''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Infiltration et discussion [PV Sirina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Tefila Erwolf



________________

Tefila Erwolf
________________


Race : Syrinx
Classe : Rôdeur
Métier : maître espion/assassin
Croyances : la liberté
Groupe : pays

Âge : environ 100 ans

Messages : 7

Fiche de Personnage : Me connaitre

Histoire de Personnage : 1- infiltration et discussion [PV Sirina]

Infiltration et discussion [PV Sirina] _
MessageSujet: Infiltration et discussion [PV Sirina]   Infiltration et discussion [PV Sirina] EmptyMer 11 Mar 2015 - 23:17

La cité de Madorass était enfin face à notre rôdeur, des gardes devant la porte inspectaient chaque personne passant la porte d'un regard et en arrêtaient certains qui leurs paraissaient louches. Tefila descendit la colline et se retrouva sur la route qui le menait vers la capital du Royaume, l'ennemi du Pays, le camp pour lequel il travaillait. La route était propre et pavée, des chariots, des caravanes et des personnes venant de plus loin dans le Royaume venaient pour vendre, acheter ou se réapprovisionner. Le démon se posta près d'un chariot faisait croire qu'il était ici pour l'escorter et lui permettre d'être en sécurité pendant son voyage. Le regard des gardes se posa une fraction de secondes sur l'espion qui passait devant eux mais ne firent pas mine de bouger pour l'arrêter. Les portes en bois renforcées de fer passés le Syrinx bifurqua et laissa le chariot continuer sa route sans lui, il n'avait plus besoin de lui maintenant.

Les rues étaient propres et entretenus, les dalles disposées à l'entrée formaient un motif auquel l'assassin ne fit pas plus attention que cela. Les bâtiments étaient serrés les uns contre les autres, des hommes du peuple marchant, certains titubant déjà alors que la journée commençait à peine. Une auberge avait pignon sur rue en ayant sa place à côté de la porte de la ville. Mais le rôdeur la passa en n'y prêtant guère attention. Il continua sa route, se laissant emporter par le flux de la foule l'emmenant toujours plus loin dans la ville. Tefila vit alors une ruelle étroite et discrète dans laquelle il s'engouffra, l'infiltration de la ville ennemie avait réussi, il pouvait maintenant réunir des informations. il vérifia que les dagues cachées sous son manteau de cuir étaient à portée de main et continua sa route dans la ruelle. Il se mit à ce moment là à pleuvoir, l'eau ruisselait sur son visage et ses cheveux, la sensation de fraicheur et de bonheur que la pluie lui apportait lui fit oublier un instant qu'il était en ville.

Le quartier devait être pour les gens du bas monde, des volets fendillés, des portes qui grincent, des tuiles mal ajustées ainsi que des rats courant quand des personnes s'approchaient d'eux. Peu ou pas de gens dans la ruelle, le démon continua sa route pour trouver un coin tranquille ou trouver ce dont il avait besoin. Le quartier ne semblait pas excellent, des hommes au regard torves le regardaient avec insistances. Il ne s'en occupa pas et le chemin qu'il suivit le mena vers des enfants couvert de boue, de tout âge, entre 5 et 15 ans, surement des jeunes voleurs qui détroussaient les imbéciles qui ne faisaient pas attention à leurs bourses. Voyant noter espion il crurent qu'ils pourraient en faire un pigeon parfait mais l'allure que notre espion avait et le regard qui leurs lança les figea sur place et ils le laissèrent tranquille, ils s'en prendraient à quelqu'un de moins imposant.

Les pas de notre Syrinx le menèrent dans un quartier plus commerçant où les boutiques se battaient pour la clientèle. Il ne regarda aucun d'entre eux, un forgeron, un bijoutier, des tavernes vantant les mérites de leurs bières, un tisserand et bien d'autres boutiques. Il vit du coin de l’œil une pancarte qui indiquait la direction à prendre pour une petite boutique sans mérite de tanneur. Elle était surement à l’écart pour l'odeur incommodante qu'elle dégageait et qui devait nuire aux autres boutiques qui avaient du le faire déménager. Piquer par la curiosité l'assassin prit la direction du panneau et trouva facilement la boutique du tanneur, il regarda un instant sa vitrine avec du cuir de qualité à l'intérieur mais rien n'était en fait ce qu'il pouvait rechercher pour lui.

