''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rëeth DeReicht

Faiseur de Mirages

________________

Rëeth DeReicht
________________


Race : Humain
Classe : Illusionniste
Métier : Bibliothécaire
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelles

Âge : Dix-sept ans

Messages : 35

Histoire de Personnage : Les roleplays sont classés par ordre chronologique IRP.

I. J'ai besoin de...De vêtements. [✗]
II. Prime illusoire [✗]
III. Il fait un peu froid ici... [✓]
IV. A B C D E [✓]
V. Quelques menus services [EC]

Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptyMer 26 Fév 2014 - 22:31

Alors que l'astre étincelant disparaissait derrière l'horizon, emportant sa chaleur et sa lumière avec lui, les chandelles s'allumaient dans la bibliothèque de Rëeth. Celles-ci étaient maintenues aux murs par des portants en bronze, disposées de façon à ce que le rez-de-chaussée et l'étage de l'établissement soit uniformément éclairés. Bien entendu, Rëeth ne les avait pas allumées à la main, un simple sort de bas-étage l'avait aidé dans sa besogne. En parlant du tenant, il était comme à son habitude accoudé au comptoir, penché sur des comptes qu'il avait à terminer, tout en lisant un autre document, qui était en fait une liste de plusieurs personnes détenant des ouvrages qui intéressaient le jeune homme, plus ou moins. Alors qu'il approchait de la fin de ses comptes, il entendit la porte s'ouvrir et se fermer, bruit suivi de celui d'une démarche presque sautillante, bien qu'un peu hésitante.

Levant les yeux de ses livrets, il aperçut une jeune femme d'une vingtaine d'années, qui flânait à travers les rayons. Rëeth décida de ne pas l'interpeller, car si elle ne s'était pas directement dirigée vers lui, c'était une preuve évidente de son manque d'informations quant à l'endroit où elle se trouvait, et cela menait en général à un départ imminent de la boutique. Surveillant quand-même la cliente, il détailla un peu son physique : elle était de taille moyenne, et semblait plutôt fluette. De plus, sa chevelure très foncée retombait sur ses minces épaules, tranchant avec la pâleur de son teint. L'impression que le physique de la fille était singulier, qui avait germé dans l'esprit de Rëeth, fut amplifiée quand il remarqua un détail insolite et surprenant : les yeux de la femme étaient étrangement scintillants comme deux pierres précieuses enfoncées dans ses orbites. Il décida d'engager la conversation, histoire de sonder la jeune femme.

« Bonsoir, et bienvenue dans ma bibliothèque... je suis Rëeth, puis-je vous aider de quelque manière que ce soit ? » dit-il, avec un ton aimable qui n'avait rien de forcé. Même s'il était méfiant, c'était une cliente, et il se devait de rester correct avec elle, une valeur qui lui avait été inculquée il y a bien longtemps , et qui ne l'avait jamais quitté.

Mais la demoiselle ne lui répondit pas, préférant naviguer à travers les rayons. Celle-ci croisa plusieurs fois le regard du bibliothécaire, qui maintenant son regard tout en souriant. Décidément, elle était mignonne, et son sourire était tout a fait charmeur, de même que ses yeux. Parfait, mais Rëeth se laissait rarement charmer, pour des raisons de bienséance. Fait notable, la cliente semblait chercher un certain type de livre : les gros. En effet elle avait déjà dans les bras trois volumes d'une taille considérable, parmi  les plus épais de la collection de Rëeth, et elle ne semblait pas vouloir s'arrêter là. Tentant de déchiffrer ses intentions, le tenant de l'établissement fixa les livres, et les reconnut immédiatement. Non pas qu'ils étaient particulièrement chers, importants à ses yeux, ou rares... il connaissait simplement la quasi-totalité des bouquins composant la collection de sa bibliothèque. Mais il se heurta à un problème : ils n'avaient rien en rapport. Rien du tout. Un livre sur l'histoire de la magie, un sur les différentes peuplades de Feleth, et même un livre de sciences...Au final, une dizaine en tout, que la jeune fille venait de disposer en une colonne à même le sol de la bibliothèque. Rëeth, à nouveau interpellé, décida de retenter une approche :

« Vous cherchez une information ou un livre en particulier ? Je doute que ce que vous cherchiez soit ici mais je peut toujours vous aider...je connais la bibliothèque sur le bout des doigts ! »

Mais que faisait elle devant cette colonne ? Elle la fixait, une lueur étrange dans son regard, et elle avait l'air de se préparer à quelque chose. Mais quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptyJeu 27 Fév 2014 - 20:13

Un livre, voilà l'objet tant convoité par la maîtresse des lieux. Un livre sensé détenir selon elle de précieuses informations au sujet de la magie. Une nouvelle lubie qui ne tarderait pas à reposer sur les épaules de l'éclaireuse.
Munie d'un sommaire descriptif, elle se rendit à l'adresse indiquée par l’œil noir. La tieffeline courait par monts et par vaux, sur les seules recommandation d'une humaine. Des courbatures plein les jambes, la jeune fille arriva à Beolan. Curieuse de nature, elle laissa vagabonder son regard sur les édifices jusque là inconnus. La tour des mages trônait fièrement sur les hauteurs de la cité. L'agitation des grandes villes excitait tous ses sens. Le nez dans le vent, elle se laissa porter parmi les ruelles.

Nul doute quant à la façade, c'était bien l'établissement dont lui avait parlé l'humaine. Un tintement métallique la fit sursauter alors qu'elle franchissait le seuil de la bâtisse. Confuse, la créature arbora un sourire à toute épreuve avant de converger vers les rayons. Tel un crabe, elle longea le couloir sans jamais quitter des yeux le comptoir.
Parmi les notes indéchiffrables de l’œil noir, elle trouva une esquisse de ce qui semblait être une couverture. Les yeux rivés sur le dessin, elle laissa courir ses doigts sur les étagères. Un peu au hasard, elle attrapa un bouquin qui finalement ne ressemblait en rien au schéma. Déçue, les courbes de son nez se retroussèrent alors qu'elle laissait choir le livre à ses pieds. Elle répéta la manœuvre une dizaine de fois avant de croiser le regard du bibliothécaire. Le jeune homme paraissait extrêmement jeune pour tenir un tel endroit. D'un geste de la main elle le salua à travers l'emplacement vide d'une encyclopédie. L'opération s'avérait plus fastidieuse que prévue. Son fort caractère l’empêchant de demander de l'aide, elle s'arma de patiente et retroussa ses manches. Saisie par la fraîcheur des lieux, la jeune femme vit ses poils se hérissaient à l’unissons. Devant l'ampleur de la tâche, le démon préféra travailler dans des conditions optimales. Sans dire un mot, elle défila entre les rangées les bras chargés. Elle avait en sa possession uniquement des livres dont l'épaisseur affolerait même un passionné de lecture. Elle déambula ainsi devant le jeune homme plusieurs fois, se contentant simplement de lui sourire naïvement. Nullement inquiétée, elle continua sa petite affaire allant même jusqu'à pousser du bout des pieds un vieux grimoire quand ses bras ne purent contenir plus de charge. Ce fut certainement le geste de trop puisqu'elle reçu la visite du bibliothécaire.
Plantée derrière son monticule, la créature était armée d'une chandelle qu'elle avait arrachée sur un pan du mur. Les flammes dansaient dans ses grandes prunelles, apportant une légère chaleur à ce regard de jais.

*POUF *

Les mains croisés dans le dos, elle se dandinait lentement devant son œuvre à laquelle elle venait de mettre le feu. La chaleur ne fut pas tardive à englober les deux êtres.

-Ahhhhhh, c'est bien mieux !

Les choses sérieuses pouvaient commencer, revigorée, elle pouvait se lancer corps et âme au travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rëeth DeReicht

Faiseur de Mirages

________________

Rëeth DeReicht
________________


Race : Humain
Classe : Illusionniste
Métier : Bibliothécaire
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelles

Âge : Dix-sept ans

Messages : 35

Histoire de Personnage : Les roleplays sont classés par ordre chronologique IRP.

I. J'ai besoin de...De vêtements. [✗]
II. Prime illusoire [✗]
III. Il fait un peu froid ici... [✓]
IV. A B C D E [✓]
V. Quelques menus services [EC]

Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptyJeu 27 Fév 2014 - 23:09

Quoi ? Rëeth espérait qu’il n’avait pas vu, ou mal vu, l’action immonde à laquelle il venait d’assister. Remémorons-nous les faits. Une cliente à l’apparence singulière était entrée sans un mot au crépuscule, et avait passé de longues minutes à arpenter les rayons, sillonnant les étagères et trifouillant des livres qui n’avaient aucun rapport en regardant une petite note à laquelle elle s’agrippait. Et à chaque fois qu’elle avait regardé un des livres, elle avait affichée une moue insatisfaite quelques instants après avoir vérifié sa note. Et systématiquement, elle avait lâché ledit livre à ses pieds, ce qui avait eu le don d’exaspérer le bibliothécaire qui jugeait que SES livres n’avaient en aucun cas droit à ce genre de traitement. Mais quoi qu’il en soit ce n’était pas ça qui avait le plus dérangé le jeune garçon, c’était la chose suivante : après qu’elle ait soupiré, et fait un signe à Rëeth qui s’était avancé, curieux, elle avait saisi plusieurs livres qu’elle avait empilé, plus ou moins. Et ce que Rëeth avait cru apercevoir, c’était que la demoiselle avait en quelques secondes allumé un feu, avec ses précieux livres en guise de bois. Voilà. Pendant quelques secondes, il avait essayé de se persuader que c’était une illusion, un mirage en quelques sortes, mais visiblement c’était lui qui en était le maître. Donc elle avait foutu le feu à des bouquins, dont au moins un que Rëeth appréciait…

« Ahhhhhh, c'est bien mieux ! »

Mais non. Bien sûr que non. D’abord ça n’était pas « bien mieux » comme elle disait, et puis les gens normaux ne se dandinaient pas après avoir foutu le feu à des ouvrages faisant partie de collection d’une bibliothèque, et ce devant le dirigeant dudit établissement. Rëeth sentit le rythme de son cœur accélérer. Et en plus, la petite malotrue s’en allait à travers les rayons. Le sang du bibliothécaire ne fit qu’un tour et il saisit le bras de la jeune fille au passage, établissant du coup un contact visuel lorsque celle-ci se retourna. Lentement, il put imprimer des illusions dans l’esprit de la fille, qui lui paraitraient réelles. Pour elle, aucune chance qu’elle ne s’imagine que celles-ci étaient fausses. Mais Rëeth se heurta à une sorte d’obstacle : le regard de la cliente était perdu. Presque innocent, enfantin. Il l’avait déjà remarqué quand celle-ci avait sursauté en entendant le carillon de l’entrée… alors il décida de maintenir sa correction, mais d’agir comme il l’aurait fait avec une enfant. Lentement, il s’éclipsa de la scène qui se déroulait devant les yeux de la jeune femme, et dont il était le maître. Les livres répandus au sol s’animèrent, et virent se fixer devant le visage de la cliente, tremblotant légèrement. Ils tournaient en rond, comme pour l’hypnotiser, et une petite voix chantante s’éleva du centre dudit rond, comme s’ils s’exprimaient à l’unisson.

