''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

avatar
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


MessageSujet: " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]   Ven 31 Jan 2014 - 23:47


Le calme après la tempête.
Tout semblait être revenu à la normal dans le grand manoir, et pourtant l'humaine paraissait toujours absente. Encore fragile, elle errait en silence dans les couloirs. Un fantôme que l'on évitait soigneusement. Présente et néanmoins si loin des siens. Montrant enfin le bout de son nez après des jours de léthargie, l’œil noir lui fit part de son projet. Écoutant vaguement sa supérieure, la créature comprit qu'il était question d'une cure thermale. Tout portait à croire à une nouvelle excentricité de sa part, mais son ton lui indiqua le contraire.

-NON je vois ou vous voulez en venir mais non je ne jouerai pas les gardes malades !!! Niet personne ne me verra aider une humaine ! Il en est hors de question..non nonnnnnnnn !!!

Elle avait à peine eu le temps de reculer que l'humaine lui lança une valise au nez; la garce avait tout prévu.

-Bourreau de démons !!!! Je devrais te tuer pour me traiter comme une simple mule.

_______________

Lourdement chargée, la tieffeline peinait à pousser le fauteuil où reposait l'humaine. A la vue des vagues il lui était de plus en plus difficile de ne pas céder à ses envies. Une légère impulsion de trop et elle se retrouvait cent mètres plus bas face contre terre. Heureusement le sable la sauva et elles durent continuer sans l'aide du fauteuil. L'humaine était étonnamment légère, il est vrai qu'elle ne mangeait guère depuis quelques semaines.  

-Si tu répètes ça à quiconque je te jure de t'arracher la langue.

Enfin arrivées sur la plage de sable fin, la tieffeline déchargea l’œil noir comme une vulgaire cargaison.

-Débrouille toi toute seule maintenant ..

C'était la toute première fois que Chïra voyait la mer, et le désir de se rouler dans le sable gagnait peu à peu tout son corps. Abandonnant l'humaine à son triste sort, la tieffeline fila tête baissée. Les mains enfoncée dans le sable, elle s'étonna qu'il vienne s'incruster sous ses griffes. Cette sensation n'était pas désagréable, et c'est pourquoi elle continua. Le nez collé au sol, elle observa de plus près ce nouveau monde qui s'offrait à elle. Un simple souffle suffisait à modifier l'intégralité du relief. Ce micro cosmos ne tenait qu'à un fil, et elle pouvait en tirer les ficelles. Traçant de larges sillons avec sa queue elle s'amusait à réduire à néant tout ce que le vent formait, quand la présence d'un inconnu vint troubler son petit jeu. La bête avançait de biais armée de grandes pinces. Curieuse, la démone le bouscula légèrement du bout des doigts avant qu'il ne referme son emprise sur son indexe.

-KAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

Courant droit vers l'humaine, elle lui ordonna de revenir lui enlever la bestiole qui pendait lamentablement. Peureuse, elle n'osait pas s'avancer dans l'eau, et elle prit soin d'éviter chaque embryon de vague. Mais l'humaine semblait ne pas l'entendre de cette oreille.

-Tu m'as traîné jusqu'ici alors maintenant tu peux au moins me retirer cette chose !!!!!!!!!!!

Furieuse, elle agitait les bras dans tous les sens pour attirer son attention, alors que l'humaine se prélassait tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]   Dim 2 Fév 2014 - 14:40

Précédemment

Awena était fatiguée, très fatiguée, les douleurs aussi bien physiques que mentales avaient bien du mal à se résorber. Elle avait repris le contrôle mais pour combien de temps.

De nombreuses questions inondaient son cerveau et aucune ne trouvaient réponse. Comment avait-elle fait ? Pourquoi étaient-elles si différentes ? Astriol avait-il réellement joué un rôle dans tout ça ou était-ce en dormance depuis la naissance ? Avait-elle raison de se relever et de rester à la tête de l’Arcane ? Était-elle assez forte pour poursuivre cette voie ? Et surtout comment ferait-elle pour empêcher l’autre d’agir, rien n’était terminé, elle l’entendait constamment, il n’y avait plus ce silence qu’elle avait réussi a installé bien des mois auparavant.

Awena errait dans les couloirs du manoir dans son fauteuil roulant, histoire de montrer qu’elle était là. Elle avait tellement perdu de poids et de muscles que ses jambes n’arrivaient même plus à la porter.  Elle ne parlait à personne sauf cas de force majeur. Elle avait peur, elle avait trop peur que d’autres de ses disciples découvrent sa faiblesse et partent en courant en apprenant ce qui s’était réellement passé et le pourquoi de sa disparition. Les seules personnes au courant avaient fait croire à une tentative d’assassinat contre l’Œil Noir pour le moment les rumeurs continuaient à aller dans ce sens. Mais, elle ne pouvait se mentir, elle, elle connaissait la vérité, l’autre avait pris une totale possession du corps et avait essayé de mettre fin à ses jours.
Dorénavant, elle avait peur que sa voix trahisse la présence d’une autre. Peur de perdre  l’autorité qu’elle avait su gagner après de longs mois. Elle n’était plus qu’un être errant dans un dédale de couloirs et de questions.

Elle devait reprendre des forces, oublier un peu l’Arcane XIII et ses objectifs, elle avait besoin de repos et d’un air purifiant. La mer, elle souhaitait retourner sur la côte Est mais elle ne pouvait se résoudre à y aller seule. D’une part, parce qu’elle était dans l’incapacité de se défendre physiquement face à des brigands ou autres détrousseurs de grands chemins et d’autre part, elle avait peur de reperdre  le peu de lucidité qu’elle avait retrouvé. Elle avait besoin de quelqu’un de confiance pour l’accompagner. Quelqu’un qui connaissait son état, quelqu’un en qui, elle pouvait avoir confiance. Il n’y avait guère de personnes correspondant à cette description. Elle décida donc de tout organiser, réserver l’hébergement, le moyen de transport et préparer les valises.

Une fois que tout fût prêt, Awena fit appeler Chïra Ovenstey, la Tieffeline par le Messager. Elle savait qu’elle allait ronchonner, s’égosiller, mais qu’elle accepterait malgré tout et ceux pour plusieurs raisons. Awena lui avait soigné ses ailes, elle l’avait accueilli ici dans son manoir, elle lui avait donné une place de choix au sein de l’Arcane, elle pourrait montrer aux démons du Vein au combien on devait se méfier d’elle maintenant et surtout l’Éclaireur était curieuse, et pour ça, voir la mer, la plage et la grande côte était synonyme d’aventure et de découverte.

Une fois Chïra dans son bureau, Awena expliqua son projet à la jeune tieffeline.


-NON je vois ou vous voulez en venir mais non je ne jouerai pas les gardes malades !!! Niet personne ne me verra aider une humaine ! Il en est hors de question..non nonnnnnnnn !!!

Awena la regarda puis répondit

« - Ce n’était pas une question, c’était un ordre, Chïra, tu m’accompagnera là bas, un point c’est tout !»

Awena dans un effort surhumain et malgré ses os qui criaient de douleurs sous l’effort, prit la valise qu’elle avait cachée derrière son fauteuil et la lança vers la Tieffeline. Après ça, elle dû se forcer à une respiration régulière avant de retrouver son souffle. Elle se frotta les bras et les os des poignets et des coudes pour faire passer un peu la douleur.

-Bourreau de démons !!!! Je devrais te tuer pour me traiter comme une simple mule.

Awena sourit, elle savait qu’elle venait de gagner et d’obtenir son consentement.

_______________

Le trajet s’était bien passé, sans encombre, Chïra regardait avec intérêt les paysages défilés et semblait avoir oublié qu’elle avait été contrainte de se trouver ici avec elle.

Il faisait beau, c’était la fin du printemps, le soleil commençait à émettre sa douce chaleur. Le sable serait chaud et doré, la mer légèrement rafraîchissante, oh oui, cette cure était une bonne idée et lui ferait le plus grand bien. Le temps était au farniente.

La calèche les déposa à quelques mètres de la plage, elles étaient attendues en fin de soirée à la résidence. Elle avait donc tout leur temps, il devait être à peine dix heures du matin. Lorsqu’Awena sentit les embruns et le doux parfum salé, elle fût certaine de son choix, ici elle reprendrait des forces et se remusclerait lentement grâce à l’océan. Chïra poussa le fauteuil jusqu'à ce que le sable enlise les roues. Elles ne pouvaient continuer ainsi Awena essaya de se lever mais sa vision s’obscurcit. Elle se rassit sur son fauteuil, l’Éclaireur avait du ressentir sa détresse car aussitôt, elle sentit ses bras l’aider.  


-Si tu répètes ça à quiconque je te jure de t'arracher la langue.

Comme si c’était dans son intérêt à elle, dire qu’elle était tellement réduite, qu’elle avait du faire appel à son bras droit pour aller en cure et l’aider à marcher ?!
Elle ne l’aida guère longtemps et l’abandonna comme une vulgaire chaussette, sa curiosité pour l’environnement qu’il l’entourait devait être plus forte que celle d’aider une humaine handicapée par ses propres blessures.


