''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Grell Sutcliff



________________

Grell Sutcliff
________________


Race : Vampire
Classe : Nécromancien
Métier : Croque mort
Croyances : Aucune
Groupe : Démon

Âge : 200, 300 ans? Bah! Quelle importance après tout.

Messages : 36


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyLun 4 Avr 2011 - 19:29

La journée avait été longue. Heureusement pour Grell, les nuages agglutinés dans le ciel masquaient complètement l'astre solaire lui permettant de sortir au grand jour sans risquer de flamber. Il y avait eu un enterrement, encore un. Grell avait regardé la cérémonie depuis la bâtisse accolée au cimetière et qui lui tenait lieu de maison, pouffant de rire devant tant de larmes et de chagrin. Il faisait des grimaces contre la vitre chaque fois qu'une des personnes au dehors jetait un regard vers sa maison et, bizarrement, à chaque fois la personne se détournait, outrée, causant l’hilarité de Grell qui avait de plus en plus de mal à se contenir.
Bien des gens le connaissaient à présent et connaissaient son côté tapageur et irrespectueux. Mais comme il était le seul à bien vouloir s'occuper du cimetière, on ne lui disait rien. Et cela valait mieux. Il aurait étripé quiconque lui aurait fait la moindre remarque.

La journée s'achevait donc, pleine de larmes et de rires et Grell, qui sentait sa soif de sang se réveiller, s'en alla enfin faire un petit tour alentour. Il ne tuait pas systématiquement ses victimes. Après tout, c'était lui qui était en charge d'enterrer les morts et il n'était pas stupide au point de se surcharger de travail.
Il déambula à travers toute la ville, son manteau rouge voletant derrière lui et son sourire s'étalant sur son visage d'une oreille à l'autre. Pas vraiment discret pour un chasseur, mais il n'aimait pas faire dans la dentelle.
Lorsqu'il trouva un humain intéressant, il le suivit un instant et, une fois que celui-ci fut seul dans une rue déserte, il ricana comme un dément et lui sauta dessus. Il perça la gorge du jeune homme qui hurla de surprise et de douleur et se délecta du savoureux liquide sucré. De sa langue, il nettoya la plaie et lassa tomber le jeune homme par terre. Celui-ci s'affala comme une poupée de chiffon désarticulée en un bruit mou, son cœur battant encore faiblement et Grell repartit en sautillant comme un enfant, murmurant une chanson sans queue ni tête sur un air glauque.

Il avait encore un peu de sang aux coins des lèvres lorsqu'il atteignit le tournant du chemin qui longeait le mur du cimetière et qui menait à sa maison. Il tomba alors nez à nez avec un humain...
Il lui adressa un grand sourire carnassier et se demanda s'il avait encore un peu de place pour un repas supplémentaire. Il regarda furtivement autour de lui... Bien évidement, comme d'habitude, il n'y avait personne à une heure aussi tardive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lilith Cleys



________________

Lilith Cleys
________________


Race : Humaine
Classe : Barbare
Métier : Chasseur
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Âge : 23 ans

Messages : 65


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyLun 4 Avr 2011 - 20:33

Lilith, aussi fraîche que la nuit qui l'engloutissait, observait l'être qui était juste en face d'elle.
Il semblait heureux, trop heureux pour lui inspirer du bien.
Le chasseur barbare dévisageait cet être aux cheveux de couleur rouge, à l'allure exhibitionniste, et à l'odeur de sang détectable pour qui s'y connaissait. La jeune femme n'était pas un assassin, mais la chasse lui avait appris à reconnaître l'odeur de l'hémoglobine juste extraite d'une corps. Bien heureusement malgré tout, ça ne sentait pas la boucherie, ou le sang séché ... Du coup, c'était du sang en petite quantité, et frais, tout frais.

Le sourire carnassier de l'homme intervint enfin dans l'observation de Lilith qui y vit des dents pointues, rappelant de façon presque indécente les contes racontés aux femmes dans son village, au sujet des créatures de la nuit qui les capturaient une fois que le soleil était rangé par le premier homme de Brakmar.
Et pour la jeune fille qui n'y croyait pas, ceci ne pouvait être qu'une grosse blague.Mais elle n'éclata pas de rire pour autant.

Elle préféra demander renseignement sur le lieu où elle était ... Son nom en fait. Et sur le moyen d'obtenir une carte de la région.Elle ne connaissait effectivement jusque là que les contrées parcourue par son peuple nomade, ce qui propose donc la montagne et les premier centimètres de pelouses qui l'entourent. Pas grand chose donc.
Lilith fit le plus beau sourire de ceux qu'elle avait hérités de sa mère, et commença à questionner, avec mélodie ... Enfin presque.

"Bonsoir l'ami ! Tu saurais pas m'indiquer le nom de ce village ..? Ou alors me donner une carte ?"

La belle demoiselle n'était pas habituée a prendre ainsi contact avec des gens qu'elle ne connaissait pas.C'est là qu'elle se rendait compte que vivre en autarcie comme le faisait son clan n'était pas une bonne chose. Elle tenta de corriger son erreur, son oubli ; en tendant enfin la main pour se présenter :

"Mon nom est Lilith, de la famille Cleys, fille du chef."

N'importe qui entendant ça aurait pu rire à plein. Mais elle ne s'en rendait pas compte la pauvre ... Car pour elle, le chef était connu de tous, le chef était le chef, et l'était partout ... C'est ça d'être nomade, c'est de ne pas être limité aux frontières ... Du moins, c'est ce qu'elle pensait.Elle serait d'ailleurs déçue,lorsqu'elle apprendra que la réputation de son père est à refaire, ou même a faire.
Elle continuait d'observer l'homme, en tendant la main. Elle ne se sentait pas bien avec lui,mais il était seul, il était le seul. On aurait dit qu'il était l'unique habitant de cette bourgade, si s'en était une.Lilith n'avait en effet vu jusque là que des pierres tombales, dont elle ne savait rien ; ce n'était pour elle que des rochers étrangement taillés et placé de façon idiote et inutile. Si seulement elle savait ce qu'il y avait en dessous ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Grell Sutcliff



________________

Grell Sutcliff
________________


Race : Vampire
Classe : Nécromancien
Métier : Croque mort
Croyances : Aucune
Groupe : Démon

Âge : 200, 300 ans? Bah! Quelle importance après tout.

Messages : 36


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyLun 4 Avr 2011 - 21:08

Après lui avoir sourit en retour, la jeune femme prit la parole:

"Bonsoir l'ami ! Tu saurais pas m'indiquer le nom de ce village ..? Ou alors me donner une carte ?"

Le sourire de Grell se transforma en une moue d'incompréhension. De toute évidence, la jeune femme n'était pas du coin.
Elle ajouta ensuite en lui tendant la main:

"Mon nom est Lilith, de la famille Cleys, fille du chef."

Grell regarda la main avec soupçon. Était-ce une blague? Jamais encore on ne s'était présenté à lui avec tant d'ardeur et d'assurance. Soit cette jeune femme était folle, soit elle n'était vraiment pas du coin. Le sourire du vampire refit son apparition sur son visage d'albâtre, plus carnassier que jamais et, ne quittant pas la jeune inconsciente des yeux, il lui saisi la main fermement et y déposa un baiser tout en faisant la courbette. La nuit s'annonçait drôle...

"Lilith!" Fit-il de sa voix haut perchée dont on doutait que c"était celle d'un homme. "Belle Lilith, votre nom sonne à mes oreilles comme le nom d'une fleur des champs baignant dans un soleil couchant... Cela dit, il me fait aussi penser à ces créatures difformes qui ont dévoré ce gamin l'autre jour."
Il ferma les yeux tout en baissant la tête et en la bougeant doucement de gauche à droite. "Pauvre enfant, son corps était dans un état..." "...réjouissant" ajouta t'il en relevant la tête et en souriant de plus belle.

Voyant que la jeune femme allait parler, il ne lui en laissa pas le temps et enchaîna:
"Non je n'ai pas de carte mais je peux néanmoins vous indiquer le nom de cet endroit. Vous vous trouvez actuellement aux abords du cimetière de Venill, dernière demeure des âmes égarées et des corps déchiquetés dont J'AI la charge" Il avait insisté sur le "j'ai' tout en posant fièrement sa main libre sur sa poitrine, son autre main tenant toujours celle de la jeune fille.

