''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Diebus fatalibus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Sëlysis Owayne



________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Manipulateur
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 24 ans

Messages : 20

Fiche de Personnage : Présentatioñ

Histoire de Personnage : Une obscure histoire...

MessageSujet: Diebus fatalibus    Dim 10 Mar 2013 - 19:15

* * *

Personnage



Nom : Owayne
Prénom : Sëlysis
Rang : Liberi Fatali

Âge : 24 ans
Sexe : Féminin

Race : Humaine.
Classe : Manipulateur
Spoiler:
 


Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire pour le moment, mais si une bonne occasion se présente et qu'il y a des ambitions communes...


Équipement :

_ Robe noir, avec gants assorties
_ Des vêtements de rechange noirs, divers flacons dans son sac à dos.
_ Son grimoire noir.
_ Cape noir avec capuche recouvrant l'intégralité de son corps, masquant en partie son visage.
_ Bourse contenant que peu de pièce d'or... Environs une trentaine.
_ Aucune monture.
_ Un poignard avec des runes de sorcellerie inscrit, accroché à sa ceinture.

Talents de combat physique : Sëlysis n'a aucune capacité physique sortant de l'extraordinaire, son physique mince et svelte ne lui offre qu'une simple rapidité de mouvement. Sa force physique est des plus basique.

Talents de magie :

_ Pouvoirs magiques / d'illusion accru la nuit, surtout si c'est une nuit sans lune.
_ Elle se nourrit des craintes, des peurs des gens et s'en sert contre eux.
_ Barrière psychologique : On ne pénètre pas aisément dans l'esprit de Sëlysis, il faut avoir un bon niveau de magie et si on y arrive, c'est rarement sans séquelle. Elle n'est plus seule dans son esprit !
_ Inhumaine ? : Sëlysis a certains de ses sentiments et émotions bridés, les animaux s'énervent en sa présence et deviennent agressifs.

Talents divers :

_ 666 : Instinctivement et de manière inconsciente, Sëlysis peut sentir les portails liés au Vein. C'est un talent très subtil et quel a encore du mal a percevoir. C'est ce talent là qui l'aura conduit à sa déchéance...
_ Sorcellerie : Sait créer quelques potions, concoctions, runes...

Pouvoirs particuliers :


_ Juste une illusion... Et pourquoi pas macabre ? : Sëlysis est capable de créer des illusions et sa spécialisation reste le sanglant, le lugubre, le malsain et l'horreur contre sa victime. Elle laisse libre cour à son imagination pour ce domaine. La plus longue illusion qu'elle ait su tenir, a fait vivre deux heures de tortures psychologiques et/ou physique à l'individu... Qui est devenu fou à lier par la suite et s'est pendu. Elle peut faire jusqu'à trois victimes en simultané mais, elle n'a que peu de fois réussi les illusions de groupe.
_ Les défauts de chacun : La manipulatrice influence et fait ressortir les mauvais cotés d'une personne, ses défauts, ses vices, la colère, la haine, ses envies les plus cachés jusqu'au souhait de meurtre d'une autre personne.
_ Ténèbres : Sëlysis peut matérialiser l'ombre et la rendre manipulable, maniable, tranchante à volontés sur un rayon de dix mètres.
_ L'ombre : Elle peut se fondre dans l'ombre d'un objet de sa taille ou plus grand qu'elle ou encore d'une personne pendant une vingtaine de minutes, se camouflant ainsi parfaitement. La nuit, ce pouvoir se révèle sans limite de temps.
_ Mauvaise influence : Les plantes se flétrient en présence de Sëlysis et l'ambiance devient triste, elle peut conduire les personnes à la dépression.
_ Sang noir : Son sang est mauvais, elle l'utilise pour ses runes ou pour y tremper la lame de son poignard en cas d'attaque. Il agit comme un paralysant, ce qui permet ensuite à Sëlysis, de jouir d'un certain sadisme en torturant à volonté la victime.