-Débrouille toi toute seule maintenant ...

Awena regarda la mer un moment. Allait-elle réussir à nager malgré ses blessures ? Allait-elle pouvoir réellement s’occuper seule de sa propre rééducation ? Et bien, c’est ce qu’on allait voir maintenant. Il n’y avait aucune trace de vie aux alentours, malgré la douce chaleur, Awena n’avait pas quitté ses hauts à manches longues, il y avait tellement de cicatrices sur ses poignets et sur son bras, qu’elle n’avait pas encore osé les montrer à quiconque. Mais elle était loin de ses disciples et l’Éclaireur l’avait vu en sang et dans un état bien plus déplorable, il n’y avait donc rien à craindre.
Awena enleva doucement son haut et sa jupe longue, en essayant de bouger le moins possible son corps. Chaque mouvement était synonyme de douleur, elle fallait savoir prendre son temps et calculer le moindre geste pour qu’il tire le moins possible sur un muscle ou un os.
Une fois déshabillé, Awena se dirigea vers l’eau, dans une marche plus qu’hésitante, elle s’aidait à l’aide de deux cannes, qu’elle avait ramené du manoir et qui avaient été taillées sur mesure par un des disciples.

Enfin… l’eau la portait, elle se laissait aller au rythme des vagues, laissant son corps se faire porter par les flots sans faire le moindre effort. Comme c’était agréable, elle n’avait plus la sensation d’être un poids, elle se sentait juste soulever, en quelques minutes ses articulations se détendirent. Alors qu’elle regardait le ciel, elle entendit un cri.
 

-KAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

Awena releva la tête et se mit à rire. La scène était d’un comique à toute épreuve. La cornue courait vers elle en poussant un cri perçant, car un crabe s’était accroché à son doigt. Un démon qui avait peur d’un simple crabe, Awena se remit sur le dos et se dit que la tieffeline était capable de se débrouiller seule. Un crabe, un simple crabe. Mais apparemment, cela ne semblait pas être le cas.

-Tu m'as traîné jusqu'ici alors maintenant tu peux au moins me retirer cette chose !!!!!!!!!!!

Awena continuait de sourire et l’ignora, après tout, avec les vagues, elle n’était pas censée entendre ses jérémiades si ? Elle redressa la tête et vit la jeune démone secouer ses bras dans tous les sens. Awena avait envie de l’entendre ronchonner encore un peu, comme au bon vieux temps.

« - Quoi ? Qu’est ce que tu dis ? Je n’entends rien ? Tu sais le vent, les vagues, on n’entend pas grand-chose de là où je suis !»

Awena sourit et fit mine de voir pour la première fois, le crabe au bout du doigt de la
cornue.


« - Oh ! Tu as trouvé un crabe ! Félicitations, on pourra le manger ce midi ! Mets-le dans un des seaux là bas. Et n’oublie pas d’y mettre de l’eau, sinon la pauvre bête sera morte avant qu’on la fasse cuire !»

Awena voyait bien que la démone était énervée et dépitée devant tant d’incompréhension, elle semblait lui parler mais Awena n’entendait pas. Le vent soufflait dans son dos et les paroles de Chïra n’étaient pas portées vers l’océan mais vers l’intérieur des terres.

« - Tu veux que je t’aide ? et bien viens, je t’en prie, rejoins moi ! Tu vas voir, l’eau est délicieuse ! »

Voyant la tieffeline toujours au bord, Awena nagea vers elle, ses mouvements étaient incertains et saccadés, elle avait du mal à reprendre son souffle, et les courants ne l’aidaient pas. Elle n’était plus que l’ombre d’elle-même. Dire qu’il fût un temps où elle était une excellente nageuse, elle avait même pu rencontrer des krakens… Awena revint vers la démone, sortit de l’eau non sans difficulté, ses douleurs réapparurent aussitôt, porter son propre poids lui était insoutenable. Elle s’enroula dans une serviette puis attrapa le crabe qui pensait l’index de la démone, elle le pinça juste au niveau de la patte et lui fit lâcher prise. Elle le jeta dans le seau et s’assit sur le sable.

« - Tu aurais pu en trouver un plus gros, c’est pas avec ça que je vais te nourrir !»


Dernière édition par Awena Davallon le Mar 25 Nov 2014 - 19:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dragnir EcailleNoire

Fléau d'écailles et de feu

________________

avatar
________________


Race : Démon Dragon
Classe : Esprit sauvage
Métier : Annihilateur de vie
Croyances : //
Groupe : Futur arcaneux

Âge : Quelques 600 années

Messages : 22

Fiche de Personnage : ☮️ Peace ☮️

Histoire de Personnage : ...

Il y'a 200 ans :
- De lame et d'écailles : Partie Une

-De lame et d'écailles : Partie Deux )

De nos jours:
- Sur la plage abandonnée...)





MessageSujet: Re: " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]   Lun 3 Fév 2014 - 17:37

- Skriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!
Les flammes léchaient les parois de la grotte , brûlant les chauves-souris qui poussaient un cri strident avant de finir calcinées, qu'il attrapait et qu'il dévorait durant son périple à travers la pénombre, Il était tôt dans la matinée et cela faisait plusieurs heures que Dragnir marchait dans cette cavité qui avait commencé au pied des falaises. Cet endroit devait sans doute mener quelque part et c'est vers ce quelque part que Le Dragon se dirigeait , sûr de lui mais incertain que ce qu'il trouverait au bout du chemin.
Poussant la flamme , le plafond brillait tel une salle de bal de ce feu éphémère qui eut bientôt finit par s'éteindre, les bêtes qui avaient vécu ici jonchaient maintenant  le sol , calcinés.
Il se pencha sans freiner sa marche et ramassa deux spécimens qu'il s'empressa de dévorer.
Bientôt , le bout du tunnel apparu au Dragon , une lumière douce s'engouffrait dans les ténèbres de la grotte et une légère odeur de... Salé ? Il semblait que sa route l'avait conduit aux plages des côtes de l'Est, il n'aimait pas réellement la plage , le vent salé et toute cette eau à perte de vue... De quoi donner la chair de poule à un Dragon ! Il finit par sortir de la cavité qui ressortait comme prévu sur la plage. Il était le matin, dix heures approximativement et le temps était doux et calme. Commençant à marcher sur le sable fin , qui se glissait sous ses griffes et qu'il trouvait gênant, Dragnir se demandait surtout ce qu'il allait faire ensuite , faire demi-tour ou longer la plage jusqu'à déboucher sur une autre voie qu'il suivrait sans se demander où elle mène et continuer à se perdre dans Feleth à tuer hommes , femmes et enfants en pillant sur les carcasses des défunts ce qui lui plaisait comme il avait l'habitude de faire depuis tant d'années ? Il sortit de ses pensées lorsque le vent marin porta à ses oreilles le cri d'une femelle. Dragnir guetta rapidement tout autour de lui pour  enfin distinguer au loin deux femmes.

-Tiens tiens tiens, il semblerait que la chance me sourit enfin.

Le vent soufflant en sa direction masquait l'odeur de souffre  de la bête tout de noir vêtu  et le visage caché par l'ombre de son chaperon , il avançait sans se presser, les chances qu'elles tournent leurs regard vers lui étaient faibles à la distance où il était et précipiter ses mouvements ne feraient que les faire suspecter quelque chose.

Arrivé a une dizaine de mètres , il se figea, il pouvait parfaitement les distinguer , l'une était très fine et semblait mal en point à en juger par la difficulté qu'elle avait à tenir debout seule , quant à l'autre , elle ne semblait pas bien dangereuse à craindre un crabe.

-Hum... Je ne sais que choisir, elles doivent m'avoir vu, comment je vais m'y prendre maintenant...

Il aurait voulu les prendre par surprise mais sur cette plage ça aurait été impossible , il attendrait plus tard peut-être ? Sûrement pas, il avait faim de chaire humaine et c'était maintenant qu'il voulait assouvir ses pulsions.
Il marcha alors vers elles , doucement puis d'un pas plus rapide décomptant jusqu'au bon moment.
Neuf mètres,...Six mètres,...Quatre mètres.
Si elles avaient eut envie de fuir, il était maintenant trop tard pour s'y résoudre.
Le Dragon cracha une boule de feu entre les deux femmes pour les séparer de plusieurs pas, et par la même occasion les déstabiliser , le temps pour lui de s'approcher suffisamment pour se placer face à la femme aux cheveux bleutés, il la regarda l’espace d'un instant dans les yeux avant de lui tourner le dos pour lui projeter sa queue au cou et lui infliger une étreinte.

- Une dernière volonté mesdames ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

avatar
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


MessageSujet: Re: " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]   Ven 7 Fév 2014 - 0:02


Prenant soin de ne pas mouiller ses orteils, la tieffeline sautillait sur place avec son crabe toujours bien accroché.  La bougresse prenait un malin plaisir à faire la sourde oreille. Se tortillant, elle hésita quelques secondes avant de plonger un doigt de pied dans l'eau, qu'elle retira immédiatement. La fraîcheur de l'écume allait lui compliquer la tache. Soulevant le bas de son pantalon de lin, elle s'arma de courage pour rejoindre l'humaine quand enfin elle décida à l'aider. La regagnant à la nage, l’œil noir avait du mal à cacher ses blessures malgré le port d'une serviette. Les yeux de la démone ne pouvaient s’empêcher de parcourir ses plaies, regard malsain ou bien compatissant, il était difficile de distinguer ses émotions. Elle avait beau camoufler ses faiblesses par de l'humour, l'éclaireuse n'était pas dupe.
 
