''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Djerin Rashkae

Guide des Protecteurs guerriers, Martyr

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Méta-guerrier
Métier : Protecteur
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 524

Messages : 64

Fiche de Personnage : Djerin, le premier martyr


MessageSujet: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Jeu 28 Aoû 2014 - 0:10

Djerin sortit de la tente qui lui était réservée. Jamais il n'aurait cru que le fondateur oserait faire ça, la quasi totalité des gardiens réunis dans un seul camp construit par les membres du génie. Plusieurs milliers de Séraphins, d'oracles, et de haut-elfes réunis pour recevoir leurs ordres, ainsi qu’être informés au sujet de la réforme de l'ordre. Le guerrier rejoignit la tente du fondateur, où les gardes le laissèrent entrer librement.

Djerin? Quand diable mettras tu ton uniforme?

Pour les grandes occasions bien sur.

Le fondateur éclatât de rire, accueillant de la même manière l’arrivée des deux autres maîtres. Le maître des mages, un haut-elfe de petite taille, passé expert dans les pouvoir élémentaire, et le chef du génie, originaire de Feleth, un orc de près de deux mètres, fort comme un bœuf. Djerin avait déjà vu l'orc porter un chariot plein pour laisser passer une colonne de soldats, et celui-ci avait tout son respect. L'elfe, un certain Lhywedd avait plus de mal a se faire apprécier par Djerin. Malgré ses grand pouvoirs, c’était un personnage hautain et assez peu respectueux de ceux qu'il prétendait aider. Parmi les gardiens, il menait la faction persuadée que leur tache devrait se limiter a la reconnaissance militaire, la fonction qui avait simplement servit d'argument au fondateur.

Tiens, revoilà ce cher Djerin. Cela fait un moment que je n'ai plus lu un de tes rapports, et je ne te parle même pas de tes absences répétées au concile. Quand diable songeras-tu aux responsabilités de ton poste?

Je commence par faire mon travail de gardien avant tout. Mon adjoint gère très bien les affaires courantes, et sait toujours me contacter si besoin est. Quand aux rapports... Je recommencerais à en écrire le jour où tu commenceras à retourner sur le terrain.

L'elfe s'indigna.

Je n'aime pas ce monde! Il me rappelle des mauvais souvenirs.

Ouais, il a presque fallu le traîner hors de sa tour pour le faire venir ici.

Le chef du génie éclata de rire. Ulrich Sombregard. Un orc aux yeux entièrement noirs qui lui avaient valu ce surnom. Djerin releva son capuchon.

Bon, si tout le monde est là, je propose de rejoindre l'estrade. Les gars cuisent depuis près d'une heure.

Le fondateur hocha la tête et prit de l'avance sur les maîtres, ses gardes le suivant. Djerin suivit ses confrères jusqu'à l'estrade en bois dressée pour que le fondateur puisse être vu de tous. Le fondateur, celui dont peu de gens connaissent le nom, celui qui a créé l'ordre pour protéger les innocents, l'homme qui a placé Djerin à la tête des guerriers pour des raisons connues de lui seul. Autant si les mages avaient choisis le plus puissant à priser ce poste et le génie avait voté, les guerrier n'avaient pas eut leur mot à dire. Djerin était un bon guerrier, mais pas le meilleur de l'ordre, et loin d'avoir la capacité de gérer l'organisation de ses hommes. La seule chose qu'avait dit le fondateur quand il l'avait nommé était ''On aura besoin de toi à ce poste. Et plus tôt que ce que j'aimerais''

Messieurs, mesdames. Merci d'avoir répondu présents.

Cet homme possédait un charisme naturel imposant le respect absolu et le silence se fit sur les plusieurs milliers de soldats présents.

Tout d'abord, malgré les troubles récents dus à l'empire, l'ordre ne bougera pas. Quoi qu'il arrive, nous tiendrons debout. Ensuite je vous parle d'un changement dans l'organisation. J'ai compris que remettre l'intégralité de l'organisation à un seul hommes est une charge trop lourde. Je voulais éviter le système militaire, mais je vais devoir le mettre en place. Vous recevrez bientôt vos nouvelles affectations avec les grades équivalent et les chaînes hiérarchiques. Rappelez vous toujours : ''Pour l'Empire, pour l'Ordre, mais avant tout...

POUR L'HONNEUR!!

Tout les membres de l'ordre avaient scandé la devise en un chœur parfait. Djerin sourit pour la première fois depuis de nombreuses années.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Les dernières tentes avaient été pliées, l'estrade démontée et les corps de gardes rendu à l'état de poutres qui avaient pour la plupart été évacuées. Djerin observait les dernières traces du gigantesque camp qui venait de disparaître en quelques heures. Les trous à feu noirs de suie, les herbes couchées par les paillasses... Tant de traces, et pourtant si peu pour une armée comme celle-la. Derrière le guerrier se trouvait un petit groupe de vétérans. Une vingtaine de guerrier, dont cinq du génie, et quatre mages, montés sur des chevaux sélectionnés pour l'endurance. Le groupe faisait partie des dix chargés d'établir les nouveaux points de chute des gardiens. Si la petite dizaine qu'il comptait à sa fondation suffisait pour les quelques centaines de membres, il fallait désormais en trouver plus. Et chacun d'eux devait se trouver sur une faille vers Adiryl, la mission du groupe étant de chercher ces fameuses failles pour les indiquer au génie.

Ces mecs sont des génies...

Ulrich éclatât de rire comme à son habitude.

Et le pire c'est que je suis sur que tu ne l'a pas fait exprès. Bon, maintenant file mon gars. Tes hommes attendent.

Djerin hocha la tête et commença à se diriger vers sa monture lorsqu'il vit un homme surgir des bois en courant.

À l'aide ! À l'aide ! Ils vont tout détruire. S'il vous plaît...

Le guerrier réagit au quart de tour en sautant en selle.

Un cheval pour cet homme. Guide nous jusqu'à l'endroit d'où tu viens. À moi mes hommes !