Faiblesses :

_ Faible au combat au corps à corps.
_ Tout ce qui relève du sacré/bénit .
_ Les pouvoirs de Sëlysis sont basiques la journée, en présence du soleil notamment.
_ Elle est liée à son grimoire... Si vous prenez le livre, sans elle, vous n'aurez que des pages vierges et si vous séquestrer Sëlysis sans son livre, ses pouvoirs diminuerons de moitié.
_ Certains de ses pouvoirs peuvent la trahir, car, elle ne les maîtrise pas tous parfaitement.
_ Sëlysis pratique ses illusions caché, car elle est très vulnérable lorsqu'elle manipule l'esprit des gens. Ou alors, elle le fait de manière discrète, mais l'illusion sera plus faible.
_ Les personnes trop heureuse, forte psychologiquement... L'effraie et l'agace ! Elle ne peut rien en tirer.
Etc...

Apparence physique :


Noir, c'est noir !
Ah ça oui, niveau couleur... Sëlysis est resté dans la monochromie. Oublier les couleurs avec elle, si ce n'est pour ses yeux noirs, qui virent aux rouges lorsqu'elle utilise sa magie. Oui, donc attention, j'ai menti, c'est en rouge et noir... D'accord, j’arrête mes références musicales, pourris. Sëlysis n'est pas très grande, environs 1m65 et elle n'a pas du tout un corps sportif... Normal, elle n'aime pas le sport. Ce qui rend sa carrure, certes, féminine avec ses formes ici et là mais que très peu musclé. Rien dans les muscles, tout dans la tête on peut dire...

Elle a le visage fin...
La peau froide et étrangement douce, pour cause, personne ne l'a touche et elle évite le combat au corps à corps. De ce fait, Sëlysis n'arbore aucune cicatrice. On peut pas en dire autant de son esprit, c'est pas très frais là dedans, mais on y peut rien. Bon, elle a aussi une longue chevelure noir, rien d'extraordinaire là dedans, si ce n'est qu'à force, vous pouvez désormais deviner sa couleure préféré... Le... Rose ! Non non, je plaisante bien évidemment.

Son apparence physique, n'est pas négligée, c'est élégant même.
Mais pas des plus voyeur, tapageur... Au contraire la manipulatrice joue la carte de la discrétion. Sauf que je suis d'accord avec vous, une fille qui porte tout ce noir, en pleine journée, doit déjà crever de chaud mais en plus, être louche, ce à quoi je vous réponds, libre à vous d'aller lui dire votre façon de penser, sur les styles vestimentaires, les tendances fashion de Feleth etc... Mais je vous préviens, elle s'en fout.

Je ne saurais quoi ajouter d'autre dans le physique... Elle est belle non ? Okay je sort...

Caractère, personnalité :


Compliqué à souhait !
On ne peut pas dire que Sëlysis est une personne qui agit sous le coup de l'émotion, car... Elle n'en a que très peu. Le drame de la veuve et de l'orphelin ne lui inspire aucune pitié, pas même cette enfant qui fais la manche chaque soir et qui se fait embarquer par d'illustre inconnu pour qu'ils assouvissent une quelconque obscénité. Tant que ça ne la concerne pas, on peut le dire... Sëlysis s'en moque.

Un humour noir, parfois décalé et à l'image de ce qu'elle est.
On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde c'est bien connu... Cependant, ce n'est pas une grande comique pour autant. Méfiez vous de ses rires, de son sourire car vous êtes très probablement, ce qui l'amuse ou va l'amuser. Pourquoi tant de méchanceté ? Et pourquoi pas... Surtout qu'avec l'emprise qu'exerce son grimoire sur son esprit, ce n'est pas pour purifier la jeune femme et la rendre plus saine d'esprit. Attention, ne penser pas que Sëlysis ira provoquer directement et ouvertement, pas du tout... Elle serait plus la personne qui reste dans un coin, observe la scène, tapis dans l'ombre, elle serait là, contemplant une bagarre sans se sentir concernée.

