''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le démon au chapeau melon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Samaël Volkmar

Maitre des lames démoniaque

________________

avatar
________________


Race : Démon commun
Classe : Maitre des Lames
Métier : Mercenaire, duelliste
Croyances : Aucune
Groupe : Adorateur de l'arcane XIII

Âge : 974

Messages : 16

Fiche de Personnage : Ma fiche


MessageSujet: Le démon au chapeau melon    Jeu 22 Mai 2014 - 14:49

* * *

   Personnage


  Nom : Volkmar (peu utilisé, jugé inutile)
   Prénom : Samaël

  Rang : Maitre des lames démoniaque

  Âge : 974 années
   Sexe : mâle


  Race : Démon commun (humain converti en démon)
   Classe :
Maitre des lames
Il est un des adversaires a l’escrime des plus dangereux qui soit. Traverser sa garde reviens au miracle ou a la chance si l’on ne connais pas ses faiblesses.
Aucune clef d’aucune école ne lui est inconnue. Aucune faille d’aucune armure ne lui échappe. Cependant, poussé par sa fierté personnelle. Il n’utilise que très rarement toute ces capacités. Dans un but de préservation de l’effet de surprise, ce qui lui en vaux une petite ribambelle.
Cependant ces années de combat l'ont éloigné des voies sombre de la magie, le rendant plus vulnérable à celle-ci.
  Métier : Mercenaire, duelliste
  Croyances : Aucune
  Groupe : Adorateurs de l'arcane XIII

  Équipement : Samaël a pour seul arme sa canne épée maudite qu’il se plait à appeler Lilith en souvenir de la Seirdan qui la portait avant leur duel. C’est une simple canne de bois aussi noir que le jais et ornée au sommet d’une gargouille argenté qui forme aussi le pommeau de l’épée dissimulé. La lame forgée dans un métal inconnu, bien que parfaitement polie et sans défaut, ne reflète aucune lumière. Là où un chevalier observera son image sur sa lame luisante, les adversaires de Samaël ne voient rien d’autre que le tranchant de Lilith. Il est mentionné plus haut que la lame est maudite, imprégné de la magie noire du Vein qui exacerbe la douleur des victimes de son tranchant. Cependant ce n’est qu’un ressenti et cette magie n’augmente pas la gravité des blessures.
Il ne porte pas d'armure, elle ne ferait que le ralentir et il a une totale confiance en sa garde.

  Talents de combat physique :Samaël est un maitre des lames aguerri par des siècles d’entrainements, de duels et de batailles, il est au paroxysme de sa maitrise lorsqu'il est armé d'une épée quelle que soit sa taille ou son calibre, que ce soit une rapière ou une claymore il ne fait de différence. Il adopte la plupart du temps un style fluide et efficace, par efficace j’entends qui clos les duels le plus rapidement possibles, pour si possible enchaîner les affrontements. Il sait aussi se battre à mains nues mais préfère éviter pour ne pas salir ses vêtements.

  Talents de magie : Samaël n’a aucune connaissance en magie, préférant de loin l'usage des armes. Bien qu'il soit âgé il a préféré utiliser ses nombreux siècles pour affiner ses compétence avec une lame. Cependant, même si il s’intéressait aux les arts sombres, il ne s'y trouverait certainement aucune qualité.

  Talents divers : Samaël peut désormais, comme tout démon, créer une faille entre Feleth et le Vein.

  Pouvoirs particuliers : : Depuis sa transformation en démon par la magie du Vein Samaël a vu sa force et sa rapidité grandement augmenter ce qui a amplifié de manière conséquente ses capacités au combat. Il peut aussi, au prix d’une grande quantité d’énergie, augmenter ponctuellement sa force dans un de ses membres. Il utilise généralement ce pouvoir avec ses poings pour rapidement se débarrasser de quelques personnalités désobligeantes. Il est à noter que la puissance obtenue est proportionnelle à l’énergie dépensée, donc il ne sera pas forcement à bout de force immédiatement après l’avoir utiliser.

  Apparence physique : Samaël était un homme dans le passé et même si le Vein a affecté ses capacités et son espérance de vie, il a quasiment gardé son apparence d’antant. Il mesure un mètre soixante quinze et n’a pas spécialement un physique de guerrier, il semble maigre sous ses vêtements mais en réalité ses muscles sont bien développés sans pour autant être proéminents.

