''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP CLOS] Mission d'escorte [PV : Erwan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ShuiLong Zhang



________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Combattant de l'Eau Noire
Métier :
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaires (Déserteuse)

Âge : 52 ans

Messages : 170


MessageSujet: [RP CLOS] Mission d'escorte [PV : Erwan]   Dim 19 Sep 2010 - 21:48

- Fufu. Assise jambes croisées sur une charrette plus que rustique tirée par deux chevaux de trait, Shui semblait faire la gu*ule... Enfin encore plus que d'habitude. Elle poussait de longs soupirs, l'air visiblement plus que contrarié et jetaitt régulièrement des coups d'œils autour d'elle. Elle avait tiré de sa besace une sorte de petit bout de verre qu'elle utilisait pour se limer les ongles, produisant des crissements affreux à en rendre fou n'importe quel mortel. Shui était une démone soucieuse de son apparence, c'était le cas de le dire. Et il fallait dire que les ongles étaient une partie du corps particulièrement importante aux yeux de la noble Zhang. Et oui, saviez-vous que des ongles bien affutés étaient la clef de la parfaite maîtrise d'arrachage d'yeux ?
- Une démone de rang jouer les gardes du corps pour un percepteur de mes deux ? De qui se moque-t-on ? Cette mission est d'une nullité affligeante ! M'en vais leur faire manger leurs patates à ces péquenots de mes deux.
Railla-t-elle à voix haute. Puis son regard se posa sur le missionnaire qu'elle se devait de protéger. Abandonnant ses ongles, elle décida de passer sa colère sur le pauvre homme qui n'avait rien demandé à personne :

- Bon l'insecte, on la fait oui ou non cette collecte ? Tu comptes rester ici jusqu'à prendre racines ? Fais bouger tes grosses vaches, tout de suite ! J'ai pas que ça à faire !

Envoyé du roi ou pas, il ne savait que répondre face aux aboiements de la démone qui était de très mauvais poil. Il se mit alors à bégayer en tripotant nerveusement sa cape :
- C'est que... que... nous attendons un autre Cape Blanche...

- Raaaaaah ! Lança-t-elle, en se laissant tomber en arrière dans la charrette. Elle soupira de nouveau en se disant que c'était pas son jour aujourd'hui. En tout cas elle ne manquerait pas de faire remarquer à son collège qu'on ne faisait pas attendre une Zhang en colère.


Dernière édition par ShuiLong Zhang le Ven 8 Oct 2010 - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: [RP CLOS] Mission d'escorte [PV : Erwan]   Mar 21 Sep 2010 - 17:33

Histoire Principale P1(ayant trouvé l'idée de Takamorishima très intelligente afin de ne pas se perde dans ses Rp, j'édit ce post)



_ Rattrapez-le!! Maudit voleur!!
_ Zut, zut, zut, ZUT!! Pourquoi a-t-il fallut que je salisse ma cape blanche? Je ne vais quand même pas tuer ces pauvres gens?! Pestais-je.

Encore une fois je n'avais pu m'empêcher de voler quelques bourses. Mais elles m'appelaient!! " Erwan, Erwan... Voles-nous", c'était trop tentant!! Mes anciens compagnons de jeux me poursuivaient à présent, quel malheur. Quelques prêtres du Solstice traversèrent la ruelle, me bloquant ainsi le passage pendant des secondes cruciales. Ne pouvant attendre, je fonçais dans le tas, faisant chuter les pauvres moines en bure violettes sans ménagement, me faisant ainsi ne nouveaux poursuivants.

_ Hein mais pourquoi ils me suivent ? Et pourquoi ils ont des bures violettes ?... Violette… Ah !! Ce sont des prêtres du Fléau !! Me lamentais-je.

Les minutes passèrent, le parcours, qui me paraissait habituellement cours, devenait interminable. Enfin j’aperçu la grande porte, la chance me souriait une fois de plus, une caravane sortait de la ville, obligeant les battants à rester ouvert.


_ Une caravane ? Ca me rappel un truc… C’est quoi ma mission déjà ? Dis-je en sortant la missive de ma poche. Escorter une caravane ? Hey, mais c’est pas celle-là ?

J’allais me lancer à la poursuite du convoi quand des incantations retentirent derrière moi, alors que je me retournai, un des nombreux priants était entrain de « muter » alors que les autres continuaient à chanter. Cela venait de confirmer mes hypothèses à propos des prêtres du Fléau. En clair, j’étais dans la mouise jusqu’au cou. Sans leur laisser le temps de finir, je m’envolai, prenant déjà de l’avance sur l’immonde créature qui allait apparaître. Malheureusement, cette fois, ma déesse m’avait abandonné. La chose, qui avait finit de se transformer, poussa un crie strident et des battements firent vibrer l’air derrière moi, une harpie. C’est alors que de nombreux hurlements déchirent mes tympans, le restes de mes poursuivants, prêtres et humains normaux, étaient sous l’effet du sortilège et commençaient à changer. Sans plus attendre, je laissais échapper quelques éclairs de mes doigts afin de neutraliser ces monstres. Un de ces démons, c’était déjà assez. La femme-oiseau fonça droit sur moi et enfonça ses serres dans ma chair, m’arrachant un grognement.

_ Bon !! Ça ne m’amuse plus. Dis-je en grimaçant. Je dois vite en finir !!

