''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ShuiLong Zhang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ShuiLong Zhang



________________

ShuiLong Zhang
________________


Race : Démon Commun
Classe : Combattant de l'Eau Noire
Métier :
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaires (Déserteuse)

Âge : 52 ans

Messages : 170


ShuiLong Zhang _
MessageSujet: ShuiLong Zhang   ShuiLong Zhang EmptyDim 12 Sep 2010 - 16:59


Personnage


ShuiLong Zhang Lunaweb

Nom : Zhang
Prénom : ShuiLong, plus couramment appelée "Soldat Shu" (se prononce "Shou")
Rang : La Tornade Blanche

Âge : 52 ans.
Sexe : Féminin
Race : Démon
Classe : Maitre Lame Combattant de l'Eau noire (Édité par Karl)
Métier : Cape Blanche
Groupe : Royaume

Équipement :
Aperçu:
 
Comme tout Maître Lame qui se respecteCombattante de l'Eau noire (Edité par Karl), Shui ne quitte jamais ses armes : deux sabres orientaux jumeaux dont la lame mesure environ un mètre. Cependant, on peut remarquer qu'elle a attaché un bout de tissu rouge au fourreau de l'une d'entre elles et bien qu'elles soient apparemment identiques, elles portent des noms différents : "Hu" et "She". Shui privilégie les armures légères en cuir ou en tissu mais elle est incapable de porter les véritables armures lourdes de chevalier qui l'entravent dans ses mouvements et diminuent de façon considérable ses capacités au combat. Ainsi, on la verra donc le plus souvent vêtue de tissus rustres et simples qui lui permettent de se mouver avec aisance. Mais elle a également un faible pour les tenues de types orientales en souvenir de son ancien clan et confectionne dès lors elle-même ses habits qui la distinguent singulièrement des autres guerriers.
On remarquera qu'elle a un faible pour les bijoux en fer que ce soit les colliers, les boucles d'oreilles ou les ornements pour les cheveux. Mais le bien le plus précieux de Shui restera bien évidemment son kit de tatouages qui se compose de multiples fioles d'encres et d'aquarelles bleues, noires, rouges ou grises mais aussi d'une multitude de petits pinceaux et d'aiguilles. Elle range soigneusement le tout dans une simple besace en cuir qu'elle garde toujours sur elle.
Outre ses deux lames qu'elle attache en bandoulière dans son dos, Shui conserve également une petite dague rudimentaire qu'elle dissimule le plus souvent dans sa poitrine entre les plis de ses vêtements.
Talents de combat : Vitesse et précision sont les mots d'ordre de Shui. La démone fait preuve d'une dextérité et d'une agilité hors du commun qui n'ont d'égales que celles des elfes. Souple et habile, elle frappe fort et rapidement là où ça fait mal. Il s'agit donc là d'une duelliste hors du commun avec qui il vaut mieux ne pas croiser le fer, car en combat rapproché elle s'adapte très rapidement à son adversaire, décelant souvent sans aucune difficulté ses points faibles et mettant à profit chacune de ses maladresses. On ne la surnomme pas "La Tornade Blanche" pour rien. Provoquer Shui, c'est souvent se retrouver à terre, désarmé sans rien comprendre au bout de deux minutes.
Toutefois, comme tout combattant, Shui à ses points faibles. Elle manque cruellement de puissance et d'endurance (dans le sens où elle encaisse mal les coups car autrement c'est une excellente coureuse). S'il elle loupe une esquive, elle se verra le plus souvent grièvement blessée. Et de même, la parade n'est pas son fort car elle est incapable de rivaliser au niveau de la puissance physique avec la plupart des autres guerriers et de plus elle n'a aucun moyen d'attaquer à distances. C'est pour cela, que Shui utilise ses talents magiques pour compenser au mieux ses faiblesses. Enfin, Shui est très vulnérable lorsqu'il commence à faire très chaud ou qu'il n'y a pas de point d'eau à proximité. La chaleur l'affaiblit, les rayons du soleil lui font tourner la tête lorsqu'ils sont trop forts.
Talents de magie : Shui manie une magie extrêmement particulière dont elle est l'une des seules à en connaître les secrets. Il s'agit de la "Magie de l'Encre". En effet, si elle se promène souvent avec des tatouages tout le long de son corps, ce n'est pas seulement pour le côté esthétique de la chose mais aussi parce que ses dessins ont des pouvoirs magiques. En fonction des symboles et de l'encre utilisée, ils peuvent décupler ses capacités d'épéistes ou protéger physiquement ou magiquement certaines parties de son corps par exemple. La Magie de l'Encre s'applique également à toutes les créatures vivantes et aussi aux objets et talismans possédant un minimum de force magique. Elle peut donc ainsi renforcer son équipement (elle aime empoisonner ses lames en y dessinant des caractères) mais aussi celui des autres. Toutefois c'est une magie complexe et également lourde en points faibles. Connaître, appliquer et dessiner les bons symboles lui demandent énormément de temps. Il lui faut donc au minimum une heure pour peindre un enchantement des plus rudimentaires et il faut également le consentement d'une personne pour qu'elle puisse utiliser sa magie : elle ne pourra pas dessiner sur quelqu'un qui n'est pas d'accord pour qu'elle le fasse et de même si un objet est doté d'une volonté propre et s'oppose à son rituel, elle ne pourra pas l'enchanter non plus. De plus, si l'encre ne craint en aucun cas la pluie ou l'humidité en général, elle s'efface avec la chaleur et la sécheresse. Une fois qu'on est tatoué, il convient donc de régulièrement s'hydrater ou de tremper ses objets peints dans de l'eau de préférence propre.
Enfin, Shui possède les rudiments de la magie aquatique. Elle ne peut pas matérialiser de l'eau mais peut la contrôler en la faisant se mouvoir. Toutefois elle est encore incapable de lui faire changer de forme (elle ne peut pas transformer de l'eau liquide en glace et inversement).
Talents divers : Devrais-je préciser que Shui possède un don unique pour le dessin ? Sinon, elle a un bon sens de l'orientation et également de l'observation. Elle est habile de ses mains, sait coudre et sait manier d'autres armes blanches que les sabres bien que ces derniers soient son domaine de prédilection. La confection d'encre magique lui demandant de bonnes connaissances en herbologie, elle connait donc les bases d'alchimie et la plupart des plantes ainsi que leurs effets magiques.
Pouvoirs particuliers : /

