''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cornélia Shaase

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Cornélia Shaase

Flamme envoûtante

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Mage guerrier
Métier : Herboriste
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Royaume

Âge : 24

Messages : 7

Fiche de Personnage : Quelques lignes sur ma vie


MessageSujet: Cornélia Shaase   Mer 1 Mai 2013 - 18:19

Personnage


Nom : Shaase
Prénom : Cornélia
Rang : Flamme envoûtante

Âge : 24 ans
Sexe : Féminin

Race : Humain
Classe : Mage guerrier
Métier : Herboriste
Croyances : Déesse de l'Équinoxe
Groupe : Rebelles

Équipement : Tunique en cuir • Pantalon souple • Bottes montante jusqu'aux genoux • Serre-poignets en cuir • Cape • Épée •
Arc et carquois • Sac de voyage

Talents de combat physique : Maîtrise sa lame
Talents de magie : Maîtrise le feu
Talents divers : Séduction • Utilisation de potions
Pouvoirs particuliers : /

Apparence physique : Cornélia est une jeune femme tout ce qu'il y a de plus normal. Elle mesure environ un mètre soixante-sept et ne semble pas peser bien lourd. En effet, lorsque l'on regarde son corps, on décèle ses courbes fines. Cependant, elle présente de beaux atouts féminins qu'elle ne cache pas quand cela peut s'avérer utile. Mais ce que l'on remarque en premier chez Cornélia, ce sont ses longs cheveux noirs qui cascadent librement jusqu'à sa taille. Au soleil, ils prennent des reflets roux et paraissent soyeux. Généralement, la jeune femme en fait une tresse qu'elle laisse pendre à son épaule. Pour ne rien enlever la beauté de sa chevelure, ses yeux sont d'un bleu acier qui brille souvent d'un éclat... mais duquel, voilà qui dépend de la situation et de son humeur. Le reste de son apparence physique est basique, nez, bouche, oreilles, mains, doigts, pieds, tout est proportionnel à sa taille. Pour s'habiller, Cornélia aime porter du cuir et de préférence de couleur noire.

Caractère, personnalité : La jeune femme paraît très dure au premier regard. Aucune émotion ne transparaît sur son visage. De fait, Cornélia n'aime pas montrer ce qu'elle ressent, surtout à n'importe qui. Alors, elle se ferme et ne permet à personne de déceler le fond de sa pensée. C'est une femme libre, qui aime prendre ses propres décisions. Elle est franche et n'hésite jamais à faire ce qui lui semble juste. Pour ses amis, même s'ils s'avèrent rares, elle ne recule devant rien. Quand elle veut quelque chose, elle fait tout pour y parvenir ; elle est déterminée et prête à tout. Lorsqu'il y a du danger, elle sait s'incliner. C'est une âme aimante sous sa carapace et qui aime la vie et la nature, qui aime rire et s'amuser. Du moins, fût-il un temps. Mais elle n'a pas perdu ses habitudes d'enfant.

Histoire : Cornélia Shaase est née par un beau matin de printemps, dans un petit village des Plaines de Feleth. Tout augurait ce jour comme merveilleux, ensoleillé et plein de bonheur. Hélas, des complications lors de l'accouchement réduisit cette prédiction en cendres. La mère du petit bébé qui venait de voir le jour meurt quelques heures plus tard. C'était une tragédie qui s'abattait sur la petite communauté, très soudée. Personne ne comprenait pourquoi cette femme, alors encore jeune, en pleine santé et forte, était morte en donnant le jour à son enfant. On en déduisit que le responsable était le bébé, rien de plus, rien de moins. La plus vieille femme du village, qui était également la guérisseuse, proclama que l'enfant devait mourir, qu'il était dangereux. Le père, fou de rage et de tristesse, s'opposa à la décision de l'aînée.

Il s'enfuit en pleine nuit et se réfugia dans la grande cité du Royaume, Madorass. Il trouva un logement, un nouveau métier et commença une nouvelle vie. L'absence de sa défunte épouse était éprouvante au début. Comment élever un petit bébé, seul, sans soutien féminin ? Les premiers mois furent difficiles. Le pauvre homme pensait ne jamais s'en sortir quand le destin fut enfin clément avec lui et sa petite fille. Il rencontra une femme, qu'il prit pour épouse. Cornélia, alors âgée d'une année, eut une mère.

