''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP Kaiyo Crozzia] « La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: [RP Kaiyo Crozzia] « La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort…   Dim 2 Aoû 2015 - 18:15

… mais ce qui meurt en nous tandis que nous vivons.». de Norman Cousins


Précédemment

Petite musique d'ambiance pour ceux qui le souhaitent bien sûr


Awena avait longtemps parcouru Feleth à la recherche de quelqu’un pouvant faire taire son autre elle, elle avait essayé bien des remèdes, rencontrer bien des sorcières, démons et autres mages… Rien à faire, personne n’était capable de faire taire cette sotte.

En plein désarroi, elle avait fini par écouter et par croire les rumeurs… une légende concernant un ancien sage vivant seul, à l’écart du monde et de la société, il vivait dans un endroit secret bien au-delà des marais, bien après les montagnes, loin de toute civilisation et le trouver n’était pas une partie de rigolade. Mais Awena était déterminée, si elle voulait conduire l’Arcane au succès, elle se devait de se soigner définitivement, elle devait bien ça à ses disciples. Ses blessures physiques et son handicap faisait partie du passé, mais celle qui l’avait réduit à cet état d’impuissance était encore là… en elle.

« - Je te ferais disparaître à jamais sale petite garce. Tu ne m’empêcheras pas d’atteindre mes objectifs. Tu ne feras plus jamais partie de ce monde chère Awi.»

C’est sur ses paroles, sans prévenir aucun de ces disciples, même pas son Grand Inquisiteur Uridan Sangried ni sa sniffeuse préférée l’Éclaireuse, qu’elle partit. Quand elle reviendrait, tout serait différent, elle serait en pleine possession de ses moyens, du moins c’est ce qu’elle avait pensé…

Six mois s’étaient écoulés depuis … Awena poussa un profond soupir et se remémora à nouveau son parcours en se demandant sans cesse, si elle était revenue plutôt est-ce qu’elle aurait pu changer le cours des choses ?

Elle avait trouvé le sage, elle avait suivi tous ses conseils, tester toute sorte de choses, mais il fallait bien se rendre à l’évidence, l’une ne pouvait vivre sans l’autre. Awi faisait partie d’elle et ce à jamais. La seule façon de s’en débarrasser était de se mettre fin à ses jours mais Awena n’était pas Awi, elle ne tenterait rien contre sa propre vie et sûrement pas avant d’avoir atteint l’objectif de sa vie et donc celui de l’Arcane XIII.

Après avoir compris ça elle était retournée chez elle, dans son manoir, quartier général de l’Arcane et elle l’avait trouvé étrangement désert … une seule et unique âme semblait encore y vivre, elle le trouva dans sa tour, Le Messager. Comment diable était-ce le seul qui avait survécu ? Lui ? Le plus faible ?
Elle le fixa un long moment, il sortit quelque chose de sous ses vêtements et lui tendit ce qui ressemblait à un petit carnet noir, il avait du consigner tous les événements durant son absence dans celui-ci. Awena le prit et hocha la tête puis parla lentement afin que le Messager ait le temps de lire sur ses lèvres.


« - Je… Merci. »

C’était bien la première fois et sûrement la dernière qu’Awena remerciait quelqu’un en toute sincérité.

« - Je pars, je retrouverai ceux qui sont en vie. Prends soin du manoir, je reviendrais bientôt.»

Awena avait quitté le Messager, elle avait pris le temps de se laver et de se changer et d’empaqueter dans un sac en bandoulière tout le nécessaire à son voyage. Cette fois-ci, elle n’irait pas très loin, elle prit son cheval et partit en direction de Venill.

Où étaient-ils tous ? Cette question la rongeait de l'intérieur. Elle avait un mauvais pressentiment, elle resserra le carnet du Messager contre elle, des réponses, elle avait besoin de réponses. Le silence du manoir, la poussière, les plantes de Zyl'hote Veophobia quasi mortes… ce n’était normal, ils n’avaient pas pu tous partir en même temps … abandonner le navire comme ça ! Certes, elle, elle avait quitté les lieux mais c’était pour mieux revenir et maintenant, elle était seule…

Awena arriva à Venill un peu avant la tombée de la nuit, elle se dirigea vers l’aubergiste et demanda une chambre pour la nuit ainsi qu’une boisson chaude. Elle alla s’asseoir à une table. Elle enleva ni la capuche ni son écharpe recouvrant une partie de son visage pourtant elle ne craignait pas grand-chose ici. Son autre elle avait lutté aux côtés des rebelles, et avait été connu pour aider le mouvement pendant quelques années, elle était recherchée à Madorass mais à sa connaissance personne ne lui voudrait du mal ici.

Elle glissa sur un banc et sortit de sa poche intérieure un petit carnet noir, elle le déposa délicatement sur la table, tandis qu’elle referma sa cape de voyage couleur noir de jais sur sa robe. Cette robe qu’on lui avait offerte, taillée sur mesure, à la couleur inégalée pour la dirigeante de l’Arcane XIII, la couleur du sang. Elle prit la tasse machinalement dans sa main et entendit un léger « cling ». Elle observa sa main droite avec surprise, qu’est ce qui avait pu… mais oui, l’anneau qu’Alekseï Rytchkine lui avait offert, l’anneau capable d’un simple mouvement d’aveugler qui conque par un puissant flash, est-ce que lui aussi était … mort ?

Awena reposa sa tasse et ouvrit le carnet noir avec anxiété. Est-ce que la compagnie avait attaquée ? Est-ce qu’ils avaient pourchassés et éliminés les siens en son absence ? Chïra Ovenstey ? Uridan Sangried ? Zyl'hote Veophobia ? Alekseï Rytchkine ? Ornelia Tyren ? Dragnir EcailleNoire ? Le prophète ? Qu’étaient-ils tous devenus ?

