''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Grand Traître Rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Shura Mahiviljra

Mangeur de Fées

________________

avatar
________________


Race : Démon Majeur
Classe : Berserker
Métier : Chef de guerre
Croyances : Lui-même.
Groupe : Démons

Âge : 1458 ans

Messages : 4

Fiche de Personnage : Le Grand Traître Rouge


MessageSujet: Le Grand Traître Rouge   Sam 13 Déc 2014 - 22:28

"...Et sa voix, sonnant comme mille cors et dix mille trompettes, emplit notre monde. Alors ses légions bestiales, ventre à terre, déferlèrent sur nous. Déchiquetés, piétinés et dévorés, nous ne purent pas même implorer pitié."


Shura Mahiviljra:
 

Nom : Mahiviljra
Prénom : Shura
Rang : Mangeur de Fées

Âge : 1458 ans.
Sexe : Masculin.

Race : Démon majeur.
Classe : Berserker. Véritable arme de guerre, le berserker fait preuve de capacité physiques décuplées lorsqu'il combat. Il maîtrise son arme à la perfection, et bien souvent il s'agira d'armes lourdes, visant à faire le plus de dégâts possible. Plus sa colère ou sa haine est grande, plus ses coups seront rapides et puissants. Il ne ressent aucune douleur, et il est capable de surpasser les limites de son corps (avec un violent contrecoup). On raconte qu'affronter ce genre de guerrier en duel n'est ni plus ni moins que du suicide.

Métier : Chef de guerre - Commandant d'Arphoss.
Croyances : Lui même.
Groupe : Démons. Néanmoins s'il courbe l'échine devant Arphoss, c'est uniquement en attendant de pouvoir prendre sa place. Et ce par n'importe quel moyen.

Equipement : Si son corps à lui seul est une arme des plus meurtrières, il a toujours à portée de main son bâton de combat. Long d'environ quatre mètres, il est sculpté dans une roche réputée incassable, et est cerclé d'or aux extrémités. Shura porte également des jambières et des bottes, faites du meilleur acier que l'on puisse trouver dans le Vein, capable de dévier la plupart des attaques. Cette protection monte le long de ses jambes, jusqu'à protéger son bas-ventre par une épaisse plaque finement forgée. Un cercle d'argent flotte dans son dos, rappelant à ses ennemis son statut divin.

Talents de combat physique : Pour beaucoup, Shura est un dieu de la guerre. Sa force physique est démesurée, les os et la plupart des armures ne résistent pas à ses coups. Contrairement à ce que son corps massif pourrait laisser imaginer, c'est également un combattant rapide, se déplaçant sans cesse sur le champ de bataille. Il est tout autant capable d'esquiver que de parer les coups adverses. Son endurance n'a tout simplement pas de limites : s'il ne peut plus combattre, c'est qu'il est mort. Cette puissance, il la tire directement de sa colère, de sa haine et de sa soif de sang. Lorsqu'elle atteint son paroxysme, il prend la forme d'une terrifiante et redoutable manticore. Il acquiert alors une vitesse redoutable, ainsi qu'un nouvel éventail d'armes naturelles : crocs, griffes, pinces, dards... N'importe quel être normalement constitué tremblerait d'effroi devant sa force.
Lorsqu'il est sur le champ de bataille il devient comme fou. Sa seule motivation devient le massacre de ses ennemis. Il adore combattre, et plus encore il aime tuer et soumettre ses ennemis. Ses alliés eux même craignent sa rage, et l'évitent... Seul au coeur de la bataille il broie les crânes et démembrent les fous qui osent l'affronter.

Talents de magie :  Il est capable de créer de grandes failles reliant le Vein et Feleth, et pouvait transporter des dizaines voire des centaines de démons.

Talents divers : Shura a un certain talent naturel pour l'autorité. Que ce soit par la peur ou le respect, il sait se faire obéir de ses guerriers, et ses ordres ne sont jamais contestés (à peine de mort). S'il ne parle peu, quand il parle il est toujours écouté.

