''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Début de l'entrainement [POST CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Début de l'entrainement [POST CLOS]   Mar 25 Jan 2011 - 3:20

Encore une fois, Eimerek s’était levé de bonne heure pour son entraînement quotidien. Le soleil ne brillait pas encore que le jeune humain était vêtu de sa tenue habituelle et prêt à l’entraînement. Il se promenait donc dans le village encore endormi. Bien entendu, son nouvel instructeur n’était point levé. Mais c’était une habitude pour lui de se lever à cette heure matinale. Il avait habitude de grimper sur les toits et de regarder le village se réveiller. C’était un petit plaisir qu’il aimait prendre. Ce village était si paisible… Après quelques jours passés dans Adiryl du milieu, la paix était devenue une habitude. Tout était si serein. Ici, la paix semblait être possible. Le mal à l’extérieur semblait si illusoire. Toute les guerres, les pillages, rien de cela ne semblait exister ici… Alors qu’il était perdu dans ses réflexions, le petit village se réveillait lentement alors que le soleil se levait, une nouvelle journée. Depuis combien de temps était-il dans ce village? Cela devait faire un minimum une semaine? Tout au plus, il avait perdu la notion du temps. Donc dix jours s’il comptait les jours où il avait dormit… Soudain, les portes des habitations S’ouvrirent une à une et les villageois se préparaient pour la journée. Quelques instants passèrent, puis il aperçu son tuteur au loin. Le vieil homme abordait comme à son habitude, ses cheveux regroupés en une tresse derrière sa tête et une grande barbichette à la japonaise. Sa musculature impressionnante le distinguait dans la foule grandissante. Alors, le jeune invocateur entreprit de redescendre et de se diriger vers lui. Les villageois le saluait au passage et Eimerek quelque peu timide, leur bafouillait quelques mots. Quelle chose étrange, il y avait de cela quelques jours, ils lui jetaient des regards haineux et semblaient ne jamais vouloir l’avoir vu. Mais maintenant, ils lui souriait et étaient généreux avec lui. Qu’est ce qu’elle pouvait bien leur avoir dit pour créer un tel changement? Et pourquoi? Eimerek savait qu’elle ne l’avait pas choisi, mais par contre, il souhaitait lui prouver sa valeur. Il saurait se montrer à la hauteur de ses attentes, bien qu’elle ne doive pas attendre beaucoup de chose de lui. Il soupira, il trouverait bien le moyen de la satisfaire. Puis arrivant devant son instructeur, il s’inclina avant de le saluer.

- Bonjour Eimerek, tu t’est bien reposé j’espère. Une grosse journée nous attend.

Sur ce, il se tourna et l’emmena au terrain d’entraînement. Eimerek le suivait en pensant a ces autres jours où ils s’étaient entraînés. Il avait dit que Meryle lui avait ordonné de s’occuper de son entraînement. Et depuis, il s’en occupait. Rein de plus, rien de moins et Eimerek tachait de retenir ce qu’il lui apprenait. Ce vieil homme était fort sage, mais fort exigeant… Ainsi ils débutèrent l’entraînement jusqu’au repas du soir.

( HRP : J’ajouterait un bout Razz Mais, il m’apprend quoi? ._.)
Revenir en haut Aller en bas

Meryle Nightlander



________________


________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Début de l'entrainement [POST CLOS]   Mar 25 Jan 2011 - 13:56

Ce jour là Yorza l'emmenais en plaine. Sur la colline ouest du village, à l'exterieur de celui ci, la où le soleil avait toujours ses rayons posés. L'herbe y était rase mais verte de partout. Seul quelques cerisiers étaient présent un peu en contre bas, mais le sommet de la ronde colline était déserte, sous une lumière magnifique quelque soit le moment de la journée.
Ils marchèrent quelques temps puis finirent par atteindre le point culminant du dos vouté ce cette grande dune de terre. Arrivés là, alors que le soleil était presque à son point le plus près de l'aube naissante, Yorza, dans son habit blanc contrastant avec douceur avec sa peau cuivrée par l'astre de chaleur et ses yeux comme deux amandes éffilées, se tourna vers lui. Il avait les mains dans le dos, d'une posture qu'il voulait sereine et posée. La toge blanche de lin rattachée par une cordelette de cuir à sa taille, sous laquelle un pantalon blanc resserré à deux puissantes chevilles, tronait. De sa carrure impressionnante intimant le respect il le regarda calmement. Puis après quelques minutes d'un silence remarqué, il prit la parôle:


- Jusqu'à aujourd'hui tu as appris des bases, les premières, celle que l'on apprend aux enfants et aux âmes jeunes. L'heure est venue pour toi d'ouvrir les yeux sur ce qu'il y à au delà du simple maniement corporel...

Il le regardait simplement. Ses yeux profond gris posés sur lui comme deux perles dans un écrin de sagesse.
Il avait chaque soir donner à "L'élue" les précisions de ce qu'apprenaient peu à peu le jeune garçon, son comportement, ses aptitudes, ses prouesses comme ses difficultés... Et chaque soir L'élue prenait part à ce qu'au prochain jour il faudrait lui enseigner. Cette fois, la veille, Elle avait décidé qu'il était temps d'effacer tout ce que le jeune humain avait emmagasiné jusqu'ici pour lui offrir enfin, la nouvelle existence et le nouvel esprit qu'elle voulait lui inculpé.


- La force, petit, ne vient pas du corps... mais de ta volonté. Au jour d'aujourd'hui, ta volonté ne t'es pas propre, elle possède sa libertée et ta conscience peut être baffouée par les choix qu'elle fait seule, sans l'accord de ton subconscient... C'est ainsi que naissent les regrets et les remors. Tu ne contrôle pas ta volontée c'est elle qui te contrôle et c'est ce que tu vas apprendre à bannir de ton esprit. Pour atteindre la puissance, tu dois d'abord atteindre la confiance... Une confiance absolue... Pour cela il va te falloire trouver un appuis. Cet appui sera ce qui te fera avancer.... Comme la clef de ton âme que toi seul détient...

Il pris un temps après ces mots, comme pour le laisser les intégrer doucement. Lui laisser le temps de comprendre ses paroles. Il leva les yeux vers l'horrizon. Un moment . Puis doucement il fit quelques pas, lentement et calme autour du jeune homme, sans le regarder juste cherchant la force des mots pour lui apprendre en douceur ces conceptes nouveaux auquels il devra s'adapter.

- Cet appuis , cette clef, c'est toi seul qui pourras en trouver la nature... Pour chaque être en quete de celle ci, elle est différente. Pour les uns, elle sera un but à leur existance... Pour les autres , la recherche du parfais equilibre.... Pour d'autres encores, la clefs de leur volonté sera de se battre pour quelqu'un.

Il sembla pensif à ces derniers mots. Regardant ailleurs. Puis il reposa les yeux sur le garçon qui l'observait en silence.

- J'ai atteint cet objectif, le controle de ma volontée avec cette clef là.
- Je me bat pour l'élue. Elle m'a donné la voie, je l'ai suivit et j'ai trouvé la paix interieur. Toi aussi il te faut trouver ta clef.Celle qui te permettra de fondre ta volonté en toi même et de ne faire qu'un avec elle. Ensuite seulement tu pourras prétendre à la puissance.


Il le dévisagea enfin.

-Quand tu auras trouvé celle ci je t'apprendrais à revivre. Tu devras te vider de tout. Tout ce que jusqu'à aujourd'hui tu trouvais normal ou bien qui construisait ta vie. Tu devras être comme le coquillage formé par la mer qui n'attend plus que la perle dans sa coquille vide. Mais puisque L'élue te veut vite nouveau et dévoué, je vais accélérer ce procesus et dès aujourd'hui tu vas apprendre à faire vide en toi. Nous allons retirer de tes pensée tout les parasites qui te retiennent à tes souvenirs.....

Il mis une main puissante mais doucement sur son épaule. Sa main était rugueuse par le maniement des armes et de la terre par tout temps. Elle avait l'aspcet ridé du temps qui avait écoulé en lui force et sagesse. Son regard donnait confiance.