Vous voulez faire connaissance ?
Et bien accrochez vous ! Elle est peu bavarde, peu sociable, pas du tout affectueuse et déteste l'attachement dans toutes ces formes. Premièrement, elle ne sait plus et ne semble plus connaître les sentiments d'amour, amitié et affection. Oublier la tendresse, même si je ne l'ai pas cité précédemment ça en fait partie. Elle semble froide, intouchable et parfois même blasée par ce qui l'entoure ou ce qui peut arriver. Loin des yeux, loin du cœur, c'est tout à fait Sëlysis !

Ce qu'elle affectionne alors ?
Les choses glauques je dirais, tout ce qui peut se rapporter à la magie noir, la sorcellerie, ou encore sa magie. Elle adore le calme, la méditation, la solitude, et surtout, lire pleins de livre ! ... .... ..... Comment ça elle aime pas grand chose ? Ah bha euhm... Je peux vous dire ce qu'elle n'aime pas alors : Le monde, les gens, la magie blanche, les curés, les anges, les elfes, toi, ta présence, ton odeur, ta magie, ta voie, ton être, les animaux, les légumes, les fruits, la viandes, les chevaliers, les musiciens, les enfants, les femmes, les hommes, les bébés, les poneys, les peluches,la lumière, les jouets, les gâteaux, les bonbons, la nature, le vent, la pluie, le feu, surtout le soleil, la chaleur, les cadeaux, les anniversaires... Etc, liste non exhaustives, pour ne pas dire... TOUT.

Ce qui peut l'énerver ?
Ah ça oui, il vaut mieux que je vous en parle un peu... Parce que bien, que Sëlysis n'aime pas beaucoup de chose, elle fait preuve d'un grand self contrôle d'elle même pour ne pas tuer, foutre le feu à ce qui la gène. Oui, elle est plus subtile et discrète déjà... Mais ce qu'elle a du mal, c'est les pots de colle câlin qui voit tout en rose bonbon, parce que la vie, c'est trop merveilleux tu comprends ? Hmm cette fleure elle sent trop bon, elle est si jolie ! Le printemps c'est si beau ! Pourquoi tu es si triste ? Souris, la vie est belle et... AAARGH POURQUOI J'AI PERDU MA JAMBE ?? ET MON BRAS ?? JE PISSE LE SANG !! AU SECOURS !! *bruit de vomissement sponsorisé par Feleth*. Voilà... Ca, elle n'y arrive pas... Les personnes trop heureuse, l'agace au plus haut point ! Quand ce sont des personnes normales, on va dire que Sëlysis peut encore leurs jouer un sale tour dégueulasse... Mais si c'est un pratiquant de la magie, là, c'est déjà autre chose à gérer.

En sommes...
Comme je l'ai dis plus haut, elle est compliquée à souhait et pas toute seule dans sa petite tête. Sëlysis ne mord presque pas, ils y en a bien qui survivent à sa rencontre, alors pourquoi pas vous ? Il y a tant à dire sur sa personne et à découvrir...

Histoire :


Il était une fois... Non, je déconne.
Issue d'un amour d'un sorcier et d'une sorcière, Sëlysis, fille unique des Owayne était déjà toute prédisposée à la magie. La famille, vivait de ses sorts, et des services qu'ils vendaient, pour la guerre, des guildes, des clans, des rebelles ou des particuliers, peu importe, du moment que le client payait, l'utilisation de leurs magies ou des concoctions ne regardaient plus que l'acheteur. C'est donc via ses géniteurs que la la jeune enfant fut plongée dans la magie, la sorcellerie.

Simplement...
La petite unique apprend vite et très bien, et souvent, perd le contrôle d'elle même et de ses capacités l'or d'une crise de nerfs ou autre, car croyez le ou non, enfant, Sëlysis était très émotive et sensible à tout ce qu'on pouvait lui dire et à ce qui l'entourait, probablement qu'elle était dotée d'empathie. Elle luttait perpétuellement pour ne pas perdre le contrôle de ses pouvoirs, déjà trop grand pour ce corps trop petit et jeune. Ses parents étaient exigeants bien sur, et ils étaient aussi un peu les gardes fou de cette gamine, qui utilisait sa magie à tout va.