Pouvoirs particuliers : Sa voix, évoquant un concert de cuivres, est si forte qu'elle semble capable de couvrir le fracas de la guerre. La constitution du corps de Shura est tout à fait étrange. Lorsque Shura se laisse envahir par la frénésie du combat ou la rage, son sang chauffe. A tel point qu'il ressemble à de la lave en fusion, que l'on peut voir à travers la peau du démon. Son corps entier devient brûlant, si bien que le toucher à mains nues est très douloureux (toutefois Shura ne s'enflammera pas)... Lorsque sa rage atteint son paroxysme, il se transforme en une bête monstrueuse assoiffée de sang, qui ne fait plus aucune distinction entre alliés et ennemis : une terrible Manticore. Il ne reprendra sa forme originale qu'une fois sa colère apaisée (mais c'est quasi-impossible) ou lorsqu'il ne restera plus rien à détruire. Sous forme de manticore son sang est corrosif. Son corps de manticore secrète également un venin, qui agit directement sur le coeur en ralentissant le rythme cardiaque progressivement, ou qui produit une paralysie des membres. Il est létal ou nom en fonction de la résistance de la victime. Peu importe sa forme, Shura est immunisé face à toute sorte de poisons.

Apparence physique : Haut de plus de trois mètres, Shura est une force de la nature, comme peut en témoigner sa musculature impressionnante. Ses quatre bras massifs se terminent par des mains puissantes et des ongles crochus. Ses avant-bras sont hérissés de poils en formes de pointes, durs comme la pierre. Sa peau est légèrement tannée par le soleil et la chaleur infernale qui règne à certains endroits du Vein. Ses longs cheveux noirs sont tirés en arrières et reposent dans son dos, dévoilant ainsi un visage dur et haineux, parfaite représentation de la violence et de la colère. Ses lèvres sont en permanence tordues en un rictus méprisant, et ses yeux, incandescents, sont animés d'une flamme mauvaise. Son armure, gris acier, est impeccable, mais on ne peut pas en dire autant de sa tunique rouge, rapiécée et brulée, qui couvre le haut de ses jambes. Sa peau est épaisse, et même une lame aiguisée ne s'y enfonce pas si facilement...
Quand il est dans sa forme de Manticore, il mesure deux mètres au garrot pour environ quatre de long, sans compter la queue. Il est recouvert d'un pelage brun tandis que sa crinière est rouge du sang de ses inombrables proies. Il a un visage quelque peu humanoïde, mais sa bouche démesurée est désormais remplie de plusieurs rangées crocs tordus qui déchiquettent bien plus qu'ils ne coupent. Des cornes noires hérissent ce visage déjà si peu avenant. Ses pattes se terminent par de solides griffes qui lui permettent de découper ses victimes, mais aussi de s'agripper sur n'importe quel type de terrain. De ses épaules jaillissent deux énormes pinces de jais, couvertes de pointes, dont la force n'a d'égal que la férocité de la créature. Et enfin, dernière arme, mais la plus mortelle : une queue couverte de chitine (d'une solidité redoutable) qui se termine par un aiguillon de scorpion hérissés de dizaines de dards, tous renfermant un poison virulent. Détail qui a son importance : il n'a aucun mal à projeter ces épines venimeuses...
Manticore:
 


Caractère, personnalité : Shura est un être ambitieux, pervers, méfiant et colérique. Jaloux de la position d'Arphoss, il désire par dessus tout le tuer pour pouvoir prendre sa place. Il déteste sa passivité, qu'il juge méprisable et n'éprouve aucun respect à son égard. Il est prêt à tout, jusqu'aux pires bassesses, aux complots les plus immondes pour atteindre ce but. Il n'a que faire de l'honneur, seul le pouvoir l'intéresse. Son plus grand plaisir est d'enlaidir ce qui est beau, de souiller ce qui est pur et de détruire l'innocence. C'est pour cette raison qu'il adore manger des fées... C'est un être retors qui prend plaisir dans la souffrance d'autrui, dans la soumission de ses victimes. Il souhaite voir tout Feleth s'embraser dans les flammes de la guerre, il désire en asservir toute sa population pour assouvir ses pulsions les plus noires.
Sa longue existence apprit à Shura que l'on ne pouvait faire confiance à personne, aussi il a créé ses quatre enfants "légitimes", dans le seul but d'avoir d'indéfectibles alliés. Mais il reste capable de se rapprocher d'autres puissants démons dans le but de vaincre un ennemi commun ou encore de soutenir une cause noble, telle que la destruction du monde gris. Toutefois jamais il n'accordera une confiance aveugle, ni ne remettra sa vie entre les mains de quiconque (hormis peut-être ses enfants). Le Mangeur de Fées est aussi un être plutôt intelligent et sournois, aux connaissances plutôt larges. Shura est enfin colère, rage et haine... Il succombe à ces pulsions à chaque fois qu'il combat.