"Mais je vois que vous n'êtes pas d'ici, peut-être désirez-vous un peu de repos ou de quoi vous restaurer. Le monde n'est pas sur à la nuit tombée" ajouta t'il avec insistance, une lueur gourmande dans les yeux. Il avait là une belle occasion de s'amuser. "Ma maison est juste là" fit-il en levant le bras et en pointant son doigt fin vers la porte qui s'encastrait dans le plus proche bâtiment, le seul bâtiment du coin d'ailleurs mis à part l'église qui se trouvait de l'autre côté du cimetière et dont on apercevait derrière le mur l'imposante silhouette.
Tout en disant cela, il essuya le sang qu'il lui restait aux coin des lèvres en sortant furtivement sa langue et sans jamais cesser de sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lilith Cleys



________________

Lilith Cleys
________________


Race : Humaine
Classe : Barbare
Métier : Chasseur
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Âge : 23 ans

Messages : 65


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyMar 5 Avr 2011 - 17:46

Lilith était à la fois charmée et dérangée par l'intention qu'avait cet homme à user des mots et des gestes avec politesse et courtoisie. Elle lui rendit tout de même son sourire, en récupérant sa main le plus doucement possible pour ne pas le froisser. Cependant, son invitation était tentante. Une maison était un luxe auquel jusqu'ici elle n'avait pu se laisser aller. Cabanes et autres tentes, en plus des carrioles ; telles étaient les habitations de Brakmar.
Elle observait donc le bâtiment que lui avait désigné Grell, dont l'odeur de sang ne passait décidément pas, et réfléchissait presque à autre voix, mais cela ressemblait plus à un lot de soupirs à tons différents qu'à des paroles ...

*J'ai de quoi manger et de quoi monter un bivouac ... Je ne devrais pas.Mais je ne connais pas la région, et la nuit est plus noire ici qu'ailleurs ... Et c'est une maison.*

Elle parlait seule, donc, plongée dans l'aspect qu'avait la petite maison au coin du cimetière.
La nuit était effectivement plus noire ici que dans ses contrées d'origines ... C'était telles le disaient les légendes ; Les grandes villes mangent la lumière, même celle des étoiles.
Du coup, une grande ville devait sans doute être dans les environs ... C'était en tout cas ce qu'indiquaient les pensées de la barbare qui continuait de penser haut.

Lilith s'en alla tout de même prononçait des mots qu'elle avait peur de regretter, mais elle rêvait de vivre, même pour une seule nuit, dans une maison. C'est donc les yeux scintillant qu'elle dit ;

"Tu me fais visiter ?"

Chaque personnes avaient une fantasme, un rêve, une envie persistante ; pour Lilith c'était de connaitre une maison. C'est étrange, mais c'est comme ça ; elle se disait qu'un jour elle arrêterait de voyager, et qu'il fallait s'y préparer.

"J'ai du lapin, pour le repas, si tu veux..."

Lui proposa-t-elle en guise de paiement, ne voulant pas se sentir redevable par la suite.


Dernière édition par Lilith Cleys le Mar 5 Avr 2011 - 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Grell Sutcliff



________________

Grell Sutcliff
________________


Race : Vampire
Classe : Nécromancien
Métier : Croque mort
Croyances : Aucune
Groupe : Démon

Âge : 200, 300 ans? Bah! Quelle importance après tout.

Messages : 36


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyMar 5 Avr 2011 - 18:45

La jeune femme récupéra sa main avec délicatesse et, semblant enchantée de passer la nuit dans sa maison, elle s'y dirigea. Derrière elle, et sans qu'elle ne s’aperçoive de rien, Grell entama une danse de la victoire, silencieusement, se trémoussant comme un diable et tressautant sur ses pieds. Quiconque l'eut aperçut se serait demandé s'il n'avait pas perdu l'esprit...

Une fois sur le seuil, il passa devant la jeune femme et lui fit une courbette en lui ouvrant la porte, tendant le bras pour l'inviter à entrer la première.

*Après toi, casse-croûte... * songea t-il dans un grand sourire.

"Tu me fais visiter ?" demanda alors la jeune femme, les yeux se posant sur tous les objets de la maisonnette.

Il y avait un tel fatras qu'une chatte n'y aurait eut aucune chance de retrouver ses chatons. Des objets en tous genres étaient éparpillés partout, des seaux, des papiers , des chaussures, une lampe à huile, des crânes, des os divers... contre le mur du fond étaient appuyés plusieurs cercueils de diverses tailles, des grands mais aussi des tout petits, tout juste assez larges pour des bébés. Sur la droite, un escalier en bois, lui aussi englouti sous un bazar monstre, menait à l'étage.
La pièce où ils se trouvaient était plongée dans l'obscurité et Grell s'empressa de remettre d'aplomb la lampe à huile qui avait commencé à répandre son contenu par terre puis il l'alluma et la posa sur l'unique table de la pièce, elle aussi encombrée. La lampe diffusait une lumière douce qui permettait tout juste de voir où on mettait les pieds et qui rendait l'atmosphère un peu glauque, voire angoissante... Et dans cette pénombre, le sourire de Grell était plus effrayant que jamais.

Puis, le vampire poussa tout ce qui était sur la table pour faire un peu de place et tout se fracassa sur le sol dans un boucan assourdissant de vaisselle cassée.

« Oups » fit-il en rigolant à moitié. « De toute façon j'avais pas fait la vaisselle » ajouta t'il, trouvant la réplique assez drôle puisqu'il ne mangeait jamais. Bien sur, la jeune femme n'y vit pas l'allusion.

« Au fait, je ne me suis même pas présenté ! Quel grossier personnage je fais ! »
Il fit une nouvelle courbette devant la jeune femme qui était entrée et lui glissa d'un ton doucereux :
« Je me nomme Grell, Grell Sutcliff »
Puis il se glissa derrière elle et referma la porte tout en se passant la langue sur les lèvres.

« Personnellement, j'ai déjà dîner, mais si vous avez faim, n'hésitez pas, la cheminée est à votre disposition. » tout en disant cela, il prit un tisonnier qui se trouvait devant l'âtre et fit repartir le feu qui couvait encore sous la cendre. Il ajouta une bûche et une chaleur apaisante se diffusa aussitôt dans la pièce, ajoutant également un peu de clarté.

Laissant la jeune femme prendre sa décision, il saisi l'une des deux seules chaises qui se trouvaient contre la table et s'y assis à califourchon, ses bras croisés sur le dossier et observant la jeune femme d'un air gourmand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lilith Cleys



________________

Lilith Cleys
________________


Race : Humaine
Classe : Barbare
Métier : Chasseur
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Âge : 23 ans

Messages : 65


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyMar 5 Avr 2011 - 21:49

Lilith accepta cette présentation avec joie. Le nom du personnage lui paressait original, si pas étrange, mais le sien à elle devait être pareillement reçu à celui qui l'avait menée à sa maison.
Les dieux avaient accompagné la chasseuse ... L'homme était gentil, poli, aimable, et semblait proche de la perfection. Il offrait tout ce qu'il avait à disposition à Lilith pour faire ce dont elle avait besoin. Mais la jeune femme restait génée, de ne pas pouvoir échanger cette nuit de confort dans cette cabane fortifiée contre quoique ce soit.
Pour éviter de se sentir mal à l'aise par rapport à ça, elle décida simplement de ne plus y penser, et regarda avec attention tous les cercueils qui décoraient la pièce, éclairée de façon presque dramatique par les flammes infernales de la cheminée. Néanmoins, le ventre plat de la barbare rugissait. Elle ne put donc résister à profiter de cette chaleur concentrée, et prépara une casserole pour faire un ragout de lapin.
Elle en respirait l'odeur avec joie, heureuse de ne plus renifler ces étranges senteurs de sang.

Le mélange chauffait donc, et Lilith attendait, jusqu'à ce qu'elle prenne une chaise, sans savoir quoi dire, pour s'installer devant son hôte.
Elle retira enfin sa capuche, et déposa son carquois, son épée, ainsi que sa ceinture qui tenait tous ces équipements qui ne servent à rien à l'intérieur d'une maison.
Elle était donc à moitié nue, sa tenue ne couvrant en effet que le strict minimum, une fois la capuche envoyée ailleurs. Ses longs cheveux blonds capturaient avec intensité la luminosité du feu de cheminée, peut-être même leur odeur ... Mais cela n'était pas important.

Elle dévisageait cet homme, et ce sans s'en rendre compte ; il était calme, trop calme, on n'est jamais aussi calme lorsqu'une inconnue pénètre ainsi chez nous ... S'en était presque terrifiant, en plus d'être impressionnant. Mais il était beau, et pour une barbare, là reste le plus important lorsque l'on ne connait pas l'intérieur d'une personne.

