''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Artefacts et antiquités. [Elisabeeth de Beaufort]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lupusänghren Dovah

Dragonnier

________________


________________


Race : Humain draconique
Classe : Porteur élémentaire
Métier : Mage
Croyances : Aucune
Groupe : Mages de Béolan

Messages : 34

Fiche de Personnage : Clique ici


MessageSujet: Artefacts et antiquités. [Elisabeeth de Beaufort]   Ven 23 Jan 2015 - 20:17


Au milieu de toutes ces feuilles et bruyères, au milieu de cette mer de végétation qui inonde tout l'espace, une silhouette se tient immobile. Tapie dans l'ombre des nuages, elle attend le bon moment afin de piquer à toute vitesse en direction de l'entrée de la grotte tant recherchée. La créature observe l'épave de pierre rongées par le temps, couvertes de fougères et de branches cassées. Tout semble si calme. Une grande ombre plane sur toute la grotte tandis que la créature continue à monter la garde depuis les cieux telle une sentinelle à son poste. Une ombre de forme humaine se dresse fièrement sur le dos de la bête et son regard semble également posé sur la grotte convoitée par beaucoup de brigands et de bandits. Une aile apparaît à travers le vide d'un nuage. Une aile écailleuse totalement rouge, ressemblant aux dragons que l'on citent dans les légendes pour enfants. Mais ce n'est pas un sortilège raté. La bête est bien réelle. Et elle est prête à fondre sur le premier qui se dirigera en direction de la grotte. L'aile pourvu de longues épines disparaît à travers un second nuage en laissant à nouveau son ombre planer comme une menace sur les alentours de l'endroit. La silhouette du dragon s'ébroue en s'élançant de toute sa fureur et son poids vers un piquet vertigineux en direction du côté droit de la grotte. Sa malveillance s'étend tout aux alentours autant que son ombre s'étend vers l'horizon. Les ailes de la créature couvrent totalement l'espace d'intrusion de la grotte. Ses yeux rouge vif s'étendent vers une pupille horizontale tandis que son dragonnier s'intéresse enfin aux environs. Tel un prédateur prêt à sauter sur sa proie, les griffes du mâle broient de leur emprise la roche déjà à moitié détruite. Le poids exercer sur la pierre fait s'écrouler une bonne partie de l'extérieur de la grotte. La première colonne de pierre s'écrase lourdement au sol pendant que le dragonnier bondit en direction du mur avant de l'objectif. Ses longs cheveux noirs retombaient pile au dessus de ses épaules et une longue toge sur le reste de son corps. Un long bâton ténébreux qui semblait imprégné de magie était maintenu dans la poigne de sa main droite.

La haute carcasse de Lupusänghren s’immobilisait devant la longue porte qui semblait enchantée. C'était impossible qu'un lieu renfermant selon la légende plusieurs talismans magiques ainsi qu'un vieux collier composé d'os d'animaux rares et antiques puisse être protégé par une vieille porte en pierre à moitié usée. Le jeune magicien recula d'un doux pas avant de poser son bâton ensorcelé contre la porte de la grotte. La breloque magique s'illumina de milles feux dans une lumière blanchâtre. La main du jeune homme se mit instinctivement devant ses yeux afin qu'il ne soit pas éblouit par la soudaine lumière divine. Une teinte rougeâtre se mélangea à la couleur divine qui était déjà en court. Sa magie draconitique s'insufflait et se mélangeait avec la magie pure qui découlait de sa partie humaine. Les runes protectrices exposées sur la porte de pierre explosaient une à une dans une explosion bleuâtre. Puis un écran de fumée secoua le tout en faisant disparaître le corps du magicien suite à son épaisseur. La substance s'évapora quelques secondes après son apparition mais l'individu en question était toujours positionné devant la porte. Lupusänghren donna un coup depuis son bâton magique sur la surface de l'intérieure de la grotte. Un souffle de flammes secoua totalement le premier couloir lors du choc de son arme. Toutes les torches présentes sur les murs s'étaient allumées. Le mage n'avais aucunement besoin d'utiliser un sortilège aussi puissant pour allumer de simples torches. Cligner les paupières aurait suffit. S'assurer qu'il n'y avait pas de pièges est une raison importante pour user de son énergie magique. Une fois certain d'être en sécurité, il fit son entrée dans le premier couloir. Les murs semblaient être faits par des outils humains car les murs étaient peints par de diverses cultures. Des animaux disparus depuis longtemps y étaient inscrits. Le dragonnier n'était pas présent dans ce lieu pour de l'archéologie. Tandis qu'il s'apprêtait à commencer son périple à travers la construction, un bruit à travers les fougères intrigua l'attention de l'hybride.
Sa voix puissante s'éleva dans les alentours.

« Qui est là? »

Le magicien étendit son énergie de dragon en direction des fougères afin de repérer la présence d'un quelconque être vivant. Une minuscule lumière rougeâtre brillait au travers de son corps tandis qu'elle s'étendait le long du sol à une vitesse plutôt lente. Elle n'avait rien d'agressif.


Dernière édition par Lupusänghren Dovah le Dim 25 Jan 2015 - 18:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elisabeeth de Beaufort

La jeune aventurière

________________


________________


Race : Humain
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Âge : 20

Messages : 44

Fiche de Personnage : C'est là.




