''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Miya Silialuna

Ange Perdue

________________

Miya Silialuna
________________


Race : Séraphine
Classe : Photo-mage
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Ange

Âge : 20 ans

Messages : 52


[clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] _
MessageSujet: [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora]   [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] EmptyVen 11 Avr 2014 - 12:12

Le soleil commençait à décliner légèrement vers l'ouest, signe du milieu de l'après midi. Miya et Pandora n'avaient toujours rien mangé depuis leur arrivée à Beolan. Sur le chemin de l'auberge des trois lieues, Hachibé avait du les laisser un instant pour une "affaire urgente". Pandora était perplexe quant à la réelle raison de cette soudaine disparition mais Miya fut plus piquée de curiosité que de soupçons. Pour patienter, elles étaient restées sur le côté de la rue principale un peu à l'écart du flux de personne, aussi intense que sur les quais. Sans un bruit, elles attendaient le retour de leur unique guide, pressées de pouvoir se poser et manger.
Miya repensa au but qu'elle s'était fixée en venant ici : en connaitre plus sur ses pouvoirs et savoir comment les maitriser. Elle regarda ses petites mains blanches, ces même mains qui ont fait apparaitre un fouet de lumière jaune comme le soleil pour protéger Pandora lors de leur rencontre. Elle voulait en savoir plus, il fallait qu'elle en sache plus. Maitriser ses pouvoirs pour retrouver ses parents serait indispensable ... se battre aussi. Cette seule idée rebutait Miya mais elle s'était déjà résolu, elle se battra pour connaitre toute les réponses.
Plus de vingt minutes d'attente et Hachibé ne revenait toujours pas. Pandora bouillonnait de rage tandis que Miya ferma les yeux collée au mur, et patienta sagement. C'est après trente minutes d'attente, qu'un homme, vêtu d'une longue robe noire et encapuchonné, s'arrêta devant elle alors que Pandora avait détourné les yeux et fait quelques pas pour chercher du regard leur précieux guide. Ce n'était en aucun cas Hachibé ... l'homme était bien plus grand que lui. Un profond malaise se fit sentir quand il posa les yeux sur Miya, qui l'avait senti s'arrêter devant elle. Sa voix rauque sortit de sous sa capuche comme une voix sortie d'outre-tombe ...


- Tu n'est ... pas ... humaine ...

Cette affirmation glaça le sang de Miya, qui se demandait ce qu'était cet individu. Seulement deux idées lui restait à l'esprit : assassin ... ou démon. Après une légère réflexion la piste du démon fut écartée lorsqu'elle croisa le regard de l'inconnu : des yeux humains gris pâle, livides et sans expression. Il s'approcha de sorte que seule Miya pouvait entendre ses paroles. Elle ne préféra pas bouger de peur de dévoiler sa nature au monde, et l'homme lui glissa quelques mots à l'oreille, puis s'éloigna doucement avant de disparaitre dans la masse mouvante des passant qui semblait ne pas le voir. Miya était troublée, et commença à trembler.


Dernière édition par Miya Silialuna le Jeu 12 Mar 2015 - 10:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pandora Alizéa

Philosophe ignorante

________________

Pandora Alizéa
________________


Race : Humaine
Classe : Mage Guerrier
Métier : Philosophe et violoniste
Croyances : Léole - incarnation du vent
Groupe : Solitaire

Âge : 29

Messages : 36

Fiche de Personnage : Un vent nouveau


[clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] _
MessageSujet: Re: [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora]   [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] EmptyMar 29 Avr 2014 - 22:24

L’azur du ciel disparaissait dans le flamboiement du soleil mourant.
Non loin, le bruit fracassant des vagues brisée sur le roc ; L’océan.
Comme un écho sourd de cor porté par le vent, chœur de marin,
Des tambours ondins frappés de coup redoublés, affolement soudain.


 Pandora, se laissait aller à cet interlude poétique en contemplant le ciel tirant désormais vers l’indigo. Une journée épuisante, dans une ville épuisante. Enfin au calme dans une rue moins fréquentée, Miya et elle attendaient, de moins en moins patiemment, le retour du jeune Hachibé. Pandora s’échauffa rien qu’en y pensant, le revoyant partir tout sourire sans les amener à un lieu où dormir.
Tout à son énervement, la philosophe se leva de la dalle sur laquelle elle perdait patience pour aller épier plus loin le retour du gougeât. Elle aiguisa son ouïe au maximum, cherchant à entendre les pas désordonnés du jeune homme, mais la populace en surnombre piaffait de ci de là, rendant son entreprise impossible. Affligée, Pandora se contenta donc de scruter les alentours de son œil droit. La rue perpendiculaire à celle ou Miya et elle s’étaient posées était un des artères principales de Béolan, et donc abondante en commerce, habitation, et surtout en badaud.

Un homme passa devant la jeune femme, tout encapuchonné, et pénétra dans la rue derrière elle sans que cette dernière n’y fasse attention, car trop concentrée sur l’acuité de son unique œil performant. Elle sentait que l’individu était un peu louche, mais son impatience l’aveugla quant au danger qu’il pouvait représenter.
Finalement, après encore cinq bonnes minutes d’attentes, Hachibé parût enfin, et couru vers Miya en accordant un simple salut de la main à Pandora.

« Douceur de mes rêves ! dit-il en se présentant devant Miya, je suis vraiment désolé pour cette insupportable attente ! Mais le propriétaire de l’auberge est dur en affaire et son toit était plein à craquer de monde, il me fallut donc argumenter avec toute la force de mes poings pour obtenir une chambre ! Mais … pourquoi une si triste mine ? Votre peau si blanche déjà, ressemble plus a du marbre glacé maintenant !
-Miya ! s’exclama Pandora en repoussant Hachibé qui s’approchait de plus en plus d’elle. Vous êtes en effet pâle … je ressens un grand trouble dans votre respiration. Que se passe-t-il ?"