Enfin, alors que les premières bulles apparaissaient à la surface de ce qui était désormais un genre de soupe, lors d'une ébullition digne des plus beaux repas, Lilith se permis de dire ;

"S'il te plais, goute. C'est tout ce que je peux t'offrir en échange de ton invitation ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Grell Sutcliff



________________

Grell Sutcliff
________________


Race : Vampire
Classe : Nécromancien
Métier : Croque mort
Croyances : Aucune
Groupe : Démon

Âge : 200, 300 ans? Bah! Quelle importance après tout.

Messages : 36


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyMar 5 Avr 2011 - 23:11

Tout le temps que mit la jeune femme à préparer son repas, Grell ne l'avait pas quitté des yeux un seul instant. Il observait le moindre de ses mouvement, s'imaginant à chaque instant le goût qu'elle pourrait bien avoir. Serait-elle sucrée et voluptueuse comme une fleur des prés ou alors serait-elle âcre et insipide ?
Lorsqu'elle retira la capuche qui cachait sa chevelure dorée, une odeur boisée lui parvint. C'était l'odeur d'un animal sauvage sans pour autant être farouche, le genre de créature à vivre sans frontière, sans barrière ni aucune contrainte, une biche courageuse ou tout simplement stupide qui venait d'entrer dans la tanière du loup...
Elle touillait avec énergie le contenue fumant d'une petite casserole d'où se dégageait une odeur nauséabonde.

*Beuh... Je ne vais jamais pouvoir la dévorer à l'intérieur, ça empeste, ça va altérer son goût.* Songea t-il alors, faisant la moue. *Tant pis, dans le cimetière ça fera l'affaire...*

La porte du fond qui aurait du mener à un jardin menait en fait directement au cimetière... Pratique. Il se dit qu'il n'aurait qu'à la déguster là, à l'air frais.

"S'il te plais, goûte. C'est tout ce que je peux t'offrir en échange de ton invitation ..."
Il renifla de loin le contenu de la casserole avec suspicion et sa moue se transforma en une grimace telle qu'on l'aurait cru sur le point de rendre l'âme.

« Merci, mais non merci. J'ai encore quelques années à vivre » lança t'il sans réfléchir dans un sourire divin. « Mais si votre souci est l'équité, ça peut s'arranger... Je suis convaincu que vous avez bien d'autres choses à m'offrir en échange de mon... hospitalité.. » Il avait dit tout cela de façon lente et d'une voix plus grave qu'à l'ordinaire, son sourire ne l'ayant pas quitté et dévoilant deux rangées de dents plus pointues les unes que les autres.

Voyant que le visage de la jeune femme se décomposait, il se dépêcha d'ajouter, comme si de rien était :
« Mais mangez donc, ça va refroidir. Déjà que chaud ça doit être pas mal dur à ingérer, alors froid j'imagine même pas... » Il retourna alors la chaise sur laquelle il était assis depuis le début et s'y assis enfin correctement, croisant ses longues jambes et se tenant les genoux de ses deux mains, fixant la jeune femme d'un regard innocent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lilith Cleys



________________

Lilith Cleys
________________


Race : Humaine
Classe : Barbare
Métier : Chasseur
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Âge : 23 ans

Messages : 65


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyMer 6 Avr 2011 - 18:25

La tradition aurait voulu que Lilith retourne en dehors de cette antre dès qu'elle le vit refuser son repas. Mais voilà, ce sourire et ce regard, ce corps fin aux mouvements légers ; ce n'était pas effrayant, voir même beau, comparé aux barbares qu'elle eut toujours supportée jusque là.
Elle commença donc à manger, vite et sans mâcher ce qu'il restait du lapin. Elle tachait d'ailleurs le coin de ses lèvres, le bout de son menton, jusqu'au rot final qui marqua la fin du repas. Ce dernier, bien entendu, était caché derrière le bras de la jeune fille qui avait réellement mangé à sa faim, c'est à dire tout ce qu'elle avait préparé.
Après ce son et cette odeur aussi laide qu'impolie, Lilith se leva et demanda, gênée, où elle pourrait se laver. Cela faisait en effet une dizaine de saillon qu'elle ne s'était pas plongée dans de l'eau pour se décrasser. L'odeur de la chair et de la fourrure enlevée à toute vie commençait à marquer ses vêtements, ses équipements, et surtout ; ses cheveux, auxquels elle faisait pourtant si attention.

La jeune femme se permit de se rapprocher de Grell, comme pour lui faire les yeux doux, histoire qu'il accepte de lui rendre ce second service.
C'était une torture, d'ailleurs, de demander ainsi. Elle qui était habituée à s'entretenir par ses propres moyens se voyait gratter la charité d'un seul être en une seule soirée. Elle cherchait d'ailleurs déjà comment elle lui rendrait la pareille.
Ne trouvant pas réponse à son questionnement ; elle tenta de se rattraper :

"Non, oublie, je ne veux pas abuser de ce que tu peux m'offrir."

Elle commença donc à ranger le matériel qu'elle avait utilisé pour cuisiner, tout en s'essuyant la figure avec l'une des fourrures de lapins qu'elle avait à peine enlevé du corps qui leur étaient attachés. Le tout en mettant, de sa main droite, ses cheveux derrière son oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Grell Sutcliff



________________

Grell Sutcliff
________________


Race : Vampire
Classe : Nécromancien
Métier : Croque mort
Croyances : Aucune
Groupe : Démon

Âge : 200, 300 ans? Bah! Quelle importance après tout.

Messages : 36


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyMer 6 Avr 2011 - 19:43

Cette jeune femme était vraiment inconsciente. Malgré les sous entendus à peine voilés de Grell sur le sort qui l'attendait, elle ne semblait pas effrayée le moins du monde. Soit elle était inconsciente, soit elle était plus puissante qu'elle n'y paraissait...
A cette pensée, le sourire de Grell s'effaça et il resta un instant indécis. Et si c'était l'une de ces chasseuses de vampires dont il avait entendu parler ? Non... si cela avait été le cas, elle l'aurait déjà trucidé et il ne serait pas là à observer avec gourmandise son corps frêle. Reprenant un peu d'assurance, et constatant qu'elle avait fini son repas, il se leva en hâte... même un peu trop vite pour un humain... et lui saisi fermement le bras de sa main gantée de noir, telle la serre meurtrière d'un vautour alléché.

« Un bain ? Mais quel merveilleuse idée ! Venez donc je vais vous conduire... »

Puis il l’entraîna dans l'escalier étroit et encombré, enjambant des os, des livres, des bougeoirs et autres ustensiles en pagaille. Une fois à l'étage, il ouvrit une porte immédiatement sur sa droite et dévoila une salle de bain ou un baquet en bois trônait au centre de la pièce. Là encore, c'était un véritable capharnaüm et on doutait que le sol ait un jour vu les poils d'un balai.

« C'est un peu en désordre, mais si vous cherchez bien, vous trouverez peut-être du savon... Et si jamais vous trouvez un chat mort c'est normal, je crois qu'il est venu mourir ici... Ah oui, et encore une chose... » Il la regarda droit dans les yeux et son sourire s'effaça. « Ne touchez pas au cercueils. » L'éclair de méchanceté qui était passé sur son visage s’évanouit aussi vite qu'il était apparut.
« Sur ce, bonne douche froide ! »

Il y avait effectivement trois cercueils, tous de la taille d'un homme adulte, empilés les uns sur les autres dans un coin de la pièce. Et dans chaque, un corps attendait d'être enterré. Grell avait prit un peu de retard dans sa besogne et, lorsqu'il n'y avait pas de cérémonie d'adieux, le pauvre bougre attendait parfois plusieurs jours avant de trouver enfin un repos éternel. Le problème c'est que lorsqu'il laissait les cercueils en attente dehors, les animaux venaient toujours l'ouvrir pour en dévorer le contenu et l'éparpiller dans tout le cimetière. Grell avait donc décidé de les entreposer là...
D'ailleurs, si l'odeur de putréfaction qui en émanait ne le choquait absolument pas, pour un humain, l'odeur devant sans conteste être insoutenable, malgré la petite fenêtre ouverte donnant sur le cimetière.

Grell referma la porte derrière lui, et laissa la jeune femme se débrouiller toute seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lilith Cleys



________________

Lilith Cleys
________________


Race : Humaine
Classe : Barbare
Métier : Chasseur
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Âge : 23 ans

Messages : 65


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyMer 6 Avr 2011 - 22:14

La porte claqua, et Grell la laissa. Elle avait observé la pièce, jusqu'à en trouver l'odeur.