MessageSujet: Re: Artefacts et antiquités. [Elisabeeth de Beaufort]   Ven 23 Jan 2015 - 21:57

Toujours à la recherche de nouvelles aventures, de choses rares à découvrir ou d’êtres vivant autre que les humains, la belle avait pris un chemin sans savoir où ce dernier l’a mènerait. Elisabeeth en avait plus que marre de rester à ne rien faire dans ce grand espace qu'elle ne s'autorisait pas à explorer à cause de la dangerosité de cet endroit. Surtout lorsque l'on est une femme seule avec pour seule arme une dague. Son cœur lui disait de suivre ce chemin tandis que sa raison lui disait « Non, fais demi-tour, tu vas encore te mettre en danger bêtement ». Elle secoua la tête comme pour chasser cette petite voix et soupira longuement afin de se donner du courage.

Soudain son attention fut attirée par une grosse bête noire qui volait dans le ciel avec légèreté et élégance. Mais qu’est-ce que c’est que cet animal, se demanda-t-elle avant de s’accroupir derrière un buisson. Ce genre de bête, ce n'était vraiment pas tous les jours qu'on en voyait et la jeune femme s'estimait heureuse de pouvoir faire parti des gens à voir de si beaux animaux. Cependant, elle ne doutait pas que comme toute bête, elle était sûrement dangereuse et n'attaquait peut être que si elle était affamée ou bien pour nourris des petits qui sait ?. Sans même avoir le temps de l’admiré plus longtemps, l’animal avait déjà disparue de son champ vision. Elle soupira puis, pensant ne plus être en danger, se releva. Le chemin qu’elle emprunta par la suite était en pente, on ne voyait pas ou cela mener mais elle s’en fichait pas mal. Peut-être qu'une fois en haut, elle trouverait un refuge avant que la nuit ne tombe pour s’y mettre en sécurité.

A peine fut-elle arrivée qu’elle manqua de s’effondrée dans les fougères présentes ce qui fit un boucan pas possible. L'avant du corps plongé dans ces fameuses plantes, les mains dans la terre et le fessier en l'air. Elle allait tenter de se redresser quand une voix assez puissante se fit entendre. Ni une ni deux et sans réfléchir, Elisa se redressa et redescendit un peu pour aller se cachée dans un gros buisson touffu. Ne sachant si cette personne était bonne ou mauvaise et ne connaissant ses intentions, elle préféra jouer la sécurité. Peut-être ne l'a trouverait-il pas. Avant de se cachée, la jeune femme avait pu entrevoir une grand silhouette se tenant à l'entrée d'une... d'une grotte? C'est ce qui lui semblait en tous cas.

«  Qui est là ? »  

Son cœur s’accéléra dans sa poitrine, cette voix n’était pas du tout rassurante. Une voix d’homme ça, elle n’en aurait pas doutait une seule seconde. Toujours sous le choc, elle répondit :

- « Personne… »

Bien cachée dans les feuillages, son regard se déplaçait à chaque bruit, chaque son qu'elle entendait. Tous ses sens étaient aux aguets et elle, prête à bondir sur cette personne en lui plantant sa dague là ou elle pourrait. Avec son expérience acquises durant tout ses périples, elle savait qu'une voix ne voulait rien dire car, même la bête la plus dangereuse pouvait parler. Abrael en avait été la preuve même, pourtant une créature des plus horribles venant tout droit des enfers. Non, elle ne devait pas se fier à une simple voix et, elle ne ressentait pas de bien venant de cette personne.



Dernière édition par Elisabeeth de Beaufort le Mar 27 Jan 2015 - 12:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lupusänghren Dovah

Dragonnier

________________


________________


Race : Humain draconique
Classe : Porteur élémentaire
Métier : Mage
Croyances : Aucune
Groupe : Mages de Béolan

Messages : 34

Fiche de Personnage : Clique ici


MessageSujet: Re: Artefacts et antiquités. [Elisabeeth de Beaufort]   Sam 24 Jan 2015 - 16:54

Lupusänghren déposait lentement sa main contre le sol de terre en dessous de celui-ci. L'étendue de la magie de ses ancêtres continuait de se répandre sur tout le sol autour de la construction antique. Elle s'arrêta brusquement vers la moitié de la circonférence des feuillages. Elle avait ressentie une présence dite humaine. Le dragonnier attacha ses cheveux en une queue de cheval avant de lentement s'avancer à travers les petits buissons qui cachaient tout. Prêt à se défendre en cas d'attaque de la présence en question, sa main droite était présente sur son épée noire. Si il y avait un danger multiple, sa dragonne pouvait réagir au quart de tour.  Son regard froid se déposa sur le lieu où était censé se trouver la silhouette. Lupusänghren prit un lent appui depuis ses genoux en se propulsant au dessus de la grotte. Son saut fut quasiment parfait et son atterrissage de même. Le magicien murmura deux mots et des flammes se propageaient sur les deux arbustes dans lesquelles la silhouette se cachait. Le feu disparut une fois que la cachette était totalement dissipée. Le dragonnier plaça sa première lame noire en la direction précise de la silhouette. Il ne savait pas à qui il avait affaire et cela pouvait autant être un animal qu'un brigand égaré. Le soleil reflétait sur la pureté de la lame en éblouissant quiconque la regardait d'en face. La poigne de son porteur se resserra sur le manche et on aurait dis que son bras allait exploser tellement qu'il forçait sur la pression de l'épée.
La voix de l'hybride s'éleva une nouvelle fois à travers les feuillages.

« Je ne vous veut aucun mal. Montrez-vous afin que l'on puisse faire connaissance. Si je voulais vous tuer, mon dragon aurait déjà enflammé les feuillages autour de vous. »

Une précision pas vraiment confiante. Mais il faut parfois faire peur aux gens afin de les aider à réagir dans une situation. Il est vrai que Lupusänghren ne voulait aucun affrontement et seulement savoir qui était cette mystérieuse personne. Le jeune guerrier était très patient et si il fallait attendre une heure pour que la silhouette se dévoile alors il allait patienter. Aucune limite de temps ne lui était imposé. Il suffisait de quelques heures à dos de dragon pour rentrer jusqu'à la tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elisabeeth de Beaufort

La jeune aventurière

________________


________________


Race : Humain
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Âge : 20

Messages : 44

Fiche de Personnage : C'est là.