« - Tu aurais pu en trouver un plus gros, c’est pas avec ça que je vais te nourrir !»
 
-Tu pourrais très bien te retrouver dans mon régime alimentaire....il vaudrait mieux pour toi ne pas trop te moquer...
 
Son index avait doublé de volume sous la pression mais n'était plus douloureux. Le nez dans le seau, elle observait la misérable bête qui avait pu la mettre dans cet état. Prise au piège, la pauvre créature n'avait plus d'autre issue que la mort dont elle se réjouissait déjà. Les autres de son espèce comprendraient ainsi le message : personne ne s'en sortait impunément !
 
Assise sur la plage, la jeune femme formait des petits monticules au dessus de ses pieds. Bientôt la totalité de ses jambes furent recouvertes. Plus elle creusait profondément, et plus le sable se faisait humide. Ses grands yeux noirs resplendissaient face à tant de découvertes. Attrapant avec délicatesse un bigorneau qui passait par là, elle l'installa au sommet de sa création. Fière d'elle, l'éclaireuse se retourna pour avertir sa supérieure quand elle le vit, déterminé et menaçant fonçant droit sur elles.
 
-AWENAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
 
Mangeant le sable par les trous de nez, elles venaient d'éviter de justesse le brasier ardent. Le souffle coupé il lui fallu un moment pour comprendre ce qu'il se tramait. Un homme venait de s'inviter et ne paraissait pas vouloir construire avec elles quelques châteaux de sable. Essuyant d'un revers de manche le coin de sa bouche après avoir craché, elle changea de posture. La jeune femme innocente venait de laisser placer à la bête. Les talons fermement ancrés dans le sol, elle s'élança en direction de l'inconnu qui lui tournait le dos.
 
Comment avait elle pu se laisser distraire à ce point ? Pourquoi ne l'avait elle pas détecter plus vite ?L'embrun marin avait du lui emplir les narines l’empêchant certainement de déceler sa présence.
 
Il fallait agir vite avant qu'il n'étrangle l’œil noir. Tirant de sa sacoche son coutelas, elle mit en joue le démon.
 
-C'est un démon !!!!! Ce n'est pas un humain!!!!!!!!!!!
 
Quiconque en serait venu à la même conclusion en sentant l'odeur du Vein qu'il dégageait et par cet attribut physique si particulier.
 
-Elle n'est pas au menu !!!!!!!!!!!!!!!!!!
 
Plaçant sa lame contre le cou de l'inconnu, elle le somma de lâcher l'humaine. Sa main ne tremblait pas. L'homme avait beau être un démon elle n'hésiterait pas à le tuer. Son code de l'honneur lui interdisait d'intenter à la vie d'un des siens sauf en cas de légitime défense. A en juger la situation, elle pouvait considérer qu'elle rentrait bien dans cette catégorie.
 
-Je ne me répèterai pas....lâche la....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]   Dim 9 Fév 2014 - 13:32


-Tu pourrais très bien te retrouver dans mon régime alimentaire....il vaudrait mieux pour toi ne pas trop te moquer...

Awena sourit. Elle n’était pas bien sûr que la sniffeuse ait plus à manger sur elle que sur ce pauvre crabe. Mais elle n’émit pas sa remarque à haute voix de peur de vexer pour de bon la Tieffeline, après tout, elle était actuellement sa seule compagnie, elle n’allait pas se la mettre à dos ou de mauvaise humeur dès le premier jour.

Chïra regardait le crabe dans son seau, Awena se demandait bien ce qu’elle pouvait penser en cet instant. Peut-être avait-elle déjà faim ? Puis, elle délaissa la bestiole pour s’amuser avec le sable. Elle mit ses pieds dedans et commença à creuser. Awena se demandait bien quel passé la jeune démone avait eu, elle ne lui en avait que très peu parlé mais au vu des cicatrices qu’elle avait soigné dans son dos et sur ses ailes, il n’avait guère du être joyeux.

Awena décida de laisser la jeune tieffeline faire ses propres découvertes, et regarda longuement la mer. Puis elle ferma les yeux profitant du soleil et du doux bruit des vagues glapotant sur le sable. Le temps passait si doucement ici.
Awena avait l’impression que quelque chose clochait, en effet, elle ressentait au niveau de ses mains comme des vibrations, le sol bougeait légèrement sous l’effet de pas ? Elle devait halluciner, ce n’était pas possible, à moins que Chïra ait eu envie de se dégourdir les pattes. Elle n’eut même pas le temps d’y réfléchir et de chercher d’où pouvait provenir ce léger tremblement qu’elle entendit un cri perçant.


-AWENAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

Awena eut tout juste le temps de se coucher et de rouler sur le côté pour éviter l’immense boule de feu, elle se redressa légèrement et chercha du regard son Éclaireuse. Avait-elle pu, elle aussi, par pur réflexe, échapper à cette attaque ?
Elle n’eut guère le temps d’y réfléchir, un … démon sans aucun doute se dressait devant elle. Ce démon ressemblait étrangement à un dragon ?! Boule de feu, queue, regard… , en voilà un qui avait du alimenter les contes et légendes sur les dragons. Après un regard, le démon se retourna, projetant du sable en lançant sa queue vers elle, Awena n’eut pas le temps de bouger mais mis ses avant bras en croix devant son visage pour se protéger du coup.
Sa queue essaya de percer sa défense pour attraper son cou. Elle ne savait pas combien de temps elle pourrait résister. Soudain, elle entendit la voix de la tieffeline.


-C'est un démon !!!!! Ce n'est pas un humain!!!!!!!!!!!

* Non sans déconner, je n’avais pas remarqué, elle me prend vraiment pour une idiote parfois !*

- Une dernière volonté mesdames ?

Awena répondit dans un souffle :

« - Que ta mort soit longue et douloureuse pour avoir osé t’attaquer à nous. »

Awena relâcha sa défense et essaya d’immobiliser la queue de l’agresseur comme on immobilisait un serpent. Malheureusement, elle n’avait pas assez de force. Alors que sa queue commençait à s’enrouler autour de son cou, Awena entendit à nouveau la voix de son bras droit.

-Elle n'est pas au menu !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Awena essayait de se débattre, lentement, elle se concentra sur ses pieds et essaya de les glisser vers l’adversaire afin d’aider sa comparse en le déséquilibrant. Après tout, ce n’était qu’un démon, il avait aussi des points faibles comme tous les mâles. Chïra s’était approchée et menaçait l’individu à l’aide d’une arme blanche.

- Je ne me répèterai pas....lâche la....

Awena sourit intérieurement. L’autre avait essayé de les tuer à plusieurs reprises et n’y avait jamais réussi et maintenant qu’elle avait repris le dessus, elle allait peut être mourir étrangler. C’était drôle la vie parfois. Awena ne put se retenir et se mit à rire.

« - Allez vas y, tue moi, qu’on en finisse, mais je te préviens, c’est pas avec ce que je contiens comme chair que tu vas assouvir ta faim.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dragnir EcailleNoire

Fléau d'écailles et de feu

________________

avatar
________________


Race : Démon Dragon
Classe : Esprit sauvage
Métier : Annihilateur de vie
Croyances : //
Groupe : Futur arcaneux

Âge : Quelques 600 années

Messages : 22

Fiche de Personnage : ☮️ Peace ☮️

Histoire de Personnage : ...

Il y'a 200 ans :
- De lame et d'écailles : Partie Une

-De lame et d'écailles : Partie Deux )

De nos jours:
- Sur la plage abandonnée...)





MessageSujet: Re: " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]   Dim 9 Fév 2014 - 18:56

La boule de feu avait eut l'effet escompté , les deux étaient au sol et la queue s'empressait déjà d'étreindre le cou de la faible femme aux cheveux bleus, tel le boa. Il savait qu'il n'avait pas attraper seulement son  cou , car la femme se débattait comme elle pouvait, si faible et pourtant toujours autant accrochée à la vie.
Le Dragon leur avait offert la possibilité d'échanger quelques mots avant de périr, quelle âme charitable il était! Mais les femmes comme il en a toujours été question sont des battantes qui ne ploient que devant leur obstination.

« - Que ta mort soit longue et douloureuse pour avoir osé t’attaquer à nous. »

Ho non Dragnir n'aimait pas du tout ce ton prit par la femme aux cheveux bleus! Elle devait avoir une vingtaine d'année et était pour sûr bien trop grande gueule, et ça l'amusait beaucoup. Il dégaina un sourire et tourna la tête vers Awena pour lui laisser distinguer chaque lame qui se cachait dans sa gueule et surtout pour ne pas rater l'expression que lâcherait la femme lorsqu'il resserrerait son étreinte. En effet il la sentait tirer sur la queue pour se rapprocher , avec en tête une quelconque manœuvre. Pour la punir de son entêtement , il fit deux houles de son membre puis retourna le visage pour découvrir qu'on lui logeait une dague dans le cou pour le soumettre.
Son corps s'était déjà recouvert entièrement d 'écailles pour parer à cette éventualité mais ne bougeait pas restant de marbre et écoutant les deux femmes l'une après l'autre.