Lilith avait sa main devant sa bouche et son nez, tentant au meilleur du possible d'empêcher l'odeur d'y entrer. Elle observait ces boites à cadavres posées les unes sur les autres comme un rien, à la manière de simples boites à choses banales dans un simple entrepôt banal. C'est là que la jeune femme maudissait bien des cultures, des civilisations. Elle jurait sur ces gens qui enterraient les morts et les laissaient pourrir dans des boites.
Pourquoi faire ainsi et ne pas les brûler ? L'odeur du feu, des cendres, est tellement plus agréables et moins persistante que celle de la chair en décomposition ...
La jeune femme suait donc, s'écroulait littéralement, jusqu'à ce que ses fesses, frigorifiées par de telles émotions, touchent le sol poussiéreux recouvert de tas de choses à peine reconnaissables. Elle avait alors des genres de flashs, de retours de sa mémoire lui faisant revisiter les massacres qu'avaient souvent du combattre les soldats de son clan. Elle se souvenait de ses amis, de ses amies, qui avaient péris sous son regard pétrifié d'une flèche dans la tête, ou, au pire, d'un coup de hache en plein visage.

Toute tremblotante, elle tentait de faire abstraction de cette odeur, de ces impressions, saisit le savon trouvé loin du lieu où il aurait du être rangé, et se courba sur elle-même, dans l'eau froide. Elle était presque en larme, tandis qu'elle usait le savon comme jamais un savon ne fut user. En plus de se lever le corps, la peau ; elle tentait de purger son âme d'aussi noires pensées. Elle priait ses ancêtres de la protéger, malgré les crimes qu'elle eut commit envers l'autorité de son père... Elle sanglotait, tout en masquant sa plainte en frottant plus fort, en faisant crier l'eau de quelques éclats.

Elle frottait ses cheveux, les yeux fermés, avec pour seule vue le noir de ses paupières, pour seule ouïe le son de ses larmes et de sa toilette, et pour seules pensées les morts qui étaient ses voisins.
Lorsqu'elle pensait avoir finit, ou plutôt ;lorsqu'elle pensait devoir finir, elle cessa de se savonner. le cube blanc de savon avait donc perdu la moitié de son volume, et sa peau était devenue sèche, mais propre.Ses cheveux sentait bon, etelle n'avait de cesse de les sentir, tandis qu'elle se rhabillait. Ses vêtements sales et ses équipements furent rangés dans son sac, tandis qu'elle ne s'était habillé que de sa cape à capuche, bien fermées cependant pour rester à l'abris des regards. Ce ne serait que le temps d'une nuit, le temps que ses vêtements reprennent une odeur supportable.

Et là, elle frappa à la porte pour en sortir, retenant au possible les nausées qui montaient avec l'odeur qui entrait dans ses narines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Grell Sutcliff



________________

Grell Sutcliff
________________


Race : Vampire
Classe : Nécromancien
Métier : Croque mort
Croyances : Aucune
Groupe : Démon

Âge : 200, 300 ans? Bah! Quelle importance après tout.

Messages : 36


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyMer 6 Avr 2011 - 22:43

Tout le temps que Lilith resta dans la salle de bain, Grell avait réfléchit à un moyen de s'amuser un peu avec elle avant de la mordre et de la vider de son sang. Il repensa alors aux cadavres dans la pièce et eut soudain une idée sournoise... Lui qui était nécromancien, il pouvait tout à loisir réanimer des corps, tant que leur état leur permettait de tenir en un morceau. Un sourire de crocodile s'étala sur son visage d'albâtre et il eut soudain le regard mauvais de quelqu’un qui s’apprête à faire un mauvais tour. Il regarda par le trou béant de la serrure qui, de toute façon n'avait plus de clé. Elle revêtait sa cape sans rien remettre dessous ! C'était le moment ou jamais. Grell se concentra sur le cadavre qui se trouvait dans le cercueil le plus au dessus de la pile et réanima son corps.
Le spectacle promettait d'être amusant. Le cadavre en putréfaction se saisi du couvercle qu'il ouvrit sans un bruit, son odeur pourrie se rependant plus encore dans la pièce qui sentait déjà bien fort. Puis il se dirigea vers la jeune femme qui frappait contre la porte. Celle-ci, qui n'était pas fermée à clé, s'ouvrit sous les coups portés par la jeune femme et Grell, qui avait attendu devant la porte, se retrouva face à elle, plié en deux à essayer de ne pas éclater de rire. On eut dit qu'il avait mal au ventre... Derrière, le cadavre continuait à progresser dans la salle de bain sans que Lilith ne se soit aperçut de rien. Puis, en quelques secondes, le mort fut planté juste derrière la jeune femme et là, comble de l'horreur, il lui posa sa main, dont la chair partait en lambeau, sur l'épaule.

Grell n'en pouvait plus de se tordre pour s’empêcher de rire, il se redressa et éclata dans un fou rire irrépressible qui résonna dans tout le cimetière tant il était puissant et aigu. Le cadavre posa presque immédiatement son autre main sur l'autre épaule de Lilith et se serra tout contre elle en l'enlaçant tendrement, répandant en même temps quelques lambeaux de chaire pourrie sur sa belle cape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lilith Cleys



________________

Lilith Cleys
________________


Race : Humaine
Classe : Barbare
Métier : Chasseur
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Âge : 23 ans

Messages : 65


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyJeu 7 Avr 2011 - 8:02

Grell riait à en mourir. Pourquoi donc ? Lilith ne comprenait pas et en était presque gênée. Elle sentit cependant l'humeur de son hôte lui serrer une épaule, tout en tombant en lambeaux dans une odeur nauséabonde. Vint ensuite l'autre épaule. Serrée plus fort encore, et la main qui la saisissait était en pire état. L'odeur envahissait ses sens, et la jeune femme ne la supportait plus. Ell sourit donc à Grell, qui riait toujours. Elle n'aimait pas qu'il se moque ainsi de lui, et décida d'en finir.

Elle se retourna d'une façon brutal en face de l'horreur qui ne pouvait plus vraiment la regarder, car son dernier oeil tombait à l'instant pour tomber au sol et être écrasé par les orteils de la barbare. Elle le poussa dans le fond de la pièce et saisit son sabre, déposé aux cotés de toutes ses affaires. Ni une ni deux, elle planta la précieuse épée dans le ventre, pour percer ce corps fragile et sortir la pointe de son arme dans le dos de son adversaire...
Mais ce truc ne mourrait pas. Lilith avait beau cherché, la souffrance ne marquait pas son visage ni ses gestes, il semblait n'avoir même pas sentit la lame lui vider de son sang ...

Toujours en tenant le manche de son épée, elle se tourna un instant vers Grell, et se demanda ce qu'il en pensait, son visage avait apparemment changé, les fous rires furent mis de cotés.
Elle cru comprendre.

"C'est toi qui fait bouger ces ... choses ..?"

Lui demanda-t-elle avec une légère pointe d'effroi tandis qu'elle empêchait la chose en question de bouger de là où Lilith l'avait plantée. Cependant, à force de se débattre, la créature risquerait d'abîmer l'épée. Une arme bien trop importante, il fallait donc l'en empêcher.

"Arrête là."

Lui ordonna-t-elle.

[HRP: désolée, c'est très court :/]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Grell Sutcliff



________________

Grell Sutcliff
________________


Race : Vampire
Classe : Nécromancien
Métier : Croque mort
Croyances : Aucune
Groupe : Démon

Âge : 200, 300 ans? Bah! Quelle importance après tout.

Messages : 36


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyJeu 7 Avr 2011 - 11:41

C'en était trop, Grell se tenait contre le mur pour ne pas s'écrouler. Des larmes de rires perlaient aux coins de ses yeux et plus aucun son ne sortait de sa gorge tant il se tordait le ventre. Puis la jeune femme attrapa sa lame et l'enfonça dans le corps putréfié dans un horrible bruit de chaire tranchée. Le cadavre tendait pourtant toujours ses bras devant lui dans le futile espoirs de saisir à nouveau la jeune femme. Du sang coagulé commença à se rependre sur la lame, noir et puant, gluant à souhait ainsi que sur le sol.

*Oh, non, je vais devoir tout nettoyer...* songea t'il, cessant de rire un instant.

Il croisa les bras, contrarié que sa chose soit embrochée et impuissante puis il fixa la jeune d'un regard mauvais.

"C'est toi qui fait bouger ces ... choses ..?" lui demanda t-elle alors.