- Ta vie commence aujourd'hui.

Il retira sa main et s'écarta de plusieurs mêtres de lui. Le regardant toujours . Puis repris :

- Assis toi à même le sol... Et ferme tes yeux. Je veux que tu ressente chaque parcelle de ton corps et chaque brin de l'herbe qui t'entoure... Caque rayon de soleil sur ta peau... Caque infime brise du vent qui frémis la terre sous ton corps. Sans même ouvrire les yeux, jamais, je veux que tu ressente tout cela à la fois... Que tu sois la nature et qu'elle soit toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Début de l'entrainement [POST CLOS]   Mar 25 Jan 2011 - 23:22

Eimerek se tenait face à son instructeur alors qu’il parlait. Le vieil homme l’avait emmené du coté ouest du village, dans les collines. D’ici, il pouvait apercevoir tout le village. Il contempla un instant ce spectacle avant que Yorza ne le tire de son attitude lunatique.

- Jusqu'à aujourd'hui tu as appris des bases, les premières, celle que l'on apprend aux enfants et aux âmes jeunes. L'heure est venue pour toi d'ouvrir les yeux sur ce qu'il y à au delà du simple maniement corporel... Il marqua une pause avant de reprendre.
- La force, petit, ne vient pas du corps... mais de ta volonté. Au jour d'aujourd'hui, ta volonté ne t'es pas propre, elle possède sa libertée et ta conscience peut être baffouée par les choix qu'elle fait seule, sans l'accord de ton subconscient... C'est ainsi que naissent les regrets et les remors. Tu ne contrôle pas ta volontée c'est elle qui te contrôle et c'est ce que tu vas apprendre à bannir de ton esprit. Pour atteindre la puissance, tu dois d'abord atteindre la confiance... Une confiance absolue... Pour cela il va te falloire trouver un appuis. Cet appui sera ce qui te fera avancer.... Comme la clef de ton âme que toi seul détient... Puis il fit quelques pas autour d’Eimerek, lentement et calmement.
- Cet appuis , cette clef, c'est toi seul qui pourras en trouver la nature... Pour chaque être en quete de celle ci, elle est différente. Pour les uns, elle sera un but à leur existance... Pour les autres , la recherche du parfais equilibre.... Pour d'autres encores, la clefs de leur volonté sera de se battre pour quelqu'un. Puis, le vieilard sembla pensif avant de reprendre.
- J'ai atteint cet objectif, le controle de ma volontée avec cette clef là.
- Je me bat pour l'élue. Elle m'a donné la voie, je l'ai suivit et j'ai trouvé la paix interieur. Toi aussi il te faut trouver ta clef.Celle qui te permettra de fondre ta volonté en toi même et de ne faire qu'un avec elle. Ensuite seulement tu pourras prétendre à la puissance. Après ses mots, il le dévisagea en continuant à parler.
-Quand tu auras trouvé celle ci je t'apprendrais à revivre. Tu devras te vider de tout. Tout ce que jusqu'à aujourd'hui tu trouvais normal ou bien qui construisait ta vie. Tu devras être comme le coquillage formé par la mer qui n'attend plus que la perle dans sa coquille vide. Mais puisque L'élue te veut vite nouveau et dévoué, je vais accélérer ce procesus et dès aujourd'hui tu vas apprendre à faire vide en toi. Nous allons retirer de tes pensée tout les parasites qui te retiennent à tes souvenirs.....Puis, l’homme posa sa main sur son épaule dasn un geste quelque peu rassurant alors qu’il reprenait la parole.
- Ta vie commence aujourd'hui.
Puis il s’éloigna de quelques mètres avant de reprendre.
- Assis toi à même le sol... Et ferme tes yeux. Je veux que tu ressente chaque parcelle de ton corps et chaque brin de l'herbe qui t'entoure... Caque rayon de soleil sur ta peau... Caque infime brise du vent qui frémis la terre sous ton corps. Sans même ouvrire les yeux, jamais, je veux que tu ressente tout cela à la fois... Que tu sois la nature et qu'elle soit toi.

Eimerek eut un petit sourire, cet homme lui rappelait son premier professeur. Toujours en train de dire de sages paroles. Le jeune invocateur s’installa donc sur le sol alors qu’il fermait les yeux, se préparant pour l’exercice. Il l’avait déjà exécuté maintes fois, donc, il avait acquit une légère expérience. Surtout lors de son apprentissage de la magie élémentaire. Cependant, il n’arrivait jamais au résultat voulu, son instructeur lui en demandait toujours plus et Eimerek semblait ne jamais parvenir à réussir une tâche quelconque. Il se concentra donc, inspira un bon coup puis expira l’air emmagasiné. Il sentait les chauds rayons de soleil sur son visage, ces rayons si réconfortants. Il sentait leur énergie brûlante et leur vigueur, il entendait le doux vent siffler dans ses oreilles, tel un messager infaillible, sa douce caresse alors qu’il continuait son périple. Il entendait les chants des oiseaux au loin, portés par le vent. Au loin le ruissellement cristallin d’un ruisseau et sous lui, la puissance, la dureté, l’éternelle terre. Bien entendu, ses talents à utiliser les divers éléments l’aidaient grandement à ressentir toutes ces choses. Par contre, ressentir son corps était une tâche plus ardue pour Eimerek. En effet, il parvenait sans trop de difficulté à entrer en contact avec les éléments. Par contre, son propre corps lui posait plus de problème. Mais après quelques moments, il parvient à sentir adéquatement son corps. Il sentait ses muscles et ses articulations, ses veines, le sang qui coulait en lui. Il se sentait vivant, en harmonie avec les forces naturelles qui l’entourait. Il repensa aux autres paroles du sage homme. Une clé, il devait trouver sa clé. Sa raison. Son espoir. Mais que pouvait-il bien être? Le jeune homme toujours les yeux fermés y réfléchit longuement en entendant une réaction quelconque de son instructeur.
Revenir en haut Aller en bas

Meryle Nightlander



________________


________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Début de l'entrainement [POST CLOS]   Mar 25 Jan 2011 - 23:44

Sans qu'il s'en aperçoive plusieures heures passèrent. De longues heures pendant les quelles en effet il parvint à ressentir tout cela; Mais le temps lui filait toujours, et comme depuis la nuit des temps, à une vitesse remarquable lorsque qu'ainsi la méditation prenait forme. Le vieil homme était resté là à le contempler. Debout, planté comme un arbre sur ses jambes ancrées dans le sol, les bras derriere son dos puissant, il n'avais pas bougé d'un pouce. Le laissant trouver son équilibre intérieur.
Le jeune homme devrait au cours de longues semaines, reproduire cette méditation. Tout les jours, il devrait faire le vide en lui meme jusqu'à ce que son être ait totalement perdue ses anciennes habitudes et pensées. Et bien entendu jusqu'à ce qu'il ai trouvé sa raison de vivre, sa volonté, comme l'avait appellée Yorza.

Sans un mot laissant juste la nature lui parler, Yorza laissa le jeune homme ainsi jusqu'au crépuscule.

Le lendemain il lui fit réiterer cet exercice. Et encore et encore chaques jours mais jamais sans expliquer quoi que ce soit d'autre au jeune homme.

Puis Un matin Yorza vint le voir au camps d'entrainement des soldats, où tous prenaient leur ration de nourriture du matin, à de très grandes tables de bois , baignées de soleil matinal. Yorza avait intégré peu à peu Eimerek aux soldats de la garnison du village et lui avait demandé de venir quotidinnement manger avec eux, et faire aussi quelques corvées au camps comme noettoyer le terrain ou vérrifier les armes. Son apprentissage selon l'instructeur, passait aussi par la vie en communauté et la rigueur des principes quotidiens.

