''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 A travers la montagne. [PV Peintre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Yozora Adragnis



________________

avatar
________________


Race : Oracle.
Classe : Archimage.
Métier : Tuteur.
Croyances : Aucune.
Groupe : Solitaire.

Âge : Cent-vingt années.

Messages : 70

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: A travers la montagne. [PV Peintre]   Sam 26 Juin 2010 - 23:28

Une envie. Un lieu. Une réputation. Une rumeur? Un climat variable. Un passage. Une traversée.
Il y a de cela quelques jours, Yozora entendit parler d'un endroit agréable, un environnement montagneux. Selon les dires, le climat était variable en fonction de la situation géographique. Sur deux ou trois lieues de distance, l'on pouvait avoir d'un côté un froid glacial, et de l'autre, un climat que l'on pourrait qualifier de tropical. Qui plus est, cette endroit était, disait-on, plutôt spirituel.
C'était donc pour satisfaire sa curiosité que Yozora, oracle et archimage, avait décidé de se rendre en ces lieux. Le voyage lui prit quelques jours. Il avait traversé quelques hameaux, profitant de cette occasion pour collecter des informations, de la simple rumeur, aux faits les plus concrets. Ainsi, Yozora en savait un peu plus sur le royaume, les rebelles, mais également sur ce qui se disait des anges, ou bien des démons. La quête d'information avait déjà commencé depuis un moment, mais Yozora n'avait pour le moment aucune personne dans son entourage en qui faire confiance. Du moins, pas assez pour mettre à exécution son projet pour la Congrégation...
Le voyage terminé, l'archimage se força à ouvrir un peu plus ses yeux, afin de mieux observer le paysage qui l'entourait. Certaines montagnes disparaissaient au loin, d"autres étaient si proches et si grandes que l'on se sentait minuscule à côté. Cela était donc la sensation d'être une fourmis dans un monde de géants. Yozora se trouvait dans ce qu'on appelait l'Archipel des îles basses. Les montagnes s'étendant sur une grande surface, leur basse en partie engloutie, formait de petites surfaces de terre entourées d'eau. Elles allaient du simple morceaux de sol, à une plutôt grande île, où s'étaient installés des humains. Ainsi voyait-on plusieurs petits hameaux, par ci, par là.
Yozora s'approcha du bord de l'eau, afin de humeur l'air environnant. Usant d'une infime partie de son pouvoir, il fit léviter de l'eau. Trois petites sphères se formèrent, et tournoyèrent dans la main gauche de l'archimage. Main gauche, car la droite tenait le bâton en bois de cerisier. L'exercice était assez relaxant, et il facilitait la concentration. Yozora adorait exécuter ce tour depuis toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Peintre

Simple rêveur

________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Artiste
Messages : 50


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Dim 27 Juin 2010 - 9:16

*Bleu, vert, là ! Un point, courbe. Plus foncé, plus foncé. Cercle inachevé au centre, il faut des petits traits. Petits traits noirs ? Non, aubergine. Oh... Oh ! Un nuage ! Vite ! Du rouge, du rouge, en bas.*

Oui, le Peintre peignait. Il cherchait à représenter le paysage par les ressentis que l'on éprouvait en le voyant. Son tableau n'avait donc, rien d'un paysage. Abstrait, seuls les plus sensibles et les plus imaginatifs pouvait en comprendre toute la profondeur. Chaque émotion avait sa couleur, sa forme, et l'alliance de plusieurs sensations donnaient une autre couleur. Il ne suffisait pas de mélanger les deux, c'était bien plus complexe que ça. Il y avait donc une infinité de possibilités, et pourtant, le Peintre trouvait ces représentations de paysages d'une facilité déconcertante et assez ennuyeuses. Il ne faisait ça que lorsqu'il voulait se reposer un peu.

*Ajouter une pointe de noir là ! Haha ! Plus d'eau ! Il faut un peu plus d'eau ! Vite ! Un coup de vent ! Une touche de gris.*

En réalité, le Peintre souriait, ses grands yeux ne se posant nulle part, tout l'esprit accaparé par l'œuvre. Il était dans un endroit unique au monde, l'Archipel des îles basses, connu pour son panorama à couper le souffle. Debout, agitant le pinceau, sur un tout petit îlot. Non, non, pas comme ça, vous l'imaginez mal ! Il n'était pas tourné vers le beau paysage qu'offrait l'Archipel ! Il était face à la mer, à perte de vue, chose que l'on peut voir sur n'importe quel littoral, et faisait dos à la vue paradisiaque des îles. Représenter quelque chose que tout le monde regarde est trop simple, il faut plutôt voir ce qui est oublié. C'est en ça que la beauté est éphémère, et le Peintre l'a bien compris. On ne trouve une chose belle qu'en la comparant à une autre. Ici, le paysage qu'il représente est laid. Ailleurs, il serait magnifique, car on ne le comparerait pas à quelque chose de plus beau.
Mais, au fond, le démon s'en fichait de faire quelque chose de "beau". Ça lui ai déjà arrivé des dizaines de fois de traduire le "hideux" en couleur. Ce qui compte c'est de parvenir à une création que l'on peut remarquer, que l'on peut observer, que l'on se doit d'observer. Que l'œil soit plus attiré par la toile que par le mur sur laquelle elle est accrochée.

*Un peu plus sombre encore, surtout sur la droite. La droite est plus sombre, la gauche plus claire, parce qu'il y a cette mouette. Échappement, liberté, différence de luminosité !*

Perdu dans ses pensées, comme toujours, essayant de nager sans se noyer dans son imaginaire débordant, il n'entendait rien, ne voyait presque rien, sauf le paysage et le tableau, et ne sentait rien. En conséquence, il ne pouvait prévoir l'arrivée de cette personne. Il ne pouvait percevoir sa présence. Elle était pourtant là, la présence, mais pas pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yozora Adragnis



________________

avatar
________________


Race : Oracle.
Classe : Archimage.
Métier : Tuteur.
Croyances : Aucune.
Groupe : Solitaire.

Âge : Cent-vingt années.

Messages : 70

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Dim 27 Juin 2010 - 11:47

*Paisible...*

Que ce paysage était paisible et reposant. Décidant de tourner le dos à ces petits ilots en pagaille, Yozora se dirigea vers une façade à la mer. L'océan était si vaste et si imposant, il donnait la même impression que lorsqu'on se trouvait au pied d'une montagne, si ce n'est plus. L'eau était clair, et la lumière de l'astre du jour se reflétait sur celle-ci. Toute chose en ce lieu respirait calme, sérénité. Il n'y avait pas de place pour de l'animosité en ces lieux, et c'était ce qui en faisait le charme. Observant à nouveau, scrutant son environnement, Yozora tourna lentement sur lui même. Son regard passa de la mer aux montagne, glissant lentement de l'un à l'autre. Toujours en se tournant, Yozora détourna son regard des montagnes, pour regarder à nouveau la mer, avec un homme qui se tenait en face d'une toile, de front à cette grande étendue d'eau. Celui-ci semblait être totalement pris dans ses pensées, et peignait avec énergie, bien qu'une certaine lassitude se laissant entrevoir sur son visage.
L'archimage décida d'aller au devant de ce peintre débordant d'énergie. Il arriva prêt de lui, et le salua d'un bonjour amical. Il remarqua ensuite le contenu de la toile.