Awena lut aussi vite les pages du carnet noir qu’une boulimique dévorerait des sucreries. Elle avait passé des années à parcourir des livres, enfermée dans la bibliothèque, elle était en mesure de lire vite très vite même quand elle le voulait mais elle avait bien du mal à croire ce que ses yeux lisaient. Uridan Sangried … mort !? Elle referma le carnet dans un claquement. Des larmes coulaient le long de son visage. Awena pleurait en silence. Elle ne pouvait y croire, pas lui, pas eux, le Messager avait du se tromper.

Qui diable avait pu réussir à éliminer un démon qui se faisait passer pour un dieu ???

Awena murmura doucement ces mots comme pour sortir de ce cauchemar.


« - Reprends toi Awena, allez, l’Œil Noir que tu es ne peut tomber aussi bas.»

Awena essuya ses larmes d’un revers de la main, comme pour faire bonne figure, comme ci la perte de ses meilleurs disciples n’étaient rien… mais c’était faux et elle le savait bien, chacun d’eux était spéciaux, c’est pour ça qu’elle les avait honoré d’un titre au sein de l’Arcane XIII. Leurs dons étaient exceptionnels et … au-delà de toute impression, elle s’était attachée à certains d’entre eux, malgré sa froideur, malgré sa façon de les manipuler et les amener là où elle le désirait, les perdre étaient terriblement douloureux, elle avait mal, très mal, cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas ressenti ça, la perte d’un être cher. Elle se remit à pleurer en silence et plongea son regard dans sa tasse.

« - Le Messager ne sait peut être pas qui vous a tuez mais je vous vengerais, je vous le jure, puis je conduirais des nouveaux disciples vers notre but, vous serez fiers d’avoir aider notre cause et de l’avoir fait avancer de bien des marches. »

Awena prit le carnet et le glissa à nouveau dans sa poche. Elle avait les mains qui tremblaient, elle ne s’était jamais sentie aussi perdue que ce soir. Elle essaya de prendre à nouveau la tasse dans sa main mais celle-ci était devenue trop faible pour la soulever sans la renverser. Elle posa donc ses deux mains sur ses jambes et constata à quel point elles étaient froides.
Elle pencha la tête en arrière, s’appuyant contre le mur et regarda le plafond, la lumières de bougies reflétant chaque ombre présente dans la pièce. Elle resta un long moment comme ça, mais quelque chose finit par la déranger, comme ci quelqu’un l’observait.
Elle se redressa, essuya ses larmes et regarda une à une les personnes présentes dans la taverne. Certains mangeaient, d’autres buvaient après une dure journée de labeur entre amis avant de rejoindre leurs femmes et leurs marmots puis il y avait cet homme… seul à une table… sirotant un verre au contenu douteux. Elle leva les yeux et l’espace d’un instant cru voir Uridan Sangried… mais non, ce n’était pas lui, peut-être était-ce un de ses soldats ? Peut-être serait-il ce qui était arrivé au Dieu du sang et qui elle devait torturer et égorger pour sa mort ? Ou peut-être se faisait-elle simplement des films ?

Awena secoua la tête et prit sa tasse à l’aide de ses deux mains pour boire le contenu de celle-ci afin de retrouver un tant soit peu de contenance.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kaiyo Crozzia

la Griffe d'or

________________

avatar
________________


Race : Demi-Vampire
Classe : Rôdeur
Métier : Chasseur de Primes
Croyances : Aucune
Groupe : Le Pays

Âge : 50

Messages : 33

Fiche de Personnage : La Griffe d'Or


MessageSujet: Re: [RP Kaiyo Crozzia] « La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort…   Mar 4 Aoû 2015 - 13:54

Les dernières missions, que Kaiyo avait obtenu ses derniers temps, l'ont occupés durant de longues semaines voir-même, plusieurs mois... Il n'avait pas vraiment fait attention, il faut dire en même-temps que c'était des missions des plus difficiles et des plus délicates de sa carrière et il était assez fier même, d'avoir posé sa signature à cette événement, qui lui a permis ainsi de gagner du respect, mais aussi de la crainte, envers ceux qui osent se dresser contre le Pays... Combien de personnes sont-morts sous ses mains ? Il ne se souvenait plus exactement, il se rappelait juste qu'il devait faire un génocide d'un petit groupe qui voulait se dresser contre son peuple... Après, il ne savait pas exactement quel était ce groupe, il n'était pas payé pour connaître toutes les ficelles des plans de ses employeurs, seulement deux choses étaient importantes, l'employeur ne devait pas être un rival du Pays et les cibles ne devaient pas être des fidèles du Pays... Si ses deux conditions entrent dans la mission, il s'exécutait sans rien demander en retour... C'était une tâche difficile de les trouver un à un et de les éliminer, certains avaient bien faillis le battre, mais il avait eu beaucoup plus de déterminations qu'eux...

A présent, il fallait avant tout prendre un peu de repos et pour cela, rien de mieux que de retourner dans sa patrie et de se permettre d'aller dans la vieille auberge des gobelins musiciens. Le patron des lieux avaient l'habitude de le voir, à chaque fois qu'il revenait ici, le demi-vampire commandait toujours la même boisson, un verre de sang, pas forcément provenant d'un être humain, étant lui-même humain, le sang d'un animal pouvait sans soucis le contenter... Il sentait une présence étrangère dans ses lieux, il remarquait alors une demoiselle au loin, qui semblait soucieuse... Triste... et en colère... Il ne disait rien, après tout, ce n'était pas ses affaires... C'est alors qu'un villageois arriva en criant à tout le monde de venir le suivre, car comme il disait, « La griffe d'or » avait encore débusqué une fouine... Un traître... Oui, il avait tué quelqu'un en venant ici, il s'en souvenait maintenant, un vieux contrat qu'il devait régler depuis un moment et dont il n'avait pas eue le temps de faire jusqu'à maintenant... Beaucoup sortaient donc des lieux voir le spectacle, lui resta à sa place et poussa correctement son manteau rouge sur lui pour bien cacher son bras où se trouvait son gantelet-griffe en or...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: [RP Kaiyo Crozzia] « La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort…   Sam 8 Aoû 2015 - 12:52

Awena avait fini sa tasse quand un villageois entra dans la taverne en poussant brusquement la porte et criant à plein poumon qu’un dénommé griffe d’or avait à nouveau sévi. Awena leva la tête et se demanda bien qui était la griffe d’or. Elle n’avait pas entendu parler de cet individu, elle avait bien du retard à rattraper concernant l’actualité. Six mois, il pouvait se passer tellement de choses en six mois dans ce monde instable.