Apparence physique : Tout d'abord, nous nous accorderons à dire que Shui est une femme aussi étrange que magnifique. Elle possède une beauté qui lui est particulière sans doute en raison de ses traits orientaux. En effet, elle possède des yeux bridés à la pupille aussi noire et sombre que de l'encre de Chine, des traits incroyablement fins et délicats et une petite bouche aux lèvres naturellement sombres. Ses cheveux couleur ébène encadrent son visage et lui arrivent jusqu'au bas des fesses lorsqu'elle les détache. Le tout contrastant de façon étrange avec la blancheur de son teint de marbre, oui de marbre. Et la peau de Shui n'a pas seulement que la couleur de la pierre mais aussi la froideur. Toucher Shui c'est comme toucher un morceau de marbre lisse, sa peau est douce mais incroyablement froide. La démone est de taille moyenne puisqu'elle dépasse à peine les cent soixante cinq centimètres. Sa carrure est fine mais dégage tout de même une impression de force. Elle a la démarche souple et mystérieuse d'un félin et la voix sensuelle mais incroyablement froide et sévère d'une guerrière réfléchie.
Shui possède alors un charme certes envoutant mais des plus singuliers. Une chose est sûre : elle ne laisse personne indifférent. Dès le premier regard, on frissonne, on l'admire, on est révulsé ou les trois à la fois. Il y a quelque chose d'incroyablement troublant dans le regard noir de la démone, comme si ses petits yeux cherchaient à vous émouvoir et à vous repousser à la fois. On est tenté de prendre son corps frêle dans ses bras comme de fuir à la vue d'un teint aussi blanc et de ce visage parfait. Les tatouages qui ornent sa peau la mettent en valeur mais renforcent cette étrange impression d'irréalité que l'on a quand on la croise. Après tout, Shui a beau avoir une apparence humanoïde, elle reste une démone.