Dernière édition par Djerin Rashkae le Sam 27 Sep 2014 - 18:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yurick Lhywedd

La Flamme Sanglante

________________

avatar
________________


Race : Faux-Parleur / Haut Elfe
Classe : Mage Guerrier
Métier : Faiseur de tours / Voleur
Croyances : Aucunes
Groupe : L'ordre du crépuscule

Âge : 21 ans

Messages : 28

Fiche de Personnage : La Flamme Sanglante


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Jeu 28 Aoû 2014 - 12:39

C'était une belle journée à la base. Aucuns nuages dans le ciel, une brise légère et agréable. Parfait. Le vent passa dans les cheveux noirs de l'homme, il ferma l'oeil, l'autre portant un cache-oeil. Il ouvrit les yeux pour regarder un petit village du haut d'une branche d'arbre. Une jeune fille était à ses cotés, sa jumelle. Enfin un petit village, c'était quand même assez grands, cela avait l'air d'un village commercial, et il grouillait de vie. Les gens faisaient leurs petites courses comme à leurs habitude, les enfants jouaient gaiement dans les rues, effrayant parfois les chevaux qui ruaient.

Un sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme. Une excitation sans nom le fit frissonnait. Ses mains tremblaient en pensant à ce qu'il allait faire. Il sauta de la branche, puis fit signe à sa sœur de le suivre. Il entra dans le village d'un pas sur, avec toujours son petit sourire. Il sortit des balles et se mit a jongler. Des gens le regardèrent et applaudirent. Il lui lancèrent quelques pièces que le jeune homme ramassa après avoir ranger ses instruments dans un sac qu'il portait en bandoulière. Puis il s'approcha d'un stand de fruits, et y prit les deux plus grosses pommes qu'il vit, puis en lança une dans à sa sœur, croquant dans la sienne. On put alors s'attendre à ce qu'il lance les pièces qu'il avait gagner à la marchande, mais non. Il préféra les garder.

Hé ! Voleur ! Rendez moi ça !

La pauvre femme, outrée, sortit de derrière ses fruits et se dirigea vers l'homme. Elle criait et leva un chiffon vers lui. Yurick retira en souriant son bandeau, puis, il attrapa le tissus et l'enflamma. La dame hurla de peur et recula, mais Yurick fut plus rapide, et, en un pas, il posa sa main enflammée sur son visage, enflammant ses cheveux et ses vêtements. Dans d'horribles hurlement, la marchande s'écroula au sol. Un homme courrut vers elle, lançant un sceau d'eau sur elle pour tenter de l'éteindre, mais elle était déjà morte.

Sur cette action, le village se figea. Ils regardaient tous dans la direction de la scène, avec un regard horrifié. Les enfants retournèrent dans les jupons de leurs mères, mais ils n'osaient pas pleurer. Personne ne parla. Yurick les regarda tous, toujours avec ce petit sourire malin sur ses lèvres. Il jouissait intérieurement. Il déclara ensuite d'une voix mielleuse.

Salutation noble village ! Je me nomme Yurick, et voici ma sœur, Angell. Aimez vous les flammes mes chers amis ? Hinhinhin... Restez pour le specacle.. Il va bientôt commencer... ALLEZ !

Les gens reculèrent, et le pyromane leva les bras. Deux boules de feu « sortirent » de ses mains. Elles virent s'écraser sur deux maisons, brulant leurs toits. Alors, ce fut l'apocalypse dans le village. Les gens se couraient dessus pour tenter de s'échapper. Yurick les regardait de ses yeux fous, il controlait son feu de manière à leur barrer la route, brulant parfois leur visage, faisant fondre leur chair. Certains réussissaient à s'enfuir, mais cela importait peu. L'Ordre avait pour habitude de laisser quelques survivants d'après ce qu'il avait entendu.

Je vous en supplie...

Le rictus du demi-sang s'agrandis en voyant une pauvre fillette hurler le nom de sa mère, prisonnièrent des flammes. Il referma ce cercle sur elle. Les bâtiments ou s'étaient réfugier les pauvres habitants prirent a leur tours feu. On aurait dit une fourmilièrent que l'on écrasait. Le plaisir de Yurick s'intensifiait. C'était tellement beau, toutes ces flammes, tout ces cris. Cette odeur de viande brulé. Ce paysage de gens massacrés. Certains n'étaient pas mort par le feu, mais écraser et piétiner par les animaux tentant eux aussi de fuir, d'autres étaient pousser dans les flammes par les plus fort et robuste tentant de fuir. Ceux là étaient detestable, ne pensant qu'à leur propre survie. Mais bon, dans ses conditions, c'était ce qu'il fallait faire.

Non.. Arrêtez !!

Le feu prenait de plus en plus d'ampleur. Yurick frissona une fois de plus. Il avait de plus en plus de mal à controler ses flammes. Il voulut forcer et créea un mur de flammes autours du village, afin que les gens ne s'échappe plus. Il posa alors un genou au sol, prit d'un coup d'une forte migraine. Il cracha quelques goutes de sang. Il se dit qu'il y avait peut être été un peu fort, et décida donc de laisser voguer ses flammes. Il redressa la tête, regardant son chef d'oeuvre.

A L'AIDE ! PITIEE !

Il y avait des corps calcinés un peu partout. Les ravages des flammes donnaient des airs terrifiant aux cadavres. Certains avaient été cuits en courant, et pointait de leurs mains noires la sortie du village. Les toits des maisons aux murs couleur charbon s'écroulaient et un souffle de flamme s'en échappait. Yurick se releva, le souffle court. Il se mit alors à courire dans les rues en riant a pleins poumons, toussant parfois et manquant de s'étouffer. Il avait mal au cœur, mais il s'en fichait, le spectacle était bien trop beau. On aurait dit un enfant dans un magasin de joués. A ce stad de folie, il avait totalement oublier l'existance de sa sœur, ainsi que de tout ce qui l'entourait. Il n'était préocuper que par ses flammes et les dégats qu'elles faisaient. Il ne se doutait pas qu'une armée se trouvait à proximité du village. Il ne pensait pas aux problèmes qu'il pourrait avoir. S'en était fini de ces incendis soit disant accidentels d'avant, maintenant il pouvait le crier haut et fort, que ce feu était à lui. Il courrait sans soucis, écrasant parfois des cadavres sur sa route. D'autres fois il se penchait sur un homme ou une femme encore envie pour regarder ce qui brulait en premier, les yeux qui fondent, la peau qui se déseche pour finir calcinée, les os qui noircissent. Il laissait ainsi mourir la personne, l'observant agoniser en souriant.