Il vivait en bordure de forêt.
Loin des regards indiscrets et des possibles chasseurs de sorciers. Il fallait être déjà bien renseigné pour trouver la demeure des Owayne, car c'est bien les chasseurs qu'ils redoutaient le plus et ce contre qui, ils ont toujours mis en garde Sëlysis. Malheureusement, ses parents n'ont pas visé assez large dans le spectre des possibles dangers de Feleth, car...

C'est vers sa neuvième année environs.
Que Sëlysis, éprouvait déjà un goût particulier pour la magie noir, mais c'est surtout vers cet âge là que son don inconscient pour trouver des portails lié au Vein s'éveillait. Chaque soir, la petite fille entendait dans sa chambre, un "Suit moi", sous forme de chuchotement, de soupire presque. Et en bonne gamine bien curieuse et trop confiante en elle, Sëlysis s'est bonnement laissé guidé par cette voie...

Qui la guidait à un portail, qu'elle traversait sans hésitation.
Sëlysis était entré dans le Vein et son chaos ou plutôt son vide, le vent qui soufflait apportait des cries de douleurs d'âmes qui ont trépassé dans ce lieu sans fin. Le portail se refermait après quelques pas dans cet enfer aride, et un démon se matérialisait de manière très faible devant Sëlysis, il m'est impossible de vous décrire sa forme, mais au vue du regard de Sëlysis, l'esprit de celle-ci frôlait l'évanouissement et ses cordes vocales s'usait sous sa peur.

_ Petite inconsciente, sotte et naïve ! Tu me servirais d'hôte !

Et c'est via sa bouche.
Qu'il pénétrait en Sêlysis, qui fut contrainte d'avaler ce démon qui ne demandait qu'à fuir le Vein. Et quoi de mieux qu'un corps jeune, dévouée à la sombre magie et à l'occulte pour hôte ? Le démon avait attiré une victime de choix.... Sëlysis, par son passage dans le Vein, en fut changée à tout jamais.


Trois jours dans le Vein...
A la recherche d'un autre portail, ça lui a semblée une éternité, car là bas, pas de jour, pas de nuit... Juste des cries d'agonies, la peur de mourir et ce démon, qui la hantait et parasitait ses pensées et sentiments. Lorsque Sëlysis trouvait enfin un autre portail pour Feleth, elle avait l'air d'une souillon tant ces instants passé dans ses méandres avaient été éprouvant. Bien évidement, les parents de la jeune fraichement possédé ont immédiatement senti le nouveau mal qui rongeait leurs fille et pour ça...

Un rituel...
De leurs sangs et surtout de leurs vies, les parents de Sëlysis ont tentés une séparation, une sorte d'exorcisme mais ce ne fut pas assez... Le démon fut comme divisé, une partie de sa puissance était désormais prisonnière d'un grimoire noir, et sous aucun prétexte Sëlysis ne devait se séparer de cet ouvrage maudit, tout comme elle. Ce grimoire, renferme les savoirs du démon mais aussi ceux des parents de Sëlysis, des souvenirs que l'enfant a oublié par la suite, à cause de sa cohabitation avec "Lucius", c'est ainsi qu'elle le nommait après quelques années.

Il était devenu sa seule compagnie.
Son seul... "Ami", qui résidait dans son esprit, et dans son livre. Lucius, après le rituel des parents sorciers bridait les souvenirs de Sëlysis, et lorsque celle-ci reprit conscience, et donc, apercevait les corps inertes des défunts sorciers, le démon lui menti et se fit passer pour son protecteur.

* Tu es l'hôte d'un grand pouvoir, convoité Raven.*
_... R... Raven ?
* Oui, tu ne te souviens pas ?*

Communiquait-il dans son esprit.
Lui faisant avaler les plus grandes conneries du siècle, mais surtout, pour cet enfant fragile psychologiquement à l'époque, il lui promettait pouvoir et protection. Pervertissant son âme, pourrissant son cœur au fil des années... Sëlysis en oubliait son origine, ce qu'était la bonté. Le démon faisait son travail voilà tout, et la rendait des plus sauvage et dangereuse. Pour que personne ne perce son secret, et que surtout, jamais elle n'achève le travail d'exorcisme de ses parents.