Caractère, personnalité : Shui a un caractère tout aussi énigmatique que son physique. Elle porte bien son nom qui signifie "Eau" car son caractère est en perpétuel changement. Il est difficile de prévoir quel sera son comportement comme il est tout aussi difficile de l'"apprivoiser"car Shui a constamment besoin d'indépendance et de liberté. Ainsi, elle est capable de s'attacher à quelqu'un et de le suivre au bout du monde tout comme l'abandonner subitement du jour au lendemain. Autant dire qu'elle n'est pas vraiment digne de confiance bien qu'elle soit restée loyale à l'ordre des Capes Blanches depuis des années pour une raison qui échappe à tout le monde. Enfin, Shui reste toujours relativement calme quelque soit la situation. Elle est en effet un modèle de sérénité et si ses colères sont dévastatrices, elles restent aussi rares qu'inattendues. On ne la verra donc pas sauter partout dans tous les sens en hurlant.
Bien entendu, de par sa nature démoniaque et de son métier de Cape Blanche, elle est impassible aux horreurs de la guerre et du combat. Et si elle est parfois capable de faire preuve de bonté, cela ne fait pas d'elle une bonne personne douce et généreuse. Au contraire, Shui est brutale et n'hésite pas à violemment éliminer tout ceux qui se dressent sur sa route. De même, il lui arrive parfois de faire preuve d'un sadisme hors pair et de tuer pour le pur plaisir. Mais paradoxalement, elle peut également aider un parfait inconnu s'il lui demande... Tout dépend de son humeur.
Évidemment pour s'imposer parmi les Capes Blanches, ordre majoritairement masculin, Shui a dut faire preuve d'une grande volonté et de force mentale. Intelligente, ses paroles sont à l'image de son style de combat : rapides, précises et douloureuses. Avare en mots avec les étrangers, elle parle peu mais parle bien et sait toucher les points sensibles là où ça fait mal. Avec le temps, on a appris à éviter de la chercher, sous peine de se faire rapidement taillé par une remarque bien cynique.

ShuiLong Zhang 13652022

Histoire : Dans un temps lointain, la famille Zhang était encore prospère et puissante au sein du Vein. Il s'agissait là d'une sorte de clan réunissant de nombreux démons plus ou moins intelligents mais possédant les mêmes caractéristiques et descendant tous de puissances aquatiques. On y trouvait de tout, des êtres humanoïdes de toutes les formes et aux pouvoirs variés. Grande tribu de nomades, ils sillonnaient le Vein, répandant le sang et le malheur partout où ils allaient. Et au centre de tous, se dressait fièrement l'étendard des Zhang, leaders de la troupe. Démons aux traits asiatiques et maîtres de la magie ancestrale de l'encre, ils étaient une fière lignée de guerriers aussi puissants que fous à lier.
Mais le temps vint ronger la tribu. Les Zhang étaient trop vaniteux et trop peu soudés pour subsister : sous leurs allures de nobles guerriers ils ne restaient que des démons brutaux dévorés par la soif du pouvoir. Aussi au fil des générations, de violents conflits vinrent briser la famille, frères et sœurs, enfants et parents s'entretuant pour en prendre les rênes. Et la troupe des Zhang commença à se vider, les démons préférant rejoindre l'autorité du Seigneur Arphoss ou étant décimés par les nombreuses guerres qu'ils menaient les uns contre les autres.
Quand Shui naquit, la tribu ne comportait plus qu'une vingtaine de membres contre des centaines par le passé. Mais les quelques Zhang encore en vie, restaient fidèles à leurs traditions aussi reçut-elle la même éducation que ses ancêtres. Mais une ombre ne cesser de planer autour de ShuiLong, il s'agissait de sa sœur ainée HaiLong, héritière de ce qu'il restait de la lignée. Les deux sœurs se haïssaient mutuellement, l'une par peur de se voir renverser du trône et l'autre par peur de se faire éliminer en tant que danger pour la couronne. Toutefois par miracle, Shui atteignit la quarantaine sans trop d'encombres, sa nature démoniaque lui permettant de garder éternellement son apparence de jeune fille.
Mais HaiLong aveuglée dans son orgueil et rêvant de faire retrouver aux Zhang leur ancienne gloire, se lança alors dans une guerre mortelle envers les Seïrdan, une autre famille de démons dont la puissance avait décliné avec le temps. Bien entendu, les Seïrdan étaient bien plus forts et intelligents que les Zhang qui ne restaient qu'une primitive famille de démons comme les autres sans trop de règles, ni de principes. C'est ainsi que mourut la famille Zhang ou presque car ayant prévu l'hécatombe qui s'annonçait, ShuiLong réussit à quitter les lieux pendant l'affrontement qui vint mettre un terme au reste des siens.
Ne trouvant pas sa place parmi les autres êtres démoniaques car elle les jugeait trop sommaires à son goût, elle se tourna alors vers le Feleth, dans le but de se mêler aux populations autrefois descendues des démons. L'intégration fut difficile, mais au bout de quelques années, elle apprit les différentes coutumes et les différentes populations qui peuplaient le monde du milieu et par le biais des circonstances fut engagée dans l'Ordre des Capes Blanches pour ses capacités uniques au combat. Shui parcourt alors le royaume et exécute les ordres de son Roi, les combats à répétition et les effusions de sang lui faisant oublier le souvenir des autres Zhang tombés au combat et lui permettant de donner libre cours à ses pulsions démoniaques. Elle apprend doucement à s'intégrer parmi les autres races et à se faire sa place au sein de l'ordre des Capes Blanches, n'y restant que parce qu'il lui permet de vadrouiller à sa guise et de tuer sans avoir à se justifier.

