''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rusyann, le Héraut de la Folie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rusyann Amentia



________________

avatar
________________


Race : Reiko
Classe : Lame Noire
Métier : Tortionnaire des Âmes
Croyances : En le Début et en la Fin de toute chose.
Groupe : Les envoyés du Fléau

Âge : 921 ans

Messages : 20

Fiche de Personnage : L'Antre de la Folie.

Histoire de Personnage : Rusyann était un grand Démon Renard blanc à huit queues devenu par la suite un Reiko pour tromper la mort. Son Âme est désormais prisonnière des sceaux de la Robe qu'il porte. Le rendant plus puissant que ce qu'il était.

Très vite son état actuel a finit par le dégoûter profondément de lui-même. Extrêmement Fier, il ne supporte plus d'avoir perdu son propre corps et il écume désormais Feleth pour trouver un moyen de le récupérer.

En proie à la folie constamment, il massacre les Démons, les Felethiens et mêmes les Anges qui se dressent contre lui et sa profonde Sagesse. Alliés comme ennemis.


1) L'ascension de la Folie:
Un nouveau commencement.

2) Le règne de la Mort:
Un nouveau règne.

MessageSujet: Rusyann, le Héraut de la Folie   Mar 30 Juin 2015 - 2:40

* * *

Personnage

"Qu'apporte la Vie à la Vie si ce n'est la Mort?"

Nom : Amentia
Prénom : Rusyann
Rang / Surnom : Héraut de la Folie

Âge : Environ 921ans
Sexe : Masculin.

Race : Reiko (Fantôme renard non rangé spécialement au coté du «Mal absolu», mais considéré néanmoins par beaucoup comme «mauvais».)
Classe :  Lame Noire.

Métier : Tortionnaire des Âmes.
Croyances : En le début et en la Fin de toute chose.

Groupe : Les envoyés du Fléau. "La Mort unira les trois mondes. La Mort gommera les différences, les êtres, leurs plaisirs, leurs tourments. Elle consumera tout. Je t'offre la sagesse de ce monde. Acceptes ton destin. Meurs."



Équipement :

- La Robe du Déchu : Robe noire délavée et usée par le temps. Elle fut tissée par les anges à partir de crin de pégase noir, réputé pour résister aux conditions les plus extrêmes et au lent passage du temps. Le pégase noir s'est physiquement adapté aux nombreux orages du Vein. Sa peau et son crin, même en proie aux flammes les plus coriaces, ne se consument pas. La Robe fut ensuite scellée par diverses sceaux pour contenir un esprit capable de tenir le contre-coup. Sans l'isolation extraordinaire qu'offre la Robe scellée entre l'énergie phénoménale sans cesse croissante de Rusyann et les éléments physiques extérieurs, l'intégralité de ses pièces d'armures et tout autre objet de nature physique entrant directement en contact avec son énergie ne pourraient pas le supporter sans commencer à fondre.  

- Les Faucilles du Dévoreur : Paire de Faucilles en Acier Grisâtre de 70cm chacune reliées entre elles par une chaîne d'environ 1m70 du même matériau. Les faucilles furent forgées par l'un des meilleurs forgerons du Vein au service d'Ahryënna auxquelles il fit sceller les âmes de deux sœurs jumelles ayant jurées de s'entraider avant qu'elles ne meurent de la main de Dementia. Elles ne sont pas conçues pour trancher des pièces d'armures trop imposantes, mais davantage pour les transpercer. Chaque coup réussi par une faucille venant se planter dans le corps de leur cible permet de créer un canal d'énergie de sorte que l'énergie vitale perdue par la cible à ce moment soit redonnée en partie à celui qui tient le pommeau de la faucille jumelle.

- Armure du Dévoreur : Armure en Acier Grisâtre recouvrant chaque partie du corps et s'ajoutant à la Robe du Déchu. Forgée de sorte à augmenter les chances de faire ripper les coups. Elle peut supporter d'incroyable pression sans se briser. Elle fut forgée par le même forgeron qui créa les faucilles.



Talents de combat physique :
-Au corps à corps, il manie de façon assez abrupte ses faucilles, les coups sont lourds et précis, mais l'élan prit l'empêche d'enchaîner directement un autre coup.
-En mode garde, il peut bloquer les lames dans le creux de ses faucilles. Si une faucille arrive à entrelacer une lame, Rusyann peut désarmer son adversaire si celui-ci n'est pas assez vif pour la retirer.
-En mode fléau, il s'est entraîné pour rectifier la portée en tirant ou allongeant la chaîne si besoin, et de façon à ce que ça soit toujours la pointe de la faucille qui fende l'air en premier.


Talents de magie :
-Quand il atteint environ une centaine d'année, un renard est capable de changer de forme sans contrainte de temps et il gagne une queue supplémentaire. Effet aujourd'hui révolu depuis qu'il n'a plus de corps physique.
-Il peut absorber l'énergie vitale de sa cible en l'immobilisant devant lui.
-Il possède une barrière mentale très élevée.

Talents divers :
Le fait de ne plus être retenu dans un corps physique lui confère bien des avantages :
-Il n'est plus atteint par le manque ou la qualité de l'air.
-Il ne saigne pas en cas de blessure.
-Il n'absorbe que de l'énergie vitale.
-Il n'est pas affecté par les effets indésirables du temps (fatigue, vieillesse,..), tandis que ses pouvoirs croissent avec lui.
-Il peut déterminer la nature de sa cible par le biais de son énergie. (son type, son état, sa forme, etc.)
-Il peut percevoir l'aura caractéristique des êtres vivants sans même avoir besoin de les apercevoir.
-Huit longues Queues spectrales se balancent derrière lui et infligent de vives brûlures au contact d'éléments physiques extérieurs car elles sont de la même énergie que celle de son esprit. Elles peuvent percer des armures légères en faisant fondre la matière. Elles sont quasiment invisibles aux yeux des Felethiens normaux.