"Représentation des sensations évoquée par le paysage... Cette façon de représenter les choses m'a toujours intrigué, et je dois dire qu'elle dégage quelque chose de plus que de simple représentations pures."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Peintre

Simple rêveur

________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Artiste
Messages : 50


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Dim 27 Juin 2010 - 12:19

Une voix, soudainement, le sortit de ses pensées. Une brève salutation, qui suffit à lui glacer le sang. Quelqu'un ? Quelqu'un lui parlait ? Lentement, le Peintre tourna des yeux hésitants vers l'homme. Il était comme crispé, n'osant plus bouger.

"Représentation des sensations évoquée par le paysage... Cette façon de représenter les choses m'a toujours intrigué, et je dois dire qu'elle dégage quelque chose de plus que de simple représentations pures."

Lui, cet homme, il regardait, il regardait son tableau. Aussitôt le démon baissa légèrement la tête, sa main tremblait, il ne savait pas vraiment quoi dire, mais il devait le faire. Il devait parler, il devait répondre, donner son avis. C'était sa peinture après tout. Mais qu'est ce que cet homme attendait de lui ? Voulait-il simplement regarder son tableau ? En tout cas, il a été assez sensible pour le comprendre un petit peu, et cela avait mit le Peintre en confiance.

- O... Ou... Oui.

Et c'est tout ce qu'il réussit à dire, tout ce qui sortit de sa bouche. Il avala sa salive, hésita à nouveau, et fini par reposer son pinceau sur la palette dans un petit bruit de bois. Puis, dans un mouvement discret, il tourna à nouveau son regard vers l'homme comme pour voir sa réaction, et, sentant qu'il fallait encore aborder un autre sujet, et ayant une idée soudaine, il rouvrit les lèvres et prononça quelques mots.

- J... Je... J'aime bi...bien les.. les mou...moutons.

Hélas, il était facile de ne pas comprendre sa phrase, et il en avait conscience. Lui, parlait des petits vagues au loin, formant des tâches blanches sur l'étendue bleue de l'eau. Mais, il se tût dorénavant, craignant d'aggraver encore son cas, il n'avait pas envie que cet homme le juge mal, il savait qu'il n'était pas doué pour parler beaucoup, et espérait que son interlocuteur ne se moquerait pas de lui, ou au moins qu'il dévierais sur quelque chose d'autre. Ou encore, qu'il veuille bien partir, pour lui éviter de se sentir encore plus mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yozora Adragnis



________________

avatar
________________


Race : Oracle.
Classe : Archimage.
Métier : Tuteur.
Croyances : Aucune.
Groupe : Solitaire.

Âge : Cent-vingt années.

Messages : 70

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Dim 27 Juin 2010 - 12:33

Apparemment, ce peintre était mal à l'aise quant au fait de parler aux gens, de tenir une discussion. Il semblait timide, et réservé. Malgré cela, un impression de puissance se dégageait de lui, comme s'il avait vécu de très importants moments. Cette hypothèse, Yozora ne savait comment le justifier. Le peintre balbutiait, si bien que l'archimage devait faire un effort pour saisir le sens des mots qu'il alignait avec peine.
Soudain, l'homme se mit à parler de moutons. Il aimait bien les moutons. Yozora le regarda intrigué par cette remarque, et fut rassuré en suivant un petit coup d'oeil que le peintre donna en direction de l'eau. Il parlait de l'écume qui se formait sur le sommet des vagues. Ce jeune peintre n'était donc pas un attardé, comme aurait pu le croire n'importe quelle personne ne faisant pas attention. Ce personnage intriguant attirait la curiosité de l'archimage Yozora, si bien que le désir d'en connaître plus sur lui prit le dessus.
Afin de montrer au peintre que sa remarque avait été bien comprise, Yozora lui répondit, sur un ton calme et posé, comme il le faisait toujours d'ailleurs.


"Il est vrai que ceux-ci sont de sensations changeantes, c'est ce qui fait leur charme. Il peuvent être calme et avancer paisiblement, ou bien déchaînés, s'envolant dans les airs ou s'écrasant violemment sur les côtes. Pour un peintre comme vous, ce doit être plutôt agréable de représenter ces moutons."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Peintre

Simple rêveur

________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Artiste
Messages : 50


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Dim 27 Juin 2010 - 13:31

Le Peintre se sentait toujours un peu mal à l'aise. Il n'osait plus regarder l'homme, de peur de voir un sourire mauvais sur son visage ou des yeux dédaigneux. L'océan, c'est lui qu'il fixait, comme pour s'exclure de la réalité et du présent. Au moins, l'eau ne risquait pas d'avoir de préjugés, elle. Ça y est, l'homme allait répondre, ça se sentait. Le Peintre déglutit à nouveau et réunit ses mains l'une contre l'autre, ne savant pas vraiment où les mettre.

"Il est vrai que ceux-ci sont de sensations changeantes, c'est ce qui fait leur charme. Il peuvent être calme et avancer paisiblement, ou bien déchaînés, s'envolant dans les airs ou s'écrasant violemment sur les côtes. Pour un peintre comme vous, ce doit être plutôt agréable de représenter ces moutons."

Les battements du coeur ralentirent peu à peu, la frayeur s'estompa. Il avait compris, il savait de quoi parlait le démon, et cela fit légèrement sourire ce dernier. Un sourire naïf, discret, presque invisible, courbant la fin des lèvres et créant un pli dans la joue. Il pouvait donc continuer de parler en toute simplicité, cet homme le comprenait. Il se lança dans une phrase assez longue, reste à savoir si il y arriverait sans abandonner.

- O... Oui. J'ess...essaye de re...représenter ce c..coté é...éph...éphémère pa..par ces.. ces traits n...noirs, là.

C'est bon, il l'avait fait, il avait réussit à dire cette phrase, en montrant rapidement les traits d'un doigt tremblant et ramenant sa main à sa place. Après, sans doute que l'homme ne serait pas assez sensible pour comprendre le rapport entre des traits noirs et le changement. Mais... Cela n'était pas très grave. Lui, était sur de ce qu'il disait cette fois, aucun doute. La peinture, c'était son domaine, il pouvait en parler sans risquer de se ridiculiser. Et c'est ça qu'il aimait dans cette conversation. Bien qu'en réalité, il considérait ses oeuvres comme une vraie partie de lui, et qu'il n'appréciait pas que quelqu'un d'autre pose le regard dessus, par pudeur, ce tableau ci n'était qu'un simple paysage, et donc, il était moins personnel, mais cela le perturbait quand même un petit peu. C'est pour ça qu'il restait crispé, pressant ses mains l'une contre l'autre jusqu'à rendre le bout des ongles jaunes.