Le regard de l’ange, plein d’angoisse, dirigé uniquement vers Pandora, ne pouvait signifier qu’une chose : le problème qui l’accablait était inexprimable en présence d’Hachibé. Pandora réfléchi quelques instants, devait elle le faire partir alors qu’elles l’avaient tant attendu ? Finalement elle se résolut à repousser la réponse à sa question, il était préférable que Miya puisse se reposer dans une chambre plutôt que de rester dans le froid hivernal. Aussi la philosophe pris doucement le bras de l’ange et la fit se lever avec la précaution d’un collectionneur de poupées en porcelaines.

« Nous verrons tout cela à l’auberge. Un repos bien mérité nous y attend. Indiquez nous le chemin, jeune homme. »

Hachibé tendit fièrement son pouce droit en signe d’acceptation, et parti d’un bon pas vers la rue bondée. Pandora qui guidait Miya de son mieux le suivit dans le tumulte de la foule, qui avait tout de même diminué en intensité depuis le déclin du soleil.
En peu de temps, le groupe se retrouva devant ce qui sans aucun doute correspondait à tout ce que l’on peu attendre de l’entrée d’une auberge très fréquentée. Trois marches de pierres donnaient sur un portique large et rarement fermé. Les murs extérieurs du bâtiment haut de 20 pieds étaient fait d’une pierre grise et solide, et la façade donnant sur la rue possédait sept grandes lucarnes. Depuis le dehors refroidissant, la chaleur de l’intérieur de l’auberge était visible : la buée couvrait les vitres et une fine brume (selon l’appellation de pandora) s’échappait de la porte. Maintenant que Pandora se tenait là, elle mourrait d’envie d’entrer pour se réchauffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miya Silialuna

Ange Perdue

________________

Miya Silialuna
________________


Race : Séraphine
Classe : Photo-mage
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Ange

Âge : 20 ans

Messages : 52


[clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] _
MessageSujet: Re: [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora]   [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] EmptyMer 30 Avr 2014 - 10:14

Encore troublée par l'apparition de cet "homme", Miya réfléchissait encore qui cela pouvait être ... elle ne connaissait personne dans ce monde, à part sa famille adoptive, Pandora ... et cet homme rencontré dans le bosquet. Espérant ne plus jamais revoir cet individu effrayent, Miya entra dans l'auberge qui promettait une chaleur reposante après des jours de voyage et une première journée éreintante dans cette grande ville de Beolan. Hachibé courut vers un homme derrière un comptoir, le gérant. On entendit clairement ce qu'ils disaient grâce aux calme dans surprenant de l'auberge malgré les tumultes extérieurs.  

- Voila donc les deux jeunes filles dont je t'ai parlé. Tu as pu me libérer deux chambres ?

Le visage du gérant se noircit un peu, mais il acquiesça.

- Oui mon petit, mais ça sera plus cher, j'ai du déplacer des clients installés ... ils étaient pas content d'ailleurs ...

C'est alors qu'un homme se leva de sa chaise en regardant fixement Pandora et Miya, encore debout devant le pas de la porte.

- Mon dieu mais qui voila, deux ravissantes jeunes femmes, fit-il en s'inclinant devant elles. Ne vous tracassez point pour la chambre, je vous l'offre de bon cœur, je ne pensais pas que notre Hachibé de service avait trouvé de si jolies créatures ...

- Tu es sur que ça te dérange pas ?

- Pas le moins du monde cher aubergiste, oh mais je parle je parle, je ne me suis pas présenté, je me nomme Seth, humble barde itinérant pour vous servir.

L'homme ainsi présenté, recula de quelques pas pour ne pas importuner les deux nouvelles arrivantes puis se dirigea vers la table où il était en train de fredonner un air en mangeant une assiette de salade. Il avait la peau claire, pas un seul défaut sur le visage dont les yeux bleus clair brillaient à la lueur du feu, au centre de l'auberge. Il portait une tunique beige avec des lacets en cuir souple pour fermer le col, et un pantalon marron avec à sa ceinture une fine lame. Il avait de longs cheveux châtain clair attachés en queue de cheval avec toutefois quelques mèches plus longues sur les côté de sa frange.

- Je vous en prie, venez vous joindre à moi, j'ai une forte envie de vous offrir le diner, vous semblez clairement exténuées toute les deux.

Avant de faire quoi que ce soit, Hachibé déboula devant elles.

- Je dois vous laisser pour ce soir, ma mère va m'incendier si je ne rentre pas pour diner. Je viendrai vous chercher demain à la première heure devant l'auberge, reposez-vous bien, à demain ! dit-il avant de partir en courant.

Ne sentant plus ses jambes pour être restée debout aussi longtemps, Miya ne se fit pas prier plus que ça. Elle avança doucement vers la table du barde, plus attirée par l'idée de manger puis se reposer que de rester debout et méfiante. Miya s'aperçut cependant qu'elle ne pouvait pas ôter la cape avec capuche qui lui sert de "protection" contre les regards. Elle commença à paniquer ne sachant pas quoi faire, mais rapidement, Pandora posa sa main sur sa petite épaule pour la calmer. Rassurée, elle s'avança lentement et n'ôta que sa capuche en posant la lyre d'argent sur la table dans un coin qui ne gênera pas. Pandora s'assit à côté d'elle.

