''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Arn, le dernier Templier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Arn M.

Invité

________________


________________



Arn, le dernier Templier _
MessageSujet: Arn, le dernier Templier   Arn, le dernier Templier EmptyLun 15 Nov 2010 - 22:30

* * *

Personnage


Nom : Magnusson (inconnu de tous)
Prénom : Arn (inconnu de tous)
Rang : Le Dernier Templier

Âge : 47 hivers
Sexe : Masculin
Race : Homme


Classe : Chevalier du Temple
Un Chevalier du Temple ne dispose pas de la noblesse des Chevaliers que l'on peut rencontrer habituellement ; la noblesse de l'épée. Ce sont des hommes au passé chargé, souvent sombre, qui recherchent la rédemption ; une forme de noblesse de l'âme, plutôt que de l'arme. Ces hommes sont à rapprocher, pourtant, des Paladins, pour leur dévotion inébranlable à une divinité ; la Gardienne de la Vérité, dénommée Embla, rassemble ces âmes torturées au sein de l'Ordre du Temple. Ses Chevaliers ne disposent, pour la plupart, d'aucun talent magique, s'opposant dès lors, tant aux Chevaliers nobles - guérisseurs - qu'aux Paladins - soldats de lumières -. En revanche, les Chevaliers du Temple sont au combat des brutes, manquant souvent de finesse dans leurs gestes, ce qui leur valut d'être comparés à des barbares. Sans doute l'Ordre du Temple en compta dans ses rangs.

Métier : Prêvot
La fonction prévôtale fut créée dans le but de protéger les civils, en encadrant les militaires, des actes odieux - viols et pillages notamment - dont ces derniers étaient trop souvent les auteurs. Le prévôt détenait dès lors, entre ses mains, des pouvoirs judiciaires. Recherchant la Vérité dans une affaire, il menait une enquête, en rendait un jugement ; la peine encourue pouvant être la mort. Lorsque la situation l'exigeait - et ce fût le cas bien trop souvent -, le prévôt exécutait lui même la peine capitale, en toute légitimité, devenant alors le bourreau. Si l'aspect judiciaire du rôle du prévôt était sensiblement le même en temps de paix qu'en temps de guerre, il n'en était pas de même pour le pouvoir de police qui s'y rattachait. En effet, si ce pouvoir se caractérisait essentiellement par la mission de maintien de l'ordre, elle permettait au prévôt de garantir la sécurité des civils, mais aussi la sauvegarde des institutions. En temps de guerre, le rôle des forces prévôtales était double ; d'une part, les prévôts restant sur le territoire poursuivaient le maintien de l'ordre, assurant le retour des troupes à la fin de la guerre et la survie du Royaume, d'autre part, des prévôts accompagnaient les forces militaires dans le but d'éviter les excès des soldats sur les populations vaincues, mais une nouvelle mission leur était confiée, à savoir la protection et la surveillance des prisonniers de guerre, donc le traitement devait respecter la dignité de ceux-ci. Malheureusement, avec l'ascension sur le trône de Kaull Hendenmark, les militaires obtinrent l'éviction des prévôts, qui les empêchaient de trouver du réconfort dans la guerre ; et petit à petit, le pouvoir de police fût transféré aux armées, et surtout aux capes blanches. L'Ordre du Temple fût dissout, ses commanderies détruites, ses archives brûlées et ses Chevaliers pourchassés et exécutés. Seul Arn Magnusson survécut, et poursuivit la tâche qu'il avait si souvent effectuée, pourchassant les militaires criminels, et protégeant les opprimés. Prévôt il fût, prévôt il demeurera.

Croyances : Embla, la Gardienne de la Vérité
Comme son nom l'indique, Embla est la protectrice de la Vérité, ne révélant aucun secret. Cependant, elle est aussi une guide pour tous ceux qui sont en quête de la Vérité. C'est donc vers elle que se tournait, naturellement, les prévôt de l'Ordre du Temple, et vers elle que se tournent tous ceux qui veulent soulager leur conscience d'un lourd secret. Les Chevaliers auraient, d'ailleurs, découvert le secret des origines, connaissant dès lors l'inexistence des Dieux, et l'ascendance démoniaque des humains. C'est pour cela que les Templiers se refusaient de voir Embla comme une Déesse, tout en la vénérant symboliquement, et aussi qu'ils considéraient toutes les créatures comme étant égales, quelque soit leur monde d'origine. Arn, officiellement le dernier fidèle d'Embla, continue à vénérer la Gardienne de la Vérité, tel un amoureux aussi transi que passionné, mêlant avec ambiguïté ces deux propensions.

