''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 De pierres et de sang. [PV Hecate Nirneomilia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alekseï Rytchkine



________________

avatar
________________


Race : Elu
Classe : Alchimiste
Métier : Spécialiste des forces en actions
Croyances : Inconnues
Groupe : Solitaires

Âge : 300 ans

Messages : 303

Fiche de Personnage : L'histoire d'un timbré.


MessageSujet: De pierres et de sang. [PV Hecate Nirneomilia]   Mer 27 Fév 2013 - 17:07

Alekseï, comme à son habitude lorsqu'il avait du temps libre, s'était rendu dans son auberge favorite, un petit établissement de chemin pas très fréquenté et fort discret mais, où la nourriture était bonne, la boisson peu chère et l'ambiance, plutôt sobre. En somme, le parfait endroit pour passer agréablement le temps. Cela dit, même si ce lieu était calme, il arrivait souvent d'y faire des bonnes rencontres, c'est d'ailleurs l'un de ses habitués qui était son meilleur informateur, un jeune homme d'une vingtaine d'année qui travaillait dans l'administration. Assis au comptoir, chope en main, les deux hommes discutaient.

- Qu'est-ce que c'est que ces conneries encore ?
- Mais je te l'assure ! Une bête immonde ! Mi-serpent mi-femme, très grande, très agile et très rapide ! Elle a les doigts griffus, une force de titan et elle peut te changer en statut d'un simple coup d'oeil !
- Ah ouais ? Alors explique-moi pourquoi ceux qui l'ont vu ne sont pas devenus de la pierre froide ?
- Euh ...
- Ouais, encore des paysans qui n'ont rien trouvé de mieux à faire que d'inventer une histoire aussi grosse qu'une maison pour attirer les cons et relancer l'économie de leur région.
- Mais elle est cruelle !
- Ça change quoi ?
- Et elle a un arc et visée d'aigle !
- Oui mais, ça change quoi ?
- Et en plus, il parait qu'elle est d'une beauté enivrante, impossible de ne pas la regarder ! Surtout ses yeux !
- Non mais, tu comprends pas le langage toi ! Je t'ai dit que je n'y croyais pas !
- Mais, tu ne crois jamais à rien toi aussi !
- Tant que je n'ai pas vu ...
- Et bah va voir alors !
- ... Elle où cette " méduse " ?
- ... Je peux te faire confiance ? Tu me donneras mon argent si je te dis où elle est et qu'elle s'y trouve vraiment ?
- Je t'ai déjà arnaqué ?
- Non.
- Alors ?
- ... Elle se trouve près du village de Galahad, au sud-est des chaines montagneuses. C'était un riche endroit avant mais, ce n'est plus le cas aujourd'hui, il s'est appauvrit du jour au lendemain. Il devrait bien y avoir un guide pour t'y conduire.
- J'en ai déjà entendu parler de ce village, je vois à peu près où c'est. J'irais seul.
- Entendu, mais, tu ne manques pas à ton engagement !
- T'inquiète.


Il enfila le reste de son verre d'une seule lampée.

- Et bien, je ne vais pas perdre plus de temps ! Je serais rapidement de retour s'il n'y a rien, et s'il y a quelque chose, je serais un peu plus long, forcément. Tu me dis merde ?
- Merde !
- Merci.


Puis il se leva, paya sa consommation et s'en alla. Pas question pour lui de partir avec précipitation. Il retourna au préalable à son laboratoire, pour préparer le voyage, ce qui comprenait armes, équipements et matériel de survie. Par ailleurs, le descriptif de la créature que lui avait dressé l'informateur laissait à croire que, si cette méduse existait, il ne pouvait s'agir que d'un être usant de magie noire et à en juger par son apparence physique plutôt original, que d'une démone. Une démone de type " Naga " mais, probablement inconnue. Une sous-espèce certainement mais, un sous-espèce quand même, ce qui valait quand même le coup de l'étudier, plus il en saurait sur les démons, mieux il pourrait les combattre. Par ailleurs, si son regard pouvait pétrifier n'importe qui, mieux valait-il rester prudent. Cela ressemblait d'ailleurs à un autre mythe mais, qui cette-fois, n'en était que bel et bien un. À défaut de pouvoir la regarder en face, il pourrait employer une surface réfléchissante, après tout, si ce n'était qu'une histoire de lumière, jamais ses yeux ne pourrait changer quelqu'un en statut. Un formidable filtre en somme. Avec un peu d'ingéniosité, il fabriqua une paire de lunettes réfléchissantes, composée de petits miroirs disposés de sorte qu'ils lui cachaient la vue sans pour autant l'empêcher de voir. Il en fabriqua même une deuxième, on n'était jamais à l'abris de la casse. Fin prêt, il enfila son armure et se mit en route en direction du village de Galahad. Un voyage qui n'était pas très dangereux mais, qui était long, très long car la jungle était éloignée des montagnes et pour atteindre le sud, il fallait traverser toute la chaîne !

Il mit peut-être un mois pour arriver sur place. Ses premières impressions ne le trompèrent pas, le village portait les traces d'un passé riche et luxueux, ce qui ne semblait plus être le cas aujourd'hui. Les habitants l’accueillirent chaleureusement mais, il leur fit bien comprendre qu'il n'était pas là pour leurs beaux yeux ni même pour régler leur problème, ce qui lui attira bien évidemment le mépris de ces derniers mais, au moins, ils le laisseraient tranquille. Il leur demanda quand même de lui désigner la tanière de cette femme serpent, information qu'ils furent d'abord très réticents à lui divulguer mais, le Poltergeist avait un pouvoir de persuasion légèrement au dessus de la moyenne et ils finirent tant bien que mal par le guider jusqu'à l'entrée du repaire de la créature, qui ne semblait être que l'entrée d'un temple en ruines que l'on aurait creusé à même la montagne. Il posa un campement de fortune pour y passer le temps qu'il lui faudrait pour explorer ces lieux sans pour autant être dérangé par la présence des villageois. Il faisait nuit désormais et Alekseï venait tout juste d'allumer un feu, carnet et plume en main, il écrivait ses premières constatations.