MessageSujet: Re: Artefacts et antiquités. [Elisabeeth de Beaufort]   Dim 25 Jan 2015 - 23:16

La jeune femme était maintenant démasquée, elle s’attendait à tout mais pas à cela. Il ne lui restait plus que la solution de se présenter à lui désormais. Elle se redressa et tout en tapotant sa robe entendit parler de dragon. Oui, elle n’avait donc pas rêvé, cette bête qu’elle avait vu volait dans le ciel était donc un dragon. Elisa continua de tapoter en se disant que depuis son départ elle avait vu pas mal de chose mais alors un dragon, ça c’était bien la première fois. Puis, enfin, elle se décida à se présenter ne sachant trop quoi lui dire sur elle pour le rassurer.

- «  Je suis Elisabeeth… Jeune aventurière et je… euh, ne savais pas que vous étiez là… J’ai eu peur et euh.., bah…, je me suis cachée ».

De sa hauteur la jeune femme le détaillait, chaque parti de son corps. Mais son regard s’arrêta surtout sur son épée. Allait-il lui tranchait la tête ? Lui tailler une robe plus courte ? Peut-être voulait-il lui faire une nouvelle coiffure ?  Non, c’était sûrement la première idée, lui tranché la tête si elle faisait un geste brusque. Elle se contenta simplement de le regarder, les mains derrière son dos, se balançant de droite à gauche comme une enfant pris en pleine bêtise. Cependant, pour lui montrer qu’elle n’avait pas peur et n’était pas impressionnée, elle le fixait droit dans les yeux. Il avait le visage pâle et les cheveux très foncé, cela lui donnait un air plutôt sévère qui aurait pu faire peur à la jeune femme si elle avait eu quelques années de moins et n’avait pas connu toutes ces horreurs durant ses multiples voyages à travers le royaume. Puis bon, il n’avait pas l’air si méchant que ça.

Cependant, elle se méfiait du ou des dragons dont il avait parlé. Ça, elle n’en connaissait rien, absolument rien même. Alors, dès qu’elle entendait un bruit ou voyait une ombre, elle tremblait légèrement car ne connaissant pas l’homme, il était hors de question qu’elle lâche son regard pour regarder qui faisait des bruits ou ce qui bouger.  Il avait dit vouloir faire sa connaissance, pourquoi ? Était-il à la recherche de quelqu’un ou de quelque chose ? Et il pensait peut-être qu’elle pourrait l’aider ? Ou bien cherchait-il simplement à se faire une amie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lupusänghren Dovah

Dragonnier

________________


________________


Race : Humain draconique
Classe : Porteur élémentaire
Métier : Mage
Croyances : Aucune
Groupe : Mages de Béolan

Messages : 34

Fiche de Personnage : Clique ici


MessageSujet: Re: Artefacts et antiquités. [Elisabeeth de Beaufort]   Lun 26 Jan 2015 - 18:23

Le dragonnier resta planté en direction de la silhouette courbée et féminine qui apparut à travers deux petits buissons. Elle semblait méfiante et farouche mais malgré la peur qu'elle devait contenir à ce moment précis elle restait droite, son regard dans celui du jeune homme. Elle devait s'attendre à rencontrer un individu mauvais mais il n'en étais rien. Un léger sourire recouvrit son visage avant qu'il ne place sa main au niveau de sa cuisse droite. L'étranger sembla attraper un petit objet avant de le lancer délicatement devant les pieds de la jolie brune. La dague était composée d'un manche parsemé de pierres précieuses qui brillaient de milles feux ainsi qu'une lame noire qui semblait pouvoir découper n'importe quoi.
Celui-ci s'exclama dans une voix étrangement douce.

« Tu auras besoin d'une arme pour explorer la grotte. J'espère que tu sais te défendre. »

Sans un mot, il bondit depuis le haut de la construction antique et entra dans le premier couloir de la grotte. Une petite luminosité couvrait les parois grâce aux torches précédemment allumées par un sortilège du magicien. L'endroit semblait totalement vide et abandonné mais il ne faut jamais se fier aux apparences. Une odeur de moisi s'étendait au fur et à mesure de leur progression dans le tunnel. Lupusänghren entendait les pas de la jeune fille qui résonnaient dans le long de la grotte. Le sol était parsemé de graviers et de rochers et un étrange bruit de marche retentissait depuis un lointain couloir dans les tréfonds de la grotte. Le dragonnier augmenta le rythme de sa marche afin de se dépêcher d'arriver à la première épreuve de la grotte. Ils débouchèrent dans un lac naturellement conservé et une eau étrangement pure coulait depuis une fontaine dans le haut de la grotte. Elle semblait potable à première vue. Mais Lupusänghren n'était pas dupe. Le dragonnier déposa lentement sa main en dessous de l'eau en se mettant à murmurer quelques mots dans une langue indescriptible. L'eau se mit à tourbillonner et tournoyer au milieu de l'étendue d'eau et à former des êtres composés d'eau.