« Il faut plus jamais nous jeter par terre ! On est des gentils nous ! Et puis t’aimerais pas qu’on te brûle, comme tu l’as fait, alors tu dois arrêter et dire pardon ! T’ES PAS GENTILLE. »

Rëeth, qui pendant ce temps avait flanqué un coup de pied dans la colonne de livres en feu, estima que la « punition » était suffisante, et la relâcha. Mais la femme était restée immobile, et s’il ne se trompait pas elle semblait terrifiée. Mais maintenant il ne la laisserait pas partir, alors il reprit son contact visuel, et demanda d’une voix qui se voulait calme et rassurante :

« Il faudrait me dire pourquoi vous faites ça , et ce que vous cherchez, mademoiselle. »


Dernière édition par Rëeth DeReicht le Ven 28 Fév 2014 - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptyVen 28 Fév 2014 - 13:17

Sa mission venait de prendre une toute autre tournure lorsqu'il posa la main sur elle. Un frisson parcouru son échine. Un geste insignifiant et pourtant cela avait coûté la vie à plus d'un homme. La créature n'eut pas le temps de lui expliquer le principe de la chaîne alimentaire qu'il prit possession de son esprit. Les livres s'étaient soudainement animés dans une vision cauchemardesque. Un flot d'écrits déferla sur la jeune femme. Tous ces mots, toutes ces lettres n'avaient aucun sens pour elle. Incapable de déchiffrer la moindre phrase, elle resta paralysée sous leurs sermons. Ce n'était pas tellement la peur qui l'habitait mais la honte. Une honte profondément enfouit qu'il venait de faire resurgir. Comment un simple humain pouvait il lui être supérieur ? Jusqu'ici elle avait su se débrouiller sans en faire part à quiconque, mais son entrée dans l'Arcane fragilisait son secret. Le peu d'autorité qu'elle avait gagné volerait en éclats si quelqu'un venait à l'apprendre. Écrasée par ce poids, la jeune fille ferma ses grands yeux avant de s'accroupir. Recroquevillée sur elle même, elle se boucha les oreilles.
L'orage passé, elle ouvrit un œil afin de vérifier que tout était rentré dans l'ordre et constata, non sans énervement, qu'elle était aux pieds du jeune homme. Furieuse de se retrouver dans une telle situation, elle se releva en le toisant du regard. Son visage inexpressif avait quelque chose de touchant, ou bien était-ce du à son jeune âge ? En tout cas, cette chose, quoiqu'elle puisse être, venait certainement de lui sauver la vie. Peu coopérative, la tieffeline hésita quand à la marche à suivre. Ne pas accepter son aide serait une perte de temps considérable, mais l'accepter était inenvisageable.les sourcils froncés elle passa son chemin le bousculant au passage à l'aide de son épaule.

-Vermine

Contrariée, elle plongea le nez dans un manuel attendant que le bibliothécaire lui lâche la grappe. Coriace, il voulu comprendre son geste. Vexée de devoir avouer ses points faibles, elle lui jeta le livre à la figure.

-Vous autres....vous vous croyez toujours supérieurs !

Le bras tendu et sans autres explications , elle lui mit sa notice sous le nez. Celle-ci contenait les explications quant au livre recherché ainsi que des dessins enfantins gribouillés par l'étrange créature. Les yeux rivés au sol, elle resta muette attendant que le couperet tombe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rëeth DeReicht

Faiseur de Mirages

________________

Rëeth DeReicht
________________


Race : Humain
Classe : Illusionniste
Métier : Bibliothécaire
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelles

Âge : Dix-sept ans

Messages : 35

Histoire de Personnage : Les roleplays sont classés par ordre chronologique IRP.

I. J'ai besoin de...De vêtements. [✗]
II. Prime illusoire [✗]
III. Il fait un peu froid ici... [✓]
IV. A B C D E [✓]
V. Quelques menus services [EC]

Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptyVen 28 Fév 2014 - 14:21

« Vous autres....vous vous croyez toujours supérieurs ! »

Rëeth venait d’esquiver le livre que la cliente un peu spéciale qu’il avait accueilli venait de lui jeter au visage. Apparemment elle avait été vexée par le jeune bibliothécaire, et le fait qu’il ait réussi à la calmer. Ce qui l’inquiétait, c’est le fait qu’elle se soit référée à Rëeth comme « vous autres ». C’était intriguant, et ça ne présageait surtout rien de bon alors…il décida de rester sur ses gardes, tout en continuant de mettre la cliente en confiance. S’approchant un peu, il vit qu’elle lui tendait la petite note remarquée plutôt, à contrecœur. Rëeth la saisit, souriant, et l’examina : il y avait le schéma d’un livre, certainement celui dont la jeune femme était à la recherche et…de petits dessins autour. Au début, le bibliothécaire pensa que c’était des enfants qui avaient fait ces dessins, mais en examinant la cliente, il se rendit compte qu’elle avait une ou deux tâches d’encre sur les doigts, ce qui le fit sourire. Camouflant ledit sourire, il s’adressa le plus gentiment possible à la jeune femme :

« Vous savez c’est mon métier de vous aider…je sais que ça peut atteindre son orgueil de demander de l’aide, mais la bibliothèque est grande, et vous auriez peut-être jamais trouvé sans moi. Je vais vous aider, vous en faites pas ! »

Levant la note au niveau de ses yeux, il les plissa pour bien se représenter le livre. Il ne le reconnut pas tout de suites car le schéma est empreint de quelques erreurs, mais certains détails notables finir par mettre Rëeth sur la bonne voie. Et cela ne le rassura pas. Déjà que la visiteuse ne semblait pas commune, elle était en plus venue pour acquérir un des livres que Rëeth gardait sous clé. En général il les gardait pour lui-même mais il savait qu’il n’y en avait que très peu d’exemplaires. Et apparemment la jeune femme avait été chargée de récupérer le livre. Si ça avait été pour elle, elle n’aurait pas eu besoin du schéma. Le livre traitait de points très obscurs de la magie, et heureusement il faisait des copies des livres qu’il tenait sous clé, copies qu’il scellait ensuite dans des endroits connus seulement de lui-même. Levant doucement les yeux vers la jeune femme, il déclara d’une voix décontractée :

« Bien. Veuillez me suivre, ce livre n’est pas dans nos rayons ».

Lentement, il la mena jusqu’au comptoir. Là, il se déplaça derrière celui-ci et posa son doigt contre le mur, murmurant quelque chose : à ce moment-là un pan du mur se déplaça, révélant une étagère dissimulée. Une vingtaine de livres y étaient disposés, et il y avait encore de la place. Saisissant le volume, particulièrement ancien, et avec une sorte de respect, il inspira profondément. Il le retira du mur, alors que celui-ci se refermait sur l’étagère cachée. Puis il se retourna face à la femme, et posa le livre sur le comptoir, conservant sa main dessus. C’était lui qui décidait si un livre sortait d’ici ou non. Fixant la cliente, il demanda calmement :

« Il va falloir me dire pour qui le livre est, et ce que la personne à qui il est destiné compte en faire. Autrement, ça ne va pas être possible. Et j’espère que vous avez de quoi monnayer l’échange, ou un bien de valeur équivalente. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptyVen 28 Fév 2014 - 23:47


Il l'agaçait avec ses manières, c'est à peine si elle arrivait à se contenir. Le jeune homme était trop calme pour son tempérament enflammé. Il était là, à lui parler calmement alors qu'elle bouillait. Les humains....une sale race....ces êtres étaient tous aussi mauvais que ses comparses démoniaques. Cette certitude était ancrée en elle et sur son corps. Tout en lui l’énervait, ne pouvait il tout simplement pas agir comme les gens normaux ? Que fallait il pour qu'il sorte de ses gongs ? Suspicieuse, la jeune le suivit en le reluquant de la tête aux pieds. Le jeune homme avait tout d'un rat de bibliothèque avec ses cheveux en bataille et son allure mi négligée mi sophistiquée. Il lui tournait le dos sans savoir à qui il avait à faire. Cette comédie pouvait se terminer aussi vite qu'elle avait commencé. Attrapant au passage un dictionnaire, elle scrutait la nuque du bibliothécaire. Un coup sec suffirait à la lui briser, fragile petit humain...Prête à abattre sa sentence, le jeune homme se retourna face à elle. Ses yeux...ce regard vert jade la transperça. Figée, elle resta le livre à la main s'en pouvoir dissimuler ses intentions. Il était jeune..si jeune..Elle ne pu passer à l'acte et posa le livre sur le comptoir. Un courant électrique parcouru les cicatrices qui recouvraient son dos. Les marques du passé se rappelèrent à son bon souvenir. Le souffle coupé sous l'effet de la douleur, elle porta une main à son cœur qui venait de s’emballer. Les images se succédaient dans un affreux flash, elle perdait pied, mais la voix du bibliothécaire la ramena à la réalité.