" Jour 1. Pas de statues dans les environs, les habitants de la région ont eu des difficultés à cracher le morceau, l'endroit me semble très calme, voir désert, je n'entend pas de souffle ni de râlement. Je suis fatigué et il fait trop noir pour entamer les explorations dès maintenant, j'attendrai que le soleil se lève, ce qui me laissera le temps de me reposer un peu. Mes premières impressions penchent en faveur de mes doutes, tout ceci ne me semble être qu'une vaste supercherie et le fait que le refus de leur hospitalité les a contrarié ne fait que me conforter dans cette position, je n'ai pas déboursé le moindre sous et cela ne leur plait pas. Qu'ils aillent au diable ! Si jamais ils ont mentis, je les massacrerai jusqu’au dernier, j'ai horreur du mensonge, surtout lorsque l'on me dérange pour rien ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hecate N

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: De pierres et de sang. [PV Hecate Nirneomilia]   Mer 27 Fév 2013 - 20:12

Hecate Nirneomilia

La journée semblait bien partie, un soleil radiant et réchauffant l'atmosphère agitée du marché. Un marché immense présent sur la place centrale de cette grande ville aux murs blancs et aux hautes tours fortifiées. Les poches de la demoiselle se faisaient vide suite à l'achat de son dernier équipement, une longue cape marron clair qui avait la particularité d'avoir une seconde face de camouflage nocturne, c'est-à-dire un bleu qui se confondait aisément avec du noir. La capuche de tissu percée par les longues cornes de L'ange lui permettait d'insinuer que ce n'était qu'une décoration d'un premier exploit combatif face à un démon. Se faufilant entre les nombreux villageois présents pour faire leurs achats, l'archère se présenta finalement devant un panneau d'affichage déblatérant de nombreuses fiches clouées exposants, vente, achat et prime. C'est en général à cet endroit qu'Hecate trouvait ses proies pour gagner sa vie dignement. Malheureusement pour elle, des gardes étaient en train de retirer un bon nombre de ses feuilles, qu'ils brûlaient ensuite ou jetaient dans la nature. L'une de ses annonces de prime tomba aux pieds de la jeune femme, intriguée par le manque de somme promise, elle attrapa la fiche afin de la lire.

"Village prit sous la menace d'une créature tentaculaire ayant la capacité de pétrifier qui qu'on que la regarde, la prime se verra attribuée une fois la bête terrassée.
village de Galahad, sud-est des chaines montagneuses"

Une offre peu alléchante à première vu mais, qui fit sourire la jeune femme alors qu'elle pensait au remerciement d'un village entier qui parlerait d'elle et de son exploit.. Peut-être même rentrerait-elle dans la légende de la région comme une grande chasseresse de monstre. L'idée lui sembla une chance à acquérir, prenant alors la fiche jaunâtre avant de s'en aller vers la destination mentionnée.

Trois jours suffirent pour atteindre le village qui n'était qu'à une centaine de kilomètre. Sur place, des habitats à l'apparence riche, des statues sculptée avec une précision inégalée, certaines ruent étaient même pavées et offraient une magnifique allée blanche vers un temple au toit d'or. Les villageois, habillées pour la plupart avec de vieux haillons semblant avoir été d'une haute couture dans une vie passée, fixaient l'étrangère d'un oeil mauvais. Certains murmures laissaient entendre des "Encore.. ?" ou bien "Est-elle avec lui ?". Mais rien de tout cela n'était réellement compréhensible pour l'Ange. Une petite fille vêtue d'une longue robe autrefois blanche tira légèrement sur la cape brune d'Hecate, prononçant d'une voix innocente et presque mignonne.

-Tu vas nous sauver toi aussi ?
-Moi aussi ? Vous sauver ?
-Tu vas tuer la méduse avec ton ami et nous libérer ?
-Sais-tu si il y a un chef dans votre ville.. J'ai un papier à lui donner.
-Il est très occupé..
-Très bien.. Remets lui cette fiche et dis lui que quelqu'un s'en occupe.

Le sourire charismatique de L'ange ne quitta pas une seconde son visage, essayant d'être la plus compréhensible possible avec l'enfant jusqu'à qu'elle prenne la fiche qui présentait le problème du village. La petite fille se poussa alors du chemin tout en pointant la sortie du village du doigt, un large sentier de terre battue avec de la verdure et de hauts murs de roche de chaque côté. Un petit signe de tête pour la remercier, puis l'archère continua sa route sous les regards sinistres des habitants.

Le soleil commençait déjà à se coucher derrière l'horizon plat et harmonieux du lieu. Une dernière heure de soleil lui permet d'établir un plan très vite réalisé pour pouvoir rentrer sans se perdre, il fallait maintenant trouver un endroit ou passer la nuit. Une lueur brillante venait de naître à environ deux cents mètres de l'aventurière. Il s'agissait d'un feu de camp au-dessus duquel tournoyait son aigle apprivoisé, intéressée, c'était certainement ce mystérieux homme dont les villageois avaient mentionné la présence. S'approche d'un pas lent sur un sentier dégagé, les armes rangées et les mains en évidence, Hecate s'approcha de l'inconnu jusqu'à pouvoir sentir la chaleur du feu crépitant dans une nuit calme. Souriant doucement alors que cet individu pas plus indifférent qu'autre chose à l'Ange, au contraire, il était plongé dans un écrit

-Hey.. Tu devrais faire attention à ton feu, il va mourir si tu ne rajoutes pas de bois. Moi c'est Hecate, t'es ici pour la créature ? Car dans le doute.. C'est pas très fréquentable par ici aux dernières nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas

Alekseï Rytchkine



________________

avatar
________________


Race : Elu
Classe : Alchimiste
Métier : Spécialiste des forces en actions
Croyances : Inconnues
Groupe : Solitaires

Âge : 300 ans

Messages : 303

Fiche de Personnage : L'histoire d'un timbré.