Une sorte de souterrain illuminé apparut dans le fond de l'eau tandis que les êtres composés d'eau pure grandissaient en aspirant la substance autour d'eux. Lupusänghren ne faisait plus attention aux actions de la jeune fille brune derrière lui mais il descendit ses mains en les frappant sur le sol de terre. L'atmosphère se réchauffa rapidement, son idée était de faire évaporer les êtres composés d'eau. Mais les créatures étaient beaucoup trop énormes pour qu'il puisse les faire disparaître. La première créature créa un marteau d'eau sur le devant de sa main gauche avant de tenter de l'abattre sur le corps de celui-ci. Le dragonnier saisit au dernier moment le poignet de la jeune femme en la balançant dans le souterrain sous l'eau. Et le marteau d'eau compressée s'écrasa sur Lupusänghren. Elle émergea dans une grotte aux reflets d'arc-en-ciel. Ce nouvel endroit semblait imprégné de magie et des centaines d'image et de flashs apparaissaient et disparaissaient dans des centaines de couleurs. Trois chemins bien distincts étaient visibles sur chaque côté de la pièce. Le premier était imprégné de végétation, le second était couvert de flammes et le troisième était couvert de petites gouttes scintillantes. Un puissant tremblement qui provenait du côté précédent de la grotte fit soulever les petits rochers de la salle. Le dragonnier émergea depuis la petite étendue d'eau, presque inconscient. Un énorme rocher s'abattit sur la possibilité de revenir en arrière dès qu'il apparut en dehors de l'eau. Lupusänghren se mit rapidement à tousser une grande quantité d'eau. Des lacérations étaient visibles sur le visage du magicien mais aussi des marques de lutte.
Il prit doucement la parole en continuant de tousser.

« Ce n'était que la première épreuve. Il est temps de continuer le chemin de la grotte. »

Dit-il en se relevant lentement. Le dragonnier prit un instant afin de se reposer avant regarder un à un les trois chemins. Le chemin fait de végétation lui semblait le plus approprié mais il décida de demander l'avis de la jeune aventurière.
Sa voix était toujours aussi puissante.

« À ton avis, il faut plutôt prendre quoi comme chemin ? »

En l'attente de réponse, il croisa lentement ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elisabeeth de Beaufort

La jeune aventurière

________________


________________


Race : Humain
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Âge : 20

Messages : 44

Fiche de Personnage : C'est là.




MessageSujet: Re: Artefacts et antiquités. [Elisabeeth de Beaufort]   Lun 26 Jan 2015 - 20:21

Elle avait suivit l’homme dans la grotte armée de la dague qui lui avait donné et de la sienne qu’elle avait sortit discrètement de dessous sa robe. Celle qui était cinq minutes plutôt toujours attachée à sa cuisse et très bien dissimulée. A tel point que jamais personne n’aurait pu la devinée à moins qu’on ne l’a touche à cette endroit, chose peut probable puisse que la belle ne se laisse pas toucher.  Avant même qu’elle n’ait eu le temps de cligner des yeux elle avait été projetée dans un souterrain d’eau. Et que l’entrée de la grotte avait été bloquée par un énorme rocher. Même à deux, jamais ils n’auraient pu le retirer de là où il était.  Tout s’était passé à une vitesse folle. Et lui, ce parfait inconnu ne semblait pas inquiet du tout. Elle avait juste vu quelque chose s’abattre sur ce pauvre homme avant qu’il ne l’a rejoigne dans cette eau. Un rire nerveux lui échappa. Voilà que maintenant, il lui demandait de choisir entre trois chemins. La belle ne savait ni où ça les mèneraient et encore moins le quel des trois était le moins dangereux. Pourtant son instinct lui disait d’aller dans le chemin de végétation.

La jeune femme le regarda pour essayait de connaître son avis sur la question et put constater les lacérations qu’il avait sur le visage. Elisa ne le connaissait pas et pourtant, elle glissa son index le long de chaque lacération et soupira légèrement. Sachant qu’elle ne pouvait rien faire pour lui. Cependant, il ne semblait pas souffrir ou du moins, il le cachait à merveille. Il était d’un calme à couper le souffle. Et cela avait le dont d’apaiser notre jeune femme qui elle, était le parfait contraire de lui car son cœur s’accélérer déjà dans sa poitrine. Cependant il ne lui cachait rien. «  Ce n'était que la première épreuve ». Ca en disait long sur toutes les questions qu’elle aurait pu se poser et bizarrement, aucune ne lui venait à l’esprit à cet instant. La belle retira sa main du visage de l’inconnu, s’éclaircit la voix et dit d’une voix calme et sûre d’elle :

- Je dirais que le chemin rempli de végétation est celui que nous devons prendre, et si je ne me trompe pas, mon instinct de femme me dit que vous pensiez sûrement comme moi, non ?

Elle lui sourit pour la première fois depuis le début de leur rencontre et se remit à penser les bras croisés contre son ventre. Une moue d’incertitude s’afficha sur son visage angélique tandis qu’elle essayait de ne pas se laisser aller par la panique. Le feu, elle ne maîtrisait pas du tout et était impuissante face à ça. L’eau, c’était identique. Elle ne pourrait rien faire contre des géants bonhomme d’eau, des torrents ou je ne sais que ce la nature était capable de faire ou plutôt, ce que les gens étaient capable de faire avec les éléments. Cela dit. La végétation, ça elle pourrait faire quelque chose. Munie de ses deux dagues elle pourrait couper certaines choses et, tout simplement se battre avec des monstres faits de feuilles et de branches ?  Puis, elle étant donné qu’elle ne connaissait pas son allié, elle ne pouvait donc porter aucun jugement sur ce qu’il était capable ou non de faire. Pouvait-il combattre l’eau ou le feu ? Ça elle n’en savait rien. Ce qu’elle savait, c’est que cet homme n’était pas comme les autres mais, jusqu’à quel point ? Non c’était sûr, le chemin de végétation était le plus sûr selon elle.

