''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 une possible alliance... et les conséquences ? [PV Valorha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Asthéne Altaïr



________________


________________


Race : démon commun animal
Classe : sorcier
Métier : légende vivante
Croyances : aucune
Groupe : solitaire

Âge : inconnu

Messages : 22


MessageSujet: une possible alliance... et les conséquences ? [PV Valorha]   Lun 22 Déc 2014 - 23:34

Altaïr se promenait tranquillement sur une route à la terre tassée, une nouvelle recrue du clan à ses côtés et Lulu voletant aux alentours. il avait son éternel air doux et pensif à la fois, celui des jours ni bons ni mauvais où il discutait sans réel intérêt der tout et de rien. Une douce musique emplissait l'air alentour tandis qu'ils cheminaient ensembles, l'autre lui parlant d'il ne savait trop quelle légende de sa région natale. Il soupira doucement lorsqu'elle cessa son monologue et donna un avis vague lui permettant de sembler avoir écouter sans trop de précision non plus.
Lulu choisit ce moment pour venir se poser sur son épaule, et se lécha inutilement l'une de ses pattes immatérielles en attendant qu'il ait finit.

-Hrm hrm... t'as un message.
Le renard haussa un sourcil.
-je pense que je l'aurais remarqué si c'était le cas.
-Du compte... je sais plus quoi. Tu lui avais laissé un moyen de te joindre, un truc rond sur un piédestal je crois...
-Hmm oui je me rappelle, mais le compte est mort Lulu, il y a de cela un moment déjà.
-Bha il doit l'être moins que tu le penses ou alors quelqu'un d'autre utilise l'orbe. En tout cas ça essaye de te joindre et je te rappelle que c'est à moi qu'est échue la gratifiante tâche de secrétaire télépathique. je fais quoi?
-Laisse aboutir, nous verrons bien ce qui en résulte.

Lulu débloqua donc la "communication" non sans grommeler ce que du surement entendre la personne se trouvant de l'autre côté mais lui s'en fichait. Asthéne regarda Ryrchta, la nouvelle, qui le dévisageait de l'air de celle qui n'a pas compris un traître mot d'une conversation qui la dépasse. Il sourit gentiment, espérant qu'elle s'en contenterais car il ne savait pas à quoi il allait avoir droit.

-Enchanté, pouvez vous me dire qui vous êtes et la raison de cette interruption dans une conversation ma foi fort intéressante?

Une voix féminine lui répondit, se présentant comme la fille du compte et requérant si possible sa présence au palais de ce dernier. Le tout afin de discuter des possibilités d'une alliance. Altaïr faillit en rire, une alliance, c'était drôle, qui pourrait bien vouloir conclure une alliance avec les indécis. L'équivalent était de demander à une bombe pouvant exploser n'importe quand si elle acceptait de venir s'installer chez soi. lulu quand à lui fut bien plus démonstratif.

-la peste! Le renard le foudroya du regard et il se tut, tout ébouriffé maintenant qu'il savait à qui ils avaient affaire.
-Une alliance... c'est incroyablement inattendu, et tout aussi surprenant. Dans quel domaine je vous prie? Une alliance politique peut être, ou bien économique... ce serait comique... Une alliance guerrière semble la dernière option, si c'est le cas vous avez du courage.

Il attendit donc tranquillement sa réponse, continuant de marcher tandis que Lulu se roulait en boule dans la capuche en proférant des malédictions d'un ton bas, bien qu'Altaïr l'entende il ne dit rien, espérant que cela ne pourrait être remarqué par son interlocutrice même si il n'y croyait pas beaucoup... Lulu étant le transmetteur du message.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: une possible alliance... et les conséquences ? [PV Valorha]   Sam 27 Déc 2014 - 1:37

Le silence, je n'entendais plus rien à l'exception d'un véritable silence de mort, ou étais-je ? Je n'en savait rien, vient alors un soupire, un murmure assez généreux pour venir me chuchoter à l'oreille, disant que la clé était le Cristal, tout était là, la vérité au sens propre du terme, le Cristal, je marchais lentement vers ce qui semblait être un monolithe cristallin fluorescent, je continua à m'approcher d'un pas lent mais prudent, jusqu'à apercevoir mon propre reflet dans le minerai. Celui-ci lui esquissant alors un sourire, était-il vivant ? j'étais comme attirée vers cette pierre scintillante, je tandis alors la main, pour venir caresser le monolithe avant de me faire englober par un voile d'obscurité.

