''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fiche de Tayer Ward

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Tayer Ward

Le jeune maître

________________

avatar
________________


Race : Humain/Demi-oracle
Classe : Archimage
Métier : Historien/scribe/recherchiste
Groupe : Mage de la tour de Beolan (royaume pour l'instant)

Âge : 29 ans

Messages : 57

Fiche de Personnage : Le grimoire de Tayer Ward


MessageSujet: Fiche de Tayer Ward   Jeu 12 Sep 2013 - 3:54


Nom : Ward
Prénom : Tayer
Rang : Le jeune Maître

Âge : 29 ans
Sexe : Masculin

Race : Humain/Demi-oracle
Classe : Archimage
Métier : Recherchiste/Scribe/Historien
Croyances : - - -
Groupe : Il fait partie des mages de la tour de Beolan

Équipement : Tayer ne porte aucune arme et aucune armure. Les seuls objets ayant un semblant de valeur qu’il porte avec lui sont un petit carnet de note et un encrier. Il préfère garder ces autres outils à Beolan où ils sont protégés tout en étant facile d’accès.

Talents de combat physique : Tayer sait bouger. S’il n’est pas doué pour combattre, il est très doué pour esquiver et se tenir à distance de ces ennemis. Le blondinet ne craint pas d’être approché pourvu qu’il soit en mesure de jouir d’une bonne liberté de mouvement.

Talents de magie : Les talents magiques de Tayer sont incroyables. En dépit de son jeune âge, il est en mesure de recourir à l’usage de plusieurs sorts d’usages, de combats et de soins. Bien qu’il n’aime pas en faire usage, Tayer est reconnu parmi les mages de Beolan pour la puissance de ces sorts étincelants. Pour lui, la magie n’est pas un outil mais bien un art qu’il faut développer et respecté.

Talents divers : Tayer est un brillant observateur. Bien qu’il ne soit pas doué pour combattre, il a un certain don pour remarquer les faiblesses de ces opposants et anticiper certains coups. Un don précieux qu’il tente d’exploiter au maximum.

Apparence physique : Tayer est un blondinet au sourire facile et au regard vert émeraude. Son charme et sa prestance trahissent son humanité au profit de son métissage céleste. Sa seule image inspire la jeunesse et la pureté. Son charisme étant tout aussi physique qu'intellectuel. Tout comme ça mère, Tayer est d’une grandeur très modeste mesurant tout juste 1m60 et est très frêle. Bien qu'il semble fragile, il fait fréquemment preuve d'une endurance physique plus que considérable. Comme quoi les apparences sont parfois trompeuses. Il est très soigné et prend un grand soin de son corps. Il porte fréquemment des vêtements simples sous un long chemisier blanc. Ces vêtements représente bien sa nature légère, réfléchie et décontractée.

Caractère, personnalité : Tayer est un individu déterminé et ordonné dans ce qu’il entreprend. Cependant, en dehors de ces activités, il se révèle être quelqu’un plutôt bordélique. C’est quelqu’un de jovial et de facile à vivre. Ces caractéristiques font de lui un confident très apprécié et un excellent médiateur. Il est de nature optimiste, préférant toujours voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Hormis cela, de par ses origines, il est loyal, bienfaisant et assidu. Il méprise l’usage néfaste et corrompu de la magie en plus de haïr passionnément la traîtrise. Contrairement à la plupart des autres mages, Tayer estime que l’action est la plus fondamentale dès réaction à avoir en présence d’un problème. Cette façon de penser quelque peu téméraire lui a valu beaucoup de respect de la part de ces confrères plus âgés.


Histoire : Certains disent que, pour mon jeune âge, j’ai déjà beaucoup vécu. Il y existe une nette différence entre avoir beaucoup vécu et saisir l’importance du moment présent. Je ne suis pas comme les autres et fort heureusement nous sommes tous différents. Ma mère, une sainte femme, travaillait très dur tous les jours. Dans mon jeune temps, on ne vivait pas dans le luxe mais on parvenait à vivre. Mon père, je ne l’ai jamais connu. Ma mère m’en parlait avec admiration, passion, regret et peine. Un étrange mélange émotionnel qui reflétait les misères de vivre abandonnée par son amant. Je ne reprochais rien à mon père et encore moins à ma mère qui avait toujours su combler mes besoins.