-Je...

Elle avait du mal à trouver ses mots, elle ne pensait plus qu'à une chose : fuir. Les poings serrés, elle respira un grand coup avant de se recentrer sur sa mission. Le livre qu'il venait de sortir était en tout point similaire à la description. Voilà une bonne chose de faite, elle n'avait plus qu'à repartir avec, mais un dernier point, et pas des moindres, était encore en suspend. Il était hors de question qu'elle débourse quoique ce soit pour un tas de papier sans importance. Soit il allait le lui donner soit elle allait se servir.

-Je ne crois pas....cela ne vous regarde en rien et il serait bien que vous me remettiez ce livre...il serait dommage qu'il vous arrive malheur..

Elle termina sa phrase avec son plus beau sourire carnassier afin qu'il comprenne le poids de ses mots. La créature n'était pas là pour faire dans la dentelle. Enlevant sa lourde capuche elle laissa apparaître ses attributs démoniaques espérant que cela le déstabilise assez pour qu'il consente à lui céder le livre. Ses mains avides de conquêtes se posèrent sur la couverture frôlant celle du bibliothécaire. Sournoisement, elle le défiait du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rëeth DeReicht

Faiseur de Mirages

________________

Rëeth DeReicht
________________


Race : Humain
Classe : Illusionniste
Métier : Bibliothécaire
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelles

Âge : Dix-sept ans

Messages : 35

Histoire de Personnage : Les roleplays sont classés par ordre chronologique IRP.

I. J'ai besoin de...De vêtements. [✗]
II. Prime illusoire [✗]
III. Il fait un peu froid ici... [✓]
IV. A B C D E [✓]
V. Quelques menus services [EC]

Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptySam 1 Mar 2014 - 22:45

Rëeth ne détacha pas son regard de son interlocutrice. Bien sûr il avait été étonné et surpris de la voir dévoiler une paire de cornes, mais le jeune garçon n’eut certainement pas la réaction escomptée. En effet, tous les signes qu’elle envoyait, que ce soit son regard, sa posture, la proximité de ses mains avec celles du bibliothécaire, ne pouvaient mener qu’à une seule conclusion : elle tentait de l’effrayer. Elle lui mettait la pression. Mais tout d’abord, Rëeth s’était préparé à quelque chose de ce type : le fait qu’elle ne semble pas s’identifier à la race des Humains, et qu’elle désigne Rëeth comme « vous autres » indiquaient que visiblement, elle n’en faisait pas partie. Et de plus, elle n’était sûrement pas une orque, elle était trop mignonne. Elle n’était pas non plus une elfe, son allure n’était pas assez…altière, et bien entendu elle n’était pas une ogresse, sinon elle aurait largement dominé le jeune homme, en taille du moins. Mais alors que Rëeth hésitait encore quant à la race dont la cliente faisait partie, celle-ci avait dévoilé des attributs dont le jeune homme n’avait qu’une théorique connaissance. Mais c’était déjà très bien alors, selon lui, elle faisait partie du Royaume mentionné comme celui à l’origine de tout. Qui avait précédé Feleth, et qui techniquement devait encore exister. Dans une autre dimension, ou dans un autre plan métaphysique, mais tout de même. Par conséquent, il ne pouvait que se trouver face à…un démon. De sexe féminin. Rëeth soupira.

« Oui. Au risque de vous décevoir, et bien que à quoi je fais face soit singulier, je ne suis pas vraiment effrayé. Ceci est une chose : j’avais forcément deviné que vous n’étiez pas humaine, à vrai dire ça n’est pas très dur et c’est un point que vous devriez retravailler à l’avenir. Si je ne m’abuse je suis donc en présence d’un démon…ou d’une démone je dirais. Voilà quelque chose dont j’ai conscience. En revanche, dit-il en soutenant le regard de la jeune femme avec encore plus d’insistance et d’impassibilité, il y’ a une chose dont visiblement, vous n’êtes pas consciente, et qui est la suivante : nous sommes ici dans ma bibliothèque. Mon établissement. Et que je sois bien clair : en ces lieux, je commande. Je décide de ce qui rentre et sort d’ici. Alors, mademoiselle la démone, je vais vous demander de cesser immédiatement votre tentative d’intimidation qui n’a visiblement aucun effet, et de vous expliquer, et de payer. Sinon, cette conversation risque de prendre une tournure désagréable, et ce n’est en aucun cas mon désir. »

Il avait dit ça en marquant de courtes pauses, bien évidemment, mais pas une fois sa voix n’avait cillé, tremblée, ou quoi que ce soit. Il était chez lui, et qu’ils soient humains, ou non, ou même des démons, personne ne pouvait le forcer en ces lieux. Il en était le maître, et c’est pour ça que quiconque s’y présentait faisait preuve d’humilité et de respect. Car les clients, d’où qu’ils viennent, étaient assez informés pour connaître l’emplacement et l’existence de la bibliothèque. Et s’ils le savaient, ils savaient aussi que le tenant, bien que plus jeune qu’eux, n’hésiterait pas à les chasser avec vigueur et implacabilité. Et ils s’en souviendraient. Rëeth regardait toujours la démone. Il ne se laisserait pas faire par une naine capricieuse, qu’elle soit démoniaque ou non. Il ferait naître des abominations dans son esprit, à un tel point qu’elle le supplierait de la laisser partir. Il était serein, et le poids de son talisman à l’intérieur de sa veste, ainsi que celui de sa dague dans sa manche, ne faisaient que le rendre plus confiant. Il était le maître des lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptyLun 3 Mar 2014 - 19:00


Décidément le jeune humain jouait talentueusement avec ses nerfs. Tout avait été dit sur le même timbre de voix paisible et monacal. Sa paupière tressauta dans un affreux tic d'agacement. Doutant que ce calme olympien puisse être l’œuvre d'un humain, elle se hissa sur la pointe des pieds afin de rapprocher son nez dudit sujet. Non, il n'y avait en lui aucune trace d'un autre sang, cette odeur qui hantait ses nuits n'était autre que celle d'un humain pure souche. Vite écœurée, elle reprit place derrière le comptoir. La situation semblait être au point mort.

-Soit vous avez raison...nous sommes ici chez vous...

Lentement elle détourna son regard.

-Jouons un peu ! Je parie sur une bonne vingtaine !

La créature revenait sur ses pas lui tournant non nonchalamment le dos. Si sa nature ne l'effrayait pas, il y avait bien quelque chose auquel le bibliothécaire tenait par dessus tout. A en juger par ses derniers mots, il accordait une importance toute particulière à ces lieux. La seule manière de le toucher paraissait en liaison avec ses livres.

-Alors humain...toi qui n'a pas peur de voir débarquer chez toi un être du Vein es tu prêt à jouer.. ?

Rapidement elle jeta un coup d’œil par dessus son épaule, elle voulait le narguer et y mettait tout son savoir faire. Trônant sur un portant à part, un livre attira son attention. Elle venait de trouver sa revanche. Rapidement elle le feuilleta, ne voyant aucune illustration elle jugea qu'elle pouvait mettre son plan à exécution. Précautionneusement, elle humecta son index, agrippa une page puis l'arracha d'une seule traite. Elle jubilait !

-Alors tu es prêt a sacrifier combien de tes chers bouquins pour un seul livre ?

Ne le prenant pas au sérieux, elle lui tournait toujours le dos pensant qu'un homme tel que lui n'était pas une menace. Continuant sur sa lancée elle éplucha le livre à la couverture en cuir. Elle avait tapé juste, rien qu'à la reliure on pouvait soupçonnait qu'il valait son pesant d'or.

-Cela ne te suffit pas petit être ? Dois-je continuer.... ? Il y a visiblement une chose que vous semblez oublier humain...les êtres que vous nommez démons n'ont rien à voir avec votre race...Je doute que vous ayez pu apprendre quoique ce soit le nez dans vos vieux grimoires poussiéreux.

D'un mouvement de la main, la matière se déstructura dans un vortex. La faille n'était pas bien grande, mais les livres ne l'étaient pas non plus.

-D’où je viens il n'y a nulle distraction...juste la mort...

Sans un regard vers le propriétaire du manuel elle le jeta à travers la faille. Voila qui amuserait ses comparses.

-Voyez ça comme un geste de charité...


Dernière édition par Chïra Ovenstey le Sam 17 Mai 2014 - 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rëeth DeReicht

Faiseur de Mirages

________________

Rëeth DeReicht
________________


Race : Humain
Classe : Illusionniste
Métier : Bibliothécaire
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelles

Âge : Dix-sept ans

Messages : 35

Histoire de Personnage : Les roleplays sont classés par ordre chronologique IRP.

I. J'ai besoin de...De vêtements. [✗]
II. Prime illusoire [✗]
III. Il fait un peu froid ici... [✓]
IV. A B C D E [✓]
V. Quelques menus services [EC]

Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptyMar 4 Mar 2014 - 13:22

Alors comme ça la démone souffrait d’un complexe d’infériorité. De plus elle semblait avoir un égo d’une taille conséquente, ce qui l’avait poussée à commettre plusieurs erreurs. En premier lieu, elle sous-estimait le bibliothécaire, ça se voyait à plusieurs kilomètres. En second lieu, elle avait cru que lui tourner le dos empêcherait Rëeth de faire des illusions qui la toucheraient. Et surtout…elle avait cru pouvoir déchirer les pages d’un livre et le jeter dans une autre dimension, le tout sans en subir les conséquences. Un beau livre, en plus. Mais Rëeth pensait pourtant avoir été clair : elle était ici chez lui, et tout ce qu’elle ferait aurait des conséquences. Abimer des bouquins en tête de liste. Alors que la démone jubilait, dos à lui, et déblatérait des menaces en se sentant à l’abri, Rëeth posa ses mains à plat sur le comptoir. Il commençait presque à perdre patience, mais pas entièrement. En revanche, le fait d’avoir perdu plusieurs livres à cause d’une seule personne l’énervait passablement. Il se concentra, et en quelques secondes il projeta à nouveau des illusions dans l’esprit de la démone. Bien-sûr celles-ci mobilisaient plus d’énergie, mais ça fonctionnait quand même. Le lieu était empreint de la magie de Rëeth, et il avait des facilités à exercer son art dans la bibliothèque. S’appliquant, le bibliothécaire matérialisa deux doubles de lui-même face à la visiteuse si perturbatrice, et transforma lentement la bibliothèque en une pièce circulaire aux murs étrangement lisses. C’était perturbant, techniquement, et il en profita pour capter le regard de la démone avec ses deux doubles, qui plongèrent en même temps leur regard de Jade dans celui de la jeune femme.