Dans son éternelle toge de lin blanc Le capitaine vint vers lui à la table et lui demanda de venir.
L'ayant écarté de la table et de ses camarades il prit parole :

- J'ai reçu des ordres de L'élue te concernant... Meryle demande à ce que tu continus seul à partir de maintenant tes séances de méditation. Je ne serais plus là pour les superviser. Tu devras les faire de ton propre grès consciemment et assiduement bien entendu... Tu as compris ?[/
b]

-Entre autre, cela sonne aussi l'heure de ton apprentissage particulier. A partir d'aujourd'hui tu devras faire preuve d'une patience à toute épreuve et de courage. Tu devras tirer de tes méditations, calme et sagesse. Tu souffriras chaque jour.. Tu dormiras mal et tu devras suivre des jeuns de durées diverses. Tu devras aussi endurer des épreuves morales et douloureuses. Tout ceci en revanche... Constituera ton éveil et ta résistance .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Début de l'entrainement [POST CLOS]   Mer 26 Jan 2011 - 1:35

Depuis quelques temps, Yorza lui avait dit de passer du temps à la caserne du village. Il devait également prendre quelques repas avec les soldats et participer aux corvées. Eimerek avait taché de bien faire, mais, malheureusement, il semblait avoir quelques difficultés à s’adapter à la vie de groupe. Il avait toujours été quelque peu solitaire, il était plutôt difficile pour lui de se mêler à un groupe. C’était probablement de là que venait son talent pour les invocations, pour combler ce manque. Et les soldats, bien qu’ils tachaient de bien l’intégrer, ne semblait pas rater une occasion de l’humilier. Durant les corvées, il avait souvent des problèmes avec les taches plus physiques, ce que les soldats avaient trouvé fort amusant. Il soupira en repensant à cela, releva quelque peu la tête, regarda les soldats, ils semblaient tous être des camarades de longue date. Tous s’échangeaient des discussions animées. Le jeune invocateur les écouta d’une oreille inattentive soudain, il aperçu son instructeur un peu plus loin qui lui faisait signe, il se leva donc et alla à sa rencontre.

- J'ai reçut des ordres de L'élue te concernant... Meryle demande à ce que tu continue seul à partir de maintenant tes séance de méditation. Je ne serais plus là pour les superviser. Tu devras les faire de ton propre grès consciemment et assiduement bien entendu... Tu as comprit ?

- Oui, monsieur.

-Entre autre, cela sonne aussi l'heure de ton apprentissage particulier. A partir d'aujourd'hui tu devras faire preuve d'une patience à toute épreuve et de courage. Tu devras tirer de tes méditation calme et sagesse. Tu souffriras chaque jour.. Tu dormira mal et tu devras suivre des jeuns de durée diverses. Tu devras aussi enduré des épreuve morales et douloureuses. Tout ceci en revanche... Constituera ton eveil et ta résistance .


- À vos ordre… Enfin, ceux de l’élue…

Il regarda distraiment* les soldats qui s’étaient mit à rire derrière. Puis il regarda de nouveau son instructeur.

- Je crois que je vais vous laisser, je suis plutôt fatigué. Merci pour vos enseignements.

Sur ce, il tourna les talons et quitta la pièce. Il regarda le ciel étoilé, spectacle si merveilleux. Il soupira avant de se diriger vers la sortie du village. Eimerek avait une étrange envie de se balader dans les collines. Ce qu’il fit donc. Après quelques minutes, il était arrivé au sommet d’une colline, surplombant le village. Il voyait les lumières des chaumières s’éteindre. Un a un, les habitants se préparaient pour aller dormir. Eimerek soupira en se couchant dans l’herbe humide de la colline. Comment pourrait-il un jour espérer se mêler aux habitants? Il fixait la voûte étoilée, repérant les diverses contemptions qui s’offraient à ses yeux. Il devait trouver un moyen de s’intégrer dans le village. Même s’ils étaient fort accueillant, Eimerek ne se sentait pas nécessaire dans ce bourg. Que pourrait-il y apporter? Il devait trouver quelque chose… Le jeune humain ferma les yeux en expirant. Passa ses mains dans son visage avant d’essayer à nouveau de méditer. Il senti la froideur de la lune, l’humidité de l’herbe, le doux vent d’une fin de soirée, la terre froide sous lui. Il senti par la suite son pouls régulier, serein. Il ressentait le flux de sang dans ses veines. Il était en transe, complètement en paix. Comment pourrait il se sentir autrement? Eimerek prenait plaisir à répéter cet exercice, il lui permettait de se calmer et de penser calmement. Puis, dans un sursaut, il se redressa, ayant entendu un rire. Non pas un rire, des rires, des moqueries. Dans son crâne. Eux, ils n’étaient pas complètement partit. L’invocateur les entendait encore. Il sentit son pouls s’accélérer. Non, pas encore… Ainsi, il n’était pas complètement rétablit. Il se prit la tête à deux mains, agrippant ses cheveux. Comment pouvait-ils encore être la? Pourquoi n’étaient-ils pas retournés là-bas. Ils devaient y être pourtant. Il respira un bon coup avant de relâcher sa poigne sur sa chevelure. Ils s’étaient calmés… Eimerek rouvrit les yeux et entreprit de contempler la voie lactée encore une fois. Les étoiles scintillaient toujours de leur doux éclat, la lune était pleine et éclairait la nuit sombre qui était tombée sur Feleth. La nuit était si calme… Eimerek ferma tranquillement les yeux somnolant quelque peu sans toute fois tomber endormit.

( HRP: Désolé, encore une autre faute stupide ^^' Bien qu'il doit y en avoir d'autres)
Revenir en haut Aller en bas

Meryle Nightlander



________________


________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Début de l'entrainement [POST CLOS]   Mer 26 Jan 2011 - 2:09

Yorza s'en était allé alors le laissant à son repos. Les hommes de la garnisons se connaissaient tous depuis leur tendre enfance et se battaient tous cotes à cotes depuis bien des lunes. Ainsi, accueillir un jeune nouveau au sein de leur organisation était un peu vu étrangement.
Ils restaient maladivement humains. Des humains tout ce qu'il y à de plus homme : Un peu rustres, vaniteux, opportunistes et moqueur, ils aimaient se sentir plus forts que Eimerek et donc par leur attitude bien peu mature il lui montraient ainsi qui étaient les chefs dans la garnison. Bien sur leur attitude était stupide et bien peu respectueuse.
Ils avaient cependant aussi des moments où ils parlaient au jeune homme, certe pour des choses insignifiantes, mais d'une manière bien plus sage, quand l'instructeur était là ou bien même quand le jeune homme faisait des prouesses à tel ou tel entrainement. Il savaient reconnaitre sa valeur parfois, bien que cela soit assez rare, ça arrivait tout de même.

La famille de fermiers ayant accueillit le garçon quelques temps plus tôt sous la demande de "lélue" était gentille avec lui. Ils était les rares à lui vouer de la gentillesse tout le temps et la mère de famille, une dame un peu potelée aux allures rondes et chaleureuses, au visages tendre et joyeux, le traitait presque comme son fils. Il pouvait y revenir quand bon lui voulait il y avait même sa chambre.
L'homme de la maison aimait aussi beaucoup le jeune homme et bien souvent il lui avait appris des astuces et des ruses pour le quotidien comme un père à son fils.
Les enfants de la famille, quatre au total, tous très jeunes et qui comptait deux filles et deux garçons dont un nouveau né, appréciaient aussi beaucoup le jeune homme et chaque fois qu'il rentrait à la chaumière ils lui faisaient tous la fête, réclamant des histoire ou de jouer avec lui. La famille toute entière s'était prise d'affection pour lui, contrairement peut etre à certains autres du village ou de la garnision.

Le ciel de nuit était clair et étoilé de milles constellations comme chaques jour où il y avait eu du beau temps. Une brise légère et fraiche caressait les herbes folles des collines avoisinante où se promenait le jeune invocateur.
Bientot il apprendrait enfin une autre façon de se servir de ses capacité magique, et là viendrait enfin sa puissance et il verrait ses efforts aboutir enfin.
Quelques lucioles et vers luisants séjournaient entres les brin d'herbe sauvage ou il s'était assis, donnant au paysage qui l'entourait une allure quelque peu féerique. Le ciel étoilée et l'herbe ainsi illuminé par endroit se confondaient dans une belle harmonie. L'endroit était propice aux rêve malgrès son esprit un peu tourmenté.