Comme c'est beau... Tant de flammes... Magnifique... Sublime... Exquis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Angell Lhywedd

Petit Chaperon Rouge

________________

avatar
________________


Race : Faux parleur- Haut elfe
Classe : Nécromancienne
Métier : Médecin itinérante / Escroc / Apothicaire
Croyances : Aucunes
Groupe : L'ordre du crépuscule

Âge : 21 ans

Messages : 27


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Jeu 28 Aoû 2014 - 15:15

C'était une belle journée certes et un beau village se dessinait al'horizon. La jeune femme était assise sur la branche d'un arbre et le vent doux passait dans les fils de sa capes et dans ses cheveux, caressant sa peau blanche et douce. Elle suivit son frère, descendant de l'arbre et le regarda faire son numéro, un doux sourire se dessinant sur son visage. Puis elle chercha de vue le magasin d'apothicaire ou elle devait faire quelques emplette.

Elle savait ce qu'il allait faire et détourna le regard en attrapant la pomme, elle croqua dedans et attendit le cri de la femme brûlée qui ne tarda pas a venir. Les gens les regardait avec leurs yeux horrifiés mais cela ne l'a gênait pas.

Salutation noble village ! Je me nomme Yurick, et voici ma sœur, Angell. Aimez vous les flammes mes chers amis ? Hinhinhin... Restez pour le spectacle.. Il va bientôt commencer... ALLEZ !

Quel imbécile de dire leurs noms comme cela a haute voie. Elle rentra dans le commerce escompté pendant qu'il commençait a mettre le feu un peu partout et prit tous les bocaux remplis d'herbes et de choses étranges qui lui fallait, les notant sur une listes et les mettant dans son sac qui ne semblait pas se remplir. Puis elle ressortit, le voyant a terre. Il en avait encore trop fait et c'était a elle après de réparer les dégâts de la magie sur son corps qu'il poussait a bout.

Elle commença une rituel bizarre, poussant une table vers un tas de corps encore intactes surement asphyxiés. une mince fine couche d'huile ignifugé la protégeait et protégeait ses affaires. Elle prit une hache a portée de mains et démembra les corps avant de mettre leurs membres dans plusieurs couches de draps et de les glisser dans son sac, marquant combien il y en avait sur sa liste. Puis elle chercha du regard son frère, se léchant les doigts pour les nettoyer du sang.

Elle sortit du village, se mettant sur l'arbre où ils étaient et l'attendit. Une de ses abeilles marionnettes monta sur sa joue, voltant en face de ses yeux pour la distraire en attendant que son frère ait fini de s'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Djerin Rashkae

Guide des Protecteurs guerriers, Martyr

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Méta-guerrier
Métier : Protecteur
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 524

Messages : 64

Fiche de Personnage : Djerin, le premier martyr


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Jeu 28 Aoû 2014 - 22:43

Djerin contemplait le brasier du village, fou de rage a la vue d'un souvenir. Il avait vécu la même scène le jour de la mort de son père. Il fit volter son cheval.

Alberich, Samaël, Philipe et Karel, avec moi, il faut attraper le pyromane. Les autres, fouillez les alentour pour réunir les survivant et les aider à soigner les blessés. Sue!

Les cinq cavalier foncèrent sur le mur de feu tandis que les autres se séparaient pour en faire le tour par les deux cotés. Djerin attrapa le bouclier pendu à sa selle et dégaina son épée, imité par ses compagnons. Deux d’entre eux partirent à droite et à gauche pour contourner leur cible. Djerin s’arrêtât a un vingtaine de mètre de l'homme et lui cria une injonction.

Au nom de l'Ordre je vous ordonne de vous arrêter! Rendez vous et vous serez jugé avec droiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yurick Lhywedd

La Flamme Sanglante

________________

avatar
________________


Race : Faux-Parleur / Haut Elfe
Classe : Mage Guerrier
Métier : Faiseur de tours / Voleur
Croyances : Aucunes
Groupe : L'ordre du crépuscule

Âge : 21 ans

Messages : 28

Fiche de Personnage : La Flamme Sanglante


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Jeu 28 Aoû 2014 - 23:28

Le jeune homme continuait de brûler ses cadavres. Il entendit alors des chevaux. Il se demanda ce que cela pouvait bien vouloir dire, y avait-il encore des bêtes dans le village ? Il lui semblait que non. Cela voulait dire que de sombres fous s'étaient aventurer dans la fournaise qu'il avait créer. Il se baissa vers un homme en train de brûler, l'homme était gros et semblait riche. Il arracha sa bourse à moitié carbonisée et récupéra les pièces d'or qu'elle contenait. C'est alors qu'on lui adressa la parole. Il se leva lentement, puis se tourna vers le nouveau venu, lui lançant un regard noir de son œil de la même couleur.

Ha... Ha ha... Moi ? Me rendre ? Et puis quoi encore ! HAHAHAHA !

Il se mit a rire follement, puis il se releva et sortit sa lame. Il sourit et enflamma ses bras. Son sourire se brisa alors, et il eut un rapide mouvement vers l'avant, crachant encore un peu de sang. Il râla des injures incompréhensibles sous la douleur, puis se redressa et fixa les trois hommes et leurs montures. Il empoigna bien fort son épée, les flammes entourant sa peau ayant diminuer de volume suite à sa petite crise. Il serra les dents, c'était pas le moment que des enquiquineurs viennent ramener leurs nez. Il passa une main dans ses cheveux, se tenant bien droit en fixant d'un aire insolant l'homme qui se tenait devant eux.

Sinon quoi ? Tu vas me mettre une fessée ? Je serais jugé ? Laisse moi rire.

Il sourit, puis ricana légèrement, levant son épée en position défensive. Il n'allait tout de même pas laisser ces inconnus gâcher le merveilleux joujou qu'était devenu ce village. Mais au moins, sa lame aurait l'occasion de trancher autre chose que de vulgaires manants qui posait des yeux sur sa jumelle, se dit-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Djerin Rashkae

Guide des Protecteurs guerriers, Martyr

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Méta-guerrier
Métier : Protecteur
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 524

Messages : 64

Fiche de Personnage : Djerin, le premier martyr


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Sam 30 Aoû 2014 - 14:42

Djerin descendit de son cheval, énervé. Le gamin agaçant devant lui les prétendant incapable de le battre allait le regretter.

Il est pour moi. N'intervenez que si je suis tué. Pas avant. Et gardez mon cheval.

Il s’avançât d'un pas lent vers le gamin. Cerclant l'air de sa lame pour s'échauffer. Lorsqu'il fut à cinq mètres il s’arrêta pour lâcher son bouclier et se mettre en garde basse. Il plongea son regard dans les yeux vairons de son adversaire.

Dernière chance de te rendre.