Progéniture : Au fil des siècles, Shura a engendré de nombreux enfants, se dénombrant au moins en centaines. Néanmoins, il a choisi d'élever lui même quatre d'entre eux, pour qu'ils lui soient totalement dévoués, corps et âmes. Ce sont les seul êtres au monde qui bénéficient de sa confiance. Haewuk et Ga'Rudra sont issu de la même mère, qui fut la première "compagne" de Shura, une noble Seirdan. Aranthia, plus jeune de quelques années seulement est la fille d'une gigantesque araignée du Vein... Enfin vient Orax, âgé d'environ 500 ans, dont la mère viendrait selon toute vraisemblance du Monde du Dessus. Malgré son caractère violent et pervers, Shura reste plutôt attaché à ses enfants légitimes. Mais sa vie compte toutefois plus que la leur. Un grand nombre de ses enfants se trouvent au sein de son armée, mais à part les quatre pré-cités, il ne les voie que comme des guerriers, de la chair à canon.

Haewuk et Ga'Rudra:
 
Haewuk et son plus jeune frère Ga'Rudra sont issus de la même mère, une seïrdan. Cette dernière était l'héritière d'une noble famille de démons qui avait osé défier Shura. Après qu'il eu écrasé leur armée, il enleva leur plus belle et plus jeune fille pour en faire sa première femme. Mais lorsqu'il fut lassé d'elle, il la tua. Tout simplement. Haewuk est âgé de 1157 ans, tandis que Ga'Rudra en a 1108. Ils sont dévoués à leur père, et assurent sa protection personnelle. Ils sont prêts à donner leur vie pour lui. Ce sont tous deux des guerriers très rapides, experts dans le maniement de leurs lames. S'ils prennent plaisir au combat, ils ne le font pas durer et cherche à mettre l'ennemi à mort le plus rapidement possible. La lame d'Haewuk a le pouvoir d'invoquer la foudre et le tonnerre lorsqu'il frappe, tandis que les ailes de Ga'Rudra créent bourrasques et tornades. Contrairement à Shura, ils sont plutôt expressifs, parlent beaucoup et rient sans cesse, de tout et de rien. Leur sens de l'humour est plutôt macabre cela dit, mieux vaut ne pas faire l'objet d'une de leurs farces... Ils sont très proches et on raconte que les vaincre est presque impossible lorsqu'ils sont ensembles.

Aranthia:
 
Aranthia, aujourd'hui âgée de 750 ans, est le fruit de l'union bizarre entre Shura et une gigantesque araignée démoniaque, vivant dans les galeries souterraines du Vein. Aussi curieux que cela puisse paraître, de tous les enfants de Shura c'est probablement l'une des seules qui ne soit pas issue d'un viol. Aranthia est elle aussi une énorme araignée, mesurant bien entre quatre et six mètres de haut. Toutefois, elle est dotée de grands pouvoirs magiques, lui permettant notamment de maîtriser à la perfection les arcanes de l'illusion. Elle est également capable de prendre une forme plus humaine, tout simplement sublime. En général, elle prend une forme hybride. Elle ne parle que peu, et son visage ne reflète pas ses émotions. Douée pour charmer les hommes, elle agit parfois comme une succube, tuant ses amants après l'acte. Elle récolte des informations pour son père et assassine les indésirables. C'est une créature tout simplement terrifiante...

Orax le Solarophage:
 
Orax est un mystère. Personne n'a jamais vu son visage, au point que la plupart doute qu'il en ait un. Sa mère elle même est inconnue, puisque Shura n'en parle jamais... D'où les rumeurs selon lesquelles il serait le fils d'une oracle, mais  rien n'est sur. Orax est intelligent, bien plus que son père. C'est un érudit qui n'oublie jamais rien, qui engrange des milliers et des milliers de connaissance. Son désir est de lire chacun des livres de ce monde, dans l'espoir d'atteindre la connaissance universelle.  En attendant, il aide son père en lui prodiguant des conseils en matière de stratégie, mais également en matière de complots et de trahisons. C'est un très puissant mage noir qui invoque toutes sortes de maladies avilissantes pour contaminer les troupes ennemies. Celle qu'il préfère atteint directement le nerf optique, rendant ses victimes aveugles pour un temps plus ou moins long.