Je ne me répèterai pas....lâche la....

« - Allez vas y, tue moi, qu’on en finisse, mais je te préviens, c’est pas avec ce que je contiens comme chair que tu vas assouvir ta faim.»

Il sourit puis rigola de bon cœur de sa voix rauque et animale. Il posa sa main sur l'avant bras de la démone ,sans peur, et laissait miroiter dans ses yeux tout le mal qu'il lui ferait si elle ne posait pas sa lame.

-A moi de parler si je comprends bien, je te donne la chance de trancher petite démone mais sache que sur mes écailles le métal ricoche ou se brise et que tu te retrouvera sans armes , impuissante pendant que je briserais la nuque de ton amie. Et toi l'anorexique , il est vrai que je n'aurais pas grand chose à me mettre sous la dent même en  allant jusqu'à sucer ta moelle mais que veux-tu que je fasse d'autre, si ce n'est pas moi qui te tue maintenant, tu restera un fardeau pour tes amis vu dans l'état dans lequel tu te trouve ou tu trouvera la mort toute seule dans l'incapacité de survivre à la première maladie qui t’affaiblira un peu . Tous tes efforts pour vivre sont inutiles , tout ton corps peine à te maintenir en vie je le sais car je l'entends dans tout ton être, ton souffle , tes pulsassions, tes mouvements,...


Il ne fit plus attention à la démone qui ne saurait sans doute que faire de plus sans ne pouvoir compter sur ses petites dagues pour venir à bout de la chair de la bête. Il s'accroupit au niveau de la femme et enleva sa capuche , laissant paraître son visage quasi humain et ses yeux ambrés dans lesquels le soleil se miroitait.

Dis moi pour quoi tu te bat et je jugerais si aujourd'hui est ta dernière journée petite humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

avatar
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


MessageSujet: Re: " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]   Lun 10 Fév 2014 - 22:20


Sur le qui vive, elle était prête à agir au moindre faux pas. Mais la situation sembla s'enliser lorsque l'humaine prit la parole. Stupide bonne femme ! Ne pouvait elle pas simplement se taire ?! Consternée, elle fut tentée de la laisser se débrouiller quand l'homme la piqua dans son fort intérieur. Il se moquait d'elle ouvertement, affichant un large sourire qu'elle digéra très mal. Son petit monde se craquelait lentement mais sûrement face à ses anciens démons. Son bras trembla dans un affreux spasme. L'humiliation ne lui suffisait pas, il fallait qu'il la touche. Que sa main vide de sens vienne l'effleurer. Ses poils se hérissèrent tout comme son être. Cette colère contenue par l'arcane venait de resurgir. Un flot indomptable qui déferlait le long de son échine.

Ce regard plein de haine n'était pas sans rappeler tous ceux qu'elle avait essuyé dans le Vein. Non, il n'était plus question d'abandonner l'humaine à son triste sort. Ses grands yeux sombres ne le lâchèrent pas, soutenant toute la haine qu'il lui portait.

-Tu as raison...

*Ploc *

Baissant les bras, elle venait de lâcher son arme. Dans un état léthargique, la jeune fille se laissaient duper par les paroles du démon. Il n'avait pas tort en ce qui concernait l'humaine. Elle n'était qu'un fardeau. Pour les autres, pour elle même, un fardeau. Mais n'était elle pas comme elle ?
Relevant le nez, elle écarquilla les yeux reprenant peu à peu possession de son corps. Non ! Elle n'avait rien de comparable à l'Oeil noir. Jamais elle n'abandonnerait, elle avait trop lutté jusque là pour qu'on la prive de son heure de gloire. Awena lui avait promis un destin hors du commun, et allait le lui donner quoiqu'il en coûte.

Le regard dans le vide, plus rien ne l'importait. Se dressant fièrement comme un serpent, sa queue vint s’amarrer au bras du dragon. La pression qu'elle y exerça le rappela à son doux souvenir.

-Sans arme ? Alors battons nous armes égales.

Secrètement la tieffeline espérait qu'Awena trouverait les mots, un combat face à cet être ne lui disait rien qui vaille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]   Dim 16 Fév 2014 - 13:03

Awena n’avait pas peur, il pouvait essayer de faire ce qu’il voulait, au final, elle avait comprit que la seule chose qui lui faisait peur était elle-même. Cette partie en dormance chez elle, qui pouvait se montrer si…

Awena dévisageait celui qui venait d’oser rire au nez de son bras droit. Il l’avait fait exprès, elle en était complètement sûre, il voulait montrer aussi bien sa domination physique que mentale sur ses deux proies. Quelle arrogance !
Il croyait quoi cet homme aux yeux démoniaques, qu’il était le plus fort et le plus intelligent du monde ? Il ne savait vraiment pas à qu’il venait de s’attaquer. La manipulation c’était son terrain de jeu, laisser croire les autres qu’ils dominaient entièrement la situation pour mieux les duper, leur faire miroiter leur plus profond désir comme s’il était à porter de main mais que sans elle, ils n’y arriveraient jamais.

Awena respirait difficilement mais elle savait qu’elle pouvait encore vivre un moment s’il ne resserrait pas son étreinte. Après tout, ce n’était que la quatrième fois qu’elle approchait de « l’ultime voyage sans retour », elle commençait à connaître son corps et jusqu’à quel point il pouvait endurer des attaques. Elle jeta un coup d’œil à Chïra, elle pensa très fort en la regardant.

*Ne fais pas attention à lui, tu vaux bien mieux que lui voyons, ce n’est qu’un démon narcissique, un de ceux qui se prennent pour des dieux en jouant avec la vie de personnes qui leur semblent bien plus faibles qu’eux. Chïra, regarde moi, ce n’est qu’un lâche !*

Awena ne savait pas si le démon en question était capable de lire dans les pensées ou si c’était leur attitude et ses paroles qu’il l’avait fait réagir mais apparemment il n’était plus question de dernière volonté, la bête semblait prête à discuter. D’ailleurs, c’était étrange sa réaction, il ne semblait pas du tout surpris de voir une humaine et une Tieffeline ensemble… pourtant ce n’était guère courant sur Feleth de voir ce genre de scène en plein jour sauf si l’un tuait l’autre ça va de soi.

Awena étudiait le son de sa voix, il n’y avait aucune trace de peur, ni de haine ou d’un besoin de vengeance imminente …


-A moi de parler si je comprends bien, je te donne la chance de trancher petite démone mais sache que sur mes écailles le métal ricoche ou se brise et que tu te retrouvera sans armes, impuissante pendant que je briserais la nuque de ton amie. Et toi l'anorexique , il est vrai que je n'aurais pas grand chose à me mettre sous la dent même en  allant jusqu'à sucer ta moelle mais que veux-tu que je fasse d'autre, si ce n'est pas moi qui te tue maintenant, tu restera un fardeau pour tes amis vu dans l'état dans lequel tu te trouve ou tu trouvera la mort toute seule dans l'incapacité de survivre à la première maladie qui t’affaiblira un peu . Tous tes efforts pour vivre sont inutiles, tout ton corps peine à te maintenir en vie je le sais car je l'entends dans tout ton être, ton souffle, tes pulsassions, tes mouvements,...

Awena, sur le coup, avait envie de lui jeter du sable en plein visage, elle commençait d’ailleurs à faire glisser ses doigts dans le sable et à les resserrer petit à petit. Puis, elle comprit que tout ceci n’était qu’un petit jeu pour les rabaisser encore une fois, que voulait-il des proies totalement apeurées au point de le suivre dans son garde manger comme de gentils petits moutons ?
En plus, il s’était complètement planté des amis, s’il savait, elle n’avait pas d’amis, elle ne s’encombrait pas avec ce genre de relations.

L’homme s’accroupit à ses côtés et enleva sa capuche. Awena le regarda longuement, ses yeux parcourant chaque particularité de cet être qui se tenait en face d’elle, elle n’avait encore jamais vu ce genre de … mélange. Elle posa son regard dans le sien et ne baissa pas une seule fois les yeux.  


Dis moi pour quoi tu te bats et je jugerais si aujourd'hui est ta dernière journée petite humaine.

Dieu tout puissant avait donné son verdict, il avait de la chance que les démons et notamment les cas qu’elle n’avait pas eu la chance d’étudier l’intéressait sinon elle aurait provoqué sa colère rien que pour le voir sortir de ses gonds.
Alors qu’elle inspirait autant d’air que possible pour répondre, c’est à ce moment là que l’Éclaireuse sortit de sa léthargie.


-Sans arme ? Alors battons nous armes égales.

Awena sourit, Chïra avait retrouvé son assurance et son répondant. Elle regarda l’inconnu que pensait-il à cet instant précis ?
Elle prit la poignée de sable et montra à la bête le contenu, elle prit, à nouveau une profonde inspiration et se mit à parler calmement.