En ce qui vous concerne


A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? 6/7 jours, je dirais.

Comment avez-vous découvert le forum ? Via Google

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? Très lugubre, j'adore, ça change des trucs tout mignon. J'adore aussi la liberté de création de personnage que vous offrez, ainsi que la liberté d'imagination.

Test-RP


Au centre de la pièce...
Éclairé subtilement par la lumière de quelques bougies disposés en cercle, les lueurs dansaient dans la pièce, et pourtant, rien ne se réchauffait. Cette pièce, vide, les planches de bois au sol arborent encore les traces de sang d'un rituel de sorcellerie noire. Au centre de ce marquage, un lapin blanc, transpercé par un pieu.... Le sang du pauvre animal s’égoutte encore doucement le long de celui-ci, et son pelage symbole de pureté, est tâché de rouge à tout jamais.

Un courant d'air passe...
Par delà la fenêtre et fait claquer le volet en piteux états, qui manque même de chuter. Le vent, fit s'éteindre les bougies et alors, la pièce se voit basculer dans l'obscurité la plus totale... Seule un rire féminin, vieux et malsain résonne dans la pièce.

_ Pourquoi te cache tu ma petite ?

Et d'un mouvement de main...
Une vieille femme, vêtue d'un châle et d'une robe troué allume à nouveau les bougies. Il n'y a plus aucune trace de rituel, nul part.

_ J... J'ai peur mamie.
_ Viens donc dans mes bras mon enfant...

Une petite fille, d'environs sept ans.
Sortie de l'ombre et vêtue d'une modeste robe grise, court, pour se ruer dans les bras et se lover contre la grand mère sorcière, qui affichait déjà un sourire carnassier.

_ Où sont tes parents ?

L'antique main...
Passe dans les cheveux ébènes de la fillette, qui semble sangloter.

_ Mort, par la peste... Mon frère s'est fait manger par une sorcière.... J'ai froid, et j'ai faim.
_ Moi aussi mon enfant...

Compatit la vieille femme.
S'imaginant déjà, faire rôtir la fillette, mais pas avant de l'avoir saignée et vidé de ses organes... Ingrédient précieux pour d'autres rituels.

_ Cesse de pleurer ma petite...
_ Je ne pleure pas.

Assurait la jeune enfant.
Avant de lentement remonté son visage vers celui de la mère grand. Des yeux noirs de la fillette s'échappait des vers, qu'on aurait pu assimiler a des larmes, outre le fait que d'autres cloportes s'échappaient de ses lèvres froides, parcourant ainsi sa peau blanchâtre.

_ AH ! MAUDITE !!

La jeune enfant.
Maintenait sa tendre étreinte, élargissant son sourire amusé...La peau de cette dernière, si jeune, se décomposait à vu d’œil et une odeur de chair pourrit émanait d'elle désormais.

_ GARCE ! LÂCHE MOI !!

De part et d'autre.
La mamie se faisait à son tour pénétrer par les larves et autres insectes amateur de chair, par les oreilles, via la bouche mais le plus douloureux restait, d'après ses cries, par les yeux. Sous la panique, la vieille femme réussie à se dégager, giflant avec violence la fillette... Oups, peut-être un peu trop violemment, la tête de cette dernière roule désormais sur le sol, dans un rire macabre et en boucle. Les yeux noirs de la gamine, rieurs, scrutait la grand mère qui allait jusqu'à s'arracher la peau, et les cheveux pour y retirer les insectes... Qu'elle ne trouva jamais.

Se vidant de son sang...
La grand mère succombait peu à peu, tel est prit qui croyait prendre. Mamie, chutait au sol, agonisant sous la douleur des lambeaux de chairs restant, son visage si ridé était désormais à vif et méconnaissable, marqué par les coups d'ongles qu'elle a du donner pour y retirer les parasites. Un cafard, s'échappait de ses lèvres et la respiration de cette dernière se voulait lente... Grand mère vivait ses derniers instants, le regard lointain, mais peut-être déjà proche de l'au delà. Elle contemplait cette tête, qui fut ramassé par une jeune femme vêtue de manière très sombre... Cette autre personne, qui avait été dans l'ombre pendant tout ce temps, et qui s'était délectée de ce spectacle. Mis en scène par ses soins.