Un beau matin, alors qu’elle s’afférait à sortir les baguettes du four de pierre, j’étais assis dans l’escalier qui menait à notre modeste deuxième étage et dessinais à même la poussière plusieurs petits dessins sans sens. Je m’en souviens encore comme si c’était hier. Un homme était entré dans la boutique. Il abordait une longue barbe grisé  et revêtait une magnifique toge bleu royal. Malgré son âge avancé, il avait une imposante prestance. L’aura qu’il émanait faisait de lui un être inébranlable. Un être qui semblait se moquer éperdument des assauts du temps. Cet homme, Gavin Magnus, sans même que je le sache, allait devenir mon mentor, mon maître. Le vieillard acheta quelques miches de pain et s’en repartit aussi majestueusement qu’il avait fait son entré dans notre glorieux chez nous. Cependant, il avait laissé tomber quelque dans le portique. Un bouquin c’était glissé hors de son sac pour se retrouver abandonné sur le parvis. Bien sûr, tout allant de soi, je me levai et descendit les escaliers pour récupérer l’objet perdu.

Je sortis à l’extérieur et rattrapa le vieil homme. J’agrippai faiblement l’épais tissu majestueux et l’incita à se retourner.  Le vieillard se pencha vers moi et me demanda ce que je tenais sous mon bras. « Vous avez laissez tomber votre ouvrage sur les Impulsions Arcanopsychiques », disais-je un sourire bête collé au visage. L’homme me dévisagea. Je n’avais rien d’anormal. Je n’étais qu’un garçonnet blond de cinq ans. Oui, tout juste cinq ans. Étrangement, l’homme me raccompagna chez moi. Il fois rendu, il s’entretient longuement avec ma mère. À l’époque, j’ignorais ce qui alimentait le feu de leurs discussions. Cependant, cette discussion entre l’homme qui était mon futur maître et ma mère allait décider de mon avenir, de ce que j’allais devenir.

Le lendemain, l’homme revint avec plusieurs livres et autres plumes. Je me souviens encore de mes premières leçons alors que nous étions assis tous les deux sur le bord de ma paillasse. Il me répétait fréquemment que j’étais un petit génie. Je ne savais pas trop ce qu’il sous-entendait par-là à cet âge mais j’allais comprendre bien assez-tôt. Puis, je révélai un autre des talents qui m’étaient inconnus à ce vieil homme; celui de manipuler l’énergie. Mon maître était perplexe. Pour ainsi dire, il se demandait d’où je venais pour être en mesure d’influencer l’énergie. Comme je l’ignorais, je lui proposai de le demander à ma mère. J’ignorais pourquoi mais mon maître paru malaisé par cette proposition. Ce n’est que bien plus tard que je compris sa gêne. Néanmoins, mon maître poursuivit mon éducation jusqu’à l’âge de huit ans. Il m’enseigna à écrire, raisonner et développer mon don. J’étais devenu sa nouvelle pupille et autant semblais-je faire sa fierté que celle de ma mère. Cependant, je du quitté la maison peu de temps avant de célébrer mes neuf ans. Ma mère pleurait me rappelant de toujours bien écouter maître Magnus et de toujours réfléchir avant d’agir. Heureusement pour moi, j’écoutai ma mère. Je respectai toujours les directives de mon maître mais malencontreusement je ne réfléchissais pas toujours avant d’agir.