Groupe : Solitaire


Équipement :
Lorsqu'il était encore prévôt, Arn Magnusson portait l'équipement propre aux Templiers : le manteau blanc, symbole de pureté du corps et de chasteté ; une cotte de maille, qui se composait de quatre éléments, les chausses, le haubert - protégeant le corps et les bras -, le camail - la coiffe - ; un gambeson de cuir, pour protéger davantage le corps ; une casquette de cuir pour supporter le heaume de fer, ce dernier ne protégeant pas le visage ; des gants d'armes en maille ; des chausses de cuir ; le surcot, blanc cousu d'une croix rouge - devant et derrière -, porté sur la cotte de maille ; un baudrier, permettant de maintenir l'épée et de cerner le surcot près du corps ; un écu de bois - triangulaire, pointe en bas -, couvert d'une feuille de métal, peint en blanc, une croix rouge en son centre ; une épée, à double tranchant et au bout arrondi, pour frapper de taille, maniée à une ou deux mains ; une masse d'arme aux pointes saillantes, pour briser les os ; une lance de bois, terminée par une tête de fer ; trois couteau -un couteau d'arme, un autre de "pain taillé" qui sert à manger et un canif à lame étroite.
Arn Magnusson a conservé son équipement de jadis, dans une cachette connue de lui seul, abandonnant ainsi la masse, la lance - dans une moindre mesure -, les chausses de cuir et les gants d'armes qu'il a remplacé par des bottes et des gantelets de plates complètes. Dans sa fuite, il parvint à sauver une amulette, symbole de l'Ordre, qu'il garde autour de son cou, appréciant la chaleur de la ficelle de cuir noir sur sa peau. Enfin, portant fièrement son manteau, son écu et son surcot traditionnels, il affiche clairement ses origines et sa mission, et ce malgré qu'il soit pourchassé par les autorités royales et craint par tous militaires et combattants un peu trop libérés et malintentionnés.

Talents de combat :
Arn a des notions en armes de jet (arc et arbalète), mais il est, comme tout Templier, un bretteur. Il excelle dans le maniement des armes à deux mains, qu'il s'agisse de la lance - qu'il affectionne tout particulièrement - ou de l'épée. Il saura manier une épée à deux mains à la force d'un seul bras, pouvant alors se protéger derrière son écu à l'aide du bras libéré. Il manie également la masse d'armes, mais n'affectionne que bien peu cette compétence.

Talents de magie : Aucun


Talents divers :
Arn était un artiste, il aimait écrire les récits de ses batailles, et quelques poésies. Ses œuvres furent brûlées, les fumées emportant son désir d'écrire. Parfois il narrait les exploits de l'Ordre en chanson, là aussi, son art partit en fumée. Quelques braises résistent cependant en lui, espérant que le feu de la passion renaisse un jour.

Pouvoirs particuliers : Aucun


Apparence physique :
Grand de plus de 190 centimètres, Arn Magnusson domine souvent ses interlocuteurs humains et elfiques, devant baisser les yeux pour les regarder, tout en restant humble. Sa musculature modérément développée lui confère une puissance suffisante pour mettre à mal ses ennemis. Enveloppé dans son armure, il apparaît plus large d'épaule, bâti comme une armoire, ce qui participe à lui conférer une carrure égale à son charisme, nécessaire à son métier. Un visage buriné, marqué par la dureté des combats et l'ingratitude attachée à la condition de prévôt, apparaît entre le heaume et le camail. La fatigue du dernier Templier est soutenue par un regard sombre et une barbe touffue, en bataille. Il peut adopter une démarche lente, triste ou prudente, autant que rapide, volontaire ou vigilante. Les murmures dans son sillage inventent son passé et racontent son passage ; son apparence s'en retrouve souvent enjolivée.

