''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 J'ai traversé les âges, bravé milles dangers et suis prêt à ravager le monde... pour toi... [Altaïr]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Asthéne Altaïr



________________

avatar
________________


Race : démon commun animal
Classe : sorcier
Métier : légende vivante
Croyances : aucune
Groupe : solitaire

Âge : inconnu

Messages : 22


MessageSujet: J'ai traversé les âges, bravé milles dangers et suis prêt à ravager le monde... pour toi... [Altaïr]   Ven 28 Nov 2014 - 23:47

* * *

ALTAÏR


Nom :Altaïr
Prénom :Asthéne
Rang : Légende Antique

Âge :Ancien (expliqué plus bas)
Sexe :Masculin

Race : Démon commun animal
Classe :Mage
Métier : Monstre/Héros/simple passant… cela dépend des moments
Croyances : étranges…

Groupe : Bien que je fasse partit du groupe des solitaire j'ai aussi un clan:

Clan des indécis;
Clan constitué d'êtres en tous genres, qu'ils soient démons ou anges ou autres. Le fait qu'ils soient capable du meilleur comme du pire de par leurs désirs ou leurs pulsion en fait un groupe particulier, du moins pour la plupart de ses membres. Certains de ses membres ne sont pas forcément mauvais, ils n'ont pas obligatoirement fait des choses incroyables et se contentent de vivre leur vie. Cependant ce sont des personnes n'appartenant pas à un autre groupe et sentant le besoin d'une protection, les indécis les accueillent.






Équipement :
Altaïr possède un équipement assez simple, enfin du moins au premier abord. Il porte toujours le même grand manteau de voyage qu'il peut aussi utiliser comme cape si il fait trop chaud pour s'en entourer. L'habit lui arrive jusqu'au milieux des mollets, il est fait dans un tissu étrange, doux chaud et moelleux, parfait pour un voyageur en somme. La possibilité de le fermer par une ceinture du même tissu ou par de petites attaches disposées le long des bords plaît beaucoup à Altaïr. Il possède un grand nombre de poches internes dans lesquelles le furry range toute sortes de choses, des feuillets, des herbes, des friandises, des pierres etc... parfois même des choses utiles. Sinon lorsqu'il pleut il peut rabattre la grande capuche du vêtement, des places spéciales étant prévues pour les oreilles si il ressent le besoin de les mettre bien au chaud plutôt que de les laisser semi écrasées par la capuche.

Altaïr aime beaucoup les habits à poches, d'où celui mentionné un peu plus haut, mais il apprécie aussi énormément les ceintures, c'est une passion un peu inquiétante même. Il n'en porte pas moins de quatre, deux croisées à la taille, une proche du tronc sur sa queue, et une à la cheville (plus un bracelet en cuir avec une grosse attache mais bon, lui il trouve que c'est une ceinture!). Il porte bien sûr un pantalon de toile, plus lisse qu'un jean mais pas moins solide, ce pantalon ne possède étrangement aucune poche... comme quoi Altaïr ne sait pas toujours ce qu'il veut. Il ne porte en général rien sous sa cape au niveau du torse si ce n'est des bandages de tissus blanc bien propres lui ceignant le buste de la moitié des pectoraux jusqu'au nombril.

Il a aussi un sac en cuir qu'il porte toujours en bandoulière, c'est un peu un fourre tout, il y a ds livres, des calepins, des trucs ramassés et bien sur une grosse poche pour les provisions. Pour ce qui est des menus objets Altaïr a toujours des couteaux sur lui, de tailles variés dans ses poches ou accrochés à ses ceintures. Il a de petits instruments de musique, des machins qui pendouillent à ses ceintures au niveau de la taille, de quoi dessiner etc...

Les objets les plus importants qu'il porte sont, le pendentif rond en bois avec une perle de bois vivant qui luit faiblement en son centre et un étrange bâton fait dans un métal inconnu, sûrement un alliage, qu'il porte dans son dos, enrubanné dans de longues bandes de tissus.

Son médaillon est magique et renferme une âme, celle de la femme qu'il a le plus aimé, son bâton de forme étrange lui permet d'amplifier les sons qu'il produit par magie.