- J... Je.. Je pen... pense qu..qu'il n..n'est pas très ré..réussit.

Il parlait du tableau, bien entendu, espérant que l'autre lui dirait le contraire, voulant savoir quel jugement cet homme avait porté en voyant la toile. Certes, c'était risqué, mais il voulait savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yozora Adragnis



________________

avatar
________________


Race : Oracle.
Classe : Archimage.
Métier : Tuteur.
Croyances : Aucune.
Groupe : Solitaire.

Âge : Cent-vingt années.

Messages : 70

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Dim 27 Juin 2010 - 20:13

Le peintre semblait ne pas oser regarder Yozora, si bien que son regard restait fixé sur l'océan. L'océan... il pouvait se montrer cruel et impitoyable. Par chance, au jour d'aujourd'hui, il avait l'air plutôt clément. Il était ridé de quelques vagues, quelques moutons, mais il semblait calme et reposé. Peut être cela changerait-il d'ici le lendemain qui sait? Le peintre avait joint ses mains lors de la réponse de l'archimage Yozora, il ne savait sans doute pas où les mettre, mais peu importait. Peut être ne savait-il pas où les mettre, mais au moins il savait quoi en faire, et c'était l'important.
Après la réponse de Yozora, le peintre sembla se détendre un peu, comme soulagé de ne pas avoir été pris pour un demeuré, soulagé d'avoir été compris en bon terme. Si Yozora avait prêté un peu plus d'attention à l'expression du visage du timide peintre, il aurait pu percevoir un redressement du coin de ses lèvres, mais il ne l'avait pas vu. Au lieu de cela, l'archimage avait capté une petite étincelle qui était rapidement passée dans les yeux du peintre.


" O... Oui. J'ess...essaye de re...représenter ce c..coté é...éph...éphémère pa..par ces.. ces traits n...noirs, là."

Le peintre balbutia, mais réussit nonobstant à se faire comprendre. Yozora du reformuler la phrase dans son esprit, mais la tâche ne lui prit que quelques micro secondes. L'archimage fut content de voir que le peintre daignait lui montrer sa toile, et en expliquer une partie de sa composition. Ensuite, il dit à Yozora qu'il ne trouvait pas son oeuvre vraiment réussie.

"Avant de répondre, permettez moi de me présenter. Nous parlons depuis un moment sans avoir échangé nos noms. Je m'appelle Yozora, et je viens d'une lignée nommée Adragnis. Aussi, permettez moi de vous dire qu'au contraire, je trouve votre toile plutôt réussie. On perçoit bien les changements occasionnés par les vagues, le calme et la puissance à la fois. D'après ce changement de couleur, je déduis qu'il y avait un oiseau dans votre champ de vision, une mouette peut être?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Peintre

Simple rêveur

________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Artiste
Messages : 50


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Dim 27 Juin 2010 - 22:29

Effectivement, cet homme le contredit. Yozora le contredit. Oui, il s'était présenté. En réalité, il n'avais pas besoin de se présenter pour que le Peintre connaisse son nom, vu qu'il savait tout. Mais lorsque l'on ne veut pas tout savoir, on ne sait pas vraiment tout; disons que le démon préférait ne pas écouter ses connaissances.
C'était une très bonne nouvelle qu'il ait dit le contraire de ce qu'affirmait le Peintre, un excellente nouvelle, car cela permettait de continuer la conversation. Hélas, rien ne prouvait qu'il ne mentait pas, ou alors qu'il ne se moquait pas. Mais comme il avait décelé la présence de la mouette, il était fort peu probable qu'il soit en train de rire de lui. En tout cas, le démon se devait de répondre. Ce qu'il fit avec un peu moins de difficulté, bien que le gène soit toujours terriblement présent.

- M... Moi j... je n'ai p..p...pas de n...nom. J...Juste m..mon frè...frère.

En réalité, le démon voulait signaler qu'il n'avait pas eu de parents pour lui donner de nom et que sa famille se limitait à son frère. Mais la phrase était un peu trop longue, c'est pour ça qu'il l'a rétrécie. Peu à peu, il rapprocha ses mains de ses lèvres, et, discrètement, il rongea l'ongle de son pouce en portant un bref regard sur Yozora. Il fallait peut-être lui dire qu'il avait eu raison sur la mouette, mais comment ? Comment formuler sa phrase ? Avec un simple "Vous avez eu raison" ou un long "C'est bien vu bravo, en effet il s'agit d'une mouette", ou lui expliquer la sensation de liberté que dégageait un oiseau ? Tremblant légèrement, il se lança en hésitant toujours, et le mélange se produisit.

- C'est... C'est b..bien vu.. Raison.. sur la liberté...

Et, comme si son esprit donnait un ordre de repli, sa voix s'atténua peu à peu et il fini par fermer la bouche. Ses yeux parcouraient le vide, ne se posant plus sur rien, il réalisait la bêtise qu'il avait encore dite.

*Je crois décidément que je ferais mieux de ne pas parler. Tais toi ! Tais toi ! Stupide Peintre ! De toute façon, même s'il comprenait ce que tu lui disais, il s'en ficherais. Tu crois vraiment que ça l'intéresse l'histoire de ton frère, il sait pour la mouette, il sait déjà qu'il a raison, et il connaît l'interprétation qu'il faut avoir ! Ça ne servait a rien ! Tais toi !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yozora Adragnis



________________

avatar
________________


Race : Oracle.
Classe : Archimage.
Métier : Tuteur.
Croyances : Aucune.
Groupe : Solitaire.

Âge : Cent-vingt années.

Messages : 70

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Dim 27 Juin 2010 - 23:07

Pas de nom? Bien étrange tout cela. Juste un frère. Sur ce point, Yozora ne comprenait pas bien ce que voulait dire... le peintre, il n'avait pas de nom pour se faire appeler, alors son activité était le meilleur moyen de l'appeler. L'archimage ressentit quelque chose un instant. Une grande puissance, qui provenait de devant lui. Apparemment, c'était ce peintre qui avait dégagé, ou qui dégageait cette force qu'il dissimulait. Yozora sourit légèrement. L'archimage mit une main dans son dos, et concentra un peu de son pouvoir. Trois petits globes lumineux se mirent à tournoyer discrètement dans la main qui se trouvait au dos de Yozora. Il parla, pour distraire quelque peu l'attention du peintre.

"Je ne saisis pas bien ce que vous venez de me dire, est ce que vous pourriez préciser."

Le peintre était sur le point de répondre, c'est alors que Yozora sortit sa main de son dos, et projeta ses trois petites sphères de lumière en direction de l'artiste. La vitesse n'était pas à son maximum, mais l'archimage l'avait fait exprès, afin de désintégrer ses globes au cas ou le peintre n'aurait pas assez de réflexe, en dépit de son grand pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Peintre

Simple rêveur

________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Artiste
Messages : 50


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Lun 28 Juin 2010 - 9:10

"Je ne saisis pas bien ce que vous venez de me dire, est ce que vous pourriez préciser."