Hélas, ce cadeau tombé du ciel était empoisonné. La femme était arrogante et peu aimante envers l'enfant. Cornélia n'était pas sa fille. Lorsque sa belle-mère accoucha d'un petit frère, la vie devint vite un calvaire pour la fillette. A cinq ans, elle devait s'occuper du bébé et aider au bon déroulement du ménage. Le père, qui travaillait dur pour subvenir aux besoins de sa petite famille, était las et ne faisait pas attention à ce qui se passait réellement sous son toit. Cornélia s'en trouva bien malheureuse. Seulement, ses plaintes, ses pleurs, étaient vains, inaperçus. Alors, elle se tut et mit de côté ses envies pour rendre la vie de son géniteur plus agréable, même si cela signifiait endurer des horreurs. Après tout, ne lui avait-il pas sauvé la vie ?

A douze ans, alors qu'elle devenait une jolie jeune fille, Cornélia apprit que la vie pouvait être encore pire que le calvaire qu'elle endurait avec sa belle-mère et son petit frère. Son père, vieilli prématurément par son travail, tomba gravement malade. Ne pouvant plus s'occuper de sa famille, le pauvre homme mourait de tristesse. Sa fille alla travailler à sa place mais le métier était fait pour un homme. Elle se fit passer pour un mâle, cachant sa féminité autant que possible et coupant ses cheveux qui étaient déjà longs. On y vit que du feu.

Des mois passèrent. Le père de Cornélia se remit de sa maladie et reprit le travail. La jeune fille se retrouva à nouveau seule avec sa belle-mère. Si le travail qu'elle avait fourni l'avait exténuée, elle le préférait à sa vie de famille. Ne tenant plus enfermée, elle sortait souvent se balader dans les rues de l'immense cité. Mais un beau jour, si l'on peut dire, sa vie bascula.

Cornélia se promenait, ruminant de sombres pensées. Comme il aurait été agréable de jouer avec d'autres enfants de son âge ! Mais cela lui était impossible. Triste et rêvant d'une autre vie, la jeune fille se fit attaquer par un ouvrier du travail de son père. L'homme, qui avait été licencié quelques semaines plus tôt, avait reconnu le "petit gars" qui était venu travailler quelques temps avec lui. Il découvrit que ce n'était en réalité qu'une fillette, avec des appâts déjà bien en vue. Comment ne l'avait-il pas remarqué avant ? Il s'en prit à elle, l'emmenant sous le couvert d'un toit, loin des regards, dans une zone presque déserte. Il la viola et aucun de cris que Cornélia ne poussait étaient entendus. Pour que sa besoigne ne soit pas découverte, il laissa la jeune fille pour morte, rouée de coups.

Dérivant dans un songe ténébreux, la jeune fille lutta pour rester en vie. Pourquoi cet homme avait commis cet acte ? Pourquoi ? Une question qui demeura sans réponse. Heureusement pour Cornélia, un vieil homme en visite dans la ville la trouva. Il avait entendu ses gémissements de moribonde. Emportée chez lui, elle fut soignée, nourrie, surveillée, choyée. Quelques semaines passèrent sans qu'elle ne reprenne vraiment connaissance. Son père crut qu'il lui était arrivé malheur et fit une dépression.

Quand la jeune fille reprit connaissance, elle ne savait plus qu'une chose : son nom. Le reste lui était inconnu. Elle se souvenait de sa sortie, de son agression mais son passé refusait de se livrer à elle. Le vieil homme l'accompagna alors au dehors, l'aidant à recouvrer ses souvenirs. Il y parvint mais pas de la manière dont il l'aurait voulu. Cornélia se retrouva par hasard face à l'homme qui l'avait violée. Elle le reconnut et une rage, une haine et un dégoût profond montèrent dans son cœur. Ce qui se passa ensuite fut complètement inattendu. Des flammes jaillirent de nulle part et réduisirent le criminel à l'état de cadavre carbonisé.