Talents de combat physique :
Altaïr est un bon combattant de corps à corps, le temps lui a permit d'apprendre la plupart des enchaînements de base des ennemis communs, lui permettant de se défendre sans problèmes. Il est athlétique, bien qu'il semble un peu maigrichon, ce qui lui permet d'avoir une bonne endurance en défense comme en attaque sans pour autant être au dessus du niveau moyen, un bon épéiste peut facilement le vaincre au corps à corps, pour peu qu'il arrive jusque là…






Talents de magie :
Illusion transcendante, Altaïr est l'un des rares à manipuler cette magie aux combien complexe. Cette branche des illusions est certainement l'une des magies les plus difficile à manipuler. Elle utilise la puissance créatrice de l'esprit du mage et non l’altération de la perception de ses cibles. En clair si la mage transcendant créé une illusion tout ceux étant à une distance permettant de la voir la verront. Il peut rendre les sons, les odeurs, les apparences... Mais retenez bien que si une personne peut voir ou sentir (etc) l'une de ses illusions, tous ceux présents pourrons faire de même si elle n'est pas maîtriser, si vous créez une odeur de poubelle et bien tous les gens situé dans la zone effective la sentiront...
La deuxième partie de cette magie est que le mage a la possibilité de concrétiser ses illusions, il ne créer pas de matière à proprement parlé car la matière est éternelle mais il peut donner une consistance plus ou moins importante à ses illusions, leur permettant une existence physique concrète tant qu'il maintient sa concentration sur la dite illusion.

Altaïr a aussi apprit à manipuler un deuxième type de magie, celle du son. celle ci lui permet de modifier les sons, de les taire ou au contraire de les rendre assourdissant. Il peut aussi simplement les créer, c'est la une magie communément utiliser chez les bardes et ménestrels. Elle permet de créer des sources sonores ici ou là, diffusant le son que le mage décide. cependant cette magie est aussi dangereuse en de mauvaises mains, les plus puissants parviennent à se changer en ondes sonores pour parcourir rapidement de grandes distances, que ce soit pour la fuite ou l'attaque surprise. En combat elle permet aussi des attaques à base d'ondes tranchantes ou d'ondes de choc, et plus si vous avez de l'imagination...






Talents divers :
Altaïr n'est déjà pas une créature que l'on croise souvent, même chez les démons, mais son caractère unique se retrouve renforcé par un certains nombre de particularités que l'on ne trouve pas non plus chez les autres membres de son espèce.
Déjà comme nombre d'animaux ils a une très bonne vision nocturne bien qu'elle soit essentiellement en noir et blanc dans l'obscurité. Sa truffe capte les odeurs bien mieux que la plupart des nez ce qui l'avantage dans ses traques ou fuites. Il ne faudrait pas oublier son ouïe, les oreilles de renard ne sont pas posées là par simple envie de décoration bien qu'elles soient très seyantes, elles lui permettent aussi d'avoir la même capacité auditive que les animaux. Les coussinets de ses grandes pattes animales l'aident à se déplacer sans aucun bruit et ses puissantes griffes rétractiles à infliger des dommages sévères lorsqu'il le faut. Sa fourrure lui permet de moduler la température de son corps, le faisant résister aux grands froids et plus difficilement à la chaleur bien qu'il adore cette dernière. Il est souple son corps peut se compresser ou s'étendre au-delà des capacités humaines normales, de plus il possède une bonne détente, lui accordant le droit de bondir haut et d’atterrir légèrement.







Pouvoirs particuliers : Altaïr est encore propriétaire de quelques particularités de son corps que l'on peut ramener à de la magie, enfin pour les connaissances de l'époque. Son corps, surtout sa fourrure, peut luire. Ce n'est pas une lumière très puissante mais cela suffit à éclairer les deux trois mètres autour de lui lorsque toute son anatomie est concernée. Cette lumière apparaît comme la bioluminescence des méduses, à ceci près qu'il la contrôle pleinement. Étant apparu avec les premières créatures il ne possède des caractéristiques des nouvelles générations comme il lui en manque aussi certaine, la principale est qu'il ne vieillit pas. Lorsque son corps physique s'est créé le concept de vieillesse n'était tout simplement pas une évidence, voir même inconnu, de fait son corps est resté tel quel depuis sa 'naissance physique'.