Je chargeai quelques soupçon de magie dans ma main puis passai le bout de mes phalanges sur mon visage, faisant apparaître pardessus mon masque démoniaque. La puissance déferla en moi et je dégainai mon Katana. J’arrachai les pattes de cette horrible créature de mon épaule, qui cicatrisa automatique, et lançai une série d’onde tranchantes, coupant net les ailes de la harpie qui chuta directement en hurlant alors que son sang se vidait. Un bruit sourd retentît et quand je baissai les yeux je vis le but de ma mission, le cadavre de la bête écroulé sur une jeune femme de type asiatique. Je me posai en douceur et me dirigeai immédiatement vers le chef du convoi, oubliant totalement la dame.

_Désolé du retard… Dis-je bêtement, puis retrouvant mon sérieux. Je me présente, Erwan Daermon Do’Layde, cape blanche du roi… Même si elle est un peu sale en ce moment… Héhé…

[désolé si il est trop petit je l'avais écrit à la main et comme j'écrit assez gros ça avait deux page donc j'avais crus ;s]


Dernière édition par Erwan Daermon Do'Layde le Mer 29 Sep 2010 - 12:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

ShuiLong Zhang



________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Combattant de l'Eau Noire
Métier :
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaires (Déserteuse)

Âge : 52 ans

Messages : 170


MessageSujet: Re: [RP CLOS] Mission d'escorte [PV : Erwan]   Mar 21 Sep 2010 - 18:43

De son coté Shui avait décidé de passer le temps en observant les nuages. Allongée dans la charrette, laissant ses longues jambes dépasser, elle avait maintenant les yeux rivés sur le ciel qui commençait a s'assombrir. Elle passa une main devant ses yeux pour se protéger des rayons du soleil et grogna. Saleté de temps. Qu'il était décidément laid ce ciel ! Déjà le bleu ne lui plaisait pas. Quelle couleur banale et ennuyeuse ! Sans parler de la forme des nuages. De vulgaire bouts de cotons allant du blanc immaculé a un gris sale. Non, non le ciel de Feleth était bien fade comparé a celui du Vein. Au moins dans le Vein, le ciel changeait tout le temps de couleur, passant du vert au violet selon les saisons. Et puis les nuages ! Ah les nuages ! Sombres, majestueux, affolants ! Parfois grands comme 4 géants et abordant une magnifique teinte vermeille, ils prenaient toutes les formes les plus burlesques et inimaginables possibles. La, la... Shui ne voyait rien dans le ciel. A part peut-être une harpie, tiens. Drôlement réaliste, dis donc. Oh mais... on dirait bien que ce n'est point un nuage. Il s'agissait vraiment d'une harpie qui lui tombait dessus telle une comète.

- Aaaaaah !
Hurla-t-elle en roulant sur le cote, évitant in extremis le cadavre de la chimère tandis qu'un vieux paysan qui passait par la s'exclama :
- Vindieu, v'la-t'y pas qu'il pleuvasse des femmes piafs ! Belle prise que z'avez-la ma gente dame !


Choppant le macchabée par la nuque, elle sauta du convoi et vint poser deux mains fermes sur les épaules de son "collègue". Ce dernier pouvait des lors sentir une aura maléfique derrière son dos. Le forçant a se retourner elle plongea un regard noir dans les yeux du jeune homme. D'ailleurs si on avait inventé la mitraillette sur Feleth, on aurait pu dire qu'elle le fusillait littéralement du regard.

- Dites donc mécréant ! Votre pauvre mère ne vous a-t-elle pas appris les bonnes manières ? Ah ces femmes de Feleth ! Toutes des mauviettes, incapables de dresser leur marmaille. PREMIÈREMENT ! Quand on a une mission de prévue on arrive a l'heure convenue. DEUXIÈMEMENT ! Quand on rencontre un de ces camarades on a la politesse de le saluer, surtout si c'est une dame de mon espèce. DEUXIÈMEMENT, petit A ! Je ne sais pas si c'est une de vos coutumes locales barbares, mais sachez que je ne considère pas le fait de balancer au visage de quelqu'un une affreuse créature comme un salut décent. Nom, prénom, grade auraient suffi, merci bien ! Alors reprenez votre affreuse bestiole.
Elle colla le visage de la bête juste contre celui de son interlocuteur et lâcha le corps sur ses pieds. TROISIÈMEMENT ! Troisièmement... Auriez-vous l'obligeance de m'expliquer ce que signifie cette mare de cadavres nauséabonde ? Demanda-t-elle en pointant du doigt le carnage que le jeune homme avait provoqué a l'aide de ces éclairs. Oui, c'était certes classe, en tant que démone Shui devait l'admettre. Mais tout de même ! On ne massacrait pas toute une peltée de paysans sans raisons... Non en fait si, si on pouvait...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: [RP CLOS] Mission d'escorte [PV : Erwan]   Mar 21 Sep 2010 - 19:59

Bizarrement, le chef du convois avait pris un air apeuré quand je lui avait dit mon rang, comme si il craignait quelque chose pour moi. Quoiqu'il en sois, j'avais trouvé ça très étrange. Je sortit une de mes nombreuses bourses de ma poche et la tendit à l'homme, pour dédommager, celui-ci arborât un air surpris avant de refuser. Un semblant d'air dur se dessina sur mon visage alors que je plaçai la bourse dans sa main et refermai ses doigts dessus.

_Merci Seigneur. Dit-il en déglutissant.
_ Pas de "Seigneur" avec moi!! Juste Erwan d'accord? Dis-je en souriant.
_Bien, Sire Erwan.
_Ohlalala...
Me lamentais-je.