Il s'avérait que Cornélia possédait des pouvoirs magiques. Le vieil homme, qui connaissait bien le monde de la magie, lui conseilla de se rendre à Beolan pour y pratiquer ses arts et devenir une formidable magicienne. S'enfuyant de la cité, Cornélia fit un long voyage jusqu'à la ville des magiciens. On l'accueillit et la fit étudier la magie pendant près de six ans. A dix-huit ans, la jeune fille devenue jeune femme avait gagné de nombreuses choses. Elle contrôlait la magie du feu et avait appris à survivre dans la nature qu'elle aimait. Elle avait acquis des connaissances sur les plantes et les herbes médicinales. Mais il lui manquait une pièce pour être complète. Son passé ?

Elle retourna dans la capitale du Royaume à la recherche de ses origines. Pour ne pas finir comme les traînes-misère des bas-quartiers, la jeune femme s'engagea dans les cours d'épée. Le souvenir de son agression lui revenant en mémoire, elle voulait pratiquer le combat à l'épée. Peut-être que cet entraînement lui aurait suffi, bien des années auparavant... Cornélia apprit également le maniement de l'arc et devint même une des meilleures archères de son âge. Mais cela ne compensait en rien son manque de passé. Plus elle cherchait, plus elle avait l'impression de ne rien trouver.

Un jour cependant, alors qu'elle achetait des herbes, elle rencontra un jeune homme, environ cinq ans plus jeune, qui venait chercher des médicaments pour sa mère malade. Il reconnut sa demi-sœur et l'invita à retrouver sa famille. Cornélia revit sa belle-mère et son père, qui avait beaucoup vieilli. Le père était fou de joie. Sa femme, malade, n'en croyait pas ses yeux. Après toutes ces années, voilà que Cornélia était de retour. Elle avait bien grandi et était devenue une jeune femme pleine d'assurance et d'autorité.

Retrouver son passé faisait un effet étrange à la jeune femme. Depuis qu'elle étudiait la magie, puis l'art de l'épée, elle avait un but précis. Maintenant que celui-ci était atteint, qu'allait-elle bien pouvoir faire ?


En ce qui vous concerne

A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? Au minimum tous les jours !

Comment avez-vous découvert le forum ? Par le biais d'un top-site.

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? Je l'ai trouvé joli dès l'ouverture de la page. C'est un peu sombre mais cela colle bien avec l'univers.

Test-RP
(5 lignes complètes au minimum, comme un message classique)


[FLASH-BACK]

Le soleil descendait doucement à l'horizon, alors que je sortis prendre l'air. Ma belle-mère, Ateris, avait encore une fois de plus dépassé les bornes. Lui tournant le dos pendant qu'elle criait que je lui devais tout, je me dirigeai vers la porte de notre misérable maison et claquai cette dernière pour lui faire comprendre que ses discours ne me faisait ni chaud ni froid. Je me sentais en colère contre elle et contre le monde entier. Qu'avais-je fait pour mériter cela ? Ateris répétait sans cesse que c'était de ma faute si mon père était malheureux. J'avais tué ma mère à ma naissance. Voilà ce que j'avais fait.

Shootant avec force dans les cailloux, je flânais dans les rues de la grande cité de Madorass. Qu'aurait été ma vie si ma mère avait survécu à son accouchement ? Aurais-je vécu heureuse auprès d'elle et de mon père, de mes frères et sœurs ? Aurais-je eu des amis avec qui jouer, plaisanter et faire des projets d'avenir ? Je soupirai en pensant à cela. L'avenir. Quel était le mien ? Vivrai-je toujours avec Ateris, mon demi-frère et mon père ? Deviendrai-je quelqu'un d'important ? Aurai-je un mari et une famille, moi aussi ? Tant de questions se bousculaient dans ma tête que je ne me rendis pas compte de ce qui m'arriva soudainement.

Le sol bascula à ma rencontre, ou plutôt je vins à la sienne. Mon front se cogna durement contre le béton, me faisant voir des étoiles tout autour de moi. J'essayai de me relever doucement pour ne pas avoir la tête qui tourne quand je sentis une poigne attraper le col de mon manteau. Je criai par surprise. Alors que quelque chose me tirai je-ne-sais-où, je pris peur. Mon cœur se mit à battre très fort dans ma poitrine. Je sentais le sang qui circulait à mes oreilles bourdonnantes.