Il y a une autre chose à savoir sur Altaïr. Il n'est jamais seul, pas dans le sens où il voyage avec quelqu'un mais dans celui où il a recueillit un esprit en lui. Ce dernier se nome Lulu, démon commun créé il y a longtemps pour servir et défendre un palais, l'endroit qui l'abritait ayant été abandonné le petit démon se morfondait et le renard lui est apparu comme la meilleur des échappatoires. Altaïr et lui sont de très bons amis, même si ils se sont déjà fâchés quelques fois il est difficile d'ignorer une personne qui vit au sein même de votre esprit… Ce qui amusant c'est que Lulu est le total opposé d'Altaïr, il est joyeux, rigole, taquine, il parle sans cesse et trouve toujours un commentaire inutile pour tout, ce qui a le don d'amuser et d'agacer Altaïr.
Altaïr peut déléguer une part plus ou moins grande de ses pouvoirs à Lulu, lui permettant de se manifester, physiquement ou par simple illusion, et de parler ou non. Mais en situation de combat il arrive que Lulu soit un puissant alliè, s'occupant d'une partie de ce créer Altaïr en lui laissant le loisir de s'occuper d'autres choses, ils forment un duo remarquable à ne pas se mettre à dos.





Apparence physique :
Altaïr est un démon animal, son apparence est celle d'un furry, animal anthropomorphe. Cependant il possède un certain nombre d'étrangetés qui ne sont pas communes à l'espèce animal qu'il incarne. Il est déjà grand, même pour un furry, mesurant 2,40m il dépasse sans problèmes les gens qu'il rencontre et a l'apparence d'un jeune de plus ou moins 25 ans. Il donne l'impression d'être un combattant aux muscles moyennement développés lorsqu'il avance, son grand manteau drapé autour de lui, quelques ouvertures vous laissent croire que c'est finalement un maigrichon, mais s'il advient que vous puissiez le contempler dans son plus simple appareil ou glisser vos mains sur sa fourrure vous vous rendrez compte qu'il n'est ni l'un ni l'autre. Altaïr est athlétique, des muscles fins mais puissants ondulent sous sa peau, lui donnant bien plus de force qu'il ne semble en disposer.

Sa fourrure est majoritairement d'un roux assez doux, pourtant flamboyant sous les puissants rayons du soleil, le reste de ses poils sont d'un blanc crème avec les mêmes caractéristiques. Pour ce qui est du schéma de couleurs il est similaire à l'image de mon avatar.

Attaquons maintenant les étrangetés, Altaïr à une queue dorsale longue de 2,50m ondulant doucement au rythme de ses pas. Si l’œil visible sur son image vous laisse penser qu'il est bleu vous vous trompez, l’œil gauche du renard est arc en ciel, irisé, sans cesse changeant. Cela est due à un esprit accroché à son corps, le fait qu'il soit 'amarré' à Altaïr et que ce soit précisément son œil qui serve d'attache lui donne cette propriété pour le moins déconcertante. En effet l'apparence de ce globe oculaire attire toujours le regard, dérangeant la majorité des gens. L'autre œil oscille entre le vert mousse sombre et celui chatoyant des prés d'herbes folles.







Caractère, personnalité :
Pour ce qui est de la personnalité d'Altaïr… il est compliqué de le définir correctement… Il est extrêmement lunatique, en général calme et posé, il passe beaucoup de temps perdu dans ses pensées. Altaïr est vieux, bien plus vieux qu'il ne le semble, et possède de fait un tempérament calme la plupart du temps, mais le problème est qu'il dévie rapidement lorsque l'on touche à certains points.

Il est mélancolique d'un temps passé, celui où sa vie était grandiose et colorée, les seuls instants dont il dit qu'il a vraiment vécu. Maintenant il traîne sa peine au travers des mondes, cherchant un moyen de retrouver ce qu'il a perdu. Bien qu'il ne soit pas violent de base il a comme tous les autres membres de son clan ses sautes d'humeur, cela peut aller de longues journées d'euphorie à des passages si sombre que l'approcher seulement est un danger pire que sauter à pieds joins sur le museau d'un dragon.

Il lui est pourtant arrivé d'avoir des relations intimes, parvenant même à aimer durant de longues périodes, bien que rien n'arrive à la cheville de son plus grand amour. Il peut être un véritable charmeur lorsqu'il s'en donne la peine, mais cela arrive rarement de façon sérieuse, en général c'est plus par ironie ou par jeu qu'il se comporte de cette manière.