Une douce mélodie faite par les grillons et les criquets de nuit se mélangeait avec quelques coassement de grenouille des plaines, sorte de minuscule grenouilles verte et jaunes qui pullulaient dans les environs. La nature a parfois plus de charme que n'importe quelle autre chant.
Cependant une voix douce vint s'y mêler alors ainsi que le bruit de pas légé et doux dans l'herbe, approchant près de lui.

-... Bonsoir Eimerek... murmura doucement d'une manière tendre et rassurante ma voix tandis que j'approchais doucement de l'endroit ou il avait trouvé repos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Début de l'entrainement [POST CLOS]   Mer 26 Jan 2011 - 2:41

Le jeune garçon se laissait doucement bercé par le doux chant des grillons et autres bestioles nocturnes. Il repensait doucement à la famille qui l’accueillait au village. La femme de la maison, une femme fort agréable aux joues rosées s’occupait de lui comme s’il était son fils et son époux se comportait comme son père. Il eut un petit sourire nostalgique en pensant à ses propres parents. Puisse leur âme avoir trouvé la paix. Il y avait aussi les enfants, tous de jeune âge. L’humain avait toujours eut un côté bouffon lorsqu’il s’agissait d’enfants. Une si belle famille… Eimerek toujours le sourire au lèvres se demanda a nouveau ce que Meryle pouvait leur avoir raconté pour qu’ils fassent preuve de tant de compassion et qu’ils tentent de l’intégrer au village. Puis, il entendit un léger bruit de pas qui se mêlait a la musique des grillons. Puis, une voix s’éleva doucement.

-... Bonsoir Eimerek...


Il tourna donc la tête en se redressant, il fut quelque peu surprit de la voir ici. Enfin, ce n’était pas si surprenant après une légère réflexion, à quel moment un vampire irait se balader dehors si ce n’était pas la nuit? Il se redressa donc en observant la fine silhouette de la buveuse de sang. Et une fois qu’il fut debout, il fit quelques pas dans sa direction avant de se trouver face à elle. Il s’inclina donc poliment avant de lui répondre.

- Bonsoir chère élue, comment vous sentez vous en cette belle nuit étoilée?

Il regarda son doux visage si pale. Ses sublimes yeux teintés de mélancolie. Décidément, l’ange serait fou de ne ressentir les mêmes émotions qu’elle a son égard. Il se surprit à penser si Luyak en était également amoureux? Probablement, pensât-il avec un sourire aux lèvres alors qu’il attendait la réponse de cette dame. Un ange et une buveuse de sang pouvaient-ils partager une relation comme cela? Surement, ici c'était possible.
Revenir en haut Aller en bas

Meryle Nightlander



________________


________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Début de l'entrainement [POST CLOS]   Mer 26 Jan 2011 - 3:02

J'était vêtue d'une longue robe bleu sombre profond teinté à quelque endroit de reflets argenté tissé en forme de tresses végétales nouées dans de petites spirales folles et fines. La robe ne possédait ni corset ni autre attaches que se soit, juste le vetement à lui seul suivant mes lignes corporelles de la poitrine en passant par la taille et jusqu'aux hanches d'où le tissus retombait enfin dans un long drapé droit un peu ample. Autour du cou pendu un camé d'argent et d'ivoir accroché à une longue chaine finement ciselée. Mes cheveux étaient lachés ramenés dans un longue tresse un peu sauvage dans la dos. Seules quelques mèches s'échappaient du tout de la cheveulure blanche platine. Je sourie doucement à son encontre quand ses yeux se rouvrient et me fixèrent. Je vint doucement à ses cotés .

- Bonsoir chère élue, comment vous sentez vous en cette belle nuit étoilée?

Je me pris à sourire encore une fois et sans répondre tout d'abord je vint m'assoire à coté de lui doucement. Une fois fait, jambes repliées de coté au sol posées, le buste cambré de coté un bras reposant ma position je fixais alors le ciel et respirait avec bonheur la fraicheur de la nuit qui venait de tomber quelques minutes plus tot. Sans repondre. Puis après un moment je finit par dire murmurant toujours :

-... La nuit est un paradis pour qui sait l'aprécier à sa juste valeure.....

Je fermais doucement les yeux profitant de la douce brise sur mon visage. J'aimais cela plus que tout. La mélancolie ne me quittait cependant jamais même en ces instants de douceur nocturne. La peine de ne revoir Luyak se faisait un peu plus grande chaque jours. J'en venait peu à peu à ne penser plus qu'à cela à coté de mes responsabilité que je n'oubliait pas tout de même, cependant la compassion des autres me passait devant sans que je puisse la voir, ou bien peut etre sans que je le veuille. Je ne pensais plus qu'en cet ange partit ailleurs quelque part, peut être surement dans les bras d'un autre ange féminin de sa race... Je n'était qu'une Vampire et contrairement à ce que pensais Eimerek en cet instant sans que bien entendu je le sache ou le devine, je tenais à penser que jamais quelqu'onque relation pourrait un jour naitre entre L'Ange disparut et moi même. Le desespoir etait un peu plus grand . Mais ici en ce moment même je n'en démontrait rien et yeux clos gardais un sourire nostalgique aux lèvres.

Puis je finit par soupirer doucement , rouvrir mes yeux et le regarder alors de ceux ci , toujours divaguant entre bleu pale et gris clair teinté d'une note rosée.

-Comment vas tu..... soufflais je. ... Ton apprentissage se déroule t'il bien ....? ... Raconte moi.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Début de l'entrainement [POST CLOS]   Mer 26 Jan 2011 - 4:16

Sans répondre, la dame prit place sur le sol de la colline, l’intimant d’en faire autant, Eimerek sans hésiter obéit aussitôt. Puis dans un murmure elle lui répondit.

-... La nuit est un paradis pour qui sait l'aprécier à sa juste valeure.....

- Oui…

Puis elle soupira avant de continuer, Évitant de répondre à sa question.

-Comment vas tu..... Souffla-elle. ... Ton apprentissage se déroule t'il bien ....? ... Raconte moi....


Lui raconter? Se souciait-elle de lui? Une telle chose était-elle possible? Eimerek en fut fort surpris. Puis après un instant, il se mit donc à bafouiller quelques mots.

- Euu, et bien…euu…Ça se passe plutôt bien, enfin… la plupart du temps... Je dois admettre, j’ai quelques difficultés à m’intégrer au groupe. Mais bon… La famille qui m’accueille semble y prendre du plaisir. Il souria* de plus belle. Les enfants sont si heureux. Ce village est formidable. Maître Yorza m’a appris quelques techniques… C’est un homme sage et sûrement un bon capitaine. Il reporta son regard vers le ciel en continuant… Les soldats de la caserne tentent de m’intégrer à leur groupe, mais j’ai l’impression d’être un surplus… Mais, j’ai espoir que je leur prouverais ma valeur… Ils ont tous l’air de bien s’entendre… Dites moi… Pourquoi m’avez-vous laissé vivre? Vous aviez pourtant dit que ce village était un endroit qui ne pourrait jamais accueillir les gens du Royaume, n’est-ce pas? Alors… pourquoi m’y accueillir? Pourquoi ne pas avoir mit vos paroles à exécution?

Sur ce, il se tut, laissant la buveuse de sang répondre n tournant son regard vers elle. Meryle était vêtue d'une robe d'un bleu sombre teintée de reflet argentés et ses longs cheveux blancs étaient ramenés en une longue tresse dans son dos. Il avait peine à croire que c'était la même qui avait mutilé et but le sang de sa monture précédente... Un tel changement, tout cela grâce à un ange voilé. Était-ce à cause de l'amour qu'elle lui vouait? Peut-être... Un ange et un vampire, cette idée semblait totalement farfelue aux yeux d'Eimerek, mais bon, comme le dit le dicton, les contraires s'assemblent. Le sourire de l'invocateur s'élargit quelque peu pendant un moment alors qu'il fixait la buveuse de sang, enfin pas trop bien entendu, il ne voulait surtout pas lui sembler impoli.