Par la simple volontés de cette inconnue...
Le corps de la fillette devenait à nouveau chimère, fruit de son imagination le plus tordu qu'il soit... Jamais elle n'avait existé, et pourtant, la mamie en avait payé tristement les frais et de manière réelle.

_ S... s.... Salope....
_ Chhh... Mamie... Vous avez été surmenée, voilà tout. Je préfère le terme, d’illusionniste.

De son index.
Sëlysis, notre sombre personnage principal, caressait les lèvres desséchés de la vieille femme. Celle-ci nu luttait plus... Là où certain pourrait jubiler de ce divertissement, la manipulatrice, elle, restait très sérieuse, calme et posée dans sa manière d'être. Elle libérait le lapin de son pieu, avant de récupérer ses yeux rouges. Sëlysis mettaient les deux billes dans un flacon, contenant déjà un liquide qui permettait de conserver les yeux du rongeur.

_ Un lapin albinos... C'est tout ce qu'il me fallait.

Pas évident de dénicher des lapins.
Dans le monde de Feleth ! Car se sont des créatures si inoffensive, et craintive, qu'elles sont les proies de tous. Alors si en plus, le rongeur est albinos.

_ Tu... pour...riras...
_ Vous avant moi, c'est une certitude.

Et dans un geste de bonté.
Sëlysis, saisit le pieu de sa main droite, avant de le loger dans la bouche de la vieille femme, perforant ainsi sa gorge.[/color]

_ Voilà qui vous éviteras de dire des méchancetés...

Remettant sa cape.
Qui masquait aussi son visage de moitié, Sëlysis quittait cette vieille bicoque en bordure de forêt... Sereine, d'avoir trouvé ce petit ingrédient. Vous pouvez vous demandez, pourquoi la manipulatrice n'a pas bêtement volé la vieille femme, après tout, elle n'était pas dans la force de l'âge et sa magie des plus primaire... Moi aussi, je me pose cette question, mais la seule chose que je peux vous répondre, c'est que si le cœur d'une femme est un océan de mystère, son esprit est alors un méandre où trône celui qu'on appel, l'inconnu et où elle seule est maitresse.

Rode ou erre désormais...
La manipulatrice la plus compliquée qu'il soit, sur les terres de Feleth.
* * *


Dernière édition par Sëlysis Owayne le Dim 10 Mar 2013 - 22:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Diebus fatalibus    Dim 10 Mar 2013 - 21:42

Ow !
J'aimerais te validé toute suite mais il y a deux fautes que je n'ai pas le droit de laisser. >.<

"Bible", il n'y a pas christianisme sur Feleth (ce qui est la définition du mot) donc il va falloir le changer.

VeinE ? Oo :meurt:
On dit "Vein" ! ^^

Modifie-ça et ce sera bon. *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sëlysis Owayne



________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Manipulateur
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 24 ans

Messages : 20

Fiche de Personnage : Présentatioñ

Histoire de Personnage : Une obscure histoire...

MessageSujet: Re: Diebus fatalibus    Dim 10 Mar 2013 - 22:28


Désolée pour ces atroces fautes xD

Mais, pour le veinE, j'ai une explication... J'ai fais des études paramédicales et du coups... Je mettais automatiquement "veine" avec un "e".

Pour le reste, oui je suis une quiche '^' ...

J'ai changé la "bible" en grimoire.

En espérant que ça convienne et que ça a plu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Diebus fatalibus    Dim 10 Mar 2013 - 22:34

Parfait ! cawa
Je te valide, n'oublie pas de modifier ton profil :
Néro, Elem est venu ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Diebus fatalibus    

Revenir en haut Aller en bas
 

Diebus fatalibus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-