C'est alors que je ressentit deux pressions sur mes épaule et que ces dernière me força à me retourner. Je déglutit, à mon tour, avec peine en découvrant la femme qui se tenait devant moi. Ses yeux bridés lançaient des éclairs, un orage même, mais le reste de son corps n'était pas mal. Elle possédait des traits fin et délicats et une bouche petites mais mignonne au fines lèvre. Cette aurait facilement pus se trouver mari. Un étrange aura se dégageait d'elle, à la fois similaire à la mienne mais complètement différente, une aura de démon. Elle pressa mes épaules encore plus fort et ouvrit la bouche pour parler:

- Dites donc mécréant ! Votre pauvre mère ne vous a-t-elle pas appris les bonnes manières ? Ah ces femmes de Feleth ! Toutes des mauviettes, incapables de dresser leur marmaille...

La suite du discours fut brouillée par les violence de ces phrase. Je ne faisais plus attention à rien, pas même au bruit du vent ni la douleurs qui se propageait dans mes bras. *Votre pauvre mère...*, cette phrase tournait encore et encore dans ma tête, faisant renaître chez moi l'ancien Erwan... Le vrais. La colère s'empara de mon être, me faisant oublier les gens autour de moi, a part cette femme. Des flammes noires pure vinrent à lécher mon corps, sans toutefois brûler le tissus qui l'ornait. L'asiatique jeta la harpie à mes pieds et continua son discours, muet à mes oreilles. J'augmentai la chaleur au niveau du sol le temps d'un souffle à un seuil critique, réduisant le cadavre en cendre. Je me dégageai de la prise sur mes membres, permettant ainsi au sang d'affluer de nouveau dans mes veines. J'attrapais le poignet de la démone, le serrant de toute mes force, tout en faisant disparaître les flammes au niveau de mes doigts mais les laissant propager leurs chaleur satanique.

_ Je n'ai pas eu de mère... Dis-je en resserrant ma prise. Coutumes barbare? Je suis désolé mais je n'ai en rien fait exprès de faire tomber ce cadavre sur vous et vous ne m'en voyez absolument pas désolé. Si jamais... Si jamais vous vous avisez encore une fois de parler ainsi de ma génitrice, je vous jure que je ferais brûler, fondre, griller, déchirer, détruire chaque parcelle de votre être... Démone.

Je lâchai alors ma prise et me retournai vivement, l'herbe avait pris feu pendant cet instant de rage. Les flammes se rapprochaient dangereusement de la caravane, dont les occupant n'avait rien vu, occupé à admirer cette confrontation. Oubliant mes sentiments je plaçai ma main devant moi et laissai partir un jet d'eau noire comme le jais. Éteignant ainsi l’incendie naissant, cet regain d’adrénaline me permit de retrouver mes esprits et d'oublier ma colère. Je tendit la main vers ma collègue et dit:

_Allez!! Sans rancune? Et quand au tas de cadavres... ces pauvres gens allaient finir en harpie eux aussi, comme l'autre. Sinon quel est votre nom, collègue? Je suis Erwan Daermon Do'Layde. Demi-démon et cape blanche à mon actif.
Revenir en haut Aller en bas

ShuiLong Zhang



________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Combattant de l'Eau Noire
Métier :
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaires (Déserteuse)

Âge : 52 ans

Messages : 170


MessageSujet: Re: [RP CLOS] Mission d'escorte [PV : Erwan]   Mar 21 Sep 2010 - 22:54