Il faut bien comprendre que Zhang est une démone commune. La dynastie Zhang fut une sorte de tentatives d'une famille de démons de s'élever de l'ordinaire et d'évoluer par rapport à leur nature démoniaque et brutale un peu à la façon des Seïrdan. Toutefois, sans règles et principes strictes, ils cédèrent à la violence et s'auto-détruisirent tout seuls.
Zhang possède alors un caractère quelque peu singulier. Plus évoluée qu'une démone ordinaire, elle sait plus ou moins contenir ses instincts violents et peut de temps à autres éprouver des sentiments propres aux hommes (compassion, regrets par exemple) mais elle n'est pas une Seïrdan et n'a donc pas vraiment de code d'honneur ou de convictions propres. C'est pour cela que son caractère est complexe et que ses humeurs ne cessent de changer.


Note de l'Auteur :La notion de "démon" étant quelque peu floue, j'ai essayé d'adapter la race à ma sauce. J'avoue que le mixte Démone + Cape blanche + Personnage asiatique est vraiment tiré par les cheveux, mais étant donné que le forum s'inscrit dans un contexte plutôt médiéval occidental il me fallait une justification pour créer un personnage aux traits orientaux. J'ai donc pensé à la famille "Zhang".
Pour une démone faisant partie des Capes Blanches, c'est vrai que le concept est tordu aussi, mais Shui n'a pas vraiment de buts précis à suivre. Alors quand on lui a dit "Tiens je te donne un job où tout ce que tu auras à faire c'est de tuer plein de monde" elle s'est pas trop posée de questions et à accepté. Après je ne sais pas vraiment si les Capes Blanches recrutent des démons, m'enfin nous verrons bien. Dans l'immédiat c'est un métier qui m'intéresse.
Enfin je ne pense pas être méchante ou particulièrement bornée alors je veux bien comprendre si mon personnage ne passe pas. Je suis prête à modifier beaucoup de choses (tant qu'on m'explique gentiment ce qui va et ce qui ne va pas). Par contre j'aimerais bien garder la magie de l'encre qui est un concept que je viens d'inventer et qui me plait et également le côté asiatique de mon personnage. Dans le but de ne pas paraître pour une grosbill en force, j'ai ajouté beaucoup de points faibles à Shui et j'espère que cela vous conviendra.
Je soumets donc ma fiche à votre jugement dans l'espoir qu'elle vous plaise et que vous n'ayez pas eu trop de difficultés à lire tous les pavés que j'ai pu pondre.
Au passage toutes les images que vous pouvez voir sur mon profil sont extraites du roman graphique "Dead Moon" de Luis Royo (qui furent d'une grande inspiration comme vous pouvez vous en douter).
(Et sa mère Le Violoniste tu me fais flipper grave avec ta signature).



En ce qui vous concerne

A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? Je reprends en octobre, donc je serais présente non-stop pendant deux semaines. Après je ne sais pas. Ça dépendra de comment j'arrive à suivre le rythme de la fac. Cependant, je m'engage à venir au moins tous les WE.

Comment avez-vous découvert le forum ? Marguerite (qui elle a une vie sociale et va donc poster sa fiche plus tard) m'a filé le lien qu'elle a elle-même reçue d'Eurybie.

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? Rien, c'est joli c'est tout. Par contre j'ai du mal à faire la distinction entre les icônes "Nouveaux Messages" et "Pas de Nouveaux Messages".


Test-RP

- Hé toi là !
La nuit était depuis longtemps tombée au sein de la grande Madorass et les habitants de la cité royale dormaient dès lors paisiblement dans leurs lits, ou tout du moins pour la plupart. A vrai dire, tout citoyen honnête ne s'aventurerait pas à une telle heure de la nuit de peur de tomber sur un roublard ou un soldat royal bourré. Ceux qui restaient encore debout étaient ceux qui vaquaient à des activités plus ou moins légales, surtout dans ce recoin sombre de la ville où les ruelles étaient étroites, mal éclairées et désertes de surcroit.
Mais voilà, Shui n'était pas une citoyenne, elle n'avait donc que faire des coutumes de la ville. La nuit l'apaisait, surtout lorsque l'astre lunaire était complet et brillait de tout son éclat. Elle contemplait alors son visage rond dans le puits peu profond d'une place vide de gens, se plaisant à constater que son reflet était presque semblable à celui de la lune : tout deux étaient du même blanc immaculé. Elle ne fit pas alors attention à la voix masculine qui l'interpelait :
- Oh ! J'te cause !