Le garçon éclata de rire et l'ange se fendit. Une feinte au jarret suivit d'un coup de taille au flanc et d'une estoc en pleine poitrine. Rapide, puissant, mortel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yurick Lhywedd

La Flamme Sanglante

________________

avatar
________________


Race : Faux-Parleur / Haut Elfe
Classe : Mage Guerrier
Métier : Faiseur de tours / Voleur
Croyances : Aucunes
Groupe : L'ordre du crépuscule

Âge : 21 ans

Messages : 28

Fiche de Personnage : La Flamme Sanglante


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Sam 30 Aoû 2014 - 15:01

Le jeune homme continua de rire jusqu'à ce qu'il ne donne l'assau, il remplaça son rire par un sourire amusé. Les cicatrices de l'homme semblait indiqué qu'il avait beaucoup combattu, surtout qu'il était surement beaucoup plus vieux que Yurick.

Voyant donc que l'individu l'attaquait, il plongea lui aussi son regard dans le sien, puis il recula de quelques pas, laissant la lame de son adversaire fendre l'air, mais juste l'air. Il tendit ensuite son bras vers lui, envoyant un petit souffle de feu en direction de la tête du gars afin de l'aveugler. Après cela, il aurait encore reculer agilement de quelques pas, enflammant la lame de son épée et sautillant sur le coté en ricanant. Au fur et à mesure de ses sauts, il s'éloignait un peu plus. Il ne savait rien de son ennemi, et préféra la jouer distance pour plus de sécurité.

Ohoh ! Mais c'est qu'il mordrait le fourbe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Angell Lhywedd

Petit Chaperon Rouge

________________

avatar
________________


Race : Faux parleur- Haut elfe
Classe : Nécromancienne
Métier : Médecin itinérante / Escroc / Apothicaire
Croyances : Aucunes
Groupe : L'ordre du crépuscule

Âge : 21 ans

Messages : 27


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Sam 6 Sep 2014 - 18:29

Le jeune femme qui s'impatientait pris une longue vue dans son sac et regarda ce que son frere faisait, inquiète et impatiente de pouvoir partir. Elle le vit en train de se battre avec un autre homme et ceci l’énerva grandement.
Elle envoya une nuée d'abeilles et d'insectes vers lui en se concentrant et les fit former les mots suivant :

- REJOINS MOI IMMÉDIATEMENT. DÉPÊCHE.

Elle soupira a nouveau, lasse puis elle tourna sa longue vue sur le village qui brûlait comme un beau feu de camps puis elle vit deux groupes contournant son frère. Il fallait agir vite.
La jeune femme vit un cheval a moitier brûlé et réagit au quart de tour, elle envoya sur lui une de ses abeilles qu'elle avait recouvert de sang et traça doucement son signe grâce a elle. Elle fit se lever le cheval et le faire galoper vers son frère, elle attrapa son col grâce aux dents du cheval et le mit sur son dos avant de le faire galoper a toutes allures, évitant les deux groupes.

Une goutte de sueur coula doucement de son front et une larme sortit doucement de son œil bleu. Elle fit rentrer les abeilles dans leur bocal, se concentrant sur son cheval pour le faire arriver jusqu’à elle avec son frère sur le dos sans que le autres ne puissent l’arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Djerin Rashkae

Guide des Protecteurs guerriers, Martyr

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Méta-guerrier
Métier : Protecteur
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 524

Messages : 64

Fiche de Personnage : Djerin, le premier martyr


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Sam 6 Sep 2014 - 20:06

Djerin regarda le jeune homme s'enfuir sur le dos d'un cheval mort-vivant. Il fit un signe de les main et les deux cavaliers derrière lui lui amenèrent sa monture tandis qu'au loin, les deux autres avaient pris le garçon en chasse. Il grimpa sur sa selle et éperonna des deux pieds.

Commandant. Ça ne peut pas être lui qui commande à ce cheval, ou alors il est plus fort qu'il n'en a l'air.

Djerin hocha la tête et saisit un cor pendu à ses fontes pour en sonner deux coups. Le signal du ralliement pour la chasse. Il poussa son cheval à accélérer tandis que les autres cavaliers infléchissaient leurs courses pour le rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yurick Lhywedd

La Flamme Sanglante

________________

avatar
________________


Race : Faux-Parleur / Haut Elfe
Classe : Mage Guerrier
Métier : Faiseur de tours / Voleur
Croyances : Aucunes
Groupe : L'ordre du crépuscule

Âge : 21 ans

Messages : 28

Fiche de Personnage : La Flamme Sanglante


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Sam 6 Sep 2014 - 20:24

Il avait à peine fini sa phrase qu'un cheval venait de le capturer. Il pensa vivement a sauter de l'animal pour continuer le combat, mais remarqua ensuite que ce cheval était brûler, et que c'était sans doutes sa sœur qui le contrôlait. Il s'accrocha alors aux restes de crins de l'animal et se laissa guider par celui ci.

Voyant qu'il était poursuivit, il balança une boule de feu au sol, celle ci se changea vite en un sol de flammes sur quelques mètres, de façon a ce que les chevaux n'aient d'autre choix que de courir dedans, et donc de se brûler les pattes. En entendant le son du cor, il sourit, finalement, le petit jeu était surement loin d'être terminer. Il se tourna sur le cheval pour regarder en arrière. Il voulait voir si l'homme qui voulait l'affronter le suivait, ou si il n'y avait que les deux autres qui s'étaient surement prit dans les flammes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Angell Lhywedd

Petit Chaperon Rouge

________________

avatar
________________


Race : Faux parleur- Haut elfe
Classe : Nécromancienne
Métier : Médecin itinérante / Escroc / Apothicaire
Croyances : Aucunes
Groupe : L'ordre du crépuscule

Âge : 21 ans

Messages : 27


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Sam 6 Sep 2014 - 20:34

La jeune femme se concentrait énormément et suivait de vue le cheval. Il ne fallait pas trop qu'elle l’éloigne ni qu'elle l'approche pour ne pas montrer sa position. Elle respirât un grand coup, longuement et réfléchit. Les chevaux des hommes étaient effrayés par le feu donc il y avait une ouverture, elle fit galoper le cheval encore plus vite dans sa direction à elle.

Une fois celui ci en dessous de l'arbre, elle sauta derrière son frère et le serra avant de faire reprendre sa course au canasson a travers les bois. Elle commençait a fatigué mais ce n'était pas le moment, elle souffla a son frère.