MessageSujet: Re: De pierres et de sang. [PV Hecate Nirneomilia]   Mer 27 Fév 2013 - 21:01

- Hey ... Tu devrais faire attention à ton feu, il va mourir si tu ne rajoutes pas de bois. Moi c'est Hecate, t'es ici pour la créature ? Car dans le doute ... C'est pas très fréquentable par ici aux dernières nouvelles.

Alekseï sursauta à l'entente de sa voix, imprimant une rature sur la page qu'il était en train de remplir de son écriture assez ... Spéciale. Il se croyait seul ici mais, visiblement, ce n'était pas le cas, ou plutôt, plus le cas. Il referma aussitôt son livret et se releva, faisant face à cette importune. Il avait retiré son armure depuis un moment déjà et il n'était pas non plus armé, simplement habillé d'une pagne ... Ce qui n'était pas vraiment surprenant pour un homme qui se croyait isolé et qui s'apprêtait à aller dormir, réchauffé par le feu. Suspicieux, il la dévisagea de haut en bas, avant d'immobiliser son regard sur ce qui semblait être des cornes. Il fronça les sourcils, observant ces étranges protubérances, avant d'en conclure qu'il ne s'agissait que d'une fantaisie vestimentaire, à en juger par la capuche que portait cette jeune et ravissante femme. Une femme qui, d'ailleurs, semblait elle aussi intéressée par cette histoire de méduse, voilà qui était fort intéressant.

- ... Oui, je suis ici pour vérifier la véracité de la rumeur, et pour étudier la créature si jamais tout ceci s'avérait véridique. Je pensais qu'en m'installant juste devant son repaire, personne n'aurait le courage de venir m'embêter mais, visiblement, j'ai eu tord, on ne peut véritablement pas être seul dans ce monde, et encore moins tranquille !

Il regarda ses cornes, distrait par cet attirail, puis, il se reprit et lui tendu la main.

- Alekseï Rytchkine, scientifique, chercheur, ingénieur, technologue, médecin ... Et assassin d'élite ... Dans les grandes lignes bien sûr ... Mais vraiment les très grandes lignes.

Il se rappela ensuite de sa tenue.

- Euh ... Veuillez excuser mon ... Pagne, si j'avais su que j'aurai de la visite, je pense que je me serais habillé plus décemment. Mais, asseyez-vous je en pris et dîtes-moi ce que vous attendez exactement de cette rumeur, peut-être pourront nous trouver un " terrain d'entente ", parce que je ne vous cache pas que je n'ai pas l'intention de vous laisser vous mêler de cette affaire aussi facilement, premier arrivé, premier servis comme on dit.

Dit-il en lui indiquant ce qui ressemblait à un lit de camps pendant qu'il enfilait son trench, seul vêtement qu'il avait à porté de main sur l'instant.

- Mais, avant cela, bienséance oblige, désirez-vous quelque chose en particuliers ... Hecate ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: De pierres et de sang. [PV Hecate Nirneomilia]   Jeu 28 Fév 2013 - 1:23

Observant longuement cet inconnu qui était visiblement extrêmement occupé à conter ses histoires dans un petit livre, une écriture noire et à l’apparence étrangère, laissant la pauvre archère dans la plus grand indifférence face au texte et renonça à comprendre ce charabia. L'individu vêtu d'un pagne s'était effrayé à l'entendre d'une voix derrière lui, laissant apparaître un large sourire moqueur sur le visage de l'Ange. Se sentant légèrement observée et même violée du regard par cette personne, il fixa les cornes de 'Hecate avec intérêt, n'aimait-il pas les démons et avait-il cerner la demoiselle, ou trouvait-il sa décoration très réussis, à tel point que cela se confondrait avec de vraies cornes ? Mieux valait-il ne pas demander pour éviter d'engager une discussion là-dessus, elle lui mentirait en temps et en heure.

- ... Oui, je suis ici pour vérifier la véracité de la rumeur, et pour étudier la créature si jamais tout ceci s'avérait véridique. Je pensais qu'en m'installant juste devant son repaire, personne n'aurait le courage de venir m'embêter mais, visiblement, j'ai eu tord, on ne peut véritablement pas être seul dans ce monde, et encore moins tranquille !

Le regard de l'archère vira rapidement à un air froid, se sentant rejetée et visiblement insultée d'ennuyeuse et d'empêcheuse d'être tranquille. Fixant la musculature de l'inconnu, elle détailla chaque partielle de son corps afin d'évaluer son potentiel de combat, visiblement, il s'agissait d'un guerrier ou du moins un homme d'action. Une fois de plus les prunelles de l'étranger se détournèrent vers les longues et dangereuses cornes de la jeune femme, quelques secondes d'absence se remarquèrent chez l'homme avant qu'il ne revienne à lui pour tendre sa main à Hecate.

- Alekseï Rytchkine, scientifique, chercheur, ingénieur, technologue, médecin ... Et assassin d'élite ... Dans les grandes lignes bien sûr ... Mais vraiment les très grandes lignes.

Assassin d'élite et visiblement un grand ingénieur dans de nombreux domaines qui requièrent une grande intelligence et un travail mental acharné, sans doute cachait-il des talents de magicien à ne pas négliger. Sa carrure athlétique s'expliqua donc par son métier d'assassin, un homme agile et sans aucun doute rapide, maîtrisant dague, épée et ou arc.. Il semblait visiblement quelqu'un d'un savoir de la guerre inouïe dont l'Ange accepterait volontiers l'aide s'il la proposait.

- Euh ... Veuillez excuser mon ... Pagne, si j'avais su que j'aurai de la visite, je pense que je me serais habillé plus décemment. Mais, asseyez-vous je en pris et dîtes-moi ce que vous attendez exactement de cette rumeur, peut-être pourront nous trouver un " terrain d'entente ", parce que je ne vous cache pas que je n'ai pas l'intention de vous laisser vous mêler de cette affaire aussi facilement, premier arrivé, premier servis comme on dit.