Son accoutrement a été mis au gout du jour au fil des époques, désormais il affectionne une tenue très aristocratique, veste et pantalon grisâtre bordés de rouge, un gilet carmin et dessous une fine chemise blanche. Il porte aussi une courte cape de la même couleur que sa veste, retenue par un nœud papillon rouge parfaitement ridicule. Ses fines main son recouverte par des gants de cuir souple et sa tête est couverte par un chapeau melon assez sobre qui complète l’ensemble. L’insigne des adorateurs de l’arcane XIII est caché dans l’ourlet de sa manche droite.

Son visage de requin est fendu d’un grand sourire qui révèle des dents parfaitement blanche mais étrangement acérées. Son nez aquilin semble être la seule chose qui dépasse de son visage, à son sommet deux yeux cernés vous observent. Leur pupille n’est qu’un point noir et sans iris, mais elles vous observent intensément, cherchant la faille dans votre armure ou votre esprit. Son visage est entouré d’une chevelure carmine hirsute qui lui arrive quelques centimètres au dessus des épaules.

Sa silhouette est complétée par une sobre canne épée de bois noir, au manche orné d’une gargouille argentée.

  Caractère, personnalité : Samaël est désormais un démon et, qui plus est, grandement versé dans l’art de la guerre donc comme l’on pourrait s’y attendre il a soif de bataille, de sang et de duel. Il dégaine facilement et généralement avec plaisir dès que l’occasion se présente. Sur un champ de bataille vous le trouverez toujours parfaitement stoïque, les traits fermés près à donner la mort. Il ne se complait pas dans le sang comme d’autres démons, mais dans la gloire de la victoire, c’est pourquoi il a besoin de toute sa concentration pour vaincre quiconque se dresserait devant lui. C’est d’ailleurs ce qui l’a guidé durant son existence, la victoire. C’est pour elle qu’il se bat, pour trouver des adversaires toujours plus puissants, les affronter et les vaincre. Pour lui, il n’y a pas de fin a ce but et ce sera son pèlerinage à travers les mondes et jusqu'à ce que quelque chose lui ôte la vie.

Cependant il n’est pas toujours refermé sur lui-même et si vous le croisez sans croiser le fer vous découvrirez en lui une personnalité enjouée, même si il a vécu de nombreux siècles il n’a pas perdu le gout des petites choses et ce n’est pas un guerrier décérébrés. Vous pourrez donc aisément partager avec lui une partie d’échecs ou discuter de politique ou de philosophie même si il n’est pas très bon dans ce domaine. Si il n’a pas perdu le gout des choses au fil des siècles il a cependant perdu tout sens hiérarchique commun. Tous les êtres vivants pour lui sont égaux tant qu’ils ne se sont pas démarqués des autres, il peut avoir plus de respect pour un simple villageois que pour l’empereur d’Adiryl. De même, il ne fait pas de grosse distinction entre les anges, les felethiens et les démons.

Attention cependant, il lui arrive d’être prit d’une envie irrépressible de faire souffrir son prochain, certainement un trait de caractère démoniaque qui lui revient de temps en temps.

Souvenir de sa vie d’humain, le sens de l’honneur prime sur toute chose dans le cadre des armes pour lui. Il dénigre l’utilisation d’arc ou d’arbalète qu’il trouve impropre et puni sévèrement toute personne qu’il surprend a agir dans l’ombre pour arriver à ses fin. Contre toute attente, il a un grand respect pour les magiciens érudits qu’il n’hésite pas à consulter si le besoin se fait sentir, considérant la magie  comme l’origine de toute chose, il ne la dénigre pas même si il ne sait pas l’utiliser.

Pour conclure sur son caractère je citerais ces trois choses préférées, le violon, la liqueur de figue de Venil et le verre soufflé.