Caractère, personnalité :
Nul ne sait réellement ce que Arn Magnusson a en tête, aujourd'hui. Sans doute est-il amer d'avoir perdu ses amis, ses frères et ses sœurs. L'Ordre et les Templiers formaient sa seule famille. Sur un ordre de Kaull Hendenmark, tout fut anéanti. Sans doute l'amertume d'Arn va au delà, et se mêle à la haine et la soif de vengeance. Ancien agent judiciaire, on ne peut qu'imaginer, à juste titre, que l'ancien prévôt veut rendre justice. Pourtant, le Chevalier n'est pas, pour l'heure, passé à l'acte. Il poursuit ses anciennes missions. Il demeure, aux yeux de tous, un Templier et un prévôt ; ainsi, pour le connaître et le comprendre, il faut se replonger dans les archives du Royaume, dont il ne reste que quelques miettes, dont voici quelques extraits :
"Dis moi quel est ton mal."
Peu importe les races et les origines, tous sont égaux devant les prévôts et seul importe leurs maux, que le Templier cherchera à apaiser.
"Mieux vaut capturer que blesser, mieux vaut blesser que tuer."
La vie doit être préservée, celle des soldats, mais par dessus tout, celle des civils, victimes innocentes d'un combat dont ils sont étrangers. Les morts ne se remplacent pas. Les blessés, quelque soient leur camp et leurs convictions, doivent être soignés. Et les prisonniers doivent être traiter dignement.
"La loi du moindre mal."
Le prévôt ne peut agir pour le plus grand bien, en temps de guerre. Il y aura inévitablement des morts, des blessés, et parfois il y aura des prisonniers. Mais le Templier veillera, tant qu'on lui en donnera les moyens, à ce que les excès soient évités.
"Non Nobis Domine Non Nobis Sed Nomini Tuo Da Gloriam."
"Pas à nous, Seigneur, pas à nous, mais à Ton Nom, seul, donne la Gloire."
Par ses actes, le Chevalier du Temple ne cherche ni gloire, ni fortune, faisant vœu de pauvreté. Notons que Arn Magnusson n'accepte aucune récompense pour ses services, apparaissant alors comme des œuvres de charité.
"Memento finis."
"Pense à ta fin."
La fin est l'aboutissement des choix passés. Chaque acte doit être décidé avec raison et sagesse, sans quoi la rédemption ne pourra être acquise.
Arn a connu la fin de l'Ordre du Temple, son Ordre. Il a vu sa proche fin, si proche que nul ne pensât qu'il aurait pu échapper aux forces royales. Mais le dernier Templier continue à protéger les faibles et les opprimés. Sans doute pense-t-il à sa fin chaque jour...

Histoire :
Du passé des Templiers, l'Ordre ne conservait aucune archive, offrant aux Chevaliers du Temple une nouvelle vie ; un nouveau départ. Ce que l'on sait, en revanche, c'est que la majorité des membres de l'Ordre du Temple recherchait la rédemption. On peut facilement imaginer quels genres d'hommes ils pouvaient être. Violeurs ou assassins, ou encore simples brigands, la société les considéraient criminels. Œuvrer sous la bannière des Templiers leur permettrait de se faire pardonner leurs erreurs ; leurs péchés. Arn Magnusson était l'un d'eux. Nul ne sait quels sombres souvenirs se terrent dans les tréfonds de sa mémoire.

Arn Magnusson était un Chevalier redoutable, mais point redouté. Du moins, il n'était pas davantage redouté que ses frères d'armes. L'explication est tout simple : les Templiers ne dévoilaient pas leur identité. On pouvait trouver dans les archives de l'Ordre les noms des Sergents, Maîtres et Grands-Maîtres qui étaient en poste dans les différentes commanderies. Mais toutes traces du passé de l'Ordre du Temple disparurent lorsque les archives furent brûlées, sur ordre du Roi Kaull Hendenmark. Seule certitude, Arn ne devint jamais Sergent, ni Maître de l'Ordre. Et encore moins Grand-Maître. Il n'en eut guère le temps. Et n'en avait semble-t-il pas la volonté.

Arn Magnusson se considérait comme un homme de terrain, laissant l'organisation entre les mains de ceux qui détenaient les aptitudes et les compétences nécessaires, ce qui ne l'empêchait naturellement pas d'effectuer quelques corvées. Chose toute singulière qu'elle est, la vie voulut qu'Arn soit le seul survivant de cet Ordre incontournable, devenant son seul représentant. Et le seul détenant la légitimité et les connaissances pour tout reconstruire. La destinée du dernier Templier est lourde à porter, c'est un fardeau qu'il ne pourra partager.