Pouvoirs particuliers :
-Le Reiko peut infiltrer les esprits faibles de certains PNJs et les influencer temporairement sans qu'ils ne s'en rendent compte.
-Rusyann provoque un brouillard rongeant les matières organiques entrant en contact avec lui. Il peut varier l'intensité et la force de pression du brouillard. La température extrêmement basse du brouillard est à l'origine de la corrosion qu'il provoque. Il peut aspirer l'énergie des cibles et détecter leur position quand celles-ci sont prises dans le bouillard.

Apparence physique :
-Avant d'être ce qu'il est:
"Je vois un Renard Blanc, hybride, me toisant du haut de ses 2 mètres. Je vois ses yeux aux pupilles blanches décolorées logés dans deux creux d'orbites noires. Perçant mon esprit et me mettant à nue devant eux. Des oreilles pointues aussi longues que son museau. Une crinière Blanche balayant le vent et ma Raison à chacun de ses pas vers moi. Huit énorme queue se tortillant comme des hyènes devant la promesse d'un festin à venir. Une langue rouge, qu'il me tire de sa suffisance.. Si longue.. Piégées entre des rangées de crocs tant utilisées pour dissuader que pour déchiqueter. Et un sourire. Ce sourire, celui qui vous hante alors même que vous pensiez en être délivré. Je sais qui il est. On l'appelait Rusyann, le Renard de la Folie. Je l'ai vu par les yeux de votre défunt père et je m'en vais le rejoindre bientôt."
-Diseuse de bonne aventure Felethienne. An 107 avant notre ère.

-Ce qu'il est maintenant:
"À ce qu'on m'a raconté, au sommet d'une haute colline, parmi les ruines sans âges d'Ascelnoth, on peut parfois apercevoir sa silhouette décharnée se démarquant, comme une tâche d'encre noire incrustée au milieu d'un tableau et qui dégoulinerait sur le paysage au fil de sa lente avancée. Son visage est sans cesse encapuchonné à toute heure du jour ou de la nuit. Ceux qui ont pus et qui ont osés le regarder en face sombrent dans des délires inexplicables, mais uniquement quand ils reviennent. Pas une once de sa peau n'est visible, elle est constamment couverte par une robe d'un noir passé dont on n'arrive pas à discerner l'origine. De la fumée semble parfois sortir des interstices de sa robe avant de passer entre les pièces de son armure grisâtre. Des contours flous semblent parfois apparaître derrière lui quand on plisse les yeux. Sont-ils donc tous devenus fou là-bas?"
-Sénateur de Venill. An 18 avant notre ère.

Caractère, personnalité :
Rusyann est quelqu'un de Fier et d'incroyablement rusé. Loin de lui l'idée de se soumettre si ce n'est devant ses principes ou pour son propre intérêt. Instable moralement, il recherche désormais une raison à son existence suite à ce qu'il est devenu. Ne pouvant plus goûter aux plaisirs d'autrefois et refusant sa nouvelle apparence, il n'accorde aucune pitié aux êtres qu'il ne porte pas dans son estime. Fortement irascible il peut à tout moment exploser de rage envers quiconque le provoque ou le dévisage. Ne pouvant retourner dans son ancien corps, il pense que la vie s'est joué de lui. Ayant désormais trouvé la Sagesse du monde dans la mort de celui-ci, il se dévoue désormais à la répandre sur chaque être vivant croisant sa route. " Il n'y a rien à sauver."




Histoire :

 Rusyann a assisté dans le Vein et pendant un temps la reine Ahryënna qu'il avait réussit à subjuguer par ses exploits militaires. En coulisse, il répandait la mort parmi ses démons, voyant en chacun d'eux une part d'égoïsme les empêchant de se soumettre entièrement face à sa personne et celle de la reine qu'il représentait. Sa folie toujours croissante l'incita, grâce à ses pouvoirs de Démon Renard, à éliminer leur futur roi pour prendre sa place ou seulement par profonde jalousie. Le futur roi fut assassiné et Rusyann prit son apparence. Il fut néanmoins révélé lors de la cérémonie sensée lui conférer se titre. Le stratagème ayant échoué il prit la fuite avec son frère d'arme Dementia avant que quiconque ne les empêche de sortir. Traqués et mis à mort par les sbires de la reine qui conservaient une énorme animosité meurtrière envers eux, ils devaient fuir le Vein.

  Rusyann était aussi craint que son frère Dementia. Ils prenaient tous deux énormément de plaisir à voir les visages déformés des êtres qu'il martyrisait par la folie et la peur, qu'ils soient d'autres démons, ou des Felethiens égarés dans le Vein. Plus qu'un passe-temps, on dirait qu'ils en vivaient. En fuite tous les deux depuis leur trahison envers la reine Ahryënna, ils réussirent à s'infiltrer sur Adyril par une faille créée par des anges entrant dans le Vein. Une fois atterris dans une mystérieuse forêt, ils se séparèrent, chacun d'eux partant en repérage. Rusyann tomba dans un recoin de la forêt sur quelques guerriers angéliques attroupés. Trois obstacles des plus facile à passer pour lui. Quand un nuage recouvrit légèrement le soleil, il bondit et élança ses huit énormes queues qui attrapèrent sans mal les trois soldats prit par surprise avant de les faire s'écraser tous trois contre un arbre de haute stature dont ils se fracassèrent dans un bruit d'armure explosée. Il les étrangla ensuite jusqu'à ce qu'ils perdent tous connaissance. Il les attacha ensuite à cet arbre avec la chaîne de ses faucilles avant de reprendre son chemin, se demandant se qu'il allait bien pouvoir faire d'eux plus tard. Mais plus il avançait, plus cette Forêt commençait à le troubler intérieurement.