« - Imaginons que tout ce sable représente les humains de Feleth, imaginons que dans la petite poignée que je tiens actuellement dans ma main, il y ai un grain de sable bien différent des autres. Tu as envie de me répondre que tous ses grains sont identiques et bien sache que non.»

Awena prit à nouveau le temps de respirer puis elle fixa le sable.

« - Parmi ses grains, il y aura celui qui sera capable de se loger là où il fera le plus mal, la où il y aura le plus de pouvoir. Ce grain pourra venir se lover dans ton œil pour te faire pleurer ou encore entre deux de tes orteils au point de te suivre sur plusieurs kilomètres… Je pourrais te citer des milliers d’exemples prouvant le pouvoir d’un simple petit grain de sable soit disant si identique aux autres. »

Awena plongea son regard dans celui ambré du démon.

« - Et tu vois, je suis ce grain de sable mais mon action et ma raison de vivre ne s’arrêtent pas à cette plage. Imagine maintenant que l’eau est le monde où tu es né ou du moins tes ancêtres et imagine que cette falaise soit le territoire des « biens nés » alors seul le sable peut créer le lien entre les deux. Et seul un grain de sable est capable de plonger dans un autre monde pour aller en extraire ses perles.»

Awena détourna le regard un instant vers Chïra avant de reprendre une dernière fois la parole.

« - Comment pouvez-vous être certain que ce soit vous qui nous avez trouvé ? Comment pouvez-vous être à ce point sûr que je ne vous attendais pas ? Vous, être du Vein ? »

Awena serra le sable un peu plus fort dans sa main afin d’en éviter la fuite à travers le jour entre ses doigts. Elle reprenait sa respiration, lentement, elle voyait sa cage thoracique se soulever, un peu comme le mouvement des vagues contre le sable pensa-t-elle.
A l’instant T, elle ne savait pas si le démon allait avoir un moment de faiblesse ou pas. Mais si l’espace d’un instant il desserrait sa prise et baissait sa garde, alors il ne faudrait pas hésiter et il fallait tout mettre en œuvre pour reprendre le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dragnir EcailleNoire

Fléau d'écailles et de feu

________________

avatar
________________


Race : Démon Dragon
Classe : Esprit sauvage
Métier : Annihilateur de vie
Croyances : //
Groupe : Futur arcaneux

Âge : Quelques 600 années

Messages : 22

Fiche de Personnage : ☮️ Peace ☮️

Histoire de Personnage : ...

Il y'a 200 ans :
- De lame et d'écailles : Partie Une

-De lame et d'écailles : Partie Deux )

De nos jours:
- Sur la plage abandonnée...)





MessageSujet: Re: " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]   Mer 19 Fév 2014 - 15:21

Le Dragon regardait la femme aux cheveux bleus, alors qu'elle regardait la Tieffeline , son pouls s’accélérait légèrement , elle devait sans doute penser à quelque chose, chaque réactions ou pensées avaient un impact sur les pulsassions du cœur ,  la peur, le dégoût, la passion, l'envie,... Tant d'émotions que le corps trahissait par le cœur , fréquence cardiaque , pression artérielle , il s'en servait pour décrypter les êtres vivants, il était ainsi tellement plus simple de pouvoir les manipuler.
La femme au sol eut une petite accélération de sa pression artérielle, elle aurait voulu tenter quelque chose ? Pourtant ce qui suivit était étonnant , c'est la jeune démone qui , remontée à bloc enlaça sa queue à l'un des bras du Dragon, il n'y fit pas attention du moins pas directement pour tout de même rester en garde , c'était une tête brûlée qui avait besoin d'attention , si il la remettait à sa place , elle en redemanderait par fierté , rien d’inhabituel chez une démone au caractère bien trempé, mais malgré tout cela confirmait le lien qui unissait démone et humaine, il pourrait peut-être encore en jouer, selon la situation.
La femme aux cheveux bleus décida de parler, calme comme la mer , il écoutait , rien dans son comportement trahissait une quelconque émotion , pas une seule partie de son corps ne  les laissait transparaître.


« - Imaginons que tout ce sable représente les humains de Feleth, imaginons que dans la petite poignée que je tiens actuellement dans ma main, il y ai un grain de sable bien différent des autres. Tu as envie de me répondre que tous ses grains sont identiques et bien sache que non. Parmi ses grains, il y aura celui qui sera capable de se loger là où il fera le plus mal, la où il y aura le plus de pouvoir. Ce grain pourra venir se lover dans ton œil pour te faire pleurer ou encore entre deux de tes orteils au point de te suivre sur plusieurs kilomètres… Je pourrais te citer des milliers d’exemples prouvant le pouvoir d’un simple petit grain de sable soit disant si identique aux autres. Et tu vois, je suis ce grain de sable mais mon action et ma raison de vivre ne s’arrêtent pas à cette plage. Imagine maintenant que l’eau est le monde où tu es né ou du moins tes ancêtres et imagine que cette falaise soit le territoire des « biens nés » alors seul le sable peut créer le lien entre les deux. Et seul un grain de sable est capable de plonger dans un autre monde pour aller en extraire ses perles. Comment pouvez-vous être certain que ce soit vous qui nous avez trouvé ? Comment pouvez-vous être à ce point sûr que je ne vous attendais pas ? Vous, être du Vein ? »


Il fit un air intrigué puis ouvrit légèrement la bouche comme pour réfléchir à ce qu'il allait dire, puis rétorqua.

-Tu te trompe sur beaucoup de  points  petite humaine ,premièrement je n'ai ni carte ni boussole et pour envisager de trouver quelqu'un ou quelque chose il faut avoir eu l'envie de le chercher , et à cette heure je ne cherchais rien de plus que de la chair pour assouvir mon appétit, notre rencontre est le fruit du hasard.
Deuxièmement , je me fou de tout ce sable autant que je me fou de la vie d'autrui, je n'ai de goût pour les histoires que lorsqu'elles respectent mes consignes vois-tu , tu ne les respecte pas et je n'ai jamais eu envie de te répondre que tout ce sable est similaire.
Ha oui et pour finir , j'ai toujours envie de te tuer.


Il resserra violemment son étreinte et au même moment fit chauffer son bras de tel façon à ce que l'emprise de la Tieffeline  lui devienne désagréable , voir insupportable. Il se tourna vers la démone pour la regarder un peu, son regard ayant monopoliser l'humaine , il changeait un peu de vision , il n'y avait rien d’intéressant à voir une femme devenir aussi bleu que ses cheveux, quoi que la comparaison soit rare à faire.


-Au fait ma belle , attends ton tour je finis d'étouffer ton amie et je viens te donner tout l'amour que tu mérite.
Un sourire diabolique se dessina sur son visage , laissant à la vue de la femme les dents qu'elle finirait par voir transpercer sa chair si la vie ne la quittait pas après cette strangulation.

Elle avait un joli minois la démone , dommage il allait la tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

avatar
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


MessageSujet: Re: " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]   Mer 19 Fév 2014 - 21:01


La queue entre les mains, elle soufflait délicatement dessus. Les joues gonflées tel un rongeur, elle essayait de calmer la morsure du brasier. Ne lui avait on pas apprit qu'il était dangereux de jouer avec le feu ?  Alors qu'elle sautillait sous la douleur, elle eu la désagréable sensation d'être reluquée.  Cette impression fut confirmée lorsque l'inconnu prit la parole. Ils avaient beau être en tout point similaire, ils restaient bien différent l'un de l'autre. La force ne viendrait pas à bout de ce démon, et les voir s'affoler devait l'excitait. Il fallait agir autrement...surtout si elle voulait sauver l'humaine. Son discours ne l'avait nullement attendrit. Certainement devait il être plus terre à terre.

-Elle n'est pas mon amie...

Ses grands yeux sombres essayèrent de capter son regard, il lui fallait son attention.

-Ce n'est pas une humaine comme les autres, ce qu'elle à te proposer pourrait te plaire. Moi aussi j'ai failli la tuer, elle a su me convaincre....écoute la...cela ne te coûte rien...au pire nous te distrairons quelques instants...à moins que tu sois si affamé...non... ?

Awena passa par toutes les teintes virant du bleu au rouge cramoisi.

-Pourquoi t'acharner sur elle, tu l'as dit elle est déjà presque morte ! L'humaine a de la valeur...nous pourrions te donner un bon prix pour sa survie...

Oui mais pour elle ? Elle était en train de monnayer la tête de l’œil noir, mais qui viendrait monnayer la sienne ? Il suffisait simplement de trouver la faiblesse du démon.

-Nous pourrions te donner beaucoup...tu veux manger?!....Nous te convions aux meilleurs festins!...Tu veux jouer?!...Nous pouvons te donner un terrain de jeu comme tu n'en as encore jamais vu...!

La tieffeline n'osait plus regarder sa supérieure qui devait très certainement contester cette intervention. Mais la jeune femme était pleine de bonnes intentions et l'idée qu'elle finisse en ballon de baudruche n'était pas envisageable.

-Que désires tu... ?