Un assassin est donc forcément quelqu'un qui tue sur commande.. Restait-il à savoir si ce Alekseï faisait taire à jamais de pauvres innocents ou était-il du côté des bons, de ceux qui savent, dotés de raisons.. Ceux qui tuent le mal. Pour le moment il était difficile de deviner. Serrant alors doucement la main de l'homme afin de finir les présentation, elle le laissa finalement se changer en allant s'asseoir sur duvet près du feu qui faiblissait petit à petit. Ramassant le petit branchage de bois qui se trouvait proche d'elle, Hecate lança les brindilles à l'intérieur des flammes qui commençaient à reprendre de la taille, sa main droite se mit à virevolter lentement face au feu, ce dernier suivant le mouvement, poussé par une faible brise que contrôlait l'archère.
Retirant son arc, son carquois ainsi que son arbalète pour les déposer à sa droite, elle détacha ensuite le gant volumineux de son bras gauche tout en sifflant un son aigu vers les airs, laissant apparaître un aigle qui se posa près d'elle.

- Mais, avant cela, bienséance oblige, désirez-vous quelque chose en particuliers ... Hecate ?

Déposant sa main droite sur le crâne du rapace, elle se mit à le caresser doucement, un petit sourire aux coins des lèvres.

-Oui, arrêtez de fixer les cornes.. Elles étaient au premier démon que j'ai terrassé, voilà pour la petite histoire qui vous tracasse. Ensuite, l'annonce qui m'a ramenée ici stipulait que la méduse devait être morte pour acquérir la récompense, ce qui visiblement va vous poser un problème, alors que faisons-nous ?

Laissant son corps tomber contre le tissu prévu pour dormir, Hecate passa ses deux mains derrière la tête tout en fixant cet homme du coin de l'oeil, devait-elle lui faire confiance ? Il n'avait pas l'air dangereux, mais s'il dit vrai.. Un assassin n'a jamais l'air dangereux au premier abord. La ruse allait être son seul point fort.

-Sachez.. Que si vous décidez d'en faire votre affaire en solitaire, vous ne connaîtrez malheureusement pas ce que je sais sur cette créature, et également pas comment la terrasser ni même où se cache t'elle.

C'était culotté car la réponse à ces questions.. Elle ne les avait pas.. Et il faudra jouer le jeu le plus longtemps possible tout en comptant sur son fort charisme ainsi que sa chance pour dénicher une entrer possible.
Revenir en haut Aller en bas

Alekseï Rytchkine



________________

avatar
________________


Race : Elu
Classe : Alchimiste
Métier : Spécialiste des forces en actions
Croyances : Inconnues
Groupe : Solitaires

Âge : 300 ans

Messages : 303

Fiche de Personnage : L'histoire d'un timbré.


MessageSujet: Re: De pierres et de sang. [PV Hecate Nirneomilia]   Jeu 28 Fév 2013 - 18:03

- Oui, arrêtez de fixer les cornes ... Elles étaient au premier démon que j'ai terrassé, voilà pour la petite histoire qui vous tracasse. Ensuite, l'annonce qui m'a ramenée ici stipulait que la méduse devait être morte pour acquérir la récompense, ce qui visiblement va vous poser un problème, alors que faisons-nous ?

Étonnant, il n'avait pas remarqué qu'elle était armée, surement à cause de l'obscurité. Un arc et une arbalète ? C'était assez étrange comme combinaison, pourquoi avoir deux armes de tirs à distance alors qu'une seule suffirait amplement ? Quant à ses cornes, son histoire était d'autant plus étonnante. Cette charmante demoiselle était une chasseuse de démons donc ? Alekseï s'en réjouissait. Il s'en alla s'asseoir sur ce qui semblait être un bloc de pierre taillée, plus précisément un morceau de colonne qui devait avoir roulé jusqu'à l'entrée du temple alors que ce-dernier tombait en ruines. Il était face à elle et il la regardait, encore, se demandant ce qu'elle avait l'intention de lui proposer tout en contemplant ce chef d'oeuvre de la nature qu'était son apparence physique. Fragile mais dangereux, c'était ce que lui inspirait cette femme. À sa surprise, elle se laissa tomber sur la couche, passant ses deux mains derrière sa tête et observant le Poltergeist du coin de l'oeil. Ce n'était pas une bonne idée de relâcher sa garde aussi rapidement, surtout avec lui car, après tout, il n'avait jamais dit qu'il avait l'intention de la laisser repartir s'ils ne s'entendaient pas. D'un autre côté, cette espèce d'arrogance lui plaisait beaucoup, une femme de caractère visiblement.

- Sachez ... Que si vous décidez d'en faire votre affaire en solitaire, vous ne connaîtrez malheureusement pas ce que je sais sur cette créature, et également pas comment la terrasser ni même où se cache t'elle.

Il arqua un sourcil à l'entente de ces propos, elle détenait des informations qu'il n'avait pas ? Comment était-ce possible ? Est-ce qu'elle était déjà venue ici avant lui et avait déjà été confrontée à la créature sans avoir pour autant pu la défaire ? Cela lui paraissait invraisemblable que quelqu'un soit déjà venu ici avant mais, ce n'était pas impossible ... Ou alors elle mentait, ce qui, au vu de son assurance insolente, pouvait tout aussi bien être possible. Il devait rester méfiant.

- J'aime beaucoup cette assurance déplacée, cette forme d'impertinence ou peut-être même cette inconscience que vous avez. Je ne comprend pas comment vous faites pour être aussi à l'aise alors que rien n'est là pour vous rassurer quant à mes intentions vis-à-vis de vous mais, vous me plaisez jeune dame et c'est pour cette raison que je vais tout de même vous accorder le bénéfice du doute. Dîtes-moi ce que vous savez et, sur mon honneur, nous ferons équipe jusqu'à l'accomplissement de nos objectifs respectifs, après tout, si vous vous sentez tellement en confiance au point de vous détendre et de vous désarmer, pourquoi ne pas aller jusqu'au bout de vos convictions lorsqu'il s'agit de me dire ce que vous savez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: De pierres et de sang. [PV Hecate Nirneomilia]   Sam 2 Mar 2013 - 2:39

- J'aime beaucoup cette assurance déplacée, cette forme d'impertinence ou peut-être même cette inconscience que vous avez. Je ne comprend pas comment vous faites pour être aussi à l'aise alors que rien n'est là pour vous rassurer quant à mes intentions vis-à-vis de vous mais, vous me plaisez jeune dame et c'est pour cette raison que je vais tout de même vous accorder le bénéfice du doute. Dîtes-moi ce que vous savez et, sur mon honneur, nous ferons équipe jusqu'à l'accomplissement de nos objectifs respectifs, après tout, si vous vous sentez tellement en confiance au point de vous détendre et de vous désarmer, pourquoi ne pas aller jusqu'au bout de vos convictions lorsqu'il s'agit de me dire ce que vous savez ?