Histoire :
Qui je suis ? D'où je viens ? Hinhinhin… vous m'amusez, toujours les mêmes questions… que vous importe mes origines, elles ne vous ferons rien, moi par contre je suis réel, je suis là, devant vous, c'est de moi que vous devez avoir peur. D'ailleurs vous êtes déjà terrifiés… Pourquoi ? Mais parce que vous me connaissez… Comment ? Aaah… c'est là le grand mystère… laissez moi vous éclairer.

Je suis tour à tour manant, héros, monstre, ombre, fantôme… je suis celui dont votre mère se servait pour vous faire peur lors de vos caprices d'enfant, je suis aussi l'être censé vous protéger du premier… Je suis votre pire frayeur, venue du fond des âges, vous me craignez et m'adorez car vous ne me comprenez pas, vous ne me contrôlez pas, vous ne savez rien de moi. Des bribes, des passages de ma vie, des histoires enjolivées ou cherchant à m'enfoncer le plus profond possible dans la haine des peuples.

Je suis venu du fond des âges, j'ai vu les différentes races sortir de la boue et se traîner parmi les ombres du monde naissant, j'ai creusé avec elles les premiers trous, posé les premiers rondins de bois pour leurs maison, élevé les premiers murs.

J'ai assisté à l'extension des mondes et à leur peuplement, vu les idées novatrices surgir, bonnes comme mauvaises, j'ai testé chaque sentiment, chaque sensation… J'ai connu les plus grandes joies et… le pire des malheurs… Jamais plus grande douleur n'a put être éprouvée. Ceux qui disent que le temps efface la peine et fait cicatriser les plaies les plus profondes mentent ! J'ai gravit les plus hautes montagnes et fouillé les abîmes insondables, j'ai parcouru chaque surface des terres existantes, connues et inconnues, j'ai détruis des villes pour mettre à nue leurs secret, sauvé des créatures dont les mythes eux mêmes ont oubliés l'existence, assassiné un roi et tutoyé les dieux…

Mais jamais je n'ai put la revoir, pas même un instant fugace, c'est pourquoi je suis cette âme errante, traînant sa misère entre les ombres de son désespoir. C'est cette éternité malheureuse qui a fait de moi ce que vous connaissez, mes périples de part les étendues de terre et d'eau m'ont fait rencontrer toutes sortes de… choses, j'ai parfois du sévir, pour ma survie ou pour celle de personnes qui ne méritaient pas de mourir, j'ai trouvé d'autres âmes en peine. De pauvre ères ne demandant qu'à rencontrer quelqu'un comme elle, quelqu'un qui aurait lui aussi fait pencher la balance de chaque côté sans pour autant parvenir à ce qu'il voulait, quelqu'un qui lui aussi ait une âme indécise. Ce groupe malheureux et disparate est celui des indécis, vous ne pouvez qu'avoir entendu parler de nous, le fait que j'en soit le tristement célèbre meneur ajoute encore à la grise renommée suivant mes pas. C'est ainsi que s'est battit ma légende.

Aujourd'hui encore elle perdure, prenant sans cesse de l'ampleur par les racontars et les rumeurs, l'âme rouge a sauvée quelqu'un ici, le fantôme des tours de bronze rôde par là, le veilleur de grise plaines attend ses victimes tapis dans les champs… c'est comme ça que ma vie avance, et que mon image est déformée… rares sont ceux qui me croient, et pourtant ils sont nombreux à me reconnaître sous les trais d'un personnage ou d'un autre. Ils ne savent juste pas à qui ils ont affaire.



Pour ra conter mon histoire de façon plus précise, disons que je suis apparu peu après la création des  couloirs souterrains de l'avilissement. Au départ je n'étais pas une chose concrète, juste une conscience flottant dans un monde désincarné. Mais le temps passant j'ai réalisé ce qui m'entourait, j'ai cherché à comprendre, et j'ai comprit, j'ai vu des êtres parcourir ces lieux changeant et moi même voulu le faire. Cela m'a prit du temps mais j'y suis arrivé, je ne me rappelle plus très bien comment, seulement qu'à un moment donné je n'existait réellement et que l'instant d'après j'avais un corps, un corps étrange certes, mais un corps concret.