- Vous savez, vous pouvez enlever vos capes, il ne neige pas ici, dit-il en souriant


Dernière édition par Miya Silialuna le Jeu 7 Mar 2019 - 23:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pandora Alizéa

Philosophe ignorante

________________

Pandora Alizéa
________________


Race : Humaine
Classe : Mage Guerrier
Métier : Philosophe et violoniste
Croyances : Léole - incarnation du vent
Groupe : Solitaire

Âge : 29

Messages : 36

Fiche de Personnage : Un vent nouveau


[clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] _
MessageSujet: Re: [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora]   [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] EmptyMar 6 Mai 2014 - 1:32

En entrant dans l'auberge, Pandora fut surprise du calme ambiant. La chaleur du foyer brulant au centre de la pièce, les nombreuses tables accueillants des troupeaux de voyageurs fatigués, si fatigués sans doute qu'ils restaient silencieux. Tout cela était si différent des souvenirs bruyants et joyeux de son enfance, lorsque à la suite de son père elle venait dans ces endroits de rencontre. Malgré cette différence, Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait mis les pieds dans une auberge comme celle-ci, que la nostalgie provoquée fut grande.
Pandora fut comme absente pendant environ une minutes, perdue dans ses pensées d'enfant. La voix caressante d'un homme la sortie de sa rêverie.

"Mon dieu mais que voila, deux jeunes et ravissantes jeunes femmes. Ne vous tracassez point pour la chambre, je vous l'offre de bon cœur, je ne pensais pas que notre Hachibé de service avait trouvé de si jolies créatures ..."

Pandora fronça les sourcils en entendant le mot "créature". Même s'il ne s'agissait d'une expression, elle ne l'aimait guère. Cependant, l'homme, malgré son expression, semblait tout à fait sympathique. Son visage étonnamment beau pour un individu masculin était la preuve d'une certaine jeunesse.

Pandora songea a lui répondre, mais la prévenance du dénommé Seth la devança, en plus de l'importunent Hachibé qui du partir en urgence.

*Celui là ne tient décidément jamais en place. Un agité bien bruyant et un peu trop avenant à mon gout ... pourquoi faut-il qu'on dépende de cet énergumène ?*

Seth invita Miya et elle à sa table. Mais devant celle ci, Miya sembla paniquer. Il est vrai que ne point ôter sa cape en s'asseyant près d'un feu est très suspect. Pour l'encourager, Pandora posa sa main sur l'épaule de l'ange, qui se rasséréna et découvrit sa tête seulement. Pandora s'assit à son tour et ôta quand même sa cape, goutant avec délice au repos des jambes. Mais alors Seth souleva l'étrangeté de la cape de Miya.

"La jeune enfant est d'une constitution fragile, en plus d'être d'une beauté et d'une timidité exacerbée. Il vaut mieux pour elle qu'elle garde cette cape. Mais je suis surprise, excusez moi de ne pas avoir réagit avant, vous compter nous laisser votre chambre ?

-En effet. Ne vous en faites pas, j'ai une connaissance qui pourra m’héberger sans problème. De plus, comment aurais-je pu laissé deux femmes seules sans lieux de repos ? Cela irait à l'encontre de tout mes principes. Aussi ne vous tracassez point, ma dame. Mais, permettez moi au moins de faire connaissance avec vous et voyez cela comme une généreuse récompense à mon action. "

Pandora jeta un œil à l'ange. Faire plus ample connaissance était plutôt à éviter pour cacher son secret. Mais la philosophe se dit que tant qu'elle lui proposerais un mensonge crédible, il n'y avait aucune raison pour que Seth ne s'en satisfasse pas. Il lui suffirait ensuite de le faire parler de lui même, sujet sans fin et passionnant pour le narrateur, et le tour serait joué.

"Votre demande ne saurait être refusée tant votre offre est galante, répondit-elle de sa voix la plus courtoise. Mon nom est Pandora Alizéa, je suis une philosophe doublée d'une violoniste, et je peux m'enorgueillir d'une grande habitude du voyage. Ma compagne se nomme Miya, je l'ai rencontré il y a peu et nous avons sympathisé, ce qui fait que nous voyageons ensemble aujourd'hui.

-Je vois que la demoiselle a également une harpe, dont la beauté est à mes yeux tout à fait inédite ! Nous sommes donc tous les trois amateurs de musique, que voilà une coïncidence charmante ! fit-il en affichant un radieux sourire. Je pratique pour ma part le luth et le chant, comme tout barde qui se respecte.


-Mon père était barde lui aussi, et pratiquait les même arts que vous, dit Pandora que la nostalgie n'avait pas quittée. C'est d’ailleurs de lui que me vient ma vocation de violoniste.


-Votre père barde ? vous êtes donc bien la fille de Hilsif Alizéa ! déclara Seth, les yeux s'allumant soudain comme des torches. Je savais que votre nom ne m'était pas inconnu."

Pandora senti son estomac se tordre. Qu'elle idée avait-elle eu de parler de son père !

"Il se trouve que je l'avait rencontré lorsque j’étais encore un jeune freluquet inexpérimenté et plein de rêves de grandeur. Votre père m'a été de bon conseil, il m'a aidé à comprendre la véritable fonction du barde, celle de conteur. Et maintenant je croise sa fille, musicienne ! Que le hasard fait bien les choses ! Je ne puis m’empêcher de vous demander de ses nouvelles : que devient-il ? Continue-t-il ses chants si galvanisant ? "

*Vite ! une idée, un mensonge quelconque ! je ne peux quand même pas lui dire que mon père est mort terrassé par une horde de démons !*

"Hm, mon père ? Il coule désormais une retraite tranquille dans un petit village perdu dans les plaines de Feleth.

-Je vois ... c'est surprenant de la part d'un fervent adorateur du voyage. Mais j’apprécierais de savoir de quel village il s'agit, rien ne ferait plus plaisir que de le revoir.