- Tu aurais du te dépêcher.. on va rentrer maintenant..

Elle ralentit légèrement l'allure du cheval et le fit passer par la rivière pour masquer leurs traces et semer les poursuivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Djerin Rashkae

Guide des Protecteurs guerriers, Martyr

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Méta-guerrier
Métier : Protecteur
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 524

Messages : 64

Fiche de Personnage : Djerin, le premier martyr


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Mar 9 Sep 2014 - 22:46

Djerin vit deux de ses cavalier perdre leurs montures. Il jura et leur fit signe d'aider les villageois avant de prendre les sorciers en chasse. Ralliant à lui les autres gardiens il se lança dans un galop effréné vers les bois. Les vingt-trois cavaliers se déployèrent en largeur pour encercler leurs proies, se réunissant par petits groupes de cinq hommes. Deux des groupes accélérèrent pour contourner dans les grandes largeur tandis que les deux autres devraient se maintenir au niveau des sorciers sur leur monture brûlée. Les deux derniers hommes suivaient leur chef de près pour rattraper leur cible par l'arrière. Ils perdirent les traces de leurs cibles eu niveau de la rivière et ralentirent pour sonder les rives.

Il ne leur fallut que quelques minutes pour entendre un son de cor dans les bois, un des groupes ayant trouvé les sorciers. Faisant signe à ses compagnons, Djerin s'élança. Nonobstant toute logique ou instinct quelconque, il fonçait à travers bois, les branches basses lui cinglant le visage, certaines allant même jusqu'à le blesser. Ses compagnons commençaient à se faire distancer et ils étaient hors de vue lorsque l'ange trouva sa cible. La croupe brûlée d'un cheval mort chevauché par deux sorciers. Poussant un peu plus sa monture, il maintint les rênes dans sa main gauche pour saisir de la droite son arbalète chargée. Il visa avec soin pour tirer dans le cavalier le plus proche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yurick Lhywedd

La Flamme Sanglante

________________

avatar
________________


Race : Faux-Parleur / Haut Elfe
Classe : Mage Guerrier
Métier : Faiseur de tours / Voleur
Croyances : Aucunes
Groupe : L'ordre du crépuscule

Âge : 21 ans

Messages : 28

Fiche de Personnage : La Flamme Sanglante


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Mer 10 Sep 2014 - 13:13

Ils avaient en effet réussi a sortir du village. Yurick se retourna sur l'animal pour venir serrer tendrement sa sœur dans ses bras. Il avait mal au cœur et a la tête, et ferma les yeux en posant la tête sur son épaule. Il les ré-ouvrit quelques secondes plus tard pour observer les grandes colonnes de fumées qui s'échappaient du village. Bientôt, si ils ne faisaient rien, le feu allait se propager dans la foret et aux alentours. Il sourit, c'était magnifique.

Soudain, alors que tout semblait aller pour le mieux, il entendit des bruits de cavalcade. Aux travers des arbres et derrière lui, il remarqua les cavaliers qui l'avait interrompu lors de son massacre. Il souffla et laissa échapé quelques insultes, il risquait de s'évanouir si il utilisait encore son pouvoir de trop..

Angell, occupe toi de ceux de droite... !

Il remarqua ensuite l'homme qu'il avait faillit combattre les visés pour ensuite tiré un carreau de son arbalète sur eux. L'instinct lui fit prendre sa sœur dans ses bras pour la protégé, il prit donc la flèche dans son bras gauche. Il râla sous le coup de la blessure, puis il sauta du cheval et dégaina son arme de la main droite, laissant son autre bras pendre le long de son corps.

Kshh.. Je me charge de ceux de gauche et d'arrière !

Sur ses mots, il se mit a courir vers Djerin, il prit son souffle et cracha une bouffée de flammes allant sur la rive gauche afin de créer un début d’incendie, et donc ralentir, voir tuer, les ennemis qui y étaient cachés. Le feu prit d'abord sur 5 arbres, puis grandis de lui même, assez vite. Yurick, quand a lui, arracha le carreau a son bras avec les dents, brûlant la plaie afin de la cautériser, ainsi il serait au moins sur qu'elle ne s'infecterait pas et qu'elle ne saignerait plus. Le jeune pyromane, une fois qu'il fut a proximité d'attaque de sa cible, balança son bras blesser vers les membres du cheval, enflammant celui ci pour brûler les pattes de l'animal, gardant sa lame pour se protéger d'une éventuelle contre attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Angell Lhywedd

Petit Chaperon Rouge

________________

avatar
________________


Race : Faux parleur- Haut elfe
Classe : Nécromancienne
Métier : Médecin itinérante / Escroc / Apothicaire
Croyances : Aucunes
Groupe : L'ordre du crépuscule

Âge : 21 ans

Messages : 27


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Ven 12 Sep 2014 - 18:37

La jeune femme descendit doucement du cheval, regardant son frère et tirant encore plus sa cape sur ses yeux, anxieuse. Elle le prit contre elle avant de dire d'une petite voix.

- Nous nous rendons..

Elle soupira et fit un baisé sur la joue de son frère avant de regarder la plaie cautérisée comme si les autres hommes n'étaient pas la. Elle posa une mixture sortie de son sac sur la plaie et banda sur la cicatrice en faisant un joli pansement.

- Je suis désolée messieurs.. Mon frère est un peu fou.. Veuillez ne pas lui en tenir rigueur.. Je le surveillerais mieux la prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Djerin Rashkae

Guide des Protecteurs guerriers, Martyr

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Méta-guerrier
Métier : Protecteur
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 524

Messages : 64

Fiche de Personnage : Djerin, le premier martyr


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Ven 12 Sep 2014 - 19:44

Djerin réagit immédiatement lorsque la langue de flamme jailli vers le sol. Il prit appui sur le dos de sa monture et s'élança hors de portée. Atterrissant lourdement dans un roulé-boulé douloureux au niveau des omoplates. Il jeta un œil à l’incendie qui ravageait les bois de l'autre coté. Les flammes léchaient la frondaison des arbres et menaçaient de provoquer des ravages. Enragé, l'ange ramassa son épée pour se diriger d'un pas lent vers le pyroman. Ceux de ses hommes qui étaient présents reculèrent. Sans doute effrayé par l'expression de colère qui, avec les ombres dues a l'incendie, lui donnait l'air d'une créature d'outre-tombe. Tous savaient qu'il serait dur pour eux de l’arrêter avant que le mage ait payé pour ses crimes.

