''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Pandora Alizéa

Philosophe ignorante

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Mage Guerrier
Métier : Philosophe et violoniste
Croyances : Léole, les dieu des vents. Mais bien sûr qu'il existe !
Groupe : Solitaire

Âge : 25

Messages : 35

Fiche de Personnage : Un vent nouveau


MessageSujet: Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]   Lun 30 Déc 2013 - 22:41

Un crachin tombait du ciel en cette matinée hivernale. Plus que la neige, le givre était roi, ce jour ci, sur les champs vides de toute culture. Le silence unique à l'hiver dominait les alentours, jusqu'à ce qu'une par une, les cheminées des fermes ne fument. Le coq chanta, les oiseaux piaillèrent, la journée commença enfin. Malgré la pluie, cette matinée semblait belle et paisible. Un renard, affamé, rodait autour d'un poulailler. Ravi d'avoir trouver une entrée pour se rassasier, il s'apprêtait à perpétrer son forfait lorsque son instinct animal l'averti d'un danger. Il détalla dans les buissons, laissant les poules en vie ... pour quelque minutes seulement.
Une centaine de mètre plus loin, une jeune femme prenait ses jambes à son coup. Pour elle, la journée n'aurait pas pu plus mal commencer. A ses trousses, trois démons communs, tous ressemblant à des arbres morts pourvus d’ailes en branche et qui la talonnaient sans relâche bien qu'elle soit d'une très grand rapidité.

*Ils sont trois, pensa Pandora, et je suis presque à bout de force ! Il faut que je me réfugie dans une ferme ou bien s'en est fini de moi ! Léole, je t'en conjure, fait que je trouve un endroit ou me sauver !*


Arrivant à la fin d'un sentier, elle pu voir, derrière deux sapins gelés la fumée rassurante d'une chaumière. Pressant le pas grâce au vent arrière, son meilleur compagnon, elle couru vers son refuge espéré. Mais les champs, biens que déserts, n'étaient pas sans obstacles. Alors qu'elle était très proche de la ferme, Pandora hurla :

"A l'aide ! Je vous en supplie, je suis poursuivie par d'affreuses créatures, venez à mon secours !"

Ce faisant, elle glissa sur une flaque gelée et tomba avec légèreté au sol, car elle eu le réflexe d'utiliser la magie pour souffler une grande quantité d'air par sa bouche en tombant. Mais elle était à présent dans une situation périlleuse, seule, à terre, entourée de trois démons qui ne semblaient pas vouloir agir en gentlemen et l'aider à se relever.

"Tu es pathétique, l'humaine !" dit le premier démon.
"Tu porte une épée et connait la magie ..." remarqua le second.
"Mais tu es trop peureuse et trop faible pour oser te défendre !" déclara le troisième.

Pandora tremblait de tout ses membres : comment pouvait elle les combattre, seule, elle qui était si faible ?


Dernière édition par Pandora Alizéa le Mer 22 Jan 2014 - 16:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miya Silialuna

Ange Perdue

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Archimage Éthérée
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Ange

Âge : 17 ans

Messages : 36


MessageSujet: Re: Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]   Mar 31 Déc 2013 - 12:00

C'était vraiment une journée à rester à l'intérieur. Gil était assis sur son fauteuil et regardait par la fenêtre d'un air renfrogné, voyant ce rude hiver recouvrir d'un fin voile blanc les bûches coupées la veille pour réchauffer la maison.

"Décidément ... j'aime pas l'hiver. C'est sûr.

- Gil, ce n'est qu'une neige du matin, je pense qu'il fera meilleur quand le soleil sera haut, on pourra ramener le bois pour les réserves."

Maria quant à elle, était sur la table du salon en train de tricoter un vêtement qui s'apparente à un pull. La maison était très calme, le bois craquait dans la cheminée qui grâce à un feu vif, maintenait la maison à une température agréable. Soudain, une jeune fille en robe blanche, toute bondissante vint perturber ce silence, mais cela ne dérangeait en aucun cas les deux paysans. Au contraire, il sourient à la venue de Miya qui, rien que par sa présence, les apaisaient et leur fit oublier le mauvais temps entravant leur journée de travail.

" Bonjour chers parents, fit-elle avec un grand sourire, j'ai très envie de sortir ce matin ! Il neige ! Il neige enfin !

- Hahahaha ! A chaque fois qu'il neige c'est toujours pareil. Je me souviens la première fois que tu en a vu. J'ai gagné dix ans de ma vie tellement c'était drôle !

- Gil enfin, ce n'est pas correct de se moquer !

- Je ne me moque pas le moins du monde Maria, moi j'avais peur de la neige à son âge. Il regarda par la fenêtre une nouvelle fois, et il vit qu'à la place de la neige qui tombait lentement, une fine pluie venait s'abattre sur ses champs. Par contre ma chérie, si tu veux de la neige, il faudra te lever plus tôt demain. Pour aujourd'hui j'ai l’impression que ..."

Il se coupa dans sa phrase, regardant fixement son champ à travers la fenêtre. Miya stoppa soudainement ses rires, pas parce que Gil lui avait dit qu'il ne neigeait plus, mais parce qu’elle venait de percevoir une magie. Quelqu'un venait d'utiliser la magie tout près de la chaumière.

- Qu'est-ce que ...

- Quelque chose de vas pas Gil ? questionna Maria, voyant son mari perplexe devant la vitre.

"Bon sang mais ... c'est une fille ! Et il y a quelque chose qui la poursuit ... Il plissa les yeux pour limiter la lumière et mieux faire travailler ses yeux fatigués mais tout de même assez bons pour percevoir le danger derrière la jeune femme en détresse. Mais c'est des arbres ! Des arbres qui bougent !

- Des démons ... ce sont des démons. Miya était figée, elle ne voulait plus sortir pourtant, elle avait envie d'aider. Maria la débloqua.

- Gil, va me chercher deux haches dans le grenier. Nous allons aider cette jeune fille ! fit-elle avec un regard déterminé.

- Mais enfin tu n'y pense pas ! Ces arbres sont deux fois plus grand que moi, ils ont écrabouillé mon épouvantail et j'ai pu comparé la taille ... non ... rahhh tu nous fera courir à notre perte Maria, toujours à charger le danger. Bien j'y vais mais ...

- Non restez ici. Je vais y aller. J'en ai ... besoin.

Le dernier mot prononcé par la petite ange les déconcerta, mais ils n’eurent pas le temps de réagir, qu'avec agilité elle se hâta hors du salon, se précipita vers la porte d'entrée et sortit de la maison. Une fois dehors, elle déploya toute la grandeur de ses ailes, et s'envola vers le champ où se déroulait la course-poursuite. Elle arriva au moment où, l'un des démon en forme d'arbre, allait frapper des ses branches acérées, la jeune femme, à terre.

- Arrêtez !

La voix tremblotante, elle se posa à distance respectable des trois démons, qui, d'un geste commun, se tournèrent vers Miya, l'air hébétés. L'un deux, le plus gros, parla en premier en ricanant.

- Qui est-tu, petite fille ailée ? Tu m'a l'air délicieuse à croquer, sans défense apparente et visiblement ... tendu de voir un démon tel que moi. Comment peux-tu oser interrompre notre chasse ?!