« Je pense qu’il y a mésentente. Je vous avais prévenu qu’ici nous étions chez moi, et que je décidais. De plus, ce n’est vraiment pas correct de brûler plusieurs livres après en avoir dérangé une dizaine, et d’ensuite en envoyer un dans votre monde. Ça ne se passe pas comme ça ici. Je vais donc me répéter une dernière fois : il faut payer ou partir. Ou trouver un arrangement. Et puis je sais que vous êtes une démone mais sachez-le, être haineuse comme ça ne vous mènera à rien, et ne m’effraye pas le moins du monde. »

A l’autre bout de la pièce, Rëeth observait la perturbatrice, de dos. Est-ce qu’elle était effrayée ou tout simplement surprise ? Sortant de derrière son comptoir, tout en gardant sa dague a portée de mains, il maintint son illusion. Et à vrai dire, il l’améliora, car il savait qu’elle entendrait ses pas. Alors il lui donna l’impression que les bruits de pas venaient de toutes les directions imaginables, que ce soit devant, derrière, sur les côtés…et même en haut et en bas. Arrivé derrière elle, il posa ses deux mains sur ses épaules, et brisa brusquement l’illusion. Il ignorait comment celle-ci avait influencé le comportement à venir de la démone, mais il s’en fichait. Sa position lui donnerait une impression de vulnérabilité ( en tout cas ça marchait chez les humains ) sans pour autant trop l’inquiéter. La fixant droit dans les yeux, il reprit la parole :

« Au risque de me répéter, ce serait mieux pour tout le monde que nous trouvions un accord. Parce que ce que vous avez fait ne restera pas impuni, croyez-moi. »

Il souriait toujours, de manière bienveillante. Il n’aimait pas menacer les gens, alors adopter cette expression faciale rassurerait peut-être la démone. Juste un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptyMar 4 Mar 2014 - 20:03


Enfin ! La réponse ne se fit pas attendre, trahissant son énervement. Au final, il était comme tous les autres, esclave de ses humeurs. Le jeu ne faisait que commencer et la créature comptait bien le mener à son terme. L'éclat de ses yeux se reflétait en différents endroits. Délicieuse illusion qui germait dans son petit esprit étriqué. Nullement effrayée, elle se laissa charmer par ces joyaux. La magie était un art, et même son odorat tomba dans le panneau. Il était là juste derrière elle, et elle ne fit rien pour l'éviter. Sereine, elle les attendait n'ayant rien à craindre d'eux si ce n'est une grosse migraine. Avançant à l'unisson, il y avait quelque chose d’envoûtant dans cette marche, quelque chose de quasi militaire. Tout était trop bien rythmé...
Une fois de plus il se permit l'impensable. Que croyait il ? Qu'à force de douces paroles il allait la calmer ? Cela avait le don de l'horripiler. Elle n'était en rien une créature mignonnette comme le laissait présager son physique. Elle était une création du veine et comptait bien le lui faire comprendre. Retroussant ses manches, la jeune fille se retourna vers le propriétaire. Il était grand, cela la choqua. Elle ne l'avait pas remarqué auparavant,  et en fut grandement surprise. Sans pour autant se laissait déstabiliser, elle décrocha un poignard qui pendait à sa ceinture.

-Au risque de me faire perdre mon temps....il vaudrait mieux pour VOUS...de me céder ce livre....ne jouez pas au héros....votre vie ne se résume pas à ce livre non....alors pourquoi vous acharner ? Qu'y gagnerez vous... ?


La lame de son arme vint embrasser son torse, un  geste de plus et elle n'hésiterait pas à le planter.

-Être haineuse... ? On voit bien que je suis être le premier spécimen de mon espèce à vous rendre visite...La haine, nous sommes forgée par elle.

Pourquoi faisait elle couler tant de salive pour si peu ? Pourquoi ne le tuait elle pas tout simplement ? Une telle occasion ne se reproduirait certainement pas, mais l'attrait du jeu était plus fort que tout. Ses instincts primaires refaisaient surface. La chasse à l'homme venait tout juste de débuter. Elle prenait un malin plaisir à le tenir en joue, attendant qu'il vienne à céder face à la rage. Il ne pouvait en être autrement, il était un humain. Qu'importe l'innocence du bibliothécaire, il paierait pour tous les autres.

-Enlevez vos mains....

Troublée, elle releva une fois de plus sa taille. Dans cette position il la surplombait de tout son être. Les mains posées sur ses épaules, il semblait vouloir s'obstiner à la rabaisser.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rëeth DeReicht

Faiseur de Mirages

________________

Rëeth DeReicht
________________


Race : Humain
Classe : Illusionniste
Métier : Bibliothécaire
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelles

Âge : Dix-sept ans

Messages : 35

Histoire de Personnage : Les roleplays sont classés par ordre chronologique IRP.

I. J'ai besoin de...De vêtements. [✗]
II. Prime illusoire [✗]
III. Il fait un peu froid ici... [✓]
IV. A B C D E [✓]
V. Quelques menus services [EC]

Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptyMer 5 Mar 2014 - 0:03

Rëeth avait souvent tendance à mettre au point des plans qui lui faisaient courir des risques inutiles, et qui le mettaient en danger. Cette fois-ci ne faisait pas exception, et le froid de la lame du poignard contre son torse ne manquait pas de le lui rappeler. Mais après tout, le bibliothécaire n’avait pas perdu le contrôle de la situation, du moins pas entièrement, et il avait su déceler les failles chez la démone. Usant de sa magie pour donner à celle-ci l’impression qu’il grandissait petit à petit, l’Illusionniste réfléchit. Bien entendu il pourrait expliquer sa démarche, mais ladite explication ferait appel à des notions dont la démone n’avait que vaguement conscience, du fait de sa nature. Quoi qu’il en soit, il fallait un peu occuper la jeune femme qui se faisait si pressante.

« Pourquoi je m’acharne ? Voyez-vous, ces livres sont une partie de ma vie, aussi courte soit-elle. Ils font partie de moi en quelques sortes, et par conséquent je n’apprécie guère que l’on maltraite ainsi une des choses qui me tiennent à cœur. Vous comprenez ? J’en doute. »

Peut-être avait-il fait mouche, peut-être pas. Quoi qu’il en soit, il examina longuement le visage de la visiteuse nocturne. Apparemment elle semblait déterminée à lui faire du mal, et il ne comprenait pas pourquoi à lui en particulier. Cependant si elle avait voulu être expéditive, elle aurait déjà enfoncé la lame de sa dague au sein du torse du jeune garçon, qui aurait eu du mal à s’en sortir. Mais elle semblait être retenue par quelque chose… Le jeune âge du garçon ? Ou peut-être une envie de jouer, un petit sentiment de supériorité qui trahissait l’égo de grande taille que Rëeth avait décelé plus tôt. Elle semblait décider à pousser le bibliothécaire dans ses retranchements, une manière d’agir propre aux démons selon ce qu’il avait lu. Toute fourbe et vile qu’elle était, Rëeth ne cèderait pas. Il savait rester maître de soi même quand la situation le nécessitait. Affichant son éternel sourire, il décida de mettre la créature du Vein en confiance. Aussi, quand celle-ci lui demanda ( bien que ça ressemblait plus à un ordre ) d’ôter ses mains, il s’exécuta. Ainsi, elle serait rassurée par un soupçon d’autorité crée par le jeune homme, mais troublée par la taille toujours grandissante de celui-ci.

« Que vous le croyez ou non, nous sommes toujours dans une impasse. Vous savez, je ne cèderais pas le livre comme ça, gratuitement, sous prétexte que vous êtes un démon, maléfique et tout ça. J’ai d’autres choses à faire que de céder aux caprices d’une démone qui a l’air de subir une crise d’adolescence, alors maintenant vous allez être gentille et montrer un peu de respect, peu importe d’où vous venez. »

Il analysait les yeux de la démone. Est-ce qu’il arriverait à la faire plier, ou non ? A trouver son point faible, de quoi lui faire baisser sa garde assez longtemps pour que Rëeth puisse reprendre le dessus, au moins le temps de régler l’affaire. Mais le bibliothécaire était un peu gêné par l’aspect et le comportement juvénile de la jeune femme. Elle avait une grosse rancune envers les humains, et même pour un être du Vein, ça n’était pas bon. Elle avait peut-être besoin d’aide ,même si elle refusait de l’admettre.

« Et je tiens pas forcément à être méchant avec vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptyMer 5 Mar 2014 - 1:08


La jeune femme cligna des yeux, non elle n'hallucinait pas, l'homme semblait bien grandir à vue d’œil. L'avait-il drogué ? De sa main libre elle se frotta le visage. Elle était nerveuse, ses gestes étaient de plus en plus saccadés. Une goutte de sueur perla sur son front qu'elle s'empressa d'essuyer. Elle ne se sentait pas bien, il lui donnait le tournis...ou était ce l'odeur qui devenait insupportable...La créature devait se dépêcher avant que la situation ne dérape en sa défaveur. La pression sur la lame se fit plus forte, elle se logeait avec facilité à travers les épaisses étoffes, mais ne pu atteindre sa cible. L'arme venait de tomber à ses pieds, ses bras tremblaient. Pétrifiée, elle regarda honteusement ses mains.