Pour toute réponse, il lui fit son plus méchant sourire

"Arrête là." lui avait-elle hurlé.

Il ne répondit pas tout de suite, continuant de regarder le corps se débattre. Mais c'était vain, il était bel et bien embroché. Soupirant, il lâcha son emprise et le corps se ratatina sur lui même, s'affalant sur le sol en un bruit répugnant.

« Dommage, on s'amusait bien. Je crois que vous avez un petit morceau, juste là » fit-il en désignant son cou.

Puis, sans même attendre son invitée, il redescendit l'escalier. Cette jeune femme n'était pas drôle. Elle s'était débarrassée du cadavre sans aucun problème en en quelques secondes à peine. Soit elle était douée, soit il se relâchait lui-même avec le temps. Et ça, ça n'allait pas du tout. Il reprit sa place sur la chaise et, l'air renfrogné, il réfléchissait à ce qui venait de se produire. Il devait s’entraîner plus souvent sinon il finirait par complètement perdre la main.


[HRP: c'est pas beaucoup plus long mais bon. Au moins ça permet à l'autre de réagir comme il le veux ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lilith Cleys



________________

Lilith Cleys
________________


Race : Humaine
Classe : Barbare
Métier : Chasseur
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Âge : 23 ans

Messages : 65


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyVen 8 Avr 2011 - 21:36

Tout s'était produit bien vite, trop vite. Lilith n'était pas certaine d'avoir bien compris tout ce qui s'était produit alors, et tremblait à l'idée d'avoir été agressée par un cadavre. Elle frottait avec une fourrure usée la lame volée à son père avant son départ... Elle tremblait comme une feuille morte, mais se répétait à elle même, tout bas,à l'abri de toute écoute.

"Tu es forte, tu as déjà vu pire. Tué pire... Tu es forte, tu as déjà vu pire. Tué pire... Tu es forte, tu as déjà vu pire. Tué pire..."

Sans cesser de répéter le tout, sans cesser de trembler, elle rangea l'épée dans son fourreau et regarda Grell. Elle continuait de répéter, toujours, encore. Il le fallait ; il lui fallait se rassurer, oublier cette agression. Son sang, ses origines se devaient de montrer au monde qu'on ne provoque pas une personne venant de Brakmar, personne ne fait tomber un barbare des montagnes blanches, même à un contre cent.
Elle tentait donc de garder une posture fière, de reste impressionnante. Elle regardait droit dans les yeux Grell pour y déceler son pouvoir. Comment faisait-il donc revivre les morts ? Pourquoi n'était-il pas plus riche ? Après tout, maîtriser ainsi la vie devrait lui apporter tous les plaisirs que le monde peut offrir ..

Enfin.

"Vais-je passer la nuit ..?"

Lui demanda-t-elle enfin. Affronter le danger, envers et contre tout. Telle était l'un des plus grands principes d'une femme de ce genre ; "force et honneur !" comme certain disent. Mais l'inquiétude se mêlait à l'illusion d'une confiance en soi sans faille aucune. Car si elle avait cessé de se répéter des encouragements, elle tremblait encore, et ses lèvres troublaient donc sa parole. Aussi contrôlée soit elle.
Sa vie défilait devant ses yeux à cet instant précis. Verrait-elle lamer un jour ? En sillonnerait-elle les océans ? Découvrirait-elle la joie de posséder ce qu'apporte la richesse des fourrures vendues à prix d'or dans les grandes cités ? Le plaisir d'avoir sa propre maison, de ne plus avoir à voyager ? Aurait-elle un jour des enfants, un mari ? Un amant ? Aucune idée, tant de questions qui, peut-être, seraient toutes jetées dans un cercueils comme ceux entreposés là où elle eut prit son bain.

Elle ne se laisserait cependant pas faire, puisse cet homme lui envoyer tous les morts du coin. Mieux vaut mourir dans la souffrance en se battant que mourir sans se battre avec confort.

Elle attendait dans sa longue réflexion la réponse qui tomberait et briserait le silence, tout en changeant des vies, ou des morts ... Il était étrnge comme cette femme ne rencontrait que des fous dangereux depuis qu'elle s'en était allée loin de sa communauté. Son père, qui sait, avait peut-être raison ..? Les femmes n'étaient peut-êtres faites que pour être protégées ...

La seule chose qui était sûre et certaine se trouvait en le fait qu'elle continuait à suivre le Grell en question malgré le danger colossal qu'il semblait représenter. À ses risques et périls, donc ; elle désirait plus que tout savoir si cet homme, si c'en était un, assumait son but qui ne semblait pas des plus sympathiques... Il fallait bien le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Grell Sutcliff



________________

Grell Sutcliff
________________


Race : Vampire
Classe : Nécromancien
Métier : Croque mort
Croyances : Aucune
Groupe : Démon

Âge : 200, 300 ans? Bah! Quelle importance après tout.

Messages : 36


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyJeu 14 Avr 2011 - 23:03

La jeune femme l'avait suivit de près. Sur ses talons, il avait entendu son pas hésitant dans l'escalier et, maintenant qu'il était assis face à elle, qui était restée debout - eh oui, il n'y avait qu'une seul chaise après tout - il la fixait d'un oeil gourmand en se demandant à quel endroit il allait la mordre... Car il ne fallait pas perdre de vue l'essentiel. Certes, il s'amusait bien en torturant son pauvre esprit d'humain, mais il sentait sa soif le submerger un peu plus à chaque minute qui passait. Il avait beau s'être nourrit un peu plus tôt dans la soirée, il n'avait pas eut son content de sang et la présence, si proche, de cette jeune femme, enivrait tous ses sens.

Il commença à se balancer d'avant en arrière sur les pieds instables de la chaise fragile en se mettant à rire comme un dément, les yeux toujours rivés sur ceux de Lilith. La pauvre enfant se demandait surement si elle allait survivre à cette nuit. Peu probable.

Puis, sans prévenir, il se leva d'un bond, saisi sa pelle qui était posée debout contre le mur, tout près de la porte qui donnait sur le cimetière puis, une lueur folle dans les yeux, il lâcha:

"Monsieur Twinckle m'attend"

Puis il ouvrit la porte en trombe et se précipita dans la pénombre du cimetière sans rien d'autre que la lune pour éclairer ses pas. Mais après tout, c'était un vampire, sa vision parfaite n'avait pas besoin de beaucoup de clarté pour distinguer les moindres détails d'une scène.
Arrivé au centre de l'allée principale, il fit quelques pas vers le muret et commença à creuser la terre pourtant déjà meuble. Lorsqu'il entendit le tintement familier du métal contre le bois, il s'arrêta et retira ce qu'il restait de terre en raclant le couvercle. Puis il l'ouvrit, découvrant un cadavre dont il ne restait plus que les os. Il sortit ensuite, se dirigea dans sa salle de bain sans prêter la moindre attention à son invitée à laquelle il vouait pourtant tant d'attention un peu plus tôt, il se saisi du cadavre que la jeune femme avait embroché et qui gisait toujours au sol, il le hissa sur son épaule sans difficulté puis retourna dans le cimetière. Une fois devant le trou béant, il se délesta de son fardeau en le précipitant dans les bras squelettiques de l'autre cadavre. Puis il referma le couvercle avec un peu plus de difficulté et commença à remettre la terre par dessus le cercueil avec sa précieuse pelle. Tout en faisant cela, il murmurait :

"Il ne faut jamais séparer les familles... Jamais. L'un meurt, l'autre le rejoint. L'un pourri, l'autre se décompose. L'un redevient poussière, lautre retourne à la terre..."

Le reste n'était pas audible mais il continua à murmurer de plus en plus faiblement jusqu'à ce qu'il donne le dernier coup de pelle. La tombe était à nouveau impeccable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lilith Cleys



________________

Lilith Cleys
________________


Race : Humaine
Classe : Barbare
Métier : Chasseur
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Âge : 23 ans

Messages : 65


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyVen 15 Avr 2011 - 22:02

Le début du murmure quasi indétectable de Grell arrivait à peine à l'ouïe fine de la chasseuse qui ne savait comment le prendre. Sa voix était berçée dans le rythme de la mélancolie comme on avait l'habitude de l'entendre dans les rithes funèbres les plus sobres.
Il était cependant inhabituel d'entendre de tels paroles proposées suites à un tel manque de respect envers un dépouille. Ainsi jeter sur de vieux ossements le cadavre d'un autre était on ne peu plus misérable, et même la miséricorde de la plus gentille des déesses ne saurait le pardonner. C'était en tout cas l'avis de la chasseuse qui, bien qu'elle tuait plusieurs bêtes chaques jours, ne savait que mal interprêter de tels actes.