La tête penchée sur le côté, elle essayait pour la toute première fois ses talents de diplomate. L'envie de lui casser les dents la démangeait, mais elle s'appliquait à ne commettre aucune erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]   Ven 28 Fév 2014 - 22:07

Awena attendait une réaction du démon qui ne se fit pas tarder. Malheureusement pour elle, la nouveauté et l’inconnu ne semblait guère l’attirer ni même susciter un quelconque intérêt. Pourtant chez un être comme lui, la solitude devait peser et il semblait voguer là comme une âme en peine, sans but, sans rêve et finalement sans vie. Du moins, c’est ce que pensait Awena au moment où le démon resserra son emprise et répondit :

- Tu te trompes sur beaucoup de points petite humaine, premièrement je n'ai ni carte ni boussole et pour envisager de trouver quelqu'un ou quelque chose il faut avoir eu l'envie de le chercher, et à cette heure je ne cherchais rien de plus que de la chair pour assouvir mon appétit, notre rencontre est le fruit du hasard.
Deuxièmement, je me fou de tout ce sable autant que je me fou de la vie d'autrui, je n'ai de goût pour les histoires que lorsqu'elles respectent mes consignes vois-tu, tu ne les respecte pas et je n'ai jamais eu envie de te répondre que tout ce sable est similaire.
Ha oui et pour finir, j'ai toujours envie de te tuer.


*Stupide bête assoiffée de sang !* pensa-t-elle. Elle comprenait mieux pourquoi les êtres du Vein n’avaient pas plus d’envergure et pourquoi ils n’avaient jamais réussi à dominer Feleth, tout simplement parce qu’ils étaient trop occupés à s’entretuer ou à chasser sans grande conviction. Ils voulaient tous montrer qu’ils étaient grands et forts, tel un chien pissant dans tous les coins de son secteur. Awena était déçue, très déçue, mais heureusement, à l’Arcane, une catégorie de démons avaient eux compris tout l’enjeu du projet.

- Au fait ma belle, attends ton tour je finis d'étouffer ton amie et je viens te donner tout l'amour que tu mérite.

Alors que la pression exercée sur son cou augmentait, Awena fouilla lentement le sable avec sa main pour que personne ne détecte ce qu’elle était en train de faire. En plus de ça, Chïra, dans une grande première, avait décidé de passer en mode négociatrice, Awena leva les yeux au ciel.

- Elle n'est pas mon amie... Ce n'est pas une humaine comme les autres, ce qu'elle à te proposer pourrait te plaire. Moi aussi j'ai failli la tuer, elle a su me convaincre....écoute la...cela ne te coûte rien...au pire nous te distrairons quelques instants...à moins que tu sois si affamé...non... ?

Pourquoi diable n’allait-elle pas prendre les potions dans le sac ?!! Elle y avait mis tout le nécessaire et même une fameuse fiole de « mort en bouteille ». C’était une potion puissante qui une fois lancée sur son adversaire, le faisait passer pour un véritable mort pendant de longues heures. Mais non, au lieu d’aller chercher de quoi le tuer ou tout du moins le rendre inconscient, Madame le Sniffeuse, jouait la négociatrice. Awena avait vraiment l’impression que le cerveau de la jeune tieffeline fonctionnait en sens inverse… elle ne faisait preuve d’aucune logique. Awena laissa la démone et chercha du regard un objet enfoui dans le sable. Elle l’apercevait maintenant, mais il fallait qu’elle tire un peu pour l’attraper. Elle prit une dernière inspiration car elle n’aurait plus accès à l’air puis étira sa jambe pour ramener l’objet vers elle.

-Pourquoi t'acharner sur elle, tu l'as dit elle est déjà presque morte ! L'humaine a de la valeur...nous pourrions te donner un bon prix pour sa survie...Nous pourrions te donner beaucoup...tu veux manger?!....Nous te convions aux meilleurs festins!...Tu veux jouer?!...Nous pouvons te donner un terrain de jeu comme tu n'en as encore jamais vu...!

Awena se demandait si le manque d’air ne lui faisait pas avoir des hallucinations auditives car là, ce qu’elle entendait lui donnait envie de vomir. De toute façon, l'air qui restait dans ses poumons s'échappait au fur à mesure, ses oreilles commençaient à bourdonner et elle n'entendait plus la voix de la cornue. Ça y est ! Pendant que Chïra distrayait le ventre sur patte, elle avait fini par récupérer la chaîne en argent enfouie dans le sable. Elle la serra fort puis la balança sur la jambe de l’individu.

Awena avait envie de respirer à nouveau de l’air frais et cette chaîne envoûtée était son unique espoir. Depuis cet incident qui avait failli lui coûter la vie, elle n’avait pas cessé d’étudier ses bijoux qui avaient contrôlé et obscurcit son jugement. Afin de s’endormir rapidement, elle avait amené certains de ses bijoux et des livres pour les étudier pendant sa cure. Et quoi de mieux pour les étudier que des travaux pratiques ?
Comment le démon allait-il réagir à cette magie ancestrale ? La relique était considérée comme puissante et dangereuse, peut être même encore plus que celle qui l’avait poussé à essayer de mettre fin à sa vie.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dragnir EcailleNoire

Fléau d'écailles et de feu

________________

avatar
________________


Race : Démon Dragon
Classe : Esprit sauvage
Métier : Annihilateur de vie
Croyances : //
Groupe : Futur arcaneux

Âge : Quelques 600 années

Messages : 22

Fiche de Personnage : ☮️ Peace ☮️

Histoire de Personnage : ...

Il y'a 200 ans :
- De lame et d'écailles : Partie Une

-De lame et d'écailles : Partie Deux )

De nos jours:
- Sur la plage abandonnée...)





MessageSujet: Re: " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]   Mar 11 Mar 2014 - 20:22

- Elle n'est pas mon amie... Ce n'est pas une humaine comme les autres, ce qu'elle à te proposer pourrait te plaire. Moi aussi j'ai failli la tuer, elle a su me convaincre....écoute la...cela ne te coûte rien...au pire nous te distrairons quelques instants...à moins que tu sois si affamé...non... ?

Il desserra l'emprise légèrement , assez pour parler, effectivement le distraire pouvait être intéressant, après tout quel genre d'être serait-il si il ne les laissait pas espérer quelques minutes de plus.

-Je comprends pourquoi maintenant vous êtes ensemble dans cette situation , parce que la petite démone n'a pas été capable de mettre un terme à la vie de l'humaine que la petite démone est devenue faible, et en traînant avec  une démone la petite humaine s'est sentie plus forte pour avoir percé à jour la vérité sur les contes pour enfants. Je vous félicite vous êtes aussi inutiles l'une que l'autre.


Il attendit à peine qu'elle avait continuée :

-Pourquoi t'acharner sur elle, tu l'as dit elle est déjà presque morte ! L'humaine a de la valeur...nous pourrions te donner un bon prix pour sa survie...Nous pourrions te donner beaucoup...tu veux manger?!....Nous te convions aux meilleurs festins!...Tu veux jouer?!...Nous pouvons te donner un terrain de jeu comme tu n'en as encore jamais vu...!

-Tu essaye de m'acheter ? Tu essaye de m'acheter ?! Son timbre de voix avait changer , à priori il n'aimait pas cette idée , la colère le gagnait.
Tu crois que tu peux marchander ? Je me fou de l'argent ,des banquets  ou encore des jeux!

Il sentit alors quelque chose s'enrouler le long de sa jambe , une entrave ? Non une simple chaîne d'argent pour combattre un dragon en appétit.
Il voulu rire mais il sentit une puissante magie s'émaner de la chaîne , quel était donc cette relique ? Quel pouvoir avait-elle ?

Il entendit sa propre voix dans son esprit raisonner lui disant de fuir , une conscience ? A cette heure de la journée ? Dragnir pensait avoir tuer sa conscience depuis bien longtemps pourtant. A moins que ce soit un instinct de survie primaire qui le prévint du danger.

Un léger frisson lui traversa le corps et dans la seconde il avait lâché prise , laissant la femme respirer et avait bondit dans les airs , ailes sorties à quelques pas des deux femmes, loin de la chaîne.

*Quelle étrange sensation... *

Dragnir , ailes et queue sortie , visage à découvert laissait transparaître toute ses cartes , il ne l'avait pas joué si finement finalement et pourtant il commençait à trouver cette rencontre intéressante. Lorsqu'il se souvint que la pseudo-négociatrice lui avait demander ce qu'il désirait, il tourna légèrement la tête , les yeux rivés vers la chaîne , pupilles dilatées, puis la montra du bout de la griffe.

-Il renferme une vieille magie. jette la moi et je vous laisserais en vie.

C'était un peu impulsif mais Dragnir marchait comme ça , ce petit côté décalé d'enfant, il voulait un nouveau jouet.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

avatar
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


MessageSujet: Re: " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]   Ven 21 Mar 2014 - 22:33

Sa technique semblait fonctionner puisqu'il desserra son emprise, suffisamment pour que l'humaine puisse contre attaquer. Comprenant son manège, la tieffeline voulu lui laisser plus de temps, mais le dragon perdait patience. Son ton trahissait son agacement, un rien suffirait à le faire exploser. Sans se laisser gagner par la colère la créature adopta une position défensive. S'il s'avérait incontrôlable, il lui faudrait fuir et vite. La situation paraissait dans une impasse quand elle réussit un coup de maître. Décidément, elle avait eu raison de faire confiance à cette femme. Le démon arbora un léger sourire quand elle le vit s'envoler. Finalement, la terrible bête fuyait devant un simple bijou, il y avait de quoi rire. Malgré le danger, la jeune fille ne pu résister à la tentation, après tout il l'avait insulter, et cela lui était resté en travers de la gorge.