  La stabilité de la Forêt commença d'abord par ébranler sa nature profonde de Démon du Vein. Comment quelque chose d'autrefois si froid pouvait battre aussi chaudement dans sa poitrine? Chaque foulée le plongeait de plus en plus dans un état d'euphorie jusqu'à ce qu'il arrive face à une séraphine aux yeux d'un noir obsédant, à la peau et aux cheveux d'un blanc aussi neigeux que son pelage. S'étant lui même métamorphosé en ange il ne fut pas découvert. Mais elle semblait l'envoûter, lui? Une profonde entaille barrée sa jambe. Un liquide couleur rubis s'en écoulait abondamment. Ses ailes semblaient brisées, comme si quelqu'un les avait chiffonnées avant de les jeter. elle rampa vers lui avec un courage tout aussi grand que la douleur que devait provoquer ses blessures. Rusyann se baissa à son niveau, elle prit péniblement sa main en lui murmurant non sans difficulté de se sauver d'ici au plus vite vers l'Étang de Pureté, qu'elle lui indiqua, d'une main tremblotante, et de ne pas se soucier de son sort.

  Mais quel était donc cette étrange émotion? Il ne put se résoudre à l'abandonner tant qu'il ne la comprendrait pas. Manquant de force et de stabilité pour la porter, il reprit sa forme originelle de Renard devant cette Ange. Voyant finalement sa véritable forme elle retira prestement sa main de la sienne, mais au lieu de trembler de peur comme il aurait pu s'y attendre, elle ferma les yeux, de fines larmes commençaient à perler sur leur coté. Elle redressa ensuite lentement sa tête vers le bleu azuré du ciel et semblait attendre silencieusement sa mort. Définitivement charmé et captivé par elle, il la prit dans ses bras. Devant son incapacité à se débattre, la séraphine se laissa emmener, elle n'avait plus la force de repousser l'affreux renard et sombra dans un léger coma.

 La faune et la flore s'écartèrent de son passage, apeurées. Une fois arrivé à la partie de l'étang où il savait que personne ne pourrait venir le déranger, il déposa la Séraphine à ses pattes. Il prit ensuite une profonde inspiration et sonda les alentours avec son esprit pendant quelques secondes. Il manipula ensuite les animaux les plus faibles à venir le voir. Il leur prit ensuite une partie de leur énergie et la transféra à la Séraphine étendue pour accélérer sa régénération.

 Plusieurs heures passèrent ainsi depuis. Quand finalement elle se réveilla, la Séraphine fut d'abord déboussolée, il lui fallut quelques secondes avant de se remettre en mémoire les événements passés. Elle fut d'abord surprise d'être en vie, Guérie de toutes ses blessures et encore plus de se trouver toujours sur Adyril. Puis elle le vit. Le Renard qui l'avait transporté. Couvert de Blessures, une Oreille déchirée. D'énormes balafres sur tout le corps pas encore complètement cicatrisées et d'où s'écoulé un sang noir. Il était assis devant elle et semblait éteint, perdu entre la vie et la mort. Il ne réagissait plus au monde extérieur. À quelques mètres derrière lui gisait le cadavre de son frère. Le démon qui lui avait brisé les ailes et entaillé la jambe avant de la relâché pour satisfaire son envie de continuer sa chasse. Elle devina alors qu'ils s'étaient battu tous les deux. Mais pourquoi ce Démon l'avait-il protégé? C'était absurde, pourquoi aurait-il fait ça?

Elle décida de mettre en suspend toutes ces questions, le Renard semblait au bord des portes de la mort. Mais l'immédiat était de le cacher de la vu des autres Anges qui pourraient passés. Heureusement le coin était désert. Elle l'allongea le plus délicatement possible et lança un sort, changeant la couleur de son pelage en celle plus généralisée du bord de l'étang. Elle pria pour que personne ne le découvre et s'engouffra dans la forêt où elle résidait. Quand elle revînt à ses cotés 6H après elle tenait une étrange Robe noire et un livre. L'état du Renard avait impitoyablement chuté, son corps était devenu plus froid sans compter la multitude de spasmes lancés par son cœur dans un dernier effort pour le ranimer. Sa respiration était sifflante. Surement l'effet d'un poison qu'il devait combattre intérieurement tout en sachant qu'il n'en réchapperait pas.

Elle déposa la Robe noire à coté. C'était une robe Noire complète à l'allure aquiline, recouvrant l'intégralité des jambes, passant par les bras pour finir sur une capuche, dont les contours étaient bordé par quelques fils d'argent. Elle savait qu'il ne lui restait plus beaucoup de temps. Elle ne connaissait pas les antipoisons mais elle excellait dans la magie.

*Bon, maintenant c'est tout ou rien*

Elle ouvra le livre vers la page des sceaux et la page nature des énergies.