J'ai voulu explorer cette nouvelle terre que je redécouvrais maintenant grâce à mon point de vue totalement changé. J'ai pu faire des choses de mes mains, découvrir des pouvoirs dont l'existence ne m'auraient même pas effleuré l'esprit avant que je les découvres par erreur. Je me suis entraîné, j'ai apprit, j'ai absorbé toute connaissance comme une éponge. Les mondes s'étaient étirés il y a peu et plusieurs mondes étaient apparus peu avant ma "naissance", offrant de nouvelles perspectives, les peuples ont changé, les sociétés se sont organisées. J'ai pu assouvir ma soif de savoir, du moins en partie, et apprendre autrement que par les livres.

Je parle bien sûr de l'apprentissage des sentiments, à la moitié de l'âge du monde mon cœur à subit un choc dont il ne s'est toujours remit. J'étais alors bien moins vieux qu'aujourd'hui, un nouveau né en comparaison à maintenant, le monde de feleth n'existait que depuis... peu, et j'étais venu le découvrir. Un seul de ses regards a suffit à transformer mon corps en brasier, sa voix m'a douchée comme une pluie divine. Et son contact a apaiser mon âmes ainsi que les sentiments anarchiques qui la peuplait. Notre passion ne fut pas de tout repos, c'était une reine et je n'étais rien, du moins pour ceux qui l'entourait. Nous étions l'un pour l'autre la chose la plus importante au monde, et nos ébats n'ont pas tardé à déboucher sur un mariage, ne laissant pas le choix à ses parents, nous nous sommes unis en cachette mais une fois cela fait plus rien ne pouvait briser les liens qui nous unissaient.

Le plus grand problèmes fut et ne fut pas d'être roi. La fonction ne me dérangeais pas, j'ai bien gouverné, j'ai fait mon possible pour que tout se passe bien, j'ai développé notre communauté naissante et protégé le peuple lorsqu'il l'a fallut. Mais même le meilleur des rois a ses ennemis, et les miens n'ont pas attendus pour se faire connaître. Ils ont attaqués notre ville sans relâche, et voyant leurs attaques sans cesse repoussées, au prix de nombreuses vies pour chaque camp, ils ont clôturés les hostilités de la pire manière qui soit… par un assassinat.

Lorsque je suis revenu au palais j'ai trouvé la chambre détruite, l'endroit ravagé par la magie, elle avait combattue vaillamment mais cela ne suffit pas toujours. Entendant un gémissement sous les décombres de quelques meubles j'ai bondit par dessus débris et  cadavres pour repousser la masse et la trouver, perdant peu à peu son sang. Je n'ai pas pu supporter de la perdre, j'ai hurlé pour que les serviteurs viennent et utilisé une magie immonde, qui me répugne rien que d'y penser, je les aient sacrifiés pour pouvoir conserver son âme. Elle est maintenant enfermée dans un pendentif qui ne me quitte jamais, j'ai pour espoir de la ramener, peu importe le temps que cela prendra, peut importe que le peuple ait besoin de moi, peu importe ce que l'on dira à mon sujet. Elle doit revenir ! Ma vie n'est qu'un mensonge sans elle. C'est pourquoi je suis partit, l'exil éclairant mon chemin j'ai commencé mon long périple. Peut être prendra-t-il fin un jour...




En ce qui vous concerne

A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? Je ne sais pas, des fois tous les jours des fois non…

Comment avez-vous découvert le forum ? D'une façon extraordinaire !!! En cherchant *^*

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? Le thème colle très bien au contexte et tout le monde est gentil '3'



Test-RP : Discussion avec Lulu 
Lulu s'agitait depuis un moment sur mon épaule, bien qu'il soit intangible je le sentais car il remuait tout autant dans mon esprit. Cependant il ne pipait mot, chose des plus étranges, lui qui n'avait l'air de respirer que pour divaguer sur des sujets aussi creux qu'inutiles... Cette atmosphère et son affairement vinrent rapidement à bout de ma patience.

"quoi?"
"hmm ?"
"ah pitié! Ne me prend pas pour un idiot, je sais que tu as quelque chose que tu brûle de dire mais tu te retiens, tu t'agites, tu ne parles pas... à croire que les dieux ont entendus une partie de mes prières mais pourtant... j'aimerais savoir ce qui ne va pas."
"mais mais... rien voyons."
"prend moi encore une fois pour un abruti et je t'empêche d'utiliser mes pouvoirs pour parler."