Une grosse main gantée se posa lourdement sur son épaule nue et ce fut à ce contact désagréable que Shui daigna tourner la tête. Son regard noir courroucé se planta dans celui de cet inconnu qui osait poser la main sur elle.
- T'es pas d'ici toi ?
L'homme était grand, bien bâti et dans la fleur de l'âge. S'il n'avait pas eu cet air aussi rustre et primitif et cette forte odeur d'alcool, elle l'aurait presque trouvé à son goût. Toutefois elle n'appréciait que très moyennement qu'un soldat bourré vienne l'aborder de façon aussi grossière. Comme technique de drague elle avait vu mieux.
- Pas très causante, hein ? Tant mieux je les préfère silencieuses ! Tu cherches pas un com...

Le rustre n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'un filet de sang jaillit de sa joue gauche. Ayant reculé d'un habile bond en arrière, Shui se tenait droite et majestueuse les pieds dans la fontaine, dague ensanglantée à la main. Elle dégaina lentement ses deux épées avec un sourire carnassier. Oui, elle se sentait bien combattre ce soir-là, même contre un homme bourré. Elle avait bien remarqué la cape blanche du chevalier. Pour porter un tissu aussi distingué et peu commun, il devait être un épéiste d'exception. La démone se réjouissait d'avoir trouvé quelqu'un avec qui jouer.
- Catin ! fut le cri d'attaque de son adversaire. Les lames se croisèrent alors, brillantes sous la lune. De l'eau giclait dans tous les sens et Shui tourbillonnait au milieu des gouttes, esquivant habilement l'épée de son maladroit ennemi et répliquant férocement par de rapides combos qu'il parait mais avec de plus en plus de difficulté au fur et à mesure qu'elle accélérait le rythme de ses coups. Puis quand elle fut lasse de ce combat, elle envoya d'un grand geste de bras un jet d'eau dans les yeux du chevalier qui aveuglé, recula. Profitant de sa feinte, elle bondit et désarma l'homme avant de le mettre à terre. Posant sa botte trempée sur le torse du vaincu, elle savoura un moment la peur qu'elle lisait sur son visage. Mais alors qu'elle brandissait sa première lame Hu pour l'achever, des bruits de pas vinrent interrompre le duel et sa fin tragique.
- Il est là ! Bon sang, Gérard t'as vraiment le don de te foutre dans la m*rde. Toi là, pose ton arme ou je ne réponds de rien.
Shui avisa le groupe d'hommes qui venait d'arriver. Ils portaient tous les trois la même cape blanche que l'homme à terre, mais contrairement à ce dernier, ils semblaient parfaitement sobres et dégageaient une sensation de puissance. Voilà qui était fort intéressant. Jetant un coup d'œil aux alentours, elle se rendit compte que la fuite n'était pas une solution, étant donné qu'ils s'étaient soigneusement placés en cercle autour d'elle.
Alors Shui sourit et leva lentement les bras comme si elle allait se rendre, puis elle attaqua.


La suite fut floue. Elle se souvient des bruits du combats, des cris des guerriers, du bruit des lames qu'on entrechoquent et du sang qui gicle. Le fait qu'elle se réveilla dans une cellule sombre et humide avec une belle bosse sur la tête et quelques coupures sur le corps. Rien de bien grave en somme.
Quand la porte du cachot s'ouvrit, elle vit entrer un homme qu'elle ne connaissait pas. Il était vêtu de la même cape blanche de ceux qui l'avaient vaincu. Le mystérieux inconnu lui adressa ces paroles :
- Ca fait un moment que tu vadrouilles dans le Royaume de Monseigneur Kaull Hendenmark. Nous avons ouïe des exploits au combat et vu tes talents à la lame. Les circonstances auraient voulu que nous tu tuions, mais dans notre grande bonté, il fut décidé de te donner une seconde chance. Si tu souhaites vivre au sein de Feleth, prête allégeance à notre Roi et met ta lame à son service.

Le choix fut vite fait. Quelques heures plus tard, l'Ordre des Capes Blanches comportait désormais un nouveau membre bien particulier.