Le visage d'un homme se retrouva dans mon champ de vision. Ses yeux noirs me firent l'effet d'une bombe. Mon cœur cogna plus fort encore quand je reconnus la cicatrice qui barrait son sourcil gauche. C'était l'un des ouvriers avec qui j'avais travaillé pendant les mois de maladie de mon père. Que me voulait-il ? A son sourire lubrique, je devinai qu'il n'avait pas de bonnes intentions.

- Tiens, tiens, qu'avons-nous là ? C'est le petit gars, hein ? Mais dis-moi, qu'est-ce qui a poussé en si peu de temps ?

Il m'avait reconnue. Petit gars était mon surnom là-bas. Sauf que j'étais une fille et cet homme venait de le découvrir. Et je sus immédiatement ce que son regard voulait exprimer : de l'envie. Je commençai à me débattre mais il m'avait plaquée au sol. Ses mains tenaient fermement mes épaules et l'un de ses genoux écrasait ma jambe. L'autre bougea et me fit écarter les cuisses. Sentant la panique m'envahir, je me débattis de plus belle et criai qu'on vienne m'aider. Avant que je n'ai eu le temps de comprendre, l'homme m'asséna un coup sur la joue. Cela me sonna momentanément.

Je sentis le goût du sang sur ma langue. Je voulus cracher mais c'était comme si plus rien ne fonctionnait. Je clignai des yeux et bougeai la tête. Elle me fit mal. Je gémis de douleur et voulus pleurer tellement j'avais mal à la joue. M'avait-il briser l'os ? J'ouvris la bouche et marmonna. Les sons qui sortaient de ma gorge étaient faibles. L'homme ricana et plaqua une main sur ma bouche tandis que l'autre ouvrit mon manteau et ma chemise. Je sentis alors ses doigts parcourir mes petits seins, mon ventre et descendre plus bas. Je frissonnai de dégoût et bougeai les jambes pour me dégager mais rien ne fonctionnait. Je ne pouvais que m'horrifier de l'acte qui se profilait.

[FLASH BACK]

Je reconnus ses yeux dès que je les croisai. C'était lui, ce salopard, qui m'avait agressée. Je revoyais encore son visage et son sourire tandis que ses mains caressaient brutalement mon intimité. La nausée me fit tordre l'estomac et je sentis une rage profonde m'envahir de la tête aux pieds. Il m'avait attaquée, rouée de coups, violée et laissée ruisselante de sang. Cet homme devait payer, payer de sa vie.

Alors que je serrai les dents et les poings, une chaleur monta dans ma poitrine. Je criai pour l'expulser et projetai mes bras vers le déchet qui venait de me reconnaître. Le surprise se lisait dans ses yeux, car il ne s'attendait pas à me voir vivante. Mais plus encore que la surprise, une terreur soudaine illumina ses yeux noirs lorsqu'une gerbe de flammes jaillit sur son corps. Elles consumèrent ses vêtements et sa chair en un clin d’œil. Son hurlement d'agonie fut court mais j'eus l'impression qu'une éternité s'était passée avant que son corps carbonisé et racorni ne tombe sur le sol.

Les yeux légèrement écarquillés, je ne percutai pas directement ce qui venait de se produire. Une main se posa sur mon épaule. C'était celle de Pathos, mon sauveur, ridée et constellée de taches de vieillesse. Je levai les yeux vers lui et décelai dans son expression un mélange d'étonnement et de peur...


Dernière édition par Cornélia Shaase le Dim 5 Mai 2013 - 15:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cornélia Shaase

Flamme envoûtante

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Mage guerrier
Métier : Herboriste
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Royaume

Âge : 24

Messages : 7

Fiche de Personnage : Quelques lignes sur ma vie


MessageSujet: Re: Cornélia Shaase   Jeu 2 Mai 2013 - 17:59

Bonsoir,

Ma fiche est terminée et complète - du moins, je l'espère assez.
Je suis impatiente de commencer cette aventure...