  Histoire :
  Samaël n’a pas toujours été un démon, il naquit sur le monde du milieu dans ce qui était alors la plus grande ville connu mais il en a oublié le nom. Il grandit entouré par les armes (son père était un noble donc il faisait parti de la classe guerrière) et l’on découvrit rapidement en lui un don inné pour la maitrise des lames. Découvrant ça son père fut comblé, son fils continuerait son œuvre, serait connu et reconnu. A partir de ses quatorze ans donc son éducation fut totalement axée sur l’art de la guerre. Le jeune homme était doué, il apprenait vite et dépassa rapidement son père, trois ans passèrent. Cependant il était jeune et sa réussite lui monta a la tête si bien qu’un jour, alors que son père lui avait refusé quelque chose, il défia le chef de la famille. L’ainé était atterré et l’amour qu’il portait à son fils se heurtait à son sens de l’honneur, finalement le duel eut lieu hors de la ville sous un soleil de plomb. Les deux hommes ne portaient pas d’armure, il n’était armé que d’une simple épée d’acier rendant toute erreur fatale. Le combat ne dura pas, après un rapide salut les combattants se mirent en garde, Samaël porta la première attaque, une simple estoque que son père dévia aisément. Ils ne firent que peu d’échange car au bout de quelques minutes  celui-ci finit par baisser sa garde, le soleil lui brulait les sourcils, des perles de sueur coulait sur son front et ses yeux rivé sur son adversaire ne lui rappelait qu’une chose, il affrontait son fils bien-aimé. Samaël saisit cette occasion pour porter un coup de taille meurtrier à l’abdomen de son père, la rage du combat l’avait submergé et il ne voyait en face de lui qu’un mannequin à abattre il retourna à la réalité lorsqu’il sentit un liquide chaud lui tomber sur les jambes. Il vit son père à terre, étendu sur le sol, haletant, le ventre ouvert et son sang commençait à se répandre sur la terre et l’herbe séché.

  Les événements qui suivirent ce tragique épisode ne valent la peine que d’être cité. Le remord l’envahit, Il fut chassé de la maison par sa mère et devint mercenaire, vivant de sa lame pour subvenir à ses besoins. Avant de quitter sa cité il jura sur la tombe de son père de suivre pour le reste de sa vie le code de l’honneur que suivaient habituellement les grands chevaliers et que lorsqu’il le rejoindra il pourra lui conter des exploits si grand qu’il sera forcement fier de lui.

  Ainsi commença pour Samaël une vie d’errance et de duel, il affronta de nombreux adversaires, souvent vainqueur, il apprit cependant de ceux qui l’avait vaincu. Les années passèrent, il devint champion de l’arène, sa renommée grandit, si bien qu’on lui proposa plusieurs fois d’être anobli pour son sens de l’honneur et ses capacité martiale. Il refusa de nombreuse fois se considérant toujours comme un paria, mais il finit par accepter à une condition, il fallait qu’il affronte le plus grand guerrier du royaume et que celui-ci le batte en combat singulier.

  Il était alors âgé de 32 ans et sa maitrise des armes dépassait largement celle de la plupart des hommes sur le monde du milieu. Le guerrier en question était un grand seigneur très influent qui s’était illustré au cour de nombreuses batailles. Il accepta ce duel, sur de lui, et organisa autour de ce défi un grand événement pour les autres nobles afin de renforcer sa notoriété, de nombreux seigneur allaient y assister que ce soit pour voir leur champion à l’œuvre ou pour observer ce guerrier errant dont tout le monde parlait. Le duel eut lieu hors de toute enceinte, l’arène dressée pour les combattants était délimitée par les tribunes de bois destinée à accueillir le publique. Celles-ci étaient remplies au maximum le jour-J mais notre maitre des lame, car il en était devenu un, n’avait que faire de ces parasite, seul son adversaire lui importait. L’homme se dressait devant lui, imposant, revêtant son armure de plate avec un défaut de fabrication sous l’aisselle gauche et au niveau de genou droit, il portait une lourde claymore d’acier qui reflétait durement les rayons du soleil. Samaël quand a lui portait une armure de cuir renforcé de plaque de métal au niveau des principaux défaut de sa garde pour éviter de trop s’encombrer, son arme quant à elle était une simple épée, sans ornement, légère et maniable qui lui convenait parfaitement. Les deux guerriers dégainèrent leur arme et le douloureux souvenir du combat contre son père lui revint, il chassa rapidement cette pensé, salua son adversaire et dans la même voix les deux hommes crièrent la règle du duel : «  Au premier sang versé ! ».