S'il ne tourne pas le dos à ses responsabilités, Arn repousse néanmoins l'échéance et se concentre sur ses autres obligations. La guerre fait rage, et les victimes de ce fléau sont innombrables.
Qui des rebelles ou des sujets du Roi sont les plus inhumains ? Des capes blanches aux assassins, tous tuent et sacrifient nombres de civils sur l'autel de la guerre, les uns faisant justice, les autres cherchant à obtenir la paix. Mais aucun n'est pacifique.
Orcs, vampires et démons ne connaissent que la cruauté. Les elfes méprisent les autres races. Mais tous ont leur place, autant que les humains. Ou même les ogres.
Seuls les anges sont peut être plus en droit de se sentir supérieurs. Peut être... Si seulement ils décidaient d'intervenir et de mettre fin à ces guerres, pour préserver la vie. Mais ils sont trop semblables aux elfes pour s'intéresser à d'autres qu'eux mêmes.
Au milieu des foules, Arn est seul. Seul à pouvoir, et vouloir agir. Seule sa propre mort pourra l'arrêter dans sa quête.

Et si par miracle le dernier Templier venait à survivre, alors il rebâtirait ce qui fut, il deviendrait le premier Grand-Maître du Nouvel Ordre de Temple. le nom de Arn Magnusson marquerait l'histoire et entrerait dans les archives des Templiers. Mais tant de choses sont encore à faire...


En ce qui vous concerne


A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? Tous les jours, dans la mesure du possible, dans la limite d'un rp à la fois - malgré la limite autorisée de 5 - dans un soucis chronologique.

Comment avez-vous découvert le forum ? Par un top site

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? J'aime bien ! Par contre, pour les vignettes "OLD" j'ai lu "020" pendant un moment ; le "qui est en ligne?" n'est pas super lisible ; le "label" n'est pas assorti au reste du forum ; et dans l'encadré de l'équipe administrative, le modérateur Nagate a des écritures dans les yeux (lol). C'est tout ^^


Test-RP



Madorass,
An V après la chute de l'Ordre,
Quinzième jour du Onzième mois,
Une nuit de pleine Lune.


