirait … De détourner votre attention pendant l'opération."- Dit-elle d'une voix malicieuse.

Le processus commença en même temps que la transformation s'opérait. Nephila était en train de redevenir humaine et cela se constatait en premier sur son visage. À mesure que la 'carapace' arachnoïde disparaissait lentement, son bras était en train de se reformer, de repousser dans un amas de fumée noir. Et ce fut alors à ce moment que Volorä décida d'appliquer son idée pour la distraire de la douleur. Un sourire inquiétant de traça sur le coin de sa bouche et sans que sa disciple puisse s'y attendre, elle rapprocha dangereusement son visage du sien pour contre toutes attentes, joindre ses douces lèvres aux siennes étant redevenues plus humaines. La mage noir faisait bien évidemment cela pour la détourner, mais quelque part et peut-être cela était calculé, elle en avait eu envie depuis un certain temps. Dire que la garde ne lui était pas agréable à voir serait mentir, la duchesse savait reconnaître les belles femmes. Elle perpétua le baiser pendant le temps nécessaire, toujours en tenant le bras de Nephila dans sa main pendant qu'il régénérait à vue d’œil.

Malheureusement pour Volorä l'étreinte prit fin un peu trop vite à son goût et ne put s'empêcher d'être déçue de cela. Elle aurait bien aimé prolonger cet instant si proche et si exquis avec son apprentie, mais quelque chose s'était produit. Car outre le fait que même le processus finit la noble ne comptait pas y mettre fin tout de suite, une étrange et inquiétante sensation la parcourut et la força à tout arrêter. Décalant doucement son visage en glissant ses lèvres sur celle de la démone, ses muscles ne purent s'empêcher de se crisper. Pourquoi ? Cette sensation n'était pas normale et était loin de faire plaisir à la duchesse qui se décala de quelques pas. Regardant ses mains elle constata qu'elle n'avait plus la force de bouger ses doigts et cela commença à se répandre sur tout ses bras. C'est à cet instant qu'elle comprit ce qu'il venait de se passer, et fut forcée d'admettre son erreur.

-"Vous êtes bien plus futée que je ne le pensais, Nephila. Quel ingénieux système de défense que vous avez-là, des lèvres envoutantes … Et empoisonnées."-

Cependant avant de s'effondrer au sol la sombre femme prit le soin de poser son corps quasiment inertes sur l'une des chaises prédestinées à la torture. Il ne s'agissait uniquement que d'un moyen pour ne pas abimer son enveloppe charnelle, mine de rien elle y prenait particulièrement soin. Le poison se rependit dans son organisme et elle fut totalement paralysée suite à cela.

-(Je n'ai pas dis mon dernier mot …)- Pensa-t-elle.

Car si son corps était hors service, son âme et par extension sa magie ne l'était pas. Alors une sombre idée lui traversa la tête, au même moment une fumée obscure sortit de Volorä pour flotter dans les airs. Une de ses techniques favorite, la possession … Et l'action se déroula rapidement alors que le 'nuage' noir fusa à toute allure sur Nephila et s'infiltra en elle telle de l'eau dans la roche poreuse. Pourquoi avoir fait cela ? Pour emprunter le corps de la pauvre jeune fille en dédommagement ? Certainement pas, ceci avait tout autre but. La mage noir prit place dans son esprit et son âme jusqu'à ce qu'elle pouvait voir ce que voyait son hôte dorénavant. Elle ne pouvait pas la contrôler, ni la faire parler. Il ne s'agissait alors pas d'une possession, mais plus d'une occupation.

-(Nous sommes si proche voyez vous, je suis au plus profond de votre être ne le croyez-vous pas ? Je vous parle directement dans votre âme et dans votre tête, nous ne faisons qu'une … C'est bien évidemment une façon de résumer. Je vous propose donc, en attendant que mon cher corps retrouve ses fonctions, un autre exercice … Montez-moi ce que vous faite de ma magie. Elle est à vous, vous me possédez moi avec toute ma maitrise et ma connaissance tant que nous ne serons qu'une.)-

Cela dit exercer une tel niveau de magie dans un lieu si renfermé s'avérerait risqué. Volorä murmura alors à Nephila de regagner la seconde pièce où elle avait passé la précédente épreuve et de s'y adonner à tout ce qu'elle pouvait imaginer, faire, créer avec 'ses' pouvoirs. En vue de son niveau, cela lui permettait en d'autres termes de concrétiser tout ce qu'elle voulait, absolument tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nephila Edulis