(HRP : Erf encore une autre faute stupide >.< J’ai jamais sut comment ça s’écrit)
Revenir en haut Aller en bas

Meryle Nightlander



________________


________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Début de l'entrainement [POST CLOS]   Mer 26 Jan 2011 - 14:22

- Euu, et bien…euu…Ça se passe plutôt bien, enfin… la plupart du temps... Je dois admettre, j’ai quelques difficultés à m’intégrer au groupe. Mais bon… La famille qui m’accueille semble y prendre du plaisir. Il souria* de plus belle. Les enfants sont si heureux. Ce village est formidable. Maître Yorza m’a appris quelques techniques… C’est un homme sage et sûrement un bon capitaine. Il reporta son regard vers le ciel en continuant… Les soldats de la caserne tentent de m’intégrer à leur groupe, mais j’ai l’impression d’être un surplus… Mais, j’ai espoir que je leur prouverais ma valeur… Ils ont tous l’air de bien s’entendre… Dites moi… Pourquoi m’avez-vous laissé vivre? Vous aviez pourtant dit que ce village était un endroit qui ne pourrait jamais accueillir les gens du Royaume, n’est-ce pas? Alors… pourquoi m’y accueillir? Pourquoi ne pas avoir mit vos paroles à exécution?

Je finit par lui sourire et avant même qui aille pour reposer une énième question je mis deux doigt sur ses lèvres pour en arrêter le flux de parole. Les humains ont toujours été curieux de savoir tout le temps "pourquoi". J'avais appris ça aussi au fur et à mesur de mon integration parmis eux. C'était un trait de caractère qui m'amusait chez eux. Je me pris d'un sourire un peu amusé. :

- Tu pose beaucoup de questions pour enfant de ton age tu sais...?

-Mais soit je vais tenter de répondre à tes interrogations... Ou du moins quelques unes.
.

Je me tut quelques instant, le regardant toujours de mes yeux pales. Sans un mot d'abord. Il avait un visage innocent, avide de savoir et d'apprentissage, petillant d'envie de connaitre de tout. Je glissais ma main doucement de ses lèvre jusqu'à sa joue doucement toujours abordant mon sourire doux.

- Si je t'ai laisé vivre c'est peut etre pour la même raison que Luyak m'a laissée moi même vivre... L'envie de changer les choses, de prouver que l'on peut inculpé morale et savoir vivre à qui peux être digne de raison... Tu es jeune, tu as de l'avenir mais ton passé est vide... Tu as les même bases que moi pour construir une nouvelle vie... Tu étais aux abois , j'ai donc eu envie de moi aussi créer quelque chose de mes propre mains... Prouver qu'à mon tour ma volonté est assez forte pour la léguer aux autre , nottemment à quelqu'un qui m'est contraire dans les pensée... Quelqu'un du Royaume par exemple comme toi. L'occasion ne se représenterais pas donc j'ai saisi cette chance de faire de toi quelqu'un de nouveau... Voila pour tes questions...

Je souris et retirais doucement ma main de sa joue pour aller recoiffé de celle ci un peu sa tignasse en bataille.

- Quant à tes difficultées je ne peux pas intervenir auprès de toi pour régler ces moqueries... La nature humaine est faites ainsi il faut le savoir... Aucun être humain est identique à un autre.. Et c'est là que tu dois y voir ta chance. Si tu prouve aux soldat que tu peux être aussi fort qu'eux sur plein de domaines et même plus encore alors là il te respecterons et le village suivra cette idée et tu monteras en estime auprès d'eux. Il te faut être courageux et patient. Et surtout, perséverant. Ce n'est qu'avec ce but que tu parviendras à tes fins.

-Ils ne sont pas de mauvais bougres tu sais... Ce sont des combattant partis de rien et devenus grand ... Comme toi. Ils étaient comme toi. A toi de réglé ce problème par toi même. Si tu y parvient tu auras ma reconnaissance et mon estime à moi aussi. Et toute ma confiance absolue.... Yorza m'a dit qu'il voyait en toi de grandes capacités... Qu'il avai confiance en ton pouvoir de grandire... Prend confiance en toi... Deviens dur comme la roche, inflexible et fier. Il faut savoir donner des ordres pour etre grand et ne pas faillir devant les autres... Etre sur, très sur de soi. Il te faut trouver ta clef. Celle de ta volonté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Début de l'entrainement [POST CLOS]   Mer 26 Jan 2011 - 14:53

Eimerek se tut gêné lorsqu’elle posa deux des ses doigts sur ses lèvres, alors qu’elle souriait amusée avant de prendre la parole.

- Tu pose beaucoup de questions pour enfant de ton age tu sais...?
- Mais soit je vais tenter de répondre à tes interrogations... Ou du moins quelques unes.


Puis elle se tut quelques instant, glissant ses doigts de sur ses lèvres vers sa joue avant de reprendre.

- Si je t'ai laisé vivre c'est peut etre pour la même raison que Luyak m'a laissée moi même vivre... L'envie de changer les choses, de prouver que l'on peut inculpé morale et savoir vivre à qui peux être digne de raison... Tu es jeune, tu as de l'avenir mais ton passé est vide... Tu as les même bases que moi pour construir une nouvelle vie... Tu étais aux abois , j'ai donc eu envie de moi aussi créer quelque chose de mes propre mains... Prouver qu'à mon tour ma volonté est assez forte pour la léguer aux autre , nottemment à quelqu'un qui m'est contraire dans les pensée... Quelqu'un du Royaume par exemple comme toi. L'occasion ne se représenterais pas donc j'ai saisi cette chance de faire de toi quelqu'un de nouveau... Voila pour tes questions...

Alors, elle l’avait laissé vivre car elle avait vu en lui une opportunité. Une chance de créer quelque chose de ses mains. Une occasion de prouver à son ange qu’elle avait bien évoluée? Le jeune garçon eut un sourire, alors il avait raison, elle ne l’avait nullement choisi, ce n’était qu’une série d’événements qui l’avait mené à elle. Étrangement, cela lui rappela un jeu lorsqu’il était plus jeune. Un sac de bille était la sur le sol et les enfants devaient piger une bille dans ce sac, une seule, et celui qui parvenait à tirer la bille blanche d’entre les billes noires était nommé vainqueur. Il se sentait comme une bille dans un sac et Meryle était une enfant qu’il l’avait pigé. Au hasard, mais maintenant qu’elle l’avait, lui devait lui prouver qu’elle ne devait pas regretter cela. Oui… Puis elle retira sa main de sur sa joue pour plutôt aller coiffer ses cheveux pourpre en continuant à parler.

- Quant à tes difficultées je ne peux pas intervenir auprès de toi pour régler ces moqueries... La nature humaine est faites ainsi il faut le savoir... Aucun être humain est identique à un autre.. Et c'est là que tu dois y voir ta chance. Si tu prouve aux soldat que tu peux être aussi fort qu'eux sur plein de domaines et même plus encore alors là il te respecterons et le village suivra cette idée et tu monteras en estime auprès d'eux. Il te faut être courageux et patient. Et surtout, perséverant. Ce n'est qu'avec ce but que tu parviendras à tes fins.

-Ils ne sont pas de mauvais bougres tu sais... Ce sont des combattant partis de rien et devenus grand ... Comme toi. Ils étaient comme toi. A toi de réglé ce problème par toi même. Si tu y parvient tu auras ma reconnaissance et mon estime à moi aussi. Et toute ma confiance absolue.... Yorza m'a dit qu'il voyait en toi de grandes capacités... Qu'il avai confiance en ton pouvoir de grandire... Prend confiance en toi... Deviens dur comme la roche, inflexible et fier. Il faut savoir donner des ordres pour etre grand et ne pas faillir devant les autres... Etre sur, très sur de soi. Il te faut trouver ta clef. Celle de ta volonté.