Histoire : Le Vein n'est que violence et chaos. Vie et mort s'unissent pour donner naissance aux créatures les plus abjectes possibles. Un cadavre étendu à terre, dans les immenses landes insipides. Une femme à la peau pâle, d'une beauté troublante pour ce lieu maudit, gisait sans vie. Un terrible contraste. Mais l'horrible magie du Vein ne tarda pas à s'emparer de son corps, de la corrompre, et ce de la plus horrible des façons. Un groupe de démon, peut-être une horde ou une armée, personne n'était là pour les compter. Mais toujours est-il que lorsqu'ils virent ce si beau cadavre, ce macchabée à la peau si pure, ils cédèrent aussitôt à de noires pulsions. Ce jour là... Non. "Ces jours là" furent le théâtre d'une orgie macabre, dont la seule victime ne pouvait même pas se plaindre. Mais bientôt la discorde vint s'insinuer parmi ces créatures difformes. Alors le sang gicla abondamment, recouvrant le corps désormais mutilé de la jeune femme d'un linceul écarlate. L'orgie se mua en carnage pour aboutir sur un vaste charnier. Les corbeaux n'avaient même pas eu le temps de commencer leur festin que, sous les cadavres, commençait à battre un jeune coeur. Un tout petit être, un bébé impatient de respirer. Fort des ses quatre bras il déchira le ventre qui le retenait prisonnier avant d'aspirer goulument cet air nauséabond, et pourtant si délectable. Assoiffé, le bébé se laissa tomber ses genoux et se mit à laper, pendant des heures entières, le sang qui avait coulé.
Shura était né du viol. Mais il n'avait pas de parents. Non c'était l'essence même du viol qui l'avait engendré... Un être né pour détruire la beauté, réduire en charpie l'innocence. Souiller la pureté. Violer le sacré.
Pendant quelques mois l'enfant resta caché sous les cadavres, à se nourrir de leurs chairs en putréfaction, à s'abreuver de leurs larmes et de leur sang. Ayant déjà connaissance de sa faiblesse, il se satisfaisait de cela. Puis un bon jour, un mastodonte troubla l'horizon si plat des plaines désolées. L'un de ses pachydermes difformes qui arpentaient le Vein, vivant leur vie paisible sans crainte. Qui voudrait s'attaquer à une bête grande et lourde comme une montagne ? Shura le voulait. Sortant de sa cachette, il se mit à ramper en direction de la massive créature. Mu par un désir violent de tuer, l'enfant du viol se mit à accélérer, tant qu'il courrait plus qu'il ne rampait à la fin. Alors il s'accrocha de toutes ses forces au cuir épais du mastodonte et se mit à l'escalader, se servant des replis de sa peau et des irrégularités de sa carapace comme des prises. Cela fut très long, mais après des jours de labeurs, il atteint enfin l'oreille de la créature dans laquelle il s'engouffra. Alors il se mit à manger. Il dévora la chair tendre de ce gigantesque démon, creusant de véritables galeries à l'intérieur. Le mastodonte mit du temps à s'en rendre compte. Mais de toute façon il ne pouvait rien faire contre ce parasite. Shura se servit donc du corps massif de la créature comme d'un véritable cocon protecteur, pendant près d'un siècle. Quand il émergea du cadavre du mastodonte, il avait toujours aussi faim et soif. Mais cette fois il sentait qu'il était devenu un chasseur.
Alors il chassa du gibier bipède.