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Cornélia Shaase   Jeu 2 Mai 2013 - 22:05

Bonjour, bienvenue. ^^

Tout d'abord, je me dois de te complimenter sur ton style. Il est vraiment clair et précis. C'est comme une gorgée d'eau fraîche dans une rivière rapide alors que le soleil brille fort au dessus.

Par contre, il y a quelques petites erreurs, rien de trop grave, par exemple "béton" dans ton test RP.

Que veux-tu dire par " la grande cité du Royaume" ? D'autant qu'à cette époque, c'était encore une démocratie. ^^

Enfin pourrais-tu étoffer un peu "talents de combat physique" et "talents de magie" qui est très vague.
Quel genre d'épée utilises-tu (entre une claymore et une épée courte, il y a une différence) ?
Quel est ton style de combat ? foncer dans le tas ? des mouvements fluides ? esquives et attaques par derrière ?
Tu dis avoir une maîtrise de l'arc dans ton histoire, précise-le aussi.
Que peux-tu faire avec le feu ? t'entourer d'une armure de feu ? envoyer de bonnes vieilles boules de feu ? le cracher comme un dragon ? faire des feu-follet qui dansant autour de tes victimes, les bloquant et les brûlant petit à petit ainsi qu'IL NE RESTE PLUS QUE DES CENDRES DE CES MAUDITS POURCEAUX QUI A VOULU TE DÉSHONORER MOUAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH ... euh... je m'emballe, je m'emballe.

Voilà, fais cela, merci. ^^
DES CENDRES, RIEN QUE DES CENDRES MOUAHAHAHAH.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cornélia Shaase

Flamme envoûtante

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Mage guerrier
Métier : Herboriste
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Royaume

Âge : 24

Messages : 7

Fiche de Personnage : Quelques lignes sur ma vie


MessageSujet: Re: Cornélia Shaase   Dim 5 Mai 2013 - 14:43

Bonjour, bonjour !

Merci pour le compliment :)

Je vais répondre aux questions que tu m'as posées. En espérant que ce sera complet, du coup !

Que veux-tu dire par " la grande cité du Royaume" ? D'autant qu'à cette époque, c'était encore une démocratie.

Je parle de Madorass, en fait. Je suppose que la ville était déjà là avant que le roi - mort apparemment - ne monte sur le trône ?
Même si c'était une démocratie, on appelle le monde du milieu "Le Royaume"...

Quel genre d'épée utilises-tu (entre une claymore et une épée courte, il y a une différence) ?

Il s'agit d'une épée tout ce qu'il y a de plus simple : la lame est longue et tranchante. On peut peut-être noter un arrangement pour Cornélia, qui a fait forger sa propre épée de sorte que la lame soit un peu plus fine que les épées classiques mais tout aussi résistante. De fait, l'arme est plus légère, ce qui permet une maniabilité meilleure pour la jeune femme. Le pommeau de l'épée est entouré d'une bande de cuir souple et la garde représente les ailes d'un aigle en plein vol.

Quel est ton style de combat ? foncer dans le tas ? des mouvements fluides ? esquives et attaques par derrière ?

Cornélia, bien qu'elle ait appris avec des hommes majoritairement, a su imposer une sorte de féminité dans son style de combat. Par cela, nous entendons bien de la grâce et de la légèreté. Ainsi, lorsque la jeune femme combat, ses mouvements sont tout ce qu'il y a de plus beau. Bon, sinon, à part pour la beauté du style, elle utilise sa rapidité pour porter ses coups. Loin d'être la meilleure escrimeuse du monde, elle a tout de même du potentiel ; en réfléchissant et en observant, Cornélia a connu plus de victoires que défaites - encore que celles-ci dataient de ses débuts. Elle a également appris à combattre au corps à corps, et même si elle semble frêle, elle peut parfaitement battre un homme dix fois plus gros qu'elle. La force ne fait pas tout, jeune padawan...

Tu dis avoir une maîtrise de l'arc dans ton histoire, précise-le aussi.