Je rentrai dans une classe spécialisé tout de suite après mon affectation à la tour des mages. Bien sûr, j’étais toujours supervisé par mon tuteur et maître.  C’est d’ailleurs cette même année que je rencontrai Brendham, le second disciple de mon maître. Lui et moi, non étions terre et mer. L’un de feu l’autre de glace. Nous nous entendions bien malgré tout. Nous étudiions ensemble et nous partagions des rêves communs. Tous deux nous souhaitions devenir de grands magiciens et d’influents penseurs. Suite à mon entrée à la tour et mon implication dans plusieurs recherches, quelques années s’écoulèrent. Voyages de recherches, vérifications de thèses, cours et autres pratiques magiques se superposèrent à un rythme acharné. Si bien que moi et Brendham nous finirent par nous perdre de vue. Je volais vraisemblablement de mes propres ailes. Je le devais et mon maître m’encourageait toujours à viser plus haut. Oui, près de six années furent englouties par ce rythme de vie effarant qui posa les premières bases de ma réputation. J’avais dix-sept ans lorsque je m’établis enfin à la tour comme recherchiste. Pour mon âge, j’étais brillant.  Cependant, le génie des uns attise la folie des autres. J’aurais dû voir ces choses venir. J’aurais dû mais je n’ai fait semblant de rien voir. C’était la seule fois où je fermais les yeux de la sorte. Oui, j’avais fermé les yeux pour la seule fois alors que mon maîtres les fermait pour la dernière fois…

* Voilà pour le début de l'histoire de mon personnage et son entré dans l’ordre des mages de la tour de Beolan. D’autres scènes de l’histoire de mon personnage devraient arriver sous peu.

En ce qui vous concerne

A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? J’essayerai de répondre à mes topiques une fois par jour.

Comment avez-vous découvert le forum ? Au hasard en cherchant un bon site de RP.

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? L’ambiance est vraiment super et nous donne l’impression de plonger dans un univers sombre pour en découvrir les bas-fonds de l’existence. J’adore l’impression!

Test-RP

Les livres s’écrasèrent lourdement sur le sol, des encriers déversèrent leur fluide noir sur le banc du bureau alors que les parchemins de l’entrepôt se déroulaient de tout leur long dans la pièce. Tayer ne le retrouvait plus! Le joyau il avait… Il avait… Non! Il ne pouvait se résigner à penser cela. Il commença à retourner le fouillis de tous les sens possible. Mais ce tumulte de savoir en brique ne se révéla pas contenir ce qu’il cherchait. Haletant, il s’adossa contre le mur de son bureau. Il pouvait entendre les cris des agitateurs depuis la fenêtre de cette salle. Les choses semblaient se précipiter. Selon les dires de Barnabas, les barbares étaient en train de se rassembler. Que souhaitaient-ils? Voyons! C’était évident! Mais le joyau? Qui pouvait bien l’avoir pris? Tayer ne savait plus où donner de la tête. Puis la porte claqua contre le mur de pierre.
- « Maître Tayer! Je… !? Par tous les dieux que c’est-il passé ici? » dit-Rodin qui stoppa son discours net en regardant le fouillis qui s’étendait aux pieds de Tayer.
- « Ne mêlez pas les dieux à vos histoires Maître Rodin. » répliqua-Tayer en soupirant les yeux rivés vers le sol.
- « Les cloches sonnes. Les barbares approchent! »
- « Et alors? Il n’est pas de notre devoir d’intervenir. Laisser la garde faire son travail. Vous souhaitez vraiment vous attirez des ennuis non? »
- « Les gardes? Quels gardes? Ils se sont éclipsés! Sans laisser de nom ni d’adresse! Oui, tout comme Belzius… »
- « Belzius? » répéta-Tayer en levant les yeux vers son acolytes qui le dévisagea un bref instant avant de remettre les pieds sur terre.
- « Oui. Je l’ai vu sortir de la tour ce matin. Il semblait assez pressé. Il m’a dit qu’il avait une livraison urgente à faire et qu’il craignait pour sa sécurité en demeurant ici. Quel trouillard je vous jure! »
Avait-il le joyau? Sa crainte était-elle seulement un prétexte? Tayer se gratta le menton. Son cerveau bouillonnait. Puis, il eut l’illumination. Il se souvint du livre qu’avait loué ce mage de peu de bonne foi au caravanier en provenance de Madorass. Le joyau, le traité de démonologie, une livraison… Oui! Tout se tenait! Un cri d’horreur ramena Tayer à la réalité. Il se retourna et vit quelques lueurs orangés au loin par sa fenêtre. Tout se précipitait. Le temps de réflexion c’était écoulé. Le blondinet regarda Rodin et sourit bêtement.
- « Allons... Ce n'est plus le temps de réfléchir! C’est le temps d’agir! » s’exclama-il alors que son camarade lui portait un regard intrigué mais ardent de volonté.