Arn Magnusson aimait à se promener dans Madorass. Il s'y sentait en sécurité. Aucun soldat ne se risquerait à attaquer le dernier Templier sous les yeux des passants. La réputation du Chevalier du Temple n'était plus à faire.
Durant cinq années, les rumeurs concernant un protecteur des opprimés s'étaient répandues. Il protégeait la veuve et l'orphelin contre les soldats, trop souvent imbibés d'alcool, qui ne se contentaient pas des courtisanes et violaient les femmes seules, abandonnées par un mari tombé sur un champ de bataille. Les enfants souffraient de la perte de leurs parents, se retrouvaient embrigadés dans les armées ou trouvaient refuge auprès de différents cultes. Dans le pire des cas, ils étaient volés, violés ou battus à mort par des criminels sans foi ni loi. Qu'ils soient soldats ou hors la loi, ces assassins étaient les proies du Chevalier ; le prévôt rendait la justice.
Arn eut vent de la rumeur, étrangement réaliste. Elle ne narrait pas les aventures d'un géant éthéré qui envoyait ses ennemis dans l'au delà d'un simple regard ; ses doigts ne projetait pas d'éclairs et il ne crachait pas de boules de feu. Non, la rumeur restait fidèle à la véritable histoire du Templier, comme si elle suffisait à rassurer les faibles et à pétrifier les forts.
Le Chevalier du Temple aurait pu en tirer la gloire, faire briller son nom ; au contraire, il resta humble et continua à agir dans l'anonymat. Ne pas donner son nom ne signifiait pas pour autant rester dans l'ombre, à attendre, c'est pourquoi il aimait errer dans les ruelles dans grandes villes, espérant que sa seule présence découragerait les assassins.
Mais ce soir là, elle ne suffirait pas.
- Aaaah ! A l'aide ! cria une voix féminine, à quelques enjambées du Chevalier.
Alors qu'il s'élança en direction du danger, il entendit des voix plus graves, puis des cris étouffés. Ensuite un silence total régna sur la cité, compliquant notablement le repérage de la scène du crime. Arn Magnusson fit halte à un carrefour.
Il ralentit sa respiration et ferma les yeux. A l'écoute du moindre indice, il se concentra. Un battement d'aile de chauve-souris, l'eau dans les égouts, et un rat piétinant sur les pavés étaient autant de sources de bruits parasites qui compliquaient la tâche du Templier.
Il ne se découragea point et fit appel tant à sa chance qu'à la stupidité des agresseurs - s'ils n'étaient pas des assassins essayant de le piéger -. Il réprima un sourire à cette pensée : un assassin voulant le piéger en ces lieux serait forcément stupide. C'est alors que la chance sourit au Chevalier du Temple, rapportant à ses oreilles des murmures, dans la ruelle qui débouchait sur le carrefour suivant.
Sans perdre de temps, il reprit sa course et atteignit la scène de crime en quelques foulées. Un homme maintenait une femme - dont les vêtements étaient déchirés - à terre tandis que l'autre, pantalon baissé était allongé sur elle et lui léchait le visage.
Un viol. Les agresseurs étaient pris en flagrant délit. La situation était extrêmement simple pour Arn Magnusson. En tant que prévôt, il avait assisté à de nombreux cas similaires. Trop, pensait-il. Nul besoin d'enquête. Seul importait le jugement. Il écarterait les circonstances atténuantes, il 'en connaissait pas pour de tels outrages. Et concernant la sentence...
Elle serait capitale !
Le dernier Templier avança à grandes enjambées, en direction des deux hommes. Lorsqu'il dégaina son arme, dans un tintement métallique, il attira l'attention des deux criminels qui s'empressèrent de se relever, brandissant tous deux une dague. Ils affichèrent d'abord un sourire carnassier, les dents jaunies, puis leurs visages se décomposèrent lorsque le Chevalier entra dans la lumière d'une lanterne.
Sur le manteau blanc, la croix rouge de l'Ordre du Temple apparue. Dès lors, ils avaient compris qui les avait interrompus. Dans leurs yeux, Arn sut qu'ils connaissaient les rumeurs concernant le protecteur des opprimés. Mais la ruelle était une impasse. Il n'aurait aucune échappatoire. La femme s'était blottie contre le mur, à l'écart du combat, en larmes. Elle était hors de danger, estimait Arn. Il pourrait faire son office, l'esprit serein.
Comme répondant à son appel au combat, un des deux hommes se jeta sur le Templier. Dague levée. Il l'abaissa pour frapper son adversaire au cœur, mais ce dernier fut plus rapide, effectuant un pas sur le côté et abattit son épée sur le bras du criminel. Celui-ci tomba à genoux dans un cri aigu, effrayé par son propre moignon dont le sang s'écoulait abondamment. Sa main gisait à terre, toujours fermée sur le manche de la dague.
Dans la continuité de son geste, le Chevalier du Temple contourna le corps de sa proie en effectuant une rotation et, alors qu'il tournait le dos à l'homme, il planta sa lame dans le dos de celui-ci. La point arrondie de l'épée s'enfonça avec difficulté et brisa une côte avant de perforer un poumon et de réapparaître au niveau de l'abdomen. Des larmes de sang coulèrent sur les joues du criminel qui déjà crachait du sang. Le corps s'écroula lorsque Arn retira la lame ensanglantée.
Il fit face au deuxième violeur, visiblement sous le choc devant le corps inanimé de son compagnon. Des larmes embuaient ses yeux. Ses lèvres et ses membres tremblaient. Au fond de lui, il savait. Il n'aurait d'autre fin que celle de son complice.
Sa dague glissa entre ses doigts et rencontra le sol avec fracas, créant chez le criminel un sursaut d'effroi. Arn Magnusson avança, lentement, arme au clair, ses poings refermés sur la poignée. Sous le métal de ses gants d'armes, il sentait ses jointures blanchirent. Il leva son arme et dans une frappe de taille il trancha le cou du misérable. La pointe de l'épée glissa sur la colonne vertébrale, ne pouvant la briser. Encore animée par quelques nerfs, la tête du criminel tressautait, comme articulant une bouche large dénuée de lèvres qui découvrait une ossature sanguinolente. Enfin le corps s'effondra et gisait, étendu dans une flaque d'hémoglobine.
Le Chevalier du Temple s'accroupit et essuya son arme à l'aide des vêtements de l'assassin. Tout en se relevant, il la glissa à son baudrier. Il s'approcha de la victime, apeurée, mais désormais en sécurité. Il l'examina, cherchant des lésions. Visiblement en bonne santé, il lui tint, d'une voix doute et rassurante :
- Tout va bien, maintenant. Je vais vous conduire jusque chez vous. Où habitez-vous ?
Elle opina sensiblement du chef et pointa du doigt la porte d'une maison toute proche, au dessus de l'épaule de Arn. Dans un geste peu protocolaire, le Chevalier détacha son manteau et le plaça sur les frêles épaules de la damoiselle. Il glissa un bras sous ses genoux et un autre dans son dos et la souleva.
Lovée au creux des bras de son sauveur, la jeune femme se laissa porter jusqu'à sa demeure. Quelques pas plus loin, son héros la déposa devant une porte qu'elle ouvrit d'un tour de clé. Tout en remettant le manteau à son propriétaire, elle invita celui-ci à entrer. Il refusa poliment l'invitation, salua la damoiselle et s'en retourna dans la nuit.
En marchant, il remit sur son dos le manteau de l'Ordre. Ce soir encore, son passé l'avait rattrapé. Des criminels avaient payé le prix de leurs actes. Mais aucun nom ne fut prononcé. Arn Magnusson n'était qu'un nom appartenant aux souvenirs. Aux yeux de tous, il est...
Le dernier Templier.