Oula ca sentait le grille. Était-ce la pile de cadavres électrocutés qui produisait cette odeur ? Euh non surement pas, d'ailleurs ca commençait a chauffer. Visiblement le jeune homme appréciait peu les paroles de la démone. Elle recula de quelques pas, voyant des flammes noires apparaitre le long du corps de... l'humain ? Mauvais ca, très mauvais. Elle voulu bondir en arrière pour se protéger de la chaleur, mais il la retint par le poignet. Elle sentit les flammes se propager le long de son avant-bras et se mordit la lèvre pour ne pas hurler. Des larmes aussi sombres que les flammes qui lui rongeaient le bras perlèrent au coin de ses yeux grands écarquillés qui observaient impuissant les tatouages sur ses bras s'évaporer a cause de la chaleur. Instinctivement elle commença a se débattre de toutes ses forces comme un animal affolé sous les regards amusés des autres membres de la caravane qui se délectaient du spectacle. Oui, la puissante et tyrannique Shui était devenue en l'espace d'un instant a la merci du premier guerrier venu. Si elle n'avait pas craint les flammes sur le corps de son agresseur, elle lui aurait volontiers flanqué la baffe de sa vie. Elle n'avait pas prévu un tel accès de colère et surtout pas une telle réaction. Comment savait-il qu'elle craignait le feu ? Son secret avait-il été dévoile au sein des Capes Blanches ? Quoiqu'il en soit, Shui était en très mauvaise posture. Elle était trop apeurée par le feu démoniaque du jeune homme pour se défendre et elle était également encore trop fière pour le supplier de la relâcher. Mais son regard auparavant menaçant et colérique le faisait pour elle : on y lisait désormais la panique et la détresse qu'elle éprouvait dans l'instant.
Heureusement pour elle, il daigna la relâcher. A peine son emprise se desserra-t-elle qu'elle recula maladroitement, étourdie et tomba pitoyablement sur le postérieur. Comprenant tout juste ce qu'il venait de se passer, elle ravala ses larmes qui n'étaient pas seulement des larmes de douleur mais aussi de honte, passa une main sur son visage et jeta un regard mauvais au garçon. Elle se vengerait oui, on humiliait pas une démone de son rang de la sorte. Restait a savoir comment. Sans répondre, elle cracha au sol et foudroya alors du regard tous les membres de la caravane, prête a faire taire quiconque se permettrait un quelconque commentaire. Non, aujourd'hui n'était point son jour. Mais qui était donc ce combattant ? Pas un humain ordinaire pour maitriser une telle magie. Bien entendu elle avait déjà vu des hommes manier la magie du feu, mais celle-ci était différente. Les flammes étaient noires comme... comme les ténèbres ! Biensur, il lui avait semblé sentir une aura étrange en ce guerrier. Aurait-il lui aussi du sang démoniaque ? En tout cas, elle tournerait désormais sa langue 7 fois dans sa bouche avant de s'adresser a ce dernier. Il venait tout de même lui infliger un de ces instants les plus humiliants sur Feleth et avait fait partir en fumée au moins une heure de calligraphie magique. Elle examina son bras : sa peau habituellement aussi blanche que du marbre avait noirci par endroits et formaient d'étranges cicatrices sombres. Il paierait pour ca...
Puis, o chose surprenante, il eut le culot de lui adresser a nouveau la parole d'un air sympathique. Elle jeta un regard méfiant sur la main qu'il lui tendait, cette même main qui l'avait blessée dans son orgueil et dans son corps. Comment osait-il revenir vers elle avec l'air le plus naturel et détendu possible ? Avait-il déjà tout oublié ? Il ne semblait visiblement pas comprendre a quel point son geste avait meurtri la démone... Hum, tant mieux. Puisqu'elle ne pouvait pas l'avoir par la force, elle l'aurait pas d'autres moyens. Jouons la carte de l'hypocrisie. Demi-démon hein ? tiens donc, voila qui était intéressant, elle avait en effet eu raison de se douter qu'il avait du sang démoniaque dans les veines. Vaincue par un bâtard ! Quelle honte... Mais c'était peut-être moins honteux que d'avoir été mise a mal par un humain ? Qu'importe ! Affichant un sourire radieux, elle serra chaleureusement la main qu'il lui tendait, adoptant un ton aimable.

- Sans rancunes camarade. Je me prénomme ShuiLong Zhang, mais il parait que c'est un nom compliqué alors vous pouvez m'appelez Shu tout simplement. Enchantée, collègue Erwan. Permettez-moi de m'excuser quant a mes paroles sur votre mère, je n'étais pas dans mon état normal. Maintenant allons-y je vous prie. On a une collecte royale a faire !


Faisant signe au chef du convoi de sonner le départ, elle monta dans une charrette et invita le dénommé Erwan a s'asseoir a coté d'elle.

- Dites mon brave. Pourriez-vous garder secret notre petite querelle ? Et puis-je vous demander si vous étiez auparavant de ma petite... hum... faiblesse ?
Oui elle avait besoin de s'assurer qu'il tienne sa langue a propos du point faible de Shui et surtout de savoir s'il l'avait découvert par pur hasard ou s'il la tenait de source sure... Et elle était prête a lui faire les yeux doux et a jouer les filles sages pour y arriver. Rester plus qu'a espérer que le jeune Erwan soit un simple d'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: [RP CLOS] Mission d'escorte [PV : Erwan]   Mer 22 Sep 2010 - 13:02

J'étais satisfait qu'elle ait acceptée mes excuses, elles étaient sincères. Ça faisait des années que je ne m'étais pas énervé à ce point ou "énervé" tout simplement. Après que Shui mais aussi fait une demande de pardon, j'était retourné parler au Chef de convoi. Ce dernier m'avait expliqué avec détail le but de la mission. Un détail me dérangea, mais je n'en parlai pas au chef pour ne pas éveiller sa méfiance. Je m'éloignai de quelques mètres afin de réfléchir tranquillement.

_ Une escorte de deux capes blanche pour un simple percepteur? Impossible!! Quelque chose d'autre et de précieux doit-être dissimuler dans cette caravane! Ça devient excitant.

Je passai mon masque sur mon visage afin de bénéficier d'une meilleurs vitesse et me dirigeai vivement vers la dernière voiture, dans la certitude que quelque chose n'allai pas. Les gardes placés devant la porte ne me virent pas l'ouvrir et entrer à l'intérieurs de la pièce. A peine après avoir refermé le loquet, la stupeur s'empara de moi, une centaine d'armes était entassé là! Du l'épée banal au puissant artéfact magique, deux bagues en forme de Lion et de Dragon attirèrent mon attention, je fit disparaître le reste des objets dans une dimension de ténèbres. Je passai les bijoux à mon doigt en sortant, oubliant totalement les gardes qui se retournèrent avec stupeur lorsqu'ils me virent. Un rictus de haine déforma leur visage et il se jetèrent sur moi en grognant.

_ Désolé cape blanche, mais nous allons être obligé de vous éliminer!! Il faut avouer que ça nous fait plaisir de tuer un sbire du roi mais vous nous paraissiez sympathique. VIVE LA RÉBELLION!!