Miya avait agit sur un coup de tête, et maintenant elle le regrettait amèrement. Au lieu d'aider la jeune femme, c'est maintenant elle qui avait besoin d'aide. Se désintéressant progressivement de l'humaine, ils s'avancèrent lentement en direction de la petite ange, transit de peur, revoyant les images des démons attaquant sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pandora Alizéa

Philosophe ignorante

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Mage Guerrier
Métier : Philosophe et violoniste
Croyances : Léole, les dieu des vents. Mais bien sûr qu'il existe !
Groupe : Solitaire

Âge : 25

Messages : 35

Fiche de Personnage : Un vent nouveau


MessageSujet: Re: Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]   Mar 31 Déc 2013 - 15:14

Gisant au sol, Pandora se torturait l'esprit pour trouver une solution, un échappatoire à cette situations mortelle. Mais c'était impossible, le hurlement dans son crâne refusait de se stopper, comme à chaque fois qu'elle était aussi proche des démons du Vein. Mais, alors qu'un des arbres allait abattre une de ses branches sur elle, la fuyarde entendit un son semblable à de la lyre qui repoussait un peu le cri démoniaque. Pandora n'avait jamais entendu pareil son magique, alors qu'elle avait passé de nombreuses années auprès de toute sorte de mage. Le son de leur magie ressemblait plus soit au tambour, au luth, voire dans les meilleurs cas à la flûte, mais jamais à un instrument aussi noble que la lyre. Pandora fut apaisée par cette douce mélodie pendant une fraction de seconde, mais sa situation désespérée la ramena vite à la réalité. Dans moins d'une seconde elle mourrait, la tête écrasée par une branche ... que faire ?

"Arrêtez !" fit une voix douce et claire, mais tremblante, venant de derrière Pandora.

Sitôt que cette voix eut retenti, la branche assassine cessa son mouvement. Les trois démons se tournèrent vers la personne qui avait parlé, et se désintéressèrent de Pandora.

"Qui est-tu, petite fille ailée ? Tu m'a l'air délicieuse à croquer, sans défense apparente et visiblement ... tendue de voir un démon tel que moi. Comment peux-tu oser interrompre notre chasse ?!"

La première réaction de Pandora fut de se relever pour fuir, mais ce faisant elle jeta un œil à l'inconsciente qui était venue seule pour l'aider. Et ce qu'elle vit la pétrifia sur place. Une très jeune fille, dans les quinze printemps, au visage délicat comme un perce neige, aux cheveux d'un blanc immaculé, et habillée d'une simple mais élégante robe blanche également, se tenait a bonne distance des monstres, et reculait lentement comme une biche encerclée de loup. Pandora cru tout d’abord à une intervention divine, qu'une déesse était venue pour la sauver. Peut être se trompait elle depuis le début, peut être Léole était-il une femme ? Mais l'air terrifié de la jeune beauté n'était pas celui d'une déesse immortelle. Alors Pandora aperçut les deux grandes ailles blanches, si grande que la petite aurait pu s'en faire un lit. La philosophe hésita, elle avait vu un grand nombre de démons aillés, mais il était impossible que cette jeune créature en soit une, car le son de sa magie était pur. Qu'était-elle alors, si elle n'était ni une déesse, ni un démon ?

"Un ange aussi faible que toi devrait avoir honte de vivre !" lança avec mépris un des démons.

Une ange ? Pandora n'en revenait pas. Elle avait apprit leur existence, mais n'en avait jamais vu un seul. Soudain, son esprit fut plus clair. Une jeune ange, pure et pleine de gentillesse risquait sa précieuse vie pour la sauver ! Elle pouvait abandonner bien des humains, mais une existence aussi proche du divin, si noble, Pandora en cherchait une depuis trop longtemps pour la laisser tomber. Cela aurait été une trahison de son cher Léole.
Il était temps de passer en mode attaque. Avec une allié pareille, elle ne pouvait que gagner, Pandora y croyait aussi fort qu'en son dieu imaginaire.
Les démons étaient très proches de l'ange, aussi elle devait agir vite. Pandora prit sa fidèle Zéphira, se concentra, inspira, invoqua Léole, et fonça vers les arbres. Elle insuffla du vent vers son épée pour la rendre encore plus tranchante, et poussée par le vent, arriva par le coté droit des démons. Elle les prenait par surprise, ce qui lui donnait un énorme avantage. Rapide comme un ouragan, elle passa devant eux, épée en main et grâce au tranchant du vent et à sa vitesse, coupa toutes les branches tendues vers la petite ange.

"Voyez, chers démons, je peux parfaitement me servir de mes pouvoirs ! déclara-t-elle, un sourire passablement fier sur les lèvres. Vous autres, créatures maléfiques, n'etes rien face à la puissance de Léole et d'un être divin ! N'est-ce pas, ô splendide être céleste ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miya Silialuna

Ange Perdue

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Archimage Éthérée
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Ange

Âge : 17 ans

Messages : 36


MessageSujet: Re: Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]   Ven 3 Jan 2014 - 20:07

Miya ne savait pas quoi dire. Rassurée de voir les démons en mauvaise posture, elle se méfia tout de même de celle qui avait des connaissances sur son peuple. Elle regarda cette femme plus en détail, elle était très jolie, Miya n'avait même jamais vu une humaine aussi belle, au point qu'elle se trouvait médiocre à côté de sa beauté camouflée dans des vêtements sobres.
Après la légère analyse de sa sauveuse, elle regarda les démons dans l'optique de déballer toutes les questions qui lui brûle les lèvres. En y pensant, son visage s'assombrit d'un coup, elle avait trop de questions à poser à ces deux démons. Trop. Elle devait faire un choix.


" Vous autres démons ... j'ai des choses à vous demander.

- Et tu crois qu'on va te parler gentiment ? On est là pour tuer cette humaine, mais tuer une ange sera encore plus attrayant.

Miya commençait à ressentir pour la première fois de sa vie, de la colère. Elle détestait les gens qui tuait pour le plaisir. Elle les haïssait de tout son être. Commençant à prendre un ton sec avec sa voix cristalline, les trois démons se stoppèrent dans leur élan.

- D'abord, est-ce que vous savez des choses sur la horde de démons qui a déferlé dans mon monde il y a maintenant cinq ans de cela ?

- Une horde de démons ? Hahaha ! Elle est bien bonne celle-là. A la base on était une armée ... mais il a fallu que ce maudit Séraphin nous barre la route.

Son visage se pétrifia d'horreur. Il savait ! Peut être même était-il sur les lieux quand cela s'est produit et qu'il a réussi à s'échapper. Le nombre de questions venait de doubler, mais une seule lui vint à l'esprit :

- Est-ce que ... mon père, celui qui vous à combattu ... est mort ?

- Coriace jusqu'au bout le bougre, je ne sais pas si il est encore vivant, on s'était enfuit avant l'arrivée de la Légion car ça allait barder pour nous et je n'avait pas envie de finir mes jours dans ce monde trop parfait à mon goût. De ce que j'ai entendu, l'escouade devait ramener une petite fille mais elle a disparu.

- Cette petite ... elle ne vous rappelle pas la morveuse qui a blessé Kenzahal durant la bataille ?

Un très lourd silence s'était posé sur le champ de blé, couvert d'une fine couche de neige fondue. Miya avait une expression de colère de plus en plus marquée. Sous son effet, ses yeux s'éclaircissent pour devenir orange, et sa peau se mit à luire légèrement, de la même couleur.