La vie militaire de Shura commença au sein de l'armée d'un seigneur démon que l'histoire a rapidement oublié. Une fosse naturelle creusée dans le sol, de laquelle s'élevait le fracas de l'acier, les hurlements d'agonie des mourants, les cris de victoire des meurtriers. Au coeur de ce déchaînement de violence, un jeune garçon. Il mesurait à peine un mètre cinquante, mais il restait serein, les bras croisés. Tout autour de lui les démons s'entretuaient, dans l'unique but d'obtenir un poste de commandement au sein de l'armée de leur maître. Le vainqueur aurait sa propre légion... Lâchement, l'enfant ne faisait que fuir, évitant habilement tous les assauts. Tout autour de lui pleuvait le sang et les membres arrachés, mais cette violence qui l'éclaboussait était loin de le blesser. Un sourire satisfait au bout des lèvres il se contentait d'attendre la fin du carnage. Bientôt, le dernier survivant, un vieux Seïrdan renégat, s'approcha de lui dans l'intention de mettre fin à la lutte. La lame de son sabre sembla étinceler alors qu'elle fusa vers la poitrine de Shura. Avec un bruit discordant, l'acier se heurta au bâton de pierre du jeune garçon, qui avait dévié l'attaque avec une facilité surprenante. Un rictus de mépris tordit le visage de l'épéiste. Il réalisait qu'il était épuisé par le combat, contrairement à ce lâche démon à quatre bras. Le seïrdan tenta une feinte, qui s'avéra infructueuse, avant de frapper à nouveau d'estoc. La pointe de son épée n'empala que du vent, le déséquilibrant légèrement. Passant dans son dos avec l'agilité d'un chat, Shura lui frappa les tibias avec son arme. Avec grand fracas les os et l'armure éclatèrent, projetant leur propriétaire à terre dans un râle de douleur. Le coup suivant brisa le crâne du vieux démon, avec un bruit écœurant. Pour la première fois depuis le début de la lutte à mort, Shura prit la parole.
"- Ma propre armée hein..."
Un concert de protestations s'éleva de la foule démoniaques qui avait assisté à ce combat, censé désigner leur chef. Ils n'allaient tout de même pas être sous les ordres d'un être aussi retors et lâche ?! Un groupe de dix guerriers bondit à son tour dans la fosse, contestant ouvertement l'autorité de leur tout nouveau chef. Shura, qui paraissait jusque là si calme, poussa soudainement un cri de rage tout en se métamorphosant en une terrible manticore. Avant même que les mutins ne puissent réagir, il était déjà sur eux. D'un coup de patte il éviscéra le premier, tout en dévorant la tête d'un deuxième. Une épée s'enfonça dans son épaule mais Shura, qui ne l'avait même pas senti, trancha en deux une poignée d'ennemis avec ses pinces. Enfin il empala le dernier avec son dard venimeux. Ce n'est qu'une fois qu'il eut avalé leurs cadavres qu'il se calma, reprenant sa véritable forme. Étrangement, personne ne contesta sa victoire cette fois. C'est donc à l'âge de 130 ans que le démon commença à rassembler autour de lui son armée.

Après un siècle de carnage dans le Vein, Shura était devenu un puissant démon haut de plus de deux mètres. Sous ses ordres combattaient un bon millier de créatures bestiales, voraces et sanguinaires. Leur sauvagerie dans les batailles était fort appréciée par leur seigneur démon qui se servait d'eux régulièrement pour les tâches qui nécessitaient de faire couler beaucoup de sang. Un bon jour, il les envoya régler un "différend" qui l'opposait à un clan de seïrdans, qui refusait de rejoindre leurs rangs. Le combat qui fit alors rage fut d'une telle intensité que les deux camps perdirent un grand nombre de guerriers, avec néanmoins un net avantage pour Shura. Profitant de sa position de force, il alla proposer un marché au chef de guerre ennemi. S'ils acceptaient de se joindre à eux, ils garderaient leur rang et leur position, et ne seraient soumis qu'au Seigneur Démon. En guise de garantie Shura garderait avec lui sa fille aînée, héritière de son sang noble : tant qu'ils restaient soumis, elle aurait la vie sauve. A contrecœur, le vieux seïrdan mit un genou à terre et courba l'échine. Un sourire terrifiant illuminait le visage de Shura à cet instant, alors que ses yeux étaient rivés sur le corps de la jolie démone qu'il venait de gagner...
Si elle survécut, la pauvre femme subit un calvaire épouvantable pendant près d'un siècle. L'héritière au sang si pur vit son corps souillé par Shura tant de fois qu'elle mit au monde une véritable armée de créatures hideuses. Lorsque son père eut vent de son sort, il entra dans une rage folle et tenta de se rebeller... Celui qui était désormais appelé Mangeur de Fées brisa son crâne entre ses mains, avant de donner son cadavre en pâture à sa progéniture maléfique. Peu de temps après, Shura mit à mort sa propre femme qui ne le satisfaisait plus. Il continua alors sa vie de carnage, traversant les guerres et les batailles, ne laissant dans son sillage que cadavres et terres gorgées de sang. Il s'allia à des créatures plus étranges les unes que les autres, grossissant ainsi son armée de monstres toujours plus puissants et terrifiants.