Détachant un moment ses prunelles Ambrées de l’inconnu, Hecate fixa longuement la voûte étoilée, souriant en s'imaginant toutes sortes de formes avec les petits points scintillants. Le rapace s'approcha lentement de sa maîtresse, picorant du bout de son long et puissant bec, sa sacoche dans laquelle il espérer trouver de la nourriture.. Il est vrai que pendant ces trois longs jours de marche, le couple de prédateur n'avait fait de pause que pour une repas et une nuit de sommeil, elle en avait bien besoin. Alekseï ne lui faisait pas plus peur que cela, un assassin d'élite qui se trouve écrire un livre au coin d'un feu en évidence.. Désarmé et en pagne, cela n'avait absolument rien d'intimidant pour la jeune femme.
Une douce caresse sur le bec du volatile lui fit comprendre qu'il était temps de chasser, la nuit était un net désavantage pour trouver des animaux en forêt, ce pourquoi le rapace s'en chargeait.

Se redressant du duvet, Hecate s'éloigna légèrement pour trouver deux bâtons en Y, les plantant à chaque extrémité du feu avec un sourire satisfait . Une longue branche reliait ainsi les deux et passait par dessus le feu sans le toucher pour ainsi faire griller la futur nourriture fraîchement chassée. Se tournant finalement vers L'ingénieur, l'Ange fit une petite moue en s'exclamant.

-Qu'est-ce qui me garanti qu'une fois mes astuces dévoilées, vous ne partirez pas faire la mission seul ? Cela est bien trop risqué très cher, et puis.. Cela me laisse une assurance de me réveiller demain matin, entière et sans aucun trou dans le corps.

Si Alekseï tenait absolument à connaitre les secrets qui détenait sa partenaire, il devrait la laisser en vie jusqu'à ce qu'elle parle. Malheureusement pour lui, la pauvre archère n'avait absolument aucune information et espérer pouvoir compter sur le bluff et les regards intéressé de l'assassin pour survivre le plus longtemps possible.
Finalement après trente bonne minute, l'aigle repassa près des deux partenaires de traque, laissant tomber au sol deux rats et un lapin. Un nouveau sourire étira les fines lèvres de la guerrière alors qu'elle se laissa tomber à genoux sur la couche avant de s’aplatir complètement dessus, observant l'ingénieur de coin de l'oeil.

-Je suppose que.. Avec ta grande intelligence et ta maîtrise du savoir, tu vas nous faire griller ce lapin pour deux mh ? Laisse les rats pour l'aigle. Je vais me reposer les yeux en attendant, j'en ai bien besoin mais fais attention.. Il est loin d'être idiot ce piaf.

à peine avait-elle terminée sa phrase que déjà l'archère tourna le dos aux flammes pour fermer les paupières, expirant une longue bouffée d'air puis s'endormit en quelques secondes seulement.
Revenir en haut Aller en bas

Alekseï Rytchkine



________________

avatar
________________


Race : Elu
Classe : Alchimiste
Métier : Spécialiste des forces en actions
Croyances : Inconnues
Groupe : Solitaires

Âge : 300 ans

Messages : 303

Fiche de Personnage : L'histoire d'un timbré.


MessageSujet: Re: De pierres et de sang. [PV Hecate Nirneomilia]   Sam 2 Mar 2013 - 21:10

Suite à cela, elle détourna son regard vers le vide, ou plutôt, vers la voûte céleste. À en juger par son air absent, elle devait être en proie à des rêveries ou du moins, quelque chose de semblable. Un magnifique vent pour le Poltergeist qui attendait toujours sa réponse. Il n'avait pas remarqué cela au début mais, il y avait un aigle qui la suivait de près, ce dernier, d'ailleurs, s'était lentement approché d'elle. Il était à la recherche de nourriture visiblement. Elle lui caressa le bec et ce-dernier prit presque aussitôt son envol. Voilà un bref contact qui étonna le scientifique, il était rare de voir une pareille fusion entre les hommes et les animaux.

Silencieux, il la regardait toujours faire. Elle s'était levée pour aller chercher deux bâtons en " y " qu'elle avait planté près aux côtés du feu. Par ailleurs, elle en avait posé un troisième dessus, assez en hauteur pour ne pas brûler. Elle préparait une broche mais, pour quoi faire ? Elle se tourna enfin vers lui, allait-il avoir sa réponse ?

- Qu'est-ce qui me garanti qu'une fois mes astuces dévoilées, vous ne partirez pas faire la mission seul ? Cela est bien trop risqué très cher, et puis ... Cela me laisse une assurance de me réveiller demain matin, entière et sans aucun trou dans le corps.

Il esquissa un sourire narquois sur le coin des lèvres. Soit elle ne lui faisait pas confiance, chose qui serait contradictoire avec son attitude, soit elle mentait et elle voulait gagner du temps, au pire, et au mieux, l'amadouer. Il ne lui répondit pas et plus d'une demie-heure s'écoula avant que le rapace ne revienne avec un lapin et deux rats ... Belle prise.

- Je suppose que ... Avec ta grande intelligence et ta maîtrise du savoir, tu vas nous faire griller ce lapin pour deux mh ? Laisse les rats pour l'aigle. Je vais me reposer les yeux en attendant, j'en ai bien besoin mais fais attention ... Il est loin d'être idiot ce piaf.