Valorah rouvrit doucement les yeux, elle s'était assoupit sur l'ancien bureau de feu son père, le comte Vanadis.
12 ans que celui-ci avait céder son dernier souffle afin de quitter ce monde, 12 ans qu'elle n'avait pas osé fouler l'ancienne pièce qu'occupais le comte, celui-ci y passait une grande partie de son temps, à travailler, lire, écrire et ne souhaitait en aucun cas être dérangé. A la mort du comte, son bureau fut mis sous sceller par la mère de Valorah. En entrant dans cette pièce, la jeune femme avait l'impression de redevenir une enfant.

Pourquoi son père était partit aussi vite ? Elle voulait savoir, elle se devait se savoir, au point de devenir obnubilée par cette question n'ayant réponse. C'est alors que tout devin clair pour elle, Valorah se devait de marcher dans les pas de son géniteur et poursuivre son travail.

•---------------------------------------------------------------------------------------•

• 6 mois plus tard

Voilà maintenant plusieurs mois que je passais tout mon temps libre à éplucher les notes du journal de mon père, un nom revenant très souvent " Asthène " le comte désirant alors fonder une alliance avec celui-ci. Cependant un souci persiste, celui-ci reste introuvable et le seul moyen de rentrer en contact avec ce mystérieux individus était ce qui semblait être un orbe de verre posé sur le bureau de l'ancien propriétaire des lieux, c'est alors après de longues heures de remise en question que Valorah finis par activer la dite orbe.

• Je cherche à communiquer avec le dénommé Asthène, je suis Valorah Vannadis, fille de feu le comte Vanadis. Je souhaite poursuivre son projet et je souhaite vous convier au domaine Vanadis dans 3 semaines afin de faire aboutir le projet originel d'Alliance que mon défunt père avait entreprit.

L'Individus confirma son identité et me répondit d'une voix grave et légèrement hautaine, mais tout de même agréable.

• Je pense que le courage est l'une des vertus que toute personne se doit d'avoir, et au vus des éloges que le comte faisais sur vous dans son journal, j'espère sincèrement ne pas me faire de fausses illusions en vous contactant.

Je pris une grande inspiration, me demandant ce qu'allais répondre mon interlocuteur, j'avais besoin de lui. Bien plus qu'il ne pourrait le penser.
Revenir en haut Aller en bas

Asthéne Altaïr



________________


________________


Race : démon commun animal
Classe : sorcier
Métier : légende vivante
Croyances : aucune
Groupe : solitaire

Âge : inconnu

Messages : 22


MessageSujet: Re: une possible alliance... et les conséquences ? [PV Valorha]   Lun 29 Déc 2014 - 2:15

• Je pense que le courage est l'une des vertus que toute personne se doit d'avoir, et au vus des éloges que le comte faisais sur vous dans son journal, j'espère sincèrement ne pas me faire de fausses illusions en vous contactant.

Altaïr eut une suite de petits gloussements, une sorte de rire/jappement doux, elle avait de ces manières, cette façon de le prendre de haut, c'était divinement amusant. Ryrrchta le regarda sans comprendre, persuadée qu'il n'allait pas bien, en même temps elle n'entendait rien à part les réponses du renard qui ne semblait pourtant pas s'adresser à elle. Lulu quand à lui grommela, pensant très fort *tu vas voir les illusions où on va te les mettre* si fort que même Altaïr l'entendit dans sa tête.
Suite à cela le canidé soupira doucement, conservant tout de même un sourire fantomatique sur son museau. Il n'aurait pas refusé de venir voir le baron, il ne refuserait pas de venir trouver sa fille. Néanmoins étant donné que le but était une alliance et qu'elle avait émit des doutes... il ferait de façon à ce qu'elle comprenne ce que signifiait le nom d'Altaïr. Il répondit d'une voix plus basse, assez grave et aux accents doucereux.

-Oh mais les illusions sont ma spécialité petite, je veillerais à vous le démontrer lorsque je vous visiterais... Soyez courageuse puisque cela vous tient tant à cœur, et souffrez que je choisisse l'instant précis de ma venue.
Lulu ricana doucement d'un ton aigre dans la capuche d'Altaïr.

Il sentait déjà qu'il allait bien s’amuser, si la comtesse espérait faire preuve d'autorité sur lui elle découvrirait vouloir plier le renard à ses exigences serait une idées des plus... stupides...

-Soyez dans votre grande salle d'audience à midi, j'y serait aussi, mais pas aujourd'hui.

Puis, sans ajouter quoi que ce soit, il demanda à Lulu de rompre le contact, chose qu'il fit avec plaisir. Le renard regarda ensuite la nouvelle recrue à ses côtés, toujours complètement perdue et s'inquiétant visiblement pour la santé mentale de celui dont elle avait rejoint le clan. Il lui sourit doucement, continuant de marcher en faisant entendre une mélodie calme.

-Navré. Ce genre de chose ne m'est pas coutumier mais il se trouve qu'une... ancienne connaissance dirons nous, semble avoir besoin de moi là où elle réside. J'ai été contacté sans que tu puises entendre notre discussion autrement que par mes réponses.