Cependant, elle ne bougeait toujours pas, attendant le signal ou un geste de l’homme qui lui affirmerait que c’était le moment d’y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lupusänghren Dovah

Dragonnier

________________


________________


Race : Humain draconique
Classe : Porteur élémentaire
Métier : Mage
Croyances : Aucune
Groupe : Mages de Béolan

Messages : 34

Fiche de Personnage : Clique ici


MessageSujet: Re: Artefacts et antiquités. [Elisabeeth de Beaufort]   Lun 26 Jan 2015 - 21:21

La jeune femme semblait vraiment méfiante vis-à-vis du jeune homme. Elle ne devais pas avoir l'habitude que quelqu'un se montre aussi calme et généreux à la fois. Sa main passa sur chacune des lacérations mais malgré sa méfiance envers celui-ci, la jeune femme semblait triste de ne pas pouvoir le soigner. Pas besoin qu'il ne soit soigné. Les marques se régénéraient d'elles-même grâce aux capacités de Lupusänghren. Ses écailles avaient facilement encaissés les attaques des créatures aqueuses. Lui laisser le choix du chemin à emprunter devais sûrement aider à la confiance non?

De petits insectes apparaissaient ça et là sur les murs composés de végétation et disparaissaient à travers les petits trous des parois. Le dragonnier aurait vite fait de brûler ce qui allait se dresser face à eux durant la seconde épreuve. Il se dit que l'aventurière souhaitait sûrement faire ses preuves et aussi vouloir se battre contre des monstres. Pour lui c'était le pied de pouvoir combattre des ennemis bien plus puissants que lui et de finalement les terrasser. C'était la meilleure sensation qui soi. Accomplir un exploit. Tandis que la jeune femme retirait sa main douce de son visage, elle s'exclama lentement.

« Je dirais que le chemin rempli de végétation est celui que nous devons prendre, et si je ne me trompe pas, mon instinct de femme me dit que vous pensiez sûrement comme moi, non ? »

Son instinct de femme? C'était quoi cette chose? Le dragonnier connaissait toutes les créatures, plantes ou herbes existantes mais il n'avais aucune idée de ce qu'elle parlait en ce moment même. Un instinct naturel... un peu comme un animal. Un sourire angélique couvrit le doux visage de l'aventurière et elle croisa à nouveau ses bras. Lupusänghren ne jugeait jamais les personnes qu'il rencontrait. Elle devais sûrement être agile et rapide avec une aussi petite et maigre musculature. C'était la seule chose qu'il jaugea en plaçant son regard de bas en haut du corps d'Elisabeeth.
Il prit à nouveau la parole car une chose l'interloquait.

« Tu n'as pas besoin de te montrer aussi méfiante à mon égard, tu sais ? Je ne vais pas te sauter dessus dès que tu auras le dos tourner. Je suis ici pour les récompenses que nous partagerons à la fin de la grotte. Rien de plus. »

Le magicien n'étais pas dupe. L'attitude de la jeune femme montrait bien sa nervosité et son mauvais contrôle de soi durant le peu de chemin qu'ils avaient accompli dans la grotte. Celui-ci savait se contrôler mais aussi contrôler la peur. Tout est une question de contrôle. Montrer ses sentiments est une possible faiblesse. Lupusänghren murmura tout doucement « Allons-y. » Avant de s'engager dans le chemin composé de végétation. Le couloir déboucha brusquement dans une grande forêt composé d'un toit de pierre couvert de stalactites. L'endroit était totalement parfait et un silence total régnait ici.

Le dragonnier se dégouta de devoir briser l'équilibre naturel qui régnait dans la grotte verdoyante et pleine de vie. Des milliers d'insectes bougeaient ici et là en faisant leur vie. Aucun signe de danger potentiel pour l'instant. La luminosité dans la grotte semblait provenir des parois. Tous les murs étaient composés d'eau et une lumière bienfaisante illuminait la grotte.
Lupusänghren prit une nouvelle fois la parole face à la jeune femme.

« Il est hors de question de briser cette atmosphère paisible. Je refuse que nous détruisons cet endroit. »

Le dragonnier avait donné son avis et il ne plaisantait pas cette fois-là. Il faut vraiment éviter de briser cet univers enchanteur et féerique. La salle était incroyablement grande et les arbres présents ici remontaient jusqu'au plafond de roche. Le sol craquait sous chacun de ses pas suite aux branches sur le long du sol ainsi que des pommes de pin. Aucun adversaire ne se présentait face à nous pour l'instant. Nous traversâmes le long de la forêt sans tomber sur quoi que ce soit de dangereux. Aucun piège et aucune attaque surprise. Lupusänghren et la jeune femme finirent par arriver jusqu'au bout de la salle. Un grand mur composé de runes se mit à tourbillonner puis à s'ouvrir totalement. Et un golem de terre fit son irruption en face des deux nouveaux amis.

La créature devais faire plus de six pieds à première vue. Elle était vraiment géante. Ses bras n'avaient pas vraiment de mains. On aurais dis deux marteaux au bout de ses bras. Prêt à écraser ce qui allait se mettre sur son passage. Lupusänghren recula lentement en souriant à la jeune femme, lui touchant l'épaule durant son mouvement de recul. Lors de son toucher, il lui apposa un sceau de protection. Ce qui lui offre une protection magique contre les coups envoyés par le golem de terre. Le dragonnier s'arrêta lentement aux arrières de la jeune femme en croisant doucement ses bras.