J'allai me préparer à lancer deux éclairs destructeur lorsque toute ma magie fut aspiré par le lion qui était sur mon doigt, un intense rayon d'énergie s'échappa de la gueule de l'animal, réduisant les deux hommes en poussière. La surprise prit possession de moi alors que des fragments de masque tombaient de mon visage. Je me concentrai sur le dragon, vaincu par la curiosité, et deux ailes d'environs trois mètre long s'extirpèrent de mon dos. Je tombai à la renverse, relâchant ma tension de ce fait et faisant disparaître les deux appendices géant, je décidai d'avertir ma collègue. Le chef du convoi sonna alors le départ et quand j'arrivai au wagon des capes blanche, Shu m'invita à m’asseoir à coté d'elle:

_ Dites mon brave. Pourriez-vous garder secret notre petite querelle ? Et puis-je vous demander si vous étiez auparavant de ma petite... hum... faiblesse ?
_*Sa petite faiblesse? A-t-elle peur du feu?* Me demandais-je. Non je n'était pas au courant pourquoi? Et quand à notre petite querelle comme vous dites, je ne suis pas du genre à aller crier sur tout les toits que je me suis battu. Si vous avez peur que les gens sachent que je vous ait quelques peut battu ne vous inquiétez pas, mon père faisait partit de l'élite des démons du Vein. Et vous pouvez me tutoyer. Dis-je d'un air généreux. Sinon venez voir, c'est important.

Je l’emmenai à l'intérieur de notre voiture et fit apparaître le tas d'arme que j'avais dissimulé dans ma dimension des ténèbres.

_J'ai trouvé ça dans la dernière voiture. Quand je suis ressortit, les gardes m'ont agressé en criant en l'honneur des "rebelles". Nous avons été trompés. Que faire? Voir ce qu'ils nous préparent ou tous les tuer maintenant?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

ShuiLong Zhang



________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Combattant de l'Eau Noire
Métier :
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaires (Déserteuse)

Âge : 52 ans

Messages : 170


MessageSujet: Re: [RP CLOS] Mission d'escorte [PV : Erwan]   Jeu 23 Sep 2010 - 22:12

"Non je n'étais pas au courant, pourquoi ?" Pourquoi ? Était-il crétin ou quoi ? N'avait-il pas remarqué la panique qui avait envahi Shui lorsqu'il lui avait brulé le bras ? Même le plus débile des gueux du convoi s'était rendu compte qu'elle avait une peur panique du feu. Bah, dans ce cas, tant mieux. S'il était vraiment honnête cela arrangeait grandement la démone. Mais le faisait-il exprès ou était-il alors vraiment débile ? En tout cas elle appréciait moyennement sa modestie "Mon père était un des plus puissants démons" ... Hum. Il n'y avait pas plus puissants démons que les Zhang dans le Vein ! Et vu qu'il n'avait pas de traits asiatiques, son père n'était pas un Zhang. De toutes façons il n'y avait aucune chance qu'un Zhang ne s'accouple avec une femelle humaine. Enfin elle était tout de même curieuse de savoir qui pouvait bien prétendre être un des plus puissants démons.

- Oh oui. Excellente idée. Tutoyons-nous. Après tout nous sommes du même camp.
Et malgré son sourire chaleureux, elle était répugnée à l'idée d'être tutoyée par un bâtard de Feleth. Et puis-je te demander le nom de ton père si ce n'est pas trop indiscret. Comme tu t'en doutes je viens moi-même du Vein. Peut-être que nous nous connaissons, qui sait ?
En réalité c'était fort peu probable. En dehors des Zhang et de sa tribu, Shui n'avait pratiquement pas côtoyé d'autres démons. Elle les haïssait même, les jugeant souvent trop barbares et totalement inintéressants pour la plupart. Oui un peu comme les hommes en somme. Sauf que les démons étaient plus coriaces à tuer et qu'ils ne la respectaient pas. Bah, hommes ou démons les deux espèces se valaient mais aux yeux de Shui les membres de ses deux races lui étaient inférieurs. Bien entendu il y avait cependant des exceptions a tout mais les personnes estimées par Shui pouvaient aisément être comptes sur le bout des doigts, autant dire qu'elles n'étaient pas nombreuses.
A la demande d'Erwan, elle suivit le sang mêlé à l'intérieur de leur véhicule a l'abri des regards en fronçant les sourcils. Qu'avait-il à lui montrer ? A priori l'intérieur était totalement vide, ou peut-être voulait-il l'entretenir de quelque chose de grave ? Shui comprit vite lorsqu'il fit apparaitre une pile d'armes de toutes sortes. Étonnée, la démone se pencha et attrapa un sabre qu'elle examina du bout des doigts.

- C'est de la très bonne qualité ce que tu as la, camarade.
Camarade, pfff. Elle détestait prononcer ce mot et si elle n'avait pas une couverture à tenir, elle aurait grimacé. Trompés dis-tu, trompés par qui ? Si nous n'avons pas été averti de la présence d'une telle réserve d'armements c'est qu'elle devait se faire a l'insu du Roi. Sans doute les rebelles ont-ils jugé bon de cacher leur stock dans une caravane royale, si je comprends bien. Quoi qu'il en soit cela signifie qu'il y a des traitres dans ce convoi. Plutôt que tuer bêtement tout le monde, je suggère que nous trouvions qui est a l'origine de cette supercherie. On a jamais trop de rebelles a torturer a portée de mains.
Torturer... Une lueur mauvaise s'alluma dans les yeux de la démone qui sans rien ajouter, jeta par terre l'arme qu'elle avait a la main et fine mine de s'éclipser. Mais elle se retourna et s'adressa au demi-homme :
- Au fait, tu ne m'as pas explique quelles sont ces bagues que tu portes. Tu ne les avais pas pendant notre querelle si je ne m'abuse. Tu le me diras toute a l'heure. Et sur ce, elle sauta de la voiture en marche et se dirigea en courant vers la queue du convoi histoire d'inspecter de ses propres yeux les lieux. Elle tomba sur trois hommes qui s'étonnaient de la disparition du stock d'armement. Elle n'eut bien entendu aucun de mal a les défaire, décapitant le premier qui fonça vers elle et poignardant le deuxième qui avait tenté de l'attaquer en bondissant sur elle. Balançant brutalement l'idiot qui s'était empalé sur sa lame, Shui s'avança vers le dernier qui ne souhaitait qu'une chose : détaler comme un lapin. Avant même qu'il n'eut le temps de la supplier pour sa misérable vie, elle le saisit par la nuque et le jeta au sol avant de lui assener un violent coup de pied dans le bas-ventre. Le laissant cracher ses tripes, elle le retourna du bout de la botte de façons à ce qu'il soit sur le ventre et s'assit tranquillement a califourchon sur son dos avant de lui passer une lame sous le cou. D'un geste de main elle rabattit ses longs cheveux par-dessus son épaule et se pencha sur la nuque de son nouveau jouet avant de lui susurrer quelques paroles a l'oreille d'un ton mielleux :