C'est une archère de niveau intermédiaire. Elle peut atteindre des cibles lointaines, jusqu'à 20m, mais elle a encore du mal à jour avec les conditions climatiques. Elle apprend encore et toujours, évidemment, puisqu'elle aimerait devenir la meilleure sur ce terrain. En général, ses flèches atteignent les cibles 8 fois sur dix.

Que peux-tu faire avec le feu ?

Cornélia est avant tout une magicienne. Donc, sa maîtrise de la magie du feu est des plus performante - comparée notamment à celle de l'épée et de l'arc. Le feu est son élément et elle peut tout faire avec lui, mais bien entendu à des degrés différents. Elle peut invoquer les flammes sous toutes ses formes : petites flammes de poing, boules de feu pouvant atteindre la taille d'un ballon de basket - pour une plus grosse boule, il lui faut se concentrer beaucoup, donc ce n'est pas pratique lors d'un combat rapide - ainsi que des murs de feu. Au récit de son expérience avec son agresseur, Cornélia est capable de réduire en cendres n'importe quelle chose. Evidemment, elle ne le fait pas volontairement... c'est une parcelle de son pouvoir qui est incontrôlable. De même, si ça paraît cool de faire tout et n'importe quoi avec le feu, maîtriser celui-ci demande de l'énergie et de la concentration. Par exemple, entre lancer des flammèches, des boules de feu et créer une barrière avec cet élément, la différence est grande. Pour les sorts mineurs, c'est aussi simple que la pensée et cela ne coûte rien - sauf à utilisations répétées... En revanche, pour faire tenir un mur de feu, il faut du pouvoir et de la concentration. Ce que Cornélia a mais lors d'un combat, si l'on a besoin de ses talents de magiciennes, elle demandera à être au minimum protégée... même si elle sait elle-même défendre sa vie, les situations ne sont pas toujours les mêmes.


Voilà, je dois avoir fait le tour !
J'espère que cela convient ^^

Bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Cornélia Shaase   Dim 5 Mai 2013 - 15:02

Parfait cawa
Pour " la grande cité du Royaume", c'était surtout le terme qui me gênait parce qu'il y a 3 grandes citées dans le Royaume : Beolan, Venil et Madorass, donc je te demandais, en fait, de changer le terme dans ton histoire.

Sinon, tu ne parles absolument pas de ta connaissance des potions dans ton histoire. Il faudrait en parler justement. ^^
(c'est ma dernière demande)


Voilà, règle-ça et tu seras validée. ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cornélia Shaase

Flamme envoûtante

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Mage guerrier
Métier : Herboriste
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Royaume

Âge : 24

Messages : 7

Fiche de Personnage : Quelques lignes sur ma vie


MessageSujet: Re: Cornélia Shaase   Dim 5 Mai 2013 - 15:17

Re,

Euké, euké, j'ai rajouté le nom de la ville au début de l'histoire.

Sinon pour les potions : Lorsqu'elle étudiait la magie à Beolan, Cornélia s'est intéressée à l'herboristerie. Etant jeune, elle devait souvent se rendre chez une guérisseuse de Madorass pour prendre des fioles de potions pour sa belle-mère. Du coup, elle a étudié les utilisations des herbes dans les potions. Elle a d'ailleurs choisi de faire herboriste plus tard, afin de gagner un pécule honnête. Elle peut préparer des potions revigorantes, des potions pour soigner certaines maladies - faire une liste serait long mais en tout cas, nous parlons de maladies mineures - ainsi que autres potions qui servent à rendre la vie des malades meilleure. Par exemple, pour quelqu'un qui a des insomnies chroniques, Cornélia prépare des somnifères légers mais qui font effet. Elle peut également préparer des poisons et contre-poison. Elle peut, avec du temps, décortiquer les éléments d'un poison et en faire un antidote mais il ne faut pas rêver, ce n'est pas non plus une experte en toutes herbes. Là encore, elle entend s'améliorer. Evidemment, elle sait préparer toute sorte de philtres mais elle ne fait pas systématiquement : lorsqu'une cliente lui demande un philtre d'amour, elle ne lui en prépare pas car cela ne fonctionne pas comme on peut l'espérer. Puis, sa conscience l'empêche de réaliser cela - imaginez, obliger quelqu'un à vous aimer... c'est pis que mal ! Bref, évidemment, pour réaliser des potions, Cornélia a une très bonne connaissance des plantes et herbes. Elle ne fait donc pas que des potions mais vend aussi des sachets - exemple, de la camomille tout ce qu'il y a de plus simple, pour faire une petite tisane...