P.S : Tu peut faire jouer mon personnage pour t'aider dans le combat si tu le souhaite. Tu peut lire ma fiche pour voir ce qu'il sait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elisabeeth de Beaufort

La jeune aventurière

________________


________________


Race : Humain
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Âge : 20

Messages : 44

Fiche de Personnage : C'est là.




MessageSujet: Re: Artefacts et antiquités. [Elisabeeth de Beaufort]   Lun 26 Jan 2015 - 23:09

HRP:
 

Durant le trajet de végétation, la jeune femme frôlait les murs avec sa main, s’amusant à voir les petits insectes se baladaient sur cette dernière en tournant en rond avant de regagner le mur. Puis, elle ne put s’empêcher de regarder ce merveilleux spectacle, ce merveilleux endroit autour d’elle. Elle aurait aimé pouvoir s’asseoir là un instant et découvrir toute cette beauté. La plus belle récompense d’un voyage, c’est de découvrir la nature, la beauté, la pureté des paysages. Savoir différencier les bonnes et les mauvaises plantes. Admiré quelques fourmis à la rechercher de quelques choses à manger ou bien faire leur provisions. Il n’y avait rien de plus beau que cela aux yeux de notre jeune femme encore un peu enfant sur les bords. Elisabeeth s’en fichait royalement des récompenses qu’ils pourraient trouver à la fin de l’exploration. Elle n’en voulait pas. Sa récompense à elle était là, ce lieu si magique qui l’émerveillée un peu plus à chaque pas. Soudain, la voix de Lupusänghren s’éleva une nouvelle fois sur le fait qu’ils ne devaient pas briser l’atmosphère et détruire ce lieu. Elle hocha la tête sans rien dire, bien d’accord avec lui. Désormais, elle lui faisait un peu plus confiance. Il s’était laisser toucher la joue, il avait une voix plus rassurante, il avait réussi à gagner la confiance de la jeune femme et ça, ce n’était pas donné à tout le monde.

En arrivant au bout de la salle, le grand mur s’ouvrit. Et là, surprise. Un golem de terre fit son apparition. Et pas n’importe lequel. Pas le petit, pas le mince, pas le plus gentil. Voilà un monstre bien plus gros qu’elle, grand que Lupusänghren. Et en plus, il avait des espèces de marteaux en guise de main. Le monstre le plus beau qu’elle ait vu jusqu’à présent. Elle le regardait mais son calme était toujours là. Aucune émotion ne pouvait se ressentir ou se voir. Seule une expression d’étonnement se lisait sur le visage de la belle qui s’était arrêté. Elle vit  Lupusänghren reculer et sentit qui lui touché l’épaule mais n’y prêta pas plus attention. L’odeur qui se dégagée de la pièce était immonde. Un mélange de poussière et de vieillesse. La pièce était peu éclairée. Se repérer n’était pas évident. Petite et hargneuse, c’est ce qu’elle était. Chaque coup porté, chaque geste chaque mouvement de sa part serait calculé à présent. Ce n’était qu’une femme, petite et frêle. On lui avait appris les bases du combat, tout juste à lui servir d’une épée ou d’une dague. Cependant, l’arme qu’il lui avait prêté semblait être très tranchante.

C’était le moment ou jamais. La brunette jeta un dernier regard à son ami et se mit à courir très vite en direction du golem. A quelques mètres de lui, elle sauta énergiquement et donna deux grands coups de lames sur au niveau du bras gauche du monstre avant d’atterrir à quelques centimètre de son énorme pied, le bras du monstre tomba sur le sol dans un bruit sourd, faisant volé la poussière du sol. Et la revoilà à nouveau à courir le plus vite possible pour lui donner un grand coup de lame dans la jambe, celle-ci ne tomba pas mais était entaillée profondément. N’avait-elle pas assez de force ou bien était-il trop résistant ? Pas le temps de se poser la question si elle ne voulait pas finir écrasée sous un pied. Tout en continuant sa course, elle réfléchissait. Un point faible, un endroit facile à atteindre ? Mais où dont devait-elle l’attaqué pour réussir à lui faire perdre de la résistance. Tout en se retournant pour tenter de frapper la jeune femme, le golem abattait son bras avec le marteau au bout contre le sol, essayant de l'écraser. Le bruit était sourd et la puissance avec laquelle il frappait le sol faisait des vibrations et aussi tressaillirent les quelques cailloux qui jonchaient le parterre.

Dégoûtée de ne pas avoir réussi à le faire tombé, elle lui passa entre les jambes et lui donna plusieurs coups de lame de toutes ses forces avant de se remettre à courir énergiquement, deux nouvelles entailles profondes étaient maintenant visible sur les jambes de ce dernier.  Il était plus fort, plus résistant, plus grand mais elle plus petite, plus rapide, elle se déplaçait donc bien plus rapidement que lui et avant qu’il n’arrive à la rejoindre, elle avait quasiment déjà fait un tour de la pièce et était prête à l’attaqué à nouveau. La belle décida de visé plus haut encore. Elle s’était arrêter pour reprendre sa respiration mais voyant qu’il s’approchait un peu trop près de Lupusänghren à son goût, la belle se remit à courir, pris autant d’élan que possible et se jeta de tout son long sur le golem par derrière lui. Elle réussit à  planter ses deux armes profondément un peu en dessous des épaules du golem. Un petit problème était présent. En plantant ses lames, l’une d’elle avait emprisonnée sa manche. Ce qui l’empêchait donc de se séparer de lui et malgré le fait qu’elle prenne appuis avec ses jambes sur le corps de ce monstre pour tirer sur sa manche, elle ne réussi pas à se défaire et fut trimballer accroché au dos du golem dans toute la pièce, ce dernier se dirigeant vers Lupusänghren. Un dernier espoir, une dernière chance et elle se mit à crier :

- Je suis coincéééééééééééeee… Cher ami au secourrrrrrrrrrrs !