Elle lui tourna ensuite le dos et, expirant, elle ferma les yeux. Une seule question trottait dans la tête d'Alekseï à cet instant ... Pour qui le prenait-elle ?

- Oh, si j'étais vous, je ne fermerai pas l'oeil.

Il se leva et s'en aller chercher un sac garnis d'ustensiles, de condiments et d'aliments puis, il se rapprocha du feu. Il s'accroupis et entama la préparation du repas.

- Vous ne saisissez pas bien le problème, vous n'êtes pas en mesure de poser vos conditions car, je n'ai pas besoin de vous et rien ne m'empêchera de vous tuer si le besoin s'en fait sentir. Vous prétendez détenir des informations qui pourraient m'être utiles, je ne demande qu'à en avoir la preuve. Vous êtes incapable de me la fournir et vous m'en voyez désolé mais, je ne peux pas vous croire sur parole.

Il dépeça le lapin, le vida de ses entrailles et le désossa avant de le couper en généreux morceaux. Visiblement, il n'avait pas l'intention de le faire rôtir mais, plutôt de le cuisiner.

- Il y a bien un solution au problème, cependant. Une solution qui me donnerait un indice convenable sur votre sincérité et qui vous permettrait de conserver vos informations. Un test de mensonge, pour être plus précis. Oh, ce n'est rien de bien méchant, je vais seulement vous poser quelques questions et vous allez y répondre aussi naturellement que possible. J'observerai vos faits et gestes, la façon dont vous formulerez vos dires, le ton de votre voix et je relèverai même votre pouls ! Autant de subtilité que d'évidences qui me permettront de me faire une idée de vos intention, après tout, si vous dites la vérité, tout se passera bien ! Mais, si jamais vous m'avez menti, je crains que ne puissiez goûter à ce lapin.

Il devint ensuite silencieux et continua la préparation du repas. Rien de bien compliqué en somme, il était fatigué mais, il y avait de quoi bien manger. Des champignons, des patates, une sorte de moutarde et pas mal d'herbe. Il déposa ensuite ce qui ressemblait à une sauteuse en fer sur le feu et la referma d'un épais couvercle.

- J'espère que vous disiez vrai, je ne pourrais jamais manger tout ça ![/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: De pierres et de sang. [PV Hecate Nirneomilia]   Dim 3 Mar 2013 - 18:06

- Vous ne saisissez pas bien le problème, vous n'êtes pas en mesure de poser vos conditions car, je n'ai pas besoin de vous et rien ne m'empêchera de vous tuer si le besoin s'en fait sentir. Vous prétendez détenir des informations qui pourraient m'être utiles, je ne demande qu'à en avoir la preuve. Vous êtes incapable de me la fournir et vous m'en voyez désolé mais, je ne peux pas vous croire sur parole.
Il y a bien un solution au problème, cependant. Une solution qui me donnerait un indice convenable sur votre sincérité et qui vous permettrait de conserver vos informations. Un test de mensonge, pour être plus précis. Oh, ce n'est rien de bien méchant, je vais seulement vous poser quelques questions et vous allez y répondre aussi naturellement que possible. J'observerai vos faits et gestes, la façon dont vous formulerez vos dires, le ton de votre voix et je relèverai même votre pouls ! Autant de subtilité que d'évidences qui me permettront de me faire une idée de vos intention, après tout, si vous dites la vérité, tout se passera bien ! Mais, si jamais vous m'avez menti, je crains que ne puissiez goûter à ce lapin.
J'espère que vous disiez vrai, je ne pourrais jamais manger tout ça !


Tout cela avait été dit à la jeune Ange alors qu'Alek préparait un repas avec le lapin. L'aigle quant à lui entamait les hostilités avec ses deux rongeurs fraîchement dénichés de leur promenade habituel. Exaspérée, Hecate se retira du duvet en soupirant, attrapant son arc qu'elle passa autour de son torse, son arbalète à un main quelle fixa à sa chaîne au niveau de sa hanche puis ramassa finalement son carquois pour finir d'assembler son équipement. Laissant le loisir au rapace de terminer son repas, l'archère leva ensuite son pouce en l'air d'un geste sec et l'animal s'envola dans les hauteurs obscures, rendant le volatile presque invisible à l'oeil nu. Se tourna finalement face au cuisinier, en prenant un ton sévère, elle s'exclama :

- Tu sais quoi ? Je commence à en avoir marre de toi, je vois pas pourquoi je devrais avoir peur ni même me méfier d'un type qui s'expose dans un lieu découvert, tu veux me tuer ? Bah vas-y essaye ! Moi j'vais aller tuer la Méduse parce qu'un enfoiré veut m'empêcher de dormir alors que ça fait trois jours que je n'ai pas pu fermer l'oeil, ciao !

Son discours avait été improvisé mais elle le pensait vraiment, indigne d'une ange, tout juste bon pour un banal humain, elle regrettait légèrement d'être tombée si bas mais la fatigue y était pour beaucoup, l'incitant légèrement à une profonde irritation et une susceptibilité inégalé, elle n'avait pas envie de perdre plus de temps avec des idioties de test et n'espérait que simplement se reposer tranquillement.

N'offrant même pas un regard à Alekseï, Hecate s'en alla plus loin en espérant qu'il s'étouffe avec le lapin. Trois cents mètres plus loin, il y avait une petite grosses, juste assez profonde pour abriter trois personnes, ce n'était donc pas un problème pour la fine carrure de l'archère et décida de s'y installer. Mais.. Un problème de la plus haute importance survenu, la terre présente au sol faisait un bruit étrangement.. Dur, une certaine résonance et son pied ne s'enfonçait plus dans l'herbe. Tapant à plusieurs reprises avec le talon, la structure s'affaissa alors avec la jeune femme. Sa rattrapant au bord de l'immense gouffre qui venait de se former sous ses pieds, la fin y était invisible suite au peu de lumière qu'il y était présente. Son bras s'engourdissait et des fourmis commençaient à lui prendre dans la main, sa trop faible force lui obligea à lâcher prise et se laisser tomber dans l'inconnu.