Dernière édition par ShuiLong Zhang le Jeu 16 Sep 2010 - 11:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



ShuiLong Zhang _
MessageSujet: Re: ShuiLong Zhang   ShuiLong Zhang EmptyMar 14 Sep 2010 - 11:11

Karl s'était installé à son bureau, comme à l'accoutumé. Le dossier qu'il avait ouvert était épais. Trop épais ? Karl en doutait. Il avait le temps, et voilà bien longtemps qu'il n'avait pas lu tranquillement un bon livre. Alors, il étudia le dossier de Zhang, tranquillement. En tant que serviteur du Roi, il s'inquiétait de se voir entouré par des démons. Mais en tant qu'administrateur, cela ne le dérangea pas. Après tout, le Roi vivait avec des œillères... Enfin le Général prit sa plume et nota une remarque sur la dernière page :

L'Ordre des Capes Blanches n'étant pas un groupe, je ne peux pas valider.
En outre, je laisse au Violoniste et à Dame Hendenmark le soin d'apprécier l'histoire et de confirmer ou d'infirmer la thèse d'une cité devenue village dans le Vein.
Ces deux points réglés, je pourrai alors valider sans retenue.


Ensuite Karl prit un parchemin et écrivit quelques lignes à l'attention de Zhang :

ShuiLong Zhang,
J'accuse réception de votre dossier.
J'ai pu apprécier vos pâtés qui ne m'ont pas étouffés.
Votre démoniaque personnalité ne me choque pas,
au contraire, oserais-je dire.
En outre, le groupe des capes Blanches n'existe pas,
il faudrait le modifier appartenir à celui du Royaume.
Si ce changement vous convient, bien entendu.
Enfin, je laisse mes collègues régler le dernier point que j'ai pu relevé.
Il me semble qu'il n'y a pas de cité dans le Vein,
mais j'avoue bien volontiers ne pas être le spécialiste de la question.
Ces petits détails réglés, je pourrai vous valider sans hésitation,
vous avez fait du beau travail, ma lecture s'est révélée être très instructive.
Amicalement,
Karl Von Morlag,
Général de la IIème Armée de Madorass,
Administrateur en Feleth


Il replia le parchemin en rouleau, le cerna d'un lien écarlate et apposa son sceau personnel. Il confia la missive à son secrétaire, pour que celui-ci l'apporte aux messagers. Il referma ensuite le dossier, et jeta un œil au travail qui restait à abattre. Les prémices d'un dossier, un autre réservé au Violoniste... Karl en avait terminé avec sa tâche. Il alla vaquer à ses occupations.


[EDIT : Pour tes tatouages, j'adhère. J'avais la même idée pour un futur personnage...
mais comme tu as pris l'initiative, je changerai un peu mes plans !]
Revenir en haut Aller en bas

ShuiLong Zhang



________________

ShuiLong Zhang
________________


Race : Démon Commun
Classe : Combattant de l'Eau Noire
Métier :
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaires (Déserteuse)

Âge : 52 ans

Messages : 170


ShuiLong Zhang _
MessageSujet: Re: ShuiLong Zhang   ShuiLong Zhang EmptyMer 15 Sep 2010 - 15:11

Assise dans la salle d'attente, Shui avait le cœur qui battait la chamade. Cela faisait un moment qu'elle attendait la validation de son farfelu dossier, et Shui avait un tempérament de gerbilles. Elle était ainsi aussi stressée qu'un rongeur qui vient de se rendre compte qu'il n'y a plus une seule graine dans sa gamelle. C'était presque si elle s'attendait à tout moment à voir débarquer une bande d'administrateurs armés de fourches et de fouets qui lui sauteraient dessus en hurlant "Ah hérétique ! T'as fini de nous pondre des pavés inintéressants et un personnage complètement abracadabrant ?".
Ce fut donc avec une grande joie qu'elle reçut la lettre de Karl.

- Parbleu, mais oui les groupes ! Elle se frappa le front de la paume de la main. - Stupide hobbit joufflu ! Me disais bien que c'était crétin de répéter deux fois "Cape Blanche". Pensa-t-elle en barrant proprement "Cape Blanche" pour le remplacer par "Royaume".
Puis elle se saisit d'un parchemin et d'une plume et entreprit d'écrire à son tour une missive pour l'administrateur :