- Alors mon petit, on se croit plus malin que les Capes Blanches, hein ? Passons directement aux choses sérieuses, je veux savoir ce que tu comptais faire de toutes ses armes et qui est a l'origine de cette sotte stratégie. Et tout de suite.
Et pour bien se faire comprendre, elle planta son deuxième sabre dans la main gauche du malheureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: [RP CLOS] Mission d'escorte [PV : Erwan]   Ven 24 Sep 2010 - 22:48

Elle avait accepté que l'on se tutoie, c'était déjà bien. Alors qu'elle examinait les armes, je regardai par un trou dans la porte afin de surveiller les alentours.Trois homme se dirigeaient vers la dernière voiture, celle des traître. Avant que je ne puisse le signaler à ma collègue, elle avait commencer à me parler. Torture, trahison, quand j'y repense maintenant, cette femme était mauvaise. Une vraie démone, un monstre. Elle sortit du wagon en me posant une question sur mes bagues, je n'eut pas le temps de répondre qu'elle était déjà loin. Je trouvai cette femme vraiment étrange. Cette histoire commençant à m’intéresser, je la suivit quelques mètres. Quelques chuchotements vinrent troubler mon audition...

_ Quand... Tuer... Blanche...
_Bientôt... Robert... Mort?...
_Retrouver.... Robert... Nul Part...


Je m'arrêtai, fixant le groupe de personnes qui complotaient, surement, contre nous. Ils captèrent mon regard insistant et se dispersèrent en un souffle. Sur mes gardes, je fis mine de me retourner avant de disparaître dans un brouillard sombre à l'abris de la vision. Le groupes d'homme, environ dix, se reforma et se mis à pister Shu. Je les devançai avec vitesse et description et arrivai à coté de ma collègue. Je me re-matérialisai et laisser échapper quelques éclairs de mes doigts, réduisant les cadavres et l'homme qui se faisait torturer en cendre. Je passai doucement mes bras autour de la taille de ShuiLong et posai mon menton sur son épaule, lui laissant sentir mon souffle chaud dans son cou, sa peau était glacée, j'avais l'impression de un glaçon dans les bras, ce n'était pas dérangeant puisque j'était habitué à utilisé ma glace démoniaque qui pouvait atteindre les -50°, mes origines de démon et de maître des ténèbres me protégeaient des sensations du type gel et chaleur intense depuis que je les avait découvert, sans la laisser réagir je nous dématérialisai juste à l'instant ou les rebelles arrivaient. Dans le vent je lui murmurai à l'oreille.

_ Ne me lâche pas, tu serai de nouveau visible. Pour en revenir à tes deux question, mes bagues je viens de les trouver dans le tas d'arme et mon père je ne connais rien de lui, a part ce que m'a dit mon démon intérieurs. Mon père était un démon sans pitié et un des plus puissant du Vein, son pouvoir et le mien était que chaque fois que nous étions aux portes de la morts, un nouveau monstre se naissait en nous en nous, vraiment atroce et sans aucune raison. Une évolution multipliant notre puissance par dix et plus encore...

Avant que je ne puisse finir de parler, une vingtaine hommes habillés en bleu s'extirpèrent des buissons.

_ Des rebelles, c'était vraiment une embuscade...


Revenir en haut Aller en bas

ShuiLong Zhang



________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Combattant de l'Eau Noire
Métier :
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaires (Déserteuse)

Âge : 52 ans

Messages : 170


MessageSujet: Re: [RP CLOS] Mission d'escorte [PV : Erwan]   Dim 26 Sep 2010 - 16:26