Bien entendu, elle ne pouvait pas intervenir, il le savait bien. Mais par contre, comment pourrait-il prouver qu’il pouvait être aussi fort que des soldats tout de muscles qui s’entraînaient durement depuis des années, lui qui était si frêle physiquement. Comment pourrait-il espérer égaler des montagnes de muscles? Il soupira. Il devait être persévérant, prendre confiance en lui et trouver sa clé… Sa clé, que pouvait-elle bien être? Il eut un sourire en s’étalant de nouveau dans l’herbe regardant le ciel étoilé de la nuit, alors qu’il formait les constellations qu’il avait apprises et sans détacher son regard de ce spectacle nocturne, il prit à son tour calmement la parole.

- Je vous remercie de vos conseils, je finirait bien par trouver un moyen…. La voûte céleste offre un si beau spectacle… Vous connaissez les diverses constellations?

En finissant sa phrase, il tourna sa tête vers la buveuse de sang avec un regard curieux.
Revenir en haut Aller en bas

Meryle Nightlander



________________


________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Début de l'entrainement [POST CLOS]   Mer 26 Jan 2011 - 15:44

Je le regardais avec un sourire.

-Tout d'abord tu peux parler de manière moins élogieuse envers moi,... je ne vais pas te manger ... dis je amusée.. Et puis tu n'est qu'un enfant profite de ta jeunesse sans te préoccuper trop de ton langage tant que tu peux savoir respecter tes ainés. Quand aux constellations et aux trésors du ciel je ne connais que les significations que leur donne ceux de ma race.. Chacuns à sa manière de voir et d'interpréter... Les peuplades diverses n'ont pas toutes la même vision du ciel et des bijoux qui le constellent...

- Et toi quels sens leur donnes tu ...?


Je regardais l'immensité noire au dessus de nous. Je vivais depuis des lustres sous le ciel nocturne comme tout vampire. Connaitre la voix lactée était une chose qui était assez précieuse et à la fois diversifiante pour quelqu'un qui n'avait d'autres choix que de vivre la nuit et de ne jamais voir le soleil. Je restais là à contemlpler le ciel qui s'offrait à nos regards.

En contre bas du village je vit un point lumineux. Puis un autre... Puis deux, puis trois, puis plusieurs et des dizaines ... Comme chaque nuit les villageois allumaient des lampions partout des les ruelles.
Peu à peu toutes les rues s'illuminèrent, si bien qu'on put distinguer chaque avenues, et chaque allées de la petite ville. Même les batiments en construction allumaient quelques bougies grace aux bon soins des charpentiers et des ouvriers... Cette vision , comme chaque soir , me remplie de reconnaissance... J'adorais voir ce spectacle... Il était mon seul soutient face à l'adversité chaque jour. Je me sentait apaisée. Pour la premiere fois de ma vie lorsque les habitant s'étaient donné le mot pour cet act je m'était sentie aimée ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Début de l'entrainement [POST CLOS]   Jeu 27 Jan 2011 - 4:10

Meryle sembla le regarder avec un sourire avant de lui répondre.

-Tout d'abord tu peux parler de manière moins élogieuse envers moi,... je ne vais pas te manger ... dit elle amusée.. Et puis tu n'est qu'un enfant profite de ta jeunesse sans te préoccuper trop de ton langage tant que tu peux savoir respecter tes ainés. Quand aux constellations et aux trésors du ciel je ne connais que les significations que leur donne ceux de ma race.. Chacuns à sa manière de voir et d'interpréter... Les peuplades diverses n'ont pas toutes la même vision du ciel et des bijoux qui le constellent...

- Et toi quels sens leur donnes tu ...?


Elle n’allait pas le manger, cette pensée fit rire un peu Eimerek, à leur première rencontre, c’était son objectif… Enfin, son sang était son objectif. Profiter de sa jeunesse, ne pas se préoccuper de son langage? Il pouvait essayer… Mais, il se sentait quelque peu mal à l’aise lorsqu’il se mettait à parler plus intimement avec un individu. Ainsi, les vampires avaient leurs propres significations pour les étoiles? Intéressant, l’humain n’avait jamais pensé que les étoiles pouvaient avoir diverses significations. Quel sens leur donnait-il? Quelle vaste question, enfin, par où commencer.

- Hé bien.. euum… Vous..enfin tu.. eum.. Tu vois ces étoiles vers la droite? En disant cela, il pointait du doigt la direction à observer. Elles forment la constellation de la tortue, ma mère la disait bonne conseillère. La sage et immortelle tortue. Il eut un sourire en finissant sa phrase. Je me demande si elle l’a rejoint avec mon père…

Puis il réalisa que la dame fixait le village maintenant illuminé par des tonnes de chandelles. Meryle semblait être heureuse de voir toutes ses lueurs au loin. Peut-être qu’Eimerek aurait dut participer à ce spectacle… Non, il ne voulait pas les déranger, ils avaient leur routine. Il se contenta donc de les regarder. Le village semblait être devenu une flaque d’eau reflétant le ciel. Les villageois l’aiment vraiment. Puis après cette pause, Eimerek reprit la parole un peu moins timide.

- Votre peuple vous aime… Enfin ton peuple… Vous..tu… Enfin bon… Toutes ces chandelles… Ils semblent si heureux. Dans ce village, on dirait que chaque jour est un jour de fête. C’est si merveilleux…

Puis il se tut à nouveau, son regard allant du village à son interlocutrice par instants, attendant une réaction quelconque.
Revenir en haut Aller en bas

Meryle Nightlander



________________


________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Début de l'entrainement [POST CLOS]   Jeu 27 Jan 2011 - 23:10

- Hé bien.. euum… Vous..enfin tu.. eum.. Tu vois ces étoiles vers la droite? En disant cela, il pointait du doigt la direction à observer. Elles forment la constellation de la tortue, ma mère la disait bonne conseillère. La sage et immortelle tortue. Il eut un sourire en finissant sa phrase. Je me demande si elle l’a rejoint avec mon père…


Tandis qu'il me montrait la constallation formant un amas nébuleux d'étoiles éparpillées dans une sorte de nuage stéllair, formant en effet une sorte de tortue dont on entrevoyait trois de ses pattes et la tête et bien entendu la carapace, je contemplais celle ci sans un mot écoutant ses paroles. Je souris, c'était une interprétation originale et bien belle. Du moins contrairement à la notre, Vampirique. A la ciatation se ses parents je le regardais un court instant. Avant de refixer le ciel au dessus de nous. La signification des étoiles et le fait d'entendre parler de "parents" me mis un amer gout en bouche. Cela me faisait penser à de bien mauvais souvenirs...

Tant de fois , mon frêre m'avait montré les étoiles et raconté des histoires fantastiques sur le ciel et ses constellation... Tant de fois je m'était endormie en écoutant ses contes sur ses genoux... C'tait avant qu'il devienne fou... Avant qu'il ne devienne cape blanche... C'était si doux... Et pourtant ... Cela n'éffaçait pas les atrocités qui s'étaient déroulée par la suite... Quand il fut à la paye du roi, il devint violent... Fou... Odieux et cruel. Combien de fois lui aivais je servie de "chose" et d'objet.. Aussi bien sexuelle que pass douleur.. J'avais vécu le pire enfer qui soit.Je haïssais les étoile qui me faisaient pensé à lui autant que je les aimais tout de même.

Je finit par prendre parole doucement:

-... Cette constellation à de belles signification pour vous humains... Nous , nous l'avons baptisé "sommeil d'Auror"... C'est le nom d'une vampire dans nos légendes.. Elle portait ce nom, infamme pour ceux de ma race, car désignant le levé du jour que les vampire redoute et déteste... On dit qu'elle est née d'une mère humaine, dieu seul sais pourquoi, et qui folle de voir qu'elle avait enfanté d'un démon de sang l'abandonna en lui donnant ce nom qui la maudirait. Pourtant on prétend qu'à sa deux centième année Auror trouva l'amour, On dit qu'il était un elfe du jour, une race qui aurait existé il y a fort longtemps.. Crépuscule et Auror attirés par leur prénom à la fois si contrair et semblable se lière pour le restant de leur vie. On dit qu'il vécurent mille ans avant de mourir on dit qu'ils ont offer leur corps au ciel.. Et que celui ci les a accepté pour lier leur coeur à jamais... Cette constellation représente donc cette vampire pour nous autres, dormant auprès de son amant...