-oh, et bien ... marmonna Pandora, de plus en plus embarrassée. C'est que j'ai moi même passé un grand nombre de village. Je ne puis me rappeler le sien sans réfléchir, et après un journée aussi épuisante. A ce propos, je pense qu'il serait bon pour nous d'aller voir la chambre que vous nous avez si galamment offerte. Nous reprendrons cette conversation plus tard, si cela vous dit.
-Quel dommage, j'aurais aimé au moins entendre la voix que je devine douce de la jeune Miya avant que vous n'y alliez ", protesta-il en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miya Silialuna

Ange Perdue

________________

Miya Silialuna
________________


Race : Séraphine
Classe : Photo-mage
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Ange

Âge : 20 ans

Messages : 52


[clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] _
MessageSujet: Re: [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora]   [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] EmptyMar 6 Mai 2014 - 13:40

Tout au long de la discussion des deux bardes, Miya restait silencieuse à manger goulument la salade que l'aubergiste venait de lui servir, ravie de pouvoir manger quelque chose d'autre que du pain et des fruits, menu obligatoire depuis le départ de Venill. Elle écoutait sagement la discussion jusqu'à ce qu'elle perçoive que Pandora se sentait de plus en plus mal à l'aise. Elle se dépêcha de terminer son assiette pour ne pas la ralentir, car Miya sentait bien qu'elle n'avait qu'une seule envie : quitter cette table pour mettre fin à la conversation. Seth, un peu déçu, leur montra les deux chambres où elles allaient dormir. Avant de les quitter, il se retourna pour leur poser une question mais, brièvement, il aperçu des formes étranges dans le dos de la jeune ange. Cela le déconcerta légèrement, car la forme bien que nuancée par la cape, ressemblait trop à des ailes pour être prise pour quoi que ce soit d'autre. Connaissant la valeur d'un secret, il se jura de ne plus leur poser de question. Seth était quelqu'un de droit, il se tut, tourna des talons et souhaita bonne nuit aux jeunes filles d'un signe de la main, en souriant. Enfin seules, Miya respira un grand coup, entra dans la chambre et au moment même où la porte se ferma, elle ôta d'un seul coup sa cape pour déployer ses ailes, par chance, la chambre était juste assez grande pour contenir l'envergure de ses membres couverts de plumes blanches immaculée. Après ça, Miya laissa s'échapper un grand soupir.

- C'est certain ... je n'aime pas les garder couvertes. Depuis que l'on est arrivé ici je ne cesse de me cacher au monde. Mon père adoptif m'avait dit que les gens auraient peur de moi s'il apprenaient ma vraie nature. Je l'ai toujours écouté, pensant que c'était pour mon bien. Mais pourquoi ? Pourquoi avoir peur de moi ? Qu'ai-je fait ? Est-ce que ce sont mes ailes qui peuvent effrayer les humains ? Ils n'ont pourtant pas peur des oiseaux ... non je ne comprends pas. Je suis venue ici pour en apprendre plus sur mes pouvoirs, je ne pensais pas qu'il fallait que je le fasse dans le plus grand secret. Comment puis-je avoir un professeur qui veuille bien m'enseigner la magie alors que je ne peux lui dévoiler ma vraie nature ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pandora Alizéa

Philosophe ignorante

________________

Pandora Alizéa
________________


Race : Humaine
Classe : Mage Guerrier
Métier : Philosophe et violoniste
Croyances : Léole - incarnation du vent
Groupe : Solitaire

Âge : 29

Messages : 36

Fiche de Personnage : Un vent nouveau


[clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] _
MessageSujet: Re: [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora]   [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] EmptyLun 12 Mai 2014 - 12:09

Alors que Seth avait soulevé l'idée d'entendre la voix de Miya, celle-ci se leva sans un mot et se dirigea vers les chambres. Rien de plus simple que de retrouver la leur : c'était la seule sans occupants. Dès qu'elle fut entrée dans la chambre et que la porte fut fermée, l'ange, avec une délivrance plus qu'évidente, déploya ses ailles dans toute leur grandeur. La pièce se retrouva comme inondée de lumière, sans doute à cause du rayonnement sur les blanches ailles de l'ange. Pandora eu le souffle coupé quelque instants car jamais elle ne les avait vu ainsi sorties dans un lieu confiné, ce qui leur donnait un aspect encore plus spectaculaire. La jeune enfant tantôt si timide et discrète se retrouvait alors imposante et magnifique.

" C'est certain ... je n'aime pas les garder couvertes. Depuis que l'on est arrivé ici je ne cesse de me cacher au monde. Mon père adoptif m'avait dit que les gens auraient peur de moi s'il apprenaient ma vraie nature. Je l'ai toujours écouté, pensant que c'était pour mon bien. Mais pourquoi ? Pourquoi avoir peur de moi ? Qu'ai-je fait ? Est-ce que ce sont mes ailes qui peuvent effrayer les humains ? Ils n'ont pourtant pas peur des oiseaux ... non je ne comprends pas. Je suis venue ici pour en apprendre plus sur mes pouvoirs, je ne pensais pas qu'il fallait que je le fasse dans le plus grand secret. Comment puis-je avoir un professeur qui veuille bien m'enseigner la magie alors que je ne peux lui dévoiler ma vraie nature ?"

Pandora ne comprenait que trop bien les interrogations de l'ange. Comment en effet comprendre que l'on puisse avoir peur d'elle ? Mais la philosophe pouvait aussi se mettre à la place de ceux qui auraient eu peur d'elle : dans ce monde si dangereux où les humains sont soumis à toute sorte de menace, une enfant dotée d’ailes et de pouvoirs magiques passerait pour une menace supplémentaire.