Awena regarda un à un les villageois sortir de la taverne, comme ci voir un cadavre était si exceptionnel que ça… peut être dans leur monde d’agriculteurs. L’homme assis à l’autre bout de la taverne n’avait esquissé aucun mouvement mis à part le fait de remettre son manteau. Awena le fixa sans rien dire gardant les mains sur sa tasse pour en absorber les dernières traces de chaleur. Une fois la tasse refroidie, elle la relâcha et se leva de son banc. Elle rangea son carnet dans la poche intérieure de sa cape et se dirigea vers l’individu. Alors qu’elle marchait vers lui, une image lui revint en mémoire, celle des vampires gardant le château où était retenue la princesse … et si c’était cette séquestration qui avait conduit Uridan à sa perte ? Et si la princesse avait rejoint ses parents à Madorass, alors cela signifierait qu’elle n’était pas non plus à l’abri. Heureusement que la princesse ne savait pas du tout à quoi elle ressemblait, la seule chose qui pouvait la trahir était sa voix finalement.

Awena se rendit compte qu’elle était stoppée au milieu de la taverne et que cela pouvait paraître louche, elle reprit donc son pas et se stoppa devant l’homme.


« - Puis-je me joindre à vous très cher ? »

Awena n’attendit pas la réponse et s’assit en face de lui. Elle le fixa longuement en silence, ses yeux. Une chose est sûre, il n’était pas 100% humain. Elle n’allait pas y aller par quatre chemin, elle était quasi certaine qu’il était en partie vampire, et peut être aurait-il des réponses. Fini les bonnes manières qu’on lui avait inculquées pendant sa jeunesse, elle voulait des réponses.

« - Je n’ai pas le temps au bavardage de politesse, je sais ce que vous êtes, dites-moi si vous connaissez ou avez rencontré un certain Dieu du Sang ? Et si oui, où et quand ?»

Awena fixa l’étranger, elle ne partirait pas d’ici sans réponse. Elle avait besoin de réponse, on lui devait des réponses. Et cet individu en aurait peut être un morceau, après tout, le destin avait peut être fait en sorte qu’ils se croisent ici dans cette taverne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kaiyo Crozzia

la Griffe d'or

________________

avatar
________________


Race : Demi-Vampire
Classe : Rôdeur
Métier : Chasseur de Primes
Croyances : Aucune
Groupe : Le Pays

Âge : 50

Messages : 33

Fiche de Personnage : La Griffe d'Or


MessageSujet: Re: [RP Kaiyo Crozzia] « La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort…   Jeu 13 Aoû 2015 - 16:54

Kaiyo avait essayé de ne surtout pas se faire remarquer par les individus se trouvant dans l'auberge, c'était d'ailleurs bien parti, sauf le patron, personne n'avait fait attention à sa présence. Mais cette demoiselle en revanche, était parvenue à le discerner au milieu de la foule, ce n'était pas tous les jours, que quelqu'un le regarde ainsi et cela ne s'arrangeait pas quand le villageois entra comme un fou pour crier le récit qui se passe à l'extérieur. Le Demi-vampire sentait alors le regard de la demoiselle se compresser sur lui, il savait qu'à la base, elle le regardait à cause du fait qu'il avait vu ses larmes couler sur son visage, mais pourquoi continuait-elle de le fixer ainsi ? ... Cependant, il resta d'un calme glacial, il ne bougeait pas d'un cheveu, on aurait pu croire à une statue, seul ses yeux vaguaient à droite et à gauche des lieux pour observer le reste de la foule. Il avait déjà prévu ce qu'il comptait faire, finir de boire tranquillement son verre, payer discrètement le patron, vérifier qu'il n'y aurait pas une tête dans le lot qu'il devait chasser et ensuite, il s'en ira des lieux... Mais un événement inattendu chamboula tout ce qu'il avait en tête, quelque chose dont lui-même ne s'était pas attendu... La demoiselle au loin, venait vers lui.

Ses yeux se braquèrent immédiatement sur elle, c'était suspect tout cela, pourquoi venait-elle auprès de lui, il cherchait d'abord la réponse en l'analysant de haut en bas... Déjà un point qui le rendit de plus en plus méfiant, la demoiselle n'avait pas l'air d'être une personne riche, donc, elle ne peut pas être une cliente qui désire se débarrasser de quelqu'un on dirait... Peut-être qu'elle était une envoyée de ceux qui le recherchent à l'heure actuelle, en observant attentivement sa façon d'agir, elle n'avait pas l'air agressif et si elle voulait réellement l'attaquer, elle l'aurait déjà fait, elle s'en serait fichée d'ameuter tout le monde, surtout dans ce lieu. Alors, peut-être qu'elle désirait faire connaissance tout simplement avec lui, sûrement pas ! Déjà d'un, qui voudrait faire connaissance avec un pur inconnu, surtout quand celui-ci ne dégage qu'une aura froide et surtout, on voit dans son regard qu'elle est déterminée à savoir quelque chose. La bonne hypothèse était donc qu'elle désirait avoir des informations sur quelque chose en particulier et bingo, elle déballa le tout en un rien de temps, sans se demander si elle pouvait réellement lui parler de ses projets ouvertement... Prenant alors son verre, il but une légère gorgée, plus besoin de cacher ses origines, elle a réussie à deviner toute seule, puis il reposa le récipient pour la regarder droit dans les yeux.