Bien sur qu'il n'avait pas compris, cela semblait évident, vu la phrase qu'avait prononcé le démon. Ce dernier baissa la tête d'avantage et se mit à trembler légèrement. Le lourd fardeau de la honte était venu s'ajouter sur ses frêles épaules. Mais cet homme était gentil, il souhaitait comprendre plutôt que de ricaner, et cela poussa le Peintre, ça le poussa à vouloir répondre. Ainsi, préparant la phrase et la répétant plusieurs fois dans son crâne, il entrouvrit les lèvres pour la prononcer, quand soudain...
Une chose se mit à fondre vers lui à grande vitesse, non, trois choses, des choses non vivantes. Le Peintre ne souhaitait pas que la conversation s'arrête, il n'avait presque jamais autant parlé avec quelqu'un. Aussi, craignait-il de mal percevoir la direction de ses trois choses, et pensait-il qu'ils risquaient de blesser Yozora.
Ainsi, sans même comprendre ni identifier plus que ça la situation, le démon lança un sort d'ombre de négation, ou plus communément appelé "d'oubli", non pas un simple sort de dissipation, qui disperserait la choses visée dans l'air, non. C'était un sort qui faisait comme si la cible n'avait jamais existé, elle disparaissait totalement, sans raisons, aspirée et oubliée dans le sombre néant. Le Peintre n'a eu besoin d'aucun préparatifs, il ne l'a projeté qu'avec son esprit. On aurait donc l'impression que rien ne s'est passé. Et c'était fait exprès, pour pouvoir faire comme si de rien était.
Le démon le fit donc, pensant que Yozora n'était pas au courant de ce qu'il venait de se passer, et cherchant à se rattraper, il prononça sa phrase.

- C'est v..vrai, i..il y av..avait u...une m...mou...mouette.

Ensuite, ramené par sa raison, il ne chercha pas à en dire plus, pensant que l'homme allait bien vouloir changer de sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yozora Adragnis



________________

avatar
________________


Race : Oracle.
Classe : Archimage.
Métier : Tuteur.
Croyances : Aucune.
Groupe : Solitaire.

Âge : Cent-vingt années.

Messages : 70

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Lun 28 Juin 2010 - 13:25

Yozora prêta attention à ce qui allait se passer. Ainsi, une grande quantité de pouvoir émergea du peintre un instant, puis plus rien. Plus de sphères de lumière. C'était comme si rien ne s'était passé. L'archimage le savait, et son hypothèse avait été confirmée. Puis, le peintre continua comme si de rien n'était.

"C'est v..vrai, i..il y av..avait u...une m...mou...mouette."

Yozora esquissa un léger sourire. Le peintre avait utilisé de la magie noire, la chose était intéressante. Un si grand pouvoir, et une si grande timidité... Il n'avait pas de chance. S'ils faisaient plus ample connaissance, Yozora l'aiderait peut être à surmonter ce malaise. Mais ils n'en étaient pas encore là.

"Ainsi, c'était bien une mouette. Il y a quelque chose que je n'ai pas bien saisi. Vous m'avez dit ne pas avoir de nom, seulement posséder un frère. Pouvez vous être plus précis? Il me paraîtrait anormal que vous n'ayez pas de nom, à moins qu'il y ait une raison particulière."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Peintre

Simple rêveur

________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Artiste
Messages : 50


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Lun 28 Juin 2010 - 18:59

Le Peintre était toujours aussi persuadé que son sort était passé inaperçu, il ne se doutait pas qu'il s'agissait d'une expérience ni des conclusions que l'Oracle avait pu en tirer. Il ne savait même pas que celui à qui il parlait était un Oracle, d'ailleurs, il en avait la connaissance mais ne l'écoutait pas, comme depuis tout à l'heure. N'allez pas dire que je radote ! Je suis obligé de faire ça.

"Ainsi, c'était bien une mouette. Il y a quelque chose que je n'ai pas bien saisi. Vous m'avez dit ne pas avoir de nom, seulement posséder un frère. Pouvez vous être plus précis? Il me paraîtrait anormal que vous n'ayez pas de nom, à moins qu'il y ait une raison particulière."

A ces mots, le démon se replia d'avantage dans son être. Il ne savait pas s'il allait mentir, ça serait mal poli, et il ne savait pas comment faire court sans mentir. Il réfléchi alors pendant quelques secondes, laissant les yeux de Yozora le scruter, pensant. Mais le temps comptait, il le sentait, chaque moment d'attente faisait peser un poids supplémentaire sur son dos. Il se résigna donc, et se lança, tant pis si...

- J...Je n'...n'ai p...pas de par...parents, j...je n'ai d...donc p...pas de nom.

Hélas, cela n'expliquait pas tout, finalement, cette conversation commençait à devenir vraiment inquiétante. Embarrassante, emprisonnante, comme toutes les autres jusqu'ici, et comme toutes celles qu'il aura dans le futur. Il fallait encore qu'il parle, qu'il dise des choses, sur lui, qu'il dévoile son esprit, son âme, dans le but de satisfaire les corps. Parfois, le Peintre comprenait ceux qui vénéraient le Dieu des Songes, eux qui pensaient que les corps et l'esprit étaient des éternels ennemis et opposés. Mais son imagination le transportait, il ne fallait pas, il devait rester là, coller à ce sol boueux, pour continuer de s'exprimer.

- Mon f...frère est l...la seule fa...fami...famille que j'...j'ai.

C'était dit, il espérait ne plus avoir à parler dorénavant, c'était trop difficile, il en avait marre, le sujet avait trop dévié. Ils auraient pu continuer de parler de peinture, mais non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yozora Adragnis



________________

avatar
________________


Race : Oracle.
Classe : Archimage.
Métier : Tuteur.
Croyances : Aucune.
Groupe : Solitaire.

Âge : Cent-vingt années.

Messages : 70

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Lun 28 Juin 2010 - 19:18

Ainsi ce peintre n'avait jamais eu de parents. Son frère avait été sa seule famille, et ce depuis sa naissance. Quelle enfance difficile il avait du avoir. Sa difficulté de s'exprimer devant quelqu'un venait peut être, en partie, de là. Yozora sentait bien que ce sujet mettait le peintre encore plus mal à l'aise, c'est donc de bonne intention qu'il reprit leur conversation sur la peinture.

"Je saisis la signification de votre tableau en surface, les idées générales me parviennent. Seulement, j'aimerais en savoir plus sur les détails, les intentions particulières. Parlez moi de votre style, de vos recherches lors de la confection de vos oeuvres. Quels sont vos objectifs avec ce don que vous avez pour la peinture? La détente? Un message à faire passer? La célébrité? L'éveil à la sagesse? Cela m'intrigue."