"Ce n'est pas spécialement votre apparence qui est effrayante, Miya, répondit Pandora avec compassion. C'est le pouvoir qu'elles démontrent, et surtout le fait que les humains normaux en soient dépourvus. Les humains sont faibles, ignorants et craintifs : toute nouveauté les effraie. Ce n'est pas de vous qu'ils ont peur, mais bel et bien de la menace potentielle. De fait, il se peut que je produise la même peur lorsque je pratique la magie."

Voyant que l'ange ne semblait pas rassurée pour autant, Pandora reprit :

"Les magiciens que nous allons voir sont au contraire habitués à l'étrange, et encore plus habitués à cacher leur nature au peuple. Parmi eux se trouvent bien des gens connaissant l'existence des anges et des démons. Alors ne vous en faite pas : vous serez parfaitement acceptée parmi les mages, je pense même que votre cas attendrira les cœurs réticents. Certes il vous faudra encore vous cacher au reste du monde, mais n'oubliez pas ceci ... ce monde n'est pas le votre, il est plus que normal que votre présence suscite des émois. C'est pour cela que vous devez apprendre à maitriser la magie et retourner chez vous."

*Et que j'essaie de vous y accompagner.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miya Silialuna

Ange Perdue

________________

Miya Silialuna
________________


Race : Séraphine
Classe : Photo-mage
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Ange

Âge : 20 ans

Messages : 52


[clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] _
MessageSujet: Re: [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora]   [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] EmptyLun 12 Mai 2014 - 15:26

Ce que venait de dire Pandora réconforta la jeune ange. Elle sombra tout de même une fois de plus dans ses pensées, elle rétracta ses ailes pour éviter de gêner puis s'installa au fond du lit, les jambes pliées devant elle, ses bras les entourant. La tête posée sur ses genoux, une petite voix tremblotante s’échappa.

"Merci ...

Un silence s'installa brièvement avant que Miya ne reprenne.

- Parfois je les revois ... en train de se battre pour moi. Ce démon gigantesque qui me regardait de ses six yeux jaunes ... ma mère se prenant un coup de corne en pleine poitrine après m'avoir repoussée, mon père tentant de terrasser cette abomination. Toutes ces scènes défilent encore devant moi quand je ferme les yeux. Un sentiment m'habite depuis ce jour, je veux savoir pourquoi. Qu'est-ce qui a poussé ce fléau à mettre fin à notre paisible vie ? C'est pour ça que j'ai quitté Venill, pour avoir la force de faire face à La réponse. Vous l'avez vu, ce jour où vous étiez poursuivie par des démons, j'ai créé sous le coup de la colère une sorte de fouet lumineux, et c'est aussi pour maitriser ce pouvoir que je suis venue ici.

Un autre silence prit part à la discussion, un peu plus pesant cette fois-ci ...

- Mais j'ai peur ... peur de savoir la vérité ... peur de me battre ... je suis effrayée par tout ça. Depuis longtemps déjà je considère mon père et ma mère comme mort, mais au fond de moi, j'espère qu'ils sont encore en vie, et si ce n'est pas le cas ... non ... je ne veux pas le croire. Mon père était si fort, il ne peut pas mourir, et ma mère peut se soigner si elle veut. Je veux tellement les revoir ...

Miya finit par fondre en larme a force de penser à ses parents disparus. Dehors, la lune se cachait derrière des nuages, la nuit était noire et la peuplade dans les rues commençait sérieusement à s'étioler. L'ange pleurait devant Pandora, impuissante et en manque de mot pour la réconforter d'avantage. D'un coup, un courant d'air ouvrit la fenêtre donnant sur la rue et soufflèrent les bougies de la pièce, et, à ce moment là, les nuages s’écartèrent laissant passer la lueur de la lune à travers l'ouverture, éclairant Miya de son éclat nacré. Miya se rendit compte qu'elle avait de la lumière sur elle, et quand elle regarda la lune, elle s'apaisa lentement, puis son corps entier commença à luire d'une faible mais douce lumière bleue très clair. C'est la première fois que Miya vit cette réaction, elle fut tout de même moins surprise que Pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pandora Alizéa

Philosophe ignorante

________________

Pandora Alizéa
________________


Race : Humaine
Classe : Mage Guerrier
Métier : Philosophe et violoniste
Croyances : Léole - incarnation du vent
Groupe : Solitaire

Âge : 29

Messages : 36

Fiche de Personnage : Un vent nouveau


[clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] _
MessageSujet: Re: [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora]   [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] EmptyLun 12 Mai 2014 - 16:17

L'ange semblait plus que déprimée. Le son de sa voix s'affaiblissait de seconde en seconde, et sa peur était palpable. Pandora se sentais absolument impuissante devant tant de désespoir, pour la simple raison qu'elle n'en avait jamais connu un semblable. Bien que sa vie soit un défilement incessant de malheurs, jamais Pandora ne s'était plainte ou pleuré sur son sort. Elle s'était contenté de fuir et d'oublier.

Mais Miya, elle, était vraiment terrifiée par cet avenir incertain et la possible mort de ses parents. Elle pleurait maintenant sans retenue. En voyant cela, Pandora ressenti un profond vide dans son cœur ... pourquoi n'avait-elle jamais pleuré la mort de ses propres parents ? Pourquoi continuait-elle a vivre sans but, sans pour autant craindre le futur ? C'était comme si ... comme si ses émotions les plus humaines, la peur et l'amour, ne survenaient pas en elle. C'est avec effroi que Pandora réalisa cela, contemplant l'ange d'un œil trouble.
Une petite voix la tira de son tourment :

Tu ne connais pas la peur parce que Léole est toujours avec toi. Tu ne connais pas l'amour car tu n'as jamais eu besoin ni l'envie d'aimer quelqu'un d'autre que Léole. C'est ta force. Ton pouvoir. Tu lui doit la vie. C'est pour lui que tu vie, pour un jour le rejoindre dans ce royaume céleste et éternel.