La veuve noire

________________

Nephila Edulis
________________


Race : Démon commun en sommeil
Classe : Aucune
Métier : ouch...pour l'instant jme tourne les pouces
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : 21

Messages : 98

Fiche de Personnage : La veuve noire


Une petite affaire / suite (Volora) _
MessageSujet: Re: Une petite affaire / suite (Volora)   Une petite affaire / suite (Volora) EmptyLun 5 Aoû 2013 - 18:41

Remettre sa vie entre les bras de la duchesse n'était peut être pas la meilleure chose à faire, mais faute de médecin elle devrait se contenter de la sorcière, en espérant qu'elle soit plus efficace que la médecine traditionnelle. La jeune garde s'attendait à ce qu'elle prépare une mixture à base de bave de crapaud dans un vieux chaudron en fonte, mais au lieu de cela elle pratiqua un acte de barbarisme qui lui aurait sans nul doute, arraché un cri si elle avait été dotée d'une bouche à cet instant.
Paniquée, elle attrapa ce qu'il restait de son avant bras et tenta vainement de le recoller. Rien ne fonctionnait et elle commençait à céder à la panique. La duchesse quant à elle gardait son sang froid lui indiquant la marche à suivre. On voyait bien devant son calme apparent que ce n'était pas elle qui venait de perdre un membre !

L'araignée imagina la repousse de son bras dans les moindres détails, était ce comme cela que l'on maîtrisait la magie ? Par la pensée ? Cela avait l'air de fonctionner, tous ses souvenirs furent mis à l'épreuve, calquant l'image de son membre fantôme sur celui encore existant. Son exo-squelette était en train de se régénérer comme lors d'une mue, magie ou simple propriété arachnide personne ne su le dire, mais les ressources de la jeune femme dépassaient l'entendement.

-hinhin...

Ses tous nouveaux pouvoirs commençaient à lui plaire, un nouveau monde s'ouvrait à elle, de nouvelles perspectives autre que celles du Royaume.

-Que ?

En contemplation devant son nouvel appendice, elle fut surprise par le contact des lèvres de la duchesse. Ouvrant de grands yeux, elle pu constater qu'effectivement la tignasse de Volora caressait doucement son visage. Estomaquée, elle avait du mal à analyser la situation tant et si bien qu'elle n’eut même pas le réflexe de la repousser. Voilà que son premier baiser elle venait de l'échanger avec une femme qui plus est une femme d'âge mur. Pas de chevalier servant, pas de cheval blanc, aucun mots doux à la gloire de sa beauté, rien, juste une couguar ayant profité d'un moment d'inattention. Heureusement elle avait été punie en conséquence ! Voilà ce qu'il arrivait quand on s'en prenait à l'araignée.

-Gnihihihhi
….


Réfléchissant deux secondes, elle se rendit compte que ce nouveau pouvoir n'était pas si chouette. Cela serait un sacré handicap pour trouver un bon mari...zut...en plus des pattes velues, elle paralyserait tous ceux qu'elle embrasserait ? Autant s'enfermer dans un couvent à ce stade pour s'y morfondre. Un si délicieux fruit voué à pourrir sur son arbre s'en jamais connaître la tentation, elle en avait presque les larmes aux yeux.. Sans comprendre la souffrance de Nephila, la duchesse s'invita sans y être autorisée dans son esprit, violant ainsi toute son intimité.

-Sortez de là !!! qui vous a dit que vous pouviez ?? ce baiser ne vous a pas suffit il vous faut aussi ça ? Hors de question que j'obéisse comme un petit toutou !? Et puis quoi encore ? Et puis depuis quand les femmes font ça entre elles ? C'est spécifique aux sorcières !?? Vous savez ce que vous encourez pour un tel péché ? Non mais je sais qu'il est dur de me résister, mais quand même !!!!