- C'est… C'est… Après avoir fait tourner sur lui-même la lame de son sabre, lacérant la chair de la paume du rebelle, ce dernier s'était enfin décidé à parler et c'était entre quelques gémissements de douleur qu'il avait commencé à prononcer quelques paroles intelligibles.
- Oui ? Susurra la démone en retirant son arme de la blessure dans un giclement de sang. Elle se mit à caresser doucement le bras de l'homme de la pointe de son sabre, dessinant des caractères ensanglantés sur ce dernier.
- C'est… Il n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'un éclair le réduit en poussière sous les yeux grands écarquillés de Shui. Elle avait bondit en arrière par réflexe et n'eut pas le temps de comprendre ce qu'il venait de se produire qu'elle sentit qu'on la saisissait par la taille.
Tournant la tête, elle sursauta en tombant nez-à-nez avec Erwan, son visage était si proche du sien qu'elle pouvait sentir son souffle d'humain. Curieusement il ne broncha pas au contact de son corps glacé. Curieux. Pourtant la plupart des hommes qui l'avaient enlacé étaient désagréablement surpris lorsqu'ils se rendaient compte qu'elle n'avait aucune chaleur corporelle, lui… cela semblait lui être égal. Et il fallait dire que même si elle n'appréciait pas qu'on la prenne ainsi par surprise, l'étreinte en elle-même n'était pas désagréable. Au fond d'elle-même elle aimait sentir un peu de chaleur humaine contre sa chair aussi froide que celle d'une morte. Et contrairement à ce qu'elle avait pu penser, le demi-homme avait agi avec délicatesse ce qui était fort appréciable. Mais elle n'en montra rien et jeta encore une fois un regard des plus furieux a son collège, hésitant à lui coller une bonne baffe pour lui apprendre à se saisir d'une dame de cette façon. D'ailleurs s'il ne lui avait pas flanqué une raclée auparavant, elle n'aurait même pas hésité une seconde. Cependant elle comprit rapidement la raison de ce geste en apercevant une bande d'hommes sortir des buissons. Shui poussa alors un profond soupir qu'on pouvait interpréter comme du mépris ou bien de l'agacement, puis se dit qu'après tout elle pouvait bien lui accorder une fois cette faveur immense qui était celle de la prendre dans ses bras.

- Un démon intérieur ? Monstre ? Je ne comprends pas tellement. Tu tires ton pouvoir d'une force douée de raison qui vit au sein de toi ? C'est… inhabituel.
Et c'était le cas de le dire car Shui n'avait jamais entendu une telle histoire.
Elle reporta son attention sur les rebelles sortis des buissons. Ils ne pouvaient pas rester indéfiniment dans les ténèbres et de même ils ne pouvaient pas faillir a leur mission première : protéger le convoi. Aussi, elle lança un sourire carnassier au sang mêlé et s'exclama :

- Et bien c'est le moment de me montrer toute l'étendue de tes pouvoirs !
Et sans rien ajouter elle se dégagea brutalement de son emprise, réapparaissant aux yeux de tous et fonça dans le tas, espérant qu'il la suivrait et couvrirait ses arrières. Oui car vingt hommes c'était un peu trop pour elle toute seule, mais elle pouvait tout de même en neutraliser une bonne partie en se jouant du fait de leur proximité et de la panique de la mêlée. En effet, seule contre tous, au milieu des armes, Shui se jouait des attaques de ses adversaires, esquivant agilement les assauts et laissant les soldats se poignarder eux-mêmes avant de contre-attaquer à grands coups de sabres, tranchant et tailladant en pièces tout sur son passage… Jusqu'à ce qu'une vive douleur ne se fasse ressentir dans sa cuisse droite :
- Je l'ai eue !


Dernière édition par ShuiLong Zhang le Mer 29 Sep 2010 - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: [RP CLOS] Mission d'escorte [PV : Erwan]   Lun 27 Sep 2010 - 21:18

Lui avoir avoué mes origines me soulageait et me troublait à la fois. Encore une fois, elle douta mes dires, comment aurais-je pu lui expliquer sans « le » délivrer ? Alors que les vingts rebelles apotrophaient les dix « gardes » comme de vieux compagnons, elle s’arracha à mon étreinte. Cela m’arracha un pincement de cœur, la fraicheur extrême de sa peau agissait comme un calmant sur mon esprit agité. Cette pensée brisa ma concentration, me dévoilant quelques secondes après elle.

_ Et bien c'est le moment de me montrer toute l'étendue de tes pouvoirs !

Elle s’engagea alors dans une danse de mort, perçant, tranchant, griffant. C’était si beau mais si effrayant à la fois, je ne pus que rester ébahis devant cet « art ». Cinq hommes tombèrent avant qu’elles ne se fasse toucher. Automatiquement je fit mine de déclencher une cicatrisation satanique mais la bague à tête de felin absorba le sort pour le transformer en un rayon de feu qui réduisit en cendre l’homme qui venait blesser Shui. La chevalière se brisa, ne prenant pas le temps de m’inquieter de ce problème, je relançai mon sort de guérison avant d’entrer dans une course meurtrière. Alternant rayon magique et corps à corps, j’utilisai ma vitesse afin qu’aucun ne puisse me toucher, six tombèrent, puis cinq avant que je soit obligé de mettre mon masque.

_ Je pense qu’il est temps d’en finir !! Dis-je d’un voix vibrante.

Faisant disparaître mon katana, je concentrai mes forces dans une ultime attaque magique. Un instant, les flammes vinrent lécher mon corps, avant que je ne me rappel que ma collègue avait une phobie du feu. Ce furent aussitôt des milliers de micro-crystaux de glace qui se mirent à tournoyer autour de moi. Je me diregeai alors vers elle et la pris dans ems bras en déployant les « ailes » du dragon. Les glaçon se déposèrent au sol, faisant pousser d’immense arbre de glace, alors que nous nous envolions. Mon masque disparut, dévoilant mon sourrir :

_ Eh Bien !! Ou allons-nous maintenant ? Dis-je en avant de grimacer. Je crois qu’il me reste tout juste assez d’énergie pour un denrier voyage.