Un violent coup de vent ouvrit alors la fenêtre, ce qui surpris beaucoup Pandora. Léole ! cela ne pouvait qu'être un signe. Mais un signe de quoi ? C'est alors que la lumière de la lune, se dévoilant de derrière les nuages, vint se poser sur Miya. L'ange se mit soudain à luire d'un éclat bleu nacré ! Pandora était tout simplement estomaquée.

*Encore un signe ... Léole me montre cette ange, c'est certain ... Et cela, juste après la remise en cause de ma vie. C'est clair, Miya va avoir une importance plus que primordiale dans mon avenir ! Peut être est-elle celle qui me guidera à Léole ... ou celle qui me permettra de retrouver ces émotions enfouies au fond de moi ?*

"Miya ... commença la philosophe, fascinée. Voyez comme Léole vous entoure ! Il est clair qu'il vous a choisi, sinon le vent n'aurait pas ainsi fait réfléchir la lumière sur vous ! j'ignore encore en quoi, mais vous êtes liée à lui, peut être êtes vous son émissaire, son prophète ? oh, ..."

Pandora ne se sentait plus. Un courant d'air emplis la pièce à cause de cette excitation. La jeune femme fixait l'ange, pleine d'espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miya Silialuna

Ange Perdue

________________

Miya Silialuna
________________


Race : Séraphine
Classe : Photo-mage
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Ange

Âge : 20 ans

Messages : 52


[clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] _
MessageSujet: Re: [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora]   [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] EmptyLun 9 Mar 2015 - 22:05

Alors que le vent s'engouffrait dans la pièce baignée de lumière bleutée, Miya ne cessait de contempler l'astre lunaire, ce qui avait pour effet de l'apaiser. Les paroles de Pandora, couplées aux lueurs nocturnes et au vent frais d'une nuit hivernale clémente, fit cesser définitivement tout tremblements. Miya se retourna vers elle au moment où un nuage voila la lune.

"Merci de me réconforter une fois de plus ... je n'ai pas très bien compris votre euh ... allusion avec ce Léole, mais ce que vous m'avez dit m'a redonné courage et m'a rappelé une chose que j'avais perdu de vue pendant un instant ... il n'y a que moi qui peux sauver mes parents. Pour ça, je veux en savoir plus sur mes pouvoirs.  

Rapidement et sans crier gare, elle prit son petit sac, remit sa cape avec légèreté et couru vers la porte.

- Venez ! J'ai envie d'aller voir la tour des mages maintenant !

Pandora n'eut pas le temps de réagir que l'ange ouvrit la porte et se stoppa net devant Seth, qui lui faisait face. Elle sursauta de surprise, et le temps qu'elle réagisse, Seth la saisit et rentra dans la chambre en fermant rapidement la porte derrière lui.

- Mademoiselle Miya, vous êtes en grand danger ... Parlons vite et bien : N'ayez pas peur, je connais votre secret. Une ange dans Beolan, vous devez avoir une très bonne raison pour venir vous exposer au monde, mais cela ne me regarde pas. En revanche, vous êtes recherchée, et ça, ça me regarde. J'ai entendu des hommes poser des questions au Tavernier, il a, comme moi, tout de suite senti les mauvaises intentions émanant de ces personnages et il essai de les ralentir. Je suis le seul à avoir compris que vous êtes une ange, pas d'inquiétude. C'est quand je vous ai raccompagné devant la chambre tout à l'heure que j'ai compris. Le tavernier est un bon ami et d'un seul regard il m'a fait comprendre que je devait vous avertir. Pas de question ?

Miya était estomaquée ... on voulait déjà lui faire du mal. N'était-elle donc en sécurité qu'en plein océan ? Elle se tourna vers Pandora, l'air sérieux, un air que l'on a pas souvent l'occasion de voir sur son visage angélique.

- Peut être serons-nous en sécurité dans la tour ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pandora Alizéa

Philosophe ignorante

________________

Pandora Alizéa
________________


Race : Humaine
Classe : Mage Guerrier
Métier : Philosophe et violoniste
Croyances : Léole - incarnation du vent
Groupe : Solitaire

Âge : 29

Messages : 36

Fiche de Personnage : Un vent nouveau


[clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] _
MessageSujet: Re: [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora]   [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] EmptyLun 9 Mar 2015 - 23:05

Alors que Pandora, encore toute exaltée par un souffle légèrement fanatique, attendait de l'ange une réaction plus forte quand à Léole, celle ci sembla n'y accorder aucune importance. Elle était de toute évidence préoccupée par le sort de ses parents. Pandora soupira de déception tandis que le vent se calmait et que la lune disparaissait derrière un voile nuageux.

L'ange saisi alors ses affaires sans attendre, comme si sa volonté de visiter la tour des mages s'était tout à coup libérée des chaines de l'angoisse. Pandora la suivit céans, bien heureuse de n'avoir pas même ôtée un gant.
Sur le pas de la porte cependant, Seth le barde bloquait le passage. Il entra sans plus de cérémonie en fermant la porte.

*quel maroufle !, se dit Pandora, la main sur la garde de son épée*

Mais Seth, un peu essoufflé, laissa échapper une longue explication qui lui pardonnait son impolitesse. Après l'avoir écouté, Pandora soupira à nouveau, elle ne s'attendait pas à faire face à ce problème si tôt. Que les humains pouvaient être stupides ! Elle posa son regard soucieux sur l'ange arborant un air décidé tout à fait inédit sur son visage.

"Peut être serons-nous en sécurité dans la tour ?