Un doigt dans chaque oreille elle essayait d'interrompre cette petite voix nasillarde qui lui donnait déjà la migraine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Volorä Veil



________________

Volorä Veil
________________


Race : Demi-Démon Commun
Classe : Sorcière
Métier : Duchesse
Groupe : Royaume

Âge : 33

Messages : 50

Fiche de Personnage : Volorä Veil


Une petite affaire / suite (Volora) _
MessageSujet: Re: Une petite affaire / suite (Volora)   Une petite affaire / suite (Volora) EmptyMar 20 Aoû 2013 - 19:54

Ce qui faisait rire la duchesse était que sa jeune apprentie ne comprenait encore guère les mécanismes et rouages de cette magie qu'elle était en train d'apprendre. Nephila s'étonnait à chaque nouvelle chose que lui montrait Volorä, et bien que ce fut elle qui fut prise au dépourvue en s'étant faite empoisonnée, la possession était sans doute le point le plus troublant pour la jeune garde. Cette s'exclama lorsqu'elle entendit la noble lui parler depuis son esprit, et tenta même à la fin de se boucher les oreilles, comme si cela allait la soulager. Comme pour la provoquer un peu, la duchesse ne parla point durant quelques instants, voulant lui faire croire ne serait-ce que quelques minutes à son désir de silence. Mais au bout d'un certain temps, la sombre femme répliqua à tout ceci en affirmant simplement qu'il n'y avait pas de point de vue plus juste par rapport à un autre, tout n'était qu'une question d'expérience.

-(Ma chère Nephila … Quand allez-vous comprendre ? Si vous espérez un seul instant que la magie noire effleure votre âme, dans ce cas vous devez casser toutes ces barrières qui vous ont été mise. Oubliez ces 'repères' que la société des Hommes vous ont forcé à adopter, oubliez leurs principes qui n'avantage qu'eux-seuls.)-

Volorä faisait allusion à ce que venait de dire l'apprentie concernant ce qui normalement ne se faisait pas entre femme. Cela avait au moins le mérite de la faire sourire quelque part, c'était une réaction à laquelle elle aurait dû s'y attendre. Mais s'il fallait tout expliquer à la garde pour lui faire comprendre une bonne fois pour toute la réalité des choses, alors elle aurait l'amabilité de perdre sa salive pour elle. Avant de passer à l'étape supérieur, la noble affirma qu'elle aurait bien souhaité que ce baiser dur plus longtemps, et osa aller jusqu'au "blasphème" de dire qu'elle aurait fait bien plus si Nephila aurait été séduite par cette initiative. Elle pensait qu'elle obéissait comme un vrai petit animal dressé, ou du moins avait eut l'audace d’étiqueter cette idée sur le compte de Volorä. La sombre femme ne se laissa pas faire et rappliqua en disant qu'il ne lui serait d'aucun intérêt que son apprentie soit parfaitement docile, pour une raison forte bien simple.

-(J'aime les belles choses, Nephila, et à mes yeux … La femme est la plus belle création en notre monde. Il est donc normal que je n'ai pu résister à vous offrir ce baiser … Et sachez qu'il ne me serait nullement avantageux que vous soyez mon 'toutou', comme vous le dites. Vous me défiez et êtes très revêche quand il le faut, c'est ce que j'apprécie en vous, et c'est ce pourquoi j'ai accepté de faire de vous une hôte de la magie noire et qui plus est, de ma propre essence.)-

Après ce petit discours ayant démarré sur une très légère pointe féministe, Volorä se tût. La noble voulait voir la réaction de sa disciple face à cela et aviserait de la suite en fonction. Si elle était réceptive à ses propres idées, la suite n'en serait que mieux pour elle. Si en revanche elle venait à rejeter aveuglement ses propos et à s'enfoncer encore plus dans ses positions, le programme allait devoir être légèrement changé. Non pas que son expérience en pleine magie noire cesserait, mais cela frustrerait quelque part Volorä de ne plus pouvoir espérer faire de Nephila une de ses aspirantes dans ses idées. Dommage pensa-t-elle, mais les dés n'étaient pas encore jetés. Qui sait comment la jeune fille pouvait prendre la chose, et pour mettre les chances de son côté la duchesse insista sur un point bien particulier.

-(Pensez-vous vraiment que les hommes comme vous le rêveriez existent vraiment ? Et à supposer que oui, ce qui est improbable … Auront-ils assez d'intelligence pour outrepasser votre côté, comment dire … Insectoïde ? Je ne le crois pas, ma chère.)-

Mieux valait profiter d'être aussi proche de Nephila pour commencer à lui exposer une certaine façon de voir les choses. Une façon plus différente, plus 'féminine' ou plutôt, plus centrée sur des valeurs sûres, que sur des rêveries. Une sorte de petite interlude en attendant de retrouver son propre corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



Une petite affaire / suite (Volora) _
MessageSujet: Re: Une petite affaire / suite (Volora)   Une petite affaire / suite (Volora) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Une petite affaire / suite (Volora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Grandes plaines de Feleth :: Collines-