"Bon est-ce que je vais bien pouvoir aller maintenant?" se demanda t-il.

Quand il se retourna pour revenir sur ses pas il vit une minuscule boutique d'herboristerie à quelques mètres de là. Cela tombait bien, il avait besoin de plantes pour renouveler son stock, certaines plantes saisonnières qu'il utilisait pour ses soins ne se trouvaient pas partout. Le rôdeur rentra donc dans la petite boutique. Une clochette en cuivre tintinnabula quand il ouvrit la porte et la referma. les étagères de la boutique étaient remplis de plantes, de l'armoise, du chèvre feuille, de la menthe poivrée, de la camomille, des graines d'hellébore... la boutique était peut être petite mais elle était bien fournie et quelques ingrédients, que Tefila recherchait, étaient dans les rayons.

Une jeune femme qui avait entre vingt et trente ans sortit de l'arrière boutique. Une odeur de myrtilles et de safran embauma l'air dès son entrée. Le démon ferma les yeux un instant se retrouva dans la foret entourer d'arbustes ployant sous le poids des fruits et des fleurs de crocus un peu partout dont on extrait le safran. L'espion avait de l'eau qui ruisselait sur le sol, ses cheveux était mouillé et quelques gouttes tombaient sur le sol alors qui coulaient sur son nez, il lissa alors ses cheveux en arrière et parla à la jeune demoiselle en face de lui.

-Je suis désolé d'arriver si soudainement
Mais mes pieds me guidant
Je suis tombé sur votre boutique
Qui m'a l'air fort sympathique

J'ai de quoi payer!
Si c'est ce que vous vous demandez.
Auriez vous de l'écorce de saule en poudre
Ainsi qu'un mortier et un pilon pour moudre?

Mais quel maroufle j'ai été
Je ne me suis pas présenté
Je m’appelle donc Tefila
Mais vous pouvez m’appeler comme il vous plaira.


Parler en vers lui avait toujours apporter la sympathie des jeunes demoiselles, sil espérait que cela marcherait avec la belle demoiselle qu'il avait devant lui. Le comptoir en bois de factures simples se tenait entre le Syrinx et la botaniste tenait le magasin.

Spoiler:
 


Dernière édition par Tefila Erwolf le Jeu 12 Mar 2015 - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sirina Dubarson

Chercheuse Botaniste

________________

Sirina Dubarson
________________


Race : Humain
Classe : Guerisseuse
Métier : Botaniste
Croyances : Dieu de la Pluie
Groupe : Royaume

Âge : 26

Messages : 99

Fiche de Personnage : Il était une fois ..


Infiltration et discussion [PV Sirina] _
MessageSujet: Re: Infiltration et discussion [PV Sirina]   Infiltration et discussion [PV Sirina] EmptyJeu 12 Mar 2015 - 22:46

La jeune brune allongée sur le dos n’arrivait plus à trouver le sommeil depuis maintenant plusieurs instants ignorant même l’heure, elle avait passé la nuit à penser à plusieurs choses en même temps, expliquant alors les cernes qui s’étaient dessinées sous ses yeux noisette. Se levant lentement et s’étirant en même temps, elle tenta de regarder le temps à travers les volets afin de savoir si le jour s’était déjà levé ou pas. A priori il faisait encore nuit pour l’instant.

La jeune botaniste se redressa rapidement et se changea très rapidement, troquant sa robe de chambre et son bonnet de soie pour une tunique noire et un pantalon ample marron et une paire de bottines plates afin de pouvoir presser le pas lorsqu’elle en aurait besoin. Pour sa chevelure, elle coiffa ses cheveux avec une brosse avec des poils de sanglier, puis elle décida pour une fois de laisser ses cheveux lâchés. Elle ouvrit alors ses volets et constata qu’il faisait effectivement nuit pour le moment, c’est alors qu’elle décida de se rendre dans sa boutique fraichement acquise, à l’aide d’un grand seigneur qui était adepte de ses breuvages curatifs.