Le peintre attirait de plus en plus la sympathie de Yozora. L'archimage sentait bien qu'il était très puissant, et que c'était un démon. Aucune autre créature n'aurait pu utilisé la magie noire aussi instinctivement, et aussi parfaitement. Grâce au peintre, une autre hypothèse de Yozora avait été confirmée. Contrairement à ce que pense la majorité des anges d'Adiryl, les démons ne sont pas tous maléfiques. Certains refusent leur destin, certains n'auraient pas voulu naître démon. Un démon souffre au quotidien, il fait le mal pour se purger de sa propre douleur. Ainsi, certains démons se contentaient juste de vivre, cherchant la sérénité, et la paix. Yozora l'avait toujours su, et une partie de la vérité de l'existence se révélait à lui aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Peintre

Simple rêveur

________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Artiste
Messages : 50


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Mar 29 Juin 2010 - 9:54

"Je saisis la signification de votre tableau en surface, les idées générales me parviennent. Seulement, j'aimerais en savoir plus sur les détails, les intentions particulières. Parlez moi de votre style, de vos recherches lors de la confection de vos oeuvres. Quels sont vos objectifs avec ce don que vous avez pour la peinture? La détente? Un message à faire passer? La célébrité? L'éveil à la sagesse? Cela m'intrigue."

Il parlait à nouveau de l'œuvre, cela fit plaisir au Peintre, il savait dorénavant quoi lui répondre. Cela risquait encore d'être trop long pour répondre à sa question, aussi, créa-t-il des fragments de phrases dans sa tête qu'il essaya de placer les uns à côté des autres. Il allait s'expliquer en différentes phrases assez espacées, sans doute que ça allait marcher, peut-être que ça n'allait rien donner, mais tant pis, il aurait au moins tenté le coup. Et puis c'est vrai que cette question l'intéressait, lui même y avait réfléchi nombre de fois, il avait une réponse très exacte à donner, reste à savoir à quel point il fallait expliquer, à quel point il fallait être précis pour que l'autre puisse saisir ce qu'il voulait faire passer. Le démon se lança.

- N...Non, j...je n...ne pense p..pas qu..qu'avoir d...des ob...objectifs soit un...une bonne chose.

Il n'avait pas vraiment été clair, sa phrase avait du être raccourcie, il avait vu trop gros en pensant pouvoir dire que l'art et le rêve était bien plus haut que ces ambitions terre à terre. Mais il continua tout de même, essayant de se concentrer sur la phrase suivante.

- J...Je f...fais ça pa..parce que j..je sais q...que je ne peux f..faire d..de m...mal.

Encore une fois c'était bien trop flou, mais tant pis, le Peintre espérait que Yozora allait être suffisamment intelligent pour tout interpréter correctement, il avait encore quelques mots à dire, mais il ne savait pas s'il y arriverait, il pensait que non. Mais peut-être, un miracle pouvait toujours arriver. Hélas, c'était celle là, la phrase la plus importante, et la plus difficile.

- Ça...Ça dev...devrait être n...normal. T...Tout l..le m...monde devr..devrait faire com...comme moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yozora Adragnis



________________

avatar
________________


Race : Oracle.
Classe : Archimage.
Métier : Tuteur.
Croyances : Aucune.
Groupe : Solitaire.

Âge : Cent-vingt années.

Messages : 70

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Mar 29 Juin 2010 - 11:08

Le fait de retourner sur un sujet telle que la peinture sembla détendre un peu plus le peintre. Yozora avait bien fait, continuer sur son passé l'aurait mis d'autant plus en malaise. Les explications que le peintre donna ne furent pas très claires, mais l'archimage pensa avoir saisit le sens de celles-ci.

"Ainsi, vous n'avez pas d'objectif, c'est aussi bien me direz vous. Comme cela, vous ne pouvez pas être déçu."

"J...Je f...fais ça pa..parce que j..je sais q...que je ne peux f..faire d..de m...mal."

"Je comprends. En faisant de la peinture, vous ne dérangez personne, et personne ne vous dérange. Il est vrai qu'une activité tel que l'art n'attire que très peu souvent les foudres de gens."

"Ça...Ça dev...devrait être n...normal. T...Tout l..le m...monde devr..devrait faire com...comme moi.".

"Vous avez bien raison. Tout le monde devrait se contenter de vivre paisiblement, au lieu de chercher des problèmes à tout va et de guerroyer pour un oui ou pour un non. Malheureusement, le monde n'est pas fait ainsi."

Yozora aimait bien la façon de penser de ce peintre. Il avait bien raison, on pouvait très bien mener une vie passionnante, sans connaître la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Peintre

Simple rêveur

________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Artiste
Messages : 50


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Jeu 1 Juil 2010 - 8:24

Le Peintre écouta les interprétations que faisait Yozora de ses phrases, de moins en moins tendu. C'était ça, c'était ça, presque toujours, encore une fois, il avait compris. Tournant ses grands yeux naïfs vers l'homme, le démon se dit qu'il pourrait en ajouter, dire quelque chose de plus. Il avait bien une petite chose à dire, mais ça, ça, il ne l'avait vraiment jamais dit, à personne. Ainsi, méfiant, le Peintre se permit de regarder un peu dans le passé de Yozora. Un ange, Oracle, plus de cent ans, études de magie. Cela lui suffisait, il ne devait pas avoir d'arrières pensées, il pourrait lui parler sans vraiment avoir à craindre pour quoi que ce soit. Ainsi, il prépara sa phrase, et se lança.

- Vo...Vous sa...savez, m...m...mon f..frère n..ne m'a j...jamais v..v..vraiment a..aimé.

Le Peintre fit une pause, avala sa salive et tourna la tête vers le sol, avant de regarder devant lui et de continuer.

- I...Il m'a tou...toujours haït ju...jusqu'au jour où... où i..il m'a d..dit :

Prenant le sourire malin et l'air mauvais du Violoniste, le démon se glissa dans le personnage de son frère, comme pour mieux prononcer sa phrase. Se dressant un peu plus, il prit un air fier et sur de lui, ce qui était assez comique, car l'apparence du Peintre ne collait pas du tout avec cette attitude. Il alla jusqu'à prendre son ton et le timbre de sa voix grave, et, curieusement, cela fonctionna plutôt bien. Même très bien.

- "Ceux qu'il faudrait écouter sont ceux qui ne disent rien".

Suite à cette citation, il reprit peu à peu son air naturel, ramenant ses bras près de son corps, cessant de sourire et regardant un peu partout de son air dément. Ses yeux brillaient, de larmes ? Sans doute. Mais pas de tristesse. Cette fine couche d'eau qui était venu recouvrir ses pupille n'était du qu'à une simple émotion passagère, celle du souvenir.
Le Peintre aurait pu continuer en disant que c'est ce jour là qu'il avait compris qu'en réalité, son frère avait une estime immense pour lui. Mais il ne le fit pas, trop personnel, beaucoup trop personnel. Même si cet Oracle semblait être quelqu'un de bien, de confiance, jamais il ne lui dirait quelque chose qui défierais autant son incroyable pudeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yozora Adragnis



________________

avatar
________________


Race : Oracle.
Classe : Archimage.
Métier : Tuteur.
Croyances : Aucune.
Groupe : Solitaire.