- Tu doit avoir raison, de plus je me souviens de cette lumière que je suis pas prêt d'oublier, comparable à la lumière de ce soleil. Je n'ai plus de doute ... c'est toi. Tu as bien grandi depuis le temps. Alors, qu'est-ce que ça fait de voir ses parents mourir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pandora Alizéa

Philosophe ignorante

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Mage Guerrier
Métier : Philosophe et violoniste
Croyances : Léole, les dieu des vents. Mais bien sûr qu'il existe !
Groupe : Solitaire

Âge : 25

Messages : 35

Fiche de Personnage : Un vent nouveau


MessageSujet: Re: Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]   Dim 5 Jan 2014 - 22:55

Pandora était très excitée. Sa démonstration de force sur les démons et devant la jolie petite ange la remplissait de fierté, comme jamais auparavant. Elle senti le regard méfiant mais intéressé de son alliée céleste sur elle, et sourit : elle n'avait jamais pensé jusque là à se venger de ces démons assassins qui la poursuivaient sans relâche, mais la situation présente était l'occasion à ne pas rater. Aidée par cette être si pur, elle ne pouvait échouer, et n'avait donc rien à craindre. Plus besoin de fuir, elle pouvait enfin les affronter. Pandora se mit en position d'attaque, prête à réduire ces arbres en bois de chauffe, mais fut déstabilisée de voire l'ange non pas attaquer les viles créatures, mais leur adresser la parole comme s'il s'agissait de simples ennemis. Cependant, Pandora était de nature observatrice avant tout, et décida de ne dire mot pour rester attentive à chaque détail de la conversation.
L'ange, qui avait pourtant l'air d'une enfant douce et craintive, semblait s'énerver au fil des paroles des démons. Il était question d'une attaque mené par les démons dans le royaume des anges.

*Comment ? Les démons ont la capacité d'entrer au paradis céleste ? Ces espèces de monstre ne sont bon qu'à tout détruire sur leur passage, ils n'ont même pas de respect pour des êtres qui leur sont infiniment supérieurs, ni pour un lieu aussi sacré que le paradis !*

Pandora senti une pointe de colère monter en elle. Elle n'était pas du genre haineux, mais les démons avaient le don de la faire sortir de ses gonds. La suite de la conversation accentua encore sa surprise et son intérêt au sujet des anges, et sa haine des démons. Tout d'abord, l'ange avait parlé de son père ! Les anges n'étaient donc pas enfants des Dieux, mais avaient des parents ! Peut être y avait-il des anges primordiaux, comme les premiers hommes ? Pandora failli se perdre dans ses questions métaphysiques, mais autre chose la percuta : La jeune ange avait, elle aussi, perdu son père au cours d'une attaque de démons ! Sa sympathie pour la petite ailée montait en flèche. Elles avaient toutes deux des raisons d'en vouloir aux êtres infernaux. La cruauté dont faisaient preuve les sinistres arbres en parlant du combat au combien vaillant du père de l'ange, et la menace non dissimulée envers la petite finirent de la conforter dans son idée. Ces démons allaient périr, ici, et maintenant.
Elle attendit que le démon vomisse sa dernière insulte face à l'ange, dont le regard avait changé du tout au tout, et sitôt qu'il eut terminé sa phrase, elle fit lever un violent courant d'air ascendant depuis l'espace entre les racines dressées comme des jambes de l'arbre et le sol pour l'envoyer en l'air. Ce fut un succès. L'arbre vola sur trois mètres en arrière avant de retomber dans un craquement sonore.

"Qu ... quoi ? sale humaine, comment ose tu faire ça ?" fit le démon à terre.

Ses deux compères n'eurent pas le temps de réagir que déjà ils volaient rejoindre le premier dans un magistral coup de vent.

"J"ose, oui, j'ose ! Car je n'ai jamais osé vous tenir tête, démon que vous êtes ! J'ai été faible, car j'étais seule et craignais pour ma vie. Mais aujourd'hui, j'ose ! J'ose vous montrer votre faiblesse ! j'ose, car je sais que la victoire sera mienne ! J'ose puisque j'ai de mon coté des forces que vous n'égalerez jamais ! Léole, et cette ange, deux existences face auxquelles nous devons tous nous incliner. Je ne peux supporter votre ... manque de respect ! Vous, votre ... race, vous me répugnez ! Alors je vais oser vous réduire en buche, bande de ..." Pandora hésita, sa tirade perdrait toute crédibilité sans une chute qui impose le respect. Mais une fois encore son manque d'éloquence naturel se rappelait à elle. Enfin, un mot lui vint : "Bande de troncs pourrissants !" Ce n'était pas brillant, mais c'était mieux que rien.
Le temps de sa tirade, les démons, loin d'être de complets imbéciles, s'étaient relevés en plantant leur racines dans la terre et en se hissant. Ils reformèrent leurs bras avec leur écorce mobile, réduisant en même temps la taille de leur ramure. Ils étaient debout, prêts à en découdre.

"Puisque tu insiste tant, tu mourra aujourd'hui, humaine, fit un des arbres avec mépris. Tu mourra pour nous laisser tranquillement enlever l’oisillon ici présent" dit il en pointant son doigt noueux vers l'ange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miya Silialuna

Ange Perdue

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Archimage Éthérée
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Ange

Âge : 17 ans

Messages : 36


MessageSujet: Re: Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]   Lun 6 Jan 2014 - 12:35

Miya était déconcertée et se demandait depuis quand il fallait qu'on s'incline devant elle. Jamais elle ne voudrait d'une telle chose. Elle ne comprenait pas pourquoi cette femme, rencontrée il y a moins de dix minutes, la considérait comme un être tenant du divin au point presque de lui vouer un culte. Pour elle, les anges sont un peuple comme un autre, chacun à ses défauts ( même s'il est vrai que les anges en ont un peu moins que la moyenne ) et chacun ses avantages ... Exceptés les démons. Pour Miya, les démons sont maléfiques et ne doivent être que méprisés et haï. Elle n'aimait pas ressentir ça, pourtant c'était plus fort qu'elle : les trois démons ressemblant à des arbres pourris faisaient parti du groupe qui a attaqué Adiryl, et tué son père et sa mère. Soudain une question lui vint à l'esprit. Son ultime question.

" Pourquoi ... vouloir m'enlever ? Qu'est-ce que je vous ai fait à la fin ?!

- Haha ! Toi, tu ne nous à rien fait, c'est Kenzahal qui te veut. Ou plus exactement, il veut tes pouvoirs. Après rien ne nous empêchera de passer du bon temps héhéhARGG !!

Un épais fil tout fait de lumière apparut, entourant la "gorge" du démon. A l'autre bout du fil, une petite main toute blanche, tremblotante de peur et de colère, le tenait fermement. Le démon suffoquait, mais ne se faisait pas étrangler jusqu'à la mort, il parvenait encore à respirer un peu, assez pour survivre.
Miya ne pouvait se résoudre à le tuer. Son visage était crispé de colère, pourtant des larmes coulèrent sur ses joues, puis elle lâcha le fil, qui disparut aussitôt libérant l'emprise sur le démon, qui, soutenu par ses deux autres compères, haletait péniblement.


- Qu ... Que m'as-tu fait ??

- Même avec toute la volonté qui peut m'animer ... même avec toute la haine que je peux ressentir envers vous ... je ne peux me résoudre à vous tuer ... je suis faible ... si faible.

Miya s'écroula au sol, pensant à ce que penserai ses parents s'ils la voyaient dans cet état. Elle ne savait pas comment elle avait réussi à faire ce fouet de lumière, mais une chose est sure, ça l'avait épuisée. Elle pleurait à chaude larme, mais les deux autres démons ricanèrent, alors que le plus grand restait silencieux.

- Haha ça c'est sûr, tu es faible. Maintenant, tu vas gentiment te faire capturer, et nous allons gentiment nous charg...