  Le combat débuta brutalement lorsque le chevalier bondit avec une rapidité étonnante sur celui qui osé le défier. S’ensuivit alors une longue bataille, chacun à leur tour passant à l’offensive, tentant de faire plier les défenses adverse et d’arracher la victoire. Cinq minutes, dix, bientôt un quart d’heure s’était écoulé et Samaël sentait que les coups reçut étaient de moins en moins violent. Finalement, il tenta un mouvement audacieux, il chargeât et feinta de viser l’épaule gauche, son adversaire connaissait son armure et ses défauts, il pensait que le but de cette action était de viser un défaut de l’armure, mais au dernier moment la fine épée dévia vers son genou droit. La fatigue et le poids de l’armure empêchèrent le noble de réagir assez vite et quelque seconde plus tard la jambière se retrouvait au sol, les lanières de cuir la retenant coupées. Mais le combat n’était pas fini car le sang n’avait pas encore coulé mais l’effet voulu était là, l’armure était déséquilibrée et la victoire désormais facile. Quelques assauts plus tard Samaël ouvrait une fine coupure sur la joue barbue de son adversaire. Il rengaina, soupira, et parti.

  Il en était venu a une conclusion, peu de défi l’attendaient encore sur Feleth, il n’avait pas connaissance des deux autre mondes, non, mais par contre un jour une découverte étrange. Durant une nuit oublié dans son histoire il surprit un petit groupe, de ce qui semblé être des mage, ils étaient treize affairés à faire un rituel étrange. Ils psalmodiaient une formule incompréhensible, parlant à voix basse et déformant les mots d'une façon extrême, pour l’oreille de notre guerrier mais il comprit aisément ce qui ce passa ensuite. Une sorte de fissure s’illumina au milieu de rien et au bout de quelques secondes une silhouette difforme s’en extirpa  alors que les mages entonnaient une phrase intelligible « Ô démon, sort de ton monde de flamme et de destruction… ». En entendant ces quelques paroles le cerveau de Samaël ne fit qu’un tour, il avait a ce moment l’opportunité d’entrer dans un monde peuplé de monstre comme celui qui apparaissait sous ses yeux. Il ne réfléchit pas plus longtemps et sauta dans la faille sans que les mages ne puissent l’arrêter.

  Dès que son pieds entra dans le vide magique il se sentit tomber, il vit des terres de désolation et entendit des cris déchirant dans une sorte de trombinoscope infernal, soudainement il se retrouva au milieu d’un grand champ de blé mort, vide. Un ciel gris et terne le surmontait, le même paysage s’étendait à perte de vu, il tourna la tête quelque seconde pour voir ce qui l’attendait de l’autre coté. Il s’attendait a ne rien remarquer et sursauta de peur, un épouvantaille semblait l’observer, il détourna les yeux et se retrouva devant une crevasse remplie d’ossement dans laquelle il faillit tomber. Il commença a arpenter le paysage changeant du Vein et fini par tomber sur un premier démon, il ne savait pas depuis combien de temps il marchait, ni comment il allait sortir de cet endroit mais avant tout de chose, il allait tester sa force contre tout ce qu’il pourrait trouver.

  Ellipse d’un où deux siècles, il ne sait plus. L’influence du Vein a finalement fait effet, transformant Samaël en démon, ses trait ce sont affinés, ses dents ce sont effilées, ses cheveux sont devenus rouge sombre - peut être est-ce juste le sang qui les a teintés ? - et il ne semble plus vieillir. Ce n’est plus le désir de devenir plus fort qui le pousse à se battre mais juste une soif de sang et de combat insatiable. Il serait certainement devenu une bête décérébrée s’il n’avait pas fait une « rencontre » qui allait le remettre sur le droit chemin.

  Alors qu’il cherchait une nouvelle créature à détruire il tomba sur une Seirdan dans le grand champ de blé. Alors qu’il courrait dans sa direction sans réfléchir, la posture de grand guerrier qu’elle prenait lui rappelait des fragments de son passé, des duels, un code de l’honneur, un père. Il s’écroula aux pieds de la démone, mais plutôt que de l’exécuter sommairement elle s’adressa à lui d’une voix froide.

  « Relève toi, sort ton épée et affronte moi. Tuer un ennemi a terre avant même que le combat ne débute n’est pas digne d’une Seirdan »

  L’ancien humain ne comprenait pas, c’était la première fois qu’il rencontrait une créature si développé dans ces landes hostiles. Il se releva, penaud, et sortit son épée, cela faisait bien longtemps qu’il ne l’avait plus utilisé mais son poids lui était familier. Il soupesa son allié de toujours, et murmura.