Nous nous rendons..

Intrigué par l'arrivée de la jeune fille, le séraphin ne ralentit pas pour autant. Plongé dans sa colère bouillonnante il avançait.

Je suis désolée messieurs.. Mon frère est un peu fou.. Veuillez ne pas lui en tenir rigueur.. Je le surveillerais mieux la prochaine fois.

Djerin éclata à ces mots.

Désolée ?! Vous êtes désolée ?

Le ton de sa voix croissait comme l'incendie et une auréole de métal lui tournait autour du dos.

Vous allez dire quoi aux familles des gens morts aujourd'hui ? Hein ? Vous allez leur dire que vous êtes désolée et ils vont tous ressusciter ?

Le métal flottant dans le dos du guerrier semblait bouillir et réagir aux inflexions de sa voix.

Vous mériteriez que je vous désosse sur place et que je vous donne en pâture aux démons du Vein.


Lentement, la tension retomba à un point stable : la colère absolue. Djerin pointa sa lame sur le pyroman.

Toi ! Éteins ces flammes immédiatement si tu tiens à ta misérable vie.

Il se tourna ensuite vers la fille.

Quand à toi, je te laisse vingt seconde pour déguerpir. Tu mérite une punition pour avoir laissé se massacre se faire, alors profite de cette chance unique. Si jamais par malheur pour toi tu recroise ma route, frappe la première, et frappe fort. Sous peine de recevoir ton jugement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yurick Lhywedd

La Flamme Sanglante

________________

avatar
________________


Race : Faux-Parleur / Haut Elfe
Classe : Mage Guerrier
Métier : Faiseur de tours / Voleur
Croyances : Aucunes
Groupe : L'ordre du crépuscule

Âge : 21 ans

Messages : 28

Fiche de Personnage : La Flamme Sanglante


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Ven 12 Sep 2014 - 20:13

Il s'éloigna en sautant de quelques pas pour s'éloigner du cheval ou était l'homme. Il le regarda ensuite se réceptionner et laissa un regard amusé aux individus qui reculaient. Puis il fixa de nouveau son véritable adversaire. Il trouvait cela fort drôle a quel point son Art pouvait l'énerver. Puis, sa sœur vint le serrer, il enroula un bras autours de l'épaule de celle ci et embrassa le coin de son œil pour répondre à son bisous.

Nous nous rendons.. 

Aux mots de sa sœur, il ouvrit de grands yeux surpris, il n'avait en aucun cas envie de se rendre, cela faisait longtemps que cette situation ne s'était plus présenter. Et puis il voulait découvrir les autres membres de l'Ordre qu'ils venaient d'interger...

Je suis désolée messieurs.. Mon frère est un peu fou.. Veuillez ne pas lui en tenir rigueur.. Je le surveillerais mieux la prochaine fois.

Il reconnut qu'elle n'avait pas tors, mais de là a parler ainsi... Cela le vexa un peu. Il préféra se concentrer sur les paroles de l'autre, et sur la chose bizarre qui prenait forme dans son dos alors qu'il demandait si ils étaient désolés. Il le laissa parler, puis, quand il eut fini, et qu'il le menaçait, Yurick ne bougea pas, se contentant de répondre :

Mh, pour répondre à ta question, moi je ne suis pas désolé, et puis, ma sœur peut faire revivre ces misérables si tu veux. Héhé, pis après tout, ils seraient bien mort un jour ! Non ?

Il se décolla un peu de sa jumelle, puis regarda les hommes autours de lui ainsi que les flammes de la foret, et éclata de rire.

Je ne sais pas ce qu'est ce Vein dont tu parles, mais ma foi ! HAHAHA ! Arrêter mes flammes ? HAHAHA ! Je ne peux pas voyons ! C'est ce qu'il y a de beau dans mon Art vois-tu ?! Seul la nature peut l'arrêter ! Comprend tu à quel point c'est excitant ?! Creer quelque chose que l'on ne peut plus maîtriser une foi qu'elle appartient au monde ! C'est formidable ! C'est mon Art ! Et toutes ces personnes vont mourir par mon Art ! Mais ne soit pas en colère ! Ils devraient être heureux ! Mourir brûler est une magnifique mort ! HAHAHAHAHAHAAAA !

Il s'en étouffa de rire, toussotant un peu avant de prendre un visage sur le quel on pouvait clairement lire une joie jouissive, un désir ardent de se battre, et une soif de flamme exquise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Angell Lhywedd

Petit Chaperon Rouge

________________

avatar
________________


Race : Faux parleur- Haut elfe
Classe : Nécromancienne
Métier : Médecin itinérante / Escroc / Apothicaire
Croyances : Aucunes
Groupe : L'ordre du crépuscule

Âge : 21 ans

Messages : 27


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Ven 12 Sep 2014 - 20:33

La demoiselle fut impressionnée par les paroles de l'homme qui lui criait dessus. Elle ne pouvait pas se sauver, pas abandonner son frère ici. Elle tira encore plus sa capuche rouge sur ses yeux écoutant les paroles du pyromane. Puis elle décida d'agir, ce fut rapide. Elle planta une fléchette dans le bras de Yurick, il lui en voudrait ce serait certain mais elle faisait cela pour lui. Le produit dans la fléchette donnait a la personne les symptômes de la mort sans qu'elle le soit vraiment.

- Pardon.. Je suis désolée..

Enfin, il fit approcher le cheval vers elle pour caresser son museau.

- Vous êtes un peu dure monsieur, croyez vous que je peux arrêtez mon frère dans ses crises ? Il par tellement vite que c'est dure de le retenir voyez vous. Nous rémunérerons ces personnes.. Enfin je...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Djerin Rashkae

Guide des Protecteurs guerriers, Martyr

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Méta-guerrier
Métier : Protecteur
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 524

Messages : 64

Fiche de Personnage : Djerin, le premier martyr


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Sam 13 Sep 2014 - 0:07

Vous êtes un peu dur monsieur, croyez vous que je peux arrêter mon frère dans ses crises ? Il part tellement vite que c'est dur de le retenir voyez vous. Nous rémunérerons ces personnes.. Enfin je...

Djerin secouât la tête, légèrement calmé.

C'est tout ce que représente la vie à vos yeux ? Une somme d'argent ? Réfléchissez bien. Si je tuais votre frère mais que je vous donnais de l'or seriez vous heureuse ? Je crois que non. Sinon vous l'auriez déjà assommé et vendu.