Au moment de l'impact, un bruit de craquement résonna sur plusieurs mètres, le corps affaiblie et inconscient de la jeune femme était désormais couché sur un tas de gravas. Il s'agissait d'une pièce aux aspects antiques, plusieurs pots brisés et peintures anciennes sur les murs décoraient la pièce alors que les coins de la salle étaient invisible par une trop forte obscurité. L'arc de la jeune faire n'était plus que deux bouts de bois relié par une ficelle, c'était effectivement ça le craquement, et si cette arme n'avait pas été là, cela aurait été la colonne vertébrale de l'Ange qui y serait passée.
Pour le moment inconsciente, c'est sans aucun doute avec surprise et douleur qu'elle se réveillera. [Edit : Saignant légèrement du nez, traçant de ce même liquide rouge les fins traits du visage de l'Ange, ses bras étaient couverts d’ecchymose tout comme le reste de son corps, des entailles et des égratignures marquaient également sa peau pâle.]
Revenir en haut Aller en bas

Alekseï Rytchkine



________________

avatar
________________


Race : Elu
Classe : Alchimiste
Métier : Spécialiste des forces en actions
Croyances : Inconnues
Groupe : Solitaires

Âge : 300 ans

Messages : 303

Fiche de Personnage : L'histoire d'un timbré.


MessageSujet: Re: De pierres et de sang. [PV Hecate Nirneomilia]   Mar 5 Mar 2013 - 9:22

- Tu sais quoi ? Je commence à en avoir marre de toi, je vois pas pourquoi je devrais avoir peur ni même me méfier d'un type qui s'expose dans un lieu découvert, tu veux me tuer ? Bah vas-y essaye ! Moi j'vais aller tuer la Méduse parce qu'un enfoiré veut m'empêcher de dormir alors que ça fait trois jours que je n'ai pas pu fermer l'oeil, ciao !

Lui répondit-elle aussi poliment que ça avant de s’engouffrer dans les ruines. Alekseï esquissa un sourire, cette femme le faisait rire, impulsive, maladroite et capricieuse, ce n'était pas tout les jours que l'on en croisait des pareilles ! Il ne chercha pas à la retenir, avec son tempérament, elle aurait bien vite fait de se tuer par accident. Accident qui, d'ailleurs, ne tarda pas à lui remonter aux oreilles. L'écho d'un vacarme assourdissant, un peu comme si quelque chose s'était effondré.

- Des secrets et des astuces ...

Marmonnait-il sur un air moqueur. Il était cependant bien curieux d'aller voir si elle était morte ou pas. De toutes les façons, si elle était blessée, il ne manquerait pas de la tuer. Il y réfléchit un instant puis, se décida à aller y jeter un coup d'oeil, l'occasion était bien trop belle pour être manquée ! Il se releva, enfila de meilleurs vêtements et se revêtit de son armure au grand complet, ce qui impliquait aussi bien son armement que le matériel qui y était associé.

- On oublie pas les lunettes bien sûr.

Même s'il n'y croyait pas, on était jamais trop prudent. Il prit les deux paires ... On était jamais, mais vraiment jamais trop prudent. Quand il y repensait, il se demandait bien pourquoi il prenait autant de précautions pour un mythe basé sur un tissu de mensonges, c'était insensé. Enfin, ce n'était pas le moment de trop réfléchir. Il se saisit d'une solide corde et s'en alla à son tour visiter les ruines. Il tomba bien vite sur le lieu de l’effondrement, un trou béant dans le sol. Un structure qui n'avait visiblement pas supporté le poids de la jeune femme. Il s'en alla nouer l'extrémité de sa corde autour de la base d'un pilier encore en état et descendit en rappel à l'intérieur du trou, lentement mais, surement. Arrivé au sol, il se détacha et, la première chose qu'il remarqua, c'était la relative antiquité de la pièce. Peu illuminée, elle semblait pourtant bien plus riche que les autres ruines. Il y avait une monticule de débris, tout juste à l'endroit où le " sol " s'était dérobé et, couchée inconsciente sur cette monticule, cette certaine " Hécate ". Elle avait du sang sur le visage, ses bras étaient couverts d’ecchymoses tout comme le reste de son corps, des entailles et des égratignures la marquaient également. Rytchkine s'en approcha quelque peu et releva son pouls.

- Encore en vie ... J'aime ce travail.

Il se redressa et banda son arc d'une flèche en métal. Il visa dans un premier lieu sa poitrine mais, après courte réflexion, le front serait une meilleure cible, il y aurait moins de sang ! Il tira encore un peu plus sur le câble et s'apprêtait à tirer quand il entendit un bruit suspect en provenance de l'obscurité, comme si quelque chose était tombé au sol et c'était brisé. Il se retourna instinctivement vers la source, pointant le vide. Il scruta minutieusement les alentours mais, il n'y avait rien à signaler. Un rat sortit des ténèbres pour se faufiler dans le monticule.

- À un moment, j'y ai cru.

Se dit-il en baissant son arme. Pas de raison de s'inquiéter en somme ! Il retourna à ses affaires.

- Alors, où est-ce qu'on en était nous ... Ah oui !

Pas la peine de bander l'arc de nouveau, un dague ferait amplement l'affaire ! Il s'accroupit près d'elle et releva sa tête à l'aide de sa main droite. Passant la lame sur sa gorge, il se mit à ricaner.

- Une dernière volonté peut-être ? Non ? Tant mieux alors !

Mais, étrangement, il ne fit rien. Il se figea, se refroidit et se couvrit de sueur froide. En effet, deux lumières bleuâtres étaient apparues dans le noir, elles étaient relativement élevées dans l'air et semblait se faire de plus en plus proche. Sans les regarder en face, il les avait aperçu. Il tourna lentement sa tête en leur direction. En fait, il ne voulait pas l'admettre mais, il y avait bien une part de vérité dans toute cette affaire.

- Pas sans ma permission ...