Sirina enfila sa cape et rabattit sur sa tête comme toujours sa capuche sur ses cheveux lâchés, et marcha tranquillement sous une fine pluie matinale. A cette heure-ci peu de gens se promenaient, on pouvait tout de même voir quelques faibles lumières émaner de certaines fenêtres. La guérisseuse arriva alors face à sa boutique et prit sa grosse clef, et ouvrit alors la grande porte en bois et pénétra à l’intérieur en refermant après elle, car ce n’était pas encore les horaires d’ouverture. Sirina était tellement bien dans cet environnement, les odeurs de plantes mélangé avec les breuvages fraîchement concoctés. Profitant de ces instants de solitude, la jeune femme remit un peu d’ordre, en mettant en avant les herbes fraichement achetés à Beolan, et les breuvages qu’elle avait également préparés dans la semaine. Elle posa sa cape dans l’arrière-boutique et posa alors son regard sur la grande horloge murale, et elle vit alors que l’heure de l’ouverture était proche, c’est alors qu’elle se dirigea vers la porte et l’ouvrit pour que les gens puissent enfin rentrer.

En attendant de recevoir des clients, la botaniste faisait les comptes dans son arrière-boutique, voir si elle pouvait se permettre de faire travailler quelqu’un d’autre avec elle. Puis elle entendit un tintement, lunettes sur le nez elle retourna dans la boutique et vit une petite fille venue acheter un remède contre la toux, la botaniste lui vendit alors un breuvage préparé à base de miel de fleurs, et du thym… La fillette paya le dut et repartit alors, puis Sirina retourna alors dans l’arrière-boutique pour poser ses lunettes et entendit de nouveau un bruit dans la boutique, et elle y retourna rapidement, c’est alors qu’elle vit alors un homme pénétrer dans sa boutique, elle l’observait calmement sans rien dire. Apparemment la pluie avait redoublé, car l’inconnu semblait ruisseler de partout, et inondait légèrement la pièce.

Lorsqu’il se mit à parler en vers, la jeune brune se mit à sourire, c’était bien la première fois que quelqu’un s’adressait à elle de cette façon, c’est alors malgré tous ces vers énoncés, elle comprit qu’il voulait de l’écorce de saule en poudre, un mortier et pilon pour moudre et qu’il se prénommait Tefila. Sirina répondit alors de sa voix chaleureuse afin de ne pas faire fuir ses clients, car à son habitude elle était beaucoup plus méfiante.

« Tout à fait je vais vous chercher ça de suite »

L’écorce de saule en poudre était entreposée sur le comptoir et lorsqu’elle revint avec un mortier et un pilon, elle demanda alors à l’homme devant elle, alors qu’elle était munie d’une grosse cuillère en bois et d’un sachet.

« Combien de grosse cuillère ? »

Souriante, elle attendait patiemment la réponse de l’inconnu, c’est alors qu’elle se rendit compte qu’elle ne s’était pas présentée aussi.

« Je me nomme Sirina »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tefila Erwolf



________________

Tefila Erwolf
________________


Race : Syrinx
Classe : Rôdeur
Métier : maître espion/assassin
Croyances : la liberté
Groupe : pays

Âge : environ 100 ans

Messages : 7

Fiche de Personnage : Me connaitre

Histoire de Personnage : 1- infiltration et discussion [PV Sirina]

Infiltration et discussion [PV Sirina] _
MessageSujet: Re: Infiltration et discussion [PV Sirina]   Infiltration et discussion [PV Sirina] EmptyVen 13 Mar 2015 - 4:57

La jeune demoiselle devant notre rôdeur se retourna et partit un instant pour revenir avec un mortier et un pilon. Le sachet de poudre d'écorce de saule était entreposé sur le comptoir, surement l'un des produits que la botaniste devait vendre le plus souvent. Après tout l'écorce de saule était connu par tout le monde comme un anti-douleur, elle devait se vendre facilement, mais le produit qui l'intéressait le plus n'était pas celui-ci, il l'avait vu dans la vitrine et il ne voulait pas faire un voyage de plusieurs semaines pour aller en chercher à l'état sauvage. Son regard passait d'étagères en étagères, du thym, du laurier, des clous de girofles, du chanvre et bien d'autres plantes. Des potions déjà toutes prêtes se tenaient dans une petite vitrine en verre avec des étagères en bois précieux, une vitrine plutôt luxueuse pour un magasin si petit. La vitrine dénotait un peu dans une herboristerie aussi petite et peu luxueuse mais Tefila ne fit pas attention plus que cela.