- FERME-LA !!!

Le ton qu'avait employé le démon encore sous le choc était tellement grave que les deux autres reculèrent de peur. Il baissa les yeux et tourna des talons, sans adresser un seul regard à l'humaine, mais fixant son regard une demie-seconde sur Miya.

- On s'en va ...

- Mais et la fille ?

- MAINTENANT, OU JE TE TUE SUR LE CHAMP !!

Pétrifiés, les deux démons le suivirent au pas de course, laissant derrière eux, un champ dévasté, une humaine couverte de boue, et une ange bouleversée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pandora Alizéa

Philosophe ignorante

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Mage Guerrier
Métier : Philosophe et violoniste
Croyances : Léole, les dieu des vents. Mais bien sûr qu'il existe !
Groupe : Solitaire

Âge : 25

Messages : 35

Fiche de Personnage : Un vent nouveau


MessageSujet: Re: Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]   Mar 7 Jan 2014 - 19:26

Après l'excitation, c'est le dépit qui prit place dans l'esprit de Pandora. Elle, si exaltée à l'idée de se venger de ces démons abjects, n'avait pas imaginé une seconde ce qui se passerait. Lorsque l'ange utilisa ses pouvoirs pour étrangler le démon, elle prépara un sort puissant à lancer, peut être assez tranchant pour transformer ces arbres en copeaux. Mais le temps qu'elle rassemble sa magie, l'ange avait déjà desserré son étreinte, et les démons, visiblement en désaccord, s'étaient retirés.

"Attendez ! Ne me dites pas que c'est vous qui fuyez maintenant !!"

Pandora s'époumona pendant 10 secondes, avant de se calmer. Elle se laissa tomber au sol, dépitée. Elle ne comprenait pas que l'ange n'ait pas tué ce démon. Cherchant une explication, elle se retourna vers la jeune fille. Et ce qu'elle vu lui suffit. la petite pleurait à torrent et le son de sa magie n'était plus qu'un bruissement. Elle était très affaiblie. Soudain, Pandora comprit. Qu'elle erreur de sa part ! Comment avait elle pu vouloir tuer un autre être vivant ? Le meurtre est, dans tout les textes qu'elle avait lu, l'acte le plus ignoble et salissant qui puisse être perpétré. Le choc de l'ange était compréhensible. Elle devait être si pure, si innocente, que sa pulsion meurtrière ne pouvait que l'affecter gravement.
Pandora, plus lucide, s'approcha de la jeune ange bouleversée. D'habitude, elle n'est pas emphatique du tout, mais cette enfant, si faible et ayant perdu son père elle aussi, lui inspirait de la sympathie et de la compassion. Elle s'accroupit près de l'ange, dont les ailles blanches irradiaient de pureté. Encore émue d'une présence aussi incroyable, elle senti sa gorge se nouer.

"Séchez vos larmes, céleste pupille. Ne vous tourmentez point, vos actes sont justes, guidés par le cœur pur d'une âme chagrinée. Ne maudissez ni votre colère, ni votre faiblesse. L'une et l'autre sont légitimes."

Pandora réfléchit un instant, puis reprit :

"Vous semblez très affaiblie, et je suis moi même bien crottée, nous devrions rentrer dans la ferme toute proche."

Ceci dit, Pandora se releva, ramassa sa précieuse sacoche tombée plus loin dans les herbes gelées, et se retourna vers l'ange pour voir si celle-ci avait besoin d'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miya Silialuna

Ange Perdue

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Archimage Éthérée
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Ange

Âge : 17 ans

Messages : 36


MessageSujet: Re: Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]   Mar 7 Jan 2014 - 20:06

Miya entendait l'humaine lui parler mais involontairement elle ne l'écoutait pas, elle ne le pouvait pas. Pourtant elle avait raison sur toute la ligne concernant la petite ange. C'est la première fois de toute sa courte vie qu'elle à eu une pulsion dans le but d'ôter la vie. Elle était bouleversée, presque traumatisée. Aucun son, aucun mouvement de la part de l'ange, mais un claquement de porte se fit entendre. Les parents adoptifs déboulèrent, armés d'une hache pour le père et d'un arc pour la mère, qui avait du mal à tenir l'arc bandé. Le père se mit entre l'humaine et Miya, le regard accusateur, tandis que sa femme visait la jeune femme en prévention. Le vieil homme parla en premier, d'un ton sec et direct, regardant la jeune femme qui s'était approchée de Miya, l'arme encore sortie à cause des événements précédent.

" Qui es-tu ? Que viens-tu faire ici à saccager mon champ ? Et qu'est-ce que tu veux à notre petite fille ?

- Attends Gil, elle n'a pas l'air de lui en vouloir au contraire, regarde son visage.

- Tu dis vrai, mais je n'ai pas confiance. Notre petite serait morte si on ne fait pas attention à tout le monde.

Maria bassa son arc, voyant la jeune femme reculer devant les menaces des deux protecteurs. Elle prit un ton plus doux et posé que son mari, percevant le bien en elle.

- Pour commencer, on se calme. Ils sont partis, c'est réglé. Comment vous appelez-vous jeune fille ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pandora Alizéa

Philosophe ignorante

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Mage Guerrier
Métier : Philosophe et violoniste
Croyances : Léole, les dieu des vents. Mais bien sûr qu'il existe !
Groupe : Solitaire

Âge : 25

Messages : 35

Fiche de Personnage : Un vent nouveau


MessageSujet: Re: Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]   Mar 7 Jan 2014 - 21:24

Alors que Pandora s'approchait de l'ange qui semblait trop choquée pour bouger, elle entendit le bruit caractéristique d'une porte s'ouvrant et se fermant avec fracas. Quelques secondes plus tard, deux vielles personnes armées se dressaient entre elle et l'ange. Pandora recula devant leur menace, totalement inhabituée à être traitée comme un danger. Elle réalisa en serrant la main droite que son épée y était toujours. Soupirant après sa négligence, elle rangea son arme et répondit à la femme âgée qui semblait plus sage que son compagnon.

"Pardonnez moi de vous avoir effrayé, je ne veux aucun mal à votre enfant ..."

*Même si je doute que vous soyez ses vrais parents, pensa-t-elle en posant son regard sur les ailles de la petite.*

"Je ne suis qu'une humble voyageuse, philosophe de formation. Je ne manie l'épée que pour me défendre. Je fuyais des dém... monstres lorsque votre fille est venue s'interposer. Je dois avouer que même si elle s'est mis en danger, son acte m'a réellement sauvé la vie !"

Pandora choisi de taire sa nature de mage, car elle savait qu'il s'agissait d'un motif de méfiance et de discrimination de la part des gens les moins érudits. Elle ne dit rien non plus des démons pour des raisons évidentes : elle ne voulait pas passer pour une folle. Même si ces gens étaient assez ouvert d'esprit pour protéger une ange, qui sait ce qu'ils penseraient d'une révélation sur l'existence des démons ? Dans le soucis de calmer la situation tendue, Pandora ne dit rien de tout ça.

"Mon nom est Pandora Alizéa. C'est un plaisir !" fit-elle en souriant simplement.

Elle prit un air plus sérieux en désignant l'ange :

"Et si je puis me permettre, votre fille est très mal en point, elle vient de subir un grand choc psychologique ... mh ... émotif ! Ne craignez rien de moi, je peux même vous aider à la transporter dans votre ferme, car je crois qu'elle est trop sonnée pour bouger ..."