- Dieu du sang vous dites ?... Mmmh... Pour le coup, ce nom ne me dit rien. Si cela, a un rapport de près ou de loin avec les vampires, sachez que je ne le suis qu'à moitié et que je n'ai aucun lien ou histoire avec cette race... Et de toute façon, mes connaissances intimes sont très limitées, mais si vous avez un portrait de votre dieu, je pourrais peut-être vous aider... mais je veux savoir une chose... Qui me dit que vous n'êtes pas mon ennemie ?...

Lentement, sans que personne ne voit et sans bouger d'un cil, il plaça une de tes griffes de ton gantelet près de son estomac.

- Je peux vous aider, mais si vous voulez me rouler, vous le regretterez... Alors, dites-moi la vérité... Amie ou ennemie ?...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: [RP Kaiyo Crozzia] « La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort…   Sam 15 Aoû 2015 - 20:34

- Dieu du sang vous dites ?... Mmmh... Pour le coup, ce nom ne me dit rien. Si cela, a un rapport de près ou de loin avec les vampires, sachez que je ne le suis qu'à moitié et que je n'ai aucun lien ou histoire avec cette race... Et de toute façon, mes connaissances intimes sont très limitées, mais si vous avez un portrait de votre dieu, je pourrais peut-être vous aider... mais je veux savoir une chose... Qui me dit que vous n'êtes pas mon ennemie ?...

Awena hocha la tête. Elle le savait que ce n’était qu’un demi-vampire. Comme s’il avait besoin de le préciser, il la prenait vraiment pour une paysanne ou quoi ? Elle connaissait donc sûrement plus de choses sur les vampires que lui. Cela ne l’arrangeait guère, elle avait espéré bien plus de cette rencontre. Elle continuait de l’écouter en silence, elle ne souhaitait pas l’interrompre, peut-être qu’en le laissant parler, elle en apprendrait plus sur la personne qui se tenait là à ses côtés. Alors qu’elle allait sortir son carnet pour dessiner un portrait d’Uridan Sangried, il eu un mouvement.
Qu’est-ce qui pouvait bien lui passer par la tête ? Elle ne l’avait ni insulté ni agressé, rien en elle montrait une quelconque peur ou colère envers ce qu’il était. Elle le fixa intensément de ses yeux verts, était-il réellement en train de la menacer ? Elle ? Si seulement il savait qui elle était, il n’aurait même pas posé la question. Elle était l’Œil Noir de l’Arcane XIII grâce à elle, de nombreuses vies démoniaques avaient été sauvées et il doutait de son intégrité ?!


- Je peux vous aider, mais si vous voulez me rouler, vous le regretterez... Alors, dites-moi la vérité... Amie ou ennemie ?...

Apparemment oui, il doutait réellement de son intégrité. Awena leva les yeux au ciel et le fixa droit dans les yeux.

« - Vous avez vraiment besoin de me poser la question ? Si je voulais vous tuer je l’aurais déjà fait, si je voulais faire du mal aux gens de votre espèce, tous les habitants de cette ville seraient déjà en train de vous lyncher car j’aurais dévoilé votre identité. Alors calmez vous, je ne suis ni votre amie ni votre ennemie d’accord ? »

Awena se demandait bien qu’elle preuve il avait besoin pour comprendre qu’elle n’était pas une menace pour lui. Même après ses paroles, il ne semblait guère plus tranquillisé.

« - Vous permettez ? »

Awena retira sa capuche et dévoila son visage et sa couleur de cheveux si peu ordinaire. Puis, elle attrapa son carnet noir et un crayon et commença à dessiner le visage d’Uridan Sangried. Elle avait toujours été douée en dessin, en plus, elle aimait ça, cela la détendait. Tout en dessinant, elle continua à parler à l’individu qui semblait toujours sur ses gardes.

« - Je n’ai pas de portrait du Dieu du Sang, c’est pourquoi je suis en train de vous dessinez son visage. Vous me semblez bien tendu ? Peut-être seriez-vous prêt à m’expliquer pourquoi ? »

Awena leva les yeux vers l’homme en guise d’interrogation mais il ne semblait pas vouloir répondre pour le moment.

« - Très bien… Que voulez-vous que je fasse pour que vous m’accordiez un tant soit peu de confiance ? »

Awena continuait à dessiner au crayon gris puis quand elle eut fini, elle déchira la page et la glissa vers l’individu.

« - C’est ce … homme qui se faisait passer pour le Dieu du Sang, l’avez-vous rencontré récemment ? À moins que pour avoir une réponse de votre part, je dois prouver ma bonne foi ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kaiyo Crozzia

la Griffe d'or

________________

avatar
________________


Race : Demi-Vampire
Classe : Rôdeur
Métier : Chasseur de Primes
Croyances : Aucune
Groupe : Le Pays

Âge : 50

Messages : 33

Fiche de Personnage : La Griffe d'Or


MessageSujet: Re: [RP Kaiyo Crozzia] « La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort…   Dim 16 Aoû 2015 - 9:18

Kaiyo était peut-être beaucoup trop sur ses gardes par rapport à la demoiselle, peut-être n'avait-il pas besoin d'être aussi méfiant et de menacer la demoiselle ainsi, mais dans son métier, on n'est jamais trop prudent, surtout en ce moment pour lui, vu qu'il était recherché pour avoir déjoué les plans d'un individu qui voudrait bien sa tête sur un plateau d'argent à présent... Il connaissait bien les ruses que l'on peut avoir pour attendrir une personne, rester le plus innocent possible, parler comme si de rien n'était, ne rien faire durant un très long laps de temps et quand l'individu aura eu la confiance de sa victime, il le poignarde dans le dos... Il observait les moindres faits et gestes de la demoiselle, il analysait chacun de ses mouvements et de ses paroles, pour pouvoir correctement les décrypter... Elle aurait pu dévoiler qu'il était un demi-vampire ?... Il s'en fichait pas mal, de nos jours, les demi-vampires sont courants et ce n'est pas vraiment surprenant d'en croiser un ou deux de temps en temps... Enfin, ce ne fut que lorsqu'elle lui dévoila son visage au grand jour que le jeune homme se détendit peu à peu et retira doucement la pointe de sa griffe pour la laisser tranquille et dessiner ce qu'elle avait à faire... Au moins maintenant, ils étaient à armes égales, ils connaissaient chacun le visage de l'autre, voilà une première preuve qui montre qu'elle pourrait bien être quelqu'un qui ne veut aucun mal, mais dans le doute, il gardait encore un peu de méfiance, ne sait-on jamais...