La botaniste lui avait demandé combien il voulait de cuillères de poudres d'écorces de saule, il n'avait même pas fait attention à sa demande et maintenant qu'il avait entendu sa voix alors qu'elle se présentait enfin il fit attention à elle en la fixant de ses yeux verts. La belle avait de longs cheveux bruns ondulés retombant dans son dos, une mèche passait sur son épaule pour retomber devant. Un sourire illuminait encore le visage de cette demoiselle qui tenait la boutique. Un visage rond avec des yeux en amandes de couleurs noisettes la rendaient magnifiques, le sourire de ce visage ne cachant pas la véritable beauté de la demoiselle face à notre démon du monde du dessous. L'espion se passa un doigt sur la cicatrice sur le côté droit de son visage, répondant en même temps à la réponse de Sirina et lui expliquant la raison de sa présence dans la boutique qu'elle tenait.

-Je suis enchanté
De vous rencontrer.
Seulement trois
Et cela m'ira.

Mais ce qui m'intéresse vraiment
Sont les plantes que je cherches spécifiquement
Une bouteille d'huile de Buriti
Si vous en avez ici.
Pas plus d'un flacon,
Après se ne serait plus que de raison.

De consoude il me faut des racines séchées
Dix seraient bien avisé.
Un flacon de teinture,
et de préférence pur,
De lis blanc
me permettrait d'aller en avant.

Un anti-douleur
Tel que j'ai vu tout à l'heure,
Le latex de pavot
Il m'en faudrait un petit pot.

Mais ce qui m'intéresse vraiment
Sont les pétales séchant
de lotus des marais noirs
Qui me semble très rares.

Néanmoins je ne voudrais pas
Venir ici vous empoisonnez
Mais je crois abusé
Auriez-vous en votre possession du Bursthela?


La botaniste mit ainsi les trois cuillères de poudre dans un sac en papier et le posa à côté du mortier et du pilon que le Syrinx avait demandé. Elle allait surement chercher les produits que le client avait demandé, quand elle se retourna l'assassin put voir que les cheveux de la demoiselle descendait jusqu'au creux de ses reins. Une chevelure ondulée mettant en avant les courbes attirante de la jeune brune face à notre rôdeur. Il vérifia tout de même encore une fois si la dague accrocher à son avant-bras coulissait bien dans son fourreau et sans bruits. Il fut satisfait et regarda Sirina travailler pendant qu'il attendait comme tout client qu'il était même si il connaissait les plantes dont il avait besoin.

-Je dois tout de même vous dire
Que quand j'ai vu votre sourire
Je me suis demandé
Si je m'étais cogné.


Tefila espérait ainsi avec cette phrase briser la glace, la botaniste avec qui il était dans la pièce ne semblait pas très extensive sur ses sentiments et peut être était-ce seulement sa façon de parler en rimes qui lui avait valu cela. Il trouvait dommage de se retrouver emprisonner de sa propre peur pour ne pas montrer au grand jour ses sentiments. Lui montrait un grand sourire fendant son visage comme si c'était tout naturel. Il passa sa main dans ses cheveux, ils étaient encore trempés mais la sensation de l'eau entre ses doigts et sur son visage le rendait heureux de ne pas avoir mis la capuche de sa cape. La vie était trop belle dans la nature, il ne pouvait qu'aimer cette sensation qui lui rappelait tout les voyages qu'il avait déjà fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sirina Dubarson

Chercheuse Botaniste

________________

Sirina Dubarson
________________


Race : Humain
Classe : Guerisseuse
Métier : Botaniste
Croyances : Dieu de la Pluie
Groupe : Royaume

Âge : 26

Messages : 99

Fiche de Personnage : Il était une fois ..


Infiltration et discussion [PV Sirina] _
MessageSujet: Re: Infiltration et discussion [PV Sirina]   Infiltration et discussion [PV Sirina] EmptyVen 13 Mar 2015 - 22:52

La jeune brune semblait néanmoins amusée par les rimes que s’entêtait à faire cet homme présent devant elle, en suivant ses instructions elle mit alors trois grosses cuillères en bois de poudre dans le sachet en papier et continua d’écouter sa commande tout en poésie. Il demandait dans un premier temps de l’huile de buriti, puis de la teinture blanche pure, de lys blanc comme le client le demandait, du latex de pavot, des pétales séchés de lotus des marais noirs, extrêmement rares et du Bursthela c’est alors que la jeune femme s’exprima enfin.