-Nous le serons sans doute, mais ce qui est moins sûr, c'est notre capacité à parvenir jusque là sans encombres. Il nous faudra passer inaperçues, hors si nous sommes identifiées et activement traquées, cela me semble d'ors et déjà périlleux.

-Vous ne pouvez pourtant pas rester ici ! lança Seth. Vous serez débusquées sous peu si rien n'est fait. Allons, je connais bien cette ville, je vous guiderais dans les ruelles tel un lynx guide ses petits jusqu'à leur prochaine tanière en les protégeant des prédateurs."

L'ange semblait encline à accepter, tenant son sac fermement. Elle s'enquit de l'avis de Pandora d'un regard.

"Encore une fois vous êtes bien généreux, dit la philosophe sur un ton partagé entre la suspicion et le remerciement. Mais je crains que votre méthode ne soit la plus dangereuse; j'ai pour ma part une expérience des plus étendues en fuite. Et ma méthode, quoi que peu orthodoxe, est d'une efficacité plus que satisfaisante. Je vous propose cela : mademoiselle Miya et moi même nous échapperons de cette auberge par le toit, et c'est par les toits que nous atteindrons la tour des mages. De votre coté si vous êtes disposé à nous accorder votre aide, vous servirez de diversion. Avez vous une connaissance de petite taille qui pourrait s'encapuchonner et vous suivre jusqu'à la tour des mages ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miya Silialuna

Ange Perdue

________________

Miya Silialuna
________________


Race : Séraphine
Classe : Photo-mage
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Ange

Âge : 20 ans

Messages : 52


[clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] _
MessageSujet: Re: [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora]   [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] EmptyMar 10 Mar 2015 - 22:14

Seth regardait la jeune femme avec attention. Leur fuite était inévitable, il fallait qu'elle s'en aillent, et par le toit était une des seules options logique.

" Par le toit hein, c'est pas une si mauvaise idée après tout, Mademoiselle Miya pourra voler et vous, si vous me dites que vous avez l'habitude de sauter sur des toits ... vous pourrez la suivre. Je ferai diversion mais je n'ai personne pour remplacer la petite, je vais juste les retarder en prétextant que c'est ma chambre. Miya, c'est toi qui pourra voir la tour, il te suffira de prendre un peu de hauteur et tu la verra tout de suite. Par contre soyez très prudente ... on ne doit pas vous voir."

Miya était motivée, Pandora acquiesça mais restait suspicieuse. Un bruit sourd se fit entendre dans le couloir de la taverne.

- Hâtez-vous ! Ils arrivent !

D'un seul geste, Miya enleva sa cape, laissant à l'air libre ses petites ailes encore duveteuse à leur bases. Seth jeta un dernier regard sur l'ange, ébahi.

- Magnifique ... je dirai même plus ... sublime. Vous, les anges, êtes vraiment des créatures fascinantes.

Miya était un peu gênée par le compliment du barde, mais ne s'attarda pas plus dans la chambre en voyant tout de même son air sérieux et pressé. Elle mit son petit pied sur le bord de la fenêtre, qui se situait quand même au deuxième étage, posa son autre pied pour déployer ses ailes au maximum à l’extérieur, toujours en se tenant au rebord du haut de la fenêtre. D'un seul bond, elle plana sur la maison d'en face, qui, heureusement, avait un toit assez bas. Elle se tourna vers Pandora, attendant qu'elle la rejoigne, même si Miya se demandait comment elle pourrait traverser la rue. En l'attendant, elle sauta à la verticale et donna un grand coup d'aile pour, au loin, apercevoir la tour des mages et donc connaître leur chemin. Au moment de redescendre, Pandora l'avait déjà rejoint sur le toit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pandora Alizéa

Philosophe ignorante

________________

Pandora Alizéa
________________


Race : Humaine
Classe : Mage Guerrier
Métier : Philosophe et violoniste
Croyances : Léole - incarnation du vent
Groupe : Solitaire

Âge : 29

Messages : 36

Fiche de Personnage : Un vent nouveau


[clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] _
MessageSujet: Re: [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora]   [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] EmptyMer 11 Mar 2015 - 1:18

Miya venait de sauter, tout aile dehors, jusqu'au toit de la maison en face de leur fenêtre. Pandora retint un cri en voyant cela, persuadée qu'elle allait se faire repérer. Elle saluât Seth d'un mouvement de tête et se plaça également sur le rebord de la fenêtre. La rue à ses pieds était, par une chance miraculeuse, vide.

*Léole, Léole, donne moi la légèreté d'un ange !*

Elle n'eu qu'à demander et le vent souffla assez fort pour lui fournir de quoi rejoindre Miya. En un saut silencieux, la philosophe se retrouva à coté de l'enfant, qui la regarda avec surprise en se retournant.

"Le dieu du vent m'accompagne, voyez vous, dit la philosophe dans un murmure. C'est pourquoi j'ai proposé de passer par les toits. Mais je vous en supplie, couvrez vos ailles ! Si jamais un ramoneur les apercevait ... nous serions dans une situation encore plus périlleuse."

Miya acquiesça et s’exécuta avec une peine évidente. Pandora lui posa une main sur l'épaule en signe de compassion. Elle ne comprenait que trop bien la douleur de devoir se cacher en permanence.

"La tour se trouve dans cette direction", dit l'ange en pointant un toit plus élevé.

Les deux femmes se retournèrent de stupeur lorsqu'un craquement brutal retentit dans la chambre qu'elles venaient de quitter. Pandora devina qu'il s'agissait de leurs traqueurs défonçant la porte. Elle se hâta alors de se mettre à genou dos à Miya.

"Accrochez vous aux sangles de cuir de mon équipement ! Nous serons bien plus rapides et discrètes ainsi. Vite !" Ajouta-t-elle en entendant des voix tonitruantes dans la chambre.