Âge : Cent-vingt années.

Messages : 70

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Ven 2 Juil 2010 - 22:48

Le peintre venait de s'exposer en partie à Yozora. Il devait comprendre que celui-ci ne cherchait pas à mal, et qu'au contraire, il était plein de bonnes intentions. Le peintre semblait se détendre peu à peu, se décrispant lentement. Il avait parlé de son frère. Ses doigts s'étaient détendus lors de son imitation. Son visage s'était durci, sa voix avait changée. On aurait vraiment dit une autre personne que le peintre qui se trouvait en face de l'archimage. Yozora crut comprendre le sens du message du grand frère, il fit donc part de son interprétation au peintre.

"Cela voudrait donc dire que ceux qui ne parlent pas pensent juste. Et qu'ils sont justement plus sages que d'autres ayant la langue bien pendue. Cela a tout son sens. Votre frère doit être plein de sagesse pour avoir prononcé de telles paroles."

La discussion restait intéressante. Yozora espérait s'être fait un ami. Le peintre était sympathique, timide, mais sympathique. De plus, il semblait être très intelligent. Il devait souvent rester silencieux, devant ses toiles. Son frère avait donc raison: "Ceux qu'il faudrait écouter sont ceux qui ne disent rien".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Peintre

Simple rêveur

________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Artiste
Messages : 50


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Sam 3 Juil 2010 - 15:13

Tout se passait bien, Yozora venait de faire un compliment sur son frère, il n'avait vraiment pas mauvais fond. C'était une conversation sympathique, jamais encore le Peintre n'avait utilisé ce qualificatif pour caractériser des rapports humains. Il espérait que cela durerait, mais hélas, quelque chose troubla l'équilibre fragile. Une terrible présence, une forme s'approcha lentement tel un monstre. Sa démarche était assurée, pas le moindre doute dans ses yeux cruels. Quelqu'un, un être horrible, venait vers eux. Le Peintre osait à peine le regarder. Mais il le fit tout de même, dans quelques mouvements de pupilles.
L'homme était grand, robuste, imposant. Il semblait énervé parce que ses sourcils ne formaient qu'un, comme si ils étaient très froncés, sauf qu'en réalité, il s'agissait d'un mono-sourcil. Il avait de piteux habits semblables à ceux d'un malfrat. Ou plutôt à ceux d'un pêcheur. Oui, c'était un pêcheur, certainement, pas étonnant d'en voir au près de l'eau. Ses yeux étaient plissés sous la lumière du soleil, il transpirait beaucoup, cela faisait luire son front et ses joues. Un sourire, un grand sourire, inquiétant, sur son visage. Son approche était rapide. On entendait ses lourds pieds écraser le sol et son souffle caverneux s'extirper de sa gorge dans un ample bruit raclant, déstabilisant. De loin et en venant vers eux, le nouveau venu s'adressa à Yozora et au Peintre d'une voix puissante, toujours souriant :

- Hoé ! B'jour les p'tits gars ! Ah ! C'est qu'ça fait fait bon d'voir d'la compagnie dans l'coin ! Qu'es-ce vous faites d'beau ici ? Oh ! D'la peinture ? C'est bien ça ! Racontez moi tout !

Aussitôt, le Peintre tenta d'oublier la réalité, ses yeux se perdirent vers le bas, son ouïe, il tenta de l'ignorer, mais il n'y arrivait pas. Il était proche, tout proche, juste là. Mauvais, cet homme sentait mauvais, oui, le démon se trouvait particulièrement en une mauvaise position, mal à l'aise, très mal à l'aise. Hélas, le pêcheur s'en est rendu compte, lui, n'a pas cherché à comprendre le Peintre.

- Hé ! Bah alors ? C'est quoi c'te tête que tu m'fait là ? Sourit mon gars ! L'é bien ton tableau !

Disait l'homme avant de donner une tape sur l'épaule du démon. Ce dernier sursauta et se mit soudainement à trembler. Des larmes perlaient dans ses yeux, il allait pleurer. Que venait faire cet homme ? Que voulait-il donc ? Le Peintre tourna la tête, ses mains tremblaient terriblement, il les approcha près de ses yeux comme pour cacher les larmes qui allaient bientôt couler. Comment pouvait-il sortir de cette situation ?

- Ben quoi ? T'réponds pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yozora Adragnis



________________

avatar
________________


Race : Oracle.
Classe : Archimage.
Métier : Tuteur.
Croyances : Aucune.
Groupe : Solitaire.

Âge : Cent-vingt années.

Messages : 70

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Sam 3 Juil 2010 - 15:45

Yozora et le peintre continuaient paisiblement leur discussion, tout se passait bien, et tout allait pour le mieux. Les deux individus se comprenaient assez pour penser la même chose sur certains sujets. Soudain, le peintre se décomposa. Un marin bourru semblait venir dans leur direction. Son malaise à l'encontre des gens devint plus fort, il se mit à trembler légèrement. Des larmes perlèrent à ses yeux après quelques paroles du marin. Le peintre semblait de sentir mal au plus haut point, encore plus lorsque le marin lui mis une tape amicale sur l'épaule, en signe de sympathie. Yozora devait faire quelque chose, il se mit donc à côté du peintre, légèrement devant lui, afin de parler avec le marin. Il chuchota au peintre discrètement.

"Du calme, tout va bien. Même s'il est un peu bourru, il ne cherche pas à mal. Il se montre très sympathique, à sa manière."

Yozora espérait avoir rassuré au moins un peu son nouvel ami le peintre. Il s'adressa donc au marin, s'exprimant de façon à ce que celui-ci le comprenne aisément.

"Bonjour à toi l'ami! Tu as bien raison, c'est bon de trouver de la compagnie en cet endroit ci. Ce qu'on fait ici? Bah, nous cherchons simplement le repos, c'est que l'endroit est plutôt agréable vois-tu. Fais attention à mon ami, il ne se sent pas très bien. C'est pour se ressourcer qu'il est venu ici, peut être se sentira-t-il mieux au bout d'un moment à respirer l'air frais de l'océan. De plus, il est un peu timide, alors je compte sur toi pour ne pas le brusquer."

Yozora sourit au marin, histoire de vouloir dire, "soyons amis". Le marin sourit en retour, mais l'archimage ne savait pas trop pourquoi celui-ci les avait approchés. Peut être recherchait-il quelque chose? Cela, Yozora et le peintre le sauraient prochainement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Peintre

Simple rêveur

________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Artiste
Messages : 50


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Dim 4 Juil 2010 - 10:05

Le Peintre souhaitait disparaitre, créer un trou dans la toile de leur mémoire, comme s'il n'avais jamais été là, comme si rien de tout ça n'avait eu lieu, afin d'en finir une fois pour toutes avec cette conversation horrible. Mais ça n'était pas respectueux, ça ne l'était pas. Il ne pouvait pas manquer de respect à quelqu'un, tout sauf ça. Lui-même, on s'était tant moqué de lui dans sa vie qu'il savait, il savait que le respect était plus qu'important. Heureusement, une voix, celle de Yozora, le rassura un petit peu.