« Je pense tout avoir cependant le Bursthela je doute d’avoir ce genre de plante dans mon arrière-boutique, attendez moi je reviens d’ici quelques instants »

La brune se dirigea alors vers l’arrière-salle, l’endroit où la plupart de ses provisions étaient entreposées. Car certaines herbes ne supportait pas la lumière du soleil, c’est pourquoi cet endroit ne contenait aucune fenêtre, il était vrai que parfois la jeune fille se sentait étouffée lorsqu’elle restait longtemps à ranger, souvent une fois par mois, pour faire de l’ordre, dépoussiérer.

Sirina prit alors un sachet et quelques flacons, puis commença son inspection, en général les produits étaient rangés par ordre alphabétique, car Sirina était très ordonnée. C’est alors qu’elle tomba en premier sur le buriti, et tira le caisson dans lequel cette inscription était marquée, et put constater alors quelques racines de cette plante, des fruits ainsi qu’une grande jarre d’un liquide qui devait être sûrement de l’huile. Pour en avoir le cœur net elle huma l’odeur qu’elle reconnut rapidement. C’est alors qu’elle posa le flacon sur un plan de travail et commença à verser délicatement le liquide orange et mit alors de côté le flacon.

La guérisseuse tenta tout de même de regarder le Bursthela dans le cas ou elle en aurait quand même, cela arrivait que la jeune femme ait des herbes qu’elle n’avait pas eu le temps de ranger, ce qu’elle souhaitait par-dessus tout…Cependant en fouillant partout, elle ne put mettre la main dessus et écrivit ce nom sur un bout de papier pour aller en chercher à Boelan. Puis la brune se mit à chercher le lotus des marais noirs, qu’elle trouva sans problème, après avoir rangé le caisson des buriti, elle tira alors le caisson du lotus et récupéra quelques pétales séchées qu’elle mit également dans un petit sachet qu’elle referma délicatement.

Rangeant encore la caissette, elle alla cherche le pavot, et prit alors le latex qu’on pouvait trouver sur n’importe quelle partie de cette plante, c’est alors qu’elle se mit alors à extraire délicatement à l’aide d’une pince fine. Et plaça alors ce latex dans un sachet qu’elle referma également et pour finir elle se dirigea vers les différentes teintures que la jeune fille préparait aussi pour des fins personnels, changer de couleurs un habit, ou autre. Elle trouva alors la teinture à base de Lys et revint alors dans la boutique et déposa tout ceci sur le comptoir.

« Voilà vous pouvez vérifier le contenu si cela vous convient, sinon je vous le changerai, et pour le Busthela je suis désolée, comme je vous l’ai dit tout à l’heure je n’en ai pas… Je ne pense même pas avoir acheté cette herbe dernièrement… »

Puis alors le dénommé Tefila lui fit un certain compliment enfin à sa façon qui fit sourire la jeune femme, c’était toujours agréable de recevoir des compliments. Elle prit un ton amusé et répondit alors

« Merci c’est gentil à vous »

Puis regardant derrière l’homme, elle put constater que la pluie n’était pas du tout calmée depuis tout à l’heure voir même qu’elle s’était amplifiée, pour faire un peu de discussion elle décida alors de parler de pluie

« Il pleut comme ça depuis longtemps ? Je suis sortie tout à l’heure vers six heures il pleuvait mais bon c’était de légères gouttes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tefila Erwolf



________________

Tefila Erwolf
________________


Race : Syrinx
Classe : Rôdeur
Métier : maître espion/assassin
Croyances : la liberté
Groupe : pays

Âge : environ 100 ans

Messages : 7

Fiche de Personnage : Me connaitre

Histoire de Personnage : 1- infiltration et discussion [PV Sirina]

Infiltration et discussion [PV Sirina] _
MessageSujet: Re: Infiltration et discussion [PV Sirina]   Infiltration et discussion [PV Sirina] EmptyMer 18 Mar 2015 - 18:31