*Et ce serait encore mieux si je pouvais enfin m'assoir devant un bon feu, car Léole est glacial aujourd'hui. Et mes vêtements son couverts de gel boueux ...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miya Silialuna

Ange Perdue

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Archimage Éthérée
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Ange

Âge : 17 ans

Messages : 36


MessageSujet: Re: Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]   Mar 7 Jan 2014 - 23:25

Maria souriait pendant que Pandora s'expliquait et se présentait, un sourire qui fut vite effacé à la vue de Miya, qui en effet, était de plus en plus mal, sur le point de s'évanouir à cause de la fatigue mêlée au froid mordant de la bruine glacée qui continuait de tomber. Elle fit confiance à la jeune femme très vite, contrairement à Gil, plus renfrogné et méfiant que sa femme. Il laissa tomber sa hache devant lui et ramassa Miya délicatement, la tenant dans le creux des genoux et dans le dos, tout en la rassurant doucement, partant directement et d'un pas rapide, vers la maison.

"Tout va bien ma petite, on rentre. Je suis là maintenant. Tu as besoin de te reposer.

Miya s'était endormie dans les vieux mais solides bras de son père adoptif. Maria remit la flèche dans le carquois puis prit la hache que son mari à laissé derrière lui en se tournant vers Pandora.

"Nous n'allons pas vous laisser dehors jeune fille, allons, venez dans notre humble demeure, vous y trouverez des vêtements chauds et je vous servirai un bon repas, vous devez avoir faim ... et vous devez avoir des tas de choses à nous conter. Gil va s'occuper de Miya.

Elle l'accompagna dans la chaumière où régnait une température agréable et où flottait une petite odeur de pain grillé. Ce matin était décidément pas un jour de chance, et ce, pour tout le monde. Gil posa Miya dans le canapé près du feu, replia ses ailes avec une infinie délicatesse pour éviter des désagréments si elle se tourne, puis lava doucement ses jambes boueuses avec un torchon humide avant de la recouvrir de trois couches de couverture. Maria se tourna vers Pandora puis la regarda d'un air dubitatif alors que Gil restait à genoux auprès de Miya.

- Avant toute choses jeune fille, je tiens à ma maison et à mes invités. Allez donc prendre un bon bain chaud pour enlever toute la boue que vous avez là et vous réchauffer. J'ai préparé l'eau chaude ce matin vous avez de la chance, je la remplacerai c'est pas grave. Revenez quand vous serez toute propre et l'armure brossée, fit-elle avec un sourire, en préparant un couvert. Ah j'oubliais, la salle de bain est au sous-sol, et l'escalier, à l'entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pandora Alizéa

Philosophe ignorante

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Mage Guerrier
Métier : Philosophe et violoniste
Croyances : Léole, les dieu des vents. Mais bien sûr qu'il existe !
Groupe : Solitaire

Âge : 25

Messages : 35

Fiche de Personnage : Un vent nouveau


MessageSujet: Re: Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]   Mer 8 Jan 2014 - 23:20

Enfin le repos bien mérité ! Pandora se laissa couler dans la bassine d'eau chaude avec délice. Ses jambes étaient toutes endolories d'avoir couru autant. Elle se dit qu'il serait de bon ton qu'elle apprenne quelques notions de guérison, très prochainement. Son envie de se rendre à Béolan ne la quittait pas. Sa fameuse tour, remplie de connaissances magiques diverses, la faisait rêver. Mais le chemin était long et périlleux pour une femme seule, c'est pourquoi elle n'avait jamais tenté l'aventure. Pandora faisait des bulles d'air dans l'eau avec ses mains, et elle finit par se perdre dans ses pensées. Cette ange, qui était elle ? Comment était-elle venue sur Feleth ? Quel était ce pouvoir divin qu'elle avait utilisé ? Et surtout, de quoi parlaient ces maudis démons ? Ils souhaitaient la capturer ... mais pourquoi ? Après de longues minutes de réflexions, tournant et retournant toutes les sources parlant d'ange qu'elle avait lu, Pandora en arriva à une seule certitude :

*Un jour, ... j'irais dans le monde des anges, moi aussi.*

L'eau était froide lorsqu'elle sortit de son bain. Elle lava ses vêtements dans l'eau restante, et les sécha en trente secondes dans un courant d'air. Elle fit de même avec ses cheveux, qu'elle brossa ensuite négligemment avec une brosse en bois sculpté qu'elle avait sortie de sa grande sacoche. Dans cette sacoche, se trouvait aussi son violon, qu'elle caressa tendrement. Tout au fond, quelques livres qu'elle avait pu sauver de l'attaque de démon du petit matin lui mirent la larme à l’œil. Elle en avait perdu tellement ! Tous ses travaux finissaient en cendre ... Ça la décourageait énormément. Sa vie, même partagée par Léole, était loin d'être facile. Elle regrettait son enfance insouciante. Non pas que sa vie était pleine de soucis, mais elle ne pouvait jamais construire de chose ... Les vers de son auteur favoris lui virent à l'esprit :

Tout fuit ...
Tout passe.
L'espace
efface le bruit.
Spoiler:
 

Pandora descendit, munie de sa sacoche et des vêtements propres qu'on lui avait donné, dans le salon douillet chauffé par la cheminée. L'ange était emmitouflée sous plusieurs couvertures, et dormait paisiblement. Son père ne l'avait pas quitté, mais semblait plus calme.

"Je vous remercie pour les vêtements, mais j'ai pu laver ceux ci, alors je préfère vous rendre les vôtres, dit elle en tendant à la vielle femme les habits pliés.Je vous remercie beaucoup pour votre hospitalité. La chance semble être plutôt de mon coté ce matin, finalement !"

Elle posa les yeux sur l'ange. Hésita quelques secondes, ... et fini par oser :

"Dites moi ... Cette enfant ... c'est bien une ange, n'est ce pas ? Je n'en avais jamais vu, j'ai seulement lu des textes qui y faisaient allusion ... Vous n'imaginez pas à quel point je suis émerveillée, heureuse, subjuguée par une existence aussi pure ! Qu'elle histoire fantastique suis je en train de vivre, mes alleux !fit Pandora, les yeux brillants de larmes de joie. Une ange m'a sauvé la vie, comme ça, un beau matin d'hiver ... ! ha !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miya Silialuna

Ange Perdue

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Archimage Éthérée
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Ange

Âge : 17 ans

Messages : 36


MessageSujet: Re: Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]   Jeu 9 Jan 2014 - 14:15

Maria ne partageait pas l'enthousiasme de son invitée, qui ne se rendait pas comte à quel point il était difficile de vivre en protégeant une petite ange de tout les regards. Elle soupira.

" Vous ne vous trompez pas, c'est bien une ange d'Adiryl. Nous l'avons recueilli il y a cinq ans de cela. Elle était tombée du ciel, comme le ferai un oiseau tombé du nid. Je n'était pas là lors de sa chute, c'est mon mari qui à tout vu. Gil ? Tu raconte ?

Le vieil homme se leva, caressant la joue de Miya avant de se tourner, le regard dans le vague.

- C'est le genre d’événement que l'on oublie jamais. J'étais en train de fourcher de la paille quand un cri assourdissant me fit lever la tête. Et je l'ai vu. Une petite fille, avec de toute petites ailes blanche, tombant du ciel dans un rayon de soleil qui vint sublimer sa chute. Je ne savais pas ce que c'était à l'époque, mais je me suis tout de même inquiété pour cette créature qui allait s'écraser. Avec une force que je n'avais jamais soupçonné, j'ai bougé la charrette où était mon grand tas de paille et l'ai placé dessous, heureusement je n'avais pas beaucoup à déplacer, c'est comme si on l'avait envoyée directement dessus ... à deux mètres près. Elle tomba dans la paille mais à ma grande surprise, sa chute était douce. Et c'est à ce moment là que je l'ai entendue. La voix d'une femme dans ma tête, me disant "Prenez soin d'elle, humains, telle est maintenant votre destin. Je suis désolée de vous imposer cela." Après ces mots, j'ai entendu un craquement sinistre ... puis elle s'est excusée.