-ah jme disais aussi, t'avais l'air con...

C'était surement vrai, cela le fit encore plus sourire, lui aussi si il avait croisé quelqu'un parlant tout seul sur la route il se serait demandé ce qui n'allait pas bien chez lui. Reprenant ses papotages avec la démone ils continuèrent leur marche le reste de la journée, sans plus reparler de ce qui venait de se passer. Mais une fois le camp nocturne établis Altaïr s'assit au sol et soupira.

-Bien... je vais avoir besoin d'aide sur ce coup là. Ryrrchta, que dirais-tu de venir avec moi rendre visite à une comtesse?
-Y a quoi à faire sinon? Que je me crève pas les coussinets si on peut aller autre part.
-Rien, je dois y aller de toute façon, j'ai dit que je le ferais et... je le ferais, me suivras-tu?
-Si j'ai pas mieux à faire oui, et comme tu sais j'ai rien d'prévue donc je viens.
-Paaarfait. Ca m'en fait déjà une. -Il se murmura à lui même- maintenant les autres - puis regarda à nouveau son acolyte- tu vas avoir la chance, ou la malchance cela dépend du point de vue et de l'humeur, de rencontrer un nombre conséquent de membres du clan.

Elle le regarda sans répondre puis commença à allumer un feu avec le bois récupérer lors de l'établissement du campement. Altaïr quand lui demanda à Lulu de joindre furtif, pendant ce temps il usa de la marque du clan pour demander à tous ceux dont il avait besoin de le rejoindre au plus vite. Rapidement la clairière se remplie, en envoyant l'appel tous ceux l'ayant reçu savait maintenant où il se trouvait, et certains se déplaçaient plus rapidement que d'autres.

Tout d'abord le groupes des cinq bienheureux du clan le rejoignit, une énorme flaque d'ombre sembla frissonner au sol et ils en sortirent tous. Atyl Syrond, Solar, Ambre Danceflamme, Colère et Livdia. Rien que ces cinq là représentait une force de nuisance, envers n'importe qui ou n'importe quoi, bien plus terrible qu'il n'y semblait. Ils étaient aussi source de destruction, surtout l'une d'entre eux qui ne maîtrisait pas ses pouvoirs.
Ensuite Furtif, le petit messager, arriva au camp, se matérialisant dans l'air comme s'il s'extrayait du vent. Sa monture et lui atterrirent en douceur et il bondit au sol, un joyeux sourire dévoilant toutes ses petites dents. Il discuta seulement quelques minutes avec le renard puis repartit, une lettre dans ses sacoches, en se fondant à nouveau dans l'air ambiant. IL devait apporter ce message à la comtesse, la prévenant qu'il ne viendrait pas seul et de prévoir d’accueillir une "troupe conséquente".
Il parla ensuite aux membres présents, leur expliquant la proposition qui lui avait été faite et pourquoi il comptait bien répondre à l'appelle de la jeune femme. Leur groupe avait toujours été sujet à une réputation peu sympathique, il est vrai que ses membres s'attiraient souvent des ennuis. S'allier avec une personne connue et reconnue comme quelqu'un de bien ne pourrait que leur être bénéfique. De plus elle semblait avoir vraiment besoin d'eux, si il y avait un moyen de montrer ce que les membres du clan valaient il ne fallait pas le rater.

Dès que le jour pointa ils se remirent en route, faisant tous office de balise de guidage en activant leur marque, sauf Ryrrchta qui ne comprenait pas encore très bien comment la maîtriser. Ils se rapprochèrent donc chaque jour un peu plus du palais de la comtesse et de sa ville. De plus en plus de membres appelés les rejoignirent, grossissant le groupe qui resta pourtant discret. Lorsqu'il ne furent plus qu'à une journée de marche des remparts Altaïr les fit stopper, ils devraient attendre que tous soient présents pour faire leur entrée.
Le jour fatidique ils étaient bien plus nombreux.
Rowenda Altaïr(sa fille), Célestia Givreia, Aelle Taunile, Thanos Sombrelune, Sybill/Janus, Khäste, Yelle Tount, Swovenne Rendil, Thunder, Sandros Khern et enfin l'Incolore.