Alors qu'elle commençait à dessiner, elle lui demandait pourquoi il était aussi tendu... C'est bien la première fois qu'on se préoccupait ne serait-ce qu'un peu de sa condition de santé, surtout venant d'une parfaite inconnue. Mais dans un sens, le demi-vampire devinait qu'elle voulait, qu'il se détend, pour pouvoir mieux répondre à ses questions... D'ailleurs, tout dépendra de ce qui apparaîtra sous ses yeux, si c'est le portrait d'un individu qu'il n'a jamais rencontré, il sera honnête et lui dira qu'il n'a jamais croisé ce type. Si c'est un ennemi à lui, il se fera un plaisir de lui offrir toutes les informations qu'elle désire. Après, si c'est une personne qu'il a déjà vue, mais qui n'a aucune affinité avec lui, il dira ce qu'il sait. Mais en revanche, s'il s'agit de ses rares alliés, il se taira immédiatement... Cependant, quand il avait enfin entre les yeux le portrait de l'individu en question... Il resta assez surpris... Déjà d'une part, car le portrait était très représentatif de l'individu, mais surtout, il ne s'était pas du tout, attendu à voir cette tête là... Il se mit à lâcher un long soupire, il réfléchissait à ce qu'il allait pouvoir révéler à la demoiselle sur cet individu... En observant alors fixement ses yeux, il pouvait sans soucis lire le désir de le retrouver, mais pas pour le tuer, mais comme pour vouloir s'assurer, qu'il soit toujours vivant... Il acquiesça donc, premier signe qu'il lui offrait le début de sa confiance, puis il passa aux aveux.


- Vous m'auriez dit son nom et prénom dès le début de notre conversation, j'aurais tout de suite compris qu'il s'agissait de lui... Il se fait donc appeler le Dieu du Sang vous dites ?... C'est bien la première fois que j'entends ce titre, enfin passons... Je ne le connais pas vraiment, j'ai entendu parler de lui, je l'ai croisé même pas quelques secondes... Nous ne sommes pas de très grands bavards habituellement dans notre métier en tant que... chasseur de primes... Vous avez toute mon attention mademoiselle, je tenterais de répondre à vos interrogations comme je le peux, alors allez-y... que désirez-vous savoir précisément à son sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: [RP Kaiyo Crozzia] « La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort…   Dim 16 Aoû 2015 - 15:48

Awena avait bien remarqué le regard surpris de l’individu. Il connaissait forcément Uridan Sangried, de près ou de loin mais il le connaissait. Il n’aurait pas eu cette réaction sinon. Elle le fixa en attendant un geste de sa part, qu’est ce qu’il avait à craindre de lui révéler quelque chose, s’il était mort, cela ne changerait rien et s’il était en vie, il avait tellement engrangé de pouvoir que même si elle avait été entraînée à tuer les démons depuis sa plus tendre enfance, elle n’arriverait pas à prendre le dessus sur Uridan. L’étranger acquiesça, il allait enfin parler. Le fait de parler à visage découvert l’avait sûrement aidé dans ce choix. Awena prit une profonde respiration et attendit avec impatience ce qu’il allait lui révéler.

- Vous m'auriez dit son nom et prénom dès le début de notre conversation, j'aurais tout de suite compris qu'il s'agissait de lui... Il se fait donc appeler le Dieu du Sang vous dites ?... C'est bien la première fois que j'entends ce titre, enfin passons... Je ne le connais pas vraiment, j'ai entendu parler de lui, je l'ai croisé même pas quelques secondes... Nous ne sommes pas de très grands bavards habituellement dans notre métier en tant que... chasseur de primes... Vous avez toute mon attention mademoiselle, je tenterais de répondre à vos interrogations comme je le peux, alors allez-y... que désirez-vous savoir précisément à son sujet ?

Awena fut surprise, il ne le connaissait pas sous le nom de dieu du sang mais sous celui d’Uridan Sangried ?!? Tiens donc, comme cela était étrange, ou alors leur dernière rencontre remontait à plus longtemps... avant la séquestration de la princesse…
Chasseur de primes… intéressant c’est donc pour cela qu’il était aussi tendu qu’une arbalète.  De nombreuses personnes devaient espérer sa mort. Si elle apprenait qu’Uridan avait été tué par l’armée du roi, elle aurait peut être besoin d’une personne comme ça pour tuer la princesse … quoi que, elle ne souhaitait pas que sa mort mais son agonie et aussi récupérer son pouvoir au passage si cela était possible. Awena arrêta ses pensées à cet instant précis et revint sur le moment présent. Il voulait bien l’aider, il voulait bien répondre à ses questions, cet étranger fermer comme une huître avait changé son fusils d’épaule, la question était pourquoi ce revirement de situation ?

Awena joua avec son crayon en tapotant légèrement sur la table. Était-ce une sorte de test ? Voulait-il être sûr qu’elle connaissait son identité ?


« - Ainsi vous l’avez rencontré sous son vrai nom et vrai visage ? En tant qu’Uridan Sangried ? »

Awena laissa un instant le silence s’instaurer, elle regarda autour d’eux puis avança son visage vers l’individu.