Lulu coucha les oreilles en me regardant d'un air horrifié, comme si le pire des monstres venait de surgir devant lui, cela me fit doucement sourire ce qui accentua sa crainte.

"c'est juste que... c'est quoi cette marque sur ton torse?"
"quelle marque?"
"hinhinhin, tu veux pas que je te prenne pour un idiot mais tu ne te gènes pas pour le paraître quand ça t'arranges."
"bon d'accord, je suppose que tu parle de celle en forme de trace de patte"
"bin t'en voit beaucoup d'autres toi ?"
"pas vraiment..."
"alors? Aller dit moi!"
"kss... tu es bien impatient... c'est la marque de mon clan."
"ton truc la... je me rappelle vaguement que tu m'en avait parlé une fois"
"mon 'truc' comme tu dis, est le clan des indécis. Nous sommes un regroupement d'êtres en tous genres possédant les mêmes caractéristiques disons... caractérielles."
"ils sont tous aussi chi-heu spéciaux que toi?"
"On peut dire ça comme ça, nous avons tous fait des choses bien et des choses mal, nous sommes tiraillés entre deux extrêmes. la logique voudrais que nous ne soyons ni noir ni blanc mais, gris... et pourtant. Cela aussi nous est impossible, nous sommes incapable de nous stabiliser, tu as bien vu à quoi ressemble mes sautes d'humeur."
"oula oui... d'ailleurs je préfère quand tu es comme ça, c'est moins risqué..."
"et bien les autres sont pareils, lunatiques et mélancoliques, nous vivons avec la même vision des choses à quelques différences près... C'est pour cela que j'ai créé le clan des indécis, il est quelque peu difficile pour nous d'intégrer un autre clan ou groupe, comme il nous est difficile de vivre en solitaire, du moins pour la plupart. Je ne parle pas de vivre seul physiquement, mais de n'avoir personne à qui se raccrocher lorsque surviennent les ennuis."
"C'est bien beau mais je vois pas où ça nous mènent, tu as une trace de papatte sur le torse et des amis un peu partout dans la nature si je comprends bien... Alors même en hurlant très fort, tu vas pas les rameuter si tu as un problème..."
"C'est plus complexe que ça... Je suis en quelque sorte le chef... oui  en quelque sorte! Avant que tu ne me pose un tas de question ennuyeuse sur l'agencement de notre clan sache qu'il n'y en a simplement pas. Les rangs sont implicites entre nous, en fait nous sommes sur un pied d'égalité bien que certains n'aient pas envie que cela se passe comma ça. Je suis le chef du groupe, en tout cas est-ce le ressentit de la grande majorité des membres ce qui me donne une légitimité suffisante pour faire plier les autres lorsque c'est nécessaire."

Je soupirais rien qu'en y pensant, j'avais personnellement accepté et surtout invité près de 90% des membres du clan. Mais étant donné le caractère peu commun de ces derniers il était possible que cela se retourne ensuite contre moi, ou que de nouveau membres que je ne connaissais pas vraiment ne soient pas de mes amis.

"En fait la marque on l'a tous, si elle a cette forme c'est parce que je l'avais déjà à la base, ça m'a permit de créer plus facilement un lien avec les premiers membres et elle a donc été conservée par la suite. Elle nous permet d'envoyer une sorte de signal de détresse, une sensation reconnaissable entre toute et qui nous guide jusqu'à l'individu ayant besoin de l'aide des autres. C'est compliqué à expliquer, je n'ai pas inventé le système, mais je suis capable de le reproduire. Cela permet aussi de faire connaître un nouveau membre à tous. Lorsque la marque lui est appliquée nous le ressentons, et nous recevons des caractéristiques de cette personne, pas une description physique ou psychologique, mais lorsqu'on le rencontre c'est comme retrouver un vieil ami, on s'en aperçoit directement."
"c'est compliqué ton machin... mais si vous avez besoin d'aide des fois... c'est qu'il a y a des gens qui vous en veulent?"
"entre autres oui, surtout parce que nous ne nous contrôlons pas toujours... alors les dérapages arrivent, cela peut être en bien comme en mal, je te l'ai expliqué, et c'est ce qui donne au clan une réputation assez spéciale... tu verras."