Shura avait 492 ans lorsqu'il connut l'amer goût de la défaite. Le seigneur démon qu'il suivit, fort de son ascension fulgurante, tenta de voler trop haut et s'en prit à plus fort que lui. L'ennemi fit déferler sur eux la plus immense armée qu'il eut jamais vu, composé de démons ordonnés et disciplinés. Les guerriers s'engouffrèrent dans les rangs de Shura, massacrant tout sur leur passage. Leurs mouvements étaient comme mécaniques. Précis. Terriblement précis. Ces soldats ne prenaient aucun plaisir, ni à la guerre, ni au meurtre. Ils n'étaient que des automates, qui suivaient aveuglément des ordres... Ce jour là, le Mangeur de Fées réalisa que mener une armée ce n'était pas seulement se jeter le premier dans la bataille, en espérant que les légions suivraient. Non, il lui fallait les dominer réellement ! Il devait briser leurs esprits, ils devenaient devenir ses lances, ses épées, ses ongles et ses dards ! Cette guerre était perdue. Sa voix tonna, couvrant le vacarme de la bataille et il sonna la retraite. Sa légion réagit aussitôt, et commença à fuir, de manière totalement chaotique.
"- En rangs si vous tenez à vos vies misérables !"
Il désigna alors une centaine de ses hommes, sont certains étaient ses fils, et leur ordonna de se sacrifier. De toute façon ils allaient mourir de la main de leur ennemi, ou de la main de leur chef. Et ils obéirent... Shura laissa courir sa langue sur ses lèvres. Le fait de se savoir si terrifiant l'excitait au plus haut point. Abandonnant une cinquantaine des leurs, la légion bestiale parvint à s'échapper du champ de bataille qui devenait peu à peu un gigantesque cimetière sanguinolent. Il furent à peine plus de deux cents à réchapper du massacre. Alors ils se mirent à errer dans les terres désolées du Vein, vagabondant de champ de bataille en champ de bataille. Le Mangeur de Fées fulminait... Lui qui était devenu commandant d'un seigneur démon, était maintenant réduit à l'état de simple mercenaire. Enragé à l'idée de n'être qu'un pion, Shura créa instinctivement une faille reliant le monde du dessous à Feleth... S'engouffrant dans ce portail, il mit le monde des humains à feu et à sang. Pillant des villages de paysans innocents, massacrant moines et prêtres, il laissa libre court à toute sa haine et sa colère. Mais cela ne suffisait pas à assouvir cette faim qui lui rongeait les entrailles. Ce qu'il voulait c'était la guerre. Les nombreuses escarmouches qu'il avait pu mener contre ces soi-disant "anges" n'avait en rien étanchées sa soif. Après 150 ans de massacre il retourna chez lui, plus que jamais déterminé à constituer la plus puissante armée des trois mondes.

Shura confia le commandement de ce qu'il restait de sa légion à ses deux fils les plus puissants - Haewuk et Ga'Rudra - avant de s'enfoncer dans les profondeurs du Vein. Tout au long de ses pérégrinations et de ses batailles, le démon aux quatre bras avaient entendu de nombreuses légendes et rumeurs. L'une d'elle évoquait une très ancienne créature qui règnerait en maîtresse incontestée sur les souterrains... C'est ainsi que Shura fit la rencontre de la plus monstrueuse araignée des trois mondes. Une veuve noire aussi grande qu'une colline, dont l'abdomen était recouvert par un amas de crânes humains. En cliquetant elle descendit de son perchoir, s'approchant de cet intrus avec des pas lents. Presque gracieux... La chose n'était pas belle. Pour la première fois de sa vie, et probablement la dernière, Shura sentit que le viol n'était pas la solution. La vieille démone était probablement plus puissante que lui... Pendant de longues années il vécut dans son antre, la courtisant avec des présents et des mots flatteurs. La créature était tenace et sans cesse elle repoussait ses avances. Mais après un temps qui lui parut interminable, Shura parvint à ses fins. Il ne ressentait absolument rien pour cette créature, le seul plaisir qu'il tira de cet acte contre nature, c'est un sentiment de puissance tout à fait jouissif. Bientôt il allait avoir des enfants d'une puissance incommensurable... De cette union bizarre naquit un unique œuf, au plus grand dam du démon aux quatre bras.  Fou de rage et de déception, il s'empara de l'œuf en question et massacra tous les autres rejetons de l'araignée avant de fuir vers la surface du Vein. Des hordes de créatures insectoïdes le pourchassait, mais il parvenait sans cesse à bloquer les galeries qu'il empruntait en provoquant des éboulements. Sa fille naquit alors qu'il avait 708 ans, et il l'éleva pour faire d'elle le meilleur assassin du Vein.
Pendant encore près de deux siècles, Shura arpenta le monde du dessous comme le monde du milieu, à la recherche de monstre à enrôler et de femmes à violer. La seule chose à laquelle il était encore capable de penser était la constitution de son armée. Il répondait simplement à ce que son instinct lui hurlait de faire. C'est probablement à ce moment là que fut conçu Orax... Mais ce dernier est entouré de tant de mystère que certains doutent même qu'il partage des liens de sang avec Shura. C'est également à cette période que Ga'Rudra et Haewuk revinrent aux côtés de leurs pères. Ils commandaient chacun une petite armée : faible en nombre, la puissance de leurs démons n'en restait pas moins considérable. Depuis ce jour on commença à parler des dix légions infernales de Shura, chacune comptant 500 démons.