« - Je veux savoir s’il a vraiment été tué et si oui par qui ? Et où se trouve son corps pour que je lui donne une sépulture digne de ce nom. J’ai décidé de retracer les derniers six mois qui se sont écoulés afin de savoir ce qu’il s’est passé en mon absence et les personnes qu’il a rencontré… Quand l’avez-vous rencontré et où ? Comment connaissez-vous son nom ? Est-ce que quelqu’un vous à payer pour le tuer ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kaiyo Crozzia

la Griffe d'or

________________

avatar
________________


Race : Demi-Vampire
Classe : Rôdeur
Métier : Chasseur de Primes
Croyances : Aucune
Groupe : Le Pays

Âge : 50

Messages : 33

Fiche de Personnage : La Griffe d'Or


MessageSujet: Re: [RP Kaiyo Crozzia] « La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort…   Mar 18 Aoû 2015 - 13:34

Malgré, qu'elle s'était mise à visage découvert, le jeune Demi-vampire faisait encore attention à ce qu'il pourrait lui dire et ce qu'elle pourrait dire ou faire devant lui. Il avait ce don d'observer chaque petit geste que l'individu en face de lui , pourrait faire. Trop tripoter un objet tout en parlant ou tout en pensant, est le signe d'un malaise en parlant de ce sujet... Un peu trop de tremblements dans la voix, est le signe de peur, mais quelle genre de peur ? Chaque façon de faire, chaque intonation de voix compte et en tant que chasseur de primes, il se devait de parvenir à lire chaque chose en la personne, comme dans un livre ouvert... C'est en observant attentivement les gestes de la jeune fille qu'il avait déjà noté quelques détails, elle voulait trouver cet homme, pour être rassurée. On voyait cela dans sa façon d'avoir dessiné l'individu, elle l'avait dessinée en le mettant bien en valeur et non pas d'une façon à le rabaisser, c'est d'ailleurs pour cela qu'il a réclamé un portrait, pour analyser aussi ce détail, il ne faisait pas ses demandes pour rien, il y a toujours un but à la clé et voici la récompense, avoir plus d'informations sur ses intentions, sans qu'elle ne puisse le dire, juste en le devinant.

Après son discours, il observait sa réaction, elle semblait surprise, qu'il ne connaissait pas le Vampire sous le titre du Dieu du Sang, en effet, il n'avait jamais encore entendu parlé d'un tel titre venant de lui. Elle avait l'air aussi d'être surprise de ne pas savoir qu'il était à une époque, un chasseur de primes... On dirait bien, qu'il cachait beaucoup de choses à la gamine... Comme il cachait beaucoup de choses aussi aux chasseurs de primes... Enfin bref, elle avait l'air de réfléchir à des projets, là pour le coup, il ne pouvait pas lire dans ses pensées, donc il en profita pour boire un peu son verre qu'il avait laissé reposer. Pendant qu'elle réfléchissait, il était en train de se remémorer beaucoup de choses au sujet d'Uridan, car il se doutait parfaitement que lorsqu'elle reviendrait dans la réalité, elle lui posera des tonnes de questions pour savoir jusqu'à quel point, Kaiyo connaissait autant cet homme. Et bingo, après avoir rêvassé, la voilà qu'elle fait défiler les questions rapidement. Il notait d'ailleurs un détail, elle précisait bien le nom d'Uridan Sangried, pour lui prouver sûrement qu'elle le connaissait sous ce nom aussi, mais il s'en doutait un peu. Gardant le silence jusqu'à ce qu'elle-même, cesse de parler, il but une petite gorgée pour s'éclaircir correctement la voix pour enfin reprendre la parole.

- Sachez qu'il y a longtemps que nous, les chasseurs de primes, n'avons revu Uridan en tant que tel, il restait toujours très solitaire et ne laissez rien courir sur ce qu'il faisait en dehors de son métier. Quand au fait que je connais, je vous le répète une nouvelle fois, je n'ai fait que le croiser, un simple regard, je n'ai entendu parler de lui que par mes collègues les autres chasseurs, bien avant ses fameux six mois dont vous parlez. Je ne sais pas s'il a été tué, en tout cas pas par mes soins, je ne suis pas assez fou pour tenter de m'attaquer à lui, il a bien plus d'expériences que moi, je dois bien le reconnaître... Et je verrais mal quelqu'un d'assez idiot ou ayant sa force pour parvenir à le battre, à moins d'avoir une grande armée... Et sinon durant six mois, j'étais en pleine mission et je viens tout juste de rentrer ici, donc il m'était impossible de le voir et je n'ai donc pas encore croisé mes autres collègues chasseurs de primes pour connaître les nouvelles, peut-être auront-ils des informations pour vous... D'ailleurs je crois que l'un de mes collègues, viens d'entrer dans l'auberge, retournez-vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: [RP Kaiyo Crozzia] « La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort…   Dim 30 Aoû 2015 - 19:32

Awena fixa le demi-vampire, allait-il réellement l’aider ? Lui demanderait-il de l’argent en échange de sa collaboration ? Alors que le silence s’instaurait à nouveau entre eux, Awena glissa son regard autour de la pièce pour être certaine que personne ne les observait ou les écoutait plus que d’accoutumer. Mais pour le moment rien de suspect. Elle reposa à nouveau son regard sur son informateur du moment. Il prit une gorgée de son verre puis se mit à nouveau à parler.

- Sachez qu'il y a longtemps que nous, les chasseurs de primes, n'avons revu Uridan en tant que tel, il restait toujours très solitaire et ne laissez rien courir sur ce qu'il faisait en dehors de son métier.

Awena hocha la tête, bien entendu, il n’allait pas crier sur tous les toits qu’il avait créé une faction pour attirer l’attention et ainsi protéger l’Arcane XIII. Son rôle au sein de l’Arcane XIII était d’aider Awena à garder tous leurs agissements secrets et ce n’était pas une mince affaire.