Elle saisit donc ses armes et tout autre bagages, et décida de s'avancer vers Grell pour lui dire :

" Je crois que je ferais mieux d'y aller."

Elle disait cela avec un ton sec, à la limite de l'insultant, tant elle avait détesté les actes précédents de son presque hôte. Elle tenait d'ailleurs fermement le manche de son sabre encore enfermé dans son étui, de peur qu'il ne réveille une armée dormant encore six pieds sous terre.
Après tout, il faisait vraiment peur, c'était à se demander comment elle eut pu lui faire confiance une seconde. Entre l'odeur du sange et tout ça ..

C'était presque fou, plus fou encore que le personnage devant elle ; elle était peut être folle. D'une folie banale ; la naïveté, le genre de choses desquelles elle était protégée à Brakmar, son village d'enfance.
Elle réfléchissait alors qu'elle tournait les talons dans une direction inconnue, aux bestioles dont on lui parlait à cette époque, celles qui enlevaient les vies des plus braves comme on brisait une allumette ; avec facilité.
Du coup, son pas devint pressé, sa respiration halettante. Tout devint plus rapide, alors que Lilith tentait tant bien que mal de garder une allure calme et certaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Grell Sutcliff



________________

Grell Sutcliff
________________


Race : Vampire
Classe : Nécromancien
Métier : Croque mort
Croyances : Aucune
Groupe : Démon

Âge : 200, 300 ans? Bah! Quelle importance après tout.

Messages : 36


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyMar 19 Avr 2011 - 20:43

Il n'avait même pas relevé la tête lorsque la jeune femme lui avait annoncé qu'elle s'en allait. A l'évidence, elle avait renoncé à passer la nuit ici.
Elle n'avait pas parcourut la moitié de la distance qui la séparait du portail du cimetière que Grell commença à rire. Un rire nerveux, sombre et qui montait tellement dans les aiguë qu'on aurait put douter qu'ils étaient émis par autre chose qu'une femme. Grell leva sa pelle haut au dessus de sa tête et l’abattit dans le sol. Elle s'y enfonça jusqu'au manche et ce dernier vibrait encore sous le coup. Puis le vampire se fondit dans les ombres du cimetière, riant toujours aux éclats de sa voix fluette et inquiétante. Aucun oeil humain ne pouvait plus le distinguer désormais. Il longea le muret jusqu'au portail où, bien sur, il arriva avant Lilith qui tentait de garder une allure calme. Puis il sortit de l'ombre au moment où la jeune femme saisi la grille en fer forgé. Grell abattit sa main sur la porte de métal et, même si Lilith avait tiré de toutes ses forces, elle ne se serait pas ouverte.
Il lui lança un regard gourmand, un sourire étalé sur son visage aussi pâle que la mort. Ses cheveux rouges avaient un étrange reflet sanglant dans la nuit noire. Il se passa goulûment la langue sur les lèvres, découvrant par la même occasion deux rangées de dents pointues.

"Tu t'en vas déja? Quel dommaaaaaaaaaage!" fit-il en se courbant théâtralement à la manière d'un noble. "On s'amusait bien pourtant." Fit-il en clignant de l'oeil comme s'ils étaient complice de quelque jeu. "Et puis... je n'ai pas encore retrouvé le chat. J'avais pensé que tu m'aiderais à le chercher... il doit être dans la chambre... "

Il saisi alors le poignet de Lilith et, sans même lui laisser le temps de dégainer son épée, il la dépouilla de ses affaires qui tombèrent au sol puis il l’entraîna vers la maison qui avait soudain prit une allure bien sombre...



[HJ: c'est très court, mais je manque un peu d'inspiration. Au moins, ça te laisseras tout loisir de réagir à ta guise Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lilith Cleys



________________

Lilith Cleys
________________


Race : Humaine
Classe : Barbare
Métier : Chasseur
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Âge : 23 ans

Messages : 65


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptySam 23 Avr 2011 - 19:38

Musique épique pour cette scène.

Lilith se sentait coincée, blessée, son estomac fut des plus retournés quand, violemment, l'homme saisit son poignet ; bref elle se sentait mal, ainsi tirée vers la maison dont elle comptait s'échapper. Elle tirait, se débattait ; ses talons tentaient désespérément de se caler derrière un défaut de ce sol granuleux, terreux ... Mais tout cela n'était que sol mort, rien n'y poussait, et aucune racine perdue à la surface ainsi labourée ne pouvait servir d'obstacle à l'avancée machiavélique du vampire. Dans tout cela retentissaient les tambours de guerres que tout barbare entend en situation critique digne de ce nom.
La terre, à force d'être retournée, ne laissait aucune accroche à la fille qui était ainsi enlevée ... Rien, mais vraiment rien, ne laissait à la jeune femme la moindre chance.

"Lâchez moi, bougre d'âne ! Vous n'avez donc pas compris ?! Je ne veux ... Plus ... de votre ..."

Criait elle, encore et encore, se perdant dans des soupirs de fatigues, dans la perte d'espoir, la tristesse de s'être faite avoir dans le jeu d'acteur de son prétendu hôte. Mais vint un mouvement, pourtant pratiquement pareils au précédents, qui lui redonna espoir. Son oppresseur n'avait peut-être finalement pas la poigne si forte ! Qui sait qu'elle pourrait s'en détacher, dans les quelques mètres qui la séparaient encore du pas de la porte tant détestée par la chasseuse.

"... Compagnie !"

Telle fut la fin de sa phrase et de son calvaire lorsque, d'un tour de poignet, elle parvint enfin à se libérer, pour courir en direction de ses équipements laissés pour compte par la faute de Grell.
Dans sa course pour la survie, son réflexe le plus pur vint à la ralentir, alors qu'elle bougeait son buste d'un mouvement brutal pour dégager son sabre de son fourreau, qui se vit brisé par endroit.

Les dents serrées donc, la haine qu'elle éprouvait pour ce traitre qui avait profité de sa naïveté vint se doubler, alors qu'elle tournait les talons avec légèreté sur le sol noirci par la mort, éjectant derrière elle un nuage de poussière et de puanteur digne du lieu dans lequel l'action se produisait.
Les gestes et le regard théâtral de son ennemi, rendu impressionnant par le ton calme qu'il aimait établir à toutes situations, ne faisaient qu'accentuer les sentiments qui se libéraient dans la réflexion de Lilith.
Tout n'était donc que troublé, et la stratégie oubliée. L'objectif premier de cet instant était désormais de venir à bout du problème, la façon d'y arriver, quant à elle, ne sera trouvée qu'à un moment indéfini. C'était donc à la chance de définir les règles du jeu.

Enfin, presque ... Car dans son élan de courage et d'inconscience, la barbare en oubliait justement la menace qui se trouvait sous ses pieds ; des hordes entières de cadavres prêts à revenir, et à la saisir, par la jambe, le pied, ce pied alors enfoncé avec une certitude presque effrayante.
Ainsi piégée, le suspens fût à son comble, tout particulièrement pour la proie en question, cette jeune femme au regard fuyant, cherchant sans cesse une nouvelle corde à ajouter à son arc qui, dans ce cas ci, semblait de bien petite utilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Grell Sutcliff



________________

Grell Sutcliff
________________


Race : Vampire
Classe : Nécromancien
Métier : Croque mort
Croyances : Aucune
Groupe : Démon

Âge : 200, 300 ans? Bah! Quelle importance après tout.

Messages : 36


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyMer 27 Avr 2011 - 16:48

Tout le temps que la jeune femme avait passé à se débattre, Grell, lui, avait continué d'avancer, le sourire aux lèvres et une soif étrange lui étreignant la gorge. Mais celle-ci parvint à se défaire de son étreinte et se jeta sur ses affaires restées en arrière. Elle était toute proche du portail à présent mais, étrangement, elle semblait ne pas vouloir lui tourner le dos. Grell se mit à rire, pour ne pas changer, puis s'avança à pas lents vers sa proie.

"Allons ma chère, il y a peu vous vous sentiez redevable à mon égard... Après tout, je vous ai offert un abris. Et à présent vous voudriez partir sans me payer mon dû? Voila qui est fort inconvenant." Il avait dit tout cela tout en continuant d'avancer lentement, ne la quittant pas du regard un seul instant.