L'acier s'écoula au sol pour former des liens épais au niveau des membres du garçon. Sept paires d'anneaux bloquaient ses jambes et quatre ses bras. Un épais bâillon de métal vint aussi se placer sur sa bouche. Il se retourna vers la fille pour la fixer d'un regard plein de haine.

Je vous méprise. Pire, je vous exècre pour votre façon de vivre. Mais en même temps vous engendrez surtout en moi de la pitié. La seule raison pour laquelle vous et votre frère êtes encore en vie, n'est que mon immense espoir. Maîtriser votre frère ? Non, ce qu'il faut c'est lui montrer. Ce qu'il fait. Et les dégâts que ça engendre. Vous voulez venir voir ?

Il fit signe au soldats qui étaient encore la, et ils vinrent entourer la jeune fille. Pointant des arbalètes sur elle. Djerin lui mit le pyroman sur son épaule en gardant une dague sur sa gorge nue.

Finalement vous allez me suivre. J'aurais sûrement besoin de votre concours pour le sauver de lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yurick Lhywedd

La Flamme Sanglante

________________

avatar
________________


Race : Faux-Parleur / Haut Elfe
Classe : Mage Guerrier
Métier : Faiseur de tours / Voleur
Croyances : Aucunes
Groupe : L'ordre du crépuscule

Âge : 21 ans

Messages : 28

Fiche de Personnage : La Flamme Sanglante


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Lun 15 Sep 2014 - 11:51

Il s’apprêtait a repartir, quand il sentit quelque chose se planter dans sa chair. Il serra son bras et se tourna vers sa sœur, lui lançant un regard qui ne comprenait pas. Puis il chancela, posant un genou au sol. Les potions de sa sœur étaient redoutables... Il le savait mieux que quiconque. Il se tint le cœur, levant les yeux vers sa sœur.

Angell.. P-Pourquoi.. ?

Il regarda ensuite les liens de fer s'enrouler autours de ses membres. Ça ne pouvait pas se finir ainsi, il ne pouvait pas perdre comme ça, trahis par sa propre sœur. Il voulut tenter quelque chose, mais les effets de la piqûre l'en empêchèrent. Il fixait le sol d'un air déconcerter, puis il fut pris d'une migraine insoutenable et cracha encore quelques gouttes de sang.

Non..

Finalement, il ferma les yeux, laissant le métal emprisonner sa bouche. Il les r-ouvrit légèrement lorsque l'homme le prit sur son dos, ses yeux fixant le sol sans aucunes émotions. Il ne comprenait même pas ce que disait les personnes autours de lui, il ne pensait pas, il était présent sans vraiment l'être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Angell Lhywedd

Petit Chaperon Rouge

________________

avatar
________________


Race : Faux parleur- Haut elfe
Classe : Nécromancienne
Métier : Médecin itinérante / Escroc / Apothicaire
Croyances : Aucunes
Groupe : L'ordre du crépuscule

Âge : 21 ans

Messages : 27


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Sam 20 Sep 2014 - 12:28

- Je parlais de les rémunérer pour leurs maisons.. pas pour leur famille morte.. et vous allez trimbaler le corps de mon frère comme cela longtemps ?
Je n'ai pas envie de vous suivre, j'aimerais bien continuer d'exercer métier et l'enterré avant..


La jeune femme regardait les arbalètes et s'impatientait, elle n'avait aucune envie de se battre pour la simple et bonne raison que ce jour la elle n’était pas d'humeur. Elle passa une main dans ses cheveux noirs et tira sa capuche sur son visage avant de regarder le chef des hommes et de se mettre a son niveau, étant plus petite que lui. Un sourire se dessina sur ses lèvres rouges.

- Et puis, je n'ai rien fait moi. Je n'ai tué personne et je viens juste de tuer le meurtrier donc normalement je dois être bien considérée non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Djerin Rashkae

Guide des Protecteurs guerriers, Martyr

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Méta-guerrier
Métier : Protecteur
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 524

Messages : 64

Fiche de Personnage : Djerin, le premier martyr


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Sam 20 Sep 2014 - 22:59

Et puis, je n'ai rien fait moi. Je n'ai tué personne et je viens juste de tuer le meurtrier donc normalement je dois être bien considérée non ?

Il se retourna brutalement, pointant un doigt accusateur sur la jeune femme.

UN ! Tu ne l'as pas tué. Je ne sais pas quel produit il a dans le corps, mais il n'est pas mort. DEUX ! Pour ne pas l'avoir empêché de tuer des gens, pour l'avoir aidé à s'enfuir tu es à mes yeux aussi coupable que lui. TROIS ! Je ne considère pas bien quelqu'un prêt à vendre son frère pour sa propre survie. Maintenant marche si tu veux pas que je te porte comme ton frangin.

Il marchèrent jusqu'au village en train de s’éteindre. Lorsqu'ils y furent, il enchaîna le garçon à un anneau sur un pilier de métal profondément ancré dans le sol. Il se dirigea ensuite vers un bâtiment en pierre. Suivit par ses hommes et la prisonnière. Il la fit envoyer dans un renfoncement qu'il scella de barreaux d'acier.

Maintenant médite. Et fait le bien jusqu'au réveil de ton frère. Quand il se réveillera vous serez chattiés. Et crois moi... Tu préférerais une mise à mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yurick Lhywedd

La Flamme Sanglante

________________

avatar
________________


Race : Faux-Parleur / Haut Elfe
Classe : Mage Guerrier
Métier : Faiseur de tours / Voleur
Croyances : Aucunes
Groupe : L'ordre du crépuscule

Âge : 21 ans

Messages : 28

Fiche de Personnage : La Flamme Sanglante


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Dim 21 Sep 2014 - 0:13

Surement plusieurs heures passèrent avant que le jeune homme ne reprenne ses esprits. Il ouvrit les yeux, puis sentit plusieurs liens a son corps. Il tenta de relever la tête, mais une douleur atroce lui fit pousser le cri d'un homme fatigué et souffrant. Il s'y reprit une deuxième foi, plus lentement. Yurick regarda autours de lui, et il remarqua ce qu'il s'était passer. A force, cela ne l'étonnait même plus. Il retrouvait toujours les mêmes paysages lorsqu'il se réveillait. Il se demanda si un jour il lui arriverait de ne pas s'endormir a chaque massacre.

Qu'est ce que... Et merde..