* * *
Revenir en haut Aller en bas

Nagate Zetsubō



________________

Nagate Zetsubō
________________


Race : Démon Commun
Classe : Ensorceleur
Métier : Ecrivain fou
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaires

Âge : 319 ans

Messages : 39

Fiche de Personnage : S'imprégner de la folie.


Arn, le dernier Templier _
MessageSujet: Re: Arn, le dernier Templier   Arn, le dernier Templier EmptyMar 16 Nov 2010 - 22:13

Bonsoir,

C'est à un disciple frôlant plus que la perfection qui se présente devant moi ! Ce que j'ai devant les yeux n'est que pure merveille.
Qu'y-a-t'il de plus à ajouter ? Tout est complet, détaillé, défini, réfléchi et amène à l'extase devant ce chef-d'oeuvre !
Je pourrais continuer comme cela pendant des minutes, accroché avec tenacité à ce récit d'une qualité exceptionnelle.
Je ne pense sincèrement pas que ta validation posera un problème.

J'applaudis bien fort, et te félicite à nouveau.

P.S. : Par "le modérateur Nagate a des écritures dans les yeux", tu veux parler du mot "Modérateur" situé à l'emplacement de mon visage ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arn M.

Invité

________________


________________



Arn, le dernier Templier _
MessageSujet: Re: Arn, le dernier Templier   Arn, le dernier Templier EmptyMar 16 Nov 2010 - 22:16

Bonsoir,

Merci mon vénéré bon Maître pour cette appréciation au combien objective ! Ravi que mon travail t'ait plu !

Pour répondre à ta question : oui, je parle des écritures... Si l'image avait été inversée, ton visage apparaîtrait dans toute sa magnificence !

J'attends ma validation, patient... Et désormais serein. Merci pour ton intervention Maître Nagate.
Revenir en haut Aller en bas

Le Violoniste

Fondateur | Simple passant

________________

Le Violoniste
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Musicien / Conteur / Sculpteur / Boutiquier
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : L'âge des mondes

Messages : 413

Fiche de Personnage : ♣️

Histoire de Personnage : ♠️

Arn, le dernier Templier _
MessageSujet: Re: Arn, le dernier Templier   Arn, le dernier Templier EmptyMer 17 Nov 2010 - 17:37

Très bonne fiche, rien à redire. Je confirme le fait qu'elle correspond au contexte, tout étant bien décrit et précisé. Ça me convient !

Ich vich t'apprendre qu'il qui chose mon pitich !
BIBICH, C'EST MICH !
ET BIBICH IL DICH :
ICH VALIDICH DEIN FICHE !
ET C'I TOUT !! FINISH !
T'AS PIGIIIIIIIIICH ?!
(ça veut dire que je te valide. Encore une validation et tu pourras aller RP !)

Arn, le dernier Templier 90053

Arn, le dernier Templier 111
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nagate Zetsubō



________________

Nagate Zetsubō
________________


Race : Démon Commun
Classe : Ensorceleur
Métier : Ecrivain fou
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaires

Âge : 319 ans

Messages : 39

Fiche de Personnage : S'imprégner de la folie.


Arn, le dernier Templier _
MessageSujet: Re: Arn, le dernier Templier   Arn, le dernier Templier EmptyMer 17 Nov 2010 - 21:04

Une validation ? Je m'en occupe ! Setsuna s'absente durant une semaine ou deux, et me confie la tâche des validations !
C'est donc avec un grand honneur pour moi que je valide cette fiche ! Papapam ! Le RP t'ouvre ses portes, Arn !
Ah... Ce cher Violoniste et sa drôle de façon de valider les nouveaux arrivants. Il m'étonnera toujours...

*Part lire d'autres fiches.*

Arn, le dernier Templier Valida13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



Arn, le dernier Templier _
MessageSujet: Re: Arn, le dernier Templier   Arn, le dernier Templier Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Arn, le dernier Templier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-