-Que m'as tu fait ?

Paniquée, la jeune fille l'attrapa par le col avant de le plaquer violemment au mur. Il se moquait d'elle et ouvertement ! Bien sûr qu'elle pouvait comprendre...La prenait il pour un être dénué de toute intelligence ? Sa respiration devenait de plus en plus hachée, sa poitrine se soulevant fortement sous la terreur. Depuis quand épargnait elle des vies ? Le feu courait le long de ses cicatrices, son poing parti en direction du visage de l'humain. Sans crier garde, il alla s'écraser à quelques centimètres de son oreille, mordant de plein fouet le mur. Elle n'eut même pas le cran de lui refaire le portrait, pourtant il en avait besoin. Quoique à y regarder de plus près...il était plutot bel homme...enfin enfant...Tout s’emmêlait..
Le nez baissé, elle tentait de reprendre le contrôle sur elle même, sur ses frayeurs, sur sa respiration. Le sang coulait le long de son poing, bizarrement cela la fit sourire.

-Ahahahaha

Prise d'un fou rire démentiel, elle lâcha le jeune homme époussetant ses épaules. Sans lui demander l'autorisation elle se permit de lui arracher un pan de son manteau, après tout il était bien plus habillé qu'elle...Le bout de tissu coincé entre ses crocs elle essayait vainement de se créer un bandage, mais même ce dernier semblait ne pas vouloir coopérer.

-Rhhhhhhh... !

Grognant dans sa barbe, elle s’énerva une dernière fois avant de lui tendre sa main blessée. Aucune demande ne fut émise, son geste était suffisamment compréhensible pour le commun des mortels. L'éclaireuse essayait tant que possible de fuir son regard, il n'était plus question de se laisser avoir. Sombre magie dont il faisait usage....La magie...la jeune fille n'en comprenait que les rudiments mais la craignait plus que tout.

-Je suis d'accord pour dire que nous avons un problème....je veux ce livre et je ne repartirai pas sans lui....je ne peux rien vous dire concernant mes intentions...et je n'ai pas la moindre pièce sur moi....


Joignant le geste à la parole, elle retourna le fond de ses poches devant le sorcier. Elle disait vrai, elle n'avait pas un sous en poche. Il ne voulait pas le céder gratuitement, et elle campait sur ses positions. Néanmoins il lui semblait qu'il lui avait parlé d'un arrangement, peut être pouvaient ils arriver un accord...

-Ne pouvons nous pas nous arranger...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rëeth DeReicht

Faiseur de Mirages

________________

Rëeth DeReicht
________________


Race : Humain
Classe : Illusionniste
Métier : Bibliothécaire
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelles

Âge : Dix-sept ans

Messages : 35

Histoire de Personnage : Les roleplays sont classés par ordre chronologique IRP.

I. J'ai besoin de...De vêtements. [✗]
II. Prime illusoire [✗]
III. Il fait un peu froid ici... [✓]
IV. A B C D E [✓]
V. Quelques menus services [EC]

Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptyJeu 6 Mar 2014 - 0:16

Rëeth l’avait échappée belle. La pression qu’il avait mise sur la démone l’avait faite agir comme le bibliothécaire le souhaitait, mais elle avait eu une réaction un peu trop impulsive en tentant de le frapper, ce qui l’avait conséquemment surpris. Cependant, encore une fois, Rëeth avait réussi à la manipuler avec justesse et précision, et celle-ci n’avait pu que détourner son poing au dernier moment. Peut-être elle se sentait inférieure ? Elle n’était plus déterminée. Pour être plus précis, elle avait hésité . Bien entendu le jeune homme avait tout fait pour, et ça avait fonctionné : elle ne pouvait pas comprendre comment quelqu’un de si jeune pouvait se montrer aussi sur de lui. A vrai dire tout ça n’était que le fruit d’un entrainement régulier, mais finalement ça se montrait efficace. Et à force de patience il avait fini par confusionner la jeune démone, qui venait d’abattre son poing rageur à quelques centimètres seulement du visage du jeune homme. Elle ne le regardait même plus, sûrement trop occupée à essayer de comprendre son geste, pourquoi elle n’était plus totalement maîtresse d’elle-même, et surtout comment était-ce possible que ses sentiments prennent le dessus sur son instinct. Tout ça était bien sur l’œuvre de la stimulation émotionnelle provoquée par le comportement du jeune homme, mais elle n’en savait rien.

Alors que Rëeth finissait d’analyser le comportement de la personne qui avait dérangé sa nuit, celle-ci eut une réaction pour le moins étrange. Haletant et grognant, elle se permit d’arracher un pan de la cape du bibliothécaire, ce qui lui déplut fortement car il tenait à sa tenue. Puis il observa le pourquoi de cette démarche, et se rendit compte qu’elle essayait de bander sa plaie…sans succès. Elle luttait avec le bout de cape et puis, avec une expression encore plus honteuse qu’avant, si c’était possible, elle tendit sa main blessée au bibliothécaire. Elle voulait qu’il l’aide, voyez-vous ça. Mais Rëeth avait beau avoir usé de la parole pour retourner la situation à son avantage, il était quand même empreint d’empathie envers la démone, et il ne pouvait pas laisser une blessure comme ça. Elle reprit la parole, cette fois-ci de manière intelligible, et certainement que ses paroles n’étaient plus destinées à elle-même, mais à Rëeth.

« Je suis d'accord pour dire que nous avons un problème....je veux ce livre et je ne repartirai pas sans lui....je ne peux rien vous dire concernant mes intentions...et je n'ai pas la moindre pièce sur moi... Ne pouvons-nous pas nous arranger ? »

Elle avait appuyé ses dires en dévoilant l’intérieur de ses poches, qui n’étaient effectivement remplies de rien du tout. Et maintenant elle désirait un arrangement. Rëeth espérait qu’elle ne parle pas de faveurs sexuelles, car même si elle était plutôt mignonne il n’en avait pas envie avec une démone, encore moins une qui aurait mis le bordel dans son établissement. Puis ça ne se faisait pas. Quoi qu’il en soit, il conserva son mutisme un instant, avant de prendre la main de la démone. Lentement, et en y mettant un peu de concentration, il confectionna un bandage qui permit à la plaie de s’arrêter de saigner, pendant quelques instants. Souriant comme toujours, il regarda la démone.

« Vous vous montrez raisonnable, j’en suis content. D’abord vous allez me suivre dans l’arrière-boutique, qui est aussi ma chambre, et on va refaire votre pansement. Là ça n’est pas très propre, et il y a un risque d’infection, minime certes mais présent. Ensuite vous allez précisément me décrire qui vous envoie, et l’utilisation qu’il compte faire de ce livre. Comme je vous l’ai déjà dit, il est rare, précieux, et il ne doit pas-être utilisé à la légère. En général je reste très peu regardant à ce sujet, mais je n’ai pas l’habitude de traiter avec des êtres du Vein. Et en plus vous n’avez pas de quoi payer. Donc expliquez-vous clairement, et essayez de réfléchir à une solution. Vous avez besoin du livre, donc il faudra trouver un moyen. »

Tout en la faisant s’asseoir, il lui retira le bout de cape, puis sortir une fine bandelette blanche d’un petit tiroir disposé dans sa chambre, laquelle était assez spacieuse et tranquille pour qu’ils puissent discuter longtemps s’il le fallait. Rinçant la plaie avec une serviette humide, il replaça la bandelette qu’il avait sorti sur la blessure, et la noua bien serrée. Voilà qui était fait. Relevant le visage, il plongea son regard dans celui de la démone.

« Puis vous-êtes qui, d’abord ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptyJeu 6 Mar 2014 - 18:31


La jeune femme émit quelques réserves à le suivre dans « sa chambre ». Sur ses gardes, elle passa le pas de la porte avec vigilance, son regard balayant la petite pièce. Là encore le mobilier croulait sous l’amoncellement de livres en tout genre. Cette chambre était à l'image de son propriétaire. Assise sur un tabouret, elle lui laissa le soin de panser ses blessures. La créature respirait paisiblement, avant de feuler au contact du torchon humide. Découvrant une rangée de crocs en parfait état, elle lui fit comprendre qu'il avait intérêt à y aller avec des pincettes. Pour un être pourtant habituée à la douleur, la tieffeline était particulièrement douillette. De biais, elle ne le lâchait plus du regard guettant le moindre faux pas. Le travail du jeune homme prenait forme, et elle pu rapidement admirer son bandage. Il n'y avait rien à redire, si ce n'est que ses mains étaient chaudes.

-Chïra !

Elle avait prononcé son prénom sans prendre le temps de se retourner. Toutes ces babioles lui faisaient du gringue et elle se devait de poser ses pattes un peu partout. Du bout de l'index, elle tapota une petite boite à musique. Au bout du troisième assaut le bibelot termina face contre terre. Le boîtier vomissait son mécanisme dans un affreux craquement.

-Upppss...

Prise sur le fait, la jeune femme dégaina son sourire le plus innocent. Derrière sa frimousse aux allures angéliques se cachait un diablotin bien déterminé à semer la pagaille. Ce petit contretemps n'eut pas l'effet escompté, et la créature continua son exploration des lieux. Elle soulevait tout ce qui était à sa portée, mettant son nez dans les moindres recoins. Un service à thé était rangé à quelques centimètres de son nez. La tentation était grande....mais les paroles du propriétaire la détournèrent d'une éventuelle casse.

-Il me le faut ….

Se contenta t'elle de lui répondre dans un long soupire. Il était hors de question de lui confier la vérité, l’œil noir ne lui permettrait pas. Brodant un tissu de mensonges, elle lui montra l'ampleur de ses talents d'artiste. Les yeux larmoyants, elle s'accrocha aux pans de sa veste. Il était important d'établir un contact physique pour capter l'attention de son interlocuteur.