Gil versa quelques larmes en repensant aux événements. Maria regardait fixement son mari, attendant qu'il se remette devant son invitée. Et il se remit, sécha d'un mouvement ses larmes et s'adressa directement à Pandora.

- Jeune fille, j'ai bien peur que pour Miya, nous ne sommes qu'un frein à son développement. J'ai vu par la fenêtre ce qu'elle à fait. Je savais que la magie existait mais tentais en vain de croire le contraire, au final, elle m'a rattrapé. Ce que je vais vous demander va peut être vous surprendre ... mais pouvez-vous entrainer Miya à se défendre ? Je suis intimement persuadé que sa destinée la forcera à rencontrer d'autre monstres comme ceux de ce matin.

Miya bougea légèrement dans le canapé, commençant à entrouvrir ses yeux vers Pandora. Maria fur surprise par l'annonce de son mari.

- Mais ? Gil enfin, on ne peut pas la forcer à se battre voyons, c'est trop risqu...

- Maria, le jour où nous mourrons, Miya sera seule, et sans défense. Là ça sera risqué.

Gil n'avait que trop raison, et Maria le savait c'est pourquoi elle ne dit rien. Il se tourna vers Pandora une dernière fois.

- Qu'en pensez-vous jeune fille ?


Dernière édition par Miya Silialuna le Ven 10 Jan 2014 - 2:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pandora Alizéa

Philosophe ignorante

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Mage Guerrier
Métier : Philosophe et violoniste
Croyances : Léole, les dieu des vents. Mais bien sûr qu'il existe !
Groupe : Solitaire

Âge : 25

Messages : 35

Fiche de Personnage : Un vent nouveau


MessageSujet: Re: Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]   Ven 10 Jan 2014 - 0:33

Le récit des paysans plongea Pandora dans une profonde réflexion. De nouvelles informations lui étaient données : L'ange se prénommait Miya. Un nom bien étrange pour un être divin. Ensuite, la vielle femme avait parlé d'Adiryl. Était-ce là le nom du royaume des anges ? Pandora grava ses nouveautés dans sa mémoire déjà bien chargée. Le reste de la discussion la remplie d'incertitude. Elle comprenait parfaitement les parents adoptifs de Miya. C'étaient des gens sages et humbles qui ne voulaient que le bien de l'ange ...

Mais Pandora douta pendant un instant. Son combat du matin avait été un succès, mais uniquement parce que les démons avaient pris la fuite. Comment savoir si elle pourrait leur tenir tête une fois encore ? Elle même étant déjà si faible, comment pourrait elle aider une plus faible qu'elle ? Pendant quelques secondes, Pandora resta silencieuse, regardant successivement les vieillards puis la petite ange qui s'éveillait. Elle fixa son œil droit directement sur ceux de Miya qui tressailli légèrement. Ses yeux, d'un brun clair, plutôt noisette, ne reflétaient que de la pureté et de l’innocence. Pourtant, tout à l'heure, son regard était si intense ! Il irradiait de magie divine, de sagesse et de force. Fermant enfin les yeux, Pandora se remémora la musique qui avait retenti pendant un bref instant, pendant le combat ... D'abord le doux son de la lyre ... puis une voix claire, jeune, mais dont le ton était si juste, si profond, si inébranlable ... C'était là le son d'une magie très puissante. L'ange était certes faible, mais promise à un destin brillant.

Réalisant cela, sa peur s'envola. Pandora senti même un souffle chaud sur sa nuque, comme si Léole l'incitait à avoir confiance. Après tout, cette ange était encore pleine de mystère ! Elle avait tellement de choses à apprendre d'elle, de question à poser ! Elle avait à portée de main ce dont elle avait toujours rêvé : une existence supérieur qui l'aiderait à s'élever ! Alors, Pandora accepta d'aider l'ange, non pour Miya ... mais pour elle même. C'était comme ça, sans penser à mal, la jeune femme était pourtant d'un grand égoïsme.  

"Votre sagesse est à l'égal de votre gentillesse, déclara Pandora en se retournant vers les parents adoptifs de Miya. Je ne suis pas d'une grande force, mais si elle accepte, j'aiderais votre fille à maîtriser ses pouvoirs. Et aussi ..."

Pandora se rapprocha de Miya en parlant suffisamment bas pour qu'elle seule puisse l'entendre :

"Je vous aiderai à savoir tout sur ce qu'il est arrivé à vos parents, et le cas échéant, je vous aiderai à vous venger de ces démons. Sachez qu'ils m'ont pris, à moi aussi, mon cher père. Alors j'éprouve pour eux la même haine que vous. Donc ... qu'en dites vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miya Silialuna

Ange Perdue

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Archimage Éthérée
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Ange

Âge : 17 ans

Messages : 36


MessageSujet: Re: Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]   Lun 13 Jan 2014 - 21:49

Un silence s'était posé dans la pièce avant que Miya ne se redresse en position assise, réfléchissant à la proposition de l'invitée. Venger ses parents n'était pas une mauvaise idée, mais cela inclut de tuer. Rien qu'en pensant à cet acte, Miya eut un haut le cœur. Elle ne pouvait pas tuer ... pas encore. Ôter la vie d'un être est contre-nature pour Miya. Mais, malgré sa révulsion, elle savait qu'elle devait apprendre à maitriser son pouvoir, et savait d'autant plus qu'elle aurait à l'utiliser pour se défendre. Elle releva ses yeux marrons clair vers Pandora, l'air à la fois déterminé et inquiète pour son avenir.

- Je veux bien vous accompagner.

Dès l'annonce de sa petite fille adoptive, Maria se dirigea vers sa chambre, à l'étage. L'escalier était bien dissimulé derrière un drap noir brodé qui faisait office de décoration murale. Elle redescendit quelques secondes plus tard avec une robe blanche comme la neige soigneusement pliée. Elle était en soie et tellement légère que les volants décoratifs virevoltaient dans tout les sens quand elle marchait. les lacets servant à attacher la robe étaient sur le côté, et pendaient des mains de Maria, qui s'approcha de Miya.

- J'ai gardé cette robe depuis le jour où tu es tombée du ciel. Prends-là, elle t'appartient, c'est tout ce qui provient de ton monde. Je suis sure qu'elle te sera utile lors de ton apprentissage.