  « Merci de m’avoir rappelé la… » Mais il fut coupé dans sa phrase par le son d’une lame fendant l’air. Prit de court il n’esquiva pas entièrement le coup et un long filé rouge était apparu sur son bras.

  « Tais-toi et bats toi. Je suis Lilith, et puisque aujourd’hui le sang a coulé entre nous, que ce jour soit le dernier pour l’un de nous. »

  La blessure lui faisait affreusement mal alors que ce n’était qu’une égratignure qu’il ne sentait même pas d’habitude, c’est comme si l’on venait rajouter du sel sur de la chaire à vif. Mais le duel était lancé, il se concentra sur sa lame (un peu rouillée sur les bords) et sur celle qui lui faisait face. Les reflexes lui revenaient peu a peu, et il se sentait de plus en plus a l’aise sur ses appuis mais il n’eut pas le temps de reprendre totalement son aplomb que déjà la Seirdan se lançait à l’assaut. Il parat avec un reflexe qui lui parut totalement naturel. Les détails fastidieux du combat ont été oublié depuis longtemps, mais ce fut le combat le plus âpre que Samaël dut livrer, la magie noire du monde démoniaque ayant augmenté sa force et son endurance l’affrontement dura beaucoup plus longtemps qu’un duel classique entre humain. Tout ce dont il se rappelle aujourd’hui c’est que ce combat dura si longtemps que le paysage du Vein autour d’eux changea plus d’une fois.

  Finalement, Lilith s’effondra la première sans aucun mot, Samaël l’imita peu de temps après, tout deux étaient couvert de blessure mais au final, seule la démone ne se relèverait pas. Lorsque l’ancien homme se réveilla, il contempla avec un œil nouveau le paysage qui l’entourait, pour la première fois depuis longtemps il se sentait chez lui, non pas comme un animal qui y aurait élu domicile, mais comme un habitant de ce monde. Il se leva, ramassa la lame de celle qui lui avait ouvert les yeux, il lui était reconnaissante mais ici, malheureusement, la loi du plus fort primait.

  Ainsi commença la nouvelle vie de Samaël, toujours à la recherche de duelliste plus coriace, de bataille plus disputé et de victoire plus retentissante. Il a cependant choisi de vivre sur Feleth, pour renouer avec une culture civilisé (il y est retourné depuis la formation de la démocratie d’il y a 400 ans), il n’a aucun souvenir de sa vie d’humain depuis sa période de brutalité bestiale mais les felethiens lui sont si agréables, et ils sont tellement ridicules. Il y a peu, ne cachant pas sa nature démoniaques, il fut contacté par une certaine Chïra Ovenstey, une petite demi-démon aux ailes dévastées et aux yeux envoutant qui l’invita a rejoindre les rang de l’arcane XIII, un groupuscule adorateur des démons qui le mènerait certainement vers des personnalité improbable et qu’il affronterait avec joie. Il passa les épreuves.  Il est désormais un « disciple » parmi les « adorateurs de l’arcane XIII », Lorsqu’il l’apprit il fut pris d’un fou rire qui dura une journée entière, le titre de « disciple » ne concordait pas avec son âge mais il se résigna a cette hiérarchie typiquement Felethienne, dont il  devrait monter les échelons un à un.


 
En ce qui vous concerne

   
  A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? Aussi souvent que possible, mais il est sur que je serai présent le mercredi, le jeudi et le week-end au moins.

  Comment avez-vous découvert le forum ? Un ami m'a conseillé de me mettre au RP sur forum alors j'ai cherché l'univers que je préférais sur Google.

  Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? J'aime beaucoup l'ambiance sombre qui colle bien avec le theme et les descriptions des lieux sont prenantes ^^



 
Test-RP
   Test Rp : Samaël se tenait fièrement debout, raide comme une statue, contemplant le ciel bleu de Feleth. Il était a bord d’une charrette alors qu’un villageois avait bien voulu le mener jusqu'à sa résidence de Madorass après qu’il eut perdu son cheval dans une escarmouche. Les routes n’étaient pas sur et il voulait absolument éviter de salir son magnifique costume tout juste taillé sur mesure par un habile artisan. Une pierre sur la route irrégulière le déséquilibra mais, changeant l’appui de sa canne, il parvint à éviter un événement ridicule. Au loin se dressait déjà la silhouette resplendissante de la gigantesque cité, il fut soulagé d’avoir atteint bon port mais son cocher le surpris en changeant brutalement de direction.