Le rôdeur regarda faire la jeune demoiselle faire la préparation pour son infusion d'écorce de saule du matin, il aimait à penser que cela le rapprochait un tant soit peu de son arbre maternel. Elle lui expliqua qu'elle devait avoir tout ce qu'il demandait dans son arrière boutique excepté la Bursthela, rien de bien étonnant cette mousse ne se trouvait pas sur tout les arbres et il fallait avoir l’œil pour en trouver dans la nature, un petit magasin d'herboristerie ne devait pas en avoir c'était logique après tout. Il chercherait
lui même dans la nature, c'était la saison mais la recherche allait être longue. La brune partit dans l'arrière-salle, l'endroit où toute les plantes dans son magasin étaient stockées. Après un instant d'attente dans la boutique à ne faire que rêvasser sur la demoiselle et se demander pourquoi elle faisait ce travail, c'est sur cette pensée qu'elle revient avec plusieurs flacons, la jeune femme lui déposa tout sur le comptoir et l'invita à vérifier si le contenue était ce qu'il attendait.

Tefila étudia avec minutie le contenue le chaque sachets et flacons. L'odeur caractéristique de l'huile de buriti s'envola dans la pièce après qu'il ait débouché le flacon de celui-ci. Il remit en place le bouchon et reposa le contenant sur le comptoir, appréciant la qualité de l'huile. il passa donc au sachet suivant où reposait au fond quelques pétales de lotus des marais noirs, elles étaient sèches pas obscurcis par la lumière du soleil et l'odeur qui s'en dégageait promettait dégageait une satisfaction dans l'esprit du démon qui recherchait cette plante depuis longtemps. Elle n'était pas particulièrement difficile à trouver dans le marais mais il se trouvait tellement loin de là où ses pérégrinations l'avait mené qu'il n'avait jamais pu prendre le temps d'en recueillir lui-même. Les racines de consoude étaient emballés dans un petit sachet qu'il passa très vite en voyant leurs formes
particulières et leurs odeurs.

La teinture de lin était dans un tout petit flacon, un liquide blanc presque translucide, l'effet de la plante allait être parfait, un bon cicatrisant en soit. Il allait faire des miracles. Il semblait que la jeune femme avait trouver toute les plantes que l'espion recherchait mais ce qui était censé être du latex de pavot se trouvait dans un sachet, il eut un regard interrogateur pour celui-ci et l'ouvrit. Des fibres prélevées à la pinces se trouvait dans le petit paquet de l'herboriste, cela n'avait rien à voir avec le latex de pavot, absolument rien, elle ne devait pas savoir comment le récolter. le compliment que le Syrinx avait fait à la demoiselle avait touché et la fit sourire à nouveau mais lui n'était plus d'humeur à rire, soi elle essayait de le truander en lui vendant des fibres de pavots, soi elle ne savait pas ce que s'était. Elle remercia pour son compliment et parla du temps pour changer de conversation. Est-ce que c'était pour dévier du latex ou parce qu'elle voulait juste faire la conversation avec son client?

-Je vous assure que ce compliment
Vous va très élégamment.
La pluie ne fait que passer
Et il est vrai qu'elle s'est bien installé.

Je la vois tombé
De plus en plus violemment,
Depuis un certain moment
Mais ceci,
tout en montrant le sachet de fibres, n'est pas ce que j'ai commandé.

L'assassin ne devait plus jouer la comédie, parler en rime pour faire plaisir à une femme et une commerçante faisait toujours un peu d'effet mais qu'elle ne sache pas préparer ce qu'il demandait venait de lui faire perdre cette manière. Il reprit donc sur le même ton mais sans faire de rimes cette fois-ci et en ne parlant plus en vers.

-Je suis désolé si je vous embête mais ça se n'est pas du latex de pavot, se ne sont que des fibres, votre maitre ne vous a pas appris à le préparer? je vous le demandes car moi j'en ai besoin et je me vois mal avec cela qui ne me sers théoriquement à rien. Si cela ne vous gènes pas je peux vous montrer comment en avoir avec ce que vous avez dans votre arrière-boutique. Mais il faudra me laisser faire et regarder je vous apprendrais et vous ne ferez plus la même erreur. en tout cas de cela, je n'en veux pas! Si vous êtes d'accord je peux venir avec vous ou attendre ici pour vous apprendre dans la boutique.