Le Mangeur de Fées avait un peu plus de neuf cent ans lorsque sa route croisa celle du seigneur démon qui l'avait vaincu il y avait de ça tant de siècles. Shura réalisa qu'il avait commis deux erreurs. La première il l'avait commise en se soumettant à l'autorité d'autrui, la seconde il l'avait commise en prenant son maître et son ennemi comme des seigneurs démons. Ils n'étaient rien !
Sans hésiter un seul instant, Shura déclara la guerre, à ce Seïrdan qui avait sous ses ancêtre plus de 50 000 soldats. Ils étaient bien plus nombreux... Mais ils ne connaissaient rien de ce qui se trouvaient dans les rangs du démon violeur. Ce dernier employa aussitôt Orax et Aranthia. Alors qu'il envoyait cette dernière dans les rangs ennemis, afin d'y répandre les maladies que son demi-frère avait créé, le Solarophage aidait son père à élaborer divers stratégies. Ils en conclurent qu'une attaque purement frontale serait désastreuse, l'ennemi étant dix fois plus nombreux. Ils conçurent donc une ligne de front capable de tenir de nombreux assauts, en la formant avec les légions du Minotaure, du Béhémoth et du Mastodonte. Ga'Rudra est sa légion de combattant ailés resteront en retrait, et n'interviendront que pour éliminer les archers ennemis, lorsque la bataille aura duré une certain temps. Deux des quatre légions d'assaut , menées par Haewuk et Fhong, les singe fous, prendront l'armée ennemi à revers en attaquant par le flanc droit lorsque la bataille sera bien engagée. Mainyu le porteur de mort et Liyuan la louve, postés derrière la ligne de front attaqueront subitement en même temps que les deux autres. Enfin la légion souterraine crèvera le sol en plein coeur des ennemis, avant d'être rejoint par les berserkers de Shura.  Cela supposait de mener la bataille sur plusieurs fronts, mais le chef de guerre avait confiance dans l'intelligence de son fils. De plus, il savait ses légions puissantes, suffisamment pour tenir des année avant de l'emporter sur des ennemis affaiblis.
La guerre dura longtemps. Mais après cinquante ans de batailles acharnées, c'est Shura, Roi du Viol, qui en sortit vainqueur. Son armée avait subi de lourde pertes, un peu moins de la moitié était encore envie. Mais l'ennemi, lui, avait été éradiqué ! C'est ainsi que débuta ce qu'on appela le Festin des Victorieux. Les légions bestiales de Shura dévorèrent l'intégralité de l'armée ennemie, ne laissant dans cette région des terres calcinées qu'un gigantesque bain de sang. Ils aimaient tellement la guerre.

Quand Arphoss se fit couronner dans les champs de blés, Shura décida de se soumettre à lui, dans l'unique but de le tuer et de prendre un jour sa place. Il avait alors 1141 ans, et son ambition était encore plus dévorante. Son but ultime n'avait pas changé : il plongerait Feleth dans les flammes de la guerre, asservirait sa population et dévorerait leurs cadavres.


En ce qui vous concerne...

A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? Très régulièrement.

Comment avez-vous découvert le forum ? DC de Zyl'hote Veophobia.

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? J'adore.