"Du calme, tout va bien. Même s'il est un peu bourru, il ne cherche pas à mal. Il se montre très sympathique, à sa manière."

La respiration du démon se stabilisa peu à peu, même si il restait tourné pour cacher son regard de l'individu. De ce terrible pêcheur. Il entendit l'Oracle parler un petit peu, le Peintre espérait de toute sa peur que cela marcherais. Que cela capterait suffisamment l'attention du marin pour qu'il se mettes à continuer la conversation avec Yozora, plutôt que, d'encore et toujours, chercher à martyriser le démon. Et effectivement, ça fonctionna...

- Oh ouais j'comprend... Non mais c'est qu'moi, ma cabane l'est sur s't'île t'vois ? Par là.

Dit-il en pointant probablement un endroit de son doigt, bien que le Peintre ne le sache pas, il ne regardait pas.

- Et nous autres, on s'connait tous, ici bas. Et forcément, quand j'ai vu vos tronches, j'me suis dit : "Oah des nouvelles têtes !" Et j'me suis d'mandé ce que vous faisiez dans l'coin quoi. Vous d'vez avoir l'estomac en purée si vous v'nez d'loin. Vous voulez v'nir déj'ner chez moi ? On a d'la place.

Le démon écarquilla les yeux. Non, pas ça, pas manger chez lui, tout sauf ça. Certes, c'était mal poli de refuser, mais ça n'était absolument pas dans son idée d'accepter. Ça le terrifiait. Pourvu que Yozora réussisse à dire non, pourvu qu'il veuille bien dire non, pourvu que le marin ne soit pas trop obstiné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yozora Adragnis



________________

avatar
________________


Race : Oracle.
Classe : Archimage.
Métier : Tuteur.
Croyances : Aucune.
Groupe : Solitaire.

Âge : Cent-vingt années.

Messages : 70

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Dim 4 Juil 2010 - 21:09

" Et nous autres, on s'connait tous, ici bas. Et forcément, quand j'ai vu vos tronches, j'me suis dit : "Oah des nouvelles têtes !" Et j'me suis d'mandé ce que vous faisiez dans l'coin quoi. Vous d'vez avoir l'estomac en purée si vous v'nez d'loin. Vous voulez v'nir déj'ner chez moi ? On a d'la place. "

Ainsi le marin ne cherchait pas à mal du tout, il était même amical. Il voulait juste connaître les nouvelles têtes qui traînaient en cet endroit. Tout le monde se connaissait, même simplement de vue, alors il n'était pas difficile de repérer des étrangers. Déjeuner chez lui hein? La proposition était plutôt tentante, Yozora aurait accepté s'il s'était retrouvé seul, mais il y avait le peintre. Il était déjà assez mal à l'aise en face de ce géant miniature, alors au milieu de toute une assemblée de marins enjoués se lançant des vannes et autres plaisanteries, il ferait littéralement un arrêt cardiaque. L'archimage réfléchit à la manière la plus efficace pour refuser l'invitation sans froisser le marin.

"Désolé l'ami, mais ça ne va pas être possible. J'aurais aimé accepter ton invitation, mais ça sera pour une autre fois. Mon ami et moi nous apprêtions à partir au moment où tu es arrivé. Des choses importantes nous attendent vois tu;"

Le marin sembla un peu dépité, mais reprit rapidement son sourire. Yozora fit signe au peintre de le suivre. Celui-ci se débrouilla comme il pouvait pour remballer ses affaires, et l'archimage lui proposa son aide pour porter celles-ci. Ils avancèrent, et dirent au revoir au marin. Plus ils s'éloignaient, plus le peintre semblait se décrisper. Yozora ne savait pas où ils allaient se poser, il laisserait au peintre ce choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Peintre

Simple rêveur

________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Artiste
Messages : 50


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Dim 18 Juil 2010 - 8:25

Le Peintre mit les mains sur son visage, comme pour se protéger de la réalité. Et ce n'est que lorsque Yozora reprit la parole qu'il entrouvrit les doigt pour regarder.

"Désolé l'ami, mais ça ne va pas être possible. J'aurais aimé accepter ton invitation, mais ça sera pour une autre fois. Mon ami et moi nous apprêtions à partir au moment où tu es arrivé. Des choses importantes nous attendent vois tu;"

Le démon s'attendait à ce que le marin s'énerve ou réagisse de façon violente, comme il l'avait toujours fait depuis le début, dans ses pupilles apeurées. Mais rien de tout ça ne se produisit. Le marin les laissa partir sans insister. Aussi se mirent-ils à prendre outils et oeuvre pour aller à un autre endroit. Ils marchèrent, tout deux, le long de la côte, et, peu à peu, le Peintre retrouvait ses esprits. Les autres îles de l'archipel fendaient les vagues et stoppaient le vent, c'est pourquoi, tout était très calme en ce lieu. L'eau qui s'abattait sur la roche n'était pas plus virulente que le pas du démon qui n'osait déplacer le moindre galet. Au bout d'un moment de recherche, quelque chose attira l'oeil de l'artiste. Il s'agissait d'un îlot, minuscule, qui disposait d'une forme très particulière. Comme si l'Architecte avait voulu lui donner l'originalité, mais pas le confort. La roche était façonnée de toutes les manières possibles : des piques, des creux, des hauts, des bas ; tout ça réunit sur un tout petit espace.
Une série de petit rocher se dressait fièrement dans le courant, comme pour les inviter à sauter de l'un à l'autre, formant ainsi le chemin pour accéder à cette île étrange. Le Peintre, son tableau en main, hésita un court instant avant de se décider.

- J...J'aimerais a...aller su...sur cette î...île.

Fit-il à son compagnon. Aussi se lança-t-il le premier. Il n'y avait qu'un grand pas à fait pour arriver au premier rocher, il y parvint sans problème. Et c'est là que les choses se compliquèrent. Deux rochers, écartés l'un de l'autre, l'un à droite, l'autre à gauche, lui offraient différentes possibilités pour arriver à un troisième. Soit il faisait un grand saut vers celui de droite et il n'aura plus, par la suite, qu'à faire un pas pour arriver au rocher suivant, soit il faisait un saut assez long vers celui de gauche, et devra en faire un autre de la même taille pour arriver au troisième. En terme de distance à parcourir, c'était celui de droite le plus rapide. Le démon se lança alors. Prenant le maximum d'élan que le rocher pouvait lui fournir, il se prépara et bondit. Ses pieds atteignirent le sol. Mais, emporté par le mouvement, il pencha dangereusement et du continuer à avancer pour ne pas tomber. Ainsi il bascula sur le troisième rocher, mais cela ne suffisait pas, le mouvement l'emportait toujours avec lui. Il vit l'eau se rapprocher, et fixa l'oeuvre. Si la toile touchait le liquide salé, tout était fichu. Espérant que Yozora ne le regardait pas, alors que son corps était sur le point de toucher la surface transparente, le Peintre se dématérialisa, et réapparut sur l'île, le tableau toujours sous le bras. Ses yeux naïfs se retournèrent vers l'Oracle.