Elle était sur ses gardes. Le moindre mouvement brusque et tout dégénérerait. Il se trouvait à quatre ou cinq mètres d'elle à présent et il se figea. Il avait les mains jointes devant lui et il fit un bref mouvement avec ses doigts, imperceptible dans le noir. Il continua de la regarder droit dans les yeux, de plus en plus gourmand. Soudain, quatre paires de mains saisirent la jeune femme qui, surprise, ne les avait pas vu venir dans le noir. Les cadavres putrides la tenaient fermement, l'un à sa gauche, l'autre à sa droite et les deux autres lui enserrant les chevilles. Elle se débattait comme une tigresse mais cette fois-ci, Grell n'avait pas l'intention de laisser ses marionnettes se faire battre aussi facilement que celui dans la salle de bain.
Il redoubla de concentration et les morts resserrèrent leur étreinte. Ceux qui maintenaient ses chevilles la firent tomber au sol et les deux qui lui maintenaient les épaules la plaquèrent sur le gravier. Il n'en fallu pas plus à Grell qui se jeta sur elle comme un diable qui sort de sa boite. Il se mit sur elle à califourchon et se pencha sur elle pour lui souffler à l'oreille:

"Il est temps pour toi de régler la note..."

Puis, sans attendre la moindre réponse de sa part, il la mordit dans le cou. Le sang coula, chaud et sucré, imprégnant tout son être. Dans d'affreux bruits de succion et de déglutissement, il vidait lentement la jeune femme de ce précieux liquide vital.
Autour de lui, les quatre cadavres s'affalèrent sur le sol, Grell n'étant pas capable de les maintenir en vie dans un tel état d'euphorie. Il laissa même échapper quelques gémissements de plaisir alors que le sang réchauffait son corps froid de l’intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lilith Cleys



________________

Lilith Cleys
________________


Race : Humaine
Classe : Barbare
Métier : Chasseur
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Âge : 23 ans

Messages : 65


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyMer 27 Avr 2011 - 17:54

Des morts vivants. Jamais ne fut arrivé une telle chose à la jeune fille. La mort était elle venue la chercher ..? Si vite ..? C'était glauque ... Désespérant.
C'était particulièrement lent et cruel, comme façon de tuer.
Lilith souffrait de sa chute brutale sur le sol inconfortable, et du saut qu'avait opéré Grell pour lui tomber dessus. Violence. Tout n'était que violence, à l'extérieur de son clan. Du moins, ce n'était que de la violence qu'elle eut peut faire connaissance depuis qu'elle l'avait quitté.
À coté de ce qui lui arrivait, tuer des lapins semblait être un jeu. Elle était là au sol, à se faire aspirer la vie, la raison, ... Elle perdait peu à peu ses sens.
Elle avait les yeux grand ouverts, fixant le vide ... Sa vision devenait floue, une musique se faisait entendre, douce, changeant des tambours habituels. Des cendres tombaient du ciel, comme si elles avaient attendue ces instant morbides.

Elle savait à peine bouger ses doigts, et sentait des picotements là ou le sang ne passait déjà plus ... Ses mains, ses jambes ... Elle poussait des gloussement, indiquant qu'elle eut du mal à respirer ; elle gigotait telle une femme qui se faisait étriper. Et puis soudain, le noir avala le décor, et toutes choses pouvant êtres regardées... Une note de plaisir intense se fit sentir, celui que l'on ne sent qu'au delà de la douleur ... Un orgasme ..? Non. C'était mieux ... Plus intime, plus intense. Plus fort.
Une douleur plaisante, qui rappela pourquoi, telle une maitresse des plaisirs coquins de certaines civilisation, les femmes de Brakmar portaient du cuir à tout instants ; La douleur est un plaisir. Cela faisait symbole. Les hommes aussi en portaient ; c'était l'uniforme parfait pour indiquer à l'ennemi que l'on ne craignait pas de souffrir, ni même de mourir. La guerre était donc un plaisir intense, Plus que jamais à cet instant, où ; dans son esprit, la jeune femme se battait avec passion.

Une bataille épique ! revint d'ailleurs les tambours, au dessus d'une chanson jouée à la harpe, si douce, mais dépassée. Le rythme répétitif de l'instrument gigantesque battait plus fort que le coeur de la barbare ne l'eut jamais fait ; Elle se sentait plus grande, plus forte que jamais, comme victorieuse, telle un marin ayant traversé les océans sans même avoir eut faim. Tel un aventurier découvrant des cités perdues, sans jamais eut l'impression de s'être perdu. Bref, telle une personne qui eut accomplit un exploit des plus grandioses, sans même un sentiment de difficulté en chemin.

Lilith ouvrit les yeux, jouant des paupières pour rendre sa vue nette ... Et se demanda ;

"Suis je morte ..?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Grell Sutcliff



________________

Grell Sutcliff
________________


Race : Vampire
Classe : Nécromancien
Métier : Croque mort
Croyances : Aucune
Groupe : Démon

Âge : 200, 300 ans? Bah! Quelle importance après tout.

Messages : 36


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyMer 27 Avr 2011 - 19:23

Le coeur de la jeune femme faiblissait. Petit à petit, la vie la quittait à l'instar de son sang si voluptueux. Accroché à elle comme une tique, le vampire aspirait le liquide savoureux, euphorique et incapable de s'arrêter. Le coeur, métronome agaçant, devint une douce berceuse qui, lentement, arrivait à son crépuscule. Puis, alors que tout semblait perdu pour la jeune femme, Grell retira ses crocs du cou gracile d'où s’échappa un fin filet de sang. A moitié morte, Lilith gisait, inconsciente, impuissante, à la merci du vampire.
Celui-ci se releva, et observa sa victime tout en sortant un mouchoir immaculé pour s'essuyer le coin de la bouche. Il se sentait encore déboussolé par cette euphorie récente, comme à chaque fois qu'il se nourrissait d'ailleurs.

"Qu'est-ce que je vais faire de toi maintenant?"pensa t-il tout haut.

Il fit se relever les cadavre et ceux-ci retournèrent s'enterrer dans les profondeurs du cimetière. Puis, Grell se pencha vers Lilith et lui caressa doucement le cou tout en laissant échapper un rire narquois. Puis il la souleva de terre et l'emporta chez lui.

Délicatement, il la déposa sur l'unique lit de la chambre encombrée de choses et d'autres. Vous vous demandez surement pourquoi notre cher Grell n'a pas tué la jeune femme? Je vais vous le dire... En fait, il y comptait. Mais seulement voila, son sang s'était avéré étrangement savoureux. Eh bien, me direz-vous, c'était là un motif supplémentaire de la tuer... Mais pas du tout ! S'il l'avait tué, jamais plus il n'aurait put replonger ses crocs dans cette chaire si douce et goûter à cette euphorie si parfaite!
Aussi, ne sachant pas trop comment les choses risquaient de se produire, il décida tout de même de la laisser vivre. il se disait que, avec un peu de chance, le choc lui aurait tout fait oublier... Peu de chance mais bon, l'espoir fait vivre.
En attendant, il soigna la blessure de Lilith qu'il lui avait lui même infligé dans le cou. Puis il y apposa un bandage primaire. Cela suffirait.
Il redescendit ensuite chercher un peu d'eau qu'il lui laissa sur la table de chevet dans un grand verre. Puis, avant de descendre à nouveau, il lui souffla d'un air enjoué:

"Repose toi bien divin casse-croûte!"

Puis il retourna creuser quelques trous dans son cimetière, histoire de prendre un peu d'avance.

Au bout d'un moment, il se rendit compte que quelque chose bougeait chez lui. Il leva la tête vers la fenêtre et aperçut une silhouette. Lilith était levée. Il planta sa pelle dans le sol tout près du mur et se dirigea vers la maison où il entra en trombe. Il monta les escaliers si vite qu'il loupa une marche et s'affala de tout son long devant la porte de la chambre qui s'ouvrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lilith Cleys



________________

Lilith Cleys
________________


Race : Humaine
Classe : Barbare
Métier : Chasseur
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Âge : 23 ans

Messages : 65


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyJeu 28 Avr 2011 - 18:04

Lilith avait su se lever, et bien que tout tournait à une vitesse folle autour d'elle, elle ne tombait pas. Elle se tenait si fermement contre le mur que celui-ci aurait pu s'effondrer ; tant son tournis l'obligeait à s'y coller. Elle fit tout de même une rapide analyse du décor, dont elle ne s'était pas occupée plus tôt. Celui-ci bougeait à la manière d'une cogue frappée par les vagues, étant flou par ci, lumineux par là. C'était une chambre, pas trop grande, pas trop petite, armée d'un lit et d'un incroyable bordel. il y avait tant de choses au sol, mêlées à la poussière, que l'on craignait d'y déterrer des explorateurs morts depuis des années. La barbare posa finalement sa main sur sa tempe, décidant qu'il fallait cesser d'avoir ces fichus maux de têtes. Et même si la volonté humaine pu faire bien des choses ; le mal ne recula pas dans son crâne. Elle descendit lentement sa main le long de son visage, et s'aperçut d'une chose ; Un pansement rudimentaire s'était logé dans son cou.
Légèrement décoré de sang séché celui-ci n'eut aucun mal à s'enlever une fois que Lilith eut tiré dessus. Elle en obtenu pour seule trésor que deux simples trous propres, en évidence sur son cou, là où elle aurait préféré que l'on vienne l'embrasser. Elle tâtait les deux nouveaux orifices que l'on lui avait fait pour s'aider à s'en rappeler la provenance, qui vint d'un coup ; aussi brutalement que bien des souvenirs lassants.