*Il faut que ça marche!*

Elle composa et mit en place plusieurs sceaux à l'intérieur de la Robe destinés à contenir, retenir, canaliser et catalyser l'énergie qui y serait placée, mais fallait t-elle quelle sache encore de quelle énergie.

Elle trouva la solution quelques pages après. En alliant sa récente trouvaille avec la page intitulée "Comment matérialiser de l'énergie?". Elle modifia une incantation autrefois destinée à matérialiser des flammes pour l'adapter à l'énergie spirituelle du Renard. Au début l'incantation ne produisit rien. Puis, l'énergie spirituelle de Rusyann s'éleva alors hors de son corps. Cela aurait pu s'arrêter là si la Robe récemment enchantée ne s'était pas mise à aspirer voracement son énergie pour la piéger en elle.

 La Robe se mit soudainement à se convulser et à se tordre dans tous les sens. L'énergie tumultueuse de Rusyann essayait d'échapper à la torture d'être ainsi martelée par la vague de puissance des sceaux. La Robe, de matière exceptionnelle, résista à la puissance dégagée intérieurement par l'énergie instable mais néanmoins affaiblie par les sceaux récemment apposés. 17 min après la Robe arrêta ses convulsions. Elle se redressa, mais il n'y avait aucun visage sous la capuche. Juste un amas d'ombre.

La Séraphine se tenait devant lui, le front en sueur. Elle avait réussit ce qu'elle pensait impossible. Étrangement elle ne se sentait pas menacée par lui.

"Tu m'as délivré du Mal qui me consumait intérieurement. Je t'en remercie. Mais j'ai perdu mon corps.."

"Je n'aurai pas pu me regarder en face si je n'avais pas tout tentée pour sauver la personne qui en a fait de même pour moi. Comment vous sentez-vous?"

"Je ne ressens rien hormis la vie autour de moi. Je module l'air que je me force à inspirer pour parler."

*Mais que suis-je donc devenu?*

Son ancien corps gisant lamentablement, il décida de le confier à la Séraphine pour qu'elle le conserve dans un lieu ou personne ne pourrait le trouver et où les ravages du temps ne l'affecteraient pas.

"Je ne peux rester ici tant que je n'aurai pas trouvé le moyen de retourner dans mon corps."

"Le Mal y est encore présent. Je ne peux que retarder sa destruction à défaut de savoir comment l'en délivrer."

"Ouvres moi de suite une faille vers Feleth si tu t'en sens capable."

"Tu ne retournes pas au Vein, ta terre d'origine?" Apparemment surprise.

"Je crache sur ce monde et les démons qui y habitent, je n'ai que trop vécu là-bas, ils ne m’intéressent plus. La terre d'Adyril est magnifique, mais je ne peux y rester, ce lieu semble repousser l'être que je suis devenu. Je mourrai certainement de faim avant de trouver une solution à mon problème. Je la trouverai certainement depuis Feleth."

"Au fait pourquoi m'avoir sauvée?" Demanda t'elle en ouvrant une faille.

"Je ne sais pas. Quelque chose de nouveau pour moi s'est éveillé en te voyant. Comment t'appelles-tu?"

"Myrialuna Âgelune. Et toi qui es-tu?"

"Rusyann. Aussi connu dans le Vein sous le nom d'Amentia. Sois certaine qu'un jour je viendrai te retrouver." Sur ces mots il franchit la faille qui se referma presque instantanément derrière lui.

La faille déboucha dans un endroit embrumé. Visiblement il était à proximité du fleuve de Venill qui n'était pas très éloigné de la ville d'où il en tira les informations ainsi que de toutes celles dont il avait besoin pour s'adapter de façon basique aux mœurs et coutumes locale pour passer inaperçu. Sans compter que la profusion d'êtres vivants qui régnaient en ces terres suffirait amplement à le nourrir.
 






En ce qui vous concerne



A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ?
- Au moins une connexion par jour, jusqu'à plusieurs lorsque je n'ai pas d'imprévu ou autre chose de prévu.

Comment avez-vous découvert le forum ?
- Totalement par hasard, je voulais me lancer dans un Rp et le thème de votre forum m'a attiré.

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ?
- Aucun reproche.









Dernière édition par Rusyann Amentia le Mer 5 Aoû 2015 - 12:37, édité 38 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carl Sorince

Grand lâche - Le Squelette

________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Maître Nécromancien.
Métier : Chef de l'ordre du crépuscule (Squelette)
Croyances : Lui-même
Groupe : Ordre du crépuscule

Âge : Une centaine d'année au minimum

Messages : 245

Histoire de Personnage : Je ne me souviens plus de mon histoire...A vrai dire je ne sais même plus quel âge j'ai...Ma mémoire me fait défaut de plus en plus souvent en ce moment...Quel dommage.

MessageSujet: Re: Rusyann, le Héraut de la Folie   Mer 1 Juil 2015 - 13:09

Salut et bienvenue le renard, je suis le mec chargé de ta première validation, alors commençons ô_o
(-)Tout d'abord, j'aurais aimé en savoir un peu plus sur Demencia, mais bon, ça c'est toi qui choisit !
-Ensuite, y'a beaucoup de fautes d'inattentions, mais ça aussi, c'est pas si important.
-En fait, le seul point qui pourrait gêner serait le fait qu'en effet, tu es un simili-spectre (vu que l'âme n'existe pas sur feleth, blabla) mais, comme je l'ai dis et comme tu l'as dis, tu n'es pas exactement un spectre, hors donc ça ne me dérange pas moi. (je dis ça parce qu'il y aura sans doute un collègue en charge du deuxième tampon qui va se pencher la-dessus)

Donc je te valide en te conseillant de te relire pour virer les fautes les plus flagrantes Razz


_________________
Vivre en côtoyant la mort, dormir avec elle, rêver d'elle, manipuler ses enfants...C'est plus qu'un simple don, c'est de l'art. -Carl Sorince au sujet de lui-même.