-Ils vont le tuer....

La créature avait du mal à déglutir tant elle prenait à cœur son canular, lui délivrant au compte gouttes les informations.

-Je dois le ramener...ils le tueront si je ne leur rapporte pas ce livre...je dois le sauver...vous comprenez... ?

Ses pupilles sondèrent celle de l'homme cherchant un brin d'humanité. Cette réponse amènerait certainement un tas de questions qu'elle voulait a tout pris anticiper, elle continua donc sur sa lancée.

-Ils le retiennent en otage...ils m'ont demandé ce livre...je ne sais pas ce qu'il contient et je m'en moque...Je dois juste le sauver avant qu'il ne soit trop tard.

Dans un bon mensonge, il fallait toujours inclure une part de vérité, et la tieffeline disait vrai. Elle se fichait pas mal du contenu du bouquin, de toute façon elle ne savait pas lire. Elle avait juste reçu pour mission de ramener ce livre à l'humaine. C'était elle le cerveau du groupe, la créature n'était que l'exécutrice, celle que l'on envoyait sur tous les fronts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rëeth DeReicht

Faiseur de Mirages

________________

Rëeth DeReicht
________________


Race : Humain
Classe : Illusionniste
Métier : Bibliothécaire
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelles

Âge : Dix-sept ans

Messages : 35

Histoire de Personnage : Les roleplays sont classés par ordre chronologique IRP.

I. J'ai besoin de...De vêtements. [✗]
II. Prime illusoire [✗]
III. Il fait un peu froid ici... [✓]
IV. A B C D E [✓]
V. Quelques menus services [EC]

Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptyDim 9 Mar 2014 - 1:25

Les larmes coulaient le long du visage de la jeune démone. Chïra, qu’elle s’appelait. Après avoir vagabondé dans la chambre de Rëeth, sûrement pour visiter et … démoner ; quoi qu’il en soit elle avait tripoté plusieurs des objets que le bibliothécaire entreposait dans ses appartements ( de biens grands mots, en réalité il les entassaient juste dans sa chambre mais selon lui c’était mieux tourné ainsi ) et avait réduit à néant une boîte à musique dont Rëeth aimait bien actionner le mécanisme de temps en temps…c’était divertissant. Bref, même si elle n’était pas humaine, elle était de sexe féminin et par conséquent elle agissait en tant que tel : en l’occurrence elle était passée du coq à l’âne, et après sa phase d’exploration à l’allure enfantine, elle avait été prise d’une petite crise de panique, et avait commencé à balbutier en sanglotant, ce qui avait compliqué la compréhension de ses propos.

Quoi qu’il en soit, Rëeth avait en gros compris quelque chose : quelqu’un ou un groupe de personne retenait un être cher à Chïra, et lui avait promis de lui rendre si elle venait récupérer ce livre, en gros. Quant à la prise de décision de Rëeth, celle-ci était mitigée…Il la croirait volontiers, à vrai dire : elle était mignonne et convaincante, et il avait du mal à voir quelqu’un souffrir ( enfin une femme en fait, telles étaient les règles de la galanterie ) sans pouvoir l’aider. Pourtant, quelque chose le mettait en garde…c’était un démon. D’abord on ne pouvait pas leur faire confiance, ils étaient foncièrement mauvais, et jamais le bibliothécaire n’avait entendu parler de démons qui s’attachaient à d’autres. Soit, il pouvait douter de ça et se tromper, mais ce dont il ne doutait pas, c’était le comportement de la femme : jamais elle n’aurait ainsi si la vie d’un être cher était en jeu. Elle n’aurait pas hésité à planter son couteau, ou à lui mettre un poing dans le visage. Et jamais elle ne l’aurait suivi sans lui faire de mal. Parce que c’est ce que tout le monde ferait dans son intérêt : humains comme démons.  Elle devait mentir. Et pour finir, ses sanglots étaient étrangement réguliers.

« Désolé, au risque de passer pour un…raciste…même si parler d’espèces serait plus approprié…vous êtes un démon, Chïra. Je ne peux pas vous faire pleinement confiance. Et puis, vous n’agissez pas en conséquence, si on retenait quelqu’un qui vous est cher à ce point, vous agiriez différemment. Plus violemment.  Alors je vous vois venir, pas la peine d’essayer de modifier ça maintenant, ça empirera. Chïra, je vous ai soigné, je vous ai aidé, alors la moindre des choses c’est d’être sincère, d’arrêter vos tentatives de tromperie. Et vite. Je suis pas un simple humain que vous pouvez berner comme ça, je ne suis pas IDIOT moi. Alors s’il vous plaît, restez honnête, même si vous n’en avez pas l’habitude. »

Il la regardait, son expression un peu endurcie. Oh bien sûr il y avait toujours un air de sourire sincère et chaleureux qui flottait, mais ça n’était pas l’adolescent qui parlait, c’était l’homme. Le mage. Il était maintenant sûr qu’elle mentait, et il ne la laisserait pas dissimuler la vérité. Il sentait toujours son talisman contre lui, au cas où la démone soit plus puissante qu’il le pensait ( même s’il en doutait ) et au cas où, il pouvait déchainer une tempête d’illusions qui feraient pâlir les plus grands illusionnistes. Oh ça oui, il était doué. Il le savait parfaitement, mais il n’utilisait jamais ses pouvoirs pleinement, ils pouvaient parfois se révéler trop intense. Ses yeux de jade étaient plantés sur Chïra, et il resterait éveillé et face à elle tant qu’il n’aurait pas eu sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptyLun 10 Mar 2014 - 20:15

-Plus violemment ?

Certains mots n'étaient pas à prononcer à la légère devant un démon, surtout quand la créature était loin d'être sourde. Non...Ce n'était pas l'envie qui lui manquait que de marteler son doux visage de ses petits poings. Elle aurait aimé effacer toute trace d'humanité de son faciès si gracieux. Ce sourire qui jamais ne le quittait devenait le fantasme de tous ses désirs malsains. Elle voulait appliquer ses mains sur sa gorge brûlante et prendre le temps de lui concocter une fin mémorable. Cette idée l'excitait au vue du filet de bave qui coulait le long de son menton.
Démasquée, la jeune femme essuya toute trace de pleurs sous un sourire des plus narquois.

-Vous voilà un saint pour avoir porté secours à un être démoniaque....un saint qui s'obstine pourtant à m'aider....Donnez moi ce livre et je sortirai de cette bibliothèque...

Malgré ses stratagèmes l'humain s'obstinait à percer le mystère de sa venue. Il avait beau prétendre ne pas être un idiot, il ne l'étonnait pas par son ingéniosité. Vouloir obtenir la vérité d'un démon alors même qu'il la définissait comme un être sans vergogne n'était que pure folie. Jamais l’œil noir ne lui permettrait une telle trahison.

-RRRrrrrrRHHHHhhhhh

Exaspérée, la jeune fille alla enfouir son visage sous l'oreiller qui trônait sur le dessus de lit. Les oreilles bouchées, elle retrouva calme et sérénité pendant quelques secondes. Tel un bourdonnement, sa voix lui parvenait encore même à travers l'épaisse barrière. Ses doigts griffus se plantèrent dans le tissu éventrant le coussin. Un nuage de plumes accompagna ses vastes mouvements de bras. Une intruse était venue se loger dans sa chevelure alors que le sol se jonchait d'un tapis duveteux.
Elle ne devait en aucun cas cracher le morceau. Mais la créature sentait sa langue se déliait et il lui devenait de plus en plus difficile de se tenir coite. Quoiqu'il en coûte, elle ne devait pas se laisser charmer par ses deux joyaux. Clairement résolue à ne rien dire, la créature attrapa l'ouvre lettre en argent qui reposait sur le bureau et le pointa en direction du bibliothécaire.

-Je ne peux rien dire....

La morsure de la lame ne la fit même pas tressaillir. La jeune fille venait de se transpercer la main et cela sans sourciller. Clouée à la table, elle vit son bandage se teinter d'un camaïeu rougeâtre. La tieffeline n'avait pas dit son dernier mot.

-Je ne partirai pas tant que je n'aurai pas ce livre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rëeth DeReicht

Faiseur de Mirages

________________

Rëeth DeReicht
________________


Race : Humain
Classe : Illusionniste
Métier : Bibliothécaire
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelles

Âge : Dix-sept ans

Messages : 35

Histoire de Personnage : Les roleplays sont classés par ordre chronologique IRP.