[pas eu le temps de corriger désolé, et pas beaucoup de lignes.]
Revenir en haut Aller en bas

ShuiLong Zhang



________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Combattant de l'Eau Noire
Métier :
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaires (Déserteuse)

Âge : 52 ans

Messages : 170


MessageSujet: Re: [RP CLOS] Mission d'escorte [PV : Erwan]   Mer 29 Sep 2010 - 18:30

Alors que Shui se démenait au milieu de la mêlée, elle fut brutalement stoppée par un coup dans la cuisse droite qui la fit trébucher. Elle se rattrapa plus ou moins a l'aide d'une roulade et décapita l'homme en face d'elle. La démone peina a se relever, ayant une jambe cruellement entaillée. Elle se mordit la lèvre inférieure et boitilla en arrière, adoptant une posture défensive en espérant qu'Erwan ne la laisserait pas en plan. A son grand soulagement, elle vit celui qui l'avait touché se dématérialiser en cendres et une chaleur réconfortante entoura sa blessure qui cicatrisa aussitôt. Elle repartit aussitôt dans la bataille, se joignant a Erwan et reprenant de plus belle le massacre. Il fallait dire que même si le jeune homme était un crétin pas fini il restait un très bon combattant et c'était une qualité fortement appréciée par Shui.
Mais elle ne prêta pas plus d'attention que cela a son partenaire, estimant qu'il était assez grand pour se débrouiller seul. Elle gardait cependant un œil sur lui, histoire de ne pas se prendre un des rayons noirs qu'il envoyait dans tous les sens. Mais soudainement, sa figure changea : il disparut sous un étrange masque et se rapprocha d'elle avant de la saisir une nouvelle fois dans ses bras. Avant même que Shui n'eut le temps de protester, la voila qui s'envolait dans ses airs. Elle en fut si surprise qu'elle faillit lâcher Hu, sa première lame. Si la démone avait été de bonne humeur et une poète dans l'âme, elle aurait peut-être admiré le spectacle qui s'offrait a elle. Mais voila, en l'instant présent Shui n'aspirait qu'a une chose : redescendre vite fait au sol et retrouver la terre ferme sous ses pieds, si possible en quittant les bras d'Erwan. Une fois c'était peut-être agréable, mais deux fois c'était lassant. En plus Shui n'aimait pas les hauteurs. Aussi sans écouter les paroles de son coéquipier, se mit-elle a se débattre dans tous les sens en hurlant :

- Repose-moi sur le sol ! TOUT DE SUITE ! Et enlève tes sales pattes de ma taille de rêve, petit… AAAAH !

Peut-être était-ce parce qu'il avait lâché prise ou bien parce qu'elle avait réussi a se défaire de son étreinte, Shui ne savait pas trop. Le fait est, qu'elle se retrouva en chute libre. Par chance, ils n'étaient pas bien haut et elle parvint a se réceptionner tant bien que mal en atterrissant sur la bâche d'une des voitures. Elle glissa sur la toile et finit par se réceptionner au sol a l'aide d'une roulade avant de lever la tête, s'adressant a nouveau a Erwan :

- Toi tu fais ce que tu veux. Moi je finis la mission. J'escorte le convoi !

* Ou du moins ce qu'il en reste. * se dit-elle en jetant un coup d'oeil aux alentours dévastés par la bataille. En fait le sort d'Errant avait littéralement saccage toute l'expédition. Quel crétin, il avait lui-même sabote la mission. Tant pis on mettrait ça sur le compte des rebelles hein.
Elle ordonna aux hommes encore valides de rassembler ce qu'il restait et de continuer a avancer. Se saisissant d'un cheval déjà sellé dont le propriétaire avait été tué, elle grimpa avec aisance sur la bête et se dirigea en trot vers la tête du convoi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: [RP CLOS] Mission d'escorte [PV : Erwan]   Ven 8 Oct 2010 - 18:34

En y repensant je pense qu'elle n'avait pas apprécié que je la porte. Sinon, pourquoi m'aurait-elle forcé à lâcher prise? Elle se rattrapa in-extremis sur le sol, grâce à une roulade, et m'adressa quelques paroles que je ne put entendre à cause de la distance qui nous séparait. Shui était vraiment téméraire, elle semblait vouloir continuer la mission. Moi qui l'avais trouvé mauvaise au départ, je commençai à l’apprécier fortement. Je secouai la tête en souriant et m’apprêtai à la rejoindre lorsqu'un détail me fit tilter, je n'avais pas vu autant d'arbres glacé que de graines s'échapper du sol. Battant des ailes avec forces afin de récupérer ma collègue lorsque qu'un barrage sombres vint se placer devant moi. Les hommes restant dans le convoi hurlèrent alors qu'ils se faisaient transpercer part des branches noir, glaçant leur sang par la même occasion. Une vague de tristesse m'envahis alors que je re-prenais de l'altitude, la démone était sans aucun doute perdue. C'est alors que je me rappelai les nombreux rejets qu'elle avait eu envers moi, même pour les tentatives d'amitié. J'avais bien vu la haine dans ses yeux finalement. La colère et la rancune submergèrent la tristesse et mon corps se mit à trembler. Le surplus de fatigue avait permis au démon, sans aucun doute, de m'envoyer des ondes négatives. Je claquai des doigts et laissai jaillir les dernier arbres démoniaque avant de partir dans un rire sans joie.

_ Elle n'a eu que ce qu'elle mérite! Dis-je.

Je m'éloignai alors, sans but mais voulant à tout pris quitter cet endroit...


[RP CLOS pour moi]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: [RP CLOS] Mission d'escorte [PV : Erwan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[RP CLOS] Mission d'escorte [PV : Erwan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Venill :: Fermes-