Un être aux longs cheveux, au rire sardonique et aux dents de scie. Un véritable démon, le maître des morts. Celui dont j'aurais la tête. -Slade Lion-Noir au sujet de Carl Sorince.

Je peux vous parler de l'ombre si vous voulez, de sa puissance infernale, de son pouvoir colossal, de l'admiration que j'ai ressentie lorsqu'il a sectionné le torse de mon capitaine comme si c'était un simple morceau de papier ! Mais par pitié, par pitié...Ne me demandez pas de décrire Le Squelette et ses expériences... -Un soldat traumatisé au sujet de Carl Sorince.

Ahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahah !!! -Carl Sorince au sujet d'approximativement tout.

Musique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rusyann Amentia



________________

avatar
________________


Race : Reiko
Classe : Lame Noire
Métier : Tortionnaire des Âmes
Croyances : En le Début et en la Fin de toute chose.
Groupe : Les envoyés du Fléau

Âge : 921 ans

Messages : 20

Fiche de Personnage : L'Antre de la Folie.

Histoire de Personnage : Rusyann était un grand Démon Renard blanc à huit queues devenu par la suite un Reiko pour tromper la mort. Son Âme est désormais prisonnière des sceaux de la Robe qu'il porte. Le rendant plus puissant que ce qu'il était.

Très vite son état actuel a finit par le dégoûter profondément de lui-même. Extrêmement Fier, il ne supporte plus d'avoir perdu son propre corps et il écume désormais Feleth pour trouver un moyen de le récupérer.

En proie à la folie constamment, il massacre les Démons, les Felethiens et mêmes les Anges qui se dressent contre lui et sa profonde Sagesse. Alliés comme ennemis.


1) L'ascension de la Folie:
Un nouveau commencement.

2) Le règne de la Mort:
Un nouveau règne.

MessageSujet: Re: Rusyann, le Héraut de la Folie   Mer 1 Juil 2015 - 15:45

Merci!
Pour Dementia je ferai surement une histoire sur lui, mais non pas dans cette présentation x)

Encore des fautes.. Moi qui pensais les avoir toutes éliminées. Comme quoi elles sont pires que certain démon.
Je vais écumer une énième fois mes lignes à la recherche de ces fautes d'accord ou de conjugaison.

L'âme n'existe pas sur Feleth.. hum sur le seul monde portant son nom ou alors dans l'intégralité des trois? Ça me permettra d'apporter quelques corrections supplémentaires de ce coté là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Rusyann, le Héraut de la Folie   Sam 4 Juil 2015 - 1:34

Bonjour, bienvenue.
Je me présente : je sui le grand méchant donneur de deuxième validation.

Alors alors, commençons.
Tout d'abord, juste un détail : techniquement si les pégases noires vivent dans le Vein (et sont donc aussi des démons communs), comment des anges en ont eu des crins.

Sinon, plus grand problème qu'avait évoqué Carl : il n'existe pas d'âme. C'est une notion abstraite après tout, cela n'a pas beaucoup de sens. De même, ici, la mort est définitive ; il n'y a rien qui reste, juste un tas de chair. Je pense que tu voulais dire "personnalité" par "âme" ? Il aurait fallu dans ce cas utiliser un procédé complexe pour transférer la personnalité e quelqu'un dans un autre récipient, avant la mort de la victime. Bref, cela devient compliqué.
J'en en profite d'ailleurs à t'enjoindre d'éviter des termes vagues comme "énergie vital" car je ne vois pas trop ce que tu veux dire. ^^''

Arf, un détail mineur : en fait, les talents physiques concernaient les capacités de combat, ce que tu y as mi devrait plutôt être déplacé en pouvoirs particuliers ou talents divers.

Sinon sinon le pouvoir particulier est un peu... trop. Il serait bien que tu puisses le diminuer un peu, s'il te plaît.

En vérité, les démons arrivés à Adiryl sont courant mais cela importe peu car Adiryl est comme le Vein, il forge les êtres. Ainsi une personne qui reste trop longtemps aura tendance à devenir un ange et s'il est mauvais, il se fera éjecter. Et puis, il est censé y avoir aussi des gardes qualifiés qui patrouillent (mais bon, ce n'est pas grave Razz ).

Voilà. Bonn chance pour les corrections. ^^
PS : n'hésite pas si tu as besoin d'informations supplémentaires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rusyann Amentia



________________

avatar
________________


Race : Reiko
Classe : Lame Noire
Métier : Tortionnaire des Âmes
Croyances : En le Début et en la Fin de toute chose.
Groupe : Les envoyés du Fléau

Âge : 921 ans

Messages : 20

Fiche de Personnage : L'Antre de la Folie.

Histoire de Personnage : Rusyann était un grand Démon Renard blanc à huit queues devenu par la suite un Reiko pour tromper la mort. Son Âme est désormais prisonnière des sceaux de la Robe qu'il porte. Le rendant plus puissant que ce qu'il était.

Très vite son état actuel a finit par le dégoûter profondément de lui-même. Extrêmement Fier, il ne supporte plus d'avoir perdu son propre corps et il écume désormais Feleth pour trouver un moyen de le récupérer.