Miya toucha sa douce robe de soie en se remémorant les souvenirs confus de sa chute, et à l'endroit où elle avait posé le doigt, le tissu brillait très légèrement avant de redevenir normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pandora Alizéa

Philosophe ignorante

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Mage Guerrier
Métier : Philosophe et violoniste
Croyances : Léole, les dieu des vents. Mais bien sûr qu'il existe !
Groupe : Solitaire

Âge : 25

Messages : 35

Fiche de Personnage : Un vent nouveau


MessageSujet: Re: Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]   Lun 13 Jan 2014 - 22:43

Pandora ressenti une puissante magie lorsque l'ange toucha sa robe. Comme si un chœur d'ange avait fait une vocalise. Même si cette ornement était d'une grande beauté, digne artefact de l'artisanat céleste, la philosophe s’interrogea sur son utilité. Il n'offrirait qu'une piètre défense en cas d'attaque.
Pandora se souvint soudain de ce qu'elle voulait dire :

"Oh, j'ai omit de vous renseigner sur un élément crucial. Je ne peux pas former votre enfant seule. Même si je dois vous avouer être mage, ce que je vous cachait par une précaution que vous comprendrez sans mal. Pour en revenir à notre affaire, la magie divine est surement régie par des lois différentes de celles de la magie humaine. Il me faut en apprendre plus sur le sujet. C'est pourquoi je propose que, pour son apprentissage, Miya m'accompagne jusqu'à Béolan, cité des mages. Là bas, nous trouverons des informations sur ses pouvoirs, son royaume natal, et sur ... Pandora faillit parler des démons, mais se retint. Sur ... de nombreuses choses encore ! J'ai bien sûr conscience qu'un tel voyage n'a rien d'évident, qu'il mettra Miya en danger. Mais n'ayez crainte, je sais me défendre, et sous aucun prétexte je ne laisserais arriver quoi que ce soit à une ange. Je sais que nous nous connaissons à peine, alors je vous laisse réfléchir."


Dernière édition par Pandora Alizéa le Mar 14 Jan 2014 - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miya Silialuna

Ange Perdue

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Archimage Éthérée
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Ange

Âge : 17 ans

Messages : 36


MessageSujet: Re: Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]   Mar 14 Jan 2014 - 12:23

Les vieux paysans n'eurent pas beaucoup à réfléchir. D'un seul regard ils s'accordèrent sur les paroles de Pandora. Gil prit la parole.

- Nous sommes obligés de la laisser partir, ici elle ne ferait que dépérir. Ses pouvoirs ne se développeront pas et elle sera seule. Non, c'est une bonne chose qu'elle parte ... une bonne chose ... pour elle.

Un léger tremblement se faisait entendre dans le son sa sa voix, les mots avaient du mal à sortir. Laisser partir sa petite fille adorée était très douloureux. En seulement cinq petites années ils s'étaient tout les deux énormément attaché à Miya, et réciproquement, elle s'était grandement attachée à eux. Quand Miya sortit de derrière le rideau, une larme coulait sur sa joue. Chaque fils de sa robe brillaient d'une légère lueur bleutée. Elle avait le dos nu pour laisser à l'air libre ses ailes dont elle a finalement rétréci la taille pour s'habiller. Elle avait tout entendu bien sur, et le fait de partir pour laisser ses vieux parents adoptifs derrière elle l'angoissait. Voyant son expression triste, Maria la prit dans ses bras.

- Ne t'inquiète pas pour nous. Tu dois vivre ta vie sans nous, tu n'as pas une destinée comme les autres enfants de ce monde. Ton histoire est sombre ma chérie, ne recule pas, ne fait qu'avancer vers la lumière d'un destin que tu maitrisera.

Cette dernière phrase étaient pleine de double-sens mais Miya n'en perçut que la surface, elle était triste de quitter son deuxième foyer, celui qui certainement, lui a permit de vivre grâce au fait que ses paysans étaient sages et ouvert d'esprit. Gil avait du mal avec le départ de Miya.

- Ne vaudrait-il pas mieux partir demain ? Aujourd'hui le temps n'est pas favorable, et puis vous ne pouvez pas partir d'un coup comme ça ... Maria tu en pense quoi ?

Un silence s'installa, puis Maria regarda Pandora.

- Prenez des provisions ... et partez. Si les monstres reviennent cette nuit ou demain, ils entraveront votre route. Et vu le temps dehors et les mœurs actuelles, il vaut mieux ne pas avoir de problèmes supplémentaire. Les environs sont calmes en ce moment ... après, je ne sais pas ce qu'il en est pour Beloan et ses environs. Faites bien attention, ce sont les terres du Royaume. Même si le roi est mort, ses fanatiques eux sont toujours en vie. Ah et une dernière chose ...

Elle indiqua à Miya d'aller dire au revoir à Gil, puis elle regarda Pandora droit dans les yeux en s'approchant pour qu'elle seule l'entende. Elle avait un air sérieux, indiquant que c'est LE conseil qu'il faut retenir.

- Miya est une ange. Elle a beau être la plus mignonne et la plus innocente des petites filles que vous croiserez, certains humains la considèreront comme anormale et donc vont la rejeter. D'autre vont carrément la traiter de démon et tenter de la tuer. Ou d'autre encore vont y voir une opportunité de se faire de l'argent en la capturant. Avant qu'elle sache réellement se défendre, protégez-la de tout les regards. Elle sait qu'il ne faut pas qu'elle se montre, mais n'a pas réellement conscience du "pourquoi".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pandora Alizéa

Philosophe ignorante

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Mage Guerrier
Métier : Philosophe et violoniste
Croyances : Léole, les dieu des vents. Mais bien sûr qu'il existe !
Groupe : Solitaire

Âge : 25

Messages : 35

Fiche de Personnage : Un vent nouveau


MessageSujet: Re: Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]   Mar 14 Jan 2014 - 23:25

Pandora avait pleinement conscience du danger encouru par Miya. La folie ambiante de cette époque insupportait, mais ne la surprenait plus du tout. Qu'une ange soit traitée en simple humaine, voire pire, en tant que démon, n'était pas impossible. Regardant la frêle enfant enlacer son père adoptif, un sentiment étrange l'envahit. Peut-être était-ce ... une sorte d'empathie ? La philosophe l'ignorait, mais ce sentiment lui réchauffait le cœur et lui piquait les yeux. Elle répondit à la recommandation de la vielle dame avec sincérité :

"Je suis mage, ne l'oubliez pas. Je suis habituée à cacher ma véritable nature au commun des mortels. Je n'aurais aucun mal à faire passer Miya pour une simple jeune fille ... Si celle-ci accepte quelques règles. Par exemple ... Une jeune fille de son age avec des cheveux blancs, ce n'est pas courant. Il nous faudra inventer un histoire pour expliquer ce fait."

Pandora se tut tandis que les paysans rassemblaient des vivres pour le voyage qui les attendait. La pluie avait cessé, au dehors, et le gel humide scintillait sur les branches nues des arbres éparpillés dans les champs. La terre était probablement très meuble, leur départ laisserait des traces bien visibles. Mais de toute façon, les démons semblaient ne pas vouloir attaquer Miya ... pour le moment.
Pendant quelques instants, Pandora se remémora un de ses hivers passés quand elle était enfant. Quand elle parcourrait les places de village avec son père.
Un jour de grand froid, son père et elle s'étaient réfugiés dans une auberge pourvue d'une taverne, ou son père avait ragaillardit tous les clients en une chanson. Pandora, assise comme d'habitude un peu en retrait, là ou elle pouvait entendre sans être vue, avait alors aperçu un nouveau client qui entrait. Il se tenait dans l'ouverture de la lourde porte en bois, avec derrière lui la neige qui tourbillonnait, car un blizzard se préparait. Mais ce qui retint l'attention de la fillette, c'était le visage du nouveau venu. Sa peau était blanche comme la glace, et ses longs cheveux, ivoire comme la neige salie. Du haut de ses six années, Pandora ignorait tout des elfes et de leur apparence, et elle cru que l'homme était tout simplement congelé par le froid. Elle avait alors poussé un cri d'horreur. Mais son cher père l'avait rassuré, et l'elfe lui avait expliqué, amusé, l'origine de ses cheveux blancs.