Voilàààà. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Cornélia Shaase   Dim 5 Mai 2013 - 15:54

Je ne suis décidément pas réveillée. >.<

Le groupe. Il faudrait que tu parles de ton entrer dans le groupe des "Rebelles" dans ton histoire aussi. ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cornélia Shaase

Flamme envoûtante

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Mage guerrier
Métier : Herboriste
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Royaume

Âge : 24

Messages : 7

Fiche de Personnage : Quelques lignes sur ma vie


MessageSujet: Re: Cornélia Shaase   Dim 5 Mai 2013 - 17:42

Yep !

Son appartenance au groupe des Rebelles est très facile à comprendre et à expliquer. Incluons cet épisode entre le moment de sa guérison après son agression et la rencontre avec le violeur pendant laquelle elle le carbonise. Faible, en colère et surtout souillée, Cornélia, sans son âme d'enfant et de justice, laisse tomber son masque de dureté. Sa belle-mère n'étant plus là pour la sermonner, pour la rabaisser, la jeune fille peut laisser libre court à ses larmes. Cela lui fit du bien. Elle pleurait très rarement et lorsque ses glandes lacrymales lâchaient la bonde, c'était en cachette. Cornélia, voulant toujours cacher ses sentiments, pouvait enfin s'exprimer normalement et librement.

Avec son sauveur, elle entreprit de se rendre auprès de juges, pour parler de son viol. Bien entendu, on essaya de retrouver son agresseur mais pour un cas si mineur - car les viols n'étaient pas si rares - les efforts ne firent pas mouche. Tant pis pour Cornélia... elle n'aurait pas justice ! Jusqu'à ce qu'elle retrouve par hasard le vil personnage et le carbonise sur place. Justice était faite.

Cette graine de justice et vérité fut semée à ce moment-là. A son retour de Beolan et après son entraînement à l'épée, le roi qui monta sur le trône lui rappela sa mésaventure alors qu'elle était adolescente. Elle ne l'avait jamais rencontré mais ce qui se disait sur lui en cachette lui donnait envie de vomir. Passons donc ces détails. Cornélia, qui désirait une justice et être libre, prit part aux idéaux des Rebelles. Avec ses talents de magicienne et d'escrimeuse - certes, celui-ci n'était pas au top - elle pouvait prendre part au combat pour la chute du roi.



J'ai oubli d'expliquer, en effet ! Bon, c'est vague mais disons que mon personnage préfère la démocratie à la tyrannie :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Cornélia Shaase   Dim 5 Mai 2013 - 18:18

Certes mais les Rebelles sont un Groupe. Par conséquent, même si tu es pour la démocratie, si tu n'es pas entrée dans ce groupe, tu ne fait pas parti du groupe "Rebelles". Je ne sais pas si je suis compréhensible. En fait, le groupe "Rebelles" ne rassemble pas tous ceux contre le Royaume, c'est une union de personnes et donc il faut y entrer (contrairement au groupe "Royaume" par exemple donc tous les citoyens à peu près corrects font partie).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cornélia Shaase

Flamme envoûtante

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Mage guerrier
Métier : Herboriste
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Royaume

Âge : 24

Messages : 7

Fiche de Personnage : Quelques lignes sur ma vie


MessageSujet: Re: Cornélia Shaase   Dim 5 Mai 2013 - 18:53

Oh, d'accord.

Dans ce cas, je me contenterai d'aller dans le groupe du Royaume et nous verrons par la suite.

Non ? :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Cornélia Shaase   Dim 5 Mai 2013 - 19:34

Parfait. cawa
Je te valide, n'oublie pas de modifier ton profil et passe ici pour ton rang :
Néro, Elem est venu ici...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Cornélia Shaase   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cornélia Shaase

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-