Il tenta de s'écarter du poteau, mais en fut empêcher par ses liens. La seule chose dont il ne se souvenait plus, c'était pourquoi et comment il s'était retrouver là. Surtout comment. Il regarda les gens autours de lui, cherchant celui qui pourrait être leur chef. Il avait soif. Et faim aussi. Mais il avait surtout envie d'un bon lit douillé pour faire un gros dodo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Angell Lhywedd

Petit Chaperon Rouge

________________

avatar
________________


Race : Faux parleur- Haut elfe
Classe : Nécromancienne
Métier : Médecin itinérante / Escroc / Apothicaire
Croyances : Aucunes
Groupe : L'ordre du crépuscule

Âge : 21 ans

Messages : 27


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Dim 21 Sep 2014 - 10:57

Maintenant médite. Et fait le bien jusqu'au réveil de ton frère. Quand il se réveillera vous serez chattiés. Et crois moi... Tu préférerais une mise à mort.

La jeune femme resta neutre face aux paroles de l'homme. Une fois que celui ci eut le dos tourné, elle se mit a l'action. Elle s'assit dans la cellule et prit le contrôle du cheval qu'elle avait laissé dehors, ce fut très dure pour elle de le manipuler et de se souvenir comment le faire venir mais elle y parvint. Elle le fit prendre un morceau de métal incandescent qu'elle avait remarquer en passant par la avant et le poser sur la chaîne de son frère pour le défaire de ses liens. AU moins lui serrait sauvé.

Elle se concentra en même temps sur ses abeilles et leur fit créer une ruche aussi solide que les barreau de sa prison entre elle et l’extérieur ce qui ralentirait l'homme voulant appliquer sa sentence sur elle. Une fois ses taches accomplient, elle se reposa au fond de sa cellule renforcée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Djerin Rashkae

Guide des Protecteurs guerriers, Martyr

________________

avatar
________________


Race : Séraphin
Classe : Méta-guerrier
Métier : Protecteur
Croyances : Aucune
Groupe : Anges

Âge : 524

Messages : 64

Fiche de Personnage : Djerin, le premier martyr


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Dim 21 Sep 2014 - 14:02

Postant deux hommes et un mage à la garde de chacun de ses prisonniers, Djerin partit aider à la lutte contre les dernier vestiges de l'incendie. Lorsque les derniers foyers furent éteints il détermina les groupes qui déblaieraient, ceux qui rechercheraient les survivant et ceux chargés de soigner et remettre assez de bâtiments en état pour que tout le monde puisse dormir à la nuit tombée. Il prit rapidement la tête du groupe de déblaiement. Il travaillaient efficacement, effectuant des chaînes rapides pour sortir les gravats. La nuit tombait qu'il avaient déjà finit de nettoyer les déchets et que tout le monde avait de quoi dormir. Bien qu'il ne fêtassent rien cette nuit la, les habitants du village se sentirent moins perdus qu'il ne l'avait été auparavant.

Djerin réunit les dirigeants du village pour statuer du sort des deux prisonniers.

C'est très simple... Il ont trois options : L’exécution, mais croyez moi, je n'y tiens pas ; Le fouet, c'est une solution douloureuse qui ne soigne pas toujours, au contraire ça peut faire empirer l'effet ; L'apprentissage, c'est une méthode longue et complexe, qui demande beaucoup de travail, mais au final, c'est celle qui assure avec certitude qu'il deviendra meilleure. C'est aussi celle que je préconise.

Un jeune homme énergique s'éleva immédiatement.

Ils doivent mourir ! Il sont responsable de la mort de trop de gens pour qu'on leur laisse la vie sauve.

Un vieil homme se leva a son tour pour faire valoir sa voix.

Je suis d'accord avec notre ami. Nous avons vu combien, au fil des années que lui et ses frères son passé dans notre village, il nous ont aidés. Cependant, je pense qu'une punition par la douleur s'impose avant tout.

L'ange secoua la tête et s'assit, conscient que les tergiversations dureraient des heures.

Lorsque le soleil pointa à l'horizon, les habitants avaient enfin décidé de suivre le conseil du vieil homme. Les sorciers seraient chargés d'aider les habitants à faire le ménage mais subiraient avant ça une dizaine de coups de fouets chacun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yurick Lhywedd

La Flamme Sanglante

________________

avatar
________________


Race : Faux-Parleur / Haut Elfe
Classe : Mage Guerrier
Métier : Faiseur de tours / Voleur
Croyances : Aucunes
Groupe : L'ordre du crépuscule

Âge : 21 ans

Messages : 28

Fiche de Personnage : La Flamme Sanglante


MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   Dim 21 Sep 2014 - 14:53

De loin, l'homme regardait les autres agir. Pourquoi les hommes s'entêtent-ils a reconstruire tout le temps ? C'est un peu stupide, du moins, c'est ce que Yurick pensait. C'est alors qu'il vit le cheval s'approcher, et sa sœur le libéré. Il augmenta la chaleur de la chaine jusqu'à la faire fondre. Il sourit, et discrètement, il se leva. Puis vit que des hommes s'approchaient pour les gardés. Il fit mine d'être encore attaché, puis une fois que tout les autres furent concentrés dans leur tache, il regarda les gardes.

Hey, je voudrais pisser.. S'il vous plait.

L'un des hommes regarda ses coéquipiers. Ils hochèrent la tête et l'un d'eux s'approcha du mage. Il n'eut pas le temps de se rendre compte que la chaîne était brisée que la main du jeune homme faisait fondre sa gorge. Les autres se précipitèrent sur Yurick, celui-ci évita avec agilité le coup d'épée que lui donnait un des gardes avant de brûler ses yeux. Quand au mage, il se dirigeait en courant vers les autres pour les prévenir en hurlant qu'un prisonnier s'échappait.

Fhhh...

Le pyromane préféra prendre le temps de le tuer, il balança une boule de feu vers l'homme qui n'eut pas le temps de crier bien longtemps avant que sa nuque ne soit brûlée. Puis, il remit un cache œil sur son œil qu'il gardait fermé, avant de se mettre a courir en se faufilant discrètement derrière les maisons, partant en courant dans les bois par l'arrière du village, ou les travaux n'avaient pas encore été effectués. Il reviendrait libéré sa sœur plus tard, il n'avait pas le temps de fouiller toute les maisons, les gardes braillards avaient déjà du attiré les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comment gacher une super journée...[ouvert sur demande]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Grandes plaines de Feleth :: Collines-