« Mon brave que faite vous ?  Pour aller à Madorass il faut filler droit. » l’interpella Samaël

« Je sais bien mon seigneur, mais avant que je vous y amène vous allez me donner tout votre or, ou je serait obligé d’utiliser la force. »

  Le paysan miteux s’était retourné et pointait vers lui une faucille bien aiguisée. Le démon était consterné, la misère poussait les Felethiens à faire des choses ridicules. Heureusement pour l’homme, son « client » ne pouvait se résoudre a  tuer un adversaire sans défense qui ne faisait que tenter de survivre. Dans un élan d’humanité Samaël releva sa canne, écarta l’arme primitive de sa vu et assena un coup à la tempe de l’homme qui le menaçait. Il s’écroula, il n’avait aucune blessure grave, il se réveillerait dans quelques heures avec mal de crane.
 
  Le démon sauta sur l’herbe qui bordait la route, arrêta la charrette et prit la décision de faire le reste du chemin à pied, priant tout les dieux inexistants pour que ses chaussures s’en sortent indemne.    


   * * *


Dernière édition par Samaël Volkmar le Ven 30 Mai 2014 - 22:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Uridan Sangried

Maître du sang

________________

avatar
________________


Race : Vampire-Seirdan
Classe : Lamesang
Métier : chasseur de primes / mercenaire
Croyances : aucune
Groupe : Arcane XIII

Âge : 1327 ans

Messages : 522

Fiche de Personnage : Le Dieu du sang vous accueille

Histoire de Personnage : Avant l'arcane :
1-2
1-2-3-4

prélude à l'arcane :
1-2-3
1-2-3-4-4bis-4ter-5

Divinisation :
1-2-3-4-5

Dieu arcaneux :
1-2-3-4-5-6-7-8-9

Prélude à la chute :
1-2-3-4

MessageSujet: Re: Le démon au chapeau melon    Jeu 22 Mai 2014 - 19:25

Bonjour mon jeune cadet de 353 ans. Autrement dit trois fois rien pour des gens tels que nous. Alors, pour moi ta fiche est bonne, il n'y a que quelques détails à modifier.

-La balise [/spoiler] à la fin de ta classe, je pense que tu peux l'enlever ou en rajouter une au début de la description :p

-Les parenthèses, à la fin de ton histoire et de son caractère, peuvent être retirées si possible ^^

-Pour les failles, les démons sont capables de les créer entre le Vein et Feleth, pas seulement de les repérer. à toi de voir ce que tu voulais dire dans talents divers, je te laisse retirer ou modifier ce que tu estime devoir l'être.

-Pour tes compétences physiques : un maître des lames devrait se cantonner aux lames (c'est un maître "a l’escrime"). ça reste très large, des claymores aux poignards, en passant par les sabres et les rapières, donc j'aimerais que tu ne mentionne pas les lances, masses et autres dans tes talents de combat physique :p

-Ensuite, dans ta description du rituel d'invocation, tu dis que les "mages" scandent des paroles inintelligibles. Je tiens à te préciser qu'il n'existe qu'une seule et unique langue sur les trois mondes, avec à peine des argots ou des accents. Donc je t'invite à changer ce petit passage =)

-il faudrait aussi que tu te trouves un vava assez rapidement :p


Voilà, je te laisse modifier ça :p. Je relirais le tout et je t'embêterais à nouveau si besoin, ne t'inquiètes pas Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samaël Volkmar

Maitre des lames démoniaque

________________

avatar
________________


Race : Démon commun
Classe : Maitre des Lames
Métier : Mercenaire, duelliste
Croyances : Aucune
Groupe : Adorateur de l'arcane XIII

Âge : 974

Messages : 16

Fiche de Personnage : Ma fiche


MessageSujet: Re: Le démon au chapeau melon    Ven 23 Mai 2014 - 12:42

Bonjour à toi Grand inquisiteur de l'arcane, ainsi que mon ainé de 353 ans.

J'ai corrigé les problèmes de mise en forme et les parenthèses, j’espère ne pas en avoir oublié. J'ai aussi corrigé la maitrise des armes ainsi que pour les failles. Enfin pour ce qui est des mages et de leurs phrase incompréhensible je prendrait juste l'exemple de l'opéra. Il m'arrive de ne pas comprendre les parole même en français uniquement parce que les chanteurs déforment les paroles. Une phrase peut aussi être inintelligibilité parce qu’on parle "dans notre barbe". En écrivant cette phrase je ne parlais pas d'une langue différente mais j'ai quand même ajouté des détail pour que ce soit plus clair.