* * *


Dernière édition par Tayer Ward le Jeu 12 Sep 2013 - 5:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Slade Lion-Noir

Commandant | Le lion noir.

________________

avatar
________________


Race : Humain des Cités-États
Classe : Maître des lames
Métier : Membre du Parlement | Commandant d'armée
Croyances : Panthéon du Solstice [Publique] - Athée [Privée]
Groupe : Cité de Venill

Âge : Plus jeune d'apparence qu'il ne l'est vraiment.

Messages : 188

Fiche de Personnage : [Fiche en cours de ré-écriture, bande de rigolos va.]

Histoire de Personnage : -

► Les motifs du passé - Prélude
► Le mercenaire du Roi - Chapitre 1 [En cours d'écriture]


MessageSujet: Re: Fiche de Tayer Ward   Jeu 12 Sep 2013 - 4:45

Salutations, Tayer.

Avant toute chose, laisse moi te souhaiter la bienvenue en ce monde où la folie est normale et la normalité, totalement folle. Maintenant que les civilités ont été respectées, entamons les hostilités.

Par où commencer ? Et bien par le fait que je suis agréablement surpris, jusqu'à maintenant c'est une bonne fiche. L'histoire est alléchante, bien travaillée et correctement narrée. De plus, jusqu'à maintenant je ne décèle aucun réel problème quand a la continuité de l'histoire, le test-rp qui fait un clin d'oeil a la bataille de Beolan. Cependant je dois malheureusement souligner quelques petits problèmes. Le nombre de ligne fournis pour l'apparence de ton personnage est trop faible et doit être rehaussé. Apportes-y quelques précisions comme sa taille, quelques signes distinctifs ou simplement la manière dont il se déplace sont quelques exemples qui permettront facilement d'atteindre le nombre de lignes minimales.

Quand a ta classe et tes capacités, elles sont en accord avec ce qu'est un Archimage et je n'aurais donc aucun commentaires a émettre quand a ton choix.

Pour revenir a ton histoire, j'ai remarqué quelque chose d'étrange, bien qu'il se puisse que ce n'est qu'une divagation liée a la fatigue, tu parle du tissu bleu royal puis quelques lignes plus tard tu parle d'un tissu royal. Sous-entends tu qu'il s'agisse du bleu porté par les rois de France ou alors est-ce un tissu qui est réellement royal ? Si tu parle effectivement d'un tissu Royal dans le sens "C'est un des hommes au service du Roi", je te demanderais de corriger cette erreur car a l'âge de ton personnage la démocratie régnait encore. Le coup d'état Kaullient n'ayant eu lieu il n'y'a que quatre/cinq ans dans la chronologie du Forum.

Voilà, je te souhaite une bonne continuation sur ta fiche et j'attends que tu réponde a ce post pour répondre (Cocasse) a mes interrogations.


Cordialement,
Slade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tayer Ward

Le jeune maître

________________

avatar
________________


Race : Humain/Demi-oracle
Classe : Archimage
Métier : Historien/scribe/recherchiste
Groupe : Mage de la tour de Beolan (royaume pour l'instant)

Âge : 29 ans

Messages : 57

Fiche de Personnage : Le grimoire de Tayer Ward


MessageSujet: Re: Fiche de Tayer Ward   Jeu 12 Sep 2013 - 5:01

Hello,

Je vais apporter quelques précision au sujet du physique de mon personnage. Je ne devrais pas avoir trop de problèmes. Pour se qui est du mot ''royal'' je l'emploi dans l'histoire pour définir la couleur (le bleu) et la qualité du tissu. L'homme est un mage de la tour de Beolan et je n'ai pas planifié qu'il est un quelconque contact avec l'ancien roi. Cependant, si cela porte à confusion alors je peux bien le changer également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Slade Lion-Noir

Commandant | Le lion noir.