A chaque mouvement du golem, Elisabeeth se fracasser contre le corps de terre dur du golem et on pouvait entendre des «  Aie… » « OUTCH » « Ahhh… » Ainsi que le bruit de son petit corps résonnant dans la pièce à chaque choc. Pourtant, la jeune femme ne lâchait rien, elle continuait de se débattre comme une sauvageonne pour se défaire. Elle continuait de tiré sur sa manche espérant que celle-ci se déchire et la libère. Cependant, Elisabeeth savait que lorsqu’elle réussirait à se retirée, elle tomberait de haut et risquer de se faire très mal. La douleur du au choc de son corps contre le golem se faisait déjà ressentir au niveau de ses côtes et de ses cuisses. En voyant la scène, on aurait pu croire qu'un géant de terre se baladait dans la pièce avec sa poupée de chiffon voltigeant de droite à gauche avant de s'abattre sur lui et que, cela recommençait sans arrêt. La belle n'avait plus aucune allure, elle était toute décoiffée, sa robe se soulevée avant de se remettre correctement. Elle ne possédait plus le contrôle de son petit corps fragile malgré toute sa bonne volonté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lupusänghren Dovah

Dragonnier

________________


________________


Race : Humain draconique
Classe : Porteur élémentaire
Métier : Mage
Croyances : Aucune
Groupe : Mages de Béolan

Messages : 34

Fiche de Personnage : Clique ici


MessageSujet: Re: Artefacts et antiquités. [Elisabeeth de Beaufort]   Mer 28 Jan 2015 - 18:51

La jeune femme fut vite dans le pétrin face au golem. Bien que ses coups soient vifs et soudains, la créature était beaucoup trop puissante et résistante pour qu'une simple dague lui fasse de gros dégâts. Une voie de femme apeurée se dégageait depuis le dos du golem et le dragonnier remarqua qu'elle était bloquée à cause de la dague. Ses deux épées noires seraient beaucoup plus efficaces pour affronter le monstre de terre mais surtout pour le terrasser définitivement. Lupusänghren prit lentement un appui sur le long de ses hanches. La douce peau de ses mains se déposa sur le sol de terre tandis qu'il incantait dans une langue ancienne et indescriptible. Toute la parcelle de terre en dessous des pattes du golem se mit à s'humidifier brusquement. Tandis que les yeux du jeune homme s'illuminaient dans une teinte jaunâtre, une énorme rafale d'eau compressée s'abattit sur le golem de terre.

La créature commençait à perdre pied et à se détruire naturellement. Une substance aqueuse le retransformait en boue et le rendait rapidement inoffensif. La boue se répandit sur tout le sol aux alentours en transformant la bête en une simple flaque. Elisabeeth était libre mais couverte de boue et enfin saine et sauve. Aucune autre créature ne prit forme ni apparut depuis la grande porte de pierre. Le chemin était libre.
Le jeune magicien s'exclama.

« Cela fait quoi d'être couverte de boue et traînée par un golem de terre géant ? »

Lupusänghren émit un rire de compassion envers elle avant de reprendre rapidement son sérieux. L'obscurité dans la porte se mit à disparaître en révélant un endroit tout simplement magnifique. Le lieu était totalement bleu et des milliers d'étoiles brillaient à travers le ciel. Quelques étoiles filantes tombaient quelquefois en éclairant de leur rayons la zone féerique. Une grande lune brillait au milieu de tout les astres en terminant ce portait rarissime.

Une substance translucide et transparente couvrait totalement le sol de la nouvelle salle de la grotte. Aucun être doté de vie n'était visible ici. C'était d'un calme plat et respectueux, un peu comme suspendu dans le temps. Le dragonnier posa doucement sa jambe sur le sol transparent. À sa grande surprise, son pied ne tomba pas dans le vide. Il resta posé sur un sol réel bien qu'illusoire. Lupusänghren fit un long chemin dans la nouvelle salle sans tomber sur aucun indice pour la troisième et dernière épreuve. Seul un îlot enchanté brillait à côté d'eux et il semblait avoir soudainement apparu. Une inscription était gravée sur une roche illuminée et totalement jaunâtre. Il y était marqué : « Tuez une des oies. » Trois armes apparurent devant les deux jeunes gens. Un arc sans flèche, une lance sans pointe et une épée sans lame. Les armes qu'ils possédaient déjà avaient disparus soudainement. L'énigme était là. Une des oies était blessée à l'épaule par ce qui semblait être une blessure faite par un arc. Elle avait du mal à marcher ainsi qu'à se déplacer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elisabeeth de Beaufort

La jeune aventurière

________________


________________


Race : Humain
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Âge : 20

Messages : 44

Fiche de Personnage : C'est là.




MessageSujet: Re: Artefacts et antiquités. [Elisabeeth de Beaufort]   Jeu 19 Fév 2015 - 2:07

En quelques minutes la jeune femme se retrouvait assise et couverte de boue jusqu’au bas ventre. Elle se releva et soupira tandis qu’elle ne rendait compte qu’elle était sale et avait perdue toute prestance si elle en avait déjà eu. Lorsqu’il lui demanda ce que cela faisait d’être couverte de boue, elle ne sut quoi répondre et haussa les épaules en lui offrant un petit sourire. Elle rougissait de honte mais elle n’y pouvait rien. Il fallait juste qu’elle trouve un point d’eau pour pouvoir se débarbouillée un peu quand ils en auraient le temps et si ils en trouvaient un, bien sûr.