Pour ce qui est de l'avatar j'ai une image mais je sais pas le redimensionner, je vais donc chercher de l'aide. Je suis trop nul xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Uridan Sangried

Maître du sang

________________

avatar
________________


Race : Vampire-Seirdan
Classe : Lamesang
Métier : chasseur de primes / mercenaire
Croyances : aucune
Groupe : Arcane XIII

Âge : 1327 ans

Messages : 522

Fiche de Personnage : Le Dieu du sang vous accueille

Histoire de Personnage : Avant l'arcane :
1-2
1-2-3-4

prélude à l'arcane :
1-2-3
1-2-3-4-4bis-4ter-5

Divinisation :
1-2-3-4-5

Dieu arcaneux :
1-2-3-4-5-6-7-8-9

Prélude à la chute :
1-2-3-4

MessageSujet: Re: Le démon au chapeau melon    Ven 23 Mai 2014 - 18:22

Et bien pour moi les choses vont bien. Comme il est précisé dans le groupe (j'ai tout bien relu, j'avais raté un petit détail, désolé), tu devras passer les épreuves de façon rp pour prétendre au rand de "disciple" (au-dessus d'initié), mais comme je pense qu'on va s'en occuper très vite et que tu as droit à 5 rps à la fois, tu ne devrais pas être ralenti par ce détail, mais il faudra le régler très vite.

En attendant, mon cadet de trois siècles et demi !

JE
TE
donne un un tampon usagé, fais-en bon usage ... enfin l'usage que tu veux ... que tu peux ... bref.



tu peux d'ores et déjà modifier ton profil, attend une seconde validation pour devenir bleu, avoir droit à ton rang et être autorisé à rp :p

Bonne chance jeune larbin :p

PS : trouve vite un vava à mettre :o
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samaël Volkmar

Maitre des lames démoniaque

________________

avatar
________________


Race : Démon commun
Classe : Maitre des Lames
Métier : Mercenaire, duelliste
Croyances : Aucune
Groupe : Adorateur de l'arcane XIII

Âge : 974

Messages : 16

Fiche de Personnage : Ma fiche


MessageSujet: Re: Le démon au chapeau melon    Mar 27 Mai 2014 - 21:48

edit : up de la classe avec la faiblesse à la magie après discussion avec nero.
en attente d'une nouvelle réponse  Réservé à Oncle Shu 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Le démon au chapeau melon    Jeu 29 Mai 2014 - 23:46

Bonjour ^^

"Talents de magie : Samaël n’a de connaissance en que ce qui lui est tombé dessus par hasard c'est-à-dire pas grand-chose. C’est un domaine ou il ne s’est trouvé aucunes qualités et qui ne l’intéressait pas plus que ça. "
Pas grand chose ? C'est-à-dire ? ^^

Histoire intéressante, j'ai particulièrement apprécié l'errance à travers le Vein. *^*
La seule éventuelle critique qu'on pourrait faire serait les superlatifs relatifs : "le plus fort" "la plus grande" etc. Enfin, cela n'est pas si gênant mais offre un effet "conte" assez intéressant.


Finalement, juste le premier point à éclaircir.  Hochet 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samaël Volkmar

Maitre des lames démoniaque

________________

avatar
________________


Race : Démon commun
Classe : Maitre des Lames
Métier : Mercenaire, duelliste
Croyances : Aucune
Groupe : Adorateur de l'arcane XIII

Âge : 974

Messages : 16

Fiche de Personnage : Ma fiche


MessageSujet: Re: Le démon au chapeau melon    Ven 30 Mai 2014 - 3:04

Bwaaaah, si c'est que ça, petite modification en conséquence et je penserai a faire attention au superlatif en écrivant à l'avenir (le cour de grec a déteint sur ma vie de tout les jours !)

J'espère que ça suffira ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Le démon au chapeau melon    Sam 31 Mai 2014 - 21:39

Bien. Tut tut tut ♫

Je te valide, passe ici pour ton rang :

Néro, Elem est venu ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Le démon au chapeau melon    

Revenir en haut Aller en bas
 

Le démon au chapeau melon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-