[Désolé mais... A cause de mon voyage en Angleterre, je serais absent deux semaines pile au moment où tu rentreras. Si ce RP te bloque tu peux essayer de trouver un moyen de le clore, je ne vois pas d'inconvénient. Voila.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yozora Adragnis



________________

avatar
________________


Race : Oracle.
Classe : Archimage.
Métier : Tuteur.
Croyances : Aucune.
Groupe : Solitaire.

Âge : Cent-vingt années.

Messages : 70

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Sam 24 Juil 2010 - 12:04

Yozora et le peintre marchaient côtes à côtes depuis un bon moment déjà. C'est après plusieurs minutes de silence que le peintre montra du doigt une île. Celle-ci était irrégulière, sa composition changeait en tout endroit. Coup de chance, il y avait un "chemin" de roches qui crevaient la surface de l'eau, permettant un accès -bien que difficilement praticable- à cette île étrangement attirante. L'archimage trouvait que l'île aux formes changeantes était un bon endroit pour peindre, pour se ressourcer. Particulier et captivant, telle était cette île. Le peintre émit le désir de s'y rendre, et n'attendit pas la réponse de son compagnon avant de s'engager sur le chemin rocheux.
Le peintre avança avec adresse et dextérité, sa toile et ses instruments en main. C'est alors qu'il perdit l'équilibre et qu'il tomba. Au moment de toucher la surface de l'eau, il disparut pour réapparaître aussitôt sur la berge de la petite île. Il venait de se dématérialiser. Ce n'était pas une simple téléportation, le procédé était bien plus complexe que cela. C'était le désassemblage des molécules, pour les déplacer quasiment instantanément vers un autre point. Le procédé était plus qu'efficace, mais plus que dangereux si mal maîtrisé. Le retour des molécules à leur emplacement d'origine était complexe à réaliser.
L'archimage avait étudié ce genre de sortilège, et il était capable de les utiliser. Seulement, il préférait user de procédés plus "simples", et surtout moins dangereux. Yozora pratiquait ce que l'on pourrait qualifier de téléportation, pour faire simple. Certains magiciens ne maîtrisant pas de tels sorts s'étaient risqués à en utiliser, et ils n'en étaient pas revenus intacts, ils n'étaient parfois même pas revenus...
L'oracle s'engagea à son tour sur le chemin de pierres qui dépassaient de l'eau. Il concentrait un peu de son pouvoir dans la plante de ses pieds, pour ne pas déraper et garder l'équilibre. Ainsi, il fut rapidement de l'autre côté, juste à la droite du peintre. Yozora se tourna vers lui, et sourit légèrement.


"Tutoyons nous si tu le veux bien."

Yozora marqua un court instant de pose, et reprit.

"Alors comme ça tu es doué dans le domaine de la magie? Pourrais tu me dire qui t'a formé pour que tu sois aussi doué?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Peintre

Simple rêveur

________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Artiste
Messages : 50


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Dim 8 Aoû 2010 - 11:35

Yozora s'était soudainement mis à le tutoyer, cela déstabilisa le Peintre. Il se mordit l'intérieur des joues, et le fit encore d'avantage lorsque l'Oracle prononça cette phrase :

"Alors comme ça tu es doué dans le domaine de la magie? Pourrais tu me dire qui t'a formé pour que tu sois aussi doué?"

Les yeux s'ouvrirent d'avantage, une goutte de sueur perla sur la tempe. Comme toujours, incapable de cacher ses émotions, le démon porta ses doigts tremblants aux lèvres, un évident signe de gène. Cette question le mettait mal à l'aise, car il n'aimait pas que l'on découvre ses capacités, et surtout, il n'avait appris que par lui même. Mentir ou ne pas mentir ? Quel était le chemin le plus court pour en avoir fini avec cette situation ? Ses pensées remontèrent alors, parcourant des années, des siècles, des millénaires... Un temps si long qu'il était impossible de le mesurer. Il nageait dans tous ces souvenirs, enfouis dans un oubli grisâtre. Les yeux du Peintre se perdirent dans le vide, alors qu'il arrivait enfin à ses premiers instants de vie. Comment les choses l'avaient elles-mêmes poussées à devenir fort, comment ce monde pervers et vil l'avait torturé. Lamentations, angoisse, hystérie, illusions, sang, hurlements, mort, tout cela s'était ancré dans son regard innocent. Une vieille femme qui massacre ses enfants à coup de hache en faisant comme si elle coupait du bois, normalement. Une bouche qui lui répète "Je ne suis pas mort, je suis vivant tu sais... Je ne suis pas mort, je suis vivant tu sais." Un oeil qui pleure et des lèvres qui gémissent. Un cadavre décomposé sur une table, dégusté par une famille riche. Un homme qui rit, avec un couteau dans le ventre, une lame, un rat, "Je ne suis pas mort.." des chemins qui se mêlent, du sang, des hurlements... Lamentations.

L'esprit toujours un peu tourné vers les songes, le Peintre sourit à Yozora, d'un air malsain, et alors que dans sa pupille naissait une sombre lueur de véritable démon, il fit :

- Le... Les couloirs s..sont mes s...seuls m...maîtres.

Puis il se retourna et observa le paysage. Revenant au présent, et à la peinture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yozora Adragnis



________________

avatar
________________


Race : Oracle.
Classe : Archimage.
Métier : Tuteur.
Croyances : Aucune.
Groupe : Solitaire.

Âge : Cent-vingt années.

Messages : 70

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   Dim 8 Aoû 2010 - 22:32

Le peintre sembla gêné par la question de Yozora, et perturbé par son passage au tutoiement. L'archimage aimait la politesse, mais faire des manières ne lui plaisait guère. Le peintre se fit songeur, il était sans doute plongé dans ses pensées, cherchant les souvenirs qui lui permettraient de répondre. Un éclair démoniaque passa d'ailleurs dans son regard. Un lueur sombre étincela dans le regard du peintre lorsqu'il répondit.
Les couloirs... Yozora ne voyait pas ce que voulait dire le peintre, il n'était pas dans sa tête après tout. Malgré cette petite voix qui lui disait de ne pas le faire, l'archimage demanda des précisions pour combler son incompréhension.


"Excuse moi, mais je n'ai pas très bien saisi le sens de ta réponse. Qu'entends-tu lorsque tu dis que les couloirs sont tes seuls maître? J'aimerais bien en savoir plus, si cela ne te dérange pas. Bien sûr, si le sujet te dérange, nous pouvons très bien parler d'autre chose."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: A travers la montagne. [PV Peintre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A travers la montagne. [PV Peintre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Montagnes :: Mer de l'Archipel des îles basses-