I. J'ai besoin de...De vêtements. [✗]
II. Prime illusoire [✗]
III. Il fait un peu froid ici... [✓]
IV. A B C D E [✓]
V. Quelques menus services [EC]

Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptyMer 12 Mar 2014 - 21:50

Après une dernière crise de nerf enfantine où Chïra avait enfoui son visage sous un des oreillers du lit de Rëeth pendant un instant, avant de l’éventrer comme un vulgaire poulet, faisant voleter des plumes de part et d’autres. La réaction suivant ce « caca nerveux » comme on disait aux jeunes enfants, était nettement plus surprenante. Faisant fi de la demande de Rëeth et déclarant qu’elle devait garder le secret ( en grognant un peu, comme un… un animal, ce que le bibliothécaire avait déjà pu noter au préalable ), elle s’était tout bonnement munie de sa dague et avait littéralement clouée sa main sur la table de Rëeth. Voilà, elle était maintenant maintenue à la table par un moyen plus que douteux, et ne semblait pas décidée à partir. Résistant à son envie de la sortir de là, Rëeth ne put en plus qu’assister, impuissant, au massacre de son mobilier. La lame de la dague devait déjà avoir creusé un sillon conséquent dans le bois, et le sang qui venait de détremper le bandage de la démone s’écoulait maintenant sur la table et formait de petites goutes en son bord, qui tombaient à leur tour par terre. Il nettoierait le sol plus tard, ce serait facile avec de l’eau froide, mais la table était fichue et il s’imaginait déjà le bois en train de gondoler. Quoi qu’il en soit, il avait d’autres choses à traiter, à savoir un être du Vein venu lui dérober un de ses bouquins. Et maintenait Chïra était immobilisée sur son mobilier. Hmm…

Après réflexion, Rëeth décida de se prendre au jeu de la démone. Elle voulait jouer à la plus têtue en se clouant dans la chambre du jeune homme et en attendant, mais il savait patienter. Il haussa les épaules, et ramena une chaise rudimentaire ainsi qu’un livre, et se plaça en face de Chïra. Il avait également du bandage sur lui, au cas où la situation empirerait. Lentement, il posa son regard sur elle et lui sourit. Puis il ouvrit son livre et se concentra dessus, tout en gardant une oreille attentive et en jetant des coups d’œil régulier à la démone. Avant de se plonger pleinement dans la lecture, ce dont il avait plus envie que tout, il déclara à l’attention de Chïra :

« Très bien, Chïra. Je vous regarde. Quand vous en avez marre d’attendre, vous me le dites, et on s’occupe de votre histoire. En attendant je suis là à côté de vous. »

Bien entendu il s’inquiétait un peu, même si il préférait ne pat se l’admettre. La plaie allait sûrement s’infecter. C’était presque sûr : elle avait été ré-ouverte, la lame de la dague n’était certainement pas propre, et pour tout finir, elle baignait dans son propre sang. Frais, et moins frais, car il en restait sur le bandage. Et Rëeth n’était pas médecin, il reconnaîtrait les symptômes, et ce très vite, mais il n’aurait aucun moyen de le soigner. Juste d’endiguer l’infection pour un temps, de l’entraver. Alors entre deux pages il levait ses yeux pour juger l’air de Chïra, si elle allait bien ou non, et si elle tenait le coup. Il savait qu’il ne lâcherait pas le premier mais il ne savait pas pourquoi, l’idée d’abandonner la démone avec une infection ou pire, le laissait un peu chagriné. Cette émotion était mystérieuse, il savait que la démone était foncièrement mauvaise, s’était dans ses gènes mais…elle était attachante. Alors si elle avait une poussée de maturité, elle arrêterait avant que ça devienne grave, quitte à mettre sa fierté de côté. Mais tout ça n’était que spéculation, et normalement le plan de Rëeth devrait se dérouler comme prévu : être fixée à une table la lasserait, et dans quelques minutes elle montrerait les premiers signes d’impatience. Il tourna la page, et replongea dans sa lecture, en continuant ses coups d’œil réguliers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptySam 15 Mar 2014 - 21:24


Voilà une façon d'agir à laquelle elle ne s'attendait pas et à laquelle on devait reconnaître un certain mérite. Avoir si bien ciblé le démon ne relevait pas de l'exploit mais jouer de ses points faibles s'avérait téméraire. Ne voulant pas lui laisser le plaisir d'une bataille fraîchement gagnée, la jeune fille rentra elle aussi dans son jeu. Boudeuse, elle lui tourna le dos laissant ses yeux vagabonder sur les bibelots jusque là inconnus. L'humain avait amassé un tas de bricoles qui plaisaient beaucoup à la tieffeline. Les minutes s'égrenèrent lentement et bientôt plus rien ne l'amusa.
Les jambes lourdes, la jeune femme se mit accroupit, la tension exercée sur sa blessure la fit grimacer. Le doigt tendu elle tapota la couverture du livre pour attirer son attention. Une fois de plus, l'humain posa son regard sur elle sans dire un mot. Son sourire semblait défaillir devant ce silence austère. Doucement, la créature inclina l'ouvrage pour laisser apparaître les pattes de mouche indéchiffrables. De sa main encore valide elle le feuilleta rapidement et ne trouva aucune illustration.

-De quoi parle-t-il ?

Au vue de son allure défraîchit, il devait s'agir d'un de ces livres ennuyeux que l’œil noir prenait temps de plaisir à dévorer. Les humains aimaient-ils tous la lecture ? Nul combat, nulle cause, juste un assemblage de papier sans vie, rien d'amusant en somme pour la tieffeline. Quelle perte de temps....Un monde fantastique s'ouvraient à eux, et ils préféraient rester le nez dans leurs livres. Les humains étaient peut être trop craintifs pour vivre pleinement, se réfugiant ainsi derrière contes et légendes. Une façon comme une autre de mettre des mots sur des phénomènes qu'ils ne maîtrisaient pas.

-Ces livres que disent-ils sur les êtres de mon espèce ?

Sagement, elle attendait qu'il lui révèle la teneur de ses lectures. Sa main était à présent endolorie, aucune douleur ne se faisait ressentir. Et pourtant le bibliothécaire ne cessait de l'observait. Sans aucune arrière pensée, la jeune femme lui demanda naturellement s'il s'inquiétait pour elle.

Une idée saugrenue germa dans son esprit, une idée audacieuse mais qui se devait d'être proposée. Dans son élan, elle en oublia son entrave qui lui arracha un cri de douleur. Une vive brûlure se propagea le long de son bras alors que sa main valide reposait sur le sol. Relevant son visage vers l'inconnu, elle gomma tout expression de souffrance.

-J'ai un marché....Je vous...Je.....vous propose des heures de lecture.....

La créature avait beau se cachait derrière un masque, sa respiration en disait long sur son état.

-Contre le livre....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rëeth DeReicht

Faiseur de Mirages

________________

Rëeth DeReicht
________________


Race : Humain
Classe : Illusionniste
Métier : Bibliothécaire
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelles

Âge : Dix-sept ans

Messages : 35

Histoire de Personnage : Les roleplays sont classés par ordre chronologique IRP.

I. J'ai besoin de...De vêtements. [✗]
II. Prime illusoire [✗]
III. Il fait un peu froid ici... [✓]
IV. A B C D E [✓]
V. Quelques menus services [EC]

Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptyLun 17 Mar 2014 - 19:47

La démone venait de lui poser une flopée de questions, ce qui trahissait une certaine curiosité et de l’ennui. Plongeant son regard, dans lequel venait d’apparaître une nouvelle lueur malicieuse, dans celui de Chira, Rëeth repris son sourire, plus sincère que jamais. Il était toujours content que quelqu’un s’intéresse à sa passion, que ce soit un démon, un humain, ou autre chose. Refermant son livre brusquement mais pas trop fort, juste pour lui pincer les doigts, il se releva. Il ne savait pas trop par quoi répondre en premier, alors il allait sûrement commencer par le début. Reprenant le livre à pleines mains, il le tourne vers la démone, couverture face à elle :

« C’est un livre sur de la poésie. Si tu ne sais pas en quoi ça consiste, ce sont de courtes chansons, avec des rimes…et sur des thèmes différents. Amour, amitié, colère… Je lis ça parce que c’est toujours instructif et puis…j’aime bien. Si tu veux je te le prêterais ! »

Bien entendu, il n’avait pas mentionné la petite note qu’il avait récupérée et secrètement lu, qui traitait des blessures du type dont souffrait Chira. Il jeta un coup d’œil vers la main, toujours poignardée à la table. Il faudrait s’en occuper sous peu, sinon ça gonflerais et ça serait plus dur à soigner, même si Rëeth ne connaissait rien des capacités de régénération de Chïra. Quoi qu’il en soit, il continua à lui répondre, toujours désireux de rendre service :

« Quant à votre espèce, il y a peu d’ouvrages vous mentionnant, vous savez. A vrai dire, la plupart des humains n’ont jamais eu vent de votre existence, et ne la soupçonnent pas. Donc trouver des livres sur vous c’est vraiment pas chose facile. Ceci dit j’en ai quelques-uns, assez rares…Et j’y ai appris certaines choses, mais je ne sais pas si c’est vrai. Ils disent que vous êtes à l’origine de tout, plus anciens que les humains, et que vous pouvez avoir n’importe quelle apparence, du plus petit avorton au monstre de la taille d’une montagne. Leurs points en commun...techniquement, vous êtes décrits comme des êtres foncièrement mauvais, voulant uniquement le mal, même si j’ai des doutes là-dessus, à cause d’une certaine représentante de cette espèce. A part ça vous restez relativement mystérieux, et j’imagine que c’est mieux pour tout le monde. »

Trop inquiet pour continuer sans rien faire, il s’approcha avec les sourcils froncés de la table à laquelle était clouée Chira. Hésitant, il saisit un chiffon propre et essuya le sang dans lequel baignait sa main avec douceur, histoire de ne pas provoquer des douleurs inutiles. Lentement, il souleva ses doigts un à un pour vérifier qu’elle ne s’en était pas cassé un avec le choc, ce qui n’était pas le cas. Finalement, il aborda le sujet sensible, en continuant de nettoyer le sang :

« Parlez m’en plus, de ces livres. Vous vous doutez bien que si ce sont des livres inintéressants, je n’accepterais pas, alors…j’espère qu’ils en valent la peine ! »

Il fallait vite enlever le poignard, très vite. Il plongea son regard en plein dans celui de Chïra, comme pour vérifier son âme :

« Je vais enlever l’arme de votre main. Et vous allez avoir mal, sauf si vous avez des dons de guérison, ce qui serait contraire à votre nature. Ne m’en voulez pas pour la douleur, c’est un mal pour un bien, après tout sera beaucoup mieux. Soyez forte »

AH. Evidemment, il n’y avait aucun autre chiffon à portée. Prenant sur lui, et sans vraiment trouver d’autres issues, Rëeth tendit son avant-bras devant la bouche de Chïra, qui l’attrapa sans plus attendre. Il sentait ses dents, prêtes à cisailler sa peau, mais il le fallait bien. Serrant les dents, il tira brusquement le manche, et la lame sortit de son nid de chair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptyMer 19 Mar 2014 - 21:01


Un jappement aigu s'échappa de la créature qui soufflait déjà sur son index. Ce genre de blague n'était pas au goût de la jeune femme qui le lui fit remarquer d'un claquement de dents. Les sourcils froncés, elle lui porta une oreille attentive..amour...amitié....des thèmes bien vides de sens pour le démon. Un signe de la main et une mine de dégoût suffirent à lui faire comprendre qu'elle ne voulait pas d'un tel prêt.