Il poussa le sachet sur le comptoir en direction de la brune qui tenait le magasin d'herbes. Il n'allait pas prendre l'article qui ne valait rien ou peu de chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sirina Dubarson

Chercheuse Botaniste

________________

Sirina Dubarson
________________


Race : Humain
Classe : Guerisseuse
Métier : Botaniste
Croyances : Dieu de la Pluie
Groupe : Royaume

Âge : 26

Messages : 99

Fiche de Personnage : Il était une fois ..


Infiltration et discussion [PV Sirina] _
MessageSujet: Re: Infiltration et discussion [PV Sirina]   Infiltration et discussion [PV Sirina] EmptyLun 23 Mar 2015 - 13:10

LA jeune fille observait les alentours tandis que le jeune homme prenait connaissance des différents produits commandés, attendant qu’il lui donne son avis. Il pleuvait des cordes, et depuis maintenant dix bonnes minutes, elle pouvait facilement voir à travers sa porte en verre, les gens courir dans plusieurs sens, comme des fourmis chassées de leur nid…

Le ton du jeune homme changea alors lorsqu’il montra le latex de pavot, Sirina sembla un peu perdue, pour ne pas mentir, son beau-père lui avait montré l’essentiel, mais c’était l’une de ses premières fois qu’elle cultivait ce genre de plante, par ailleurs cela expliquait sûrement le fait de ne pas avoir satisfait le désir de cet acheteur… Un regard interrogateur se posa sur le sachet, qu’avait-elle pu faire de maladroit ? Elle ne voulait en aucun cas se moquer de ses clients, bien au contraire, cependant malgré que cet homme soit peut être sûr du contraire, elle resta courtoise et ne s’emporta pas, car après tout l’erreur était humaine.

La botaniste comprit alors que le jeune homme venait de perdre patience, car les rimes ne furent plus utilisées, et passa directement à l’essentiel et cette fois ci sans une once de gentillesse, c’est alors qu’elle écouta sans broncher, car elle était en tort, et s’énerver ne pouvait qu’aggraver les choses. Pour ce qui était du maître, Sirina n’avait eu que son beau-père, un homme très humble et qui fut très proche de Sirina au point de lui donner le goût de ce métier, et surtout de la botanique. Cependant elle n’eut pas beaucoup d’années de pratiques. Et la guérisseuse ne pouvait quitter le Royaume à la recherche de son beau-père, car la mère de Sirina et cet homme avaient tout bonnement décidé de quitter le pays, laissant derrière eux, la jeune femme. Blessée, elle tenta tout de même de s’expliquer.

« Je suis désolée, je ne voulais en aucun cas vous vendre quelque chose qui ne vous aurait été d’aucune utilité. »

Reprenant le sachet et le jetant directement derrière elle sur le comptoir, elle resta plusieurs minutes de dos, se disant que peut être sa vocation n’était pas forcément celle-ci, peut-être avait-elle trop rapidement voulu faire ce métier sans même faire de longues recherches sur toutes les plantes existantes. Sirina était une femme qui se vexait assez rapidement, mais qui ne le montrait pas, puis après quelques minutes elle se retourna face au jeune acheteur et dit

« Suivez-moi dans l’arrière-boutique, il me reste encore des pavots, faites comme bon vous semble »

Avant ceci elle emballa le reste des produits dans un grand sachet en papier, et le posa sur le comptoir derrière la caisse, puis la jeune brune ouvrit la porte en bois séparant la boutique de son garde-plantes, et laissa passer cet homme. Elle se dirigea directement vers les pavots et sortit les plantes, en les posant soigneusement sur un plan de travail en bois, elle posa également diverses ustensiles qu’elle utilisait et porta son regard sur l’homme

« Montrez-moi donc »

Sirina n’en voulait pas du tout à cet homme de lui avoir fait la réflexion, mais en s’en voulait à elle-même de ne pas avoir assez appris, pas assez lu, tout simplement d’avoir voulu faire commerçante beaucoup trop vite. C’est alors qu’elle s’assit sur un tabouret et resta silencieuse, le regard perdu dans le vide.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



Infiltration et discussion [PV Sirina] _
MessageSujet: Re: Infiltration et discussion [PV Sirina]   Infiltration et discussion [PV Sirina] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Infiltration et discussion [PV Sirina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Madorass, cité royale :: Boutiques-