En proie à la folie constamment, il massacre les Démons, les Felethiens et mêmes les Anges qui se dressent contre lui et sa profonde Sagesse. Alliés comme ennemis.


1) L'ascension de la Folie:
Un nouveau commencement.

2) Le règne de la Mort:
Un nouveau règne.

MessageSujet: Re: Rusyann, le Héraut de la Folie   Lun 6 Juil 2015 - 19:50

Merci pour ton accueil et tes conseils Néro Elem

Alors commençons x)

Néro Elem a écrit:
techniquement si les pégases noires vivent dans le Vein (et sont donc aussi des démons communs), comment des anges en ont eu des crins.

En suivant l'histoire d'Adyril, j'ai remarqué qu'à l'origine les êtres l'ayant formé puis par la suite peuplé n'étaient pas aussi parfait que leur descendance, directement née sur Adyril. Donc je suis parti de ce point pour le pégase noir. Il est apparu dans le Vein où il s'est habitué de façon à résister aux orages pour survivre, avant d'émigrer vers Adyril en suivant les quelques démons avec qui ils s'étaient alliés. Ce qui explique leur présence sur Adyril. Leur descendance, de nature plus gracieuse et rapide, est par contre sensible aux orages car leur organisme a de nouveau évoluer pour s'adapter à leur environnement devenu plus constant et stable. Si il y a d'autres questions n'hésitez pas, j'ai laissé en plan certain détail pour que ça n'encombre pas la présentation^et que ça ne parte pas en hors-sujet, mais si ça peut vous aider à comprendre, alors j'y répondrai en détail x)


Bon maintenant retournons aux sujet plus délicat portant sur les âmes. J'avais effectivement lu qu'il n'y avait pas d'âme sur Feleth, mais en parcourant les domaines du Vein j'ai lu "lac des âmes perdues", donc j'ai pensé que si le concept existait, peut-être que les gens originaire de Feleth était simplement ignorant sur le sujet contrairement aux démons. J'avais même parcouru le groupe du pays et je suis tombé sur une fiche de personnage validé du nom d'Abyss Ame qui avait incrusté une partie de son âme dans son arme. Autrement pour moi, l'énergie vitale c'est l'énergie qui parcours exclusivement les êtres vivants (pas les vampires, goules, etc..), et qui permet de les maintenir en vie.

Exemple grossier: Comparons un être vivant à un chocolat chaud:
Le bol représente ses os et sa peau, ce qu'il est. Le chocolat à l'intérieur représente l'essence de l'individu, sa personnalité et les pouvoirs qu'il détient. Il reste l'énergie vitale que je représente sous la forme de la chaleur. Elle est présente à l'intérieur du chocolat et du bol mais elle ne se voit pas, elle se ressent. C'est cette chaleur que Rusyann absorbe, sauf que plus elle est lumineuse et plus il s'embrume l'esprit. L'énergie vitale des anges est telle, qu'il ne peut l'absorber sans le regretter puisqu'elle affecte directement sa conscience. Il n'y est pour l'instant pas encore bien préparé.
Dans un combat, quand un guerrier entaille sa cible, celle-ci va perdre de l'énergie vitale, peut-être jusqu'à en mourir. Sauf qu'à défaut du guerrier, Rusyann se nourrit de l'énergie qu'il peut subtiliser à sa cible. Voilà j'espère que cette façon de voir l'énergie vitale vous paraîtra concordante et acceptable, autrement j'essaierai aussi de revoir ce point plus en détail.


Le pouvoir particulier que j'ai mit faisait référence aux démons renards et notamment à celui des kitsunes qui pouvaient envoûter leur cible, j'avais déjà imposé une contrainte de force d'esprit, de temps et d'espace, mais j'essaierai d'en imposer une autre plus flagrante. (maintenant cela plonge son corps dans une léthargie. Il doit se concentrer plus intensément sur la cible qu'il veut contrôler, et seulement si il le peut)
P.s: J'ai pu lire un passage où un arbre liche faisait pousser des champs de lotus noirs très facilement et qui diffusaient un poison mortel pour quiconque en respirait au moins une grosse bouchée x)


Pour ce qui est du talent de combat physique, oui j'avais mal compris, je pensais que ça englobait aussi tout ce qui touchait le physique de la personne x) Je modifie cela de suite.


J'avais aussi une question en ce qui concerne les groupes, les informations qu'on peut détenir, (exemple: il y aura un raid de X demain au pont de venill) on peut les inventer ou on doit les posséder de membres RP bien placés hiérarchiquement dans le groupe en question? Doit-on les prévenir dans se cas?

Après pour le talent de magie: "Huit queue spectrale", dois-je plutôt les mettre en talent particulier comme il ne peut pas les enlever mais juste les cacher? car le talent particulier offre une certaine continuité que le talent de magie semble ne pas avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Rusyann, le Héraut de la Folie   Mer 8 Juil 2015 - 15:25

D'accord donc ta pégase noire existe sur Adiryl. Pas de problème alors.

Tu as compris de travers. L'idée d'âme peut exister mais l'âme en elle-même non. C'est un peu la vision d'un athée sur Dieu si tu préfères ; il peut utiliser le terme mais il sait qu'il n'y a rien derrière en vérité.
(Les admins n'ont pas toujours été aussi bons. Razz )

Si je comprends bien, par prise d'énergie vitale, tu veux dire qu'en le frappant tu le fatigues tout en te dynamisant ? (je veux des termes clairs)


Les pouvoirs particuliers représentent les capacités surnaturelles qui n'ont pas à voir avec la classe (et donc avec la magie). Contrairement aux capacités de magie, elles sont assez limitées, elles.