-Vous vous gavez avec bien des idioties..pfffff

Continuant sur sa lancée, l'humain osa faire dans les sous entendus.

-L'humain devrait se contenter de ce qu'il apprend dans ses ouvrages...Cela vaudrait mieux pour lui...

Prenant un air hautement supérieur la jeune fille le toisa du regard. D'ailleurs à cet instant, il lui sembla plus petit, souffrait-elle déjà de la fièvre ? D'un revers de la main, elle essuya son front pourtant sec. Depuis qu'elle avait pénétré dans ce temple de la lecture, elle souffrait de drôles de délires. Décidément, elle était allergique à toute forme de culture, peut être était ce trop connoté avec les humains.
Voyant l'homme se rapprocher d'elle, la créature -sur ses gardes -fit un pas en arrière. Tel un animal blessé, elle montra quelques signes d'agressivité, mais du se rendre à l'évidence : elle était prisonnière de son propre piège.

-Je vous interdits de m'approcher !

Un conseil dont l'humain semblait bien se moquer puisqu'il sortit un chiffon de sa poche. Elle comprenait son intention et n'était pas du tout convaincue qu'il soit le maître d’œuvre dont elle rêvait pour une telle opération. Ses intestins se nouèrent lorsqu'il posa sa main sur la sienne. Ce geste lui retournait l'estomac, qu'un humain puisse lui venir en aide la dégoûtait. La mâchoire serrée, elle du se retenir pour ne pas lui fendre le visage contre le poignard alors qu'il vérifiait méticuleusement l'état de ses doigts. Que croyait-il ? Qu'elle était faite en sucre ? Aucun être vivant ne pouvait s'habituer à la douleur, mais certains pouvaient voir leur tolérance s'agrandir au fil du temps. Après des années de mauvais traitement, la jeune femme avait su faire fi des blessures superficielles, et cette dernière n'avait rien d'alarmant à ses yeux. L'homme était doux dans sa façon de faire, certainement par crainte de représailles, mais cela l’énervait plus qu'autre chose. Elle n'avait rien d'une petite chose fragile dont on devait s'occuper.

-Non...non...Non.....

Elle le supplia du regard de ne rien en faire, après tout elle pouvait très bien se débrouiller toute seule, et puis s'il venait à la libérer comment ferait elle pour exercer une quelconque pression sur sa personne ? De plus, ses mots n'étaient pas là pour la rassurer.

-Non...non....

Elle avait beau lui sommer d’arrêter là les bêtises, il resta déterminé à en finir avec cette plaie. Sa respiration s'accéléra quand il passa aux choses sérieuses, empoignant fermement le coutelas il lui tendit son bras comme distraction. Il faut dire qu'une telle offre était alléchante pour un être démoniaque mais elle se refusait à lui montrer la moindre faiblesse. Devant son nez, l’appât semblait avoir à faire à sa dentition tant il se dandinait. Joli morceau de chair humaine qu'il lui tendait là, mais elle résista à la tentation et se contenta de mordre sa lèvre inférieure. La lame fut délogée en un rien de temps, cependant au dernier instant elle lui agrippa le bras pour ne pas perdre l'équilibre. La créature resta dans cette position quelques secondes avant de le lâcher avec mépris.

-Refais encore une action aussi stupide que celle la.....et tu perdras la tête ….!

Elle avait abandonné son habituel vouvoiement pour appuyer ses propos. Prenant le torchon avec lequel il avait essuyé son sang, elle s'en fit un bandage par dessus l'ancien. Cela n'avait rien d'une œuvre d'art, mais cela serait suffisant.

-Je dirais qu'il y a de tout...mais notamment des livres sur la magie noire, les failles, le Vein et ses êtres...les travaux personnels de la maîtresse....La bibliothèque de l'humaine n'a rien à envier à la votre.

Son calme retrouvé, elle se retourna face à lui et lui demanda :

-L'humain sait-il monter à cheval ?

Avait il répondu ? Elle ne su le dire, elle s'activait déjà revenant sur ses pas. Entrouvrant légèrement la porte d'entrée, la jeune femme passa le nez au dehors afin d'inspecter les environs.

-Aucun bagage, juste le nécessaire, vous vous tiendrez prêt dans cinq minutes...

Sans autre explication, elle mit un terme à leur rencontre et fila hors de la bibliothèque. La tieffeline rasait les murs prête à commettre son méfait.
Il ne lui fallu que quelques minutes seulement pour revenir au galop. Cramponnée à la crinière de sa monture, elle se précipita vers le bibliothécaire qui l'attendait patiemment sur le perron. Sans prendre le temps de ralentir, elle tendit une main dans sa direction en espérant qu'il ne rate pas le coche.

-Monte !

Un ordre prononcé sèchement alors qu'un grondement s'élevait derrière eux. Peu à peu la rue semblait vibrer d'une même voix. Les lampadaires s'allumèrent les uns après les autres, ils étaient temps pour eux de mettre les voiles.  

-Ô voleur !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rëeth DeReicht

Faiseur de Mirages

________________

Rëeth DeReicht
________________


Race : Humain
Classe : Illusionniste
Métier : Bibliothécaire
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelles

Âge : Dix-sept ans

Messages : 35

Histoire de Personnage : Les roleplays sont classés par ordre chronologique IRP.

I. J'ai besoin de...De vêtements. [✗]
II. Prime illusoire [✗]
III. Il fait un peu froid ici... [✓]
IV. A B C D E [✓]
V. Quelques menus services [EC]

Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] EmptySam 22 Mar 2014 - 0:26

Suite à une courte réflexion, Rëeth avait prestement remis sa tenue en place, tout ce chahut l’ayant quelques peu débraillé, et s’était en plus muni d’une cape de voyage noire, qui tombait jusqu’à ses chevilles, et était entièrement fermée sur le devant, avec une capuche dans le dos. Le talisman était là, et le reste des ingrédients qui lui permettraient de mettre son plan à exécution aussi. Se précipitant au trot devant la porte, il entendit juste à temps le bruit caractéristique d’un cheval au galop, et le cri de Chïra, lui ordonnant de monter. La voyant se rapprocher à toute vitesse, le bras tendu, il saisit sans peine sa main et se sentit hissé derrière Chïra, avec une facilité qu’il n’aurait soupçonnée. Il était maintenant juché derrière elle, serré à son dos, et tentait de mettre en pratique les théories qu’il connaissait sur l’art de la monte. Quoi qu’il en soit, certaines des paroles de la démone avaient laissé le bibliothécaire pensif. Accroché à la taille de l’être du Vein, il réfléchissait : apparemment elle agissait sous les ordres de quelqu’un, une humaine qui plus est. Etait-ce de là que son complexe apparent venait ? Il fallait peut-être percer ça à jour, histoire de l’aider. Toujours cramponné, Rëeth se rendit compte de ce qu’il vivait : il était là, derrière une démone, fuyant sa ville natale sur un cheval, poursuivi, en direction d’un puits de savoir encore inexploré… Il était rarement excité à ce point, et ça faisait du bien. Plus rare encore…unique d’ailleurs : il était en train d’essayer d’aider une démone à améliorer son comportement.

« Dites, Chïra…où est-elle, votre bibliothèque ? Je suis curieux, et j’en ai jamais entendu parler…Et qui est cette humaine, dont vous parlez ? La tenante de la bibliothèque ? Une collègue donc ? »

Il espérait lui soutirer davantage d’informations, au cas où l’escapade tourne au vinaigre. Là c’était risqué, il partait au loin, dans un endroit inconnu, avec des gens inconnus. Bien entendu le jeu en valait la chandelle. La nuit les enveloppait maintenant, et il regardait l’horizon. Avancer vers l’inconnu avait quelque chose d’à la fois impressionnant, effrayant, et rassurant. Quelle étrange sensation. Il resserra sa cape de voyage autour de lui, serrant les cuisses pour ne pas tomber du cheval. En réalité c’était bien plus intense qu’il ne le pensait, et rester en équilibre sur la monture mobilisait plusieurs muscles. Ce serait bien sûr plus aisé si Rëeth était davantage musclé, mais le fait était qu’il ne s’intéressait guère à l’exercice physique. Mais ça pouvait parfois se montrer utile…comme dans le cas présent. Enfin, comme à chaque fois ou la force pouvait servir, l’intelligence le pouvait aussi, et c’est donc en se penchant en avant et en bougeant ses jambes qu’il réussit à trouver la parfaite position, mobilisant le moins d’efforts et procurant la meilleure tenue. Bien entendu c’était gênant, car il était maintenant collé entièrement au dos de Chïra, et maintenant sa tête en suspension pour qu’elle ne repose pas sur elle. Ça ne plairait certainement pas à la démone.

Relevant les yeux, il examina la route. Sombre bien entendu, en pleine nuit on ne pouvait pas vraiment apercevoir quoi que ce soit, mais il entendait le bruit caractéristique des sabots sur un sentier de terre. Et la sensation bien connue d’une FOUTUE branche qui lui raclait le visage. Remettant rageusement ses lunettes en place, il tourna sa tête de part et d’autres pour analyser, sourcils froncés, l’endroit dans lequel ils semblaient être : une petite voie en forêt, bordée d’arbres aux feuilles d’un vert foncé apaisant. De plus, l’air ambiant semblait plutôt humide, et il y avait de la mousse ( ou du moins quelque chose qui y ressemblait ) sur les troncs. Ils n’étaient pas en bordure, mais en pleine forêt. Impatient, Rëeth se risqua à quelque chose qui énerverait peut-être la cochère :

« On est bientôt arrivés ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] _
MessageSujet: Re: Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]   Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Il fait un peu froid ici... [PV Chïra Ovenstey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Beolan :: Foire et marché-