Chuchota une voix digne de celle d'un ange avec un ton digne de celui d'un ... Serpent. Alekseï vit ses poils se hérisser, il ne sentait même plus ses jambes ! Mais, il se releva calmement, et attrapa lentement son arc, il devait rester maître de lui-même. Les lumière se faisaient de plus en plus proches, il distingua maintenant une magnifique paire d'yeux d'un bleu cristallin, brillants et envoûtants, comme une impression de profondeur. Son regard avait accroché le sien, il était tout simplement subjugué, dans tel état de contemplation qu'il en oublia tout simplement sa peur. C'était comme de l'hypnose, plus il les regardait, plus il était attiré.

- Divin ...

Marmonna-t-il, bouche bée. Malheureusement, ses lunettes un peu particulières déformaient l'image, il voulait les voir de ses propres yeux. Il porta la main à son accessoire, dans le but de le retirer. Il mit pour cela sa main devant les miroirs et obstrua donc son champs de vision, ce qui eut pour effet de le faire revenir à lui. Il cligna plusieurs fois des yeux puis se rendit du compte du piège dans lequel il s'apprêtait à tomber.

- Démone !

S'écria-t-il avant de lever son bras droit vers elle et d'activer son crache-feu. Un puissant jet de flammes fut projeté en sa direction, éclairant au passage les alentours et, aussi effroyable que cela pouvait paraître, le corps de ce que les gens appelaient ici la " méduse ". Elle esquiva les flammes avec une rapidité extraordinaire. Alekseï essayait de suivre ses mouvements mais, il n'y arrivait pas et elle se volatilisa bien vite. Il n'avait tout juste pu que l'entrevoir ... Tout était vrai ! Un corps de femme monté sur une longue, très longue queue de serpent, des cheveux tout aussi reptiliens, descendant jusqu'à sa ceinture, un arc à la main et un carquois sur le dos et une beauté hors du commun, qui donnerait même des envies au plus saint des saints ... Ou des doutes au plus cruel des assassins ! Fort heureusement, Rytchkine n'était pas venu pour la tuer mais bien pour la capturer. Il banda aussi vite son arc, se désintéressant complètement de la jeune femme. Il l'entendait siffler et se mouvoir dans l'ombre, c'était comme si elle était nulle part et partout à la fois. Il tournait sur lui-même, essayant de suivre ses mouvements, sans pour autant y arriver. Il ne devait pas rester sur place et aussitôt prit-il le risque de s’engouffrer dans la noirceur, quitte à ne rien à voir.

Il avançant prudemment, s'assurant d'abord du terrain avant de faire le pas suivant. Tout au loin, il y avait de la lumière, apparemment, ce n'était qu'une zone d'ombre. Il devrait la rejoindre s'il voulait augmenter ses chances de réussite.

- Je ne vous laisserai pas repartir ...

Murmura-t-elle de nouveau. Mieux valait-il ne pas lui répondre, si elle ne voyait pas dans le noir, il valait mieux ne pas lui donner de repères. Puis un bruit significatif retentit dans son dos, il se retourna aussi vite. Elle était là, il la voyait. Dressée sur sa queue de serpent, se hissant comme un serpent sur le corps d'Hécate qui était encore inconsciente. Alekseï arqua un sourcil, la scène pouvait quand même prêter à confusion si l'on avait l'esprit tordu. Quoi qu'il en soit, ses intentions ne pouvaient pas être bonnes ! Le Poltergeist ne savait même pas pourquoi il allait le faire mais, il le fit.

- Hey la méduse ! C'est entre toi et moi !

Lui cria-t-il dessus avant de lui décocher une flèche, flèche qu'elle évita avec tout autant d'agilité et de rapidité que précédemment. Il se retourna aussitôt, les dents serrées et les sourcils froncés. Elle se désintéressa finalement de la jeune femme et se redressa de toute sa hauteur, elle était au moins trois ou quatre fois plus grande que lui. Elle banda à son tour son arc et tira une flèche en sa direction, flèche qui percuta son armure ... Sans plus.

- C'est pas tout de savoir viser, faut encore avoir le bon matériel, ma jolie.

Dit-il en ricanant. Elle se précipita vers lui, serpentant à droite et à gauche.

- Oh merde !

Alekseï se mit à courir vers la lumière, ravalant son sourire, mais, son armure était très lourde, le ralentissant considérablement, et elle eut bien vite fait de le rattraper. Elle enroula sa queue de serpent autour de lui et resserra l'étreinte, de manière à ne plus lui permettre le moindre mouvement. Elle le ramena à son visage, se mettant dans les rayons pour lui permettre de la regarder ... Pour une raison qui lui échappait. En tous cas, la vue était imprenable d'ici !

- Tu sais bien que entre toi et moi, chérie, c'est pas qu'une simple histoire d'amour.

À en croire son expression faciale, elle semblait interloqué par ses dires.

- C'est aussi une histoire de cul !

Lui lança-t-il en sortant et en rentrant très rapidement sa langue, comme pour l'inviter à lui donner la sienne ! Elle resserra sa queue jusqu'à en faire craquer les os du Poltergeist. Il laissa échappé un cri de douleur. Elle le fixa et illumina ses yeux d'une façon fort étrange mais, rien ne se passa. Elle recommença l'opération une deuxième fois mais, toujours rien. Elle semblait déçue. Elle l'examina attentivement, sous toutes les coutures puis, approcha sa main griffue de ses lunettes.

- Touche pas à ça !

Lui dit-il tout en s'agitant mais, visiblement, elle n'en avait que faire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: De pierres et de sang. [PV Hecate Nirneomilia]   Dim 21 Avr 2013 - 17:32

RP Clos à la demande d'Alekseï Rytchkine suite à la disparitions des autres membres de ce RP. Si ceux-ci reviennent et souhaitent le rouvrir qu'ils envoient un MP à un administrateur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: De pierres et de sang. [PV Hecate Nirneomilia]   

Revenir en haut Aller en bas
 

De pierres et de sang. [PV Hecate Nirneomilia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Montagnes :: Grottes-