* * *


Dernière édition par Asthéne Altaïr le Sam 27 Déc 2014 - 14:58, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Asthéne Altaïr



________________

avatar
________________


Race : démon commun animal
Classe : sorcier
Métier : légende vivante
Croyances : aucune
Groupe : solitaire

Âge : inconnu

Messages : 22


MessageSujet: Re: J'ai traversé les âges, bravé milles dangers et suis prêt à ravager le monde... pour toi... [Altaïr]   Sam 29 Nov 2014 - 2:08

Petit post juste pour rajouter quelques images de Lulu, mon "esprit de compagnie", et montrer quelle forme il prend pour se manifester aux yeux de tous.

Lulu:
 

encore Lulu:
 

toujours Lulu:
 

peut être bien Lulu...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Uridan Sangried

Maître du sang

________________

avatar
________________


Race : Vampire-Seirdan
Classe : Lamesang
Métier : chasseur de primes / mercenaire
Croyances : aucune
Groupe : Arcane XIII

Âge : 1327 ans

Messages : 522

Fiche de Personnage : Le Dieu du sang vous accueille

Histoire de Personnage : Avant l'arcane :
1-2
1-2-3-4

prélude à l'arcane :
1-2-3
1-2-3-4-4bis-4ter-5

Divinisation :
1-2-3-4-5

Dieu arcaneux :
1-2-3-4-5-6-7-8-9

Prélude à la chute :
1-2-3-4

MessageSujet: Re: J'ai traversé les âges, bravé milles dangers et suis prêt à ravager le monde... pour toi... [Altaïr]   Sam 29 Nov 2014 - 4:12

Comme je te l'ai dis sur la CB, n'oublie pas qu'en tant que classe magique il en faudra peu pour te surpasser au corps-à-corps, griffes ou non : je pense tout de même qu'en autant de temps, tu as en effet eu la possibilité d'observer la plupart des manœuvres de combat de tes potentiels ennemis, alors je vais laisser ça ainsi.

AINSI DONC !!!

PAR LE POUVOIR DES TÉNÈBRES PRIMORDIALES D’OÙ S’EXTIRPÈRENT LES TROIS MONDES ! AU NOM DU SAINT "STAFF OF FELETH", LE BÂTON DIVIN ! PAR LA GLOIRE DU TAMPON INTEMPOREL, QUI EST LA MARQUE ET LE SCEAU DE TOUTE VIE EN CES MONDES !!!

JE !
TE !
VALIIIIIIIIDEEEE !!!! OUAHAHAHHAHA !!!!



Tu peux dès à présent modifier ton profil. Il te faudra toutefois attendre un second tampon de l'un de mes collègues avant de Rp. Bonne chance =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: J'ai traversé les âges, bravé milles dangers et suis prêt à ravager le monde... pour toi... [Altaïr]   Sam 29 Nov 2014 - 20:38

Bonjour bonjour. Réservé à Oncle Shu

Les Clans existent au sens felthien du terme, comme groupe ethnique dans l'idéal. D'autant plus que vous ne formez pas une unité en soi donc il va falloir changer de groupe.

un corps étrange certes, mais pas moi que les autres, les premiers démons sont tous un peu… spéciaux." Faux ! Ils ressemblent en vérité surtout à des humains (les premiers à avoir apparus outre le Peintre et le Violoniste sont des Parleurs donc une étrange attitude certes mais pas un physique si étrange en général). Cela dit ça ne pose pas de problème; c'est juste histoire de caser mon cours d'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Asthéne Altaïr



________________

avatar
________________


Race : démon commun animal
Classe : sorcier
Métier : légende vivante
Croyances : aucune
Groupe : solitaire

Âge : inconnu

Messages : 22


MessageSujet: Re: J'ai traversé les âges, bravé milles dangers et suis prêt à ravager le monde... pour toi... [Altaïr]   Sam 29 Nov 2014 - 22:25

fiche retouchée suite aux demandes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: J'ai traversé les âges, bravé milles dangers et suis prêt à ravager le monde... pour toi... [Altaïr]   Dim 30 Nov 2014 - 13:05

Je te valide, tu peux RP, passe ici pour ton rang :

Néro, Elem est venu ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: J'ai traversé les âges, bravé milles dangers et suis prêt à ravager le monde... pour toi... [Altaïr]   

Revenir en haut Aller en bas
 

J'ai traversé les âges, bravé milles dangers et suis prêt à ravager le monde... pour toi... [Altaïr]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-