-Je comprends que l'homme fasse appelle à la petite démone...

Elle se moquait de lui, employant ses propres mots pour le ridiculiser. Là haut sur son perchoir il n'avait pas fière allure. Une chose néanmoins l'interpella, ses caractéristiques physiques étaient en tout point semblables aux siennes...un léger doute....bien vite dissiper quand il la somma de lui récupérer le pendentif. Récupérant la chaîne, elle ne sentit aucune magie s'en dégager, la tieffeline n'avait jamais été très réceptive à cet art, c'était certainement cela qui la protégea du bijou. De sa main libre elle aida l’œil noir à se relever.

-Quelle assurance avons nous …. ?

La créature brandissait fièrement le médaillon comme s'il s'agissait d'une arme.

-Pourquoi ne pas venir le chercher toi même …. ?

Ce retournement de situation l'amusait grandement oubliant le danger qui sommeillait avec le dragon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]   Dim 23 Mar 2014 - 17:42

Awena respirait à nouveau, la diversion de la Tieffeline et l’action de l’artefact avait fini par faire lâcher prise au démon. Awena reprenait lentement sa respiration, elle était en sécurité du moins l’espace d’un instant.

Elle resserra sa serviette contre elle, puis attrapa la main que l’Éclaireuse lui tendait. Elle se releva avec son aide, puis regarda le démon percher en hauteur.
Awena regardait le bijou et se demandait comment l’artefact pouvait-il avoir un effet sur lui et pas sur la cornue. Comment était-ce possible ? Ils étaient pourtant tous les deux issus du Vein à moins que le sang mêlé Chïra y soit pour quelque chose.

Awena laissait la jeune tieffeline mener la danse et se rapprocha dans son sac, elle en retira deux potions qu’elle serra dans sa main. Puis elle s’approcha de la démone et murmura à son oreille.


« - Je ne suis pas sûre que le provoquez soit une bonne idée, en plus, j’avais apporté cet artefact pour l’étudier, je n’ai aucune idée de la quantité de magie dont il possède…»

Awena glissa une potion dans la main libre de la cornue et continua de chuchoter.  

« - Si ça tourne mal, jette cette potion sur lui et on fuit d’accord. »

Awena se recula et regarda à nouveau le démon suspendu.  

Suite


Dernière édition par Awena Davallon le Mar 25 Nov 2014 - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dragnir EcailleNoire

Fléau d'écailles et de feu

________________

avatar
________________


Race : Démon Dragon
Classe : Esprit sauvage
Métier : Annihilateur de vie
Croyances : //
Groupe : Futur arcaneux

Âge : Quelques 600 années

Messages : 22

Fiche de Personnage : ☮️ Peace ☮️

Histoire de Personnage : ...

Il y'a 200 ans :
- De lame et d'écailles : Partie Une

-De lame et d'écailles : Partie Deux )

De nos jours:
- Sur la plage abandonnée...)





MessageSujet: Re: " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]   Jeu 3 Avr 2014 - 22:57

-Je comprends que l'homme fasse appelle à la petite démone...

Souffrait-elle de dyslexie auditive ? Ce n'était pas les mots du dragon , était-elle idiote ? Probablement, personne avec un minimum de jugeote ne s'amuserait à provoquer celui qui mène la danse , même si celui-ci fait une manœuvre incohérente avec l’enchaînement qu'il avait entreprit jusque là.
Il leva la tête au ciel puis se laissa tomber sur le dos rangeant ses ailes avant l'impact , les yeux rivés vers les quelques nuages, bien entendu ses sens étaient toujours aiguisés à leurs maximum et il ne lui faudrait qu'un temps infime pour refaire apparaître son appendice caudale et retrouver appuie.

-Quelle assurance avons nous …. ?

-Je pense que même la sotte que tu es comprends que je ne suis pas en position de contrer cette magie tant que je ne saurais ce qu'elle fait , en revanche l'objet me plait , par son passé mystérieux et par la puissance qu'il renferme peut-être. Il y a des conditions à cet échange...

Il fit mine d'attraper un nuage d'une main , l'autre servant d'appui à sa tête pour éviter d'avoir du sable jusqu'aux cornes.


En fait c'est simple , j'aime tout ce qui n'a pas de prix , car le prix est une valeur que les hommes ont inventés pour pouvoir échanger librement tout ce qu'ils convoitent, les épices qu'ils cultivent, le bois qu'ils coupent ,les femmes qu'ils engrossent, même l'or qu'ils fondent , ils payent tout.


Il fit une courte pause qui pu paraître une éternité tellement les pensées se bousculaient dans sa tête, le vent soufflant dans la crique et on pouvait entendre un bruit similaire à celui que produit un coquillage collé à sa tempe, le flux sanguin était comme un océan, ce qu'il y avait à foison sur cette terre n'avait pas plus de prix que la miche de pain , pourtant des hommes payent des fortunes pour tuer un homme alors que personne ne paye l'eau que l'on puise, la vision du monde d'un dragon à deux doigts de la Schizophrénie, c'était ce que durant six siècles il avait apprit, la véritable valeur des choses. Pourtant il tuait sans faire attention , etait-ce juste ? Surement pas plus que celui qui tue l'ours pour se couvrir de sa chair et manger sa viande. Ils avaient tous des besoins à assouvir , la société en avait inculqué les limites à tous , il fallait être plus qu'un simple mouton pour comprendre cela.
Oui , comprendre et enfin vivre , si Awena avait pu rentrer dans sa tête , elle aurait compris ce qui différencie les hommes,les anges  et les démons des créatures comme lui, il fallait vivre aussi longtemps que lui pour comprendre la vie , seulement après cela on pouvait prétendre "vivre" , les idéaux politiques , les lois, toutes les lois , les préjugés , qui peut dire ce qui est bon ou mauvais ? Sans doute pas le meurtrier, mais la femme qui attend son mari chaque soir , en priant pour qu'il abandonne son métier de soldat et que ce soir encore il dormira avec elle , a-t-elle le droit de dire ce qui est bon ou mauvais ? Sans doute en a-t-elle le droit , si son âme était aussi pure qu'un nouveau-né , pourtant le nouveau-né lui grandit et choisit sa propre voix , qu'est-ce qui différencie vraiment le bien du mal ? Un point de vue tout simplement, l'éthique ou les moeurs ,appelez ça comme  vous voudrez.

Dragnir se mit accroupi , son appendice caudale tanguait presque au rythme de la houle, il était calme , serein , qui aurait pensé qu'il y a quelques instants il voulait les tuer.

Le jeu est simple mesdemoiselles, je ne vous demande pas si vous jouez , vous m'en excuserez mais la partie a déjà commencé, voici donc : Il se racla la gorge , une légère fumée  jailli de sa bouche , comme-ci de rien n'était.

L'objet m’intéresse car  de nous trois , personne n'en connait le pouvoir , je sens une forte magie , la petite démone exclue , il semble qu'il n'y ait que toi et moi qui puissions nous rendre compte du potentiel de cette chaîne , du moins je suppose que si tu l'as sur toi ce n'est pas pour rien , donc dans l’hypothèse que tu ne sache pas ce qu'elle fait , tu l'aurais utilisé sur moi dans le but de l'activer , au contraire si tu connaissais déjà son effet , tu l'aurais déjà activé pour m'arrêter , à moins que son effet soit médiocre , tu aurais pu essayer de bluffer pour me convaincre de te lâcher, de plus tu ne semble pas être venue qu'avec cet objet là.

Il faisait allusion aux deux potions qu'elle tenait dans sa main , après tout il avait l'ouïe très fine pour entendre jusqu'au battement de coeur d'une personne, alors le frottement même léger de deux contenants en verres ne passait pas inaperçu dans un endroit calme comme celui-ci .  


Donc , je soupçonne que tu ne sais rien sur cet objet , dans ce cas là deux scénarios  s'offrent à nous , non plutôt trois , disons trois scénarios.
Le premier serait que vous me donniez l'artefact , ainsi il garde toute sa valeur à mes yeux  et l'échange restera équitable , vous gardez vos vies , je garde l'objet , à partir de ce moment faites comme-ci rien ne c'était jamais passé et je vous donne ma parole que je ne tenterais pas de vous tuer une fois le dos tourné, dans la mesure où nous nous quittons en bon termes bien sûr , je ne suis pas un rustre à ce que vous pensez, je pense parfois , du moins ça m'arrive pendant mes quelques précieux moments de lucidité.
Sinon deuxième scénario , vous l'utilisez contre moi , vous avez alors une chance sur deux que son pouvoir puisse être utile , espérez ensuite qu'il me blesse ou m'arrête.  
Troisième scénario , mauvaise pioche , son effet est inutile , l'objet ne m’intéresse plus , la seule valeur serait votre vie en contre partie , mais là , c'est le drame , vous avez des potions , je sacrifie mes ailes pour frapper dans les potions et les dévier , quel que soit l'effet , il me suffira de les réintroduire dans mon dos pour passer outre le temps que je vous tue , ensuite je m'en irais quérir un guérisseur si jamais il est question d’explosion à l'impact, sinon , je devrais pouvoir éviter la paralysie si jamais c'est un produit paralysant en chauffant mes ailes à très haute température, ainsi , le liquide s'évapore avant de s'imprégner.