Je me tut. regardant le village.

- Votre peuple vous aime… Enfin ton peuple… Vous..tu… Enfin bon… Toutes ces chandelles… Ils semblent si heureux. Dans ce village, on dirait que chaque jour est un jour de fête. C’est si merveilleux…

Je sourit :

-Je les aimes plus encore... Tellement plus. Ils m'offrent tant. Je vis pour eux. Telle est ma clefs, ma volonté, liée aussi à Luyak Notre Ange à tous.

Puis je le regardais et murmura :

-Qu'est il arrivé à tes parents jeune homme ....?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Début de l'entrainement [POST CLOS]   Ven 28 Jan 2011 - 2:40

Eimerek écoutait fasciné la légende de la constellation de la tortue, doucement racontée par Meryle.

-... Cette constellation à de belles signification pour vous humains... Nous , nous l'avons baptisé "sommeil d'Auror"... C'est le nom d'une vampire dans nos légendes.. Elle portait ce nom, infamme pour ceux de ma race, car désignant le levé du jour que les vampire redoute et déteste... On dit qu'elle est née d'une mère humaine, dieu seul sais pourquoi, et qui folle de voir qu'elle avait enfanté d'un démon de sang l'abandonna en lui donnant ce nom qui la maudirait. Pourtant on prétend qu'à sa deux centième année Auror trouva l'amour, On dit qu'il était un elfe du jour, une race qui aurait existé il y a fort longtemps.. Crépuscule et Auror attirés par leur prénom à la fois si contrair et semblable se lière pour le restant de leur vie. On dit qu'il vécurent mille ans avant de mourir on dit qu'ils ont offer leur corps au ciel.. Et que celui ci les a accepté pour lier leur coeur à jamais... Cette constellation représente donc cette vampire pour nous autres, dormant auprès de son amant...

- Quelle belle fin… Je n’avais jamais entendu parler d’une telle histoire.

Puis il y eut un léger silence. L’humain n’entendait que le vent siffler doucement à ses oreilles.

-Je les aimes plus encore... Tellement plus. Ils m'offrent tant. Je vis pour eux. Telle est ma clefs, ma volonté, liée aussi à Luyak Notre Ange à tous. Puis, elle le regarda avant de reprendre. -Qu'est il arrivé à tes parents jeune homme ....?

Eimerek se mordit les lèvres, il savait que cette question viendrait, mais, il ne savait jamais comment y répondre. Bien sur, il n’avait aucune responsabilité dans la mort de ses parents, mais tout de même… Enfin, l’invocateur répondit finalement à son interlocutrice d’un ton qui devait sembler quelque peu incertain.

- Ils… euum… Ils ont perdu la vie lors d’un incendie… Causé par… par un démon… J’ignore pourquoi il aurait pu agir ainsi…

Puis, il se tut brusquement, les voix dans sa tête reprenaient en riant, se moquant de lui. Toujours eux… Eux qui revenaient encore… Lui….

- Tu ne le sais toujours pas? Enfin, réfléchit Eimerek, tu le sais bien… Et tu sais qui… Nous savons qui… Nous savons pourquoi…. Allez Eimerek, reprend toi… Le feu…Le feu à consumer tes parents dans leur maison alors qu’ils hurlaient leur souffrance et regrettaient de terminer ainsi leur vie… Tu sais pourquoi, tu sais comment…. Et tu sais qui…

Puis, le pauvre garçon se releva précipitamment en hurlant les larmes aux yeux tout en se tenant fermement la tête de ses deux mains.

- Non je ne sais pas! Laissez moi!

Puis il s’écroula sur le sol, toujours en larme et tremblant de tout son être alors qu’ils riaient… Eux encore eux… Pourquoi étaient-ils encore ici? Ils ne pouvaient pas être ici… La barrière était revenue et eux étaient derrière celle-ci. C’était impossible… Comment? Eimerek sentait les larmes couler lentement sur ses joues, comment? Pourquoi? Ils ne pouvaient pas… Eux…l’atteindre lui…. Mais peut-être que Lui pouvait…
Revenir en haut Aller en bas

Meryle Nightlander



________________


________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Début de l'entrainement [POST CLOS]   Ven 28 Jan 2011 - 3:09

Je ne fut pas surprise de la voir ainsi mal à l'aise . Chacun de nous avons tous un passé différents certe, mais tout aussi douloureux les uns comme les autres , dans ce monde cruel et froid.

- Ils… euum… Ils ont perdu la vie lors d’un incendie… Causé par… par un démon… J’ignore pourquoi il aurait pu agir ainsi…

Tout à coup cependant cette fois, je fut surprise de le voir se prendre les tempes à mains fermes et de serrer sa tête comme un étau serrerait un visage de fer durement qui allait explosé. Il avait l'air de souffrir un martyre sans nom, mais interne, plutot psychique.
Cependant comme à mon habitude je ne bougeais pas de ma place le regardant juste. Je ne montrait pas ma surprise aussi. Plutot silencieuse et peu réctive. Le fixant sans doute tout de meme.
Je le vit tomber au sol sous un mal aise soudain. Il semblait murmurer des mots à lui même disant et prononçant des paroles qui parlais de le laisser en paix, de partir.
Je savais qu'il ne parlait pas de moi et je savais aussi quelles étaient les causes de ces allucinations. Cependant je ne pouvais pas remédier à cela sur du long terme à proprement parler. Il ne réglerais ces angoisses soudaines et ses torts psychiques que lorsqu'il aurais trouver sa voie... Sa clef.

Le voyant soufrire sans nulle autre raison que son désordre mentale je fini par me lever et doucement je vint jusqu'a lui et me mis alors à chanter doucement de la façon que seule ma voix savais avoir, une manière douce et apaisante, créer juste pour cela....

Au plus loin..... de tes.. rêves..
Au plus près.... le jour s’a..chève..
L’ange noir.... ose y croire…
Laisse toi.................... envouter…

C’est l’ivresse......... la promesse..
Doux vampire …...... au sourire
.....Désirant t’apaiser….....

......Laisse toi désirer….

...laisse....moi....t'a..pai..ser....

... ...Dansant la nuit... fuyant le jour...
..... Vivant... d'envies....de Fruit .. d'amour...
tendre paresse .. ... rimant toujours...
Avec caresses...
... Oublis d'oublier...

Laisse moi d'apai...ser....
<3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Début de l'entrainement [POST CLOS]   Ven 28 Jan 2011 - 4:57

Eimerek les entendais, partout, partout, autour de lui. Des voix des milliers de voix. Tous riaient de lui, se moquaient de lui. Et lui, lui ne pouvait rien faire, tout ce qu’ils disaient était vrai… Il ne pouvait pas faire autrement… Puis après un moment, les voix se firent plus distantes, plus lointaines. Une voix prenait le dessus, une voix douce… Meryle… Elle chantait à nouveau sa douce mélodie.

Au plus loin..... de tes.. rêves..
Au plus près.... le jour s’a..chève..
L’ange noir.... ose y croire…
Laisse toi.................... envouter…

C’est l’ivresse......... la promesse..
Doux vampire …...... au sourire
.....Désirant t’apaiser….....

......Laisse toi désirer….

...laisse....moi....t'a..pai..ser....

... ...Dansant la nuit... fuyant le jour...
..... Vivant... d'envies....de Fruit .. d'amour...
tendre paresse .. ... rimant toujours...
Avec caresses...
... Oublis d'oublier...