    Très cher administrateur Karl Von Morlag,
    Tout d'abord je vous remercie de l'attention que vous avez porté à mon dossier. J'ai rectifié l'erreur quant au groupe.
    Point de villes dans le Vein ? Navrée, je n'avais pas saisi ce détail, mais en y réfléchissant cela me semble logique. Après tout le Vein doit être trop chaotique pour que des villes y soient créées. Si Dame Setsuna et Le Violoniste viennent appuyer ce fait, je modifierais mon histoire de façon à faire en sorte que les Zhang deviennent une troupe de nomades. Toutefois je me demande alors où peut bien résider le Seigneur Dassyldroth Arphoss. Dans un château au milieu d'une contrée déserte ?
    J'attends dès lors leur point de vue.
    Quant à cette histoire de magie des tatouages, rien ne vous empêche de créer un personnage aux pouvoirs ayant des caractéristiques similaires (si vous comptez faire un personnage sur ce forum j'entends, dans le cas contraire je m'en fiche totalement). Cela peut être amusant pour Shui de rencontrer un individu maîtrisant une forme de magie semblable à la sienne.
    Mes salutations distinguées,
    ShuiLong Zhang.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



ShuiLong Zhang _
MessageSujet: Re: ShuiLong Zhang   ShuiLong Zhang EmptyJeu 16 Sep 2010 - 16:04

Après quelques discussions de couloirs qui avaient mené Karl a demandé à ShuiLong d'effectuer quelques changements dans son histoire, le Général put s'asseoir dans son fauteuil et examiner le nouveau récit. La cité était devenu un clan de démons ; ceux-ci voulant toujours être des exceptions parmi ces créatures maléfiques. Le reste de la fiche n'avait pas alerté Karl, il survola simplement les différents points, pour avoir bonne conscience. Compte tenu des derniers dossiers traitées, il s'arrêta sur sa classe : Maître lame. Sans plus attendre, il regarda les compétences magiques. Pas de pouvoirs particuliers ! Un bon point... des talents sommaires dans le domaine de l'eau, et des talents développés s'agissant de l'encre. La magie de l'encre relevait uniquement de sa condition démoniaque : les Zhang. Karl jugea qu'il n'y avait pas d'abus : l'ensemble était cohérent. Selon lui. Il tourna les pages du dossier pour enfin poser ses yeux sur une page blanche. Il ouvrit un tiroir, empoigna son bâton de cire et l'approcha de sa chandelle. Quelques gouttes tombèrent sur le papier. Il était temps de les frapper avec le sceau. Ce qu'il fit avec la violence et la précision habituelle.

BAM !!!

ShuiLong Zhang 111

Sa tâche était terminée. Il ne lui restait plus qu'à fermer le dossier, et le remettre à ses collègues. Pourtant, il se saisit de sa plume, la trempa dans l'encrier, et écrivit quelques mots. Une commentaire ? Ce n'était pas dans ses habitudes...

Soldat Shu, vous êtes sombre et mystérieuse... Inquiétante, même.
Pourtant, chose étonnante, on s'attache au personnage avec aisance.
Ton écriture y est pour beaucoup. Et pour ton histoire, tu as bien rebondie !
Cela fait tout simplement plaisir. Je voulais le signaler.
En attendant le seconde validation, bonne continuation !
Amicalement, Karl
Revenir en haut Aller en bas

Le Violoniste

Fondateur | Simple passant

________________

Le Violoniste
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Musicien / Conteur / Sculpteur / Boutiquier
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : L'âge des mondes

Messages : 413

Fiche de Personnage : ♣️

Histoire de Personnage : ♠️

ShuiLong Zhang _
MessageSujet: Re: ShuiLong Zhang   ShuiLong Zhang EmptySam 18 Sep 2010 - 9:42

Très bonne fiche ! Précise, dans le contexte, et bien écrite. J'aime ton style !
Néanmoins, comme le prêtre du caca n'est plus là, je me dois de faire mon chieur comme il l'aurait fait :

Les maîtres lames ne manient, en principe, pas la magie. Si ton art de l'encre était vraiment à la limite de l'inutile, je n'aurais pas bronché. Mais il me semble qu'il présente de trop grands avantages pour être ignoré.
Je te propose de te créer ta propre classe, comme nous l'autorisons. Avec un nom qui correspondra parfaitement aux aptitudes de ton personnages.

Exemples :

- Lame d'encre.
- Sombre tranchant.
- Combattant de l'eau noire.

Et tu mettras, ensuite, une brève description de cette classe pour qu'elle soit officiellement valable.

Après ça il me semble que je pourrais te valider sans hésitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ShuiLong Zhang



________________

ShuiLong Zhang
________________


Race : Démon Commun
Classe : Combattant de l'Eau Noire
Métier :
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaires (Déserteuse)

Âge : 52 ans

Messages : 170


ShuiLong Zhang _
MessageSujet: Re: ShuiLong Zhang   ShuiLong Zhang EmptySam 18 Sep 2010 - 18:16

Merci beaucoup a vous deux.