Miya n'hésita pas plus que de raison, et suivit les conseils de la philosophe. Elle passa les bras sous la cape de la jeune femme et saisi les sangles de cuirs sur ses épaules. Elle se recroquevilla pour caler ses pieds sur les côtes de Pandora. Cette dernière lui attrapa les jambes et lui soutint les cuisses. Quelle légèreté !

"Pardonnez ma brusquerie, mais deux précautions valent mieux qu'une."

Ceci dit, la philosophe convoqua Léole une fois de plus, et bondit sans attendre vers le toit en face d'elle. Le vent l'accompagna dans son mouvement, la poussant juste assez pour quelle pose le pied sur les tuiles sans être déséquilibrée. Du haut de ce nouveau promontoire, elle voyait la tour des mages plus loin vers le nord. Pandora sauta alors de toit en toit avec l'aisance d'un moineau. Elle attendait parfois sur un toit que la rue au dessus de laquelle elle devait passer se vide des quelques passants, et se cachait de rares ramoneurs derrières les hautes cheminées.

La nuit était sombre, la lune à présent totalement camouflée par son manteau de nuage indigo. L'air était lourd, chargé d'électricité, froid et humide. Un orage n'allait pas tarder à tomber.
Pandora se retourna à plusieurs reprises afin de vérifier qu'on ne les suivaient pas. Elle n'entendait ni ne voyait rien, et l'ange ne semblait pas déceler de poursuivant non plus. Pourtant la brune sentait qu'elles étaient suivies.

Quelques sauts encore, et les voici arrivées à la tour des mages. Déjà sa hauteur les écrasait d'une majestueuse et altière présence. Cependant Pandora ne pouvait se laisser aller à la contemplation. Son pressentiment était plus fort.

"Qui êtes vous ? Pourquoi vous suivez nous ?!" Lança-t-elle avec aplomb au vide derrière elle.

D’abord rien. Pandora plissa son œil valide pour scruter l'obscurité, et elle senti l'ange serrer les sangles plus fort. Soudain une voix des plus reconnaissables se fit entendre :

"Je ... hhh ... oui je .... hhh ... vous ... hhh ... fff ... suis ! Je vous suis ! J'essaie en tous ... fff ... cas !"

La tête de Hachibe sorti comme un diable de sa boite de la base d'un toit. Il se hissa non sans moults suffocations jusque sur ce dernier, et se laissa tomber, le souffle coupé.
Pandora le considéra avec surprise. Avait-il tenté de les suivre depuis l'auberge ?

"Je voulais ... J'ai entendu par l'aubergiste que ... vous aviez des problèmes ! Donc j'ai accouru ... mais alors que je voulais me précipiter vers la tour ... j'ai entendu la voix de la douce Miya venant d'un toit ... alors ... alors j'ai essayé de vous rattraper !"

Hachibé expira comme un mourant après ses explications. Pandora, malgré son stress, pouffa de rire. Ce garçon était d'une brave idiotie. Elle jeta un œil vers l'ange et vit qu'elle souriait aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Miya Silialuna

Ange Perdue

________________

Miya Silialuna
________________


Race : Séraphine
Classe : Photo-mage
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Ange

Âge : 20 ans

Messages : 52


[clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] _
MessageSujet: Re: [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora]   [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] EmptyMer 11 Mar 2015 - 22:02

Miya était contente de voir Hachibé, et ça se voyait : elle descendit de Pandora pour aller aider le jeune homme, avec un grand sourire. Elle lui tendit la main, et au lieu de la saisir pour se relever, il la saisit et d'un seul coup il se releva, éveillé comme s'il avait dormi trois jours.

"Je peux mourir heureux maintenant ... c'est la deuxième fois que je touche vos mains parfaite ... haaaaaa ...

Son visage se déformait sous la béatitude, Miya n'avait toujours pas bien compris son délire sur ses "trésors corporels", mais une chose était sure : elle l'aimait beaucoup. Miya n'est pas très sociable, mais Hachibé était à part, elle lui faisait confiance, déjà. La petite ange sentait clairement que son cœur était pur, qu'il pourrait l'aider si jamais elle est en danger. Elle enveloppa ses mains autour de celles de Hachibé, qui laissa s'échapper un autre cri de béatitude, puis lui sourit en disant :

- Monsieur Hachibé, merci beaucoup de nous avoir couru après pour nous rejoindre, mon amie et moi voulions aller à la tour des mages, voudriez-vous bien nous y accompagner et nous servir de guide à l'intérieur ?

Hachibé n'hésita même pas une seule seconde, il se redressa, redevint sérieux, bomba le torse et avec son poing, tapa sa poitrine en assurant :

- Foi de Hachibé, je vous mènerai a bon port et ce ... Ah mais ?

Pandora le regardait d'un air légèrement déconfit mais Miya parla la première.

- Oui, en fait, nous sommes arrivés, vous nous avez rejoint quand justement, nous allions descendre.

- Ah ... euh ... ben, allons-y alors ... non ?

Miya s'agrippa une nouvelle fois à Pandora, qui sauta du toit avant d’atterrir comme une fleur. Pandora, qui était la plus grande du groupe, maintient Miya cachée le temps de jeter des regards partout aux alentours : personne. Elle fit un bref signe de la main qui signifiait à Hachibé de de dépêcher, lui qui avait toute la peine du monde pour descendre. Une fois au sol, Pandora et Miya se mirent en route vers la tour. Quelques minutes, deux rues et trois rats plus tard, ils arrivèrent en face de la tour de Béolan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



[clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] _
MessageSujet: Re: [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora]   [clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[clos] Une nuit étoilée ... [PV Miya Pandora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Beolan :: Auberge des trois lieues-