Bien sûr tout ce beau monde n'était pas ici dans la meilleure des humeurs, chacun ayant la sienne qui pour bien faire ne s'accordait pas forcément à celle des autres. Rapidement des voix s'élevèrent entre certains membres, Atyl en bon semeur de zyzanie ne tarda pas à voler à travers la clairière où ils vivotaient tous depuis quelques jours. Ce fut de trop et un grondement sourd emplis l'ensemble des lieux, faisant vibrer l'air, Altaïr n'aimait pas leur comportement et il le faisait sentir. Suite à cela les prises de bec se firent plus discrète, un coup dans le dos par ici, une bousculade malencontreuse par là, quelques insultes à peine voilées... mais dans l'ensemble tout se passait merveilleusement bien.
Il appela Thunder la veille de leur entrée en scène, lui demandant d'être aux portes de la ville dès les premières aurores, il voulait d'elle et de sa magie de météorologie qu'elle fasse en sorte que la ville n'ait jamais eut un temps plus exécrable. Que les nuages les plus noirs et le temps le plus oppressant couvre la ville d'une chape d'angoisse et de mal être. Elle partit sur le champ. Il profita ensuite de la soirée pour parler avec le reste de la troupe et le lendemain, après seulement treize jours depuis sa discussion avec la comtesse, à midi pile ils étaient au pied des remparts.

La météo était affreuse, alors que le soleil était au plus haut des nuages d'un noir si absolu barrait la route à ses rayons de sorte que l'on se serait cru au crépuscule. De temps à autre une lumière pâle courait dans les nues inquiétantes, et un grondement quasi continu empêchait l'esprit d'oublier à quel point l'orage était proche d'éclater.
Le cortège arriva aux portes de la cité et Thunder s'y joignit, baillant car elle avait envie de dormir depuis ce matin qu'elle ne faisait rien d'autre que de maintenir une météo pourrie en restant assise au sol. Les gardes regardèrent ces étranges individus arriver, l'un d'entre pointa une lance Livdia, cette dernière haussa un sourcil et posa sa hallebarde dessus. Le métal vira au rouge et la pauvre lance au manche en bois fut carbonisé, à la grande frayeur du garde. Avant qu'il ne parte sonner l'alerte Khaste attrapa le deuxième garde et le plaqua contre le mur. Altaïr se rapprocha de celui qui avait perdu sa lance.

-N'ayez crainte, nous sommes des invités de la comtesse. Je suis le démon Altaïr, et ni moi ni aucun de mes amis ici ne vous veut le moindre mal, au contraire... il me semble que dans peu de temps vous apprécierez ma venue.



Alors il laissa ses frères de clan l'entourer et il pénétra dans dans la ville, faisant un signe de queue à Thunder. Des nuages s'écartèrent et un flot de lumière pure se déversa sur tout le groupe. Le renard ferma son expression, l'air extrêmement sérieux et déterminé, il releva le museau, se tenant droit, fièrement drapé dans son long manteau, Lulu marchant à ses côtés à peu près de la taille d'un loup. Lorsqu'il passèrent les portes de la ville le renard aussi participa à l'effort pour que tout soit grandiose. Une puissante musique retentit dans toute la ville, si fort que personne ne pu l'ignorer, voila ce que pouvait faire un vieux démon. tandis qu'il progressait dans la rue principale de la ville des illusion semblaient sans cesse se faire et se défaire autour de lui, comme une fumée qui aurait prit vie. En quelques mètres seulement la foule se pressa sur leur passage, tous voulaient voir ce qui se passait.
Ses acolytes n'étaient pas en reste Atyl faisait montre de ses dons d'ombre et de lumière, Célestia avançait juchée sur un dragon entièrement en glace, l'Incolore faisait sensation avec son apparence étrange et la puissante bête qu'il montait. Thanos effraya plus d'un passant simplement en posant son regard dessus, etc... chacun était vu différemment par la multitude d'yeux posés sur eux, et les quelques uns que les gens semblaient trouver normaux ne l'étaient pas tant que ça au final...

Leur arrivée au palais ne fut pas un imprévu, les gardes semblaient apeurés mais ne firent rien pour les empêcher de passer, surement un ordre de "quelqu'un" qui avait compris de qui il s'agissait. Connaissant bien l'endroit Altaïr mena sa troupe à travers les couloirs sans perdre un seul instant, il pénétra dans la salle du trône avec la même morgue qui si elle était celle de son trône lors de son apogée. Ce n'est qu'une fois son groupe formant un masse compacte devant lui qu'il le traversa, un sourire énigmatique sur le museau. Il fit face à la comtesse, bâton en main, et marqua la fin de la musique par un coup que son pouvoir rendit des plus retentissant sur le dallage.

-Ravis de vous revoir comtesse, cela faisait longtemps.

Et à ce moment la les nuages se dissipèrent et la ville fut baignée dans la lumière d'un soleil resplendissant. La mise en scène n'était jamais aussi réussi qu'avec lui et les dons de ses amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: une possible alliance... et les conséquences ? [PV Valorha]   Aujourd'hui à 12:55

Revenir en haut Aller en bas
 

une possible alliance... et les conséquences ? [PV Valorha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Grandes plaines de Feleth :: Grandes étendues-