Je vais faire ma classe. Par contre les pouvoirs de Shui sont spécifiques a sa famille, donc aux Zhang qui ont maintenant quasiment disparu. Donc ca me gênerait un peu que pleins d'autres membres se ramènent avec les mêmes pouvoirs. Enfin un ou deux je dis pas, ca peut se faire, mais je préfère qu'on me prévienne.
Mais Kaull m'a assure que ce serait une classe spécifique a Shui, alors je me lance.

Combattant de l'Eau noire :
Fiers guerriers de la lignée des Zhang, les Combattants de l'Eau noire sont des soldats qui se démarquent par leur maitrise de la Magie de l'Encre. En dessinant des symboles particuliers sur leurs corps a l'aide d'encres magiques ils sont en effet capables d'améliorer leurs aptitudes au combat. Ils peuvent ainsi booster leur vitesse ou leur résistance par exemple mais aussi leur équipement en leur attribuant des propriétés magiques de base (poison, attaque élémentaire sauf feu...). Cependant la Magie de l'Encre est d'une complexité telle que l'apprentissage des symboles et des encres requises est extrêmement difficile. Et de même, utiliser la Magie de l'Encre requiert énormément de temps. Il lui faut en effet, plusieurs heures pour dessiner ses caractères. Le Combattant de l'Eau Noire est donc un guerrier aguerri et capable d'anticiper les combats à venir. Il manie plusieurs types d'armes blanches mais se spécialise dans l'une d'entre elles. Outre la magie de l'Encre, ils ont également des bases en magie de l'eau.
Toutefois le Combattant de l'Eau Noire a pour nemesis la chaleur. Il craint en effet le feu et la sécheresse qui l'affaiblissent tant au niveau physique que magique car les symboles dessinés à la Magie de l'Encre disparaissent progressivement s'ils ne sont pas régulièrement humidifiés. Le Combattant de l'Eau Noire est donc totalement inefficace dans les milieux arides ou déserts et lorsqu'il est exposé trop longtemps aux rayons du soleil sans points d'eau à proximité et ont pratiquement tous été décimés lors d'un conflit avec les Seirdan. Et avec eux, se sont éteints les combattants de l'Eau Noire et la Magie de l'Encre. Mais il subsiste encore quelques rumeurs qui laissent a supposer que certains Zhang sont encore en vie ou encore que d'autres démons du Vein ont été initiés aux arcanes de la Magie de l'Encre.

Bon j'espère que j'ai compris ce que m'a demandé le Violoniste. J'ai quand même laissé la classe ouverte à quelques membres :s Mais j'aimerais bien qu'on ait pas des masses de persos avec les mêmes pouvoirs que Shui.
Merci pour le nom qui roxx, au fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Violoniste

Fondateur | Simple passant

________________

Le Violoniste
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Musicien / Conteur / Sculpteur / Boutiquier
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : L'âge des mondes

Messages : 413

Fiche de Personnage : ♣️

Histoire de Personnage : ♠️

ShuiLong Zhang _
MessageSujet: Re: ShuiLong Zhang   ShuiLong Zhang EmptySam 18 Sep 2010 - 19:23

De rien de rien !

Non non, ne t'en fais pas c'est juste une classe faite spécialement pour toi, afin de définir ton style de combat avec plus de précision. Comme tu es la dernière de ta famille cela semble être évident que tu es la seule à posséder de tels pouvoirs, et donc, à se faire classer ainsi.

Bon bah voila.. Comme je le disais c'est une très bonne fiche donc :

ABRAAAAKADABRAAAAA ! JE VAIS BIENTOT LANCER DEVANT VOUS.. PUBLIC AD.. EUH.. PUBLIC ! LE PUISSANT SORT DE VALIDATION !! *imite le bruit d'une foule étonnée, qui subit le suspense, avec sa bouche.. parce que.. en fait.. y'a pas de public* AAAAAAAAAAAAAH YOOOOOOOOOOOOOOOOOOH ! MATAMOSOOOOOOOOO !! RAYAMAAAAA !! HA ! .. j'te valide ! hihihi *se barre en courant*

ShuiLong Zhang 90053

ShuiLong Zhang 211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



ShuiLong Zhang _
MessageSujet: Re: ShuiLong Zhang   ShuiLong Zhang Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

ShuiLong Zhang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-