J'en profite d'ailleurs pour te demander plus d'explication sur ta classe car apparemment tu n'es pas simplement une Lame Noire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rusyann Amentia



________________

avatar
________________


Race : Reiko
Classe : Lame Noire
Métier : Tortionnaire des Âmes
Croyances : En le Début et en la Fin de toute chose.
Groupe : Les envoyés du Fléau

Âge : 921 ans

Messages : 20

Fiche de Personnage : L'Antre de la Folie.

Histoire de Personnage : Rusyann était un grand Démon Renard blanc à huit queues devenu par la suite un Reiko pour tromper la mort. Son Âme est désormais prisonnière des sceaux de la Robe qu'il porte. Le rendant plus puissant que ce qu'il était.

Très vite son état actuel a finit par le dégoûter profondément de lui-même. Extrêmement Fier, il ne supporte plus d'avoir perdu son propre corps et il écume désormais Feleth pour trouver un moyen de le récupérer.

En proie à la folie constamment, il massacre les Démons, les Felethiens et mêmes les Anges qui se dressent contre lui et sa profonde Sagesse. Alliés comme ennemis.


1) L'ascension de la Folie:
Un nouveau commencement.

2) Le règne de la Mort:
Un nouveau règne.

MessageSujet: Re: Rusyann, le Héraut de la Folie   Mer 8 Juil 2015 - 20:55

Néro Elem a écrit:
Si je comprends bien, par prise d'énergie vitale, tu veux dire qu'en le frappant tu le fatigues tout en te dynamisant ? (je veux des termes clairs)

Je le fatigue autant qu'un guerrier standard quand il lui inflige la même blessure, sauf que moi, contrairement au guerrier, je vole l'énergie qu'il vient de perdre sur ce coup, entre autre ça ne l'affecte pas plus que ça puisque c'est déjà de l'énergie vitale de perdue. Mais, ça permet à Rusyann de se nourrir et donc de se dynamiser.

Il y a quand même quelques conditions:
-Il faut qu'il y ait au moins une des faucilles qui réussit à se planter dans le corps de l'être vivant, c'est ce qui crée le canal (un peu comme quand tu plantes ta paille dans un verre d'eau, avant d'en aspirer le contenu tant que tu le peux selon la profondeur d'immersion de celle-ci), Rusyann récupère ensuite une partie de l'énergie perdue par sa cible pour se l'approprier.
Que se soit un coup basique ou un coup mortel porté envers sa cible, seule la quantité d'énergie vitale de perdue par elle variera, et donc celle que récupérera Rusyann aussi. (Percer en bas du tonneau, fera perdre toute l'eau, tandis que percer en haut du tonneau n'en fera s'écouler qu'une partie).
-Autrement sans ses faucilles, il peut aussi absorber l'énergie vitale de sa proie en se concentrant sur elle (ou plus facilement grâce à son brouillard), mais cela demande à ce qu'elle soit immobile.



Pour ce qui est de ma classe: Reiko et Lame noire
Entre autre la race d'origine de Rusyann est "démon commun", mais le type de démon qu'il est se nomme "Reiko", et ne sachant pas où le préciser je l'ai mit dans "classe" après avoir vu quelques fiches. Ensuite, en trifouillant dans les classes du forum, j'ai vu qu'il y avait celle de "Lame noire" qui s'accordait à la vocation du personnage et que j'ai rajouté. Mais si il faut en choisir un, je prend Reiko, vu que c'est ce qu'il est.
Lame noire:
 


Dernière petite question, au fil de l'histoire, peut-on changer de groupe?


Dernière édition par Rusyann Amentia le Mer 5 Aoû 2015 - 1:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Rusyann, le Héraut de la Folie   Ven 10 Juil 2015 - 13:51

S'il s'agit de cela, plutôt que d'utiliser un mot abscons comme "énergie vitale", tu aurais pu utiliser "énergie" tout court.

Si Reiko est ta race, tu aurais du le mettre dans "Race".

Pour les groupes, oui tu peux en changer. Il suffit que tu fasses un RP durant lequel cela se passe, tu l'envoies avec une demande de changement de groupe à un admin et hop, tu changes de couleur.

e te laisse déplacer "Reiko" et je te valide immédiatement après. ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rusyann Amentia



________________

avatar
________________


Race : Reiko
Classe : Lame Noire
Métier : Tortionnaire des Âmes
Croyances : En le Début et en la Fin de toute chose.
Groupe : Les envoyés du Fléau

Âge : 921 ans

Messages : 20

Fiche de Personnage : L'Antre de la Folie.

Histoire de Personnage : Rusyann était un grand Démon Renard blanc à huit queues devenu par la suite un Reiko pour tromper la mort. Son Âme est désormais prisonnière des sceaux de la Robe qu'il porte. Le rendant plus puissant que ce qu'il était.

Très vite son état actuel a finit par le dégoûter profondément de lui-même. Extrêmement Fier, il ne supporte plus d'avoir perdu son propre corps et il écume désormais Feleth pour trouver un moyen de le récupérer.

En proie à la folie constamment, il massacre les Démons, les Felethiens et mêmes les Anges qui se dressent contre lui et sa profonde Sagesse. Alliés comme ennemis.


1) L'ascension de la Folie:
Un nouveau commencement.

2) Le règne de la Mort:
Un nouveau règne.