Le souvenir de cette anecdote donna une bonne idée à Pandora :

"J'ai rencontré beaucoup de gens différents au cour de ma vie, des elfes, des orques, pratiquement toutes les races qui parcourent Feleth. Les elfes ont parfois les cheveux blancs, et ils ont une peau claire. Leur beauté est bien connue. Miya peut, sans problème, se faire passer pour une elfe. Il suffirait de lui faire porter une cape pour cacher ses jeunes ailles, et un cache oreille. Nous sommes en hivers, cela passera sans problème. Comme Pandora voyait l'incrédulité dans le regard du père adoptif de Miya, elle ajouta : C'est cela, ou bien il faudra lui teindre les cheveux en noir ... Ce qui m'attristerait vraiment."

Spoiler:
 


Dernière édition par Pandora Alizéa le Mar 14 Jan 2014 - 23:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miya Silialuna

Ange Perdue

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Archimage Éthérée
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Ange

Âge : 17 ans

Messages : 36


MessageSujet: Re: Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]   Dim 19 Jan 2014 - 21:00

L'idée de teindre les cheveux de Miya fit blêmir Gil, et la concernée se figea l'espace d'un instant. Le vieil homme répondit à Pandora d'un air sérieux.

"Cela ne sera en aucun nécessaire. Je vous fais confiance pour rester toute les deux discrètes. Il posa ses mains rugueuses sur les épaules de Miya et la regarda. Tu vas effroyablement nous manquer ... mais intérieurement je savais que ce jour allait arriver. Miya ... tu dois devenir forte, ce monde t'est totalement inconnu au delà du petit bosquet derrière la colline. Fais tout le temps attention à toi. Tu apprendra beaucoup de choses durant tes voyages mais promet-moi une chose ... A cet instant sa gorge se noua et plus aucun mot n'en sortit.

- Tout ce que tu voudra ... père.

Miya les appelaient rarement de cette manière, lorsque Gil entendit le mot "père", il regarda dans le vide une seconde, puis se retourna vers elle.

- Promet-moi de ne pas te mettre en danger quand tu voudra retrouver tes parents. Promet-le moi.

Gil était très sérieux, il parlait en tant que père qui voit sa fille partir ... probablement pour toujours. Miya avait ressenti le sentiment de son père, elle se jeta sur lui le serrant dans ses bras, pensant qu'à une chose : rassurer son vieux père adoptif.

- Promis ... je ferai tout mon possible pour ne pas me blesser. J'éviterai les combats ... et les monstres ... comme ce matin ...

Plus elle parlait plus sa voix diminuait, s'apercevant au fil des mots, que ce qu'elle disait était impossible. Sa route allait forcément la mener à combattre d'autre démons. A ce moment là, Maria revint de la cuisine où elle était allée pour trouver certaines provisions. Elle déposa finalement un sac à dos plein de vivres pour un voyage que le voyage se fasse sans se soucier de la nourriture.

- Je vous ai mis de quoi manger pendant trois jours, quatre si vous rationnez. Je pense que cela suffira pour aller jusqu'à Beolan. Vous êtes prêtes ?

Miya se dirigea vers la porte avant que Gil ne l'interpelle une dernière fois.

- Miya attends. Prends ceci avant de partir, dit-il en lui tendant une lyre argentée, dont les cordes très sensibles vibraient légèrement rien qu'avec l'air qui circulait entre elles. Miya couru vers lui, prit l'objet doucement et le serra fort contre sa poitrine.

- Dire que j'allais l'oublier ici ... merci père.

- Prends bien soin de toi ma fille. Et faites attention à elle jeune fille, je vous la confie.

- Miya ... je ne peux que répéter ce que t'as dis Gil ... fais attention.

Pandora et Miya sortirent de la maison, mais Miya se retourna et fit un dernier câlin à ses parents adoptifs.

- Merci de m'avoir recueillie ... jamais je ne vous oublierai. Merci pour tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pandora Alizéa

Philosophe ignorante

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Mage Guerrier
Métier : Philosophe et violoniste
Croyances : Léole, les dieu des vents. Mais bien sûr qu'il existe !
Groupe : Solitaire

Âge : 25

Messages : 35

Fiche de Personnage : Un vent nouveau


MessageSujet: Re: Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]   Mer 22 Jan 2014 - 16:46

Pandora pris les provisions avec reconnaissance. Elle vérifia que rien ne manquait dans ses propres affaires et fut plus que surprise de voir l'ange partir avec seulement une lyre, sans manteau, ni cape, ni capuche, ni livre, ou vêtement de rechange.

*Il va falloir enseigner un certain nombre de chose à cette petite, je le crains.*

"Excusez moi, mais si vous aviez des manteaux pour nous, en particulier un avec capuche pour votre fille, ce serait heureux de nous les donner. L'hiver est loin d'être fini, et je ne pense pas que Miya soit insensible au froid au point de pouvoir voyager pendant quatre jours vêtue d'une simple robe en soie."

Pandora réalisa que ça remarque était un peu acerbe. Aussi elle ajouta : "D'après ma longue expérience des voyages, en tout cas."

Les vieux parents s'excusèrent, sous le coup de l'émotion ils avaient perdu leur bon sens. De plus, ils n'étaient pas de grands voyageurs. La vielle dame revint vite avec deux manteaux en lin doublés à l'intérieur de fourrure, un blanc avec capuche pour Miya, et un vert plus grossier pour Pandora, qui ne fit pas la fine bouche.

"Je vous remercie pour votre générosité et votre confiance.  Adieu, braves gens."

Pandora laissa Miya dire au revoir une dernière fois à ses chers parents, profita de ce laps de temps pour vérifier la carte de Feleth qu'elle avait pu sauver de l'incendie de sa caravane et conservait précieusement depuis, car les cartes étaient aussi imparfaites que rares.  Il leur faudrait emprunter un très long chemin à pied pour rejoindre Béolan, cela prendrait sans aucun doute plus d'une semaine. Heureusement, elle eu une autre idée.

*Si nous empruntons les dock de Venill, nous pourrons louer un bateau et atteindre Béolan en moins de trois jours ! Bien sur, il faudra recourir aux services d'un batelier ... Un instant ! si l'on loue un bateau à voile, je pourrais, par la grâce de Léole, le diriger sans peine ! Magnifique !*

Miya la rejoignit silencieusement au milieu du champ gelé. Encapuchonnée soigneusement, elle avait presque l'air d'une humaine normale. Pandora sourit amicalement à l'enfant qui avait l'air triste mais résigné.

"J'espère que vous êtes prête pour le voyage qui nous attends. J'ai réfléchis au chemin à prendre pour nous rendre à Béolan, et j'en ai déduit qu'il nous faudrait passer par la voie marine. Vous n'avez sans doute jamais pris le bateau, alors espérons que vous n'ayez pas le mal de mer."

Pandora et Miya marchèrent quelques mètres jusqu'à arriver sur le sentier qui reliait la ferme à Venill, qu'on pouvait apercevoir en contrebas. Les fermes étaient situées sur les collines entourant la petite ville fluviale. En passant par ce fleuve, les voyageuses pourraient atteindre la grande mer puis Béolan. La traversée ne serait pas sans danger, mais Pandora savait que la surface de la mer, espace dégagé par excellence, était un lieu de prédilection pour son Léole. Elle pourrait ressentir la présence du Dieu comme jamais. Cet espoir la remplit d'énergie, et c'est d'un pas assuré qu'elle entama la descente vers Venill, suivie de la belle petite ange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre, deux bouleversements [pv Pandora/Miya] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Venill :: Fermes-