- Quand au fait que je connais, je vous le répète une nouvelle fois, je n'ai fait que le croiser, un simple regard, je n'ai entendu parler de lui que par mes collègues les autres chasseurs, bien avant ses fameux six mois dont vous parlez.

Zut, ce n’était pas une bonne nouvelle… D’une, cet individu le connaissait sans doute bien moins qu’elle et en plus de cela il ne lui semblait pas avoir entendu parler de lui pendant les six mois qui venaient de s’écouler. Mais ce demi-démon ne se stoppa pas là, il continua à parler. Awena ne le quitta pas des yeux.

- Je ne sais pas s'il a été tué, en tout cas pas par mes soins, je ne suis pas assez fou pour tenter de m'attaquer à lui, il a bien plus d'expériences que moi, je dois bien le reconnaître... Et je verrais mal quelqu'un d'assez idiot ou ayant sa force pour parvenir à le battre, à moins d'avoir une grande armée... Et sinon durant six mois, j'étais en pleine mission et je viens tout juste de rentrer ici, donc il m'était impossible de le voir et je n'ai donc pas encore croisé mes autres collègues chasseurs de primes pour connaître les nouvelles, peut-être auront-ils des informations pour vous... D'ailleurs je crois que l'un de mes collègues, viens d'entrer dans l'auberge, retournez-vous...

Awena hocha à nouveau la tête, oui au vu des pouvoirs qu’il avait acquis, il était bien difficile de croire que quelqu’un avait pu avoir le dessus sur lui. Mais Uridan Sangried s’était attiré bien des ennemis, que ce soit en faisant partie intégrante de l’Arcane XIII mais aussi en retenant en otage la princesse du royaume. Ainsi cet étranger était parti en mission pendant cette période, Awena se demanda l’espace d’un instant qui avait pu commanditer des assassinats demandant six mois de mission … mais le temps n’était pas à la rêverie, l’homme venait de lui indiquer qu’un de ses collègues venait de pénétrer dans l’établissement et cela lui donnait un regain d’espoir. Peut-être que lui avait entendu parler d’Uridan ? Awena serra le crayon dans sa main, elle ne savait pas pourquoi mais en voyant cet homme, elle ressentit une certaine peur. Elle ne savait pas pourquoi, soit c’était du à son stress de savoir ce qu’il était arrivé à son Grand Inquisiteur soit cet individu elle l’avait déjà vu quelque part et elle le percevait comme une menace.

Awena le regarda attentivement, se demandant si oui ou non, elle l’avait déjà rencontré, peut être que sa voix lui rafraîchirait la mémoire. Elle se tourna vers le demi-vampire et tout en remettant sa capuche sur sa tête, lui murmura :


« - Vous pensez que votre collègue pourrait me renseigner ? Vous en êtes sûr ?»

Awena tourna son crayon entre ses doigts puis posa une dernière question avant de regarder à nouveau le deuxième chasseur de prime

« - Il se fait appeler comment votre collègue ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kaiyo Crozzia

la Griffe d'or

________________

avatar
________________


Race : Demi-Vampire
Classe : Rôdeur
Métier : Chasseur de Primes
Croyances : Aucune
Groupe : Le Pays

Âge : 50

Messages : 33

Fiche de Personnage : La Griffe d'Or


MessageSujet: Re: [RP Kaiyo Crozzia] « La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort…   Mar 15 Sep 2015 - 13:12

Le jeune Demi-Vampire avait une voix très calme, étrangement douce à l'oreille et très posé, aucun stress, mais aucune émotion dans sa voix. Ses yeux étaient aussi inexpressives, il ne laissait voir aucun sentiment, on aurait pu croire qu'il était, une simple statue, tellement il restait de marbre face à ce qu'elle disait et face à ce qu'il lui disait. Bref, il aurait bien aimé aider cette gamine pour lui permettre de retrouver Uridan, aurait-il demandé de l'argent pour avoir ses informations ?... Non, après tout, il est uniquement chasseur de primes, pas informateur, donc il pouvait sans soucis lui parler, surtout qu'elle avait l'air de le connaître bien mieux que lui en écoutant ses paroles. Cependant, si par hasard, elle se serait mise à poser des questions beaucoup trop indiscrètes au sujet des autres chasseurs, il se serait tût, il ne faut pas non plus violer le code d'honneur des chasseurs de primes. C'est alors que Kaiyo tourna ses yeux vers le chasseur qui est entré il y a peu de temps dans les lieux pour l'observer. Il s'agissait d'un homme assez vieux, qui devait avoir au moins cinquante ans, donc un doyen des chasseurs de primes, donc un homme qui a un haut rang et qu'il faut respecter lorsqu'on lui adresse la parole.

Il avait les cheveux longs et gris, son visage et son corps étaient couverts de vieilles cicatrices, le résultat de nombreuses missions. On pouvait entendre à sa voix que l'intonation ressemblait presque à des grognements et il avait une belle entaille sur ses lèvres. À sa démarche, on devinait qu'il avait une jambe de bois, on remarquait surtout, qu'il avait un bandeau sur l'œil gauche et pour l'autre intact, il était petit, sombre et perçant, de quoi offrir des frissons dans le dos à ceux qui croisent son regard... Enfin, dernier détail, il marchait avec une vieille canne assez grosse, mais on se doutait que dedans, se cachait sûrement une arme. En voyant un peu l'individu, on aurait du mal à se dire que dans son état, il pourrait faire du mal à quelqu'un, et pourtant, il était un des meilleurs de son âge. Le Demi-vampire regardait alors la demoiselle qui se demandait comment il se faisait appeler, voilà une question très importante, car chaque chasseur, a un surnom. Pour Kaiyo, comme il signe toujours son passage grâce aux griffures de son gantelet, on l'appelait tout simplement, la griffe d'or... Il se demandait s'il était bon de lui poser des questions à cet individu-là, mais il fallait avant tout, répondre à sa question !