A peine quelques mètres et les voilà déjà dans une nouvelle pièce au sol translucide. Qu’allait-il bien pouvoir leur arrivé encore ? Qu’elle serait la nouvelle épreuve et énigme ? Elle était encore un peu épuisée du Golem et posa son regard sur son compagnon avant de le détourner pour celui d’une roche illuminée portant des inscriptions. « Tuez une des oies » Trois armes arrivèrent devant eux et toutes cassées. Mais que cela signifiait donc ? Elle n’y comprenait rien. Puis une oie blessée par un arc était présente et leurs armes respectives avaient disparues. Comment réussir à en tuer une dans ces conditions ? C’était bien compliqué cette histoire là. Cherchant une solution, elle regardait cette pauvre bête lutté pour se déplacé et pour bougé.
Elle posa à nouveau son regard sur Lupus et puis sur les armes. Tuez un animal sans arme se répéta-t-elle comme ci la réponse allait lui tomber du ciel. Fallait-il mimer de la tuée avec une de ses armes présente ? Faire le geste et le bruit sans que rien ne la touche ou bien, lui tordre le cou une bonne fois pour toute qu’on en finisse et passe à l’épreuve suivante.

Terminant enfin sa réflexion, elle se dit qu’il fallait essayer un des deux et regarda à nouveau l’oie. Elle avait été blessée avec un arme il était donc normal de mimer et faire le bruit de l’arc, non ? Alors elle jeta à nouveau un regard à Lupus et se dit que si ça loupé, il l’a trouverait sûrement très étrange et rigolerait tout le long du reste du trajet.

Elle se lança enfin et tout en fermant un œil, mima le fait de tiré une flèche à l’arc en direction de l’oie tout en imitant le bruit que ferait la corde en s’étirant avant d’être lancée puis, imita le son de la flèche se dirigeant sur l’oie. Elle ouvra à nouveau les yeux et attendit en espérant que ça fasse quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lupusänghren Dovah

Dragonnier

________________


________________


Race : Humain draconique
Classe : Porteur élémentaire
Métier : Mage
Croyances : Aucune
Groupe : Mages de Béolan

Messages : 34

Fiche de Personnage : Clique ici


MessageSujet: Re: Artefacts et antiquités. [Elisabeeth de Beaufort]   Mar 10 Mar 2015 - 21:34

Un craquement qui retentit.

Puis un mur de pierre qui s'effondre au centre de la grotte.

Une grande salle rocailleuse avec plusieurs artefacts placés au fond de la salle.

Voilà la dernière salle de ce périple et les récompenses pour les deux jeunes aventuriers qui avaient déjà passés pas mal de temps dans cet endroit froid et qui était inexploré jusqu'à maintenant. Tout ce fracas avait été provoqué car la jeune femme avait réussi cette épreuve mais elle avait surtout fait preuve d'une excellente réflexion et d'une grande intelligence, preuve du grand esprit de la jeune femme mais surtout de son envie d'exploration et de découverte. Même si Lupusänghren faisait plus ça pour les récompenses de la fin de la quête, la découverte de plusieurs lieux magiques comme ceux qu'ils avaient traversés était une bien belle récompense pour tous leurs efforts. Et des efforts à présent récompensés.

Le dragonnier rengaina d'un vif mouvement de sa main les deux longues épées noires disposées dans chacune de ses mains au niveau du haut de son dos dans deux longs étuis composés de cuir. Il se prépara tout de même à se défendre ou esquiver un quelconque piège placé dans la dernière salle des récompenses. Il s'avança lentement avec la jeune aventurière placée dans son dos afin de la reculer au moindre danger ou au moindre piège. Mais ce ne fut pas le cas. Ils traversèrent vivement la salle jusqu'à arriver au bout de celle-ci où était placé plusieurs artefacts plus magique et puissants les uns que les autres.

Plusieurs objets magique étaient accrochés à un présentoir composé de bois. Ils étaient incroyablement puissants et pratiques car la plupart était des armes et d'autres des ustensiles qui semblaient intéressants et dans un état parfait. Le dragonnier se tourna d'un mouvement de son pied gauche vers la jeune femme afin de pointer les différents objets à leur droite d'un mouvement de la main puis il prit la parole de sa voix douce.

Tu veux prendre lequel ?


L'épée de Khaine – aussi connue sous le nom de Faiseur de Veuves - est une arme contenant un pouvoir redoutable. Il est dit qu’elle est plantée au milieu d’un chaudron de sang bouillonnant. Sur sa lame luisent des runes écarlates et sa garde est comme un crucifix noir. La lame dégouline de sang jusqu’à en remplir le chaudron, qui sert en quelque sorte de bénitier maléfique. Il est dit que cette arme est un éclat de l’arme meurtrière du premier démon. Aucun mortel ne peut la porter et vivre car un tel pouvoir est trop grand. L’arme de Khaine est supposé apparaître sous une forme différente à chacun selon leur comportement et si ils sont tournés vers le mal où le bien.

Anneau de Shika - Un minuscule artefact qui s'accroche à un de ses doigts ou autour de la gorge au bout d'un collier en argent. L'objet est connu pour doubler les talents magiques d'une personne. Par exemple une petite boule de feu serait doublée au niveau de la puissance tant que la personne le porte en contact de sa peau. L'artefact a été forgé en or et incrusté de magie surpuissante et céleste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Artefacts et antiquités. [Elisabeeth de Beaufort]   Aujourd'hui à 12:53

Revenir en haut Aller en bas
 

Artefacts et antiquités. [Elisabeeth de Beaufort]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Grandes plaines de Feleth :: Grandes étendues-