MessageSujet: Re: Rusyann, le Héraut de la Folie   Ven 10 Juil 2015 - 21:22

Et bien si j'ai utilisé le mot énergie vitale et non pas énergie tout court, c'est pour qu'on puisse la différencier des autres énergies (si il y en a) qui peuvent servir aux sorts ou qui peuvent provenir d'une autre origine que celle des êtres vivants. Sa aurait était vague et totalement non équilibré si je pouvais voler aussi l'énergie des sorts qui me sont lancés, d'où ma précision. J'espère que tu comprends x)

Je pensais que les races étaient prédéfinies et que toutes apparaissaient dans le registre des races de Feleth, autant pour moi, je change ça de suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Rusyann, le Héraut de la Folie   Sam 11 Juil 2015 - 3:36

Oh, tous les races apparaissent dans le registre et sont prédéfinis. Les démons communs sont justes tellement vagues qu'on peut aisément y imaginer des sous-races.

Je te valide :
Néro, Elem est venu ici...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carl Sorince

Grand lâche - Le Squelette

________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Maître Nécromancien.
Métier : Chef de l'ordre du crépuscule (Squelette)
Croyances : Lui-même
Groupe : Ordre du crépuscule

Âge : Une centaine d'année au minimum

Messages : 245

Histoire de Personnage : Je ne me souviens plus de mon histoire...A vrai dire je ne sais même plus quel âge j'ai...Ma mémoire me fait défaut de plus en plus souvent en ce moment...Quel dommage.

MessageSujet: Re: Rusyann, le Héraut de la Folie   Mar 4 Aoû 2015 - 22:17

Ré-ouverture de la fiche, fais tes modif', wallah.

_________________
Vivre en côtoyant la mort, dormir avec elle, rêver d'elle, manipuler ses enfants...C'est plus qu'un simple don, c'est de l'art. -Carl Sorince au sujet de lui-même.

Un être aux longs cheveux, au rire sardonique et aux dents de scie. Un véritable démon, le maître des morts. Celui dont j'aurais la tête. -Slade Lion-Noir au sujet de Carl Sorince.

Je peux vous parler de l'ombre si vous voulez, de sa puissance infernale, de son pouvoir colossal, de l'admiration que j'ai ressentie lorsqu'il a sectionné le torse de mon capitaine comme si c'était un simple morceau de papier ! Mais par pitié, par pitié...Ne me demandez pas de décrire Le Squelette et ses expériences... -Un soldat traumatisé au sujet de Carl Sorince.

Ahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahah !!! -Carl Sorince au sujet d'approximativement tout.

Musique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rusyann Amentia



________________

avatar
________________


Race : Reiko
Classe : Lame Noire
Métier : Tortionnaire des Âmes
Croyances : En le Début et en la Fin de toute chose.
Groupe : Les envoyés du Fléau

Âge : 921 ans

Messages : 20

Fiche de Personnage : L'Antre de la Folie.

Histoire de Personnage : Rusyann était un grand Démon Renard blanc à huit queues devenu par la suite un Reiko pour tromper la mort. Son Âme est désormais prisonnière des sceaux de la Robe qu'il porte. Le rendant plus puissant que ce qu'il était.

Très vite son état actuel a finit par le dégoûter profondément de lui-même. Extrêmement Fier, il ne supporte plus d'avoir perdu son propre corps et il écume désormais Feleth pour trouver un moyen de le récupérer.

En proie à la folie constamment, il massacre les Démons, les Felethiens et mêmes les Anges qui se dressent contre lui et sa profonde Sagesse. Alliés comme ennemis.


1) L'ascension de la Folie:
Un nouveau commencement.

2) Le règne de la Mort:
Un nouveau règne.

MessageSujet: Re: Rusyann, le Héraut de la Folie   Mar 4 Aoû 2015 - 23:30

Modifs terminées, voilà. Thx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carl Sorince

Grand lâche - Le Squelette

________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Maître Nécromancien.
Métier : Chef de l'ordre du crépuscule (Squelette)
Croyances : Lui-même
Groupe : Ordre du crépuscule

Âge : Une centaine d'année au minimum

Messages : 245

Histoire de Personnage : Je ne me souviens plus de mon histoire...A vrai dire je ne sais même plus quel âge j'ai...Ma mémoire me fait défaut de plus en plus souvent en ce moment...Quel dommage.

MessageSujet: Re: Rusyann, le Héraut de la Folie   Mer 5 Aoû 2015 - 18:09

Validay a nouveau, bon jeu Sadique

_________________
Vivre en côtoyant la mort, dormir avec elle, rêver d'elle, manipuler ses enfants...C'est plus qu'un simple don, c'est de l'art. -Carl Sorince au sujet de lui-même.

Un être aux longs cheveux, au rire sardonique et aux dents de scie. Un véritable démon, le maître des morts. Celui dont j'aurais la tête. -Slade Lion-Noir au sujet de Carl Sorince.

Je peux vous parler de l'ombre si vous voulez, de sa puissance infernale, de son pouvoir colossal, de l'admiration que j'ai ressentie lorsqu'il a sectionné le torse de mon capitaine comme si c'était un simple morceau de papier ! Mais par pitié, par pitié...Ne me demandez pas de décrire Le Squelette et ses expériences... -Un soldat traumatisé au sujet de Carl Sorince.

Ahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahah !!! -Carl Sorince au sujet d'approximativement tout.

Musique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Rusyann, le Héraut de la Folie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rusyann, le Héraut de la Folie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-