- Je vous préviens de suite, il n'est pas très... Commode... Faites le venir ici en douceur et surtout, réfléchissez-bien à chaque mot que vous prononcerez envers lui... Et pour son nom... Il s'appelle généralement... « Le mauvais œil... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: [RP Kaiyo Crozzia] « La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort…   Dim 19 Juin 2016 - 13:22

Awena se leva, quitta la table où elle s’était assise et se dirigea vers le dénommé « mauvais œil », elle avait bien compris les mises en garde du demi-vampire mais elle n’avait pas de temps à perdre dans de veines discussions et formules de politesse. Elle voulait savoir qui avait fait du mal à ceux qu’elle considérait comme « les siens », son simulacre de famille, et surtout qui avait pu mettre fin à la vie de son précieux Grand Inquisiteur.

Elle s’avança lentement vers le chasseur de primes et se tint sur son côté gauche, de l’autre côté de sa fameuse canne, juste par précaution. Awena fit un léger signe de la tête et s’inclina brièvement en signe de salutations.


« -  J’étais en compagnie de votre … collègue là-bas mais malheureusement, il n’a pas su me répondre et je me disais que vous peut-être seriez en mesure de m’aider. »

« Mauvais œil » émit un grognement, Awena pensa instantanément qu’il ferait la paire avec Le Messager … ou pas. Elle laissa glisser auprès de l’homme le portrait qu’elle avait fait d’Uridan Sangried. Elle remarqua que l’homme daigna quand même y jeter un coup d’œil mais n’émit ni mot ni son.

« -   Je suis à sa recherche. Vous le connaissez n’est-ce pas, il a fait partie de votre … groupe.»

Awena marqua une pause, elle avait hésité sur le terme à employer mais cela ne semblait guère motiver son interlocuteur. Elle lança un bref coup d’œil à l’individu qui se tenait derrière eux, peut-être que celui-ci lui avait menti pour se débarrasser d’elle. Awena secoua la tête et reprit de plus belle.

« -   Écoutez, je ne suis pas là pour un contrat, on m’a dit qu’il était mort et je n’arrive pas à y croire, auriez-vous oui ou non des informations à me fournir ? »

Devant le silence de son interlocuteur, Awena perdit patience, elle n’avait rien à faire ici. Personne ne semblait savoir ce qui s’était produit ou personne ne voulait lui en parler. Elle reprit son carnet noir avec le croquis et monta l’escalier de l’auberge d’un pas décidé. Elle claque la porte de sa chambre et se mit à fouiller dans son sac. Elle finit par trouver ce qu’elle cherchait et en sortit une carte.
Deux choix s’offrait à elle, soit elle se rendait sur Madorass pour voir si la princesse était revenue dans son enclos doré, soit elle essayait de retourner à la forteresse où celle-ci était retenue prisonnière.  
Awena s’assit sur le lit et jeta la carte sur l’oreiller. Elle se laissa tomber et se mit sur le ventre afin de pouvoir regarder le document. Elle essaya de se remémorer le trajet qu’elle avait fait pour aller à la rencontre de la princesse avec Uridan. Ils étaient partis du manoir…


« -   Le manoir doit se situer par ici.»

Awena traça avec son doigt une route invisible se souvenant des arbres, des chemins, des rochers et des odeurs qu’elle avait pu ressentir tout au long du voyage. Le voyage avait duré une longue journée.

« -   Ce qui signifie que la forteresse du Dieu du Sang devrait se situer par là.»

Bien sûr, il fallait compter une marge d’erreur, elle n’y était allée qu’une fois même si ses sens de l’observation et de l’orientation étaient affûtés, il était possible de se tromper de quelques kilomètres...

Awena respira profondément et réfléchit un long moment en silence. Où devait-elle aller ? Si elle se rendait à la forteresse et que celle-ci était tenue par l’armée du Royaume comment ferait-elle pour justifier sa venue ? Elle serait forcément amenée auprès de la princesse… Anastasia Hendenmark ne l’avait pas vu et ne pouvait reconnaître son visage, néanmoins, elle pouvait reconnaître sa voix. C’était risqué. Peut-être fallait-il mieux commencer ses investigations à Madorass. Awena reposa ses yeux sur la carte et traça avec son doigt le chemin à emprunter pour rejoindre la grande cité. Elle allait devoir passer par Beolan, elle pourrait y faire une étape afin de voir si elle était encore capable d’y trouver des alliés potentiels.
Tous les membres de l’Arcane XIII ne pouvaient avoir disparu ainsi sans laisser de traces ?!?

Awena se retourna sur le dos et s’étendu sur le lit, elle observa le plafond de la chambre. Elle n’arriverait jamais à trouver le sommeil dans ses conditions. Elle voulait des réponses et puisqu’elle n’avait pu en avoir ici alors il n’avait plus de temps à perdre.

Elle se redressa, prit sa carte, la mit dans son sac puis se dirigea vers la fenêtre de sa chambre. Il faisait nuit, on pouvait observer la lune et les étoiles, pas de nuages à l’horizon à Venill, un temps idéal pour voyager. Si la chevauchée se déroulait sans encombre, Awena serait sûrement à Beolan avant le lever du jour. Elle ouvrit la fenêtre et sortit par celle-ci. Cela éviterait de recroiser ces chausseurs de tête… et de se faire remarquer.

Elle se dirigea vers son cheval puis murmura à son oreille.


« -   Désolé mon cher ami, pas de repos pour toi cette nuit. Direction Beolan, après je te le promets, tu pourras te reposer.»

Awena lui caressa doucement le museau, lui donna un morceau de pain puis monta dessus aussi silencieusement que possible

« -   Allez Onyx, cours ! »

Suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: [RP Kaiyo Crozzia] « La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort…   

Revenir en haut Aller en bas
 

[RP Kaiyo Crozzia] « La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Venill :: Auberge des gobelins musiciens-