Laisse moi d'apai...ser....
<3


Les voix étaient moins fortes, elles reculaient devant la nouvelle arrivante. Elle… Elle parvenait à les chasser, eux… Lui… Eimerek sanglota encore quelques instants avant de finalement relever la tête. Il regarda honteux la buveuse de sang, oui, il avait honte. Honte de s’être laissé emporté par eux… Il essuya sans grand succès les larmes sur ses joues avant de prendre la parole.

- Je…Je… Il essuya a nouveau ses joues… Je… Pardon… Je…je ne voulait pas… Je… Pardonnez moi…Ce… Eux… Ils ne partent pas… Ils restent dans ma tête… Je…Ils me parle… Eux… Et Lui… Lui, c’est Lui le chef… Eimerek s’empoigna les cheveux un instant puis, il les relâcha, continuant à parler. Mais grâce à vous, ils sont repartis… En finissant sa phrase, il souri timidement… Mer… Merci Meryle… Puis, il regarda le village illuminé. Les aimez vous autant que votre ange?

Puis, il attendit encore qu’elle lui réponde. Regardant les villageois au loin. Puis, il se demanda, faisait-il parti de ce village? Question étrange, mais… Pourtant Eimerek n’était pas sur de la réponse. Non, pas tant qu’il ne s’était pas débarrassé de ces démons… Pour le moment, il n’était qu’un visiteur… Un visiteur… Un visiteur qui devait se débarrasser de ses visiteurs. Eux, qui habitaient dans sa tête. Il devait les chasser. Il l’avait déjà fait une fois. Il pouvait le refaire dans sa nouvelle existence. Oui, il en était convaincu. Une fois qu’il aurait trouvé sa clé… Sa volonté… Oui, il faudrait la trouver. Il se mit donc a fredonner le petit chant de Meryle, sans toute prononcer aucunes paroles. Cette douce mélodie qui apaisait son âme. Puis, une autre question vint a la tête d’Eimerek, était-elle l’auteure de ce chant? Et pourquoi était-il si nostalgique? Le jeune humain était fort curieux de connaître la réponse, alors il reprit donc la parole, étant un peu plus calme.

- C’est une fort jolie mélodie… V… C’est une de tes créations? Pourquoi est-elle si mélancolique…

En finissant sa phrase, il tourna son regard timidement vers la buveuse de sang, bien entendu, la curiosité pouvait probablement se lire dans son regard, encore rougit par les larmes qui s’étaient échappées un peu plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas

Meryle Nightlander



________________


________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Début de l'entrainement [POST CLOS]   Ven 28 Jan 2011 - 15:34

- Je…Je… Il essuya a nouveau ses joues… Je… Pardon… Je…je ne voulait pas… Je… Pardonnez moi…Ce… Eux… Ils ne partent pas… Ils restent dans ma tête… Je…Ils me parle… Eux… Et Lui… Lui, c’est Lui le chef… Eimerek s’empoigna les cheveux un instant puis, il les relâcha, continuant à parler. Mais grâce à vous, ils sont repartis… En finissant sa phrase, il souri timidement… Mer… Merci Meryle… Puis, il regarda le village illuminé. Les aimez vous autant que votre ange?

Sans qu'il le vit je baissais les yeux sans plus bouger que cela. Mon coeur se serra. Fort. J'avais horreur que l'on me questionne sur Luyak. Je pouvais entrer dans des colères noire rien qu'à l'évocation de son nom. Plusieur soldat en avait fais la douloureuse experiences parfois... Ma colère n'était ni voulue ni un plaisir. Mais c'était spontané. Presque automatique.

Me rappeller de son visage, de son attention était douloureux et angoissant. Je conptais depuis trop longtemps les lunes , les semaines, les jours, les heures et les minutes... Depuis sa disparition. J'avais presque interdis qu'on me quedtionne sur l'Ange ou encore qu'on difamne son nom, cette dernière clause etait même condamnable de mort ou d'emprisonnement. La paix reingnait certe, j'aimais chaque êtres au village mais ma bonne humaur avait un prix. Non difficil à comprendre et à laquelle il etait simple d'obeir. C'était la seule condition qu'il fallait respécterenvers moi.

Puis il repris la parole :

- C’est une fort jolie mélodie… V… C’est une de tes créations? Pourquoi est-elle si mélancolique…

Le jeune homme se tourna ... Mais sur le vide.
J'avais disparus. Comme un mirage. Il était de nouveau seul sur la colline.

Je réaparut de mon coté à la chapelle. J'étais haletante, je n'avais même pas répondu à ses questions. La téléportation corporelle était facile pour un vampire... Mais mon coeur était emprunt aux remors et à l'angoisse. Je me soutint à une collonne de l'édifice interieur plongé dans la douceur nocturne de l'épaisseur des mur de pierre et de la nuit qui s'étallait au dehors. Quelque bougies avait été allumées dans ma pièce de vie, un peu partout. Les servantes surement comme toujours.

Ces braves femmes qui se dévouaient à mon confort alors que je ne les avaient jamais contrainte à ce métiers. Elle S'étaient misent d'elles même à mon service par bonté et je leur versait alors un pécule conséquent en remerciement.
Je me trainait de tristesse jusqu'à mon lit à baldaquin dont les voiles blancs et pourpres légés, transparents, recouvraient les rampes de bois. Je les écartait d'une main faible et me laissait m'écrouler sur les draps de lin et de laine. Les larmes se mirent à couler. Mes mains à se serrrer aux drap sous la tension provoquée.

En silence je me laissait sombrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Début de l'entrainement [POST CLOS]   Ven 28 Jan 2011 - 19:21

Eimerek fut fort surpris de se retourner et de voir qu’elle n’était plus là. Une téléportation? Il avait entendu dire que les vampires en avaient la faculté… Le jeune humain reporta donc son attention sur le village. Même si elle n’avait pas répondu à sa question, il savait la réponse. Il s’en voulu d’avoir posé cette question… Il aurait du se taire… Eimerek tapa du poing su le sol de la colline avant de se relever. Maintenant, si Meryle le décidait, il pourrait subir la peine de mort ou être emprisonné… Il aurait du se taire, mais il s’était laissé parler…. Quel imbécile… De plus, Meryle ne devait pas en être bien contente… Pourquoi diable ne s’était-il pas tut? Et maintenant quoi faire? Rester et faire comme si rien n’y était? Complètement absurde….Soudain, il eut une idée… Partir chercher et ramener Luyak…Est-ce qu’il pourrait y arriver? Peut-être… Mais le monde est un endroit vaste… De plus, comment pourrait-il le retrouver s’il se trouvait dans un autre monde? C’était insensé…Mais pourtant… Non… Eimerek chassa cette idée stupide de sa tête et se dirigea vers le village encore tout illuminé. Il se erra sans but dans les rues en saluant les villageois qui étaient encore debout. Que pouvait-il bien faire? Il soupira en regardant le ciel, fixant la constellation de la tortue et murmurant pour lui-même.

- Oh sage tortue, que devrais je faire? Enfin tortue ou sommeil d’aurore… Qu’ais je fais?

Puis, il entra dans la maison endormie où il résidait encore et sans faire de bruit, alla s’étendre sur son lit. Eimerek soupira a nouveau en regardant le ciel par la fenêtre de sa chambre. Espérant ne pas avoir trop offusquer Meryle… Il se sentait si idiot… Quelle stupidité l’avait poussée à parler… S’il n’avait pas demandé cette question, il serait probablement encore sur la colline, aux coté de celle qui réussissait à les chasser eux. Eux qui revenaient encore… Ils se moquaient de lui encore… Encore… Ils étaient encore là… Eux qui riaient de lui.

- Allez dort humain, dort… Tu l’as fait partir maintenant, mais nous… Nous sommes là…Toujours là…

Puis les voix s’esclaffèrent alors qu’Eimerek tombait petit à petit dans le sommeil. Demain… il pourrait tout arranger…. Du moins essayer?


(HRP: Alors, fin du RP. Merci pour ton temps et ta patience ^^' Et désolé pour mes post minables)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Début de l'entrainement [POST CLOS]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Début de l'entrainement [POST CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Grandes plaines de Feleth :: Plateaux de lune-