Test-RP

Debout sur un promontoire rocheux, Shura contemplait le monde qui s'étendait à ses pieds. Feleth... Ces terres si paisibles et mornes allaient bientôt connaître un avant-goût de l'apocalypse. Dans son dos une faille s'ouvrit, vomissant des dizaines et des dizaines de démons aux apparences hideuses et effrayantes. Le Mangeur de Fées avait décidé de ne prendre avec lui qu'une centaine de créatures, cela était bien suffisant. De sa puissante voix, il lança l'attaque et l'armée se mit à dévaler la colline, son chef en première ligne. Un concert de hurlements grotesque explosa dans l'air, déchirant avec haine le silence de la nuit. Le pauvre village n'avait aucune chance... Quelques fermiers levèrent leurs outils, mais les lâchèrent aussitôt en voyant l'enfer déferler sur eux. Tous tentèrent de fuir, mais tous étaient rattrapés par les guerriers bestiaux de Shura. Un masque de haine peint sur son visage, ce dernier prenait un plaisir non dissimulé à briser les os de ces pauvres humains, qui hurlaient des prières en mourant. Qu'ils étaient fragiles et naïfs... Comme si un dieu quelconque allait soudainement se réveiller pour leur venir en aide... Non. Non, le monde n'était pas ainsi. Il était bien plus sombre...
- Vos dieux sont-ils sourds ? Rugit le démon entre deux meurtres.
Les habitations étaient en feu, un épais nuage de fumée noire engloutissait le soleil, aux yeux de ces stupides paysans. Les créatures du Vein, hilares, tuaient et dévoraient sans discontinuer. Shura s'arrêta un court instant, savourant le carnage du regard. Ses yeux parcouraient le sanglant tableau de la réalité, quand il aperçut une humaine fuir en portant un enfant dans les bras. Sur ses talons une bête à mi chemin entre le loup et l'alligator... Le chef de guerre laissa échapper un soupir de désir et se mit lui aussi en chasse. D'un coup de bâton, il tua le démon, avant de s'emparer de la jeune femme. Elle était plutôt jolie, malgré la crasse qui maculait sa peau et ses frusques. Alors qu'elle sanglotait pitoyablement, Shura écrasa entre ses doigts le corps de son bambin avant d'arracher les vêtements de sa proie. Au coeur de la bataille, il la viola brutalement. Quand il en eut fini avec elle, il approcha ses lèvres de son oreille avant de murmurer :
- Cours, fuis et va annoncer au monde que sa fin est proche...



Dernière édition par Shura Mahiviljra le Mer 24 Déc 2014 - 12:39, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Uridan Sangried

Maître du sang

________________

avatar
________________


Race : Vampire-Seirdan
Classe : Lamesang
Métier : chasseur de primes / mercenaire
Croyances : aucune
Groupe : Arcane XIII

Âge : 1327 ans

Messages : 522

Fiche de Personnage : Le Dieu du sang vous accueille

Histoire de Personnage : Avant l'arcane :
1-2
1-2-3-4

prélude à l'arcane :
1-2-3
1-2-3-4-4bis-4ter-5

Divinisation :
1-2-3-4-5

Dieu arcaneux :
1-2-3-4-5-6-7-8-9

Prélude à la chute :
1-2-3-4

MessageSujet: Re: Le Grand Traître Rouge   Dim 14 Déc 2014 - 17:15

Un personnage très puissant. Mais je suis mal placé pour faire la fine bouche ^^"

à côté de ça, je ne vois pas de soucis avec lui. je vais donc te valider =)


Et voilà ! Tu peux modifier ton profil si besoin, et tu n'as plus qu'à attendre un second tampon =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

avatar
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


MessageSujet: Re: Le Grand Traître Rouge   Mar 23 Déc 2014 - 18:20

Bon je suis amoureuse
une classe infernale ( sans vilain jeu de mots)

Bref comme dit sur la cb pour ton age et pur un tel personnage j'attends un peu plus pour la partie histoire tu es vieux tu as de quoi raconter des choses!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shura Mahiviljra

Mangeur de Fées

________________

avatar
________________


Race : Démon Majeur
Classe : Berserker
Métier : Chef de guerre
Croyances : Lui-même.
Groupe : Démons

Âge : 1458 ans

Messages : 4

Fiche de Personnage : Le Grand Traître Rouge


MessageSujet: Re: Le Grand Traître Rouge   Mer 24 Déc 2014 - 12:11

La taille de l'histoire a considérablement augmenté, j'espère que cela suffira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

avatar
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


MessageSujet: Re: Le Grand Traître Rouge   Mer 24 Déc 2014 - 12:38

JADORE j'ai bien fait de te faire trimer un peu plus!!!

voilà qui est mieux pour un si vieux bonhomme

dernier détail tu peux rajouter a côté de démon commun (majeur) comme lavait précisé Slade et hop jte tamponnerai


EDIT :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Le Grand Traître Rouge   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Grand Traître Rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-