________________

avatar
________________


Race : Humain des Cités-États
Classe : Maître des lames
Métier : Membre du Parlement | Commandant d'armée
Croyances : Panthéon du Solstice [Publique] - Athée [Privée]
Groupe : Cité de Venill

Âge : Plus jeune d'apparence qu'il ne l'est vraiment.

Messages : 188

Fiche de Personnage : [Fiche en cours de ré-écriture, bande de rigolos va.]

Histoire de Personnage : -

► Les motifs du passé - Prélude
► Le mercenaire du Roi - Chapitre 1 [En cours d'écriture]


MessageSujet: Re: Fiche de Tayer Ward   Jeu 12 Sep 2013 - 5:26

Le roi ? Quel roi ?

Il n'y'avait pas de Roi avant l'arrivée de Kaull, le Royaume n'en avait que le nom auparavant, mais bon passons. Je te présente mes excuses pour cette mégarde Tayer et je ne te demanderais pas de modifier, la confusion venant de moi. Au risque de me répéter, je te souhaite une bonne continuation pour ta fiche, tu pourra me contacter par MP ou simplement en répondant a ma suite pour me prévenir de ton avancement.


Cordialement
Slade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tayer Ward

Le jeune maître

________________

avatar
________________


Race : Humain/Demi-oracle
Classe : Archimage
Métier : Historien/scribe/recherchiste
Groupe : Mage de la tour de Beolan (royaume pour l'instant)

Âge : 29 ans

Messages : 57

Fiche de Personnage : Le grimoire de Tayer Ward


MessageSujet: Re: Fiche de Tayer Ward   Jeu 12 Sep 2013 - 13:33

Kaull... Ouais c'est à lui que je faisais allusion dans mon précédent message. Bha, c'est mon inefficacité totale en mathématique le problème de cette histoire xD Kaull est arrivé au pouvoir il y a 5 ans donc mon perso avait (39-5 = x ans) 34 ans et donc mon maître ne l'aura jamais rencontré xD. Désolé pour se léger malentendu. Je tâcherai de refaire mon primaire pour bien réussir mes bases de math.

Sinon, j'ai changer le mot ''royal'' pour ''majestueux'' histoire de ne pas créer d'embrouille et j'ai ajouté quelques 2 lignes à ma description physique tel que vous me l'aviez demandé.

S'il y a quoi que se soit d'autre n'hésitez pas à m'en faire part.

Au plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Slade Lion-Noir

Commandant | Le lion noir.

________________

avatar
________________


Race : Humain des Cités-États
Classe : Maître des lames
Métier : Membre du Parlement | Commandant d'armée
Croyances : Panthéon du Solstice [Publique] - Athée [Privée]
Groupe : Cité de Venill

Âge : Plus jeune d'apparence qu'il ne l'est vraiment.

Messages : 188

Fiche de Personnage : [Fiche en cours de ré-écriture, bande de rigolos va.]

Histoire de Personnage : -

► Les motifs du passé - Prélude
► Le mercenaire du Roi - Chapitre 1 [En cours d'écriture]


MessageSujet: Re: Fiche de Tayer Ward   Dim 15 Sep 2013 - 9:05

Alors !

Excuse moi pour le temps de réponse, vu le petit alinéa a la fin de ton histoire je pensais que tu n'avais pas encore terminé. A part ça il n'y'avait rien a corriger. Tu est donc validé.

Cependant ! Vu que le groupe des mages de Beolan n'est pas encore officialisé, je valide en tant que membre du Royaume, dès que le groupe sera officiel, je te placerais dedans.

Je te demande d'aller poster ton rang dans la section appropriée pour qu'il te soit attribué.

Bienvenue sur Feleth.


Cordialement
Slade

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Fiche de Tayer Ward   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fiche de Tayer Ward

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-