En fait , quand je prends le temps de réfléchir à tête reposée , tout va tellement mieux , il est facile de combattre la peur si on prévient le mal avant qu'il n'agisse.


Il se frotta légèrement un oeil , sans baisser sa garde, il ne fallait pas être débile , y'avait-il autre chose dans ce sac ? Avait-il envie de les pousser à bout jusqu'à leurs dernière ressource ? Il leurs laissait le temps de réfléchir au calme , lui avait prit son temps , bien que court pour évaluer la situation , il allait leur laisser le temps dont elles auraient besoin pour réfléchir , après tout il n'était pas aisé de se fier à la parole d'un inconnu qui essaye de vous tuer quelques minutes avant de vous proposer un deal paraissant malhonnête mais avez-elles le choix ? Que représenterait cette relique quant à leurs deux vies ? Une fois encore le monde tournait autour du principe d'une chose pour une autre.


Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

avatar
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


MessageSujet: Re: " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]   Mer 23 Avr 2014 - 17:36

La créature accueillit la petite fiole que lui tendait Awena avec un sourire à demi caché. Elle espérait que son contenu soit explosif, du moins juste assez pour lui rabattre le caquet. L'objet de verre roulait entre ses doigts crochus, soupesant le liquide qui s'y trouvait. La tieffeline se tenait bravement entre les deux êtres, fière que l'humaine lui laisse la main pour ses négociations. Le nez face au vent, elle laissa les embruns marins lui remplirent les narines, revigorée par cette bouffée d'air frais elle bomba le torse tel un petit soldat.
Le dragon semblait quant à lui prompt au dialogue ce qui désarçonna la jeune fille. Penchant la tête sur le côté, elle essaya de le regarder sous un autre angle, mais y vit la même chose : un tas d'arrogance. La bête s'amusait autant que possible face aux deux femmes, leur expliquant ses règles du jeu, ou plutôt la marche à suivre. Fronçait les sourcils, Chïra n'avait guère envie de courber l'échine encore une fois et pourtant elle avait beau tournait cela dans tous les sens, elle en arrivait à la même conclusion. Ne sachant que faire, elle se tourna vers l'humaine les yeux emplis de doute, puis convaincue de faire le bon choix elle s'adressa à l'homme.

-Le Vein ça te parle....ou tu es juste un natif de Feleth... ? Tu dis aimer tout ce qui n'a pas de valeur...Alors écoute notre proposition elle n'a pas de prix..

Le médaillon fermement maintenu elle l'agitait encore afin d'attirer toute son attention.

-Nous ne vivons pas pour marchander, notre but est tout autre et l'argent n'a rien a voir la dedans. Aucun de nous n'est soumis malgré les apparences. Le sang qui coule en toi fait il écho dans ton cœur ? Comptes tu longer toutes les côtes de cette terre et te contenter de deux trois femmes à apeurer ? Vibres tu pour quelque chose...quelque chose d'autre que ces babioles sans intérêt !?

Déchirant un bout de sa tunique, elle emmitoufla l'objet au creux du tissu et le jeta dans la direction de l'homme.

-Tu peux nous tuer...mais notre œuvre perdura...peux tu en dire autant ? Es tu réellement immortel comme ces autres dragons...ton nom, tes pensées, ta raison de vivre s’éteint il avec ton corps ?

La créature avait fait du chemin depuis sa rencontre avec l'Oeil noir. Sans se soucier de la réponse du démon, elle se retourna auprès de l'humaine et l'aida à se mettre en route. Il n'était pas question qu'elles restent là à attendre que le couperet tombe et cela allait le lui faire comprendre. Non, la fierté non plus n'avait pas de prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dragnir EcailleNoire

Fléau d'écailles et de feu

________________

avatar
________________


Race : Démon Dragon
Classe : Esprit sauvage
Métier : Annihilateur de vie
Croyances : //
Groupe : Futur arcaneux

Âge : Quelques 600 années

Messages : 22

Fiche de Personnage : ☮️ Peace ☮️

Histoire de Personnage : ...

Il y'a 200 ans :
- De lame et d'écailles : Partie Une

-De lame et d'écailles : Partie Deux )

De nos jours:
- Sur la plage abandonnée...)





MessageSujet: Re: " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]   Lun 26 Mai 2014 - 19:36

Le dragon se détendit , les deux femmes savaient pertinemment que la nature l'avait faite plus fort qu'elles , il était né pour en tuer des milliers comme eux d'un seul souffle infernal. Il le va la tête légèrement, le vent s'engouffrait dans son cou et caressait ses écailles , le parcourant d'un frisson désagréable , Il posa ses yeux ambrés sur l'humaine , puis sur la démone et attendit, il savait qu'il avait gagné , son coeur calme murmurait au dragon qu'elle n'allait plus tarder à lui lancer l'objet.

-Nous ne vivons pas pour marchander, notre but est tout autre et l'argent n'a rien a voir la dedans. Aucun de nous n'est soumis malgré les apparences. Le sang qui coule en toi fait il écho dans ton cœur ? Comptes tu longer toutes les côtes de cette terre et te contenter de deux trois femmes à apeurer ? Vibres tu pour quelque chose...quelque chose d'autre que ces babioles sans intérêt !?

Ces babioles renfermaient bien souvent un pouvoir plus grand que ceux qu'une simple Tieffeline pouvait se permettre de revendiquer et son oeuvre était de les collectionner pour le plaisir que procure la découverte et l'utilisation d'un objet magique. Il regardait la chaîne comme un pendule , il n'attendait plus qu'elle le lui lance et il déciderait alors si oui ou non il tiendrait parole .

Une fois qu'elle le lui jeta , il le déballa délicatement du tissu du bout de sa queue et l'enroula autour de celle-ci avant de la porter à sa hauteur. Dragnir l'examina rapidement puis la laissa glisser dans sa main , qu'il referma sur l'objet. Il jetta un oeil aux deux femmes puis recula d'un pas , sans le montrer , il prenait appuie.


-Tu peux nous tuer...mais notre œuvre perdura...peux tu en dire autant ? Es tu réellement immortel comme ces autres dragons...ton nom, tes pensées, ta raison de vivre s’éteint il avec ton corps ?

Ses écailles s'assombrirent , certaines sortirent plus que les autres comme des dents ou des épines sur ses avant bras , sa queue et un peu autour de son visage , ses cornes prirent quelques centimètres et son regard brillait comme une flamme , ses ailes sortirent et il ne lui fallu qu'une fraction de seconde pour se propulser sur la jeune démone ,  elle n'était pas en garde ni même sur ses appuis , il n'eut pas de mal à la faire trébucher en s'arrêtant face à elle avec cette envie de la tuer dans le regard , comme-ci de sa simple volonté il aurait pu détacher sa tête du reste de son corps , il posa de nouveau son regard dans le sien.

-Si j'avais voulu faire partit de l'histoire ,  les hommes n'auraient jamais apprivoisés le feu.

Il s'envola sans demander son reste , il aurait été dommage que la petite démone lui balance le flacon par pure provocation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

avatar
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


MessageSujet: Re: " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]   Mar 27 Mai 2014 - 14:33

Ayant déposé l'Oeil noir dans le fauteuil qu'elle avait abandonné quelques heures plus tôt, l'éclaireuse jeta un dernier coup d’œil à cet inconnu. Sans crier garde le dragon se jeta sur elle, la déstabilisant. Heureusement, pour elle le sable avait largement amortit sa chute. Cette confrontation entre les deux êtres ne dura que quelques secondes, juste assez pour qu'il la dévisage une énième fois. A cet instant, la tieffeline se demanda si il allait vraiment tenir sa parole. Mourir avant l'humaine n'était pas dans ses plans et elle espérait bien ne jamais vivre un tel échec. Finalement, le dragon s'envola laissant les deux femmes en vie.
Époussetant sa tenue, la créature adopta une drôle de démarche. Le sable s'était engouffré dans les replis de sa tenue la démangeant fortement. N'en pouvant plus, elle succomba à la tentation et se gratta comme un chien fou avant de rejoindre Awena.

-De toute façon il sentait le souffre à plein nez !

Le visage de l'humaine s'illumina face à cette remarque. Tout en poussant le fauteuil, la jeune fille se gratta une dernière fois l'arrière train avant de prendre la route du manoir.

-Pour l'artefact...il faudra être patient, mais maintenant que j'ai mis une tête sur cette odeur..il ne pourra plus nous échapper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]   

Revenir en haut Aller en bas
 

" Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Côtes de l'est :: Plages-