"... Le vampire ..."

Fit-elle dans un frisson aussi glacial qu'un glacier préservé à l'écart du moindre rayon solaire et ce depuis des lustres. Lui revint à l'esprit des lieux aux allures semblables que celui dans lequel elle se trouvait, des salles pareilles, dérangées, sales ; comme inhabitées depuis des dizaines d'années. C'était la maison dans lequel elle pensait avoir trouvé refuge, dans laquelle elle pensait être heureuse le temps d'une nuit. Elle espérait que ça soit comme dans ses rêves ; chaud et accueillant, une maison digne de ce nom ... Mais n'arrivaient ici que des malheurs qu'il fallait déjà classer avec les souvenirs à brûler, ces bouts de tissus volant près des champs brûlés, tombant en flamme au contact avec une cendre encore chaude.
Elle chercha donc immédiatement ses équipements, rien n'était avec elle. Elle n'avait que ses vêtements ...

Prise de panique donc, elle regarda au travers d'une fenêtre ; elle y vit le lieu de son supplice, là où les dents de Grell s'étaient permises de plonger dans la peau de son cou, qu'elle caressait durant sa réflexion. L'heure était donc à la fuite.
Lilith frappa donc quelques coups sur la fenêtre, pour tenter de l'ouvrir, mais malheureusement, le système de pognée lui était bien étranger, et elle ne sut donc parvenir à bout de ce mur translucide ...
Deuxième solution dut donc être vue par la jeune femme qui marcha avec silence vers la porte de la chambre, espérant que personne ne l'entendrai, et qu'au mieux le maître des lieux serait parti. Cependant, lorsqu'elle saisit la poignée, un certain bruit se fit entendre, qui l'obligea, par curiosité à ouvrir la porte de façon précipitée ;

Grell était là, au sol, et elle lui demanda ;

"Pourquoi ne m'as tu pas tuée ..?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Grell Sutcliff



________________

Grell Sutcliff
________________


Race : Vampire
Classe : Nécromancien
Métier : Croque mort
Croyances : Aucune
Groupe : Démon

Âge : 200, 300 ans? Bah! Quelle importance après tout.

Messages : 36


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyVen 29 Avr 2011 - 16:26

Un peu déboussolé par sa chute, Grell leva la tête et aperçu Lilith qui se tenait devant lui, vacillante et le regard sévère. Elle n'avait pas l'air contente du tout... On se demande bien pourquoi. Elle lui demanda alors pourquoi lui, le vampire si désireux de son sang, ne l'avait pas achevée dans le cimetière. Le vampire se releva à toute vitesse et s’approcha de la jeune femme. Il était si proche d'elle à présent que leurs nez se touchaient presque. Il lui souffla alors dans un murmure tout en plongeant ses yeux de démons dans ceux de la barbare:

"Pourquoi t'aurais-je tuée?" Ce que je veux, ce n'est pas ta mort... c'est ton sang."

Sur ce dernier mot, il se passa la langue sur les lèvres avec envie tout en posant son regard sur la marque de morsure qu'il lui avait infligé un peu plus tôt.
Avant que l'un ou l'autre ai eut le temps d'ajouter quoi que ce fut, un cri se fit entendre au loin. Un bruit d'animal, perçant et implacable. Le coq.
Le visage de Grell changea du tout au tout. Il passa d'une expression de gourmandise à une expression horrifiée en un instant. Il tourna la tête vers la fenêtre de la chambre dont la porte était encore ouverte, Lilith y étant appuyée et vit que le ciel s'éclaircissait à l'horizon. Il ne s'était pas aperçu que le temps était passé si vite. Pas un seul nuage dans le ciel, la journée qui s'annonçait serait belle et ensoleillée... Rien de bien réjouissant pour un vampire. L'astre du jour lui brûlait la rétine et lui martelait le crane en une douleur aiguë.
En général, il passait les journées dans l'un de ses cercueils mais aujourd'hui, il y avait Lilith. S'il s'enfermait dans sa boite, elle se sauverait sans aucun doute. Or, il avait d'autres projets pour elle. Son visage se durcit et il la saisi sauvagement par le bras. Il l'envoya valser dans la chambre et referma la porte derrière elle. Il ferma la porte à l'aide de la clé restée à l'extérieur et alla chercher la commode pour la placer devant la porte. Cette dernière, si lourde qu'un humain aurait peiné à la pousser, ne pesait pas grand chose pour lui. Il regarda ensuite par le trou de la serrure de son oeil malicieux et laissa échapper un petit rire plus nerveux qu'autre chose.

"Désolé mais tu vas devoir patienter un peu. Repose toi tant que tu le peux. On va bien s'amuser ce soir... Hihihihihihihiiiiiiii !"

Son rire résonna dans l'escalier alors qu'il descendait vers la cuisine. Là, il ouvrit l'un des cercueils debout contre le mur et s'y enferma avec l'intention d'y passer la journée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lilith Cleys



________________

Lilith Cleys
________________


Race : Humaine
Classe : Barbare
Métier : Chasseur
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Âge : 23 ans

Messages : 65


Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] EmptyMer 4 Mai 2011 - 19:50

Que faire ..? Ainsi bloquée, Lilith se sentait déjà oppressée par ce plafond, ces murs et cette vitre fermée. Elle n'avait jamais eu l'impression d'être ainsi prisonnière du décor, elle qui était tant habituée aux espaces ouverts des prairies sauvages et autres grandes forêts, brisées par les vents du nord qu'elle eut déjà croisés dans la neige, alors qu'elle s'était à peine évadée de sa communauté machiste.Il fallait donc trouver une échappatoire, mais la barbares était bien trop occupée, après une dizaine d'heures d'isolement, à céder sous la claustrophobie. En effet ; les épais murs de briques se rapprochaient à vue d'oeil sur elle, et le plafond descendait de la même façon que le sol montait. Tout ne devenait que manque d'oxygène et d'espace, tout devint réduit comme une cage pour une simple poule. N'étonnera donc personne le fait que la jeune femme fut désormais assise au milieu de la pièce à agiter ses bras dans tous les sens tel un mime se prétendant dans un boite. Cependant, la comparaison ne pouvait tenir que quelque secondes car à l'étrange gestuelle vinrent s'ajouter des cris d'effrois et d'angoisse ; les bruits d'une jeune femme étranglée et d'autres sons inquiétants pour toute personne douée de sympathie se firent hurler au travers de la pièce.

La jeune fille, il fallait bien le dire ; devenait folle. Son visage fondait sous les larmes et ses yeux ne pouvaient se rouvrir ; la terreur l'avait engloutie toute entière et la forçait à se mettre à genoux, l'ombre qui résultait du coucher du soleil envahissait la pièce et augmentait sa terreur pourtant déjà impressionnante. Jamais l'ont eu vu une demoiselle habituée aux armes et à la chasse ainsi intimidée par un procédé aussi simple.

Elle vint finalement à abandonner, se sentant écrasée par les parois imaginaires ; elle voyait d'ailleurs, expulsée de son corps par la force des murs qui l'écrabouillaient, son hémoglobine voler au travers de la pièce. Et bien que tout cela ne fut qu'illusion, elle souffrait plus que quiconque de sa situation. Jamais un telle souffrance n'eut été subie par un martyr, jamais une telle douleur n'eut été infligée au pire des criminels. Elle était là, seule et isolée de tout, à souffrir au bon gré d'un vampire à l'idéologie foireuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] _
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]   Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre pour le moins inatendue [PV :Lilith Cleys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Venill :: Église en ruines-